Vous êtes sur la page 1sur 19

Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

Introduction

Intervention au Coiled Tubing sur les puits d’hydrocarbures est une opération qui consiste à
faire manœuvre un tubing continu de petite diamètre (1"¼ -3" ½) dans un puits neutralisé ou
sous pression, bien que le principe de Coiled Tubing est similaire à celui utilisé aux opérations
au câble, la pratique est considérablement différentes. Durant les dix dernières années
l’utilisation du Coiled Tubing a été développée et commence à remplacer le Snubbing dans
beaucoup de domaines d’intervention sur des puits sous pression ou le diamètre de tubing
aujourd’hui peut atteindre 31/2’’ et des profondeurs qui peuvent dépasser 20000 Pieds.

Parmi les domaines d’utilisation de Coiled Tubing on cite :

 Le forage avec une turbine de fond.


 Les opérations de perforation.
 Le nettoyage de dépôt et sédiment.
 La mise en place des bouchons de sable et de ciment.
 L’acidification et la fracturation des réservoirs.
 Le démarrage et neutralisation des puits.
 La descente et remontée des outils au câble.
 Les opérations de logging.
 Les opérations de fraisage et repêchage.
 Le forage des puits hautement dévié (drains latéraux).
Les facteurs favorables à l’utilisation de cette technologie sont leur rapidité dans le montage et
le démontage ainsi que les spécificités des équipements.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 8


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

II.1. Coiled Tubing

Dans l’industrie du pétrole et du gaz, Coiled Tubing se réfèrent à un très long tuyau métallique,
Normalement de 1 à 3,25 in (25 à 83 mm) de diamètre qui est enroulé sur un grand Reel, Il est
utilisé pour des interventions dans des puits de pétrole et de gaz et parfois comme Velocity
String dans les puits souffre de problème de sel, ayant la capacité de pomper des produits
chimiques à travers le tube et la capacité de les pousser dans le trou plutôt que de s'appuyer sur
la gravité.

Le Tool String au bas du tube est souvent appelée Bottom Hole Assembly (BHA). Il peut aller
de quelque chose d'aussi simple qu'un Jetting Nozzle, pour des travaux consistant à pomper des
produits chimiques ou du ciment à travers le tube, à une plus grande Tool String telle que
Logging BHA, selon les opérations.

II.2. CARACTERISTIQUES DU COILED TUBING

II.2.1. Avantages de Coiled Tubing

 Facile à transporter.
 Temps de montage et démontage réduit.
 Vitesse de manœuvre élevée.
 Utilisé sur des puits sous pression.
 Circulation au cours de manœuvre.
 Utilisé pour faire des opérations de logging sur les puits horizontaux.

II.2.2. Limitations de l’utilisation de Coiled Tubing

 Faible résistance à la traction.


 Facile à endommager à cause de son épaisseur et sa flexibilité.
 Pertes de charge élevées.
 Limitation à la pression maximale.
 Limitation de la durée de vie à cause des forces de flexion.
 Entretien délicat.
 La pression différentielle ne doit pas dépasser 1500 psi pour ne pas collapser le Coiled
Tubing.
 Risque de corrosion par acidification.
II.2.3. Forces appliquées au Coiled Tubing

Les forces appliquées au Coiled Tubing durant sa vie de services est :

 Les contraintes d’écrasement dues à la pression extérieure.


 Les contraintes d’éclatement dues à la pression intérieure.
 Les contraintes de traction qui peuvent causer l’allongement ou la rupture de tubing.
 Les contraintes de compression dans les puits déviés qui peuvent causer le flambage.
 Les contraintes de flexion cyclique entre le touret et la tête d’injection.
La combinaison de toutes les forces réduits la durée de vie de Coiled Tubing.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 9


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

II.2.4 Les moments de déformation critique de Tubing durant la manœuvre

 Au début du déroulement et de l’enroulement du tubing sur le tambour lorsqu’il passe


de l’état de courbure à l’état droit et vice-versa.
 Au moment de passage sur le col de cygne lorsque le tubing passe de l’état droit à l’état
courbure et vice versa.
 Au moment de passage du col de cygne à la tête d’injection lorsque le tubing passe de
l’état de courbure à l’état droit et vice versa.
Un cycle de fatigue pour un Coiled Tubing est défini comme étant l’ensemble des séquences,
de son déroulement et enroulement sur le tambour, son passage à la descente et repassage à la
remontée sur le col de cygne (goose neck).

La durée de service d’un Coiled Tubing est généralement considérée de l’ordre de 80 cycles,
sans tenir compte des effets de pression, acidification et du poids.

