Vous êtes sur la page 1sur 6

Formation Ghazaouet

Module : Gestion de projets


Travail Personnel

L’objectif de ces travaux pratiques est d’appliquer le savoir-faire retenu dans le


cours à travers des exemples réels

Dans ce Travail personnel on vous propose deux projets.

- Le projet 01 est reservé aux cadres de l’EGPP


- Le projet 02 est réservé aux cadres de l’EPG

Le travail est réalisé individuellemement et représente l’évaluation du cours de


gestion de projet.

Le travail est réalisé en plusieurs étapes. Chaque étape est sanctionnée par un
rapport écrit par chaque participant.

1. Rapport 1: Définir le projet en donnant l’organigramme, l’équipe et le


chef du projet, la matrice de taches, l’échéance, les livrables et principales
étapes du projet. (à remettre le 9 Avril 2017)
2. Rapport 2: Proposer l’ensemble des taches nécessaires et créer le codage
WBS. (à remettre le 16 Avril 2017)
3. Rapport 3: Définir le budget prévisionnel. Préconiser les qualités et
quantités de ressources (humaines et matérielles). (à remettre le 23 Avril
2017)
4. Rapport 4: Planifier les tâches du projet est trouver le/les chemin
critiques. (à remettre le 30 Avril 2017)
5. Proposer des améliorations aux projet par la réduction de son coût et de sa
durée . (à remettre le 07 Mai 2017)
Projet 01: « Amélioration des conditions d’accès et Extension des capacités de
port de pêche de HONAINE ».

Introduction

Le projet est représenté l’amélioration des conditions d’ accès de labri de pêche de Honaine et
l’extension de ses capacités.
Le projet a commencé le 27/05/2013 avec un enveloppe financière de l'ordre de 2 milliards de
dinars programmée dans le cadre du quinquennat 2010-2014
les travaux d’extension sont actuellement terminé en développant une capacité d’accueil de
160 unités : 70 petits métiers , 25 chalutiers et sardiniers et 65 plaisanciers
Les superficies ont été augmentés à 1.74 Hectare « 1.3 Ha (ancien) +0.44 Ha (extension) » de
terres plein, et 5.96 Ha du plan d’eau
Une extension de jetée initiale (250ml) et construction d’une jetée principale (210ml) et de
linéaire des quais 300 ml (ancien) + 150ml (extension) [mémoire de HASNAOUI HOUSSAMEDDINE]

Description des travaux


La réalisation de ce projet constituée de 8 parties principales, chacune de ces parties englobe
un ensemble des travaux :

1-Installation de chantieret préparation des travaux.


Cette partie est très importante pour la réalisation du projet. Elle comprend la réalisation d’un
ensemble des blocs (administratif, magasin, laboratoire, atelieretlaboratoire), l’amené de tous
les équipements nécessairesà la bonne exécution des travaux, le pesage, le contrôle et la mise
en stocks des matériaux de carrière et la mise en œuvre des moyens de transport et des
matériels de manutention pour la préfabrication et la mise en place des BCR.

2- Terrassement et remblai pour terre-plein.

Ces travaux comprennent tous les mouvements à l’exécution de terre-plein, accès routier,
démolition du mur de garde et repêchage des enrochements de la jetée secondaire.

3- Ouvrages de protection.
La partie protection comprend les tâches de réalisation de la jetée principale et le noyau et la
protection de la couche de transition cotée extérieure.
4- Ouvrages d’accostage.

Ces travaux concernent la construction de :


- Quais : Plateformes constituésde blocs préfabriqués en béton posé les uns sur les
autres
- Appontements : Plateformesconstitués des piles sur semelles circulaires reliées un tète
par une poutre en béton armé
- Estacade pour roulev : elle est constituée d’un quai et d’un appontement de 30 ml
dechacun, en blocs préfabriqués en béton posé les uns sur les autres, repose sur la
couche d’assise en enrochement.

