Vous êtes sur la page 1sur 40

– 2,21 %

SUR LA
SEMAINE

CAC 40
4,30 € - N°2224 DU 20 AOÛT 2016 4.4N C0LÔ0TU,5RE2
E

Pétrole LIRE PAGE 3


LE SURSAUT DU BARIL DE BRENT, QUI A REGAGNÉ 16 % EN DEUX SEMAINES,
À PLUS DE 50 $, A DOPÉ LES TITRES LES PLUS TOUCHÉS DU SECTEUR

ESSILOR
OPPORTUNITÉ
Le numéro un mondial
de l’optique poursuit
ses acquisitions. Il rachète un
leader européen de la vente
de lunettes en ligne.
Le récent repli du titre offre
un bon point d’entrée. PAGE 6

AIR LIQUIDE
DÉBUT DE REPRISE
98,80 €

Août 2015 Août 2016

Après un été difficile,


l’action se reprend.
Le marché a bien réagi à
l’annonce de discussions
entre ses concurrents Linde
et Praxair en vue d’un
rapprochement. PAGE 7

NESTLÉ
CAP MAINTENU
En dépit de résultats
semestriels en deçà
des attentes, la publication
de la firme alimentaire
a été saluée en Bourse.
Les objectifs 2016
ont en effet été confirmés.
PAGE 8

ALBIOMA
RETOURNEMENT
RÉSERVE FÉDÉRALE
,
, Aéronautique LES ÉQUIPEMENTIERS HAUSSE DE TAUX
,
14,87 € FACE AU DÉFI DES MONTÉES DE CADENCE ENVISAGEABLE EN DÉCEMBRE
,
vec des carnets pleins pour les dix pro- programmes, la chaîne des sous-traitants est Les marchés ne croient guère à un
Août 2015

Après une année 2015


Août 2016
A chaines années, les grands avionneurs
doivent augmenter leurs livraisons.
sous tension. La filière est mobilisée, mais les
premiers retards sont apparus.
durcissement monétaire en septembre.
plombée par des incidents Le comité de la banque centrale est
Mais, entre accélération des Tour d’horizon des six principaux
et par la sortie d’un cadences en un temps record, groupes cotés à Paris, équipe- trop divisé quant au dynamisme de
actionnaire, l’exercice 2016 arrivée des nouveaux modèles en mentiers, motoristes, électroni- l’économie américaine.
repart sur de bonnes bases, production dans les monocouloirs ciens et sous-traitants : Zodiac La Fed pourrait toutefois augmenter
comme dans les long-courriers et Aero-space, Safran, Thales, Lisi,
avec un plan d’investisse- ralentissement sur les anciens Figeac Aéro et Latécoère. PAGES 12 ses taux directeurs lors de la réunion
ment étoffé. PAGE 9 ET 13 des 13 et 14 décembre. PAGE 4
FRANCE : 4,30 € - BELGIQUE ET LUXEMBOURG : 4,80 € - DOM RÉUNION : 5,80 € - MAROC : 52 DH - SUISSE : 8,50 FS - TOM : 1.450 XPF - ZONE CFA : 4.300 CFA - ANDORRE ET PORTUGAL : 4,80 € - IMPRIMÉ EN FRANCE.
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

2 stratégie
CAC 40 CERTIFICAT INVESTIR 10 DJ STOXX 600 DOW JONES NASDAQ COMPOSITE NIKKEI 225
4.400,52 – 2,21 % 131,91 – 1,71 % 340,14 – 1,72 % 18.564,35 – 0,07 % 5.241,37 + 0,16 % 16.545,82 – 2,21 %

LES PISTES D’INVESTISSEMENT

Recherche rendement désespérément


RÉMI LY
PAR
LE BAIL Il va falloir s’habituer à vivre avec de faibles rémunérations des investissements.
Dans ce contexte, les actions devraient s’en tirer mieux que les autres placements.

C’
est l’une des conséquences rendements des emprunts d’Etat sont UNE PERFORMANCE DE 3,9% GRÂCE AUX DIVIDENDES Cac 40 ser les marchés européens (voir ci-con-
dividendes réinvestis*
des politiques de Quantita- négatifs jusqu’à 9 ans en France, 13 ans Evolution sur 8 ans du Cac 40 «classique» et dividendes réinvestis tre l’évolution comparée du Cac 40 avec et
6.037
tive Easing mises en place en Allemagne et au Japon et… 40 ans en 7.000 sans dividende sur 8 ans).
*Rebasé au 18-8-2008.
un peu partout à travers le Suisse. Les Etats-Unis, avec un rende- Le Cac 40 « classique» a stagné, Mais, vous le savez bien en tant que
monde depuis la crise des subprimes, ment de 1,5 % à 10 ans, font figure 6.000 alors qu’il progresse de 36 % lecteurs d’Investir, l’évolution d’un
afin de maintenir les économies et les d’eldorado. Les liquidités brûlent les (3,9% par an) en intégrant indice recouvre des réalités très
marchés à flot : l’argent ne coûte rien. doigts des banquiers, qui doivent payer les dividendes différentes d’une valeur à une autre,
5.000
Les emprunteurs se frottent les 0,4 % quand ils les déposent et un portefeuille d’actions à fort
mains. Les sociétés
peuvent financer
«ACTIONS
SEULES TROIS
au guichet de la
Banque centrale 4.000
4.437
rendement bien choisies est sans
doute la meilleure solution. Ce n’est

Source : FactSet.
des acquisitions avec européenne. Et, par pas un hasard si notre sélection Inves-
un effet immédiate- DU un effet domino, 3.000 Cac 40 «classique» tir 10 Rendement est, sur la durée, la
ment positif sur leur elles pourraient plus performante avec une hausse de
bénéfice par action CAC 40 DEVRAIENT aussi coûter aux 2.000 305 % depuis fin 2003. Pour cela, il
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
(on parle d’« opéra-
tions relutives »,
RAPPORTER particuliers si
d’autres banques
faut accepter une certaine volatilité
des performances inhérente aux
dans le jargon finan- MOINS QUE suivaient l’exemple un monde avec moins de rendement, porter moins que l’assurance-vie (2 %) actions : perdre éventuellement
cier).
En période de fai-
L’ASSURANCE-VIE de la Raiffeisen-
bank, le petit éta-
contrepartie aussi de la quasi-absence
d’inflation. Mais « moins » de rende-
en 2016. En additionnant dividende et
plus-value, le score des actions sur lon-
certaines années pour gagner sur la
durée. Le jeu en vaut la chandelle. Et
ble expansion CETTE ANNÉE » blissement alle- ment ne veut pas dire « pas » de rende- gue période reste correct, malgré les sans doute plus aujourd’hui
économique, la mand qui a brisé le ment. En se tournant vers l’immobilier, années noires que viennent de traver- qu’auparavant. rlebailly@investir.fr
croissance externe apparaît ainsi tabou et va faire payer 0,4 % par an à soit directement, soit au travers des
comme la meilleure solution pour per- ses clients sur les dépôts excédant SCPI (voir notre récent numéro spécial,
mettre aux entreprises de continuer de 100.000 €. Qui se souvient encore Investir n o 2222, du 6 août), et les INVESTIR AUTREMENT
se développer. Les particuliers, eux, se qu’en 1990 on pouvait placer sa tréso- actions, on peut parvenir à tirer son
remettent à investir dans l’immobilier,
avec des coûts de financement que l’on
n’osait pas imaginer il y a encore quel-
rerie dans des Sicav monétaires qui
rapportaient plus de 10 % par an ?
Le contrat en euros de l’assurance-
épingle du jeu.
Le rendement moyen du Cac 40
pour 2016 s’élève ainsi à 3,7 %. Même si
î PLAISIR A la fin de ce numéro
nous vous proposons un dossier
consacré à l’art, l’automobile, le vin,
des dernières années. D’autres,
comme la bande dessinée sont tou-
jours dynamiques. Les timbres, les
ques mois : 0,95 % à 15 ans pour les dos- vie – fondement, avec le livret A, de ce taux est un peu faussé par les scores la bande dessinée, la philatélie… livres anciens ou les bijoux connais-
siers excellents, selon Meilleur- l’épargne des Français – devrait passer très élevés de certains poids lourds de autant de passions qui peuvent aussi sent, eux, une évolution plus régu-
taux.com. sous la barre des 2 % de rémunération la cote (Total, Sanofi, Engie, les financiè- être des investissements d’appoint. lière.
Mais cette médaille (période en 2016. Compte tenu de l’évolution res…), il traduit tout de même un niveau Certains de ces marchés, les voitu- Nous vous livrons les grandes ten-
olympique oblige) a un revers : si des marchés obligataires, la tendance à de rémunération satisfaisant : selon res de collection, par exemple, dances actuelles et les conseils des
l’argent ne coûte presque rien, il ne la baisse devrait se poursuivre au cours nos estimations, seules trois sociétés reviennent à une situation plus rai- meilleurs experts en fonction du
rapporte plus grand-chose. Pour les des prochaines années. du Cac 40 (ArcelorMittal, Capgemini et sonnable après l’envolée des prix budget de chacun.
marchés de taux, c’est même pire. Les Il faut donc s’habituer à vivre dans Essilor International) devraient rap-

ARBITRAGES le top le flop


NOS SCÉNARIOS NOTRE ALLOCATION D’ACTIFS
POUR FIN 2016 POUR LE SECOND SEMESTRE ADVINI ABIVAX
(36,99 €, ADVI) (4,20 €, ABVX)
50 % OR 50 % POSTE ACTIONS Depuis que nous avons conseillé Le titre de la biotech spécialisée dans
d’acheter l’action, le 22 avril dans les vaccinset antiviraux s’est effon-
notre étude « AdVini, une valeur dré depuis l’annonce, le 20 juin der-
s
0 pt

France 35 % patrimoniale derrière une croissance nier, d’un échec thérapeutique.


LIQUIDITÉS
5% régulière », elle s’est appréciée de 20 %. Sa chute a atteint près de 50 % depuis
4.40

s
pt
Le dernier négociant en vins coté a cette date, touchant un plus-bas
0 20 %
45 % Amérique 30 %
bénéficié d’un rattrapage de valorisa- depuis son introduction en Bourse, à
25 %
.00 Patrimoine du Nord tion à la faveur de la redécouverte par laquelle nous avions recommandé
4 les investisseurs de ses importants de souscrire, le 26 juin 2015, à un
25 % financier actifs patrimoniaux. Ils ont également cours de 21,30 €. Son candidat médi-
(hors immobilier salué l’annonce tant attendue d’opéra- cament pour le traitement de l’hépa-
10 % en direct) Europe 25 % tions de croissance externe. AdVini tite B (ABX203), en phase IIb/III
s
0 pt
3.70
est notamment entré en négociations d’essai clinique, a montré qu’il avait
Pays
10 % émergents 10 %
exclusives pour la reprise du groupe peu de chance d’atteindre son critère
5% Béjot Vins & Terroirs basé à Meur- d’évaluation principal d’après une
20 % SCPI
Japon 0 % sault. BVT réalise un chiffre d’affaires analyse de futilité.
de 50 millions d’euros. Toutefois, la société n’a pas renoncé
PRROBA
ROBAB
R ABILITÉ
AB ¡ Nous restons acheteurs dans et a décidé de poursuivre l’étude afin
QUE
QU
Q
TE
TTER
EL
LE CAC
ERMIN
ER
RMINE
MINE
AC 40
NE À
À…
10 % l’attente de la publication des résul- de recueillir de nouvelles données
ASSURANCE-VIE ASSURANCE-VIE tats semestriels le 13 septembre. cliniques.
EN EUROS EN UNITÉS DE COMPTE
Viser 40 €. ¡ La visibilité est faible. Vendre.
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

événement 3
PLUS FORTES HAUSSES BOURSE DE PARIS PLUS FORTES BAISSES
TECHNIP + 5,2 % ARCELOR + 2,5 % AIR LIQUIDE + 1,4 % BNP PARIBAS – 4,7 % AXA – 5,5 % SOCIÉTÉ GEN – 6,2 %

Le surprenant rebond des cours du


pétrole réveille les valeurs spéculatives
SURSAUT Depuis quinze jours, le Brent a regagné 16 %, ce qui a dopé les actions du secteur, notamment
les plus mal en point. Nous revenons sur les événements marquants et donnons nos trois favorites.

L’
été boursier réserve souvent COUP DE CHAUD SUR LE BRENT LES PLUS SPÉCULATIVES S’ENVOLENT
50,43
des surprises. La remontée
des cours du pétrole en est
Cours du Brent, en dollars par baril 50
Variations entre le 29-7-2016 et 18-8-2016 MES PRÉFÉRÉES
107,78 117,52
une. Du coup, au moment
d’une bronzette sur la plage ou à
l’heure de l’apéro, les vacanciers
100
19-2-2013

40
45
43,30 MAUREL
& PROM

VALLOUREC
+ 40 %
+ 39 %
î TOTAL : SOLIDE. L’action, qui
cotait non loin de 35 € en
février, dépasse maintenant 43 €.
actionnaires des titres les plus spécula- 80 Cette appréciation n’est pas le
tifs ont eu la satisfaction de découvrir 35
COURS
DU BRENT
+ 16 % seul reflet du rebond du pétrole. Il
sur leur smartphone, via l’application 1-8-2016 18-8-2016 s’explique aussi par la solidité du
60
Investir, bien sûr, que leur portefeuille GTT + 12 % modèle de la compagnie, pré-
avait repris quelques couleurs. sente à la fois dans l’exploration,
40
Alors que les prix du brut avaient CGG +9% l’exploitation, le raffinage, la
fléchi de 20 %, à 42 $, entre début juin chimie et la vente des produits
et fin juillet, notamment compte tenu pétroliers. Les mesures de baisse
20
27,88 TECHNIP +6%
des incertitudes liées au Brexit, ils 20-1-2016 de coûts portent leurs fruits, et le
remontent la pente depuis deux dividende n’est pas remis en
semaines. Jeudi, le Brent a repassé la
0 TOTAL +3%
2014 2015 2016 question. Viser 53 € (FP).
barre des 50 $, qu’il n’avait plus En euros 43,65
atteinte depuis le 4 juillet. Les facteurs duction de la part des membres de ainsi prévue à Vienne, en marge du tion saoudienne n’a été aussi élevée
44
qui expliquent cette embellie sont l’Organisation des pays exportateurs 15e Forum international de l’énergie, depuis huit ans. Quant à l’Iran, ami des 41
plutôt d’ordre psychologique, car de pétrole (Opep). organisé fin septembre en Algérie. Les Russes mais ennemi juré du royaume 38
35
l’Agence internationale de l’énergie déclarations des uns et des autres à wahhabite, il n’a aucunement l’inten-
Janv. 2016 Août 2016
(AIE) a révisé légèrement à la baisse Et si l’Opep stabilisait cette occasion pourraient de nouveau tion de se restreindre. Enfin, les puits
ses prévisions de croissance de la
demande mondiale de pétrole pour
2017 (1,2 million de barils par jour [mbj],
sa production ?
Alexander Novak, le ministre russe de
l’Energie, dans une interview accordée
animer le marché. On se souvient
qu’au mois de juin une tentative iden-
tique avait été lancée. Elle n’avait pas
de forage de schiste américains, mis en
sommeil lorsque les cours étaient bas,
pourraient redémarrer.
î TECHNIP : C’EST MIEUX ! Il n’y
a aucune raison de croire que
la fusion avec FMC Technologies
contre 1,3 mbj précédemment), « en à un journal saoudien, a indiqué que débouché sur une modification des A court terme, l’espoir de voir les ne sera pas un succès. Technip
raison de perspectives macroéconomi- son pays discutait avec l’Arabie saou- plafonds de production, mais les dis- cours se maintenir au-dessus de 50 $ avait pris, auparavant, des mesu-
ques plus faibles », a expliqué l’AIE. dite et d’autres grands producteurs en cours avaient rassuré les investisseurs. repose donc sur la prochaine réunion res drastiques, afin de faire face à
Le marché a recommencé à spécu- vue de stabiliser les cours du pétrole. Ces bonnes paroles n’ont pas été sui- de l’Opep. Rendez-vous fin septembre. un environnement dégradé. Dès
ler sur un possible gel de leur pro- Une réunion informelle de l’Opep est vies d’actes, puisque jamais la produc- SYLVIE AUBERT
lors, le rapprochement « offen-
sif » avec l’américain va être réa-
lisé (courant 2017) au moment où
les cours du brut pourraient se
Toujours l’inattendu arrive… au mois d’août redresser. Objectif : 62 € (TEC).
En euros 52,69