II.3. Les équipements de la surface

Les équipements de la surface de base exigés pour démarrer une opération CT sont :

 La cabine de contrôle.
 Le tube.
 Le tambour de treuil.
 groupe de puissance.
 Col de cygne (goose neck).
 Tête d’injection.
 Strippers.
 Ensemble des BOPs.
 Contrôleur tubing.
II.3.1. Cabine de contrôle
La cabine de contrôle est placée de façon à offrir à l’opérateur un bon champ de vision
devant lui pour surveiller les équipements de surface, en particulier le déroulement et
l’enroulement de tubing sur le tambour. Pour convenir à cet objectif, la cabine peut être ajustée
dans sa position verticale, l’opérateur doit avoir à sa disposition devant lui toutes les
commandes nécessaires, pour opérer contrôler et surveiller les paramètres suivants :

 Pression de circulation.
 Pression en tête de puits.
 Poids de tubing.
 Profondeur de l’outil.
 Vitesse de manœuvre.
 Débit de circulation.
 Volume pompé.
 BOP.
 Stripper.

II.3.2. Le tube :
Les matériaux utilisés pour fabriquer le Coiled Tubing sont à base d’acier de très haute

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 10


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

performance, sont rigoureusement contrôlés et qui présentent une meilleure résistance à la


corrosion et l’hydrogène sulfurique.

Les longueurs de plusieurs certaines de mètres sont raboutées par soudure radiale pour
constituer des tubings pouvant atteindre 6000 mètres.

II.3.3. Touret (Reel) (fig. 1)

Le Touret est un dispositif qui permet de dérouler, d’enrouler et stocker en entier le


Coiled Tubing. Afin de réduire les forces de flexion sévères que subit le Coiled Tubing pendant
son enroulement, le tambour doit avoir un diamètre suffisamment grand, la capacité de stockage
peut être entre 5000-22000 pieds.

Pour garder le Coiled Tubing en tension entre le tambour et la tête d’injection le système
d’entraînement du tambour rempli les deux fonctions suivantes :

 Faire tourner le tambour à une vitesse légèrement inférieure à celle de la tête d’injection
en cours de descente.
 Faire tourner le tambour à une vitesse légèrement supérieure à celle de la tête d’injection
en cours de remontée.
Le tambour est équipé d’une tête rotative qui permet la circulation pendant les manœuvres. Il
existe aussi des dispositifs supplémentaires qui font partie de l’ensemble des équipements du
tambour comme :

 Le compteur mécanique ou digital pour mesurer la profondeur.


 La vanne de purge.
 Le dispositif de lancement des bouchons.
 La vanne d’isolation.
 Le pulvérisateur permet la lubrification de tubing afin d’éviter la corrosion.
CT Reel – Primary Components
5
Typical reel components:
 Reel drum (1)
 Reel drive system (2) 3

 Levelwind assembly (3)


 Reel swivel and manifold
 Lubrication system (4) 1
 Depth counter (5)

Fig II.1 Reel

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 11


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

II.3.4. Groupe de puissance (fig. 2)

La puissance hydraulique nécessaire pour faire fonctionner les différents organes et


équipements de surface de l’unité Coiled Tubing (tambour, tête d’injection, BOP,
accumulateurs,…) est obtenue à partir des pompes hydrauliques entraînées par un moteur
diesel.

Le groupe de puissance est normalement équipé d’un système d’arrêt d’urgence automatique
en cas de :

 Variation de la pression.
 Variation importante de la température.

Power Pack – Primary Components

Power Pack
 Engine
 Hydraulic pumps
 Hydraulic control systems
 Onboard accumulators
Control cabin
La ye r 1 Hig h Exh au st Lo w Oil Lo ss o f
Te
Higmp
hC eoo
ra tu
lare
nt Tem p era tu re Pressure Coo la nt

C oo la nt Oil

 System (CTU) instruments


Tem p era ture Pre ssure

Eng ine
Ta c ho me te r
Pe rmissive
start

Sta rt
Eng in e Eme rg e nc y
Kill Kill Air
Pressure

and controls
 Well/operation monitoring
and recording equipment

Schlumberger
CTC-2c/4
Dowell

Fig II.2 Power Pack

II.3.5. Tête d’injection (fig. 3)

La tête d’injection est un organe principal de l’unité Coiled Tubing, utilisée pour
manœuvre à l’aide de deux moteurs hydrauliques qui entraînent deux chaînes continues sur les
quelles sont montés des éléments de grippage qui poussent ou tirent le Coiled Tubing dans le
puits durant les opérations d’interventions.

L’entraînement des deux moteurs hydrauliques est assuré par la même source de pression afin
d’éviter le déphasage entre les deux chaînes.

La capacité de traction de la tête d’injection est fonction de :

 La dimension de la tête d’injection.


