Vous êtes sur la page 1sur 3

1- Echangeurs de chaleur

 Les échangeurs de chaleur sont des appareils permettant de transférer de la chaleur entre deux
fluides à des températures différentes

2- Le condenseur
 Un condenseur est un appareil dont la fonction principale est de condenser (transformation d'un gaz
en liquide) de la vapeur sur une surface froide, ou via un échangeur thermique maintenu froid par la
circulation d'un fluide réfrigérant.

3- Le rebouilleur
 C’est un appareil qui assure la vaporisation totale ou partielle d’un liquide, il vaporise une partie
des produits de fonds de colonnes pour les renvoyer au fractionnement.

4- Les fours
 Les fours sont des appareils dans lesquels le chauffage des fluides s'effectue par les fumées
produites par la combustion d'un combustible liquide ou gazeux.

5- Les torches
Une torche est un instrument de sécurité relie aux unités du site qui se présente sous la forme
d’un cylindre verticale. Elle permet en cas de déréglage du bruler les HC et ainsi éviter la
surpression.

6- Les colonnes
Les colonnes ont une forme cylindrique, leur hauteur est toujours très grande comparée à leur
diamètre. Les plus utilisées sont équipées de plateaux; mais il existe aussi des colonnes à
garnissage.

Un séparateur

est une capacité sous pression, incorporée à un circuit, sur lequel elle provoque un
ralentissement de la vitesse d’écoulement de l’effluent.

Un séparateur se présente comme un réservoir cylindrique disposé soit verticalement, soit


horizontalement.
Distillation atmosphérique.

La distillation est un procédé qui consiste à séparer les différents composants d'un pétrole
brut en fonction de leur température d'ébullition à p° atmosphérique pour obtenir des
fractions d'hydrocarbures contenues dans le pétrole brut

Distillation sous vide.

La distillation est un procédé qui consiste à séparer les différents composants d'un pétrole brut
en fonction de leur température d'ébullition à p° sous 1 atmosphérique pour obtenir des
fractions d'hydrocarbures contenues dans le pétrole brut

Craquage.
Le craquage est un procédé industriel permettant de briser des hydrocarbures à longue
chaîne carbonée en hydrocarbures à chaîne plus courte.
9.1 craquage thermique :

est un procédé industriel permettant de briser des hydrocarbures à longue chaîne carbonée en
hydrocarbures à chaîne plus courte par le chauffage du fioul léger et du pétrole lourd
sous pression dans de grands ballons
La viscoréduction ;
La viscoréduction est une forme de craquage thermique modéré de
mélanges lourds qui permet de réduire le point d’écoulement des résidus
cireux et de diminuer considérablement la viscosité du produit sans modifier
sa plage d’ébullition.

Le craquage à la vapeur ;

Le craquage à la vapeur produit des oléfines par craquage thermique de grosses


molécules d’hydrocarbures à des pressions légèrement supérieures à la pression
atmosphérique et à des températures très élevées

La cokéfaction ;
La cokéfaction est un craquage thermique poussé permettant d’obtenir de l’essence
de distillation directe (naphta de cokéfaction) et divers distillats moyens qui sont
envoyés dans les unités de craquage catalytique.

9.1 Craquage catalytique.

Le craquage catalytique permet d’obtenir des molécules plus simples par


fragmentation d’hydrocarbures complexes, d’améliorer ainsi la qualité et
d’augmenter la quantité de produits légers plus intéressants et de diminuer la
quantité de résidus

9.1 L’hydrocraquage

L’hydrocraquage est un procédé en deux étapes combinant le craquage


catalytique et l’hydrogénation, procédé au cours duquel les produits souhaités sont
obtenus par craquage de fractions distillées en présence d’hydrogène et de
catalyseurs spéciaux