5- Revêtement et protection des terre-pleins et protection de l’accès routier

Cette partie englobe les travaux de


- Revêtement pour les terre-pleins derrière les quais et appontements et la route d’accès
- Revêtement de la zone d’évolution du Roulev et d’atelier de fabrication.

6- Dragage / déroctage.

Les travaux de dragage et ou déroctage consistent :


- l’exécution des souilles des quais, des appontements et de l’estacade pour ROULEV.
- le dragage –déroctage du bassin à la profondeur de -4.00m.
- l’enlèvement éventuel des épaves.

7- Installation des réseaux divers.

Cette opération comprend les taches suivantes :


- Réseaux d’alimentation en A.E.P et Anti-incendie.
- Réseaux d’évacuation des eaux pluviale.
- Réseaux fécale.
- Réseaux d’alimentation en électricité.

8- Clôture du port.
Dans la dernière partie on distingue les travaux suivants :
- Travaux de terrassement.
- Préfabrication et mise en pose des éléments décoratifs.
- Réalisation de la rampe d’entrée principale du port.
- Travaux de finition (crépissage et peinture …etc.)
Projet 02: « Mise en place d’une Gestion Electronique de Documents (GED)
dans l’Entreprise Portuaire deGhazaouet ».

Introduction

Une entreprise acquiert et produit tout au long de son activité un grand nombre de documents.
Certains sont vitaux (les titres de propriété ou les contrats) et doivent être conservés pour
répondre à l’environnement réglementaire. D’autre encore, les documents dits « de travail »
tels que les comptes rendus les rapports, les documents bureautiques, peuvent être consultés
dans le but de prendre une décision. Par conséquent, la gestion et la conservation des
documents au sein de l’entreprise sont des activités essentielles. Elles répondent à des
objectifs d’ordre juridique et légal, à des enjeux patrimoniaux (constituer une mémoire
d’entreprise et conserver les documents relatifs à l’histoire et l’activité de l’entreprise) et à des
enjeux stratégiques.[mémoire de Géraldine DESBETES , Lucile LEROY,Anne-Gaelle LIEBERT]
L’entreprise possède une cellule archives, un réseau intranet et des espaces de stockage
importants.
La mise en place d’une Gestion Electronique de Documents au sein de notre entreprise
présente notamment les avantages suivants :
- Accès rapide et à distance aux documents.
- Base unique pour l’ensemble des documents de l’entreprise.
- Conservation des documents.

Description des travaux

1. Etude préalable et rédaction du cahier des charges


L’objectif essentiel de l’étude préalable est de concrétiser le projet GED de manière à ce qu’il
soit réaliste, réalisable et qu’il soit une réussite, avant même d’engager l’ensemble des
acteurs.
L’étude préalable transforme une expression de besoin formulée en terme métiers : gains de
productivité, d’espace, amélioration de qualité, d’efficacité… en une formulation
fonctionnelle stricte, un projet informatique au périmètre connu, un plan d’investissements
validé, un plan d’accompagnement utilisateur et un plan de déploiement préparés.
Suite à cette étude, le responsable doit établir une règle de nommage pour les nouveaux
documents électroniques afin de préparer la mise en place du logiciel de GED et du nouveau
système d’information.
Le Cahier des Charges est l’un des résultats obtenus à l’issue de l’étude préalable. Mais au-
delà, l’étude préalable permet une vision plus globale des besoins et des évolutions futures et
donc une meilleure planification.
2. Définition et Panification du projet
Cette phase du projet a pour objectif de sélectionner les méthodes de travail et les standards à
utiliser dans le cadre du projet et également d’établir le plan de conduite du projet.
La définition du contenu du projet a pour objectif de définir et maîtriser ce qui fait ou non
partie du projet. Le contenu comporte le travail qui doit être réalisé pour acquérir et mettre en
place un logiciel de GED. Cette activité s'accompagne de la création de la structure de
découpage du projet (WBS)
La planification permet d’identifier la durée, le coût du projet ainsi que les calendriers des
travaux.
3. Sélection de fournisseur et Acquisition du logiciel de GED.

