Vous êtes sur la page 1sur 32

NUMÉRO DOUBLE

DIMANCHE 12 - LUNDI 13 -
MARDI 14 AVRIL 2020
76E ANNÉE - NO 23408 LA REVANCHE DU VÉLO
2,80 € - FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR - D’APPARTEMENT
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY PAGES 24- 25
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

Les pistes des citoyens pour la sortie de crise


▶ Les 150 membres, tirés ▶ La crise sanitaire a préci- ▶ La convention propose ▶ Elle propose de rénover ▶ Les citoyens mettent en-
au sort, de la convention pité l’envoi d’une première un nouveau modèle de so- 20 millions de logements, fin l’accent sur l’alimenta-
citoyenne pour le climat série de mesures qui ciété, qui ne sacrifie pas le de lutter contre l’artificia- tion, la création de fermes
ont envoyé, jeudi 9 avril, permettrait de combiner climat, l’humain et la bio- lisation des sols, de pro- municipales et une autre
50 propositions au chef de le climat, la justice sociale, diversité aux impératifs mouvoir fortement la façon de consommer
l’Etat et au gouvernement l’économie et la santé de la relance économique vente de voitures propres PAGES 2- 3

Coronavirus

PENSER
« En matière de
prévention, nous
ne sommes pas
à la hauteur »

LE MONDE directeur général de la


santé de 2003 à 2005, le profes-
seur William Dab déplore « la
médiocrité » des mesures de pré-

D’APRÈS
vention prises par le gouverne-
ment. Il dénonce le « coût hu-
main effrayant » d’un confine-
ment généralisé, alors qu’on
laisse rentrer chez eux des per-
sonnes contagieuses, au lieu de
les isoler dans des hôtels.
Il juge impératif de lancer des
enquêtes épidémiologiques de
terrain et des échantillonnages
pour savoir pourquoi il y a tant
de nouveaux malades. Et peste
contre les contraintes adminis-
THOMAS SERGE PABLO GABRIELLE tratives, qui illustrent « jusqu’à la
PIKETTY TISSERON SERVIGNE SIRY caricature la faiblesse de la santé
publique en France ».
ÉCONOMISTE PSYCHIATRE ESSAYISTE ÉCONOMISTE PAGE 4
« Une dotation sanitaire « La frontière que « La pandémie a créé une « Comment fermer
et éducative minimale la culture du XXe siècle brèche dans l’imaginaire les yeux plus longtemps
pour tous les habitants
de la planète »
tendait à établir entre
le monde réel et
des futurs politiques,
où tout semble
sur le besoin d’un outil
budgétaire européen 1 ÉDITORIAL
le monde virtuel est désormais possible » digne de ce nom ? »
LES RELIGIONS
en train de s’effacer » IDÉES – PAGES 28 À 31
ET LE CONFINEMENT
PAGE 32

LA PEUR EN
AMAZONIE
LA CHINE ACCROÎT SON INFLUENCE EN AFRIQUE Eglise Politique
Macron en
Les communautés indigè- Les frères première ligne
nes tentent de se protéger
du virus, mais sont en
▶ Depuis la crise sanitaire,
Pékin multiplie les dons
fauchés devant l’opinion
dans le huis clos
PAGE 10
fait livrées à elles-mêmes d’équipements médicaux
en Afrique
du couvent
PAGE 8
Allemagne
LES SOIGNANTS ▶ Cette nouvelle « route Merkel tente
ET LES PRÉJUGÉS de la soie » consolide son de tirer les leçons
ancrage sur le continent Ils étaient onze capucins à
Les mouvements de rejet Crest, dans la vallée de la de la crise de l’euro
contre le personnel médi- GÉOPOLITIQUE — PAGES 18- 19 Drôme. Ils ne sont plus PAGE 7
cal se multiplient, par que six, depuis que la ma-
peur d’une contamination ladie est entrée au couvent
PAGE 1 1 PAGE 16
Italie
Conte tiraillé
LES PRÉCAIRES ET
LES CENTRES COVID Enquête entre l’Europe
et l’extrême droite
Des sans-papiers conta-
minés, mais non hospita-
Le Liban, PAGE 7

lisés, sont accueillis dans déjà en faillite, Travail


accablé par
80 centres en France
PAGE 1 2 Le Covid-19,
VIES CONFINÉES le coronavirus maladie
professionnelle ?
Les lecteurs du « Monde »
PAGE 10
témoignent de leur quoti- Près de 45 % de la popula-
dien et même de leur tion vit sous le seuil de
sexualité compliquée pauvreté, la dette est co- À NOS LECTEURS
Médecins chinois En raison du week-end de Pâques,
PAGES 2 6 -2 7
au Nigeria, le 8 avril.
lossale, et le pays, à l’arrêt, « Le Monde » ne paraîtra pas le lundi
KOLA SULAIMON/AFP menace de s’écrouler 13 avril. Que nos lecteurs veuillent
PAGE 13 bien nous en excuser
Algérie 220 DA, Allemagne 3,70 €, Andorre 3,50 €, Autriche 3,80 €, Belgique 3,10 €, Cameroun 2 400 F CFA, Canada 5,70 $ Can, Chypre 3,20 €, Côte d'Ivoire 2 400 F CFA, Danemark 36 KRD, Espagne 3,50 €, Gabon 2 400 F CFA, Grande-Bretagne 3,10 £, Grèce 3,50 €, Guadeloupe-Martinique 3,20 €, Guyane 3,50 €,
Hongrie 1 330 HUF, Irlande 3,50 €, Italie 3,50 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 3,20 €, Malte 3,20 €, Maroc 22 DH, Pays-Bas 3,80 €, Portugal cont. 3,50 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 400 F CFA, Suisse 4,40 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 4,10 DT, Afrique CFA autres 2 400 F CFA
2|
CORONAVIRUS
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

Des pistes vertes pour une sortie de crise


La convention citoyenne pour le climat a accéléré la remise au chef de l’Etat d’une première série de mesures

N
e pas rater le
train de la crise
sanitaire que tra-
versent le pays et
la planète tout
entière. Et inter-
venir dans le débat qui se profile
sur la sortie de crise. C’est la déci-
sion qu’ont prise les 150 membres
de la convention citoyenne pour
le climat, réunis vendredi 3 et sa-
medi 4 avril en visioconférence.
Après l’avoir âprement débattue,
puis votée, ils ont transmis leur
« contribution à la sortie de crise »,
sous forme d’un texte général Emmanuel
d’intention et de cinquante pro- Macron et
positions de mesures, soit un les membres de
tiers de celles élaborées lors de la convention
leurs six mois de travaux. citoyenne
Les textes ont été envoyés, jeudi pour le climat,
9 avril dans la soirée, au chef de au palais d’Iéna,
l’Etat, Emmanuel Macron, au à Paris,
premier ministre, Edouard Phi- le 10 janvier.
lippe, à la ministre de la transition LEMOUTON-POOL/SIPA
écologique et solidaire, Elisabeth
Borne, ainsi qu’au ministre de
l’économie et des finances, Bruno
Le Maire. Les citoyens ont choisi
de rendre publique leur missive,
mais pas leurs propositions.
« Alors que la remise définitive de
nos travaux est différée par la crise
sanitaire, et alors que certains
d’entre nous sont en première li-
gne, nous avons jugé important de
nous exprimer dès aujourd’hui »,
écrivent les citoyens, dont un cer-
tain nombre occupe des profes-
sions de santé et n’a pu participer
à la totalité des débats.

DES HÉSITATIONS et c’est pourtant ce que nous vous lement été convaincue de la né- main et de la biodiversité. » Et de tables, fléchés vers des solutions
Avant l’annonce du confinement, demandons de faire », avait an- cessité d’intervenir dans l’actua- rappeler « les écueils de la crise de vertes et que les investissements se FAISANT DU CONFINEMENT
ces Français tirés au sort devaient
profiter de leur ultime session de
noncé, dès les débuts des travaux
vendredi matin, Thierry Pech, co-
lité. « Les événements que nous
vivons aujourd’hui remettent en
2008 dont la relance a donné lieu,
notamment, à des investissements
concentrent dans des secteurs
d’avenir respectueux du climat. »
« UNE EXPÉRIENCE
travail, début avril, pour rendre président de la convention. Filant cause nos manières de se nourrir, dans les énergies fossiles et les in- Tout ne s’est pas fait aisément. DE SOBRIÉTÉ POUSSÉE
leur copie à l’exécutif sur la ma- la métaphore ferroviaire, il avait de se déplacer, de se loger, de tra- dustries néfastes à l’environne- Les débats, qui se sont prolongés
nière de limiter les émissions de alors expliqué aux participants à vailler, de produire et de consom- ment ». Faisant du confinement jusqu’au mercredi soir, ont mis au À L’EXTRÊME », LES
gaz à effet de serre dans un esprit
de justice sociale. Ils devaient
la visioconférence qu’il n’était pas
question « de faire dérailler le train
mer [les thèmes des différents
groupes de travail de la conven-
« une expérience de sobriété pous-
sée à l’extrême », les 150 citoyens
jour de réelles divergences sur l’ar-
ticulation entre leur travail de
150 CITOYENS PROPOSENT
voter en assemblée plénière leurs de la convention, qu’il restait beau- tion]. Nos modes de vie sont boule- proposent notamment d’encou- long terme et l’urgence de la situa- D’ENCOURAGER
150 propositions élaborées par coup à faire ». « Mais il y a un mo- versés et nous interrogent sur nos rager les relocalisations des activi- tion. Fallait-il transmettre une
leurs groupes thématiques. A la ment, quand un train passe, est-ce priorités, nos besoins et nos com- tés stratégiques pour « assurer partie de leurs mesures même si LES RELOCALISATIONS
place, ils ont donc sélectionné qu’on veut monter dedans ? Est-ce portements quotidiens », écrivent notre sécurité alimentaire, sani- elles ne sont pas encore votées ?
une première série de mesures que vous voulez être utiles dans ce les conventionnels dans leur mis- taire et énergétique ». La rénova- Les rendre publiques ou ne les en-
permettant une sortie de crise moment ? », insistait M. Pech. sive au gouvernement. tion énergétique, les transports, voyer qu’au gouvernement ? N’en zons différents, d’opinions par-
combinant le climat, la justice Certains ont hésité, ne se sen- Les craintes de ces citoyens l’énergie, les grands chantiers… rédiger que les grandes lignes ou fois divergentes, ont donc été con-
sociale, l’économie et la santé. tant pas une âme d’économiste étaient que le court terme prenne tous les secteurs doivent, selon les préciser. Beaucoup s’y sont per- vaincus d’apporter déjà leur
L’enjeu leur avait été présenté pour discuter d’un plan de re- le pas sur le long terme. « Nous eux, contribuer à la transition de dus, derrière leur écran, confinés pierre à l’édifice de la reconstruc-
clairement par les membres du lance, d’autres estimant qu’il leur souhaitons que la sortie de crise l’économie du pays. « Nous de- chez eux, trouvant l’exercice tion. Mais ils restent inquiets.
comité de gouvernance et les ga- fallait d’abord achever leurs tra- qui s’organise sous l’impulsion des mandons que les financements « rude », « compliqué ». « J’ai peur que le climat ne soit plus
rants de cette convention. « Il est vaux, finaliser et voter leurs pro- pouvoirs publics ne soit pas réali- mobilisés dans le cadre de la sortie Le Réunionnais Guillaume Ro- la priorité de personne au gouver-
difficile de se projeter dans l’avenir positions, mais la majorité a fina- sée au détriment du climat, de l’hu- de crise soient socialement accep- bert, 24 ans, était ainsi contre une nement, mais aussi au sein de la
communication auprès du grand population qui pense d’abord – et
public, contre aussi la transmis- c’est normal – à sauver son travail,
Cyril Dion : « Ne pas sacrifier le climat sur l’autel de la relance » sion au gouvernement de
mesures détaillées, puisqu’elles
sa maison, avant la planète. Mais
on peut mener les deux de front »,
n’étaient « pas encore abouties ». confie Grégoire Fraty, 31 ans, qui
le réalisateur, l’un des « garants » de la pollution de l’air, l’alimentation, les consé- liards d’euros et le risque existe que si la « Avec les citoyens d’outre-mer, on a travaille dans la formation profes-
convention citoyenne, explique pourquoi quences que pouvait avoir le changement convention livre ses propositions, qui de- déposé beaucoup d’amendements, sionnelle, près de Caen.
les 150 volontaires ont envoyé une partie climatique à l’avenir : impossibilité de mandent de forts investissements, en sep- qui ne sont pas présents dans les Quel sera l’accueil réservé à leur
de leurs propositions au gouvernement, nourrir tout le monde à cause des baisses tembre, le gouvernement réponde alors mesures puisqu’elles n’ont pas en- contribution au sommet de
alors que les travaux ne sont pas finis. des rendements agricoles, morts liées aux qu’il n’y a plus d’argent. core été votées, explique cet assis- l’Etat ? Les priorités sont claire-
canicules comme en 2003, problèmes d’ac- tant d’éducation. C’est comme ven- ment à la lutte contre l’épidémie
Que signifie la volonté de la convention cès à l’eau, migrations forcées ou encore Au niveau national comme internatio- dre un produit qui ne marche pas. » de Covid-19, à la gestion du confi-
citoyenne pour le climat de transmet- conflits armés pour les ressources naturel- nal, le risque n’existe-t-il pas que nement et, bientôt, du déconfine-
tre, dès maintenant, une partie les. L’idée de protéger les populations était certains secteurs économiques ou pays DES « RÉPONSES COMMUNES » ment. Les débats sur le plan de
de ses propositions au gouvernement ? déjà présente dans leurs propositions. Si on cherchent au contraire à s’affranchir Sylvain Burquier estime, à l’in- sortie ne sont, officiellement, pas
Les membres se sont clairement posé la n’anticipe pas la crise écologique, nous se- des contraintes écologiques ? verse, que les propositions de la encore de mise. La démarche des
question de savoir s’ils devaient s’expri- rons confrontés à des chocs violents, avec Si, c’est justement à cause de cela que convention sont « très tra- conventionnels est pourtant im-
mer alors qu’ils n’ont pas terminé leurs tra- potentiellement des millions de morts, cette prise de parole est importante vaillées », « quasi finalisées ». « On portante pour la ministre de la
vaux et que les propositions de mesures une sidération et une désorganisation gé- aujourd’hui. On ne peut sacrifier le climat peut proposer des choses pertinen- transition écologique et solidaire.
n’ont pas été votées de façon définitive. nérale de nos sociétés et de nos économies. sur l’autel de la relance. Quand on voit tes qui s’inscrivent dans la sortie de « Ils portent un message incon-
Alors qu’il y a une crise sanitaire extrême- comment Trump a levé les mesures prises crise. Nous devons commencer à testable : la crise sanitaire n’efface
ment grave qui va affecter l’économie, Le gouvernement est-il en situation par Obama pour limiter les émissions de assumer notre légitimité : le man- pas la crise écologique et climati-
alors que le gouvernement est en train de d’entendre dès maintenant gaz à effet de serre au nom de l’efficacité dat donné par le président, c’est que. Ces deux crises ont des fonde-
préparer un plan de relance et que, si l’on se ces propositions ? économique, d’autres pays voudront faire nous qui l’avons. Il ne faut pas ments communs, j’en suis persua-
réfère au passé, celui-ci a toutes les chances Il semble que deux courants s’affrontent la même chose, une pression populaire est qu’on se fasse couper l’herbe sous dée. Leur travail alimentera la ré-
de laisser de côté la question climatique et au sein de l’exécutif. Avec, d’une part, une nécessaire pour réaffirmer que ce mo- le pied », avance ce responsable flexion du gouvernement sur la
écologique, il leur a semblé indispensable volonté d’opérer une rupture avec le mo- ment offre justement la possibilité de marketing d’un groupe de servi- sortie de crise. Il est important que
d’alimenter sa réflexion. « Lesquelles de dèle économique actuel, en renforçant les changer de modèle. Si ces voix ne sont pas ces, âgé de 45 ans et vivant à Paris. les 150 citoyens viennent nous
nos propositions sont bonnes pour le cli- politiques sanitaires, sociales écologi- suffisamment fortes, on risque d’assister à « Il y a beaucoup de choses dans dire que la crise actuelle et la crise
mat, créatrices d’emplois et ayant un im- ques… Et, d’autre part, un courant qui des stratégies du choc, où certains profi- ce que vous avez déjà travaillé qui écologique peuvent avoir des ré-
pact bénéfique sur la santé ? », se sont alors plaide pour une relance économique beau- tent de la peur et de la sidération pour im- seront utiles. Votre contribution ponses communes », a confié au
demandé les 150 citoyens. coup plus classique, en activant les leviers poser des mesures ultralibérales. La posi- sera aussi importante que beau- Monde Elisabeth Borne, qui a
traditionnels, basés sur les énergies fossi- tion de la France est par conséquent très coup d’autres, que celles des ex- tenu à « rendre hommage
Le centre de gravité de la convention les et une croissance immédiate, un peu importante, surtout au moment où cer- perts du gouvernement », les avait aux 150 citoyens qui sont restés
s’est-il déplacé avec l’irruption comme des sucres rapides. Donc le mo- tains pays de l’Union européenne se posi- encouragés, samedi en clôture mobilisés dans cette période iné-
de la crise sanitaire ? ment me semble important pour que la tionnent pour que le Green Deal, qui doit des débats, Laurence Tubiana, co- dite, avec des conditions de travail
Je ne le pense pas. La question de la santé convention citoyenne s’exprime, avec des certes être largement amélioré, soit au présidente de la convention. compliquées ». p
était déjà présente en filigrane, même si propositions structurelles pour l’avenir. cœur de la stratégie de relance. p Les citoyens, âgés de 16 à 80 ans, rémi barroux
elle n’était pas centrale. Présente avec la On parle d’un investissement de 100 mil- propos recueillis par r.bx. tous volontaires, venus d’hori- et audrey garric
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 coronavirus | 3

Epidémie de Covid-19 : situation au 10 avril, 14 heures


DÉCÈS À L’HÔPITAL HOSPITALISATION HOSPITALISATIONS PAR DÉPARTEMENT COMPARATIF EUROPÉEN
ET RÉANIMATION pour 100 000 habitants 18 849 morts
Italie France Espagne en Italie
Guadeloupe 17 500

8 598
depuis le 1er mars
Personnes
hospitalisées
31 108
de 150 à 215,5
de 100 à 150
de 50 à 100 Martinique
Allemagne
Les données
Royaume-Uni

commencent au 10e décès.


16 081 morts
en Espagne

13 197 morts*
15 000

12 500
en France
de 25 à 50
2 767 morts
de 10 à 25 en Allemagne 10 000
RETOUR À DOMICILE Mayotte
24 931 moins de 10
7 500
En réanimation
et en soins intensifs La Réunion
5 000
2 972 Petite couronne 8 974 morts
6 875 au Royaume-Uni
Guyane (jour 27) 2 500

816 771
0
18 mars 10 avril 18 mars 10 avril Jour 0 Jour 10 Jour 26 Jour 34 Jour 45

Infographie Le Monde Sources : Santé publique France, Johns Hopkins University * Chiffre comprenant 8 598 décès à l'hôpital et 4 599 décès en Ehpad

Cinquante propositions pour un nouveau modèle


Logement, voitures, publicité : les mesures doivent encore être amendées et votées en assemblée plénière

C
omment préparer la d’énergie liées aux déplacements. tif européen et français fixé à en plus, « sans réelle utilité (pas de sement de la longévité des pro­
sortie de crise du Co­ Il s’agirait de limiter, entre 2021 et PROMOUVOIR 2050. Pour l’atteindre, les ci­ plus-value pour notre bien-être) ». duits et la réduction de la pollution
vid­19 ? Comment « por-
ter l’espoir d’un nouveau
2030, le nombre d’hectares artifi­
cialisés par commune au quart de
« LA CRÉATION toyens proposent que « d’ici à
2025, tout soutien à l’innovation
« L’innovation doit être ver-
tueuse », insistent les citoyens,
liée aux modes de production et de
fonctionnement : écoconception,
modèle de société », répondant ce qui a été artificialisé entre DE FERMES MUNICIPALES s’inscrive dans une logique de sor- s’inscrire dans le long terme, et il développement des filières de ré­
tant au défi climatique que sani­ 2000­2020, de stopper « immé- tie d’un modèle basé sur le car- faut, sans attendre, « s’appuyer sur paration et de réemploi, du recy­
taire et économique ? Réunis en diatement » les aménagements de ET DE PLATES-FORMES bone ». La recherche publique doit les techniques existantes ». Pour dé­ clage, d’ici à 2023. Même si l’impact
visioconférence les 3 et 4 avril, les
membres de la convention ci­
nouvelles zones commerciales
périurbaines « très consommatri-
DE REGROUPEMENT être financée dans les secteurs de
l’innovation ayant un intérêt en­
velopper une filière nationale de
l’innovation, ils suggèrent la créa­
de ces mesures est moindre sur les
émissions de gaz à effet de serre, el­
toyenne pour le climat ont décidé ces d’espaces » ou encore d’autori­ DES PRODUCTIONS » vironnemental et écologique. Il tion d’« un fonds de rachat des bre- les touchent aux ressources et aux
d’envoyer, jeudi 9 avril, cinquante ser les réquisitions de logements faut « sortir de l’innovation pour vets afin de baisser les coûts d’adop- pollutions. Elles sont « emblémati-
pistes de mesures à l’exécutif et de bureaux vacants. l’innovation ». Ainsi pointent­ils tion des innovations vertueuses ques d’un changement de société
mais sans les rendre publiques. œuvre. Ils souhaitent promou­ le passage de la 4G vers la 5G qui tout en rétribuant les inventeurs ». que nous souhaitons », écrivent les
Elaborées par leurs cinq groupes Réduire la place de la voiture voir des outils comprenant « la générerait plus de 30 % de con­ Parmi les 50 propositions trans­ conventionnels. p
thématiques – se loger, se dépla­ individuelle Les « 150 » se sont at­ création de fermes municipales et sommation d’énergie carbonée mises, se trouvent aussi l’accrois­ r. bx. et au. g.
cer, se nourrir, consommer, pro­ taqués au chantier des transports de plates-formes de regroupement
duire et travailler –, elles doivent et en particulier de la voiture indi­ des productions ».
encore être amendées et votées viduelle, qui représente 16 % des Il faut aussi, écrivent­ils, « utili-
par l’assemblée plénière. Les émissions de gaz à effet de serre ser le levier de la commande publi-
150 Français ont sélectionné cel­ du territoire. Pour encourager que pour valoriser les produits is-
les qui permettent de répondre d’autres modes de transport, le sus de circuits courts, locaux, dura-
à un triple objectif : avoir un effet groupe « se déplacer » propose de bles et à faible coût environnemen-
positif sur le climat, sur l’écono­ rendre obligatoire et d’augmenter tal, sous la forme d’un “guide
mie à court ou moyen terme dans
un esprit de justice sociale ainsi
que sur la santé et le bien­être des
(entre 500 et 1 800 euros par an) la
prime de mobilité durable prévue
par la loi d’orientation des mobili­
d’achat” à adresser aux acheteurs
publics ». Dans ce chapitre, les ci­
toyens mettent encore en avant le
QUAND VOUS
POURREZ ENFIN
populations. Alternatives écono- tés pour qu’elle bénéficie à l’en­ développement des pratiques
miques a publié une partie des semble des Français qui effec­ agroécologiques, et de « renégo-
mesures, Le Monde s’est procuré tuent leur trajet domicile­travail à cier le CETA [traité de commerce
les cinquante propositions. vélo ou en covoiturage. entre l’Union européenne et le

Rénover les logements Les ci­


toyens proposent d’abord de ren­
Ils veulent aussi augmenter les
montants du fonds vélo de 50 mil­
lions à 200 millions d’euros par an
Canada] au niveau européen ».

Freiner la surconsommation La
VOUS REPOSER,
NOUS SERONS
dre obligatoire la rénovation éner­ pour financer des pistes cyclables volonté de tourner la société vers
gétique globale des bâtiments et interdire l’accès aux centres­vil­ des modes d’alimentation et de
d’ici à 2040, et d’ici à 2030 pour les les pour les véhicules les plus pol­ production plus sains se retrouve
« passoires thermiques », ces loge­ luants. Les citoyens souhaitent ac­ aussi dans les propositions issues

LÀ POUR VOUS
ments étiquetés F et G pour leurs croître l’usage du train, notam­ du groupe de travail « consom­
faibles performances énergéti­ ment en réduisant la TVA sur les mer ». L’essentiel porte sur l’édu­
ques. « Notre ambition, écrivent­ billets de 10 % à 5,5 %. cation et la formation aux prati­
ils, est de passer d’une rénovation La convention veut faire évoluer ques de « sobriété numérique »,
par petits gestes et à petits pas à
une rénovation globale (toit, isola-
tion, fenêtres, chauffage et VMC),
le parc automobile, majoritaire­
ment thermique et composé
d’une part croissante de SUV. Il
ainsi qu’à l’environnement et au
développement durable. Afin
d’« encourager la participation ci-
Y AIDER.
en multipliant par trois le rythme s’agit, entre autres, d’interdire dès toyenne », les membres de la con­
des rénovations. » Cela représente 2025 la commercialisation de vé­ vention proposent de décliner
environ 20 millions de logements hicules neufs très émetteurs (plus celle­ci dans de « miniconventions
à rénover de manière globale,
dont 5 millions de « passoires
de 110 g de CO₂/km), de proposer
des prêts à taux zéro pour l’achat
citoyennes pour le climat, pour
élaborer collectivement des propo- CANAPÉS ET LITERIE :
thermiques », ainsi que des bâti­ d’un véhicule propre et d’aug­ sitions concrètes pour l’environne-
ments tertiaires et publics, qui de­ menter les bonus pour les véhicu­ ment dans nos villes, nos campa- conditions exceptionnelles
vront atteindre un niveau de per­ les peu polluants et, dans le même gnes, nos quartiers, nos régions »…
formance A, B ou C.
Actuellement, la loi énergie­cli­
temps, de renforcer « très forte-
ment » les malus pour les autres.
Surtout, les citoyens appellent à
réguler la publicité pour « mettre
pour nos soignants
mat, promulguée en novem­
bre 2019, prévoit l’obligation de Favoriser les circuits courts et
un frein à la surconsommation ». Il
s’agirait, dès 2023, d’interdire la
dès notre réouverture
travaux dans les « passoires ther­ une alimentation durable La publicité sur les produits les plus
miques » à partir de 2028, mais crise sanitaire et ses effets sur le émetteurs de gaz à effet de serre
sans rénovation globale et avec mode de vie, le confinement en (« une sorte de loi Evin sur le cli-
des objectifs de résultats moins premier lieu, ont donné plus de mat ») mais aussi, de manière
ambitieux (pour atteindre au force à l’une des mesures du plus générale, de « limiter forte-
moins la classe E). Pour réaliser ce groupe de travail « se nourrir », ment les incitations quotidiennes
« grand chantier national », qui avec le développement des cir­ et non choisies ». Les panneaux
permettrait de créer des emplois cuits courts. La mesure n’est pas publicitaires seraient ainsi prohi­
et de réduire la facture énergéti­ nouvelle puisqu’elle figure déjà bés « dans les espaces publics exté-
que, les citoyens proposent des dans la loi Egalim d’octobre 2018, rieurs », hors l’information locale
leviers incitatifs mais aussi des mais, selon les citoyens de la con­ ou culturelle. De même, proposi­
sanctions (par exemple un malus vention, le changement de prati­ tion est faite que soit rendue obli­
sur la taxe foncière), et des mesu­ ques est insuffisamment mis en gatoire dans les publicités une
res d’accompagnement comme mention de type « En avez-vous
une « aide minimum pour tous » et vraiment besoin ? La surconsom-
un réseau de guichets uniques. mation nuit à la planète ».
INTERDIRE
Contenir l’étalement urbain Les Décarboner l’économie La sortie
citoyens souhaitent ensuite lutter DÈS 2025 LA VENTE de crise devrait aussi être l’occa­
contre l’artificialisation des sols sion, estime la convention ci­
DE VÉHICULES NEUFS
et l’étalement urbain « de manière toyenne, de revisiter les modes de
7 magasins parisiens • 3 000 M2 • www.topper.fr
beaucoup plus efficace », afin TRÈS ÉMETTEURS production et de travail. Le but est
d’agir en faveur de la biodiversité d’accélérer la transition vers une
et de réduire les consommations (PLUS DE 110 G CO2/KM) économie décarbonée, un objec­
4 | coronavirus 0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

« Nous ne sommes pas à la hauteur de l’épidémie »


L’ancien directeur général de la santé William Dab déplore la « médiocrité » de la politique de prévention

ENTRETIEN « On fait peser


sur la population

P
rofesseur émérite au
Conservatoire national
des arts et métiers
la totalité
(CNAM), où il était il y a des efforts
peu titulaire de la chaire Hygiène
et sécurité, William Dab est mé-
de prévention.
decin et épidémiologiste. De 2003 Ça ne peut pas
à 2005, il a été directeur général
de la santé et avait démissionné
marcher,
en raison de désaccords sur la po- et le coût humain
litique de santé publique avec le
ministre de la santé d’alors, Phi-
est effrayant »
lippe Douste-Blazy. Il livre une
analyse critique de la réponse
française au Covid-19. Que faudrait-il faire ?
Cela fait des jours que plusieurs
Quelle est votre appréciation instances, dont le conseil scien-
de la situation sanitaire tifique du gouvernement, re-
de l’épidémie de Covid-19 ? commandent de mettre ces
Un premier élément à prendre personnes, de même que leurs
en compte est qu’actuellement, contacts, en isolement dans
nous avons un décompte de la des hôtels (qui sont vides) ou
morbidité et de la mortalité direc- des lieux fermés analogues. La
tement liée au virus. En fait, nous maire de Paris le demande aussi,
aurons aussi à déplorer des réper- mais il ne se passe rien.
cussions sur la santé à moyen De façon générale, dans les
terme qu’on peut appeler indirec- mesures adoptées, il y a un mé-
tes parce que ce n’est pas le virus lange d’excellence et de médio-
qui sera en cause, mais les com- crité. L’excellence, ce sont les
plications chez les patients souf- soins. Des centaines de vie ont
frant de maladies cardiaques, pul- été sauvées par l’héroïsme des
monaires, rénales, etc. soignants et des aidants, ainsi
Ces complications ont deux ori- que par un effort sans précédent
gines. Le Covid-19, qui entraîne qui a permis de doubler nos capa- Capture d’écran d’une l’intervention de William Dab sur BFMTV, le 23 mars. BFMTV
un alitement, qui est un facteur cités de réanimation et de désen-
de risque important chez les per- gorger les hôpitaux saturés. C’est
sonnes âgées. Et le fait que le suivi vraiment remarquable. En revan- soient des épidémiologistes bri- fait plus de deux mois qu’il y a un ment pour soutenir le moral des
des malades chroniques est che, en matière de prévention, tanniques qui ont estimé la pro- débat sur ce traitement. Pourquoi
« Le président de troupes. C’était aussi pour vérifier
moins bon parce que le système nous ne sommes pas à la hauteur portion de Français infectés ? ne sait-on pas si ces patients sont la République a que l’intendance suivait.
de soins est saturé par l’épidémie. de l’épidémie. Comment lutter contre une épi- moins atteints par le coronavirus Pour gagner contre une épidé-
Il faut donc s’attendre au total à démie sans connaître son éten- que les autres ? Nous avons des
déclaré la guerre, mie, il faut trois conditions : la
plusieurs dizaines de milliers de Pourquoi ? due ? Des enquêtes par sondages bases de données accessibles mais les services surveillance, la réactivité et un
décès directement et indirecte- La seule mesure de prévention hebdomadaires par téléphone ou pour faire ce travail et une agence commandement resserré qui fait
ment liés à l’épidémie. est en réalité le confinement gé- Internet permettraient de suivre du médicament pour le faire.
continuent un lien opérationnel entre la doc-
néralisé assorti de recommanda- son évolution. C’est facile à réali- Ensuite, on ne dit pas clairement de fonctionner trine et le terrain.
Et sur l’évolution tions d’hygiène. Autrement dit, ser. Ce n’est pas complètement à la population quand les masques
de l’épidémie ? on fait peser sur la population la fiable, mais c’est mieux d’être et les tests arriveront. Si on ne le
comme en temps Etes-vous pessimiste ?
Je suis frappé par le fait qu’après totalité des efforts de prévention. dans le brouillard que dans le noir sait pas, il faut le dire. Aucun de paix » Oui, au moment où nous nous
quatre semaines de confinement, Ça ne peut pas marcher et le coût absolu. En attendant que des tests déconfinement n’est envisageable parlons. Non, si les principes de
la courbe épidémique n’est que humain est effrayant, avec un cor- sérologiques soient déployés à sans ces outils. De même, quand base de la lutte contre les épidé-
ralentie. Nous restons avec un tège d’inégalités sociales qui s’ag- grande échelle, même avec des les soignants seront-ils enfin teur en médecine (qui est à mon mies sont enfin mis en œuvre de
flux important de malades gravent. Réalise-t-on bien ce que imperfections, ce type d’enquête correctement protégés ? On n’en- bureau, donc inaccessible) et un toute urgence en s’affranchissant
chaque jour. Trois raisons peu- cela représente pour une famille par sondage répétés nous donne- tend pas la réponse. Enfin, il faut certificat d’aptitude médicale. Je des contraintes administratives
vent expliquer cela. D’abord le avec disons deux enfants, qui vit rait une tendance sur l’évolution un commandement unifié et n’aurai pas l’odieuse pensée de que le gouvernement a désor-
confinement n’est qu’imparfaite- dans 50 m², avec les deux parents de la prévalence de l’infection. moins de bureaucratie. déranger un confrère surchargé mais les outils juridiques de lever.
ment respecté. En particulier, en télétravail et les enfants qui De même, il faut comprendre pour qu’il atteste que je suis apte à Cette situation illustre jusqu’à la
ceux qui continuent de travailler doivent faire l’école à la maison ? pourquoi on a encore tant de nou- Que voulez-vous dire ? faire de l’épidémiologie ! Le caricature la faiblesse de la santé
et qui prennent les transports en Si l’effort de prévention est par- veaux malades. Où ont-ils été Je vais vous donner un exemple président de la République a publique française. On mise tout
commun peuvent se contaminer, tagé, cela peut tenir encore quel- contaminés ? On ne peut pas personnel. Dès le début de déclaré la guerre, mais les servi- sur les soins sans réaliser que la
alors que le port du masque n’est que temps, mais, s’il ne se passe enquêter sur tous les cas, mais, là l’alerte, je me suis inscrit à la ré- ces continuent de fonctionner prévention est un investissement
pas généralisé. rien d’autre, il y aura des mouve- encore, une procédure d’échan- serve sanitaire. Il y a une semaine, comme en temps de paix. très rentable. Chaque fois que l’on
Ensuite, on peut se demander ments de révolte. Or l’adhésion tillonnage suffirait à fournir des je reçois un message me deman- En 1917, la première chose qu’a dépense 100 euros dans le do-
s’il n’y a pas une transmission aé- du public est une condition pour indications sur les circonstances dant si je suis prêt à appuyer au faite Georges Clemenceau en de- maine de la santé, 96 % vont
rienne du virus et pas seulement casser l’épidémie. Le macromana- de l’infection. Dans les CHU, de plan épidémiologique une ARS venant président du Conseil et aux soins et 4 % à la prévention
par les gouttelettes. Cette ques- gement ne suffit pas. Il faut une nombreuses études cliniques sur [agence régionale de santé] dans ministre de la guerre, c’est de se organisée. C’est cela que nous
tion est débattue, notamment capacité de micromanagement. d’autres thèmes que le Covid-19 un département d’outre-mer. Je débarrasser des bureaucrates payons, comme nous payons l’in-
cette semaine dans la revue Na- Je considère que nous entrons sont actuellement suspendues. réponds immédiatement que je sans valeur ajoutée, voire à valeur curie de la gestion de l’amiante
ture. Enfin, et cela me semble très dans une période où le confi- Les professionnels de santé qui suis volontaire et que je libère négative. Ensuite, il a obtenu des – 100 000 décès cumulés.
grave, on laisse retourner chez el- nement aura plus d’inconvé- les réalisent sur le terrain et ont tout mon agenda jusqu’à fin juin. Alliés un commandement unifié. Tous les soirs à 20 heures, nous
les des personnes contagieuses à nients (économiques, psycholo- un savoir-faire pourraient être Au bout de six jours, pas de ré- On multiplie les instances, les applaudissons nos soignants. Je
la sortie de l’hôpital ou du cabinet giques, familiaux, médicaux) que mobilisés à cette fin. ponse. Je fais savoir que je trouve conseils, les comités qui font de me demande si nous ne devrions
du médecin parce qu’elles n’ont de bénéfices. Autre exemple, il y a des dizai- cela anormal en situation d’ur- leur mieux, mais il n’y a pas le pas siffler tous les midis les caren-
pas besoin de soins. Elles peuvent nes de milliers de patients qui gence. Je reçois alors comme ré- souci des détails, ils n’ont pas de ces de la prévention de terrain jus-
alors contaminer leurs proches. Que peut-on faire d’autre ? prennent quotidiennement de ponse que mon dossier adminis- rôle opérationnel. Quand qu’à ce qu’elle devienne efficace. p
Comment l’éviter quand on vit D’abord de l’épidémiologie de l’hydroxychloroquine pour des tratif n’est pas complet. Il manque Clemenceau visitait le front au propos recueillis par
dans un petit appartement ? terrain. Comment se fait-il que ce maladies rhumatismales. Cela la copie de mon diplôme de doc- péril de sa vie, ce n’était pas seule- paul benkimoun

En Suède, les hôpitaux renoncent à prescrire l’hydroxychloroquine


Administré aux premiers patients, le traitement a été abandonné, son efficacité n’étant pas prouvée et par crainte d’effets secondaires

malmö (suède) - bles, mis à part une étude chinoise, l’étranger, nous ont fait part de cas L’agence suédoise du médica- malade, est décédé. Mais « aucune les effets cliniques et l’innocuité de
correspondante régionale réalisée sans groupe témoin, et suspicieux, même s’il est difficile de ment, la Läkemedelsverket, con- relation n’a pu être établie pour le la chloroquine et de l’hydroxychlo-
l’étude française où l’hydroxychlo- savoir si la chloroquine était à l’ori- tactée par Le Monde, confirme moment avec la chloroquine », roquine dans le traitement de pa-

F in mars, l’hôpital de Sahl-


grenska, à Göteborg, a été le
premier à annoncer qu’il ar-
rêtait de prescrire la chloroquine
et l’hydroxychloroquine dans le
roquine est combinée à l’azithro-
mycine, étude dont nous estimons
qu’elle n’est pas suffisamment bien
faite pour démontrer l’efficacité. »
Ce spécialiste souligne aussi les
gine des effets observés ou si c’était
une conséquence de la maladie. »
avoir eu connaissance de quatre
cas, dans lesquels des effets se-
condaires ont été observés chez
des patients atteints du Covid-19
et traités à la chloroquine, en
précise l’agence du médicament.

« Pas de conclusions solides »


En raison des nombreuses incerti-
tudes concernant les effets secon-
tients atteints du Covid-19 ».
Si l’hôpital Sahlgrensla a décidé,
dès le 31 mars, d’arrêter de pres-
crire l’hydroxycloroquine, d’au-
tres ont suivi depuis, à commen-
traitement du Covid-19. « Je pense risques d’effets secondaires de ces
L’utilisation combinaison avec d’autres médi- daires liés à la prise de chloro- cer par le Södersjukhuset à Stoc-
que toutes les cliniques en Suède médicaments sur le cœur (trou- de la molécule caments. Dans plusieurs des cas, quine ou d’hydroxychloroquine, kholm. « Je pense que plus un seul
ont commencé à utiliser ce traite- bles du rythme cardiaque), mais il s’agissait d’une anomalie me- l’agence a recommandé, le 2 avril, hôpital n’utilise ces médicaments
ment quand les premiers patients aussi au niveau des reins. « Nous
est limitée « pour surée à l’électrocardiogramme que leur utilisation soit limitée aujourd’hui, confie Magnus Giss-
sont arrivés. A Göteborg, nous avons d’abord décidé de ne plus le traitement (ECG) (« allongement de l’espace « pour le traitement du Covid-19 lén. La décision a été un peu contro-
étions très prudents depuis le dé- donner de chloroquine aux pa- QT »). Celle-ci traduit un trouble uniquement dans le cadre d’études versée au début, mais rapidement,
but, explique Magnus Gisslén, pro- tients souffrant d’insuffisance ré-
du Covid-19 de la conduction cardiaque (c’est- cliniques ». Dans un communiqué, l’agence du médicament est venue
fesseur d’infectiologie et médecin nale, puis de ne plus le donner du uniquement dans à-dire de la transmission de l’in- la Läkemedelsverket explique que avec ses propres recommanda-
à l’hôpital de Sahlgrenska. Nous tout, même si nous n’avons pas flux électrique), qui augmente le « les données disponibles actuelle- tions, ce qui a convaincu ceux qui
nous sommes rendu compte que constaté d’effets secondaires chez
le cadre d’études risque de syncope et de mort su- ment ne permettent pas d’aboutir à doutaient encore. » p
les preuves d’efficacité étaient fai- nous. Des collègues, en Suède et à cliniques » bite. Un des patients, gravement des conclusions solides concernant anne-françoise hivert
6 | coronavirus 0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

Les leçons de Wuhan pour enrayer l’épidémie


Après avoir tardé à réagir, les autorités ont mis en place un confinement strict et isolé de tous les malades

REPORTAGE Des hôpitaux


wuhan (chine) - envoyé spécial
de campagne

U
n grand hall, quelques
panneaux de contre-
ont permis de
plaqué pour former traiter en masse
des unités, et des lits
en fer : le secret de Wuhan pour
les personnes
juguler l’épidémie de Covid-19 présentant
n’est pas très impressionnant.
Chaque lit a un numéro, deux pri-
des symptômes
ses de courant, une table d’écolier mineurs
et une grande boîte en plastique
pour ranger les effets personnels
des patients. C’est tout. Mais, par l’époque, les autorités assurent
leur simplicité, ces sites, stades, encore que la maladie ne se trans-
salles de concert ou centres d’ex- met pas entre humains. « C’était
position transformés en hôpi- désespérant, témoigne le docteur
taux de campagne en quelques Zhao. Nous voyons défiler des ma-
jours, ont permis à Wuhan de trai- lades, nous suspectons très fort
ter en masse les personnes pré- que c’est cette maladie, qu’elle est
sentant des symptômes mineurs infectieuse, et on nous dit “Non, ce
de la maladie, soit 85 % à 90 % des n’est pas contagieux”. »
cas. Une stratégie permettant à la Le 20 janvier, les autorités an-
fois de prendre en charge les ma- noncent que la maladie se trans-
lades bénins avec relativement met bien entre humains, et le pré-
peu de moyens, tout en les isolant sident déclare que la situation est
de la société, mettant fin à la dy- « grave ». « Il y a eu un avant et un
namique des contaminations, après cette annonce de Xi Jinping : à
notamment intrafamiliales. partir de là, c’est le branle-bas de
Malgré une réponse tardive à combat. En Chine, le plus difficile Des gardes en combinaison à l’entrée
l’épidémie, à la fois due aux incer- c’est de faire connaître les problè- de l’hôpital Leishenshan de Wuhan,
titudes scientifiques face à un vi- mes. Une fois que le gouvernement le 11 avril. GILLES SABRIÉ POUR « LE MONDE »
rus nouveau et à une volonté poli- a décidé qu’il y a un problème, ça va
tique d’en minorer la portée, Wu- très vite », note le docteur Zhao.
han a repris le contrôle sur l’épidé-
mie rapidement. En un mois Répartis en fonction de l’état tous les habitants de Wuhan par Deux conditions sont nécessai- structures de campagne répondent tal de l’Union, voudrait que la
environ, la situation, qui parais- Très vite et très fort : la première des visites systématiques des co- res pour y être admis : être testé à deux objectifs. D’abord, isoler les France s’inspire de l’exemple de la
sait désespérée, a été inversée. Le phase de quarantaine, lors de la- mités de résidents, armés de ther- positif, et ne pas présenter de patients Covid-19, ne pas les laisser métropole chinoise. « C’est la mé-
23 janvier, la ville de 11 millions quelle les habitants peuvent conti- momètres, et d’embarquer tous symptômes sérieux. Les méde- contaminer la communauté ou les thode que je voudrais voir appli-
d’habitants était placée en qua- nuer à sortir faire les courses, ceux qui présentent le moindre cins, qui arrivent en renfort de hôpitaux. Deuxièmement, appor- quer en France pour arrêter le bras-
rantaine, suivie quelques jours donne des résultats mitigés. La symptôme. Ils seront testés, et ré- toutes les provinces de Chine, ter des soins aux patients, qui ont sage de la population », insiste-t-il.
plus tard par toute la province du construction de deux hôpitaux en partis en fonction de leur état, en- examinent les patients à la peur, toussent, ont de la fièvre », ex- Consulté par la maire de Paris,
Hubei et ses 56 millions d’âmes. A une dizaine de jours, très médiati- tre les hôpitaux pour les cas sé- chaîne. Rapidement, les sites sont plique Zhang Junjian, professeur Anne Hidalgo, qu’il a aidée à éta-
partir du 20 février, la courbe des sée, paraît même dérisoire face à rieux, les hôpitaux de campagnes de mieux en mieux équipés : de neurologie à l’université de Wu- blir son plan de déconfinement, il
nouvelles contaminations s’inflé- l’afflux de patients : ils comptent pour les cas bénins mais confir- Wi-Fi de rigueur pour occuper les han, et directeur du site. Le res- est aussi contacté par Emmanuel
chissait clairement. Début mars, 2 600 lits en tout, alors que, chaque més, et les hôtels pour les person- malades, et scanner pour les exa- ponsable assure que le centre, Macron le 21 mars. « Depuis, je vois
la ville ne déclarait plus qu’une di- jour, plus de 3 000 nouveaux cas nes ayant été en contact avec des miner – des machines sont ap- fermé le 8 mars, n’a connu aucun que les choses ne bougent pas »,
zaine de nouveaux cas par jour. sont détectés. La ville change de patients confirmés. portées dans des conteneurs, prê- décès ni aucune contamination regrette celui qui a exercé comme
Le docteur Zhao Yan, Français stratégie : la quarantaine est dur- Dans la ville, une quinzaine de tes à l’emploi. Outre l’isolement du personnel. Il a été conservé, par généraliste en France pendant
d’origine chinoise, est le directeur cie, plus aucune sortie n’est autori- ces hôpitaux de campagne sont des malades, ces sites permettent précaution, car l’épidémie n’est vingt ans, et qui appelle à « agir
adjoint de l’hôpital Zhongnan, un sée après le 14 février. Une écono- installés en quelques jours. Au dé- aussi le triage : les patients dont pas entièrement terminée, et pour rapidement, et brutalement ».
hôpital d’élite de la ville où l’on mie de guerre se met en place avec part, les patients se plaignent du les symptômes empirent sont re- donner à voir cet ingrédient es- Le professeur Zhang Junjian
envoie les patients les plus graves, l’approvisionnement des habi- froid et de la nourriture, une pérés plus vite que s’ils restaient sentiel de la méthode chinoise qui partage cette conclusion : « Vu
et médecin référent du consulat tants par les comités de résidents. bagarre a même lieu dans l’un des chez eux, et peuvent être envoyés a permis de stopper l’épidémie à d’ici, on ne comprend pas trop
de France à Wuhan. Dans son hô- Parallèlement, à partir du 8 fé- centres. « Il y a eu des cafouillages vers les hôpitaux référents. un stade avancé, expliquent les pourquoi on ne porte toujours pas
pital, les premiers cas arrivent vrier, une campagne est lancée au début, c’est normal, mais en- Ouvert le 7 février, l’hôpital de autorités, lors d’une visite de de masque dans autant de pays. La
début janvier, dont un patient ha- pour « interner tous ceux qui doi- suite, les patients étaient très satis- campagne (fangcang yiyuan, litté- presse organisée le 9 avril. leçon de Wuhan, c’est de confiner,
bitant à proximité du marché aux vent être internés » : une formule faits », assure Zhao Yan, dont l’hô- ralement « hôpital préfabriqué ») Philippe Klein, directeur d’une confiner, confiner. Et ensuite, tes-
fruits de mer de Huanan, premier militaire dont les modalités pital a la responsabilité de l’un de du centre d’expositions du district clinique traitant les expatriés à ter, tester, tester. » p
« cluster » de l’épidémie. Mais, à consistent à évaluer la santé de ces centres. Dongxihu compte 1 500 lits. « Ces Wuhan, installée au sein de l’hôpi- simon leplâtre

