Vous êtes sur la page 1sur 2

Fiche Synthèse de Folayan

Thème 1 : Génétique, diversification et évolution du vivant


Chapitre 3 : De la diversification des êtres vivants à l’évolution des
organismes
Comment une population se modifie-t-elle au cours du temps ? Quelles sont les
modalités d’apparition et de disparition d’une espèce ? Comment peut-on
définir une espèce ?

I) Mécanismes de modification d’une population


Une population est constituée d’individus de la même espèce qui ne possèdent
pas les mêmes combinaisons d’allèles des différents gènes constituant leur
génome.
En effet, la composition génétique des populations peut se modifier de façon
aléatoire de génération en génération. Ainsi :
- La fréquence des allèles peut donc varier au cours des générations de
façon aléatoire, cela d’autant plus rapidement que la population est
petite : c’est la dérive génétique.

- Lors d’une migration, la nouvelle population formée par les migrants


aura des fréquences alléliques différentes de la population d’origine : on
parle d’effet de fécondation.
De plus, la composition génétique des populations peut être modifiée sous
l’effet de l’environnement :
- Des individus dont le phénotype confère un avantage pour leur survie se
reproduisent d’avantages et transmettent ainsi leurs allèles à la
génération suivantes. On parle de sélection naturelle.

Dérive génétique et sélection naturelle sont deux mécanismes à l’origine de


modifications de la diversité génétique et phénotypique des populations au
cours des générations. On appelle évolution biologique ces modifications des
populations.
I) Qu’est-ce qu’une espèce ?
La biodiversité est en partie décrite comme une diversité d’espèces. Il existe
deux façons de déterminer l’espèce d’un individu :
- Selon les critères phénotypiques : deux individus sont de la même
espèce s’ils se ressemblent. C’est la définition typologique de l’espèce.

- Selon le critère d’interfécondité : deux individus sont de la même


espèce s’ils peuvent se reproduire entre eux et avoir une descendance
fertile. C’est la définition biologique de l’espèce, plus rigoureuse au plan
évolutif : une espèce est définie par un isolement reproducteur.
Chacune présente ses avantages et inconvénients :
- La définition typologique est parfois difficilement compatible avec la
diversité des individus d’une espèce mais elle est facile à utiliser.

- La définition biologique est plus rigoureuse, mais elle est difficilement


observable chez certains organismes et chez les fossiles.

II) Comment apparaissent et disparaissent les espèces ?


Deux populations isolées par une barrière comportementale ou géographique
évoluent séparément : elles accumulent des différences génétiques.
Cela entraine une évolution puis une différenciation des phénotypes et peut
déboucher sur un isolement reproducteur vis-à-vis des autres populations.
Ainsi, les échanges génétiques entre population deviennent impossibles et
chaque population forme désormais une nouvelle espèce : il y a eu spéciation.
A l’inverse, une espèce peut être amenées à disparaitre :
- Si l’isolement génétique cesse d’exister entre deux espèces.
- Si le dernier individu de cette espèce meurt.

Définitions :
Isolement reproducteur : Caractérise deux populations lorsque les individus qui les composent ne
peuvent se reproduire entre eux.
Isolement génétique : Caractérise deux populations lorsque les individus qui les composent ne
peuvent échanger leurs allèles entre eux