Vous êtes sur la page 1sur 48

L’ÉPIDÉMIE « SUD OUEST» ET VOUS

Pourquoi il est encore Jeux, culture,


trop tôt pour lever reportages... Nos
le confinement 12 pages spéciales
Pages 8 et 9 Pages 34 à 46

NOTRE RÉGION DIMANCHE 12 AVRIL 2020 sud ouest.fr 2,00$

À travers
la région
confinée
$:HIMKNC=UUWUUZ:?D@G@I@L@K

REPORTAGE
Pendant trois jours, nos reporters ont sillonné la région, telle
R 20320 36810 2.00$

qu’on ne l’avait jamais vue, de paysages désertés en rencontres inédites.


Pages 2 à 6

Ensemble, ajoutons de la vie aux années


12 résidences retraite à votre service en Charente-Maritime et Charente

www.orpea.com
nnées
2 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Le fait du jour

Voyage sur les routes d


REPORTAGE Pendant trois jours, nos deux reporters sont
partis à la rencontre de la région, de sa population et de ses
paysages. Au fil des 1 500 kilomètres du parcours, ils ont
glané des impressions, des propos légers, d’autres beaucoup
plus graves, des coups de colère et de l’inquiétude en rafales
Jean-Denis Renard (textes) première fois qu’on lui tresse des
Laurent Theillet (photos) lauriers pour services rendus à la 9 h
jd.renard@sudouest.fr patrie. La gratitude collective ne
l.theillet@sudouest.fr lui monte pas à la tête. « On fait no- Fouras (17). Il y a un cœur qui bat
tre job, c’est tout. On est un rue de la Halle, celui des commer-
maillon sur la chaîne. On a con- ces de bouche. À la fromagerie
science d’être exposé au virus, on Chez Moi, on dose subtilement les
essaie de faire attention. On n’a contraires, le pouvoir d’attraction
Jour 1 plus accès aux quais de décharge- de la vitrine et la rigueur des mesu-
ment, par exemple. Mais je men- res de sécurité. « De toute façon,
tirais si je vous disais que la situa- on est des obsédés de la propreté,
tion ne présente que des désavan- alors… » lancent Sandrine Duqué-
7 h 30 tages. On roule comme jamais. Il noy et Christian Donnet, les deux
n’y a pas un bouchon ! » sourit-il. maîtres des lieux. Le terminal CB
Saint-Léger (17). Les panneaux lu- L’évidence saute à la figure. Par- est recouvert d’un film plastique.
mineux qui surplombent l’auto- tout dans l’Hexagone, les pointes Des plexiglas ont poussé. Les poi-
route A 10 sont autant d’incitations du trafic dessinent des courbes gnées de porte sont soigneuse-
à l’escale. « Café offert aux routiers », plus aplaties que celles des admis- ment désinfectées.
proclament-ils en ces temps où, sou- sions en réanimation. Une heure Pour les fromagers, l’inquiétude
dain, on s’aperçoit que l’approvision- plus tôt sur la rocade bordelaise, prend une tournure plus écono-
nement des rayons alimentaires ne la deux fois trois voies paraissait mique que sanitaire. Le court
doit rien à la magie. Lesdits routiers étrangement surdimensionnée, terme ne leur fait pas peur. La
forment désormais le principal de comme issue d’un plan d’aména- clientèle reste fidèle au poste. À les
la clientèle de l’aire de Saint-Léger, si- entendre, elle aurait même ten-
tuée entre Bordeaux et Saintes. dance à redécouvrir le commerce
« Avant le début du confinement, « On ne sait pas de proximité – celui qui a la
on a vu passer les étrangers qui se chance d’être encore ouvert – plus
dépêchaient de remonter chez comment la vie va rassurant, plus cosy que les gran-
eux. Maintenant, on n’a plus que recommencer. L’été, des surfaces. Les gens qui ne dési-
les gens qui travaillent », lâche-t- rent plus mettre leur nez masqué
on à la caisse. je vends aussi dans dehors sont livrés à domicile.
Là-bas au bout, à l’extrémité des l’île de Ré. Est-ce que L’avenir flotte dans une incerti-
pompes, est immobilisé le ca- tude plus épaisse. Christian Don-
mion flambant neuf de Stéphane
ce sera possible ? » net appréhende une sortie de
Giraudeau. Il a consacré une confinement filandreuse. « On ne
bonne partie de la nuit à avaler gement vaguement mégalo. Aux sait pas comment la vie va redé-
l’asphalte. Il a chargé du frais à heures désertes de la nuit, la signa- marrer. L’été, je vends aussi sous
Châteaurenard, dans les Bouches- létique routière de Bordeaux intra la halle couverte de La Couarde,
du-Rhône, s’est arrêté dans la ré- muros renvoie une impression dans l’île de Ré. C’est une grosse
gion toulousaine puis a livré à Bè- semblable. Sur les quais, le caphar- partie de notre chiffre d’affaires.
gles, en Gironde. Il retourne à vide naüm des feux tricolores et des Est-ce que ce sera possible ? » s’in- Sur les routes, nos reporters ont croisé Alicia Quéron,
à sa base située à La Crèche, dans panneaux en tous genres régule terroge-t-il. Béarnaise d’Arudy (64). À Pau, face au panorama enchanteur
les Deux-Sèvres. le vide, tel un décor de cinéma des Pyrénées enneigées, courir pour oublier
Depuis vingt-quatre ans qu’il qu’on aurait oublié d’éteindre en 11 h
pratique le métier, c’est bien la partant. nement ne lui pèse guère, sauf sent des fameuses distances socia-
La Rochelle (17). Rares sont les pour les visites remises à plus tard les. « Des Anglais, des Hollandais,
humains qui s’aventurent aux sur les bateaux de passage. des retraités, des Parisiens, on de-
MARIE-THÉRÈSE BÉRAL alentours du Vieux Port. Le double « On est peinard, il n’y a pas un vrait en voir partout », lance David
à Jarnac (Charente) effet du confinement et de la pluie bruit. L’air est pur. Je suis bien con- Crespel.
qui redouble. En revanche, ça scient que la période est compli- Le jeune homme arbore une
« Je leur débarbouille le grouille de vie dans les bassins à
l’eau claire. Les mulets répètent
quée, que l’économie va mal et
que les gens ont peur pour leur
vraie tête de confiné dans l’embra-
sure de sa fenêtre. On y devine un

museau et les pattes » une chorégraphie. « On voit aussi


passer des bars et des daurades »,
énumère Matthieu Donès. Planté
emploi mais, égoïstement, je n’ai
pas à me plaindre. J’espère surtout
que cette épreuve va nous pous-
mol ennui. « Je peux profiter d’une
petite terrasse. J’imagine qu’à la
ville, c’est une autre affaire », relati-
que et sa capuche rabattue, elle là, rincé avec son sac de courses, ser à changer de mentalité. À pren- vise-t-il.
participe pleinement à l’effort l’homme est bien placé pour re- dre soin de ceux qui en ont be- La transgression des consignes a
national contre le virus. Et pour- marquer la subite profusion de la soin », avance-t-il. le goût salé de l’amende. Une nuit,
tant. « Pourtant, oui, j’ai eu vie aquatique. Son logis est un voi- il a osé raccompagner son amie
135 euros d’amende parce que, lier amarré depuis des années 16 h chez elle. « C’est à cinq minutes »,
soi-disant, j’avais marché plus dans le bassin des yachts. « Au jure-t-il. Il lui en a coûté 135 euros,
d’un kilomètre. Franchement, meilleur endroit », promet-il en Brantôme-en-Périgord (24). Le ce qui, une rapide division plus
c’était pas très gentil. Je fais très s’engageant sur le ponton. débit de tabac se nomme joli- tard, nous donne un tarif de 27 eu-
attention. Je suis seule, per- Vrai. De sa cuisine de poche, on ment « Au temps qui passe ». Ce- ros la minute. Quand on aime, on
sonne ne s’occuperait de moi si reçoit la tour Saint-Nicolas et la lui-ci coule lentement dans la Ve- ne compte pas. « Bon, c’est pas de
je tombais malade. Alors je dé- tour de la Chaîne en technicolor. nise du Périgord, plus lentement chance mais c’est la règle, il n’y a
barbouille le museau et les pat- Matthieu Donès a le café aussi gé- encore que la Dronne qui baigne le rien à dire », concède-t-il.
Elle n’a pas tellement le profil tes de mes chiens quand je ren- néreux que le propos. Il conte son vénérable bourg. En temps nor- Lui aussi s’interroge sur la suite
d’une « covidélinquante », Ma- tre à la maison. Et je n’ai jamais passé jamaïcain et ses voisins au mal, la commune et ses nom- des événements. Il venait de dé-
rie-Thérèse Béral. Avec son mas- eu les mains aussi propres. » pied marin. Il avoue que le confi- breux commerces s’affranchis- marrer la saison dans une pizze-
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 3

u Sud-Ouest engourdi
Le making-of du reportage
Ce reportage à la rencontre de la région s’est déployé sur trois jours,
du lundi 6 au matin au mercredi 8 au soir. Il s’est déroulé dans le res-
pect des règles qui autorisent la circulation des journalistes. Les deux
reporters, Laurent Theillet et Jean-Denis Renard, étaient à bord d’une
voiture, l’un à l’avant, l’autre à l’arrière. L’écrasante majorité des héber-
gements étant fermée, ils ont campé sur des terrains privés, avec
l’accord des propriétaires et sans aucun contact avec autrui. Le détour
par la dune du Pilat a fait l’objet d’un accord préalable des autorités.

ria des environs quand le coupe- d’une tronçonneuse. À l’exception France qui se lève tôt n’a pas rompu de masques ? » s’emporte le chef
ret est tombé le 14 mars à minuit de celui-ci, le concert livré en cette avec ses habitudes. Les véhicules uti- de la base nautique Buzet Val d’Al-
sur les bars et les restaurants. « On fin d’après-midi doit ressembler à litaires surgissent de droite et de gau- Le concert livré en bret.
ne sait ni quand ni comment le la partition qui résonnait aux che sur les départementales. Les cette fin d’après-midi En cette matinée ensoleillée, il
tourisme va repartir. Tout le oreilles des artistes magdaléniens, modèles diesel se succèdent au fil procède à quelques travaux de
monde s’inquiète, les employés il y a quelque 17 000 ans. des virages. doit ressembler peinture. Il est de retour sur le site
comme les patrons », résume-t-il. Il Les hôtels sont fermés, les villa- Si le pays a affalé le tiers de son à la partition qui depuis la veille, en compagnie de
attend. Depuis son premier étage, ges claquemurés sous les escarpe- activité économique à la fin mars, sa collègue Nicole Fabre. À cette
il fixe jusqu’à l’hypnose le mouve- ments boisés où les bourgeons ef- il y a d’évidence du monde qui fait résonnait aux oreilles période de l’année, les quais du ca-
ment paresseux de la rivière. facent le dégradé des gris hiver- tourner les 66 % restants. des magdaléniens nal latéral à la Garonne sont cen-
naux. Une poignée de kilomètres Du monde, Nicolas Debeau n’en sés retrouver leur effervescence
18 h 30 plus loin, le gérant d’un camping voit pas tant que ça à Fumel, au Ta- même plus supportable chez coutumière. Les restaurants de-
à la ferme jette un regard circu- bac de l’Usine qu’il tient sur l’ave- nous, il y a de l’air », lâche-t-il. Le vraient rouvrir, les plaisanciers af-
Montignac-Lascaux (24). Le Cen- laire sur son terrain vierge. Il lève nue éponyme. « Je suis ouvert le milieu rural regarde les urbains fluer pour nettoyer leurs bateaux..
tre international de l’art pariétal les yeux au ciel et fait la moue. matin de 7 heures à 13 heures. avec une sympathie compatis- « Il n’y a même plus de prome-
tient un rythme de plus de « Vous pouvez rester là mais ins- L’après-midi, je laisse le numéro sante. À croire que le Covid-19 ren- neurs. C’est une étrange impres-
400 000 visiteurs à l’année. Las- tallez-vous sous un arbre. Comme de téléphone affiché. Si les gens verse les termes de la fracture ter- sion », confie Daniel Brechbiehl, le
caux IV aura du mal à maintenir ça, si l’hélico de la gendarmerie ont besoin de cigarettes, ils m’ap- ritoriale. seul pensionnaire à l’année de ce
cette remarquable moyenne au passe… » pellent et je viens leur ouvrir. port fluvial bercé par les chants
bouclage du millésime 2020. Avant, l’écran était allumé pour le 11 h d’oiseaux. La navigation est inter-
Le parvis du bâtiment qui abrite PMU, les gens cochaient un Ami- dite jusqu’au 20 avril. La punition
le fac-similé de la célèbre grotte de- go, ils s’asseyaient à la table et pre- Buzet-sur-Baïse (47). À 70 kilo- devrait être prolongée. Nul ne sait
vrait bruire d’un espéranto du tou- Jour 2 naient un café à la machine. mètres de là dans la vallée de la quand la procession pourra re-
risme mondialisé. Ce sont les coas- C’était un lieu de vie », regrette-t-il. Garonne, Sébastien Soissons cul- prendre entre Garonne et Méditer-
sements des batraciens qui le Il se plie à la discipline collective. tive l’ironie relevée d’un zeste de ranée. La saison est déjà sinistrée.
remplacent. Ils couvrent à peine Il nettoie sa monnaie avec des lin- férocité. « Je ne comprends pas. J’ai Une farandole de points d’inter-
le concours d’éloquence des bê- 8 h 30 gettes désinfectantes. Il a équipé souvent entendu dire que la pro- rogation danse en contrepoint du
tes à plumes nichées dans la col- son comptoir d’une plaque de chaine guerre serait bactériologi- printemps qui explose. Aucun
line. Seule note anthropique, on Fumel (47). Sur la route qui relie la plexiglas. Il ne se plaint pas. que. On a l’arme atomique, on a spectateur n’est là pour applaudir
discerne le miaulement lointain vallée de la Dordogne à Fumel, la « Le confinement, c’est tout de un porte-avions mais on n’a pas le feu d’artifice.
4 Le fait du jour 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

14 h che, le centre-ville d’Aire-sur-


NICOLE FABRE
l’Adour a l’apparence d’une nor-
Aire-sur-l’Adour (40). À la mi- malité à peine décalée. Des pas- à Buzet-sur-Baïse (47)
journée, quand la France sants furtifs. Des voitures dissémi-
du confinement s’endort pour
une sieste étirée jusqu’au matin
nées. En compagnie de son fils
Christophe, Maryse Panhaleux
« On met de
suivant, les longues lignes droites
entre Lot-et-Garonne et Landes
longe la Halle aux grains. Retraitée
depuis plusieurs années dans la
l’ordre, mais… »
n’ont jamais paru aussi longues ni quiétude du Tursan, elle dit le pa-
aussi droites. Les onze lettres du radoxe d’une épidémie qui la ter-
mot « circulation » se bousculent, rifie et l’épargne à ce jour.
bien trop nombreuses pour ce Elle n’est pas malade. Elle ne
qu’elles décrivent. La civilisation connaît pas de malades. Elle ne
du vide se décline aussi dans l’as- connaît pas de gens qui connais-
pect des zones commerciales, suc- sent des malades. « C’est vrai qu’on
cession de cubes de tôle herméti- ne le sent pas autour de nous, ce vi-
quement clos, comme déposés rus, et pourtant, on ne pense qu’à
sur des nappes de parkings bitu- lui. On n’entend parler que de ça à
més à l’utilité introuvable. la télé. C’est un cauchemar dès
Un peu plus tôt, à Damazan, que je me réveille. Je pense à ceux « On prépare la saison, on met de
leur existence suscitait l’ire d’un qui vont perdre leur travail, c’est l’ordre, mais le téléphone ne
citoyen de passage. « Le premier une catastrophe ». Elle en tremble sonne pas souvent. On a un Néo-
week-end après le confinement, presque. Zélandais qui vient tous les ans en
est-ce qu’il y aura autant de avril. Un Américain qui a lui aussi
monde pour aller s’entasser dans 17 h 30 son bateau amarré ici. Évidem-
des magasins de m… qui vendent ment, ils ne sont pas là. Est-ce que
des m… fabriquées à l’autre bout Arudy (64). Devant l’automate cet été, les Nord-Européens au-
de la planète et cassées au bout de bancaire, Alicia Quéron affiche des ront le droit d’emprunter leurs
dix jours ? Est-ce que les gens vont traits plus juvéniles. Mais au con- canaux et de franchir les frontiè-
un peu réfléchir où va leur ar- traire du Covid-19, l’angoisse semble res pour descendre ici ? »
gent ? Vous ne croyez pas que c’est traverser équitablement les généra-
en rapport avec ce qu’on subit ? » tions.
Beaucoup de questions, peu de ré- Professionnelle de l’aide à domi-
ponses. cile, elle exerce chez des person- dont il est un bénévole assidu, a
À l’écart des arènes Maurice-Lau- nes âgées, dans ce village qui ba- vu sa fin de saison aspirée par le
lise l’entrée de la vallée d’Ossau. trou noir du coronavirus.
Elle perd des heures de travail, elle Les lourdes menaces qui pèsent
DANIEL BRECHBIEHL perd de l’argent. Elle s’improvise sur les grands équilibres vont-el-
à Buzet-sur-Baïse (47) maîtresse d’école pour ses deux les remonter les gaves à la ma-
enfants de 4 et 6 ans. Les contrain- nière des saumons ? « Cette his-
« L’ouragan a tes la cernent. Mais elle n’est pas
effleurée par le doute. « On confine-
toire va laisser des traces. Le petit
commerce va avoir beaucoup de
À Biarritz, le spectacle de la Grande Plage sans promeneurs.
L’accès à l’océan est partout interdit.

touché terre » rait des mois et des mois s’il le fal-


lait. On sait qu’il n’y a pas le choix.
mal. Il sera compliqué de repren-
dre une vie normale », suppute
Les chiffres en Amérique, c’est dra- Jean-Charles Rachou. Royale, qui n’est pas la pire adresse naturel reviendra au galop » et
matique, ça fait peur ». où se lever chaque matin dans le celle de l’ardente nécessité d’un
Comme pour plomber un peu 18 h 30 Béarn. Plus que le quotidien, c’est changement de cap radical, quitte
plus l’ambiance, des écharpes de le paysage instable de l’après Co- à prendre la bôme en pleine tête.
pluie s’enroulent sur le piémont Pau (64). Les derniers candidats à vid-19 qui le déconcerte. « On voit « Il faut remettre en question un
et lessivent la jolie place où l’hôtel l’autorisation dérogatoire de sortie bien que la panique liée au virus modèle économique qui nous fait
de ville et l’église Saint-Germain se hâtent. Ils sont tellement rares dépendre de pays lointains. En
entretiennent un dialogue miné- qu’ils vous disent « bonjour » quand France, il y a des gens qui savent
ral. Il y a de la lumière dans la bou- ils vous croisent, encore une bizar- « C’est vrai qu’on ne travailler et qui voudraient bien
cherie-charcuterie. Le tabac presse rerie qui tutoie l’extrême. Il faudrait pouvoir le montrer. Le problème,
L’Orchidée aimante les rares allées avoir le droit de s’accouder à la ram- le sent pas autour de ce n’est pas nous, ce sont nos gou-
« On a l’impression de vivre et venues. Jean-Charles Rachou en barde du boulevard des Pyrénées nous, ce virus, et vernants », s’insurge-t-elle.
ces calmes que l’on connaît sort. L’anxiété baisse d’un cran. Le pour s’imprégner du panorama
sous les tropiques, juste avant confinement est une potion sûre- toujours imité, jamais égalé, de la ga- pourtant, on ne pense 21 h
l’arrivée de l’ouragan. Là, ment moins amère à Arudy qu’à lerie des sommets coiffés de neige. qu’à lui. On n’entend
l’ouragan a déjà touché terre La Courneuve, et l’intéressé l’ex- On n’a pas le droit. Hossegor (40). Et ils sont où les
sans qu’on s’en rende vraiment prime spontanément. Martine et André Dartau le sa-
parler que de ça » Parisiens ? Dans l’entrelacs des rues
compte. D’habitude, je pars vers Le constat n’adoucit pas la con- vent, qui avancent d’un pas vif. Ils désertes entre le lac marin et l’océan,
le nord ou vers le sud à cette fiscation des plaisirs simples. Sur portent tous deux un masque, un fait des dégâts. On peut s’attendre nombre de résidences secondaires
époque de l’année, quand il n’y la route transformée en impasse article qui a brusquement fleuri à de vrais problèmes psychologi- sont plongées dans la pénombre. La
a pas encore trop de monde par la fermeture du col du Pourta- sur les visages des urbains au fil ques au sein de la population », transhumance est difficilement
sur les voies d’eau. Cette fois-ci, let se dessine un printemps sans des dernières 48 heures. Le couple évalue Martine. quantifiable. Elle s’attire une sympa-
je ne peux même pas naviguer champignons, un printemps sans se plie avec philosophie aux règles Elle oscille entre deux sentiments. thie modérée chez les locaux. Sur la
sur le canal ni sur la Baïse. » rugby. L’Étoile sportive arudyenne, du moment. Il demeure place La conviction selon laquelle « le côte, un gendarme confirme. « Vous
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 Le fait du jour 5

Confiné dans son voilier amarré dans le


port de La Rochelle, Matthieu Donès prend
les événements avec philosophie.
Tôt le matin, pas une voiture sur l’avenue
de l’Usine, à l’entrée sud de Fumel.
La police contrôle les attestations de deux
cyclistes au nord de la route de la
Corniche, au Pays basque.
À Mimizan, rien ni personne au-delà des
ganivelles qui descendent vers le courant
(de gauche à droite)

trouille rencontre surtout le pays et poète aquitain Étienne de


au travail. Celui qui conduit, qui La Boétie. Il est urgent de se plon- MATHIEU JAILLARD
répare, qui manutentionne et qui ger dans le « Discours de la servi- à Pau (64)
se juche sur un tracteur dont tude volontaire » pour compren-
l’avancée dans les labours fait sur-
gir des diables de poussière. Les
dre les tourments de l’époque, es-
time-t-il. « J’en avais
forces de l’ordre ramènent tout de
même dans leurs filets deux cyclis-
tes dont les explications leur pa-
Le soleil a beau être traversant à
cette heure, l’optimisme ne l’est
pas. « Quand les chiffres de l’éco-
la migraine »
raissent par trop alambiquées. nomie tomberont à la fin avril, le
La tentation est grande de ris- pays va prendre un gros coup au
quer une escapade récréative sur moral. Personne n’est à l’abri, pas
cet itinéraire de carte postale qui si- même les grandes entreprises
nue au-dessus du flysch des falai- dont les carnets de commandes
ses. Comme les plages, le sentier
du littoral qui le borde est interdit
d’accès. Des barrières installées de « Je trouve incroyable
loin en loin rappellent la doulou-
reuse réalité. que des mesures
aussi privatives de
8 h 30 liberté aient imprimé « Au début ça m’a pris la tête,
j’écoutais la télé, la radio, j’en avais
Biarritz (64). Les joggeurs sont si aussi rapidement la migraine. Maintenant je relati-
nombreux qu’on jurerait les voir vise. Le confinement change la vie
jaillir d’une termitière. Allure de dix
dans nos têtes » mais on bénéficie de toutes les
mille mètres olympique, aimable technologies qui nous permet-
trot, marche nordique avec les bâ- se vident », déroulent, implaca- tent de rester en contact et d’avoir
tons idoines, flânerie améliorée : la bles, les deux jeunes gens. On dit des loisirs. Je continue à exercer
panoplie de la locomotion bipède au revoir et on s’en retourne, les mon métier, je m’y sens en
est complète. « Je m’astreins à deux semelles lourdes de plomb. sécurité. Je croise plus de monde
séances de cinquante minutes par quand je vais prendre ma voiture
semaine, parfois à 6 heures du ma- 11 h que sur mon poste de travail. »
tin », souffle un homme qui avale
une volée de marches. Saubion (40). En appui au dis-
À proximité immédiate du sa- cours de Julia et Johan, la route vers
ble inviolé, Julia et Johan n’ont, le nord offre une énième illustration non régulée, ils ont envie de reve-
eux, pas l’intention d’allonger la de l’énorme bug de la machine éco- nir à un cadre rassurant », analyse-
foulée. Faute de terrasse ou de jar- nomique. Sauf bruyante exception, t-elle.
din, ils promènent le chien. Elle les chantiers restent déserts. Trois se- Elle s’amuse sans méchanceté
(télé) travaille dans la logistique, il maines déjà que Muriel Pénicaud, la de tous ces parents confinés « qui
n’imaginez pas le nombre d’appels Biarritz-la-Négresse sur l’A 63. Deux écrit. Tout va bien, ou du moins m inistre du Travail, a croisé le fer découvrent leurs enfants », elle pa-
téléphoniques que nous recevons. jours plus tôt, on en croisait d’autres tout ne va pas si mal. Le couple a avec les fédérations du bâtiment. rie sur un été étrange, loin des
Du genre “telle maison est occupée à la barrière n° 17 de l’A 89 entre Sar- pleinement conscience qu’enton- Sans résultat patent. standards de la vie sociale d’antan.
aujourd’hui, elle ne l’était pas hier, lat et Brive. En patrouille à Jarnac, en ner la complainte du confiné À Saubion, base arrière du litto- Mais au fond, le verbe est grave. « Si
venez voir.” » À cette heure, les vil- Charente. Dans une voiture immobi- quand on vit à deux pas d’un pa- ral sud des Landes, les lotisse- au moins on pouvait éviter le re-
las cossues de première ligne s’en- lisée sur le rond-point à l’entrée de norama touché par la grâce des ments ont poussé comme les ar- pli nationaliste », soupire la jeune
dorment paisiblement autour des Brizambourg, en Charente-Mari- anges serait un chouïa malséant. bres dont ils portent les noms. femme.
plages du lac, interdites d’accès. time. Sur les départementales de la Ce n’est pas leur propos. Leur in- C’est la terre d’accueil des jeunes
Seules rompent le silence les dé- Dordogne. À moto du côté de Biscar- quiétude tourne autour du destin actifs et des familles qui oxygè- 13 h 30
tonations des rouleaux de bord rosse, dans les Landes. collectif d’un pays qui accepte nent leurs enfants à vélo. Émilie
sur la plage de la Gravière. Elles dé- sans barguigner une normalité Gassiot coche les cases des deux Mimizan (40). Il y a un signe de vie,
collent au-dessus de la dune litto- aussi nouvelle que castratrice. catégories. Professeure des écoles là-bas, au bout de l’avenue de la
rale, glissent sur les cimes des pins Le pays au travail : « Quand on sort dans la rue, on à Saint-Paul-lès-Dax, elle veille sur Plage. Les cheminées du complexe
et s’en vont rebondir sur le miroir tâte ses poches pour vérifier qu’on Théo, 11 ans, Soen, 8 ans et Tessa, papetier Gascogne fument comme
parfaitement lisse de l’étendue Celui qui conduit, a bien son attestation et sa carte 2 ans. si de rien n’était. Il y a des invisibles au
d’eau. Ne manque que la pleine qui répare, d’identité. Je n’en conteste pas le Elle non plus n’émet pas la travail derrière les murs, comme il y
Lune pour ajouter à la perfection bien-fondé mais je trouve incroya- moindre critique sur le confine- en a à une quarantaine de kilomè-
du tableau. La voici en majesté. qui manutentionne ble que des mesures aussi privati- ment parfumé à la térébenthine tres au sud, sur la base logistique ITM
et qui se juche ves de liberté aient imprimé aussi des pins maritimes. Elle pratique le de Castets, en bordure de l’A 63.
rapidement dans nos têtes. Et pas de côté. « On a eu les gilets jau- Quelques encablures plus loin,
sur un tracteur maintenant on parle de nous tra- nes, les mouvements dans la fonc- derrière l’épaulement dunaire, la ci-
Jour 3 cer au moyen de nos smartpho- tion publique, on entre mainte- té balnéaire paraît figée dans l’un
Sur la route de la Corniche qui nes. C’est flippant, franchement », nant en récession. Il faudrait peut- de ces films d’anticipation où le
joue aux montagnes basques entre explique la jeune femme. être réfléchir à nos valeurs. claquement d’un store mal arri-
7 h 30 la baie de Saint-Jean-de-Luz et celle Johan ne fait pas qu’écrire, il lit Malheureusement, les gens ne re- mé sonne comme le rappel d’un
de Txingudi à Hendaye, c’est la po- aussi. Il renvoie aux ombres de tirent rien de positif de la période. passé défunt. Les commerces ali-
La Corniche basque (64). Les lice qui s’y colle cette fois-ci. l’absolutisme du XVIe siècle dans Même s’ils se plaignent de leur mentaires ont clos leurs portes au
gendarmes surveillent le péage de À cette heure matinale, la pa- lesquelles s’est débattu le penseur boulot et de la mondialisation mitan de la journée. Une sil-
6 Le fait du jour 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Au sud du bassin
d’Arcachon, la dune
du Pilat comme on
ne la voit jamais sous
le soleil. Au long des
trois kilomètres de
sable qui déroulent
vers le sud, pas âme
qui vive. Le banc
d’Arguin, qui lui fait
face, est lui aussi
rendu aux oiseaux.

houette s’évanouit au loin sur le d’empreintes. Le fin ciment du sa- ANDRÉ


front de mer. Des barrières métal- ble, durci par la pluie du début de MACHADO DA SILVA
liques font obstacle au quidam semaine, qui craque sous les pas.
qui s’en irait rejoindre les rives du La vue depuis le sommet sur le à Saint-Émilion (33)
courant de Mimizan, le petit
fleuve côtier qui disperse ses eaux
banc d’Arguin et le Bassin qui ne
tolère ni plaisancier, ni jet-ski sur « Je ne prends
dans l’océan.
Au jusant, la marée de vives-
eaux a découvert plus de sable
le plan d’eau. Seul un bateau de
pêche emprunte les passes dans
la lumière qui commence à friser.
aucun
qu’on ne pourrait en ramener à
soi en ouvrant grand les bras. Nul
Le coronavirus lui a dégagé le che-
nal.
risque »
ne le foule. Dans ce cadre de dé-
but des temps, on s’attendrait à 17 h
voir quelque créature reptilienne
s’extraire de la barre écumante. Au Arcachon (33). « On nous a cou-
rond-point de sortie, une bande- pé les ailes », se lamente Thérèse
role « confinement = espoir » s’af- Exartier, qui profite du moindre lux
fiche sur le terre-plein central. À balancé par le Soleil tout puissant
cet instant, on n’est pas bien sûr sur les trottoirs du boulevard Mar-
qu’elle reflète le sentiment domi- cel-Gounouilhou. Sa vie rythmée de « Notre enfant est né le 21 mars et
nant. retraitée s’est désagrégée avec le dé- on n’a pas encore pu recevoir de
but du confinement, le 17 mars der- visites. On a hâte que la famille
15 h 30 nier. Fini les sorties et les après-midi ait le droit de se déplacer. Je con-
de bridge avec les amies. tinue à travailler, je m’occupe
La dune du Pilat (33). Pour qui des vignes du Clos Fourtet et du
aborde le monstre par la route de château Les Grandes Murailles.
Biscarrosse, l’anomalie tape dans Une supplique, une J’habite juste à côté, je ne croise
l’œil. Il n’est pas orné par la collec- personne, je ne prends aucun
tion de petites pointes sombres et seule : « Ne nous risque. Je n’ai pas entendu parler
mouvantes qui en rehausse habi- enlevez pas notre de cas de Covid-19 à Saint-Émi-
tuellement la crête. Il n’y a personne lion mais je respecte le confine-
à 110 mètres d’altitude au-dessus du autorisation de sortie ment à la lettre. C’est ma santé
bassin d’Arcachon. La dune est inter- d’une heure. Ce serait qui en dépend, la santé de ma fa-
dite d’accès. Deux millions de visi- mille et celle de tous. Je crains
teurs la prennent d’assaut chaque
infernal » les répercussions de la crise sur
année, ce qui fait d’elle la curiosité l’emploi. Il faut pouvoir conti-
naturelle la plus courue de la région. Il est des drames plus épais, et elle À Aire-sur-l’Adour, dans les Landes, l’historique Halle aux grains nuer à travailler et à vendre. »
Au rond-point qui ouvre sur le l‘avoue volontiers. Elle profite de n’abrite plus aucune manifestation.
parking vide, les hommes de l’esca- ces « grands congés » pour faire du
dron de gendarmerie de Maisons- rangement et du nettoyage. Elle a saisissant. On a beau chercher au dé- qu’un dans Saint-Émilion privati- l’humanisme, je n’y crois guère.
Alfort (Val-de-Marne) veillent au le souci d’occuper ses journées tour des venelles, il n’y a pas un chat. sé. Joie ! Des sons d’origine hu- Mais les fidèles se considèrent pri-
grain. « On peut toujours tomber « avec intelligence ». Thérèse Exar- Le cliquetis du panneau de publici- maine s’échappent par le porche vilégiés dans ces moments diffici-
sur des rigolos qui tentent de res- tier n’a qu’une supplique, une té déroulant enfle jusqu’au raffut. de l’église collégiale. Des voix qui les. Même ceux dont je pourrais
quiller. Mais on patrouille réguliè- seule, à adresser aux pouvoirs pu- Ah si, voici la pharmacienne résonnent dans la nef. L’abbé Éme- penser qu’ils ne le sont pas. C’est
rement », avertissent-ils. On les blics. « Ne nous enlevez pas notre masquée de la rue Guadet. Elle ric de Rozières converse avec une une espérance », glisse-t-il.
croit sur parole. autorisation de sortie d’une heure. confirme l’impression première. paroissienne. Une photo ? Oui mais devant le
Tout est singulier dans l’appro- Ce serait infernal », frissonne-t-elle. Elle est la Robinsonne Crusoette « En termes de fréquentation de modèle de fresque de l’Apoca-
che de ces 60 millions de mètres de cet îlot désert de pierres taillées la cité, je ne vois qu’une référence : lypse qui occupe le cloître. L’idée
cubes de sable déposés par le 19 h qui perce au milieu des vignes de le matin de Noël », sourit l’ecclé- paraît appropriée à M. l’abbé.
vent. Le silence qui enveloppe l’al- renom. « Le matin, il y a un peu de siastique. À ses ouailles confites Parce qu’en définitive, si le monde
lée bordée par les commerces ou- Saint-Émilion (33). En cette ma- passage parce que le tabac est ou- d’inquiétude, il dit tenir un dis- s’écroule, l’important sera de
bliés. La droite géométriquement gnifique fin de journée, la cité mé- vert. Après… » cours de vérité. « L’avenir ? Je le « mourir entouré d’amour ». Ain-
parfaite de la pente quasi vierge diévale du Libournais offre un visage Après, on aimerait croiser quel- vois très sombre. Sans le Bon Dieu, si soit-il.

sud ouest.fr
Ce périple, au fil des rencontres et
des étapes, est à retrouver en vidéo
● Abonnés
À Brantôme, David Crespel
se morfond chez lui. À Fouras,
Christian Donnet et Sandrine
Duquénoy dans leur
fromagerie. À Saubion, Émilie
Gassiot confine avec ses trois
enfants. À Saint-Émilion,
l’abbé de Rozières s’en remet
à l’Apocalypse (de g. à d.)
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 Opinions 7

PARIS-PROVINCE Le trait d’Iturria

Le temps
des lilas
P
ouce ! Parlons enfin d’autre chose ! Pour une fois,
oublions le virus et la peur qui rôde ! Depuis le 10 avril
(avant-hier), nous sommes entrés dans ce que j’appelle
le temps des lilas. Mon idée du bonheur est toujours liée
à cet instant très fugitif du mois d’avril où ces grappes colorées
s’épanouissent et s’effacent en deux semaines. Je me récite par-
fois ces lignes où François Mauriac se demande s’il reverra une
fois encore « les lilas de Malagar ». À quoi tient donc cette prédi-
lection pour une fleur fugace qui n’est ni rare ni précieuse. Si je
le savais…
Chez nous, les lilas coïncident avec un état de la nature que je
pourrais décrire les yeux fermés, à 20 000 kilomètres de dis-
tance. L’herbe et les orties ont commencé à pousser et, contre
elles, il faudra batailler si l’on renonce au glyphosate et au Roun-
dup. Les nouvelles feuilles du marronnier pendent au bout des
branches comme des mouchoirs que le printemps n’a pas en-
core repassés.
Les roses trémières – on disait autrefois les passe-roses – ont
juste démarré avec leurs grandes feuilles plates, encore trop
près du sol, à portée des limaces qui les dévorent. Ces fleurs ont
une robustesse que j’aime par-dessus tout. Elles surgissent dans
les coins les plus ingrats, y compris
les trottoirs ou les rocailles. On di-
Chronique rait qu’elles choisissent leurs
JEAN-CLAUDE
lieux. Et puis, comme on le sait,
GUILLEBAUD
leur couleur est imprévisible. Elle
ne correspond pas toujours à celle
LE COURRIER DES LECTEURS
« Le printemps
en général, le concept de la fleur qui portait les graines.
Dans le bois près de la maison, les à tout va, laissant entendre aux ci- des particuliers dans ces cas… Le
de printemps,
n’est jamais qu’une
pervenches et les primevères se fa-
nent, mais les jacinthes sauvages
Le juste prix… toyens qu’en payant moins, on peut
vivre mieux.
masque n’est pas un totem à la
mode, mais reste vital pour ceux qui
information. (les « clochettes » bleues) prennent À ce jour, certains commencent à Bref, il va falloir que tous prennent sont en première ligne de la pandé-
La cascade précise la relève. trouver que le prix des légumes ex- en compte ces nécessités qui sont mie.
des efflorescences Autour du 15 avril, les lilas attei- plose… Eh bien oui, ce sont des lé- les bases du fondement de l’égalité Alors portez un masque, oui, mais
est une émotion » gnent leur maturité embaumée gumes français et souvent locaux, républicaine mais aussi de la crédi- aumoinsqu’ilsoitportécommeilse
mais sont déjà menacés de flétris- et le prix demandé correspond à bilité de notre société après la crise doit, sinon que l’on en fasse cadeau
sure. Les cytises, eux, déroulent à une juste rémunération de nos pro- que nous traversons. aux soignants. Halte à la « masque
chaque branche leurs pendeloques jaune vif. Elles seront ducteurs. Dans un même temps, Cela s’appelle de l’honnêteté in- parade » !
moins éphémères que les lilas et, de ce fait, résisteront aux der- personne ne se plaint de la baisse tellectuelle, quelles que soient les op- Jean-Luc Feignè, Bordeaux
nières semaines de mai qui voient durcir tous les tons de vert et du carburant ! tions politiques.
s’installer l’été. Faut-il ajouter que, chez nous, les lilas accompa-
gnent souvent (pas toujours) le jaunissement des colzas et l’ar-
Il va falloir que les Français s’habi-
tuent à payer un peu plus cher cer-
Daniel Jardri, Nontron (24)
Ignominie
rivée des huppes fasciées, qui nous viennent d’Afrique.
C’est aussi le moment des étourneaux rassemblés en nuages
tains produits, s’habituent égale-
ment à payer non pas des impôts « Masque parade » Des personnes bien intentionnées
criards, l’éclosion des vignes vierges, la somptuosité des glyci- mais des contributions pour ce Nous entendons à chaque instant, se permettent de laisser un message
nes, cet écroulement bleu tendre qui rhabille nos portails. Le qu’ils réclament à cor et à cri : des avec beaucoup de justesse, que à leurs voisins-voisines soignants
blanc mousseux des aubépines proustiennes s’invite au bord hôpitaux, des médecins, des écoles nous manquons de masques, et no- pour les inciter à déménager au pré-
des chemins creux. Durant la même période, dans des endroits pour leurs enfants, des routes, de la tamment (et surtout) pour les soi- texte qu’ils sont dangereux ! Où va-t-
tenus secrets par les familles, on peut trouver quelques mo- sécurité, un service au public et tant gnants. Alors je suis offusqué par les on ? Le bûcher serait plus approprié,
rilles, mais chut… d’autres choses ! nombreuses personnes qui portent cela aurait au moins le mérite de dé-
Je donne ces précisions avec un peu de maniaquerie. J’ai mes Il va falloir que les journalistes mo- un masque sans l’utiliser de la ma- truire le virus avec son porteur !
raisons. On aurait tort de croire à propos des lilas ou des passe- difient leur approche et arrêtent de nière la plus efficace. En d’autres temps, on brûlait bien
roses que seule une émotion romantique nous habite, une de publier chaque année des numéros On peut constater que le (port les hérétiques, les juifs, les sorcières…
ces effusions qui nous chavire dans un flou ravi. Au contraire… spéciaux « Comment payer moins du) masque est, pour certains, l’ob- ou ceux qui ne pensent pas comme
Ce qui m’émeut, c’est l’agencement rigoureux des dates, des flo- d’impôts » et les remplacent par un jet ultime à posséder et pour cela, nous.
raisons. Je suis impressionné par cette chronologie immuable. numéro spécial : « Comment ren- on l’expose, qui sur la gorge, qui sur J’incite ces braves à se regarder
Le printemps en général, le concept de printemps, n’est ja- dre plus efficace votre contribution. » le menton, uniquement sur la bou- dans une glace chaque matin en se
mais qu’une information. La cascade précise des efflorescences Il va falloir que les politiques arrê- che ou le nez et… summum de la disant « et si c’était moi (!) ? »
est une émotion. Ce n’est pas la même chose. Faute d’y prêter tent de faire des promesses fiscales bêtise, sur le front. Et il n’y a pas que Michel Pierre, Vianne (47)
attention, nous ne reconnaîtrions plus rien qui nous soit parti-
culier, rien qui ne soit géographiquement situé. La patrie que
les voyageurs transportent sous leurs chaussures est faite de
particularismes ombrageux, et qu’ils n’échangeraient pas pour
tout l’or du monde. Le Cercle « La peste noire à l’origine de nos politiques de santé publique », par
Stéphane Barry, docteur en histoire, directeur des éditions

des idées
C’est avec cette dévotion appliquée que je pense à mes lilas Memoring et Marie Fauré, historienne et archéologue.
de Bunzac, en Charente, comme le font certains amis algériens
installés en France, quand ils rêvent des lauriers roses de Sidi- « Catastrophe mondiale tridimensionnelle », par Patrick Chastenet,
Fredj. Le détail fait le prix du souvenir. Avec les Auvergnats qui at- professeur de sciences politiques (Université Bordeaux) et directeur
tendent leurs lilas jusqu’à la fin du mois de mai, avec nos voisins
du Lot-et-Garonne ou du Gers qui voient fleurir les leurs début
sud ouest.fr des « Cahiers Jacques-Ellul ».
Inscrivez-vous à La Lettre des
avril, nous nous sentons étrangers. Un décalage de 100 ou 150 ki- Idées sur notre site. C’est gratuit. « Comment la France compte-t-elle ses morts ? » par Gilles Pison,
lomètres suffit : nous ne sommes pas du même « pays » ! anthropologue et démographe et France Meslé, démographe.
C’est logique, le monde est grand mais nos patries sont peti-
tes. Respirons-y un grand coup avant de retrouver la lugubre
épidémie. « Les faits sont sacrés, Imprimé par SAPESO, 40, quai de Brazza, SA DE PRESSE ET D’ÉDITION DU SUD-OUEST. Société
les commentaires 33100 Bordeaux. anonyme à conseil d’administration au capital de 268 400 euros
sont libres » Diffusion totale payée 2018 : Siège social : 23, quai des Queyries, CS 20001,
214 031 exemplaires. 33094 Bordeaux Cedex. Tél. 05 35 31 31 31
Président Directeur Général, Service clients abonnés : 05 57 29 09 33
directeur de la publication : Prix de référence de l’abonnement (formule mensuelle Principaux associés : GSO.SA, SIRP, Société civile
Patrick Venries. 30 jours dont 4 week-ends) : 39,08 € TTC dont TVA à 2,1 % des journalistes, Société des cadres.
Directeur des opérations et de la rédaction :
Christophe Galichon. 1944-1968 : Jacques Lemoîne, fondateur.
Directeur éditorial : Yves Harté. 1968-2001 : Jean-François Lemoîne.
COURRIER 23, quai des Queyries, 33094 Bordeaux Cedex 2001-2013 : Mme E.-J. Lemoîne, présidente d’honneur.
Rédacteur en chef adjoint : Olivier Plagnol. SUD-OUEST PUBLICITÉ 23, quai des Queyries
COURRIEL courrierlecteurs@sudouest.fr 33094 Bordeaux Cedex. www.sudouest-publicite.com Origine du papier : Espagne. Taux de fibres recyclées :
Numéro de commission paritaire : 0420 C 86478. E-mail : sudouest-publicite@sudouest.fr 89 %. Ce journal est imprimé sur du papier certifié
WEB www.sudouest.fr/journal-des-lecteurs/ Dimanche 12 avril 2020. N° 3 680. Tirage Régies extra-locales. 366. PEFC 70 % - FCBA/17-01690.
MÉDIATEUR mediateur@sudouest.fr du dimanche 5 avril 2020 : 178 024 exemplaires Publicité : tél. 0 180 489 366. Emissions de GES : 130 g CO2eq par exemplaire (données 2018)

Le numéro de « Sud Ouest Dimanche » du 12 avril 2020 comporte une mise sous film ou encart. Avec FEMINA, sur certaines des zones
Gironde : Celio M MEUBLE.
8 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

sud ouest. fr
GRANDS ENTRETIENS Experts,
scientifiques, sociologues… Ils donnent
Pourquoi il est
trop tôt pour
des clés pour comprendre la crise.
PODCASTS Dans « Laissez passer ! »,
des personnalités racontent leur
confinement. Et laissez vos messages
sur le répondeur d’« Ici « Sud Ouest »… »,
nous les diffusons tous les jours.

déconfiner
NEWSLETTERS Le point quotidien sur
l’actualité du virus, mais aussi une
sélection d’articles « pratiques » pour la
vie confinée, ou nos meilleures recettes.
VOS QUESTIONS La rédaction
sollicite des experts pour répondre aux
questions que vous nous posez.