L’Inde réautorise les exportations de médicaments


Le gouvernement Modi a rouvert les frontières pour les ventes de molécules, et tente de mobiliser les usines pharmaceutiques du pays

bombay - correspondance dépendante de la Chine : 70 % des Cette molécule a fait l’objet d’un pays connaît depuis le 25 mars le ture des aéroports pose aussi un
principes actifs utilisés par ses usi- sérieux bras de fer entre le pre-
La priorité plus grand confinement au gros problème. « Il n’y a pas assez
actuelle
L es professionnels de santé
européens et américains
ont poussé un soupir de
soulagement, mardi 7 avril. Un
mois après avoir gelé les exporta-
nes pharmaceutiques sont fabri-
qués dans le pays où a démarré
l’épidémie au mois de décem-
bre 2019. Et, comble de malchance,
pour l’essentiel dans la province
mier ministre indien, Narendra
Modi, et Donald Trump. Diman-
che 5 avril, le président américain
a demandé à l’Inde de renoncer à
l’embargo sur cette molécule et
en Europe
est de disposer
monde et à l’échelle d’une popula-
tion de 1,3 milliard d’habitants,
peu de gens sont touchés à ce
stade [239 morts pour 6 565 cas,
selon les statistiques du gouver-
de personnel sur les tarmacs, au dé-
part pour charger les avions,
comme à l’arrivée pour les déchar-
ger. En Inde, il est très difficile de
faire atterrir des appareils en ce
tions de 13 médicaments et com- du Hubei, épicentre du Covid-19. brandi la menace de représailles.
de suffisamment nement, samedi 11 avril au ma- moment. Avant la pandémie, nos
posés de médicaments fabriqués Pour remédier à cette dépen- Il a obtenu satisfaction : vendredi, de produits dans tin]. En conséquence, notre défi est marchandises étaient transportées
sur son territoire, l’Inde a finale- dance, le gouvernement Modi a les ventes d’hydroxychloroquine logistique avant d’être industriel. par des vols passagers, aujourd’hui
ment décidé de rouvrir ses fron- annoncé dès le 22 mars la mobili- et de paracétamol ont repris à
les services Car, si nos entreprises pharmaceu- ce n’est plus le cas et les vols cargo
tières, sous la pression des pays les sation de 100 milliards de roupies destination de 13 pays, parmi les- de réanimation tiques peuvent augmenter rapide- se font au compte-gouttes », dit-il.
plus frappés par la pandémie due (1,2 milliard d’euros) pour consti- quels les Etats-Unis pour l’essen- ment leurs capacités de produc- La priorité actuelle en Europe est
au nouveau coronavirus, dont tuer un fonds destiné à encoura- tiel, mais aussi le Brésil, l’Allema- tion, elles rencontrent des difficul- de disposer de suffisamment de
beaucoup craignent une rupture ger, au cours des huit prochaines gne, l’Espagne, le Bangladesh ou « 60 % de la demande mondiale en tés pour la distribution de leurs produits dans les services de réa-
de stock. Le 3 mars, alors que les années, les fabricants indiens à encore l’Afghanistan. différents vaccins et en antirétrovi- produits », observe M. Jain. nimation. Les patients les plus
contaminations ne se comptaient produire eux-mêmes leurs prin- Les deux principaux fabricants raux utilisés dans le traitement du Depuis la deuxième quinzaine gravement atteints par le Covid-19
encore que sur les doigts d’une cipes actifs. indiens d’hydroxychloroquine, sida », de même que « 57 % des de mars, la Chine recommence à doivent être mis sous ventilation
main dans le sous-continent, le Ipca Laboratories et Zydus Cadila, principes actifs et 69 % des produits fournir des matières premières à mécanique, ce qui nécessite de les
gouvernement Modi avait sus- « Défi logistique » disent être en train de respective- finis » recommandés par l’Organi- l’Inde. Mais les employés des usi- placer en coma artificiel durant
pendu, par précaution, les ventes Le 25 mars, Delhi a allongé la liste ment quintupler et décupler leur sation mondiale de la santé. nes pharmaceutiques du sous- plusieurs jours, à l’aide de curare,
de paracétamol, de vitamines B1, des produits interdits d’exporta- production. Ils se sont engagés à D’après le dernier rapport an- continent ont d’énormes difficul- de propofol et de midazolam.
B6 et B12, d’antiviraux (aciclovir) tion, mais pour une autre raison : fournir très rapidement 150 mil- nuel de Pharmexcil, organisme tés à se rendre sur leur lieu de tra- « Pour certaines classes d’anes-
et d’antibiotiques sous forme de en l’occurrence, les spéculations lions de comprimés aux Etats- du ministère du commerce et de vail, à cause du confinement thésiants, les plus gros producteurs
principe actif ou de produit fini. sur l’hydroxychloroquine et la Unis et à l’Europe. l’industrie qui promeut l’export prévu pour durer jusqu’au 14 avril sont européens. Mais pour d’autres
« A l’époque, les industriels in- chloroquine, dont l’efficacité La pharmacie indienne, qui a en- dans l’industrie pharmaceutique, et très probablement au-delà. En molécules, notamment les analgé-
diens s’inquiétaient des incertitu- pour soigner le Covid-19 n’a pas caissé 17,5 milliards d’euros les Etats-Unis sont, de très loin, le outre, les frontières entre les Etats siques puissants comme le fenta-
des qui planaient sur leur approvi- encore été démontrée. L’Inde a en 2019 grâce à ses exportations, premier client de l’Inde : sur la pé- fédérés de l’Inde ont été fermées, nyl, c’est l’Inde qui les fabrique. Ce
sionnement en composants d’ori- stoppé la vente à l’étranger de ces entend bien demeurer, plus globa- riode avril 2018-mars 2019, ils ont entravant considérablement la qui s’y passe est donc d’une impor-
gine chinoise », explique Sudars- molécules, l’une utilisée dans le lement, l’un des plus gros produc- absorbé à eux seuls 30,4 % des ex- circulation des transports terres- tance majeure », s’inquiète M. van
han Jain, secrétaire général de traitement de la polyarthrite rhu- teurs de la planète et le numéro un portations de médicaments in- tres de marchandises. den Hoven, qui rappelle que la
l’Indian Pharmaceutical Alliance matoïde, l’autre dans le traite- des médicaments génériques, diens, devant le Royaume-Uni Pour Adrian van den Hoven, di- profession réclame « depuis des
(IPA), fédération professionnelle ment du paludisme. Le sous-con- dont elle assure 20 % de la produc- (3,3 %), l’Afrique du Sud, la Russie recteur général de Medicines for années » une réorganisation struc-
des acteurs indiens du secteur. tinent est le plus gros producteur tion mondiale. Selon l’IPA, le pays et le Brésil. La France arrive en Europe, association qui regroupe turelle en Europe, afin de mieux
L’Inde, souvent surnommée « la mondial d’hydroxychloroquine compte 10 000 entreprises du mé- dixième position (1,4 %). Mais les les industries européennes de mé- sécuriser l’approvisionnement. p
pharmacie du monde », est très (70 % de part de marché). dicament. Celles-ci fournissent cartes vont être rebattues. « Notre dicaments génériques, la ferme- guillaume delacroix
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 coronavirus | 7

Comment Merkel tente de tirer Italie : Conte doit


les leçons de la crise de l’euro jouer l’équilibre entre
Tandis que l’Allemagne résiste mieux que ses voisins à la pandémie,
l’UE et les europhobes
la chancelière veut faire preuve de solidarité sans braquer son opinion L’extrême droite rejette toute contrepartie à
une éventuelle aide de la part de la zone euro
berlin - correspondant « Quand il s’agit de France, 50 d’Italie et 50 des au sein de la CDU », analyse
Pays-Bas. Outre-Rhin, ces gestes Mme Puglierin. rome - correspondant
d’aider les autres Le chef du

C
inq tweets, chacun dans de solidarité sont largement sou- Jusqu’où l’Allemagne, qui occu-
une langue différente,
pour un seul et même
message : « L’accord des
ministres des finances de l’Euro-
groupe constitue un élément im-
pays, il y a
toujours l’idée
qu’il faut assortir
tenus par l’opinion publique.
Contrairement à une idée par-
fois véhiculée à l’étranger, les Alle-
mands sont également une large
majorité à souhaiter que l’Europe
pera à partir de juillet la prési-
dence tournante de l’Union euro-
péenne, est-elle toutefois prête à
aller ? C’est aujourd’hui toute la
question. Président de la Hertie
L a conférence de presse
avait commencé depuis
une dizaine de minutes,
vendredi 10 avril au soir, quand le
climat a changé, en un clin d’œil.
gouvernement
ne peut pas
se permettre
portant d’une riposte européenne cela de contrôle » aide financièrement les pays les School of Governance, l’équiva- Jusque-là, le président du conseil de passer pour
commune et solidaire à la pandé- HENRIK ENDERLEIN plus durement touchés par la lent de Sciences Po à Berlin, l’éco- italien, Giuseppe Conte, avait ex- trop faible dans
mie de Covid-19. Il est désormais économiste à Berlin crise, comme l’Espagne et l’Italie. nomiste Henrik Enderlein recon- posé avec toute la gravité néces-
possible à tous les Etats membres Selon un sondage réalisé pour la naît que le plan de soutien de saire la teneur de son dernier dé- la confrontation
d’engager la lutte contre le chô- chaîne publique ZDF, et publié 500 milliards d’euros adopté jeudi cret. Sans surprise, le strict confi- européenne
mage. Les programmes doivent ces décisions ont été d’autant plus jeudi 9 avril, 68 % des personnes à l’Eurogroupe est « solide ». Il se fé- nement déployé depuis le 8 mars
être mis en œuvre au plus vite. Nous désastreuses qu’elles ont réveillé interrogées y sont favorables. licite également que son adoption à la suite de l’épidémie due au co-
ne pouvons surmonter cette crise de mauvais souvenirs. « Beaucoup Parmi les différentes catégories ait largement été due aux efforts ronavirus sera prolongé jusqu’au aux micros de la RAI le ministre de
qu’ensemble. » Diffusé en alle- ont eu l’impression de revivre ce qui d’électeurs, seuls ceux du parti conjoints des ministres français et 3 mai. Après cette date seulement, l’économie italien, Roberto Gual-
mand, en anglais, en italien, en s’était passé au moment de la crise d’extrême droite Alternative pour allemand des finances, Bruno Le et si la situation s’est suffisam- tieri (Parti démocrate, PD, centre
français et en espagnol via le de la zone euro ou de la crise des ré- l’Allemagne (AfD) y sont très ma- Maire et Olaf Scholz. « Un signe ment améliorée, pourrait com- gauche), au sortir de la réunion.
compte Twitter de son porte-pa- fugiés : une Allemagne égoïste, in- joritairement opposés (79 %). rassurant », selon lui, après des se- mencer le temps des aménage- Pourtant, en Italie, ces avancées
role, vendredi 10 avril, l’engage- sensible aux problèmes des autres maines pendant lesquelles le tan- ments et des réouvertures. ont été à peine commentées dans
ment d’Angela Merkel est clair : pays européens et préoccupée de « Signe rassurant » dem entre Paris et Berlin a souvent Nulle mauvaise surprise dans les heures suivant l’issue de la
pour surmonter la crise du coro- ses seuls intérêts », observe Jana Pu- Pour Jana Puglierin, cette enquête mal fonctionné. cette annonce, juste la consé- réunion, l’attention se focalisant
navirus, la réponse ne peut être glierin, responsable du bureau est un des signes qui montrent Pour M. Enderlein, toutefois, quence logique d’une situation sur un sigle, MES (pour Méca-
qu’européenne, et l’Allemagne l’a berlinois du cercle de réflexion pa- que l’Allemagne est aujourd’hui cette avancée ne change pas fon- sanitaire qui s’est certes détendue nisme européen de stabilité), de-
parfaitement compris. neuropéen ECFR (European « largement consciente » de la né- damentalement la donne : « Dans – le nombre d’hospitalisations venu, pour tous les euroscepti-
Que la chancelière allemande Council on Foreign Relations). cessité de faire montre de solida- la crise du coronavirus, l’Allemagne baisse régulièrement depuis près ques, le repoussoir absolu.
fasse aujourd’hui une telle mise au Depuis, Berlin s’évertue à corri- rité à l’échelle européenne. Un continue d’employer le langage qui d’une semaine – mais reste terri- Selon l’opposition, l’engage-
point n’a rien de fortuit. Plusieurs ger le tir. Après avoir été rappelée autre indice est la récente prise de était le sien lors de la crise de l’euro. blement difficile. Avec 570 morts ment de ce mécanisme, rendu
décisions prises par son gouverne- à l’ordre par la Commission euro- position d’une poignée de mem- Quand il s’agit d’aider les autres, a enregistrés le 10 avril, la décrue possible par l’Eurogroupe jeudi,
ment au début de l’épidémie ont péenne, l’Allemagne s’est remise à bres de l’Union chrétienne-démo- fortiori les pays du sud, il y a tou- est nette : deux semaines plus tôt, serait, si l’Italie demandait à en
semé le trouble sur l’engagement exporter du matériel médical à crate (CDU) en faveur des « corona- jours l’idée qu’il faut assortir cela de le 27 mars, la mortalité a culminé bénéficier, la première étape vers
européen de l’Allemagne. La pre- ses voisins. Parallèlement, elle a bonds ». Ceux-ci restent toutefois contrôle et de conditionnalité. C’est à 919 victimes en vingt-quatre la perte de souveraineté du pays,
mière fut le décret du 4 mars inter- proposé à plusieurs pays d’Eu- très minoritaires, et ce n’est pas un un réflexe pavlovien, presque struc- heures. Mais les progrès sont très en raison des contreparties qu’il
disant les exportations de maté- rope d’accueillir dans ses hôpi- hasard si la chancelière a, dès le dé- turel », déplore M. Enderlein, pour lents. Le fameux « pic » épidémi- prévoit pour toute ouverture de
riels médicaux au moment où taux des patients en état grave, al- but, rejeté une telle option : « Mer- qui l’Allemagne doit démontrer que semble enfin passé, mais nul ligne de crédit. Cette position de
l’Italie en avait un besoin criant. La lant jusqu’à assurer leur transfert kel garde en mémoire ce qu’il s’est qu’elle est capable de « sortir d’une n’ignore qu’il serait irresponsable principe est d’ailleurs partagée
deuxième fut l’annonce, le dans des hélicoptères et des avi- passé en 2013, quand quelques approche prudemment technocra- de soudain baisser la garde. par une des deux composantes
15 mars, de la fermeture des fron- ons militaires. membres de la CDU ont claqué la tique » pour « adopter une vraie vi- La raison pour laquelle le chef du du gouvernement, le Mouve-
tières avec la France, le Luxem- Cette assistance humanitaire porte pour aller fonder l’AfD parce sion politique ». Une occasion gouvernement italien s’est sou- ment 5 étoiles (M5S, antisystème),
bourg, la Suisse, l’Autriche et le Da- fait l’objet d’une communication qu’ils n’étaient pas d’accord avec sa qu’elle pourrait saisir quand il dain crispé n’est pas à chercher qui n’a pas tout à fait renié l’euros-
nemark. La troisième fut le rejet, intense sur les réseaux sociaux, politique de soutien à la zone euro. s’agira de mettre en place le dans les méandres de ces courbes cepticisme qu’il affichait lorsqu’il
exprimé par Mme Merkel, lors du où le ministère des affaires étran- Alors que la crise du coronavirus lui « fonds de relance » sur lequel statistiques, derrière lesquelles se gouvernait avec la Ligue de Mat-
sommet européen du 26 mars, des gères tient régulièrement le dé- a fait retrouver dans son camp une l’Eurogroupe s’est accordé, jeudi. cachent une multitude de drames teo Salvini…
« coronabonds », cette mutualisa- compte des patients étrangers autorité qu’elle avait en partie per- « Si Merkel le veut, il y a la une op- humains. C’est qu’il allait devoir Certes, à la faveur de la crise du
tion des dettes réclamée notam- soignés en Allemagne : un peu due depuis la crise des réfugiés, elle portunité majeure pour envoyer un aborder un chapitre périlleux : ce- Covid-19, le dispositif devrait être
ment par la France et l’Italie. Pour plus de 220 au total depuis le n’a aucun intérêt à rouvrir un débat signal fort à l’Europe. » p lui de la confrontation avec l’Eu- considérablement assoupli. Mais
l’image de l’Allemagne en Europe, 21 mars, dont environ 130 venant qui pourrait à nouveau la fragiliser thomas wieder rope, qui lui vaut un perpétuel cela n’empêche pas les euroscep-
procès en mollesse de ses oppo- tiques de le rejeter en bloc, et Gior-
sants, et en premier lieu des deux gia Meloni, à la simple évocation
têtes d’affiche de l’extrême droite de ce sigle, de parler de « haute tra-

«L’Italie a toujours su être solidaire. Que italienne, Matteo Salvini (Ligue) et


Giorgia Meloni (Fratelli d’Italia).
hison » tandis que Matteo Salvini
évoque Caporetto, l’équivalent de
Waterloo dans la mémoire histo-
« Haute trahison » rique italienne.

personne aujourd’hui ne détourne le regard» Jeudi soir, les ministres des finan-
ces de la zone euro sont parvenus
à un accord d’étape concernant la
C’est pour répondre à ce tir de
barrage que le chef du gouverne-
ment italien a soudain donné
mise en œuvre d’une réponse l’impression de sortir de ses
La présidente du Sénat italien, Maria Elisabetta Casellati, appelle l’UE à soutenir les plus touchés concertée à l’arrêt, sur tout le gonds, vendredi soir. « Le MES
continent, d’une grande partie de existe depuis 2012, il n’a pas été ac-
l’activité économique. Des lignes tivé dans la nuit, comme cela a été
milles doivent faire de graves sa- Mon souhait est que l’Italie et la nous a aidés à rapatrier nos con- de crédit se comptant en centai- déclaré faussement – je dois cette
ENTRETIEN crifices. France agissent ensemble dans citoyens. nes de milliards d’euros ont été fois donner les noms et les pré-
rome - correspondant
Il n’y aura pas de reprise sans cette direction. L’Europe a des obligations juri- évoquées, et même si la mutuali- noms – par Matteo Salvini et Gior-

J uriste et avocate, Maria Elisa-


betta Casellati est entrée en
politique en 1994, au côté de
Silvio Berlusconi. En 2018,
elle a été élue à la charge de prési-
travail. Dans un tel scénario, des
tests sérologiques généralisés,
afin d’identifier ceux qui sont im-
munisés, permettraient de cibler
des activités pouvant être tout de
En Europe, le clivage entre les
pays du Nord et ceux du Sud
semble réapparaître. Comment
pouvons-nous imaginer un
diques et économiques précises
vis-à-vis de l’Italie, qui ne sont
pas comparables aux raisons
morales ayant motivé la réponse
d’autres pays extra-européens.
sation des dettes par la voie des
eurobonds n’a pas été annoncée –
la question, du reste, n’était
même pas à l’ordre du jour –, cer-
taines avancées notables ont été
gia Meloni. (…) L’Eurogroupe n’a
rien signé, ni institué aucune obli-
gation. C’est un mensonge ! » A ce
point de son discours, le chef du
gouvernement, d’ordinaire plutôt
dente du Sénat, la deuxième plus suite rouvertes en toute sécurité. compromis durable ? Ne l’oublions jamais. proposées, comme la création flegmatique, crie presque.
importante de l’Etat − et un Nombre de mesures sont possi- L’accord atteint jeudi [9 avril] Maintes fois l’Italie a fait d’un fonds de 100 milliards
rouage essentiel du système insti- bles. Il va être nécessaire de sim- par l’Eurogroupe peut être inter- preuve de solidarité. Ça a même d’euros destiné à financer les me- Marge de manœuvre très limitée
tutionnel italien, bouleversé de- plifier les procédures administra- prété comme une première mani- été le cas à l’égard de l’Allemagne, sures de chômage partiel ou les Il sait aussi que malgré sa popula-
puis le 8 mars par la mise en place tives, de faciliter l’accès au crédit, festation d’intentions, qui devra en la sauvant, avec d’autres pays, 200 milliards d’euros de garanties rité, il ne peut pas se permettre de
d’un confinement très strict. de soutenir un moratoire fiscal et se traduire par des mesures de après la seconde guerre mon- offertes par la Banque euro- passer pour trop faible dans la
d’encourager la compensation soutien immédiatement opéra- diale, puis en réduisant de moitié péenne d’investissement. confrontation européenne. Le
Les mesures d’urgence ont pris des dettes et des créances entre tionnelles. La crise en cours va sa dette qui a été échelonnée avec Les autres questions sont ren- moindre compromis pourrait vite
effet il y a un mois, et elles l’Etat et les citoyens. frapper tous les pays de la zone un délai de trente ans, et enfin voyées au sommet des chefs passer pour une capitulation, alors
sont très respectées. Cela vous euro, même ceux qui ont des éco- après la réunification. Que per- d’Etat et de gouvernement du que l’idée d’une Italie abandonnée
surprend ? Quelle devrait être l’attitude nomies plus fortes. C’est de la pos- sonne aujourd’hui ne détourne 23 avril, qui promet d’être particu- à elle-même s’est une fois de plus
Les Italiens ont réagi avec cons- de Bruxelles dans ce défi ? sibilité de concilier les différentes le regard. lièrement explosif, mais le gou- installée dans de larges franges de
cience et sens des responsabilités. Et celle de la France ? positions des pays du Nord et du vernement italien avait des rai- l’opinion, parfois au sein même du
Plus de 7 200 médecins et L’Europe est née pour être une Sud, en remettant à plat les condi- Comment l’Europe devra-t-elle sons d’être plutôt satisfait. « Cela a camp pro-européen. Aussi n’a-t-il
9 400 infirmiers volontaires, opportunité pour tous les Etats, et tions et les veto du passé, que dé- changer au sortir de cette été une très bonne première mi- d’autre choix que d’affirmer dé-
dont beaucoup étaient déjà à la non pas un frein. L’Union ne peut pendra le futur de l’intégration. crise ? temps, maintenant nous devons sormais, après de premières réac-
retraite, ont repris leur blouse. se définir comme telle lorsqu’elle C’est la société tout entière qui gagner le match », a ainsi déclaré tions plutôt positives, que le résul-
Grâce à ces énergies et à des dona- impose des sacrifices ou des con- Pensez-vous que l’Italie a été va changer. L’Italie sera diffé- tat de l’Eurogroupe de jeudi « est
tions généreuses, au bout de quel- traintes budgétaires rigoureuses laissée seule ? La Chine et la rente, la France sera différente. très insuffisant ».
ques semaines deux nouveaux pour laisser ensuite prévaloir les Russie ont-elles aidé les Ita- L’Europe devrait exiger le respect Assurant que le dispositif es-
hôpitaux, à Milan et à Bergame, égoïsmes nationaux. liens plus que ne l’a fait des règles de coopération et d’en- L’attention quissé par la zone euro est « ina-
ont été réalisés. Cœur, profession- Nous avons besoin d’instru- Bruxelles ? traide entre les Etats avec une ri- dapté » à la crise actuelle et que
nalisme, courage, solidarité et ments nouveaux, communs et Dans cette tragédie, ce qui a fait gueur équivalant à celle qu’elle
se focalise l’Italie « se battra jusqu’au bout »
créativité. C’est ça le vrai esprit coordonnés pour mutualiser le défaut est une coordination sani- déploie pour demander le respect sur le Mécanisme pour les eurobonds qui se heur-
des Italiens ! coût de la crise, qui ne pourra pas taire européenne. Ceci aurait des paramètres budgétaires. Si tent encore, pour l’heure, à l’oppo-
être supportée par les pays indivi- permis de contenir la diffusion elle ne résout pas ses problèmes
européen sition résolue des Pays-Bas et de
Le coût économique de cette duellement. L’Union devrait du virus et les atteintes au sys- structurels, elle sera condamnée à de stabilité, l’Allemagne, le chef du gouverne-
pandémie sera très élevé. Com- adopter un programme d’inves- tème productif. Notre pays a reçu l’insignifiance politique et à la ment italien sait que sa marge de
ment peut-on chercher à limi- tissements appropriés dans des nombre de marques de solidarité marginalité économique. Et les
devenu, pour les manœuvre est très limitée, alors
ter les dommages ? secteurs stratégiques. Plus géné- par des nations de tous les conti- raisons mêmes d’être ensemble eurosceptiques, que, sans le soutien de l’Europe, la
L’urgence sanitaire a provoqué ralement, il faut procéder à une nents, qui ont concrètement ma- s’évanouiront. p situation financière de l’Italie de-
un choc dramatique. Nombre injection de liquidité, qui sera nifesté leur amitié au peuple ita- propos recueillis
le repoussoir viendrait vite intenable. p
d’activités ont été fermées, les fa- aussi une injection de confiance. lien. La France, par exemple, par jérôme gautheret absolu j. g.
8 | coronavirus 0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

En Amazonie, la grande
peur des indigènes
Les communautés tentent de se protéger du virus
et sont le plus souvent livrées à elles-mêmes

bogota, lima, rio de janeiro - trée sur les terres indigènes dès le
correspondants La vie collective 18 mars. Le ministère de la santé a
dans la maloca, embrayé, il a adopté un plan de

L
e scénario d’une crise pro- contingence et distribué du ma-
fonde prend chaque jour la maison tériel, appelant à « diminuer le
un peu plus forme au sein commune, temps de contact avec les indigè-
des communautés indi- nes », à la « distanciation sociale »
gènes d’Amazonie. Répartis sur rend toute et à « éviter les attroupements » de
7 millions de kilomètres carrés, quarantaine personnes. Il ne répond toutefois
douze fois la taille de la France, à pas à la question-clé : comment
cheval sur neuf pays, les Indiens individuelle communiquer avec les aldeias,
du bassin amazonien recensent, quasi impossible tout en prenant en charge les ma-
depuis un peu plus d’une se- lades, sans risquer de contaminer
maine, les premières contamina- les populations ?
tions au coronavirus. D’une ré- du pays) brésilien et ancien prési- En Equateur, le porte-parole de la
gion à l’autre, les cas se multi- dent de la Fondation nationale de Conféderation des nationalités in-
plient et pourraient prendre des l’Indien (Funai), cette nouvelle digènes de l’Amazonie équato-
proportions alarmantes si les maladie hautement contagieuse rienne (Confeniae), Andres Tapia,
orientations des autorités locales et virulente représente un danger s’inquiète, lui aussi, du manque de
pour aider les peuples autochto- particulier pour ces populations décisions de la part des autorités
nes à faire face à l’épidémie de immunologiquement vulnéra- nationales : « L’attention des pou-
Covid-19 demeurent à ce point bles. De tout temps, les virus trans- voirs publics se concentre évidem-
inexistantes, ou presque. mis par les Blancs aux peuples ment sur les agglomérations.
Au Brésil, au moins trois In- autochtones ont eu un effet beau- Aucune politique, aucun protocole
diens d’Amazonie sont déjà décé- coup plus dangereux en raison de n’ont encore été définis pour proté-
dés des suites de la maladie, se- la faiblesse de leurs anticorps. » De ger les communautés indiennes de
lon l’Institut socio-environne- 90 à 95 % des 10 à 12 millions d’In- la forêt. » Celles-ci regroupent plus
mental (ISA) − une ONG spéciali- diens présents au moment de de 300 000 individus.
sée dans les droits des peuples −, l’invasion européenne ont été ex- Quelque 70 cas de Covid-19 ont
qui conteste les chiffres divul- terminés par les maladies impor- déjà été diagnostiqués en Amazo-
gués par le ministère de la santé tées par les colonisateurs. nie équatorienne. « Certaines com-
(celui-ci ne reconnaissait, ven- Pour l’heure, les communautés munautés ont fait le choix de se re-
dredi 10 avril, que 6 cas confir- tentent de s’adapter. Dans la plu- tirer dans leurs réserves ou leurs
més, 24 suspects et un seul dé- part des pays, les dirigeants locaux tambos, leurs refuges ou relais sai-
cès). En Equateur, les Indiens ont imposé l’« auto-isolement ». sonniers. D’autres ont du mal à
sont d’autant plus inquiets que, Un réflexe qui fait partie d’une comprendre ce qu’il se passe »,
dans ce petit pays de 15 millions stratégie adoptée depuis des siè- ajoute le responsable.
d’habitants, le nombre de mala- cles pour se prémunir des violen-
des est monté ces derniers jours ces extérieures. Au Brésil, où la « Vulnérabilité maximale »
à 7 161, celui des morts à 297. La pandémie a fait plus de 1 000 De l’autre côté de la frontière, en
ville de Guayaquil, submergée morts, les événements, voyages et Colombie, le docteur Pablo Mon- Un contrôle sanitaire dans la tribu ticuna, à Lago Grande, au Brésil, le 2 avril. AFP/SESAI
par la pandémie, n’est qu’à activités traditionnelles ont été toya, spécialiste en santé publique,
sept heures de route de la jungle, suspendus dans plusieurs régions. craint que « le besoin urgent en
un peu plus de 200 km à vol Un peu partout, l’entrée des étran- équipements hospitaliers de pointe ment » − afin de sensibiliser et de réactivé des « comités d’autodé-
d’oiseau. Au Pérou, un seul cas a gers est interdite dans les territoi- dans les agglomérations ne réduise former les leaders indigènes. fense », comme au temps du con-
Des villages
été à ce jour recensé, celui d’un res indigènes amazoniens. On encore les ressources qui sont al- « Beaucoup n’ont accès à Internet flit civil des années 1980 et 1990, il péruviens
leader indigène, Aurelio Chino, évite d’acheter la nourriture en louées à la région amazonienne ». que quand ils se rendent dans les s’agissait alors de se protéger des
contaminé lors d’un séjour en ville. Les habitants des villages Aucun cas de Covid-19 n’a encore bourgs au bord du fleuve. Mais c’est combattants du Sentier lumi-
ont réactivé
Europe où il effectuait une tour- ayant voyagé à l’extérieur doivent été enregistré en Amazonie co- parfois le seul moyen de les contac- neux. Ailleurs, des groupes indigè- les « comités
née pour dénoncer les ravages de passer quinze jours en quaran- lombienne. « Mais dans la jungle ter », précise Daniel Aristizabal. nes ont demandé que les autorités
l’industrie pétrolière. Il a été en taine, en ville. immense, les frontières n’existent Pour pallier ces lacunes, les péruviennes envisagent la mise
d’autodéfense »
contact avec plusieurs person- La ville de Sao Gabriel da pas », rappelle Wilmar Bahamon, autorités péruviennes ont diffusé en place d’un pont aérien pour les qui, à l’époque, les
nes avant d’être confiné. Cachoeira, sur les rives du rio Ne- agroécologue qui y travaille de- les messages de prévention en malades. Tous ont exigé que l’Etat
gro, plus grande « ville indigène » puis des années. plusieurs langues indigènes sur assure le contrôle des voies d’accès
protégeaient des
Manque de décision du pays avec 22 ethnies différen- Les communautés indiennes des brochures et les ondes radio- de leurs territoires. combattants du
Partout, la peur gagne les aldeias tes, s’est mise « sous cloche » : utilisent pour se déplacer les in- phoniques. Les affiches placar- Ici, comme dans toutes les ré-
(« villages ») indiens où le confine- tous les transports fluviaux et aé- nombrables cours d’eau de la jun- dées ont été traduites en 21 lan- gions amazoniennes, la crainte
Sentier lumineux
ment à l’intérieur des communau- riens en direction ou en prove- gle, et « se réunissent à cette époque gues, dont 5 variantes de que- d’une contamination, provoquée
tés est, par nature, difficile. La vie nance de la ville ont été interrom- de l’année, qui est une période de chua. Un effort salué par les asso- par l’intrusion des orpailleurs il-
collective dans la maloca, la « mai- pus. Des tracts mettant en garde fêtes », explique Daniel Aristizabal, ciations indigénistes, qui ont légaux et des trafiquants de bois envisagent même de « fermer »
son commune », rend toute qua- contre la dangerosité du virus de l’organisation écologiste Ama- rappelé toutefois que le pays re- ou de drogue, s’est intensifiée ces les rivières. Le 1er avril, des In-
rantaine individuelle quasi im- ont été traduits en quatre lan- zon Conservation Team (ACT). cense 47 langues différentes. derniers jours. Alors qu’au Brésil diens de la Raposa Serra do Sol,
possible. Une situation d’autant gues indigènes par l’ISA et distri- Comment parler de quarantaine Sur le terrain, plusieurs commu- les attaques des garimpeiros dans l’Etat du Roraima, ont ainsi
plus périlleuse que les popula- bués dans les postes de santé. aux peuples de la forêt ? Comment nautés ont fermé l’accès à leurs (« chercheurs d’or clandestins ») démantelé une installation de
tions indigènes souffrent déjà de Dans tout l’Etat d’Amazonas, les leur expliquer qu’ils devraient territoires et déclenché leurs pro- et madeireiros (« trafiquants de garimpeiros le long du rio Co-
multiples comorbidités, qu’elles embarcations de passagers ont porter des masques ? Et éviter de pres mécanismes de sécurité bois ») redoublent d’intensité tingo, arrêtant quatre chercheurs
sont plus exposées aux virus et été restreintes aux services es- dormir dans la case commune ? avant l’imposition de l’état d’ur- avec l’arrivée de la saison sèche, d’or et de diamants.
ont moins accès aux soins. sentiels, comme les pompiers, les L’organisation ACT a lancé une gence, décrété par le pouvoir péru- des villages ont bloqué plu- Dans le même temps, la police
« On le sait, affirme Sydney Pos- policiers ou les services d’ur- campagne sur le réseau WhatsApp vien le 15 mars. Dans certains villa- sieurs routes d’accès aux réser- environnementale de l’Institut
suelo, célèbre sertaniste (spécia- gence médicale. La Funai, elle, a avec audios et vidéos − en espa- ges, notamment dans la région ves en y déployant des barrières brésilien de l’environnement et
liste du sertao, région du nord-est suspendu les autorisations d’en- gnol et en portugais « pour le mo- centrale de Junin, les Indiens ont avec des troncs d’arbres. Certains des ressources naturelles renou-
velables (Ibama), déjà très déstabi-
lisée par les coupes budgétaires du
« Les Amérindiens ont compris que les Blancs ne peuvent rien pour eux » président d’extrême droite Jair
Bolsonaro, qui réfute toujours la
gravité de la pandémie et encou-
anthropologue, directeur de recher- res. Ainsi, au Brésil, par exemple, ces peu- ment et qui n’arrivent pas même à se Blancs (napë pë) semblent aussi désem- rage les missionnaires fondamen-
che à l’Institut de recherche pour le dé- ples sont abandonnés à eux-mêmes. Le soigner eux-mêmes, ne peuvent rien parés devant ce virus inconnu que l’ont talistes à entrer en contact avec les
veloppement (IRD), Bruce Albert est, Secrétariat spécial à la santé des indigè- pour eux. Ils ont, pour leur part, une été leurs propres ancêtres devant les communautés isolées, a réduit ses
depuis l’Uruguay, un fervent défenseur nes (Sesai) n’a pris aucune mesure d’ur- très longue et tragique expérience d’ex- premières épidémies : les napë pë igno- patrouilles au strict nécessaire en
de la cause des Yanomami du Brésil, gence adaptée dans la prévention contre position aux épidémies introduites par rent presque tout de cette nouvelle ma- Amazonie. Depuis le début de son
avec lesquels il travaille depuis 1975. Il la propagation du coronavirus dans les les Blancs. Ils tentent donc, devant ce ladie qui se propage très vite dans un mandat, M. Bolsonaro s’est égale-
est l’auteur de plusieurs livres sur la si- territoires amérindiens. Dans ces condi- nouveau fléau et l’incurie des gouverne- sillage de morts. Ils ne peuvent que se ment attaqué au secrétariat spé-
tuation des Indiens d’Amazonie et tions, ces peuples risquent d’être encore ments, de s’organiser en fermant les ac- cacher chez eux avec leurs familles. cial à la santé des indigènes (Sesai),
l’éthique de la recherche anthropologi- une fois frappés très durement et, pour cès à leurs territoires, en s’isolant dans C’est ce que faisaient, avec autant d’an- chargé des soins de base aux In-
que, dont La Chute du ciel. Paroles d’un certains, de disparaître entièrement. la forêt, en publiant des documents goisse, les Amérindiens. diens, qu’il a dû renoncer à suppri-
chaman yanomami avec Davi Kope- dans leurs langues sur les mesures de Dans cette perspective, les épidémies mer, mais qui a vu ses moyens
nawa (Plon, Paris, 2010). Les communautés en contact protection. que nous avons transmises autrefois également largement réduits.
avec les villes sont-elles en péril ? aux peuples amérindiens apparaissent Le confinement ne facilite pas la
Pourquoi le coronavirus est-il Tous les villages sont en très grand En quoi le Covid-19 rappelle-t-il les rétrospectivement comme une préfi- tâche des organisations sociales,
si dangereux pour les populations danger. Ceux qui sont proches des villes maladies qui ont ravagé les Indiens guration de ce que nous nous infli- soupire l’agroécologue colom-
indigènes ? le sont d’autant plus qu’ils sont en con- du temps de la colonisation ? geons aujourd’hui à nous-mêmes avec bien Wilmar Bahamon, « mais les
Ce virus est d’abord dangereux car les tact permanent avec le reste de la popu- Les Yanomami ont ainsi subi, avec des le surgissement de nouveaux virus is- groupes criminels, eux, ont le
peuples amérindiens n’ont pas plus d’im- lation brésilienne et qu’ils seront les der- pertes démographiques tragiques, des sus de forêts dévastées et de trafics champ libre ». Raison suffisante
munité que nous face au SARS-CoV-2. niers à pouvoir avoir accès au système épidémies successives de rougeole, de d’animaux sauvages. Homo industrialis pour les organisations amazo-
Mais il l’est beaucoup plus encore car de santé publique, qui est déjà dans une malaria et des infections respiratoires à vit maintenant, comme le rappelait niennes d’exiger des moyens ren-
leurs territoires sont envahis par des situation chaotique. chaque étape de leur contact avec les Claude Lévi-Strauss dès 2004, « sous forcés pour se protéger du virus et
chercheurs d’or et des forestiers clandes- protagonistes successifs de la frontière une sorte de régime d’empoisonnement des violences, qui ne respectent
tins, par définition sans contrôle sani- Existe-t-il des solutions pour blanche. Comme dans la situation pré- interne ». Dans Saudade do Brasil, il aucune quarantaine. p
taire, qui risquent de les contaminer mas- lutter contre la pandémie sente, ils n’ont pas pu compter sur une ajoutait : « Devenue sa propre victime, nicolas bourcier,
sivement. Par ailleurs, ils ont peu accès à en terres indiennes ? aide sanitaire efficace. c’est au tour de la civilisation occidentale amanda chaparro
l’information épidémiologique et encore Les Amérindiens ont compris que les Ce qui change surtout pour eux dans de se sentir menacée. » p marie delcas,
moins aux systèmes d’assistance sanitai- Blancs, qui n’ont ni vaccin ni médica- cette épidémie, finalement, c’est que les propos recueillis par n. bo. et bruno meyerfeld
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 coronavirus | 9

Israël mobilise le Mossad Burkina : la vulnérabilité


des quartiers pauvres
pour l’achat de matériel médical privés d’eau courante
L’implication des services de renseignement extérieur est censée rassurer Dans les bidonvilles, les habitants craignent
le virus sans pouvoir s’en protéger
la population, tandis que Benyamin Nétanyahou pilote la gestion de crise
ouagadougou - correspondance jusqu’à l’autre fontaine, « à deux
jérusalem - correspondant nom, « Het », a précisé à la chaîne blement auprès d’une monarchie kilomètres de là ».
Le Mossad laisse

L
e gouvernement israélien
a confié la coordination
de l’achat de matériel mé-
dical à l’étranger, dans sa
entendre qu’il
pourrait ne pas
hésiter à doubler
12 qu’il cherchait à acquérir
7 000 respirateurs à l’étranger. Il
laissait aussi entendre que son
service pourrait ne pas hésiter à
doubler des pays amis.
du Golfe avec laquelle Israël n’en-
tretient pas de liens officiels, s’était
avérée un échec.
Face à ce bilan limité, les autori-
tés revoient leurs objectifs à la
C haque jour, le même cal-
vaire. Marcher, pomper,
pousser. Pour ravitailler sa
famille en eau, Elise Zebango ré-
pète ces mêmes gestes. Tanlar-
Chez les Zebango, les corvées
d’eau rythment le quotidien.
Boire, se doucher, nettoyer, faire
la cuisine, la lessive… « On essaie
d’économiser, mais on en a besoin
lutte contre le coronavirus, au ser- Mais sur ce marché chaotique, baisse. A la fin mars, le ministère ghin, son quartier, est situé dans pour tout ! », résume la ménagère
vice de renseignement extérieur,
des pays amis Israël connaît les mêmes déboires avait engagé les hôpitaux à se pré- les « non-lotis », des zones d’habi- en filtrant le contenu de son lourd
le Mossad. Son directeur, Yossi pour acquérir que ses concurrents. « Nous avions parer à traiter quelque 5 000 pa- tat précaire de la périphérie de baril dans de petits seaux. « C’est
Cohen, est chargé, depuis le un pays en Europe où nos camions tients sous respirateur , indiquant Ouagadougou. Ici, pas d’eau cou- épuisant, mais on n’a pas le
24 mars, d’une opération qui mo-
des respirateurs sont arrivés à la porte de l’usine, qu’il comptait sur la livraison, rante ni d’électricité. Pour boire et choix », soupire Elise dans un
bilise le ministère de la santé et ses mais un autre pays était devant dans les semaines à venir, de plus se laver, cette mère de sept en- haussement d’épaules.
agences d’acquisition tradition- nous et a chargé », affirmait cet de 2 000 machines en plus de cel- fants doit s’approvisionner à
nelles ainsi que l’armée, qui assure périence dans ce domaine, ni de ca- officier. Selon Maariv, il s’agit du les dont il dispose déjà. l’une des rares bornes-fontaines. « Catastrophe »
une large part de la logistique. pacité logistique propre », nuance gouvernement allemand, qui Mais de source gouvernemen- Jusqu’à trois fois par jour, elle La maisonnée regarde avec
Cette prise en charge par le Mos- le journaliste Yossi Melman, spé- aurait devancé les Israéliens d’une tale, plusieurs commandes ont pousse devant elle son chariot inquiétude défiler les messages
sad apparaît d’abord comme poli- cialiste aguerri du renseignement heure. « Nous avons aussi eu une si- échoué depuis lors. Un fournis- surmonté d’un gros baril en acier, de sensibilisation du ministère de
tique. Elle contribue à rassurer les au quotidien Haaretz. tuation où nous avions chargé seur allemand et l’américain Ge- son bébé accroché dans le dos. la santé à la télévision : « Se laver
Israéliens, auprès desquels ce ser- Le patron du service, Yossi Co- dans un avion des équipements neral Electric ont informé Israël Déjà très handicapant en temps les mains ou utiliser du gel hy-
vice jouit d’une réputation de hen, et son directeur pour la tech- que nous avions achetés, mais il a que 2 000 respirateurs ne pou- normal, le faible accès à l’eau droalcoolique, éviter les contacts
compétence. Cela au moment où nologie dirigent une salle d’opé- fallu les décharger parce que l’avion vaient être livrés dans les délais at- prend une acuité nouvelle avec la rapprochés, les déplacements. »
le pays redécouvre le manque d’in- rations dans l’hôpital Sheba, situé n’a pas reçu la permission de décol- tendus, selon Haaretz. Une troi- pandémie de Covid-19 due au Comme des messages venus d’un
vestissement qui a affaibli son sys- près de Tel-Aviv, et qui dispose ler à cause d’un embargo. » sième commande en Chine aurait coronavirus. Se laver les mains ré- autre monde… Arrêter de tra-
tème de santé depuis dix ans, sous d’une aile militaire. Cette struc- fait long feu. gulièrement est un défi difficile vailler ? « Ce serait du suicide », ré-
le mandat du premier ministre, ture implique la direction des ac- Solutions locales Cela incite le gouvernement à se dans ce pays désormais le plus torque Désiré Zebango, le mari
Benyamin Nétanyahou. Alors que quisitions de l’armée, mais égale- Depuis une semaine, une dou- tourner vers des solutions locales. touché d’Afrique de l’Ouest, avec d’Elise, en montrant sa petite cui-
les autorités dénombrent plus de ment son administration pour le zaine d’avions ont décollé d’Israël La salle d’opérations dirigée par le plus de 443 cas officiels, dont sine au toit de tôle sans réfrigéra-
10 000 personnes contaminées développement des armes et des pour la Chine, l’Inde et la Corée du Mossad coordonne des initiatives 24 décès, jeudi. teur ni garde-manger ; juste quel-
par le SARS-CoV-2 et 94 morts, infrastructures technologiques, Sud, affrétés par l’armée avec no- avec l’université et le secteur privé Au Burkina Faso, pays enclavé ques sacs de riz et de maïs, de quoi
M. Nétanyahou mène lui-même selon le quotidien Maariv, ainsi tamment la compagnie El Al, qui a pour développer des respirateurs du Sahel, au moins 27 % de la po- tenir une poignée de jours.
une large part de la communica- que des membres du renseigne- reconverti des avions pour le peu chers, que l’Etat espère mettre pulation ne dispose d’aucun ac- Il y a cinq ans, la famille
tion de crise. Il place aussi la chasse ment militaire et des experts en transport de marchandises. Fin en production sous peu. Le rensei- cès à l’eau potable et 60 % des ha- Zebango a dû déménager dans
au matériel médical sous l’autorité technologie de son unité de cy- mars, Israël avait déjà reçu, selon la gnement militaire a révélé que son bitants n’ont pas d’installations cette zone non lotie après avoir
d’un service qui lui répond direc- bersécurité 8200. Le 31 mars, le presse, une livraison de 30 respira- unité 81, rarement mentionnée sanitaires, selon une étude de perdu sa maison lors d’une opéra-
tement, dirigé par l’un de ses hom- ministre de la défense, Naftali teurs, 10 millions de masques chi- publiquement, adapte des machi- l’Organisation mondiale de la tion de lotissement et de viabili-
mes de confiance. Bennett, qui rivalise avec M. Néta- rurgicaux et 25 000 masques N95, nes utilisées contre l’apnée du santé (OMS) et de l’Unicef. Des sation de son ancien quartier.
« Le Mossad coordonne, mais il nyahou pour impliquer l’armée des milliers de combinaisons de sommeil pour ventiler des mala- chiffres élevés, mais encore bien « Plus de parcelles disponibles, il
n’a aucun avantage en matière plus avant dans la gestion de l’épi- protection pour les ambulanciers des du Covid-19. L’armée a aussi en deçà de la réalité, tant le recen- fallait soit louer – mais c’était trop
d’acquisitions. Il peut certes distin- démie, a révélé qu’Israël avait dé- et des dizaines de milliers de kits reconfiguré une chaîne de produc- sement est compliqué dans nom- cher pour nous – soit construire
guer une arnaque d’une informa- pensé plus de 510 millions d’euros de tests, en provenance de pays tion de missiles pour fabriquer des bre de quartiers. ici », explique Désiré Zebango.
tion véritable, lorsqu’il s’agit d’éva- pour ces acquisitions. Selon Maa- non identifiés. respirateurs, avec l’aide de l’entre- Transitaire à son compte, son ac-
luer les fournisseurs. Il est réactif et riv, ce budget n’est pas plafonné. Une semaine plus tôt, une pre- prise Inovytec. Trente unités ont « On essaie d’économiser » tivité est au ralenti depuis la fer-
peut échapper aux lourdeurs bu- Le directeur de la technologie mière livraison de 100 000 tests, été livrées début avril. p Autour de la fontaine, un flot de meture des frontières décrétée le
reaucratiques. Mais il n’a pas d’ex- du Mossad, identifié par un sur- coordonnée par le Mossad, possi- louis imbert charrettes défile sous un soleil 21 mars pour endiguer l’épidémie.
déjà brûlant en dépit de l’heure A Tanlarghin, les petites maisons
matinale. Il fait plus de 40 °C à en banco (briques en terre) ont
l’ombre. « Ça ne s’arrête pas, on poussé comme des champignons
aura bientôt épuisé la réserve de jusqu’à l’horizon. Ici, de nom-

Après la pensée magique, la Birmanie passe 30 m3 », s’inquiète Bruno Bazemo,


un des gestionnaires de la borne
aménagée par un pasteur de
breux Burkinabés vivotent en ten-
tant de faire face aux dépenses
obligatoires : l’eau, la « popote », les
Tanlarghin. Bien que situé sur le frais de scolarité des enfants, l’es-

à la prévention pour lutter contre le virus territoire de la capitale, cet im-


mense bidonville posé sur un ta-
pis de poussière rouge n’est pas
sence… Avec ses quelque
200 000 francs CFA gagnés chaque
mois (environ 300 euros), difficile
raccordé au réseau de l’Office na- pour Désiré Zebango de joindre les
L’épidémie est tardivement prise au sérieux dans un pays au système de santé balbultiant tional de l’eau et de l’assainisse- deux bouts. « Si je ne vais pas tra-
ment (ONEA). vailler la journée, la famille n’a rien
A sa borne, Bruno Bazemo re- à manger le soir », résume-t-il.
bangkok - correspondant régional objectif de « distanciation so- mation indépendant qui fut la tel nombre de gens qui sont reve- garde les dernières gouttes tom- « Si la maladie arrive dans les
ciale » avaient été prises dans une voix de la dissidence durant les nus », a admis vendredi 10 avril ber, las. Il est à peine 8 heures et non-lotis, ce sera la catastrophe.