 La pression de travail de la tête d’injection.
 La pression de travail choisie par l’opérateur à partir du groupe de puissance.
 La vitesse choisie qui est normalement de l’ordre de 125 pieds/mn (petite vitesse) et 250
pieds/mn (grande vitesse).
La force de grippage est obtenue en actionnant trois pistons hydrauliques à travers la partie
intérieure des deux chaînes de la tête d’injection (inside tension cylindres). Cette force doit être

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 12


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

suffisante pour éviter le glissement et l’écrasement de tubing. Le piston extérieur permet de


garder les deux chaînes en tension.

Injector Head – Principal Components

3
Primary components/functions include:
 Hydraulic drive/brake system (1)
 Drive chains and tensioners (2)
 Gooseneck or guide-arch (3) 1 5
 Weight indicator sensor (4)
 Depth system sensor (5) 2

 Stripper mount (6)


4

Fig II.3 Injector head

L’ensemble de la tête d’injection est monté sur une substructure munie d’une cellule de mesure
de poids de tubing reliée par une flexible hydraulique à l’indicateur de poids dans la cabine de
l’opérateur.

II.3.6. Col de cygne (goose neck où Guide Arch.) (fig. 4)

Le col de cygne est un guide qui reçoit le tubing après son déroulement du tambour et
le guide à passer dans la tête d’injection.

Pour obtenir le rayon désiré du col de cygne. Un certain nombre de roulements espaces dans
son cadre de courbure avec un système de réglage d’alignement de Coiled Tubing (ø de col de
cygne 72 " pour un tubing de diamètre 1 ¼").

Tableau II.1 Rayon nominal de courbure en fonction du diamètre extérieur de tubing

Rayon nominal de courbure en fonction du diamètre extérieur de tubing


Diamètre extérieur du tubing en pouce Rayon minimum de courbure en pouce
¾ 13
1 18
1¼ 22
1½ 27
1¾ 31
2 36
2" 3/8 42

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 13


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

Guide Arch
API Recommendations

Tubing Size Radius


(in.) (in.)
1-1/4 48 to 72
1-1/2 48 to 72
1-3/4 72 to 96
2 72 to 96
2-3/8 90 to 120
2-7/8 90 to 120
HR 240 - 72-in. 3-1/2 96 to 120
HR 480 - 108-in.

HR 240 - 50-in.

Fig II.4 Goose neck

II.3.7. Stripper (packer)

Le stripper est un élément d’étanchéité qui est installé sous la tête d’injection très
proche des éléments de grippages de la chaîne de la tête d’injection afin de prévenir le flambage
du Coiled Tubing pendant la manœuvre.

Le stripper constitue la barrière primaire quand le Coiled Tubing est dans le puits il assure une
étanchéité parfaite autour du Coiled Tubing comme la presse étoupe dans les opérations au
câble.

Il existe trois types de stripper :

 le stripper conventionnel.
 le stripper side door (a Porte lateral).
 le stripper radial.
Le principe de fonctionnement de tous les types de stripper est le même, qui consiste à déplacer
hydrauliquement un piston pour comprimer directement ou indirectement une garniture
d’étanchéité, qui à son tour fait étanchéité autour du Coiled Tubing.

Les dimensions des strippers les plus répondues sont de 3"et 4" normalement la pression
nominale des strippers est de 5000 psi à 10000 psi cette pression est une référence pour le
corps et la connexion.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 14


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

 stripper conventionnel (Fig.5)


Dans le stripper conventionnel la pression hydraulique appliquée pousse le piston vers
le haut qui à son tour déplace la fourrure inférieure pour comprimer le packer plaqué contre la
fourrure supérieure.

La pression en tête de puits à tendance à garder le stripper fermé durant l’opération


d’intervention, ce qui permet de réduire la pression hydraulique dans la chambre inférieure du
stripper.

Les deux fourrures inférieure et supérieure permettent de guider et centrer le tubing dans la
garniture d’étanchéité. Une bague montée entre la fourrure supérieure et la garniture
d’étanchéité permet d’éviter que cette dernière soit forcée entre la fourrure et le Coiled Tubing.

Conventional Stripper – Components

Tubing support/top access

Packing assembly

Hydraulic system

Mounting flange

Lower connection

Typical packing stack


Fig II.5 Conventional Stripper

 stripper à portes latérales (Side door) (Fig.6)


Le mécanisme de fonctionnement du stripper à portes latérales est inversé par rapport au
stripper conventionnel.

En effet, sur le système du stripper à portes latérales, la pression hydraulique pousse le piston
vers le bas qui à son tour déplace la fourrure supérieure qui comprime le packer autour du tubing
contre la fourrure inférieure.

La pression hydraulique appliquée au piston doit être supérieure à celle de la tête de puits et
doit être maintenue durant toute l’opération d’intervention.