L’ÉPIDÉMIE L’Italie prolonge, l’OMS alerte : alors que les


Les déplacements
sont autorisés pour Français attendent le discours d’Emmanuel Macron, lundi soir,
adopter un animal l’impatience de la fin du confinement se heurte à la réalité
CONFINEMENT Dominique Richard
MACRON ET PHILIPPE CONSULTENT
d.richard@sudouest.fr
A la demande de la SPA,
une tolérance sera Comment préparer la reprise de l’ac- res indications sur le déconfinement.

A
lors que plusieurs pays d’Eu-
accordée à partir de jeudi rope préparent déjà la transi- tivité sans relâcher la lutte contre le Pour cela, les visioconférences, les
tion vers le déconfinement, coronavirus ? Emmanuel Macron et audioconférences et les échanges se
Lundi, la Société protectrice des l’Organisation mondiale de la San- Édouard Philippe consultent parte- sont succédé, y compris avec des ex-
animaux, qui a fermé ses portes au té (OMS) met en garde contre naires sociaux et forces politiques perts controversés comme le profes- Quel est le pourcentage de la po-
public à cause de l’épidémie, avait toute précipitation. « Le reflux de avant l’allocution présidentielle de seur Didier Raoult, mais aussi avec pulation française infectée ? C’est
réclamé au gouvernement une dé- la pandémie pourrait être aussi demain à 20 h 02. Une chose est les responsables patronaux et syn- le flou le plus total. Selon des modé-
rogation pour que les gens puis- mortel que sa propagation s’il n’est sûre : le « Restez chez vous » sera ré- dicaux pour la seconde fois en 15 lisations conçues par des experts
sent venir adopter les pensionnai- pas géré convenablement », aver- affirmé par le chef de l’État qui de- jours, l’ensemble des ministres, les britanniques, cette proportion
res de ses 62 refuges, bientôt satu- tit Tedros Adhanom Ghebreyesus, vrait aussi préciser la durée de la présidents des groupes parlemen- avoisinerait 3 %. « Vraisemblable-
rés. « Il a été décidé qu’une le directeur de l’agence onusienne. prolongation et donner de premiè- taires et des deux assemblées. ment inférieure à 15 %, y compris
tolérance sera accordée concer- Message relayé en France hier au dans les zones les plus touchées
nant les déplacements pour micro de RTL par le professeur Phi- par les premières vagues de l’épi-
l’adoption d’animaux en refuge », a lippe Juvin. « Le déconfinement gé- Quand commencer très léger repli des admissions en ré- démie », nuance pour sa part le
annoncé le ministère de l’Intérieur. néral n’aurait 1 à déconfiner? animation en fin de semaine. Conseil scientifique qui épaule le
Des « règles strictes » devront pas lieu avant La sortie du déconfinement ne gouvernement. 3,5 ou 15 %… Seule
être respectées : l’animal devra être de longues se- peut être amorcée qu’à deux con- Comment faire refluer certitude, avec des seuils aussi bas,
choisi en amont, par exemple, un
rendez-vous précis sera fixé et le re-
Les actifs et
les personnes maines », pro-
nostique le chef
ditions : le pic de l’épidémie doit
être dans le rétroviseur et la phase
2 l’épidémie ?
En l’absence de vaccin et de tests, le
il est impossible de programmer
un quelconque jour J du déconfi-
les moins
fuge concerné émettra une attes- des urgences de descendante clairement engagée. confinement était la seule solu- nement général.
à risque
tation dématérialisée comportant l’hôpital Geor- Ce qui suppose une forte diminu- tion. Il a permis d’éviter des centai-
l’horaire du rendez-vous. En se ren- retrouveraient ges-Pompidou à tion des contaminations et des en- nes de milliers de morts. Mais en Une stratégie pour déconfiner
dant au rendez-vous, le candidat à
l’adoption devra se déplacer seul
la liberté
d’aller et
Paris. Même si le
professeur Di-
trées en réanimation, et un exa-
men attentif des statistiques. Si
contrepartie, le seuil à partir du-
quel se constitue une immunité
3 progressivement ?
Le déconfinement par zone géo-
et être muni, en plus de l’attesta- de venir dier Raoult dans l’on en croit une enquête menée de groupe n’a pu être atteint. Les graphique est le plus fréquem-
tion délivrée par le refuge, d’une at- l’une de ses par le syndicat de médecins MG épidémiologistes estiment que la ment évoqué. L’Académie de méde-
testation de déplacement déroga- multiples communications af- France auprès de ses membres, le maladie cesse de se propager si au cine y est favorable s’il y a une dé-
toire pour « motif familial impé- firme que les infections virales nombre de cas est largement sous moins 60 % de la population a été croissance nette du nombre de
rieux ». s’apaisent le printemps venu, il fau- estimé. Les courbes de progression infectée. Leurs organismes ayant patients hospitalisés et si on inter-
« On est passé à côté de la catas- dra sans doute vivre de nombreux commencent seulement à s’apla- fabriqué des anticorps, les sujets dit les mouvements de population
trophe car on aurait été à satura- mois avec l’épée de Damoclès du tir même si les premiers signes en- touchés par le virus ne sont plus entre régions confinées et déconfi-
tion dans les jours qui viennent et Covid-19 au-dessus des têtes. courageants apparaissent avec le contagieux. nées. Plus facile à dire qu’à mettre
les fourrières auraient été obligées
d’euthanasier les chiens et les

« Pas raisonnable de faire des pro


chats », a affirmé hier le président de
la SPA Jacques-Charles Fombonne.

BILAN Le nombre de patients en réanimation


continue de diminuer un peu. Une tendance fragile
La locution « haut plateau » est clenchement de l’épidémie, elle
partie pour devenir l’antienne du comptait environ 5 000 lits en ré-
mois d’avril. Jérôme Salomon, qui animation. La capacité a doublé
annonce tous les soirs les nouvel- en quelques semaines. 6 883 ma-
les du front, semble l’avoir adop- lades y occupaient un lit hier.
tée. L’épidémie de Covid-19 est « Nous prenons en charge un
« Non, cette donc juchée sur ce « haut pla- nombre exceptionnel de pa-
pandémie teau ». Son évolution ne menace tients », a insisté le patron de la
plus – dans l’immédiat – de débor- DGS.
n’est pas une guerre. der les capacités de soins du pays
C’est un test de mais « la pression hospitalière Plus de 13 800 morts
notre humanité », reste forte », a tenu à rappeler le On aura du mal à considérer que
directeur général de la santé. 643 nouveaux décès en l’espace L’indicateur le plus crucial, c’est le nombre de patients
a assuré le président L’indicateur le plus crucial, c’est de 24 heures correspondent à hospitalisés dans des lits de réanimation. ARCHIVES FABIEN COTTEREAU
allemand Frank-Walter le nombre de patients hospitali- une bonne nouvelle. Pourtant, le
sés dans des lits de réanimation. total est là aussi moins déprimant Au final, ce sont plus de cette période, ainsi que 40 dépar-
Steinmeier Il y en avait hier 121 de moins que que la veille. Il approchait le mil- 13 800 personnes qui sont décé- tements.
la veille : 255 entrants au lieu de lier de décès vendredi. 81 % des dées en France depuis le 1er mars
ÇA VA FAIRE DU BRUIT 431 vendredi. Le solde était néga- personnes mortes du Covid-19 à en lien avec l’épidémie. La ten- La région toujours épargnée
tif pour le troisième jour consécu- l’hôpital étaient âgées de plus de dance à l’aggravation apparaît Depuis la flambée épidémique de
Santé.De premières mesures sur des sites tif, ce qui soulage d’autant les soi- 70 ans. Le très fort impact de la nettement dans les statistiques mars, les territoires néo-aquitains
mobiles 5G expérimentaux en France mon- gnants. « L’éclaircie semble se con- maladie chez les personnes âgées de la mortalité. La semaine 14, du restent relativement épargnés.
trent des niveaux d’exposition aux ondes firmer », a admis Jérôme Salomon. explique le bilan qui continue à 30 mars au 5 avril, est à ce jour Les chiffres divulgués hier soir par
inférieurs à la limite réglementaire, mais très Toutefois, la France reste très s’alourdir dans les Ehpad. L’admi- la plus meurtrière. Dix régions sur l’Agence régionale de santé (ARS)
variables selon l’intensité de l’usage, selon éloignée de l’état normal de son nistration y a recensé 290 victi- 13 (en métropole) connaissent le confirment une fois de plus. Ils
l’Agence nationale des fréquences (ANFR). système hospitalier. Avant le dé- mes supplémentaires hier. une surmortalité importante sur font état d’une nette hausse du
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 9

VOS QUESTIONS NOS RÉPONSES


Peut-on confiner ailleurs ?
Question « Est-il possible de La réponse est : « Non. Le lieu de confi-
changer de lieu de confinement ? nementnedoitpaschanger»,répond
Si oui, dans quelles conditions ? » très clairement le ministère de
Amélie, de Montpon-Ménestérol l’Intérieur. Toutefois, « dans des situa-
(24) tions particulières rendant néces-
saire le fait de rejoindre sa résidence PHOTO D’ILLUSTRATION THIERRY DAVID

RéponseAlors que le confinement principale,commeunefindelocation,


dure depuis le 16 mars et sera proba- la protection de personnes vulné- La personne doit alors se munir de
blement prolongé, plusieurs person- rables ou d’animaux, une garde son attestation dérogatoire de dépla-
nes se demandent si elles peuvent d’enfants, le retour vers sa résidence cement dûment remplie ainsi que
changer de lieu de confinement. est possible », précise le ministère. de sa pièce d’identité.

Les Français incités à travailler plus


ÉCONOMIE Pour remettre la machine en route, des
travailleurs devront mettre « les bouchées doubles »
Plusieurs responsables économi- des impôts et donc les recettes,
ques ont incité samedi les tra- et ainsi de rembourser la dette
vailleurs français à mettre « les accumulée pendant la crise »,
bouchées doubles » pour per- ajoute-t-il.
Le déconfinement devra se faire sans précipitation. ARCH. J.-C. SOUNALET mettre un sursaut économique
à la sortie du confinement. Pour « Le travail plein pot »
en œuvre. Seconde hypothèse, le Quelles parades le patron des patrons Geoffroy La secrétaire d’État à l’Économie,
déconfinement par classe d’âges.
Le confinement continuerait à
4 pour en finir ?
La rapidité de la sortie de crise sani-
Roux de Bézieux, « il faudra bien
se poser tôt ou tard la question
Agnès Pannier-Runacher, a égale-
ment prévenu qu’« il faudra pro- Geoffroy Roux de Bézieux.
s’appliquer aux plus de 60 ans, par- taire tient à la capacité de la France du temps de travail, des jours fé- bablement travailler plus que PHOTO ARCHIVES ÉRIC PIERMONT/AFP

ticulièrement exposés au Covid-19, à réaliser dans les plus brefs délais riés et des congés payés pour ac- nous ne l’avons fait avant » pour
et aux personnes fragilisées. Les ac- des tests à grande échelle pour compagner la reprise économi- « rattraper » la perte d’activité in-
tifs et les personnes les moins à ris- identifier les contaminés et les iso- que et faciliter, en travaillant un duite par le confinement en LE CHIFFRE
que retrouveraient la liberté d’al- ler. Le Conseil scientifique estime peu plus, la création de crois- cours depuis le 17 mars. « L’enjeu DU JOUR
ler et de venir. Ce qui aurait l’avan- que le pari sera tenu, l’Académie sance supplémentaire ». est de reprendre le travail plein

8
tage de permettre la constitution de médecine est plus dubitative. Car « l’important, c’est de re- pot », a-t-elle insisté sur France C’est en millions le
d’une immunité de groupe tout Elle doute de « la disponibilité et mettre la machine économique info. nombre de salariés qui
en maintenant un contrôle strict de la fiabilité des tests individuels ». en marche et de reproduire de la Pour soutenir les entreprises bénéficient du chômage
de l’épidémie. À supposer qu’ils puissent être dé- richesse en masse, pour tenter face à l’impact de la pandémie partiel à ce jour. Soit 3 millions
Les chercheurs anglo-saxons pri- ployés, il restera à obtenir l’adhé- d’effacer, dès 2021, les pertes de sur l’économie, le gouvernement de plus en une semaine, a
vilégient un troisième scénario ; le sion des Français pour installer sur croissance de 2020 », explique le a mis en place un plan d’urgence annoncé hier la ministre du
stop-and-go ou l’alternance de pé- leur téléphone l’application per- président du Medef, première or- à hauteur de 100 milliards d’eu- Travail Muriel Pénicaud sur son
riode de confinement et de décon- mettant de les tracer et d’identifier ganisation patronale française, ros. « Cela ne veut pas dire que compte Twitter. Son coût,
finement dans l’attente de la mise leurs contacts au cas où ils au- dans un entretien publié same- dans la durée on peut vivre à cré- partagé entre l’État et l’Unedic,
au point d’un vaccin. Le virus étant raient été infectés. di dans « Le Figaro ». « C’est la dit lorsque la situation économi- l’organisme qui gère l’assurance
censé de ne pas aimer le retour de création de richesses qui per- que est normale », a souligné chômage, « sera très important,
la chaleur, cette stratégie permet- mettra d’augmenter l’assiette Agnès Pannier-Runacher. de plus de 20 milliards d’euros »
trait de naviguer à vue en fonction
des poussées de l’épidémie. Ce sud ouest. fr
qui suppose une adaptation per- Retrouvez en ligne notre article
manente des capacités hospitaliè-
sur Jean Castex, le « Monsieur TROIS CLÉS POUR COMPRENDRE
déconfinement » du gouvernement?

La « guerre des masques » entre


res.

nostics » l’État et les collectivités locales


nombre de personnes en réani- Réquisitions, interdiction des arrêtés locaux : ça chauffe entre le ministre et les élus locaux
mation ou en soins intensifs
(+35). L’indicateur ne reflète pas dé aux préfets de « retirer les arrê-
fidèlement l’évolution car il intègre
les patients qui ont quitté d’autres
1« IlLereconnaît
ministre de l’Intérieur
les « réquisitions » 2 Les collectivités face aux
« changements de doctrine »
n’est évidemment pas question « Depuis que la doctrine a changé,
tés » pris par des maires pour ren-
dre obligatoire le masque dans la
régions en tension pour être ad- qu’une guerre des masques ait lieu toutes les collectivités veulent ache- rue « pendant la période du confi-
mis dans les hôpitaux de Nou- entre les collectivités locales et ter des masques. Le n’importe quoi, nement », dans la foulée de Chris-
velle-Aquitaine, moins surchargés. l’État. » Christophe Castaner s’est ef- ça suffit ! L’État doit contrôler, orga- tian Estrosi, à Nice (1). Sauf que les
41 malades en provenance d’Ile- forcé d’apaiser les tensions, hier. niser, planifier la distribution pour maires se basent sur l’avis de l’Aca-
de-France figurent ainsi dans le to- Mais la semaine a donné lieu à plu- éviter la spéculation », s’est donc démie de médecine selon qui un
tal. Depuis le début de l’épidémie, sieurs escarmouches avec des élus agacé le patron du PC, Fabien Rous- masque « grand public » devrait
on a enregistré le décès de 180 per- locaux. Commandent-ils trop de sel. Chef des sénateurs LR, Bruno Re- être rendu obligatoire pour les sor-
sonnes à l’hôpital et de 53 pen- masques ? Entre la pénurie de pro- tailleau rappelle que les élus n’en ties pendant et après le confine-
sionnaires en Ehpad dans la ré- tection pour les soignants et la pro- commandent pas par « caprice », ment. « Porter le masque, ce n’est
gion. La réalité est sans doute plus blématique d’une utilisation pour mais pour les Ehpad ou les aides à pas déjà aller vers le déconfine-
cruelle dans les établissements tous dans la perspective du décon- domicile des personnes âgées. « On ment », cingle le président de la ré-
pour personnes âgées dépendan- finement, l’État essaye de faire la po- voit bien dans quelles difficultés Pa- gion Grand Est Jean Rottner (LR).
tes. Tous les chiffres ne sont pas lice. Et le ministre de l’Intérieur a dû ris s’est empêtré, de ne pas antici- « Nous allons devoir apprendre à vi-
encore disponibles. reconnaître vendredi soir la « réqui- per : les faire venir, cela a été un joli vre différemment avec un risque sa-
sition » par ses services de millions foutoir », résume Alain Rousset, le nitaire latent, permanent. » Pour le
On ne parle pas de déconfiner de masques importés de Chine à président PS de Nouvelle-Aquitaine, président du Sénat Gérard Larcher,
Ce tableau sans tendance claire l’aéroport de Bâle-Mulhouse, au dé- qui a ferraillé après une commande les élus « prennent leurs responsa-
interdit à la Direction générale de triment (notamment) des Régions de 2,6 millions de masques (« SO » bilités ». Le port généralisé du mas-
la santé d’envisager le déconfine- Grand Est et Bourgogne-Franche- du 2 avril). que, et à partir de quand, encore
ment à cette heure. « Il n’est abso- Comté, car les livraisons pour l’État une question sur laquelle Emma-
lument pas raisonnable de faire étaient arrivées incomplètes. « Nous Les maires interdits d’obliger nuel Macron est attendu lundi soir.
des pronostics pour l’avenir », a
appuyé hier Jérôme Salomon.
aurions dû être plus prévenants
avec les collectivités », a-t-il concé-
3 de porter des masques
Le ton monte aussi avec les maires. (1) À Bordeaux, le maire Nicolas Florian
Jean-Denis Renard dé. Le ministre de l’Intérieur a deman- « conseille » de porter un masque.
10 Actualité 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

24 HEURES EN FRANCE ET DANS LE MONDE

États-Unis : plus nes à venir, a indiqué la ministre des Ar-


mées, invitant les différentes institutions
de 20 000 cas, des écoles à exprimer davantage de demandes. « Il
resteront fermées faut être inventif et créatif. Nous avons la
volonté de faire plus, a déclaré vendredi
CORONAVIRUS. Les États-Unis sont Florence Parly. Nous pouvons avoir des
devenus hier samedi le pays le plus tou- idées mais il faut aussi que les services de
ché au monde par la pandémie de coro- l’État et autres expriment leurs besoins ».
navirus en enregistrant au moins L’opération Résilience avait été lancée
20 071 décès, dépassant ainsi l’Italie, se- par Emmanuel Macron le 25 mars pour
lon le comptage de référence de l’univer- coordonner l’ensemble des interventions
sité Johns Hopkins. Les écoles publiques des militaires contre le virus. Elle com-
de New York, épicentre de la pandémie En mars, 154 personnes prend notamment des évacuations de
de coronavirus aux États-Unis, resteront sont décédées sur les routes malades et de personnels soignants, l’ou-
fermées jusqu’à la fin de l’année scolaire, en France. ARCH. « SO » verture d’une structure médicale de ré-
a annoncé hier le maire Bill de Blasio. Le animation (EMR) de 30 lits à Mulhouse, 50 CAS DE COVID-19
nombre de morts liées au coronavirus ne Le nombre de morts ainsi que la sécurisation et le convoyage
cesse de monter dans la ville de New York
et a déjà atteint les 5 820 décès. Les éco- sur la route a baissé
de matériel médical et l’envoi de renforts
en outre-mer.
Le porte-avions français à Toulon
les publiques de la ville avaient fermé le pendant le confinement Le porte-avions nucléaire français Charles-de-Gaulle, sur lequel 50 marins ont
16 mars, avec une transition vers l’ap- été testés positifs au coronavirus, arrive aujourd’hui à Toulon et pourra com-
prentissage en ligne. La fermeture con- CIRCULATION. En France, le nombre L’IVG médicamenteuse mencer la mise en quarantaine des personnels. L’origine de la contamination
cerne 1,1 million d’enfants qui devaient de morts sur les routes a plongé de du navire n’est pas encore connue. Il n’a pas été en contact avec un élément
terminer leurs cours fin juin. Le gouver- 39,6 %. En mars, 154 personnes sont dé-
à domicile passe extérieur depuis une escale à Brest le 15 mars. PHOTO MAXPPP
neur de New York, Andrew Cuomo, avait cédées sur les routes, soit 101 personnes de sept à neuf semaines
prolongé la fermeture de toutes les éco- en moins par rapport à l’année dernière.
les de l’État jusqu’au 29 avril. Le directeur général de l’association SANTÉ. La Haute Autorité de santé a et obstétriciens français (CNGOF) et d’essayer de penser à quitter le bâtiment,
40 millions d’automobilistes, Pierre Chas- donné son feu vert pour étendre à neuf l’Agence nationale de sécurité du médi- vous êtes un danger pour tout le monde
seray, qualifie cependant ces chiffres de semaines l’accès à l’interruption volon- cament et des produits de santé […] s’il y a un cas de Covid-19 dans le bâti-
« catastrophiques ». Pour lui, « on est taire de grossesse médicamenteuse à do- (ANSM), a précisé la Haute Autorité. ment, vous en serez entièrement respon-
dans une période où il devrait y avoir zéro micile, pour assurer aux femmes une con- sable. Quittez les lieux au plus vite !! », dit
accident ». tinuité de leur droit pendant l’épidémie le message trouvé mercredi dans sa boîte
de coronavirus. L’IVG médicamenteuse, Enquête ouverte pour aux lettres par Samia Mazzi, une infir-
qui peut être prescrite par un médecin li- mière de 44 ans, mère de deux enfants.
L’armée peut béral, une sage-femme ou être réalisée à
« menaces » contre une Mme Mazzi a porté plainte jeudi au com-
« faire plus » l’hôpital, est actuellement accessible jus- infirmière dans la Loire missariat de Saint-Chamond pour « ou-
qu’à sept semaines d’aménorrhée (date trage à une personne chargée d’une mis-
contre le coronavirus des dernières règles) à domicile et neuf JUSTICE. Une enquête a été ouverte sion de service public ». Le procureur de la
semaines en milieu hospitalier. Pour pour « menaces » contre les auteurs République de Saint-Etienne, David
FRANCE. L’armée française, mobilisée étendre ce droit, la HAS définit un nou- d’une lettre invitant une infirmière de Charmatz, a précisé qu’il avait « requalifié
dans la lutte contre le coronavirus sous le veau protocole médicamenteux asso- Rive-de-Gier (Loire) à quitter son loge- en menaces les faits visés par la plainte
Plus de 20 000 morts aux parapluie de l’opération Résilience, est ciant la prise de deux molécules, validé ment « au plus vite », a indiqué hier sa- contre X déposée » par la professionnelle
États-Unis. PH. SPENCER PLATT GETTY/AFP disposée à en faire plus dans les semai- par le Collège national des gynécologues medi le parquet de Saint-Etienne. « Merci de santé.

Joyeuse fête de Pâques


à toutes et tous !
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 Publicité 11

PRIORITÉ À LA SÉCURITÉ

Chez Amazon, nous avons renforcé la fréquence

et l’intensité du nettoyage et de

la désinfection de toutes les surfaces,

augmenté les mesures de

d i s t a n c i a t i o n s o c i a l e
2m
à deux mètres et adapté
les rotations de postes. Nous avons mis

des masques à la disposition de nos

employés et des livreurs, instauré des

contrôles de température sur nos sites ainsi

que la livraison sans contact.

Parce que la sécurité de nos employés, de nos

partenaires et de nos clients est notre priorité.

www.amazon.fr/prioritealasecurite
12 Horizons 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Il y a un an, il y a une éter


PATRIMOINE Stoppé net par le coronavirus, le chantier du siècle
n’en était qu’à ses prémices chahutées. Tandis que l’enquête
elle aussi piétine, difficile de savoir s’il sera achevé en 2024
Sylvain Cottin n’a pas bougé davantage cette an- doutent que l’argent promis avant la
s.cottin@sudouest.fr née que durant les 850 ans de son pandémie de coronavirus ne parte
existence », se rassure celui qui pré- en fumée. Sur les quelque 902 mil-

C
’est vers 18 heures, ce soir-là, que side – à la demande d’Emmanuel lions d’euros de dons individuels re-
le ciel bleu de Paris s’était sou- Macron – l’Établissement public de censés à travers le monde – États-
dainement embrasé avant de Notre-Dame. Las, de juillet à fin août, Unis en tête – 188 auraient déjà été
retomber sur la tête de Notre-Dame il avait déjà fallu tout suspendre, le encaissés par l’Établissement pu-
de Paris comme du monde entier. temps d’installer un dispositif de blic. Pour le reste, l’inquiétude va
Quinze heures durant, le brasier avait protection au plomb, dont 300 ton- crescendo à l’heure où nombre de
retourné le cœur et les âmes des plus nes sont ici parties en fumée et ruis- grands mécènes sont au bord du
athées d’entre tous les téléspectateurs sellements toxiques. précipice boursier.
réunis. Il y a un an, il y a une éternité. Avant de reconstruire, décons-
Alors que le 15 avril devait mar- truire dans les règles de l’art et des L’interminable enquête
quer très solennellement le pre- sciences (lire ci-dessous) prendra Tandis que les gravats ont été un à
mier anniversaire de ce ravage, l’af- donc du temps. Davantage que les un passés à la loupe des hommes
faire s’est résumée en ce Vendredi cinq années annoncées par le pré- du laboratoire de la préfecture de
saint à un « temps de méditation » sident de la République ? Son toni- police, épaulés par les experts de
célébré dans le huis clos de l’abside. truant général, lui, dit n’avoir au- l’Institut national de recherches ar-
Au son du violoniste Renaud Capu- cune crainte, ironisant juste sur les chéologiques préventives, plus
çon, l’archevêque de la capitale et quelques mi- d’une centaine de témoins auront
une poignée d’autres prélats y ont nutes de re- été entendus par les enquêteurs de
seuls prié dans l’ombre médiatique Il faudra déjà tard que pour- la Brigade criminelle. Ouvriers du
du coronavirus. découper les rait avoir la chantier, commerçants ou ecclé-
10 000 tubes grand-messe siastiques. Pour l’heure sans résul-
Grand-messe du 16 avril 2024
d’échafaudages du 16 avril tat probant, ni même la certitude
Stoppé net depuis un mois, le chan- 2024. « Même d’éclaircir un jour les circonstances
tier de la cathédrale ne laisse plus soudés par la si ça ne veut du départ du feu. Une aubaine pour
désormais apparaître que sa grue chaleur… pas dire que l’escouade de théoriciens du com-
géante, figée au-dessus le joyau gothi- tout sera ter- plot sévissant par milliers sur les ré-
que orphelin de sa flèche, sans char- miné », prévient Georgelin, en expli- seaux sociaux.
pente, et ne tenant plus qu’aux fils de quant que son rôle était d’empê- Qu’il s’agisse d’explorer la piste
sa voûte fragilisée. La centaine d’ou- cher toute « procrastination ». On d’un mégot de cigarette ou bien
vriers très spécialisés ont été confi- ne saura douter de sa détermina- celle d’un court-circuit, l’hypothèse
nés, alors même que devait débu- tion en la matière, alors que l’ancien accidentelle pourtant reste privilé-
ter fin mars le colossal démontage chef d’État-major des armées a dé- giée. Le parquet de Paris ayant écar-
des 10 000 tubes d’échafaudages jà publiquement conseillé à l’archi- té l’acte terroriste ou de mal-
enchevêtrés et fondus par la cha- tecte en chef des monuments histo- veillance dès le mois de juin, la Crim’
leur. Faut-il en effet rappeler que l’in- riques de « fermer sa gueule ». attend de pouvoir fouiller certains
cendie s’était déclaré au beau mi- recoins toujours inaccessibles de
lieu des travaux de rénovation de Les dons, juste une promesse ? l’édifice. Autre évidence, la mauvaise
l’édifice ? Viendra, malgré tout, le temps de – ou tardive – interprétation du pre-
Rien d’ailleurs depuis le sinistre trancher dans le vif débat opposant mier signal d’alarme automatique,
ne lui a été épargné. À peine formu- les amoureux de ce trésor national qui a repoussé d’autant l’interven-
lée la promesse de la faire renaître et religieux. Reconstruire à l’identi- tion des pompiers.
de ses cendres encore fumantes, que, notamment la flèche de Viol- Quant au dispositif de sur-
que déjà la canicule de l’été puis les let-le-Duc, ou bien concevoir un veillance, lui aussi pointé du doigt
violentes tempêtes automnales « geste architectural » contempo- au lendemain du drame, il paraît
s’abattaient sur son squelette dé- rain comme l’a d’abord souhaité avoir comblé ses failles. Ainsi, dans la
charné. Dans une interview accor- Emmanuel Macron. Quoi qu’il en soirée du 17 mars dernier, la vidéo-
dée jeudi au magazine catholique coûte ? Alors que certains s’indi- protection n’a-t-elle pas permis l’ar-
« Le Pèlerin », le général Georgelin gnaient quasiment d’un trop grand restation de deux voleurs de pierres
croit pourtant au petit miracle. élan de générosité en faveur de No- dont la revente se serait avérée fort
« D’après nos capteurs, sa structure tre-Dame, beaucoup désormais re- précieuse ?

face des poutres est très abîmée, leur


3 QUESTIONS À… cœur est en revanche presque intact,
Aline Magnien et se révèle au passage un formida-
Directrice du Laboratoire de recherche ble enregistreur du climat à travers les
des monuments historiques (LRMH) âges. Ce sera aussi extrêmement pré-
cieux lorsqu’il faudra réfléchir au
type de bois que nous choisirons
Àlatêted’uneéquipede pour la reconstruction de la char-
1pourrait
35scientifiques,votremission
êtrecelled’unmédecin
pente. Si c’est à l’identique, les archi-
tectes s’appuieront sur nos analyses
légisteauchevetdeNotre-Dame… PHOTO CRC pour au moins éviter de reproduire
C’est un chantier unique, à tous les d’éventuels défauts originels.
points de vue. Par son ampleur no- mieux possible aujourd’hui. Pour les
tamment, même si le Laboratoire pierres qui soutiennent l’édifice, il AuplusprofonddeNotre-Dame,
avait déjà œuvré après les terribles
incendies du château de Lunéville et
est par exemple indispensable d’éva-
luer leur capacité de résistance et de
3 maisaussiensurface,
notammentcelledesvitraux?
du parlement de Bretagne, à Rennes. portance. Sauf que, pour l’heure, la Les vitraux et les peintures, bien sûr.
Chacun avec des compétences pro- plupart de ces gravois sont toujours Car l’un des grands enjeux du chan-
pres, nous avons cette fois commen- entreposés sous les barnums instal- tier va être le nettoyage de Notre-
cé par un vaste travail de collecte. lés sur le parvis de la cathédrale, et il Dame. Chargées de particules de Le 15 avril 2019, vers 18 heures, les flammes embrasaient Notre-Dame
Qu’il s’agisse de vestiges en métal, en nous faudra encore aller descendre plomb, les fumées se sont déposées de Paris, épargnant la façade et ses trésors. Stoppé net depuis un mois
bois, en pierre ou même de textiles, quelques poutres de la nef. partout sur la cathédrale. Il va nous fal- en raison du confinement, le chantier colossal ne laisse plus désormais
la science des matériaux est essen- loir trouver les meilleures techni- apparaître que sa grue géante, figée au-dessus du joyau gothique
tielle pour comprendre leur emploi Bienquecalcinée,lacharpente ques pour nettoyer sans endomma-
initial, l’altération au fil des siècles,
mais aussi la façon de les conserver le
2 peutdonclivrerdessecrets?
Énormément, même. Car si la sur-
ger.
Recueilli par S. C.
orphelin de sa flèche, et des échafaudages sur trois de ses côtés.
Vendredi, un « temps de méditation » a été célébré dans le huis clos
de l’abside. PHOTOS AFP
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 Horizons 13

nité, Notre-Dame brûlait


« Vivante malgré ses blessures »
ENTRETIEN Pour Mgr Patrick Chauvet, le chemin
de croix de la cathédrale est un chemin de patience
Sous la houlette du cardinal-arche- est bien vivante . La couronne d’épi-
vêque de Paris Mgr Michel Aupetit, nes, marque de la souffrance du
Mgr Patrick Chauvet , 69 ans , est Christ pour tous , a été sauvée du
recteur-archiprêtre de Notre-Dame feu par les pompiers . Pour cette for-
de Paris . midable relique, Saint-Louis puisa
dans le trésor du royaume et fit bâ-
« Sud Ouest Dimanche » Sans tir la Sainte-Chapelle. À la Révolu-
cathédrale et en plein confinement, tion, Louis XVI la cacha et Napoléon
comment le diocèse de Paris vit-il ces en fit don à la cathédrale de Paris.
fêtes de Pâques ?
Mgr Patrick Chauvet Nous Comment va Notre-Dame ?
n’avons jamais vécu de tels mo- Tant que l’échafaudage soudé par
ments avec l’impossibilité de se ras- le feu ne sera pas enlevé, je ne peux
sembler. Mais voyons l’aspect posi- pas la dire sécurisée à 100 %. Ce sera
tif : celui de célébrer et vivre Pâques la priorité absolue au redémarrage
recentrés sur l’essentiel. Les pères du chantier. Je trouve que le travail
de l’Église parlaient de « descendre va lentement mais nous avons eu
dans nos cellules intérieures » pour des tempêtes, l’épisode du plomb
vivre intensément la Résurrection. et maintenant la pandémie. Dans
Dans ce monde meurtri par la pan- cette période, le recteur doit exer-
démie, l’espérance doit habiter nos cer sa patience. Mgr Patrick Chauvet, recteur
cœurs. de Notre-Dame de Paris.
Faut-il continuer d’y célébrer durant PHOTO ARCHIVES THOMAS SAMSON/AFP

Vous avez, dimanche dernier, célébré la restauration ?


la messe des Rameaux sur France 2. De façon symbolique, oui, mais les rassemblements, nous avons Saint-
Comment avez-vous vécu ce « Jour célébrations ne doivent en aucun Sulpice, la plus vaste église de la ca-
du Seigneur » ? cas gêner les ouvriers. Et pas ques- pitale.
En mission de proximité. Le studio tion de prendre des risques. Ven-
était vide, comme en semaine dredi, nous nous tenions dans le Ce confinement peut-il être une
l’église Saint-Germain l’Auxerrois déambulatoire, partie qui n’a pas chance au plan spirituel ?
où je célèbre l’eucharistie. Mais je été touchée. À la fin du confine- Il nous impose une longue retraite
savais par le réalisateur que 1,7 mil- ment, il y aura l’ouverture du par- et il faut avoir une âme de char-
lion de fidèles étaient en commu- vis. avec une reproduction de la treux pour vivre cela. Mais ce peut
nion devant leur téléviseur. Je me « Vierge du pilier » et un lieu d’ac- être l’occasion de soigner les rela-
suis dit : ‘‘seul le pape fait de telles au- cueil pour expliquer la façade et tions aux autres. Et de vivre des mo-
diences’’. Mais rassurez-vous, je ne l’état des travaux : une façon de re- ments de vérité. Le silence, le re-
me suis pas pris pour le Saint-Père donner vie à notre quartier de l’île cueillement, sont après tout la
(rire). de la Cité, déserté depuis un an. meilleure façon de descendre dans
notre cœur et de faire l’expérience
Vous étiez Vendredi saint à Notre- Sans le siège cathédral de Notre- de Dieu.
Dame pour une messe en tout petit Dame, quelle est la vie liturgique? Recueilli par Christophe Lucet
comité. Dans quel but ? La liturgie de la cathédrale se dé-
L’archevêque a voulu vénérer la roule à l’église Saint-Germain
couronne d’épines à la cathédrale. l’Auxerrois près du Louvre. C’est là
Par ce geste, il a montré que l’église- que je célébrerai la messe du jour sud ouest.fr
mère blessée est près des malades, de Pâques avec mon archevêque, En vidéo, la cérémonie dans la
cathédrale pour le Vendredi saint.
des soignants, des familles en- messe retransmise sur KTO et Ra-
deuillées. Malgré ses blessures, elle dio Notre-Dame. Et pour les grands ● Abonnés.

Le règne du silence
Il règne un silence, dont on ne sait s’il faut le quali-
fier de mort ou de plomb, autour de Notre-Dame
de Paris. Ici, la vie s’était arrêtée bien avant le con-
finement. Comme partout ailleurs dans la capi-
tale, les travaux sont interrompus et l’esplanade,
qui devait rouvrir au public le 31 mars, reste barri-
cadée, abritant au loin des Algeco, qui dissimulent
aux regards la magnifique façade heureusement
épargnée par l’incendie du 15 avril 2019.
De l’arrière, on peut apercevoir les échafaudages
qui en ont remplacé d’autres, ceux par lesquels le
malheur est arrivé voici presque un an. Il faut en
réalité longer la cathédrale sur son côté nord pour
avoir une idée du drame qui s’est joué et des dé-
gâts qui subsistent. Une petite exposition de pho-
tos montre, ici un cordiste en pleine opération de
nettoyage au milieu des débris, là un bulldozer qui
déblaye le chœur. Des images d’échafaudages et
de croisées de fer tordues par le feu évoquent le L’esplanade, qui devait rouvrir au public
souvenir du 11 septembre et les derniers vestiges le 31 mars, reste barricadée. PHOTO MAXPPP
du Word Trade Center.
« Les voûtes ont été endommagées par le feu, Des milliers de mètres carrés de filets sont tendus
explique une affiche. Par conséquent, les structu- à l’intérieur, à plusieurs dizaines de mètres de hau-
res hautes demeurent fragiles et le risque de chu- teur, ainsi qu’à l’extérieur de l’édifice.
tes de pierres ne peut être totalement écarté. » Bruno Dive, rédaction parisienne
14 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Gironde
Cambriolages
de pharmacies :
quatre suspects
en garde à vue
AGGLO BORDELAISE
Quatre garçons ont été
arrêtés en flagrant délit.
Une vingtaine d’officines
ont été cambriolées
Ces arrestations devraient calmer
le phénomène des cambriolages
de pharmacies, qui prenait de l’am-
pleur depuis le début du confine-
ment dans l’agglomération borde-
laise. Vendredi, au petit matin, qua-
tre jeunes hommes ont été arrêtés
en flagrant délit. Alors qu’ils ten- Le brigadier-chef Bruno Dartiguelongue télépilote le drone tandis que d’autres policiers contrôlent les attestations permettant de circuler. De
taient de s’introduire dans une of-

Aéroport :
ficine, à Talence, ils ont été surpris
par des policiers de la brigade an-
ti-criminalité. Interpellés et placés
en garde à vue au commissariat
central de Bordeaux, ils doivent
être déférés au parquet, ce matin.

la police
« Nous comptons ouvrir une in-
formation judiciaire pour « vol ag-
gravé ». D’après les investigations,
notamment des éléments retrou-
vés sur les lieux des faits, les quatre
suspects sont impliqués dans d’au-

veille
tres tentatives ou cambriolages.
Tous se présentaient comme des
mineurs, mais les recoupements
réalisés par le groupe MNA de la
Sûreté départementale, ont permis
d’établir que deux d’entre eux sont,
en fait, majeurs », précise le procu-
reur adjoint de Bordeaux, Olivier
Etienne. Les quatre jeunes hom-
mes, connus sous de multiples MÉRIGNAC Les vols commerciaux sont
alias et se présentant sous diverses
nationalités, seraient Marocains. suspendus mais la Police aux frontières
Pour les fonds de caisse
assure néanmoins la sécurité de la zone
Depuis ces dernières semaines,
une hausse des tentatives ou des Jean-Michel Desplos « Un aéroport, c’est comme une
cambriolages de pharmacie est jm.desplos@sudouest.fr ville », souligne la commissaire divi-
constatée, surtout dans le sud de sionnaire Valérie Maureille, direc-

P
l’agglomération bordelaise, à Bè- as un bruit ou presque. L’aéro- trice zonale de la police aux frontiè-
gles, Villenave-d’Ornon, Talence, ou port de Bordeaux-Mérignac est res Sud-Ouest. « Nous avons une
encore dans le quartier Saint-Ge- vide, à l’exception des agents compétence de sécurité publique ».
nès, à Bordeaux. Une vingtaine d’of- d’entretien qui nettoient les sols et dé-
ficines en ont fait les frais. Des lar- poussièrent les luminaires. Seul le léger Des touristes refoulés
cins qui ne ciblent pas la spéciali- sifflement d’une balayeuse électrique Et même si l’aéroport est vide, la Po-
té de ces commerces – les
malfaiteurs ne s’intéressant pas
aux médicaments – mais leurs
vient perturber cette quiétude. « Je n’ai
jamais vu un tel calme », constate le
commandant Olivier Quennesson,
lice aux frontières est toujours pré-
sente, 7 jours sur 7 et 24 h/24. Les
80 fonctionnaires et administratifs
Le commandant Olivier
Quennesson et les policiers
de la PAF sécurisent les
Des drones co
fonds de caisse. « Avec le confine- chef du service de la Police aux fron- assurent une veille permanente et infrastructres. PHOTO L. THEILLET
ment, les pharmacies font partie tières (PAF) de l’aéroport. redoublent de vigilance pour s’as- Pour compléter la surveillance du
des derniers commerces ouverts », Depuis le 1er avril, en raison des surer que personne ne fasse intru- À l’extérieur de l’aéroport, les seuls territoire, la Police aux frontières
souffle une source policière. Afin mesures de confinement liées au sion dans l’enceinte. « On est en véhicules stationnés sont ceux des dispose de drones. À l’aéroport de
d’endiguer le phénomène, qui Covid-19, tous les vols commerciaux quelque sorte le commissariat de sociétés de location. Lors des pre- Bordeaux-Mérignac, le brigadier-
pourrait être l’œuvre de plusieurs ont été interrompus. Plus aucune l’aéroport, précise le commandant miers jours du confinement, l’un chef Bruno Dartiguelongue est pi-
équipes, la police nationale a mul- liaison n’est effectuée. Les compa- Quennesson. Nous assurons la sé- des gérants a déposé une plainte à lote d’avion et télépilote de drone.
tiplié les patrouilles autour de ces gnies aériennes ont cloué leurs curité des personnes et des biens, l’encontre d’un client qui n’avait pas À l’aide d’un de ces petits aéro-
commerces. avions au sol. Les aérogares, toutes luttons contre l’immigration irrégu- ramené la voiture. Une enquête nefs dont le poids est inférieur à
Élisa Artigue-Cazcarra les boutiques et restaurants ont fer- lière et la fraude documentaire. pour abus de confiance a été ou- un kilo, le policier surveille les
mé leurs portes. « C’est une drôle Mais en ce moment, nous réorien- verte par l’unité judiciaire de la PAF. abords du site jusqu’à deux kilo-
d’ambiance, souffle le comman- tons nos missions ». Le véhicule avait été sous-loué. Le mètres de distance. « Cela néces-
EN BREF dant Quennesson en arpentant les À partir du 17 mars et la décision client et son complice ont été con- site une grande maîtrise et beau-
halls A et B, où la moindre parole ré- du gouvernement de restreindre les fondus et interpellés. coup de rigueur », observe la
sonne. À la veille des vacances de Pâ- déplacements, les policiers ont vu « Nous veillons aussi sur le parc commissaire divisionnaire Valé-
SPA DE MÉRIGNAC. Après l’annonce ques, près de 25 000 personnes au- arriver des ressortissants européens qui peut faire l’objet de convoitises », rie Maureille. « Un pilote d’avion a
faite par la SPA de Paris d’une raient dû passer ici dans la journée ». venus faire du tourisme en France. dit l’officier de police. La délin- de précieuses connaissances qui
réouverture jeudi, face au risque d’une Seuls subsistent quelques rares « Nous contrôlons tous les vols et quance ne s’arrête pas aux portes lui permettent d’entrer en con-
vague d’euthanasie, la SPA de vols de l’aviation générale avec des avons la possibilité d’interdire de pé- de l’aéroport, même en période de tact avec la tour de contrôle et
Bordeaux et du Sud Ouest, implantée à hommes d’affaires qui voyagent à nétrer sur le territoire. Nous étions confinement. d’analyser au plus vite la situa-
Mérignac, tient à rappeler que la titre professionnel, des cargos pour sur un motif d’ordre public, nous tion ».
situation en Gironde est radicalement le fret et des avions sanitaires ne les avons pas laissés entrer ». Le drone décolle depuis l’aéro-
différente . « Nous choisissons de ne pas comme ce fut le cas fin mars pour Un touriste américain affirmant sud ouest.fr port et, très rapidement, devient
rouvrir au public. Le refuge n’est pas des patients atteints du coronavi- ne pas avoir suivi l’actualité a aussi Retrouvez la vidéo réalisée imperceptible dans les airs. Équi-
saturé », explique la structure qui rus et transportés depuis Mulhouse été refoulé. Il est parti pour la Tur- à l’aéroport. pé d’une caméra très puissante, il
rouvrira à la fin du confinement. vers le CHU de Bordeaux. quie. ● Abonnés. renvoie les images sur un écran
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 15