M angez du citron et des


graines d’huile de
palme ! », conseillait en
mars un célèbre moine birman.
Un autre recommandait plutôt de
atmosphère d’insouciance quasi
générale. « Ces efforts ont été mi-
nés par un certain nombre de dé-
clarations d’officiels et de profes-
sionnels du monde médical affir-
dernières années d’une longue
période de dictature – 1962-2011 –,
continue de son côté d’exsuder
un certain optimisme : « Parce
que nous partageons avec la Chine
Aung San Suu Kyi.
Les mesures prises ces derniers
temps montrent clairement que
les autorités, tant à l’échelon fédé-
ral qu’au niveau des sept « Etats »
déjà… « Stock d’eau épuisé ! Il va
falloir attendre deux ou trois heu-
res avant que la plaque solaire qui
alimente la pompe se recharge »,
explique-t-il à une habitante qui
On vit ensemble, personne ne se
protège, les gens doivent sortir
pour gagner leur pain », insiste le
père, qui avoue ne pas bien com-
prendre comment se propage ce
forcer sur le poivre. Le directeur mant que la Birmanie était proté- 2 220 kilomètres de frontière com- et des sept « régions » formant la repart à vide. Elise Zebango, elle, a virus qui menace les « invisibles »
d’un hôpital de Rangoun, le doc- gée de la menace du virus grâce un mune, certains ont pu estimer que structure administrative de la Bir- pu remplir son baril de 200 litres de Tanlarghin. p
teur Win Thandar Phyu, confir- contexte social et géographique le virus avait pénétré chez nous. En manie, ont décidé de prendre au pour 100 francs CFA (0,15 euro). A sophie douce
mait un peu plus tard l’optimisme que l’on pourrait identifier à une réalité, ce n’a pas été le cas : parmi sérieux l’épidémie. peine de quoi alimenter son foyer
sanitaire des religieux en affir- croyance en un exceptionnalisme les cas d’infections recensés jus- A Rangoun, capitale économi- de neuf personnes pour la jour-
mant que le Myanmar, nom offi- birman », analyse un article du qu’à présent, quinze l’ont été de que, si aucun confinement n’a été née. Mais, au moins, elle évitera,
ciel de la Birmanie, avait « de la Tea Circle, forum réunissant des France, des Etats-Unis, d’Australie, imposé, les rues sont de plus en ce jour-là, un pénible aller-retour Retrouvez en ligne l’ensemble de nos contenus
chance car c’est un pays bouddhiste spécialistes de la Birmanie. de Singapour, de Suisse, de Corée plus désertes et des habitants rap-
où les moines prient pour nous ». du Sud et de Thaïlande. » « Notre portent que les gens sortent de
Il semble désormais que soit ré- L’« ennemi invisible » pauvre pays peut donc encore se moins en moins de chez eux.
volu le temps de la pensée magi- Dans le contexte actuel d’exalta- considérer comme chanceux », Dans l’Etat Shan (six millions
que : « Le virus va se répandre », a tion du nationalisme au sein de conclut l’article. d’habitants), qui est frontalier de - CESSATIONS DE GARANTIE
prévenu, vendredi 10 avril, la diri- l’ethnie principale des Bamars Une bombe à retardement me- la Chine et de la Thaïlande, les
LOI DU 2 JANVIER 1970 - DECRET LOI DU 2 JANVIER 1970 - DECRET
geante Aung San Suu Kyi, l’an- (68 % de la population), grande a nace pourtant une Birmanie au transports publics de courte et de D’APPLICATION N° 72-678 DU 20 D’APPLICATION N° 72-678 DU 20
cienne dissidente et Prix Nobel de été aussi la tentation de faire por- système de santé balbutiant : les longue distance sont suspendus, JUILLET 1972 - ARTICLES 44 JUILLET 1972 - ARTICLES 44
QBE EUROPE SA/NV, sis Cœur Défense QBE EUROPE SA/NV, sis Cœur Défense
la paix qui cumule les fonctions ter sur les autres la responsabilité conséquences du retour en nous indique un résident étran- – Tour A – 110 esplanade du Général de – Tour A – 110 esplanade du Général de
de ministre des affaires étrangè- d’un virus « étranger ». Le fait que mars d’une cinquantaine de mil- ger à Taunggyi, la capitale régio- Gaulle – 92931 LA DEFENSE CEDEX Gaulle – 92931 LA DEFENSE CEDEX
res et de « conseillère d’Etat », ce la plupart des infections réperto- liers de travailleurs migrants, re- nale. Autour du lac Inlé, l’une des (RCS NANTERRE 842 689 556), suc- (RCS NANTERRE 842 689 556), suc-
cursale de QBE EUROPE SA/NV, dont le cursale de QBE EUROPE SA/NV, dont le
qui fait d’elle, de facto, la première riées en mars aient été importées venus précipitamment depuis la attractions touristiques principa- siège social est à 37, Boulevard du Régent, siège social est à 37, Boulevard du Régent,
ministre de Birmanie. « Il faut s’y par des visiteurs ou des Birmans Thaïlande voisine au moment les, où la police a installé cinq bar- 1000 BRUXELLES - BELGIQUE, fait 1000 BRUXELLES - BELGIQUE, fait
savoir que, la garantie financière dont béné- savoir que, la garantie financière dont béné-
préparer », a-t-elle ajouté. arrivant d’outre-mer a renforcé où cette dernière fermait ses rages, on prend la température de ficiait la : ficiait la :
Le nombre d’infections et de chez certains le sentiment d’« in- frontières. « Il est impossible tous les passants. SARL PRESTIMM SERVICES SAS IMMO ROY RENE GESTION
Centre d’Affaires Cicéa 12 Rue de l’Opéra
morts officiellement recensés – vasion » par l’« ennemi invisible ». d’imaginer qu’aucune personne Même scénario au nord-ouest Bâtiment 5 13100 AIX-EN-PROVENCE
28 cas d’infections et trois décès – Un courageux anonyme sur Fa- infectée ne fasse pas partie d’un de Rangoun, sur la côte qui re- Rue du Courtil RCS: 833 879 992
35170 BRUZ depuis le 15/01/2018 pour ses activités de :
a beau rester très inférieur aux cebook a ainsi réagi par le post monte vers l’Etat de l’Arakan, où RCS: 498 272 152 TRANSACTIONS SUR IMMEUBLES ET
autres pays d’Asie du Sud-Est, il est suivant à l’encontre de compa- des résidents nous signalent que depuis le 01/10/2007 pour ses activités de : FONDS DE COMMERCE cessera de por-
désormais plus que probable que triotes revenus de l’étranger : les routes sont surveillées, les GESTION IMMOBILIERE cessera de por- ter effet trois jours francs après publication
ter effet trois jours francs après publication du présent avis. Les créances éventuelles
les chiffres connus ne correspon- « Vous habitez dans un autre pays Des mesures voyageurs contrôlés et les hôtels du présent avis. Les créances éventuelles se rapportant à ces opérations devront
dent pas à la réalité. Sur une popu- et vous en profitez un maxi- et restaurants fermés, tandis que se rapportant à ces opérations devront être produites dans les trois mois de cette
lation de 53 millions d’habitants, mum puis vous retournez dans la
de « distanciation certains villages ont été interdits
être produites dans les trois mois de cette insertion à l’adresse de l’Établissement
insertion à l’adresse de l’Établissement garant sis Cœur Défense – Tour A – 110
seulement 103 personnes présen- mère patrie porteur d’infection. sociale » avaient aux étrangers. Une première en garant sis Cœur Défense – Tour A – 110
esplanade du Général de Gaulle – 92931
esplanade du Général de Gaulle – 92931
tant des symptômes possibles Je ne vous le pardonnerai ja- Birmanie : la grande « fête de LA DEFENSE CEDEX Il est précisé qu’il
d’infection dans les deux princi- mais, ni dans cette vie, ni dans
été prises, dès l’eau » (Thingyan), qui devait se te-
LA DEFENSE CEDEX Il est précisé qu’il
s’agit de créances éventuelles et que le pré-
s’agit de créances éventuelles et que le pré-
sent avis ne préjuge en rien du paiement
pales villes du pays, Rangoun et la prochaine ! » la mi-mars, dans nir du 13 au 16 avril, et marque un sent avis ne préjuge en rien du paiement ou du non-paiement des sommes dues et
ou du non-paiement des sommes dues et ne peut en aucune façon mettre en cause
Mandalay, auraient été testées… Par la voix de Kyaw Zaw Moe, moment-clé de l’année birmane, ne peut en aucune façon mettre en cause
Les mesures imposées dès le l’un des rédacteurs en chef du site
l’insouciance a été annulée. p la solvabilité ou l’honorabilité de la SARL
la solvabilité ou l’honorabilité de la SAS
IMMO ROY RENE GESTION.
PRESTIMM SERVICES.
milieu du mois de mars vers un The Irrawaddy, cet organe d’infor- quasi générale bruno philip
10 | coronavirus 0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

Macron en première l’ancien ministre de l’économie,


chantre de l’émancipation indivi-
duelle, de la « société ouverte » et
« Je ne connais
pas de crise dont
concept radical, qui suppose un
Etat fédéral si les mots ont un
sens », soupire un élu.

ligne face à l’opinion


promoteur de l’échelon européen Moment d’ordinaire fédérateur,
comme remède aux problèmes
les gouvernants la crise n’a pas permis, pour
nationaux. « Vous ne changez pas sortent l’heure, à Emmanuel Macron de
tout d’un coup d’image. Après trois réaliser l’union nationale. Comme
ans de pouvoir, elle est structurée,
indemnes », celle de François Hollande après
Lundi, le président s’adressera une nouvelle fois figée, rappelle Bernard Sananès,
président de l’institut de sondages
dit un visiteur du les attentats, sa cote de popularité
remonte dans de nombreux son-
soir de Macron
aux Français, pour fixer « un cap et un horizon » Elabe. Cette figure du président pro-
tecteur, ce n’est pas ce qu’il incar-
dages, mais les Français doutent.
Selon Elabe, 59 % des sondés lui
nait en premier. Les adjectifs posi- faisaient confiance, le 13 mars,
tifs qui lui sont accolés sont “dyna- la porte-parole du gouvernement, pour lutter contre l’épidémie ; ils

D
epuis le début de la et un horizon : mettre en perspec- de provoquer un potentiel relâ- mique” et “courageux”. Il incarne la Sibeth Ndiaye. ne sont plus que 43 % aujourd’hui.
crise du coronavirus, tive, nous projeter, mais sans dé- chement des Français, alors que conquête plus que la protection. » Dans cette séquence, Emmanuel « La confiance avant la crise était
un rituel est en passe mobiliser sur le confinement, au l’exécutif craint une deuxième va- L’intéressé, néanmoins, n’a jamais Macron entend utiliser toutes les altérée de manière forte et durable,
de s’installer dans le moment où il commence à pro- gue de l’épidémie. « Le président voulu choisir entre ces deux items. cartes qui lui sont offertes pour au point de devenir une hostilité
quotidien des Français : s’asseoir duire ses effets ». Vendredi 10 avril est concentré sur la crise. Le cœur de « Votre façon de faire la guerre est camper ce rôle. Selon son entou- chez certains. Cette hostilité ne peut
devant sa télévision pour écouter au soir, le directeur général de la son discours, c’est la stratégie, les ré- déterminée par ce que vous défen- rage, le chef de l’Etat doit diffuser pas se transformer, souligne Ber-
parler Emmanuel Macron. Le soir santé, Jérôme Salomon, a annoncé sultats. Pourquoi on est confinés et dez. En l’occurrence, il y a une hési- un message vidéo de remercie- nard Sananès. Il n’y a pas de dépla-
de sa première allocution consa- que le nombre de patients en réa- pourquoi il faut continuer », expli- tation très profonde chez Macron, ments, mercredi 15 avril, aux per- cement des frontières politiques
crée à l’épidémie, le 12 mars, nimation a diminué pour le que un conseiller, quand un diri- qui porte un double registre de sonnes impliquées dans la re- dans la confiance au président, qui
25 millions de téléspectateurs deuxième jour d’affilée. De quoi geant de la majorité estime que disruption et de protection, note un construction de Notre-Dame de reste dans ses zones de force électo-
étaient massés devant leur poste. permettre, en théorie, de desserrer « son rôle, c’est de dessiner un hori- député de la majorité. Il passe de la Paris, un an jour pour jour après rales. Tout est clivé. »
Pour la deuxième, quatre jours − un peu − l’étau, même si Emma- zon, de faire monter les consciences disruption absolue, en janvier, sur l’incendie de la cathédrale. Il avait Une situation dont la Macronie
plus tard, 35 millions de personnes nuel Macron compte annoncer de la dureté de la période ». « Il n’y la réforme des retraites, à la protec- envisagé, dans un premier temps, se montre consciente. « Je ne
− près d’un Français sur deux − une prolongation du confinement aura pas le jour d’après. Il y aura des tion absolue aujourd’hui. Ça crée de les recevoir à l’Elysée. Quoi de connais pas de crise dont les gou-
étaient à l’écoute. Un record au-delà du 15 avril. Mais une pers- jours après », prévient un macro- un petit choc. » mieux que l’évocation d’un édifice vernants sortent indemnes », souf-
d’audience absolu. De quoi réjouir pective de fin pourrait être dessi- niste influent. Depuis le début de la crise, Em- quasi millénaire pour tenter de fle un visiteur du soir d’Emmanuel
un homme qui ne conçoit l’exer- née. « Ce serait dans l’ordre des cho- manuel Macron n’est pas figé en faire corps avec le pays ? « Les mots Macron. Le mal est mondial, néan-
cice de sa fonction que dans une ses que le chef de l’Etat soit plus pré- « Image figée » son palais. Il bouge partout, et nation, drapeau, patrie, ne sont pas moins, répète-t-on au sein de l’exé-
dimension verticale, « jupité- cis sur la durée du confinement », Au cours de ses précédentes inter- parle souvent. Un jour dans le des gros mots », défend un proche. cutif, comme pour diluer les re-
rienne », selon sa propre expres- assure un proche. ventions, le chef de l’Etat s’est em- Maine-et-Loire pour visiter une proches. « Je serais très intéressé de
sion, pour se différencier de Fran- Se poserait alors la question de la paré de cette crise pour amorcer usine de production de masques. Pas d’union nationale connaître les pays qui avaient été
çois Hollande en octobre 2016. réouverture des écoles, ou des un virage dans son quinquennat, Un autre à Marseille pour ren- En 2019, déjà, le chef de l’Etat van- très bien préparés à cette pandé-
Une fonction où il doit incarner le frontières, à plus ou moins long directement inspiré du slogan des contrer le microbiologiste Didier tait dans certains discours « l’art mie », grince un intime du chef de
« père de la nation », dixit un pro- terme. Pas question pour autant partisans du Brexit au Royaume- Raoult. « Emmanuel Macron sait d’être français ». « Il est dans le rôle l’Etat. Ce qui n’empêchera pas le
che. « Emmanuel Macron consi- Uni : « Reprendre le contrôle. » « De parler comme un père de la nation que sa fonction le conduit à endos- président de devoir affronter les
dère que la fonction de président son point de vue, il est clair − c’est ce s’il le veut : il connaît l’histoire, les ser, mais cela pose, quoi qu’il en critiques à plus ou moins brève
est une fonction paternante, qu’il que disaient les “gilets jaunes” − lettres… Mais il a tendance à vou- dise, la question de son rapport à la échéance. A cette occasion, lui et
faut accepter comme telle, quand
« Il y a une que les Français sont dépossédés de loir tout faire lui-même, regrette nation, estime l’historien Olivier ses proches espèrent ne surtout
bien même on a toujours envie de hésitation, chez leur pays et d’une part de maîtrise un “marcheur” de la première Dard. Emmanuel Macron ne s’est pas voir se confirmer les intui-
tuer le père », assure un autre. Le de leur destin, estime un habitué heure. Il faudrait qu’il arrête de pas construit sur une logique natio- tions de Jean de La Fontaine. Dans
rendez-vous donné aux Français,
Macron, qui de l’Elysée. L’enjeu, c’est de renouer nous expliquer comment mettre nale. Il essaye d’y revenir parce qu’il la fable Les Animaux malades de la
lundi 13 avril, pour une nouvelle al- porte un double avec une France souveraine dans des masques, ce n’est pas de son ni- y a une demande d’Etat, de nation, peste, le lion prévient ainsi que
locution, représente donc une oc- une Europe souveraine. De redéfi- veau. » « Le président est élu au suf- et on ne voit d’ailleurs pas ça qu’en toute épidémie a son bouc-émis-
casion de plus d’essayer de se cou-
registre de nir les formes d’un nouvel Etat-pro- frage universel direct, il y a une re- France. Mais comment articuler la saire. « Que le plus coupable de
ler dans le moule. disruption et de vidence, qui soit protecteur, sur lation particulière entre ses conci- défense de la nation et un discours nous/Se sacrifie aux traits du cé-
Selon son entourage, le prési- quatre points : ordre, justice, écolo- toyens et lui. Il est normal qu’il soit consistant à dire qu’il faut encore leste courroux/Peut-être il obtien-
dent de la République doit profiter
protection », note gie et santé. » Cette posture vient à leurs côtés dans les semaines que plus d’Europe ? » « La souveraineté dra la guérison commune. » p
de cette adresse pour fixer « un cap un député LRM brouiller l’identité politique de nous vivons », juge au contraire européenne qu’il promeut est un olivier faye

La reconnaissance du Covid-19 comme


maladie professionnelle en débat
Le ministre de la santé a annoncé que les soignants contaminés
pourraient bénéficier d’une prise en charge spécifique

L es personnes qui ont été at-


teintes par le Covid-19 en
exerçant leur métier pour-
ront-elles bénéficier d’une prise
en charge spécifique par la Sécu-
Plusieurs
organisations
présentent un
rer une solution extérieure au
système des maladies profession-
nelles, car celui-ci ne couvre pas
les travailleurs non salariés − les
libéraux, par exemple − et il se
rité sociale ? Oui, mais pas tou- point commun : borne à réparer quelques préjudi-
tes : le gouvernement semble, en ces, dans des conditions peu satis-
effet, vouloir réserver un tel dis-
la création d’un faisantes. « A situation exception-
positif à certaines catégories, fonds ad hoc nelle, il faut prévoir une mesure
évoluant dans le monde de la exceptionnelle », estime Alain
santé. Plusieurs associations et
d’indemnisation Bobbio, de l’Association nationale
organisations syndicales plai- de défense des victimes de
dent, elles, pour une approche l’amiante (Andeva).
beaucoup plus large. ligne face au fléau. La procédure Début avril, l’Andeva, la CFDT et
Le débat a émergé à la suite de sera « simplifiée », voire « auto- la Fnath sont, chacune de leur
déclarations d’Olivier Véran. Le matique pour les soignants qui côté, montées au créneau afin de
23 mars, le ministre des solidari- ont eu à traiter directement des porter des idées qui, sans être
tés et de la santé annonce que patients infectés par le coronavi- strictement identiques, présen-
« pour tous les soignants qui tom- rus », précise-t-on au ministère tent au moins un point commun :
bent malades, le coronavirus sera des solidarités et de la santé. la création d’un fonds ad hoc, des-
reconnu comme maladie profes- Jeudi 9 avril, le ministre de l’in- tiné à indemniser les victimes, de
sionnelle ». Ces propos sont tenus térieur, Christophe Castaner, a façon simple et rapide. Il aurait
alors que plusieurs médecins ont exprimé le souhait qu’un traite- vocation, pour la Fnath, à prendre
perdu la vie après avoir prêté se- ment analogue soit réservé aux sous son aile les salariés du privé,
cours à des hommes et à des fem- agents placés sous sa tutelle. A les fonctionnaires, les indépen-
mes touchés par l’épidémie. ses yeux, le « lien » entre la patho- dants ainsi que les bénévoles, qui
logie et « le service » doit être ont apporté leur aide dans la lutte
Démarche jugée trop restrictive « présumé » pour les fonctionnai- contre l’épidémie. Un tel schéma
La reconnaissance d’une maladie res de son administration qui s’inspire, peu ou prou, du fonds
professionnelle obéit à des règles « ont assuré des missions en con- mis en œuvre pour les tra-
complexes, qui se sont sédimen- tact avec le public durant l’ur- vailleurs qui ont développé des
tées depuis la fin du XIXe siècle. gence sanitaire ». La prise de pa- maladies après avoir été exposés
Lorsqu’une pathologie est consi- role de M. Castaner répond à une à l’amiante. Un autre exemple
dérée comme ayant un lien avec attente de plusieurs syndicats peut également être cité : celui de
l’activité professionnelle, l’indi- (Unité SGP-Police-FO, Alliance l’Office national d’indemnisation
vidu concerné a droit à des in- Police nationale, UNSA-police). des accidents médicaux (Oniam).
demnités, qui diffèrent selon le D’après le ministre de l’intérieur, L’Académie nationale de méde-
régime de protection sociale quelque 1 400 personnes, sur un cine s’est invitée dans le débat en
auquel il est affilié. Si l’affection total de « plus de 300 000 » rele- recommandant, le 3 avril, une
entraîne une incapacité, le dé- vant de la Place Beauvau, sont prise en charge, au titre des mala-
dommagement peut être dura- contaminées. dies professionnelles dues à des
ble. En cas de décès, les proches du Mais la démarche du gouverne- virus, des « professionnels de

EN VENTE ACTUELLEMENT défunt sont éligibles à une rente.


Mais faire jouer ce mécanisme
s’apparente fréquemment au par-
cours du combattant. La décision
ment est jugée trop restrictive.
« Chacun travaille sur son petit pé-
rimètre », déplore Catherine Pin-
chaut (CFDT). Une opinion parta-
santé » et des « personnels tra-
vaillant pour le fonctionnement in-
dispensable du pays (…) qui ont
subi des conséquences graves du
de M. Véran constitue donc un gée par Nadine Herrero : la prési- fait du Covid-19 ». Pour le moment,
geste de l’exécutif pour tenter de dente de l’Association des acci- le gouvernement ne prévoit pas
compenser les risques pris par dentés de la vie (Fnath) pense, en de suivre de tels schémas. p
des professionnels, en première outre, qu’il conviendrait d’élabo- bertrand bissuel
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 coronavirus | 11

Les soignants sont aussi victimes de préjugés


Les personnels en première ligne face au virus reçoivent des élans de solidarité inédits… et des marques de rejet

N
ous vous applaudis- Thierry Amouroux, du Syndicat fession, et 6 % déclarent avoir subi volé un distributeur de savon signature. « Je rigole, mais sur le
sons tous les soirs », a national des professionnels infir- une agression visant à leur déro- dans les toilettes de la salle d’at-
Les actes coup, parfois, quand on est crevé,
pu lire Catherine Si- miers (SNPI-CFE-CGC). Don de ma- ber du matériel. Près de 70 000 ré- tente chez Erwan Marsal, médecin d’incivilité on est un peu furieux. » Difficile à
mon sur le mot glissé tériel, prêt d’appartement, de voi- pondants ont participé à cette en- généraliste à Grenoble. « Elle de- avaler, au milieu d’une tournée
sur son pare-brise, lors d’un arrêt ture… La liste des gestes d’entre- quête, soit plus de 20 % des infir- vait penser que c’était du gel hy-
à l’encontre avec une cinquantaine de patients
de sa tournée auprès des patients. prises et de particuliers s’allonge miers inscrits à l’ordre. « Nous droalcoolique », raconte-t-il. des soignants par jour. « Ça devait être les mêmes
Sur le même bout de papier, ano- de jour en jour. condamnons fermement ces actes Progressivement, des attitudes pendant l’Occupation qui allaient
nyme, il y avait cependant une de- Justin Breysse, le président de intolérables, écrit dans un com- de rejet ont aussi été rapportées.
sont minoritaires, dénoncer les voisins, lâche-t-elle.
mande beaucoup moins « sympa- l’Intersyndicale nationale des in- muniqué l’ordre des infirmiers. En supermarché, des soignants mais ils choquent Mais les gens ont la trouille, je peux
thique », rapporte cette infirmière, ternes, espère que cet engoue- Nous devons agir au plus vite, en donnant des conseils sur les ges- le comprendre, les morts, ça se suc-
qui officie aux alentours de Thann ment va durer : « On est très sou- concertation avec les pouvoirs pu- tes barrières ont été surpris des cède dans notre coin… »
(Haut-Rhin) : « Merci de ne plus ga- tenu, mais on aimerait faire com- blics, pour que ces actes cessent, réactions. « Des gens changent de sées sur les réseaux sociaux. Une Elle vit plus difficilement d’être
rer votre voiture dans notre rue. » prendre aux gens qu’on a besoin dans les meilleurs délais. » file à la caisse, ou font demi-tour infirmière a été contrainte de confrontée à ces quelques pa-
En pleine épidémie de Covid-19, d’eux aussi quand on manifeste dans un rayon », raconte Thierry quitter son domicile par ses pro- tients qui refusent de poursuivre
les soignants expérimentent des pour défendre les hôpitaux. » Le Défiance Amouroux. « Maintenant, j’évite priétaires, dans un petit village de leurs soins. Malgré les règles d’hy-
réactions opposées : d’un côté des docteur Patrick Bouet, président Dans la plupart des régions, les de dire que je travaille à l’hôpi- l’Hérault. Le parquet de Montpel- giène et de précaution qu’elle
élans de solidarité inédits ; de du Conseil national de l’ordre des premières alertes ont concerné les tal quand je fais mes courses », re- lier a ouvert une enquête prélimi- prend à chaque minute, impossi-
l’autre des marques de rejet, par- médecins, s’enthousiasme pour la vols, note Thierry Amouroux, du connaît Pierre Colaux, interne au naire jeudi 2 avril, d’après l’AFP. ble de les convaincre. « Je leur fais
fois violentes, motivées par la « spontanéité des initiatives indivi- syndicat infirmier SNPI-CFE-CGC. CHU de Nice dans la « zone tam- Dans l’Essonne, une infirmière signer une décharge », dit-elle, im-
peur d’être contaminé par des per- duelles », qui contraste avec un Des voitures ont été fracturées pon » où sont accueillis les pa- menacée et priée de quitter son puissante. Xavier Marc-Tudor, gé-
sonnes en première ligne. « Etat qui passe son temps à nous pour voler des masques ou du gel tients avec une suspicion de Co- domicile a déposé plainte, rappor- néraliste à Nantes, se bat contre
Catherine Simon veut d’abord expliquer pourquoi il ne peut pas ». hydroalcoolique, lorsque le pro- vid-19 en attente de résultat. « J’ai tait Le Parisien du 6 avril. cette défiance, témoignant de
retenir ces petits gestes de soutien Les pénuries de matériel, masques duit manquait. « Nous avons re- quand même vu une mamie ni- A Thann, Catherine Simon en « cette difficulté à convaincre des
qui font « chaud au cœur ». Ce cou- en tête, ont alimenté un phéno- commandé de retirer les caducées çoise avec une visière en Plexiglas est à son troisième mot sur le pa- patients de venir au cabinet quand
ple de patients qui l’attend chaque mène bien moins louable : les ac- des pare-brise et tout signe distinc- pour tronçonneuse », lâche dans re-brise l’enjoignant à ne plus ve- cela est nécessaire ». Ce qui lui fait
jour avec des petits gâteaux et du tes d’incivilité et les agressions tif », dit le porte-parole syndical. un éclat de rire le jeune homme de nir. « Si vous venez encore dans no- craindre des « préjudices graves
thé. Ce restaurateur qui lui offre dont peuvent être victimes les soi- Certains larcins prêteraient pres- 29 ans. Remontent aussi ces situa- tre quartier, je vous dénonce à la pour leur santé ». p
toujours un dessert ou une en- gnants. Ces actes sont « minoritai- que à sourire. Une patiente a ainsi tions de tension, largement diffu- police », a-t-elle pu lire. Jamais de camille stromboni
trée, le soir, à emporter, quand elle res », soutiennent en chœur plu-
rentre épuisée après douze heures sieurs représentants du monde de
de travail. Ou encore cette voisine la santé. Mais ils « choquent ».
dont elle a dû décliner la proposi- Dans une consultation menée
tion de lui laver son linge − pas par l’Ordre national des infirmiers
question de prendre ce risque de rendue publique mercredi 8 avril,
contamination. 12 % des infirmiers ont déclaré
« C’est l’énorme soutien qui est le avoir subi des pressions, menaces
plus marquant », souligne aussi ou injures en rapport à leur pro-

Référendum incertain
en Nouvelle-Calédonie
La seconde consultation prévue par l’accord
de Nouméa doit avoir lieu le 6 septembre

L a Nouvelle-Calédonie reste
relativement épargnée par
l’épidémie due au corona-
virus. Seuls dix-huit cas avaient
été confirmés à la date du 8 avril
(840 euros), rapportaient Les Nou-
velles calédoniennes du 3 avril.
Dans ce contexte, alors que l’ac-
tivité du territoire est paralysée, la
tenue du deuxième référendum
et un patient avait été admis sur l’accession à la pleine souve-
en réanimation. Preuve que les raineté de la Nouvelle-Calédonie,
mesures destinées à éviter la pro- prévu le 6 septembre, est-elle en-
pagation du virus sont prises très core envisageable ? La première
au sérieux par la population calé- consultation, le 4 novembre 2018,
donienne, notamment kanak. avait vu le non à l’indépendance
Dès le 31 janvier, le Sénat coutu- l’emporter par 78 734 voix (56,7 %)
mier appelait les autorités politi- contre 60 199 (43,3 %). Mais l’ac-
ques à la vigilance. Au lendemain cord de Nouméa du 5 mai 1998
de l’apparition des deux pre- prévoit, en cas de résultat négatif,
miers cas, le 17 mars, le président qu’une deuxième puisse avoir
du Sénat coutumier lançait une lieu, et une troisième si le vote est
nouvelle alerte contre un « péril de nouveau négatif.
© Toby Madden pour Action contre la Faim

imminent ». « La protection de la Dans un entretien à une radio


vie humaine, dans ce pays de locale, le 26 mars, la présidente de
19 000 km² comprenant seule- la province Sud, Sonia Backès, ex-
ment 260 000 habitants, mérite primait publiquement, pour la
les décisions les plus draconien- première fois, ses doutes sur la te-
nes, écrivait Hippolyte Sinewami nue de cette consultation. « On ne
Htamumu. Notre territoire peut sait pas dans quel état va être la
très vite se trouver “décimé”. » Le Nouvelle-Calédonie à la sortie de
confinement strict entrait en vi- cette crise, déclarait la chef de file
gueur lundi 23 mars. de l’Avenir en confiance, la coali-
tion qui s’est imposée dans le

URGENCE CORONAVIRUS
Mémoire collective camp loyaliste lors des dernières
« Décimé ». Le terme ne doit rien élections territoriales. J’espère
au hasard. Le monde kanak reste que, de manière unie, on prendra
traumatisé par les épidémies qui les bonnes décisions pour savoir si
ont manqué d’anéantir la popula- on a besoin encore de se rajouter
tion autochtone après la colonisa- d’autres sujets de tension. »

6 ONG 1 CLIC 1 DON


tion de la Nouvelle-Calédonie : au Une déclaration qui a immédia-
début du XXe siècle, les Kanak tement fait réagir le camp indé-
n’étaient plus que 27 000 sur l’en- pendantiste. « La question du
semble de l’archipel. Cette peur du maintien du référendum, qui agite
virus, inscrite dans la mémoire déjà certaines personnalités politi-

ALLIANCEURGENCES.ORG
collective comme une arme d’ex- ques, ne se posera qu’à l’issue de la
termination apportée par les crise que nous connaissons, met-
Blancs, demeure. A tel point que, tait en garde dans un communi-
sur la Grande Terre, des barrages qué, le 27 mars, le président de
ont été dressés aux entrées des tri- l’Union calédonienne et porte-pa-
bus. Dans cette crise, les chefs cou- role du Front de libération natio- Pour venir en aide aux victimes en un seul don, Alliance Urgences rassemble les forces de 6 ONG.
tumiers jouent un rôle de premier nale kanak et socialiste, Daniel
plan. Ainsi, dans les îles et dans les Goa. Officiellement, Matignon as-
tribus, une police coutumière sure que le sujet n’a pas encore été
stricte a été rétablie. A Lifou, une abordé. La fenêtre est en tout cas
des îles Loyauté, les grands chefs étroite, puisque l’accord de Nou-
n’hésitent pas à infliger des sanc- méa prévoit que la deuxième con-
tions coutumières. Un sujet ayant sultation doit avoir lieu « dans la
enfreint les règles des gestes bar- deuxième année suivant la pre-
rières et de la distanciation so- mière consultation », soit avant le
ciale, sa tribu s’est vu infliger une 4 novembre. p
amende de 100 000 francs CFP patrick roger
12 | coronavirus 0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

Des malades « La police me


disait d’appeler le
115, le 115 me disait

précaires d’appeler l’hôpital,


l’hôpital me disait
d’appeler le 115 »,
accueillis dans rapporte
Emanuella

les centres Covid jeune fille de 19 ans a « traîné sur


Paris » pendant une semaine. « La
police me disait d’appeler le 115, le
Des femmes atteintes du Covid-19 115 me disait d’appeler l’hôpital,
l’hôpital me disait d’appeler le
se rétablissent dans l’une 115… », rapporte-t-elle. Formelle-
ment testée positive à l’hôpital de
des structures ouvertes à Paris l’Hôtel-Dieu, elle a finalement été
admise au centre Covid Aurore.
« Ce n’est pas la première fois que
je me retrouve à la rue, confie-t-
elle. Ça fait deux ans que je suis en
et ne peuvent pas s’isoler chez galère. J’ai pris l’habitude de ne
REPORTAGE elles. Celui-ci, établi dans un an-
L’équipe d’Aurore accueille une femme atteinte du Covid-19, à Paris, le 7 avril. AUGUSTIN LE GALL POUR « LE MONDE »
pas manger pendant deux ou trois

O
dette Yao a d’abord cien site des hôpitaux de Paris, jours. C’est la clope qui me fait te-
cru qu’elle avait une dans le 14e arrondissement, est nir. Mais, avec le coronavirus, la
grippe. Pendant cinq géré par l’association Aurore mais rue est plus dangereuse. »
jours, cette Ivoirienne il en existe 80 en France. Les per- « Il y a moins d’acteurs de rue, ça
de 47 ans s’est soignée au Fervex. sonnes peuvent y rester jusqu’à crée un isolement supplémen-
Puis, des « courbatures terribles » deux semaines, le temps de ne taire », renchérit M. Corty. Parmi
et de la fièvre sont apparues. « Un plus être contaminantes. les patients du centre, une
peu comme quand tu fais le palu », femme congolaise a notamment
a pensé Odette, qui était vendeuse « Isolement un peu sévère » été victime d’un viol, près de la
en pharmacie en Côte d’Ivoire, « Avec cette démarche d’isolement gare du Nord, où elle s’était ins-
avant de rejoindre la France il y a un peu sévère, on limite le risque tallée pour dormir. Elle venait
bientôt deux ans. Elle s’est fait d’amplification de l’épidémie », ré- d’arriver en France depuis peu,
prescrire des antibiotiques et un sume Jean-François Corty, méde- pour y demander l’asile. « Elle a
antipaludique, au cas où. Le père cin du centre, rattaché à la Ville de erré jusqu’à tomber malade. Et, fi-
de son fils aîné lui a dit d’aller à Paris. Une quarantaine de lits sont nalement, c’est le Covid qui lui
l’hôpital, mais elle n’a pas voulu, actuellement occupés, près de la sauve la vie, résume Sihem Hab-
de peur d’y attraper le Covid-19. moitié de la capacité du site, des- chi. Elle est arrivée fatiguée, elle
Elle a passé trois mauvais jours tiné aux femmes et aux familles. pleurait tout le temps, elle avait
encore et puis c’est allé mieux. Dans le petit parc attenant aux des terreurs nocturnes. »
Jusqu’à ce qu’elle s’aperçoive bâtiments, une dizaine d’enfants Après deux semaines au centre,
qu’elle avait perdu l’odorat. Là, elle – asymptomatiques – jouent sous l’équipe d’Aurore a réussi à lui
a compris. Elle s’est précipitée la surveillance d’un éducateur. trouver une place dans un CHU.
pour alerter le directeur du centre Parmi les membres du personnel, « On ne peut pas tout régler en
d’hébergement d’urgence où elle vêtus de blouses ou de combinai- quinze jours, mais on essaye de la
vit, à Montrouge (Hauts-de- sons et de masques, aucun n’a jus- remettre dans un circuit protec-
Seine). Deux jours après, les résul- qu’à présent manifesté de symp- teur », insiste la directrice. « Ces
tats du dépistage sont tombés : tômes de la maladie. Entretien avec une résidente qui vient d’arriver au centre d’Aurore, le 7 avril. AUGUSTIN LE GALL POUR « LE MONDE » centres devraient exister tout le
Odette avait bien le Covid-19. « Ça « Les entretiens se font à l’exté- temps, ils permettent aux gens de
a été une décharge », confie-t-elle. rieur, on régule les sorties des rentrer dans des parcours de
Elle avait pourtant scrupuleuse- chambres et on a mis en place un suivi », ajoute M. Corty.
ment respecté les consignes de parcours pour éviter de contami- Paris et de la Seine-Saint-Denis, ce elle, « bonniche » pour une « cou- Au centre Aurore, Jean-François « Etre ici m’a permis de me cana-
confinement. « Je n’étais pas sortie ner les espaces propres », précise le qui paraît logique par rapport aux sine ». Le tout sans être payée et en Corty observe comment le virus liser, de réfléchir sur moi-même,
du centre depuis le 13 mars et j’en- chef de service, Aymeric Halbout. foyers de contamination », souli- subissant des maltraitances jus- accentue les situations de préca- reconnaît Emanuella. J’ai eu de la
courageais les autres à rester à l’in- « Ça fonctionne très bien », malgré gne M. Halbout. qu’à sa fugue, au bout de six mois, rité. En témoigne le cas de cette chance. » Alors qu’elle s’apprête à
térieur », se souvient-elle. des phénomènes réguliers de dé- Ivoiriennes, Bangladaises, Algé- et sa vie en centre, depuis. Quand femme « qui a dû partir de chez sa rejoindre un foyer, le centre Covid
Aujourd’hui, Odette pense avec compensation. « Il y a des gens qui riennes, Congolaises… Un tiers la nouvelle de sa contamination a copine qui l’hébergeait alors accueille de nouveaux patients. Il
inquiétude à ceux qu’elle a pu crient, qui veulent partir, témoigne d’entre elles vivent à la rue. « La commencé à se répandre dans le qu’elle était enceinte et présentait y a ce jour-là une famille qui ar-
contaminer ou qui ont pu la M. Halbout. Les pathologies psy- crise du coronavirus révèle qu’il n’y CHU où les sanitaires sont com- des symptômes », ou de cette rive d’un centre d’hébergement
contaminer. Dans la chambre chologiques sous-jacentes se déve- a pas de filet de sécurité pour ces muns et les chambres collectives, autre femme, « dégagée de l’hôpi- de l’Essonne. Les premiers symp-
qu’elle occupe, ils sont treize au loppent avec le confinement. » personnes qui errent souvent de- Adoration est devenue l’objet de tal cinq jours après son accouche- tômes sont apparus chez la mère
total. « Je suis toujours avec les Odette tousse encore mais elle puis plusieurs années, sans solu- toutes les conversations. « Ça a été ment » parce que les services le 23 mars. Mais elle n’a été testée
enfants, et toutes les femmes vien- pourra bientôt retourner dans tion », souligne Sihem Habchi, di- douloureux, dit-elle. Les gens ve- sont engorgés… que le 3 avril et transférée le 8 au
nent causer avec moi. Je suis la son centre d’hébergement où sa rectrice du site. naient me voir, parlaient… Les ma- centre Covid. Deux autres fem-
tata du centre », dit-elle. place a été conservée. « Sinon, je Adoration (le prénom a été mo- mans dont je garde les enfants pa- Vers « un circuit protecteur » mes, de 61 ans et 66 ans, doivent
Depuis lundi 6 avril, Odette a me retrouverais à la rue », expli- difié), 24 ans, vit depuis trois ans niquaient. » Au centre Covid, la Emanuella, elle, a été mise à la aussi être admises. Elles seront
intégré avec son fils de 12 ans un que cette mère célibataire, en si- en centre d’hébergement d’ur- jeune femme, accompagnée de porte d’un foyer de Massy (Es- les doyennes du centre Covid. Jus-
centre d’hébergement Covid à Pa- tuation irrégulière, comme c’est gence (CHU). Originaire d’Afrique son fils de 2 ans et demi, se réta- sonne) parce qu’elle présentait qu’à présent, aucun patient n’a
ris, mis en place par les pouvoirs le cas de la majorité des person- de l’Ouest, où vivent toujours ses blit. Mais elle redoute son retour des symptômes et que son méde- présenté de complications. « Il va
publics pour confiner les person- nes qui ont été admises depuis le deux filles aînées de 6 ans et au CHU. « Ça va être très dur, elles cin l’avait mise en quatorzaine. falloir veiller, prévient Sihem Ha-
nes atteintes du virus mais qui ne 22 mars, en provenance de toute 8 ans, elle est arrivée en France vont chercher à me blesser, ça va Difficile de s’y plier, quand on bchi, être vigilant. » p
relèvent pas d’une hospitalisation l’Ile-de-France, mais « surtout de en 2016 et s’est retrouvée, malgré me faire mal, je sais. » dort à trois dans une chambre. La julia pascual

La crainte d’une contamination rapide dans les squats et foyers


Si la propagation du Covid-19 reste contenue pour le moment, la promiscuité et les dépistages tardifs inquiètent les pouvoirs publics

U ne bombe sanitaire à
désamorcer d’urgence »,
alerte, dans un commu-
niqué daté du 5 avril, le collectif de
soutien aux résidents, à Montreuil
huit suspectées d’être contaminées
par le Covid, immédiatement “mi-
ses à l’abri” dans un hôtel à Bondy. »
Mais, lors du dernier passage de
ce médecin, aucun résident n’a ac-
« Ce sont, après
les Ehpad,
les principales
personnes abîmées par la vie », se-
lon Luc Ginot, directeur de la santé
publique à l’ARS d’Ile-de-France.