Pour changer les garnitures ou les fourrures du stripper à portes latérales, procéder comme suit :

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 15


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

1-Fermer le slip rams et pipe rams. Side-Door Stripper – Components


2-Purger la pression entre le pipe Tubing support

rams et le stripper. Hydraulic actuation system

3-Purger la pression d’huile dans la


chambre de compression. Access window – with safety lock, stripper
packing assembly and back-up seal

4-Ouvrir les deux portières


latérales.
Interlocking stripper
inserts

5-Remplacer les éléments usagés. Lower connection (flange option)

6-Refermer les portières du stripper. Fig II.6 Side-Door Stripper

 Stripper radial (Fig.7)


Le stripper radial est un obturateur Radial Stripper
avec des mâchoires conçues spécialement
pour le stripping du Coiled Tubing. Il a été
développé pour remédier aux problèmes
rencontrés durant utilisation des strippers
conventionnels (simple ou double).

Le stripper radial présent une hauteur


réduite, une facilité et une simplicité de
changement des élastomères par rapport au
stripper conventionnel. Radial stripper assembly

II.3.8. BOPs Fig II.7 Radial Stripper

Les BOPs utilisés dans les opérations de Coiled Tubing sont similaires à ceux utilisés
durant les interventions au câble, ils sont montés directement sur l’adapter de la tête de
production ou tête de puits.

Quand le tubing est à l’intérieur du puits, le stripper est utilisé comme une barrière primaire,
l’obturateur pipe rams / obturateur annulaire est considéré comme une barrière secondaire, si
l’obturateur shear / seal rams (safety head) est inclut dans l’empilage des BOPs, il joue le rôle
d’une barrière tertiaire.

Les dimensions les plus utilisées des BOPs du Coiled Tubing sont le 3" et le 4" ou plus petites
selon le diamètre du Coiled Tubing utilisé.

Les obturateurs de l’unité de Coiled Tubing sont contrôlés à partir du panneau de commande à
distance situé dans la cabine de l’opérateur.

La pression hydraulique utilisée pour opérer les BOPs Coiled Tubing est comprise entre 1500
psi et 3000 psi, la pression nominale de service des BOPs peut varier entre 3000 psi et 15000
psi, selon la nature de l’intervention à effectuer.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 16


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

Les types d’obturateurs les plus utilisés dans les opérations d’intervention Coiled Tubing sont :

 BOPs QUAD (quadruple)

Ce type d’empilage standard est le plus répondu des BOPs utilisés dans les interventions
Coiled Tubing, c’est un bloc solide composé de quatre rams arrangées de haut en bas comme
suite :

 Un obturateur Blind rams : Utilisé seulement pour fermer avec étanchéité sur un trou
vide.
 Un obturateur shear rams : utilisé pour couper le Coiled Tubing / Coiled Tubing avec
câble de logging à l’intérieur sans faire étanchéité.
 Un obturateur slip rams : utilisé pour suspendre le tubing dans le puits sans faire
étanchéité.
 Un obturateur pipe rams : utilisé pour obtenir une étanchéité positive contre le tubing.

La raison de cet arrangement est de pouvoir couper le Coiled Tubing en toute sécurité en cas
d’urgence.

La procédure pour couper le Coiled Tubing est comme suite :

1-Fermer les obturateurs slips rams.

2-Fermer le pipe rams.

3-Couper le tubing avec l’obturateur shear rams.

4-Rementer la partie libre du Coiled Tubing au-dessus du blind rams.

5-Fermer le blind rams.

6-Neutraliser le puits si nécessaire à travers l’entrée kil line située entre les obturateurs slip et
shear rams.

BOPs COMBI (combine)


Le BOP COMBI est un obturateur double qui remplit les mêmes fonctions que le BOP
QUAD mais avec deux rams seulement, il se compose de :

1-Un obturateur supérieur blind /shear rams, utilisé pour couper le tubing et faire étanchéité sur
un trou vide.

2-Un obturateur inférieur pipe/slip rams, utilisé pour suspendre et faire étanchéité sur le tubing.

Chaque obturateur est équipé d’une vanne d’égalisation de pression. Une entrée kil line située
entre les deux obturateurs qui permet de pomper à l’intérieur du tubing si nécessaire.

Avantages

 Hauteur plus réduite.


 Plus simple à opérer.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 17


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

 N’exige pas la remontée de la partie libre de tubing coupé pour fermer le blind rams.
 Volume plus réduit du fluide hydraulique pour opérer les BOPs.

Inconvénients

 Difficultés de neutraliser le puits à travers le kil line.


 Moins de flexibilité.

 BOP annulaire

Le BOP annulaire est utilisé plus fréquemment dans les opérations particulières
d’intervention au Coiled Tubing, par exemple l’assemblage de train d’outil très long qui
nécessite l’utilisation d’un système de déploiement. L’objectif principal d’utilisation d’un
obturateur annulaire dans un empilage Coiled Tubing est de pouvoir fermer avec étanchéité sur
différents diamètres de Coiled Tubing et train d’outils.