Pour l’acquisition du logiciel de GED, l’entreprise doit étudier la possibilité d’acquérir un


logciel commercial prêt à l’emploi et se confromer à ses performances et contraintes ou
choisir de développer un logiciel propriétaire en utilisant ses capcités propres ou en faisant
appel à un sous-traitant externe. Ce second choix donne plus de flexibilité d’utilisation. Une
fois cette décision prise, il faudra passer par différentes étapes pour l’acquisiton du logiciel.
Ci-dessous est présenté les grandes étapes pour le cas du premier choix. Vous êtes tenu de
définir les étapes du second choix.
La phase d'acquisition a pour objectif d'acquérir un logiciel de GED du marché répondant aux
exigences définis par les responsables du projet. Cette phase est découpée en activités
suivantes :
 Evaluation des logiciels de GED du marché afin de présélectionner les fournisseurs
pouvant répondre à l'appel d'offre
 Lancement de l'appel d'offre auprès des fournisseurs présélectionnés, études des
réponses et sélection du fournisseur
 Contractualisation avec le fournisseur sélectionné.

4. Mise en place du système de GED


La phase de mise en place a pour objectif de mettre en place le logiciel de GED selon le
contrat signé entre l’entreprise et le fournisseur sélectionné. La phase mise en place du
système de GED représente la plus grande et la plus importante phase dans le projet, elle est
constituée de plusieurs étapes sont les suivantes :
- Préparation du logiciel : Dans cette étape on trouve ;
a. La rédaction des spécifications fonctionnelles afin de déterminer les
paramétrages du produit à réaliser,
b. L’élaboration du logiciel GED etla réalisation de ces paramétrages,
- Installation : Cette étape contient deux tâches importantes
c. L’installation du matériel
d. L'installation du logiciel et la configuration des postes,
- Dématérialisation des documents :
1. La création des documentsqui vas être réalisée en troisparties
- La numérisation de documents papiers existantspar
l'intermédiaire de scanners
- L'intégration de documents électroniques existants
- La création des nouveaux documents directement sous logiciel
2. Le classement des documents
Cette opération consiste à ranger les documents dans un espace
informatique accessible aux utilisateurs
3. L'indexation des documents
Une fois classés, les documents doivent être indexés en vue
de faciliter leur exploitation
- Le suivi du projet en termes de coûts, qualité et délais.

5. Vérification et validation
La livraison du logiciel de GED paramétré par le fournisseur nécessite un effort de
vérification et de validation avant de pouvoir mettre l'application en production. Les non-
conformités rencontrées sont intégrées à un processus de résolution des problèmes.
L'acceptation de l'application est prononcée suite à la prise en compte de l'ensemble des non-
conformités et permet la mise à disposition du logiciel à l'ensemble des utilisateurs. Alors
cette phase englobe les tâches suivantes :
- La vérification : Le processus de vérification a pour objectif de confirmer par des
preuves tangibles que les exigences spécifiées d'utilisation du logiciel sont satisfaites
- La résolution des problèmes et l’acceptation finale de l’installation : Le processus de
résolution des problèmes logiciel a pour objectif d'assurer que tous les problèmes
rencontrés sont identifiés, analysés, gérés et contrôlés jusqu'à leur résolution
- L'acceptation a pour objectif que l'acquéreur accepte le produit livré par le fournisseur

6. La mise en production du produit accepté et la clôture du contrat.


Cette mise en production du logiciel doit être accompagnée d'un déploiement progressif au
sein de l'entreprise. Les équipes de chaque Département doivent être formées et les règles
définies dans la procédure de maîtrise documentaire mises en œuvre pour leurs documents et
leurs projets. Ce travail a pour objectif d'accompagner les utilisateurs et d'éviter de mauvais
usages du logiciel. De plus, cela permet d'identifier les évolutions et les améliorations à
apporter.

Remarque : Cette partie est inspirée essentiellement du mémoire « Sabine CHAMPENOIS »


et le rapport « Avant-Projet GED / Workflow »