« 737 cas suspects ou avérés »


d’hôtel dans la France entière,
dont 5 500 en Ile-de-France. Qua-
tre-vingts centres d’hébergement
Covid, pour l’accueil des malades
sans-abri ou provenant des cen-
sensibilisation ait été suffisam-
ment menée jusqu’à présent. Il peut
y avoir une méconnaissance du
système, des médecins difficiles à
joindre, la crainte d’être expulsé… »
(Seine-Saint-Denis), d’un foyer cepté d’être examiné, car la crise
collectivités Selon Michel Cadot, préfet de la ré- tres d’hébergement mais n’ayant Adoma, premier opérateur de
officieux, plus proche du squat, du Covid-19 réveille la crainte d’ex- fragiles » gion, « sur 90 000 résidents dans pas besoin d’être hospitalisés ont foyers de migrants en France, a
occupé par des travailleurs ma- pulsion du squat, voire du pays. LUC GINOT les 300 structures collectives et cen- été ouverts. En Ile-de-France, 150 mobilisé 60 salariés pour sur-
liens. Dans ce hangar de 700 m2, « On a été mis à la rue, on nous a directeur de la santé publique tres d’hébergement de la région, des 445 places « Covid » sont occu- veiller à distance ses 88 000 rési-
270 sans-papiers vivent dans une abandonnés, estime Omar, porte- à l’ARS d’Ile-de-France seuls 737 cas suspects ou avérés ont pées. Deux grands centres spor- dents, dont 7 000 ont plus de
promiscuité totale : 110 lits super- parole du groupe. Mais nous som- été recensés. Il n’y a pas d’accéléra- tifs, l’Insep, dans le bois de Vincen- 70 ans : « Heureusement que des ré-
posés, disposés à touche-touche, mes de Montreuil, nous ne voulons tion. » « On a plusieurs clusters de nes, et le Creps de Châtenay-Mala- sidents élus peuvent relayer les con-
où les résidents sont censés rester pas être dispersés, car notre seule et nous pouvons assurer un suivi cas et probablement au moins une bry, dans les Hauts-de-Seine, signes, pallier le personnel absent et
confinés, et des conditions sanitai- force, c’est d’être ensemble. » « Je médical sur place en leur confiant dizaine de décès, nuance Luc Ginot. jouent le rôle de sas pour extraire faire remonter les nouvelles », note
res déplorables – cinq toilettes, comprends ce besoin. On ne les des thermomètres, des saturo- L’épidémie produit des effets moins au plus vite les suspectés malades, la directrice d’Adoma pour la Sei-
une douche, un seul cumulus abandonne pas, mais toute solu- mètres [pour vérifier le taux dramatiques que dans les Ehpad et le temps de les tester. ne-Saint-Denis, Myriam Berghout.
d’eau chaude de 300 litres… tion durable passe par leur régula- d’oxygénation du sang] afin qu’ils sa propagation est, pour l’instant, La stratégie paraît pertinente « On a pris des mesures de préven-
Les autorités, mairie de Mon- risation, jusqu’ici refusée par nous alertent en cas de symptôme moins nette que dans la population mais les équipes mobiles médica- tion très en amont, assure, de son
treuil, préfecture, agence régio- l’Etat », argumente Patrice Bessac, inquiétant. » générale, mais les remontées d’in- les – composées de personnels des côté, Arnaud Richard, directeur de
nale de santé (ARS), sont sur le maire de Montreuil. La situation des foyers, centres formations sont loin d’être exhaus- ARS, hôpitaux, centres munici- Coallia, qui loge 30 000 personnes
qui-vive : « Un médecin du centre « Il faut respecter le désir des rési- d’hébergement, gymnases ou tives et la propagation est suscepti- paux, Médecins sans frontières – en résidence sociale et foyer de
municipal de santé est passé les dents de rester ensemble, plaide le squats suscite l’attention des auto- ble de se développer. » chargées du repérage des malades travailleurs migrants. On s’est pré-
26 et 30 mars, puis le 7 avril, expli- neuropsychologue Sébastien Bo- rités sanitaires, particulièrement Pour faire face au risque, l’Etat a sont, pour l’instant, trop peu nom- paré à une situation difficile, on a
que Anne-Claire Mialot, préfète gajewski, responsable d’un collec- en Ile-de-France, où se concen- mis au point une stratégie dite « de breuses. « Il faut qu’on soit plus fermé les cuisines informelles, mais
déléguée pour l’égalité des chan- tif local de médecins libéraux qui a trent les difficultés. « Ce sont, après desserrement » des structures ju- réactif, dit Luc Ginot, et qu’on s’as- il y a beaucoup de monde et une
ces de Seine-Saint-Denis. Il a re- visité cinq des treize foyers de la les Ehpad, les principales collectivi- gées à risque – où l’isolement des sure que, dans les foyers, l’appel au suroccupation. Pour l’instant, ça
censé trente personnes fragiles, ville. Le Covid y est, bien sûr, déjà tés fragiles, du fait des espaces de malades est impossible –, et réqui- système de soins se fasse sans at- tient, on touche du bois. » p
parce que malades et-ou âgées, et entré, dans celui-là et dans d’autres, vie communs et de la présence de sitionné à cet effet 8 200 places tendre. Je ne suis pas sûr que la j. pa. et isabelle rey-lefebvre
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 coronavirus | 13

Le Covid-19 fragilise le Liban, déjà en faillite


Le ralentissement de l’activité et le confinement vont aggraver la crise économique que traverse le pays

Mer
Méditerranée
Tripoli

LIBAN
Beyrouth

SYRIE

ISRAËL
50 km

REPORTAGE
beyrouth - correspondance

V
olontaire de longue
date, Ramy Finge con-
naît bien les faubourgs
miséreux aux marges
de Tripoli, la ville la plus pauvre
du Liban, lui qui fut l’un des coor-
dinateurs locaux du soulèvement
populaire contre la classe politi-
que qui a éclaté en octobre 2019
au pays du Cèdre. « Je vois ces
jours-ci une détresse inouïe, lors
des distributions de nourriture :
des septuagénaires en pleurs, des
gens munis de sacs en plastique en
guise de récipients… Ils me deman-
dent : “Allez-vous revenir de-
main ?” », décrit avec émotion ce
dentiste de 54 ans, mobilisé pour Une montre indiquant midi dans
servir des repas aux habitants des une rue proche de la place des
banlieues tripolitaines, en ces Martyrs, à Beyrouth, le 31 mars.
temps de confinement lié au nou- MOHAMED AZAKIR/REUTERS
veau coronavirus. « Comme tout
le monde, les plus démunis doivent
rester chez eux. Mais ils n’ont
aucune ressource », s’alarme le ment en cours des Libanais de évalué à un tiers avant l’automne. est de venir en aide aux plus pau- mais les besoins sont grands. De-
soignant, joint par téléphone. l’étranger, les vols ont été suspen- « L’appauvrissement va s’accélérer vres. » Une somme de 400 000 li-
« Notre priorité, puis la mi-février, les prix de l’ali-
dus, et les postes-frontières avec avec la crise du Covid-19. Des en- vres libanaises (142 dollars, selon pour l’instant, mentation ont augmenté de plus
Déflagration sociale la Syrie bouclés. treprises, dans la restauration [des le cours sur le marché non ban- de 13 %, selon l’association de pro-
Au Liban, le premier cas de Co- Le ralentissement de l’activité centaines de restaurants ont déjà caire, soit 131 euros) par famille
est de venir tection des consommateurs, une
vid-19 a été diagnostiqué en fé- exacerbe les difficultés, dans un mis la clé sous la porte depuis oc- vulnérable libanaise devrait être en aide aux plus entité privée. D’après certaines
vrier. Vendredi 10 avril, 20 décès pays secoué par une grave crise fi- tobre] ou l’industrie, sont mena- distribuée à partir du 14 avril. Mais projections, la croissance devrait
dus au coronavirus avaient été nancière et économique depuis cées de faillite, ce qui signifierait de ce plan est critiqué pour son man-
pauvres » être négative pour 2020, et l’infla-
enregistrés depuis l’apparition lo- l’automne 2019. La dépression nouveaux licenciements », consi- que de clarté, et moins de RAOUL NEHMÉ tion dépasser 25 %. A ce fléau
cale de la pandémie. Prolongé jus- s’était déjà fait sentir avant la crise dère le ministre de l’économie, 200 000 foyers touchés par la ministre de l’économie s’ajoutent, pour les Libanais, la dé-
qu’au 26 avril, le confinement a sanitaire, avec la difficulté crois- Raoul Nehmé. Selon le cabinet crise sont concernés, vu le mon- gringolade du pouvoir d’achat – la
été annoncé le 15 mars par le gou- sante de familles à s’acquitter des d’analyses Infopro, près de tant de l’enveloppe allouée monnaie a lourdement chuté face
vernement dirigé par le premier frais de scolarité de leurs enfants 220 000 emplois ont déjà été sup- (75 milliards de livres libanaises). nocturne imposé, de petites ma- au dollar sur le marché non ban-
ministre Hassan Diab, avec la sus- (la majorité des élèves sont scola- primés entre octobre 2019 et jan- ONG ou entrepreneurs ont appelé nifestations ont eu lieu en ban- caire – ainsi que les restrictions
pension des commerces non es- risés dans le privé) ou à se soigner. vier 2020. La mise à l’arrêt du pays le gouvernement à d’autres mesu- lieue, au sud de la capitale, ou à draconiennes imposées par les
sentiels. Avant cette date, restau- Selon un responsable du minis- fragilise aussi la main-d’œuvre du res de soutien, comme le gel des Tripoli, dans le nord, pour dénon- banques sur les retraits.
rants et bars avaient déjà dû fer- tère des finances, près de 45 % de secteur informel (plus de la moi- remboursements de prêts, pour cer les conditions économiques. Pour parer à l’urgence sociale, le
mer. Les écoles aussi. Le pays est la population vit désormais sous tié des travailleurs au Liban). les particuliers ou les sociétés. Dans la ville septentrionale, où gouvernement a demandé à plu-
isolé. A l’exception du rapatrie- le seuil de pauvreté. Ce taux était La déflagration sociale en cours près de 60 % des ménages vi- sieurs reprises un soutien inter-
représente un défi supplémen- Gestes de désespoir vaient sous le seuil de pauvreté national. Mais les considérations
taire pour le gouvernement Le dénuement pousse certains à avant la crise financière, le secteur politiques (pour d’habituels
Restructuration bancaire et austérité formé en janvier, dans un con- tenter de continuer de travailler, associatif « est mobilisé pour aider bailleurs comme l’Arabie saou-
texte très délicat. La dette publi- malgré le risque de sanctions. les plus démunis », souligne le doc- dite ou les Emirats arabes unis,
Un plan de sauvetage économique a été présenté à la presse, que a atteint 92 milliards de dol- Avec, parfois, des gestes de déses- teur Ramy Finge. Les repas qu’il qui battent froid au cabinet d’Has-
jeudi 9 avril. Ce programme de réformes du gouvernement, lars (84,4 milliards d’euros), soit poir. Début avril, un homme a me- délivre sont financés par des dons san Diab, soutenu par le Hezbol-
conseillé par le cabinet Lazard, comprend une restructuration du 170 % du produit intérieur brut, et nacé de s’immoler à Saïda, dans le privés et préparés à la « cuisine de lah et ses alliés) et le repli mon-
secteur bancaire et un redressement du bilan de la banque cen- le pays s’est déclaré en défaut de sud du pays, après avoir reçu une la révolution », délocalisée après dial, depuis l’irruption de la pan-
trale. Il prévoit des mesures d’austérité pour le secteur public et une paiement sur sa dette, début amende pour avoir ouvert son le démantèlement par l’armée, le démie, pourraient compliquer la
dévaluation officielle et progressive de la livre libanaise (du taux of- mars, pour la première fois de son échoppe, selon la presse locale. En 7 avril, des tentes de la place Al- donne. La détresse et le mécon-
ficiel actuel de 1 507 contre 1 dollar à près de 3 000 en 2024). L’aide histoire. « Nous n’avons pas de res- mars, un chauffeur de taxi, verba- Nour à Tripoli, où ont eu lieu des tentement populaire risquent de
extérieure nécessaire à sa réalisation est évaluée entre 10 milliards sources financières pour soutenir lisé pour son activité, avait incen- manifestations pendant plu- redoubler face à l’exacerbation de
et 15 milliards de dollars sur cinq ans (entre 9,2 milliards et les entreprises, constate le minis- dié son véhicule aux portes de sieurs mois. Ailleurs dans le pays, la crise économique. p
13,8 milliards d’euros). Le plan reste en cours de discussion. tre. Notre priorité, pour l’instant, Beyrouth. Malgré le couvre-feu la solidarité est aussi à l’œuvre, laure stephan

La fulgurante ascension de Zoom freinée par des failles de sécurité


Sur cette application de visioconférence, des experts informatiques ont relevé des fragilités susceptibles d’être exploitées par des pirates

E n ces temps de confine-


ment de la population
mondiale pour lutter
contre l’épidémie due au corona-
virus, peu de services ont connu
ploitées par des hackeurs. Il a
également été mis au jour que la
société partageait des informa-
tions sur certains de ses utilisa-
teurs avec Facebook et pouvait
nisées par des professeurs sur
Zoom. Enfin, l’entreprise a aussi
dû reconnaître qu’une partie
– très réduite – des données des
appels passés depuis les Etats-Unis
caine, jeudi 9 avril. Avant lui, le
gouvernement de Taïwan, Goo-
gle, le fabricant automobile amé-
ricain Tesla et le département de
l’éducation de New York, entre
de précaution que ne le feraient
des professionnels – notamment
pour éviter de voir un « intrus »
participer à une discussion.
La firme prend sa part de res-
Autant de mesures indispensa-
bles pour une entreprise dont l’ac-
tion a culminé à près de 160 dol-
lars le 23 mars, soit 100 dollars de
plus que lors de son introduction,
une explosion de leur usage aussi très discrètement aller recher- avaient par accident transité par autres, avaient fait de même. ponsabilité. « Les choses [qu’on le 18 avril 2019. Depuis, elle a
impressionnante que l’applica- cher les profils LinkedIn des utili- ses infrastructures en Chine – un nous reproche] n’auraient pas dû perdu près du quart de sa valeur
tion de visioconférence Zoom. Le sateurs à leur insu. épisode malvenu compte tenu des Fitness et apéros virtuels se produire » et « nous devons re- en raison de ses multiples déboi-
nombre d’utilisateurs quotidiens Autre problème, l’apparition tensions entre les deux pays. Créée en 2011 par un ancien de gagner la confiance des utilisa- res. Et un analyste de Credit suisse
a été multiplié par 20 en trois d’un phénomène de « Zoombom- Autant de mauvaise publicité Cisco, Eric Yuan, Zoom avait conçu teurs », a admis M. Yuan dans un prédit déjà que le succès de l’appli-
mois, avec environ 200 millions bing » : des individus sont parve- qui commence à nuire à la société son produit pour les entreprises. entretien accordé vendredi 3 avril cation pourrait bien retomber dès
de personnes connectées chaque nus à s’immiscer dans des visio- californienne. Plusieurs entrepri- Elle n’avait pas imaginé que, neuf au Wall Street Journal. Dès le dé- la fin du confinement, sauf peut-
jour en mars. conférences pour y diffuser, par ses et organisations ont déjà an- ans plus tard, ce serait la solution but du mois, décision a été prise être auprès des utilisateurs gra-
Mais ce succès s’accompagne exemple, des contenus pornogra- noncé qu’elles se passeraient dé- privilégiée par de nombreux utili- de n’affecter les équipes d’ingé- tuits du service – qui, par essence,
aussi d’une avalanche de criti- phiques ou haineux. Dès la fin du sormais de Zoom, pour lui préfé- sateurs pour continuer à poursui- nieurs qu’aux sujets de sécurité ne lui rapportent pas de revenus.
ques. Celles-ci portent, pour l’es- mois de mars, le FBI américain rer des services alternatifs jugés vre leurs études, assister à des et de vie privée. La société a aussi Eric Yuan a bien conscience du
sentiel, sur les garanties de sécu- indiquait avoir reçu plusieurs si- plus sûrs. Dernier en date, le Sénat cours de fitness ou organiser des mis fin au partage d’informa- danger. Au Wall Street Journal, il a
rité de cet outil. Des experts in- gnalements de ce type d’événe- américain a recommandé à ses apéros virtuels. Or, cette masse tions avec Facebook et pris des même déclaré : « Si on se plante de
formatiques ont relevé plusieurs ment, certains se déroulant dans membres de ne pas utiliser l’ap- d’utilisateurs ne s’en sert peut- mesures pour éviter le « Zoom- nouveau, c’est foutu. » p
fragilités susceptibles d’être ex- le cadre de classes virtuelles orga- plication, indique la presse améri- être pas avec autant de rigueur et bombing ». vincent fagot
14 | coronavirus 0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

MATIÈRES PREMIÈRES
PAR LAURENCE GIRARD En Allemagne, des dividendes
Carême pour le chocolat
Cette année, la chasse aux œufs s’engageait quand on s’est fait
prévus malgré le chômage partiel
de Pâques s’est transformée en
course désorientée. Avant même
cueillir par le Covid et le confine-
ment », affirme Patrick Poirrier,
La décision de BMW, Volkswagen et Daimler, qui ont bénéficié d’aides
la date fatidique du dimanche
12 avril, les gourmands ont cher-
président du Syndicat du chocolat
et patron de l’entreprise Cémoi.
publiques, de verser 7,5 milliards d’euros à leurs actionnaires est critiquée
ché comment attraper poules,
poissons ou lapins en ces temps Un cours un peu refroidi
de confinement. Dans la dernière L’enjeu est d’écouler la marchan- berlin - correspondance directeur financier de Volkswa- ment un quart des 160 plus gran-
ligne droite, certains artisans cho- dise. Or, les consommateurs ont
« C’est le visage gen (VW), assurait au quotidien des entreprises cotées à la Bourse
hideux

E
colatiers ont décidé de lever le ri- davantage privilégié œufs frais et st-il normal que de gran- financier Börsen-Zeitung que, en de Francfort fermeront les van-
deau. A l’exemple de Charles Cho- farine que sujets en chocolat. Les des entreprises distri- raison des bons résultats du nes cette année. C’est le cas de
colatier, dont la boutique est si- familles ont découvert un nou- buent des milliards d’eu-
du capitalisme » groupe sur l’exercice 2019, l’aug- Lufthansa, qui a mis au chômage
tuée rue Montorgueil, au cœur de veau jeu très addictif : celui de ros à leurs actionnaires, CARSTEN SCHNEIDER mentation de 35 % du dividende les deux tiers de ses 138 000 sala-
Paris. Depuis le 7 avril, les clients l’apprenti boulanger-pâtissier. tout en percevant des aides de député du Parti décidée en février était « appro- riés et négocie un plan d’aide avec
peuvent s’approvisionner sur Pour les inciter à ne pas oublier l’Etat ? C’est la question qui agite social-démocrate priée pour l’instant ». Quelques le gouvernement fédéral. Mais,
place, de 14 heures à 18 heures. de se divertir par une chasse aux les milieux économiques et fi- jours plus tôt, le géant allemand globalement, selon DSW, la mois-
D’autres ont fait de même, œufs, les distributeurs ont placé nanciers en Allemagne, à l’appro- avait mis au chômage partiel son de dividendes ne devrait di-
comme la Manufacture Cluizel, les chocolats de Pâques en tête de che de la saison des assemblées après avoir suspendu la produc- 80 000 salariés de ses usines de minuer que de 14 % par rapport
Puyricard, Au Chat Bleu ou la gondole des « drive », au risque de générales annuelles, prélude au tion dans tous ses sites d’Europe. Basse-Saxe, de Saxe et de Hesse, aux 52 milliards d’euros de 2019,
chaîne de magasins de Neuville. faire des promotions qui feront paiement de dividendes. L’activité n’y redémarrera pas fermées jusqu’au dimanche millésime de tous les records.
Le ministre de l’économie, Bruno fondre les marges. Et ont accepté En quelques semaines, la pandé- avant la fin du mois d’avril. Ce- 19 avril.
Le Maire, a exhorté la population de laisser plus longtemps en mie due au coronavirus a boule- pendant, malgré ces difficultés, le Mercredi 8 avril, c’était au tour Une générosité qui étonne
à se déplacer pour cette cause rayon les confiseries festives. versé l’activité outre-Rhin. Un constructeur bavarois ne remet de Daimler de maintenir le cap Crise ou pas, la majorité des dé-
cacaotée. « C’est très important Les fabricants nourrissent une chiffre laisse entrevoir l’ampleur pas en question le versement d’une rémunération de 0,90 euro tenteurs de titres allemands ne
que les produits des artisans cho- autre inquiétude. « Nous sommes du cataclysme qui s’est abattu sur d’un dividende. Lundi 6 avril, le par action, avec un bémol toute- repartiront donc pas les mains vi-
colatiers soient achetés par les préoccupés par l’approvisionne- la première puissance économi- groupe envoyait les invitations à fois : le groupe « envisage toutes des à la fin de l’année. Ainsi, les
Français », a-t-il lancé. ment en matière première si la que européenne : au 31 mars, l’assemblée générale annuelle les possibilités » afin de garder des géants de l’assurance Allianz et
Certaines maisons ont aussi pandémie touche l’Amérique 470 000 entreprises allemandes qui se tiendra le 14 mai par visio- liquidités, a souligné Harald Wil- Munich Re ont d’ores et déjà an-
tenté la vente en ligne. Mais la du Sud et l’Afrique », explique M. avaient déposé une demande de conférence. Lors de la réunion helm, son directeur finan- noncé qu’ils ne tiendraient pas
pandémie de Covid-19 a gâché la Poirrier. Côte d’Ivoire et Ghana, chômage partiel auprès de virtuelle, le directoire de BMW cier. Dans la foulée, le construc- compte des recommandations
fête. Or Pâques est un temps très qui fournissent près de 60 % de la l’Agence fédérale pour l’emploi, proposera un dividende de teur annonçait une prolongation émises par l’Autorité européenne
commercial, qui représente près collecte mondiale de fèves, vien- selon son directeur, Detlef 2,50 euros par action, soit un total de l’arrêt de la production jus- des assurances et des pensions
de 20 % des ventes de l’année. La nent d’achever leur grande ré- Scheele. Ce chiffre dépasse large- de 1,6 milliard d’euros à distri- qu’au 30 avril dans ses usines professionnelles (Eiopa), le 2 avril.
potion risque d’être amère pour colte. Dame Nature a été géné- ment le précédent record atteint buer aux actionnaires. d’Allemagne. Les deux groupes ont promis
les artisans d’autant que Noël reuse. D’où un cours du cacao un pendant la crise financière. Au Ensemble, BMW, Volkswagen et qu’ils paieraient un dividende
avait déjà été perturbé par la peu refroidi, sous les 2 400 dollars plus fort des turbulences de 2008- Entêtement Daimler s’apprêtent ainsi à verser comme prévu.
grève des transports. (2 200 euros) la tonne à New York. 2009, près de 55 000 entreprises Cette décision fait grincer des 7,5 milliards d’euros aux déten- L’équipementier automobile
Les industriels, eux, comptent Que va-t-il se passer pour la petite allemandes avaient eu ainsi re- dents, étant donné que le cons- teurs de leurs actions au titre des munichois Knorr Bremse veut, lui
sur la grande distribution, dont le récolte, qui va commencer inces- cours à l’activité réduite, affectant tructeur bénéficie indirectement bénéfices de 2019, alors que aussi, maintenir une rémunéra-
chiffre d’affaires pour la confise- samment ? Seule certitude : les 1,4 million de salariés. d’aides publiques. En effet, 200 000 de leurs salariés sont in- tion de 310 millions d’euros pour
rie de Pâques avait atteint près de agriculteurs ivoiriens toucheront Le secteur de l’automobile est l’Agence fédérale pour l’emploi demnisés par les deniers publics. ses actionnaires, soit la moitié de
300 millions d’euros en 2019. Ils le même prix qu’en octobre 2019, aux premières loges de la crise ac- prendra en charge jusqu’à 67 % de La raison de l’entêtement de son bénéfice de 2019. Le groupe a
venaient de mettre leur bestiaire soit 825 francs CFA (1,25 euro) tuelle. Fin mars, BMW mettait la perte de salaire subie par les Daimler à rémunérer ses action- pourtant mis 4 000 salariés en ac-
en rayon quand le couperet est le kilo. Les planteurs de cacao 20 000 salariés allemands au milliers de salariés que BMW aura naires malgré ses déboires est tivité réduite de 20 % à 60 %, et ob-
tombé. « La campagne de Pâques seront-ils chocolat ? p chômage partiel, deux semaines mis au chômage durant tout le bien connue outre-Rhin. « Con- tenu un crédit de 750 millions
mois d’avril. trairement à BMW et à Volkswa- d’euros pour se maintenir à flot
« L’indemnité de chômage par- gen, le groupe de Stuttgart ne jouit pendant la crise. Ces dividendes
tiel est une subvention. Quand on pas de la protection d’un action- bénéficieront principalement à
reçoit des aides de l’Etat, on ne dis- naire majoritaire », rappelle le l’un des hommes les plus fortu-
tribue pas en même temps ses quotidien économique Handels- nés d’Allemagne : Heinz Hermann
Tarifs 01/01/20 Tél. : 01 57 28 29 94 profits aux actionnaires », a ob- blatt. Or, le titre Daimler a perdu Thiele, président d’honneur du
1 parution Professionnels Particuliers

Bonnes Adresses
jecté Carsten Schneider, l’un des la moitié de sa valeur en un an, et conseil de surveillance de Knorr
Forfait 5 lignes 65€ HT 65€ TTC
chefs de file du groupe parle- le groupe pourrait donc devenir Bremse, détient 70 % du capital de
Forfait 10 lignes 110€ HT 110€ TTC
mentaire du Parti social-démo- la cible d’une offre publique l’équipementier.
Reproduction interdite
crate au Bundestag (la Chambre d’achat (OPA). Face à cette me- Ces largesses étonnent même
basse du Parlement allemand). nace, le constructeur doit impé- certains actionnaires. « Verser de
JAMES le couturier de l’homme « C’est le visage hideux du capita- rativement soutenir le cours de généreux dividendes aujourd’hui,
Le prêt-à-porter à votre mesure BIJOUX ACHAT LUXE lisme. Je suis pour un moratoire son action, et ne peut faire l’im- quitte à devoir peut-être appeler
sur le paiement de dividendes passe sur un dividende. l’Etat à la rescousse demain, ça ne
PERRONO-BIJOUX ACHAT
Tailles Costumes -------------- au comptant
lorsque c’est le cas », a poursuivi D’après les estimations de l’as- tient pas la route », a jugé Marc
du 44 au 70
le député. BMW ne fait pas cava- sociation allemande d’actionnai- Tüngler, le président de DSW. p
Vestes Anciens. Occasions argenteries. CHANEL lier seul. Fin mars, Frank Witter, res minoritaires (DSW), seule- jean-michel hauteville
CARDIN - DIGEL Pantalons
Brillants. Pierres précieuses. Sacs et accessoires
ZINS - BERAC, etc... Création & transformation HERMES
Les meilleurs
Parkas réparations. Achats ventes. expert@chanel-hermes.com

Vêtements de qualité pour homme


Echanges sélectionné par le guide
PARIS PAS CHER
--------------
Tél. 06 49 35 35 22
Bayer va relancer en Europe
Du mardi au vendredi de 14 h 30 à 19 heures, LIVRES
Samedi de 10 h 30 à 13 heures et de 14 h 30 à 19 heures
53, rue d’Avron - 75020 PARIS - Tél. : 01.43.73.21.03
OPÉRA : angle bd des Italiens
4, rue de la Chaussée d’Antin
Tél : 01 47 70 83 61
ACHÈTE LIVRES ANCIENS sa production de chloroquine
du 15e au 20e, bibliothèques d’érudits.
Archives, gravures, dessins, Le groupe pharmaceutique allemand reprend la fabrication de l’un
ANTIQUITÉS affiches... de ses médicaments indiqué en prévention de la malaria, le Resochin
hubert.hoppenot@orange.fr
Suite à mes prestations Tél. 06 80 06 54 24
télévisées sur le marché berlin - correspondance des cliniques complémentaires Reste que Bayer joue gros dans
de l’art, je vous propose étaient nécessaires pour évaluer cette affaire. La crise actuelle est
Immobilier
UN RENDEZ-VOUS
POUR VOS DEMANDES
D’ESTIMATIONS,
ACHAT
Reproduction interdite

A lors que la tempête Co-


vid-19 s’est abattue sur la
planète, le groupe phar-
maceutique et agrochimique
Bayer semble se souvenir de la for-
le rapport bénéfices/risques de la
molécule.

Des millions de pilules


Jusqu’ici, le médicament, sur le
une occasion inespérée de redo-
rer, grâce à son expertise pharma-
ceutique, une image qui s’était
considérablement dégradée de-
puis le rachat, à l’été 2018, du se-
ef Spécialisé successions
mule attribuée à Churchill : « Never marché depuis plus de quatre- mencier et agrochimiste améri-
J’ACHETE waste a crisis » [il ne faut jamais vingts ans, n’était plus produit que cain Monsanto. Le groupe alle-
RUBRIQUE BONNES AFFAIRES Meubles Tableaux Pendules
Pour clientèle internationale gaspiller une crise]. Le PDG du dans une usine du groupe au Pa- mand est toujours aux prises aux
et sociétés, recherchons appts
POUR VENDRE,
groupe allemand, Werner Bau- kistan. A cause d’une résistance Etats-Unis avec des milliers de
Objets d’art & curiosités vides/meublés à vendre/louer mann, a récemment rompu des des parasites porteurs de la mala- plaintes d’utilisateurs de glypho-
VOULEZ-VOUS LE BON PLAN Argenterie Livres anciens
Violons & Archets anciens
à Paris. Expatriates & Impatriates:
Parisian rentals made easy!
mois de relative discrétion pour
annoncer, en première page du
ria au médicament, Bayer avait
cessé sa commercialisation à l’été
sate, la molécule phare de Mon-
santo, qu’ils accusent de les avoir
OU LE MEILLEUR ? Vins, Le spécialiste de l’Ouest parisien ! quotidien économique Handels- 2019. Mais au vu de la demande empoisonnés. Après plusieurs
LOCATION - VENTE - RÉNOVATION blatt, comment son groupe pou- qui pourrait exploser, le groupe a échecs majeurs devant les tribu-
ef Art d’Afrique et d’Asie vait jouer un rôle de premier plan annoncé son intention de relancer naux, Bayer s’est récemment ré-
GetaHomeinFrance.Co.Uk
Art décoratif du XXe s dans la crise liée au SARS-CoV-2. la production en Europe. Qu’on ne solu à tenter une médiation avec
Tél : 06.09.33.91.68
Professionnels ou particuliers, Art d’Islam et d’Orient Dans une longue interview, le voie surtout pas cette décision les plaignants afin de faire cesser
Photos anciennes et d’artistes
2 avril, il explique que Bayer a re- comme une stratégie pour s’assu- les poursuites.
valorisez vos services et bonnes affaires Sérieux et discrétion
lancé la production de Resochin, rer une place de choix sur un mar- Pour Werner Baumann, l’affaire
un de ses vieux médicaments in- ché potentiellement porteur, a in- Monsanto s’était soldée, il y a un
auprès d’une clientèle 100% premium. assurés, déplacements diqué en prévention de la malaria, sisté M. Baumann : Bayer met le an, par une humiliation cuisante
Le mercredi et le samedi, Paris et Province. RUBRIQUE à base de… chloroquine. La molé- médicament gratuitement à dis- face aux actionnaires du groupe,
Le Monde devient votre vitrine. IMMOBILIER cule suscite actuellement des es- position des gouvernements pen- qui l’avaient sanctionné lors de
PATRICK MORCOS poirs dans le traitement du virus dant la crise. Fin mars, 3 millions l’assemblée générale (AG) en refu-
VENDRE Covid-19, malgré ses effets secon- de pilules de Resochin ont ainsi sant de voter le quitus. Une pre-
EXPERT OU LOUER
FORFAIT LIGNAGE FORFAIT MODULES daires potentiellement graves. « Il été livrées aux Etats-Unis. mière dans l’histoire du capita-
à partir de 65 €HT à partir de 300 €HT
Affilié à la Compagnie SON BIEN y a des indices permettant de pen- Bayer n’est pas le seul groupe lisme allemand. La prochaine AG
Nationale des Experts IMMOBILIER ser que le Resochin, en laboratoire pharmaceutique à offrir sa chlo- est prévue le 28 avril. Pour cause
et dans les premiers essais clini- roquine pour la lutte contre le Co- de pandémie de Covid-19, la réu-
06.07.55.42.30 ques, est capable de baisser la vid-19. Des concurrents comme nion se tiendra cette année uni-
marie-cecile.bernard@mpublicite.fr
marie-cecile.bernard@mpublicite.fr - 01 57 28 29 94 morcospatrick@orange.fr ✆ 01 57 28 29 94 charge virale, » explique Werner Novartis, Sanofi et l’israélien Teva quement sur Internet. p
Baumann, précisant que des étu- multiplient aussi les dons. cécile boutelet
PUBLICITÉ

quand
vous refermez
u n j o u r n a l,
une nouvelle vie
s ’ o u v r e à l u i.

___________________________________

EN TRIANT VOS JOURNAUX,


MAGAZINES, CARNETS, ENVELOPPES,
P RO S P E C T U S E T TO U S V O S AU T R E S
PA P I E R S , VO U S AG I S S E Z P O U R U N M O N D E
PLUS DURABLE. D ONNONS ENSEMBLE
UNE NOUVELLE VIE À NOS PRODUITS.
CONSIGNESDETRI.FR
___________________________________

Le nouveau nom d’Eco-Emballages et Ecofolio


16 | horizons 0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

I
ls sont coupés du monde. Plus per-
sonne, ou presque, n’emprunte le che-
min, bordé de forsythias et de lau-
riers-tins, qui mène chez les capucins.
Au pied des hauts murs de galets,
mangés par le lierre, des boules de
buis ont été plantées, et aussi quelques
rosiers. Installé à l’ouest de la ville de Crest,
dans la vallée de la Drôme, ce couvent du
XVIIe siècle, à la façade sobre et austère, est
revêtu d’un crépi gris. A gauche de l’entrée,
un imposant crucifix en bois comme seul
ornement. Et partout, le silence.
Sous la voûte voisine de la chapelle, un pan-
neau présente au visiteur les capucins de la
maison. Il y a encore deux semaines, onze
portraits figuraient derrière la vitre plastifiée.
Il n’y en a plus que six. Les photos des frères
Pierre, Emmanuel, Armand, Marcel et un
autre Pierre, emportés ces derniers jours par
l’épidémie, ont été retirées et placées dans la
chapelle, où prient les capucins cinq fois par
jour, de laudes à complies.
Personne ne sait comment le virus est entré
ici. Avant même que les premiers symptô-
mes n’aient été diagnostiqués, les frères
avaient commencé à se plier aux consignes
sanitaires : gestes barrières et désinfection
des surfaces à l’eau de Javel. Cela n’a pas suffi.
Les uns après les autres, parfois plusieurs en
même temps, ils sont tombés malades. Cer-
tains s’en sont remis, d’autres non.
Frère Emmanuel, 94 ans, s’est éteint le pre-
mier, le 25 mars. Ordonné prêtre le
10 mars 1951, cet homme originaire de Tauli-
gnan, dans le sud de la Drôme, vivait depuis
quinze ans au couvent de Crest, qui accueille
des frères âgés. Secret, Emmanuel Fabre se dé-
voilait peu devant ses frères. Cet homme so-
lide et pragmatique s’épanouissait davantage
dans la vie pastorale, à Clermont-Ferrand, où il
vécut longtemps, ou à Angers. « Il était tou- Les capucins du couvent de Crest (Drôme) ayant survécu au Covid-19. Entre-temps, le frère Pierre Domergue est mort, le 10 avril. GÉRARD MÉJEAN/« LE MONDE »
jours partant pour une mission », raconte frère
Lucas, le « gardien » (responsable) du couvent.

Des hommes
Sa barbichette blanche et ses petites lunet-
tes cerclées lui donnaient l’air d’un amish.
Les derniers jours, il ne sortait plus de sa
chambre, même avec sa canne. Le 25 mars, vent, cet ex-missionnaire en Afrique a été très
frère Hubert lui a apporté une soupe, à 19 h 15. secoué par la disparition des deux derniers
Il l’a avalée. Mais quand le capucin est revenu frères, dont il avait été le maître des novices à

et des adieux
chercher le plateau, dix minutes plus tard, l’aube de leur vie religieuse, il y a plus de
c’était déjà la fin. Emmanuel est mort dans sa 50 ans. Breton lui aussi, homme de « douceur »
cellule, juste avant la nuit. et de « bonté », selon les fidèles qu’il confessait
tous les vendredis après-midi dans la chapelle
ESPRIT DE PAUVRETÉ RADICALE du couvent, Marcel Connault était passionné
Avant le confinement, une cuisinière et une de permaculture. Le vieux prêtre passait des
aide à domicile venaient tous les jours s’occu- heures dans le jardin, avec son tablier bleu et
per des religieux ; elles ne le peuvent plus. ses bottes de caoutchouc, à l’ombre des arbres
Depuis, trois infirmières et un infirmier pas- fruitiers. Il gardait les graines de courge et de
sent deux fois dans la journée visiter les mala- Nul ne sait comment le Covid-19 s’est introduit melon, qu’il faisait sécher sur une feuille de
des. Le reste du temps, y compris la nuit, les papier, avant de les planter dans des godets
capucins eux-mêmes prennent le relais. C’est au couvent de Crest, dans la vallée de la Drôme. qu’il alignait ensuite dans sa serre.
frère Hubert, 64 ans, qui a pris la tête de ce Le matin du 3 avril, frère Hubert a aidé Mar-
petit « commando » de soignants improvisé. Onze capucins y vivaient. Ils ne sont plus que six cel à s’habiller pour la messe. Mais il n’a pas
En temps normal, cet ancien infirmier vit en voulu y aller, demandant qu’on lui apporte la
Algérie. En vacances en France, chez des amis, communion dans sa chambre, ce que Frère
il s’apprêtait à repartir de l’autre côté de la Bruno a fait. En fin de matinée, le frère infir-
Méditerranée quand le confinement a été homme, décrit par ses frères comme un « titi aumônier des gitans. Noël, l’ermite. Bruno, mier est revenu passer un coup de balai, mais
décrété. Puis ses frères de Crest l’ont appelé à parisien », avait été marqué par le catholi- aumônier dans un hôpital psychiatrique. Il y Marcel le jardinier avait déjà les yeux fermés.
l’aide. « J’ai été content de remettre ma blouse cisme social et la mouvance des prêtres a Marc aussi, ex-missionnaire au Tchad, et Hubert s’est assis à côté du lit : « Tu peux t’en
d’infirmier, que j’avais raccrochée », raconte ouvriers, alors en plein essor dans l’Eglise de l’autre Pierre, le frère artiste, chanteur et aller tranquillement si c’est l’heure, Marcel ; ou
Hubert Le Bouquin. « Heureusement qu’il est France. Fils de cheminot, il avait été facteur à compositeur. rester encore un peu avec nous si tu veux… »
là, c’est un pro, se félicite frère Bruno. Sans lui, Beuvrages, dans la banlieue de Valenciennes, Et puis, il y a Armand. Sur la photo, il a un Puis Hubert a appelé Sylvie, l’infirmière, et
on aurait sans doute craqué. » avant de partager la vie de travailleurs immi- drôle d’air. Il regarde l’objectif de face, les les autres capucins. En arc de cercle autour de
Ces dernières semaines, le couvent a pris des grés dans un foyer Sonacotra, à Lyon. Le res- yeux rougis, empreint de gravité et de dou- lui, ils ont dit au revoir à leur doyen, à tour de
airs d’hôpital de campagne. Les frères courent ponsable des capucins pour la France, Eric ceur. Comme un enfant perdu. Les habitants rôle. Avant de chanter un Notre Père et un Ma-
de cellule en cellule, affairés. Ils se croisent Bidot, qui vécut un temps à ses côtés à de Crest qui venaient à la messe chez les gnificat. Marcel s’est éteint à midi, dans les
dans les couloirs, les bras chargés, échangeant Istanbul, dit de lui qu’il n’avait « peur de rien ». capucins l’appelaient « le frère aux cheveux bras de Sylvie. Frères Hubert et Sébastien ont
un signe, une parole de soutien : « Fais atten- Le décès de frère Pierre a créé un grand vide longs ». Un jour, Hubert, avec lequel il a vécu à eu à peine le temps de lui passer sa robe de
tion à toi », « Va te reposer, je te remplace ». Ni au sein du groupe. Volubile et drôle, il aimait Reims, n’y tient plus : « Mais enfin, va donc te bure avant l’arrivée des pompes funèbres.
plainte ni colère. « Nous sommes des hommes raconter des histoires, le soir au réfectoire, faire couper les cheveux ! » Armand lui avait « Quand tout sera fini, on fera une grande célé-
ordinaires placés dans une situation extraordi- autour de la longue table de bois. Avec frère alors répondu dans un sourire : « Tu sais, je bration à la mémoire de nos frères », espère
naire, résume frère Hubert. Il y a beaucoup Armand, il partageait ses souvenirs de la suis un pauvre type, c’est le seul moyen que j’ai Hubert. Deux jours avant Pâques, le 10 avril,
d’attention, de solidarité entre les frères. » guerre d’Algérie, vécue comme infirmier. Avec trouvé pour ressembler à Jésus… » Pierre Domergue, le frère artiste, est décédé,
Construit autour du cloître, ce couvent frère Bruno, c’est de l’islam, la passion de sa « QUAND TOUT SERA lui aussi, à 85 ans. « Tu es une mère pour moi »,
occupé par les capucins depuis 1608 est le
plus ancien de cet ordre, dont les membres
vie, qu’il aimait débattre. Après l’indépen-
dance, Pierre était retourné à Alger pour
FINI, ON FERA LE DOYEN S’EN EST ALLÉ
Armand Donou s’est éteint à 78 ans, le
avait-il glissé ces derniers jours au frère infir-
mier, qui a veillé sur lui jusqu’à la fin.
sont appelés à vivre dans un esprit de pau- apprendre l’arabe et l’enseigner en retour aux UNE GRANDE 29 mars, 24 heures après Pierre. Au couvent, Au lendemain de la mort de Marcel, la ville
vreté radicale, à la suite de saint François d’As- jeunes issus de l’immigration maghrébine, en ce Breton né dans une famille d’agriculteurs et l’agence régionale de santé se sont interro-
sise. Dans les années 1930, Henri Grouès, le France. « A t’entendre, on dirait que tu as vécu CÉLÉBRATION à Plouguin (Finistère), était « portier ». C’est gées sur l’opportunité d’exfiltrer du couvent
futur abbé Pierre, passa sept ans entre ces
murs. Il y prononça même ses vœux, le
dix vies ! », le taquinaient parfois les autres.
Depuis le début de l’épidémie, les capucins
À LA MÉMOIRE lui qui accueillait les visiteurs et répondait au
téléphone. Lui, aussi, qui tenait le gîte mis à la
les frères restants. Avant d’y renoncer, consi-
dérant que les plus solides des capucins – qui
3 janvier 1937. Mais, doté d’un caractère tentent de préserver quelques offices. « Ça DE NOS FRÈRES » disposition des sans-domicile, pour une nuit n’ont pas été testés – avaient déjà résisté au
ombrageux et d’une santé fragile, il finit par nous maintient dans la vie, dans le sens de ou deux. Armand les appelait « les pèlerins ». virus. Les frères restent donc confinés. C’est
quitter la vie religieuse, dont il supportait notre vie », explique frère Hubert. Le matin FRÈRE HUBERT « Il était proche des petites gens, soucieux de de loin que les habitants de Crest, comme Ar-
mal la rudesse, pour rejoindre le diocèse de du 28 mars, ils se sont tous retrouvés à la cha- capucin du couvent donner une place à ceux qui n’en ont pas », se lette Maillet, ont appris la mort d’Emmanuel,
Grenoble, juste avant la guerre. pelle pour la messe. L’un d’eux a commencé de Crest souvient frère Bruno. Armand, Marcel et des deux Pierre. « Il en est
Tout au long de leur histoire, les capucins, la lecture de l’Evangile du jour : « La mort et la Discret et solitaire, Armand parlait peu. La parti un, puis deux, puis trois, quatre, cinq…
reconnaissables à leur capuchon pointu et à résurrection de Lazare ». Dans ce texte, Mar- mélancolie qui voilait parfois son regard pui- C’est un peu ma famille qui s’en va, regrette
la cordelette qui ceinture leur robe de bure, se the, qui vient de perdre son frère, se plaint sait sa source dans une expérience doulou- cette auxiliaire de vie à la retraite, qui fré-
sont illustrés dans les grandes catastrophes, ainsi à Jésus : « Seigneur, si tu avais été là, mon reuse vécue en Ethiopie, un pays où il fut quente le couvent depuis vingt ans. Ils méri-
n’hésitant jamais à porter secours à la popu- frère ne serait pas mort. » Jésus lui répond : missionnaire durant la grande famine des taient d’être connus. »
lation. A Paris, ce furent les premiers pom- « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit années 1980. « Il s’était vu interdire de distri- Avant le confinement, Arlette passait tous
piers, Louis XIV les ayant chargés d’éteindre en moi, même s’il meurt, vivra. Crois-tu cela, buer de l’aide alimentaire, raconte Hubert. La les jours chez les capucins, pour assister aux
les incendies à l’aide de seaux en fer. Et quand Marthe ? » C’est à ce moment précis que l’hô- famine, on le sait, est une arme de guerre. Il offices et mettre des fleurs dans la chapelle.
une grande épidémie de peste décima un pital de Crest a téléphoné pour annoncer le voyait les gens mourir de faim sans pouvoir Elle y surprenait parfois le frère Marcel, venu
tiers de la population de Crest, en 1628, les décès de Pierre. « Pour nous, c’était fort, rien faire. Ça l’a durablement marqué. Il en a chanter seul le Magnificat, après la sieste.
frères installés dans le couvent continuèrent témoigne Hubert, vivre la mort de notre frère gardé une faille, une fragilité. » Jusqu’à la fin, Elle restait l’écouter, dans un coin. Mi-mars,
de visiter les malades. dans ce moment d’espérance. » frère Armand se tenait informé des conflits il lui avait confié qu’il avait sorti ses plants
Après la mort d’Emmanuel, Armand et Sur les murs du réfectoire voûté ont été oubliés, et priait pour la paix. des petits godets pour les mettre en terre. « Il
Pierre ont été transférés à l’hôpital local. accrochés les portraits de tous les frères du Pierre et Armand ont été enterrés ensemble, attendait une belle récolte. » p
Pierre Mazoué y est décédé le 28 mars, le jour couvent. Lucas et Rayappan, originaires de la le 1er avril, au cimetière de Crest. Et puis, ce fut gérard méjean (valence, correspondant)
de ses 85 ans. Dans les années 1960, cet région de Pondichéry, en Inde. Sébastien, au tour de frère Marcel, 99 ans. Doyen du cou- et solenn de royer
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 disparitions | 17

