Vous êtes sur la page 1sur 4

Comptabilité Générale 2GC

CHAPITRE 2 : LES AMORTISSEMENTS

I. Concepts de base relatifs aux amortissements


1. Définition
L’amortissement est la répartition de la valeur d’un actif sur sa durée probable d’utilisation.
Il correspond à la perte de la valeur jugée irréversible en raison du temps, de l’usure, des
changements de technologie (Obsolescence), ou de toute autre cause.
En principe, toutes les immobilisations qui se déprécient avec le temps sont amortissables.
Toutefois, certaines immobilisations ne s’amortissent pas. Il s’agit du fonds de commerce,
des terrains et des immobilisations financières.
2. Terminologie
La valeur d’entrée (VE) :
La valeur d’entrée d’une immobilisation correspond à son coût d’acquisition (Hors taxes)
pour les biens acquis, et à son coût de production pour les biens produits ou crées par
l’entreprise.
Coût d’acquisition = Prix d’achat (net des réductions et des taxes
récupérables) + Charges liées au prix d’achat (Droits de douanes,..) +
Charges accessoires d’achat (Transport, frais de transit, assurance sur
transport,…) + Charges d’installation

La durée d’amortissement (n) :


C’est le nombre d’années d’utilisation normale de l’immobilisation, lequel est apprécié en
fonction de facteurs physiques (Usure,..) ou économiques (Obsolescence, marché,…) qui la
conditionnent.
Le taux d’amortissement (t) :

Il est calculé en fonction de la durée de vie de l’immobilisation et son calcul diffère selon le
type d’amortissement (Linéaire ou dégressif)

Mode linéaire : Taux d’amortissement = 100/Durée de vie


Mode dégressif : Taux d’amortissement = Taux linéaire * Coefficient

1
Comptabilité Générale 2GC

L’annuité d’amortissement (A) :


L’annuité d’amortissement, appelée également dotation aux amortissements correspond à
la valeur de la dépréciation subie par l’immobilisation à la fin de chaque année. L’annuité
peut être constante ou variable selon le procédé d’amortissement appliqué.

Annuité d’amortissement = Valeur d’entrée * Taux d’amortissement

Cumul d’amortissement (∑ Amortissements) :


C’est la somme des annuités pratiquées depuis l’acquisition de l’immobilisation.

Cumul d’amortissement = ∑ des annuités


Cumul d’amortissement N = Cumul d’amortissement N-1 + Annuité N

La valeur nette d’amortissement (VNA) :


La valeur nette d’amortissement est constituée par la différence entre la valeur d’entrée et
le cumul des amortissements pratiqués depuis l’acquisition de l’immobilisation.

Valeur nette d’amortissement = Valeur d’entrée – Amortissements cumulés

3. Types d’amortissements
Deux typologies d’amortissements sont appliquées, il s’agit de l’amortissement linéaire
(constant) et l’amortissement dégressif
A. L’amortissement constant (Linéaire)
Le calcul de l’amortissement constant repose sur le principe selon lequel le montant de la
dépréciation reste le même pour chacun des exercices formant la durée de vie de
l’immobilisation.
Cas N°1 : Années complètes d’amortissement :

Annuité d’amortissement = Valeur d’entrée / Durée de vie


Annuité d’amortissement = Valeur d’entrée * Taux d’amortissement

Cas N°2 : Prorata Temporis

Première annuité = Valeur d’entrée * Taux d’amortissement * (m/12)


Première annuité = Valeur d’entrée * Taux d’amortissement * (m’/12)
2
Comptabilité Générale 2GC

Avec : m = Le nombre de mois d’utilisation de l’immobilisation pendant le premier exercice


m’ = Le nombre de mois d’utilisation de l’immobilisation pendant le dernier exercice
B. L’amortissement dégressif

Taux dégressif = Taux linéaire * Coefficient

Durée de vie Coefficient


3 – 4 ans 1.5
5 – 6 ans 2
Plus de 6 ans 3

Annuité d’amortissement = VNA en début d’exercice * Taux

Cas Prorata Temporis :

Taux linéaire annuel = 100/Années restant à courir

Taux linéaire mensuel = Nombre de mois d’utilisation de l’immobilisation dans


l’exercice / Nombre de mois restant dans la durée de vie de l’immobilisation

4. Comptabilisation des amortissements 


La comptabilisation des dotations aux amortissements se réalise comme suit :
Débit : 6X9.. Dotations aux amortissements ………
Crédit : 28.. : Amortissements des immobilisations …

3
Comptabilité Générale 2GC

5. Cession des immobilisations amortissables  


En cas de cession d’une immobilisation figurant sur le bilan de l’entreprise, la valeur d’entrée
de l’immobilisation sortie de l’actif et les amortissements y afférents sont retirés des
comptes où ils sont inscrits.
 Cas 1 : Cession d’une immobilisation totalement amortie
Opération 1 à comptabiliser : Ecriture de la cession
Débit : Compte de trésorerie ou de créance (Prix de cession)
Crédit : 751 Produits des cessions d’immobilisation
Opération 2 à comptabiliser : Ecriture de sortie de l’immobilisation
Débit : 28.. Amortissement de l’immobilisation (∑ des amortissements)
Crédit : 2… Compte de l’immobilisation cédée (Valeur d’entrée)
 Cas 2 : Cession d’une immobilisation non totalement amortie
Opération 1 à comptabiliser : Ecriture de la cession
Débit : Compte de trésorerie ou de créance (Prix de cession)
Crédit : 751 Produits des cessions d’immobilisation
Opération 2 à comptabiliser : Dotation complémentaire
Débit : 6X9.. Dotations aux amortissements de l’immobilisation (Dotation)
Crédit : 28.. Amortissement de l’immobilisation (Dotation)
Opération 3 à comptabiliser : Ecriture de sortie de l’immobilisation
Débit : 28.. Amortissement de l’immobilisation (∑ des amortissements)
651. VNA des immobilisations cédées (VNA)
Crédit : 2… Compte de l’immobilisation cédée (Valeur d’entrée)
Application :
Le 31/03/2018, l’entreprise « ABC » a cédé le matériel de transport au prix de 60 000 dh
(Règlement par chèque bancaire). Le matériel a été acquis le 01/01/2015 au prix de 120 000
dh HT. n = 5 ans, Amortissement linéaire
TAF : 1. Calculer la dotation complémentaire 2018
2. Calculer la VNA de l’immobilisation lors de la cession
3. Passer les écritures relatives à la cession