A
nnoncé sans tambour ni VALLOUREC PROFITE met en avant une prochaine reprise de motif d’inquiétude qui empêche le titre 51
trompette en pleine torpeur DE LA HAUSSE DU BARIL l’activité aux Etats-Unis, où la société de décoller lorsque le brut s’apprécie. 46
41
estivale, voilà un projet de En base 100 depuis le 29-7-2016 est très présente, avec une progression La société de services sismiques a eu 36
mariage qui aurait presque pu passer Vallourec Brent de plus de 200 % du nombre de plate- beau effectuer un regroupement de Janv. 2016 Août 2016
150 143,03
inaperçu ! Or, c’est le destin de Maurel formes d’ici à fin 2018. L’analyse évo- titres (1 nouvelle contre 32 anciennes),
& Prom qui pourrait basculer si l’opé-
ration annoncée se concrétisait. Le
1er août, par un communiqué de dix
que aussi une réduction de la dette, qui
était jusqu’ici l’un des points noirs du
dossier.
le problème de fond n’est pas pour
autant résolu. Les derniers résultats
semestriels (209 millions de dollars de
î RUBIS : PRÈS DES CIMES.
L’action du groupe spécialisé
dans le stockage de produits
lignes, on apprenait que Pacifico, hol- 120 pertes) portent encore la trace du recul pétroliers et de distribution de GPL
ding de Jean-François Henin, le prési- Méfiance maintenue à des investissements de la part des ne s’éloigne jamais longtemps des
dent de Maurel & Prom, avait signé un l’égard de GTT et de CGG compagnies pétrolières clientes. La sommets. La croissance des profits
118,87 demeure à deux chiffres, quel que
accord en vue de céder à la société Le rebond de GTT a été moins marqué. récente augmentation de capital de
indonésienne Pertamina la totalité de 90 C’est naturel, compte tenu de la situa- 350 millions d’euros pourrait ne pas soit le prix du brut, et le dividende
ses parts, soit 24,53 % du capital. Le 29-7-2016 18-8-2016 tion du groupe. Le spécialiste des systè- suffire à maintenir le groupe à flot si le augmente régulièrement. C’est la
prix : 4,20 €, auxquels s’ajoutera un mes de confinement à membranes prix du brut ne remonte pas durable- raison pour laquelle Rubis reste
petit complément, sous condition. ans. Jean-François Hénin répétait à qui cryogéniques pour le transport et le ment au-dessus de 60 $. S. A. l’une de nos valeurs préférées, pré-
L’action, qui était tombée à la cave sans voulait l’entendre que jamais il ne ven- stockage du gaz a revu à la baisse son sente dans l’Investir 10 Rende-
pouvoir remonter au-dessus de 3 €, a drait à moins de 25 € ! Affaire à suivre. objectif de chiffre d’affaires annuel à NOS CONSEILS ment. Objectif : 86 € (RUI).
q
bien évidemment réagi (+ 36 % le jour La flambée en Bourse de Vallourec l’occasion de la publication de ses ACHETER À TITRE SPÉCULATIF Nous En euros 71,84
de l’annonce, à 3,87 €), mais sans est, elle, bel et bien corrélée à l’appré- résultats semestriels. Le carnet de maintenons nos recommandations sur
atteindre le niveau proposé de 4,20 €. ciation des cours du pétrole. La note commandes a fondu et ce manque de Maurel & Prom (objectif : 4,50 €, 73
68
Ce prix ridicule représente une vraie très positive de Morgan Stanley signatures réduit la visibilité sur les MAU) et Vallourec (objectif : 5,20 €, 63
58
déconvenue pour ceux qui avaient publiée le 10 août a aussi joué en faveur résultats futurs du groupe. VK). De même, nous restons à « ven-
Janv. 2016 Août 2016
écouté les propos du président il y a dix du titre. La célèbre banque américaine L’avenir de CGG est également un dre » sur GTT (GTT) et CGG (CGG).
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

4 économie

La banque centrale américaine


est toujours hésitante
MONNAIE Les investisseurs sont partagés quant à la date de la prochaine hausse de taux de la Fed.
La BCE, elle, est discrète. La Banque d’Angleterre gère l’impact, déjà visible, dans l’immobilier du futur Brexit.

L
e symposium de Jackson car le marché du travail s’améliore et
Hole, du 25 au 27 août, aux les indications de hausses de salaires LES POSTES VACANTS AU PLUS HAUT OUTRE-ATLANTIQUE LA PROBABILITÉ D’UNE HAUSSE DE TAUX
Etats-Unis, suscitera l’intérêt se multiplient. Pour Dennis Lockhart, En millions DE LA FED EN DÉCEMBRE SE RENFORCE
5,6
6 En %
des investisseurs. La prési- son homologue de la Fed d’Atlanta,
dente de la Fed, Janet Yellen, s’expri- l’économie américaine serait assez 5,5
mera devant une assemblée
constituée de banquiers centraux,
solide pour supporter au moins un
durcissement monétaire d’ici à la fin 5
4,6
+ 46,2 %
d’économistes et d’hommes politi- de l’année, deux étant envisageables.
+ 35,7 %
4,5
ques. Le thème de la politique moné-
NIVEAUX AVANT CRISE
taire est d’autant plus d’actualité, Patienter… 4
outre-Atlantique, que la Fed a com- Les marchés, eux, ne croient guère à
mencé timidement à normaliser la l’option septembre. Selon les estima- 3,5
sienne. tions réalisées par l’agence de presse

Source : Bloomberg.
3
Après une première hausse de taux Bloomberg, se fondant sur les con-
directeurs en décembre 2015, la Fed a trats future des Fed funds, la probabilité 2,5
prétexté un ralentissement conjonc- d’un relèvement de 25 points de base
turel, puis le choc du Brexit, pour le 21 septembre n’est que de 20 %. La 2
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 Estimée le 29-7-2016 Estimée le 18-8-2016
jouer la montre. Les marchés sont croissance du troisième trimestre ne
donc dans l’expectative. La publica- sera pas connue et l’élection prési-
tion des minutes – le compte rendu – dentielle sera imminente. aussi postes vacants supérieurs à leur automobiles ou les cartes bancaires. été bien inspirée car les indices d’une
du comité de politique monétaire des En revanche, la probabilité d’une niveau d’avant la récession de 2008. La Banque centrale européenne récession outre-Manche se renfor-
26 et 27 juillet n’a guère éclairé les hausse de taux lors de la réunion de (BCE), elle, est avare de commentai- cent. Après les fuites de liquidités
débats, faisant uniquement apparaî- décembre a augmenté en l’espace de Une BCE discrète res. Les minutes du conseil des gou- dans certains fonds immobiliers, ce
tre que les banquiers centraux améri- trois semaines, de 35,7 % à 46,2 % ! A Une autre raison qui pourrait inciter verneurs du 21 juillet ne donnent sont les loyers qui commencent à
cains étaient toujours très partagés noter que l’estimation de cette proba- la Fed à poursuivre sa normalisation guère de précisions sur la trajectoire plier. Prudent, le fonds souverain nor-
sur l’état de l’économie américaine. bilité par le Chicago Mercantile est de nature financière. L’endette- de sa politique monétaire. Les discus- végien a provisionné ses participa-
Deux banquiers centraux influents Exchange (la Bourse de Chicago) est ment des ménages a progressé de sions ont très largement porté sur la tions dans l’immobilier britannique. A
ont toutefois tenu des discours fer- proche : 42,9 %. 35 milliards de dollars au premier tri- question du Brexit, pour conclure qu’il surveiller. Les pires crises sont celles
mes, cette semaine. Le président de la Il est vrai que les statistiques vont mestre 2016. La situation n’a rien à était trop tôt pour estimer son impact. qui naissent dans l’immobilier pour
Fed de New York, William Dudley, a dans le sens de la normalisation de la voir avec celle d’avant la crise finan- La Banque d’Angleterre a, elle, pris ensuite affecter le secteur bancaire.
estimé que la banque centrale pour- politique américaine : créations cière, mais certains postes sont à sur- les devants en adoptant début août de PHILIPPE WENGER
rait relever ses taux dès septembre d’emplois, hausses de salaires mais veiller, comme les crédits étudiants, nouvelles mesures de soutien. Elle a

Actions de groupe : les sociétés inquiètes Enfin un gouvernement


INCERTITUDE Les entreprises fran-
çaises sont inquiètes : le gouverne-
en vue pour l’Espagne
LES CONSOMMATEURS LÉSÉS
– son parcours parlementaire doit
s’achever fin septembre – traitera des
ment a élargi le champ d’action des s’adressent à discriminations (selon l’âge, le sexe et
actions de groupe. Cette procédure l’origine). Les syndicats pourraient AVANCÉE La crise politique espa- élus pour obtenir la majorité absolue
UNE ASSOCIATION AGRÉÉE
importée des Etats-Unis qui vise à ainsi lancer des actions de groupe. gnole n’est pas achevée mais un pas au Congrès (il faut 176 sièges).
DE DÉFENSE
regrouper des consommateurs s’esti- Mais le texte va plus loin. Les volets a été fait dans la direction du Mariano Rajoy, le Premier ministre
qui saisit
mant lésés pour lancer des procédures environnement et données person- dénouement. Le Parti populaire (PP) (PP) a donc fait un appel du pied au
judiciaires a été autorisée début 2004. LE TRIBUNAL nelles ont été introduits par amende- vient d’accepter la main tendue par Parti socialiste espagnol (PSOE).
Depuis le 1er juillet, le secteur de la santé ment à l’Assemblée nationale sans Ciudadanos, le parti centriste qui « Ciudadanos a fait un pas en avant, le
n’est plus exclu du dispositif. Les asso- étude d’impact, regrette l’Association avait fait six propositions en vue d’un Parti socialiste n’en a pas fait un seul.
ciations de patients – 485 au niveau COÛT NUL française des entreprises privées accord. Sans le PSOE, il n’est pas possible que
national – peuvent intenter une action (SAUF FRAIS D’AVOCAT (Afep). Le leader de Ciudadanos exigeait l’investiture ait lieu », a-t-il déclaré. Le
SI LA DEMANDE D’INDEMNISATION
de groupe dans le domaine des pro- notamment la levée de l’immunité PSOE prendra-t-il le risque de pour-
N’EST PAS LÉGITIME)
duits de santé et demander réparation Insécurité juridique parlementaire et la suspension suivre le blocage du pays ?
du préjudice corporel subi du fait de la La question de la flambée du coût immédiate des élus mis en cause sur Après deux élections et huit mois
défaillance d’un médicament, de cos- de 2014). La procédure française pour les entreprises n’est pas la seule le plan judiciaire et l’instauration de négociations infructueuses, la
métiques, de prothèses, etc. S’il est tou- impose en outre de faire appel à des crainte. L’insécurité juridique serait d’une limite de deux mandats pour le crise politique espagnole semble
jours impossible d’intenter des procès associations reconnues de consom- forte, en particulier pour le sujet envi- chef du gouvernement. Le PP s’y est donc progressivement toucher à sa
généraux contre le tabac comme aux mateurs qui elles seules peuvent saisir ronnemental si la nature des domma- déclaré favorable. fin, avec l’espoir d’un accord sur une
Etats-Unis, les associations de santé le tribunal. Le coût pour les consom- ges n’était précisée que par la juris- coalition de gouvernement.
disposent d’un outil supplémentaire mateurs est nul (sauf les frais d’avocat prudence et non par la loi. Plus Pas de majorité Les investisseurs vont donc pou-
pour défendre les patients. si le plaignant persiste à demander une généralement, les entreprises déplo- Pour autant, ce rapprochement ne voir centrer leur attention sur… l’Ita-
Les entreprises françaises craignent indemnisation non justifiée et après rent de ne connaître que tardivement réglera pas totalement la question lie, et le référendum en novembre
les futures évolutions d’un dispositif décision du juge). le nombre exact de personnes à du blocage politique. Avec les sur le projet de réforme de la Consti-
qui, jusqu’à présent, visait uniquement Après la loi Touraine, qui a donc indemniser, une incertitude incom- 32 députés du parti centriste, le Parti tution. Son rejet mettrait à mal la
à indemniser pour un préjudice et non élargi à la santé les secteurs concernés, patible avec le développement d’une populaire n’aurait toujours pas la légitimité du président du Conseil,
à sanctionner les sociétés (loi Hamon le projet de loi « Justice du XXIe siècle » société. P. W. majorité. Il manquerait encore sept Matteo Renzi. P. W.
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

investir 10 5
ale
p éci
S ÉS Investir 10 dès le vendredi Pour profiter de cette offre exclusive,
contactez vite le service client :
re N
Off BON pour améliorer vos gains ! PAR MAIL PAR TÉLÉPHONE
A serviceclients@investir.fr 01 55 56 70 67

Les sélections consolident


dans un marché sans élan
P
eu d’éléments sont venus concurrents Praxair et Linde en tuellement de la signature d’un donner une impulsion forte aux par ailleurs souffert de la remontée
revigorer nos quatre sélec- vue d’une éventuelle fusion. Dans triple accord avec l’application chi- valeurs pétrolières. Toutefois, dans de l’euro face au billet vert d’un
tions cette semaine. Seul Air le secteur automobile, Renault a noise de paiement mobile Alipay, des marchés en baisse, Total, au jeudi à l’autre.
Liquide s’est distingué parmi les reculé (– 4,1 %), de même que Fiat mais sa performance hebdoma- sein du Rendement, et ExxonMobil,
Grands Valeurs, parvenant à se Chrysler, dans l’Investir 10 Interna- daire est finalement décevante. dans l’International, ont affiché des NOS ARBITRAGES
m a i n te n i r d a n s l e ve r t a p r è s tional, qui, de son côté, a fléchi de Par ailleurs, la remontée des hausses de respectivement 0,3 et Nous laissons inchangée la composi-
l’annonce de discussions entre ses 2,3 %. Ingenico a bénéficié ponc- cours du Brent n’a pas suffi à 0,9 %. Les valeurs américaines ont tion des quatre Investir 10. D. T.