Jacques Calvet
Dirigeant d’entreprises

J
acques Calvet, mort jeudi ment et la grandeur parfois hau- de la politique. Le sauvetage de
9 avril à l’âge de 88 ans taine… Incontournable et intrai- PSA restera le grand œuvre de sa
à Dieppe (Seine-Maritime), table directeur de cabinet de vie. Un « choc de compétitivité »
était une grande voix. Au l’inamovible ministre des finan- avant l’heure…
propre comme au figuré. ces de la France gaullo-pom- Sous sa présidence, le chiffre
Une voix chuintante, reconnais- pidolienne – il concoctera pour d’affaires du groupe va doubler,
sable entre toutes lorsqu’il dé- VGE une douzaine de budgets les fonds propres seront multi-
fendait ses « ouatures ». Une voix pour la République française, de pliés par dix, la capitalisation
tonnante dont il sut jouer 1959 à 1974 –, Jacques Calvet sem- boursière par vingt… et 50 000
pour faire entendre celle du pa- ble être sur une irrésistible emplois supprimés. L’usine Ci-
tron du constructeur automobile rampe de lancement. Pourtant, à troën d’Aulnay-sous-Bois (Seine-
PSA Peugeot Citroën qu’il fut la surprise générale, il n’est pas Saint-Denis), qui finira par fermer
quinze ans durant. nommé ministre par son mentor en 2014, était déjà sur la sellette.
De 1982 à 1997, l’homme tracera élu à l’Elysée en 1974. Il aurait re- Ce catholique fervent, à la barre
sa route d’estoc et de taille, fusé, selon certains ; Giscard ne le d’un groupe protestant emblé-
étrillant et rendant coup pour lui aurait pas proposé, assurent matique du capitalisme cher à
coup aux constructeurs japo- d’autres. Il est vrai que « l’impos- Max Weber, dira souvent ses « in-
nais, à l’Europe, à Renault… et sible Monsieur Calvet », comme terrogations personnelles terri-
aux socialistes. Un « grand pa- le baptisera L’Express, a déjà bâti fiantes » lorsqu’il décide de licen-
tron », comme on disait naguère. son personnage, tout de gran- cier « [ses] gaillards ». Façon de
A l’ancienne. Grand jusqu’à la deur et d’autorité. Personnage briser l’armure sans pour autant
grandiloquence parfois. Jusqu’à qu’il mettra un constant et réel déposer les armes. « Je crois à la
l’excellence souvent. Paterna- talent à entretenir tout au long de convergence de l’économique et du
liste et visionnaire. « Sûr de lui et sa carrière patronale. social », affirmait-il sans vrai-
dominateur », pour reprendre Bombardé en 1975 à la prési- ment convaincre.
une expression du général de dence de la BNP, première banque
Gaulle, auquel il ne dédaignait française – « Il est bon pour la BNP « La drogue de la décision »
pas d’être comparé. d’avoir l’Etat pour actionnaire », En 1989, alors qu’une grève dure
Car tout était politique pour ce disait en ce temps-là ce colber- paralyse le groupe automobile, Le
grand commis de l’Etat devenu tiste assumé qui se révélera, dix Canard enchaîné dévoile la décla-
capitaine d’industrie. En 1994, à ans plus tard, l’imprécateur le ration de revenus du PDG, en
trois ans de sa retraite, devant plus farouche de l’intervention- forte augmentation, alors même
quelques journalistes dans les nisme public –, il en sera évincé qu’il refuse de lâcher quelques
coulisses de Roland-Garros (dont en 1982 par François Mitterrand, pourcents à ses ouvriers. Une ré-
Peugeot était un sponsor), il évo- qui a besoin d’hommes à sa main vélation qui confirme, au pas-
qua comme en passant la possibi- pour mener les nationalisations sage, la pingrerie des Peugeot à
lité de briguer la présidence de la promises. Le président socialiste l’égard de celui qui fit pourtant
République en 1995. Succéder à deviendra dès lors l’une des têtes exploser leur fortune… « Je gagne En 2004. STEPHANE DE SAKUTIN/AFP
Francois Mitterrand… Une fin de de Turc préférées de Jacques Cal- en un an ce que le PDG de General
carrière rêvée pour cet émule de vet, avec son homologue de Re- Motors gagne en trois jours », 19 SEPTEMBRE 1931 Nais-
Giscard. En 1992, ne s’était-il pas nault Raymond Lévy, les fonc- dira-t-il deux ans plus tard sur le sance à Boulogne-Billan-
préparé au duel, briguant la place tionnaires de Bruxelles, les con- plateau de « L’Heure de vérité », la court (Hauts-de-Seine)
de grand contradicteur pour le currents japonais… grande émission politique d’An- pourtant champion mondial du temps sa muse. Elle avait fixé un 1957 Sort de l’ENA
fameux débat télévisé à la veille La famille Peugeot récupère cet tenne 2. Le patron y battra tous les petit diesel, restera dans la roue nouvel objectif à son grand Jac- 1959-1974 Occupe diffé-
du référendum sur le traité de « énergumène » – l’un de ces mots records d’audience, jusqu’ici déte- du maillot jaune Volkswagen. ques : « Centenaires ensemble. » rents postes au cabinet
Maastricht ? L’Elysée mettra son gourmands dont il aimait à nus par des politiques. Sa retraite, Jacques Calvet, après N’est-ce pas elle qui lui aurait de Valéry Giscard d’Estaing
veto, préférant le « vrai » politique émailler ses propos –, qu’elle Une popularité qui agace ladite une tentative avortée d’entrée en sauvé la vie face à Action directe ? 1975 PDG de la BNP
Philippe Séguin. charge de sortir de l’ornière le famille, pas mécontente, en 1997, politique, aux élections législati- L’organisation terroriste avait 1983-1997 Dirige PSA
groupe automobile mal remis de se débarrasser du tonitruant, ves puis aux européennes, ne la inscrit sur sa liste de patrons à Peugeot Citroën
Dans les pas de VGE des deux chocs pétroliers de 1973 omniprésent et omnipotent diri- passera pas à tailler ses rosiers abattre celui de PSA, après l’ingé- 2020 Mort à Dieppe
Né le 19 septembre 1931 à Bou- et 1979. S’emparant de toutes les geant. Les Peugeot lui refuseront dans sa maison de Veulettes-sur-- nieur général Audran (DGA) et (Seine-Maritime)
logne-Billancourt (Hauts-de-Sei- commandes, Calvet ne les lâchera le siège au conseil de surveillance, Mer (Seine-Maritime). Dès 1997, il Georges Besse (Renault), assas-
ne), ce fils d’un prof de khâgne plus jusqu’au 30 septembre 1997, jusque-là offert de tradition à tout cumule les sièges d’administra- sinés en 1985 et 1986. Calvet était
choisit la fac de droit et Sciences date à laquelle il quittera les feux PDG partant en retraite… A 66 ans teur, histoire de continuer à faire en troisième position par ordre avoir été « simultanément minis-
Po Paris. A l’ENA, il croise Edouard de la scène industrielle et politi- révolus, celui qui se dit volontiers entendre sa voix inimitable, aux alphabétique… La légende fami- tre des finances et des affaires
Balladur (promotion France- que. Il peut se targuer d’avoir addict à « la drogue de la décision » Galeries Lafayette, à la Société gé- liale raconte que Françoise Cal- européennes, pour sauvegarder
Afrique, 1957). Entré « dans la car- réussi à faire marcher d’un même ne se résignera à lâcher le volant nérale, au groupe André, à la Gé- vet éconduisit avec une naï- les intérêts légitimes de la France
rière » à la Cour des comptes, il y pas le Lion (Peugeot) et les Che- qu’après avoir tenté vaille que nérale des eaux – le futur Vivendi, veté feinte et un sang-froid et construire l’Europe au rythme
sympathise avec un autre « grand vrons (Citroën), « l’infanterie de vaille de jouer les prolongations. où Calvet sera l’un des opposants sans pareil l’étrange VRP venu du possible ». Un parcours que ré-
Jacques » : Chirac. Tandis que le marine et la cavalerie légère », Le PDG a espéré jusqu’au bout at- les plus farouches au controversé sonner à la porte de leur domi- sume sa dédicace dans le livre
futur président fait ses premières disait le PDG-général en chef. teindre son ultime objectif, son Jean-Marie Messier. cile parisien, en lui expliquant d’or de « L’Heure de vérité », em-
armes aux côtés de Georges Pom- L’ancien grand commis a décou- cheval de bataille : faire de « sa » Omniprésente à ses côtés – jus- d’un ton cordial qu’il s’était pruntée à Montesquieu : « C’est
pidou, Calvet, lui, mettra ses pas vert non sans plaisir les travaux firme le premier constructeur ques et y compris avenue de la trompé d’adresse… un pesant fardeau que celui de la
dans ceux de Valéry Giscard d’Es- et les jours – et surtout le pou- automobile européen. Un objec- Grande-Armée (siège historique De la carrière politique qu’il vérité lorsqu’il faut la porter jus-
taing, dont il partageait, outre la voir – d’un grand patron, du privé tif assigné à « ses » troupes dès de Peugeot à Paris) –, son épouse n’aura pas faite, l’homme qu’aux princes. » p
haute taille, le fameux chuinte- cette fois. Une autre façon de faire 1992. Las, le Poulidor français, adorée Françoise fut de tout n’avouait qu’un regret : ne pas pascal galinier

Christian Bonnet
Homme politique

R
esponsable politique laquelle il aura six enfants. Lors- secrétaire d’Etat au logement de deux ans de 1964 à 1996, puis
aux nombreux man- qu’il s’installe, en 1947, à Auray, en 1972 à 1974 dans le gouvernement premier adjoint d’une ville qu’il
dats locaux et plusieurs Bretagne, c’est pour prendre la di- de Pierre Messmer. Il gère ensuite a contribué à transformer en
fois ministre, figure in- rection d’une entreprise de con- le portefeuille de l’agriculture une agréable station balnéaire.
contournable de la droite bre- serves de poisson (Delory), à Qui- sous les premiers ministres Jac- Le maire de Carnac, Olivier Le-
tonne et du centre droit, qui ap- beron. Il est pris de passion pour ques Chirac et Raymond Barre, pick, a salué, dans Le Télé-
partint à ses différentes mouvan- le Morbihan. entre 1974 et 1977. gramme, « un maire visionnaire,
ces, du Mouvement républicain Mais c’est surtout au ministère qui a su préserver sa ville du bé-
populaire (MRP) à l’Union pour L’intérieur, son « mont Blanc » de l’intérieur, sous Raymond ton. C’était un menhir géant au
la démocratie française (UDF), Il disait souvent « être entré en Barre, qu’il s’illustre de 1977 à 1981. milieu des menhirs ».
Christian Bonnet est mort le politique comme on entre en reli- Il succède à ce poste à Michel Po- En 1974. WILLIAM KAREL/GAMMA RAPHO Il finit sa carrière en tant que sé-
7 avril, à l’âge de 98 ans, dans une gion » et il s’est très largement niatowski. A cette fonction émi- nateur du Morbihan. Elu en 1983,
maison de retraite de Vannes, impliqué dans ses multiples nente, qu’il considère comme le 14 JUIN 1921 Naissance il est réélu en 1992 et achève défi-
dans le Morbihan. mandats. Il est élu député MRP « mont Blanc de [sa] carrière », son à Paris nitivement son mandat au Palais
Christian Bonnet est né le du Morbihan le 2 janvier 1956. Il action est marquée par la mort de contre la synagogue de la rue Co- 1956-1972 ET 1981-1983 du Luxembourg en 2001. Fran-
14 juin 1921 à Paris. Fils aîné de exercera cette fonction pendant Jacques Mesrine, ennemi public pernic, à Paris, le 3 octobre 1980, Député du Morbihan çois Goulard, président du con-
Pierre Bonnet et de Suzanne De- dix-huit ans (de 1956 à 1972, puis numéro un, abattu par des poli- qui fait quatre morts et 46 bles- 1964-1996 Maire de Carnac seil départemental du Morbihan,
lebecque, il est en lien de parenté de 1981 à 1983, au sein de l’UDF). ciers porte de Clignancourt, à Pa- sés. C’était le premier attentat an- 1974-1977 Ministre se souvient d’un Christian Bon-
avec la famille de François Michel En 1958, il devient conseiller gé- ris, le 2 novembre 1979. « C’était un tisémite en France depuis la fin de de l’agriculture net à deux faces : « Aussi sérieux
Le Tellier de Louvois, ministre de néral dans le canton de Belle-Ile- bandit, ce Mesrine, un type excen- la seconde guerre mondiale, frap- 1977-1981 Ministre et rigoureux dans ses fonctions
la guerre de Louis XIV. Après sa en-Mer. Il le restera pendant qua- trique. Le but était bien de l’arrêter, pant de stupeur l’opinion publi- de l’intérieur que drôle et humain à côté. » « No-
scolarité, il suit les cours de rante-deux ans. pas de l’abattre, mais les circons- que. Il reste à ce poste jusqu’à la 1983-2001 Sénateur tre pays perd un républicain opi-
l’Ecole libre des sciences politi- Christian Bonnet occupe en- tances en ont décidé autrement. Je défaite de Valéry Giscard d’Es- du Morbihan niâtre et un serviteur de l’Etat exi-
ques de Paris. C’est sur les bancs suite également plusieurs postes n’ai donc aucun regret », confiera- taing face à François Mitterrand 7 AVRIL 2020 Mort geant », a souligné de son côté le
de Sciences Po qu’il rencontre, ministériels, sous les présidences t-il sur cette fin violente. en mai 1981. à Vannes (Morbihan) ministre de l’intérieur, Christo-
en 1941, sa future épouse, Chris- de Georges Pompidou et de Valéry Un autre événement marque Dans le Morbihan, il fut aussi phe Castaner. p
tiane, originaire de Lorient, avec Giscard d’Estaing. Il est d’abord son mandat : l’attentat à la bombe maire de Carnac pendant trente- édouard pflimlin
18 |
GÉOPOLITIQUE
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

Une cargaison
d’articles
médicaux,
destinée aux pays
africains et offerte
par le milliardaire
chinois Jack Ma,
est livrée à Addis-
Abeba (Ethiopie),
le 22 mars.
MULUGETA AYENE/AP

Chine-Afrique
Le Covid-19, vecteur
du « soft power » de Pékin
I
l est le visage bienveillant de la Chine
au chevet de l’Afrique en ces temps
d’adversité. Jack Ma, 54 ans, milliar-
En multipliant les dons d’équipements médicaux, la Chine phase de la crise du Covid-19. Une séquence
pendant laquelle la Chine, aux prises avec
daire philanthrope, mobilise ses res-
sources et ses réseaux pour aider les
accroît son ancrage stratégique en Afrique. Sur le continent, son propre foyer infectieux, a vu une ombre
ternir son image internationale. Pour les di-
Africains à enrayer l’épidémie de Co-
vid-19 sur un continent de plus en plus ex-
la santé publique est désormais associée à la « nouvelle route plomates chinois en poste en Afrique, il a
fallu dédramatiser, et restaurer une réputa-
posé, puisque le nombre de cas de contami-
nation (12 219) et de morts (630) recensés ven-
de la soie » que Pékin cherche à dérouler à travers le monde tion brouillée. A Tunis, l’ambassadeur s’est
ainsi invité dans les studios de télévision et
dredi 10 avril par le Centre africain de con- de radio pour rassurer sur la « rigueur de la
trôle et de prévention des maladies (Africa Chine ».
CDC) y a été multiplié respectivement par 3,7 26 mars, pour « partager leur expérience » tion. Entre les années 1960 et la fin des an-
et 7,5 en deux semaines. Le fondateur du dans la lutte contre le Covid-19. nées 2010, plus de 20 000 personnels de « ACCUSATIONS MENSONGÈRES »
géant chinois de la vente en ligne Alibaba, En Afrique du Sud, où la pandémie devrait santé chinois auraient été envoyés en Afrique A l’évidence, la consigne était de ne pas lais-
classé 20e fortune mondiale, est le prototype avoir l’impact le plus meurtrier sur le conti- et auraient apporté des soins à plus de ser le moindre doute s’instiller quant à un
même de l’icône humanitaire que Pékin aime nent, le ministre de la santé, Zweli Mkhize, a 200 millions de personnes, si l’on en croit éventuel risque chinois, politique ou hu-
à mettre en scène pour projeter l’image d’une mis, le 3 avril, toute l’équipe impliquée, à di- l’agence Xinhua. L’accélération a été specta- main. Dès qu’une suspicion sur la diaspora
Chine généreuse assistant les plus démunis. vers échelons, dans la lutte contre le Covid-19 culaire sur la décennie écoulée. chinoise a affleuré dans l’opinion publique,
De fait, Jack Ma a des moyens. Le 22 mars, en téléconférence avec des experts de Shan- Lors de la crise de fièvre hémorragique les diplomates de Pékin sont montés au cré-
des avions-cargos d’Ethiopian Airlines ache- ghaï, « pour en savoir plus sur leur approche ». Ebola (plus de 11 000 morts de 2013 à 2016), neau. En Côte d’Ivoire, l’ambassadeur a dé-
minaient à Addis-Abeba 5,4 millions de mas- En ces heures cruciales, qualifiées par le mi- EN AFRIQUE DU SUD, 1 200 professionnels de la santé chinois noncé, dans les médias locaux, des « accusa-
ques, 1,08 million de kits de test diagnostique nistre de « calme avant la tempête destruc- avaient été déployés sur le terrain – en Gui- tions mensongères [visant des Chinois] et la
du Covid-19 et 40 000 combinaisons de pro- trice », l’Afrique du Sud dit compter sur l’aide LE MINISTRE née, au Liberia et en Sierra Leone –, illustrant stigmatisation », qui, à ses yeux, sont « un vi-
tection. Les dons ont été réceptionnés par de deux Etats : la Chine, en raison de son « ap- la nouvelle capacité de réaction de Pékin, per- rus aussi dangereux » que le Covid-19 lui-
l’Africa CDC, bras sanitaire de l’Union afri- proche victorieuse », selon M. Mkhize, et DE LA SANTÉ DIT mise par son essor économique. Cet épisode même. Ce diplomate s’est même fait l’écho
caine (UA), en attendant d’être redistribués
aux cinquante-quatre pays du continent, via,
Cuba, précurseur de la « diplomatie sani-
taire » et dont certains médecins sont déjà
COMPTER SUR L’AIDE avait « marqué la montée en puissance de l’en-
gagement chinois » dans cette diplomatie sa-
des « inquiétudes » de ses compatriotes vi-
vant en Afrique, quant à leur « sécurité ».
notamment, les canaux logistiques d’Electro- très présents dans le système de santé sud- DE DEUX ÉTATS : nitaire d’un nouveau type, relève le cher- Le message a, semble-t-il, fini par être en-
nic World Trade Platform, la plate-forme d’Ali- africain. Cela tombe bien : Pékin ne demande cheur Antoine Bondaz, dans une note pu- tendu. A mesure que Pékin résorbait son
baba déjà implantée sur le continent, en qu’à partager cette nouvelle expertise. LA CHINE, EN RAISON bliée, le 26 mars, par la Fondation pour la re- foyer de contamination de Wuhan, la dé-
Ethiopie et au Rwanda. Bien en évidence sous
les flashs de Xinhua (Chine nouvelle),
Alors que le continent « doit se préparer au
pire », selon la formule de John Nkengasong,
DE SON « APPROCHE cherche stratégique, intitulée « “Route de la
soie de la santé” : comment la Chine entend
fiance vis-à-vis des Chinois s’est estompée en
Afrique, désormais relayée par une phobie vi-
l’agence de presse officielle, le matériel dé- virologiste directeur de l’Africa CDC, interrogé VICTORIEUSE », profiter de la pandémie pour promouvoir sa sant plutôt les Européens, suspectés à leur
chargé affiche la double estampille Jack Ma par Le Monde, ces gestes chinois sont appré- diplomatie sanitaire ». tour d’importer le nouveau coronavirus, au
Foundation et Alibaba Foundation, deux or- ciés dans les capitales. « La Chine est parfaite- ET CUBA, point d’être souvent interpellés sous le sobri-
ganisations caritatives créées par le tycoon ment mobilisée, se félicite le docteur Nkenga- UN MILLION DE CHINOIS EN AFRIQUE quet de « corona ».
chinois sur le modèle des fondations privées song. Ce soutien est crucial et salvateur. » Il PRÉCURSEUR De 2013 à 2018, l’essor de la « Chinafrique » Ce tournant dans la perception a permis
occidentales. n’est surtout pas anodin. La manière dont Pé- DE LA « DIPLOMATIE s’est caractérisé par un commerce bilatéral aux représentants de Pékin de passer d’une
kin utilise le Covid-19 pour se poser en parte- multiplié par onze, atteignant 185 milliards posture défensive à une attitude offensive,
LES CHÈQUES D’ALIBABA OU DE HUAWEI naire attentionné de l’Afrique s’inscrit dans SANITAIRE » de dollars (170 milliards d’euros), et par des plus politique, centrée sur la promotion d’un
Une autre compagnie chinoise, Huawei, une stratégie globale d’implantation déjà bien investissements chinois multipliés par sept modèle de gouvernance présenté comme
géant des télécoms, signe elle aussi des chè- établie, où le soft power a toute son impor- (5,4 milliards de dollars) sur le continent. porteur de leçons pour le reste de la planète.
ques ou fournit de l’équipement (contrôleurs tance pour accompagner le dessein stratégi- Alors que près de 1 million de Chinois vivent L’ambassadeur à Bamako a déclaré au quoti-
thermiques, systèmes de visioconférence) à que de l’accès aux ressources, voire d’une con- en Afrique, le flux inverse s’est aussi dien malien L’Indépendant que la Chine a
des pays comme la Tunisie, l’Afrique du Sud, testation des zones d’influence occidentale. densifié, avec 50 000 étudiants africains ins- « fait preuve d’humanisme et de solidarité »
la Zambie ou le Kenya. Et les officiels de la En Afrique comme ailleurs, la santé publi- crits dans des universités en Chine en 2018 – dans sa manière de partager les informations
santé de la République populaire de Chine, à que est désormais associée à la fameuse soit vingt-cinq fois plus qu’en 2003. Cette in- sur sa lutte victorieuse contre le Covid-19. « La
la fois foyer d’origine de la pandémie et pre- « nouvelle route de la soie », que Pékin cher- tensification des contacts humains a force de la Chine, ajoute-t-il, c’est la direction
mier pays semblant avoir endigué la maladie, che à dérouler à travers le monde. Cette pré- également exposé les populations à de nou- forte du Parti [communiste, PCC] et du gouver-
ont organisé des visioconférences avec des sence médicale ne date certes pas veaux aléas épidémiques. nement, le sens de la discipline et du sacrifice
experts d’Afrique subsaharienne, le 18 mars, d’aujourd’hui sur ce continent où la Chine a Les enjeux sanitaires entourant cette circu- de la population. » Au fil des entretiens qu’ils
d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, le accompagné les mouvements de décolonisa- lation des personnes ont dominé la première accordent à la presse africaine, les diplomates
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 géopolitique | 19

De haut en bas : Mali, le 26 mars. Un vendeur « le dossier médical » des cas suspects. Dé-
des rues de Bamako propose à la fois des lunettes nonçant une « attitude inélégante et em-
et des masques de protection. preinte de mépris de la part de l’ambassade de
MICHELE CATTANI/AFP Chine au Burkina », M. Sawadago ajoutait :
Congo-Kinshasa, le 19 mars. Des policiers postés « La France l’aurait fait qu’on crierait à l’impé-
à un check-point, près de Goma. rialisme et au colonialisme. »
OLIVIA ACLAND/REUTERS Une autre difficulté pour la Chine, qui pè-
Afrique du Sud, le 2 avril. Désinfection de la sera lourdement sur son image, est le débat
clinique Duduza, à Ekurhuleni, fermée après qui s’envenime sur le poids croissant de la
qu’une infirmière a été testée positive au Covid-19. dette africaine. Le total des prêts que Pékin a
MICHELE SPATARI/AFP accordés au continent est évalué à 145 mil-
Nigeria, le 1er avril. Les autorités distribuent liards de dollars (133 milliards d’euros), dont
des sacs de secours alimentaire aux habitants des 8 milliards sont dus en 2020. Alors que la
communautés d’Agbado et d’Oke-Odo, à Lagos. crise générée par le Covid-19 s’annonce sé-
IBEABUCHI BENSON UGOCHUKWU/AFP vère, Pékin devra « faire plus » pour alléger
une telle charge, a déclaré, lundi 6 avril, Ken
Ofori-Atta, le ministre des finances ghanéen.
La pression pour consentir des effacements
chinois distillent une petite musique lanci- ou des restructurations de la dette va sans nul
nante : la Chine est critiquée en Occident, car doute s’intensifier. En 2019, la Chine avait
l’efficience de son modèle dérange. déjà concédé des gestes en faveur du Came-
« Avec le développement chinois, le monde roun et du Congo-Brazzaville.
voit un autre modèle, un autre système social, Si la consolidation de son image de puis-
souligne, par exemple, l’ambassadeur chi- sance bienveillante en Afrique demeure un
nois au Tchad, dans un entretien à la chaîne défi permanent, la Chine a su affirmer sa sta-
pro-gouvernementale Electron TV. Cela me- ture auprès des élites dirigeantes. La crise
nace un courant en Europe qui cherche toutes due au Covid-19 pourrait permettre de con-
les opportunités pour dénigrer la Chine. » Pé- forter celle-ci, jusqu’à porter en germe une
kin reste toutefois prudent dans sa commu- reconfiguration des lignes de force de la géo-
nication, comme s’il s’agissait de désarmer politique en Afrique. Faut-il s’attendre à la
les suspicions en déléguant parfois à d’autres crispation d’une rivalité déjà sourdement en-
la promotion de son image, au risque de créer gagée avec les puissances occidentales, dé-
une certaine confusion. La mise en avant sormais concurrencées dans leurs prés car-
d’une personnalité telle que Jack Ma est en rés historiques ? La présence de l’ambassa-
soi assez éloquente, signe d’une volonté deur français en République centrafricaine,
d’abriter le PCC derrière une étoile du néoca- lors d’une cérémonie de dons chinois à Ban-
pitalisme chinois. La même observation vaut gui, le 20 mars, semble a priori infirmer le
pour certains autres acteurs africains. scénario d’un télescopage frontal.

L’ÉTHIOPIE, PARTENAIRE STRATÉGIQUE LA FRANCE ET L’UE FACE À LA PROPAGANDE


Ainsi du rôle pivot confié à l’Ethiopie, dirigé Paris n’en est pas moins conscient de l’impé-
par le premier ministre, Abiy Ahmed, Prix rieuse nécessité de réagir à l’opération de sé-
Nobel de la paix 2019, dans la distribution de duction chinoise. C’est en tout cas ce qui res-
l’assistance chinoise au reste du continent. sort d’une note, rédigée fin mars, par le Cen-
Addis-Abeba est l’un des partenaires stratégi- tre d’analyse, de prévision et de stratégie, la
ques privilégiés de la Chine en Afrique. Entre cellule de réflexion prospective du Quai
autres échanges de bons services, Pékin avait d’Orsay. Face à l’agenda chinois et à la propa-
soutenu l’élection, en 2017, à la tête de l’Orga- gande qui l’accompagne, relève le document,
nisation mondiale de la santé, du microbiolo- « l’enjeu n’est pas seulement de développer un
giste Tedros Adhanom Ghebreyesus, ex-mi- contre-narratif, mais aussi de pouvoir s’ap-
nistre de la santé et des affaires étrangères puyer sur un bilan éloquent ». D’où la mobili-
éthiopien, qui s’est récemment illustré par sation de la France et de l’Union européenne,
des commentaires étonnamment flatteurs qui s’efforcent de canaliser des soutiens
sur l’attitude de Pékin dans la crise du techniques et financiers vers l’Afrique.
Covid-19. Cette connexion sino-éthiopienne Bruxelles a annoncé, mercredi 8 avril, le dé-
s’est encore manifestée dans l’organisation blocage de 3,25 milliards d’euros vers le con-
de l’aide de la Chine à l’Afrique. tinent, dont une partie réintègre des pro-
Non seulement Ethiopian Airlines a assuré grammes déjà engagés, mais non intégrale-
l’essentiel du pont aérien intra-africain, ache- ment consommés.
minant à travers le continent les cargaisons Avec les Etats-Unis, la relation risque en re-
de Jack Ma à partir d’Addis-Abeba, mais les di- vanche de devenir plus conflictuelle, en Afri-
plomates éthiopiens sont montés en pre- que comme ailleurs. La tension qui s’est cris-
mière ligne, y compris hors de leurs frontiè- tallisée, avant même la crise sanitaire,
res. Mardi 31 mars, c’est ainsi l’ambassadeur autour de l’Africa CDC, dont le siège tempo-
éthiopien en Côte d’Ivoire qui, à l’aéroport raire est à Addis-Abeba, a, à cet égard, sonné
d’Abidjan, remettait les dons du milliardaire l’alarme. Créée en 2017, cette institution est
chinois à la directrice ivoirienne de l’Institut financée par les membres de l’UA, avec un
Pasteur. La procédure protocolaire était pour soutien notamment de Washington, de Pé-
le moins inédite. kin et de la Banque mondiale. En 2016, un ac-
Une autre scène confirme le caractère occa- cord signé par les Etats-Unis et la Chine pré-
sionnellement baroque de ce jeu chinois en voyait que les deux puissances appuient de
Afrique. Jeudi 19 mars, quelques heures avant concert l’Africa CDC. Or, en février, la Maison
l’établissement en Afrique du Sud de mesu- Blanche s’est déclarée particulièrement
res de confinement auxquelles la Force de dé- préoccupée par le projet de construction
fense nationale sud-africaine allait être asso- (pour un coût de 80 millions de dollars de
ciée, une petite cérémonie était organisée à dons), par la Chine, d’un bâtiment pour
Pretoria, la capitale administrative, autour l’Africa CDC à Addis-Abeba, invoquant le ris-
d’un cadeau de la Chine à l’armée sud-afri- que d’espionnage chinois…
caine, pour les hommes destinés à être dé- Dans la bataille d’influence qui s’annonce,
ployés sur le terrain. le paramètre psychologique est souvent plus
Le chef des armées, le général Solly Shoke, décisif que ne le laisse accroire le seul éplu-
était présent. Des cartons ont été déballés, qui chage des chiffres. Car, au-delà du débat sur la
contenaient des échantillons du don quantité de l’assistance, la qualité de nou-
(2 000 lunettes de protection, 3 000 mas- veau partenaire joue en faveur de la Chine.
ques), en présence d’un général chinois qui Celle-ci se retrouve en effet promue à une po-
n’a pas donné son nom et de responsables en sition d’alternative, susceptible de desserrer
civil de l’ambassade de Pékin à Pretoria. Ces l’étau du face-à-face tourmenté entre l’Afri-
derniers, interrogés par les journalistes, redi- que et l’Occident, notamment vis-à-vis des
rigeaient les questions vers un Sud-Africain, anciens tuteurs coloniaux européens.
Mick Toth, responsable d’une petite société « L’aide chinoise est globalement faible en
d’import-export de matériel de protection, termes de valeur, mais elle est très importante
Pioneer Safety. L’homme d’affaires a expli- en termes de narratif et quant à la manière
qué effectuer ce don en son nom, mais aussi, dont elle est reçue par les Africains », souligne
curieusement, « au nom de la République po- le chercheur sinologue Thierry Pairault, di-
pulaire de Chine ». Dans la confusion, cela res- recteur de recherche émérite (CNRS/EHESS)
semblait davantage à un coup de publicité et spécialiste de la relation sino-africaine.
qu’à un geste d’Etat à Etat. Un peu embar- « Les Etats-Unis et l’Europe n’ont pas su renou-
rassé, le général Shoke confiait : « On accepte veler leurs discours, et ont une incapacité de
toutes les bonnes volontés, mais, dans l’immé- faire de la publicité autour de leurs actions. La
diat, il n’y a que la Chine qui est là, à nos côtés. » Chine, elle, a quelque chose à raconter. Elle dit
La multiplication de ces cérémonies de dons ce que les pays africains ont envie et besoin
installe ainsi l’idée que la Chine s’active pour ainsi que le risque de détournement de l’aide dougou, capitale du Burkina Faso. Léonie d’entendre : discours de solidarité, d’autono-
soulager les maux de l’Afrique, tandis que les par les élites locales, commencent déjà à PÉKIN SE RETROUVE Claudine Lougué, la ministre de la santé bur- misation intellectuelle en dehors des espaces
mises en cause de la responsabilité initiale de
Pékin, notamment la fiabilité contestable des
nourrir des interrogations. Il reste en outre
aux Chinois à imposer une présence réelle,
EN POSITION kinabée, avait justifié cette mesure de confi-
nement collectif par la présence d’un voya-
du Commonwealth ou de l’Organisation inter-
nationale de la francophonie. Avec une straté-
informations officielles fournies sur la ge- au-delà de l’emphase de la communication D’ALTERNATIVE, geur chinois suspecté d’être atteint du Co- gie très bon marché, la Chine offre un narratif
nèse de la crise, rencontrent à ce stade peu officielle. « Il y a un décalage entre la mise en vid-19. Le soir même, l’ambassade de Chine qui fonctionne. » C’est avant tout sur ce ter-
d’échos sur le continent. « Quand tu as besoin scène médiatique et leur relative absence sur SUSCEPTIBLE DE publiait un communiqué indiquant que ce rain-là que la concurrence géopolitique dans
d’aide en tant que pays du tiers monde, ce sont
toujours les mêmes qui sont là : les Chinois, les
le terrain médical », dit un diplomate euro-
péen au Cameroun. Enfin, l’intervention-
DESSERRER L’ÉTAU ressortissant chinois, ainsi que deux autres
de ses compatriotes présents dans l’avion,
l’Afrique postcoronavirus se déploiera. p
frédéric bobin et joan tilouine,
Russes et les Cubains », commente Abdelhafid, nisme des ambassades de Chine, réagissant DU FACE-À-FACE « [n’avaient] pas d’antécédent relatif au Co- avec nos correspondants
un habitant d’Alger. La qualité de l’équipe- promptement à toute information qui con- vid-19, ni en Chine ni ailleurs ». Ces propos ont à abidjan, alger, bangui, johannesburg,
ment chinois permettra ensuite de conforter cerne le sort des ressortissants chinois en TOURMENTÉ ENTRE aussitôt été qualifiés de « bourde diplomati- ouagadougou et tunis
– ou non – cette perception positive. Afrique, a fini par agacer. que » par le journaliste Lookman Sawadago
Or, une fois les cartons déballés, la décou- Une illustration en est la tournure qu’a L’AFRIQUE sur sa page Facebook, car ils signifiaient un
verte de produits défectueux et la difficulté prise la mise en quarantaine des passagers ET L’OCCIDENT « désaveu » des autorités burkinabées, seules
de rendre opératoires les tests diagnostiques, d’un avion ayant atterri, le 16 mars, à Ouaga- légitimes, selon lui, à « communiquer » sur Retrouvez en ligne l’ensemble de nos contenus
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 culture | 21

Capture d’écran d’une vidéo avec les musiciens de l’Orchestre national de France, qui interprètent le « Boléro », de Ravel, chacun depuis son domicile, le 31 mars. AFP PHOTO/ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE/RADIO FRANCE

La musique classique adoucit le confinement


Musiciens et orchestres s’emparent des réseaux sociaux, notamment avec des vidéos de concerts à distance

C
ertains ont commencé moins de 21 concerts annulés. pianistes Katia et Marielle mis en place, qui s’est orienté sur la hongroise de La Damnation de
dès le premier jour du Impossible cependant pour le Labèque ; le clarinettiste Andreas mémoire de la présence. Chacun
« Je choisis Faust de Berlioz, l’Orchestre natio-
confinement. Pull gris, Français et son violon, appelé le Ottensamer ; les altistes Gérard joue en invoquant le souvenir de ma tenue. Je joue nal de Lyon dansant la célèbre fa-
noir ou marine, polo « Vicomte de Panette », un Caussé et Adrien La Marca ; les vio- l’autre. » La musicienne a convo- randole de la Suite n° 2 tirée de L’Ar-
crème ou bleu, veste blanche en Guarneri del Gesu de 1737 ayant lonistes James Ehnes et Raphaëlle qué les gens qu’elle connaît et
sans filet, avec lésienne de Bizet. Si l’Orchestre
laine à gros boutons, debout de- appartenu au grand Isaac Stern, Moreau ; les violoncellistes Yo-Yo qu’elle aime : au « Jour 21 », lundi l’adrénaline, philharmonique de Nice a choisi
vant les bambous de son jardin ou de disparaître des radars. « J’étais Ma (l’Américain est également 6 avril, le chanteur de raga Akhil J. de détourner l’ouverture du
plus souvent devant le grand angoissé, je tournais en rond, con- pourvoyeur de musique pandémi- Chand, rencontré en Inde (« Je me
en deux prises et Carmen de Bizet « en soutien aux
piano à queue noir de son salon fie le musicien. L’idée de continuer que sur Facebook), Sheku Kanneh- balade sur ses improvisations »), le sans montage » milliers de Carmen, hommes et
de musique, le violoniste Renaud à jouer pour les autres m’est venue Mason, très médiatique, qui offi- lendemain, la harpiste Aurélie Sa- femmes, qui bravent tout (…) pour
RENAUD CAPUÇON
Capuçon est à pied d’œuvre sur tout naturellement. J’enregistre le cia au mariage d’Harry et Meghan, raf, avec laquelle elle joue la musi- aider, nourrir, accompagner, soi-
violoniste
Facebook depuis dimanche matin, je mets en ligne le soir. Je Gautier Capuçon, frère du violo- que d’In the Mood for Love gner les autres », c’est l’incontour-
15 mars. « Day 1 » avec une Mélo- reste ainsi connecté à un public niste, et, bien sûr, Edgar Moreau, (2 900 vues), la veille, l’actrice nable musique du générique de la
die, de Dvorak ; « Day 2 » avec la imaginaire mais bien présent. Et jeune et talentueux. Lequel, sur Anouk Grinberg – « Jour 20 », di- dont la « Yankee Diva » a chanté double trilogie de George Lucas
Méditation de Thaïs, de Massenet ; puis, cela comble mon désir de pro- son propre Facebook, imperturba- manche 5 –, que l’on voit peindre les paroles dans Dead Man Walk- qui a présidé au Corona Wars de
« Day 6 » avec le dernier mouve- grammation. En ces temps de con- blement en short et en tee-shirt, un portrait, bonnet d’ours en- ing, et Great Scott, deux opéras du l’Orchestre philharmonique de
ment du Concerto pour violon, de finement, la musique, fondée sur joue Bach ou Schubert (l’Ave foncé jusqu’aux yeux, doudoune compositeur Jake Heggie. Marseille, certains instrumentis-
Mendelssohn ; « Day 8 » avec la l’évasion et le partage, est plus que Maria, accompagné par le pianiste et long tablier, sur une danse rou- Du côté des orchestres, le confi- tes arborant même des attributs
virtuose Ronde des lutins de jamais une valeur indispensable. » Lang Lang, visible sur un écran) ou maine traditionnelle. nement les ayant ventilés façon de Dark Vador ou de la princesse
Bazzini, pour laquelle le musicien, le fameux « Ballet des ombres heu- puzzle, c’est sous forme de vidéos Leia. « Restez chez vous et… que la
qui ne l’avait pas jouée depuis dix- Un festival de vignettes vidéo reuses » de l’Orphée et Eurydice de Affinités électives confettis qu’ils nous sont revenus force soit avec vous ! »
sept ans, a dû retravailler « les piz- C’est ainsi qu’avec le concours de Gluck, pieds nus sur une mo- Au « Jour 15 », la joueuse de cym- sur la Toile, histoire de recoller, Même la musique contempo-
zicatos de la main gauche » au la chaîne numérique Brut, et un quette mouchetée de noir et blanc. balum Françoise Rivalland, avec autant que faire se peut, les mor- raine n’est pas en reste. Echo dé-
risque de se faire « saigner deux aréopage d’artistes, amis et parte- La violoncelliste Sonia Wieder- qui Sonia Wieder-Atherton vient ceaux. Le premier choc est arrivé, multiplicateur des applaudisse-
doigts ». naires internationaux, le violo- Atherton venait juste de rentrer d’enregistrer un disque consacré vendredi 20 mars, avec le Rot- ments qui éclatent désormais
Renaud Capuçon ne fait pas les niste a monté tambour battant le du Mexique quand le confine- à Luigi Boccherini. Et, bien sûr, terdams Philharmonisch Orkest. tous les jours à 20 heures en nos
choses à moitié. Mercredi 8 avril, « Finale » du Carnaval des ani- ment a été décrété. Poster chaque l’ami Laurent Cabasso, pianiste, La phalange néerlandaise s’est as- villes pour remercier le personnel
« Day 24 », il poste le Prélude de maux, de Saint-Saëns. Un festival jour de la musique a été d’emblée dans Prokofiev au « Jour 17 ». La sociée à un prestataire de soins de soignant, douze percussionnistes
Fritz Kreisler, accompagné par de vignettes vidéo où dansent en- pour elle une évidence. « Au début, musicienne n’a l’outrecuidance santé pour filmer un extrait du de Radio France, réunissant les
son complice Guillaume Bellom : tre autres, outre les éléphants, les c’était comme un jaillissement, un d’aucun message. Mais chaque « Finale » de la Neuvième sympho- membres de l’Orchestre national
le premier « enregistre la partie de poissons rouges et les ânes : les cri. Puis une sorte de protocole s’est matin, en ouvrant les fenêtres de nie, de Beethoven, chaque musi- de France et de l’Orchestre phil-
piano et on travaille tous les deux son appartement parisien du cien jouant sa partie depuis son harmonique de Radio France, ont
par Skype », précise le musicien, 19e arrondissement, elle ne peut domicile. Une émouvante mosaï- livré une version démultipliée de
qui utilise aussi l’application No- Jonas Kaufmann chante « Corona » s’empêcher de penser : « C’est que de visages et d’instruments, la Clapping Music du minimaliste
madPlay, dont il s’est fait le cham- comme si la Terre demandait à de la contrebasse à la trompette, américain Steve Reich, pièce de
pion, pour les pièces avec orches- Cette fois, ce n’est pas le cabaret berlinois ou l’opérette l’homme de se retirer. Pour que la en passant par les violoncelles, al- 1972 écrite pour deux musiciens
tre, comme ce « Printemps » des viennoise que chante le grand ténor allemand. Dans une courte nature puisse respirer un grand tos, bassons, clarinette, flûte et frappant dans leurs mains. La par-
Quatre saisons, de Vivaldi, choisi vidéo mise en ligne sur son compte Instagram dès le 27 mars, coup. Cette “ronde du retrait”, on violons, cors, hautbois, trombone, tition ne précise pas s’il convient
jeudi 26 mars, « Day 11 », en com- Jonas Kaufmann interprète Corona, l’adaptation d’une bluette va voir si on sait en faire quelque jusqu’à l’entrée éclatante du chœur ou non de se désinfecter au préa-
pagnie des Lausanne Soloists, l’or- italienne, Marina, créée en 1959 par Rocco Granata, interprétée chose. » sur les paroles du fameux Hymne lable avec un gel hydroalcoolique.
chestre de chambre qu’il a créé notamment par Dalida et Dean Martin. Il entend ainsi se porter Plus que jamais, en ces temps de à la joie, de Schiller – un bel hom- Le confinement a provoqué
en 2018 et dirige désormais. « Ces solidaire de tous les chanteurs dont la vie a été affectée par la solitude à plusieurs, les affinités mage au compositeur allemand, dans le monde entier une sorte
mini-concerts sont de véritables fermeture des opéras et des théâtres, premiers lieux publics à électives guident les musiciens. dont les célébrations des 250 ans d’électrochoc quant à la présence
rendez-vous dans la vraie vie, ar- avoir été fermés en Allemagne pour lutter contre le Covid-19, et Ainsi le chef d’orchestre Antonio de sa naissance, à Bonn, ne sont des musiciens classiques sur la
gue-t-il. Je choisis ma tenue. Et je soutenir la campagne de dons pour les chanteurs (Saengerhilfe) Pappano, qui s’est fait pianiste plus vraiment à l’ordre du jour. Un Toile et sur les réseaux sociaux. Ils
joue sans filet, avec l’adrénaline, en lancée par la Fondation Manfred Strohscheer. « Corona, corona, pour les beaux yeux de la mezzo moment très partagé avec plus de ont désormais rejoint leurs homo-
deux prises et sans montage. » corona ! Nous sommes tous confinés à la maison au lieu d’être sur Joyce DiDonato, le temps d’un 2,4 millions de vues au 7 avril, qui logues des musiques populaires,
Depuis samedi 4 avril, le violo- une scène de théâtre. Salles de concerts et opéras, tout est fermé. émouvant « Cancion al arbol del n’a pas tardé à faire des émules. de la chanson, du jazz et des musi-
niste, également directeur du Fes- Seul nous reste l’espoir que cela ne durera pas trop longtemps. olvido » de Ginastera dédié à la Ainsi l’Orchestre national de ques du monde, dont la présence
tival de Pâques d’Aix-en-Pro- Car comment gagner sa vie quand il n’y a plus de spectacle ? » mémoire du dramaturge et li- France, dans une version circons- n’a jamais été aussi prolifique
vence, devrait être à ses four- En France, c’est le grand baryton Ludovic Tézier qui s’est fait brettiste, scénariste et acteur tanciée du Boléro de Ravel, ou l’Or- qu’en ces temps de besoin d’alté-
neaux aixois. Il a fait le décompte : le porte-parole de ses collègues artistes lyriques, en adressant américain Terrence McNally, chestre national du Capitole de rité et de mutuel réconfort. p
jusqu’au dimanche 19 avril, pas une lettre ouverte au président de la République. mort mardi 24 mars du Covid-19, Toulouse, entonnant la Marche marie-aude roux
22 | télévision DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020
0123

Heureux qui comme Sylvain Tesson a fait un beau voyage VOS


SOIRÉES
TÉLÉ
L’écrivain mêle mythologie et personnages d’aujourd’hui lors d’un périple en Méditerranée sur les traces d’Ulysse

ARTE même manière. » En introduction blesse de Bérard tiennent dans


LUNDI 13 - 17 H 45 à chacun des cinq épisodes, dont sa poésie ! » L’archéologue Pascal DIMAN C HE 12 AVR IL
DOCUMENTAIRE le premier est diffusé lundi Simon sourit ; Joseph, le marin TF1
13 avril dans l’après-midi, Sylvain grec, semble dubitatif. 21.05 Baby Boss

E
nvie de rêver, de vivre Tesson déclame… suspendu à une Mais Sylvain Tesson sait aussi se Film de Tom McGrath (2017).
une aventure érudite et paroi rocheuse de 200 mètres, en faire incisif, tout en subtilité. France 2
humaine inédite ? Bien- surplomb de l’île de Tavolara, en Ainsi, lorsqu’il évoque le lotus, la 21.00 La Folie des grandeurs
venue à bord de l’Akhe- Sardaigne, là même où, selon plante de l’oubli de la mythologie, Film de Gérard Oury (1971).
naton ! Toutes voiles hissées, la l’Odyssée, vivaient les Lestrygons, qu’il compare à celui que procu- France 3
goélette fend la Méditerranée. La des géants anthropophages. rent l’alcool et la musique techno 21.05 Inspecteur Barnaby Série.
voix bienveillante du réalisateur des boîtes de nuit d’aujourd’hui, Canal+
Christophe Raylat enveloppe le té- Personnage homérique sur l’île de Mykonos. 21.05 Best of Ligue 1 PSG-OL.
léspectateur pour lui expliquer C’est que l’écrivain est, depuis Il pointe l’inconstance de la France 5
comment, avec son ami – depuis l’enfance, stégophile. Il ne peut nature humaine, qui n’épargne 20.55 Un fil à la patte Pièce.
quinze ans – l’écrivain voyageur pas passer à côté d’un mât, d’un pas Ulysse, lorsque, après avoir Arte
Sylvain Tesson, leur est venue monument, d’un volcan, sans échappé au Cyclope, il lance : « Je 20.55 Barry Lyndon
l’idée démesurée de prendre la l’escalader. Une passion dange- m’appelle Ulysse, j’habite Itha- Film de Stanley Kubrick (1975).
mer « dans le sillage d’Ulysse », le reuse qui a failli lui coûter la vie, le que », provoquant la colère dévas- M6
héros d’Homère, 2 500 ans après 20 août 2014, lorsqu’il est tombé tatrice de Poséïdon. De même, 21.05 Zone interdite Magazine.
l’écriture de l’Odyssée. du haut d’un chalet. Placé en quand le héros d’Homère ouvre le
Pour reconstituer la géographie coma artificiel, souffrant d’un « sac des vents », équivalent de la
mythologique de ce périple, les traumatisme crânien et de multi- boîte de Pandore. « Par convoitise, LU N DI 13 AVR IL
deux complices s’appuient sur ples fractures, il a passé douze se- par envie, par médiocrité (…), il ne TF1
l’Homère, en édition de poche, maines à l’hôpital parisien de la peut pas s’en empêcher. » 21.05 Les Bracelets rouges Série.
que Sylvain Tesson trimbale par- Pitié-Salpêtrière, autant en réédu- En voix off, doucement, France 2
tout avec lui ; sur la carte réalisée cation. Il en ressort le corps désar- Christophe Raylat donne le cap. 21.00 Meurtres au paradis Série.
en 1912 par l’helléniste français ticulé et le visage à moitié para- De nouvelles escales en nouvel- France 3
Victor Bérard, persuadé qu’Ho- lysé. Une réalité que l’on oublie les rencontres, on s’envole, on 21.05 L’Armée des ombres
mère s’est inspiré de lieux réels ; très vite à l’écouter. s’évade. « Sylvain peut se réjouir, Film de Jean-Pierre Melville (1969).
et sur les photographies prises par Sylvain Tesson a tout du person- l’aventure ne fait que commencer. » Canal+
le Suisse Fred Boissonnat. Une nage homérique, « héroï-comique Nous aussi, seul ou en famille. p 21.00 Le Bureau des légendes
fois chaque site identifié, il a en- et fabuleux », nous dit le Larousse, catherine pacary Série.
suite fallu trouver les héritiers il manie l’humour et le dérisoire. France 5
d’Homère, un charpentier sicilien « Parti de Troie, Ulysse rejoindra Dans le sillage d’Ulysse avec 20.50 Paris, Texas
à Catane, un pêcheur à Stromboli, Ithaque au terme de dix ans de na- Sylvain Tesson, de Christophe Film de Wim Wenders (1984).
une ethnologue, un archéologue, vigation effroyables… C’est une Raylat (Fr., 2020, 5 × 27 min). Arte
une romancière italienne. théorie, non une réalité. » Attablé Diffusé du 13 au 17 avril 20.55 Un dimanche
« Nul qui aura lu l’Odyssée ne sur le pont, Sylvain s’enthou- et disponible sur Arte.tv à la campagne
pourra regarder le monde de la siasme : « La grandeur et la no- Sylvain Tesson sur l’île sarde de Tavolara. LATO SENSU PRODUCTIONS du 6 avril au 15 juin. Film de Bertrand Tavernier (1984).
M6
21.05 Le Gendarme en balade
Film de Jean Girault (1970).