Son positionnement dans l’empilage est fonction de la nature du travail à réaliser par fois, il est
placé au-dessus de Quad, au-dessous le système de déploiement, l’obturateur annulaire peut
être utilisé comme élément de remplacement (back up) du stripper en cas de besoin.

Les caractéristiques de l’obturateur annulaire doivent être semblables à celles des obturateurs à
mâchoires avec la possibilité en plus de fermer sur un trou vide.

 Obturateur shear/seal(safety head) (fig 12)

Dans certains pays ou le règlement en matière de sécurité est très sévère, un obturateur
supplémentaire shear / seal rams (safety head) doit être installé entre la tête de production et
l’ensemble des BOPs, il est utilisé comme barrière tertiaire en cas de besoin.

Ce type d’obturateur nécessite un volume de fluide hydraulique important, c’est la raison pour
laquelle une unité hydraulique indépendante (koomey) est nécessaire. La pression de travail de
l’unité koomey est en général comprise entre 1500 et 3000 psi.

 Choix d’empilages des obturateurs Coiled Tubing

Le choix des différents types de l’empilage est en fonction de :

a) La pression maximale en tête de puits.


b) Des diamètres et longueurs des outils à descendre.
L’empilage des obturateurs à choisir doit toujours assurer la possibilité de :

1-Fermer le puits avec ou sans Coiled Tubing dans le puits.

2-Pouvoir assembler et désassembler le train d’outil en toute sécurité.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 18


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

3-Travailler dans un puits sous pression.

4-Neutraliser le puits en cas de cisaillement du Coiled Tubing.

II.3.9. Système de déploiement

Dans les interventions au Coiled Tubing, la distance entre la tête de puits de production
et le stripper détermine la longueur maximale du train outil. Dans le cas où cette distance
maximale est dépassée il devient nécessaire d’utiliser une barrière de contrôle qui peut être la
DHSV ou le système de déploiement.

Généralement il existe sur le marché plusieurs types de systèmes de déploiements qui ont le
même principe de fonctionnement que le BOP multi rams.

L’empilage peut être composé de :

1-un obturateur shear /seal rams en haut et un pipe rams en bas.

2-un obturateur tubing /slip rams en haut et pipe rams pour guider le tubing en bas.

L’avantage d’utilisation du système déploiement placé sous le QUAD ou le COMBI est de


pouvoir assembler à la descente et de rassembler à la remontée des différentes sections d’un
trais d’outil relativement long en toute sécurité.

II.3.10. Contrôleur tubing

Le contrôleur de tubing (TIM) mesure et affiche le diamètre extérieur du Coiled


Tubing. Il est monté sur l’enrouleur du touret et effectue les mesures pendant les montées et
descente du Coiled Tubing dans le puits.

Le TIM effectue 400 mesures de diamètre par seconde dans 5 directions, avec une précision de
0,25 mm, Ces mesures sont transmises au cadran d’affichage situé dans la cabine de commande
de l’unité.

II.4. OUTILS DE FOND POUR LE COILED TUBING BHA

II.4.1. Raccord (connecteur)

Les raccords pour Coiled Tubing servent à l’accouplement de divers outils de fond avec
l’extrémité du Coiled Tubing. Une grande variété des types et des tailles de raccord sur le
marché. Il y a trois types de raccord utilisés pour le CT :

Raccords mordants, raccord à montage vis/creux, raccord internes.

 Raccords mordants

Ce raccord agrippe et forme un joint sur le diamètre extérieur du CT et se termine par un raccord
fileté pour attacher le train d’outils. Il existe pour le CT de 11/4et 11/2 pouces.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 19


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

 Raccords a montage vis/creux

Le raccord à montage à vis est attaché au CT à l’aide d’une vis qui s’engage dans un creux
prévu pour recevoir. Ce fixe sur le diamètre extérieur du CT.

 Raccords internes

Le raccord «roll-on » se fixe dans le diamètre intérieur du CT est maintenu en place par
emboutissage du CT autour de celui-ci.

II.4.2. MHA (motor head assembly)

 Clapet anti-retour

La probabilité de faire une circulation inverse avec le Coiled Tubing est très faible, pour cela la
pratique d’utilisation des clapets anti-retour dans le train Coiled Tubing devient populaire.

Généralement le clapet anti-retour (check valves) est placé au sommet de la BHA,


immédiatement sous les barres de charge.

Les clapets anti-retour peuvent être à bille ou à volet, ils sont considérés comme barrière
primaire pendant l’intervention au Coiled Tubing.

En cas de défaillance du clapet anti-retour, le Coiled Tubing doit être remonté avec circulation
pour empêcher le fluide du puits de passer à l’intérieur du Coiled Tubing.

