Vous êtes sur la page 1sur 3

Introduction

Ce rapport s’intéresse à l’étude et mise en œuvre du transfert


de l’énergie électrique sans contact. Le principe est basé sur
couplage magnétique de deux bobinages dont les flux ne sont
pas dirigés par des matériaux ferromagnétiques, autrement dit
de bobines « sans fer ». L’étude porte ainsi en un premier temps
sur l’élaboration théorique d’un modèle électrique des bobines
à couplages faibles ; l’exploitation de ce modèle à l’occasion
d’une étude en fréquence permettant de mettre en évidence un
phénomène de résonance dans le transfert de puissance
existant entre les deux enroulements. Par ailleurs, une étude
magnétostatique permet de privilégier certaines géométries et
particularités physiques des bobinages utilisés.
Le couplage inductif

Le Couplage électromagnétique est un phénomène commun au câblage électrique et les circuits où un


champ électromagnétique résultant dans une charge électrique dans un autre élément.

Introduction

Inductance propre
Le Couplage électromagnétique est un phénomène commun au câblage électrique et les circuits où un
champ électromagnétique résultant dans une charge électrique dans un autre élément. Il est souvent
appelé couplage inductif parce que le processus se produit en raison de l'inductance électrique, où un
transfert des propriétés électromagnétiques d'un endroit à l'autre se produit sans contact physique en
cours. Pour que le couplage électromagnétique puisse avoir lieu, il doit y avoir un changement dans le
champ électromagnétique qui le génère.Le principe de couplage électromagnétique a été découvert par
Michael Faraday et Joseph Henry en 1831, et est connue comme la loi Faraday.

Comme le rayonnement électromagnétique est une double condition dans la nature où les ondes
électromagnétiques sont constituées de deux propriétés électriques et magnétiques, les couplages sont
également de deux types. Un des résultats du couplage électrique lorsque une densité de charge positive
ou négative dans un fil ou circuit changements, ce qui repousse comme charges dans un autre fil du
circuit.

Le Couplage magnétique est le revers de cet effet. Comme un courant circule dans un fil, il génère un
champ magnétique. En courant alternatif, ce champ magnétique fluctue et provoquer un champ
magnétique changeant dans des circuits ou des fils couplés. Les champs magnétiques sont directement
perpendiculaires aux champs électriques en couplage électromagnétique, de sorte que la modification
d'un champ magnétique dans un circuit peut modifier le flux de courant dans un autre.

I. PRINCIPE DU COUPLAGE ELECTROMAGNETIQUE :

On appelle couplage, le processus par lequel l'énergie du perturbateur atteint la victime. Chaque fois que
l'on parle de courant, de tension ou de champ, on n'oubliera pas qu'il s'agit des grandeurs électriques
variables dans le temps. Pour décrire le fonctionnement des perturbations électromagnétiques, prenons
par exemple un modèle très simple composé d’une source génératrice d’interférences, d’un processus ou
d’un mode de couplage et d’un système perturbé, victime des perturbations électromagnétique.

Le couplage inductif par résonance est une réponse prometteuse aux défauts liés au couplage inductif
traditionnel et aux rayonnements électromagnétiques : distance et efficacité. La résonance augmente le
rendement en concentrant le champ magnétique sur le récepteur qui possède la même fréquence de
résonance. Le récepteur est un solénoïde avec un enroulement sur simple couche, contrairement au
secondaire des transformateurs classiques, ainsi que des plaques capacitives à chaque extrémité, qui
accordent la bobine à la fréquence de l'émetteur, éliminant ainsi la perte d'énergie de « problème d'onde
».