« Parlement » ou la construction d’une Europe de la satire MAR DI 14 AVR IL


TF1
La première websérie de France Télévisions est une comédie burlesque dans les arcanes du pouvoir européen 21.05 Harry Potter à l’école
des sorciers
Film de Chris Columbus (2001).
France 2
FRANCE. TV ges pitoyables a renforcé la tolé- député français centriste (Philippe dement interdisant le finning ques ou nuls, qui pourraient être 21.00 Sauver Notre-Dame
À LA DEMANDE rance du public à l’idée que le loca- Duquesne), adhèrent de près au (l’ablation des ailerons des re- leurs parents. Documentaire (2020).
SÉRIE taire de la Maison Blanche pouvait modèle mis en place par Iannucci quins) aux pêcheurs européens Les courses effrénées dans les France 3
être dépourvu de toute qualité. dans sa série The Thick of It, qui sert d’initiation aux arcanes du couloirs bruxellois, les coursives 21.05 Mauvaise mère

L a satire politique est un jeu


dangereux, à moins de
n’avoir aucune considéra-
tion pour l’objet des moqueries.
Mais, si l’on se soucie un tant soit
Dans cet état d’esprit, on s’ap-
proche avec méfiance de Parle-
ment. D’abord parce que les séries
politiques françaises n’ont jamais
été menées sur le mode comique.
avait pour protagoniste un politi-
cien britannique : lumière et ca-
drage faussement documentaires,
personnages ignorants, par inex-
périence (l’assistant) ou par pa-
processus législatif européen, ce
n’est pas rien. Plus important – du
point de vue de la fiction –, la di-
mension comique quitte bientôt
le pur burlesque pour jouer avec
strasbourgeoises et des dialogues
multilingues souvent spirituels
apportent ce qu’il faut de vitami-
nes à une trame dramatique plu-
tôt austère, jusqu’à ce que Parle-
Téléfilm d’Adeline Darraux (2018).
Canal+
21.00 Damien veut changer
le monde
Film de Xavier de Choudens (2019).
peu de la santé de la démocratie, il Et parce que cette innovation se resse (le député), et donc exposés à les générations et les nationalités. ment trouve un ton original. p France 5
faut être conscient des risques que déploie au Parlement européen, toutes les avanies. D’un côté un trio d’assistants, un thomas sotinel 20.50 Le Monde en face Débat.
l’on prend. Difficile par exemple qui n’est pas la plus révérée des Mais au fil des dix épisodes dis- Français, une Britannique et un Arte
de voir Veep, la série américaine institutions. Les premiers épiso- ponibles sur France.tv, Parlement Allemand, d’où ressort brillam- Parlement, série créée par Noé 20.50 Thema. Un monde obèse
du Britannique Armando Ian- des, qui mettent en scène l’arrivée prend d’autres dimensions. Péda- ment l’actrice britannique Liz Debré, avec Xavier Lacaille, Liz Documentaire (2020).
nucci, sans être effleuré par l’idée à Bruxelles de Sami Cantor (Xavier gogique, d’abord : le combat de Kingsman, de l’autre une constel- Kingsman, Lucas Englander. M6
que le spectacle de ses personna- Lacaille), assistant débutant d’un Sami pour faire passer un amen- lation de députés brillants, cyni- (Fr.-Bel.-All., 2020, 10 x 25 min). 21.05 Peplum Série.

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société :
99 ans à compter du 15 décembre 2000.
I. S’arrange pour que les restes lais- Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 20 - 088 / 089
PAR PHILIPPE DUPUIS
sent des traces. II. Du petit côté de la N°20-088/089 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
lorgnette. Patronne du calendrier.
75707 Paris Cedex 13. Tél. : 01-57-28-20-00
7 2 4 3 6 9 5 1 8
III. Sur la portée. Ouverture des ailes
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 1 9 3 7 8 5 4 2 6 Abonnements par téléphone : de France 3289
et des esprits. IV. Estimation des 5 8 6 4 1 2 3 9 7 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
I masses. Blindée par la droite. V. Sans 3 6 8 5 9 2 7 6 1 3 4 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
abojournalpapier@lemonde.fr.
6 7 2 1 3 4 9 8 5
cesse poursuivies. Grand départ sco- Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
II laire. VI. Prophète biblique. Tous ceux
9 5 2 3 4 1 9 5 8 6 7 2
9 3 8 5 4 7 2 6 1 Courrier des lecteurs
d’avant. Dans un coin de l’échiquier 3 1 2 6 5 8 9 1 7 4 3 Par courrier électronique :
III 4 1 7 6 2 3 8 5 9 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
au départ. VII. Informations britanni-
IV ques. Gros ruminant sauvage. Pourra 1 6 4 Expert
Médiateur : mediateur@lemonde.fr

être approuvé. VIII. Enzyme. Vous Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;


Complétez toute la
V 4 2 9 7
grille avec des chiffres
Emploi : www.talents.fr/
pourrez le voir, contrairement à elle.
allant de 1 à 9. Collection : Le Monde sur CD-ROM :
VI
IX. Bien vrai. Met le feu aux organes. 2 1 Chaque chiffre ne doit CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
X. Devrait étancher notre pépie. être utilisé qu’une Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
VII 8 7 9 4 seule fois par ligne,
VERTICALEMENT La reproduction de tout article est interdite

VIII 1. Ne devrait pas être le premier levé. 6 1 3 5 9 par colonne et par


carré de neuf cases.
sans l’accord de l’administration. Commission
paritaire des publications et agences de presse
2. Mise à jour. 3. Demi-lune. Bien mal Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX traitées. 4. Frêne, Troène ou jasmin.
Donné pour mettre tout le monde
X
d’accord. 5. Avale tout, même les IE
HORS-SÉR
commissions et les mots. Possessif. UNE VIE,
UNE ŒU
VRE

BORIS Présidente :

VIAN
6. Mis à l’horizontal. Part en éclats. Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 20 - 087 ION 80, bd Auguste-Blanqui,
ÉDIT 0
7. Fait monter la tension. Manifeste 202 75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Malversation. II. Ebouriffante. III. Cadets. Finir. ma bonne humeur. 8. Bien dégagée. Tél : 01-57-28-39-00

IV. Osé. Essen. Tv. V. None. Out. Sea. VI. Du. Soldera. VII. Urètre. Rodai. Crier comme un porteur de bois.
L’ÉCRITURE HEUREUSE Fax : 01-57-28-39-26

9. Accompagnent les faits. 10. Force L’Imprimerie, 79, rue de Roissy,


VIII. Idoine. Imago. IX. Ti. Messe. Tan. X. Etres. Asters. 93290 Tremblay-en-France
et Eloquence chez nos ancêtres. En- Un hors-série du « Monde » Montpellier (« Midi Libre »)
VERTICALEMENT 1. Méconduite. 2. Abasourdit. 3. Loden. Eo. 4. Vue. Es- 124 pages - 8,50 €
fant d’Apollon et de Créüse. 11. Dans Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
time. 5. Erte. Ornés. 6. Rissolées. 7. Sf. Sud. Sa. 8. Afféteries. 9. Tain. Vian se Chez votre marchand de journaux
Boris re heureu Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
le vestibule. 12. Qu’il a fallu deman- L’écritu ssé, par Ph
ilippe Boggi
o
et sur lemonde.fr/boutique
Rom. 10. Inn. Sadate. 11. Otite. Agar. 12. Nervations. Un jeune
homme pre durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
der une nouvelle fois. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 carnet | 23
Caroline Champetier de Ribes, Bénédicte Gerin Ducardonnet L’Ecole de psychanalyse Sigmund Françoise Schoeller-Jeannet,
Dorothée et Pascal Ponroy, et le docteur Alain Ducardonnet, Freud Frédéric et Isabelle Schoeller,
Valérie Champetier de Ribes, sa fille et son gendre, Philippe et Claudia Schoeller,
Grégoire Champetier de Ribes, Louise et Pauline Legrand, a la douleur de faire part du décès, Pierre Schoeller et Delphine Morel,
en vente Le Carnet ses enfants, ses petits-enfants, le 6 avril 2020, de Florence Schoeller-Bechetoille,
Mélanie, Jeanne, Clément, Quentin, Virginie et Renato Bruni,
actuellement Louise, Alice, Lucie, Simon, Tiphaine sa fille et son gendre,
Gaspard et Anne-Caroline
et Gaspard, Jacques LE BRUN, Schoeller,
Merci de nous adresser Fabio, Francesca et Paolo,
K En kiosque ses petits-enfants, ses petits-enfants,
directeur d’études honoraire Martin et Caroline Schoeller-
vos demandes par mail Iris et Joséphine, à l’Ecole pratique des hautes études. Luche-Rocchia,
Les familles Gerin, Rabut, Wallon,
en précisant impérativement ses arrière-petites-filles, Ses amis,
0123
HORS-SÉRIE
EMPLOI
IMMIGRATION
votre numéro Membre de l’EpSF, il a participé Félix et Jean, Amélie, Zelda et Abel,
SANTÉ
ont la grande tristesse de faire part à sa fondation et a soutenu
MOBILITÉ

de téléphone personnel, ont la tristesse de faire part du décès Térence et Rose, Brune,
ÉLECTIONS
du décès de son expérience. Ses interventions
de ses petits-enfants,
votre nom et prénom, ont fait avancer de façon inestimable
Claude
40 CARTES
adresse postale et votre CHAMPETIER de RIBES, Bernard GERIN, le savoir et la pensée dans le champ
de la psychanalyse. Il était directeur
ont la tristesse de faire part du décès
POUR COMPRENDRE éventuelle référence née BERTHOUD, ancien fonctionnaire de l’UNICEF, de
LA
FRANCE de la collection Scripta.
d’abonnement.
survenu le 3 avril 2020, survenu le 1er avril 2020,
L’inhumation aura lieu au M. Bernard SCHOELLER,
L’équipe du Carnet à l’âge de quatre-vingt-huit ans. à l’âge de quatre-vingt-douze ans.
cimetière d’Anglet (Pyrénées- architecte DPLG.
reviendra vers vous Elle sera inhumée à Saint-Hilarion, Ses obsèques auront lieu en Atlantiques), le jeudi 16 avril,
dans les meilleurs délais. dans l’intimité familiale, le mercredi l’église Notre-Dame des Blancs à 18 heures. Les tournesols l’ont guidé vers
Hors-série 15 avril et rejoindra son époux Manteaux, Paris 4e, en toute intimité le ciel et ses étoiles en ce 5 avril 2020
le 15 avril. 57, rue de Paradis, baigné de soleil, à l’aube de ses
0123
H O R S - S É R I E
ÉDITION 2020

carnet@mpublicite.fr Alain CHAMPETIER de RIBES. 75010 Paris. quatre-vingt-onze printemps.


LE BILAN Une deuxième cérémonie et
▶ GÉOPOLITIQUE
▶ ENVIRONNEMENT
▶ ÉCONOMIE

A l’issue de la période de
DU MONDE confinement, une célébration aura
l’inhumation
ultérieurement,
auront
lorsque
lieu
les
Laurence Leleu-Buffet et Jacques L’inhumation aura lieu dans
l’intimité au cimetière du Vaumain
+ AT LA S D E 1 9 8 PAYS
+ 1 5 PAG E S D E D É B AT S : O L I V I E R B E AU D , FA B I E N N E B R U G È R E ,
KAMEL DAOUD, NANCY HUSTON, DOMINIQUE SCHNAPPER…
AU CARNET DU «MONDE» lieu en l’Eglise protestante unie de Leleu, Jean-Louis Buffet et Anne Leleu,
circonstances le permettront. (Oise), le 15 avril.
l’Annonciation, 19, rue Cortambert, ses enfants et leurs conjoints,
Paris 16e. Sa date vous sera 18, rue de Bièvre, Marine Parmentier, Dorine Lebreton,
Décès communiquée dès que possible. Chloé Leleu et Julien Leleu, Merci de vous joindre à leurs
75005 Paris.
benedicte.gerin@mac.com ses petits-enfants, leurs conjoints prières.
Sa famille Nous remercions l’ensemble du
Et ses amis, Et ses arrière-petits-enfants,
personnel de la maison de retraite,
La Source d’Auteuil-Chemins de Éveline Henkel, Paule Fahmé-Thiery, Saoussen
ont l’immense tristesse de faire part ont la tristesse de faire part du décès Thiery,
l’espérance, pour leur dévouement sa mère,
Hors-série du décès de et leur courage. de Ayo Assogba-Thiery, Hikmet
Marc Henkel,
son frère, Thiery,
HORS-SÉRIE Jacques ABITTAN, caroline.champetier@gmail.com Isabelle Richard Michel LELEU, Pauline Brassac, Boutros Thiery,
psychiatre, dorothee@kerisper.com ancien rédacteur en chef Eylem Aslan, Ferzan et Anton
UNE VIE, UNE ŒUVRE
et sa fille, Yasmine Abbas-Richard
valerie.champetier@gmail.com Ainsi que tous ses amis, et chef du service diplomatique Thiery, Kohndo Assogba,
ÉDITION
2020 survenu à Paris, le 7 avril 2020. g.champetier@outlook.fr de l’Agence France Presse,
ont la profonde douleur de faire part officier de la Légion d’honneur, ont la tristesse de faire part du décès
Sous sa crinière virevoltante, officier de l’ordre de l’Empire
farceur et séducteur, son charisme Mme Paule Chausseray, du décès, à Marseille, de de
son épouse, britannique,
n’a laissé personne indifférent.
Un doux fou qui nous manquera. Gérald, Pascal, Florence, Isabelle, Stéphane HENKEL, officier de l’ordre du Mérite italien. Simon-Pierre THIERY,
Boris Vian ses fils et ses belles-filles, né à Ain-Kerma, le 27 mars 1942,
L’écriture heureuse
Une cérémonie aura lieu le 12 avril, André, Marion, Pauline, Lucie, survenu à l’âge de cinquante-trois Son épouse,
Un jeune homme pressé, par Philippe Boggio

dans l’intimité familiale. ses petits-enfants, ans. Ses filles, survenu le 7 avril 2020,
Michel et Francine,
Hors-série son frère et sa belle-sœur, Ses parents à Rochecolombe.
Dès que les circonstances le
Jeanne, Et ses sœurs,
permettront il rejoindra son père,
sa fille, ont la tristesse de faire part du décès C’est à Rochecolombe qu’a lieu
Collections Catherine,
sa sœur,
de Hanns-Günther HENKEL ont l’immense tristesse de faire part
de la mort de
une cérémonie dans l’intimité,
le 11 avril, à 11 heures.
Philippe et Aline, M. René CHAUSSERAY, et sa grand-mère,
FEMMES son oncle et sa tante, agrégé de l’Université,
proviseur honoraire des lycées
Josquin POUILLON, Famille Thiéry,
D’EXCEPTION Sa famille, un artiste, un poète 580, route de la Tour,
de Coëtquidan, de David d’Angers Irma DELVAL,
Ses ami(e)s qui l’ont accompagnée, et un jardinier, 07200 Rochecolombe.
et de Pierre de Fermat,
ont la tristesse de faire part du décès au cimetière du Grand-Saint-Jean,
survenu le 9 avril 2020, à Aix-en-Provence. survenue le 28 mars 2020, à Paris,
de
dans sa quatre-vingt-quatrième année. à l’âge de cinquante-huit ans. Olivier ZACHARIASEN,
Anne-Marie Nadia ADDA, Nathaniel et Dan, PDG d’Upla SA,
peintre, graphiste, décoratrice, Que soient remerciées les équipes ses fils, « Quand on n’a pas d’imagination,
du CHU Rangueil, à Toulouse. Amrita et Amanda, mourir c’est peu de chose,
nous a quittés le vendredi 3 avril 2020,
survenu le 9 avril 2020, ses belles-filles, quand on en a, mourir c’est trop. »
à l’âge de soixante-quatorze ans,
à l’âge de soixante-quatre ans. Paris. Marseille. Bordeaux. Rebecca, Eden, Ruben, Kiran, Mira, Louis-Ferdinand Céline.
des suites du coronavirus.
La Savoie. Noa, Einat, Mila, Yona,
En raison des circonstances La Suisse. Les USA. ses petits-enfants et ses arrière- Mme Christine Dupart
actuelles, une cérémonie aura lieu Compte tenu des restrictions
petits-enfants, Et sa famille, sanitaires, un hommage lui sera
Actuellement en vente, ultérieurement. Ses enfants, Rosa,
le volume n° 11 COLETTE et sur : Ses petits-enfants, rendu lors d’une cérémonie
sa belle-sœur, ont la tristesse de faire part du décès
www.femmes-dexception.fr Sa famille, organisée ultérieurement.
François Becarud et Martine Novat, Michaël, Serge et Uriel, de
Catherine et Laurent Chatenet, ses neveux,
ont la douleur et le chagrin de faire Sa famille zac206@free.fr
ses enfants, gendre et belle-fille, Pierre REY,
part du décès de Et ses amis,
Pierre-François, Marie-Anne,
Emma et Marie, Mme Lily COLLIAC, emporté par l’épidémie le 1er avril Souvenirs
Jean-Bernard, Jean-Lou, Anne- ont la tristesse de faire part du décès
née ROTH, de 2020.
Charlotte, Saint-Girons (Ariège).
ses petits-enfants, survenu à Louveciennes, le 6 avril Ses obsèques ont eu lieu dans la
Françoise Vidon, 2020, à l’âge de quatre-vingt-dix ans.
Max HERZBERG, Le 12 avril 2014,
architecte et ancien professeur plus stricte intimité.
sa sœur,
Les familles Pilet, Peyrot, Magné, Les obsèques de leur bien-aimée à l’ENSAD, Francine DOUILLET
Un service religieux réunira, dès
Vidon, maman, mamie, seront célébrées
ultérieurement à Cahors. survenu à Nogent-sur-Marne, que possible, ceux qui l’aimaient,
ceux qui l’estimaient… nous quittait.
ont la tristesse de faire part du décès le 9 avril 2020,
de La famille remercie toutes les à l’âge de quatre-vingt-cinq ans.
57, quai de la Seine, Peu de temps avant, elle disait
personnes qui l’accompagneront
Une cérémonie sera organisée 75019 Paris. « J’aurai eu une belle fin de vie ». On
Mme Nicole BECARUD, par leurs pensées ainsi que le
personnel de l’Ehpad Saint-Joseph de ultérieurement. christinedupart2@hotmail.com aurait beaucoup aimé qu’elle joue les
Actuellement en vente, née PILET, prolongations.
veuve de Louveciennes pour son dévouement
le vol. n° 11 LES CONSTANTES et sa gentillesse.
UNIVERSELLES et sur : Jean BECARUD, Paris. Paris. Daniel,
www.collectioncosmoslemonde.fr En guise de fleurs, des dons son mari.
docteur ingénieur, à la résidence Saint-Joseph de Nicole Kahn, Mathilde,
officier de la Légion d’honneur, Louveciennes son épouse, sa fille,
officier de l’ordre national du Mérite, contact@monsieurvincent.asso.fr Madeleine Kahn, Yoann, Au
seraient très appréciés. sa mère, son gendre,
survenu le 8 avril 2020, à Paris 13e, Jean-Jacques Kahn, Claude et Isabelle, docteur Jean-Louis FRASCA
à l’âge de quatre-vingt-sept ans. son frère, ses sœurs,
Muriel et Maryse,
Ses amis, Christian, tué à trente-six ans le 14 septembre
présente

Les obsèques auront lieu au ses filles,


1996.
8

Eric et Jean-Michel, son frère


cimetière du Montparnasse, Paris 14e, ont la douleur de faire part du décès Et Valérie
ses gendres,
JEANNE D’ARC
Le destin de Jeanne la Pucelle
dans l’intimité familiale. Valentine, Yul et Fanny, de Ainsi que les familles Ribadeau Jean-Jacques Baudouin-Gautier,
1412/1431

ses petits-enfants, Dumas et Ubermulhin, ton ami.


Une cérémonie religieuse sera M. Robert KAHN,
organisée ultérieurement en présence ont la tristesse de faire part de la normalien, ont la douleur de faire part du décès, Remerciements
de sa famille et de ses amis. disparition de maître de conférence des suites du Covid-19, de
en littérature comparée
Cet avis tient lieu de faire-part. Roland DELAMOTTE,
ingénieur Arts et Métiers
université de Rouen, François RIBADEAU DUMAS,
Le volume n° 8 JEANNE D'ARC Lille 49, traducteur,
1, rue du Docteur Laurent,
sur : www.collection-bd 75013 Paris. ancien directeur survenu à Paris, le 9 avril 2020,
fbecarud@orange.fr de l’entreprise Deschiron, survenu le 6 avril 2020. à l’âge de quatre-vingt-un ans.
-histoiredefrance.com
survenue le 3 avril 2020, Les obsèques auront lieu Les obsèques seront célébrées
En raison du contexte, nous suspen- dans sa quatre-vingt-huitième année. le 17 avril. Sans cérémonie en raison à Tigny-Noyelle, dès la levée du
dons la vente des collections chez les Société éditrice du « Monde » SA
des circonstances.
Président du directoire, directeur de la publication confinement.
marchands. Elle reprendra dès que Louis Dreyfus Que vos pensées l’accompagnent.
possible. Nous vous présentons toutes Directeur du « Monde », directeur délégué de la La Fondation AGES
publication, membre du directoire Jérôme Fenoglio Le président Cet avis tient lieu de faire-part. rend hommage
nos excuses pour ce désagrément. Un hommage lui sera rendu
Directeur de la rédaction Luc Bronner
ultérieurement. de l’École pratique des hautes études, à ses généreux donateurs.
Directrice déléguée à l’organisation des rédactions La doyenne Mathilde Ribadeau Dumas,
Françoise Tovo
de la section des sciences religieuses, 49, rue de Verdun,
Nos services Direction adjointe de la rédaction
Grégoire Allix, Philippe Broussard, Emmanuelle
Chevallereau, Alexis Delcambre, Benoît Hopquin,
Si vous le souhaitez, vous pouvez
déposer vos témoignages à l’adresse
Les directeurs d’études et les
maîtres de conférences,
92150 Suresnes.
En désignant notre fondation,
reconnue d’utilité publique,
Marie-Pierre Lannelongue, Caroline Monnot, suivante : mm.roland@orange.fr Les étudiants et auditeurs,
Cécile Prieur, Emmanuel Davidenkoff (Evénements) comme bénéficiaire
Lecteurs Directrice éditoriale Sylvie Kauffmann
Rédaction en chef numérique Mariane et Dominique Perruche,
Le personnel administratif, Assia,
sa fille,
de leur patrimoine,
Hélène Bekmezian ont la tristesse de faire part du décès, ils contribuent à améliorer
K Abonnements Rédaction en chef quotidien Guillaume et Anne Foeillet,
survenu le 6 avril 2020, de la vie quotidienne des personnes
Michel Guerrin, Christian Massol, Camille Seeuws, ses enfants a la tristesse de faire part du décès de
Franck Nouchi (Débats et Idées) Ainsi que ses six petits-enfants, âgées dépendantes, souvent isolées
Directeur délégué aux relations avec les lecteurs et vulnérables, et à soutenir
Gilles van Kote Jacques LE BRUN, Pierre SAUNIER,
www.lemonde.fr/abojournal ont la très grande tristesse de faire leurs aidants à domicile et en ehpad.
Directeur du numérique Julien Laroche-Joubert ancien titulaire de la direction
Chef d’édition Sabine Ledoux part du décès de d’études « Histoire survenu à Paris, le 1er avril 2020. Leur mémoire restera à jamais
K Le Carnet du Monde Directrice du design Mélina Zerbib
Direction artistique du quotidien Sylvain Peirani du catholicisme moderne ». ancrée dans nos souvenirs.
Tél. : 01-57-28-28-28 Photographie Nicolas Jimenez Suzanne FOEILLET, Nous ne les oublierons jamais.
Infographie Delphine Papin née PISANTÉ, L’incinération aura lieu le 15 avril
au cimetière du Père-Lachaise, Fondation AGES
Directrice des ressources humaines du groupe Ils s’associent à la douleur
Emilie Conte survenu le jeudi 9 avril 2020, de la famille. Paris 20e. 75, allée Gluck - BP 2147
Secrétaire générale de la rédaction Christine Laget 68060 Mulhouse Cedex.
Conseil de surveillance Jean-Louis Beffa, président, à Châtillon, elle aurait eu quatre-
Sébastien Carganico, vice-président vingt-quinze ans aujourd’hui. (Le Monde du 11 avril.) sauniermemoire@gmail.com www.fondation-ages.org/
24 | l'époque 0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

PETITE REINE

La revanche du vélo d’appartement


Catherine Rollot
Dépoussiéré, exhumé d’un placard, le vieil
D
ans un coin du garage,
silhouette dégingandée
aux bras coudés, recou-
vert pudiquement d’une
bâche autant pour lui évi-
ter la poussière que pour
engin à pédales que plus personne ne
le soustraire aux regards, il avait sauvé sa
roue d’inertie jusqu’à un éventuel démé-
nagement ou une hypothétique séance
voulait voir sort de sa retraite pour permettre
à ses heureux propriétaires confinés
de tri. D’autres, devenus valet de cham-
bre ou étendoir de fortune, s’étaient fait
oublier dans le capharnaüm domesti-
que. Nombreux étaient ceux qui ronron-

de se dépenser sans quitter la maison


naient, ne reprenant du service que de
façon saisonnière et ponctuelle, installés
qui dans un coin du salon, qui dans un
dressing ou dans l’antre désormais
désert du petit dernier.
Trop lourd, trop vilain, pas assez
« fun », voilà que le bon vieux vélo
d’appartement se remet en selle. Flam-
bant neuf ou un brin rouillé, basique ou
équipé des dernières fonctionnalités, il Un spécimen
est devenu le Graal du confiné. Et son de la fin des
meilleur compagnon d’entre quatre années 1940.
murs. Que de regrets de l’avoir bazardé VERETT COLLECTION/

dans une phase minimaliste… De lui BRIDGEMAN IMAGES

avoir préféré l’abonnement à la salle


d’« indoor cycling », ces cours collectifs
où l’on brûle les calories en pédalant à
haute dose et en musique, sous la
houlette d’un coach survitaminé.
D’avoir négligé ses vertus cardio au pro-
fit du CrossFit, Pilates et autres cours de
yoga, plus à la mode. sité en retraite, qui a déposé une
« Je l’avais mis dans un coin de ma annonce sur Mesvoisins.fr, un réseau
chambre, pour le voir le moins possible. social de proximité : « Fermer les yeux en
C’était jamais le bon moment pour m’en pédalant, s’évader en roue libre, se déten-
servir », raconte Michèle, 60 ans, cadre dre, mais aussi pouvoir commencer un
dans un grand groupe en région pari- peu de rééducation musculaire après une
sienne, préférant le Pilates et les lon- chimiothérapie, en attendant de pouvoir
gueurs à la piscine. Mais depuis le début commencer les séances de kiné pré-
du confinement, l’elliptique (un équipe- vues… » Autant de raisons de rêver à une
ment qui fait travailler l’ensemble du échappée immobile, mais, pour l’heure,
corps), acheté il y a quatre ans et « comme aucun retour.
neuf », a repris du service : « Vingt minutes Près de Manosque (Alpes-de-
le matin et quarante le soir, il est devenu Haute-Provence), Inès, 49 ans, cherche,
mon indispensable du moment. » Et c’est elle aussi, vélo désespérément. Depuis
désormais dans son bureau, où, télétra- onze mois, cette fonctionnaire en invali-
vail oblige, elle passe aujourd’hui une dité a entamé une remise en forme dras-
bonne partie de sa journée, qu’il trône. tique qui lui a permis de soulager son
« Un endroit stratégique » qui permet à squelette et ses douleurs. « Privée de ses
Michèle d’enfourcher sa monture lors huit heures de sport hebdomadaires en
de nombreuses et parfois ennuyeuses salle », elle attend le coup de fil salvateur.
conférences téléphoniques, « à condition Pour l’instant, deux propositions seule-
de ne pas avoir à intervenir et de bien pen- ment : « Un vélo qui coûtait une fortune et
ser à couper le micro ». qui était trop loin pour être récupéré et un
« Achetée sur un coup de tête », autre qui devait avoir 1 000 ans. »
la petite reine immobile de Xavier n’a Sur la côte basque, Violette, elle,
jamais vraiment servi, reléguée dans dit avoir « horreur du vélo », lui préférant
un coin, à l’étage de la maison angevine. la marche et le rameur. Lors d’une séance
Le père de famille, commercial dans de tri dans son garage, elle a retrouvé une
l’agroalimentaire, se félicite aujourd’hui version vintage du vélo d’appartement,
« d’avoir eu la flemme de [s’]en débarras- partement électrique auto-alimenté, soit 2,5 fois plus que la moyenne journa- un spécimen donné par un cousin et
ser ». Depuis une semaine, « ce truc en- best-seller du moment, est en rupture de lière avant confinement sur les mots-clés « Vingt minutes oublié depuis longtemps. Ancien mais
combrant et affreux » fait le bonheur stock depuis plusieurs semaines. Avec le comme musculation, “home trainer”, vélo en état de marche, proposé à petit prix
sportif de toute la famille. Dans les confinement, plus aucune bécane n’est d’appartement ou elliptique, tapis, hal- le matin, (30 euros) sur Leboncoin, l’équipement
Hauts-de-Seine, Séverine Grosjean se ré- disponible en ligne et les délais de tère. Seuls les jeux vidéo ont fait mieux à fera peut-être un heureux. « Tout le
jouit d’avoir passé commande avant « le réapprovisionnement comme de livrai- la même période, avec leurs 55 000 re- quarante monde a du temps en ce moment, pour
grand rush ». Sportive régulière, adepte son « sont susceptibles d’être allongés de cherches quotidiennes. » faire du rangement mais aussi pour
des sorties vélo en plein air au sein d’un dix à quinze jours », fait savoir une porte- Chercher une bécane, la trouver, le soir, c’est regarder les annonces, argumente la
club amateur, la quadragénaire, cadre parole de l’entreprise. peut-être, mais comment la récupérer ? Biarrote, en plein jardinage. Je ne suis pas
dans le domaine des ressources humai- Sur Leboncoin, dès le dimanche Les possibilités sont bridées par l’inter- devenu mon pressée pour le vendre. On peut toujours
nes, « a été livrée juste à temps ». 15 mars, les recherches autour des équi- diction de se déplacer loin du domicile. s’écrire et se téléphoner, cela occupe, et
Heureux propriétaires ! Désespé- pements pour faire du sport à la maison Trouver la perle rare, dans un rayon indispensable » peut-être qu’on aboutira, maintenant ou
rés acquéreurs en recherche ! Neuf ou ont explosé, confirme un responsable proche de son appartement de Créteil quand le cours de la vie reprendra. » Un
Michèle
d’occasion, l’équipement statique se fait du site de petites annonces. « Nous avons (Val-de-Marne), tel est l’espoir de Fran- état d’esprit en roue libre plutôt que la
cadre en Ile-de-France
rarissime. Chez Decathlon, le vélo d’ap- enregistré 21 000 recherches par jour, çoise Moncomble, professeur d’univer- tête dans le guidon.

I N I T I AT I V E

Cycles de solidarité « pour l’hosto »


E
tudiant en quatrième année de témoigne la prêteuse. Un « document En quelques jours, avec l’aide de vement se déplacer. Les opérateurs de le parc de Vélhop, service de location de
médecine, Charles Jouars travaille d’emprunt », trouvé sur Internet, prévoit la Fédération des usagers de la bicyclette vélos en libre-service peuvent en témoi- longue durée, a été mis à la disposition
dans un service de réanimation que Charles rendra son vélo à Morgane (FUB), qui rassemble plus de 300 asso- gner. Alors que l’usage des Vélib’ (Paris), des soignants, et des « cargos », vélos do-
parisien, à environ 5 kilomètres de chez « à la fin du confinement ». L’étudiant, qui ciations locales, Mme Gouze a réussi à Vélo’v (Lyon), Bicloo (Nantes) ou VéloCité tés d’un baquet, sont proposés aux com-
lui. Jusqu’au 24 mars, il empruntait le a aussi récupéré l’antivol et le casque de mobiliser un assureur, la MAIF, une (Besançon) a fortement baissé depuis la merçants qui effectuent des livraisons.
métro pour se rendre à l’hôpital, mais la cycliste, est satisfait. « Cela me permet société de réparation de vélos à domicile, mi-mars, les bornes situées aux abords Le vélo est « plus sûr que les trans-
« depuis le début du confinement, la de gagner du temps et me dégourdir un Cyclofix, une agence de communication, des hôpitaux – Edouard-Herriot à Lyon, ports en commun ou même que le taxi »,
fréquence des transports en commun a peu les jambes », assure-t-il, en précisant Spark, des avocats ou encore des élus, La Timone à Marseille ou Saint-Antoine reprend Mme Gouze : pas de barre métalli-
diminué », constate-t-il. Plusieurs de ses qu’un emplacement est réservé pour sta- comme Ariel Weil, maire (PS) du 4e arron- à Paris – demeurent très fréquentées. A que à tenir, pas de portière à ouvrir, pas de
amis lui signalent alors l’existence tionner les vélos à l’intérieur de l’hôpital. dissement de Paris, qui a facilité les mi- Paris, « les stations proches des hôpitaux chauffeur avec qui échanger des banalités
d’une page Facebook intitulée « Des L’initiative « Des vélos pour ses en relation et prêté ses deux vélos. comptent pour 20 % du trafic de Vélib’», et des postillons. L’usage de la bicyclette
vélos pour l’hosto ». l’hosto » a germé dès la première semaine Un site a été mis en ligne, qui encadre précise Smovengo. comme moyen de déplacement est auto-
En quelques clics, il contacte Mor- de confinement, dans l’esprit de Nina juridiquement le prêt, tout en rappelant A Lyon, Nantes, Toulouse ou risé, comme l’a rappelé Elisabeth Borne,
gane Clément, disposée à prêter son vélo Gouze, qui se définit comme « cycliste les gestes barrières à qui serait encore encore Besançon, les opérateurs de vélos ministre de la transition écologique et
à un soignant qui en aurait besoin. L’af- parisienne » et a longtemps travaillé dans susceptible de les ignorer. « Le site est ré- en libre-service ont rapidement proposé solidaire, dans une vidéo publiée le
faire se conclut rapidement, d’autant la communication. « J’ai vu passer sur Ins- servé aux soignants, mais rien n’interdit à la gratuité de l’abonnement pour le 27 mars. Enfin, Charles Jouars, l’étudiant
que les deux protagonistes habitent le tagram la demande d’un anesthésiste qui d’autres secteurs d’activité essentiels de personnel soignant « au sens large ». Au en médecine qui traverse Paris tous les
même quartier, dans le 15e arrondisse- voulait acheter un vélo pour ses trajets copier le concept », indique Nina Gouze. 9 avril, 1 472 personnes avaient bénéficié jours, nous donne quelques nouvelles du
ment de Paris. « Je venais d’acheter ce vélo quotidiens. Or, des vélos disponibles, en ce En ces temps de confinement, la de cette offre, dont près de la moitié à dehors : « Le trafic automobile est réduit, ce
léger afin de préparer un triathlon. Mais moment, il y en a énormément, confinés bicyclette demeure un mode de trans- Lyon. Vélib’, à Paris, et Véligo, pour l’Ile- qui est rassurant pour les cyclistes. »
je reprendrai l’entraînement plus tard », avec leur propriétaire », raconte-t-elle. port prisé par ceux qui doivent impérati- de-France, se sont alignés. A Strasbourg, Olivier Razemon
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 l'époque | 25

PARENTOLOGIE
TÉMOIGNAGE

Journal d’un parent confiné, semaine IV.