 Shear sub (BOSS)

Le shear sub, est aussi appelé déconnecter hydraulique ou Balle Operated Shear Sub
(boss). Il est descendu avec le train d’outil pour libérer le Coiled tubing en cas de coincement.

Le principe d’utilisation du Boss consiste à pomper une bille à l’intérieur du Coiled tubing et
continuer à monter en pression jusqu'à cisailler les goupilles des shear sub et libérer le Coiled
Tubing.

II.4.3. Embouts d’injection et de jetting (Jetting Nozzle)

Les embouts d’injection et de jetting pour Coiled Tubing constituent l’extrémité basse
de l’assemblage de fond. Ces embouts sont en générale d’une conception assez simple, et sont
souvent fabriqués localement.

 Embouts de circulation

Les embouts utilisés pour les opérations au cours desquelles des fluides seront
simplement circulent sans qu’un effet de jetting ne soit désiré demandent une section importante
pour le passage de ceux. Cette section peut être réalisée par plusieurs petits orifices. Si l’on veut
augmenter les effets de turbulence, on par quelques gros trous.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 20


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

 Embouts de jetting

Les embouts utilisés dans les opérations demandent un effet de jetting seront munis
d’orifices relativement petits, comportant généralement plusieurs petits trous. L’efficacité d’un
embout de jetting dépend très largement de la vitesse du fluide au passage des orifices. Les
contraintes majeures dans la conception des embouts de jetting sont les limites de débit de
pression disponible au niveau de l’embout.

 Roto Jet (Jet Blaster)

C’est un outil composé par un stator et un rotor, qui fait tourne à un débit et une pression
bien déterminé, par un moteur hydraulique. Le Roto Jet utilisé pour nettoyer et éliminer les
dépôts solides cristallisés sur les parois de tubing

II.4.4 Centreurs

Les centreurs sont montés sûr, au incorporés au train d’outils de coiled tubing afin de
conserver les outils ou l’embout à l’écart des parois du matériel tubulaire.

 Centreur a lames élastique

Les centreurs à lames élastiques comportant généralement trois lames courbes flexibles.
L’élasticité des lames permet un centrage effectif dans une certaine gamme de diamètre
intérieur.

 Centreur rigide

Les centreurs rigides possédant généralement trois ou quatre ailettes montées sur un
manchon central. Le diamètre extérieur de ces ailettes est légèrement inférieur au plus petit des
diamètres intérieurs rencontrés dans la garniture au travers laquelle il doit être descendu.

II.4.5. Cloche de repêchage

Les Cloches de repêchage sont fréquemment lors d’opération de CT variées. Les cloches
de repêchage sont conçues de manière à venir coiffer le poisson à récupérer, et à s’agripper sur
la surface extérieure du collet de repêchage.

II.5. L’UTILISATION DE COILED TUBING

II.5.1. Colonne concentrique

C’est une colonne de Coiled Tubing installée en permanence à l’intérieur de tubing de


production pour différentes utilisations qui se résument ci-dessous :

 Injection des inhibiteurs (anti-dépôt).


 Neutralisation des puits.
 Démarrage des puits.
 Circulation de fond.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 21


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

L’installation de ce concentrique se fait à l’aide du Coiled Tubing, par la descente de celui-ci


jusqu'à la cote considérée puis coupé en surface et suspendue au sommet de la tête de puits par
une petite olive de suspension.

II.5.2 Nettoyage de fond

Le fond des puits peut contenir des sédiments des différentes origines soit dû à la
formation (venues de sable) soit aux opérations d’intervention (Work-Over, fraisage), le niveau
de ces sédiments après certains temps augmente et peuvent boucher les perforations ça c’est un
paramètre qui influe directement sur la production. Le premier but des opérations de nettoyage
de fond est pour récupérer la capacité de production de ce puits, et aussi pour plusieurs raisons
dont certaines peuvent être d’une importance en particulier dans les puits déviés ou horizontaux,
par exemple :

 Permettre de passage des outils Wire-Line (pose des bouchons).


 Permettre le passage des outils de Logging pour l’enregistrement des paramètres de
puits.
Les sédiments sont dégagés à l’aide de circulation d’un fluide à travers le Coiled Tubing tout
en descendant doucement, avec un embout de jetting. Les sédiments sont alors entraînés par le
fluide et circulent jusqu’en surface à travers tubing

Les différents fluides utilisés pour le nettoyage sont :

 Les gels : les gels sont des fluides à base d’eau possèdent des viscosités élevées, ainsi
que de meilleures propriétés de transport.

 La mousse : la mousse possède d’excellentes propriétés de transport pour les


particules. Ceci permet d’utiliser dans les cas où il est impossible d’atteindre la vitesse
annulaire nécessaire avec un fluide monophasique.
Une mousse stable est produite en pompant simultanément l’azote, un fluide de base et un agent
moussant.