Chocolat : les artisans résistent


BORDEAUX CENTRE
Une demie-douzaine
d’artisans chocolatiers
sont ouverts ce week-
end. La demande est là
« Des commerces indispensa-
bles », les artisans chocolatiers ?
« Oui, nous sommes des commer-
ces alimentaires et à ce titre nous
pouvons rester ouverts malgré le
Covid-19 », répond Olivier Garcia,
qui tient la franchise Yves Thuriès,
rue des Trois-Conils, à Bordeaux.
Comme lui, ils sont une demi-dou-
zaine à travailler pour Pâques,
quitte à lever encore le rideau au- Olivier Garcia : « Nos commerces sont indispensables. Les gens
puis le 1er avril, il n’y a plus d’activité dans les aérogares PHOTOS LAURENT THEILLET jourd’hui et demain. ont besoin d’une ambiance de fête ». PHOTO CH. L.
Une nécessité économique
pour beaucoup alors que ce week- j’avais des commandes à honorer, Du coup le chocolat donne lieu à
end est, avec Noël, celui où les chif- mais à présent je pense que je n’au- des cadeaux. « Beaucoup de
fres d’affaires sont les plus gros. « Et rai pas d’invendus. Je m’attends à grands-parents en font livrer à leurs
alors qu’on a déjà beaucoup souf- ce que les gens achètent du choco- petits-enfants », relève Laurence
fert du mouvement des gilets jau- lat après le week-end. » Garrigue. Ce qui met en évidence
nes. Il faut éviter la grosse casse », « Nos commerces sont indispen- le rôle d’Internet : « Les comman-
indique Laurence Garrigue, gérante sables parce que les gens ont be- des ont explosé sur notre site. Ca
de Darricau. Cette maison histori- soin d’une ambiance de fête, ana- nous a amenés à repenser son uti-
que (plus d’un siècle d’activité) fait lyse Olivier Garcia. Et le chocolat en lisation. »
donc partie de celles qui ont re- fait partie. Les clients nous le font « 80 % de mes commandes se
commencé à accueillir du public. savoir. » « Nous recevons plein de font sur Internet », insiste Patrick
petits mots gentils », renchérit Lau- Urtizvera, qui a boosté cette partie
L’importance d’Internet rence Garrigue. de son activité en faisant le pari de
Pas sans contraintes, certes. Un seul Et ça se retrouve dans les pro- la livraison gratuite. Les faits sont
client peut entrer à la fois « et nous duits vendus. « Nos moutons ou là : « Je suis commerçant depuis
nous lavons les mains après cha- nos lapins en chocolat se vendent 40 ans et c’est la première fois que
que passage ». Tandis que les effec- très bien, reprend Olivier Garcia. je vois le cours de l’Intendance sans
tifs ont été réduits de moitié. Mais Des pièces uniques, un peu plus aucune activité. Autrefois on disait
la demande est là. « On s’attendait chères, mais qu’on ne trouve pas que la réussite d’un commerce ve-
à recevoir dans les 200 comman- en grandes surfaces et qui permet- nait de son emplacement, mainte-
des ; on doit avoir dépassé le mil- tent aux gens de se faire plaisir. nant elle vient de son site et de sa
lier ! » Comme la plupart des lieux pu- présence sur les réseaux sociaux. »
Aux Chocolats de l’Intendance blics sont fermés, les dépenses Un des enseignements à tirer de
Patrick Urtizvera confirme : « J’ai qu’ils ne peuvent pas y engager, ils cette crise, sans doute.
rouvert ce lundi par obligation, les reportent sur nos produits. » Christophe Loubes

Projet de bar pour Jérémy Frérot


BASSIN D’ARCACHON Le chanteur gujanais Jérémy
Frérot a annoncé sur sa page Facebook qu’il allait
ouvrir à La Teste un bar-restaurant : Le Pestacle
mplètent la surveillance Un jour, le confinement s’arrête- acheté le site en février dernier.
ra. Un jour, les gens auront le Les travaux ont débuté mais ils
mobile au sol. Aucun mouve- haut-parleurs pour rappeler les droit de sortir de chez eux et d’al- sont évidemment ralentis et le
ment suspect n’est détecté sur le consignes de sécurité demandant ler prendre un verre. Et ce jour- chantier n’a donc pas encore été
tarmac ni sur les artères environ- de rester à la maison. La Direction là, peut-être iront-ils au Pestacle, mené à son terme.
nantes. Quelques véhicules circu- zonale des CRS l’utilise, quant à sur le port de La Teste-de-Buch. Voici en tout cas ce que les
lent aux alentours mais des pa- elle, pour des opérations de sécu- L’ouverture de cet établissement clients y trouveront quand le lieu
trouilles de fonctionnaires de la rité routière », indique la commis- a été annoncée par le chanteur sera ouvert. C’est encore Jérémy
PAF ont été positionnées à tous les saire Valérie Maureille. Moins coû- gujanais Jérémy Frérot sur Frérot, sur sa page Facebook, qui
ronds points afin de vérifier le res- teux et plus écologique qu’un sa page Facebook officielle le en parle : « Salut les Artistes, fini
pect du confinement. L’attesta- avion ou un hélicoptère, le drone 27 mars dernier. les lionnes, les lions, les chevaux,
tion de déplacement dérogatoire est un sérieux atout qui amène de Voici ce que dit l’ancienne juments, chameaux et chamel- Jérémy Frérot donne rendez-
est demandée à chaque conduc- plus en plus de policiers à se for- moitié des Fréro Delavega : les, bientôt Le Pestacle ouvrira vous au Pestacle... après le
teur et si l’un d’eux venait, par mer à son pilotage. « Grande nouvelle, quand nous ses portes pour vous faire danser confinement. ARCHIVES XAVIER LÉOTY
exemple, à ne pas obtempérer, le Le brigadier-chef Bruno Darti- sortirons de cette période, je boire et manger (plus si affinité).
drone pourrait aussitôt le suivre guelongue est l’un des deux ins- crois que nous aurons envie de Tenez-vous prêt(e)s! En atten- les circuits courts, dans cet esprit
quelques instants, en toute dis- tructeurs nationaux qui assurent partager de bons moments en- dant, restons confinés, solidaires que prône Jérémy Frérot dans
crétion, pour repérer la direction cette formation en liaison avec semble, se voir, discuter, sentir et patients. Les soirées joyeuses ses chansons. Pour le moment,
de fuite. l’armée de l’air et la base aérienne l’air marin… Voilà @lepestacle aux fins heureuses vont com- la date d’ouverture n’est pas en-
d’Aix-en-Provence. Expert dans le qui va ouvrir ses portes sur le mencer. À bientôt au Pestacle! » core fixée, la situation ne per-
De nombreux policiers formés télépilotage, Bruno Dartiguelon- bassin d’Arcachon. » Cette affaire lui tient à cœur. Il mettant que de naviguer à vue.
« C’est un appareil très intéressant gue a réalisé des missions d’ordre Selon nos informations, Le Pes- est en effet l’un des gérants du Mais après le confinement, il y a
que nous mettons au profit de la public lors des manifestations tacle devait ouvrir en avril.Le bâ- futur établissement, avec Igor et des chances pour que le Pestacle
Direction départementale de la des gilets jaunes et a suivi des timent est celui de l’ancienne Théo Sonnier. Le premier est devienne un des hauts lieux de
sécurité publique dans le cadre voyages présidentiels et ministé- pizzeria Le Borsalino, juste à cô- œnologue et l’un des meilleurs la fête et du spectacle sur le Bas-
de la période de confinement. riels. té du V & B, à deux pas du port de amis de Jérémy Frérot. Le lieu se- sin.
L’un des appareils est équipé de J-M.D. La Teste-de-Buch. Jérémy Frérot a ra écoresponsable, privilégiant David Patsouris
16 Gironde 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Coronavirus et addictions :
le double effet confinement
SOCIÉTÉ Sevrage forcé pour les drogues illicites. Tentation maximale pour l’alcool, le porno ou le jeu…
Le Dr David Esfandi, addictologue à Bordeaux, évoque les enjeux de cette période inédite
Recueilli par Gwenaël Badets
g.badets@sudouest.fr

« Sud Ouest » Le confinement


pose-t-il des problèmes différents
selon la substance, ou le comporte-
ment, à l’origine d’une addiction ?
Dr David Esfandi On va distin-
guer les personnes qui présen-
taient, par exemple, une addiction
à la cocaïne, à l’héroïne, bref aux
substances illicites… et pour qui
il sera plus compliqué de se four-
nir.
Dans ce premier cas de figure, il
y a une sorte de « double peine ».
Parce qu’il va y avoir d’abord le
confinement comme facteur de
stress, comme restriction du
champ de la liberté d’avoir re-
cours à ses possibilités de loisirs
habituels… Mais en plus le confine-
ment va induire un sevrage bru-
tal chez ces personnes, parce
qu’elles ne peuvent plus consom-
mer.

Quels sont les dangers liés à ce se-


vrage forcé ?
Là, on va avoir des enjeux en ter-
mes de troubles du comporte-
ment, de risque de dépression. On
peut imaginer que les individus
vont essayer de compenser l’ab- Le confinement rend plus compliqué l’accès aux drogues illicites. Il peut en revanche favoriser l’abus d’alcool, de jeu en ligne
sence d’accès à leur substance par ou de pornographie. PHOTOS ARCHIVES « SUD OUEST »
des sources alternatives d’effet sti-
mulant, d’effet shoot, de recher- une augmentation du recours à tion, c’est quand même un pas- ges sur la vie de la personne, sur période de confinement, on ne
che de sensations : recours aux l’apéro quotidien, soit par auto- sage préalable et on sait que plus son travail, sa santé, ses relations… pourra la diagnostiquer avec
substances accessibles, comme médication d’un stress lié au con- les consommations sont élevées, que le patient prend conscience certitude qu’à la levée du confi-
l’alcool, pourquoi pas le jeu en li- texte, soit plus l’est aussi le risque d’addic- de ces dommages et du fait qu’ils nement. Pour certains, on aura la
gne, ou la pornographie. pour s’offrir tion. sont directement liés à ses usa- chance de dire : « Vous n’avez été
0n observe une une sorte de ges… Mais qu’il s’aperçoit, malgré qu’abuseurs dans un contexte
À l’inverse, quelles sont les substan- augmentation récompense À quel moment parle-t-on d’addic- cette prise de conscience, qu’il n’a particulier ». Et pour d’autres on
ces ou les comportements dont du recours vis-à-vis d’un tion ? plus la possibilité d’appuyer sur le dira : « malheureusement le frein
l’accès est favorisé par le confine- à l’apéro ennui ressen- On parle d’addiction diagnosti- frein. est cassé, le contexte ne justifie
ment ? ti dans la jour- quée lorsque, au-delà des abus de plus que vous mainteniez ce
quotidien
C’est quelque chose qu’on entend née, ou des substances, on a toute une succes- Le confinement pourrait donc favo- rapport avec la substance ou le
pas mal sous forme de plaisante- contraintes inhérentes au fait de sion d’événements, parmi les- riser les prémices d’addictions pour comportement : le jeu par exem-
ries sur les réseaux sociaux mais s’occuper des enfants. Si l’abus ne quels une accumulation de con- certains ? ple, ou la pornographie sur Inter-
qui est une réalité : on observe suffit pas à constituer une addic- séquences négatives, de domma- Si une addiction résulte de cette net ».

Le colocataire mis en examen pour tentative d’assassinat


BORDEAUX Suspecté d’hier). L’agresseur présumé aurait vail de 45 jours a été fixée », précise
d’avoir ébouillanté et de jeté de l’huile bouillante sur son co- Olivier Etienne.
s’être acharné sur son locataire avant de s’acharner sur lui Pourquoi un tel déchaînement
avec une poêle. Il a lui-même don- de violence ? Les investigations,
colocataire, l’homme de né l’alerte, après avoir erré dans le confiées à la Direction interrégio-
44 ans a été écroué, hier quartier et être tombé sur des nale de la police judiciaire (DIPJ) de
pompiers qui se rendaient sur une Bordeaux, ont permis d’établir que
Moins de 48 heures après son inter- autre intervention. La police a les deux hommes se connaissaient
pellation, l’homme de 44 ans sus- été immédiatement prévenue. depuis un moment. Ils se seraient
pecté d’avoir sauvagement agressé L’homme n’a opposé aucune résis- rencontrés dans des foyers et vi-
son colocataire, dans la nuit de jeu- tance à son interpellation. vaient ensemble depuis près de
di à vendredi, à Bordeaux, a été mis deux mois. Le quinquagénaire au-
en examen pour « tentative d’assas- Placé en coma artificiel rait proposé au quadragénaire, qui
sinat », hier. « Il a reconnu avoir Très grièvement blessée, la victime risquait de se retrouver à la rue,
commis les violences sur la victime a été transportée à Pellegrin par les d’emménager avec lui. La cohabi-
et les avoir préméditées. Une infor- secours. Brûlée aux deuxième et tation se serait vite tendue entre ces
mation pour tentative d’assassinat C’est dans un appartement de cette résidence que les faits ont troisième degrés, souffrant d’une deux personnes portées sur la bois-
a été ouverte et le suspect a été en- été commis, dans la nuit de jeudi à vendredi. ARCHIVES « SO » hémorragie cérébrale et de multi- son et déjà connues pour des faits
tendu par un juge d’instruction qui ples traumatismes, le quinquagé- de violence. Le quadragénaire se se-
l’a mis en examen de ce chef », ex- deaux. Le quadragénaire a été Les faits se sont déroulés dans un naire a été placé en coma artificiel rait estimé maltraité par son coloca-
pliquait, en fin d’après-midi, Olivier écroué dans la soirée à la prison de appartement de la résidence du pour apaiser ses souffrances. « À ce taire et aurait décidé de se venger.
Etienne, procureur adjoint de Bor- Gradignan. Lac, aux Aubiers (lire notre édition stade, une incapacité totale de tra- Élisa Artigue-Cazcarra
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 17

Charente
Trente hectares de forêt FAITS DIVERS

ANGOULÊME

décimés par les flammes Il se jette d’un pont et


meurt en fuyant la police
Le drame s’est produit dans la nuit de
PILLAC Le premier jeudi à vendredi, comme l’ont révélé nos
gros incendie du confrères de « Charente libre ». Dans la
nuit, à bord de sa voiture, un jeune
printemps est parti homme de 28 ans, défavorablement
d’un feu de déchets connu des services de police, s’est tué en
se jetant dans la Charente depuis un
verts mal maîtrisé. pont, à Angoulême. Auparavant, il avait
Le secteur est sous croisé la route d’une patrouille de la
BAC. Et ne voulant pas se soumettre à
surveillance son contrôle, il avait pris la fuite. Les poli-
ciers l’ont pris en chasse jusqu’au niveau
du pont Saint-Antoine. Là, selon le par-
Angoulême
quet, le fuyard qui roulait à contresens a
N10 vu arriver en face une autre voiture et
E606
D674 Charente s’est senti bloqué. Il est alors sorti de son
Barbezieux- D939 véhicule, a franchi la rambarde du pont
Saint-Hilaire avant de sauter dans la Charente. L’un
Pillac des policiers a, lui aussi, plongé dans le
Dordogne
fleuve pour tenter de le sauver. L’en-
quête a été confiée au SRPJ de Limoges
et une autopsie a été demandée pour
déterminer les raisons exactes du décès.
Bertrand Ruiz
b.ruiz@sudouest.fr
Ivre, il dégrade un véhicule
L pour se venger
e territoire venait tout juste de Au plus fort de la crise, près de 160 pompiers luttaient contre le feu. PHOTO LOÏC DÉQUIER
passer au niveau « risque sévère
incendie ». Ce vendredi, la Cha- tuée de résineux. Sur les quelques par les techniciens de RTE en liaison ments issus de la tonte de pelouses,
rente a connu son premier gros feu secteurs où les châtaigniers sont avec les pompiers depuis Toulouse. de la taille de haies et arbustes, d’éla- Outrage et rébellion. Embrumé par une
de forêt printanier, sur les communes prédominants, le feu a longtemps En fin d’après-midi, le feu était gages, de débroussaillements, etc., alcoolémie de 2,22 g/l, un habitant du
de Pillac et Bors-de-Montmoreau. En couvé dans le sous-bois. considéré comme maîtrisé. Et le qu’ils proviennent de particuliers, Gond-Pontouvre âgé de 27 ans s’est op-
quelques heures, les flammes ont dispositif de surveillance pouvait d’entreprises ou d’administrations posé à son interpellation, vendredi vers
anéanti trente hectares de forêt. Au Surveillance de nuit prendre le relais : toute la nuit, une est interdit sur l’ensemble du terri- 22 h 15, rue de la Tourgarnier à Angou-
plus fort de la crise, près de 160 pom- Pour venir au bout de ce sinistre sur cinquantaine de pompiers se sont toire, y compris durant la période lême. Une heure plus tôt, il avait été im-
piers venus de Charente, Charente- cette zone étendue et difficile d’ac- relayés sur le terrain pour observer de confinement. Les particuliers, pliqué dans une rixe. Selon sa version, il
Maritime et Dordogne, luttaient, avec cès, et après une première inspec- et noyer les parcelles susceptibles entreprises ou administrations serait revenu sur les lieux pour se venger.
d’imposants moyens techniques, tion par drone, les pompiers ont pu de reprendre feu dès le retour du sont appelés à stocker leurs déchets Il a brisé la vitre d’un Renault Express,
pour empêcher vingt autres hectares compter sur le renfort d’un hélicop- soleil… Les opérations de veille ris- verts jusqu’à la réouverture des dé- desserré le frein à main et laissé le véhi-
de partir en fumée. Ce qu’ils ont réus- tère Dragon, dépêché de Charente- quent maintenant de durer plu- chetteries et points de collecte vo- cule se heurter à un mur cent mètres
si… Maritime, et d’un avion bombardier sieurs jours, en fonction des condi- lontaires. Le non-respect de ces me- plus bas. Il nie une intention de voler. La
« La progression du feu a été faci- d’eau Dash : parti de Nîmes, ravi- tions météorologiques. sures expose les contrevenants à camionnette appartenait-elle à une
litée par les conditions météorolo- taillé en eau à Bordeaux, l’avion a ef- L’origine du sinistre ne faisait une amende de troisième classe personne impliquée dans l’altercation ?
giques, un temps ensoleillé et le fectué plusieurs passages au-dessus guère de doute dès vendredi : un ri- pouvant s’élever à 450 €. » Pas sûr. La garde à vue a été prolongée,
vent d’est », notait sur place le com- de la forêt embrasée. Au préalable, verain, qui s’était mis en tête de brû- l’homme sera présenté au Parquet ce
mandant David Vergnaud, en une ligne haute tension cernée par ler ses déchets verts, s’est, semble-t- matin.
charge des opérations de sécurité les flammes a été coupée et mise à il, laissé déborder. La préfecture de la sud ouest.fr
pour les pompiers. L’incendie s’est la terre. La manipulation n’a entraî- Charente en a d’ailleurs profité pour L’intervention spectaculaire des
propagé d’autant plus vite que la fo- né aucune coupure de courant rappeler la législation en vigueur : pompiers en vidéo sur notre site. Interpellé sans permis
● Abonnés.
rêt est ici essentiellement consti- grâce à un délestage rendu possible « le brûlage de déchets verts, élé-
et sous cocaïne
Dans la nuit de mercredi à jeudi, les poli-
ciers ont été intrigués par le comporte-

Covid-19, des contrôles en bord de Charente ment d’un automobiliste qui circulait
sur le boulevard de-Lattre-de-Tassigny
face à la gare d’Angoulême. Ils ont alors
tenté de le contrôler, activant leur gyro-
JARNAC La gendarmerie a procédé ce samedi à une opération vis-à-vis phare, se mettant à sa hauteur. Mais
sans succès : l’automobiliste a poursuivi
des promeneurs aux abords du fleuve et rappelé les règles du confinement sa route, en montant notamment sur
les trottoirs pour échapper aux policiers.
Le thermomètre affichait ce same- d’une pièce d’identité. Et pour véri- la supervision du commandant Ri- La course-poursuite a continué jusque
di après-midi une température esti- fier que ces consignes sont bien res- chard Abdelhadi comandant de dans le quartier de l’Houmeau, où l’au-
vale à Jarnac, autour de 26 °C. De pectées, la gendarmerie a donc en- compagnie de Cognac. « L’idée n’est tomobiliste s’est retrouvé coincé dans
quoi susciter l’envie pour les habi- gagé une opération de contrôle le pas de faire de la répression à tout une impasse. Il n’a pas renoncé à échap-
tants du secteur d’aller prendre l’air long du fleuve, « sur un secteur de prix mais d’être plus dans une op- per à la police pour autant, puisqu’il est
et un peu de fraîcheur au bord de 10 km², entre Jarnac (l’île Madame), tique d’éducation, de pédagogie », rentré à deux reprises dans le portail qui
la Charente, après des semaines de Gondeville, on peut pousser jusqu’à précise Nathalie Mion. Pas de con- lui faisait face avant de reculer dans la
confinement. Bassac et à la limite de Bourg-Cha- travention alors ? « Ce n’est pas ce voiture des forces de l’ordre. À la troi-
« C’est quelque chose qui est rente », explique le lieutenant. Vingt que j’ai dit. Le tout est de se servir de sième tentative, il a calé et a pu être in-
complètement compréhensible », militaires étaient engagés dans notre expérience et de faire preuve terpellé, puis conduit au commissariat.
reconnaît le lieutenant Nathalie cette action, à pied ou en VTT. de discernement. On tourne tous Un dépistage de stupéfiants a révélé
Mion, commandant de la brigade Les gendarmes jarnacais ayant re- les jours, on connaît ceux qui es- que le contrevenant, âgé de 33 ans,
jarnacaise. Mais cela n’empêche pas çu pour l’occasion le renfort d’un saient régulièrement de tricher. Les était positif à la cocaïne. Il conduisait
de respecter les règles, à savoir une demi-peloton de gendarmes mobi- Jarnacais ont été sages puisqu’il n’y malgré une annulation de son permis
heure de sortie au maximum, pas les de La Réole (33) et d’un pilote de a eu que cinq ou six personnes con- de conduire. Présenté au parquet, il de-
à plus d’un kilomètre de chez soi et drone du groupement de gendar- trôlées et aucune verbalisation. Un cycliste contrôlé hier, vrait comparaître mardi au palais de jus-
muni d’une attestation de sortie et merie de la Charente, le tout sous Didier Faucard il avait son attestation. PHOTO D. F. tice d’Angoulême.
18 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Charente-Maritime
Une fratrie en Do Ré Mi
ROYAN Sam, Tom et Kim Tranchet ont participé à
l’élaboration d’un spot TV pour l’application Music crab Revirement de
« L’HERMIONE »
La crise montre
qu’il faut un grand
mécène et
accentuer le volet
formation
Kharinne Charov
k.charov@sudouest.fr

«I
l ne faut pas avoir peur, on
ne fera plus comme avant. »
La déléguée générale de l’as-
Sam, Kim et Tom Tranchet ont bossé sur la réalisation du clip. sociation Hermione, Émilie Beau,
PHOTO P. T. sait que la situation est grave mais
veut regarder devant, vers le large, et
Bon sang ne saurait mentir. Sam, partie technique de l’appli et sa envisager le rebond de l’après-Co-
20 ans, l’aîné des enfants de Phi- sœur Kim, 16 ans, a prêté sa voix. vid.
lippe Tranchet, l’organisateur du Un travail en famille qui a pris Dans cette crise, « L’Hermione »
festival royannais Un Violon sur le deux jours en cette période de est confinée elle aussi. Coincée
sable, a la fibre artistique et musi- confinement. « On est complé- dans sa forme Napoléon III, elle tré-
cale. Compositeur de musiques mentaire. Chacun a apporté sa pigne, privée de son public. Par
pour le petit écran, son travail a connaissance », confie Sam Tran- chance, pas de voyage prévu cette
tapé dans l’œil d’Éric Zorgniotti, chet. année, ça aurait été le pompon.
violoncelliste et créateur en 2015 Ce petit clip de 30 secondes
de l’application Music crab. Une porte donc la marque familiale. Maintenir le bijou
appli pour smartphones et tablet- Music crab est présent sur An- Pendant cette période off, un ma-
tes gratuite d’apprentissage du droid depuis 2017. « C’est une rin surveille en permanence le ba-
solfège qui a trouvé son public. bonne méthode d’apprentissage teau, tandis que le directeur tech-
On compte en effet aujourd’hui en s’amusant », indique l’aîné des nique vient démarrer les moteurs
250 000 utilisateurs à travers le Tranchet. Un petit crabe se dé- et vérifier que tout fonctionne. « Il
monde. place sur et entre les lignes d’une faut maintenir le bijou », com-
Ludique, destinée à tous à partir partition. Pour qu’il avance, il suf- mente Émilie Beau.
de cinq ans, d’une utilisation sim- fit de trouver la note sur laquelle Les artisans indépendants instal- Or aujourd’hui, le public, les béné- sécurité sanitaires optimales. Cela re-
ple, l’application Music crab va il se trouve et de la taper sur le mi- lés sur le môle central travaillent voles et les associations qui ont por- présente forcément un surcoût. »
connaître dans les jours qui vien- ni-clavier de piano placé en bas de seuls dans leurs ateliers. Mais en de- té le projet ne peuvent plus venir.
nent un coup de projecteur sur l’appli. Les efforts débouchent sur hors du forgeron, de la costumière « Le seul soutien que nos 3 500 Quel voyage demain ?
France Télévision avec la diffusion une mélodie. À découvrir. et des ateliers partagés de l’estuaire, adhérents peuvent nous apporter, Même la prochaine navigation
d’un spot sous le parrainage du Stéphane Durand les 18 salariés de « L’Hermione » sont c’est de renouveler leur adhésion », s’envisagera autrement. « Deman-
célèbre violoncelliste français en télétravail ou au chômage. Sans explique Émilie Beau. dons-nous ce que sera le voyage
Gautier Capuçon. parler des CDD non renouvelés. La grosse question porte sur dans le monde demain, car cette
Or, Éric Zorgniotti a demandé à sud ouest.fr Côté chiffre d’affaires, tout ça fait l’après. « Sans attendre de savoir ce crise va faire des dégâts. Nous avons
Sam Tranchet de réaliser la musi- En vidéo le clip de l’application zéro. « On est dans les négociations qui se passera, nous devons nous- placé notre prochaine navigation
qui doit passer bientôt sur France
que qui accompagne ce spot. Son avec les partenaires financiers et les mêmes réinventer les visites à sous l’angle environnemental et so-
Télévision
frère Tom, 17 ans, a planché sur la banques pour passer ce cap. » Car l’aune du Covid-19. Il n’y aura certai- ciétal. Aujourd’hui, nous savons
« L’Hermione », qui ne serait rien nement plus de groupes de vingt qu’il faudra aller encore plus loin,
sans le grand public, n’a pas de personnes et il faudra tout repen- c’est la stratégie du retournement. »
FAITS DIVERS grand mécène. ser pour assurer des conditions de « Nous sommes déjà un orga-

LA ROCHELLE

Un incendie déclenché
partement, situé rue Maurice-Ravel,
avant l’arrivée des secours. À l’origine du
sinistre, semble-t-il, de l’encens qu’ils
faisaient brûler. Le feu n’a pas gagné les
L’Arsenal des mers a des rais
Déjà après sa première saison l’été
par de l’encens autres appartements de cette rési-
dence d’une trentaine de logements, passé, l’Arsenal des mers était à la
mais 15 personnes ont néanmoins été peine, malgré les 25 millions injec-
Le feu a pris dans un logement de évacuées par les sapeurs-pompiers. tés par les collectivités publiques sur
La Rochelle où vivaient un couple et un L’incendie a profondément dégradé cinq ans. Seuls 140 000 billets
enfant de 2 ans, dans la nuit de vendre- l’appartement, situé au premier étage s’étaient vendus pour 400 000 es-
di à samedi, vers 5 heures. Sains et d’un immeuble qui en compte quatre. pérés en 2023. Et voilà que le Covid-
saufs, les occupants avaient quitté l’ap- Ces trois personnes ont pu être relogées. 19 s’invite. Et compromet sans doute
Lumina, parcours lumineux et noc-
turne censé briller le long de la Cor-
derie cet été.

« On n’y arrivera pas seuls »


Amandine Lecoq, qui pilote la struc-
ture réunissant « L’Hermione », l’Ac-
cro-mâts, le musée de la Marine et
le Centre international de la mer
(CIM), dit clairement : « On est dans
l’incertitude pour savoir comment
on va s’en sortir. » Sans connaître les
À Rochefort, même le lion de la proue de « L’Hermione » dates, ni les conditions de réouver-
La façade de l’appartement où l’incendie s’est déclaré. PHOTO « SO » est masqué, c’est dire si le tourisme est au point mort ture, elle a lancé un appel à l’aide en
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 19

la frégate Solidarité pour les soignants


LA ROCHELLE Les
dons, propositions
de services gratuits
et facilités offertes aux
soignants se multiplient
depuis deux semaines.
Tour d’horizon

L’épidémie de Covid-19 mobilise


fortement les personnels soi-
gnants du centre hospitalier Litto-
ral Atlantique qui comprend les
hôpitaux publics de La Rochelle,
Rochefort, Marennes et l’établisse- Cafetières, sorties en mer, nourriture, logement gratuit…
ment d’hébergement pour per- Les dons au personnel soignants, fortement mobilisé contre
sonnes âgées Val de Gères de Sur- le Covid-19, sont nombreux. PHOTO GROUPE HOSPITALIER LITTORAL ATLANTIQUE
gères. Mais, parallèlement, c’est une
vague inédite de bienveillance et res et scolaires) de La Rochelle par- Bertrand de Rancourt propose des
de générosité qui leur arrive depuis ticipent aussi. Un particulier a of- sorties en mer gratuites à 300 d’en-
quelques semaines. fert 20 cafetières de type percola- tre eux, lorsque l’épidémie sera pas-
teur à autant de services, ainsi que sée. Les hypermarchés de l’agglo-
Des dons financiers cinq cartons de jouets pour la pé- mération rochelaise, eux, ont mis
La filière viticole du cognac fournit, diatrie. en place des coupe-file aux caisses.
elle, 100 000 euros au centre hospi- Le constructeur Renault propose
talier Littoral Atlantique. Le Stade De la nourriture offerte un service de dépannage auto prio-
Rochelais participe aussi via ses Au rayon alimentaire, le centre hos- ritaire. La compagnie de gendar-
joueurs. Et « plusieurs dizaines de pitalier a reçu des dons de la bou- merie de Rochefort a mis en place
particuliers » ont fait don de peti- langerie Ô pain du pêcheur de un service gratuit de surveillance
tes sommes pouvant aller jusqu’à Saint-Martin-de-Ré, du restaurant anti-cambriolages baptisé Opéra-
1 000 euros, indique Noémie Bour- Babylon de La Rochelle, du traiteur tion tranquillité domiciles des per-
cheix, en charge de recueillir et trai- Maison Martius, du service restau- sonnels soignants. Il suffit de s’ins-
ter les offres au centre hospitalier ration de la Ville de La Rochelle, crire.
de La Rochelle. La chargée de com- d’enseignes de pizzas, de pâtissiers Côté logement, le centre hospi-
munication souligne qu’il ne s’agit et chocolatiers… Tout est géré et talier a reçu 51 offres de mise à dis-
pas de dons pour l’hôpital mais distribué par le service restaura- position gratuite d’un apparte-
pour les 6 500 agents hospitaliers. tion. Un ostréiculteur a même pro- ment ou d’une maison près de
posé de livrer des huîtres. Ce qui l’hôpital de La Rochelle pour le per-
Des dons de matériels n’a pas été possible, pour des rai- sonnel durant l’épidémie. La Mai-
Côté matériel, de nombreuses en- sons de sécurité alimentaire. son des familles est également dis-
treprises ont donné des masques, Même chose pour les plats cuisi- ponible.
Dans l’avenir, « L’Hermione » veut promouvoir le voyage sans des surblouses, des gants, du gel nés et plateaux-repas, désormais À tout cela s’ajoutent les applau-
voyager et sa qualité d’organisme de formation. PHOTOS XAVIER LÉOTY hydroalcoolique… Citons par refusés « pour protéger le person- dissements de 20 heures et les
exemple Léa nature, le laboratoire nel soignant » de contaminations nombreux messages et dessins
nisme de formation. Si le public, ronde, il y a un bateau ici », déve- Qualyse, Zeiss, Orexan, des ta- extérieures potentielles. d’enfants adressés chaque jour aux
qui a déjà bien donné, est fébrile loppe la déléguée générale qui doit toueurs locaux aussi… Des structu- soignants pour leur rendre la pé-
sur le volet touristique, ce sera le toujours vendre du rêve. Et qui res comme la Société nationale de Des services gratuits riode actuelle plus facile et plus
moment d’accélérer ce pan de no- s’emploie, d’arrache-pied à dégoter sauvetage en mer et le Crous (Cen- Des services sont également dédiés douce.
tre activité. Et envisager les visites un grand mécène. tre régional des œuvres universitai- aux soignants. Le skipper rochelais Alain Babaud
comme dans un port d’escale, avec
d’autres conditions… » Pour aider la frégate à renouveler ses
L’idée de voyage immobile fait voiles, un financement participatif est 24 HEURES EN CHARENTE-MARITIME
aussi son chemin. « Il nous faut ca- lancé. Pour 10 euros minimum, on a son
pitaliser sur le principe de voyager nom inscrit sur une grande flamme de
sans voyager et dire aux gens qui 15 mètres de long. Quatre résidents vid-19 et soigné dans une autre région. ils redoutaient une nouvelle mise en
habitent à 100 kilomètres à la Site : www.hermione.com de l’Ephad de Tonnay- Cette personne est arrivée d’Île de quatorzaine à la frontière française.
France vendredi par train médicalisé. Bilan : 2 400 bornes parcourues en
Charente hospitalisés Le centre hospitalier s’était préparé à 23 heures.

ons d’être inquiet COVID-19 Le centre hospitalier de


La Rochelle a admis, hier, quatre rési-
dents de l’Ephad de Tonnay-Charente,
Les Portes du Jardin, du groupe Do-
recevoir deux patients de la région pa-
risienne mais, finalement, un seul pa-
tient a été transféré au service de ré-
animation du centre hospitalier de
Des concerts diffusés
depuis le clocher de
direction des collectivités. « J’ai de- ture est nationale et publique, ce musvi, atteints du Covid-19. Outre ce Saintonge.
mandé s’il y aurait des commandes qui nous sécurise. » Et elle propose fait notoire, l’activité de l’établisse- l’abbaye aux Dames
groupées pour des masques et des d’être solidaire avec ses partenaires ment rochelais se maintient au même
produits de désinfection car ce n’est de l’Arsenal des mers, pas financière- niveau que ces derniers jours. Pour pré- 23 heures pour rentrer SAINTES L’opération s’appelle Musi-
pas prévu dans nos charges. Seuls, ment, « mais on peut être un mo- server tout son potentiel, l’établisse- que à la fenêtre. On la doit à l’abbaye
on n’y arrivera pas ! » teur scientifique et culturel autour ment rochelais a aussi fait jouer la
de Croatie aux Dames, cité musicale de Saintes,
Au CIM, le directeur Emmanuel des projets ». complémentarité inter-hospitalière LA ROCHELLE Dans notre édition du et à l’Apmac (Association de prêt de
de Fontainieu anticipe les jours dif- Tout en imaginant de nouvelles en déplaçant vendredi soir et samedi, 21 mars dernier, nous racontions la matériel d’animations culturelles) qui
ficiles. « Pour être plus économes, offres et formes de visites pour vers le centre hospitalier de Rochefort, mésaventure dont avait été victime ont décidé de faire un cadeau artisti-
nous allons amortir notre expo en l’après-Covid, elle se projette sur trois des patients hors coronavirus, qui Ludovic Morin, navigateur rochelais qui que aux habitants du quartier Saint-
cours autour de Federica Matta, sur ans. Et annonce un programme au- étaient hospitalisés dans son service avait été placé en quarantaine dès son Pallais. Chaque jeudi et chaque di-
deux ans au lieu d’un. Nous som- tour des 300 ans de l’école de mé- de médecine. arrivée en Croatie (à Split) où il avait manche du mois d’avril (et donc
mes vraiment dans la tourmente, decine navale en 2022 et de la réou- convoyé un voilier avec un équipier ar- aujourd’hui), à 12 h 15, un concert
c’est dommageable. » À l’Accro-mâts, verture de la maison Pierre-Loti en cachonnais depuis la Charente-Mari- d’une vingtaine de minutes est diffusé
le moral ne doit pas être au mieux 2023. « Ça motive les équipes et ça Un patient de l’Île- time. Au terme de leur quatorzaine, les par une sono installée dans le clocher
puisqu’aux dernières nouvelles, la nous sort du quotidien morose. » deux hommes ont pu ressortir de l’hô- de l’abbaye. Une façon de compenser
structure était toujours à vendre. Elle ajoute : « Malgré nos statuts dif-
de-France accueilli tel où ils étaient retenus et rejoindre la un peu la fermeture temporaire de
férents, il faudra avoir une logique à l’hôpital de Saintes France. Par bonheur, ils ont pu louer un l’abbaye aux Dames et de ses parcours
Éviter la cacophonie de collectif avec l’Arsenal quand véhicule à Split qu’ils ont laissé à Bor- musicaux.
Charlotte Drahé est consciente de nous rouvrirons pour éviter la caco- TRANSFERT L’hôpital de Saintes a deaux. Et c‘est par la Slovénie, l’Autri- Les seuls à s’en plaindre pourraient
la force du musée de la Marine dont phonie. » accueilli pour la première fois depuis la che et l’Allemagne qu’ils ont rejoint la être les pigeons et corbeaux logeant
elle est l’administratrice. « La struc- K. C. crise sanitaire un patient atteint du Co- France, évitant un trajet via l’Italie où dans le clocher !
20 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Pays Basque
Une défaite historique
FÊTES DE BAYONNE 2020 Entre
tristesse, déni et humour, les Festayres
reconnaissent l’immense difficulté
de maintenir l’événement en juillet
Olivier Darrioumerle necau. Ce vieux matou ne s’ima-
bayonne@sudouest.fr gine surtout pas privé de champa-
gne et de bisous. « On a besoin de

D
ans l’euphorie du passage à déployer nos trésors d’ingéniosité,
l’an 2000, Bayonne s’était payé une fois par an, pour essayer de
le luxe d’un sixième jour de dormir chez l’habitante. Sinon, il
bringue le soir du réveillon. Vingt ans n’y aura plus beaucoup de maria-
plus tard, ses fêtes emblématiques ges, l’année prochaine ». Les Bayon-
pourraient être annulées ou repor- nais, sont comme ça. Une fois par
tées. « Aller à la rencontre de l’autre, an, ils se cajolent. « Nous, encore,
c’est le principe, à l’opposé du con- les anciens, on peut philosopher.
finement et de la distanciation so- Mais les jeunes, ils ont besoin de se
ciale. C’est l’insouciance du mo- revoir, se draguer, se toucher »,
ment. Les magnifiques fêtes de ajoute le vieux sage, Dédé Lascou-
Bayonne, c’est avant tout de la mes, membre influent d’Or Kon-
sueur et des postillons », résume pon, peña nichée dans une case-
Franck Bétachet, président de la mate de la porte d’Espagne.
peña taurine, Betisoak. Pour lui, il
est impensable de rassembler des Comment on va s’embrasser ?
milliers de personnes, « Basques, Achille, ancien tenancier de bar à
Gascons, Bretons, d’où qu’ils vien- l’angle de la rue d’Espagne, réfléchit
nent », après cette crise sanitaire. à un stratagème pour maintenir
« Dans quel état d’esprit seraient les les fêtes. « Découper des masques
festayres ? On ne va pas faire la fête dans les maillots du Biarritz Olym-
avec la crainte d’être contaminé pique qui n’ont pas tellement servi Le Roi Léon pourrait rester dans sa boîte pour la première fois cette année
par un inconnu. » cette saison ». Trêve de plaisante-
ries, l’heure est grave. « Ce n’est pas bon, comme les oreillons, cette sai- pas le droit de faire la fête », réagit Gil- Pour appuyer ses propos, Owen
À travers la foule imbibée la guerre, c’est déjà bien », relati- son, se sont propagés dans la mê- bert Maria, président de la peña Lagadec cite le champion d’échecs,
Le virus trouverait bien à se propa- vise Dédé Lascoumes, cigarette au lée de l’Aviron. À croire, que les Adixki Pompa. Alors, les Fêtes en au- Xavier Tartacover, qui disait « la tac-
ger lors d’un refrain de Patrick Sé- bec derrière sa grande moustache Bayonnais sont prédisposés. « Cette tomne, en parka, sous la pluie ? Si tique, c’est de trouver une solution
bastien chanté à tue-tête par dix fes- blanche. Il a une pensée émue année, le virus ne passera pas dans celles-ci venaient à être reportées, parmi d’autres solutions. La straté-
tayres qui se partagent un mètre pour le corps médical, mais il ne nos menthes à l’eau. Tant que l’on « nous serons là », assure de son cô- gie, c’est de trouver une solution
carré de trottoir. Il est déjà difficile de peut pas imaginer des Fêtes de continue à être sérieux, qu’on reste té Owen Lagadec-Iriarte, président quand il n’y a plus rien à faire. »
retrouver son verre dans les tour- Bayonne transformées en bal mas- en sourdine, un peu planqué, on du GAB (groupement des associa- Les Fêtes seront sauvées, lors-
nées... Impossible d’éviter les mi- qué. « On va s’embrasser com- pourra peut-être se retrouver aux tions bayonnaises) qui fédère la qu’une main se tendra de nouveau
cro-gouttelettes dans la foule imbi- ment ? Ici, on est des tactiles. On a Fêtes », veut croire Ramina, proche majorité de peñas bayonnaises. vers l’autre, espère Ramina. « Au dé-
bée. Mais, pour Jacques Gardet, alias besoin de convivialité. On ne se sa- du déni de réalité. « Ce seront des fêtes spéciales. Il fau- but, on va rigoler avec les pieds et
« Ramina », célèbre patron de bar lue pas les mains jointes, à un mè- dra trouver un moyen de s’amuser les coudes. Les gens sensés vont res-
de la rue poissonnerie, il est urgent tre de distance, comme les Japo- « Nous serons là » et chanter ensemble, tout en ter chez eux. Mais, il y aura forcé-
d’attendre avant d’annuler les Fê- nais ». « Ce n’est pas raisonnable. On pas- créant un événement qui soit l’oc- ment des branques qui voudront
tes. D’ici juillet, assure-t-il, beaucoup L’année dernière, la rougeole serait pour d’irréductibles Gaulois. casion d’une activité économi- aller à la vinaigrette ». Alors, l’huma-
d’eau aura coulé sous le pont Pan- avait contaminé la Foire au Jam- Je pense que, moralement, on n’a que ». nité vaincra !