Alors que l’éducation nationale prône le travail
pendant les congés de Pâques, Nicolas Santolaria
et ses fils revendiquent le droit au farniente

Trois semaines Devoir de vacance


à se raconter
nos vies.
Nos envies.
Nos corps »
Ils racontent leurs
amours confinées.
Cette semaine,
A., 39 ans,
XAVIER LISSILLOUR
directrice
d’une agence

E
de communication de reportage. Il est là, il fait ses duplex, il me parle, il n France, pour faire face à la En tant qu’enseignant intéri-
à Paris me regarde dans les yeux. Je pense à lui tout le temps. pandémie, on n’a pas de stock maire, j’aspire moi aussi à souffler. En
Mon corps se remet à parler. Je retrouve des sensa- de masques, mais on a des plus de la continuité pédagogique, mes
tions oubliées. Je sors tout juste d’un parcours aride idées. Le 31 mars, sur l’an- enfants et moi avons eu récemment
de PMA [procréation médicalement assistée] d’un an tenne de CNews, le ministre beaucoup de défis à relever, au premier
et demi au cours duquel j’ai appris que j’étais stérile. de l’éducation nationale, Jean- rang desquels la gestion de la promis-
D’examens médicaux contraignants en tentatives Michel Blanquer, faisait la démonstra- cuité. Or, de manière insidieuse, les « va-
d’inséminations ratées, d’espoirs à faire un bébé tion de cette incroyable créativité en cances apprenantes » laissent planer
toute seule en échecs à répétition, je m’étais oubliée. annonçant le lancement de l’opération l’idée que les semaines de confinement
Détachée et volontairement éloignée des hommes. « vacances apprenantes ». Kézako ?, se n’auront finalement donné lieu qu’à une

C’
Je n’étais qu’un soldat, appliquée à sa tâche. demande l’élève, déjà en train d’imaginer forme de « travail glandouillant », un
Je décide de me confiner ce vendredi 13 mars des scénarios de farniente pour la quin- temps scolaire mal rentabilisé et qu’il
au soir. Les protocoles médicaux sont à l’arrêt, zaine de Pâques ? « Cela signifie que les faut rattraper. Contrairement à ce que
m’obligeant à freiner brusquement, à me mettre en professeurs peuvent donner des devoirs semble supposer le ministre, pour
vacances de ce qui était devenu le combat de ma vie. avant le début des vacances, pour que les s’adapter à cette situation d’exception, les
Il est arrivé à ce moment-là, en même temps que le enfants puissent travailler, de façon mo- élèves n’ont pas chômé, le corps ensei-
confinement. Ou le confinement me l’a amené, je dérée d’ailleurs, parce qu’on a vu que les gnant non plus : il a fallu fournir des
ne sais pas. Sans m’y attendre, sans le vouloir, j’ai premières semaines ont parfois été très supports de cours, corriger les devoirs à
pris une claque en aller-retour, un réveil de désir, intenses », précisait le ministre dans la distance, prendre des nouvelles de tous,
était le 25 février. L’épidémie n’était alors pas encore une soif d’amusement. matinale de la chaîne d’information. maintenir la cohésion de la classe, bref,
une pandémie et notre quotidien pas encore empê- A l’issue d’une sieste confinée, nos messa- Voilà une étrange conception du s’employer sans compter… Chaque ven-
ché. Ce soir-là, devant ma télévision, un visage, une ges reprennent. Ils ont pris une autre tournure. repos. Rappelons tout d’abord que le dredi, l’enseignante de mon plus jeune
voix qui m’arrêtent. Il est là, face caméra, en repor- Comme si ces derniers jours à s’éviter pudiquement terme « vacances » vient du verbe latin fils retournait ainsi dans la salle de classe
tage quelque part dans la région Grand-Est, là où nous autorisaient maintenant à se le dire sans dé- vacare, qui signifie « être libre, inoc- pour réaliser une petite vidéo et montrer
tout commence à s’accélérer pour la France, et déjà tour : « je te veux ». Un échange interminable, qui ne cupé ». Il semble donc bien mal se aux enfants que rien n’avait changé, que
mon esprit s’emballe. s’arrêtera plus. Des messages en rafale, des shoots marier avec l’adjectif leurs prénoms étaient
Qui es-tu ? de vie, le feu dans le ventre, le sourire aux lèvres, j’ai verbal « apprenant » toujours au tableau,
Je le cherche sur les réseaux sociaux. Nous, un moral d’acier et l’insoumise en moi m’encou- qui, lui, évoque un « Les les jouets à leur place.
les filles, quand on cherche, on trouve. On peut y rage à l’idée de braver toutes les interdictions gou- cerveau en train de se Un petit geste im-
passer des heures, des nuits, à chercher, à chercher
quoi au juste, et pour quoi faire ? On ne sait même
vernementales pour le rencontrer. « De toute façon
on va tous mourir. »
remplir. Les spécialis-
tes de rhétorique ap-
vacances, mense, que rien ni
personne ne l’obli-
plus, mais on mène l’enquête. Scrupuleusement. Je nettoie mon appartement, je lessive les pellent cela un oxy- c’est les geait à faire.
Minutieusement. Je cherche. En une heure je sais murs, je change les draps, je sais que, bientôt, il sera more, soit une figure Au lieu de sa-
tout de lui. Nom, prénom, date et lieu de naissance, là. Je me fais des masques, je fais des abdos-fessiers, de style qui consiste à vacances ! luer la bonne volonté
adresse, parcours scolaire, fratrie, origine, drames je me fais belle, je sais que, bientôt, il sera là. J’ai cru rapprocher deux ter- de chacun, le minis-
familiaux. Une vraie psychopathe. que c’était la distanciation sociale qui nous empê- mes que tout semble Pourquoi tère a choisi d’obscur-
Ça y est, je recommence. S’il me reste un chait de nous voir. Pas moins d’un mètre. Ça va être opposer. Comme cir le début des vacan-
soupçon de lucidité, je sais parfaitement où cela me compliqué. Je n’envisage même pas de ne pas l’em- cette fameuse « obs- est-ce qu’il ces de Pâques (pour la
mène, mais c’est déjà trop tard. En une seconde, la brasser sur la bouche au moment même où je lui cure clarté », évoquée zone C) avec un af-
raison a fait place à l’émoi. Eternellement fleur ouvrirai ma porte. J’ai quand même prévu de véri- dans Le Cid, de Cor- veut qu’on freux concept marke-
bleue, je rêve d’une relation amoureuse qui n’existe fier sa température. Il fait de moi une kamikaze dro- neille. Lorsque l’on a ting aux allures de
pas. J’ai déjà laissé mon numéro au dos des addi- guée aux sensations fortes. affaire à un poète, travaille, gros nuage. Directe-
tions dans les bars, j’ai pris des avions et des trains Les jours ont passé. Trois semaines de ten- cette figure de style ment importée de
pour rejoindre des amants que j’aimais plus que sion sexuelle. Trois semaines à se raconter nos vies. peut exprimer toute le ministre ? » l’univers de l’entre-
moi, j’attends un homme qui prendra soin de moi, Nos envies. Nos corps. J’ai appris beaucoup de lui. Il a la subtilité d’une prise, la notion d’« or-
mais je n’en laisse aucun s’approcher. L’idée d’un pris toute la place. Et il y en avait à revendre au cœur pensée paradoxale, complexe. Malheu- ganisation apprenante », qui désigne une
quotidien à deux m’est vulgaire, mais l’intimité est de cet isolement. Plus de diversion possible, j’étais reusement, s’appliquant au domaine structure s’adaptant sans cesse aux évo-
mon moteur. tout à lui, et, à travers lui, j’étais tout à moi. Sans m’en de l’action publique, l’oxymore a plu- lutions de son écosystème, évoque une
J’hésite une seconde à peine, et voilà je lui rendre compte, je me suis attachée. Fort. tôt tendance à relever de l’injonction sorte de nietzschéisme managérial où
écris. Je parle avec cet homme que je ne connais pas. C’était lundi 6 avril. Après vingt et un jours à contradictoire, du nœud au cerveau, de tout ce qui ne nous tue pas est censé
Mon cœur s’emballe. Je cherche bien. Je zoome sur rester chez moi, mon imaginaire tout tourné vers lui, la clarté obscure. nous rendre plus fort. Comprendre : l’en-
la capture d’écran de ma télévision, je scrute les sans crier gare, la réalité a repris ses droits. Son enga- Comme le souligne Bertrand Mé- seignement doit être accommodé à la
moindres détails. Il est mon genre. Grand. Doux. gement envers sa compagne, peut-être sa peur, peut- heust, dans son livre La Politique de l’oxy- sauce start-up. Car derrière les appels in-
Baraqué. A l’aise. Ce qu’il m’inspire de force tran- être sa culpabilité, je ne le saurai pas. Il avait décidé more (La Découverte, 2014), plus on pro- vitant les enseignants volontaires à faire
quille. Il m’attire follement. de casser son jouet, c’est-à-dire moi. Il disparaissait duit d’oxymores et plus les gens sont du soutien scolaire, ce qui se joue ici est
Les premiers échanges sont timides mais brutalement de ma zone confinée. Il m’a dit au revoir désorientés et inaptes à penser. Lorsque d’un autre ordre : la remise en cause du
sous tension. Chacun de nous deux sait de quoi il re- d’un « Je t’embrasse. Tendrement » qui m’a fait pleu- j’ai évoqué les « vacances apprenantes » temps légitime de repos.
tourne, mais aucun de nous deux n’ose le dire. Et rer. Rien n’avait été tendre jusque-là. La tendresse en avec mon fils aîné, il m’a fait une réponse Les désirs du ministre n’ont pas
puis, au bout de quelques jours à vivre au rythme de échec et mat. Je ne suis pas en colère. Je ne peux lui tautologique digne du film L’aventure, tardé à produire leurs effets sur notre
ses messages, mon enquête s’effondre. Il m’annonce en vouloir de rien. Je suis tombée amoureuse d’un c’est l’aventure : « Les vacances, c’est les va- petite cellule familiale puisque nous
qu’il a quelqu’un dans sa vie. Mon moral en prend un homme ou d’un mirage. Je lui dois de m’avoir cances ! Pourquoi est-ce qu’il veut qu’on avons reçu, au début des congés, une
coup. Je parle (façon de dire, tous nos échanges sont redonné la conscience de mes désirs et de mes rêves, travaille, le ministre ? Moi, je suis pour des liste de devoirs et une incitation à lever
restés écrits) depuis une semaine avec un homme au fond de cette épreuve du confinement. vacances reposantes. » Une partie (qu’on le pied, bref, un message profondé-
que je n’ai jamais vu, que je ne connais pas, et le fait Je ne le connais pas, mais je connais par imagine large) du corps enseignant sem- ment contradictoire. Un peu à l’image
de le savoir amoureux me porte le coup de grâce. Nos cœur ses mains qui ne m’auront jamais touchée. Je ble se retrouver dans cette analyse : « Les des cahiers de vacances que l’on trimba-
échanges s’arrêtent quelque temps. l’ai aimé comme il m’a quittée. Entre ces quatre enfants ne sont pas des machines appre- lait d’un lieu de villégiature estivale à
Je me noie dans le travail. Nous ne sommes murs que je n’ai plus la force de lessiver, ma peine nantes. Ils vivent une situation inédite. un autre sans jamais les ouvrir, mais en
pas encore à l’arrêt, je suis sauvée. A 39 ans, Parisienne est lourde, j’ai pris perpétuité. Confinés chez eux, privés de leurs amis, se disant qu’on aurait dû, cette nouvelle
célibataire et accomplie, mon agence de communica- Propos recueillis par Eric Collier abreuvés d’informations anxiogènes… pédagogie supplicielle ne donnera lieu
tion ne connaît pas la crise, je marche vite sans croiser Qu’on leur foute la paix pendant quinze (soyons lucides) qu’à des progrès très
le regard des autres, téléphone vissé à l’oreille, je cours jours ! », écrivait sur Twitter Caroline, pro- marginaux en termes de maîtrise de
après mes e-mails, j’ai la satisfaction du travail bien fesseure des écoles. l’imparfait. Elle fonctionnera plutôt
fait. Ma vie amoureuse est en désordre, mais je conti- comme une culpabilité lancinante, un
nue à m’occuper de mes clients plutôt que de moi. fil à la patte. Mais aura eu au moins une
Je le guette devant ma télévision, condamnée vertu : souligner notre incapacité chro-
à scotcher, cernée, devant un programme qui m’est nique, durant le confinement comme le
devenu anxiogène. Je le retrouve sur d’autres lieux reste du temps, à être vacants. Capital à
faire fructifier, nous devons nous rem-
Malgré la distanciation sociale, vous avez vécu plir de séries formidables, de recettes
une histoire d’amour confinée, concrétisée ou restée extraordinaires, de livres éblouissants.
à l’état de fantasme. Racontez-la-nous à cette Apprenants ? Plutôt boulimiques, inca-
adresse : saimercommeonseconfine@lemonde.fr pables de saisir tout ce que la fréquenta-
tion du vide aurait à nous enseigner.
26 | coronavirus 0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

Visio-boulot-dodo…
les hauts et les bas
du confinement
NOS VIES CONFINÉES Depuis le début de cette période
exceptionnelle, les lecteurs du « Monde.fr » témoignent de
leur quotidien. Ils décrivent, après la sidération, une nouvelle
forme de normalité, avec ses doutes et ses petits bonheurs

Les problématiques de garde ont aussi tou-


ché tous les parents qui continuaient de tra-
vailler, alors que certaines crèches fer-
maient ou que les enfants de soignants de-
venaient prioritaires dans les établisse-
ments scolaires, ce que personne ne
remettait en question. Une myriade de puzz-
les logistiques : de « La nounou de mon en-
fant refuse de la garder pour cause de corona-
virus, je ne peux pas faire de télétravail », jus-
RÉCIT qu’à « Est-ce que mon employeur peut m’im-
poser le télétravail alors que je dois garder ma
fille de 2 ans ? Je lui ai dit qu’il me mette en ar-

C
royez-en l’avis d’un profession- rêt et que je travaillerai comme je peux ven-
nel : « Sous-marinier, je ressens dredi, et aujourd’hui, il me l’impose ».
le confinement différemment Une fois les problèmes les plus urgents ré-
de nos périodes d’isolement en glés, restait, et reste toujours, l’épineuse
mission. Le secret est de trouver question des occupations, surtout avec les trois à quatre heures par jour, et nous sommes à deux maisons d’écart ». Et puis les hostiles,
une routine, manger aux mê- plus petits. Dans les premières heures, on « CETTE SITUATION déjà très fiers de ça… Mais voilà que le patron grincheux ou mal entourés, qui rappellent
mes horaires et faire de l’exercice. Il ne faut
plus compter en jours, cela donne la sensation
avait pris de bonnes résolutions sur le temps
d’écran, bien sûr. Elles ont fait long feu. « J’ai
INTERROGE de la maman lui dit : “Tout le monde arrive à
travailler avec ses enfants, tu pourrais t’y re-
que « certaines personnes ont des voisins du
bas addicts à la techno, et des voisines du haut
du temps s’écoulant encore plus lentement. mis ma fille devant des dessins animés toute la CHEZ MOI mettre aussi !”Comment lui faire comprendre amatrices de karaoké Céline Dion. S’il vous
Soyez forts, il faut sprinter sur la distance d’un journée pendant les deux premières semaines en restant constructif que c’est MORT ! » plaît, pendant que vous remplissez votre vide,
marathon ! » Nous sommes au jour 21, par- de confinement. Pas d’autre choix, car pour LA RELATION QUE Plus autonomes, pas toujours plus conci- pensez que vous êtes peut-être aussi en train
don, lundi 6 avril, et dans le « live » du rester concentrée dans mon travail, je devais liants, les ados de tous les âges sont aussi de ruiner l’espace vital de quelqu’un qui a be-
Monde.fr consacré à nos vies confinées, cela avoir la paix ! », écrit une lectrice, qui a re- J’ENTRETIENS AVEC une source permanente de remise en ques- soin de se concentrer pour travailler », pro-
fait bien longtemps que les questions sur la gretté ce choix tactique à la troisième se- MON APPARENCE. tion. Dans les huis clos familiaux provoqués teste un habitant d’une grande ville qu’on
manière de s’adapter à la « nouvelle norma- maine. « Les premiers mots de ma fille au ré- par le confinement, on trouve des tantes imagine mal entouré. « Le silence est une den-
lité » ont remplacé celles des premiers jours, veil étaient “maman, dessin animé s’il te AUTANT DIRE aux prises avec des neveux « qui vivent leur rée précieuse, protectrice et féconde ! »
sur les commerces et les moyens de trans- plaît”, et dès lors que je disais NON, les pleurs crise à grands coups de trémolos en criti-
port qui restent ouverts. commençaient… mais s’arrêtaient assez rapi- QU’EN CE MOMENT quant leur mère », des parents à bout, des « LE TÉLÉTRAVIL EMPÊCHE DE TRAVAILLER »
Il y a trois semaines, c’était la sidération qui
primait. Avec forces points d’exclamation et
dement après… Je garde donc espoir. »
La délicate gestion du partage du temps
JE NE ME SENS PAS chocs générationnels. Un peu de mauvaise
foi de part et d’autre aussi, comme pour ces
Car, malgré tous les bouleversements de
cette période étrange, il faut bien télétra-
quelques jurons, des internautes nous consacré aux activités éducatives et aux AU SUMMUM adultes qui découvrent que, « pour mes ne- vailler, pour celles et ceux qui ont la chance
interpellaient, certains étaient paniqués : loisirs occupe l’esprit de tous les parents. veux ados, être “végan” ne signifie pas goût d’avoir un métier qui le permet. En visiocon-
« Putain les gars c’est chaud ! Je ne sais pas là, « L’après-midi, ni mon mari ni moi n’avons le DE MON POTENTIEL pour les légumes ou les fruits, mais seulement férence, le plus souvent. Zoom, Skype, Teams,
avant la déclaration de Macron, j’ai eu un sur-
saut d’adrénaline !!!! J’ai peur mais je suis tout
temps de suivre le travail de notre plus jeune
enfant. Il regarde donc des vidéos éducatives
ÉROTIQUE » féculents sans viande et autres sucreries de
toutes sortes ». Et ces situations tendues
Hangouts et Houseparty ont fait une entrée
fracassante dans les vies confinées de mil-
excité c’est chaud ! Genre on va rentrer en ou joue sur l’ordinateur. Je culpabilise et qu’on devine au détour d’une question à lions de Français qui n’avaient jamais pensé à
guerre ou quoi !!!!! » m’énerve alors qu’il n’y est pour rien », s’agace l’apparence innocente, comme celle de cet utiliser ces logiciels de visioconférence aupa-
C’était il y a un siècle. Depuis, nous en som- une mère ; on râle, un peu ou beaucoup, anonyme qui se demande : « Comment cela ravant ; ils sont devenus la ligne de vie des
mes arrivés, collectivement et somme toute contre le diktat du parent parfait, à qui on se passe-t-il si un enfant seul est arrêté dehors personnes isolées, coincées seules chez elles
très vite, à l’acceptation. Parmi les plus de fait croire qu’il faut « toujours trouver une sans attestation ? », et cherche à savoir si et qui regretteraient presque de n’avoir per-
cent mille questions reçues dans les diffé- activité superéducative pour occuper les en- l’amende est envoyée aux parents. sonne avec qui s’engueuler.
rents « live » du Monde ces trois dernières se- fants intelligemment… Remplir le temps long « Un conseil à ceux qui vivent tout seuls,
maines, d’innombrables portaient sur les des week-ends… Mais les nouveaux centres VIEUX FILMS ET CONCERTS DE VOISINS mais qui vaut aussi pour tout le monde »,
modalités pratiques de « nos vies confi- d’intérêt ne germent pas soudainement, pour Les plus jeunes ne sont pas les seuls à nous écrit une lectrice qui a passé son anni-
nées ». Révélant au passage nos préoccupa- eux comme pour moi ! » chercher à tromper leur ennui. Jeux vidéo, versaire en confinement à l’étranger et a
tions les plus importantes en période de Moins patients ou plus honnêtes, certains séries, films, jeux de société, livres : on es- connu une journée « animée comme ja-
crise, des plus instinctives – la famille, la parents racontent aussi comment la pression père que les films « annoncés au ciné sorti- mais » : « Appelez vos amis et votre famille sur
nourriture, les soins – aux plus intimes – la du confinement les amène parfois au bord ront sur les plates-formes en ligne », on WhatsApp/Facetime/Hangouts/Houseparty/
sexualité, la psychologie, le deuil. de la crise de nerf. « Mon fils a 21 mois, me sol- s’échange des recommandations de jeux ou etc. et surtout branchez les webcams ! Créez
licite tout le temps quand je suis seule avec lui, de séries. « Temps gris, devoirs finis et appel des groupes de conversation pour parler et ap-
QU’EST-CE QU’ON FAIT AVEC LES ENFANTS ? il dit “non” tout le temps, j’ai un sentiment du plaid » : pour ce lecteur, le confinement peler en groupe, faites passer les blagues pour
Mais, avant tout, ce sont les interrogations d’oppression… J’en ai marre d’écouter en bou- est le moment choisi pour imposer à sa pro- égayer les journées… Les gens autour de vous
sur les enfants qui ont formé le plus gros cle la chanson du petit Indien, de jouer 20 mil- géniture, avec un degré de consentement veulent des nouvelles de vous, et vous d’eux. »
bataillon des questions. D’abord parce que la liards de fois au même puzzle, de lire le même mutuel inconnu, un « ciné-club consacré aux Dans le monde du travail, les bilans de
France de la garde alternée a pris de plein livre… Je n’ai plus l’énergie ou l’envie d’inventer films de notre enfance » : au menu, on trouve cette ruée sur la « visio », comme on dit dé-
fouet l’annonce du confinement. Question de nouveaux jeux, de faire des parcours de mo- notamment E. T., Dark Crystal (1982), L’His- sormais, sont moins positifs. « En télétravail,
après question, des centaines, des milliers de tricité… Chapeau aux parents qui y arrivent ! » toire sans fin (1984), Les Goonies, Retour vers les visioconfs se suivent les unes après les
lecteurs nous ont demandé si les décrets im- Sans parler des héros incompris du quoti- le futur (1985), Willow (1988)… autres en alternance avec des paquets de
posaient des règles en matière de garde alter- dien, de ceux dont le témoignage force l’ad- Côté musique, deux clans s’affrontent : les mails. Chaque visio induit une tâche à faire,
née, si aller chercher ses enfants chez son ex- miration, comme ces parents de triplés de partisans du concert de voisinage à 20 heu- qu’il est impossible de mener dans l’emploi du
conjoint était un motif de déplacement vala- 21 mois qui expliquent avoir, « après trois se- res, dont Delphine, qui assure que ses voisins temps saturé ; ces tâches s’accumulent. Le té-
ble, s’il était possible de traverser la France maines de réglages et de remises en ques- « en redemandent et nous glissent des idées de létravail empêche de travailler ! », conclut,
pour que le petit dernier soit confiné avec le tion », trouvé « un équilibre qui semble conve- chansons dans la boîte aux lettres », tandis philosophe, un télétravailleur un peu aigri.
parent dont c’était le tour. nir à tout le monde. Le papa arrive à travailler que la voisine « sort son piano sur la terrasse, La routine visio-boulot-dodo guette, on la
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 coronavirus | 27

tration ? » Plus loin, un témoignage qui en ré- Français sont-ils obsédés par la bouffe, et y a t-il
sume tant d’autres : « Notre libido en prend un d’autres pays aussi obsédés que nous ? » On ne
petit coup durant le confinement. Alors qu’on sait pas, mais tout le monde ne s’est pas rué
se serait attendu à ce que l’ennui nous pousse sur le frigo et les gâteaux. A l’image d’Alex, qui
à le faire plus souvent, ce n’est pas le cas ! » « s’attendait à dévorer pendant le confine-
Le courrier du cœur se mue aussi en ré- ment », et qui, perplexe, se demande si c’est « la
flexions personnelles sur notre rapport au peur de grossir, de manquer ou le changement
corps. « Ce confinement interroge chez moi la de perspective par rapport à la nourriture » qui
relation que j’entretiens avec mon apparence. lui coupent finalement l’appétit.
Autant dire qu’en ce moment je ne me sens pas
au summum de mon potentiel érotique, et SEULS FACE À NOUS-MÊMES
pourtant j’apprécie de pouvoir laisser libre D’autres produits sont en rupture de stock,
cours à ma pilosité (je ne m’épile plus les aissel- faute de canaux d’approvisionnement, tels
les, ni le sexe – seules les jambes y ont échappé). les stupéfiants divers et variés. « Avec la fer-
Pensez-vous que cette période puisse être un meture des frontières, peut-on craindre une
terreau fertile pour enfin s’accepter telle qu’on pénurie de cannabis, ainsi qu’une explosion
est, sans vouloir répondre aux diktats ? J’espère des prix ? » ou – plus direct – « Y’a moyen de se
secrètement pouvoir afficher fièrement mon faire livrer du cannabis à domicile ? J’pète un
corps avec ses copains poilus lors de futurs plomb, là », les questions sur la drogue re-
corps-à-corps… » Comme si cette crise ne re- viennent régulièrement. Des consomma-
mettait pas en cause que notre modèle écono- teurs optimistes voient dans la crise actuelle
mique, social ou environnemental, mais fai- un espoir que soit adoptée « une législation
sait naître d’autres envies de changement. plus souple sur le cannabis », considérant la
Et parce que beaucoup de gens sont confi- crise économique qui s’annonce et « les recet-
nés seuls, témoignages, questions et deman- tes fiscales que cela peut engendrer ».
des de conseils sur la masturbation sont de la Une autre drogue, bien légale, elle, et tou-
partie. « Avez-vous des propositions d’innova- jours accessible dans les magasins, préoccupe
tion pour pimenter un peu la masturbation, beaucoup nos lecteurs. « J’accuse une légère
seul plaisir charnel qu’il reste aux confinés so- augmentation de ma consommation d’alcool
litaires ? » Jusqu’à ce cri du corps… ou du depuis le confinement », constate pudique-
cœur d’un lecteur. « En cette période, je re- ment un internaute, loin d’être isolé. Côté
doute l’excès de masturbation… » verre à moitié plein, on se félicite de ne pas
être « au Groenland, qui a interdit la vente d’al-
MANGER : UNE BOUÉE DE SAUVETAGE cool : je suis bien contente de vivre dans un pays
Avant la ruée sur les masques, la course aux qui considère les cavistes comme des commer-
AMÉLIE FONTAINE pâtes ! Le confinement n’était pas encore an- ces essentiels ! ». Côté verre à moitié vide, toute
noncé officiellement que le premier symbole addiction entraîne des problèmes, comme le
alimentaire de la crise due au coronavirus constate ce lecteur aux prises avec « un stock
avait pris la forme d’un paquet de nouilles, assez important de canettes de bières vides ».
objet de toutes les convoitises partout en « Puis-je sortir pour aller les jeter dans le conte-
France avec les rouleaux de papier-toilette. Il neur ou suis-je condamné à les voir envahir
a été depuis rejoint par le paquet de farine, mon appartement jusqu’à la fin du confine-
denrée rare et raflée par celles et ceux qui sui- ment ? », demande-t-il.
vent les recettes de pain et de gâteaux pu- Derrière les blagues, récurrentes dans les
brise comme on peut, telle cette lectrice qui graphique pour conjurer celui du Covid-19. bliées chaque jour sur la Toile. « Merci de de- questions qui nous parviennent, nombreux
recommande, après l’avoir testée, la « tenue En réalité, juste un petit pic hormonal. La réa- « J’ADORE mander à vos lecteurs d’arrêter de stocker dix sont les témoignages de personnes souffrant
inversée, c’est-à-dire le pull enfilé dans mes
jambes et mon jogging enfilé sur ma tête. L’ef-
lité, c’est la promiscuité avec les enfants, la sé-
paration d’avec l’être aimé, la libido plombée
CE CONFINEMENT, sachets de farine à la maison et de faire des
crêpes et des gâteaux, j’ai besoin de faire mes
de troubles psychologiques et isolées par le
confinement. « Il y a plein de gens autour de
fet est garanti, je vous recommande d’essayer par l’angoisse du virus ou le télétravail. Pour JE PRENDS propres pâtes », nous admoneste-t-on. Cer- moi qui ne veulent que mon bien, constate un
pour vos rendez-vous en visioconférence. » d’autres, la promesse d’une relation numéri- tains se sentent « un peu responsables » de la lecteur, mais je sens la déprime me gagner, cha-
Sans aller jusqu’à ces extrémités, on décou- que à distance érotisée à coups de sextos et LE TEMPS DE VIVRE, pénurie, parce qu’ils mangent « des crêpes à que petit geste hors de mes habitudes me con-
vre, à distance, des faces cachées de ses collè- vidéos chaudes. « J’ai eu la bonne idée de l’apéro » désormais, mais cette passion re- trarie et je vis ça comme une agression violente.
gues, comme ce « client, habituellement en m’inscrire sur Tinder le 18 mars !, nous dit une JE DIMINUE trouvée pour la cuisine leur laisse entrevoir Que faire avant que je ne commette l’irrépara-
chemise pendant les réunions », qui « vit sa lectrice. Je tchate donc, j’ai fait de belles ren- PROGRESSIVEMENT un « nouvel âge d’or de la pâtisserie ». ble ? » Un lecteur souffrant d’autisme constate
meilleure vie de confinement et fait des visio- contres, une en particulier, mais la frustration La vraie angoisse, celle qui noue l’estomac qu’il a « de plus en plus de mal a [se] gérer dans
conférences en sweat à capuche, cigarette de ne pouvoir prendre ce premier verre ensem- MES de nombre de lecteurs est celle des repas. la vie quotidienne pendant le confinement. Les
électronique à la bouche ! » ble est très forte. Nous échangeons sans cesse Seul ou à deux, à quatre ou à huit, sans l’ap- personnes qui m’aident dans le cadre de mon
Indispensables, les « visios » ne suffisent avec ma correspondante et nous rapprochant, ANTIDÉPRESSEURS, pui des cantines scolaires, des restaurants autisme sont elles aussi confinées et je suis tout
pas toujours à rompre l’isolement. « Moi, l’ef-
fondrement, c’était jeudi dernier, raconte une
sans bouger, partageons depuis quelques
jours des séances torrides par clavier inter-
TELLEMENT d’entreprise ou des déjeuners d’affaires, il
faut préparer des plats midi et soir, avec un
seul du coup ». Une lectrice, « patiente dans un
hôpital de jour psychiatrique, fermé jusqu’à
lectrice. Je suis confinée seule, et au bout de posé, et parfois une photo ou deux. Un lien in- JE ME SENS BIEN » appétit pas toujours au beau fixe. « La nourri- nouvel ordre », s’inquiète des conséquences du
dix jours, malgré d’innombrables Skype, Face- time se crée et cette sexualité interactive s’ex- ture devient un problème car plus d’appétit, je confinement sur les patients qu’elle y croisait ;
time et autres confrontations numériques, j’ai prime avec intensité et sans tabou. Les messa- m’oblige à cuisiner une fois par jour avec mon un lecteur s’interroge sur le nombre de
senti physiquement l’absence d’êtres humains ges très libérés le sont-ils grâce à la distance mari, je prends le temps de cuisiner pour per- « morts indirectes de type suicide, dépression
autour de moi… J’ai pleuré toute la journée. justement ? Ce lien est-il virtuel malgré tout ? » dre le temps. On fait un seul repas par jour liée à une perte de travail, de logement, de sépa-
Mais du coup, je me suis organisée pour faire L’intime s’est invité en force sur la « une » mais qui s’éternise, on refait le monde… avec ration » provoquée par le confinement, et le
des rendez-vous avec des voisins dans le du site du Monde, sans tabou ni gêne. Les té- un bon verre de vin rouge. » ratio entre « les “vies sauvées à l’hôpital” et les
jardin de notre immeuble, avec toutes les pré- Parfois, le casse-tête culinaire vire au psy- “vies détruites par le confinement” ».
cautions nécessaires, bien entendu ! Et je bois chodrame familial. « Après trois semaines en- Tout n’est pas noir pour autant, y compris
le thé avec ma voisine, moi assise dans le cou- semble, parents et trois enfants de 3 à 8 ans, les pour certains qui étaient en souffrance psy-
loir, elle dans son entrée, une chaise pour po- enfants ne supportent plus le temps du repas chologique avant. « Personnellement, j’adore
ser le plateau entre nous. Je crois qu’il ne faut avec leurs parents, en particulier notre fille de ce confinement, je prends le temps de vivre, je
pas qu’on oublie qu’on a besoin de chaleur 8 ans. Faut-il limiter ce moment familial à une diminue progressivement mes antidépres-
humaine en vrai, et pas seulement numéri- ou deux fois par semaine pour éviter que les seurs tellement je me sens bien », constate, un
que… » Palliatif utile aux repas de famille et enfants vivent le repas comme un cauchemar, peu surprise, une lectrice qui semble décidée
aux apéros entre copains, les « skypéros » et et organiser en majorité des repas entre en- à voir le bon côté de la situation. « Plus de
soirées jeux sur Houseparty ne compensent fants d’une part et entre parents d’autre stress du tout », elle fait aussi « des économies
tout de même pas tous les types de contacts. part ? » Certains de nos lecteurs n’ont pas de forcées » et va « pouvoir rembourser en deux
« 2023, troisième année de confinement », recettes à partager, mais des bons plans pour mois la totalité de [ses] petits prêts à la con-
phosphore un internaute qu’on imagine un varier les plaisirs gustatifs et déconfiner les sommation ». Et, ajoute-t-elle, « on n’est plus
peu excité. « Google a-t-il créé des orgies papilles. « Histoire de rompre le quotidien, je emmerdés sans arrêt par les appels téléphoni-
virtuelles ? Ouverture des premiers clubs liber- propose de se faire un resto confiné. Je m’expli- ques pour l’isolation à un euro ». De façon sur-
tins en visioconférence ? Une âme confinée que. Marre de manger toujours la même chose prenante, ils sont nombreux, ces « confinés
depuis trois ans rêve-t-elle toujours de gali- moignages affluent quand notre spécialiste ou plus d’idées de repas. Faites un échange heureux » malgré les galères du quotidien et
pettes en pleine nature ? Allez, titillons nos des questions sexuelles, Maïa Mazaurette, avec vos voisins. Ils vous cuisinent un repas l’angoisse de « l’après ». La plupart d’entre eux
imaginations respectives. » vient dialoguer avec les internautes. « J’ai ren- surprise et vous faites de même pour eux. Cha- semblent obéir à la même philosophie, résu-
contré quelqu’un quelques semaines avant le cun mange chez soi, et il faut respecter les ges- mée par un internaute sous forme de liste de
L’AMOUR, SI LOIN, SI PROCHE confinement. Nous n’avons échangé que quel- tes barrières lors des livraisons des repas. » points à retenir, tel un mantra. « Première-
Dans cette vie confinée, il y a les fantasmes et ques baisers pieux autour de cafés et nous Recettes, bons plans, idées de menus… dans ment, en l’absence de fatigue, on n’est pas la
la réalité d’une vie sexuelle chamboulée. Les voilà bien frustrés de ne plus pouvoir nous voir l’actualité déprimante du moment, la nourri- même personne. Deuxièmement, le temps est
premiers jours, les communiqués triom- et aller plus loin… Nous ne nous connaissons ture est devenue une bouée de sauvetage – et précieux. Et, troisièmement, j’aime des gens et
phants des sites pornos laissaient à penser pas assez et sommes tous les deux un peu timi- parfois une bouée tout court – pour garder la des gens m’aiment. Restez chez vous. » p
que la France repliée sur elle-même s’échauf- des pour entamer une cybersexualité. Avez- tête hors de l’eau. De quoi interpeller ce lec- guillaume fraissard
fait sur Pornhub et consorts : le virus porno- vous d’autres conseils pour pallier cette frus- teur, manifestement rassasié. « Pourquoi les et damien leloup
28 |
IDÉES
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

LE CHEMIN DE CROIX DE LA ZONE EURO


L’accord auquel sont parvenus, jeudi 9 avril, les ministres des
finances de l’Union européenne prévoit 500 milliards d’euros d’aide
à l’économie, mais ne règle pas pour autant la question de la dette

Laurence Scialom et Baptiste Bridonneau


Percer le mur de la dette
La Banque centrale européenne doit annuler les pays que les marchés ne voulaient européenne du financement de la crise La solution est politiquement possible,
plus financer, est présenté comme la so- sanitaire et de ses conséquences écono- car la BCE est l’institution où la possibi-
une partie de la dette souveraine qu’elle va être lution alternative aux eurobonds. Le miques est mortifère pour la zone euro. lité qu’un gouvernement y oppose un
amenée à détenir, estiment les deux économistes MES peut lever des fonds sur les marchés Les négociations ont abouti à une ré- veto est la plus faible. Contrairement à
à des taux inférieurs à ceux auxquels les ponse minimale, à un replâtrage sans l’instauration de bons européens com-
pays les plus en difficulté s’endettent ; il ambition, qui permettra d’acheter du muns, qui exige l’unanimité, des annu-
peut ensuite réallouer ces fonds sous temps. lations de dette souveraine de la part de

L
e président de la République Mais, comble de l’infortune, la zone forme de crédits à taux très bas aux pays la BCE relèvent d’un arbitrage de poli-
affirme que, face à la pandémie euro connaît une difficulté addition- qui en ont besoin. Mais cette forme de Reconversion écologique tique monétaire pris à la majorité des
de Covid-19, « nous sommes en nelle : nous partageons une monnaie mutualisation est conditionnelle, et l’Ita- Mais au-delà de cette incurie politique deux tiers. Cela, dans un système de
guerre ». Logiquement, au len- commune sans dette publique fédérale. lie refuse tout ce qui, en contrepartie de l’Europe, il demeure que, quels que rotation des voix qui contraint parfois
demain de celle-ci, nous nous Ce qui implique que les marchés finan- d’un accès au MES, pourrait s’apparenter soient les types de dettes – émises par les gouverneurs des pays les plus réti-
retrouverons avec une dette de ciers pénalisent davantage les Etats déjà à une mise sous tutelle comme l’a les Etats, dette jointe sous forme d’euro- cents à n’être que des témoins du vote.
guerre, d’autant plus lourde que le les plus endettés. connue la Grèce lors de la crise de la zone bonds ou dette mutualisée avec condi- Ce ne serait pas la première fois que son
combat aura été long et d’autant plus D’où l’idée défendue par certains pays euro. L’accord survenu jeudi 9 avril entre tionnalité par le biais du MES –, tous ces Conseil des gouverneurs prendrait une
douloureuse que l’endettement public membres d’émettre des « coronabonds », les ministres européens des finances li- engagements se cumulent en un mur de décision sans consensus : les « opéra-
est déjà fort. Que nous dit l’histoire sur soit des emprunts émis et remboursés mite le recours au MES à seulement 2 % dettes qui au sortir de la crise agitera le tions monétaires sur titres » de 2012
le jour d’après ? en commun, afin d’empêcher la spécula- du PIB et aux seules dépenses de santé. spectre d’un remboursement et paraly- étaient passées outre l’assentiment de
Au lendemain de la seconde guerre tion sur la dette des Etats en difficulté, La fracture qui scinde l’Eurogroupe sur sera l’action publique. Jens Weidmann, président de la Bundes-
mondiale, l’Allemagne, la France et le un poison qui avait déjà failli faire écla- ces questions de mutualisation Or, si sauver à court terme des cen- bank. L’annonce de ce programme avait
Royaume-Uni se retrouvèrent plombés ter la zone euro lors de la crise des dettes taines de milliers de personnes du pourtant immédiatement calmé les
par des dettes publiques comprises entre souveraines de 2010-2012. Covid-19 est essentiel, investir pour marchés de dette souveraine et participé
200 % et 300 % de leur produit intérieur sauver notre maison commune et les à sauver la zone euro.
brut (PIB), à un moment où l’ardente « Cigales » et « fourmis » conditions de la vie humaine l’est au Aujourd’hui, face à la crise économique
nécessité était à la reconstruction. Ces A l’époque, la France et l’Italie avaient moins autant. C’est pourquoi nous pro- et écologique, il peut être à nouveau né-
dettes de guerre furent progressivement défendu une idée proche, mais l’Alle- posons une annulation partielle des cessaire de faire pencher le rapport de
absorbées par un mélange d’annulations magne et les Pays-Bas s’y étaient alors LA FRACTURE dettes publiques détenues par la Banque force en faveur des partisans du change-
pures et simples, de croissance, d’in- fermement opposés au nom du risque centrale européenne (BCE), condition- ment politique plutôt que de ceux du
flation (permettant une dépréciation de d’aléa moral. Mais, face à la crise sani- QUI SCINDE née au fait que les marges de manœuvre statu quo. La BCE sauverait une fois de
leur valeur réelle) et de prélèvements
exceptionnels sur la propriété privée, en
taire et à la mise à l’arrêt simultanée des
économies, cet argument ne tient pas :
L’EUROGROUPE SUR ainsi retrouvées soient dirigées vers la
reconversion écologique de nos éco-
plus la zone euro de ses démons. p

Allemagne et au Japon notamment. le choc ne frappe pas de manière diffé- LA MUTUALISATION nomies (« Osons des décisions de rup-
Inflation et croissance ne peuvent renciée les « cigales » et les « fourmis ». ture », Terra Nova, 2 avril). Cette option
aujourd’hui constituer des solutions de Pourtant, la même fracture politique se DU FINANCEMENT serait bonne à court terme pour l’écono-
court terme. Avant même la pandémie, le retrouve aujourd’hui, jetant une lu- mie en soutenant l’activité économique
risque de déflation et l’affaissement de la mière crue sur le manque de solidarité DE LA CRISE EST et l’emploi de chaque pays de la zone, et Laurence Scialom est professeure
croissance potentielle étaient les symp- des pays du Nord. MORTIFÈRE POUR bonne à moyen long terme pour tous, à l’université Paris-Nanterre, EconomiX
tômes d’une stagnation séculaire. Il nous Le recours au Mécanisme européen de car la préservation du climat est un bien Baptiste Bridonneau est doctorant
faudra donc imaginer d’autres solutions. stabilité (MES), créé en 2012 pour aider LA ZONE EURO public mondial. à l’université Paris-Nanterre, EconomiX

Dorothea Bohnekamp et Holger Müller


Les fissures de l’ordolibéralisme allemand
Les deux économistes constatent que le débat d’économistes, comme Jürgen surendettés comme l’Italie à l’abri condition sous forme de « coro- étaient incontournables. Si le ta-
Stark, ex-économiste en chef de de la pression des marchés et ne nabonds » par la BCE. bou de la mutualisation de la
sur la mutualisation de la dette est aussi vif en la Banque centrale européenne les incite guère à assainir leur si- L’appel a été relayé par des plai- dette et le totem de la rigueur
Allemagne même qu’entre les Etats membres (BCE), et Lars Feld, président du tuation budgétaire. Le directeur doyers successifs signés d’élus budgétaire semblent en train de
Comité d’experts économiques général du Mécanisme de stabi- italiens et de personnalités alle- se fissurer, tous les observateurs
auprès du gouvernement. lité européen (MES), Klaus Re- mandes, jusqu’au cœur de la con- partagent l’appréhension que la
Tous redoutent que l’Allemagne gling, rappelle en outre qu’il serait servatrice CDU, le parti de la pandémie, en l’absence d’une

L’
impossibilité de parvenir, que Etat membre. Réputé hostile devienne financièrement cores- plus rapide de recourir aux outils chancelière. Ainsi l’historien stratégie commune, puisse à
jeudi 9 avril, à un accord en- à l’idée que l’Allemagne devrait ponsable des dettes de ses parte- déjà existants créés après 2010, tel Heinrich August Winkler a rap- terme mener à l’implosion de la
tre ministres des finances payer pour soutenir des pays plus naires sans qu’elle ait la moindre le MES, doté d’une force de frappe pelé, en référence à 1933, le poids zone euro, aux conséquences ab-
européens sur le lance- précaires, il brandit également possibilité d’influer sur leur poli- de 410 milliards d’euros. des opinions publiques en Eu- solument incalculables. Les ex-
ment d’un fonds de solidarité fi- l’épouvantail d’une éventuelle tique budgétaire, et ce pour une Mais ces prises de position voi- rope, potentiellement hostiles à perts sont unanimes pour recon-
nancé par des obligations euro- poussée inflationniste – compa- durée indéterminée. Ils appré- lent pourtant à quel point, sous le l’inertie allemande en temps de naître que les pays les moins en-
péennes (les eurobonds) a en- rable à la crise allemande de hendent également que cet em- choc de la pandémie, l’opinion crise, et la menace d’éventuelles dettés seront amenés à fournir un
flammé une fois de plus le débat, 1923 – d’autant que Berlin a déjà prunt européen mette des pays publique fait vaciller cette oppo- dérives populistes. Face au suren- effort majeur pour maintenir
en Allemagne, sur l’intérêt d’une abandonné son propre frein à la sition traditionnelle aux euro- dettement de l’Italie, il n’y a, se- l’économie italienne, absolument
mutualisation des dettes dans dette en adoptant un plan de sou- bonds. La publication, le 21 mars, lon des économistes réputés essentielle au sein de la zone euro,
l’Union européenne (UE). Tradi- tien à l’économie de 750 milliards dans la Frankfurter Allgemeine comme Jens Südekum et Holger même si, à la différence de l’Espa-
tionnellement hostile à l’idée de d’euros. Zeitung, d’un appel en faveur du Schmieding, pas d’alternative gne et du Portugal, l’Italie n’a pas
faire payer au contribuable alle- sauvetage de l’économie ita- que de sauver ce pays « coûte que suffisamment assaini ses comp-
mand le coût d’une telle initiative, Financièrement coresponsable lienne, signé par sept économis- coûte » afin d’éviter une nouvelle tes publics ces dernières années. p
la chancelière Angela Merkel avait Les grands arguments mobilisés L’AMPLEUR INÉDITE tes allemands de tous bords poli- crise de l’euro, qui risquerait cette
fait savoir son refus lors du contre la levée d’un emprunt tiques et avec l’appui de l’Institut fois-ci d’être incontrôlable et, in
Conseil européen du 26 mars. européen portent, pour résumer, DE LA RÉCESSION, économique allemand de Colo- fine, bien plus onéreuse pour le
Depuis trois semaines, cette po-
sition est largement relayée par
d’abord sur la durée des aides,
d’autant qu’on ignore à ce stade
DONT PERSONNE gne, proche du patronat, a sonné
comme un coup de tonnerre. Ce
contribuable allemand.
L’ampleur inédite de la réces-
de nombreuses voix dans la combien de temps va durer la NE PEUT PRÉDIRE LA collectif plaide pour une solida- sion, dont personne ne peut pour Dorothea Bohnekamp est
presse allemande, comme celle crise sanitaire. Puis, en l’absence rité européenne forte, à la fois l’instant prédire la durée, a ré- maîtresse de conférences
de l’influent économiste Hans- d’une politique fiscale, financière DURÉE, A RÉVEILLÉ pour partager les risques, éviter veillé outre-Rhin le souvenir de en histoire et économie
Werner Sinn, dubitatif quant à la et sociale commune, ce sont les une récession industrielle et re- l’après-1945, lorsque les aides
soutenabilité de cet outil et in- questions de l’objet, du contrôle
OUTRE-RHIN lancer la consommation des mé- massives du plan Marshall
à l’université Paris-III-
Sorbonne-Nouvelle
quiet du risque de voir une dette et des garanties de cette dette LE SOUVENIR nages, à travers des aides publi- – d’ailleurs proposé par la prési- Holger Müller est économiste
communautaire diluer à terme la européenne qui sont posées par ques massives à hauteur de dente de la Commission euro- en chef d’une société
responsabilité financière de cha- les experts de la CDU et nombre DE L’APRÈS-1945 1 000 milliards, injectées sans péenne, Ursula von der Leyen – de gestion de fonds à Berlin
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 idées | 29

LA CHRONIQUE
DE THOMAS PIKETTY
François Geerolf d’ailleurs limité la consomma-
tion et l’investissement. En Alle-
magne, la compression de la de-
mande menée par les chance-
surplus commerciaux tout en
renforçant la prééminence de
leur appareil productif.
Ce plan Marshall européen ne Eviter le pire
et Thomas Grjebine liers Gerhard Schröder et Angela
Merkel sont pour beaucoup dans
les excédents extérieurs apparus
doit pas être conditionné à l’im-
position de politiques de rigueur
qui transformeraient la crise

L
au début des années 2000 et de- sanitaire en crise économique a crise du Covid-19 va-t-elle précipi-

Un jeu de dupes venus depuis quatre ans les plus


importants au monde. Les haus-
ses des impôts des ménages, no-
tamment indirects (TVA, taxes
sur l’énergie), ont fortement af-
de longue durée.
Dans l’accord européen de ce
jeudi, seules les dépenses de
santé sont éligibles sans condi-
tions, mais les dépenses les plus
ter la fin de la mondialisation mar-
chande et libérale et l’émergence
d’un nouveau modèle de dévelop-
pement, plus équitable et plus durable ?
C’est possible, mais rien n’est gagné. A ce
Thomas Piketty
est directeur
d’études à l’Ecole
des hautes études
Les deux économistes observent qu’une aide fecté la consommation des clas- importantes – sociales et écono- stade, l’urgence absolue est surtout de en sciences socia-
ses moyennes et des milieux miques – resteront condition- prendre la mesure de la crise en cours, et les, Ecole d’écono-
financière des pays du Nord à ceux du Sud serait modestes ; de même que la forte nées. Les pays du Nord ont ainsi de tout faire pour éviter le pire, c’est-à- mie de Paris
à l’avantage des premiers, qui exportent réduction des dépenses sociales gagné sur l’essentiel. dire l’hécatombe de masse.
et des pensions de retraite. Au Les pays du Sud jugent humi- Rappelons les prédictions des modèles
massivement vers les seconds total, les ménages allemands ont liante cette conditionnalité et épidémiologiques. Sans intervention, le Covid-19 aurait pu cau-
supporté entre 2001 et 2018 d’autant plus injuste que l’Italie ser la mort de quelque 40 millions de personnes dans le monde,
l’équivalent d’une hausse d’im- n’a pas connu de déficit primaire dont 400 000 en France, soit environ 0,6 % de la population (plus
pôts de plus 5 points de PIB ! (hors intérêts de la dette) depuis de 7 milliards d’habitants dans le monde, près de 70 millions en