II.5.3. Neutralisation de puits

Cette opération se fait dans le cas où il y a des problèmes difficiles à résoudre avec des
opérations de Snubbing ou opération Work-Over.

Ces problèmes généralement sont :

 Communication entre l’espace annulaire et le tubing.


 Collapse de tubing.
 Difficulté de neutraliser par l’injection de boue lourde en surface lorsque le puits
contient une grande pression.
La neutralisation peut être temporaire (préparation pour opération Work-Over, se fait par
l’injection d’une boue avec une densité suffisant pour alourdir la colonne hydrostatique a
devient supérieure à la pression de gisement, ou neutralisation définitive (abandon total de
puits) par l’injection d’un bouchon de ciment.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 22


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

II.5.4. Démarrage à l’azote (kick-off)

Cette opération est réalisée le plus souvent après les travaux d’entretien sur le puits (Snubbing,
Work-Over), ou bien après le forage.

Elle consiste à injecter l’azote (forme de gaz) sous pression pour alléger la colonne
hydrostatique, et favoriser à la pression de gisement de démarrée le puits, il en résulte une
poussé du bas vers le haut, pour que le puits produit par sa propre énergie.

Le choix de l’azote comme fluide de circulation est fait pour ces raisons :

 Gaz inerte (ininflammable).


 Gaz facile à fabriquer, il existe dans l’atmosphère avec des grandes quantités.
L’opération d’injection d’azote se fait du haut vers le bas lorsque le coiled tubing commence à
descente aussi l’injection d’azote pour commencer alléger étape par étape.

II.5.5. Les nouvelles techniques

Les nouvelles techniques consistent à poser des bouchons de ciment ou de sable destinés
à isoler une partie de la matrice jugée à fort taux d’eau ou de gaz, et de mettre en évidence
seulement la partie de la matrice à grand pourcentage d’huile, ou bien annuler complètement,
et faire des déviations par rapport au trou initial, (short radius), afin d’améliorer la production
de ce puits.

Ces nouvelles techniques peuvent être pratiquées par l’intermédiaires du Snubbing ou des
Coiled Tubing (pose des bouchons), au de Work-Over (forage dévié).

II.5.6. Fracturation hydraulique

La fracturation hydraulique est l’injection d’un fluide de traitement à un débit et une


pression de fracturation de la formation. Ceci crée des cassures ou des fractures dans la
formation, ouvrant ainsi des drains ou canaux à très fortes perméabilités, dans lesquels l’effluent
peut s’écouler beaucoup plus facilement.

La fracturation ainsi crée est généralement dans le plans vertical pour des profondeurs
supérieures à 600 mètres.

A la fin de l’injection, lorsqu’on relâche la pression, la fracture ouverte par le fluide tend à se
refermer. Il est donc nécessaire d’injecter des agents de soutènement qui sont généralement du
sable ou du mini billes mélangées au fluide de traitement.

II.5.7. L’acidification

L’acidification est l’injection radiale de solutions acides et de divers additifs dans la


formation à une pression inférieure à la pression de fracturation pour améliorer la perméabilité.
Donc les différentes méthodes de stimulation ont donc pour objectif d’améliorer un indice de
productivité jugé insuffisant.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 23


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

Avant d’entreprendre un traitement de stimulation il est primordial de bien localiser la nature


du problème de manière à choisir le type de traitement qui peut effectivement remédier à la
situation.

Dans certains cas, et la fin de l’opération de l’acidification, le puits est laissé sur torche pour
évacuer le maximum d’acides susceptible de rester dans la formation.

II.6. MESURE DE SECURITE

II.6.1. Procédure d’urgence

En cas d’urgence et en vue de sécuriser le puits, les opérations suivantes devraient être
effectuées :

 Arrêter le mouvement du tubing, fermer les mâchoires de fermeture sur tubing et des
mâchoires de suspension (slips), poser le poids du tubing afin d’assurer le tubing est
suspendu.
 Arrêter le pompage.
 Fermer les mâchoires cisaillantes pour couper le Coiled Tubing.
 Remonter le tubing hors du BOP à un point au-dessus des mâchoires à fermeture totale
mais au-dessous du Stuffing box (presse étoupe).
 Fermer les mâchoires à fermeture totale.
 Prendre les dispositions permettant la neutralisation du puits à travers le tubing afin
d’arrêter les fluides restant dans le puits.
 Prendre les mesures nécessaires afin de repêcher le tubing du BOP.

La décision d’exécuter la marche à suivre au-delà de l’étape 1, devrait normalement être prise
après consultation avec le représentant de la compagnie, à moins qu’il n’y ait un danger
immédiat et sérieux pour le personnel et /ou pour les équipements, et que le représentant de la
compagnie ne soit immédiatement pas disponible pour être impliqué dans la décision.