VARIATIONS SUR LA SEMAINE VARIATIONS SUR LA SEMAINE VARIATIONS SUR LA SEMAINE VARIATIONS SUR LA SEMAINE
NOTRE SÉLECTION – 1,6 % NOTRE SÉLECTION – 0,5 % NOTRE SÉLECTION – 2,1 % NOTRE SÉLECTION – 1,6 %
CAC 40 – 1,5 % CAC SMALL – 0,1 % CAC 40 – 1,5 % MSCI WORLD + 0,1 %
VARIATIONS EN 2016 VARIATIONS EN 2016 VARIATIONS EN 2016 VARIATIONS EN 2016
NOTRE SÉLECTION – 3,1 % NOTRE SÉLECTION + 10,1 % NOTRE SÉLECTION – 0,8 % NOTRE SÉLECTION STABLE
CAC 40 – 4,3 % CAC SMALL – 2,2 % CAC 40 – 4,3 % MSCI WORLD + 4,5 %
VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 VARIATIONS DEPUIS FIN 2003 VARIATIONS DEPUIS FIN 2003
Cac 40 Cac 40 div. La sélection Cac Small Cac Small div. La sélection Cac 40 Cac 40 div. La sélection MSCI World MSCI div. La sélection
24,7 % 96,8 % 256,1 % 138,7 % 214,4 % 303,8 % 24,7 % 96,8 % 304,5 % 67,6 % 132,7 % 192,5 %
+ + + +
+ + + +
+ + + +
+ + + +
+ + + +

– – – –
.04 2006 2008 2010 2012 2014 2016 .04 2006 2008 2010 2012 2014 2016 .04 2006 2008 2010 2012 2014 2016 .04 2006 2008 2010 2012 2014 2016

GRANDES VALEURS VALEURS MOYENNES RENDEMENT INTERNATIONAL


VALEUR COURS VARIATION VALEUR COURS VARIATION VALEUR COURS VARIATION VALEUR COURS VARIATION
(18-8-16) (SUR LA SEMAINE) (18-8-16) (SUR LA SEMAINE) (18-8-16) (SUR LA SEMAINE) (18-8-16) (SUR LA SEMAINE)
MNÉMO OBJECTIF PER 2016 (E) MNÉMO OBJECTIF PER 2016 (E) MNÉMO OBJECTIF PER 2016 (E) ISIN OBJECTIF PER 2016 (E)
PRIX DE REVIENT* POTENTIEL RDT 2016 (E) PRIX DE REVIENT* POTENTIEL RDT 2016 (E) PRIX DE REVIENT* POTENTIEL RDT 2016 (E) PRIX DE REVIENT* POTENTIEL RDT 2016 (E)
AIR LIQUIDE 98,80 € + 1,7 % ABC ARBITRAGE 5,99 € – 1,2 % ACCOR 34,74 € –3% AMADEUS 42,05 € – 1,3 %
AI 120 € 18,4 ABCA 8€ 12,6 AC 45 € 22,4 ES0109067019 49 € 24
33,81 € (6-3-06) 21 % 2,7 % 4,64 € (14-9-15) 34 % 7% 31,56 € (3-11-14) 30 % 2,9 % 40,60 € (18-5-15) 17 % 2,1 %
ATOS SE 88,21 € – 2,1 % ALTAREA 177,60 € + 0,3 % AXA 18 € – 3,4 % BERKSHIRE HATHAWAY 148,81 $ – 0,9 %
ATO 105 € 12,9 ALTA 226 € 11,4 CS 28 € 7,3 US846707026 170 $ 20,8
63,46 € (19-1-15) 19 % 1,2 % 155 € (31-8-15) 27 % 6,5 % 23,84 € (21-12-15) 56 % 6,4 % 124,94 € (7-12-15) 14 % 0%
DANONE 68,53 € – 1,9 % ALTEN 61,98 € + 0,4 % M6-MÉTROPOLE TV 16,21 € – 1,1 % DEUTSCHE WOHNEN 34,22 € – 1,6 %
BN 80 € 24 ATE 72 € 17,1 MMT 20 € 15,4 DE000A0HN5C6 40 € 26,8
59,19 € (8-6-15) 17 % 2,5 % 48,02 € (19-10-15) 16 % 1,6 % 16,57 € (8-6-15) 23 % 5,2 % 30,80 € (4-7-16) 17 % 1,6 %
EIFFAGE 69,56 € – 2,2 % AUSY 54,50 € – 0,1 % NEXITY 47,35 € – 1,3 % EXXON MOBIL 88,91 $ + 0,9 %
FGR 85 € 19 OSI OPA 10,7 NXI 60 € 19 US30231G1022 110 $ 39,2
64,77 € (20-6-16) 22 % 2,2 % 44,95 € (30-11-15) annoncée 35,53 € (5-10-15) 27 % 4,6 % 75,33 € (26-5-15) 24 % 3%
ESSILOR INTERNATIONAL 113,10 € –2% BIOMÉRIEUX 126,50 € – 0,7 % ORANGE 13,68 € – 3,2 % FIAT CHRYSLER 6,02 € – 2,3 %
EI 140 € 30,2 BIM 153 € 29,4 ORA 18 € 13,7 NL0010877643 10 € 4,5
114,30 € (1-8-16) 24 % 1% 106,25 € (3-8-15) 21 % 1% 13,99 € (11-4-16) 32 % 4,4 % 7,12 € (2-5-16) 66 % 0%
INGENICO GROUP 95,02 € – 2,8 % ELIOR 20,69 € – 0,5 % RUBIS 71,84 € – 2,3 % HENKEL 116,45 € – 1,9 %
ING 120 € 21,1 ELIOR 25 € 26,4 RUI 86 € 17 DE0006048432 137 € 23,3
59,92 € (27-1-14) 26 % 1,5 % 19,61 € (1-8-16) 21 % 1,7 % 40,91 € (29-9-14) 20 % 3,9 % 40,03 € (26-4-11) 18 % 1,4 %
MICHELIN 95,18 € – 1,4 % IPSEN 58,80 € – 1,6 % SCHNEIDER ELECTRIC 60,87 € – 1,2 % HOME DEPOT 134,80 $ – 3,2 %
ML 120 € 11,6 IPN 70 € 20,6 SU 72 € 16,1 US4370761029 158 $ 23,4
87,06 € (3-8-15) 26 % 3,3 % 47,88 € (15-2-16) 19 % 1,5 % 53,99 € (13-6-16) 18 % 3,4 % 55,71 € (9-6-14) 17 % 2,1 %
ORPEA 77,99 € – 1,9 % NEXANS 48,13 € + 1,5 % SUEZ 13,69 € –3% INDITEX 31,42 € – 1,8 %
ORP 94 € 25,5 NEX 55 € 20,5 SEV 18 € 17,8 ES0148396007 40 € 30,8
24,10 € (9-7-12) 21 % 1,3 % 32,54 € (25-1-16) 14 % 0% 9,54 € (26-8-13) 32 % 4,7 % 19,44 € (5-8-13) 27 % 2,1 %
RENAULT 73,69 € – 4,1 % PIERRE & VACANCES 40,50 € – 1,2 % TOTAL 43,65 € + 0,3 % MEDTRONIC 87,08 $ – 1,5 %
RNO 110 € 6,1 VAC 50 € 33,1 FP 53 € 15,6 IE00BTN1Y115 102 $ 30,2
83,11 € (21-3-16) 49 % 3,8 % 40,52 € (5-7-16) 23 % 0% 43,62 € (18-5-15) 21 % 5,6 % 62,15 € (2-2-15) 17 % 1,4 %
VEOLIA ENVIRONNEMENT 19,42 € – 2,6 % TELEPERFORMANCE 82,75 € – 1,6 % VINCI 67,72 € – 2,8 % SWISSCOM 471,90 FS – 2,8 %
VIE 25 € 18,3 RCF 100 € 20,6 DG 80 € 17,9 CH0008742519 580 FS 15,8
10,83 € (24-2-14) 29 % 4,1 % 39,59 € (24-3-14) 21 % 1,5 % 57,61 € (3-8-15) 18 % 2,8 % 435,86 € (16-5-16) 23 % 4,7 %

* PRIX DE REVIENT SUIVI DE LA DATE D’ENTRÉE DANS LA SÉLECTION


Il est possible d’acheter la sélection Investir 10 Grandes Valeurs en Bourse sous les codes mnémo : I10GS ;
Isin : FR0011630474. Les frais de gestion annuels sont de 1,5 %, et Investir en perçoit la moitié. PLUS FORTE HAUSSE DE LA SEMAINE PLUS FORTE BAISSE DE LA SEMAINE
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

6
RETROUVEZ
CHAQUE JOUR
EN DIRECT
NOS COMMENTAIRES
ET ANALYSES
SUR INVESTIR.FR

MOI, GÉRANT… ESSILOR INTERNATIONAL


DES RELAIS POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE
DES PROFITS À MOYEN TERME
CONSEIL DE LA SEMAINE PAR OUTAUD

A
près le rachat, en février, de
Vison Direct, un des lea-
ESSILOR INTER. 113,10 ANNE BARL
En euros
ders européens de la vente La dynamique de la croissance de celle-ci, sur la base d’un rythme
OLIVIER DAVID de lentilles de contact par Internet,
130
externe (une quinzaine d’acquisi- supérieur à 5 %, dans la deuxième par-
GÉRANT DU FONDS VEGA
P H A R M AC I E - S A N T É

Essilor poursuit ses emplettes dans 110 tions a été réalisée depuis le début tie de l’année », a d’ailleurs indiqué la
PATRIMOINE la vente en ligne. Il vient d’annon- de l’année) devrait contribuer à sou- direction, qui a confirmé l’objectif
90
cer l’acquisition de la société britan- tenir ces ambitions. De fait, les ana- de franchir un cap en affichant une
Un profil nique MyOptique Group. C’est « l’un 70 lystes financiers attendent une progression interne de 6 % à partir
des principaux acteurs en Europe de la accélération de la progression de 2018, contre une moyenne histo-
défensif et vente en ligne d’équipements opti- 50 moyenne du bénéfice par action du rique de 4 %.
de la visibilité ques ». Il dispose d’un réseau multi- 30 groupe sur 2016-2018 (à plus de
L’EXPERTISE

marque de lunettes solaires et cor- 2011 2012 2013 2014 2015 2016 10 %), contre une moyenne de 8,5 % NOTRE CONSEIL
q

E
ssilor International est rectrices et de lentilles de contact antérieurement. Le petit incident de ACHETER Le cours actuel de 113 €
une valeur de fonds de pour un chiffre d’affaires de 57 mil- des ventes consolidées) à plus de parcours du deuxième trimestre lié offre un bon point d’entrée pour le
portefeuille sur laquelle lions de livres (66 millions d’euros). 400 millions en 2018. Les deux à des problèmes ponctuels (redres- moyen terme. Le PER de 27 fois
nous avons investi depuis long- Essilor se renforce donc dans autres relais de croissance, le sement plus long que prévu de la pour 2017 est élevé mais justifié par
temps et qui fait partie des cette activité, qui constitue l’un des solaire et les pays émergents, division Solaire chinoise Bolon, les perspectives de développement.
quinze premières lignes du piliers de sa stratégie d’élargis- devraient également tourner à conditions climatiques défavora- La valeur combine un aspect
fonds Vega Patrimoine, en sement de son champ d’action. plein sur cette période, sachant bles aux Etats-Unis) est à mettre à défensif lié à son secteur et une
raison de ses deux caractéris- L’ambition de la direction est de qu’Essilor vise, à cet horizon, profit. Il a fait reculer le titre de 7 % forte croissance. Viser 140 € (EI).
tiques : croissance et profil faire doubler les revenus générés 2,8 milliards de facturations dans en un mois. « Le ralentissement de la PROCHAIN RENDEZ-VOUS
défensif. La société a rarement par la Toile pour les porter de les zones à fort développement, croissance organique sur ce trimestre LE 21 OCTOBRE, RÉSULTATS DU
déçu et affiche sur le long 220 millions d’euros en 2015 (3 % contre 1,5 milliard aujourd’hui. (+ 3,2 %) sera suivi par une accélération TROISIÈME TRIMESTRE
terme une grande régularité
dans la progression de ses CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT G R A N D E S VA L E U R S GRILLE DU CONSEIL G R A N D E S VA L E U R S CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT GR
résultats. Malgré la petite COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT ESTIMÉ
déconvenue des comptes COURS AU 18-8-16 : 113,10 € ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : 10 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES : 34 % DIVIDENDE 2016 ESTIMÉ : 1,18 €
semestriels, où la direction a VARIATION 52 S. : - 0,83 % / 2016 : - 1,69 % ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 7 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION : 25,50 € RDT 2015 : 1 % ; RDT 2016 : 1 %
revu à la baisse sa prévision l VOLATILITÉ l BNPA l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
BÊTA 52 SEMAINES : 0,7 FOIS ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : 10 % A 58 % PER 2016 : 30,2 FOIS
C 42 %
de croissance interne pour EXTRÊMES 52 SEMAINES : 125,15 € / 95,01 € ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 5 % V 0% PER 2017 : 27,6 FOIS
2016, la ramenant de 5 à 4,5 %,
nous restons confiants quant à
l’atteinte de l’objectif LES CHANGEMENTS DE CONSEILS LES POSITIONS
à moyen terme d‘une progres- DES ANALYSTES VENDEUSES
sion interne de 6 % en 2018.
Le groupe a opéré un virage ARCELORMITTALæ qu’il était auparavant à la vente, bon marché par rapport au reste
Nous analysons ici l’évolution des
positions courtes (short), c’est-à-
stratégique important depuis DES AVIS D’ANALYSTES considérant que « la consolidation de la cote à l’heure actuelle, alors
dire vendeuses. Prises par des
deux ans en se développant sur PLUS FAVORABLES dans le secteur européen de l’acier est qu’elles ont tendance à surper-
les nouveaux segments des fonds spécialisés, elles sont
L’action ArcelorMittal a été soute- une thématique positive émergente à former lors des fins de cycle de
solaires, des readers (lunettes gagnantes si l’action baisse et per-
nue par deux cabinets d’analyse, long terme ». Selon lui, la fusion marché haussier.
d’appoint) et de la vente en dantes en cas de hausse. Les par-
cette semaine. RBC a publié une entre l’allemand ThyssenKrupp et
ticuliers peuvent aussi miser sur
ligne, qui affichent des taux de note relativement optimiste sur le l’indien Tata Steel, actuellement PEUGEOT, RENAULT,
une baisse, via le SRD ou les CFD.
croissance plus élevés que son titre, jeudi, qualifiant d’« im- en négociation, pourrait être MICHELIN, VALEO,
métier historique des verres pressionnante » la réduction des bénéfique pour ArcelorMittal. FAURECIAæ
correcteurs.
Le cœur de la stratégie d’Essilor
est avant tout l’accélération de
coûts effectuée par le groupe au
deuxième trimestre.
Ses analystes estiment qu’il va
CAPGEMINIæ
DANS LES PETITS PAPIERS
GOLDMAN SACHS VOIT
PLUS LOIN POUR LES AUTOS
L’intermédiaire a revu ses objectifs
î AIR FRANCE-KLM Ce ne sont
plus huit fonds, mais neuf, qui
tablent désormais sur la baisse
la croissance, les marges, d’un bénéficier d’une amélioration de DE CREDIT SUISSE de cours à la hausse sur les valeurs de l’action de la compagnie
niveau élevé, étant attendues sa trésorerie après cet effort. « La Capgemini figurait parmi les plus du secteur automobile français. Il aérienne. Avec l’arrivée de Susa
stables. Le récent repli du titre clé des résultats du deuxième trimes- fortes hausses de la place française, vise dorénavant 79 € sur Renault et Fund Management à hauteur de
est plutôt une occasion de se tre se trouve dans la progression de jeudi, porté par des commentaires 17,50 € sur Peugeot, contre 71 et 0,5 % du capital, les positions
renforcer. Les multiples élevés la gestion des coûts dans l’ensemble favorables de Credit Suisse. Dans 13,50 € auparavant. Les cours cibles vendeuses portent sur pas moins
sont justifiés par la visibilité. des divisions, qui a plus que com- leur note, les analystes conseillent, de Michelin, Valeo et Faurecia ont de 8,89 % du capital.
La valeur est, en outre, revenue
sur des niveaux de valorisation
proches de ceux de Luxottica,
pensé la faiblesse des prix », obser-
vent-ils, tout en considérant les
perspectives du secteur plutôt
pour tirer parti de l’environnement
de marché actuel, de privilégier les
valeurs de croissance, de rende-
été fixés à 98, 47 et 34,50 €. Toutefois
Goldman Sachs n’est pas à l’achat de
toutes ces valeurs. La banque a en
î CGG Un sixième fonds, Cita-
del Europe, a pris une position
short sur 0,6 % du capital de la
GrandVision ou Fielmann, alors attrayantes. ment et à fort « bêta », c’est-à-dire fait maintenu sa recommandation société parapétrolière. Ensemble,
qu’elle se payait beaucoup plus La stabilisation de la demande chi- plus susceptibles que les autres de neutre sur Renault, Michelin, Valeo ils jouent sur 11,32 % des actions.
cher antérieurement.