L’
accord obtenu le 9 avril par terne, notamment en accumu- Une telle politique n’a été possi- 1992, contrairement à l’Allema- France). Cela correspond quasiment à une année de mortalité
les ministres des finances lant des déficits publics. ble que parce que les pays du Sud gne ou à la France ! Sa mauvaise supplémentaire (550 000 morts par an en France, 55 millions
européens, avec un plan de Rappelons qu’un pays enregis- menaient symétriquement une situation économique s’expli- dans le monde). En pratique, cela veut dire que pour les régions
plus de 500 milliards tre un excédent extérieur lors- politique de soutien de la de- que davantage par les stratégies les plus touchées et au cours des mois les plus sombres le nom-
d’euros, est encourageant. Si ce qu’il épargne plus qu’il n’investit mande. Cette divergence explique non coopératives adoptées par bre de cercueils aurait pu être de 5 à 10 fois plus élevé que d’ordi-
montant est encore faible par rap- (solde extérieur = épargne – in- en grande partie les excédents ses voisins du Nord qui ont privé naire (ce que l’on a malheureusement commencé à voir dans cer-
port aux besoins prévisibles, c’est vestissement). Or, les pays du commerciaux allemands : à la de- ses exportateurs de débouchés, tains clusters italiens).
un succès tant les perspectives pa- Nord ont mené des politiques de mande interne en berne a été que par un soi-disant comporte- Aussi incertaines soient-elles, ce sont ces prédictions qui ont
raissaient sombres en milieu de compression de la demande et substituée une demande externe. ment de cigale. convaincu les gouvernements qu’il ne s’agissait pas d’une sim-
semaine. Cependant, cet accord d’augmentation de leur épargne. Pour survivre dans la durée, la ple grippe, et qu’il fallait confiner d’urgence les populations. Cer-
ne fait que masquer les désac- En économie fermée, une telle Rééquilibrer la demande zone euro a surtout besoin d’un tes, personne ne sait très bien jusqu’où vont monter les pertes
cords sous-jacents entre l’Europe politique aurait abouti à une La survie de la zone euro exige rééquilibrage de la demande. humaines (actuellement près de 100 000 morts dans le monde,
du Nord et l’Europe du Sud. Au baisse durable de l’activité et de de sortir d’un jeu de dupes. Les Pour cela, le Nord doit consom- dont presque 20 000 en Italie, 15 000 en Espagne et aux Etats-
Sud, on pense qu’on ne pourra pas l’emploi. Grâce à la liberté des pays du Nord ne peuvent pas mer davantage que ces dernières Unis et 13 000 en France), et jusqu’où elles auraient pu monter
sortir de la crise sans la création échanges du marché unique et à continuer à dénoncer par des ar- années, par exemple en baissant sans confinement. Les épidémiologistes espèrent que l’on par-
d’un « instrument de dette com- l’absence de risques de change en guments moraux un fonction- la TVA ou en augmentant les dé- vienne à diviser le bilan final par 10 ou par 20 par rapport aux
mun ». Une telle mutualisation zone euro, les pays du Nord ont nement de la zone euro sur le- penses sociales. Cela soulagerait prévisions initiales, mais les incertitudes sont considérables.
des coûts sans un contrôle des po- pu produire davantage que ce quel repose leur modèle écono- les exportateurs du Sud et per- D’après le rapport publié par l’Imperial College le 27 mars, seule
litiques économiques est toujours qu’ils consommaient. mique : les déficits du Sud sont le mettrait de diminuer les dettes une politique massive de tests et d’isolement des personnes con-
une ligne rouge pour les pays du Les politiques économiques pendant du succès industriel du vis-à-vis du Nord. De quoi assurer taminées permettrait de réduire fortement les pertes. Autre-
Nord – ce qu’a rappelé le ministre mises en œuvre au Nord y ont Nord. Les pays du Nord doivent la pérennité de la zone euro, tout ment dit, le confinement ne suffira pas pour éviter le pire.
néerlandais Wopke Hoekstra, à accepter un grand « plan Mars- en servant aussi bien l’intérêt de
l’issue de la réunion. hall » au bénéfice des pays les l’Allemagne que celui de ses par- D’immenses disparités
Il est pourtant paradoxal plus touchés. Il est ici moins tenaires européens ! p Le seul précédent historique auquel on puisse se raccrocher est ce-
d’expliquer aux pays du Sud question de solidarité que de lui de la grippe espagnole de 1918-1920, dont on sait maintenant
qu’ils se sont comportés comme l’intérêt bien compris de Berlin : qu’elle n’avait rien d’espagnol et qu’elle a causé près de 50 millions
des cigales alors qu’ils agissent
depuis le début des années 2000
LES DÉFICITS l’absence d’un tel plan renforce-
rait au Sud les velléités de sortie
de morts dans le monde (environ 2 % de la population mondiale
de l’époque). En exploitant les données d’état civil, les chercheurs
comme les « consommateurs en DU SUD de la zone euro, ce qui fragilise- ont montré que cette mortalité moyenne cachait d’immenses dis-
dernier ressort » de la zone euro. rait considérablement le modèle François Geerolf est parités : entre 0,5 % et 1 % aux Etats-Unis et en Europe, contre 3 %
Le succès industriel allemand SONT LE PENDANT économique allemand. Après la économiste à l’université de en Indonésie et en Afrique du Sud, et plus de 5 % en Inde.
n’aurait en effet pas été possible seconde guerre mondiale, les Californie à Los Angeles (UCLA). C’est cela qui devrait nous préoccuper : l’épidémie pourrait at-
si les pays du Sud ne leur avaient DU SUCCÈS Etats-Unis n’avaient pas hésité à Thomas Grjebine est teindre des sommets dans les pays pauvres, dont les systèmes de
pas servi de débouché, et si INDUSTRIEL réaliser de tels transferts vers économiste au Centre d’études santé ne sont pas en état de faire face au choc, d’autant plus qu’ils
leurs gouvernements n’avaient l’Europe de l’Ouest, ce qui leur prospectives et d’informations ont subi les politiques d’austérité imposées par l’idéologie domi-
pas stimulé leur demande in- DU NORD avait permis de recycler leurs internationales (CEPII). nante des dernières décennies. Le confinement appliqué dans
des écosystèmes fragiles pourrait en outre se révéler totalement
inadapté. En l’absence de revenu minimum, les plus pauvres de-
vront vite ressortir chercher du travail, ce qui relancera l’épidé-
mie. En Inde, le confinement a surtout consisté à chasser les ru-

Gabrielle Siry Un psychodrame irresponsable raux et les migrants des villes, ce qui a conduit à des violences et
des déplacements de masse, au risque d’aggraver la diffusion du

CE NOUVEL ÉTAT
virus. Pour éviter l’hécatombe, on a
besoin de l’Etat social, pas de l’Etat
carcéral.
SOCIAL DEMANDERA Dans l’urgence, les dépenses socia-
les indispensables (santé, revenu mi-
tion du MES entérinée le 9 avril reste condi- de l’emploi dans les secteurs à haute valeur UNE FISCALITÉ nimum) ne pourront être financées
L’économiste plaide pour le
lancement de coronabonds,
tionnée à une limite de 2 % du PIB et aux seu- ajoutée dans certains pays comme l’Allema- JUSTE ET UN que par l’emprunt et la monnaie. En
les dépenses sanitaires, et non à l’ensemble gne, tandis que les pays du Sud ont été ame- Afrique de l’Ouest, c’est l’occasion de
rappelant que les pays du Nord des budgets publics, ce qui est d’ores et déjà nés à se spécialiser dans des secteurs comme REGISTRE FINANCIER repenser la nouvelle monnaie com-
jugé insuffisant en Italie. L’urgence l’hôtellerie, la restauration ou le tourisme, mune et de la mettre au service d’un
sont les premiers bénéficiaires aujourd’hui est d’éradiquer le virus tout en moins rémunérateurs. Par ailleurs, les pro- INTERNATIONAL, projet de développement fondé sur
de l’union monétaire prévenant une nouvelle crise de la dette, non
de mettre un Etat sous perfusion en envoyant
duits allemands sont consommés dans tous
les pays de l’UE, de loin le premier partenaire
AFIN DE POUVOIR l’investissement dans la jeunesse et
les infrastructures (et non pas au ser-
un signal négatif sur sa situation financière. commercial de l’Allemagne. METTRE À vice de la mobilité des capitaux des

E
n plein drame sanitaire, les Etats euro- Dans un tel contexte, la création de « coro- plus riches). Le tout devra s’appuyer
péens ne sont pas parvenus à s’enten- nabonds » apparaît indispensable. Quoi de Soyons à la hauteur de l’enjeu CONTRIBUTION sur une architecture démocratique
dre, après un psychodrame de deux
semaines, sur la question des « corona-
plus logique que d’apporter une réponse
européenne communautaire à une crise
Jeune étudiante d’économie en 2012, j’avais de-
mandé à un cadre de la Commission euro-
LES PLUS RICHES et parlementaire plus réussie que
l’opacité toujours en vigueur dans la
bonds », ne s’accordant, jeudi 9 avril, que sur sanitaire dont tous les pays pâtiront si la con- péenne, où je m’occupais alors de la consulta- zone euro (où l’on continue de
un recours limité au Mécanisme européen de tagion n’est pas endiguée correctement dans tion publique sur les eurobonds, quel était le s’égayer dans des réunions de ministres des finances à huis clos,
solidarité (MES). l’un d’entre eux ? Comment ne pas tenter de destin des pays du sud de l’Union. « Vendre du avec la même inefficacité qu’au temps de la crise financière).
Au début des années 2010, la crise des dettes limiter la crise sociale qui se profile et à la- soleil », m’avait-il calmement répondu. Double Très vite, ce nouvel Etat social demandera une fiscalité juste et
souveraines européennes a durement touché quelle certains Etats exsangues, privés de peine dans le contexte actuel : l’Italie et l’Espa- un registre financier international, afin de pouvoir mettre à con-
les pays du sud de la zone euro : la défiance marge de manœuvre budgétaire, devront gne, fortement touchées par l’épidémie, sont tribution les plus riches et les grandes entreprises autant que né-
des investisseurs a fait s’envoler les taux d’in- faire face ? Comment fermer les yeux plus parmi les premières destinations touristiques cessaire. Le régime actuel de libre circulation du capital, mis en
térêt sur la dette publique portugaise, grec- longtemps sur le besoin d’un outil budgé- du continent, et leur système de santé a pâti place à partir des années 1980-1990 sous l’influence des pays ri-
que, espagnole et italienne, le Portugal et la taire européen digne de ce nom ? La BCE per- des plans d’austérité qui leur ont été imposés : ches (et singulièrement de l’Europe), favorise de facto l’évasion
Grèce ont même été contraints de cesser tem- met pour le moment, en rachetant massive- on compte 2,4 lits de « soins aigus » pour 1 000 des milliardaires et des multinationales du monde entier. Il em-
porairement d’émettre de la dette sur les mar- ment de la dette souveraine, de parer à une habitants en Espagne et 2,6 en Italie, contre 3 pêche les administrations fiscales fragiles des pays pauvres de
chés. Les plans d’aide financière de l’Union situation d’urgence. Mais Christine Lagarde, en France et 6 en Allemagne. Ce refus d’un em- développer un impôt juste et légitime, ce qui mine gravement la
européenne et du Fonds monétaire interna- sa présidente, a déjà appelé les Etats à « un prunt commun de la part des pays qui profi- construction de l’Etat tout court.
tional (FMI) furent assortis de conditions puissant volet budgétaire ». tent le plus de l’union monétaire n’est pas seu- Cette crise peut aussi être l’occasion de réfléchir à une dotation
d’austérité drastiques, qui renforcèrent la ré- lement égoïste, il est irresponsable, et écono- sanitaire et éducative minimale pour tous les habitants de la pla-
cession et la crise sociale. Ces quatre pays en « Vendre du soleil » miquement infondé : le surcoût éventuel payé nète, financée par un droit universel de tous les pays sur une par-
payent encore les conséquences aujourd’hui : Les dirigeants des Etats du Nord rejettent par les Etats du Nord sur ces titres de dette mu- tie des recettes fiscales acquittées par les acteurs économiques
le taux de chômage des jeunes s’élève à près l’idée d’eurobonds de manière constante, de- tualisés est sans commune mesure avec le les plus prospères : grandes entreprises, ménages à hauts revenus
de 30 % en Espagne et en Italie, avoisinant puis sa première mention par Jacques Delors coût que représenteraient le sauvetage budgé- et patrimoines (par exemple au-delà de 10 fois la moyenne mon-
même les 40 % en Grèce. en 1993 jusqu’à la crise de la dette de 2010, se- taire d’un Etat en difficulté et les incertitudes diale, soit les 1 % les plus riches du monde). Après tout, cette pros-
Aujourd’hui, les coûts liés à l’épidémie et à la lon un argument plus moral qu’économique : qui pèseraient sur la monnaie unique. périté s’appuie sur un système économique mondial (et accessoi-
mise à l’arrêt de l’économie s’annoncent mas- pourquoi les pays du Nord devraient-ils payer Soyons à la hauteur de l’enjeu cette fois-ci, rement sur l’exploitation effrénée des ressources naturelles et
sifs pour ces pays, alors même que l’endette- pour le laxisme budgétaire des pays du Sud ? car la prochaine crise pourrait bien être la humaines planétaires depuis plusieurs siècles). Elle demande
ment frise déjà les 100 % du PIB pour l’Espa- Une réticence qui confine à l’hypocrisie. dernière. p donc une régulation mondiale pour assurer sa soutenabilité so-
gne, 120 % pour le Portugal et 180 % pour la D’une part, les plans d’austérité qui ont for- ciale et écologique, avec notamment la mise en place d’une carte
Grèce, et que les taux souverains italiens sont tement dégradé la situation budgétaire des carbone permettant d’interdire les plus hautes émissions.
repartis à la hausse. pays du Sud ont été imposés par l’Union Il va de soi qu’une telle transformation exigera bien des remi-
Héritage de la dernière crise, le Mécanisme européenne, et en premier lieu par les pays ses en cause. Par exemple, Macron et Trump sont-ils prêts à an-
européen de stabilité pourra être activé pour du Nord. D’autre part, la dynamique de nuler les cadeaux fiscaux aux plus aisés de leur début de man-
venir en aide aux pays peinant à honorer le l’union économique et monétaire profite Gabrielle Siry est chargée d’enseignement dat ? La réponse dépendra de la mobilisation des oppositions
paiement de leur dette. C’est d’ailleurs l’argu- principalement aux pays du cœur de la zone en économie de la zone euro à l’université autant que de leur propre camp. On peut être certain d’une
ment utilisé par Angela Merkel pour rejeter euro, dont l’Allemagne et les Pays-Bas. En ef- Paris-Dauphine et porte-parole du Parti chose : les grands bouleversements politico-idéologiques ne
l’idée des « coronabonds ». Mais l’interven- fet, une telle union accentue la concentration socialiste font que commencer. p
30 | idées 0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

Serge Tisseron
« Physiquement
confinés,
mais désenclavés
relationnellement »
Le psychiatre analyse App et autres réseaux sociaux permet-
tant le visiodialogue. Cela peut-il
avec optimisme constituer un tournant dans notre uti-
lisation des outils numériques ?
le nouveau rapport à Beaucoup de gens découvrent que la
communication à travers un écran ne
l’autre que permettent s’oppose pas à la communication en pré-
YANN LEGENDRE

les technologies numé- sence physique, mais que ce sont deux


manières de fonctionner complémentai- le développement de cette pratique. Mais l’importance que pourraient prendre
riques en période de res. La frontière que la culture du XXe siè-
cle tendait à établir entre le monde réel et
encore faut-il que les conditions d’un ca-
dre éthique et déontologique soient réu-
les assistants vocaux dans notre uni-
vers mental, tant tout est fait pour
confinement le monde virtuel est en train de s’effacer.
On a beaucoup critiqué les réseaux so-
nies – la confidentialité de la séance, par
exemple, qui n’est pas toujours facile à
nous faire oublier que ces « chatbots »
ne sont que des machines. L’expé-
ciaux, et parfois à raison : les fausses nou- garantir en période de confinement –, et rience que nous vivons actuellement
velles, le harcèlement en ligne, l’info en comprendre que la relation en ligne n’est résonne-t-elle avec cette crainte ?
continu, l’économie de l’attention, tout pas la même que dans un cabinet. C’est Absolument. Les enceintes connectées,
ENTRETIEN cela est en effet problématique. Mais, pourquoi nous avons lancé, dès le qui font déjà leur entrée dans nos appar-
dans ce moment où nous sommes physi- 23 mars, avec d’autres psychologues et tements, vont être dotées d’une voix de

S
erge Tisseron est psychiatre et quement séparés les uns des autres, on psychiatres formés à diverses techniques plus en plus réaliste, et elles nous parle-
psychanalyste. Très investi dans s’aperçoit qu’ils présentent aussi d’énor- (hypnothérapie, EMDR, psychanalyse, ront avec un degré croissant d’intel-
la réflexion sur l’usage que nous mes avantages pour rester en lien les uns systémique, thérapie cognitivo-compor- ligence sociale et émotionnelle. Ma
faisons des nouvelles technolo- avec les autres. tementale), la plate-forme collaborative crainte, c’est que ces chatbots deviennent,
gies, il analyse ici les effets du Il y a un dessin des Indégivrables, de Xa- CyberPsyCO. fr : « CO » comme « corona- pour un certain nombre de personnes,
confinement sur notre rapport vier Gorce [dessinateur pour Le Monde], virus » et « collaboratif ». connectées mais isolées, des substituts
aux écrans. Selon lui, nous ne verrons que j’aime bien. Un gâteau avec des bou- Son but est de proposer une aide psy- de relations humaines. De ce point de
plus les outils numériques de la même fa- gies est posé sur une table. Le père pin- chologique gratuite aux personnels mé- vue, la gigantesque activité conversation-
çon après qu’avant l’épidémie. Et il faut gouin dit à son enfant : « Tu n’as pas invité dicaux et médico-sociaux confrontés au nelle sur Internet à laquelle nous pousse
s’en réjouir. tes copains pour ton anniversaire ? » Et Covid-19, mais également d’apporter un le confinement est une bonne chose.
l’enfant de brandir son téléphone mo- soutien aux thérapeutes qui souhaitent Beaucoup découvrent de nouvelles for-
Dans cette expérience inédite qu’est le bile : « Ils sont tous là ! » Quand Gorce a passer à la consultation à distance, no- mes de communication pour être en
confinement, qui réagit prioritaire- fait ce dessin, il y a quelques mois, cela tamment grâce à des séances de supervi- liaison avec leurs proches, même s’ils ne
ment en vous, le psychiatre ou le spé- faisait rire tout le monde : les ados consi- sion en ligne. J’aime à croire que ces sont pas près d’eux physiquement. Cela
cialiste des technologies numériques ? déraient les parents comme de vieux « groupes d’intervision » continueront à remet les machines parlantes à leur juste
Le père de famille ! J’ai deux adoles- croûtons, les parents trouvaient que leurs fonctionner même après le déconfine- place, qui est de nous rendre de menus
cents à la maison, âgés de 12 et 16 ans. enfants étaient complètement fous. Ce IL SERA SANS DOUTE ment, car les psys se sentent souvent services et non pas d’être des substituts
L’enseignement à distance, quelle ga-
geure ! Les professeurs n’y étaient pas
qui paraissait relever de l’absurde pour
certaines générations se révèle aujour-
DIFFICILE, APRÈS seuls dans leur pratique. d’interlocuteurs. Cela nous rappelle que
l’utilisation des machines transforme les
préparés, les parents non plus. Dès l’an- d’hui être un comportement adapté à LE CONFINEMENT, Pour beaucoup d’entre nous, le confi- humains et les relations entre eux, et
nonce de la fermeture des écoles, je me une situation inédite, et peut-être aussi à nement est aussi l’occasion de décou- qu’il faut savoir leur poser des limites –
suis posé cette question : comment des des situations futures. DE RETOMBER DANS vrir la richesse des activités proposées un sujet de recherche pour lequel nous
enfants, des ados qui n’ont pas le con- Une des craintes souvent exprimées à sur Internet. Cela changera-t-il dura- avons créé, en 2019, avec le psychologue
trôle de leurs impulsions, vont-ils gérer l’encontre de ces technologies, c’est qu’el- L’IDÉE QUE LA SEULE blement notre rapport au virtuel ? clinicien Frédéric Tordo, le premier di-
leur temps ? Comment leurs parents les nous éloignent de la réalité. Ce n’est MANIÈRE DE GÉRER Je l’espère. On a eu trop tendance par le plôme universitaire de cyberpsychologie
vont-ils les faire étudier en dehors du ca- pas si vrai. Dès 2016, une étude réalisée passé à raisonner autour des écrans de à l’université de Paris.
dre scolaire, à partir d’informations qui pour Médiamétrie montrait que la tran- LES ÉCRANS EST DE manière quantitative, et non qualitative. A cet égard, la crise actuelle nous con-
arrivent sur un écran ? Comment les fa- che d’âge des milléniaux, ces 25-35 ans A s’inquiéter des addictions que pouvait fronte aussi à un risque. Dans certains
milles vont-elles répartir le temps entre qui passent leur temps sur leur mobile, LIMITER LEUR TEMPS provoquer un temps d’écran trop impor- hôpitaux, en Chine et en Italie notam-
écrans de travail et écrans de loisirs, qui
plus est dans un lieu unique ? Sur ce plan
est aussi celle où l’on se voit le plus, car le
fait d’être connecté en permanence per-
D’UTILISATION tant – comme pour le tabac ou l’alcool –,
en négligeant de réfléchir en matière
ment, des médecins et des infirmiers pi-
lotent à distance des machines program-
comme sur d’autres, cette crise est un ca- met d’improviser des rencontres en fonc- d’usages. Or, les outils numériques, mées pour vérifier les paramètres vitaux
tastrophique accélérateur des inégalités tion de ses disponibilités. En 2017, le c’est d’abord une multiplicité de possi- ou déclencher des procédures indispen-
sociales. Pour les familles qui n’ont ni ta- Fonds des Nations unies pour l’enfance bles. Ce sont des visites de musées, du sables au maintien en vie de malades du-
blette ni ordinateur – dans certains (Unicef) soulignait quant à lui, dans un coaching pour des activités sportives, rement atteints par le Covid-19. Vu le ris-
foyers, seul le père a un téléphone mo- rapport sur « Les enfants dans un monde des documentaires géographiques ou que de contagion, c’est tout à fait justifié.
bile –, ou qui n’ont pas d’imprimante, il numérique », que l’utilisation de ces tech- historiques… Mais il serait catastrophique que cette
est quasiment impossible de gérer l’école nologies a essentiellement pour eux des Beaucoup d’entre nous le découvrent introduction précipitée, sous l’effet de
à la maison. effets positifs. Sans omettre les possibles aujourd’hui, car ils passent sur leurs l’urgence, de technologies robotiques ca-
Par ailleurs, tous les parents ne peuvent effets néfastes de la vie en ligne, il notait écrans un temps qu’ils auraient d’ordi- pables d’accomplir des gestes soignants,
pas s’improviser enseignants. Cela fait trois avantages des réseaux sociaux : ils naire considéré comme folie. Il sera sans crée un état de fait qui nous épargnerait
vingt ans qu’on évoque une formation à augmentent le sentiment d’être en lien doute difficile, après cela, de retomber l’indispensable réflexion sur l’impor-
l’enseignement à distance dans les insti- avec les camarades, réduisent la sensa- dans l’idée que la seule manière de gérer tance de l’humain dans le soutien et l’ac-
tuts nationaux supérieurs du professorat tion d’isolement et favorisent les amitiés les écrans est de limiter le temps d’utilisa- compagnement à la vie d’autres hu-
et de l’éducation (Inspe), ex-IUFM. Rien existantes. Aujourd’hui, ce constat de- tion. Il devient évident qu’il ne faut pas mains. Ou alors, ce serait la fin de l’huma-
n’a été fait, ou presque. Résultat : pour vient valable pour nous tous : nous seulement apprendre à s’en passer, mais nité sous prétexte de vouloir éviter la fin
beaucoup, l’enseignement à distance se sommes physiquement confinés, mais aussi apprendre à mieux s’en servir. C’est de l’espèce humaine.
limite à envoyer les cours par Internet. Il désenclavés relationnellement. Après ce que font d’ores et déjà un nombre
existe pourtant des vidéos très pertinen- cette expérience collective, il ne sera plus considérable de gens, pour qui la pandé- En quelques jours, l’expression « Pre-
tes, mises en ligne par des youtubeurs possible de parler des réseaux sociaux mie est ressentie comme un révélateur nez soin de vous » est devenue la for-
ayant un sens aigu de la pédagogie. comme avant. de dysfonctionnements majeurs. Ils ont mule de salutation la plus répandue
Quant aux élèves, ils collaborent sponta- envie de mettre cette crise à profit pour dans les échanges de messages numé-
nément sur leurs réseaux. Il faudrait que Chacun étant invité à rester chez soi, faire bouger les choses, et s’emparent des riques. Qu’en pensez-vous ?
l’éducation nationale profite de cette rup- la téléconsultation remplace de plus outils numériques pour proposer un foi- C’est magnifique, parce que cela donne
ture pour dire à ses enseignants : surtout, en plus la visite chez son médecin de sonnement d’initiatives. C’est l’enthou- l’idée d’une réciprocité : je ne dis pas à
ne reprenez pas vos cours comme avant ! ville. Qu’en est-il en matière de siasme de l’an 1, comme en Mai 68 ! D’où l’autre de prendre soin de lui si je ne
Exploitez les ressources d’Internet, faites psychothérapie ? l’importance de recueillir les témoigna- prends pas également soin de moi. Cela
du collaboratif, encouragez le tutorat en- De nombreux patients vont probable- ges sur ce moment historique, mais aussi souligne que chacun d’entre nous est
tre les élèves et privilégiez les interac- ment découvrir l’utilisation de Skype ou de recenser tous les projets qui naissent porteur d’une valeur, que chacun est in-
tions à chaque fois qu’elles sont possibles, du téléphone mobile pour rester en lien en ce moment sur Internet. dispensable et que nous avons besoin
en présence physique ou en ligne ! avec leur thérapeute. La pratique des con- de tout le monde. Cette formule met
sultations à distance existait déjà avant le Dans votre prochain livre, « L’Emprise chaque humain au centre des choses.
Avec le confinement, nous avons confinement, notamment pour pallier le insidieuse des machines parlantes » Gardons-la ! p
considérablement augmenté nos désert médico-psychologique de certai- [Les liens qui libèrent, parution pré- propos recueillis par
communications par Skype, Whats- nes régions. La crise actuelle va accélérer vue en mai], vous vous inquiétez de catherine vincent
0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020 idées | 31

Pablo Servigne
« Cette crise, je ne l’ai pas vue venir,
alors que je la connaissais en théorie »
mesures antisociales, par crainte de pas- état de guerre, je vois un état de siège. d’existence des populations, tout en re-
Pour l’un des ser encore pour un catastrophiste. Comme une citadelle assiégée, tout est à trouvant une puissance des services pu-
La leçon que j’en tire, c’est qu’au fil des l’arrêt, et pour tenir le plus longtemps blics du « soin » au sens large (alimenta-
principaux théoriciens années, lassé de passer pour un oiseau de possible, confinés, il nous faut prendre tion, santé, social, équité, écologie…), ce
mauvais augure, d’être toujours accusé soin les uns des autres, réduire nos be- qui peut se faire rapidement par des poli-
de la collapsologie, la d’exagérer le propos, j’ai « lissé » ma pré- soins, partager. L’ennemi n’est pas exté- tiques publiques massives et coordon-
sentation des risques : dans les conféren- rieur mais intérieur, nous devons revoir nées, de type création de la sécurité so-
pandémie de Covid-19 ces ou les articles, je ne citais même plus notre rapport au monde. ciale, New Deal, plan Marshall, etc.
est une « crise les pandémies, parce qu’elles font très
peur. Je me suis pris à mon propre piège La vie confinée nous prépare-t-elle
Mais une politique publique forte ne ga-
rantit pas un changement profond et
cardiaque générale », de vouloir tempérer mes propos pour
parler à un grand public.
à la vie dans une société effondrée ?
La plupart des Français vivent encore
structurel. C’est donc le moment de tour-
ner la page de l’idéologie de la compétiti-
qui montre l’« extrême Cette crise sanitaire et économique
dans de très bonnes conditions, avec de la
nourriture, de l’eau, une sécurité et Inter-
vité et de l’égoïsme institutionnalisé et
d’aller vers plus de solidarité et d’entraide. LE CONFINEMENT
vulnérabilité pourrait-elle déboucher net. Mais une partie de la population est Il faut aussi retrouver de l’autonomie à
EST UNE EXPÉRIENCE
sur un effondrement généralisé ? déjà effondrée en quelque sorte, les soi- toutes les échelles (individuelle, locale, na-
de nos sociétés » Cela pourrait être le cas par des enchaî- gnants, les précaires, les malades, les en- tionale). Bref, des principes inverses au TRÈS INTÉRESSANTE
nements et des boucles de rétroactions, deuillés. Reste que le confinement est monde actuel, globalisé, industriel et capi-
dont les conséquences sont par défini- une expérience très intéressante de re- taliste ; tout ce qui amène à revenir à la DE RENONCEMENT.
tion imprévisibles. Par exemple, si la fi- noncement : on renonce aux transports, vie, à contrer une société mortifère. Les
QUAND LE

C
rise sanitaire, chômage de nance s’effondre, met à mal les Etats, pro- aux voyages, etc. Dans quels cas est-ce dé- changements devront être sociaux et in-
masse, pénuries de médica- voque des politiques autoritaires ou iden- sagréable ou agréable ? Quand le déconfi- dividuels, c’est-à-dire que l’enjeu est politi- DÉCONFINEMENT
ments, risque de rupture des titaires, cela pourrait déboucher sur des nement viendra, on aura goûté à ce qui que et spirituel. S’il manque l’une des
chaînes d’approvisionnement… guerres, des maladies et des famines, qui, était vraiment essentiel. Les questions de deux faces, je pense que c’est voué à VIENDRA, ON AURA
Le coronavirus est-il le signe elles, interagissent en boucle. C’est un ris- vie ou de mort nous amènent à une cer- l’échec. Sans oublier le plus important,
d’un effondrement à venir de que, mais ce n’est pas inexorable. taine sagesse. Cela nous apprend l’autoli- c’est un processus commun, délibératif, le GOÛTÉ À CE QUI ÉTAIT
notre civilisation, tel que l’ont pensé les
collapsologues ? Pour Pablo Servigne, l’un
Quand on voit les millions de nou-
veaux chômeurs, l’état des finances, la
mitation et l’humilité, ce qui est capital
pour la suite.
plus démocratique possible.
Je suis aussi persuadé qu’on va vivre
VRAIMENT ESSENTIEL
des principaux théoriciens de la collapso- dépendance aux importations d’énergie, une succession de chocs qui vont restruc-
logie, coauteur de plusieurs livres, dont le les tensions accumulées en France qui Beaucoup de propositions affluent turer nos sociétés de manière assez orga-
best-seller Comment tout peut s’effondrer font qu’on a une poudrière sociale, la déjà pour construire le « monde nique. On va un peu concevoir ces trans-
(Seuil, 2015), la pandémie de Covid-19 est perte de confiance envers les gouverne- d’après ». Comment le voyez-vous ? formations mais surtout les subir. La
une « crise cardiaque générale », qui mon- ments, la compétition entre pays qui s’ac- La pandémie a créé une brèche dans grande question est de savoir si on arri-
tre l’« extrême vulnérabilité de nos socié- croît, on voit que la pandémie a considé- l’imaginaire des futurs politiques, où vera à s’adapter. Quand on soumet l’orga-
tés ». Il appelle à renforcer les solidarités, le rablement augmenté les risques d’effon- tout semble désormais possible, le pire nisme à des chocs répétés, il se renforce à
local, l’autolimitation et l’autonomie. drement systémique. comme le meilleur, ce qui est à la fois terme, sauf si les chocs sont trop rapides
angoissant et excitant. Il faut d’abord et trop forts ; dans ce cas, il meurt. p
La pandémie de Covid-19 constitue- Pourtant, on est encore loin de la assurer une continuité des moyens audrey garric
t-elle un signe avant-coureur définition de l’effondrement donnée
d’un effondrement à venir de notre par Yves Cochet [ex-ministre de
civilisation ? l’environnement et un des penseurs
C’est un signe avant-coureur de possi- de la collapsologie] : l’absence d’accès
bles effondrements plus graves. La pan- aux besoins de base (alimentation,
démie montre l’extrême vulnérabilité de eau, logement, santé, etc.) par
nos sociétés, son degré d’interconnexion, des services encadrés par la loi.
de dépendances et d’instabilité. Elle mon- On s’en rapproche potentiellement.
tre aussi très bien la stupidité, la crimina- Dans cette « crise cardiaque », le corps so-
lité et la contre-productivité des politi- cial est encore vivant, mais si ça continue
ques néolibérales qui vont à l’encontre du et si des mauvaises décisions sont prises,
bien commun, en ayant démantelé – en- on risque la désintégration rapide des
tre autres – les services de santé, ou en services « encadrés par la loi ». Avec la col-
n’ayant pas suffisamment prévu de lapsologie, nous avons surtout mis en
stocks de masques. évidence que des grands chocs systémi-
Est-on pour autant en train de vivre un ques étaient possibles. Les catastrophes
effondrement ? C’est une question pour sont désormais la réalité de la génération
les archéologues du futur. Ce qui me présente : nous en vivrons de plus en plus
semble évident, c’est que l’on est en train tout au long du siècle. Non seulement el-
de vivre une crise cardiaque générale. les seront plus fortes et plus puissantes,
Plus on attend, plus les tissus se nécro- mais elles viendront de toutes parts (cli-
sent, et plus il sera difficile de repartir mat, économie, finance, pollutions, ma-
comme avant. Le piège serait de considé- ladies…). Cela pourra provoquer des dés-
rer cette crise comme uniquement sani- tabilisations majeures de nos sociétés et
taire. En réalité, elle a des causes et des de la biosphère, des effondrements.
conséquences externes à la santé – éco-
nomiques, écologiques, politiques, finan- Comment analysez-vous
cières. C’est une crise globale, systémi- la réaction des gouvernements
que. Nous n’étions pas du tout préparés à face à la pandémie ?
un choc aussi rapide et brutal, d’abord Le gouvernement a réagi de manière
parce que ce n’est jamais arrivé sous cette tardive et autoritaire, et assez maladroite.
forme, mais surtout parce que la plupart D’une certaine manière, on peut le com-
des gens ne voulaient pas y croire, malgré prendre car c’est la première pandémie
les avertissements scientifiques depuis que l’on vit depuis des décennies, et la
des années. première qui ne soit pas une grippe in-
fluenza. Mais le problème est qu’il y a une
Comment avez-vous réagi devant grande défiance envers les autorités de-
l’ampleur de la crise en cours ? puis des mois, voire des années, dont el-
C’est paradoxal : j’anticipais beaucoup les sont les principales responsables.
de graves crises, en particulier financière, Alors, pour être entendus, les pouvoirs
climatique ou énergétique, mais celle-là, publics ont dû jouer la surenchère autori-
je ne l’ai pas vue venir, alors que je la con- taire, ce qui va renforcer à terme la perte
naissais en théorie. Pendant quelques de confiance. C’est une mauvaise trajec-
jours, j’ai été sidéré, anesthésié. J’ai vécu toire, qui peut déboucher sur une crise
ce déni que nous décrivons dans nos li- sociale et politique majeure en France.
vres. Lorsque j’ai changé mon quotidien, Les gouvernements réagissent aussi avec
un peu avant la plupart des gens, j’ai une rhétorique militaire, en faisant appel
même culpabilisé de mettre en place des à la police et l’armée. Je ne vois pas un .YANN LEGENDRE
32 | 0123 0123
DIMANCHE 12 - LUNDI 13 - MARDI 14 AVRIL 2020

PLANÈTE | CHRONIQUE LES RELIGIONS


À L’ÉPREUVE
par st é phane fo u cart

DU CONFINEMENT comme risquent fort de l’être les mosquées vie de foi. Une religion, suggère l’étymolo-

Chloroquine, pour le début du jeûne du mois de rama-


dan, qui commencera aux alentours du
24 avril, tout comme est désertée l’espla-
gie, est ce qui relie les membres d’une com-
munauté entre eux, et les hommes à Dieu.
Elles sont aujourd’hui mises au défi de
l’amour à mort nade qui entoure la Kaaba, à La Mecque.
Confrontées à la mobilisation sanitaire,
les autorités religieuses, en France, ont pris
surmonter l’épreuve du chacun-chez-soi.
Sous la pression des circonstances,
l’audience des émissions religieuses sur le
conscience de l’impératif de suspendre les service public et celle des médias confes-
rendez-vous collectifs parallèlement aux sionnels ont bondi. Des contenus numéri-

L L’ADMINISTRATION DE
es Français plébiscitent la pouvoirs publics. Elles ont d’autant mieux ques se sont rapidement développés. Offi-
chloroquine. A près de saisi l’enjeu qu’un des foyers de propaga- ces, cours, prêches, études se sont multi-
60 %, selon un sondage CHLOROQUINE AUX tion du virus dans le pays avait été une se- pliés en ligne. De nouvelles questions sont
IFOP, ils sont convaincus maine de jeûne et de prière organisée par soulevées : un minyan (quorum de dix
de son efficacité pour traiter le MALADES DU COVID-19 une Eglise évangélique alsacienne, du 17 au hommes juifs nécessaire pour un office)
Covid-19. Sur les réseaux sociaux,
des centaines de milliers de per-
sonnes réclament la libéralisa-
tion de sa prescription. Un ancien
ministre de la santé, Philippe
A PROVOQUÉ EN FRANCE
UNE CINQUANTAINE
D’ACCIDENTS
L’ image aura sa place dans l’icono-
graphie de la pandémie de Co-
vid-19 : le 27 mars, le pape François
était inhabituellement seul, sur une place
Saint-Pierre déserte et pluvieuse, pour ac-
21 février, soit avant toute consigne limi-
tant le nombre de participants à des réu-
nions ouvertes au public. La fête juive de
Pourim, le 10 mars, alors que les rassemble-
ments de moins de 1 000 personnes
peut-il être numérique, voire de balcon à
balcon ? Un prêche sur Internet permet-il
de faire dans les règles la prière collective
du vendredi ? Un sacrement peut-il exister
hors de la rencontre physique ?
Douste-Blazy, lance une pétition corder une bénédiction urbi et orbi excep- étaient encore autorisés, est sans doute à A ces questions, la réponse est le plus sou-
en ce sens et recueille un demi- CARDIAQUES GRAVES tionnelle, à l’intention toute particulière l’origine des nombreux cas de contamina- vent négative. Ces religions font du collectif
million de signatures. De distin- des malades et des soignants. Elle résumait tion parmi les juifs pratiquants. une dimension incontournable de leur pra-
gués professeurs, des politiques l’un des bouleversements qu’entraînent Le confinement décrété, les confessions tique. Or il est plus que probable que les re-
de droite et de gauche, abondent. sion flous, des données man- l’épidémie et le confinement : la suspen- religieuses ont été confrontées à un défi groupements du vendredi, du samedi ou du
Le chef de l’Etat lui-même se dé- quantes, un groupe traité dont la sion des rites collectifs des croyants des collectif sans précédent : comment permet- dimanche resteront prohibés de manière
place à Marseille pour capter moyenne d’âge est supérieure de grandes religions. tre à leurs fidèles de pratiquer malgré la durable, ou en tout cas soumis à des condi-
quelques éclaboussures de la près de 15 ans à celle du groupe té- La place devait être tout aussi vide diman- suspension de tout regroupement ? Au- tions sanitaires drastiques, même quand le
gloire qui auréole ces jours-ci le moin, et un effectif total d’une che 12 avril, pour la principale fête chré- delà de la promiscuité induite par la céré- processus de déconfinement aura com-
microbiologiste Didier Raoult trentaine de sujets, vous ne pou- tienne qui commémore la résurrection de monie religieuse, les contacts physiques mencé. Les fidèles comme les religieux doi-
(Institut hospitalo-universitaire, vez en effet rien prouver. Et ce Jésus. Comme l’ont été les synagogues, font partie intégrante des rites. Chacune à vent s’y préparer, comme ils ont déjà dû sur-
IHU, Méditerranée infection), n’est là qu’un petit échantillon mercredi 8 et jeudi 9 avril, pour Pessah, la sa façon, toutes ces traditions accordent à monter la douleur de cérémonies funérai-
promoteur du remède miracle. des griefs de la communauté Pâque juive, qui rappelle la fin de la capti- la prière collective une valeur particulière res organisées dans une intimité contrainte,
Tout en lui apportant, après celle scientifique à l’endroit de cet es- vité des Hébreux et leur sortie d’Egypte. Et et elles en font un élément essentiel d’une rendant le deuil encore plus difficile. p
de Donald Trump, une seconde sai. Au point que la société sa-
caution présidentielle. vante éditrice de la revue a publi-
Le pays semble sombrer dans la quement fait savoir que l’étude en
folie. L’engouement pour l’hy- question n’était pas conforme
droxychloroquine est même, à aux critères de qualité attendus.
certains égards, presque aussi in- Peu après cette première étude,
quiétant que la maladie qu’elle est en voici une nouvelle, des mê-
supposée soigner, et qu’elle ne mes auteurs, non encore publiée
soigne probablement pas. Il faut mais communiquée sur le site de
bien sûr attendre, pour s’en con- leur institut. Cette fois, 80 mala-
vaincre tout à fait, les résultats des des du Covid-19 ont été traités
études de qualité lancées sur le su- à l’hydroxychloroquine et à
jet. Ils ne tarderont pas. Mais il est l’azithromycine, et ont été com-
déjà certain que la communica- parés à… rien du tout. Les thurifé-
tion outrancière autour de la chlo- raires du traitement préciseront
roquine et ses dérivés a jusqu’à que la grande majorité des sujets
présent été fortement délétère. ont guéri. C’est en effet apprécia-
Elle conduit à des achats de ble. Et c’est heureux, car une
masse qui risquent de priver de ce grande majorité des malades du
produit des malades qui en ont Covid-19 guérissent aussi, sans
vraiment besoin. Elle induit des ce traitement.
comportements d’automédica-
tion mortifères. Quant à l’admi- Conflits d’intérêts
nistration d’hydroxychloroquine La réalité est que, dans le cas d’une
aux malades du Covid-19, elle a maladie faiblement létale dont
jusqu’à présent provoqué en l’histoire naturelle est imparfaite-
France une cinquantaine d’acci- ment connue, vous ne pouvez rien
dents cardiaques graves, dont montrer sans groupe témoin. Ni
sept arrêts du cœur et la mort dans un sens ni dans l’autre ; ni
d’au moins quatre patients, selon avec 80 sujets ni avec 1 000.
les données de la pharmacovigi- Peu importe : la succession
lance. Or celle-ci ne capte généra- d’annonces tonitruantes produit
lement qu’une petite part des un fracas médiatique qui occulte
effets indésirables d’un traite- des questions importantes. Qui
ment. La réalité est sans doute sait que les hôpitaux suédois ces-
bien plus lourde. Tout cela pour sent de recourir à la chloroquine
des bénéfices dont il n’existe, au ou ses dérivés, pour cause d’effets
moment où ces lignes sont écri- secondaires ? Qui sait que son
tes, aucune preuve tangible. potentiel antiviral in vitro n’a ja-
L’enthousiasme planétaire pour mais été confirmé in vivo ?
ce produit repose sur la publicité Comme le rappellent Maurizio
donnée à un essai publié fin mars Guastalegname et Alfredo Vallone
par l’équipe de M. Raoult dans la (hôpital Jazzolino, Italie), dans une
revue International Journal of An- correspondance à la revue Clinical
timicrobial Agents (IJAA). Cet essai Infectious Diseases, la chloroquine
suggère une baisse de charge et ses dérivés peuvent de plus
virale plus marquée chez les pa- avoir des effets paradoxaux. Dans
tients recevant l’hydroxychloro- le cas du chikungunya, « l’infection
quine, additionnée ou non d’un a été renforcée par le traitement à
antibiotique (l’azithromycine), par la chloroquine » sur des primates,
rapport à ceux ne recevant ni l’un écrivent les deux médecins. Sur
ni l’autre. Mais voici une autre ma- des humains, la chloroquine n’a
nière de présenter les résultats de pas affecté la phase aiguë de la ma-
cette étude : parmi les patients ladie, mais, précisent-ils, « les com-
ayant reçu le traitement, 3,8 % plications chroniques du chikun-
sont morts et 11,5 % ont vu leur gunya ont été plus fréquentes dans
état se dégrader au point qu’ils ont le groupe traité par rapport au
été transférés en soins intensifs.
Quant aux patients non traités,
groupe témoin ».
Quoi qu’il arrive désormais,
RÉUSSIR SA TERMINALE AVEC
aucun n’est mort, aucun n’a été l’enthousiasme pour la chloro-
transféré en soins intensifs. quine a sans doute atteint dans
« Cela ne prouve rien ! », répon-
dront les promoteurs de l’hy-
l’opinion la masse critique néces-
saire à son auto-entretien. Même
ET BIEN PRÉPARER LA SUITE.
droxychloroquine. Et ils auront si elle se révèle inutile ou dange-
raison. La méthode utilisée pour reuse, aucune réfutation ne par-
conduire l’essai est si défectueuse viendra probablement à en enta-
que ces considérations ne prou- mer le crédit. On suspectera de la
En vente chez votre marchand de journaux ou sur lemonde.fr/boutique
vent rien. Ni dans un sens ni dans corruption, l’influence de l’indus-
l’autre. Avec des critères d’inclu- trie pharmaceutique, etc.
D’ailleurs les conflits d’intérêts
ne sont, dans cette histoire, pas
VOUS NE POUVEZ nécessairement là où on les at-
En coédition avec
tend : partenaire industriel de
RIEN MONTRER SANS l’institut de M. Raoult, Sanofi est
En partenariat avec

aussi l’un des principaux produc-


GROUPE TÉMOIN. teurs d’hydroxychloroquine. Un
NI DANS UN SENS conflit d’intérêts qui aurait certai-
En regard des conséquences liées à la crise sanitaire, la MAIF, Le Monde et Rue des Ecoles offrent à toutes
nement dû figurer dans l’étude
NI DANS L’AUTRE publiée par IJAA. p les lycéennes et tous les lycéens le téléchargement de ces hors-série : revisersonbac.com

Tirage du Monde daté samedi 11 avril : 159 494 exemplaires