Vous êtes sur la page 1sur 2

Le contrôle provient du vocable anglo-saxon « contrôle » qui est l'action de mesurer, de dominer une

situation et de maîtriser une opération. Il s'agissait d'un Etat en France, le terme contrôle s'enserrait
comme le fait d'exercer un contrôle, surveiller, vérifier c'est donc au final, la version anglo-saxonne
qui précise mieux la définition ; le contrôle interne est donc la maîtrise du fonctionnement de
l'entreprise.

Sous des formes qui ont varié au cours de l'histoire, les entreprises ont toujours tenu une
comptabilité et élaboré des informations financières destinées à aider à la prise de décision et rendre
compte des résultats obtenus.

Dans ces conditions le chef d'entreprise, le dirigeant est naturellement amené à s'interroger sur la
maîtrise du fonctionnement de l'organisation par lui même et ses collaborateurs.

C'est durant cette période que la vérification de ces informations devient une nécessité pour toute
entreprise .Cette vérification est à l'origine de la profession de l'auditeur interne et de l'auditeur
externe dont la compétence et l'indépendance ont été règlementées.

Se heurtant de plus à des scandales financiers répétitifs, des états financiers ou comptables
irréguliers qui ont favorisé l'effondrement boursier durant ces mois et ont surtout créé un véritable
traumatisme au plan international.

Par ailleurs pour assurer un bon fonctionnement de ces entités et lutter contre toutes ces
malversations ou fraudes les auditeurs au niveau interne qu'externe jouent un rôle important dans
l'atteinte des objectifs de ces entreprises.

L'audit consiste entre autre à procéder à l'examen approfondi d'une activité dans le but d'émettre
une opinion sur son fonctionnement et son efficacité. Si l'objectif premier consiste à vérifier la
conformité par rapport aux normes, la véritable mission est d'améliorer l'efficience de la fonction
auditée grâce à la formulation des recommandations. L'audit porte ainsi sur les activités et non sur
les acteurs.

Suivant l'appartenance professionnelle des auditeurs nous distinguons par rapport à ce critère deux
types d'audit :

Par contre trois critères permettent de classer les différents types d'audits

1. Suivant l'appartenance professionnelle des auditeurs nous avons l'audit interne et externe
2. Suivant l'origine du contrat audit légal et audit contractuel

3. Suivant la nature de la mission nous avons :

L'audit financier qui s'intéresse aux commissaires aux comptes et vise à permettre aux professionnels
l'expression d'une opinion motivée sur la sincérité et la régularité des états financiers d'une
entreprise.

Il y avait ce qu'on appelle l'audit opérationnel encore appelé audit de gestion, il s'intéresse à un
aspect particulier de l'entreprise et vise à déceler des dysfonctionnements et émettre des
recommandations pour une plus grande efficacité dans la gestion.

Aujourd'hui avec l'audit on parvient à garantir la détection des décisions ou des pratiques conduisant
à une insuffisance d'actifs, cela veux dire isoler les fraudes de gestion .En d'autres termes l'auditeur
qu'il soit interne ou externe doit mettre en oeuvre toutes les diligences leur permettant d'obtenir
l'assurance raisonnable que les comptes examinés ne comportent pas d'anomalies.

Contrôle interne c'est l'ensemble des mesures mis en place dans l'entreprise pour mesurer la
protection du patrimoine et la qualité de l'information comptable.

Pour mener à bien cette étude nous allons analyser dans une partie le cadre théorique et le cadre
méthodologique, la seconde partie traitera la méthodologie du ravisseur et le commissaire aux
comptes et les procédures du contrôle interne