« LE GROUPE A OPÉRÉ
noise et l’amélioration des tarifs
commerciaux entre l’Europe et les
Etats-Unis devraient constituer
sur-réagir à un événement donné.
Capgemini est cité, aux côtés de
Schneider Electric, parmi les trois
et Faurecia. Seule la marque au lion
bénéficie d’un conseil d’achat de la
part des analystes. Ses résultats
î VALLOUREC Six fonds au lieu
de cinq parient maintenant
sur un recul du cours, pour un
des facteurs de soutien. RBC a tou- valeurs bêta bénéficiant d’une semestriels meilleurs que prévu les total de 8,05 % du capital en
UN VIRAGE STRATÉGIQUE tefois maintenu son conseil neu- dynamique favorable en termes de ont incités à relever leurs prévisions incluant le nouveau venu, TT
IMPORTANT DEPUIS tre. JPMorgan a adopté la même résultats. Par ailleurs, les valeurs de rentabilité pour les trois pro- International.
DEUX ANS » recommandation, vendredi, alors de croissance, expliquent-ils, sont chains exercices.
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

actions 7

AIR LIQUIDE
BIENTÔT CONFRONTÉ À UN NOUVEAU CONCURRENT ?
PRODUITS DE BASE

A
près des résultats semes- grands concurrents, l’allemand ché, le nouveau tandem devra concurrent devrait logiquement acteur américain de plus petite
triels mal accueillis en Linde et l’américain Praxair. immanquablement réaliser des entraîner une moindre pression dimension. R. L. B.
début de mois, l’action Air Cette opération aurait pour cessions d’actifs pour obtenir le sur les prix dans le secteur à un
Liquide reprend peu à peu du poil conséquence de créer un nouveau feu vert des autorités antitrust. Si moment où, avec le ralentisse- NOTRE CONSEIL
q
de la bête, frôlant cette semaine la leader mondial, ramenant Air la situation paraît jouable aux ment des grands projets indus- ACHETER L’une des valeurs les
barre des 100 € pour la première Liquide au second rang, mais elle Etats-Unis, où les deux groupes triels dans les pays émergents, la plus solides de la cote. En dépit de
fois depuis début mai. A l’origine pourrait aussi avoir des implica- sont complémentaires – Linde est croissance a tendance à être l’augmentation de capital destinée
de cette remontée des cours, le tions positives. Dans un marché présent surtout dans la santé, moins soutenue que ces dernières à financer le rachat d’Airgas, le
sentiment d’une sanction bour- des gaz industriels et médicaux Praxair dans l’industrie –, des ven- années. bénéfice par action doit progresser
sière sans doute excessive et, cette oligopolistique avec quatre tes, dont Air Liquide pourrait pro- Ce projet de mariage peut aussi cette année. Objectif : 120 € (AI).
semaine, l’annonce de discussions a c te u r s ( A i r L i q u i d e , L i n d e , fiter, seraient très probablement être interprété comme une PROCHAIN RENDEZ-VOUS
préliminaires en vue d’un rap- Praxair et Air Products, un autre nécessaires en Europe et en Asie. riposte à l’acquisition bouclée en EN SEPTEMBRE-OCTOBRE,
prochement entre deux de ses américain) détenant 75 % du mar- Par ailleurs, la suppression d’un mai par Air Liquide, Airgas, un AUGMENTATION DE CAPITAL
CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT G R A N D E S VA L E U R S GRILLE DU CONSEIL G R A N D E S VA L E U R S CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT G R A N D E S VA L E U R S GRILLE
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT ESTIMÉ
COURS AU 18-8-16 : 98,80 € ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : 2 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES : 57 % DIVIDENDE 2016 ESTIMÉ : 2,70 €
VARIATION 52 S. : - 14,12 % / 2016 : - 4,68 % ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 14 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION : 36,15 € RDT 2015 : 2,6 % ; RDT 2016 : 2,7 %
l VOLATILITÉ l BNPA l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
BÊTA 52 SEMAINES : 0,9 FOIS ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : 3 % A 29 % PER 2016 : 18,4 FOIS
C 52 %
EXTRÊMES 52 SEMAINES : 123,65 € / 88,25 € ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 5 % V 19 % PER 2017 : 16,5 FOIS

BOUYGUES
T É L É C O M M U N I C AT I O N S

LES COÛTS SALARIAUX EN LIGNE DE MIRE


B
o u yg ue s Te l e co m a l e s hausse de salaire de 2 %. Les cadres Même sans cette opération favo- sur le titre de la maison mère de
BOUYGUES 27,72
moyens de rester seul dans se verraient proposer 1,5 % de rable pour les coûts, le bureau d’ana- l’opérateur. D. T.
En euros
la stratégie chère à Martin hausse contre 2 jours de RTT. La lyse de Berenberg s’est montré un
40 NOTRE CONSEIL
Bouygues, mais cela pourrait impli- durée du temps de travail hebdoma- peu plus positif sur le titre, l’opéra- q
quer encore quelques changements daire pourrait, en outre, être réduite 35 teur télécoms considérant que « au ACHETER Le titre a reculé de pres-
pour les salariés de l’opérateur. A la pour certaines catégories de sala- niveau actuel, le marché estime que la que 25 % depuis le début de l’année,
rentrée, le groupe pourrait ainsi riés. Enfin, les RTT pourraient être 30 marge de Bouygues Telecom va baisser traduisant la fin d’une consolidation
proposer à ses salariés, sur la base supprimées pour les nouveaux arri- 25
à 12,8 % en 2016, alors que nous atten- du marché des télécoms français. Les
du volontariat, un échange RTT vants. La CFDT s’est dite opposée à dons 22,4 % ». Le broker prévoit ainsi mauvaises nouvelles semblent être
contre hausse de salaire, selon Le ces modifications, selon Le Figaro. 20 que l’opérateur atteindra son objec- dans les cours. Objectif : 35 € (EN).
Figaro et Le Parisien. Il s’agirait C’est une petite réorganisation par 15
tif d’une marge de 25 % en 2017. Il n’a PROCHAIN RENDEZ-VOUS
d’échanger 23 jours de RTT, ou 11 rapport aux restructurations en toutefois relevé sa recommandation LE 31 AOÛT, PUBLICATION DES RÉSULTATS
2011 2012 2013 2014 2015 2016
pour certains salariés, contre une cours chez SFR, mais tout de même... que de « vendre » à « conserver » SEMESTRIELS
CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT G R A N D E S VA L E U R S GRILLE DU CONSEIL G R A N D E S VA L E U R S CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT G R A N D E S VA L E U R S GRILLE
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT ESTIMÉ
COURS AU 18-8-16 : 27,72 € ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : - 1 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES : 28 % DIVIDENDE 2016 ESTIMÉ : 1,60 €
VARIATION 52 S. : - 19,12 % / 2016 : - 24,16 % ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 1 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION : 26,92 € RDT 2015 : 5,8 % ; RDT 2016 : 5,8 %
l VOLATILITÉ l BNPA l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
BÊTA 52 SEMAINES : 0,7 FOIS ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : - 10 % A 17 % PER 2016 : 15,9 FOIS
C 66 %
EXTRÊMES 52 SEMAINES : 38,60 € / 24,75 € ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 23 % V 17 % PER 2017 : 14,7 FOIS

HERMÈS INTERNATIONAL
L U X E - B I E N S D E C O N S O.

TOUJOURS PLUS HAUT EN BOURSE !


H
ermès a choisi comme mès ont brillé aux Jeux de Rio, deuxième trimestre, soit l’objectif « la maroquinerie confirme son rôle qui n’a pas manqué non plus de
thème de l’année « La comme le double médaillé Astier dit de moyen terme de l’entreprise. de pilier du groupe », pourrait rassurer les marchés. C. L. C.
nature au galop », sans Nicolas, la forme olympique du Par marché, l’accélération est encore dire son patron. Les ventes
imaginer, on le suppose, que son groupe en Bourse tient plus au venue des Etats-Unis, de l’Asie hors de cette division (la moitié de l’acti- NOTRE CONSEIL
q
action mènerait également ce train chiffre d’affaires semestriel publié Japon et de la France, où la crois- vité totale) ont augmenté de 16,3 % CONSERVER Le groupe a
en Bourse. Depuis un mois, la le 21 juillet et à un rythme de crois- sance est passée de 7,3 % à 8,9 % sur le semestre. une fois de plus confirmé
valeur va de record en record, sance toujours très robuste, en par- entre le premier et le deuxième tri- Fort de ce mix produit favorable sa résistance dans un
butant toutefois lundi sur l’obstacle ticulier au deuxième trimestre. mestre. Dans un contexte de baisse et de gains sur les couvertures de environnement moins porteur
des 400 € (à 399 € en séance). Avec Hermès a réalisé un chiffre de la fréquentation touristique en change, le groupe devrait annon- mais il reste chèrement valorisé,
un gain de 26,8 % déjà cette année, d’affaires de 2,4 milliards d’euros, France, Axel Dumas, le gérant cer, mi-septembre, une marge opé- à 37,6 fois les profits 2016 (RMS).
la division du titre réclamée en en progrès de 6 % sur six mois. A d’Hermès, avait souligné la fidélité rationnelle « supérieure d’un point à PROCHAIN RENDEZ-VOUS
assemblée se justifie encore plus. devises constantes, il a augmenté de la clientèle française lors de celle du premier semestre 2015 », se LE 14 SEPTEMBRE, RÉSULTATS
Si des cavaliers équipés par Her- de 7 % et même de 8 % au seul l’assemblée du 31 mai. Par métier, situant donc autour de 32,5 %, ce DU PREMIER SEMESTRE
CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT G R A N D E S VA L E U R S GRILLE DU CONSEIL G R A N D E S VA L E U R S CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT G R A N D E S VA L E U R S GRILLE
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT ESTIMÉ
COURS AU 18-8-16 : 395,35 € ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : 12 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES : - 42 % DIVIDENDE 2016 ESTIMÉ : 3,95 €
VARIATION 52 S. : 20,17 % / 2016 : 26,82 % ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 6 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION : 35,44 € RDT 2015 : 0,8 % ; RDT 2016 : 1 %
l VOLATILITÉ l BNPA l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
BÊTA 52 SEMAINES : 0,7 FOIS ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : 11 % A 39 % PER 2016 : 37,6 FOIS
C 50 %
EXTRÊMES 52 SEMAINES : 399 € / 281,20 € ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 14 % V 11 % PER 2017 : 34,8 FOIS
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

8 actions

BUREAU VERITAS
S E R V. A U X E N T R E P R I S E S

AUX PRISES AVEC LES SOUBRESAUTS DU MARCHÉ PÉTROLIER


S
i le rebond du prix du baril, visions (de 1 à 3 %) cette année. aussi un repli, de 4,2 %, à 2,22 mil- raux », a déclaré le directeur géné- de Bureau Veritas reste limitée ». La
depuis le début du mois Son résultat net a reculé de 8,9 % liards d’euros. La baisse est un peu ral du groupe, Didier Michaud- société a toutefois confirmé son
d’août, est un signal encoura- sur les six premiers mois de l’année, plus limitée à changes et périmètre Daniel. objectif d’une marge opérationnelle
geant pour les sociétés pétrolières, à 159,6 millions d’euros. La marge constants (0,6 %). Bureau Veritas a C’est sur le continent américain ajustée de 16,5 à 17 %, et d’une « forte
ces dernières restent globalement opérationnelle courante a égale- pourtant réalisé six acquisitions au que le manque à gagner est le plus génération de trésorerie ». V. B.
affaiblies. Les résultats semestriels ment fléchi, avec une baisse de premier semestre, qui ont apporté marqué, avec un recul de 8,7 % des
de Bureau Veritas, qui réalise plus 0,2 point, à 15,8 %, principalement environ 105 millions d’euros de revenus. Le groupe y réalise 24 % de NOTRE CONSEIL
q
de 20 % de son chiffre d’affaires du fait de l’« impact de changes défa- revenus supplémentaires, soit 2,3 % son chiffre d’affaires. La zone RESTER À L’ÉCART L’environne-
auprès de compagnies pétrolières, vorable ». La société ajoute que « les du dernier chiffre d’affaires annuel. Europe, Moyen-Orient et Afrique a ment économique rend la situation
en témoignent. marges sont stables à changes cons- « La performance du premier semestre été la plus dynamique, avec une du groupe difficile et atténue
Le groupe d’inspection et de tants » grâce aux efforts menés sur confirme le lent démarrage de l’année, croissance organique de 2,8 %. fortement la visibilité (BVI).
contrôle des normes a notamment la rentabilité qui « compensent entiè- principalement dû au ralentissement Manque de chance, la société pré- PROCHAIN RENDEZ-VOUS
averti que sa croissance se situerait rement la baisse liée au pétrole ». des activités Pétrole & Gaz et à la fai- cise que la performance a été solide LE 4 NOVEMBRE, CHIFFRE D’AFFAIRES
dans le bas de sa fourchette de pré- Le chiffre d’affaires affiche lui blesse des marchés amont des miné- dans les « sous-régions où la présence DU TROISIÈME TRIMESTRE
CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT G R A N D E S VA L E U R S GRILLE DU CONSEIL G R A N D E S VA L E U R S CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT G R A N D E S VA L E U R S GRILLE
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT ESTIMÉ
COURS AU 18-8-16 : 19,68 € ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : 6 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES : 170 % DIVIDENDE 2016 ESTIMÉ : 0,51 €
VARIATION 52 S. : - 6,49 % / 2016 : 7,01 % ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 6 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION : 2,48 € RDT 2015 : 2,6 % ; RDT 2016 : 2,6 %
l VOLATILITÉ l BNPA l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
BÊTA 52 SEMAINES : 0,7 FOIS ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : - 5 % A 31 % PER 2016 : 31,6 FOIS
C 52 %
EXTRÊMES 52 SEMAINES : 21,05 € / 15,87 € ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 8 % V 17 % PER 2017 : 29,5 FOIS

TWITTER
LA DIMENSION MÉDIA DU RÉSEAU SOCIAL SOUS-ESTIMÉE
MÉDIAS-PUBLICITÉ

N
otre pari boursier risqué recettes sont encore bien orientées espérés. Autre exemple, le basket, NOTRE CONSEIL
sur l’oiseau bleu du Web (+ 19,8 %, à 602 millions de dollars TWITTER 19 où un partenariat est en place avec q
En dollars ACHETER À TITRE SPÉCULATIF
repose sur le fait que le au deuxième trimestre). En tant que la NBA depuis 2009. Les comptes
réseau social devient de plus en média, Twitter va diffuser des @NFL et @NBA alignent respecti- L’action a rebondi de 44 % depuis
plus un média, consultable sans matchs de football américain lors vement 19,8 et 22,8 millions de fol- l’annonce le 13 juin du rachat de
même créer un compte. Ainsi de la saison qui débute le 8 sep- lowers. LinkedIn par Microsoft, sur la base
faut-il relativiser la quasi-stagna- tembre. Les droits de retransmis- De plus, les frais de R&D absor- de 23,7 fois l’Ebitda 2016 estimé.
tion du nombre d’inscrits actifs au sion en streaming des images pro- bent moins de recettes (27,9 % sur le Sans aller jusque-là, un potentiel
moins une fois par mois (+ 3 %, à duites par les chaînes CBS et NBC semestre, contre 41,4 % il y a un an), subsiste pour Twitter, qui se paie
313 millions au premier semestre). ont été payés 10 millions de dollars de même que les rémunérations en 16,4 fois. Objectif relevé de 20
Cela n’empêche pas l’audience de auprès de la NFL. La National Foot- actions (15,6 %, contre 31,9 %). Un à 25 $ (TWTR à New York).
progresser. D’ailleurs, les annon- ball League encaissera une part des bénéfice pourrait donc apparaître PROCHAIN RENDEZ-VOUS
2014 2015 2016
ceurs ne s’y trompent pas et les 50 millions de revenus publicitaires plus vite que prévu. J.-L. C. FIN OCTOBRE, RÉSULTATS TRIMESTRIELS

CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT V A L E U R S I N T E R N AT I O N A L E S GRILLE DU CONSEIL V A L E U R S I N T E R N AT I O N A L E S CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT VA L E U R S
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT ESTIMÉ
COURS AU 18-8-16 : 19 $ ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : NS DETTE NETTE / FONDS PROPRES : - 47 % DIVIDENDE 2016 ESTIMÉ : 0
VARIATION 52 S. : - 33,22 % / 2016 : - 14,52 % ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 20 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION : 6,46 $ RDT 2015 : NUL ; RDT 2016 : NUL
l LIQUIDITÉ l BNPA l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
VOLUME QUOT. MOYEN ECHANGÉ : 16.369.514 ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : NS A 18 % PER 2016 : NS
C 67 %
EXTRÊMES 52 SEMAINES : 31,34 $ / 14,01 $ ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : NS V 15 % PER 2017 : NS

NESTLÉ
DES OBJECTIFS MAINTENUS MALGRÉ UN RETARD À MI-ANNÉE
A L I M E N TAT I O N

NOTRE CONSEIL

L
es chiffres semestriels de ral), va succéder à Peter Brabeck à retard pris au premier semestre. Le marge opérationnelle est passée de
Nestlé ont de nouveau déçu la présidence du groupe. Il sera groupe table sur une croissance de 15 % à 15,3 %, grâce à la montée en q
ACHETER La croissance interne
les attentes, contrastant remplacé par un homme apprécié son chiffre d’affaires, à devises et gamme des produits, aux prix bas est décevante pour une société
avec la bonne surprise du premier des marchés, Ulf Mark Schneider, périmètre constants, en ligne avec des matières premières et aux toujours bien valorisée (à 24,8 fois
trimestre. L’action était néan- ex-patron du groupe de santé alle- 2015, soit une augmentation réductions de coûts. La baisse de les profits estimés pour 2016, un peu
moins entourée, jeudi à Zurich mand Fresenius. d’environ 4,2 %. Or, au premier 9,3 % du bénéfice net, à 4,1 milliards plus que les 24 fois de Danone),
(+ 1,5 %), et proche de son record Dans la publication de jeudi, la semestre, la progression s’est limi- de francs suisses (3,7 milliards mais la confirmation des objectifs
battu dans la séance de lundi, à Bourse a néanmoins apprécié le tée à 3,5 %, inférieure aux 3,9 % du d’euros), tient à une charge fiscale et le prochain patron sont appréciés.
80,15 FS. La valeur bénéficie maintien des objectifs annuels. Ils premier trimestre. A données non récurrente. Nestlé vise tou- Viser 90 CHF (NESN à Zurich).
depuis fin juin de l’annonce d’un sont ambitieux en regard des pres- publiées, les facturations ont peu jours pour 2016 une progression de
PROCHAIN RENDEZ-VOUS
changement de gouvernance, sions à la baisse sur les prix de varié (+ 0,7 %), à 43,2 milliards de sa marge opérationnelle et de son LE 20 OCTOBRE,
début 2017. Paul Bulcke, l’adminis- vente dans de nombreux marchés francs suisses (39,4 milliards profit par action, à données com- CHIFFRE D’AFFAIRES
trateur délégué (directeur géné- développés, déplore Nestlé, et du d’euros). Quant aux résultats, la parables. C. L. C. À NEUF MOIS

CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT V A L E U R S I N T E R N AT I O N A L E S GRILLE DU CONSEIL V A L E U R S I N T E R N AT I O N A L E S CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT VA L E U R S
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT ESTIMÉ
COURS AU 18-8-16 : 79,50 CHF ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : - 1 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES : 24 % DIVIDENDE 2016 ESTIMÉ : 2,30 CHF
VARIATION 52 S. : 8,38 % / 2016 : 6,64 % ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 2 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION : 19,55 CHF RDT 2015 : 2,8 % ; RDT 2016 : 2,9 %
l VOLATILITÉ l BNPA l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
BÊTA 52 SEMAINES : 0,8 FOIS ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : - 5 % A 42 % PER 2016 : 24,8 FOIS
C 45 %
EXTRÊMES 52 SEMAINES : 79,85 CHF / 68,40 CHF ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 13 % V 13 % PER 2017 : 22,7 FOIS
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

æ BONNE NOUVELLE è MAUVAISE NOUVELLE â CONFORME AUX ATTENTES valeurs moyennes 9


SUI V I DE CONSEI LS
INVESTIR.FR L’ A C T U A L I T É INVESTIR.FR L’ A C T U A L I T É INVESTIR.FR L’ A C T U A L I T É INVESTIR.FR L’ A C T U A L I T É INVESTIR.FR

VIVENDIæ INGENICO GROUPæ ROUGIER æ MANITOU BFæ


Le groupe pourrait proposer un nouvel La société a annoncé la signature d’un Les comptes de l’exploitant de bois tropical Le leader mondial de la manutention tout ter-
accord avec l’italien Mediaset au moment accord avec Alipay, le porte-monnaie se redressent progressivement. L’année rain a profité de deux annonces positives en
de la publication des comptes semestriels, électronique du chinois Alibaba qui 2016 devrait marquer le retour aux bénéfi- juillet : le rachat de la part de son capital déte-
jeudi soir, selon Il Sole 24 Ore. Des discus- permet aux commerçants utilisateurs ces. Par ailleurs, en Bourse, le titre est proche nue par Toyota et des résultats semestriels
sions auraient lieu avec l’influente banque des plateformes Ingenico d’accepter RETROUVEZ R de son plus-bas historique, ce qui constitue supérieurs aux attentes. De quoi assurer la
Mediobanca en médiatrice. ACHETER les paiements via Alipay. ACHETER CES CONSEILS SU un bon point d’entrée. ACHETER bonne poursuite de l’exercice 2016. ACHETER
INVESTIR.FR

Après les coups durs de 2015,


Albioma maintient son cap à 2023
ÉNERGIE Le producteur d’électricité repart de l’avant avec des projets multiples dans LA TECHNOLOGIE
la biomasse et le solaire, outre-mer et au Brésil. Les résultats devraient en profiter. VEDETTE

L
e cours de Bourse, stable
DES RÉSIDUS DE CANNE À SUCRE À LA PRODUCTION ÉLECTRIQUE, UN MODÈLE ORIGINAL POUR ALBIOMA
depuis janvier, en témoigne DES CENTRALES
Canne à sucre Sucrerie Centrale cogénération Réseau électrique
peu mais Albioma, le produc-
teur d’électricité installé outre- 1 tonne Client/partenaire Albioma Client (dont EDF) À BAGASSE
mer et au Brésil, s’apprête à connaître BIOMASSE Albioma se dit au cœur
un exercice 2016 plus confortable que de la transition énergétique. Sa produc-
2015, année noire sur bien des plans. tion électrique est à 50 % d’origine
En Bourse, d’abord. En juin, les fonds renouvelable aujourd’hui, contre 36 % en
d’Apax Partners avaient redistribué à 2013 et 80 % visés en 2023. Le solaire
leurs clients 30 % du capital du groupe représente seulement 10 % de ses
ou près de 9 millions d’actions, remises Moins de 10 % capacités totales (753 MW), la spécificité
sur le marché, ce qui avait participé à la des 450 millions du groupe tenant à ses centrales thermi-
de tonnes de bagasse
baisse de 9,3 % de l’action en 2015. produites dans le ques. Installé dans des territoires où la
monde sont exploités canne à sucre est abondante, il utilise la
aujourd’hui, dont 3 %
Un actionnariat recomposé à haut rendement bagasse, les résidus fibreux de la plante,
énergétique. Sucre Bagasse Electricité Vapeur Electricité qu’il brûle dans ses chaudières. Comme
« Nous estimons que le retour de papier est 115 kg 300 kg 30 kWh 450 kg 120 kWh
plutôt derrière nous », déclare Frédéric Source : Exemple de fonction- le montre l’illustration ci-contre, les sites
nement détaillé par la société.
Moyne, le directeur général. Le groupe d’Albioma sont adossés à un sucrier,
s’emploie à reconstituer un noyau dur auquel elles fournissent vapeur et élec-
pour son tour de table, « avec des gens fait apparaître un recul de 7 % de tricité pour faire fonctionner son usine. Le
LES RÉSULTATS COMMENCENT À SE RÉTABLIR
qui nous connaissent et qui sont là pour le l’Ebitda (excédent brut d’exploitation) surplus d’énergie est transféré sur le
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015 2016 (e) 2017 (e) réseau électrique et vendu à EDF pour ce
long terme ». Ainsi, la Caisse des dépôts et de 20 % du bénéfice net, à 30 mil-
CHIFFRE D’AFFAIRES (EN M€) 349,6 375 400 qui est des régions d’outre-mer, à des
a acquis 6,1 % du capital et Cofepp, le lions.
EBITDA* (EN M€) 119,9 126 140 prix garantis (et plutôt élevés) par des
holding du producteur de spiritueux La L’année 2016 est mieux partie, aidée
MARGE D’EBITDA (EN %) 34,3 33,6 35
Martiniquaise, 5,9 %. par une base de comparaison avanta- contrats de longue durée. Ils peuvent
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE (EN M€) 30,2 28 35
Quant à l’exploitation, le premier geuse au premier semestre. Le taux de faire l’objet d’avenants, de compensa-
BÉNÉFICE NET PAR ACTION (EN €) 1,01 0,93 1,16
semestre 2015 avait été plombé par disponibilité du parc thermique est tions au profit d’Albioma à l’occasion
RATIO COURS/BÉNÉFICE (EN NBRE DE FOIS) 14,7 16 12,8
une grève en Guadeloupe et deux gros remonté de 82,9 % à 91,1 %, contribuant COURS LE 18-8-2016 : 14,87 € ; CB : 449,3 M€ ; FP : 402 M€ ; DETTE NETTE : 508 M€ ; RATIO d’investissements importants, par
pépins techniques dans les centrales au redressement de 30 % de l’Ebitda D’ENDETTEMENT : 126,4 % ; DIVIDENDE 2016 (E) : 0,50 € ; RENDEMENT : 3,4 % ; MNÉMO : ABIO exemple pour réduire les sources de pol-
* EXCÉDENT BRUT D’EXPLOITATION.
thermiques du Moule (Guadeloupe semestriel (65,4 millions d’euros) et à lution d’une centrale comme récem-
encore) et du Gol, à La Réunion. S’est l’augmentation de 30 % du bénéfice net ment à Bois-Rouge à La Réunion.
ajoutée la chute des prix de marché de (14,5 millions). Le groupe maintient l’électricité produite au Brésil ont été jet est évoqué à Marie-Galante. Dans le En dehors des périodes de récolte de la
l’électricité, alors pénalisante pour les donc ses objectifs annuels, soit un Ebit- garantis en quasi-totalité. solaire, Albioma a remporté un appel canne, ces centrales de cogénération
deux centrales thermiques acquises en da compris entre 122 et 130 millions et Cependant, le véritable rebond des d’offres pour trois parcs avec stockage recourent au charbon, nettement moins
2014 au Brésil. Malgré un meilleur un profit net entre 25 et 30 millions. résultats est espéré à compter de 2017 à La Réunion et en Guadeloupe, pour écologique et accepté des populations !
second semestre, les résultats 2015 ont Albioma bénéficie aussi d’un relève- et l’entrée en service de la centrale un budget de 13 millions et un démar- Aussi, la centrale de Galion 2 en chantier
ment de ses prix de vente pour ses cen- thermique de Galion 2 en Martinique, rage en 2018-2019. CÉCILE LE COZ à La Martinique utilisera-t-elle de la bio-
ALBIOMA 14,87 trales de La Réunion. Au Brésil, fort de soit 40 MW installés pour 185 millions. masse toute l’année, en important des
En euros son expérience dans l’exploitation Suivra, fin 2017, la mise en route de la NOTRE CONSEIL déchets de bois des Etats-Unis. Progres-
q
23 d’unités de cogénération brûlant les turbine à combustible de Saint-Pierre à ACHETER L’année 2015 a cumulé sivement, le parc thermique d’Albioma
résidus de canne à sucre (lire ci-contre), La Réunion (60 millions investis), une de gros handicaps, mais 2016 a bien va abandonner le charbon, « ce qui va
le groupe a fortement amélioré la pro- centrale prévue pour les pointes de mieux débuté avant un décollage prévu nécessiter des investissements liés
18
ductivité de ses centrales. Pour celle de consommation. Albioma, qui compte des bénéfices à partir de 2017. Une notamment aux capacités de stockage
Rio Pardo, acquise en 2014, la produc- investir 1 milliard d’euros entre 2013 décision est attendue sur la petite et à la manipulation de la biomasse,
13 tion électrique aura été portée de et 2023, souhaiterait maintenir son activité de méthanisation, déficitaire. mais sans impact sur la productivité des
80 GW/h à environ 150 GW/h fin 2016, rythme d’acquisition (tous les douze à Viser 19 € (ABIO). usines », promet Frédéric Moyne.
tandis que la période d’arrêt technique dix-huit mois) au Brésil, où la taille criti-
8 PROCHAIN RENDEZ-VOUS
était ramenée de quatre mois à qua- que serait de « quatre à cinq centrales », LE 26 OCTOBRE, CHIFFRE D’AFFAIRES
2011 2012 2013 2014 2015 2016
rante jours. Enfin, les prix de vente de estime Frédéric Moyne. Un autre pro- DU TROISIÈME TRIMESTRE
CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT VA L E U R S M OY E N N E S GRILLE DU CONSEIL VA L E U R S M OY E N N E S CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT VA L E U R S M OY E N N E S GRILLE
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT ESTIMÉ
COURS AU 18-8-16 : 14,87 € ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : - 3 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES : 126,4 % DIVIDENDE 2016 ESTIMÉ : 0,50 €
VARIATION 52 S. : - 0,67 % / 2016 : - 0,54 % ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 7 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION : 11,70 € RDT 2015 : 3,8 % ; RDT 2016 : 3,4 %
l LIQUIDITÉ l BNPA l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
VOLUME QUOT. MOYEN ECHANGÉ : 18.325 ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : - 5 % A 86 % PER 2016 : 16 FOIS
C 14 %
EXTRÊMES 52 SEMAINES : 15,80 € / 11,55 € ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : - 8 % V 0% PER 2017 : 12,8 FOIS PEA-PME
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