Reportées ou annulées : les internautes réagissent


Après l’évocation par le maire d’une possible annulation ou report des Fêtes, les réactions ont été nombreuses sur notre site Internet
La déclaration du maire de « À sa place, je fusionnerais les Bayonne sont maintenues, le commerçants malheureusement ce moment que les fêtes, non ? »
Bayonne, ce vendredi, a suscité Fêtes de Bayonne, la Fête du jam- monde a droit à une deuxième oui, mais vu la situation, ce serait (Ano543997)
énormément de réactions sur no- bon, la Fête de la musique et Noël. pandémie. » (Cruchot) un moindre mal. » (Jeanleon64) « Depuis 40 ans, je ne suis passé
tre site Internet. Florilège. Et je demanderais aux maires voi- « Bien sûr que les fêtes doivent à côté d’aucunes Fêtes de Bayonne,
sins de les fusionner avec la Fête du être annulées. Il faut penser à nous, … mais ça va bouchonner ni Pampelune d’ailleurs. C’est bien
Donner l’argent des fêtes aux piment, de la cerise, du gâteau bas- nos proches et surtout aux méde- « À force de reporter toutes les ma- entendu un crève-cœur. Mais ob-
soignants « Il est évident que les que. Résultat : moins de monde cins et aux infirmières qui ont dé- nifestations et les compétitions à jectivement, faire se réunir tous les
Fêtes de Bayonne n’auront pas lieu. (certains font toutes les fêtes), jà beaucoup de boulot avec ce co- l’automne, les gens ne pourront jours 200 000 personnes, le con-
La question ne se pose même pas. moins de logistique pour la prépa- ronavirus. C’est sûr que les Fêtes de pas être partout à la fois. En plus, texte ne s’y prête pas pour de longs
Le maire de Bayonne devrait avoir ration, plus original. « (Censuré) Bayonne, c’est quelque chose qui tout le monde aura repris le travail mois. » (Baiona64100)
le courage de prendre cette déci- est super, mais bon il vaut mieux (du moins, je l’espère). Il va y avoir « Vu la situation, décision sage.
sion et devrait verser l’argent pré- Il faut annuler être en bonne santé. Il y a des prio- du manque à gagner. Autant les On sera contents de se retrouver
vu, aux hôpitaux et cliniques de la « Quelle énorme news ! Non mais rités dans la vie mais pas pour tout annuler. » (Pourquoi pas) plus tard, c’est sûr.. En attendant,
région. » (Titus surf) sans blague, qui d’intelligent sur le monde à ce que je vois […] Des fê- restons chez nous. » (rikolak)
cette planète aurait pu imaginer tes, il y en aura plein d’autres, donc Pas le moment de faire la fête
Regrouper toutes les fêtes maintenir ces fêtes ? (et toutes les stop » (Ano922191). « Et si on pensait juste un peu à
« Les Fêtes de Bayonne et la Fête du autres par la même occasion…). Je tous les gens qui ont perdu un pro-
jambon en même temps que les ne parle même pas d’une idée de Il faut reporter… che. Ne pourrait-on pas faire une sud ouest.fr
fêtes de fin d’année, trois en un. report, on annule point barre. » (le- « Si les fêtes sont reportées en oc- année blanche pour tout, juste Retrouvez davantage
de réactions
Toutes et tous à vos parkas, gants, borgne) tobre, cela reviendra à des fêtes lo- pour une forme de soutien ? Il y a
sur notre site Internet
bonnets et masques. » (kiklekik) « Là, c’est sûr que si les fêtes de cales et est-ce plus mal ? Pour les quand même bien plus grave en
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 Pays Basque 21

A l’école des enfants De garde lundi


du personnel soignant MÉDECINS DE GARDE
Pays basque intérieur
Saint-Palais.
Soule
Permanences, tél. 05 59 28 16 27 ;
05 59 28 40 08 ; 05 59 28 24 27 ;
05 59 28 10 21 ; 05 59 28 18 93 ; 05 59 28 15 21.
Saint-Jean-de-Luz
BAYONNE À l’école des Arènes, comme dans plusieurs écoles
Service des urgences, tél. 05 59 65 45 25.

SOS Médecins Côte basque Mmes Richter, Westphal, tél. 06 75 76 73 09.


du Pays basque, des enfants de soignants continuent d’aller en cours Bayonne, Biarritz, Anglet, Boucau,
Tarnos, Ondres, Mouguerre, PHARMACIES
Pierre Sabathié Bassussarry, Saint-Pierre-d’Irube,
p.sabathie@sudouest.fr Arcangues, Bidart, Guéthary, Val d'Adour
Arbonne, Ahetze, Saint-Jean-de-Luz, Boucau, Ondres, Tarnos, Saint-
Ciboure, Ascain, Urrugne, Saint-Pée-

L
’école des Arènes, à Bayonne, Martin-de-Seignanx
sur-Nivelle, Sare, Ainhoa. Pharmacie de l'Océan (Centre commercial
n’a pas fermé ses portes depuis 24 h / 24 h, tél. 05 59 03 30 00. Carrefour, RN10), tél. 05 59 74 72 64.
le début du confinement. Ce- www.sosmedecins-cotebasque.fr.
la fait quatre semaines que l’établis- Bayonne
sement accueille des enfants de per- DENTISTES Pharmacie Saint-Esprit (14, place de la
sonnels soignants et plus large- République), tél. 05 59 55 03 52.
ment mobilisés pendant la crise Bayonne, Hendaye, Luz, Anglet
contre le Covid 19. Des élèves de ma- Biarritz Pharmacie de BAB2 (Centre commercial,
ternelle et de cours élémentaires la Chirurgien-dentiste, tél. 05 59 80 12 11, avenue Jean-Léon-Laporte), tél. 05 59 63 15 44.
fréquentent au quotidien, encadrés de 9 h à 13 h.
Val de Nive
par des professeurs des écoles et des
Cambo-les-Bains, Espelette,
agents de la Ville en charge du péri- INFIRMIERS Larressore, Ustaritz, Villefranque
scolaire. En moyenne, ils sont entre Pharmacie Errobi (Ustaritz), tél. 05 59 93 14 90.
8 et 15 élèves à faire école comme si Val d’Adour.
rien n’avait changé… Ou presque… Urt. Cabinet infirmier, place de l’Eglise, Biarritz
Les enfants peuvent être ac- tél. 05 59 56 22 08. Pharmacie Vincent (44, rue Gambetta),
cueillis dès 7 h 30 à l’école par les tél. 05 59 24 00 11.
Val de Nive
agents périscolaires, avant que les Saint-Jean-de-Luz
Larressore. Cabinet infirmier Inchauspé,
professeurs des écoles ne pren- Domingo, Pétion, tél. 05 59 70 31 85 ; Pharmacie Andénia (Centre commercial,
nent le relais à 8 h 30. L’enseigne- Les élèves profitent d’une pause salutaire à la cantine, avec Mme Herbez, tél. 06 81 83 26 04. 2, avenue Andénia), tél. 05 59 26 21 31.
ment est calqué sur les horaires des agents masqués pour les accompagner. PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN Cambo-les-Bains. Hendaye
habituels de classe, et les activités Mme Flagello, tél. 06 82 86 13 68 ;
Pharmacie Osasuna (Urrugne),
périscolaires restent ouvertes de Mmee Sarabando, tél. 05 59 29 21 61.
16 h 30 à 18 h 30. Six enseignants
de tous horizons se relaient sur la
Les crèches et centres de loisirs Mme Herbez, tél. 06 81 83 26 04 ;
Christelle Masson, tél. 05 59 01 71 75.
tél. 05 59 54 30 60.
Pays basque intérieur
Mmes Pietralunga, Hirigoyen, tél. 06 08 31 44 68. Bidache
base du volontariat pour prodi- Vendredi, les élèves du département seront en vacances scolaires.
Espelette
guer leurs cours, en lien avec les Mais beaucoup de leurs parents mobilisés par la gestion de crise vont Pharmacie Dumercq, tél. 05 58 73 03 53.
me
M Flagello, tél. 06 82 86 13 68 ; Hasparren
directeurs d’école. continuer à travailler. La Ville de Bayonne a prévu une prise en charge Mme Sarabando, tél. 05 59 29 21 61. Pharmacie Echeverria-Andrein,
« Nous avons reçu de très nom- des enfants au centre de loisirs du Moulin d’Arroussets durant Permanence, tél. 05 59 29 76 12 ; tél. 05 59 29 60 35.
breuses candidatures, les profes- ces deux semaines. « Les familles concernées ne resteront pas sans Mme Herbez, tél. 06 81 83 26 04. Saint-Etienne-de-Baigorry
seurs ont réagi rapidement pour solution, promet Jean-René Etchegaray. Le centre de loisirs sera Souraide Pharmacie Choury, tél. 05 59 37 41 92.
apporter leur aide et mettre en ouvert pour ceux qui en éprouvent le besoin. » M. Pochelu, tél. 05 59 93 93 30. Saint-Jean-Pied-de-Port
place tout le dispositif », explique Le centre est déjà ouvert le mercredi et le samedi, et peut l’être Ustaritz Pharmacie Nafarroa, tél. 05 59 37 01 36.
l’inspectrice Sylvie Ourmat. même le dimanche si une demande se fait jour. Mme Herbez, tél. 06 81 83 26 04 ; Saint-Palais
Mmes Zaldua, Barreau - Mme Carricaburu, Pharmacie Tarride-Maimbourg,
Pour les plus petits, trois crèches continuent de fonctionner tél. 05 59 93 21 06 ; Mmes Garate, Dabbadie, tél. 05 59 65 70 54 ou 06 88 03 77 44.
Continuité pédagogique à Bayonne, les Petits Avirons pour les enfants du personnel tél. 06 03 39 13 91 ; Mme Landaboure,
L’organisation n’est pas évidente de l’hôpital, ainsi que les établissements associatifs de l’Arche de Noé tél. 06 58 85 54 00 ; Mme Nguyen,
Réseau pharmacies de garde
puisque les élèves viennent d’éco- et Pirouette. tél. 06 66 65 34 06. Tél. 3237.
les différentes, qu’il n’y a jamais le Jatxou
même nombre, et que les ensei- di, mardi, jeudi et vendredi. Tan- On veille bien sûr au respect des Marion Bonnet, tél. 05 59 57 99 04. CLINIQUES
gnants, masqués, se relaient. Mais dis qu’un accueil est assuré le règles barrières et sept de nos Vallée de la Nivelle
la mission de continuité pédago- mercredi et le samedi (lire par agents interviennent avant et Bayonne
Mmes Rat, Canongia, tél. 05 59 54 58 08 ;
gique est assurée, avec un ensei- ailleurs). après les cours, ainsi que pour as- Delay, tél. 05 59 58 44 00 ; Capio Belharra,
Mlle Landa, tél 05 59 47 50 05.
tél. 0 826 966 464 ; urgences,
gnement adapté aux besoins des Côté mairie aussi, le dispositif surer l’accompagnement de la Mme Massonnet et Lavie, tél. 06 74 15 31 77.
tél. 05 40 07 83 83.
enfants qui se retrouvent sur une est désormais bien rodé. Les pa- cantine ». Les repas sont fournis Pays basque intérieur Centre hospitalier de la Côte basque,
même unité de lieu, sans se con- rents concernés par le dispositif par la société Éole, comme elle le tél. 05 59 44 35 35, urgences, tél. le 15 ou 112.
Cabinet, tél. 05 59 52 08 33 - 06 73 40 33 86 -
naître auparavant. « C’est une am- inscrivent d’abord leurs enfants fait, en temps normal, pour l’en-
biance inédite, les enseignants et leur prise en charge est ensuite semble des cantines scolaires des
06 12 21 98 50. Pays basque intérieur
Mmes Arangoits, Sagardia, tél. 05 59 37 47 47 ; Saint-Palais. Centre hospitalier,
qui viennent à l’école des Arènes assurée à l’école des Arènes. écoles publiques bayonnaises. Mme Inda-Breda, tél. 05 59 37 43 08 ; tél. 05 59 65 45 25.
sont en contact avec les profes- L’école des Arènes sera ouverte Mmes Noblia, Çuburu, tél. 05 59 37 47 58. Biarritz. Aguilera, tél 05 59 22 46 00.
seurs habituels des élèves pour le Jusqu’à vendredi et… jusqu’à vendredi. Après quoi, ce Mmes Araspin, Chourrout, Deporcq, Etchegorry, Saint-Jean-de-Luz. Polyclinique
meilleur accompagnement pos- « Au départ, on avait prévu plu- sera le temps des vacances scolai- tél. 06 31 59 41 60 ; Mmes Etcheberts, Jauréguy, Côte basque Sud, tél. 05 59 51 63 63.
sible, ça se passe très bien », cons- sieurs sites d’accueil, explique le res. Et après ? Il est encore trop tôt tél. 06 75 31 81 90 ; Mmes Thempé, Guillemin,
tate Sylvie Ourmat. Le volet est ré- maire Jean-René Etchegaray. Fina- pour le savoir, mais Bayonne est Urruty, tél. 06 30 04 93 22.
KINÉSITHÉRAPEUTE
créatif est privilégié pour les en- lement, compte tenu des effectifs, prête à poursuivre le dispositif en Biarritz
fants de maternelle. on a regroupé les élèves de tous cas de prolongation du confine- Mme Cambien, Mme Brasseur, tél. 06 98 50 16 16. Réseau bronchiolite
L’école est ainsi ouverte les lun- les niveaux à l’école des Arènes. ment. Mme Tessier, tél. 06 14 54 62 06. 0 820 825 600.

24 HEURES AU PAYS BASQUE

Les peñas prêtent année, nous avons demandé à toutes texte de la crise que nous traversons », pour lancer cet appel. « Comme tous
nos associations de contribuer », indi- élargit Owen Lagadec-Iriarte. Contact les centres hospitaliers, le nôtre a besoin
leurs locaux dans la crise que Owen Lagadec-Iriarte, le président via le site www.penas-bayonne.com de matériel de protection. Tous les ges-
GAB Le Groupement des associations du GAB. Le Groupement a ainsi récolté tes sont les bienvenus, on ne néglige
bayonnaises (GAB), qui réunit l’essen- 6 300 euros, après de ses 42 adhérents. aucune piste. Par exemple, on a fait ap-
tiel des peñas de la ville, se montre soli- « Cette somme sera redistribuée, dès la Les shapers appelés pel au cluster Eurosima. » Celui qui re-
daire dans la crise sanitaire du Covid-19. semaine prochaine à trois associations groupe les principales entreprises du
Cela à travers un don et la mise à dispo- bayonnaises engagées directement, ou
à donner des blouses surfwear. L’élue loue un tissu économi-
sition de locaux. Le GAB et l’association indirectement, dans la lutte contre l’épi- à l’hôpital de Bayonne Les shapers sont solidaires. N.M. que et industriel local mobilisé, avec
Zirtzilak avaient prévu, le 9 mai, la neu- démie et ses conséquences ». Les 22 des entreprises qui réorientent leurs
vième édition de Pintxo eguna, con- peñas réunies dans le GAB proposent SOLIDARITÉ Les shapers, artisans qui communauté surf, susceptible d’aider le productions vers les besoins sanitaires
cours gastronomique relevé. L’événe- aussi la mise à disposition gratuite de fabriquent des planches dans leurs ate- Centre hospitalier de la Côte basque, de du moment. À l’instar du sérigraphiste
ment ne pourra évidemment pas se leurs locaux. « Ce sont des lieux situés liers, sont amenés à utiliser des blouses le contacter via les réseaux sociaux. Il se Kokolo ou bien du fabricant de selles
tenir à cette date. Mais il est chaque an- dans l’hyper-centre, qui peuvent servir à de protection. De celles que recherchent fera leur relais. La vice-présidente de Voltaire design. « Mais beaucoup d’au-
née l’occasion pour les associations par- des producteurs locaux pour établir un les soignants confrontés à l’épidémie l’Agglomération Pays basque en charge tres contribuent, avec des initiatives
ticipantes de faire un don, à hauteur de point de distribution. Ça peut être un de Covid-19. Connu pour surfer les plus de l’économie et, par ailleurs, présidente comme la production de visières
150 euros chacune, qui vient soutenir point de retrait. C’est ouvert à quicon- grosses vagues à travers la planète, le du conseil d’administration de l’hôpital, en PVC, par exemple. Les entreprises
des initiatives solidaires locales. « Cette que peut en avoir l’utilité dans le con- Basque Stéphane Iralour propose à la Sylvie Durruty, a contacté le surfeur locales montrent leur solidarité. »
22 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Béarn et Soule

Confinés sous les


Le maire
demande
des masques
LABASTIDE-
MONRÉJEAU Jean-
Simon Leblanc a écrit
au président de la CCLO SERRES-SAINTE-MARIE Ravagés par
pour lui demander de une tornade le 22 décembre, plusieurs
mettre en œuvre une foyers du village vivent le confinement
commande de masques
dans des conditions précaires, dans
Alors que l’agglomération voisine
Pau Béarn Pyrénées a annoncé la
des maisons ouvertes aux quatre vents
commande de 500.000 masques,
notamment auprès d’entreprises Olivier Bonnefon renfort régulièrement. » Après la
textiles locales, la Communauté de o.bonnefon@sudouest.fr tornade, la municipalité a mis en
communes Lacq-Orthez est sollici- place un dispositif de solidarité

A
tée par l’un de ses maires pour du- près les colères du ciel, le co- afin de suivre les 22 foyers dont les
pliquer cette initiative à l’échelle de ronavirus vint… Les éléments maisons ont été sinistrées, voire
son territoire. Jean-Simon Leblanc, naturels n’en finissent pas de détruites par le souffle de la tor-
premier édile de Labastide Monré- tourmenter les habitants de Serres- nade. Cette dernière avait fait éga-
Sainte-Marie. Ravagé en partie le lement quelques dégâts sur les
22 décembre dernier, par une tor- communes voisines de Labastide-
nade « d’intensité modérée » très lo- Monréjeau et Artix. Des vents de
calisée, selon les relevés réalisés par 175 à 220 km/h avaient été relevés,
les météorologues de l’observatoire arrachant des toits d’habitations,
Keraunos, touché ensuite à trois re- ébranchant, brisant et déracinant
prises par les tempêtes hivernales, des arbres.
_dont les plus virulentes ont été Ka-
rine et Myriam les 2 et 3 mars_, le vil- Réparations au point mort
lage situé sur le canton d’Artix et « Tous les deux à trois jours, je fais
Pays de Soubestre, vit confiné depuis le tour du village. Je veille à prendre
le 17 mars, dans des conditions par- des nouvelles, de loin, pour res-
ticulières. pecter les gestes barrières. Les ha-
Jean-Simon Leblanc. PHOTO D. L.-D. « Il faut faire face avec courage bitants me font un petit signe et
et philosophie à cette nouvelle me tiennent au courant lors de
jeau, a adressé un courrier au pré- épreuve. Pour le coronavirus, nous ces échanges. En tout, 25 person-
sident Jacques Cassiau-Haurie, afin sommes pour le coup, tous logés nes qui n’ont pas pu ou pas sou-
d’expliquer l’intérêt de cette démar- à la même en- haité être relogées, sont ainsi sui-
che. seigne en vies », ajoute Gérard Ducos.
« Quatre mois France », té- « Près de quatre mois après la
« L’intérêt des populations » moigne le tornade, les réparations qui
« De nombreux élus m’ont contac-
après la maire Gérard étaient engagées, sont à nouveau Charly Godu (en haut à gauche), Alain Ronda et les familles
té après avoir appris que nous tornade, les Ducos. Ce re- stoppées. Plus rien de bouge. Les sinistrées sont confinés dans la précarité. PHOTOS DAVID LE DEODIC « S O »
comptions distribuer des masques réparations traité, au tem- charpentiers et professionnels du
dits alternatifs à tous les habitants qui avaient été pérament jo- bâtiment ont déserté les chan- l’avis d’indemnisation de mon as- sant qu’on vit à la campagne au
de la commune. Ces masques lava- engagées sont vial, participe tiers, en raison de la crise sani- sureur mi-mars, deux jours avant grand air. On a de quoi s’occuper
bles ne remplaceront jamais les avec d’autres taire. » le début de cette nouvelle crise. dans notre maison et le terrain,
mesures barrières et les distances
à nouveau élus, aux multi- Retraité depuis trois ans, Alain Toute notre toiture est à refaire ; avec le bricolage, le jardinage ».
de sécurité mais ils constituent, se- stoppées » ples travaux Ronda fait partie de ceux qui ont Et il y a aussi des dégâts à réparer
lon moi, un complément pour ra- d’urgence lors décidé de rester sur place. « La si- à l’étage ». Le retour du bonnet de nuit
lentir tant que possible la diffusion des coups durs, en renfort de la tuation est à nouveau au point Avec la mince protection des Charly Godu, retraité de l’armée,
du virus », poursuit le maire de La- petite brigade d’employés munici- mort. Avec le Covid-19, les artisans bâches, Alain Ronda et son vit lui aussi sous les bâches depuis
bastide Monréjeau. « Nous ne sa- paux. « On n’a pas d’autre choix à ne veulent pas prendre de risque épouse se sont donc repliés dans le 22 décembre dernier. « Je n’ai
vons pas à ce jour, si le port du mas- Serres-Sainte-Marie. Avec en ce moment, pour leurs em- une chambre, au rez-de-chaussée. pas de chauffage. La climatisation
que sera obligatoire lors de la levée nos 526 habitants, les moyens ployés. Cela n’est évidemment pas « Autant dire qu’on chauffe les pe- a été détruite par la tornade. De
du confinement, mais nous de- sont comptés. Heureusement, la une bonne nouvelle pour les tits oiseaux en ce moment. Je ne toute façon, ça ne servait à rien.
vons anticiper cette sortie de crise. » communauté de communes de foyers sinistrés qui perdent pa- vous dis pas la facture de gaz ! Les fenêtres ont été soufflées. Du
Lacq-Orthez (CCLO) nous vient en tience. Personnellement, j’ai reçu Pour le reste, on se console en se di- coup, elles sont remplacées pro-

EN BREF

DRIVE FERMIER
Urgences du lundi 13 avril
L’initiative de la Chambre d’agriculture
Pau, Billère, Lescar Maslacq
revient en deuxième semaine à Pau PHARMACIES Oloron-Sainte-Marie
Tél. 3237. Elisabeth Cramet, tél. 05 59 38 28 36 ou
et Saint-Palais. Mais l’organisation Tél. 3237.
Aramits, Barcus, Tardets-Sorholus 06 72 27 07 14.
est désormais simplifiée. Les Est-Béarn Pays des Gaves Monein
Pharmacie Amigues (route de Montory,
consommateurs, peuvent directement Lestelle-Bétharram, Plaine de Nay,
Navarrenx, Rivehaute, Sauveterre- Barcus), tél. 05 59 28 94 75. Cabinet d’infirmiers : J.-L. Rénié,
passer leurs commandes en ligne, via Pontacq, Soumoulou M.-H. Harichoury, C. Haurat, M. Roca, M. Lalanne,
de-Béarn
un bon disponible sur le site internet Composer le 32 37. Le patient sera orienté en Soule centre médical, rue Florence, tél. 05 59 21 37 68.
Pharmacie Hagolle (30, rue Saint-Germain,
j’aime l’agriculture 64. De nombreux fonction de son lieu d’appel (code postal) vers
Navarrenx), tél. 05 59 66 50 26. Soule Lagor
produits sont disponibles, Ossau-Iraty, la pharmacie de garde la plus proche. Pharmacie de la Soule (33, boulevard des Christelle Taraire et Chrstine Fournol,
Orthez, Sault-de-Navailles, Salies-
fromage frais, haricots maïs, plats Bassin de Lacq de-Béarn Pyrénées, Mauléon), tél. 05 59 28 18 90. tél. 05 59 71 68 22.
cuisinés, salaisons, vins… (liste à jour Pharmacie des Thermes (14, cours du Jardin Tarsacq
Arthez, Artix, Denguin, Lagor,
des producteurs et produits sur le site Monein, Mourenx, Pardies public, Salies-de-Béarn), tél. 05 59 38 13 41.
INFIRMIÈRES Christine Estrem et Marie-Ange Mirassou,
tél. 05 59 60 04 81.
internet). Le consommateur passe sa Pharmacie Barrouilhet (77, rue de la Patte- Grand Pau
commande à l’avance et récupère sa d’Oie, Artix), tél. 05 59 60 18 54.
Gan Bassin de Lacq Nord Béarn
marchandise sur place. Tout est prêt et
Nord Béarn Pharmacie Etchevers (148, rue d’Ossau), Artix : Axelle Marchet, tél. 06 08 40 46 52. Arzacq-Arraziguet, Garlin
il n’a plus qu’à payer (chèque ou carte tél. 05 59 21 61 18. Biron : Céline Brissard, tél. 06 22 33 15 13 Cabinet médical d’Arzacq-Arraziguet,
Tél. 3237.
bancaire). Le drive sera à Pau 124, Jurançon Lacq : Valérie Lacoste, tél. 06 31 93 98 47. tél. 05 59 04 55 22.
boulevard Tourasse tous les mercredis Haut Béarn Pharmacies de Pau. Lucq-de-Béarn Mazerolles
de 11 h à 12 h et à Saint-Palais, place Pharmacie de Louvie (place Camps, Morlaàs Isabelle Chalony, tél. 06 98 27 82 37 ; Cabinet infirmier, Catherine Dubos,
Errecart, les vendredis de 11 à 12 heures. Louvie-Juzon), tél. 05 59 05 61 22. Pharmacies de Pau. Muriel Moncaubeig, tél. 06 07 89 56 67. tél. 06 62 31 82 79 ou 05 59 77 16 69.
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 23

bâches L’agneau des Pyrénées : « Je le


cuisine avec beaucoup d’ail »
MORLANNE Les clients
ont répondu à l’appel des
producteurs qui ont livré
1 200 agneaux de lait
Sur le parking du Fournil du Poteau,
entre Sault-de-Navailles et Pau, une
vingtaine de clients défilent vers une
camionnette blanche. Devant, Sté-
phane Chetrit, président de la coo-
pérative AOBB, producteur
d’agneaux de lait des Pyrénées et de
fromage de brebis, sa consœur, Ma-
non Dinan, d’Aste-Béon, productrice
elle aussi et Joëlle Jaime, salariée de
la coopérative. À eux trois, ils assu-
rent, ce vendredi, quatre livraisons
de caissettes de 6,5 kg chacune au
prix de 91 euros (1 euro reversé au
personnel soignant du départe- Thomas, de Pomps, le cuisinera avec des tomates à la
ment) à Hagetmau(40), Morlanne, provençale. PHOTO QUENTIN TOP
Artix et Orthez.
pignons et des pommes de terre. ment un vol exceptionnel d’Air
Succès de la boutique en ligne D’habitude, on est 10 à Pâques mais France pour ramener des Français
Les producteurs de trois coopérati- là….» depuis Johannesburg. D’habitude,
ves basques et béarnaises se sont ré- elle n’est pas chez elle plus de
parti 45 points de livraison entre jeu- «Aider ceux qui produisent » 13 jours par mois et voyage notam-
di et samedi pour apporter la Thomas, 45 ans, de Pomps, l’aime ment au Japon. Elle profite de la pé-
viande de Pâques à 1 200 clients et avec des tomates à la provençale riode pour jardiner avec son mari et
écouler ainsi des bêtes arrivées à « même si c’est pas la saison mais se reposer. Ce qui l’embête, c’est l’in-
maturité (1). « Nous nous sommes c’est la coutume familiale », assure certitude. « C’est comme dans un
retrouvés le 15 mars avec un carnet ce géologue qui fait du télétravail et avion, s’il y a un problème et qu’il n’y
de commandes à zéro. Nous sa- qui limite au maximum ses déplace- a pas d’annonce, les passagers ont
vions que nous avions 17 000 ments. Avec sa femme et leurs deux peur. On doit dire quelque chose. Là
agneaux à écouler. Le marché espa- enfants, ils ont coupé toutes les té- on ne sait rien. » Elle se rassurera
gnol était saturé et Pâques repré- lés et radios « pour ne pas céder à la avec un bon gigot qu’elle cuisinera ce
sente 75 % de nos ventes. Nous psychose » mais ils ont quand eu midi avec « beaucoup d’ail ». Elle
avons eu l’idée de monter une bou- l’information de cette livraison par presse de très nombreuses gousses
tique en ligne, nous avons été bien re- « Sud Ouest ». « Nous avons voulu avec du gros sel et du poivre, puis
visoirement par des plastiques et Avec mon épouse, on vit confinés layés. L’opération connaît un aider ceux qui produisent locale- malaxe avec des tomates fraîches et
du contreplaqué. Et le provisoire dans une semi-pénombre, avec la énorme succès. Nous espérons que ment. Et 1 euro va aux soignants. » des poivrons. « Je mets mon agneau
dure. J’ai pris la température la se- hantise de subir un nouveau les clients en consommeront toute Jean-Louis, 57 ans, de Mazerolles, à mariner dans cette farce, j’en mets
maine dernière. Il faisait 12° dans la coup de vent. Alors quand je sens l’année » confie Stéphane Chetrit. cuisinera l’agneau lundi au barbe- aussi à la cuisson. Avec mon mari
chambre la nuit. Je dors avec un monter la colère en moi, je file La plupart des acheteurs venus ré- cue sous cloche avec de l’huile qui vient du Kazakhstan, on mange
bonnet de laine sur la tête, dans le jardin sur mon motocul- cupérer la viande le font dans une d’olive et des herbes aromatiques, beaucoup d’ail ! »
comme les anciens. » teur. Et en ce moment, il tourne démarche de soutien de la qualité. accompagné de pommes de terre Odile Faure
Âgé de 72 ans, Charly Godu est beaucoup ». « Je voulais soutenir la filière, étant et de haricots verts. Dans quelques
fatigué de cette situation. « Je fais Sur les 22 foyers sinistrés recen- agriculteur moi aussi » indique Ar- jours, il prendra des congés forcés Prochaine livraison le 23 avril.
partie des sinistrés dont les assu- sés sur la petite commune, la si- naud, 37 ans, d’Hagetaubin. Produc- après une période de télétravail inha- https://boutique.agneaudelaitdespyre-
reurs n’ont pas été du tout à la tuation n’est heureusement pas teur de céréales, il est occupé actuel- bituelle dans son secteur du pétrole. nees.com
hauteur. L’expert est passé il y a toujours aussi précaire. lement à la préparation des semis Et puis arrive, Irina, 47 ans, un (1) L’indication géographique
deux mois. La compagnie chicane Reste que ce confinement qui mais dégustera l’agneau au- masque sur le visage. Cette hôtesse protégée agneaux de lait
sur tout. Et j’ai reçu la proposition doit être prolongé au-delà du jourd’hui avec ses parents. « Ma de l’air d’origine lituanienne qui vit des Pyrénées impose un abattage
d’indemnisation 100 jours après 15 avril, ressemble un peu à mère le fera au four avec des cham- à Saint-Médard a effectué dernière- entre 15 et 45 jours.
la catastrophe. J’en suis déjà au l’épreuve de trop, à Serres-Sainte-
cinquième bâchage de mon toit. Marie.
24 HEURES EN BÉARN

La Journée taurine Carrefour rouvre pour ce week-end pascal, le magasin


reportée à l’automne le dimanche sera ouvert uniquement le matin du
lundi 13 avril, de 9 heures à 13 heures.
Ravelo, tél. 06 88 74 35 53. GARLIN La 19e Journée taurine du ARTHEZ-DE-BÉARN Le magasin
Pays des Gaves. Montardon printemps devait avoir lieu dimanche Carrefour Contact rouvre le dimanche
Navarrenx et Vallée de Josbaig
Nathalie Denis, tél. 06 75 74 66 85 ;
Mme Pedarrieu, tél. 06 25 79 34 17.
Bougarber, Cescau, Geüs, Lonçon,
5 avril à Garlin. Confinement oblige, matin. À partir d’aujourd’hui, jour Modification de la
elle avait été une première fois repor- de Pâques), la moyenne surface
Christiane Peyran, tél. 06 08 21 76 28 ; Uzein
tée au jeudi de l’Ascension, le 21 mai. de proximité sera donc ouverte de
collecte des déchets
Mirentxu Porrachia, tél. 06 75 50 87 52. Stéphanie Walter-Andraud, Mireille Graciette,
Infirmières des Remparts : tél. 05 59 66 16 36 tél. 05 59 81 46 90 ou 06 71 11 52 24 ou Un recul qui ne s’avère pas suffisant, 9 heures à 13 heures, comme d’habi- VALLÉE D’OSSAU En raison du lundi
(Sylvie Benquet, Dominique Guirardel, 06 40 59 53 75. le confinement devant s’allonger, et les tude. Deux raisons ont motivé ce choix, 13 avril, jour férié, la collecte des ordures
Caroll Paul, Valérie Soula). Buros règles de sa levée n’étant pas encore explique Vincent Dangoumau, le gé- ménagères sera modifiée comme suit :
Accueil infirmier navarrais : tél. 05 59 66 54 95 Michelle Bougrier, tél. 06 40 78 43 31. établies. En concertation avec la gana- rant. « Désormais, le rythme des Pour les communes d’Arudy, Castet et
(Françoise Bernatha-Dufaur, Michèle Moustrou, Sauvagnon
deria de Pedraza de Yeltes, il a donc été livraisons a repris normalement et Eaux-Bonnes, la tournée sera déplacée
Audrey et Sébastien petit). Marie-Odile Rollin, tél. 06 07 79 93 78.
Elisabeth Cramet à Sarpourenx, Saint-Jammes décidé d’effectuer un nouveau report. nous sommes revenus à l’équilibre au mardi 14 avril. Pour Louvie-Juzon,
tél. 05 59 38 28 36 ou 06 72 27 07 14. Isabelle Delpoux, tél. 07 62 03 77 80. La novillada de la 19e Journée du prin- en termes d’approvisionnement. la collecte s’effectuera le mercredi
Serres-Castet Sedzère temps aura lieu… à l’automne, le di- D’autre part, nous avons constaté 15 avril. Rappel important : Les bacs
Mme D’Hervé, tél. 05 59 33 14 29 ; Maryse Coutant, tél. 06 20 26 24 40. manche 11 octobre. Rappelons que le que la fermeture du dimanche occa- doivent être présentés la veille ou dès
Aurélie Jumbou, tél. 06 76 78 24 39 ; cartel était constitué Tomas Rufo, sionnait un report des achats le same- 6 heures du matin pour un ramassage
Elodie Laban-Bacqué, tél. 06 72 03 21 47.
VÉTÉRINAIRES Alejandro Mora et le vainqueur de di et le lundi matin. Cet excès d’af- efficace. Les déchetteries restent
Grand Pau. la fiesta campera de l’opportunité qui fluence pouvait créer de nouveaux fermées jusqu’à nouvel ordre, selon
Arbus Arthez-de-Béarn devait se tenir en matinée, entre problèmes pour le personnel et la les mesures gouvernementales
Lionel Salaverria, tél. 06 03 79 94 11 ; Stéphane Tél. 05 59 67 70 23. Victor Hernandez et Miguel Aguilar. clientèle elle-même. » Par ailleurs, liées au Covid 19.
24 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Landes

Le « oui » devra att


24 HEURES DANS
LES LANDES
Les pompiers
font des gâteaux
MONT-DE-MARSAN Les membres
de l’Amicale des sapeurs-pompiers CONFINEMENT L’épidémie de coronavirus est venue
de Mont-de-Marsan se sont mis à la
pâtisserie?! Ils ont confectionné des rebattre les cartes des mariages printaniers. Deux couples
charlottes aux fraises, qu’ils ont ensuite
données aux 140 résidents des Établis- de Landais témoignent
sements d’hébergement pour person-
nes âgées dépendantes (Ehpad) Les- Richard Marquet plet jusqu’en 2022, mais là, ça fait Dans leur malheur, c’est « l’in-
bazeilles et Rives du Midou, r.marquet@sudouest.fr vraiment trop loin et ça bouscule croyable chance » qu’ont eue Ca-
à Mont-de-Marsan. Un geste solidaire aussi notre projet de maternité », mille (27 ans) et Jonathan (35 ans).

L
qui a très certainement régalé les plus a salle de réception, les plans indique la future mariée. Le couple devait se passer la ba-
gourmands d’entre eux. de table, le traiteur, le fleuriste, Si le couple s’entend pour dire gue au doigt le 30 mai, à l’église
le photographe…Tous les dé- qu’en ce contexte de pandémie, d’Uza, et festoyer au domaine de
tails de leur mariage étaient réglés. « il y a plus grave dans la vie », dif- Petiosse, à Saint-Julien-en-Born, là
400 films à louer Du moins jusqu’à ce que le Covid-19 ficile de « rester positif » face à « un même où Laure Manaudou et Jé-
ne s’invite à la noce et que les me- casse-tête » qui le contraint à na- rémy Frérot ont célébré leur
sur Internet sures de confinement ne rendent viguer à vue. union, en 2018. Mais les amoureux
SAINT-PIERRE-DU-MONT On le sait : impossible tout rassemblement au- « On ne sait vraiment pas quoi messois ne se diront pas « oui »
les amateurs de Septième art ne peu- tour d’une pièce montée. Jusqu’à faire, martèle Élodie. Les invités avant le 17 octobre. « On est forcé-
vent plus se rendre dans les salles de ci- quand exactement ? C’est bien ce avaient jusqu’au 1er avril pour ment déçu, en octobre, on n’aura
néma. Les Toiles du Moun proposent qu’aimeraient savoir Élodie et Do- nous donner leur réponse, mais sûrement pas le même temps,
toutefois plus de 400 films à la loca- rian, 30 et 28 ans. Le couple de Mon- comme nous, ils sont dans l’incer- mais il faut être raisonnable », re-
tion, sur sa plateforme, La toile VOD. tois doit, en théorie, se marier titude la plus lativise le futur mari.
L’occasion, par exemple, de (re)décou- le 20 juin. « Mais à ce jour, on est totale. Et puis, Petite consolation, la date de re-
vrir des grands classiques du cinéma, dans le flou. On ignore si la cérémo- « On prend un quand bien pli correspond à l’anniversaire de
ou quelques nouveautés. Mais surtout, nie pourra avoir lieu ou pas, con- gros coup au même nous Claudine, la grand-mère de Ca-
de bien s’occuper en ces temps de con- fesse Élodie, complètement désem- ne serions plus mille, qui soufflera ses 90 bougies
moral. Un
finement?! parée. Pour l’instant, la mairie et cer- confinés fin ce jour-là.
tains prestataires nous disent qu’il mariage, c’est juin, qui nous
n’y a pas d’urgence à annuler, qu’il déjà du stress, dit que l’on « Tout refaire »
Les élèves gardent faut attendre, mais en fait, personne mais là, c’est pourra à nou- Ceci dit, même si dans la mesure
ne sait rien. » multiplié veau se regrou- du possible, les prestataires se
le rythme Si bien qu’à plus de deux mois per à plus de montrent arrangeants et compré-
LANDES Pendant cette période de des noces, les deux tourtereaux
par 100 » 100 d’ici là ? Si hensifs, reporter un « gros ma-
confinement, les enseignants du Con- hésitent encore à maintenir l’évé- ce n’est pas le cas, on fait quoi, on riage de plus de 40 000 euros »
servatoire de musique des Landes ont nement, dans lequel ils s’investis- choisit parmi nos 160 convives ? n’est forcément pas neutre finan-
pris contact avec les familles et les élè- sent depuis deux ans. « Psycholo- La famille de mon compagnon cièrement. « La date était partout,
ves pour proposer différentes activités giquement, on prend un gros est originaire des Vosges, une des sur les étiquettes des bouteilles,
pédagogiques adaptées. Par exemple, coup au moral. Un mariage, c’est régions les plus touchées par le vi- sur les faire-part, les menus, par-
des quiz interactifs sont proposés par le déjà du stress, mais là, c’est mul- rus. Pourra-t-elle être là ? On n’en tout. On va être obligé de tout re-
département Musiques actuelles et le tiplié par 100. » Sachant que le do- sait rien, et c’est tout le pro- faire. Après un an et demi de pré-
département Musiques traditionnelles maine réservé pour trois jours de blème. » paratifs, on pensait être sorti d’af- Jonathan et Camille ont dû
a créé une chaîne YouTube pour per- fête est déjà payé (6 000 euros), le La jeune femme sait en revan- faire, mais là, il faut s’y replonger repousser leur mariage
mettre aux élèves de continuer à tra- couple se retrouve « bloqué ». che qu’elle n’imagine pas se ma- dedans. Et puis d’ici octobre, il va au 17 octobre. PHOTO FAMILLE
vailler leur grand projet de l’année. Les rier avec un masque et des gants. aussi falloir garder la ligne si on
membres du Conservatoire de musi- Un report conditionné Quant à un éventuel report, « qui veut rentrer dans le costume et la plus certains d’être disponibles en
que de Dax ne sont pas en reste et tous Impossible d’annuler sous peine engendrerait forcément des frais robe », s’amuse Jonathan. octobre », regrette le futur époux.
ces musiciens ont publié des vidéos de de perdre la somme. Et les dates supplémentaires », il reste condi- Le changement de plan risque Mais dans ce contexte particulier,
leurs travaux communs, réalisés cha- de repli sont rares. « Le proprié- tionné au fait que l’ensemble des aussi d’impacter le plan de table. il sera déjà le plus comblé des
cun chez soi, à retrouvez sur sudouest.fr taire du domaine nous a dit qu’il prestataires réservés pour fin juin « Certains invités, notamment des hommes si le Covid-19 lui laisse
lui restait deux week-ends libres puissent être présents en septem- copains rugbymen, qui pensaient épouser sa douce et faire la noce
en septembre, sinon il est com- bre. être avec nous en mai, ne sont avec tous ses proches en 2020.
Aux petits soins

