Vous êtes sur la page 1sur 1

Les guides pratique.

fr Pêche en estuaire
Article publié le 07 septembre 2010 - Article mis à jour le 31 janvier 2011

Les estuaires et leurs alentours sont parmi les meilleurs postes pour le pêcheur en mer. Quelles espèces
peut-on y pêcher ?

Une vie qui foisonne dans les estuaires


Les estuaires forment des écosystèmes à part, débordant de vie. Deux raisons expliquent cette richesse.
Tout d'abord, l'arrivée de la rivière crée souvent une baie sablo-vaseuse où coquillage, crustacés et vers
abondent. Bien évidemment, les poissons ne manquent pas d'exploiter cette nourriture abondante.

La deuxième raison est l'apport de nutriments par la rivière. Ces nutriments nourrissent le phytoplancton,
qui nourrit à son tour le zooplancton. Au final, les petits organismes du plancton transforment les estuaires et
leur baie associée en véritable garde-manger pour les jeunes poissons.
Les gros poissons viennent également dans les estuaires. Ils y viennent pour manger les poissons plus
petits. Mais certaines espèces viennent également s'y reproduire, offrant à leurs juvéniles une zone idéale
pour leur croissance.

Parfait pour trouver ses appâts


Les coques, couteaux et palourdes y abondent. C'est le terrain de jeu parfait pour la pêche à pied. Mais
ce sont aussi les zones à connaître pour trouver ses appâts. Le pêcheur à la ligne récoltera aisément les
vers et les coquillages qu'il pourra ensuite placer sur son hameçon.

Bien souvent, les baies sablo-vaseuses qui se forment dans et aux alentours de l'estuaire regorgent de
crustacés, notamment crabes et crevettes. On peut les rechercher à marée basse à l'aide d'un immense filet
appelé bichette ou havenais selon les régions. Rappelons que les estuaires subissent également l'influence
des marées.

Quelles espèces trouver dans un estuaire


Pour le pêcheur à la ligne, les premiers poissons à capturer en estuaire sont les espèces vivant sur ou dans
les fonds sablo-vaseux. Il s'agit d'espèces tolérantes aux variations de salinité comme l'anguille et certains
poissons plats, notamment le flet et la plie. Dans certains zones, ces poissons abondent.

Fait encore plus intéressant pour le pêcheur, la dorade royale est une habituée des zones estuariennes. Ce
sparidé et plus tolérants aux variations de salinité que ses cousins, et on le trouve souvent dans les zones
saumâtres. On pêchera la dorade grise en surfcasting, en utilisant des coquillages (coque ou palourde)
comme appât.
Enfin, on trouve dans les estuaires une multitude de poissons carnassiers, qui sont souvent la cible préférée
du pêcheur. On pourra rechercher ces poissons carnassiers aussi bien au leurre qu'en surfcasting. On
notera ainsi que le bar entre avec régularité dans les estuaires, et remonte jusque dans les eaux presque
douces. Sur la façade atlantique, le maigre entre également dans les estuaires. Enfin. En Méditerranée, les
bars et les liches viennent y chasser leurs proies.
Au final, les estuaires sont des postes que le pêcheur doit tenter régulièrement, le succès est souvent au
rendez-vous.

Vous avez aimé cet article ? Allez plus loin avec d'autres fiches sur le même sujet !
● Pêche du bar au leurre depuis le bord
● Pêche du bar : organiser sa journée en bateau

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)