10 actions
GROUPE FNAC
LA BOURSE APPLAUDIT LA VICTOIRE TOTALE D’ALEXANDRE BOMPARD
COUP DE CŒUR DE LA SEMAINE PAR SYLVIE

C
arton plein pour le PDG Avec 92 % du capital Par ailleurs, le groupe a annoncé
de Groupe Fnac. Alexandre AUBERT de Darty, Groupe Fnac a pour son premier semestre à fin juin
Bompard a pu partir en des acteurs puissants comme lancé le processus de un chiffre d’affaires en léger retrait
GROUPE FNAC 57,74
vacances après le feu vert de l’Auto- Cdiscount (groupe Casino) ou le fusion dès le début du (– 0,5 %), à 1,6 milliard d’euros, ce qui
En euros
DISTRIBUTION

rité de la concurrence au mariage de redoutable Amazon. Grâce à cette second semestre. Il s’agit est correct compte tenu d’un climat
60
sa société avec Darty, obtenu le clémence, le chiffre d’affaires con- d’intégrer une entreprise de consommation plutôt morose.
18 juillet. Compte tenu du maillage cerné par ces cessions de magasins 50 réalisant 3,8 milliards
très resserré des deux enseignes sur ne devrait pas dépasser 1 % des ven- 40 d’euros de chiffre d’affai- NOTRE CONSEIL
q
le territoire français, avec plus de tes globales du futur ensemble 30
res, dont 525 millions sur le Web. Le ACHETER Ceux qui ont participé à
400 magasins, les experts de la Rue (7,4 milliards d’euros). Le groupe marché sera attentif à la réalisation l’aventure boursière de Groupe Fnac,
de l’Echelle auraient pu juger néces- pourra ainsi jouer sur les points de 20 des synergies, promises à 130 mil- il y a trois ans, à 20 €, peuvent être
saire la cession de 30 à 40 points de vente de ses deux enseignes pour 10 lions d’euros, soit un niveau jugé satisfaits. L’entrée récente de Vivendi
vente. Or, seuls six seront concernés développer le click and collect , les 2013 2014 2015 2016 élevé par les analystes. Le montant au capital à hauteur de 15 % donne
(cinq Darty et la Fnac de Beaugre- produits commandés sur le site de de la dette du futur ensemble, esti- un caractère un peu spéculatif à la
nelle). L’Autorité de la concurrence a, l’un pouvant être retirés dans le Steinhoff (maison mère de Confo- mée à ce jour à 900 millions d’euros, valeur. Objectif : 67 € (FNAC).
pour la première fois, tenu compte magasin de l’autre. rama), en a profité pour reprendre le sera fonction de la part des action- PROCHAIN RENDEZ-VOUS
de l’e-commerce, un vaste marché En Bourse, le titre, chahuté pen- chemin de la hausse : + 13 % depuis naires de Darty ayant opté pour un FIN OCTOBRE, CHIFFRE D’AFFAIRES
très concurrentiel où s’affrontent dant la bataille contre le sud-africain cette bonne nouvelle. paiement en titres et non en cash. DU TROISIÈME TRIMESTRE

CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT VA L E U R S M OY E N N E S GRILLE DU CONSEIL VA L E U R S M OY E N N E S CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT VA L E U R S M OY E N N E S GRILLE
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT ESTIMÉ
COURS AU 18-8-16 : 57,74 € ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : - 2 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES : - 85 % DIVIDENDE 2016 ESTIMÉ : NUL
VARIATION 52 S. : 7,95 % / 2016 : 6,34 % ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 2 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION : 38,37 € RDT 2015 : NUL ; RDT 2016 : NUL
l LIQUIDITÉ l BNPA l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
VOLUME QUOT. MOYEN ECHANGÉ : 26.499 ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : 89 % A 100 % PER 2016 : 16,8 FOIS
C 0%
EXTRÊMES 52 SEMAINES : 64,95 € / 44,70 € ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 19 % V 0% PER 2017 : 12,8 FOIS

RIBER
DE L’HUILE DANS LES ROUAGES
É Q U I P E M E N T T E C H N O.

RIBER

C
’est une petite augmenta- avec 19,5 % et ISA Finances avec 0,62 une croissance d’au moins 30 % de opération faisait partie de la lettre
tion de capital en montant 18,7 % des actions). En euros ses ventes cette année. Riber se de mission de l’administrateur pro-
mais un grand pas pour Environ 2 millions d’actions nou- montre par ailleurs rassurant égale- visoire, Michel Maire, nommé en
Riber. Le concepteur de machines velles ont été émises, portant le ment pour la suite, précisant être février et dont le mandat a pris fin
pour la fabrication de matériaux nombre total à plus de 21,2 millions mobilisé pour pérenniser ce redres- le 13 juillet dernier, après reconsti-
semi-conducteurs par épitaxie par de titres. sement et déployer d’importants tution du directoire et du conseil de
jet moléculaire a en effet bouclé Dans un communiqué, le efforts commerciaux qui devraient surveillance du groupe. D. T.
l’opération lancée le 13 juillet der- 18 juillet, la société rappelait que se traduire dans les prochains mois
nier et obtenu 1,4 million d’euros. cette opération visait à « donner les par la concrétisation de plusieurs NOTRE CONSEIL
q
Elle faisait l’objet d’un engagement moyens à Riber de réaliser son objectif marchés d’importance . RESTER À L’ÉCART La gestion de la
de deux des principaux actionnai- de doublement de son chiffre d’affaires Fin juillet, la vente d’un système société retrouve un chemin plus
res de la société à hauteur de par rapport à 2015, tout en sécurisant 2011 2012 2013 2014 2015 2016 de machine de recherche est venue normal mais les perspectives
0,67 million d’euros (début août, le son niveau de marge normatif », s’ajouter au carnet de commandes restent fragiles (RIB).
capital était composé de trois jugeant que « le redressement [de ris[ait] pareille ambition ». Un objectif affiché fin juin à 8,8 millions PROCHAIN RENDEZ-VOUS
actionnaires principaux, NG son] carnet de commandes constaté de croissance étonnant alors que la d’euros et comptant cinq machines LE 23 SEPTEMBRE, RÉSULTATS
Investments avec 19,8 %, Ormylia depuis le début de l’exercice 2016 auto- société avait plutôt évoqué jusque-là livrables cette année. Enfin, cette DU PREMIER SEMESTRE
CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT VA L E U R S M OY E N N E S GRILLE DU CONSEIL VA L E U R S M OY E N N E S CRIT ÈRES D’ I N V EST ISSEM ENT VA L E U R S M OY E N N E S GRILLE
COMPORTEMENT DE L’ACTION PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ INTÉRÊT BOURSIER
l PERFORMANCE DU TITRE l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ l SOLIDITÉ DU BILAN l RENDEMENT ESTIMÉ
COURS AU 18-8-16 : 0,62 € ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : - 22 % DETTE NETTE / FONDS PROPRES : 1 % DIVIDENDE 2016 ESTIMÉ : NUL
VARIATION 52 S. : - 39,22 % / 2016 : - 26,19 % ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : 33 % DERNIER ACTIF NET PAR ACTION : 0,94 € RDT 2015 : NUL ; RDT 2016 : NUL
l LIQUIDITÉ l BNPA l CONSENSUS DES ANALYSTES l VALORISATION ESTIMÉE
VOLUME QUOT. MOYEN ECHANGÉ : 56.465 ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS : NS NS PER 2016 : NS
EXTRÊMES 52 SEMAINES : 1,35 € / 0,61 € ÉVOL. 2016 ESTIMÉE : NS PER 2017 : NS PEA-PME

VALEUR À DÉCOUVRIR
CERENIS THERAPEUTICS UNE NOUVELLE VOIE CONTRE L’ARTHÉROSCLÉROSE CERENIS THERAPEUTICS 6,79
En euros
INNOVATION Pour le moment, les cholestérol (le HDL), qui stimule le dus entre le premier et le troisième vage » d’un capital-risqueur histori-
15
traitements destinés à détruire les mécanisme de destruction de la pla- trimestre 2017. S’ils sont convain- que. Il est à noter qu’elle a su attirer
plaques d’athérome (dépôt des que d’athérome. Son produit phare, cants, ils pourraient aboutir à la des actionnaires prestigieux, comme
graisses sur les parois des coronai- CER-001 est basé sur une miméti- signature d’un partenariat. De nom- le plus grand fonds mondial dans la
res), qui peuvent déclencher un que du HDL naturel. Deux essais sont breux laboratoires, comme Sanofi, santé, l’américain Orbimed. A. B. 12
infarctus du myocarde ou un AVC, avancés. Le premier concerne les Merck ou Amgen, qui développent
portent sur la réduction du mauvais personnes à risque ayant une défi- des approches complémentaires, NOTRE CONSEIL
q
cholestérol (le LDL). Mais ces fameu- cience en HDL, une maladie rare. Le pourraient être intéressés. ACHÉTER À TITRE SPÉCULATIF La
9
ses statines ne peuvent faire régres- second vise une indication d’urgence Le titre a perdu 60 % par rapport à valorisation de 125 millions d’euros
ser la plaque. L’approche de Cerenis, plus large sur des patients victimes son prix d’introduction de 17,20 €, est injustifiée au regard des avan-
entré en Bourse en mars 2015 sur la d’obstruction d’artères coronarien- alors que le plan clinique est res- cées cliniques. Le potentiel spécula-
6
base d’une grosse levée de fonds nes. Les études de phase III ont pecté, ce qui est rare. La biotech a tif est élevé, la société pourrait être
Mars 2015 Août 2016
(53 millions), vise à augmenter le bon démarré et les résultats sont atten- été pénalisée par la sortie « sau- convoitée. Viser 11 € (CEREN).
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

ANALYSE GRAPHIQUE ET PRODUITS DÉRIVÉS trader 11

CAC 40

LA DYNAMIQUE EST HAUSSIÈRE


En points puis 4.605 points. A l’inverse, une
NOTRE COMMENTAIRE Objectifs de cours : 4.540 et 4.605 points. Cours d’invalidation : 4.290 points.
cassure des 4.290 points entraînerait
GRAPHIQUE .
Indice CAC 40 une correction plus profonde en

æ La succession de creux et de Moy. mob. 50 jours direction des 4.055 points.


sommets ascendants dessi- Moy. mob. 20 jours
née depuis la fin du mois de DONNÉES CLÉS
juin illustre bien la dynamique Tendance graphique : haussière
actuelle. La tendance reste haussière Supports : 4.290 ; 4.055 ; 3.892
sur le Cac 40. points
Actuellement, la moyenne mobile à . Ré s i s t a n c e s : 4 . 5 4 0 ; 4 . 6 0 5 ;
20 jours est haussière et fait office de 4.750 points
support aux alentours des 4.415
points. De son côté, l’indicateur de NOTRE
vitesse RSI évolue au-dessus de sa CONSEIL DÉRIVÉ
zone de neutralité. Ce dernier est ÉVOLUTION
soutenu par une droite de tendance SUR 6 SEMAINES STRATÉGIE PRUDENTE Le turbo call
haussière. . 4.400,52 illimité de code mnémo 1N16Z offre
. .
Notre point pivot se situe aux alen- une élasticité de 4,9 fois. Son prix
tours des 4.290 points. Ce niveau de . d’exercice est de 3.492,2458 points
prix correspond à la fois à un retrace- . et sa barrière désactivante, de 3.558
ment de 38,2 % de la hausse enre- points (– 18 %). Il est sans échéance.
.
gistrée depuis les points bas de
juin 2016 mais aussi au niveau de la .
moyenne mobile à 50 jours.
.
En conclusion, au-dessus de ce seuil, .
la dynamique haussière devrait se OCT. 2015 AOÛT 2016
poursuivre sur l’indice parisien. Nos
objectifs se situent à 4.540 points
Les commentaires et les graphiques sont réalisés par TRADING CENTRAL.fr. Les conseils sont rédigés par Investir.

SÉLECTION DE VALEURS INDICE

æ è æ
NOTRE COMMENTAIRE Les cours ont cassé une NOTRE COMMENTAIRE Le titre reste contenu par la NOTRE COMMENTAIRE La configuration des cours
ligne de tendance baissière en place depuis la résistance à 46,80 €. Il évolue sous ses moyennes est mitigée. D’un côté, ils ont enfoncé le support d’un
mi-avril. La moyenne mobile à 20 séances tend à mobiles courtes et longues, baissières, tandis que le canal ascendant qui était en place depuis le plus-bas
se retourner à la hausse, le RSI est positivement orienté. RSI s’inscrit en territoire négatif sans montrer aucun signe de janvier, ce qui a altéré la dynamique haussière, mais, de
Tant que 26,15 € reste support, le développement d’une de retournement. Une reprise de la phase de repli est l’autre, les indicateurs techniques ne sont pas baissiers.
nouvelle jambe de hausse est attendu. attendue en direction de 42,70 € et 39,70 €. Sens : haussier limité.
Achat : objectifs de cours à 28,90 € et 30,20 €. Vente : objectifs de cours à 42,70 € et 39,70 €. Supports : 41,50 $ ; 35,80 $ ; 30 $.
Cours d’invalidation : au-dessous de 26,15 €. Cours d’invalidation : au-dessus de 46,80 €. Résistances : 53 $ ; 56 $ ; 61 $.

BOUYGUES (EN) CASINO (CO) BRENT


En euros En euros En dollars

Moy. mob. 50,46


Moy. mob. 50 jours Moy. mob.
Moy. mob. 50 jours 27,72 44,91 50 jours
20 jours

Moy. mob.
Moy. mob. 20 jours
20 jours

SEPT. 2015 AOÛT 2016 SEPT. 2015 AOÛT 2016 AOÛT 2015 AOÛT 2016

STRATÉGIE OFFENSIVE Avec une barrière désactivante à STRATÉGIE PRUDENTE Au turbo put sans échéance 9957C STRATÉGIE PRUDENTE Le turbo call sans échéance de
22 €, distante de 20 %, le turbo call (F571Z) )à échéance du est attaché un levier de – 2 pour un niveau K.-O. placé à code mnémo A4HLH multipliera par 3 les variations du
16 septembre offre une élasticité de près de 5. 63,01 €, distant de 41,5 %. sous-jacent pour une barrière désactivante (à un peu plus
de 35 $) éloignée de plus de 30 %.

LE BILAN DES CONSEILS D’ANALYSES LES POSITIONS À DÉBOUCLER Le bilan de l’analyse graphique correspond aux positions sélectionnées par
TRADING CENTRAL.fr ; le bilan des warrants/turbos et certificats est réalisé
GRAPHIQUES DE TRADINGCENTRAL.FR PRODUITS CODE MNÉMO GAIN/PERTE
sur la base des positions sélectionnées par « Investir ». Les conseils prodigués
dans le cadre de l’analyse graphique peuvent différer de ceux donnés dans

î Les positions sur Pernod Ricard ont été clôturées avec un gain « Investir-Le Journal des Finances » sur l’analyse fondamentale.
TURBO PUT ACCOR 5421C 16,2 % LES PRODUITS DÉRIVÉS SUR ACTIONS, INDICES
de 5 %. Par ailleurs, on prendra une partie de ses bénéfices AVERTISSEMENT
sur Arkema (+ 6,6 %) et sur Alphabet (+ 6,8 %). A l’inverse, le OU MATIÈRES PREMIÈRES, SONT DES PRODUITS
TURBO PUT CAC 40 4994C 3,3 % À FORT EFFET DE LEVIER (À LA HAUSSE ET À LA BAISSE) ET SONT SANS
cours de Sanofi a touché son cours d’invalidation (– 5 %).
GARANTIE EN CAPITAL. RÉSERVÉS AUX INVESTISSEURS AVERTIS.
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

12 dossier

Les équipementiers aéronautiques face


TENSION Entre accélération de la production et transition entre modèles chez les avionneurs et les
motoristes, la chaîne d’approvisionnement se tend. Tour d’horizon de sept principaux fournisseurs cotés à Paris.