« Mes économies vont y passer »


des personnes isolées
CHALOSSE L’épicerie sociale Épi de
Chalosse, à Maylis, a mis en place un
système de drive tous les quinze jours.
Les personnes isolées seront livrées à
domicile. Par ailleurs, le Collectif d’ac- PROFESSIONNELS Les acteurs du secteur, évidemment touchés de plein fouet par la crise sanitaire,
compagnement budgétaire et alimen- ne masquent pas leurs inquiétudes
taire (Caba), à Hinx, distribue tous les
quinze jours un colis alimentaire adap- Alors que le mois d’avril signe le dé- jà dit que pour l’été, c’était impossi- rer », glisse-t-il, partagé entre divers l’activité de Stéphane Amelinck.
té à la composition familiale des béné- but de la haute saison des célébra- ble, poursuit Christelle Lavigne. Il se sentiments. « Il y a des jours où j’ai « Pour mars-avril, c’est déjà foutu, et
ficiaires, grâce à la réserve civique : deux tions de mariages, les acteurs du sec- trouve que 2020 est une très belle la pêche à bloc et d’autres où je suis cinq des six mariages que j’avais en
volontaires participent à l’aide alimen- teur craignent une vague de reports, saison pour nous, et avant septem- démoralisé… Je suis un battant, mai ont été reprogrammés en
taire. Enfin, la conseillère en économie qui impactera leur chiffre d’affaires. bre ou octobre, on n’a pas un week- mais ça fait quand même un peu mai 2021. C’est donc 20 000 euros
sociale et familiale se tient à disposi- C’est le cas de Christelle Lavigne, de end de libre. On ne peut pas inven- peur, il faut le reconnaître. Heureuse- de chiffre d’affaires qui partent en
tion au 07 70 02 19 72, (serviceso- la boucherie-traiteur du même ter des dates qui n’existent pas. » ment, j’ai la chance de ne pas avoir fumée. Mes économies vont y pas-
cial@terresdechalosse.fr). nom, à Dax. « Nous avons trois maria- Des reports à 2021, Jean-Jacques de crédit sur le dos. » ser ! »
ges, les 23, 29 mai et le 13 juin. Les fu- Loubere en a déjà enregistré quel- Jean-Jacques Loubere, qui craint Le professionnel, qui travaille au
turs mariés m’ont appelée pour sa- ques-uns. « Ces gens sentent bien tout de même « de la casse dans le Pays basque et dans les Landes, s’at-
voir comment il était possible de que cette année, l’ambiance ne se- secteur », espère désormais pouvoir tend à une saison 2020 « catastro-
sud ouest.fr s’organiser. Une fois qu’ils ont la cer-
titude que le lieu de réception peut
ra pas la même », explique ce trai-
teur installé à Mazerolles, qui a pla-
« remettre la gomme en mai. Sinon,
ça va commencer à être raide. »
phique », même s’il espère une re-
prise en juin. « En admettant que
VIDÉO Le restaurant La Ferme d’Or- être réservé plus tard, ils nous contac- cé sa dizaine d’employés en chô- l’on puisse retravailler, on va faire
the, à Orthevielle, propose ses menus tent pour voir si la nouvelle date est mage partiel. Les mariages Comment respecter les règles ? quoi comme photos, s’il faut encore
en drive, du mardi au samedi. compatible avec notre calendrier de représentent 20 à 30 % de son chiffre Autre acteur majeur de l’écosys- respecter la distanciation sociale et
commandes. » d’affaires annuel, et le mois d’avril tème de l’événement nuptial, les que tout le monde doit porter des
AMBIANCE Récit d’une soirée passée Le problème est qu’à force de dé- devait marquer le grand départ de photographes sont touchés de masques ?, ironise-t-il. On va devoir
dans le Sud des Landes en plein con- calage, les dates se percutent et les ses activités. « On avait un mois ter- plein fouet par les reports de noces. réinventer la photo de mariage. »
finement. créneaux manquent. « Je leur ai dé- rible à faire, il y a de quoi en pleu- Les mariages constituent 90 % de R. M., J. L. et K. L.
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 25

tendre « Le sponsoring risque


de nous faire défaut »
RUGBY Si les clubs
landais de Fédérale
ont bien accueilli
l’arrêt prématuré des
compétitions, l’inconnue
économique de l’après-
crise les préoccupe
Une saison qui s’arrête là, aucune
descente mais des montées pour
les mieux classés : les décisions de
la Fédération française de rugby
ont été bien acceptées par les clubs
landais de Fédérale.
Le département repartira donc À Saint-Paul-lès-Dax, on comptait notamment sur le derby
avec les mêmes troupes à la ren- contre Soustons pour faire entrer de l’argent. ARCHIVES I. LOUVIER / « S. O »
trée (Peyrehorade, Saint-Paul-lès-
Dax, Hagetmau, Soustons en Fédé- RÉACTIONS
rale 2 ; Rion-Morcenx, Mugron, Aire-
sur-l’Adour, Villeneuve-de-Marsan NICOLAS LESBURGUÈRES (CAPI- centes, j’aurais tout gelé pour une
en Fédérale 3), renforcées par le TAINE D’HAGETMAU) « Il faut relati- saison blanche, afin de repartir sur de
Rugby Club Nord Landes (Parentis- viser, la santé est bien plus impor- nouvelles bases pour la prochaine. »
Labouheyre), premier de sa poule tante que le rugby en ce moment. Je
d’Honneur et promu en Fédérale 3. comptais arrêter ma carrière, finir sur BENJAMIN CHANDEZON (OUVREUR
une bonne note, aussi je suis en plein ATURIN) « Nous, on était à une place
« Décision exceptionnelle » questionnement pour faire une sai- de qualifiés. Après, est-ce que l’ob-
Le rugby landais fait ainsi figure de son supplémentaire. » jectif était de monter ? Pas forcé-
« gagnant » bien involontaire dans ment. C’est surtout le fait que la sai-
cette crise exceptionnelle. Seuls PATRICE DUCAMP (COENTRAÎNEUR son soit finie maintenant qui est un
Peyrehorade, Aire et Rion-Morcenx D’HAGETMAU) « C’était une évi- peu frustrant. Ce sont des décisions
étaient en position de jouer les dence de tout arrêter, la santé est au- que nous sommes obligés d’accepter.
phases finales annulées, alors que dessus de tout, on ne pouvait pas de- Certains anciens joueurs voulaient fi-
Hagetmau et Saint-Paul-lès-Dax mander à des amateurs de reprendre nir cette saison, est-ce que ça les fera
étaient engagées dans une lutte après trois mois d’arrêt. Par contre, je continuer ? Tout le monde va être
pour le maintien à l’issue incer- n’aurais pas fait de montées ni des- dans le même cas, il faut se dire ça?! »
taine. « Avec cet arrêt, on a la satisfac-
tion de savoir qu’on reste en Fédé-
rale 2, admet Christophe Pé, le pré- « Deux lotos, un gros derby… » du monde amateur, mais les ques-
sident saint-paulois. J’ai tout de Pas de vague au niveau sportif tions demeurent sur l’après-crise.
Toutes les célébrations touchées même un petit regret car après un
début de saison chaotique, on était
donc, mais quelques remous à pré-
voir du côté financier. D’abord pour
« Quelques clubs auront des soucis
financiers, notamment en Fédé-
en progression, on récupérait des boucler le budget de la saison arrê- rale 1, mais nous en aurons aussi à
À l’exception des obsèques (devant un maximum de 20 personnes), blessés, on aurait montré, j’en suis tée, alors que plusieurs matchs res- Soustons : nos sponsors artisans ne
aucune célébration religieuse ne peut se tenir durant la période de certain, un tout autre visage. » taient à jouer. « Au niveau recettes, pourront pas donner la même
confinement. « On suit la règle comme tout le monde », précise Mon- Mais peu importe la situation cela va représenter une perte im- chose avec la nouvelle donne éco-
seigneur Souchu. Aucun mariage, baptême, communion ou confir- des uns ou des autres, la compré- portante, explique Christophe Pé. nomique », redoute Régis Castet-
mation n’auront donc lieu, vraisemblablement jusqu’à la fin du mois. hension est une vertu partagée. « À Il nous restait deux lotos d’ici la fin bon.
« Pour mai, on ne sait pas trop, confesse l’évêque d’Aire et de Dax. situation exceptionnelle, décision de saison, un gros derby contre « À voir si cela va nous impacter
Tout dépendra quelles seront les modalités de sortie de confinement. exceptionnelle », résume le prési- Soustons où l’on prévoyait 200 re- un peu ou beaucoup, s’interroge
Des familles prennent les devants en repoussant les baptêmes et les dent aturin Fabrice Lacaze, alors pas d’avant-match, plus la tradi- Christophe Pé. Nous avions, cette
mariages. Pour les communions, on verra s’il convient de changer les que Joël Goyheneix, coprésident de tionnelle retransmission de la fi- saison, la chance d’avoir 20 % de
dates en fonction des prochaines annonces du gouvernement. » Rion-Morcenx, « trouve que les di- nale du Top 14 que nous organisons partenaires supplémentaires, mais
Concernant la semaine sainte, aucune célébration publique, mais rigeants de la FFR ont plutôt bien sur les bords du lac de Christus et ils risquent de repousser ou de
le Diocèse d’Aire et Dax a malgré tout fixé plusieurs rendez-vous aux géré cette redoutable crise en n’hé- qui est fortement compromise. » baisser leur dotation, au vu de l’ar-
fidèles sur Internet. Aujourd’hui, dimanche 12 avril, Monseigneur Sou- sitant pas à sacrifier le champion- La fédération, par la voix de son gent qui ne rentre pas. Le sponso-
chu célèbrera la messe de Pâques à 10 heures, depuis l’oratoire de nat et en consultant les clubs pour président Bernard Laporte, a bien ring risque de nous faire défaut. »
l’évêché, toujours en direct sur les canaux habituels. examiner les possibilités de fin de promis une aide exceptionnelle Kevin Leroy
saison ». de 35 millions d’euros en direction (avec B. C., J. L., P. P., O. D., M. L.)

FAITS DIVERS

MONT-DE-MARSAN et 5 h 30. Dans ces deux cas, deux con- voir des tas d’ordures se multiplier, çà et
tainers ont été incendiés et détruits, là. Les recommandations du Sitcom
malgré l’intervention rapide des pom- sont claires : « Pendant le confinement,
Plusieurs départs de feu piers. Une enquête a été ouverte. nous vous demandons de conserver les
déchets d’encombrants (meubles, ap-
au Peyrouat LANDES pareils électriques, ferrailles…) et les dé-
chets verts chez vous. Ils ne présentent
Les pompiers se sont déplacés à trois re- pas de risques sanitaires avérés et ne
prises, dans la nuit de vendredi 10 à sa- 1 500 euros d’amende sont pas à évacuer en priorité en cette
medi 11 avril, dans le quartier du Pey- période. » Pour celles et ceux qui sou-
rouat. Si le caractère involontaire du
en cas de dépôt d’ordures haiteraient malgré tout déposer leurs
premier feu, qui a eu lieu vers 1 h 30 du
matin, semble avéré – celui-ci est lié aux
sauvage déchets en pleine nature, le Syndicat
rappelle la loi : « Tout dépôt hors des
braises d’un barbecue, déposées encore Le Syndicat intercommunal de collecte conteneurs prévus à cet effet fera l’objet
chaudes dans la poubelle – les policiers et de traitement des ordures ménagères de poursuites, conformément au code
Pas de veillée pascale dans les églises cette année. sont plus circonspects pour les deux au- (Sitcom) du Marsan, qui gère 81 com- de l’environnement ». Soit 1 500 euros
PHOTO ARCHIVES « SUD OUEST » tres, qui se sont déclarés à 4 h 30 munes landaises, en a plus qu’assez de d’amende et la confiscation du véhicule.
26 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Lot-et-Garonne
Désinfection
à Villeneuve :
la Ville persiste,
signe et nettoiera LA RÉUNION
La classe en Combi
ble. « J’ai gardé le même emploi du
POLÉMIQUE L’opposant David Fievet, temps. Nous avions du calcul men-
tal le lundi, nous le gardons. » Il
au maire, Thomas professeur des écoles garde également la récréation…
Bouyssonnie, s’appuie sur en CE1 et CE2, donne « Tous les rituels sont importants ! »
les avis du Haut conseil David Fievet envoie tous les jours
ses cours presque des travaux aux enfants.
de la santé publique et
de l’ARS pour demander comme avant le Depuis quelque temps, il peut
même à nouveau se servir de l’Envi-
à Patrick Cassany de confinement. Tous ronnement numérique de travail.
renoncer à cette pratique les jours, il a ses élèves Inaccessibles dans les premiers
jours, aujourd’hui, des créneaux
en vidéos ou photos ont été attribués par tranche d’âge,
Dans la foulée des exemples mar- pour alléger les systèmes informa-
mandais et villeréalais, le maire de Anne Gresser tiques. Lui et ses élèves avaient déjà
Villeneuve-sur-Lot, Patrick Cassany, a.gresser@sudouest.fr pris le pli de cet outil. Un rituel en
a annoncé ces derniers jours sa vo- plus. « C’est important qu’ils m’en-

T
lonté de désinfecter les espaces pu- ous les matins, David Fievet tendent et me voient tous les jours
blics fréquentés de la bastide (La prend son cartable, ses affaires, ou presque. » La continuité péda-
Poste, certains commerces, phar- son téléphone et son ordina- gogique, il la vit en version 2.0.
macies, cabinets médicaux). Celle- teur pour partir vers sa classe… Vir- Et quand le système marche au
ci débutera une fois que le virucide tuelle. Direction le Combi Volkswagen ralenti, il reste le téléphone. Il ré-
commandé par la municipalité se- bleu, au milieu du jardin de cet habi- pond aussi bien aux élèves qu’à
ra reçu, et ce en dépit du dernier avis tant d’Anzex. « La première semaine, leurs parents. « Mais uniquement
défavorable sur la question rendue j’allais physiquement à La Réunion, sur les horaires d’école. » Alors, bien
par le Haut conseil de santé publi- dans ma classe où j’avais tous les sûr, pour les parents, c’est un effort.
que (HSCP). outils informatiques. Mais avec le Surtout quand le télétravail s’en
durcissement du confinement, j’ai mêle. « Attention, il n’est pas ques-
«Seulsquelquesendroitsciblés» décidé de ne tion de les juger, à l’impossible, nul
Pour justifier le maintien de sa déci- plus y aller. » n’est tenu », soutient David Fievet.
sion, le cabinet du maire évoque « C’est Il veut aussi Mais, comme beaucoup d’institu-
plusieurs arguments : « Tout important qu’ils montrer l’exem- teurs, de professeurs, il sent le re-
d’abord, le produit utilisé est agréé. ple. Mais ne gard des parents changer sur leur
Et seulement quelques endroits se-
m’entendent plus faire cours, profession.
ront ciblés. Ce nettoyage est de toute et me voient ne plus voir ses
façon une nécessité car nous avions tous les jours élèves de CE1 et Un avant et un après
dû lever le pied avec le confinement. ou presque » CE2 tous les « Beaucoup me demandent “com-
Maintenant que nos agents sont jours, à cela, il ment vous faites avec 24 élèves, je
équipés et protégés, on peut repren- n’a pas renoncé. « Au départ, je me David Fievet dans son « aquarium » comme il l’appelle, d’où suis débordé avec deux enfants”…
dre le cycle normal de nettoiement. sentais un peu comme ce père il fait cours tous les jours. « Un rituel indispensable » pour lui Je réponds que c’est un vrai mé-
En dehors du virus, c’est une ques- jouant un rôle auprès de son fils, et ses élèves. PHOTO FAMILLE FIEVET tier… » Pour lui, dans les relations
tion d’hygiène, de salubrité tout dans “ La Vie est belle ” : faire oublier avec les élèves et les parents, il y au-
comme le programme de fauchage la réalité en lui donnant du sens », Une communication rendue pos- donc chargée de fournir ce pré- ra un avant et un après.
des banquettes qui répond à un be- sourit l’enseignant. Aujourd’hui, sible par la mobilisation de la mai- cieux matériel. Pour ce profession- « Aujourd’hui, on avance dans le
soin de sécurité routière pour celles c’est une routine bien ancrée dans rie de La Réunion. « Dès l’annonce de nel, « il est capital de garder un lien, programme. Mais les enfants ne
et ceux qui ont le droit de circuler. » son quotidien. Celui de ses élèves la fermeture des écoles, nous avons le rituel de l’école ». Pour lui aussi. sont “à l’école” que trois à quatre
Outre l’avis du HSCP, l’Agence ré- et des leurs parents. recensé les besoins des familles en C’est pour cela qu’il se délocalise heures par jour, dans le meilleur
gionale de santé n’a guère caché son termes d’équipement. Si toutes chaque matin dans ce qu’il appelle des cas. » Si pour certains élèves,
scepticisme sur la démarche, qu’elle Équipés en ordinateurs avaient un réseau, cinq n’étaient « mon aquarium ». c’est l’école rêvée, la classe à dis-
dit « ni approuver, ni recomman- « Je les vois, au moins en photo, pas équipées en ordinateur », expli- Ordinateur, appareil photo, il s’est tance « ne remplacera jamais la
der ». Sans surprise, le sujet à la base quasiment chacun tous les jours. » que David Fievet. La mairie s’est aménagé un bureau plutôt agréa- vraie vie à l’école ».
essentiellement sanitaire a vite glis-
sé sur la pente politique puisque
l’adversaire de Patrick Cassany, à gau-
che, l’avocat insoumis Thomas
Bouyssonnie, dont la fibre écolo a
largement alimenté la campagne, a
Continuité pédagogique sur Youtube
profité de l’occasion pour passer à MARMANDE Une directrice d’école publie des vidéos
l’offensive. « Nous pensons qu’une sur la plateforme pour faire travailler ses élèves
municipalité responsable devrait y
renoncer. » « Je m’adapte à mon public. » Dif- « Cela partait de l’envie de faire
T. D. ficile, en ces temps de confine- plaisir à mes élèves, indique la
ment, de trouver la martingale professeure des écoles. J’enseigne
pour assurer la fameuse conti- à des enfants issus de milieux pas
FAITS DIVERS nuité pédagogique pour les élè- favorisés [l’école Labrunie est au
ves. Alors que l’Éducation natio- cœur de la Gravette, le quartier
AIGUILLON nale incite ses professeurs à l’inno- classé prioritaire politique de la
vation et à l’utilisation d’Internet Ville à Marmande, NDLR]. Je sais
et de ses multiples outils, Natha- que tous n’ont pas d’ordinateurs
Sans attestation, lie Canor applique ce précepte au à la maison, mais tous ont accès
pied de la lettre. à un smartphone. S’ils savent que
trois fois dans la semaine La directrice de l’école élémen- leur maîtresse est sur Youtube, je Nathalie Canor : « Faire une vidéo sur Youtube, cela permet de
taire Labrunie, à Marmande, sais qu’ils iront voir la vidéo. » diversifier les supports de cours. C’est plus ludique. » PHOTO N. CANOR
Vendredi soir 10 avril, cette femme de vient ainsi de lancer sa propre
39 ans a décidé de sortir vers 22 heu- chaîne Youtube et a publié trois Une à deux vidéos par semaine mes élèves puissent me voir et ou deux vidéos par semaine, le
res. Sans son attestation. Les gendar- vidéos pédagogiques à l’inten- Car les enfants à qui Nathalie Ca- m’entendre. » Les retours sont temps du confinement.
mes l’ont contrôlée. Et ce n’était pas tion de ses 22 élèves de CM1-CM2. nor enseigne ont un rapport « af- positifs : les parents ont envoyé à J.-C. W.
la première fois. Cette semaine, elle La première – une recette filmée fectif » à leur professeure. Les tou- l’enseignante des messages de re-
avait manqué à cette obligation déjà en anglais d’un si British « carrot cher via Youtube permet d’accé- merciements, et des collègues
deux fois. Elle sera jugée lors d’une cake » – a déjà dépassé le demi- der au savoir tout en conservant tonneinquais de Nathalie utili- sud ouest.fr
procédure pénale dans le cadre d’une millier de vues en un peu plus le côté ludique de la chose. « Et sent ses vidéos pour leurs élèves. Sur notre site, la recette en anglais
comparution sur reconnaissance pré- d’une semaine. Soit 20 fois la ci- puis on sent que le confinement La directrice marmandaise de- du carrot cake de Nathalie Canor
alable de culpabilité. ble initiale. risque de continuer, il faut que vrait poursuivre, au rythme d’une à réaliser avec vos enfants.
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 Lot-et-Garonne 27

24 HEURES
EN LOT-
ET-GARONNE
Distribution gratuite
de fraises aux plus
de 75 ans
SÉNESTIS Distribuer des fraises gratui-
tement aux aînés de la commune de
plus de 75 ans, c’est l’initiative pour le
moins originale initiée par l’équipe mu-
nicipale ce samedi 11 avril au matin.
« L’objectif de la démarche est de favo-
riser le lien social en ces temps de confi-
nement et faire connaître nos produc-
teurs locaux qui proposent notamment
de la vente en direct », a déclaré le
maire adjoint, Jacques Pin, ce samedi
matin, chez la productrice locale, Sonia
Quendolo. « D’autres produits sont pré-
vus avec notamment, samedi 18 avril,
des asperges de la productrice Christelle
Berguin. » Le maire adjoint a égale-
ment précisé que toutes les mesures
À deux pas de la Dordogne ou du Lot, le Château de Bonaguil surplombe la vallée depuis des siècles. PHOTOS THIERRY BRETON de protections sanitaires étaient prises
pour le dépôt des paniers devant les

Fermé, Bonaguil poursuit


portes, à savoir le port de gants et les
distances de sécurité réglementaires.

sa mise en beauté
SAINT-FRONT-SUR-LÉMANCE Si les sentiers sont presque achevés, le pavage du carrefour
en contrebas du Château de Bonaguil aura finalement lieu après la saison estivale
Sonia Quendolo (au centre),
Thierry Dumas Occitanie Pierres a donc opté ros – nous avons décidé d’acquérir cueillir l’Office de tourisme de mai productrice de fraises, avant
t.dumas@sudouest.fr pour du calage sur les sentiers et cette innovation, souligne Didier à septembre qui quittera donc son la distribution. PHOTO PATRICK PARAGE
du pavage pour les différentes pla- Caminade. Au début, j’étais plutôt siège historique de Fumel. « Nous

I
l pourrait y marcher des heures, ces rythmant la montée vers la sceptique, mais je suis désormais trouvons cela bien plus cohérent,
Didier Caminade, sur ces nou- porte du château. « Cela corres- convaincu que cela, grâce au bou- justifie Didier Caminade, puisque La solidarité continue
veaux sentiers enlaçant le Château pond à environ 1 700 m2 de super- che-à-oreille et aux réseaux sociaux, Bonaguil est le point névralgique
de Bonaguil. Et tant pis si ça grimpe ficie, estime Joël Bertrand. En revan- peut faire parler davantage encore du tourisme local. » Celui-ci, SAINTE-LIVRADE-SUR-LOT La soli-
beaucoup… Ce mercredi 8 avril au che, pour le linéaire, je n’en ai au- de Bonaguil. » comme ailleurs, s’inscrit en poin- darité continue de s’organiser parmi les
matin, avec son directeur des servi- cune idée : il faudra que je vienne L’histoire tillé vu la crise sanitaire actuelle. commerçants avec le soutien des élus
ces techniques, Laurent Vigié, et le di- avec ma roulette pour calculer tout « L’objectif, contée aux « Personne ne sait quand le châ- locaux qui servent de relais. C’est no-
recteur d’Occitanie Pierres, Joël Ber- ça. » c’était aussi oreilles des vi- teau pourra ouvrir à nouveau au tamment le cas pour les responsables
trand, le président de Fumel-Vallée siteurs tour- public », poursuit le président, ni si de la pizzeria Happy’zza, qui offre des
du Lot a pu contempler l’avancée du Innovation technologique
de penser nera autour les Médiévales de début juillet au- pizzas aux infirmiers. Du soutien aussi
chantier débuté en mars 2018 et s’éle- L’entrepreneur cadurcien, qui avait aux poussettes d’un (faux) ront lieu. Seule certitude, la troi- pour les écoliers et leurs familles avec Le
vant à 1,2 million d’euros (HT). séduit les élus fumélois grâce à son ainsi qu’aux squelette sième et dernière tranche, celle du Papyrus qui propose de faire des photo-
Malgré le contexte de confine- chantier « trois fois plus vaste » du personnes à dont le sarco- pavage du carrefour, commencera copies pour les devoirs des enfants.
ment, plusieurs employés de l’entre- côté de Saint-Cirq-Lapopie (46), a mobilité réduite » phage a été en octobre pour se terminer trois
prise lotoise Occitanie Pierres con- également pris part à l’élaboration trouvé lors mois plus tard. « Suite au pavage
tinuaient avec minutie leur pro- d’aménagements devant animer des fouilles archéologiques préala- devant l’école qui n’était pas prévu La supérette
gression vers le carrefour en davantage le lieu. Ses hommes ont bles du chantier. « Nous avons eu et au confinement, on a pris un
contrebas, lieu du terminus de la ainsi créé un cheminement d’eau la surprise d’y découvrir plusieurs sé- peu de retard, c’est pourquoi nous
la joue circuit court
deuxième tranche. D’ici quelques partant de la place de la Chapelle pultures, rappelle Laurent Vigié, sommes passés de deux à trois VILLERÉAL Avec l’interdiction de nom-
jours, les dernières calades seront et installé des rambardes qui de- dont cet unique sarcophage. Nous tranches », explique Laurent Vigié. breux marchés de plein air, les agricul-
posées offrant un confort de pro- vraient rapidement faire parler du avons donc eu l’idée de l’exploiter. C’est donc surtout à partir du teurs souffrent encore davantage de la
menade inédit pour le site touris- monument. « Lorsque les gens s’ap- Dans la même logique, en s’ap- printemps 2021 que le charme in- crise faute de pouvoir écouler leurs pro-
tique le plus fréquenté du départe- puieront sur les rambardes, com- puyant sur les points forts architec- édit du Château de Bonaguil pour- duits. La vente à domicile ou la livraison
ment (70 000 visiteurs annuels). mence Laurent Vigié, ils pourront turaux du site, il y aura également ra opérer. ne suffisent pas toujours. C’est ainsi que
« L’objectif, décrit Laurent Vigié, entendre une histoire via un pro- des projections visuelles et des ac- certains magasins, eux aussi, jouent la
c’était aussi de penser aux person- cédé technologique créé par deux compagnements sonores ». carte solidaire, à l’image du Carrefour
nes venant avec des poussettes ain- étudiants du CNRS de Grenoble. Ce- Express de Villeréal. Son gérant, Mi-
si qu’aux personnes à mobilité ré- la s’appelle l’eau sonnante. En fait, le Siège de l’office de tourisme sud ouest.fr chaël Amsallem, a proposé aux maraî-
duite. Avant, il y avait du goudron son passe par les vibrations des os, Quant à l’ancienne école, dont la Retrouvez le portfolio des clichés de chers d’acheter leurs fruits et légumes
notre photographe, ainsi qu’une vidéo
arraché et parfois même de la terre c’est bluffant. » « Et comme ce place a finalement elle aussi fait afin d’éviter de les jeter. Et il propose dé-
sur l’avancée des travaux. ● Abonnés.
battue, ce n’était pas pratique. » n’était pas très cher – 10 000 eu- l’objet d’un pavage, elle servira à ac- sormais pommes, fraises, épinards,
blettes, salades… Directement du pro-
ducteur au consommateur.

Les légumes de saison


disponibles
LAPARADE Si pour certains, l’activité
s’est arrêtée, pour d’autres, elle conti-
nue. Chez Marc Morisset, saison oblige,
les champs de fraises, de salades et
d’oignons blancs ont été récoltés. Des
commandes sont possibles et seront
préparées et mises dans chaque voiture
(pour commander : 06 03 57 05 31).
La ferme se situe au lieu-dit Roudeyrou
La Communauté de communes de Fumel a engagé des travaux de rénovation pour un peu plus de 1 million d’euros. Le cours d’eau, dans le bas de Laparade en prenant
qui serpente au pied du château, sera au centre d’une animation touristique encore jamais vue en Lot-et-Garonne… la route du Château de Peyreguillot.
28 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Dordogne
Pour s’évader, sur
PATRIMOINE
Même confiné,
on peut faire
du tourisme
L’Hyper U de Boulazac sera le seul hypermarché de Dordogne en Périgord
ouvert lundi. PHOTO ARCHIVES VINCENT LACOSTE
avec les richesses
Les hypers baissent numériques
le rideau pour Pâques gratuites du web
Hervé Chassain
DISTRIBUTION Lundi 13 avril, la plupart seront h.chassain@sudouest.fr
fermés, afin de donner un peu de répit aux salariés

O
n ne peut plus sortir de chez
Auchan à Marsac-sur-l’Isle, Le- samedi 11 et mardi 14 avril, il a fait soi et, de toute façon, tous les
clerc à Bergerac et Sarlat, Inter- le choix de « renforcer les équi- sites sont fermés. Le numéri-
marché Hyper à Creysse : le lun- pes » pour accueillir le public que offre de nombreuses ressources
di de Pâques, la plupart des hy- « dans de bonnes conditions, res- sur Internet, pour se balader, se culti-
permarchés du département pectueuses des gestes barriè- ver et même parfois approcher des
seront fermés. Idem au Leclerc res ». lieux inaccessibles.
de Trélissac, qui pensait initiale- En Dordogne, l’une des rares
ment ouvrir au public « afin de grandes surfaces ouvertes srra
réguler et fluidifier l’affluence
des clients », a expliqué son pa-
l’Hyper U de Boulazac, comme
« tous les jours fériés », précise
1UneDepuis l’espace jusqu’au sol
avec les logiciels de Google
belle entrée en matière est à
tron, Fabrice Faure. Sauf que ce Jean-Luc Sautonie, qui en assure faire en redécouvrant Google Earth
choix avait été fraîchement ac- la cogérance. En revanche, con- qui n’a cessé de s’améliorer au
cueilli par le public, soucieux du trairement à l’habitude, il sera cours des années. On part de l’es-
bien-être des salariés en cette pé- fermé ce dimanche 12 avril au pace pour plonger sur la terre vers
riode de confinement, à l’instar matin, comme chaque semaine la destination choisie. Pour les néo- ture.fr/lascaux, la visite de la plus Des vidéos de
de Rachel Oboeuf, qui commen-
tait sur la page Facebook de la
depuis le début du confinement.
« Maintenir deux jours fermés
phytes, il faut quelques minutes
pour apprivoiser les déplacements
célèbre grotte préhistorique ornée
du monde, située à Montignac, se
3 promotion de la Dordogne
Le comité départemental du tou-
grande surface : « Ils ont une vie aurait été compliqué en termes avec sa souris en mode photo aé- déroule sur une musique pla- risme a mis en ligne ses vidéos de
famille aussi, faut pas l’oublier, de gestion des équipes. » rienne ou trois dimensions. À tes- nante et avec des images en haute promotion de la Dordogne sur le
et je pense que la situation ac- Lundi 13 avril, l’Hyper U sera ter, le survol des vallées de la Vézère définition. site www.dordogne-perigord-tou-
tuelle fait qu’ils le méritent en- donc ouvert, mais dans une con- ou de la Dordogne. Dans les villes et Elle permet de pénétrer jus- risme.fr (onglet toutes les vidéos).
core plus. Il y a d’autres jours que figuration exceptionnelle : seu- les villages, on peut se balader au qu’aux tréfonds de la cavité, le Ca- On y survole châteaux et jardins en
les jours fériés et dimanches lement la matinée, avec toutes sol en passant sur Street View avec binet des félins et le Puits où seuls drone ou hélicoptère. C’est réjouis-
pour faire les courses. » les caisses ouvertes et avec « un son petit bonhomme jaune, éga- les préhistoriens avaient accès sant, avec de bonnes choses à
doublement de la sécurité ». lement accessible via Google même quand elle était ouverte au manger et des fêtes estivales qui
« Doublement de la sécurité » « Comme nous sommes les maps. À voir par exemple les rues public. À Lascaux 4, on peut faire font envie par ces temps de confi-
Si bien que mercredi 8 avril, Fa- seuls, nous préférons anticiper, du vieux Sarlat, de Périgueux, Ber- cette visite avec un casque de réa- nement. Le site www.france-sud-
brice Faure annonçait avoir fait même si nous ne savons pas si gerac, Eymet ou Nontron. lité virtuelle, le relief en plus. tourisme.fr propose des images à
marche arrière. « J’ai entendu vos beaucoup de monde va venir. » On peut compléter par des res- Quand ce sera rouvert. 360 degrés dans quelques lieux : la
commentaires et je prends la dé- D’ailleurs, « au cas où », la police sources en ligne de cartes actuel- À partir du même site, on ac- place des cornières de Monpazier,
cision de fermer lundi de Pâ- municipale de Boulazac a été les et anciennes, et de photos aé- cède à des pages sur la grotte de l’abbaye de Paunat ou celle de Bo-
ques, ce qui laissera au person- prévenue « afin de faire des ron- riennes récentes sur le site de l’Ins- Cussac, le Lascaux de la sculpture si- schaud.
nel 48 heures de repos. » Et en des ». titut géographique national tué au Buisson-de-Cadouin, mais Dans certains coins, on utilise
prévision d’affluences en hausse Grégoire Morizet www.geoportail.fr. la vidéo annoncée ne fonctionne des webcams pour suivre un site
pas. en temps réels. En Dordogne, il n’y
Le Lascaux secret On peut aussi découvrir en visite a plus que celles du camping du
FAITS DIVERS 2 des préhistoriens
Sur le site Internet du ministère de
animée des détails des abris ornés
dont ceux de Cap Blanc aux Eyzies
Paradis à Saint-Léon-sur-Vézère et
de la via ferrata du jardin de Mar-
la Culture www.archeologie.cul- et Reverdit à Sergeac. queyssac.
EYZERAC Goulinas où il vit avec ses parents et ses
trois sœurs (incendie qui avait pu être
rapidement maîtrisé). Il s’est ensuite
Le forcené, sorti de saisi d’un fusil et a pointé l’arme en di-
l’hôpital, a été déféré rection des pompiers lorsque ceux-ci
sont arrivés sur les lieux. Il est suspecté
d’avoir tiré en l’air à l’arrivée des gendar-
Tourisme : des pertes estimées à
Le trentenaire qui avait été pris, le mes. Le forcené avait fini par poser
25 mars, d’un violent coup de folie à Ey- l’arme mais avait résisté au moment de PÉRIGORD NOIR L’office de tourisme a calculé l’impact du Covid et prépare l’après
zerac, près de Thiviers, a été présenté au son interpellation. Il est sorti ce vendredi
substitut du procureur samedi 11 avril. Le de l’hôpital, ce qui a permis son déferre- Emblème du tourisme en Dordo- risme Sarlat-Périgord noir (1). Elles ment une « clientèle de groupes, et
magistrat lui a signifié l’engagement ment ce samedi. En attendant son pro- gne, le Périgord noir subit de plein sont d’ores et déjà visibles : au lieu lointaine, comme les Américains,
des poursuites. Il devra se présenter le cès, il fait l’objet d’un contrôle judiciaire fouet les mesures de confine- des 15 000 nuitées habituelles en Australiens ou Néo-Zélandais, qui
1er juillet devant le tribunal correctionnel qui lui impose des soins. ment liées au coronavirus. Depuis mars, la structure a prévu de bou- dépensent plus que la clientèle
de Périgueux pour répondre des violen- plusieurs semaines, la restaura- cler le mois à moins de 4 000. nationale », rappelle Bouahlem
ces infligées à sa famille et aux gendar- Périgueux : un conjoint violent écarté du tion, les sites, les loisirs sont à l’ar- Avril est considéré comme perdu Rekkas, directeur de l’office. Les
mes. Le 25 mars en fin d’après-midi, une domicile de sa compagne. Jeudi 9 avril en rêt. L’hôtellerie aussi, faute de avec moins de 1 000 nuitées at- traditionnels touristes espagnols
dispute avait éclaté parce que cet soirée, cet homme, alcoolisé, a frappé la clients. Les conséquences se fe- tendues, contre 38 000 en de Pâques ne fouleront pas non
homme né en 1986 reprochait à son femme chez qui il vit. Les violences n’ont pas ront ressentir longtemps dans moyenne. Le tournage du film de plus le sol du département. L’im-
père de ne pas avoir remis les planches entraîné d’incapacité totale de travail. Il fait cette partie du département où Ridley Scott en février ne suffira pact, qui se fera ressentir jusqu’à
de l’enclos des chèvres. Sa colère avait l’objet d’un rappel à la loi mais surtout d’une le tourisme « représente entre 40 pas à compenser. début juillet, est estimé à « 20 %
viré à la rage incontrôlable : il a tenté de interdiction de paraître au domicile de la vic- et 50 % du PIB », selon Jérôme Pey- À cette période de l’année, le dé- du chiffre d’affaires annuel, soit
mettre le feu à la maison du lieu-dit La time dans une période de quatre mois. rat, le président de l’office de tou- partement accueille normale- 25 millions d’euros ». « Beaucoup
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 29

sud ouest.fr
Une Périgourdine bloquée au
Groenland à cause du coronavirus.
● Abonnés.

son canapé Les drôles de messes de Pâques


PÉRIGUEUX Les cérémonies les plus importantes de l’année
pour les catholiques sont confinées et filmées pour Internet
Dans une cathédrale Saint-Front
vide, l’évêque Philippe Mousset et
les prêtres Christian Dutreuil et
Alain Poulter célèbrent la cérémo-
nie du vendredi saint. Ils font le tour
des tableaux du chemin de croix,
s’arrêtant devant chacune des qua-
torze stations, pour rappeler la Pas-
sion du Christ. Il s’agit d’évoquer pas
à pas les derniers moments de Jé-
sus avant sa crucifixion, puis sa ré-
surrection. Pour les chrétiens en gé-
néral et les catholiques en particu-
lier, Pâques est la période la plus
importante de l’année religieuse.
À cause de l’épidémie de corona-
virus, les cérémonies pascales se Dans la cathédrale déserte deux opérateurs filment le chemin
tiennent en mode confiné, unique- de croix de l’évêque avec deux prêtres. PHOTO H. C.
ment avec les prêtres filmés par des
opérateurs masqués. Christian Fou- thédrale. Il n’y a plus de célébrations ensemble, pense l’abbé Dutreuilh.
cher, le responsable de la commu- à l’intérieur depuis le début du con- On ne peut pas penser que l’on est
nication du diocèse, est à la ma- finement : pour les obsèques, les bé- propriétaire de cette terre, nous
nœuvre pour cette opération com- nédictions se font au cimetière. n’en sommes que locataires. » Les
plexe. La cérémonie est filmée en Le prêtre rappelle les messages baptêmes d’adultes sont reportés
vrai-faux direct le matin pour être de Pâques qui incitent plus que ja- à Pentecôte le 31 mai et les commu-
diffusée, après un léger montage, mais les chrétiens à penser aux au- nions après la fin du confinement.
l’après-midi sur Internet. Une fois tres et à partager. Cette fête de la ré- La grande messe du dimanche
en ligne, elle est visible plusieurs surrection qui vient du fond des de Pâques sera agrémentée d’une
jours sur le site diocese24.fr ou via temps est celle d’un optimisme poignée de musiciens et enregis-
la page Facebook du diocèse de Pé- dans l’avenir, dont on a bien besoin trée en matinée pour une diffusion
rigueux Sarlat. actuellement. « Notre humanité est à partir de 17 heures. Mais cette
engagée dans un destin commun, messe fera l’objet d’un reportage de
Pas plus de vingt personnes dans une même barque, pour le la chaîne France 5 pour un sujet
Durant le tournage, la nef est fer- meilleur et pour le pire », écrit l’évê- dans l’émission C. politique, ce di-
La visite virtuelle de Lascaux est en haute définition. ARCHIVES P. G. mée au public, mais elle est ouverte que dans son message pascal. manche 12 avril à 18 h 30. Périgueux
pour la prière une partie de la jour- a été pris comme exemple de la
À voir aussi des films sur les sites ciens à rechercher sur le site née. « Il ne faut pas plus de vingt per- Sur France 5 ce dimanche soir manière dont l’église s’adapte à la
Internet de l’Abri Cro-Magnon qui www.ina.fr qui regorge de pépites sonnes à l’intérieur », rappelle Chris- « Ces moments terribles vont nous situation.
font revivre notre ancêtre, sur ce- d’émission sur le Périgord style tian Dutreuilh, le recteur de la ca- obliger à réviser notre mode de vivre H. C.
lui de la falaise troglodytique de La « Chefs-d’œuvre en péril ».
Roque Saint-Christophe, le proprié-
taire du château de Castelnaud
qui le raconte avec ses yeux d’en-
fant, la belle visite des châteaux des
5 Les sites et les paysages sur les
réseaux sociaux
On retrouve la plupart des sites sur
24 HEURES EN DORDOGNE

Milandes, de Bourdeilles et Biron… les réseaux sociaux. Ils aiment 3,7 millions d’aides vent fournir une fiche de paie prouvant depuis plusieurs jours… La préfecture de
jouer avec leurs habitués, comme aux petites entreprises qu’elles travaillent bien dans ce type de la Dordogne a indiqué vendredi 10 avril

4 Les richesses des


documentaires télévisés
Les reportages des Racines et des
le musée gallo-romain Vesunna de
Périgueux sur Instagram ou le mu-
sée d’art et d’archéologie du Péri-
ÉCONOMIE Lancé le 31 mars, le fonds
de solidarité aux petites entreprises (ar-
commerce, et une attestation sur l’hon-
neur disant qu’elles n’ont pas d’autre
solution de garde. Cinq enfants dont les
en soirée que le département était pla-
cé en risque sévère aux feux de forêt. La
vigilance est de mise, en particulier pour
ailes, d’Échappées belles ainsi que gord sur Facebook. Le musée na- tisans, autoentrepreneurs…) a déjà ré- parents sont des personnels de santé les personnes vivant près de zones boi-
de Cap Sud-Ouest de France 3 Aqui- tional de préhistoire aux Eyzies a pondu à 2 907 demandes en Dordogne sont accueillis par ce biais. sées : pas de barbecue et de feu aux
taine se trouvent facilement sur aussi lancé des quiz sur Facebook. pour 3,7 millions d’euros versés au mer- abords, pas de travaux source d’étincel-
YouTube. On y tutoie les anges de Enfin, pour rêver sur de belles ima- credi 8 avril, a annoncé le préfet Frédéric les, etc. Le Service départemental d’in-
la cathédrale Saint-Front de Péri- ges parfois un peu oniriques, les Perissat, jeudi 9 avril. « Ce qui repré- La Bonne soupe cherche cendie et de secours (Sdis 24) a procé-
gueux, on y survole les vallées en photographes instagramers des
suivant des canoës, le château de groupes Igersdordogne et Justmy-
sente environ 1 300 euros par dossier
[NDLR : le maximum est de 1 500 eu-
des denrées pour les SDF dé à un renforcement de ses moyens
humains. « La Dordogne est particuliè-
Beynac, les jardins d’Eyrignac ou perigord rivalisent de créativité. Fa- ros], ce qui est supérieur à la moyenne PÉRIGUEUX La Bonne Soupe est une rement exposée en raison notamment
de l’Imaginaire. On peut complé- cile, il suffit de donner le mot-clef régionale », Ce fonds s’ajoute aux re- cantine pour les sans-abri au 4, rue La- d’une importante surface boisée (envi-
ter avec des reportages plus an- magique de Périgord. ports de charges fiscales déjà deman- martine à Périgueux. Le confinement a ron 396 000 ha – troisième départe-
dés par 432 entreprises, pour 7,1 millions imposé l’arrêt des repas dans la grande ment le plus boisé de France) et d’un in-
d’euros. Quant aux demandes de chô- salle de 30 places. Ils sont remplacés dice d’ensoleillement fort », rappellent
mage partiel, elles concernent déjà par une distribution de sacs pique-ni- les pompiers périgourdins sur leur site
3 900 entreprises, soit 24 400 salariés. que. « Mais, actuellement, nous avons Internet.