Note : En enclenchant n’importe quelle mâchoire du BOP, le verrouillage manuel


correspondant devrait être enclenché bien après pour empêcher un dégagement accidentel en
cas de perte totale d’énergie hydraulique.

Cette pression peut être assurée par intermédiaire d’une pompe à main, pompe hydraulique ou
de n’importe quelle autre pièce d’équipement se trouvant sur place, y compris une pompe de
fluide.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 24


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

II.6.2. Consignés de contrôle

 Rupture du Coiled Tubing au fond qui peut engendrer la perte du clapet anti-retour (la
barrière primaire). Dans ce cas le Coiled Tubing doit être remonté en circulant.
 Rupture du Coiled Tubing en surface : deux cas se présentent :
Le clapet anti-retour est en bon état : il n’y aura pas de retour de fluide par l’intérieur
du tubing. Dans ce cas coiffer le Coiled Tubing avec un outil de repêchage et remonter
le reste du tubing.
Le clapet anti-retour est défaillant : dans ce cas couper le tubing avec le Shear rams
pour sécuriser le puits et procéder par la suite au repêchage du poisson.
 Ecrasement du Coiled Tubing : dans ce cas prendre les précautions nécessaires quand
le collapse arrive en surface (risque de coincement au niveau de stripper).
 Ejection du Coiled Tubing en surface : pendant les manœuvres de remontée à cause
d’une pression élevée dans le puits, l’opérateur doit être capable de résoudre le problème
en augmentant au maximum la pression hydraulique appliquée au stripper et à la tête
d’injection, dans le cas contraire ou le Coiled Tubing commence à descendre à une
vitesse incontrôlé, l’opérateur doit arrêter la manœuvre et appliquer une pression
suffisante sur les pistons intérieurs de la tête d’injection (Inside tension cylindre) et le
stripper.

 Panne de moteur de l’unité :


 Actionnez les fermetures des BOP sur le tubing et les bloqués manuellement.
 Serre le frein du touret s’il n’est pas serré par le dispositif de sécurité en cas de panne.
 Conserver la circulation si c’est nécessaire, un nettoyage du sable par circulation est un
exemple ou la circulation peut être nécessaire.
 Réparer le moteur de l’unité et reprenez l’opération.

 Fuites au Coiled Tubing :

En cas un éclatement se produit sur le Coiled Tubing l’opération est considérée comme
annulée. Il faut remonter le Coiled Tubing plus couramment, est en fait le changement de touret.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 25


Chapitre II : Description de l’unité Coiled Tubing

 Coiled Tubing coince

Quand une traction de plus de 80% de limite élastique est nécessaire pour remonter le Coiled
Tubing, on dit le Coiled Tubing est coincé. Avant d’appliquer une force de traction plus
importante,

Parmi les causes les plus communes pour le coincement de CT on a :

 Panne de la pompe au cours d’une opération de nettoyage (les particules solides


disposent sur la partie supérieure de l’ensemble des outils de fond et autour du tube).
 Sable ou autre matériel de la formation emballage autour de CT. Cette situation est très
probablement se produire pendant le nettoyage de sable, ou autre opération de clean out.
 Le CT peut être coincé par le "frottement" surtout dans les puits hautement dévié.
 Le train des outils coincé au sabot de tubing.
 Le tubing peut être coincé dans Liner Pré-Perforé, s’il est fortement dégradé

II.6.3. Mesures à prendre en cas de coincement

 Essayez de manœuvre le Coiled Tubing dans sa partie libre sans dépasser 80% de la
limite élastique du tube. Le manœuvre de tube fait vers le haut et vers le bas.
 Si le coincement est dû au frottement, circulez un bouchon de fluide facilitant le
glissement pour réduire la friction entre le tube et les parois du tubing ou du casing.
 On fait purger soudainement la pression de l’annulaire pendant qu’on tire sur le tube.
 Essayez d’accroître la flottaison en pompant un fluide plus lourd dans l’annulaire et en
déplaçant le fluide du Coiled Tubing avec de l’azote.
 Libérez l’ensemble des outils de fond en utilisant le raccord de cisaillement manœuvre
par l’intermédiaire d’une bille si ce raccord existe dans la garniture et si la circulation
est impossible.
S’il n’est pas possible de libérer le Coiled Tubing avec les moyennes précédentes on fait
neutraliser le puits, couper le CT au sommet de l’injecteur, couper au-dessus de point de
coincement, puis tirer le CT libre dehors le puits, après on utilise un autre mode d’intervention
plus lourd que le CT (Snubbing, Work-Over) pour récupérer le CT reste.

Choix et procédés des fluides de nettoyage à travers le Coiled Tubing 26