«
G
lobalement, la supply de Safran d’ici à 2020 est équivalente à ce moyenne de janvier à mai », indique équipementiers doivent continuer que « ces TUC sont globalement élevés
chain française se porte qui a été fait sur le CFM [précédent Guillaume Rippe-Lascout, économiste d’investir. De fait, les taux d’utilisation depuis 2008 et la filière a su s’adapter. »
bien », estimait en mai moteur et best-seller mondial de secteurs à Coface. des capacités (TUC) des productions C’est en fait une véritable transfor-
Patrick Daher, prési- Safran] mais en vingt-cinq ans ! ». Mais alors que les avionneurs tablent sont plus élevés dans le secteur que mation qui est en cours dans la filière.
dent du Groupe des équipements aéro- La filière aéronautique française réu- sur une légère et régulière croissance, dans le reste de l’industrie. « En « Pendant longtemps l’aéronautique a été
nautiques et de défense du Gifas (Grou- nit, selon le Conseil national de l’indus- « les équipementiers ne sont pas sur le juillet 2016, les taux d’utilisation des capaci- un monde d’orfèvres. Il est en train de deve-
pement des industries françaises trie, près de 4.000 entreprises, dont plus même cycle et nous devrions assister à un tés étaient de 83,4 % pour l’ensemble de nir un monde d’industriels », commentait
aéronautiques et spatiales). Pas éton- de 3.000 TPE-PME. Elle est pyrami- ou deux ans de croissance faible avec un l’industrie, contre 88,5 % dans la supply Patrick Daher.
nant : selon le Gifas, les équipementiers dale avec quelques grands construc- plateau, avant une reprise très forte », pré- chain aéronautique et spatiale début 2015, Nous proposons de trier parmi les
et les sous-traitants ont réalisé l’an der- teurs plateformistes (Airbus Group, venait Patrick Daher. Cela pourrait pour les entreprises du grand Sud-Ouest », principaux équipementiers cotés à
nier un chiffre d’affaires de 20,3 mil- Dassault Aviation) et motoristes peser sur les marges, d’autant que les estime l’économiste qui note cependant Paris. DELPHINE TILLAUX
liards d’euros et disposaient de 15 mil- (Safran), maîtres d’œuvre des grands
liards d’euros de commandes. Des équipementiers fournisseurs de sous-
niveaux historiquement hauts, comme ensembles complets (Safran à nouveau, UN MARCHÉ AÉRONAUTIQUE TOUJOURS EN CROISSANCE LES MOTORISTES SOUS TENSION
pour leurs clients avionneurs. Mais au- Zodiac Aerospace, Thales), puis vien- Livraisons d’appareils Nombre de moteurs produits, unités

+30.000
delà de cette santé générale, certains nent les sous-traitants de rang 1 (Laté- CFM 56 LEAP
Réalisées
acteurs du secteur ne cachaient pas leur coère, Lisi), de rang 2, etc. Or, comme Estimation
appareils à livrer en 20 ans 2015 +1.162
inquiétude en début d’année devant un dans toute chaîne, la faiblesse d’un

1.162
1.114
1.067
1.022
exercice qui s’annonçait compliqué. maillon peut affecter les autres, et les

1.977
1.933
1.891
1.849
2016 (e)

1.808
+1.650

1.768
Après des années riches en succès « gros » ne sont pas épargnés. Latécoère

1.729
1.691
1.653
1.617
1.569
1.581
1.581
commerciaux des grands avionneurs, et Zodiac Aerospace ont ainsi donné 1.490
1.420
1.397
1.352

Airbus et Boeing en premier lieu (mais des sueurs froides aux industriels et aux 2017 (e)
1.274
1.189

aussi Dassault Aviation, Embraer et investisseurs ces dernières années.


1.011
979
972

Comac), le moment est venu de pro- 2018 (e)


duire les 6.815 appareils en carnet chez De l’artisanat à l’industrie
Airbus et plus de 5.700 chez Boeing. Or Après la crise de 2009, la crainte portait 2019 (e)
si cette petite décennie de carnet offre principalement sur la solidité des bilans
une visibilité qui manque dans d’autres et l’accès au crédit. Mais la solidarité de 2020 (e) + 2.000
industries, le secteur doit évoluer entre la filière a fonctionné. « Les difficultés 2009 .10 .11 .12 .13 .14 .15 .16 .17 .18 .19 .20 .21 .22 .23 .24 .25 .26 .27 .28 .29 .30 .31 .32 .33 2034
accélération des caden-
ces de production, arri-
vée des nouveaux modè- «
les et fin des plus anciens
DE LA
sont derrière nous et nous
n’avons pas connu de
défaillance majeure »,
L’ACCÉLÉRATION souligne Patrick Daher.
SIX SOCIÉTÉS À LA LOUPE

NOM (MNÉMO)
Source : Deloitte, «Les grandes tendances de l’industrie aéronautique et défense, 2016 ».

CHIFFRE D'AFFAIRES
(EN M€) (E)
BNPA
(EN €) (E)
PER (E)
(EN NBRE DE FOIS)
CONSEIL
â
Source : Safran.

appareils. « La tendance est claire-


2016 2017 2016 2017 2016 2017 OBJECTIF DE COURS
La montée des caden- PRODUCTION DU ment positive dans le sec- FIGEAC AERO (FGA) 350 500 1,42 2,04 13,5 9,4 ACHETER â 25 €
ces « est un défi qui mobi- LEAP D’ICI À 2020 teur depuis plusieurs LATÉCOÈRE (LAT) 740 770 0,16 0,2 21,9 15,9 ÉCART
lise toute l’industrie », EST ÉQUIVALENTE années avec encore une LISI (FII) 1.530 1.610 1,90 2,04 12,9 12,1 ACHETERâ 30 €
reconnaissait Patrick À CE QUI A ÉTÉ amélioration sur les pre-
SAFRAN (SAF) 17.900 18.300 3,85 3,95 16 15,6 ÉCART
Draher, rappelant que FAIT SUR LE CFM miers mois de 2016 puis-
« l’accélération de la pro-
duction sur le moteur Leap
EN 25 ANS ! » que le taux de défaillance
a reculé de 5,3 % en
THALES (HO)
ZODIAC AEROSPACE (ZC)
14.900
5.100
15.700
5.300
4,25
0,64
4,80
0,95
19,2
30,6
17
20,6
VENTE PARTIELLE
ACHETER â 27 €

THALES LISI
RECRUTER POUR CROÎTRE DES FIXATIONS SOLIDES
En euros

80
81,81
î Le groupe,
surtout
connu pour ses
très bon exercice 2015, le premier
semestre s’est également révélé de
bonne facture, avec une croissance
pour livrer les commandes à temps. Pour
accompagner cette croissance, Thales
recrute. Nous le faisons principalement à
En euros

30
24,60
î
Avec près des
deux tiers de
son activité dans
est restée nettement supérieure à celle
des autres divisons (13,4 %, contre 5,4 %
et 5,5 %). Elle était toutefois stable sur le
60 activités d’élec- de 6,8 % en interne dans la division l’international. Mais, pour la première 22 l’aéronautique semestre, pénalisée par l’activité Com-
40
tronique mili- Aérospatial (+ 8,9 % au total), regrou- fois depuis longtemps, nous reprenons 14
(31 % dans l’auto- posants et structures qui connaît des
20
taire, est aussi pant l’aéronautique civile et le spatial, les embauches en France. Depuis janvier, 6
mobile, 6 % dans difficultés techniques et « des coûts
numéro trois et un taux de marge opérationnel de nous avons recruté 2.700 personnes en le médical), le d’industrialisation toujours significatifs
2012 2014 2016 2012 2014 2016
mondial dans 9 %, la deuxième du groupe après contrat à durée indéterminée, dont 1.100 fabricant de fixa- dans une phase de forte montée en
l’avionique commerciale. Cette acti- celle de la division Défense. en France. Et quand nous créons un tions et de composants de structures cadence des nouveaux programmes ».
vité se décline en équipements et emploi, nos sous-traitants recrutent trois profite de la bonne santé de ses clients D’ailleurs, si la société attend l’effet
fonctions embarqués pour le pilotage, Accompagner personnes ». avionneurs et équipementiers. de la hausse des cadences sur les A320,
la navigation et le contrôle des systè- la croissance Le chiffre d’affaires semestriel de Lisi B737 et A350 en 2017, elle prévient que
mes d’avion, la génération et la con- A mi-année, le groupe ne parlait pas NOTRE CONSEIL Aerospace a ainsi progressé de 5,1 % au « la bonne exécution du développement et
q
version électrique. de retards mais plutôt d’embauches. VENTE PARTIELLE Les performances premier semestre, contre 1,2 % pour de l’industrialisation de ces programmes
Thales équipe ainsi les cockpits de Entre le premier semestre 2015 et le de l’électronicien sont à des niveaux l’automobile et – 1,1 % pour le médical. constituera l’un des principaux points
tous les Airbus et fournit plus d’équi- premier semestre 2016, les équipe- historiques mais celui de l’action l’est « Les ventes de l’activité Fixations en d’attention pour les mois à venir ».
pements sur l’A350 que sur l’A330. La ments livrés pour l’A350 ont doublé aussi. Nous faisons prendre des Europe bénéficient de la bonne tenue des
substitution progressive des A330 par et le groupe, intervenant bien en bénéfices pour des raisons de cadences d’Airbus et de l’accélération du NOTRE CONSEIL
q
les A350 a donc un impact positif amont, ne pense pas être affecté par valorisation uniquement. L’objectif programme A350 », a indiqué le groupe, ACHETER Le parcours boursier
pour lui. Les A320 neo ont, par les retards. Dans une interview au de cours moyen des analystes selon compensant les effets temporaires a été moins flamboyant que celui
ailleurs, le même cockpit que les journal Le Monde, Patrice Caine, PDG FactSet se situe d’ailleurs « d’une attrition brutale liée à la réorgani- du secteur. A moins de 13 fois
A320 ceo, ce qui ne change pas la de Thales, expliquait que « nous à 82,69 €, soit un niveau tout sation de la filière logistique de Boeing ». le PER 2016, nous achetons.
donne pour l’électronicien. Après un devons assurer des montées en cadence proche du cours actuel (HO). La marge de la division Aéronautique Objectif : 30 € (FII).
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

dossier 13

au défi de la montée des cadences


ZODIAC AEROSPACE
DES DIFFICULTÉS QUI DURENT
En euros

35
19,56
î
Aucun avion
ne peut voler
sans sièges ni
aussi là que se situe le problème : si ces
équipements ne sont pas au rendez-
vous sur la ligne d’assemblage finale,
juillet après n’avoir livré qu’une dou-
zaine de A350, son nouveau long-
courrier, pour un objectif de 50 appa-
croissance et d’inadaptation des processus
du groupe à sa nouvelle taille », recon-
naissait, en novembre dernier, Olivier
été divisé par plus de deux en trois
exercices. Et le plein effet du plan n’est
pas attendu avant la fin 2017.
25 toilettes. C’est ce les avions ne peuvent être livrés. « La reils livrés cette année. Zarrouati, le président du directoire.
que certains montée en cadence s’accompagne de défis Il a bien fallu se rendre à l’évidence : Face à cette crise de croissance, le NOTRE CONSEIL
15 q
investisseurs liés aux capacités et aux performances de Zodiac, que l’on croyait parmi les plus groupe a lancé en avril 2015 un plan, ACHETER Le titre a été divisé par
5
soulignaient la chaîne d’approvisionnement : les équi- solides, s’est révélé fragile. Cela fait nommé Focus, visant à faire passer le deux depuis mars 2015. Il a ensuite
2012 2014 2016
pour rappeler pements de cabine constituent encore le maintenant presque deux ans et demi groupe à l’ère industrielle en dix-huit à profité de rumeurs d’intérêts de
l’importance de Zodiac Aerospace point critique, et les travaux en cours frei- que les problèmes de retard, d’abord vingt-quatre mois. Cela n’a toutefois Safran, qui n’a eu de cesse de
dans le secteur aéronautique, leader nent plus que prévu la convergence des dans les sièges puis dans les équipe- pas suffi pour satisfaire les avionneurs, démentir. Nous étions redevenus
mondial dans ces domaines. Mais c’est coûts », expliquait Airbus Group en ments des toilettes, sont apparus. Airbus tançant encore publiquement acheteurs à l’occasion du lancement
Entre-temps il aura lancé au moins son fournisseur en début d’année. Les de Focus, trop tôt. Néanmoins, la
LES SOUS-TRAITANTS FRANÇAIS C’EST... Un avion comprend plus de... cinq avertissements, avec à la clé à effets de cette crise se font sentir prin- société reste leader sur des marchés
Sources : Gifas, GEAD.

... un chiffre d’affaires ... des prises de chaque fois un plongeon de l’action. cipalement sur le taux de marge opé- de niche en croissance et qui, à
2015 estimé à commandes de
5 « On a parlé de crise dans les sièges, mais
pas seulement. Il s’agit d’une crise de
rationnelle du groupe, auparavant
parmi les plus élevé, qui devrait avoir
terme, redeviendront rentables.
Objectif : 27 € (ZC).
20,3 15 millions de
piéces
Mds€ Mds€

DES VARIATIONS DE CADENCES TRÈS FORTES EN PEU DE TEMPS


Production et livraison chez Airbus
SAFRAN
A320 (ceo
( et neo)) UNE TRANSITION STRATÉGIQUE
42 50 60
produits
par mois
2015
produits
par mois
2017 (e)
produits
par mois
2019 (e)
En euros

80
61,72 î La période
actuelle est
compliquée
Jusqu’à présent le groupe s’en sort
plutôt bien. Au premier semestre, la
croissance de la division Propulsion
duction accélère, tandis que la produc-
tion des nacelles d’A320ceo, ancienne
version, est à un niveau record quand
A330 60 pour Safran. Le était de 8,2 %, avec une marge stable de celle pour le neo vient de démarrer. Cela
10 6 7 40
motoriste doit,
d’un côté, gérer
19,4 %, celle de la division Equipements
aéronautiques de 4,9 % et une marge en
va demander à Safran encore 850 mil-
lions d’euros d’investissements cette
produits produits produits 20
par mois par mois par mois la transition hausse à 10,7 %. Le groupe profite à plein année en capacité de production. Mais
2012 2014 2016
2014 2016 (e) 2017 (e) entre l’ancienne des services et des volumes sur les pro- le groupe est clair : « Toutes les équipes
A350
génération de ses moteurs CFM56, duits matures. sont mobilisées pour continuer à tenir [ses]
14 50 10 best-sellers équipant les A320 et B737,
et leurs successeurs, les Leap, pour les
Le premier A320neo équipé du
Leap A a été livré en juillet, la mise en
engagements. »
livrés à livrer produits
mêmes appareils, appelés neo et Max, service du premier B737 Max avec le NOTRE CONSEIL
par mois q
2015 2016 (e) fin 2018 (e) ainsi que le C919 du chinois Comac. De Leap B est prévue en 2017. Mais ces RESTER À L’ÉCART Les inquiétudes
l’autre, en tant que fournisseur de sys- moteurs sont à marge négative au liées à l’effet sur les marges du groupe
A380
tèmes de freinage et d’atterrissage ou début et le point mort est attendu à la fin de la transition CFM56 vers le Leap
27 12 de nacelles, il doit suivre les cadences de la décennie. En outre, dans les équi- pèsent sur le cours. Nous avions pris
livrés à livrer des avionneurs. Sans évoquer le déve- pements, la société fournit des systèmes des bénéfices pour des raisons
par an
loppement de son premier moteur électriques et des trains d’atterrissage de valorisation, nous restons
2015 à partir de 2018 (e)
pour l’aviation d’affaires, le Silvercrest. pour l’A350 et le Boeing 787, dont la pro- à l’écart pour l’instant (SAF).