25 millions d’euros Le préfet rappelle que les demandes qui


ne reçoivent pas de réponse sont auto-
matiquement positives.
beaucoup de mal à trouver certains
produits comme le pain de mie pour
faire des sandwiches », constate le vice-

d’emplois saisonniers vont être Bouahlem Rekkas. Les opérations


président Gilbert Vigeant. Il manque
également de fruits comme des oran-
sud ouest.fr
reportés à la mi-avril, voire fin de promotion seront ciblées sur la Élargissement ges, mais aussi de gâteaux et de chips. PÉRIGUEUX Un malade du Covid-19
avril. C’est autant de pouvoir clientèle nationale et les familles.
d’achat en moins », ajoute le di- Katia Veyret, chargée de commu-
de l’accueil en crèches Les dons peuvent être apportés les ma-
tins de distribution, les lundis (même
transféré de la région parisienne.

recteur. nication, explique que la struc- BERGERACOIS Depuis le début du con- celui de Pâques), mercredis et vendre- LALINDE Avec les gendarmes, le trai-
La structure accompagne les ture a fait le choix de ne pas com- finement, l’accueil dans les crèches et dis. L’équipe est présente de 9 à 13 heu- teur retrouve des clients.
professionnels dans leurs dos- muniquer immédiatement après les centres de loisirs de la Communauté res, la distribution a lieu de 11 heures à
siers d’indemnisation et réfléchit la sortie de crise mais d’attendre d’agglomération bergeracoise (CAB) 12 h 30. Contact au 05 53 35 24 82. LE BUGUE Vidéo : le chanteur Tibz
à sa stratégie d’après-crise. Celle- le mois de juin. était réservé aux seuls enfants dont les reprend Barbara en duo avec sa mère.
ci sera tournée vers le tourisme Tiphanie Naud parents étaient des personnels soi-
d’affaires pour des entreprises qui gnants. Dès ce lundi 13 avril, d’autres en- Le département SANILHAC Les conseils d’un spéléo-
auront besoin de retrouver de la
cohésion d’équipe, anticipe l’of-
(1) Durant le confinement, l’office de
tourisme propose l’opération « Fenêtre
fants pourront y être accueillis : ceux
dont les parents tiennent ou travaillent
en risque sévère logue pour faire face au confinement.

fice. « On essaie de reporter les sur » pour partager des vues du dans un commerce alimentaire. Afin de FEUX DE FORÊT Des températures PREYSSAC-D’EXCIDEUIL L’une des
scolaires sur l’automne », indique Périgord noir depuis sa fenêtre. bénéficier de ce service, les familles doi- quasi estivales, peu voire pas de pluie doyennes de Dordogne est décédée.
30 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Sports
CYCLISME PARIS-ROUBAIX 1992 ET 1993

« Cette course, je l’ai


GILBERT DUCLOS-LASSALLE
Le Béarnais voulais gagner Paris-
Roubaix plus que tout. Il y est parvenu
à la 14e tentative et a remis ça un an plus
tard. Un doublé qui a marqué sa carrière
Je pense avoir tout dit ! Mais cette
DANS LE RÉTRO course, ces victoires comme les pla-
ces d’honneur font partie de mon
La rédaction sportive de histoire, mon identité. Je l’ai courue
« Sud Ouest » vous fait 15 fois, pour deux victoires, deux
revivre des moments qui deuxièmes places… Je l’ai aimée, j’ai
ont marqué l’histoire du été aimé du public grâce à elle.
sport régional, avec les Après 13 tentatives, vous remportez la
compte-rendus de première en 92, en solitaire, la se-
l’époque et l’événement vu conde l’année suivante pour 8 cm
aujourd’hui par ses acteurs face à Ballerini. Une préférence ?
Pas vraiment. Elles sont différentes.
La première, je la gagne au pana-
Recueilli par Julien Duby, che, en partant de loin. Un peu
j.duby@sudouest.fr comme Cancellara ou Boonen à
leur meilleur. C’était du tableau

P
aris-Roubaix n’aura pas lieu au- noir. Mais l’année suivante, j’avais
jourd’hui. Peut-être à la fin de à cœur de prouver que je n’avais
l’été ou à l’automne prochain, si pas gagné en 1992 au bénéfice du
tout va mieux. Dans la saison cycliste, nombre de tentatives. J’avais trou-
après Milan - San Remo et le Tour des vé les commentaires assez vexants.
Flandres qui aurait dû avoir lieu di- Tout le monde semblait considé-
manche dernier, c’est un troisième rer qu’en 14 participations, il était
monument déprogrammé. Et pour normal que j’en ai gagné une. Je
Gilbert Duclos-Lassalle, confiné à Bu- voulais donc montrer que je pou-
ros, tout près de Pau, c’est évidem- vais le refaire, intelligemment, tac-
ment un crève-cœur. Le Béarnais tiquement.
adore l’Enfer du Nord, mais préfère
largement relativiser. « On a annulé Quand vous avez pris la roue de Bal- A un an d’intervalle, la même expression de bonheur. Mais en 1993, il lui a fallu attendre de longues minutes
les JO, et tous les autres événements lerini, il semblait très au-dessus de
sportifs. C’est normal. Le combat con-
tre le virus doit passer avant tout. »

« Sud Ouest Dimanche » En ces


vous. Qu’en était-il réellement ?
Bien sûr que je l’ai bluffé. Il le fallait.
Je savais que s’il ne me lâchait pas, je
ne l’attaquerais pas. Je misais tout
mière victoire : Greg LeMond, triple
vainqueur du Tour, se met à votre ser-
vice. Impensable aujourd’hui…
Lors de sa 3e victoire dans le Tour, en
changer de cale-pied le matin, con-
tre mon avis, et un rivet avait cé-
dé…), les journalistes avaient con-
sidéré que j’avais mal serré mes
12 avril 1992
temps de disette sportive, l’heure est sur le sprint au vélodrome. Je ne ris- 1990, Greg avait crevé dans le col de cale-pieds. L’occasion de gagner sur Gilbert Duclos-Lassalle, à 37 ans et à
aux rediffusions, à la nostalgie. Pour quais rien. J’avais déjà gagné une Marie-Blanque. J’étais alors dans le Tour ne s’est jamais représentée. sa quatorzième tentative, a écrit
vous aussi ? l’échappée qui allait aller au bout, une nouvelle page de la légende de
Gilbert Duclos-Lassalle L’autre avec Konyshev et j’avais fait demi- Adrie Van der Poel était un de vos ri- Paris-Roubaix dont il a gagné hier la
jour, j’ai regardé l’étape de Marseille, tour pour l’aider à revenir sur Chia- vaux à l’époque. Son fils, Mathieu, au- 90e édition.
du Tour 1989, avec la victoire de Bar-
« Ballerini est revenu pucchi. Je l’avais aussi rassuré. À rait été l’un des grands favoris si la À 37 ans, le Béarnais de Buros a
teau. Parfois, des amis me parlent plus humble. On ne l’époque, j’étais le capitaine de route course avait eu lieu ce dimanche. Que mené un raid solitaire de 46 kilomè-
de rediffusions de mes Paris-Rou- peut pas faire le beau de l’équipe, un rôle qui n’existe plus pensez-vous du phénomène ? tres pour triompher à Roubaix.
baix victorieux. C’est sympa, ça ra- vraiment aujourd’hui, puisque les Il est pétri de classe. À l’aise partout. Dans le plus célèbre vélodrome du
vive de bons souvenirs. Ça permet sur Paris-Roubaix » directeurs sportifs peuvent passer Mais ce qui est le plus frappant chez Nord, il a eu le temps de faire un
surtout de voir à quel point le vélo les consignes par oreillettes. Cet épi- lui, c’est sa détermination. Il sait ce tour avant l’entrée de l’Allemand
a changé. On voit les coureurs sans fois. Et si j’avais fait deuxième, ç’au- sode, LeMond s’en est souvenu et qu’il veut. Il voulait être champion Olaf Ludwig qui a pris la deuxième
casque, cheveux au vent. À l’époque rait été une belle perf. m’a renvoyé l’ascenseur. Comme Hi- olympique de vtt l’été prochain, place avant le peloton réglé par Jo-
le public nous reconnaissait, voyait nault l’a fait avec Barteau ou Ville- avant de se consacrer d’avantage à han Capiot.
notre masque de douleur quand Après coup, l’Italien a dit ne plus vou- miane. C’est aussi à ça qu’on recon- la route. Mais avec ces reports, il ne Quand il s’est effondré dans les
on tapait de dedans. On portait des loir revenir sur cette course… Mais il naît de vrais champions, sincères, faut pas qu’il attende trop. Il n’a pas bras de sa femme Maïté après les
maillots de laine et des cuissards en a changé d’avis et gagné en 1995 et qui ne se contentent pas de quel- forcément besoin de choisir entre 267,5 kilomètres d’une course
vraie peau, qu’il ne fallait surtout 1998… ques gestes de com’… les classiques pavées et les Jeux, car émouvante, « Duclos » a songé un
pas faire sécher au soleil, sous peine On a pas mal parlé ensemble. Il m’a le calendrier lui permet de faire les bref instant à sa quête toujours re-
de les voir complètement dessé- dit plus tard que je l’avais aidé à ga- Avant de gagner à Roubaix, vous y deux. Je n’ai jamais fait les Jeux et je ne commencée dans l’Enfer du Nord.
chés, râpeux. Je me demande gner à Roubaix en lui apprenant aviez pas mal « perdu », notam- peux donc pas dire ce que ça repré- À son premier Paris-Roubaix en 1978,
d’ailleurs, quand je vois les progrès une forme d’humilité. Face à moi, ment sur le Tour de France 1981… sente. Mais une médaille avec le quand son coéquipier Jean- Pierre
technologiques d’aujourd’hui en 1993, il se sentait invincible. Il N’avoir jamais gagné d’étape sur le maillot de son pays sur le dos, ce doit Danguillaume avait voulu l’impres-
(oreillettes, casques, vélos en car- courait pour la GB-MG (la Quick Tour, c’est une déception dans ma être quelque chose. Je comprends sionner en lui disant que le vélo-
bone) si les coureurs ne se permet- Step d’aujourd’hui), une équipe qui carrière. Mais cette 2e place à Rou- donc sa démarche. Un jour, il vien- drome était fermé pour les retarda-
tent pas de prendre d’avantage de avait et qui a encore l’habitude de baix sur le Tour 81 derrière Willems, dra sur le Tour de France. Mais entre taires. Ce jour-là, Duclos-Lassalle
risques, d’où la violence de certai- dominer. Finalement, il est revenu c’est un moment spécial. J’avais eu Paris-Roubaix et une étape du Tour, avait eu le coup de foudre. À ses
nes chutes. plus humble. On ne peut pas faire le un problème de cale-pieds dans le à sa place, je sais ce que je choisirais. deuxièmes places également der-
beau sur Paris-Roubaix. sprint, mais comme je n’avais pas Moi, on se souvient de mes deux vic- rière l’Italien Moser (1980) et le Néer-
Que peut-on encore dire de vos deux voulu incriminer le matériel et toires à Roubaix, un vainqueur d’une landais Kuiper (1983) et la ribam-
victoires à Roubaix, en 1992 et 1993 ? Une autre particularité de votre pre- mon mécano (il avait voulu me étape du Tour, il y en a 21 par an… belle de places d’honneur qui le lais-
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 31

11 avril 1993 : Duclos


aimée » plus fort que le temps
DANS LA LÉGENDE
Pour la deuxième
année consécutive,
Gilbert Duclos-
Lassalle a remporté
Paris-Roubaix en
dominant Ballerini
au sprint d’un boyau
Il nous aura décidément tout fait,
le père Duclos. On croyait enfin sa
consécration venue il y a un an, Duclos-Lassalle a coiffé Ballerini de 8 cm sur la ligne. AFP
quand il avait brandi sur le podium
le pavé du vainqueur pour son qua- vaisseaux sans s’en rendre comp- cha, le père Duclos. Il s’accrocha
torzième Paris-Roubaix, face à une te, avec la prodigalité des coureurs avec le vent dans le dos — « comme
tribune chavirée par le bonheur de qui se savent forts, comme Duclos moi en 80 », constata Hinault —
« son » vieux. Mais non. […] Gibus autrefois, quand il n’était pas en- mais sembla s’être fait coiffer sur la
est increvable. Le voici roi de la core devenu Gibus. ligne. Ballerini leva les bras, une
reine des classiques, vieux souve- De 30 secondes, l’écart passa meute de « paparazzi » à ses trous-
rain de 38 ans et huit mois, battant deux secteurs pavés plus loin à ses. Un grand silence se fit dans le
au passage le record d’un autre 1 min 40 s. C’était sûr, la victoire se vélodrome. Duclos terminait son
aïeul du vélo, Pino Cerami, lauréat jouerait dans le plus classique des tour de malheur et son visage était
à 38 ans et un mois en 1960. « mano a mano ». celui d’un battu. Un jeune garçon
Mais si le Paris-Roubaix 92 s’est de 13 ans lui sauta au cou, en pleurs,
traduit par la montée en puissance Insoutenable attente son fils Hervé : « J’étais à fond, s’ex-
d’une joie étalée sur 46 km, celui C’est alors que Duclos fut grand. Il sa- cusa d’emblée le Béarnais. Je suis
de 93 fut une explosion, un vait, mieux que personne, à quel tombé sur le premier secteur pavé
énorme orgasme, qu’on ne peut point Ballerini, avec ses dix ans de et la poursuite m’a fait mal. Je ne
comprendre qu’en déroulant le fil moins, lui était supérieur en valeur pouvais pas aller plus vite. » Mais
de ce fabuleux dernier quart athlétique : « Je l’avais vu dès le dé- tout à coup, le speaker Daniel Man-
d’heure. but, que ce serait lui le client. » Mais geas laissa planer une incertitude.
il devinait aussi chez le Florentin de Il fallait attendre la photo finish. In-
Surpuissant Ballerini l’impatience, de la fébrilité, l’envie supportable moment : « Si j’ai ga-
avant d’être sûr de son succès face à l’Italien Ballerini. PHOTOS AFP La Belgique était à portée de regard, débordante de faire aussi bien que gné, ce sera d’un boyau. » « Voilà, on
et les 1500 mètres du secteur pavé ses équipiers Museeuw, vainqueur regarde la photo, commenta Man-

: il a dompté les pavés de Cysoing, classés « trois étoiles »


par Albert Bouvet, présentaient
leurs rugueuses inégalités aux
hommes de tête, Frison et Van der
du Tour des Flandres, et Cipollini,
lauréat mercredi de Gand-Wevel-
gem, éliminé sur crevaison à 70 km
de Roubaix.
geas en direct et… vainqueur, Du-
clos-Lassalle ! » Le Béarnais arrêta sa
phrase pour pousser un hurle-
ment, les yeux au ciel, les poings ser-
liser. Seuls, le Néerlandais Jean-Paul Poel. À peine avaient-ils commen- Alors, Duclos laissa Ballerini pren- rés. Comme LeMond sur les
Van Poppel, le sprinteur de l’équipe cé à tressauter qu’ils virent passer dre du vent, et fit en sorte d’entrer Champs-Elysées en 89. Ce fut alors
PDM, et le Belge Rik Van Slycke, un deux maillots blancs, ceux de l’Ita- sur la piste rose dans son sillage. Là, la ruée des photographes, les mi-
habitué des courses du Nord, l’ont lien Franco Ballerini et de Gilbert il était sur son terrain. Mais pas Bal- cros, les caméras. Hervé, sa sœur Ma-
suivi dans sa poursuite derrière les Duclos-Lassalle. Affirmer qu’ils évo- lerini, à l’aise sur le rond de ciment gali et la maman Maïté furent em-
rescapés d’une échappée matinale. luaient à une vitesse supérieure se- comme un chien sur un parquet ci- portés par le flot médiatique vers le
Dans ce Paris-Roubaix mené à rait un euphémisme. Ils grillaient ré. Un demi tour avant la ligne, il l’at- podium. La folie. En quelques se-
train d’enfer, Duclos s’est comporté le pavé. Ou plutôt, c’est Ballerini qui taqua, avec l’énergie que lui avaient condes, Duclos venait de rejoindre
ensuite en parfait chasseur et a at- volait, Duclos calé dans son sillage : laissée ses 38 ans et huit mois, appe- De Vlaeminck, Van Looy et quelques
tendu le moment opportun pour « Je me suis accroché, j’étais à fond lant tout son métier de six dayman (rares) autres titulaires d’un fameux
se débarrasser de Van Poppel et de mais avec l’âge, on apprend à souf- à la rescousse. C’était couru, Balleri- doublé. Une longue et belle soirée
Van Slycke à 46 kilomètres de l’arri- frir. » Le Florentin la voulait telle- ni allait le manger tout cru dans la commençait…
Une fuite solitaire de 46 km. AFP vée. À Seclin, il s’est envolé vers une ment, cette victoire, qu’il brillait ses dernière ligne droite. Mais il s’accro- Hervé Mathurin, envoyé spécial
victoire qu’allaient favoriser ses co-
saient insatisfait après quinze équipiers.
saisons chez les « pros ». Car Duclos, Pour l’Américain Greg LeMond, LES RÉSULTATS
\ •

Tzanspoils : l'imagination des zoutiers Bordeaux : laripostedes motards chassés de Blanquefort


Les transporteurs routiers veulent s e d é f e n d r e à la fois contre la concurrence et les c o n s é q u e n c e s d e la déréglementation (Page B) Les motards veulent u n e solution d e r e c h a n g e : ils ont envahi Bordeaux, d a n s la nuit d e v e n d r e d i à samedi. Ils recommenceront (Page A)
Rugby : Gujan à Tanaché L'octogénaire tuée à Bordeaux : un suspect entendu
Lors d e s p h a s e s finales d e la Côte d'Argent, Villenave abattu Bruges. Le RCV rejoint ainsi Gujan qui s'est difficilement défait d e C e n o n (Page G)

en solide Béarnais taillé pour les son chef de file depuis deux ans,
La police a entendu im suspect, qui a été é c r o u é à la maison d'arrêt d e Gradignan pour u n e autre agression (Page A)
Santé navale : Piene Joxe avec la nouvelle promotion Entreprises : la santé couronnée
Le b a p t ê m e d e la promotion Bertrand-Cren a été c é l é b r é s a m e d i e n p r é s e n c e d u ministire d e la d é f e n s e (Page A) Une entreprise e n voie d e création à Cestas est déjà couronnée par un prix européen. Elle propose d e u x s y s t è m e s novateurs d e télésurveillance (Page B)

22 B GUIDE DES
4233 055780 051054 145246

^ ^ ^ ^ ^ ^ ^
22 B Ouvert
MESSIDOR

« classiques » du Nord (1,80 m pour pour Jean-Claude Colotti et Christo- 1992


7 jours/7 jours
SENIORS Une façon simple et sûre
6 projets à la loupe
PARCE QUE NOUS SOUTENONS de placer votre argent. DÉCOUVREZ N O S 7 0 VARIETES
Préparer sa retraite,
LA VALEUR NATURELLE* la transmission de son patrimoine... Exemple : avec SOOOOFplacés pendant 5 ans, vous louchez une rente DE G É R A I S ! I U I V I 3
TTC/*" ) 48 pages pour aider trimestrielle de 1464,57F brute ou de 1274,85F nette et au bout de 5 ans vous
UERRES o u ROI D U BALCON
votre réflexion
200111'd'EXPOSITION
(• Wbge » partir d» 200f récupérez votre capital de départ. Rien de plus simple, rien de plus sûr.

Gratuitement dans nos agenœs en godet de 7_


BANQUE POPULAIRE peoe

fôPACE PHARE - Allée Joseph CUGNOT - MERIGNAC BANQUE POPULAIRE

73 kg), était convaincu de pouvoir phe Capelle, il ne restait plus qu’à


GRAND QUOTIDIEN REPUBLICAIN REGIONAL D'INFORMATION GRAND QUOTIDIEN REPUBLICAIN REGIONAL D INFORMA TION SERRES DE PRODUCTION
Sortie «Kade n°9 - Tél. 56 34 04 50 - Fax: 56 34 37 58

ESPAGNE:!30PTAS MAROC:5,5DH
3,80 F mmsfM LUNDI
13 A V R I L 1992

1. Gilbert Duclos-Lassalle (Fra/Z); 2. Olaf Lud- DU SUD-OUEST


ESPAGNE: 140PTAS MAROC:5,5DH
4,00 F BORDEAUX LUNDI
12 AVRIL 1993
RN 250/56.68.06.92

Mitterrand : l'Europe Le jour de gloire


wig (All/Panasonic) à 34 sec; 3. Johan Capiot Morillon attend Duclos
encore gagner. Il savait qu’à l’âge de paralyser les adversaires de Duclos. sans référendum
de Duclos-Lassalle
(Bel/TVM) à 1’22; 4. Peter Pieters (P-B/Tulip);
son ordre de retour
Au bout de sa quatorzième tentative, GilbertDuclos-Lassalle a
remporté Paris-Roubaix... à 37 ans.
Le commandantfrançais des Casques bleus en Bosnie va-t-il
voirsamission s'achever rapidement ?Lebruiten court avec
dans la
38 ans, Pino Cerami avait remporté Un seul homme, Olaf Ludwig, allait
insistance, mais niïONUnil'état-major français n'ont encore
Le président de la République privilégiela voie parlementaire pour ratifier les accords demandé sa relève
de Maastricht et compte mener à bien d'autres révisions de la Constitution d'iciàlafin
de l'année. François Mitterrand assume la responsabilité de l'échec électoral du PS
mais considère qu'Une metpas en cause sa légitimité
ÉDITORIAL M
5. Jean-Claude Colotti (Fra/Z); 6. Etienne de «O 'il m'est demandé de rester, je
l9 le ferai très volontiers; si
pour des raisons qui seront décidées
au niveau gouvernemental et à New
York il faMt que je rentre, je le fe-
f
la « reine des classiques » en 1960. déjouer leur surveillance. Mais les
Mitterrand s'est livré,
• hier soir, à un long plai- rai sans états d'âme. » Le général
doyer en faveur d'une Europe qui Philippe Morillon, dont le bruit du

Wilde (Bel/Telekom); 7. Johann Musseeuw


JOËLAVBERT constitue « l'avenir » de la France, retour court depuis le début du
en affirmant qu'il mènerait jusqu'au week-end, n'ipore pas qu'avec déjà /Chaque aimée, à l'éclosion du au long de ses 268kilomètres. Sur la
La parole bout le processus de ratification du
traité de Maastriclit, pour lequel il
plus de douze mois de commande-
ment des Casques bleus en Bosnie,
[y printemps, le paisible et sou- piste du vélodrome de Roubaix, où
riant Gilbert Ikclos-Lassalle se mé- « Duclos » était arrivé l'an dernier

au privilégie la voie parlementaire.


« Si le Parlement est en mesure
il a dépassé la durée habituelle de ce
type de mission. Mais ni les Nations
unies ni l'état-major français ne lui
tamorphose en redoutable carnas- en héros solitaire après une longue
sier sur ks routes du Paris-Roubaix, échappée, les spectateurs ont assisté
de réunir une majorité des trois cin- dont aucun pavé n'a de secret pour à un vrai sprint entre le Français et
Parlemen t

efforts désespérés du champion (Bel/Lotto); 8. Nico Verhoven (P-B/TVM); 9.


quièmes sur la révision de la Consti- ont pour l'instant ordonné le retour. M. l'Italien Franco Ballerini. Ils ont
tution, je ne vois pas pourquoi j'irais Plusieurs raisons sont avancées C'est que la course, qui récom- douté lorsqu'ils ont vu Ballerini le-

L
compliquer les choses avec un réfé- pour mettre un terme à la mission pense immanquablement le plus ver les bras après la ligne et trans-
'Europe d'abord !Au rendum », a-t^il affirmé. du généralfrançais.D'abord celle de
lendemain d'un échec courageux et le plus résistant des former son tour de piste en tour
« Je ne m'airêterai pas en che- sa sécurité qui serait difficile à assu- coureurs, semble avoir été taillée d'honneur. Pour quelques instants
éle«::toral dont il assume min. Il faut que cela soit fait en rer en raison de menaces serbes ré seulement...
aussi sa part de pour cet équipier modèle.
1992 », a-t-il prévenu, en soulignant pétées. Ensuite, la médiatisation de « J'ai gagné en vieux briscard », « Petit Gibus » devenu « Grand »
res{)onsabilité, François

Greg LeMond (USA/Z); 10. Hendrik Redant


que le traité ne peut pas être rené- son comportement audacieux et cou-
Mitterrand aretrouvé le
m a-t-il déclaré Mer, après s'être impo- est loin de se vot à la retraite. « Je

En parfait chasseur
gocié ni ajourné. rageux qui agacerait la hiérarchie. sé une deuxième fois. A près de ne sais pas quand je vais mettre un
terrain européen avec un

olympique de Séoul ne pouvaient


Quant aux autres révisions de la En fait, il semble que son retour 39 ans, il devient le vainqueur le terme à ma carrière, fai vu Zoete-
bel entrain et l'évidente Constitution, le président Mitter- soit lié à l'évolution du mandat de la
volonté de convaincre. La plus âgé de l'histoire de la « reine melk être champion du monde à
rand a affirmé qu'il y travaillait et force de protection de l'ONU dans la des classiques ». 39 ans.
colonne vertébrale du comptait « bien le fàke avant la fin région. La façon dont s'exercera à
raisonnement présidentiel L'aveu du Béarnais, sitôt le ver- « Avant de raccrocher mon vélo,
de l'année ». partir d'aujourd'hui le contrôle ef-
n'a pas varié : la France est dict des juges prononcé après l'exa- ajoute-t-il, j'aimems gagner une
Par ailleurs, François Mitter- fectif de la zone d'exclusion aérienne
men de la photo Snish, a résumé le étape du Tour de France et un mail-

(Bel/Lotto) tous même temps.


notre patrieireurope notre rand, qui s'est déclaré « tout à fait en Bosnie - la destruction en vol
avenir. D n'y a pas, pour lui, prêt à supporter » une nouvelle co- dénouement d'une journée nuageuse lot de champion de France. »
d'appareils serbes est désormais
de contradiction habitation en 1993, a par ailleurs ac- possible — déterminera justement
mais d'une course toute de limpidité CAHIERSPORTS
insurmontable entre la cepté d'assumer la « responsabilité cette évolution. PAGE2
Le général Morillon agacerait sa hiérarchie (Photo AFP)

Aussi Duclos a-t-il choisi d’attaquer que menacer le « vieux » Duclos-


souveraineté nationale etle principale » de !'« échec » des élec-
transfert progressif de

Seim :
tions régionales et cantonales dont il

etde
plusieurs prérogatives
essentielles à une Europe
politique dont il ne se
s'est déclaré « solidaire ». Pour lui,
cependant, les récentes élections ne
Vibrant appel du pape

RECORD
1993
remettent pas en cause sa

,395'
lassera jamais de répéter, légitimité . Gilbert Duclos-Lassalle triomphantpeu après une victoire d'anthologie
lui qui estné en 1916 et afait (PhotoAFP)
PAGE3 CAHIERSPORTS

pour la paix en Bosnie


deux...
la guerre de 1940, qu'elle
assure, aujourd'hui, la paix
et la sécurité à300millions

Girondins : le bonheur !
de loin, de forcer la décision dans la Lassalle, triomphant à Roubaix avec
67594

de personnes sur le Vieux Jean-Paul II a demandé, hier, avec émotion, l'arrêt des combats
Continent. A45m
Les enjeux de la en Bosnie lors de sa traditionnelle bénédiction pascale urbi
ratification du traité de etorbi PAGE2 GilbertDuclos-Lassalle savoure son triomphe en famille (Photo AFP) Senna dominateur (Photo AFP)
CAHIERSPOETS
Maastricht sont donc

CONFO 1. Gilbert Duclos-Lassalle (Fra/Gan); 2. Franco


déterminants à ses yeux, y
compris pour le
renforcement de l'économie
d'un pays comme le nôtre.
IUFRIQVE
Susana revient à la vie
tranchée d’Arenberg. C’est dans ce 34 secondes d’avance. Un vrai bon-
DUSUD L'AVENIR DE VOTRE ENFANT EXIGE LA REUSSITE DE SES ETUDES.
Pour toutes ces raisons, le
chef de l'Etat n'envisage pas
im seul instant que la m La peur Mais c'est aussi l'avenir de votre région qui est en cause ! SusanaJavaloyes, cettejeune espagnole de 22 ans qui avait été
France, après avoir cherché
obstinément à accélérer la
construction européenne,
traîne les pieds et soit le
mauvais élève de la classe.
Ballerini (Ita/GB-MG) m.t; 3. Olaf Ludwig de l'explosion
lESPAGNE
PAGE 2
Pour réussir tous e n s e m b l e , votre
quotidien a créé Sud Ouest Education
greffée des deux poumons à l'hôpital Xavier-Amozan
de Bordeaux, en janvier dernier, a quitté la maison
de convalescence du Cap-Ferret, où elle était depuis un mois -
etdemi

secteur pavé situé à plus de cent ki- heur, pour continuer une incroya-
C'est par pure précaution
politique qu'il fixe au mois Elections qui vous propose, de la maternelle à la

(All/Tel) à 2’09’’; 4. Johann Musseeuw


de septembre la date limite anticipées troisième, de merveilleux petits livrets
du processus qui doit
en vue
larmoire
aboutir au plus large accord pour soutenir votre enfant dans sa
national, n espère bien, en Désormais, Alain Afflelou, qui succède à Jean-Didiei Lange à la présidence des Girondins, va PAGE 2
effet, y parvenir dès le pouvoir préparer une équipe renforcée pour j ouer un rôle intéressant dans l'élite la saison scolarité.
début de l'été et, pour cela,
n'a d'autre ressource que de
6 portes prochaine (PhotoJ.-F. Grousset,. Sud-Ouest.)
004268
mSCJENCE Avec

(Bel/GB-MG); 5. Adrie Van der Poel (P-B/Mo-


croire àla sagesse des

0
lomètres de l’arrivée qu’il a pris ses ble série de victoires françaises, une
Les déchets
auMBTiMtmiii
r^r✠à leur victoire 3-0 sw
assemblées qui doivent

BRADICNAN
Lr SaintSeunn... et à la défaite
voter, en termes identiques, Garantie nationale gratuite 2 ans
Armoire 6portes coulissantes: 1/3 lingùre, 2/3 penderie.
de l'espace
Du 13 au 19 avril 1992
2 miroirs. Parties opfHirentes panneatix de particule.^
de Strasbourg à Istres, les fooU

Joaillerie - Bijouterie - Horlogerie


DERNIÈRE PAGE
le projet de loi du décor imitation frêne bleuté.
baUevrs des Girondins ont retrouvé
gouvernement et arriver
dans une proportion de trois BORDEAUX-L« le paradis de la Première division
après une seule année de purga- mPISÇOVERY
SORTIE R O C A D E 16 ZONEALIÉNOR-D'AQUITAINE
cinquièmes aie ratifier. toire.
R.N. 10 FACEAUCHAN les meilleurs pédagogues sont là pour vous aider.
Tél. Magasin : Tél. Magasin : Le plus grand choix
torola); 6. Edwig Van Hooydonck (P- La navette
François Mitterrand n'est Trois penaltys transformés par

56.89.84.33 56.43.17.92
pas dans une situation Rainer Emst ont permis aux Borde-
à l'œil nu

distances avec ses plus dangereux semaine après celle de Jacky Du-
politique telle qu'il soit tenté lais de prendre la mesure d'une
OUVERT: OUVERT : du Sud-Ouest DERMËREPAGE Le meilleur rapport qualité-prix.
Lundi : 1 4 h e u r e s à 1 9 h 3 0 Lundi: 1 4 h e u r e s à 1 9 h 3 0
de choisir d'en appeler équipe saint-seurinoise apparem-
directement aux Français Mardi au vendredi : Mardi au vendredi : ment démoralisée en cette Sn de
delOhàl2hetde14hà19h30 de10hà12h30etde14hà19h3C
parréférendum.
Son,«d;;9h30à12h3C*n4!ià19h3C SOIMJI-.V» 3C u ! 9 h 30 >MI» iiiwruûiiun
championnat
66, rue Sainte-Catherine - BORDEAUX TV
SVITEENPAGE3 PAGESINTÉRJEURES

DIESEL en FÉTE • DIESEL en FÊTE a


B/Wordperfect); 7. Marc Sergeant (Bel/Nove- I ^ La
. Rochefoucauld:
une famille
L'avenir du Sud-Ouest, c^est notre affaire à tous !

adversaires, trop occupés à se neutra- rand dans le Tour des Flandres.


millénaire En vente chez votre marchand de journaux et chez votre libraire. Susana, ici avec sa sœur Car olina, porte encore un masque par sécurité. En effet, le pollen de la OQ
PAGE13
forêt et d'éventuels microbes risquent de lui être nuisibles c\j
(PhotoMarioCandela,.Sud-Ouest») PAGE3 C M

mail) t.m.t...
32 Sports 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

FOOTBALL INTERNATIONAL

L’INTERVIEW CONFINÉE
LE FOOTBALLEUR PIERRE LEES MELOU

« Aller manger
une crêpe à la mer »
Comme la grande majorité de la Votrenouveaurituel ?
population, les sportifs profes- Je ne cache pas qu’au début du confi-
sionnels sont actuellement confi- nement, le rythme était un peu diffé-
nés. Comment s’occupent-ils ? rent de d’habitude. Je me couchais
« Sud Ouest » leur a demandé. quand j’avais sommeil et le matin je
me levais un peu plus tard. Là, je mets
Votre lieu de confinement ? mon réveil à 9 heures - 9 h 30 pour
Dans mon appartement, dans une me forcer à prendre le petit-déjeu-
commune juste à côté de Nice. Nous ner, ne pas sauter de repas et faire
sommes au rez-de-chaussée, avec un mes séances de sport comme si j’étais
petit jardin et une pelouse synthéti- au centre d’entraînement, vers
que où je peux faire mes exercices. 11 heures,pournepasperdrelerythme
habituel.
La Coupe du monde 2022, de plus en plus difficile à caler dans le calendrier. PHOTO ARCHIVES AFP Lesgensavecquivousêtes
confiné ? Cequivousmanqueleplus ?
Ma compagne. Elle s’occupe de la Aller m’entraîner, profiter du soleil

Le Mondial au Qatar,
logistique d’une Team de moto. de l’après-midi pour aller se prome-
Comme les circuits sont arrêtés, elle ner. Je suis assez casanier mais on
est aussi en stand-by. aime bien aller au bord de la mer, au
ciné, faire des restos de temps en
Votrealbumdeconfinement ? temps.
La BO de la série « Validé », passée sur

injouable en hiver ?
Canal +. Dès que je fais du vélo ou que Cequevousappréciezleplus
je pars courir, je me le mets dans les dansleconfinement ?
oreilles. J’ai découvert le personnage C’est très compliqué de répondre à
principal (Hatik) et du coup j’écoute ça avec ce qu’il se passe en ce
aussi ce qu’il a fait avant. moment… On vit une crise sanitaire
sans précédent donc ce n’est pas
CALENDRIER Le chamboulement induit par la crise sanitaire rend Votrefilmdeconfinement ? évident mais à mon niveau je dirai
Il faut que je regarde le film turc où peut-être le fait d’avoir un peu moins
encore plus acrobatique le calage, déjà complexe, de la Coupe du monde a priori tout le monde pleure (Koğuş- de pression.
taki Mucize, sur Netflix). Mais nous
du 21 novembre au 18 décembre 2022. Au détriment des joueurs ? sommes plus série. Nous avons fini Cequevousappréciez
« Validé », la saison 3 d’Ozark (Netflix) lemoins ?
Patrick Favier là, c’est mal parti, avec le report de La solution la plus plausible est et là nous sommes sur la saison 4 de Ne pas aller s’entraîner, ne pas jouer
p.favier@sudouest.fr l’Euro 2020 à 2021 qui occupera d’augmenter les cadences. Sauf La Casa de Papel (Netflix). lesmatchs.Onseplaintparfoisquand
une bonne partie de l’été (11 juin - que les calendriers sont si serrés, on est en mise au vert mais, là, ça

E
n février, on se demandait 11 juillet 2021). tendus, que des voix de plus en Votrevêtementde manque.
grâce à quelles astuces la Fifa al- Une deuxième lame menace de plus fortes se sont élevées, avant confinement ?
lait caler le Mondial au Qatar à trancher la marge de manœuvre : même la crise, contre le rythme Comme d’habitude : je suis toujours Lapremièrechosequevousferez
l’hiver 2022. Aujourd’hui, on se de- la LFP a annoncé vendredi qu’elle imposé aux joueurs : celles de Jur- en jogging ! À la cool. aprèsleconfinement ?
mande si elle pourra y parvenir. envisage de démarrer la saison gen Klopp, Didier Deschamps, Aller manger une crêpe prêt de la
Parce que le chamboulement induit prochaine le 22 août prochain, Thomas Tuchel, entre autres en- Votreplatdeconfinement ? mer puis se faire un bon restau. Nous
par l’épidémie de Covid-19, a rogné pour se laisser le temps de finir traîneurs de poids. Il y en a beaucoup. Ma copine fait avons des réticences sur la nourri-
les maigres marges de manœuvres l’actuelle, respectant la ligne de Interrogé avant la crise, Phi- beaucoup à manger, elle innove tout ture livrée donc on se fait à manger
qui pouvaient le permettre. conduite de l’UEFA. Une position lippe Piat, président de la FIFPRO, le temps et je me régale ! J’en fais aussi matin, midi, soir donc on apprécie-
pragmatique alors que personne le syndicat international des mais elle est plus douée que moi, ra encore plus.
La situation de départ : serrer ne sait quand la saison 2019-2020 joueurs, s’alarmait aussi de cette donc j’insiste pas. Ma spécialité, c’est
1Avant
les calendriers
le coronavirus, l’enjeu pour
pourra reprendre, et même si elle
peut reprendre, en France, en Es-
situation bien
sûr, déclarant :
poulet - patates au four. Simple et
bon !
Letrucquevousallezchanger
dansvoshabitudesquandce
la Fifa était de libérer la période du pagne, en Italie et en Grande-Bre- « Nous mili- serafini ?
« Une fin de
Mondial. Ce qui revenait à caser tagne. tons pour dé- Lapersonnequevousappelez Rien… Ou peut-être prendre plus de
ailleurs les 7 dates, cinq matches Mais le 22 août, c’est deux semai- saison 2021 buter le cham- leplusautéléphone ? temps pour bricoler, jardiner. Ces
de championnat, deux de Coupe nes après la date prévue avant la tardive pionnat vers le Mes parents, qui vivent à Saint-Pierre- petits travaux pour lesquels on ne
d’Europe, qui auraitent dû être dis- crise : avec un démarrage le 9 août, comprimera 25 juillet au de-Mons (33) et mon frère, qui est à trouve pas le temps d’habitude,
putées du 21 novembre au 18 dé- la saison 2020-2021 devait s’ache- encore plus lieu du 7 ou Langon et avec qui je joue aussi sur même quand en réalité on l’a. J’avais
cembre dans un calendrier classi- ver le 23 mai pour le championnat 8 août pour al- la Playstation. C’est déjà le cas sans la des choses à faire dans l’appartement
une saison
que. Sachant qu’il était « exclu de de Ligue 1, le 29 mai pour la finale léger le maladie, mais c’est vrai que là on et avec le confinement, on a tout fait !
faire des doublons matchs de de la Ligue des Champions, der- 2021-2022 rythme, mais échange encore plus. Recueilli par Nicolas Le Gardien
championnats - matchs du Mon- nier match de clubs de l’année. Si déjà hyper- ce sont les gros
dial » nous disait alors la Ligue, l’on rajoute 15 jours à la date du 23 tendue » clubs, ceux qui
comme on fait au rugby pendant mai, on arrive une poignée de jouent le plus TELEX
le Tournoi ou la Coupe du monde. jours avant le début de l’Euro 2021 de matchs, qui s’y opposent car
La seule solution était de faire Bref, une fin de saison 2021 tar- fin juillet ils font des tournées lu- Valérie Vukosavljevic à Basket Lan- Toulon puni? Selon RMC, le RCT serait
débuter un peu plus tôt la saison dive comprime encore plus une cratives. » des ? Selon lequipe.fr, le club landais, 6e dans le viseur de la DNACG et menacé
2021 - 2022 et l’achever un peu plus saison 2021- 2022 qui s’annonçait Étirer la saison… On l’a bien du championnat avant l’arrêt de la com- d’interdiction de recrutement pour n’avoir
tard, pour caser ces sept dates. Les déjà hyper-tendue. compris, il va plutôt falloir les pétition, serait sur le point de faire signer pas fourni certains documents compta-
stages de préparation des sélec- comprimer encore. Avec, en plus, l’ailière de l’équipe de France, Valériane bles d’une société de son président, Mou-
tions, raccourcis, prenaient eux la Augmenter encore la Copa America à l’été 2021, la
place des périodes internationa-
les de l’automne. Toutes les Ligues
3 les cadences infernales ?
Comment s’en sortir ? Le président
Coupe d’Afrique des Nations l’hi-
ver précédent, et le nouveau
Vukosavljevic (ex- Ayayi, 1,84m, 25 ans),
joueuse majeure de Prague. La Bordelaise
de naissance avait débuté chez les pros
rad Boudjellal.

Football : Angers licencie Pickeu. Mis


européennes partaient sur ce de Nice Jean-Pierre Rivière et d’au- championnat du monde des sous les couleurs landaises de 2012 à 2014. à pied depuis le 10 mars, le directeur spor-
principe, de plus ou moins bonne tres dirigeants ont lancé l’idée de clubs de la FIFA, élargi à 24 équipes. Le club devrait communiquer sur le sujet tif Olivier Pickeu a annoncé vendredi soir
grâce d’ailleurs. passer à un calendrier calé sur l’an- Prévu l’été 2021, il sera forcément en début de semaine selon nos informa- avoir été «l icencié pour faute grave »,
née civile : commencer en février, repoussé. Et si aujourd’hui, avec tions. après 14 ans passés au sein du club . « Je
Les marges de manœuvres jouer tout l’été pour une fin de sai- des pros à l’arrêt forcé, la question
2 partent en fumée
Pour commencer un peu plus tôt
son à l’automne (notre édition du
26 mars). Idée séduisante mais qui
des cadences paraît incongrue, il
faut se rappeler combien elle
Rugby : May à Gloucester L’ailier du XV
d’Angleterre Jonny May portera le maillot
laisse au Président Saïd Chabane le soin
de communiquer les motifs allégués pour
tenter de justifier cette décision que je con-
la saison 2021-2022, il fallait ne pas demande que toute l’Europe s’ac- émergeait avant la crise pour ima- de Gloucester lors de la prochaine saison, teste avec la plus grande fermeté », a-t-il
finir top tard la saison 2020-2021, corde et s’y mette en même giner qu’elle va vite revenir sur la après trois saisons à Leicester. Il retrouvera indiqué. Saïd Chabane est lui mis en exa-
la première post crise sanitaire. Et temps… c’est dire la difficulté. table avec fracas. son club formateur, qui l’a lancé en 2009. men par la justice d’agressions sexuelles.
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 33

Culture Sport
« Le sport, ce n’est pas que sur le terrain »

DANS L’ŒIL DE...


BERNARD CHAMBAZ

Huis clos
Né en 1949, poète, romancier, de bobsleigh (mercredi), voilà déjà
auteur d’essais sur les arts et de trois bonnes soirées de pas­sées.
récits de voyage, Bernard On peut alors essayer La grande
Chambaz est passionné par les extase du sculpteur sur bois Steiner,
sports en général et en particu- le film de Werner Herzog (jeudi) ;
lier. le film est sobre, le sauteur à ski
très sec, l’extase singulière, c’est
On ne va pas se lamenter. D’abord, magnifique et la musique de Popol
ça ne sert à rien. Ensuite, ça ne sert Vuh nous donne envie de revoir
à rien du tout. Évidemment, il faut Aguirre ou la colère de Dieu qui fut
consentir au confinement et tout aussi un sacré exploit sportif
le monde utilise aujour­d’hui un (vendredi). Le samedi, Budapest Josh Maja entre Ramé et Longuépée lors de sa présentation le 28 janvier 2019. PHOTO GUILLAUME BONNAUD
mot qui n’était guère employé Hotel s’impose, ne serait-ce que

Josh Maja, meilleur


jusqu’à ce mois de mars 2020. Au pour sa réjouissante descente à ski
début, il a fallu regarder dans le et en luge.
dictionnaire. Et j’ai lu : en biologie, Pour finir la semaine, il vaut mieux
maintien d’un être vivant (animal éviter Snow therapy, beaucoup trop
ou plante) dans un espace restreint
et clos ; c’est à peu près ça.
Pour la première fois de ma vie, je
dois passer un mois sans faire de
morose, et il resterait à choisir entre
un des innombrables James Bond.
De quoi considérer avec recul la
retraite de Martin Fourcade et les
espoir de Sunderland 2
sport. Et un mois sans en voir, pas propos lamentables d’Alexis Pintu-
même des qualifications pour les rault et de son entraîneur qui SÉRIE La suite du documentaire au cœur club de Sunderland est disponible.
épreuves d’haltérophilie aux Jeux eûssent souhaité que le Grand Une plongée dans la saison 18-19 du populaire club du Nord de l’Angleterre
Olympiques, quand nous étions Globe de cristal ne soit pas attri-
dans le Caucase en août 2004. Alors bué. avec Josh Maja en personnage important… Jusqu’à son départ à Bordeaux
comment compenser ? On fait
avec les moyens du bord. Cédric Canale tes compétitions confondues), le juin 2019, comme d’autres jeunes.
Il y a les livres. Et on peut continuer Increvable nostalgie c.canale@sudouest.fr rôle de l’avant-centre a pris de Le temps presse et le dilemme en-
avec Georges Perros. Mais le vélo dans cette déréliction ? l’épaisseur dans la narration, tre le sportif et le financier pour un

S
Bien sûr, j’écris toute la journée à i vous êtes en manque de foot- comme sur le terrain. Lors de la pre- club exsangue financièrement (35
côté de mon beau vélo rose, posé ball, en attendant le retour des mière partie de l’exercice, le jeune à 40 millions d’euros de perte par
Douce mélancolie contre la fenêtre. L’avoir sous les compétitions, Netflix propose la anglo-nigérian rayonne (15 buts en an) s’invite. « Il se passe beaucoup
Il y a les films et on a le choix. La fin yeux ne me console pas. Toutefois, saison 2 du docu-série Sunderland ‘Til 24 rencontres de championnat) et de choses en ce moment. Des ru-
de la saison de ski, qui suscite re­garder sur la chaîne L’Equipe les I die (Sunderland jusqu’à la mort). La concentre l’attention de tout le peu- meurs circulent, les gens s’intéres-
toujours une douce mélancolie, retransmissions des étapes de première saison, une plongée dans ple des Black Cats. sent à moi mais je préfère laisser les
m’aura poussé vers un éventail montagne des tours de France les coulisses du club du Nord de l’An- personnes dont c’est le métier s’en
rafraîchissant ; entre le très tendre d’antan vous donne à la fois un gleterre, avait reçu un accueil positif. Buts et négociations occuper, je me concentre sur le
Eddie the Eagle (lundi), le très drôle, grand bol d’air et la confirmation En mai 2018, Sunderland était relégué Les supporters le qualifient de foot », confie Maja, visiblement gêné
quand on est de bonne humeur, que disputer un tour de France à en 3e division (League One), un an « crack », les commentateurs s’en- par cette situation et les questions.
Les rois du patin (mardi), le non huis clos l’été prochain était une après son dernier match en Premier thousiasment à chacune de ses réa- Les négociations sont entrecoupées
moins drôle Rasta Rockett, qu’on perspective aussi sotte que grotes- League. Lors de cet exercice 2018-2019, lisations : « Un jeune joueur formi- des résumés de match et ses buts.
a bien le droit de revoir pour la que. Au passage, revoir Fignon le Stadium of Light veut retrouver la dable », « donnez-lui un ballon, il fe- Tottenham, Portsmouth, Celtic sont
énième fois car personne n’a oublié réveille une increvable nostalgie. lumière. Un joueur l’a trouvée : Josh ra des miracles » ou encore « ils ont notamment à l’affût. Bordeaux va
l’aventure de l’équipe jamaïcaine Ainsi va la vie. Maja. intérêt à lui donner tout ce qu’il de- rafler la mise.
Le quatrième épisode s’ouvre par mande vu le talent à son âge. » Ce « J’ai négocié ce que j’ai pu, on a
une image aérienne de Bordeaux que les dirigeants semblent avoir fini par obtenir 1,5 million d’euros
puis l’entrée de l’attaquant dans le fait. « On a accepté toutes ses con- ce n’est pas top mais c’est le mieux
LE CHOIX DE LA RÉDACTION bureau du président des Girondins ditions mais son agent lui a con- que j’ai pu faire. Mais ça ne vaut mal-
Frédéric Longuépée, avant de le voir seillé de ne pas signer. Son agent fait heureusement pas une montée »,
vêtu du maillot marine et blanc nu- tout pour nous éviter, m’évite, il souffle un patron qui est « déçu et
mais il les analyse à partir de méro 27. Le sort de Maja est l’une veut le transférer ailleurs. À mon un peu trahi d’être du mauvais cô-
l’origine des joueurs, le parcours des lignes directrices de la première avis, c’est fichu », lâche face camé- té d’un accord » et « ne se fera plus
des entraîneurs et les situe dans le partie de cette saison. Discrètement ra le nouveau président du club Ste- avoir ». Sunderland était deuxième
contexte de l’époque. L’auteur y présent l’année passée (1 but en 22 wart Donald. à son départ le 25 janvier. L’entraî-
rappelle au passage que la presse matchs dont 7 titularisations tou- Car Maja est en fin de contrat en neur Jack Ross qui était « proche »
d’alors n’était pas vraiment plus de Maja, reconnaît que « ça va être
tendre qu’aujourd’hui. Après LA SÉRIE dur sans lui, ça aura un impact sur
l’élimination rapide des Bleus en les autres joueurs, le staff. »
1954, le Monde sous-entend par Six jours pour le remplacer. Deux
exemple que certains joueurs « se
sont distraits en charmante Nouveau propriétaire, nouveau défi attaquants sont même espérés. On
est alors immergé dans les négocia-
« Les Bleus et la coupe, de Kopa compagnie »… D’un point de vue tions, les fortes tensions jusqu’au
à Mbappé », François da Rocha historique, la partie la plus riche à La saison 2 de Sunderland ‘Til I die présenté par Stewart Donald, venu gong final du 31 janvier et l’arrivée
Carneiro (édition du Détour. 224p., notre sens est celle du Mondial (Sunderland jusqu’à la mort) était du milieu des assurances, qui dé- in extremis de Will Grigg (l’atta-
18,90 €) 1958 qui voit le foot français annoncée pour le 1er avril. Pas un couvre un « merdier absolu ». quant nord irlandais de Wigan,
monter pour la première fois sur poisson d’avril, les six épisodes du Il est omniprésent dans la ges- dont la chanson était devenue vi-
Les passionnés de football le podium mondial. Comment documentaire étaient bien disponi- tion, les transferts, laissant filmer rale pendant l’Euro 2016) pour
connaissent tout de tout des titres l’entraîneur Albert Batteux et son bles sur Netflix, quasiment un an et les coups de fil de négociation, les 3,4 millions d’euros, plus cher trans-
de champions du monde 1998 et adjoint Jean Snella sont les demi après la première saison (dé- réunions tendues. On suit aussi les fert de l’histoire de la League One.
2018, de la demi-finale de Séville premiers à attacher de cembre 2018) conclue par la reléga- joies, les doutes et peines de l’en- Pour quel résultat ? Si vous n’avez
en 1982 voire de celle de Suède en l’importance à la « vie de groupe » tion en League One (3e division) et traîneur, des joueurs, du personnel pas suivi le championnat de D3 an-
1958 pour les plus âgés. L’historien chère plus tard à Michel Hidalgo, une faillite comme possible avenir. ainsi que les fidèles supporters qui glaise, on vous laisse la surprise.
François da Rocha Carneiro n’a Aimé Jacquet ou Didier Les portes sont encore plus ouvertes au fil des matchs retrouvent de l’es- Pour la suite de Josh Maja, vous
pas l’ambition dans son livre de Deschamps. dans ce second opus avec un nou- poir après deux saisons cauchemar- l’avez vu et lu sur notre site et dans
révéler les « secrets » du vestiaire F.L. veau propriétaire, un consortium re- desques. nos colonnes.
34 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

« Sud Ouest » et vous

Gare aux kilos


ÇA LES OCCUPE

Fleurs magiques
en trop du
confinement
Les denrées deviennent de plus en plus
difficiles à trouver. Les stocks de farine
de d’huile ont été épuisés par tous les
gâteaux confectionnés depuis quatre
semaines. L’activité proposée par Ella
et son frère Gabriel ne nécessite pas de
grands moyens. Une feuille, un bou-
chon, des ciseaux, une assiette et de
l’eau. Il convient de dessiner une fleur
sur une feuille de papier. « Attention,
NUTRITION Sédentarité, activité physique réduite
son cœur doit être bien régulier, on peut ou tentations sucrées forment un cocktail explosif pour la ligne…
le tracer grâce à un bouchon. Les péta-
les ne doivent pas se toucher et être de

P
la même longueur », conseille Ella. our le régime de printemps, un mauvais tour ». Sédentarité, ac- La question du surpoids est
Colorier la fleur, la découper, la replier, la c’est raté. L’affaire est enten- tivité physique réduite quasiment d’abord mathématique : en l’ab-
poser sur l’eau. Et comme par magie, due, on ne va pas se mentir : à néant, proximité avec le réfrigéra- sence de quasiment toute activité
elle s’ouvre en quelques instants. entre le corps affiné qu’on voulait teur et ses tentations forment un physique, un adulte dépense cha-
a.boilley@sudouest.fr se faire pour l’été et la silhouette cocktail explosif pour la ligne et in- que jour 200 à 400 calories en
bedonnante qui se dessine dans édit sur une aussi longue durée. moins, avance la diététicienne Jen- time, par exemple, Julian Mercier.
la glace, il n’y a pas photo. Qu’on « On a déjà eu des craintes de pé- nifer Aubert. D’où la nécessité de Autre paramètre : le fait que « tout
ÇA NOUS RASSURE mange ou qu’on mange mal, ou nurie, avec des réduire les portions et de conti- le monde ne cuisine pas », souli-
les deux, pour beaucoup, le confi- consomma- nuer à bouger. La période géné- gne Pascale Hébel, et l’absence de
On a le droit de s’évader nement est synonyme de kilos en
trop. Une conséquence quasi-inévi-
« On a déjà eu teurs faisant
des stocks, pen-
rant également beaucoup de
stress (peur de la mort et la mala-
fours dans certains foyers dému-
nis. D’où une tendance déjà obser-
des craintes
Comme quoi, le virus n’empêche pas de table, confirment des experts, mais de pénurie, où dant la guerre die, angoisses économiques…), la vée à se replier sur des plats tout
aussi une occasion en or de se met-
chanter ensemble. Ainsi, de Bach à
l’on faisait des du Golfe ou des nourriture sert de refuge. Et « en prêts type raviolis en boîte, qui se
Mozart, patients et soignants de l’hôpi- tre aux fourneaux. « Je ne sais pas si périodes où les passant tant de temps à la maison, sont envolés, une fois le confine-
tal Saint-André, une unité du CHU de on sortira grandis de cette expé- stocks. Mais là, gens restaient il est facile de manger plus que de ment mis en place et après la ruée
Bordeaux, ont eu droit, vendredi, à un rience, mais on aura grossi », alerte en plus, chez eux – raison », souligne la British Nutri- initiale sur les pâtes et le riz. Quel-
concert de l’Opéra national de la nutritionniste Béatrice de Rey- les gens ne après les atten- tion Foundation. les recommandations donnent les
Bordeaux. Une partie de l’orchestre, nal, pour qui il faut agir sans plus at- travaillent pas tats, par exem- experts pour éviter de trop faire
dont une soprano et une danseuse, tendre… en mangeant moins. et ne bougent ple – mais ils al- Structurer les heures de repas pencher la balance ? Structurer sa
s’était déplacée. « Un peu d’évasion, de pas. » laient travailler. Les conditions de vie, qu’on soit journée et les heures de repas
bien-être, de sérénité », comme dit Marc Proximité avec le réfrigérateur Là, on a une isolé ou confiné en famille, ont pour éviter de manger à toute
Minkowski, directeur général de l’opéra. « On va tous y passer, même si on partie de la population qui ne tra- aussi des répercussions sur la fa- heure, avoir une activité physique
Les musiciens portaient des masques. essaie de s’entretenir », renchérit vaille pas et ne bouge pas », souli- çon de manger. « Pour ceux qui et cuisiner le plus possible par soi-
Sauf le joueur de flûte traversière. Julian Mercier, conseiller culinaire gne Pascale Hébel, directrice du ont des enfants pour éviter les sou- même, disent-ils en chœur.
en sport et santé. « Moi le premier, pôle consommation au Crédoc cis, on va faire des spaghetti bolo-
j’ai plus tendance à me tourner (Centre de recherche pour l’étude gnaise que tout le monde aime Fait maison
À LIRE À ÉCOUTER vers du chocolat qu’une pomme. et l’observation des conditions de bien plutôt que combattre à leur Le contexte peut avoir aussi du
C’est ce qui risque de nous jouer vie). faire manger des épinards », es- bon, souligne Jennifer Aubert. « Pas
Honni soit qui carbone
Voilà bien l’occasion de découvrir l’ins-
pecteur Higgins, peu importe qu’il
s’agisse de sa 36e enquête. Ex-policier,
mais toujours enquêteur, Higgins est
sur la trace de fous furieux qui veulent
Huîtres chaudes et fondue de poireaux
sauver le monde en supprimant le
carbone. Malheur aux scientifiques qui LA RECETTE DU JOUR « Sud Ouest Gourmand » vous propose
osent expliquer qu’il est nécessaire à tous les jours une recette réconfortante, simple à réaliser
la vie ! On les assassine. Et derrière ces
crimes, il y a de drôles de puissances On vous entend d’ici, hurler au sacrilège, sur- La recette
et d’accointances. L’égyptologue tout certains vers Arcachon, à la lecture de Ouvrez les huîtres, détachez-les de leur co-
Christian Jacq est drôle et divertissant cette recette d’huîtres chaudes à qui on ra- quille et mettez-les à égoutter 15 à 20 minutes.
dans ce registre ! « L’empreinte car- joute, entre autres bonnes choses, de la crème Faites blanchir les poireaux émincés et
bone, les enquêtes de l’inspecteur fraîche. égouttez-les. Émincez l’échalote et faites-la re-
Higgins », Christian Jacq, XO Editions, Et pourtant, on la doit à Thierry Pelletier, venir dans le beurre jusqu’à coloration. Ajou-
9,99 € en e-book. I. M.-C. chef du restaurant de la Cité de l’huître, à Ma- tez le sucre et le poivre, laissez légèrement ca-
rennes (17). Et s’il y a bien un endroit où l’on raméliser. Puis ajoutez les poireaux.
respecte et défend l’huître, c’est ici ! Mélangez bien le tout et ajoutez le vin blanc.
Laissez réduire, ajoutez la crème fraîche et lais-
Les ingrédients sez à nouveau réduire.
C’est un plat pour 4 personnes, qui sera prêt en Mettez la fondue de poireaux au fond de la
une demi-heure. coquille d’huître, déposez l’huître et déposez
12 huîtres N° 3 une pincée de gruyère râpé.
1 morceau de beurre Passez les huîtres au four préchauffé 2 à 3
1 belle échalote minutes, thermostat 180-200 °C. Attention à
1 morceau de blanc de poireau (8 à 10 cm) ce que les huîtres soient juste cuites plutôt
30 ml de vin blanc que trop, sinon elles seront immangeables.
Gruyère râpé Une recette d’huîtres originale,
1 c. à café de sucre en poudre Retrouvez d‘autres recettes sur la page Facebook de qui ne dénature pas les saveurs uniques
1 pincée de poivre « Sud Ouest Gourmand, tous ensemble pour bien du coquillage.
2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse manger ». PHOTO CLAUDE PETIT
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 35

sud ouest.fr
« Sud Ouest et Vous », c’est aussi sur notre site, via nos newsletters
spéciales, avec d’autres articles, conseils et initiatives locales.

SUR NOS ÉCRANS

Télé, radio, podcast, jeux vidéos

Qui n’a pas vu « The Wire » ?


Nombreux sont les revues ou les
sites internet à avoir tenté de clas-
ser les « meilleures séries de tous
les temps ». Le point commun en-
tre tous ces tops ? « The Wire »
(« Sur écoute » dans la tradution
française) est presque toujours sur
le podium, voire à la première
place. Même Barack Obama le dit,
et ce n’est pas une blague.
Tout est parti du cerveau de Da-
vid Simon, ancien journaliste au
« Baltimore Sun » et spécialisé dans
les enquêtes policières autour des
crimes liés à la drogue. Après avoir
publié deux livres documentaires
sur ce thème, il s’associe aux dé-
buts des années 2000 avec Ed
Burns, ancien inspecteur de la bri-
gade criminelle de Baltimore, pour
proposer à HBO une série policière.
D’abord dubitatifs, les dirigeants
de la chaîne câblée acceptent.
Que restera-t-il de la minceur de ces jeunes gens à l’issue
du confinement ? PHOTO SHUTTERSTOCK
Reportage, docu et enquête À la fois une série et un documentaire. PHOTO TMTB
Simon et Burns écrivent alors cinq
de sorties, c’est donc moins tournages où je mange des gâ- saisons à la fois chronologiques et à la fois une série, un reportage, un Certains s’attacheront à l’inspec-
d’écarts et aussi plus de temps teaux, les restaurants où je goûte distinctes dans les problématiques documentaire et une enquête so- teur McNulty, porté sur la bibine
pour faire du sport chez vous ». des plats, l’élaboration de mes pâ- qu’elles soulèvent : les luttes entre ciologique tant elle explore tous mais attachant et doté d’un sacré
Avec, pour ré- tisseries, je profite de cuisiner à la la police et les gangs, les problèmes les aspects de la ville en profon- flair, d’autres à Omar Little, une es-
sultat, des pa- maison et manger léger, sans trop de corruption dans le port de la deur et offre une grande densité pèce de Robin des Bois du deal,
D’où une tients perdant de sucre. Je comprends qu’on a, à ville, la politique, l’éducation et les narrative. Cela peut d’ailleurs heur- d’autres encore à Stringer Bell, incar-
tendance à se quasiment tous la maison, une facilité : on regarde médias. Avec toujours le trafic de ter le téléspectateur lors des pre- né par le charismatique Idris Elba.
replier vers du poids, de- la télé, on bouquine, on aime bien drogue en toile de fond, comme miers épisodes avant de le happer Ceux qui découvriront la série en
puis le confine- grignoter, moi le premier une gangrène dans l’une des villes ensuite. 2020 (quelle chance !) tiqueront
les plats tout
ment, dit-elle. d’ailleurs. Mais j’aime assez le prin- les moins sûres des États-Unis. Ses créateurs connaissaient par- forcément en voyant les flics utili-
prêts qui se Pour le chef Cy- cipe qu’on fasse du fait maison […] Disons-le tout net : « The Wire » faitement leur sujet, ils ont plon- ser des bipers et se battre pour ob-
sont envolés, ril Lignac, qui Cette période est une occasion n’a pas été un franc succès d’au- gé leurs acteurs (dont aucun tenir un ordinateur ou une mise
après la ruée anime pen- d’apprendre aux enfants et aux dience et n’a dû sa survie qu’à la n’était une star) en immersion sur écoute. Mais c’est une pro-
sur les pâtes dant le confine- ados à cuisiner des choses sim- bienveillance d’une chaîne qui en- plusieurs semaines avant le tour- messe : à l’arrivée, ils ne sont pas
ment une ples. » Un appel que certains pa- courage ce type de production et nage pour leur faire découvrir cet déçus.
émission très suivie, « Tous en cui- rents ont bien entendu, jusqu’à dé- dont le slogan était, jusqu’en 2006, univers où la drogue et l’argent qui Vincent Romain
sine », sur M6, le confinement est valiser les rayons d’œufs et de fa- « It’s not TV, it’s HBO » (« ce n’est pas en découle régissent tout et finis-
aussi une occasion de « manger rine. Et afficher leurs prouesses de la télé, c’est HBO »). sent par broyer ceux qui tentent À voir en VOD sur Canal VOD, à partir de
sain et équilibré ». « Entre tous les pâtissières sur les réseaux sociaux. En l’occurrence, « The Wire » est de s’opposer au système. 2,99 € l’épisode et pour les abonnés OCS .

ON RESPIRE !
La sagesse toltèque pour cultiver son être
« Passe-moi le... le schtroumpf »
Confinement, jour 25. Il y a des lectures qui nous ouvrent les yeux. « Les Quatre UNE ŒUVRE, UNE HISTOIRE Le célèbre nom des
Accords toltèques » font partie de celles-ci. Le sous-titre, « La Voie de la liberté
personnelle », donne le ton. En s’appuyant sur les enseignements des chamanes lutins bleus de Peyo a été forgé sur un coin de table
mexicains, l’auteur décrypte les croyances qui limitent notre aptitude au bon-
heur. Après avoir décortiqué les mécanismes de conditionnement social, il offre Qui se souvient de Johan et Pir- schtroumpf ». Son interlocuteur
d’autres codes de conduite à suivre louit ? Les plus anciens des lecteurs s’appelait… André Franquin, le gé-
pour se libérer. Quatre lois fondent du « Journal de Spirou » ont en mé- nial créateur de « Gaston » et du
cette philosophie de vie pleine de moire le jeune page Johan et son « Marsupilami ». Les deux hommes
bon sens : que votre parole soit compagnon de route, le nain Pir- ont joué avec le mot, en ont fait une
impeccable ; quoi qu’il arrive, n’en louit, héros de la série d’aventures langue, avant que Peyo ne se décide
faites pas une affaire personnelle ; du dessinateur belge Pierre Culli- à l’utiliser pour ces lutins facétieux,
ne faites pas de suppositions ; fai- ford, alias Peyo, dans les années 1950. créateur d’une flûte magique à six
tes toujours de votre mieux. Moins nombreux ceux qui se rap- trous, qui fait danser les gens mal-
Quatre mantras qui peuvent pellent que les Schtroumpfs, les cé- gré eux.
mener à une véritable transforma- lébrissimes lutins bleus, étaient à Le succès ne s’est pas fait attendre. CRÉDIT DR

tion personnelle. Et à une nouvelle l’origine des personnages addition- L’album, paru en 1960, a été rebapti-
vision du monde, empreinte de nels de la série, créés pour les be- sé « La Flûte à six schtroumpfs ». Les bums parus (le 38e était attendu en
sagesse, de bonheur et de liberté. soins de la « Flûte à six trous », en oc- Schtroumpfs eux-mêmes sont reve- avril) vendus à des dizaines de mil-
Des lunettes d’optimisme qui tobre 1958. nus de manière récurrente dans la lions d’exemplaires, sans compter
prennent tout leur sens, dans la Où Peyo a-t-il dégotté un nom pa- série. Avant de s’en échapper pour les films, dessins animés et produits
période que nous traversons… reil ? Durant des vacances à la mer. devenir autonomes, jusqu’à faire dérivés. Peyo, lui, est décédé en 1992,
À lire : « Les Quatre accords toltè- Évoquant un trou de mémoire au renvoyer « Johan et Pirlouit » dans sans pouvoir répondre à une ques-
ques », Don Miguel Ruiz, édition moment de demander quelque les limbes du 9e Art. Les lutins de tion fondamentale. Dit-on pain au
Poches Jouvence. chose lors d’un repas, aimait-il à ra- Peyo sont aujourd’hui le socle d’un schtroumpf ou schroumpfatine ?
Aude Ferbos conter, il a prononcé : « Passe-moi le empire familial, avec quelque 37 al- Philippe Belhache
36 « Sud Ouest » et vous 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Yael Naim :
« Trouver
un nouvel
équilibre »
Chanson En immersion solitaire et nocturne… déjà,
l’artiste a créé douze « Night songs », autoportraits
envoûtants, idéaux pour accompagner la période
Propos recueillis par Yannick Delneste rêve. Cela vient de m’arriver encore il y
y.delneste@sudouest.fr a quelques jours. Comme « Coward »
sur « Older », j’ai eu des textes plus per-
sonnels mais c’est la première fois que

U
ne petite mélodie je ne me consacrais qu’à ça. L’âge, la
entêtante, une naissance de ma deuxième fille et la
chanson douce mort de mon père : je ne manquais
en 2008. « Soul », pas de thèmes…
reprise par la
firme Apple, a fait L’album s’ouvre d’ailleurs sur
connaître dans le « Daddy » ? Quelle place a-t-il eue ?
monde entier la Il était styliste mais artiste dans l’âme,
Franco-Israélienne à la sortie de son jouait de la guitare, chantait Elvis. Il m’a
deuxième album. Malgré le succès, soutenue dans mes envies musicales
les trois Victoires de la musique sans jamais être gentiment admiratif.
(deux fois artiste féminine de l’an- Je me souviens lui avoir fait entendre
née), la chanteuse a continué de mes cinq premières chansons à
creuser le sillon de l’intimisme et 11 ans : il a pris ça très au sérieux, m’a
de l’exploration. Jusqu’à l’introspec-
tion de cet opus « Nightsongs »,
qu’elle a écrit et composé chez elle, « Longtemps je n’ai
la nuit.
pas osé le français
« Sud Ouest Dimanche » La crise mais là, cela m’a
sanitaire est-elle un deuxième confi- Après trois albums composés et réalisés avec son compagnon
nement ? paru légitime » David Donatien, Yael Naim a créé seule « Nightsongs ». PHOTO Y. N.
Yael Naim Le premier était choisi, ce-
lui-là est tout autre et je ne pourrai ja- conseillé d’écrire, encore et encore.
mais les associer, sauf par le fait qu’ils Il écoutait beaucoup de soul aussi et
m’amènent tous les deux à chercher, a dû m’influencer dans mon goût CHANSONS CLÉS
retrouver l’essentiel. pour les chœurs. Des lumières dans l’obscurité
« FOURTH OF JULY » (Sufjan Ste-
Comment vivez-vous celui-là ? L’ensemble baroque Zene intervient « Une lumière que vous ne pouvez voir vens) : « La plus belle chanson du
Plutôt bien. Nous habitons depuis sur quasiment tous les titres. Pourquoi que dans l’obscurité. Un son que vous monde. Réussir à évoquer la com-
longtemps une maison avec jardin lui ? ne pouvez entendre que dans le plexité de ces sentiments avec sim-
sur les bords de Marne (1). Confine- Avec David, nous l’avons rencontré lors silence. » Ces mots, inscrits sur le livret plicité sur une musique sublime. »
ment privilégié. Une période avant de notre carte blanche à la Philharmo- de « Nightsongs », sont la synthèse « EVERYTHING PUT TOGETHER
tout terrible pour les malades, les soi- nie de Paris. Je n’avais jamais travaillé parfaite de ce disque et en feraient une FALLS APART » (Paul Simon) :
gnants et ceux qui sont exposés au ris- avec un chœur classique. Je leur ai li- chronique idéale. Rajoutons que ces « Une chanson sur une K7 que le
que. Au-delà, cette crise nous force à vré les partitions et leur interprétation 12 chansons, créées de nuit, offriraient grand frère d’une amie m’avait faite,
ralentir, à observer nos modes de vie : a été de suite parfaite. Si j’ai conçu seule déjà un cocon de sensibilité en temps j’avais 17 ans. La cassette a disparu,
unecertaineidéedeladécroissance.Re- ces « Nightsongs », il était important normal mais qu’elles trouvent là un j’ai recherché cette chanson pendant
garder le gain écologique immédiat de les ouvrir au… chœur des autres. écho aussi troublant que réchauffant. vingt-cinq ans, l’ai retrouvée au mo-
et incroyable, repenser notre consom- Ces « chan-songes » s’ouvrent par ment de travailler ‘‘Nightsongs’’. »
mation, constater les inégalités encore Vous chantez pour la première fois en l’évocation du père disparu. « Close « A CASE OF YOU » (Joni Mitchell) :
plus criantes, qu’on ne pourra plus français : pourquoi ? your eyes/Listen to your heart beat « Elle était sur l’autre face de la K7.
ignorer. Et trouver un nouvel équilibre. Née à Paris, grandie en Israël, j’ai sur- now » : les paroles adressées au « Daddy » valent pour tous, et l’on se glisse Cette chanson a changé ma vie et
tout chanté en anglais. Longtemps je avec délice dans les rêves et souvenirs, douceurs et douleurs de l’artiste. La gui- ma manière d’écrire. »
Comment est né « Nightsongs » et n’ai pas osé le français mais là, cela m’a tare et le clavier se relaient au chevet des sensations, la simplicité des mots au « DOOMED » (Moses Sumney) : « Un
surtout la façon de le faire ? paru légitime. Des mots sont venus, soutien des émotions qui deviennent nôtres, magie des chansons réussies. artiste hyper-fort. J’adore la façon
Je voulais depuis longtemps faire une naturellement, ils sonnaient ainsi. Pas Yael Naim chuchote, s’envole sur place, passé et présent enlacés. dont il prend son temps, l’orgue qui
pause et de la musique pour moi, le moindre des caps franchis avec ces Premier sommet avec « She », sur l’enfant qui interroge la maternité et ses rentre discrètement… Et cette voix !
comme une thérapie. J’avais reculé ce « Nightsongs ». enjeux. À qui s’adresse le désarroi du morceau « Des trous » ? Le compagnon, Il y a toujours des gens qui inventent
moment de m’autoriser des choses. un ami(e) ? Peu importe : Yael Naim écrit et chante en français pour la pre- une autre planète. »
L’approche de la quarantaine, peut- (1) avec David Donatien, son compagnon mière fois et c’est un vrai plaisir. Présent sur quasiment l’ensemble des 12 chan- « LAG JA GALE » (Lata Mangeshkar) :
être ! Immersion avec guitare et pia- musicien, et leurs deux enfants. sons, le chœur de musique ancienne nimbe et porte les pépites haut et doux. « On mixait ‘‘Nightsongs’’ en Islande
no pour croiser l’inconscient, le laisser Discret mais essentiel sur « Familiar » ou « Miettes », il charrie les frissons sur et l’ingénieur du son a mis un mor-
s’exprimer : quoi de mieux que la nuit « My Sweetheart », autre point culminant de cet album où rien n’est à jeter. ceau de Lata Mangeshkar. Je n’avais
pour ça ? 42 minutes et trente secondes au bout desquelles Yael Naim, en noir et blanc pas conscience d’une voix comme
J’ai commencé dès la sortie de « Ol- sud ouest.fr vaporeux, sourit à nouveau et regarde devant. Qu’elle soit contagieuse. (Y.D.) celle-là. La Callas indienne avec une
der » (son précédent album en 2016, Photos, chansons-clés et clip de technique vocale incroyable et ce
« My Sweetheart » sur notre site.
NDLR). Pour la première fois de ma vie, ★★★★★ mélange de classique et de pop, dès
une chanson (« The Sun ») est née d’un ● Abonnés. Yael Naim, « Nightsongs », digital, CD, vinyle (Tôt ou tard), De 14 à 18 €env. les années 1960-1970 là-bas. »
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 « Sud Ouest » et vous 37

F F F
E-books gratuits pour Les ventes de livres audio Chronique littéraire
les enfants de 1 à 12 ans doublent la mise de Fanny Taillandier
Le site Littérature jeunesse libre permet À l’image du livre numérique, dont L’écrivaine, actuellement
de télécharger (gratuit) un livre en pdf le marché explose, le livre audio, pensionnaire à la Villa Médicis de
ou au format epub pour des enfants secteur numérique qui n’en est encore Rome, propose une « chronique
de 1 à 12 ans : œuvres modernes, qu’à ses balbutiements en France, littéraire sur le Covid-19 et ses
comme « Rose et Rocky, écolos en voit ses ventes croître d’environ 50 % implications dans nos vies et
herbe », d’Annie Besant (2018) ou à la faveur du confinement, et les déplacements », ainsi que des
anciennes comme « 20 000 lieues offres d’abonnement attirent de « capsules sonores » de lectures.
sous les mers », de Jules Vernes (1871). nombreux curieux. PHOTO DR villamedici.it/fr/residences/.SEUIL

« Le Hussard sur
le toit », de Jean Giono,
éd. Folio/Gallimard, 512 p.,
9,10 €. E-book, 8 € env.

Jean-Paul
Rappeneau a
adapté au cinéma
le roman de Giono
(1995), avec Olivier
Martinez dans
le rôle d’Angelo
Pardi. PHOTO KIPA

Le jeune homme et la mort


Relisons Jean-Marie Planes le visage dans une fontaine, le prend
pour un empoisonneur et veut le lyn-
de Paris » pour les innombrables per-
sonnages équivoques et ténébreux,
tit pays de la Drôme, qui est le territoire
littéraire de Giono. L’été est brûlant, le
nos classiques ! cher. Pendant tout le roman, notre ou simplement médiocres, alternant ciel « de craie », l’air plâtreux. Et partout,
hussard, d’une juvénile générosité, les passages d’un époustouflant ly- partout, des cadavres.
Aujourd’hui, « Le

D
imanche dernier, énergique et téméraire, confiant, avec risme avec des scènes dont le réalisme
Hussard sur le toit ». France Inter ques-
tionnait un haut
des moments de doute, en son invul-
nérabilité, ne cesse de s’occuper des
terrifie, c’est un texte superbe. Les figu-
res émouvantes (le « pauvre petit Fran-
Somptueux hymne à la vie
On le suit dans les forêts sèches et
Présenté par son magistrat sur les malades, multiplie les efforts, alcool, çais », un ange, voulant secourir à toute touffues (la description en est parfois
risques que le frictions, pour les sauver. Le plus sou- force les malades, succombant à son touffue aussi, mais exaltante), dans
éditeur, en 1951, comme fléau, ou plutôt les vent vainement. Alors, en compagnie tour) voisinent avec celles des bri- les éteules, les collines et les combes.
« le chef-d’œuvre de mesures prises
contre lui, faisaient
d’une pittoresque nonne, soucieuse
de préparer les corps pour la résurrec-
gands, des égoïstes, des sournois pro-
fiteurs.
Le lecteur est ébloui, comme lui, par
sa rencontre avec Pauline dont l’iden-
Jean Giono », ce roman courir aux libertés individuelles. Les tion, il lave les morts. Nous sommes en 1830. Angelo est Ita- tité ne sera que progressivement ré-
experts abondamment sollicités par vélée, et dont le caractère est à l’unis-
terrible et charmeur les médias, et donnant avec complai- Mélange des genres son de celui du hussard : tous leurs
est d’une troublante sance des diagnostics plus ou moins On admet communément qu’il y a L’été est brûlant, le dialogues, effet ordinaire de la pas-
pertinents, souvent contradictoires, dans l’œuvre de Jean Giono deux « ma- sion, sont à fleuret moucheté. Car « Le
actualité seraient avisés de s’en tenir stricte- nières » (lui-même récusait énergique- ciel « de craie », l’air Hussard sur le toit » est aussi un ro-
ment à leur spécialité. Le juge crut ment cette partition). D’abord des ré- plâtreux. Et partout, man d’amour. Amour fou, inaccom-
choisir un exemple éclairant dans la cits rustiques, odes au pays natal et cé- pli, respectueux.
littérature. « La Peste » de Camus met- lébrations de l’union cosmique entre partout, des cadavres Est-il besoin de souligner les innom-
trait en scène des protagonistes cou- l’homme et la nature. Parfois la prédi- brables correspondances entre ce
rageux qui affrontent le mal. Dans « Le cation humaniste y est un peu gran- lien. Il veut pour son Piémont la liber- XIXe siècle infecté et l’actualité ? Rien
Hussard sur le toit » de Giono, chacun diloquente. Et puis, après 1947, l’écri- té. Fils d’une duchesse qui lui a ache- n’a changé. On se barricade, on recrute
fuit. « Ainsi le héros se réfugie-t-il sur vain semble s’abandonner au plaisir té des galons de colonel, le sentiment des milices pour interdire l’accès à son
les toits pour échapper au choléra. » de conter. Il mélange les genres, polar de l’honneur, en chacun de ses actes, village, les quarantaines s’imposent,
Un conseil à cet éminent homme de (son bureau à Manosque était tapissé est exigeant : il a provoqué en duel, et des familles entières sont atteintes, les
loi : « Relisez vos classiques. » de Série noire), roman d’aventures, tué, un officier autrichien. D’où son exil savants n’en peuvent mais, et les char-
Si Angelo Pardi se retrouve, parmi fresque historique, étude de mœurs. dans le sud de la France où il entend re- latans prospèrent. La violence et la
les hirondelles et les corneilles, sur les « Le Hussard sur le toit » est tout ce- joindre Giuseppe, son frère de lait, peur le disputent à l’insouciance. Pro-
tuiles de Manosque, c’est que la foule, la. Héritier de Dumas pour les épiso- comme lui « carbonaro ». Il galope, il dige : ce roman hanté par le mal est
haineuse et crédule, l’ayant vu se laver des de cape et d’épée, des « Mystères marche, il arpente en tous sens ce pe- un somptueux hymne à la vie.
38 « Sud Ouest » et vous 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

« La Marque
jaune », le
classique des
classiques
Ces BD qui ont changé la BD Il a enchanté
toute une génération et fasciné les suivantes.
Cet épisode iconique de « Blake et Mortimer »
fait toujours référence, près de soixante-sept ans
après sa parution dans « Le Journal de Tintin »
Philippe Belhache sode mythique. C’est une bande
p.belhache@sudouest.fr dessinée que je mets au même ni-
veau qu’une production littéraire.
Elle a une très grande force, tant gra-

U
ne nuit qu’on phiquement que scénaristique-
imagine sans ment. Et une noirceur qui déta-
lune sur le quar- chait l’œuvre de tout ce qui parais-
tier de Lime- sait alors. »
house Dock, à Le scénariste de « Murena », « Gia-
Londres… Deux como C. » et de « La Complainte des
aventuriers dé- Landes perdues » aime à voir dans
terminés font cet album « la représentation de
face au danger qui se présente à toute une époque ». « Nous avons là
eux. Sous leurs ombres projetées un concentré de la culture des an-
sur un mur de briques rouges, un nées 1950. Jacobs était très ouvert à
« M » géant, comme tracé à la craie toutes les influences. Notamment
jaune. Un titre dessiné dans une l’opéra et le cinéma. »
police de caractère anxiogène pa-
rachève l’ambiance. L’illustration
de couverture, d’une force peu « Jacobs ne recule
commune, de « La Marque jaune »,
troisième aventure de « Blake et pas devant cette
Mortimer » (1), par Edgar P. Jacobs, parfaite noirceur.
est devenue iconique.
Ce récit, paru à partir d’août 1953 Ses personnages « La Marque jaune » fascine toujours autant, malgré les années. VISUEL BLAKE ET MORTIMER
dans « Le Journal de Tintin », est non ne connaissent pas
seulement l’album phare de la sé-
rie, auquel elle est parfois réduite, de rédemption » Ses personnages ne connaissent UN JOUR À L’ÉCRAN ?
mais le classique parmi les classi- pas de rédemption. Tout cela ne cor-
ques du 9e art, un « must have » in- « La Marque jaune » est traditionnel- respondait pas à l’image plus claire,
contournable. lement désignée comme l’hom- positive et dynamique du Tintin ADAPTATIONS Ce récit iconique
mage personnel de l’auteur à « M le d’Hergé, grand rival de Jacobs. Les d’Edgar P. Jacobs a inspiré, depuis
« M le Maudit » maudit » (1931), le film de Fritz Lang. éditeurs eux-mêmes s’en sont un sa première édition en album en
Tout a été dit sur « Blake et Morti- « On peut également distinguer une peu effrayés. » 1956, aux Éditions du Lombard, de
mer » : verbeux, statique, daté… « La silhouette similaire se profiler dans nombreuses adaptations. Un
Marque jaune » est bien tout cela. Et “House of Wax ”(“L’Homme au mas- « Un album idéal » feuilleton radiophonique a rapide-
pourtant, malgré les années, son que de cire”, 1953, NDLR) d’André de Le traitement graphique participe ment vu le jour, suivi d’un jeu vidéo,
pouvoir d’attraction ne faiblit pas. Toth. » pleinement à cette écriture. « C’est en 1988 (sur Atari et Amstrad, au-
« Il y a un côté nostalgique, bien un dessin parfait. Dans certaines oc- tant parler de rétrogaming) et, en
sûr, admet Jean Dufaux, qui s’est Séquences spectaculaires casions, on retrouve l’influence de 1997, d’un dessin animé, dans le ca-
employé à donner, avec “L’Onde Pour Jean Dufaux, ce titre s’est im- l’expressionnisme allemand. Un dre d’une série « Blake et Morti-
Septimus” (2) une suite à cet épi- posé par sa structure narrative origi- geste figé, qui représente l’action… mer » développée pour la télévi-
nale. « Contrairement aux œuvres C’est d’une telle richesse que cela en sion (disponible sur YouTube).
de la même époque, “La Marque fait un album idéal. Un album qui Quid du cinéma ? « La Marque
jaune” s’ouvre par des séquences échappe presque à son créateur. jaune » sur grand écran tient du
spectaculaires en extérieur. Il y a des Tout ce qu’il a construit s’emboîte fantasme bessonien. Une première
enlèvements, un suspense, un train impeccablement et même le dé- tentative a eu lieu en 1983, aux
qui déraille, une ombre mysté- passe. » bons soins du réalisateur Michel « La Marque jaune »,
rieuse qui se promène à travers un Cet art, Jean Dufaux le décortique Marin, qui a produit un pilote de « Blake et Mortimer », T6,
d’Edgar P. Jacobs, éd. Blake
Londres fantasmé. Lentement, le ré- pour mieux lui donner suite. La se- quelques minutes, avec Pierre Ver- et Mortimer, 72 p., 15,95 €.
cit va s’enfouir dans le sous-sol. On conde partie de son « Onde Septi- nier, Yves Brainville et Michel Vitold
suit littéralement l’esprit de Septi- mus », cette fois dessinée par le Bor- dans les rôles principaux (égale-
mus, sa paranoïa, son dédouble- delais Christian Cailleaux, avec ment sur YouTube). Un test dont
ment aussi. On est attirés par ce Étienne Schréder, est attendue dans l’audace cartoonesque, fidèle au
drame intime. J’étais frappé, adoles- quelques mois… trait de Jacobs, peine à contreba-
cent, par cette démarche, peu cou- lancer le ridicule des personnages.
rante. On se réfugie dans le cerveau (1) Après « Le Secret de l’Espadon » Le projet a ensuite échappé à Ja-
de l’homme, dans sa folie, dans ses et « Le Mystère de la grande pyramide » mes Huth, qui s’est consolé avec
confrontations violentes… » (deux ou trois tomes chacun, selon les « Brice de Nice ». L’Espagnol Álex
C’est là que réside, selon Jean Du- éditions). de la Iglesia s’y est également cas-
faux, la modernité de Jacobs. « Il ne (2) Avec Antoine Aubin et Étienne sé les dents à plusieurs reprises.
Edgar P. Jacobs. ÉD. BLAKE & MORTIMER recule pas devant cette noirceur. Schréder. Éd. Blake et Mortimer. À qui le tour ?
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 « Sud Ouest » et vous 39

Sept ans après, The Strokes


soignent leur retour
Rock. The Strokes sont enfin de retour avec « The New Abnormal », sept
ans après « Comedown Machine ». Cet album, l’un des plus attendus du
printemps et produit par Rick Rubin, confirme que le quintette new-yorkais
poursuit sa mue sans pour autant se renier. « Brooklyn Bridge To Chorus »
Démons et objets
et « Bad Decisions » (créditée à... Billy Idol), guitares en avant, renvoient
aux débuts du groupe, couronnés de succès. D’autres titres, comme « At
tranchants
The Door » et « Eternal Summer », sont soulignés par des tapis de claviers RPG. Japon,
que l’on aurait crus impensables à l’époque de « Is This It », il y a près de XVIe siècle, ère
vingt ans (déjà !). Mais à l’image de « The Adults Are Talking » et « Ode To Sengoku.
The Mets », les Strokes semblent avoir trouvé le point d’équilibre entre leur Incarnant un
héritage et leurs velléités de nouveauté. D’autant qu’ils sont portés par un sabreur rebelle
Julian Casablancas à la voix toujours aussi charismatique. (V. R.) en disponibilité,
vous maîtrisez
★★★★★ les pouvoirs des
The Strokes : « The New Abnormal » (Cult/RCA). Digital, CD et vinyle. De 10 à yokai, entre
25 € environ. démons et revenants… Du moins
avez-vous intérêt à les maîtriser. Car
le point fort de la série de Team Ninja, Il revient avec des standards américains. PHOTO NORMAN SEEF
qui apparentait tout au moins son
premier épisode à un « masocore »
façon « Dark Souls » au pays
du Soleil Levant, c’est l’extrême
exigence de ses mécanismes,
des postures d’escrime aux pouvoirs
Taylor, gentleman américain
occultes en passant par la gestion Folk.James Taylor a vécu plusieurs vies. Coqueluche folk dans le New York de la
du « ki », cette énergie qui relie fin des 60’s, il a connu le succès la décennie suivante, en Californie, enchaînant
au monde de façon ésotérique mais des succès pop-folk délicats et formant un couple glamour avec la grande
peut se résumer plus ou moins à une Carly Simon. Expert dans l’appropriation de reprises bien senties (« You Got A
jauge d’endurance… On aurait tort Friend » de Carly Simon), il a vendu plus de 100 millions de disques. À 72 ans, il
de louper les tutoriels du jeu, car dès revient avec une collection de standards américains. Guitare folk, batterie aux
le début de la balade et les premiers balais, mélodies sifflotées… Taylor se promène dans un répertoire romantique
diables bedonnants rencontrés, avec l’élégance d’un jazzman gentleman, dans une ambiance de comédie
le droit à l’erreur n’existe pas. (A.D.B.) musicale à l’ancienne. En compagnie de pointures (Steve Gadd, Lou Marini…),
il revisite 14 pépites jadis chantées par Billie Holiday, Frank Sinatra… On craque
★★★★★ pour sa version à fleur de peau de « Moon River », joyau signé Henry Mancini et
« Nioh 2 », jeu vidéo de Team Ninja/Koei immortalisé par Audrey Hepburn dans « Diamants sur canapé ». À la limite de
Tecmo pour PS4. PEGI 18. l’« easy-listening », un florilège idéal pour bercer le dimanche matin. (S.C.J.)

★★★★★
James Taylor : « American Standard » (Fantasy Recordings/ Sony Music), digital, CD et
vinyle. De 10 à 20 € environ.

Y aura-t-il
comme la Citroën DS volante de
‘‘Fantômas’’. »

« Un peu notre Chaplin »


Ce succès inoxydable doit évidem-
ment au jeu tout en mimiques de ce-

assez de
lui qui fut, pendant les années 1960-
1970, l’acteur numéro un du box-of-
fice, malgré le dédain d’une grande
partie de la critique. S’il a aujourd’hui
les honneurs de la Cinémathèque et,
depuis l’été dernier, un musée à son

De Funès ?
nom à Saint-Raphaël, dans le Var, il
n’aura obtenu qu’un seul César (ho-
norifique), en 1980, trois ans avant sa
mort.
« C’est un mime, c’est un peu no-
tre Chaplin », estime Jean-Christophe
Mikhaïloff. Ce qui fascine plutôt Ber-
trand Dicale, c’est le corps de l’acteur,
Télévision Il squatte l’écran soir et après-midi et « lancé en permanence à pleine vi-
tesse » et qui danse souvent devant
fait hurler de rire des millions de Français confinés : la caméra. « C’est un enfant dans un
Louis de Funès s’impose comme une valeur-refuge corps de papy, et ça, les enfants le re-
pèrent tout de suite. C’est l’un des
leurs », abonde le fondateur du

«Q
uand tout va prolétaires, les immigrés, les gens de compte JustLouisdeFunes.
mal, il reste droite, de gauche, les très très à droite, De Cruchot à Pivert, de Funès in-
Louis. En re- les très très à gauche et toutes les gé- carne un même personnage, irasci-
gardant un nérations », renchérit le journaliste ble, couard, égoïste, obséquieux et
de ses films, Bertrand Dicale, fan et auteur d’un même raciste, comme dans « Rabbi
tu oublies dictionnaire consacré au comique. Pour égayer le confinement des Français, France 2 et M6 Jacob ». « C’est un archétype, Polichi-
tes soucis, au dégainent toute la batterie des films avec Louis de Funès. ARCH. KIPA nelle, un personnage mal intention-
moins pendant 90 minutes. Très peu Expo à la Cinémathèque né, dont les projets sont toujours con-
d’acteurs ont ce pouvoir. » Celui qui Après avoir réuni 5 millions de spec- rant » et d’écouter des fans comme tit écran. N’empêche : « Dans l’esprit tredits. Il nous donne à voir un
porte ce jugement très partagé, à en tateurs l’après-midi devant « La Alain Chabat partager leur passion. de programmateurs, c’est un peu homme qui échoue et ça nous
juger par le succès des rediffusions Grande Vadrouille », France 2 a récidi- On finirait par se demander s’il va y une madeleine de Proust, souligne émeut », analyse Bertrand Dicale.
qui inondent en ce moment les chaî- vé en programmant dimanche der- avoir assez de films avec Louis de Fu- Jean-Christophe Mikhaïloff de la Ci- Un personnage universel malgré
nes de télévision françaises, c’est un in- nier « Les Aventures de Rabbi Jacob ». nès pour traverser le confinement… némathèque. C’est clairement un an- son caractère franchouillard. « Tout
ternaute caché derrière le compte Pas en reste, M6 déroule le tapis rouge Programmation choisie pour tidépresseur ! Sa filmographie corres- le monde a un Louis de Funès autour
JustLouisdeFunes (sur Twitter et You- le lundi soir au gendarme Ludovic adoucir cette période difficile ? Pas pond à un âge d’or de l’histoire de de lui ou se reconnaît en lui », relève
Tube), qui commente l’actualité avec Cruchot. Enfin, Canal+ promet à ses que, souligne la Cinémathèque fran- France, les Trente Glorieuses (1945- Jean-Christophe Mikhaïloff.
des extraits de films du comédien. De abonnés « un marathon du rire » en çaise, où devait s’ouvrir une grande 1975). C’est le synonyme d’une France Et de rappeler son immense suc-
Funès est une valeur-refuge par « la avril via sa chaîne digitale éphémère exposition De Funès début avril, avec bienheureuse, du plein emploi, où cès en dehors des frontières hexago-
certitude que l’on a de toucher avec « Ciné + De Funès ». L’occasion de re- des diffusions de longs-métrages ac- on avait foi dans le progrès – ses films nales, de l’Allemagne à l’ex-URSS en
lui tous les publics : les bourgeois, les voir « Oscar » ou « Le Grand Restau- compagnant l’événement sur le pe- sont d’ailleurs remplis de gadgets, passant par l’Afrique francophone.
40 « Sud Ouest » et vous 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

L’ENTRETIEN DU DIMANCHE FRANÇOIS BUSNEL

« Les livres sont de


bons compagnons »
Le journaliste littéraire François Busnel rappelle que lire ne se pratique pas par devoir, mais par désir,
et parce que la fiction a ce formidable pourvoir de libérer les émotions et d’entretenir la curiosité
Propos recueillis par res d’un côté et les invisibles de l’au-
Isabelle de Montvert-Chaussy tre. Porté par la voix de Hugo, ça
i.demontvert@sudouest.fr échappe à toute mièvrerie. « Les Mi-
sérables » nous fait revisiter l’histoire
« Sud Ouest Dimanche » Le politique et sociale, sans rien de ré-
temps du confinement est-il propice barbatif, de la fin de l’Empire à la Ré-
à la lecture ? volution de 1830, qu’est-ce que c’est
François Busnel C’est une occasion bien envoyé ! C’est pareil avec la mu-
indéniable. Les livres sont de bons sique, quand vous écoutez les
compagnons, ils libèrent en vous Beatles ou Bach, vous vous dites,
des émotions. Mais la lecture doit « ah oui, quand même ! » Vous vous
rester un plaisir. Quand je n’accro- sentez tout à coup sur l’aile du su-
che pas, je ne m’entête pas au-delà blime, frôlé par la sensation de
d’une vingtaine de pages. beauté. La lecture peut vous appor-
ter cela.
Pennac a déculpabilisé le lecteur avec
« Comme un roman ». On peut aban- La fiction est une autre porte vers
donner un livre. l’histoire, ce que rappellent la lecture
« Comme un roman » est une bible, des « Misérables » et Philip Roth
Pennac décomplexe le lecteur. Il a quand il parlait de la fiction comme
raison, l’essentiel est de trouver la de « la petite fabrique de l’histoire ».
sincérité, celle des émotions, et cela L’histoire et la philosophie dévelop-
ne se marchande pas. Je ne crois pas pent des arguments, la fiction, elle,
aux vertus de la difficulté, mais plu- s’intéresse aux destins de chacun,
tôt à l’idée simple de chercher ce elle « particularise ». Elle déroule des
qui vous met en joie. Profitons de la
beauté de l’art, retrouvons la poésie.
Aujourd’hui, dans ce temps étrange « C’était de petits
de confinement, quand vous regar- livres à un franc, mal
dez à votre fenêtre, vous avez deux
options, vous agacer parce qu’il fait écrits, mais les petits
beau et que vous préféreriez vous
aérer. Ou vous remettre à regarder
maîtres, comme
réellement ce qui vous entoure. Au en peinture, sont
moment où je vous parle, j’aperçois
deux tourterelles sur un fil électri-
des marchepieds » François Busnel avoue lire plusieurs livres à la fois, selon ses humeurs. PHOTO FRANCK COURTES
que, des arbres en bourgeons, vous
voyez la poésie de l’instant ? C’est émotions. Il n’y a ni théorie, ni men- atlas, bien sûr, vous ne trouvez pas, cette contre-littérature. Vous deve- littérature, ce qui est important,
apaisant, réconfortant. songe. L’auteur s’adresse au cœur du coup vous cherchez du côté de niez junkie avec Bukowski en vous c’est la curiosité. Un lecteur va passer
et pas à la raison. Roth disait aussi la mythologie. De Bob Morane, vous défonçant juste avec du Coca ! En- de Musso à Nothomb, pour y trou-
La littérature, dites-vous, nous ouvre quelque chose comme « on géné- partez vers le capitaine Nemo et ce suite, on ouvre Rimbaud, le plus ver l’ironie et l’humour glauque.
d’autres mondes ? ralise, c’est le communisme, on in- drôle de sous-marin où sont con- grand des poètes. Une lecture en Puis se régaler avec Jean d’Ormes-
Vous devenez quelqu’un d’autre dividualise, c’est la littérature ». centrés tous les savoirs humains. amène une autre. Umberto Eco di- son, s’emballer pour son élégie de
que vous-même. J’ai découvert ce Ensuite, vous passez à Dumas, vous sait (François Busnel imite sa voix la beauté, aborder ensuite Echenoz
qu’était être juif pendant la Shoah Le factuel de l’histoire est sec, celui voilà chevalier, héraut de l’amitié, rugueuse et son accent italien) « ce- et Le Clézio et réaliser que, finale-
avec Elie Wiesel. Je me suis baladé du roman éloquent ? porté par des valeurs qui vous lui qui ne lit pas n’aura vécu qu’une ment, c’était simple. La littérature
dans le New York des années 1970 L’objectivité est la plus grande im- étaient inconnues, puis vous ren- vie, la sienne, celui qui lit en aura vé- populaire, c’est ce que tout le
avec Philip Roth. Je me suis mis posture du siècle et la fiction lui contrez Edmond Dantès, Cyrano… cu au moins 5 000 ». Et il rajoutait : monde lit. Et Modiano et Echenoz
dans la peau de la fille d’une esclave substitue l’honnêteté. Quand une « Si tu ne vis que ta vie, c’est embê- ont eux aussi été en tête des ventes.
noire avec Toni Morrison. La fiction émotion vous traverse, soit vous C’était formidable, affirmez-vous, tant, parce qu’elle est pas terrible ! » Quand j’ai reçu Dany Lafferrière, peu
a ceci d’extraordinaire qu’elle va tou- l’étouffez, soit vous la laissez vivre et d’avoir 15 ans dans les années 1980. de gens le connaissaient. Jean d’Or-
cher à l’intime. vous pouvez aller très loin. La sub- Il y avait toujours un copain un peu Vos plateaux sont éclectiques, aussi messon a lu son Iivre avant l’émis-
Adolescent, l’imaginaire de Tol- jectivité vous porte à construire vo- plus âgé qui traînait avec un Bu- bien Guillaume Musso, auteur de sion où je les réunissais et la veille,
kien m’a emballé, je suis allé visiter tre propre fiction. kowski sous le bras, un Kerouac, best-sellers, que Patrick Modiano, prix il m’a appelé pour me dire (imita-
les mondes invraisemblables de Ju- John Fante, et qui vous détournait Nobel. Et aussi des quasi-inconnus ! tion) : « Mais il est formidââble ! »).
les Verne. Sans Tolkien, je n’aurais Naît-on lecteur ? du roman réaliste pour aller vers Il n’y a pas de petite ou de grande J’avais invité Leïla Slimani pour son
pas lu Jules Verne. Puis j’ai voyagé en On ne naît pas tel qu’on est. Je suis premier roman, deux ans après, elle
Russie avec Dostoïevski, Tolstoï et très Simone de Beauvoir, on ne naît EN DIX DATES obtenait le Goncourt !
Tourgueniev, en Italie avec Buzatti pas lecteur, on le devient. J’ai gran-
et Soldati, en Irlande, aux États- di dans une famille qui lisait peu. 1990 À 1995. Premiers reportages 2008. Début de « La Grande Librai- Les écrivains eux-mêmes évoluent,
Unis… Mes premières expériences, c’était en Afrique et au Moyen Orient. rie » (plus de 400 000 téléspecta- changent de registre…
« Bob Morane ». De petits bouquins 1996 À 2001. Anime l’émission « En- teurs chaque semaine). Voyez le succès faramineux de Syl-
Le livre n’est pas le même selon le à un franc, mal écrits, mais les pe- vie de lire » sur Radio BFM. 2010 À 2013. Anime sur France Inter vain Tesson. Dans les années 1990, il
moment où on en tourne les pages. tits-maîtres, comme en peinture, ce 2001. Rédacteur en chef de la rubri- une quotidienne, « Le Grand Entre- racontait ses voyages, ses expédi-
Je lis toujours plusieurs livres en sont des marchepieds. C’est cette que livres de « L’Express ». tien », qui s’inspire du « Grand Échi- tions autour du lac Baïkal et ailleurs.
même temps, nos lectures dépen- hiérarchie qui forme le goût. Je n’ai 2004 À 2015. Succède à Pierre As- quier » de Jaques Chancel. Puis ses textes sont devenus peu à
dent tellement de nos humeurs. Je pas commencé par Flaubert ! Bob souline à la tête du mensuel « Lire ». 2011. Écrit et produit « Les Carnets peu des leçons de choses, des rap-
retourne aussi souvent aux classi- Morane était fabriqué pour l’impa- 2005 À 2008. À l’écran avec « Les Li- de route », série de documentaires ports de lectures, des éloges de la
ques. Je viens de relire dix pages des tience des jeunes de 7 à 11 ans, et, dé- vres de la 8 » sur Direct 8. sur les écrivains américains, puis bri- vie. « La Panthère des neiges », son
« Misérables ». C’est écrit en 1861, c’est jà, ce formatage éveille la curiosité. 2002. Série d’entretiens avec de tanniques, sur France 5. dernier ouvrage, ce sont plus de
fou comme c’est contemporain, « La Couronne de Golconde », quel ti- grands écrivains américains un an 2017. Lance, avec Eric Fottorino, la 500 000 exemplaires. Ça fait plai-
cette solidarité entre les milliardai- tre magnifique ! Vous allez sur un après les attentats du 11 septembre. revue trimestrielle « América ». sir !
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 « Sud Ouest » et vous 41

Monument en mémoire des fusillés du Mont Valérien. Joseph Epstein avec épouse, Paula, et son fils, Georges. En haut, Joseph et Paula (encadrant une jeune
femme), à Bordeaux. Au camp de Gurs, été 1939. En bas : avec Théo Rol, en 1938. Portrait sous l’identité du colonel Gilles. Avec son père, Szlama. COLLECTION PASCAL CONVERT

Epstein ou l’histoire d’un


héros tombé dans l’oubli
HISTOIRE En 1944, le chef des FTP de Paris était fusillé. Héros méconnu de la Résistance communiste,
Joseph Epstein, juif polonais réfugié à Bordeaux dans les années 1930, ne vivait que pour la révolution
Dominique Richard tés du général Leclerc, la reddition tature du maréchal Pilsudski éteint 1939 dans la Légion étrangère avant
UNE VIE UN LIVRE
d.richard@sudouest.fr du général Von Choltitz, le gouver- petit à petit la flamme fragile de la d’être fait prisonnier et de s’évader. Au
neur militaire de Paris. démocratie. Ses camarades se réfu- lendemain de l’invasion de la Rus-
’était il y a soixante-seize ans, le À la Libération, la surenchère en- gient en URSS. Il choisit la France. La vie du chef FTP a fait l’objet d’un sie par l’Allemagne, c’est un révolu-

C 11 avril 1944. Dans la clairière de la


forteresse du Mont Valérien, 22
hommes, les mains liées et attachées
tre gaullistes et communistes, le my-
the d’une France dressée contre l’oc-
cupant renvoient dans l’ombre ces
À Tours, où il rencontre sa femme,
puis à Bordeaux où le couple pose
ses valises rue Judaïque, la famille
l’objet d’un livre de Pascal Convert,
« Joseph Epstein bon pour la lé-
gende », publié aux éditions Con-
tionnaire familier de la clandestini-
té, mais aussi un militaire rompu
au combat que le Parti communiste
à des poteaux, tombent sous les bal- inconnus aux noms difficiles à pro- communiste le prend sous son aile. fluences (10 euros) Ll’auteur est fait monter en première ligne dans
les allemandes. Avant d’être extraits de noncer. « Vingt et trois étrangers et Sur les bords de la Garonne, le parti parti à la rencontre des témoins la capitale. Tout d’abord responsa-
leurs cellules, ces francs-tireurs et par- nos frères pourtant, vingt et trois a dépêché Hubert Ruffe et les époux survivants ou de leurs descendants. ble de l’organisation des sabotages,
tisans ont eu l’autorisation de griffon- amoureux de vivre à en mourir, Rabaté, des cadres expérimentés, Il a exhumé des écrits conservés il prend la tête, en février 1943, de la
ner quelques mots d’adieu à leurs pro- vingt et trois qui criaient la France pour étendre son influence. À leurs dans le secret des familles qu’il a direction militaire des FTP, sous le
ches. Leur chef, celui qu’ils appellent en s’abattant ». En 1955, le poème côtés, Joseph Epstein, futur licencié confrontés aux travaux des histo- nom de colonel Gilles. Ils ne sont
Gilles, a noirci à la hâte deux feuilles de magnifique d’Aragon, « L’Affiche en droit, noyaute le milieu étudiant riens. Cette investigation d’une tout au plus que 200 a pouvoir aller
papier. La première à l’intention de son rouge », sauve de l’oubli les fusillés et s’immerge dans les quartiers po- grande richesse éclaire au dela d’un au contact des Allemands. Mais sous
fils âgé de 2 ans, la seconde pour sa du groupe Manouchian, l’un des dé- pulaires où il adopte le mode de vie parcours individuel exceptionnel la houlette de cet homme qui ne
« petite Paula », l’amour de sa vie. « Je tachements de la Main-d’œuvre im- des ouvriers. une époque marquée par la montée baisse jamais les yeux, la guérilla
saurais mourir courageusement et migrée, la MOI, qui opère sous le En quelques années, le parti rallie en puissance de l’ideal communiste. change de nature. Aux traditionnels
face au peloton d’exécution, je pense- commandement de Joseph une partie de la jeunesse, séduit les groupes de trois, Joseph Epstein
rai à vous, à votre bonheur et à votre Epstein. dockers du port, pénètre les usines substitue des formations plus im-
avenir. Pensez de temps en temps un Missak Manouchian et Joseph de Bacalan et de la rive droite et ac- L’un d’entre eux, Ramon, sur ordre de portantes disposées de telle façon à
peu à moi. ». Epstein ont été arrêtés ensemble, le Staline, assassinera en 1940, Trosky protéger ceux qui ont lancé une gre-
16 novembre 1943, sur le quai de la le fondateur de l’Armée rouge. nade ou ouvert le feu contre des dé-
Une vie dans l’ombre gare d’Evry Petit-Bourg. Ils seront exé- En 1937, à Bordeaux, Resté en France, son frère Georges tachements allemands.
Jusqu’à son dernier souffle, Jozeph cutés à quelques semaines d’inter- participe, en lien avec Joseph Joseph Epstein ne verra pas ces
Epstein a voilé son identité. Pour les valle. La grande histoire a retenu le les communistes Epstein, à l’acheminement d’hom- milliers d’anonymes érigeant des
policiers français de la BS2, la sinis- nom du premier, occulté le souve- totalisent près de mes et de matériel en Espagne, pen- barricades lors de l’été de la Libéra-
tre brigade spéciale de la préfecture nir du second, l’un des héros les dant la guerre civile. Dès août 36, il tion. Mais qui peut nier que ce guer-
de police de Paris, qui l’ont torturé plus singuliers de la Résistance fran- 20% des voix aux appartient aux premiers volontai- rier avait su insuffler au prix de sa
sans relâche, il s’appelle Joseph Es- çaise dont le parcours épouse la pro- élections cantonales res internationaux qui font barrage vie l’envie de résister au fascisme.
tain, né en 1910 au Bouscat, en Gi- messe révolutionnaire née dans la aux franquistes. Grièvement blessé Pour avoir vécu en Espagne les dé-
ronde, d’André et de Marie-Louise Russie des tsars. tionne près de 200 cellules militan- à Irun, il se replie à Bordeaux où, via chirements de la gauche, il n’était
Duffau, décédés. Sous les coups, il tes. En 1937, un grand frisson passe la compagnie de Navigation, un pa- peut-être pas dupe des errements
n’a rien lâché, n’a donné personne. L’enracinement bordelais dans le dos de la bourgeoisie des ravent de l’Internationale commu- du stalinisme qui allait broyer les
Ses tortionnaires lui trouvent un Second enfant d’une famille juive ai- Chartrons. Les communistes totali- niste, il ravitaille les Républicains. Il meilleurs de ses serviteurs. N’avait-
« physique de bon aryen ». Ils sont à sée, Joseph Epstein a grandi à Za- sent près de 20 % des voix aux élec- les rejoint en 1938 au titre de com- il pas écrit, dans un rapport adressé
la veille d’imaginer que cet homme mosc, en Pologne, la ville natale de tions cantonales. missaire politique des Brigades in- à l’Internationale communiste, que
râblé aux cheveux blonds au fran- Rosa Luxemburg, la première mar- ternationales, avant d’affronter la le pacte germano-soviétique avait
çais irréprochable est un juif polo- tyre du communisme naissant. Me- La guérilla en plein Paris mitraille lors de la bataille désespé- été vécu comme une trahi-
nais, petit-fils de rabbin. S’il n’avait nacé d’être emprisonné alors qu’il Dans cette effervescence, émergent rée du front de l’Ebre. son ?.Mais il était de ceux à qui la
pas été arrêté, il aurait sans doute re- a tout juste 20 ans, il fuit un pays des figures qui passeront à la posté- Interné brièvement au camp de force de l’idéal donne le courage de
çu quelques mois plus tard, aux cô- rongé par l’antisémitisme où la dic- rité comme la fratrie des Mercader. Gurs après la Retirada, il s’engage en se sacrifier.
42 « Sud Ouest » et vous 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

Didier Deschamps, entouré de toute son équipe, soulève la Coupe de tous les bonheurs. PHOTO AFP

Les Bleus du siècle


FRANCE - ITALIE Grâce à un but de Wiltord, les Français ont accroché la prolongation dans les arrêts de
jeu, avant que Trezeguet ne crucifie les Italiens. Incroyable renversement pour un titre de champion d’Europe
son courage. Cela n’a pas de prix. tes les velléités et les tentatives siette, ils sont à deux doigts de ren-
DANS LES ARCHIVES Aura-t-elle encore assez de jus et de d’approche adverses. Cette finale dre l’âme. Heureusement, Del Pie- France . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2
fraîcheur pour dépasser ses limi- est verrouillée à double tour, on ne ro ne peut ajuster sa frappe (59e). Italie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1
Du lundi au dimanche, tes et remporter un titre qui lui voit pas ce qui pourrait la déblo- Après prolongation (but en or)
découvrez ou redécouvrez échappe depuis trente-deux ans ? quer par la suite. Ça a fini par payer
Lieu Rotterdam (stade De Kuip). Specta-
de belles histoires publiées C’est la seule inconnue. Car l’oppo- À moins que l’équipe de France À l’évidence, les champions du teurs 50 000. Arbitre M. Frisk (Suè). Mi-
dans nos colonnes ces sition de style attendue entre ces apporte davantage de spontanéi- Monde en ont pris un sérieux coup temps 0-0.
deux équipes n’a plus aucun secret té dans la circulation et de vitesse sur la cafetière. Le bloc défensif pa- Buts Wiltord (94e), Trezeguet (107e) pour
dernières années, ou pour personne. dans la libération du ballon. Les raît trop friable, souvent à la limite la France ; Delvecchlo (55e) pour l’Italie.
revivez de grands matchs Talent maîtrisé contre Catenac- premières minutes de la reprise le de la rupture. Les lignes se disten- Avertissements Thuram (58e) pour la
des Bleus du foot et du cio des temps modernes. Élan of- confirment. À l’image d’un Henry, dent, la notion de bloc n’existe France ; Di Blagio (30e), Cannavaro (41e),
rugby. Aujourd’hui, un fensif contre accent défensif. Si les plus vif que l’éclair, auteur de rush plus. Tant pis, désormais, il faut de Totti (91e) pour l’Italie.
article paru le 3 juillet Bleus sont des magiciens, ils au- explosif. En moins de cinq minu- l’audace, de la prise de risque et de France Barthez - Thuram, Desailly, Blanc,
ront besoin de quelques kilos tes, il vient d’éclairer ce match sans la conviction. Unique solution Lizarazu (Pires, 85e) - Deschamps (cap),
2000 sur la finale de l’Euro d’inspiration et plusieurs tonnes grand relief. Face aux Italiens, il ne pour percer ce coffre-fort. Wiltord, Vieira, Dugarry (Wiltord, 57e), Zidane - Djor-
entre la France et l’Italie kaeff (Trezeguet, 76e), Henry.
de créativité pour lézarder et en- faut jamais s’enflammer d’avance. tout juste rentré, amène cette
foncer cette muraille infranchissa- bouffée d’oxygène d’insouciance. Italie Toldo - Cannavaro, Nesta, Luliano,
Maldini (cap) - Albertini, Di Blagio (Ambro-
ble. Dès lors, quand M. Frisk décide Mais le dernier geste reste encore sini, 66e), Pessotto, Flore (Del Piero, 53e) -
Alain Goujon d’en finir avec la première période, « Deschamps et les à désirer. Totti, Delvecchio (Montella, 85e).
envoyé spécial personne n’est surpris du score et Zidane est contraint de descen-
a.goujon@sudouest.fr de la tournure des événements. siens reviennent de dre très bas et s’épuise dans des Toldo est battu. C’est du délire dans
Même si les troupes de Lemerre trop loin pour ne pas courses inutiles. Quand le maestro le camp français.

V
oilà, ils sont là ! À Rotterdam n’ont pas eu l’occasion de montrer est privé de sa baguette, l’orches- Wiltord, le sauveur des Bleus,
pour disputer la finale de l’Euro leur vrai visage. se laisser convaincre tre joue faux. Le faire déjouer, l’obli- c’est peut-être le passage de pou-
2000. Les champions du d’une issue ger à reculer de sa zone d’in- voir d’une génération à l’autre. Tou-
Monde ont donc répondu aux espé- Fermé à double tour fluence, le couper de ses atta- jours est-il que cette égalisation mi-
rances et surtout confirmé leur sta- Hormis les dix premières minutes favorable » quants, c’est le tour de force réalisé raculeuse permet à son équipe de
tut de favori. Ce qui n’est pas la moin- où chaque formation a tenté de par la Squadra. Ce qui explique en disputer la prolongation. Des-
dre des performances. S’ils sont là, faire la différence en profitant des À la moindre ouverture, ils placent grande partie les difficultés insolu- champs et les siens reviennent de
c’est grâce aux mérites d’une géné- lacunes initiales, il ne s’est rien pro- leur bout du nez. Ainsi, ce centre bles rencontrées par les Bleus. trop loin pour ne pas se laisser con-
ration de grands compétiteurs, ja- duit de notable par la suite. Le non- de Maldini arraché de la tête par Roger Lemerre joue alors son va- vaincre d’une issue favorable. La
mais repus de victoires et de tro- jeu a régné en maître au grand dés- Blanc devant Delvecchio sonne tout. Il lance Trezeguet, le renard preuve, ils dominent la première
phées. Leur présence au stade du appointement d’un public sans comme un sérieux avertissement. des surfaces, toujours prompt à ex- partie de la prolongation sous les
Kuip ne doit donc rien au hasard et voix. Zidane, serré de près à chaque Pas assez puisque deux minutes ploiter un ballon qui traîne. La coups de boutoir de Henry et Wil-
encore moins au miracle. Même si possession de balle, a été plus spec- après, Totti élimine Zidane et Liza- France aligne trois attaquants et tord.
un zeste de chance fut nécessaire en tateurs qu’acteur, Dugarry s’est dé- razu d’une talonnade. Pessotto plus que trois défenseurs, varie ses On s’achemine vers la rotation à
quart et en demi-finale. Passage obli- pensé sans la moindre réussite centre pour le pied vainqueur de coups d’approche en écartant au mi-parcours lorsque Pires s’engage
gé pour qui veut briguer un nouveau dans ses duels, Djorkaeff s’est révé- Delvecchio (55e). Deux occasions, maximum. Mais rien n’y fait. On at- dans une chevauchée fantastique
titre. lé invisible. Seul Henry s’est mis à un but, le réalisme transalpin n’est tend le coup de génie, ce n’est que sur le côté gauche. Il pénètre dans
Bien sûr, la place de la Squadra la hauteur de l’affiche en multi- pas une légende. Alors, marquer du dépit. La flamme semble la surface, lève la tête et centre. Tre-
Azzura est plus contestée mais pas pliant les appels sur le front. Il a face à l’Italie n’est pas un mince ex- éteinte. On entame la quatrième zeguet allonge sa jambe gauche et
contestable. Car elle a bien eu du bien eu quelques munitions à né- ploit mais lui remonter un but de minute du temps additionnel, exécute une volée magistrale qui
mérite à sortir les Néerlandais dans gocier mais il a payé son isolement. handicap relève de la mission im- lorsque Wiltord, placé sur orbite se loge dans la lucarne de Toldo
le contexte que l’on connaît. Elle Derrière, les Italiens ont été intrai- possible. Et comme les Tricolores par Trezeguet, s’infiltre dans la sur- (103e). C’est fini, la France est cham-
est allée au bout de ses forces et de tables. Ils ont tué dans l’œuf tou- ne sont toujours pas dans leur as- face et déclenche son pied gauche. pionne d’Europe. Incroyable !
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 « Sud Ouest » et vous 43

avec vos enfants


SPÉCIAL
ÉCOLE
En photos Des « maisons de fées » dans la nature
Plusieurs artistes suédois ont créé ces quatre petites maisons de fées. À LA MAISON
Elles sont toutes sur l’île de Man, située dans la mer d’Irlande, au large
On en apprend tous les jours !
du Royaume-Uni. Ils racontent.

1 2

Les fées de l’île


« Nos maisons sont faites
pour les fées ! D’après
Peter Pan Paysages
sauvages
Le personnage de Peter Pan a été inventé par l’écrivain écossais « Nous souhaitions mettre
les légendes racontées James Matthew Barrie. Il a raconté ses aventures imaginaires en valeur les différents
par les habitants, ces dans le livre « Peter Pan et Wendy », publié en 1911. paysages de l’île de Man,
personnages vivent là
tellement sauvages !
depuis des centaines Peter Pan
Peter Pan est un garçon D’un côté, il y a la mer,
d’années. En Suède aussi, il
L’histoire joyeux qui refuse de des collines… et
existe beaucoup d’histoires grandir. Il sait voler.
Un jour, Peter Pan, un jeune
Jean et Michel de l’autre, la jungle. Nous
sur les fées et les lutins. garçon venu d’un autre Les 2 petits frères ne voulons pas polluer :
Pour ce projet, nous nous monde, emmène Wendy et ses de Wendy.
2 frères découvrir le Pays si quelqu’un est gêné par
sommes souvenus des imaginaire, où des aventures nos petites constructions,
contes de notre enfance.» extraordinaires les attendent...
nous pouvons les retirer
facilement. »
Le Pays
imaginaire Secrets de
C’est l’île magique où vit
Peter Pan. Elle est habitée
construction
« Nos constructions
Différentes par des animaux, des fées,
des Indiens et des pirates, mesurent moins
La fée Wendy Darling
formes mais aussi par
les « enfants perdus », Clochette Elle est la fille d’un de 40 cm de haut. Elles
riche banquier de
« Nous ne voulions une bande Amoureuse de
Londres.
sont faites en bois et
Peter Pan, cette
pas de maisons de garçons tombés en verre ancien. Pour
toute petite fée est
de leur landau. jalouse de Wendy.
ressemblant simplement C’est un pays le château, nous avons
à des champignons. où l’on aussi utilisé de la pierre,
arrive
Le château 1 et la maison en volant...
du béton, du métal…
du torrent 4 ont été Nous avons cherché,
Le capitaine
inspirés par l’architecture Crochet sur l’île, les meilleurs
de l’île. La maison de l’arbre Capitaine du bateau endroits pour installer
Jolly Roger et chef
2 et celle sur pilotis 3 des pirates, il n’a ces maisons : ceux
rappellent l’Art nouveau jamais pardonné
à Peter Pan de lui
où elles donneront
(mouvement artistique avoir coupé la main. l’impression d’avoir
des années 1890 à 1910). » toujours été là ! »

3 4

Photos : Anonymouse mmx-Mikael Buck


Page réalisée par la rédaction du Petit Quotidien et de Mon Quotidien. Pour écrire au rédacteur en chef: f.dufour@playbac.fr
44 « Sud Ouest
Jeux» et vous 12 avril 2020 SUD OUEST DIMANCHE

MOTS CROISÉS n° 462 QUIZ - GÉOGRAPHIE


HORIZONTALEMENT Découvrez une île de l’océan Indien, séparée de l’Afrique par le canal du
1. Par rapprochement. 2. Génération spontanée. Porteur hé- Mozambique. Inscrivez la lettre correspondant à la bonne réponse dans la case portant
roïque. 3. Travail du bouif. Caché. 4. Qui a épousé la bergère ? le numéro de la question.
Un temps divin... 5. Désigne parfaitement. Répétition. En chai...
né ! 6. Transformé en monnaie. A prix d’or. 7. Le piquant de la 1. De quel pays les pyjamas sont-ils 6. Le delta du Mekong se trouve :
rose. Cocorico ! Point commun. 8. Changé de couleur. Les originaires ? B - En Chine.
express nous y attendent. Désirent épaissir. 9. Sujet de dispute. M - De l’Inde. A - Au Viêtnam.
Souhaitable après démoulage. Marque de la surprise. 10. Terre G - Du Japon. T - En Inde.
de potier. Mise au bon diamètre. Peuple tsigane. 11. Cloporte R - Du Panama.
d’eau douce. Conifère. Pris par l’oreille. 12. Pas un autre ! Mame- 7. Qu’est-ce que Gibraltar ?
lon ou croupe. 13. Lieu proche. Eau de Javel. Oiseau des genêts. 2. Avec quelle grande puissance le A - Un volcan.
14. Fleurie. Élément de fermeture. Soleil. 15. A Clamecy. Déesse Viêtnam a-t-il une frontière ? E - Un lac.
de la Famille. Ps grec. E - L’Inde. S - Un détroit.
VERTICALEMENT O - La Russie.
1. Le fait de bien définir. 2. Remarqué côté bidon. Qui savent A - La Chine. 8. Quel pays occupe
vivre. Vient du cœur ? 3. Une beauté ! Bien avec de la tenue. Fait l’extrémité de la péninsule
le rat. 4. Elle croît dans l’eau de mer. Saint sur Vire. Code désuet. 3. Quel peuple est réparti entre des Balkans ?
5. Temps vécus. Adverbe. Avoir peur. 6. Il permet de racheter.
la Suède, la Norvège et la C - La Grèce.
Met d’aplomb. 7. Martin. Forme la proue. Héros de Corneille (le).
Finlande ? R - La Roumanie.
8. Passe par satellite. 9. Renard bleu. A peine touchées. 10. Ne
D - Les Lapons. T - La Bulgarie.

© Dmitry Ersler
plus évoluer. Pour l’argent. Rapport imprécis. 11. Une grande
R - Les Inuits.
époque ! Sur le détroit de Gibraltar. 12. Notaire abrégé. Hurle. Il
L - Les Ouzbeks. 9. Dans quel pays parle-t-on le
tape vraiment sur le système ! 13. Toquée. Métis qui fut pendu.
finnois ?
14. Dépourvu de passion. Partie de temple grec. C’est bon pour
4. Le sol de l’Islande est : S - Aux Philippines.
les bêtes ! 15. Il croise ses bras. Régularité du pouls. Se déplace
lentement. H - Sédimentaire. A - En Finlande.
A - Volcanique. E - Aux îles Fidji.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 E - Granitique.
10. Quel fleuve prend sa source
1 1 5. Hong Kong est : dans le Minnesota ?
U - Une presqu’île. R - Le Mississippi.
2 2
Y - Une montagne. E - Le Colorado.
3 3 G - Une île. N - Le Rio Grande.
4 4
5 5 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
6 6
7 7 PUZZLE CHINOIS
8 8
9 9 Vous devez reproduire
la forme pleine à partir
10 10 des sept pièces proposées
ci-contre : cinq triangles,
11 11
un carré et un parallélogramme.
12 12 Ces éléments doivent
se toucher sans jamais se chevaucher.
13 13
14 14
15 15 SOLUTIONS DES JEUX
G-H 2007

a-f ; b-c ; d-e ; g-h. I P S I S I S E I E V R N


QUATRE FOIS DEUX A R P A R D E R N E E O
L E R A E I N E C I S I

SUDOKU n° 462
MADAGASCAR
E
I
E
I S
L I N
S A E
C O L
I F
S O I
S E L L
T
A

Niveau : MOYEN QUIZ M R O G E L E S A I L A S

3 1 6 9
H A A G E A V U R L E B I

Les chiffres
T E N L I C A F E O S I R
Y E R A R R F P I N E E
vont de
1 5 2 6 9 1 à 9 et
R
U
H E
C R
E
T E
C E T I S
R E D I E
M O N
D
T
C

n’apparaissent
E I T E R N E E T S S I S A
AD@Jmedia

7 qu’une seule E
T U
N E
G E
E E
M E L A
E N E S
E S S E
B I O G
R
A

5 6 1 2 4 8 3 fois par ligne,


T E N V E M R A T I O M P A C
PUZZLE CHINOIS
colonne et
SOLUTION DU PROBLÈME N° 462 SOLUTION DU PROBLÈME N° 462

2 1 6 7 carré.
Résultats du tirage du
samedi 11 avril 2020
9 8 2 6 1 Faites-nous part de
vos remarques aux
2 5 9 3 7 adresses suivantes !
TIRAGE
LOTO® 1 8 41 43 48 7
Nombres de combinaisons simples gagnantes Gains par combinaison simple gagnante**

6 9 5 dimanche@sudouest.fr 5 BONS NUMEROS +


5 BONS NUMEROS
Aucun gagnant.
Aucun gagnant.
ar.adajmedia@orange.fr 4 BONS NUMEROS + 26 7 585,60 €
4 BONS NUMEROS 617,50 €
7 3 9 2 8 5 1 3 BONS NUMEROS +
226
1 829 45,50 €
3 BONS NUMEROS 12 386 24,20 €
2 BONS NUMEROS + 32 395 7,20 €
2 BONS NUMEROS 205 275 4,50 €
QUATRE FOIS DEUX Résultats des tirages du
1 BON NUMERO +
0 BON NUMERO + 533 590 2,20 €

Imbriquez les formes par deux afin de reconstituer quatre


12 15 20 24 49
samedi 11 avril 2020 OPTION
2ND TIRAGE
formes identiques. Midi
La Française des Jeux, 3-7 quai du Point du Jour, 92650 Boulogne-Billancourt Cedex, RCS Nanterre B 315 065 292

Nombres de combinaisons simples gagnantes Gains par combinaison simple gagnante


4 5 13 20 25 26 27 30 33 44 5 BONS NUMEROS 1 115 558 €
45 47 48 51 52 55 61 63 65 69 4 BONS NUMEROS 275 365,20 €
3 BONS NUMEROS 12 302 20,90 €
La Française des Jeux, 3-7 quai du Point du Jour, 92650 Boulogne-Billancourt Cedex, RCS Nanterre B 315 065 292

2 BONS NUMEROS 162 434 3€


x3 0 217 821
Tirage des 10 codes LOTO® gagnants à 20 000 €
D 8244 9724 E 9019 6381 F 6108 1501 K 0502 8214 K 3920 1845
Résultats et informations :
K 5737 0961 R 5345 6109 U 2321 2093 U 4015 6578 V 6848 8040
Application envoyez KENO au
3256 61 113
0,35 / min

FDJ ®
Résultat sur fdj.fr
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS

Soir
A gagner, au tirage LOTO® du lundi 13 avril 2020 :
6 9 17 23 28 29 32 33 34 35
37 38 42 45 46 47 49 55 59 66 4 000 000 €*
© Eyewave - Fotolia.

* Montant minimum à partager au rang 1. Voir règlement. **Jeu en groupe : rendez-vous dans votre point de vente muni de votre reçu de jeu ou utilisez
la fonctionnalité Scan de l'application FDJ® (disponible en France métropolitaine et Monaco)
pour connaître la part de gain éventuel associé à votre reçu.
Résultats et informations : Packs MultiChances : Consultez le règlement pour connaitre les modalités précises de détermination
des gains.
envoyez LOTO au
Application
x3 FDJ ® 3256 0,35 / min
61 113
3 426 667 0,35 € PAR SMS + PRIX SMS

Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Seuls font foi les résultats constatés par huissier et publiés sur www.fdj.fr. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlement.

Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Seuls font foi les résultats constatés par huissier et publiés sur www.fdj.fr. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlement.
JOUER COMPORTE DES RISQUES : DÉPENDANCE, ISOLEMENT...
JOUER COMPORTE DES RISQUES : DÉPENDANCE, ISOLEMENT...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
SUD OUEST DIMANCHE 12 avril 2020 « Sud Ouest
Jeux» et vous 45

MOTS FLÉCHÉS RIKUDO


TABLEAUX b PLANTE b PRIÈRE b b NETTOYER b DISTENDUE b Placez tous les numéros de 1 à 36 (60 pour les grilles
TROPICALE À MARIE POISON À L’EAU MOT difficiles) pour former un chemin de nombres consécutifs.
TRÈS EXCLA-
VIOLENT DE LIAISON
ÉMOU- VIDER EST-NORD- SOUILLE- MATION Des nombres et liens entre certaines cases sont donnés
VANTE SA VESSIE EST RIONS D’ENFANT
a d d d d d afin d’arriver au but. Deux nombres consécutifs doivent
être voisins. Un lien entre deux cases indique deux nombres
consécutifs, autrement dit un morceau de chemin.

PARFUM c ÉTAIT AU c FACILE


DE COURANT
VIOLETTE
CISEAU DE 5
COURBÉE GRAVEUR
a IMITE c d
LA CHÈVRE IMPÉRA- ÉQUIDÉ DE
TRICE LA SAVANE
ANIMAL BYZANTINE
PUANT 32 36 1
GRANDE c d d d
CHÂTIERIEZ c
ÉCOLE 29 10
SE JETTE SA
À L’EAU SAINTETÉ
a c d
20 21 24 12
DEVENIR BRAME c
AIGRE
AVANT LES SÉLECTION- 14
AUTRES NER
MANQUE c d d
CLÉ D’ÉDUCA- TOUCHE
MUSICALE TION SA PAIE
ASTICOTÉES
a d
PROFON-
SUJET c
DE RUMEUR
DÉCORER c d MOYEN
DÉMENT
BLESSÉ BASSIN IRLANDE
D’ÉCLUSE ÉPHÉMÈRE 11 14
ÉGALEMENT c d d c d
À UN RANG
SPÉCIA- INCONNU
LISTE DES
OREILLES BEL ASTRE
a d 3 1
SUR c SES AILES
SON SÉANT OUVRIT
LES SONT MUES
LONGUE FENÊTRES PAR
PÉRIODE LE VENT

BONS c d c DONC c d d 20
POURTANT
SERVICES PRÉCIEUX
ESTUAIRE D’ESPRIT SALE
BRETON INVENTIF MOUCHE
36 27
a OU c d d SUJET c
ANACLET DU MOI 31
TRAVAUX MONNAIE
PRATIQUES DANOISE
CANAL c
d FAVORITE c d DIFFICILE
EXCRÉTEUR DE
CHARLES VII
ABÎMÉ NIGAUD 53
a SE c d
DONNERA GRIMACE 51 18
DU MAL DE
BOUDEUR
DRAME
d COUCHÉ c c d
BON ET DÉS- PROTO- PETIT
DOUX JADIS HABILLÉS COLE MAÎTRE 60
INTERNET
a d d c ATOME c 47 6
CHAMPION
CHARGÉ
MESURE ÎLE
CHINOISE FRANÇAISE
1 12
ROULÉ c c d d c
DANS OUVRAGE PREMIER 29
LA FARINE DE SOUTÈ- IMPAIR
NEMENT 
CROCHET 39
a c c
CONFEC- HÉROS
TIONNAS TROYEN 35


MOTS EN GRILLE BATAILLE NAVALE
Barrez dans la grille tous les mots de la liste. Retrouvez les bateaux dispersés dans cette grille. Certaines parties des 
Cherchez-les dans tous les sens. BRAVER IMMORALISTE bâtiments sont déjà en place. Les chiffres indiqués correspondent au
À DÉCOUVRIR : un mot de 6 lettres. CENSEUR ISTHME nombre de cases occupées par ligne et par colonne. Les bateaux sont placés 
horizontalement ou verticalement, ne peuventpas se toucher, ni même en
E G A V A R A B A I S S E R L CINTRER LOCHER diagonale. Enfin, le symbole A bloque l’accès aux bateaux.
T N A C I M R O F B S T E E C CLIMATOLOGUE MARECHALERIE
C O L L E C T E R E R T N I C COLLECTER METATARSIEN 1
COMPLEXIFIER MOELLON
L C L A L E V A F U R N H M E
DECISIONNEL  2
I O R E D I V E O I O A P M N MOLLIR 
DENUDE 0
Les bateaux à
PRELUDER
M M C I E E Q T B I N R S O E DESPOTISME