FIGEAC AÉRO LATÉCOÈRE


NE PAS S’ESSOUFFLER RÉORGANISATIONS EN COURS
En euros

25
19,24
îMalgré une
performance
de moins bonne
dans son fief du Lot ou à l’internatio-
nal, comme au Maghreb (Tunisie et
Maroc) où elle devrait disposer de
tout en maintenant son taux de marge
opérationnelle, avant amortissements
et dépréciations, entre 23 % et 25 % du
En euros

7,6
3,50
î Dernier
« incident »
en date : Frédé-
80 millions d’euros. Depuis, les réorga-
nisations industrielles et financières se
succèdent. La dette est redevenue sup-
20 qualité depuis le 1.000 salariés en 2020. Idem aux Etats- chiffre d’affaires. 6,1 ric Michelland, portable, le résultat net, positif. Mais,
15 début de l’année, Unis, où les effectifs devraient tripler Pour l’année en cours, le sous-trai- président du en début d’année, le groupe faisait part
4,6
10
5
le parcours de en trois ans. tant a toutefois abaissé la fourchette 3,1
directoire de de ses craintes quant à l’impact des
Figeac Aéro cible de ses ventes, la plaçant entre 340 Latécoère, a été baisses de cadences sur certains
2014 2015 2016 2012 2014 2016
depuis son arri- Des ventes triplées d’ici et 370 millions d’euros – soit tout de démis de ses modèles et des retards chez les avion-
vée à la cote fin 2014 reste tout de à 2020 même au minimum 35 % de hausse – fonctions par les fonds américains neurs. C’était déjà le cas, l’an dernier,
même spectaculaire : + 84 %. Figeac ne compte pas s’arrêter là. Le et non plus simplement 370 millions actionnaires. Il était arrivé à la tête du avec les retards de l’A400M et de la
Le concepteur et fabricant de piè- groupe a réalisé une troisième aug- d’euros, pour prendre en compte « les fabricant d’aérostructures et de câbla- baisse des cadences de l’A330. Un nou-
ces élémentaires de structures, de mentation de capital au printemps inquiétudes sur certaines cadences de pro- ges embarqués en décembre 2013. veau plan, Transformation 2020, a été
moteurs ou de trains d’atterrissage a dernier en vue de se doter des moyens duction des avionneurs ». Confirmation, Cela fait plusieurs années que le annoncé en juin. Mais ce sera au tour
su profiter à plein de la croissance du pour soutenir sa croissance future. Il ou non, le 13 septembre prochain avec groupe connaît des difficultés. de Yannick Assouad, directrice géné-
secteur : en six ans, il a multiplié par faut dire que sur l’exercice 2015-2016, il les ventes du premier trimestre. D’importants développements sur les rale de la branche Cabine de Zodiac
un coefficient de 3,5 son chiffre a encore investi 73 millions d’euros en nouveaux programmes des construc- Aerospace et qui prendra la prési-
d’affaires et par 17 son résultat opéra- R&D et dans ses outils de production NOTRE CONSEIL teurs, une efficacité opérationnelle dence du directoire à partir de novem-
q
tionnel courant. Airbus Group, (dont 18 nouvelles machines). ACHETER Le titre se paie environ insuffisante et une politique de couver- bre, de le mener à bien.
Boeing, Dassault Aviation sont ses Le groupe a des objectifs ambitieux : 14 fois nos estimations 2016-2017 et ture mal ficelée ont dégradé son bilan
clients mais aussi Safran, Lisi, Zodiac passer de 252,3 millions d’euros de 10 fois celles d’après, ce qui est au point que l’endettement a atteint NOTRE CONSEIL
q
Aerospace ou Latécoère. chiffre d’affaires en mars 2016 à attractif compte tenu du profil de jusqu’à 2,7 fois ses fonds propres entre RESTER À L’ÉCART Malgré les progrès
Pour cela la société n’a pas lésiné 500 millions en mars 2018, puis entre croissance (rentable) de la 2009 et 2014, et en 2013 le groupe a réalisés, les incertitudes pour la société
sur les investissements, que ce soit 650 et 750 millions d’ici à 2020. Cela valeur. Objectif : 25 € (FGA). enregistré une perte de près de sont loin d’être levées (LAT).
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

14 Série de l’été
COMMENT LA FRANCE S’EST TOUJOURS REDRESSÉE

Une chance gâchée


d’assainir les comptes
à son vieil ami Dominique Strauss- Jospin à une délégation patronale. Le le déficit budgétaire dépasse toujours
Kahn, ministre des Finances de Jospin :deal, très explicite, est finalement assez les 200 milliards de francs. Laurent
« On aurait mis une potiche à ta place à
bien accepté par les patrons qui ne Fabius déclare même dans Le Monde :
Bercy, tout se serait passé sensiblement de
protestent guère que pour la forme et « La gauche ne court pas beaucoup de ris-
la même manière. » qui profitent du maintien de la ques d’être battue par la droite, mais elle
demande. peut l’être par les impôts et les charges. »

G ES
Un an plus tard, le 3 mai 1998, la France LA CHANCE DE DSK Au total, la croissance française
PAR GEORALANCE est qualifiée pour intégrer l’Union atteint un rythme annuel honorable LE FANTASME
V
monétaire européenne, qui entre en Kessler exagère, évidemment. La ges- de 3 % de 1997 à 2001. Un peu mieux
action le 1er janvier 1999, avant l’intro- tion catastrophique de l’excellente que la zone euro (2,7 %) alors que, de
DE LA CAGNOTTE

R
égulièrement, les austères duction définitive des pièces et des conjonction des planètes par Hollande 1990 à 1997, elle faisait avec 1,2 % l’an Le gouvernement traîne un peu les
fonctionnaires de la direc- billets le 1er janvier 2002. Le franc s’est et Ayrault ces dernières années mon- plus mal que la zone (1,7 %). Il y a donc pieds mais, le 16 mars 2000, Jospin
tion du budget à Bercy se noyé dans l’euro sans drame. Au con- tre suffisamment la marge de bien eu un redressement Jospin qui opte pour le laxisme et déclare à la télé-
font un petit plaisir : ils con- traire, l’économie française vient de manœuvre ou plus précisément de s’est traduit également par une réduc- vision : « Aujourd’hui, il nous paraît
coctent une note des plus techniques connaître une reprise inédite depuis dérapage que conservent les gouver- tion du taux de chômage de 10,9 % à nécessaire de privilégier quelques dépen-
en apparence mais qui met les pieds une décennie. nements. Jospin et DSK ont été 8,9 %. Même si, il est vrai, cette perfor- ses et surtout des allégements fiscaux. »
dans le plat et a le don de pousser les Que s’est-il donc passé ? Jospin et meilleurs que leurs successeurs socia- mance a été en partie atteinte par des C’est parti : déjà le gouvernement
dirigeants politiques hors d’eux. son équipe ont-ils trouvé la recette listes. Les deux équipes étaient face à procédés artificiels (300.000 emplois avait décidé les 35 heures (coût pour le
En ce mois de mars 1997, ils mettent miracle du « bon gouvernement » cher un problème semblable : faire baisser jeunes) ou désastreux pour la compéti- budget en baisses de charges : 25 mil-
en garde le Premier ministre Alain à Christine de Pisan ? Ou ont-ils eu la le déficit budgétaire pour entrer dans tivité de l’économie (les 35 heures liards de francs), les emplois jeunes, la
Juppé : sans un nouveau et massif tour chance de profiter d’une embellie la zone euro d’abord, pour en respecter imposées aux entreprises et financées couverture médicale universelle, etc.
de vis fiscal, la France sera incapable de mondiale de la croissance que les règles ensuite. Hollande, le social-li- en partie par la baisse des charges). Au diable l’avarice ! Jospin y ajoute des
se qualifier pour l’euro. La situation est n’avaient pas vu venir les experts de béral, a imposé aux ménages et aux C’est d’ailleurs le volet noir de la ges- baisses d’impôt dont 1 point de moins

«
si grave que Juppé et le président Jac- Bercy et Alain Juppé, en « éco-dé- entreprises un matraquage fiscal qui a tion Jospin. Les marges de manœuvre sur la TVA et la suppression de la
ques Chirac décident de dissoudre pression » depuis la fournies par la croissance vignette automobile et, surtout, lâche
l’Assemblée nationale : après un pre- grève de décembre 1995 ont été gâchées. Le mot n’est les freins budgétaires : les effectifs de la
mier tour de vis fiscal de 100 milliards contre la réforme des pas exagéré puisque, remar- fonction publique grimpent de 8,5 %
de francs, pensent-ils, seule une majo- retraites ? LA CROISSANCE MONDIALE ET L’EURO quera le magazine Le Point, sur la législature !
rité confirmée par un nouveau vote On est tenté de répon- FAIBLE TIRENT L’ÉCONOMIE FRANÇAISE « la dépense publique est pas- Voilà comment a été gâchée une des
aura l’autorité nécessaire pour impo-
ser les sacrifices nécessaires à l’entrée
dre trivialement : les
deux, mon général ! Effec-
ET GONFLENT LES RENTRÉES FISCALES » sée de 53 % [en 1997] de la
richesse nationale à… 53 % en
rares opportunités d’assainir sans
drame les comptes de la maison
du franc dans l’euro. tivement, l’économie 2002, alors que le PIB a pro- France. Et si Lionel Jospin a agi dans la
française va connaître un alignement cassé la croissance. Jospin, le trotsko- gressé de 15 % sur cinq ans ». perspective de l’élection présidentielle
JUPPÉ EN des planètes très favorable. « Surprise, keynésien, a protégé le pouvoir d’achat Depuis que, durant son interview du de 2002, il a dû être bien déçu… Tant,
la croissance est là ! » titre Investir le des ménages pour soutenir la 14 juillet 1999, le président Chirac a chez l’électeur, l’appétit est plus mobili-
« ÉCO-DÉPRESSION » 1er septembre 1997. Le monde entier est demande et a fait porter sur les entre- démagogiquement accusé le gouver- sateur que la reconnaissance.
On connaît la suite de l’histoire : la porté par les promesses de la révolu- prises l’essentiel de l’effort. Sur les nement de cacher à l’opinion un sur-
droite est battue ; Lionel Jospin prend tion Internet ; le pétrole est au plus 30 milliards nécessaires, 10 sont plus de recettes, la chasse au trésor, ou Sources : Années politiques 1945-
la tête pour cinq ans d’un gouverne- bas ; les taux d’intérêt sont à la baisse ; demandés à des économies budgétai- plutôt à la « cagnotte », est ouverte. Une 1960 ; Mémoires, de Jacques Chirac ;
ment de cohabitation. Un gouverne- et la France est libérée du carcan du res et 20 aux grandes entreprises à tra- manne de près de 50 milliards de L’Invention du possible, de Lionel Jos-
ment de la « gauche plurielle », rose, « franc fort » : le nouvel euro est au vers une surtaxe temporaire sur francs sur deux ans. Les communistes, pin ; Monsieur ni-ni, de Christine Mital
rouge, vert, socialiste, départ une monnaie faible, descen- l’impôt sur les sociétés et aux plus gros les Verts, les socialistes même font et Eric Izraelewicz ; La Flamme et la
communiste, dant même jusqu’à 82 centimes pour contribuables assujettis à l’ISF. « Les pression sur le gouvernement pour cendre, de Domi-
écologiste. 1 $ à l’automne 2000. Le responsable entreprises vont profiter de l’euro, eh bien qu’il distribue cette « cagnotte » qui nique Strauss-
patronal Denis Kessler peut lancer qu’elles le paient ! » aurait même lancé n’en est d’ailleurs pas une puisque Kahn.

Lionel Jospin LE PREMIER « PRIVATISEUR » DE FRANCE Jacques Chirac

î C’est un des grands paradoxes de Lio-


n e l J o s p i n. J a m a i s p e u t- ê t r e l a
Ve République n’aura eu un Premier minis-
d’euros de recettes de privatisations en cinq ans !
L’ex-trotskiste mérite le titre de premier « privati-
seur » de France et bat à plates coutures Balladur
tre d’opinions aussi socialistes et et Juppé, qui n’ont vendu que la moitié de
jamais un gouvernement n’aura participations publiques !
autant privatisé. CIC, Thomson CSF et Thomson
Certes, Jospin a remplacé le Multimedia, Eramet, CNP Assuran-
concept trop balladurien de ces, Crédit Lyonnais, Aérospatiale-
privatisation par celui moins Matra, Air France, Banque Hervet
brutal d’« ouverture du capi- sont tout ou partie mis sur le mar-
tal ». Mais l’opération est la ché !
même. Le gouvernement Pas mal pour un Premier minis-
Jospin, premier secrétaire du tre qui a lancé, un jour, à la tri-
PS lors de la vague de natio- bune de l’Assemblée : « Moi, je
nalisations de 1982, a n’ai jamais eu d’actions de ma
encaissé près de 40 milliards vie et j’en suis fier. »
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016
■ RETRAITE FISCALITÉ ■

L’I N D I C AT E
POINT DE VUE
UR
l
INVESTIR l
POINT DE VUE l
■ IMMOBILIER
■ FONDS

INVESTIR l
POINT DE VUE l
INVESTIR l
JURIDIQUE
ASSURANCE-VIE
POINT DE VUE l

INVESTIR l
POINT DE VUE
0,4% l
INVESTIR l
15
POINT DE VUE

LES 25-34 ANS PENSENT QU’IL FAUT COMMENCER BANQUE Ce taux


TÔT À ÉPARGNER POUR SA RETRAITE correspond à la commission annuelle que
NSP
APRÈS AVANT la petite banque coopérative allemande
50 ANS 1 % 41 % 30 ANS
4% Raiffeisenbank va ponctionner sur les dépôts
ENTRE 45 4 %
ET 50 ANS à vue des particuliers dépassant 100.000 €.
14 % Dans un univers de taux négatifs, les dépôts
ENTRE 40
ET 45 ANS 10 % 26 %
LE JOURNAL ont maintenant un coût pour les banques, qui
commencent donc à le répercuter sur leurs
ENTRE 35
ENTRE 30
ET 35 ANS
DES PLACEMENTS clients. Rien de tel n’est prévu en France pour
ET 40 ANS les particuliers. A surveiller tout de même.
Source : enquête 2016 du Cercle de l’épargne.

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR CETTE SEMAINE


ce moment-là opter pour un taux individualisé au sein du couple ou
IMPÔTS
IMPÔTS transmettre un taux « neutre » à son employeur s’il ne souhaite pas
C E
LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE D EN IMMOBI- que ce dernier en ait connaissance. Ce taux neutre sera calculé sur
la base du montant de la rémunération versée par
SUR LES RAILS
S P RU LIER l’employeur (il ne tient pas compte des revenus
R I
Le ministre des Finances, Michel
JU perçus par ailleurs, notamment les revenus
Sapin, et le secrétaire d’Etat au Bud-
get, Christian Eckert, ont présenté, TERRASSE PAS patrimoniaux). Le Conseil d’Etat avait
d’ailleurs pointé du doigt les risques
lors du dernier Conseil des minis-
tres avant la pause estivale, les
grandes lignes du prélèvement à la
SI PRIVATIVE d’atteinte à la vie privée liés la com-
munication du taux d’imposition à
l’employeur. Bercy a donc revu sa
source qui sera mis en œuvre en COPROPRIÉTÉ Bien mal informé celui qui croit modifier la destination telle qu’elle est prévue copie avant de la présenter en Con-
2018. Le gouvernement rappelle pouvoir utiliser sa terrasse ou son jardin par le règlement de copropriété ». Transformer seil des ministres. Selon les calculs
qu’il s’agit d’« une réforme du paie- comme bon lui semble alors qu’il habite en une terrasse en habitation est, d’une part, un du ministère, 90 % des contribuables
ment de l’impôt, qui ne modifiera pas copropriété… changement de destination du lot, d’autre part, auront un taux compris entre 0 et
son barème ». Une habitante de Perpignan vient de l’appren- un aménagement qui affecte l’aspect extérieur 10 %. Il sera ensuite actualisé chaque
L’impôt sur le revenu sera toujours dre à ses dépens. Cette propriétaire d’un de l’immeuble. Ce type de travaux requiert année en septembre ou à la
calculé pour chaque foyer fiscal de appartement avec terrasse avait fait édifier sur donc l’autorisation de l’assemblée générale des demande du contribuable en cours
manière progressive, en fonction de cette dernière une dépendance à usage d’habi- copropriétaires. La sanction est lourde. La pro- d’année, pour tenir compte des
l’intégralité des revenus. Les tran- tation, sans demander l’autorisation des autres priétaire a été condamnée à remettre la ter- éventuels changements de situation.
ches d’imposition ne bougeront pas. copropriétaires. Les juges de cassation rappel- rasse en son état antérieur : démolir l’exten- Le prélèvement à la source sera
En pratique, l’administration fiscale lent que « si chaque copropriétaire est sion, enlever les canalisations, les câbles automatique et s’appliquera dès le
communiquera à l’employeur le taux libre de diviser et aménager ses électriques, etc. Cass. civ. 3, premier salaire perçu en 2018.
de prélèvement au second semestre 2017. Ce parties privatives, il ne 26 mai 2016, Logiquement, chacun paiera ainsi en 2017 les
taux sera calculé selon les revenus touchés en 2016 peut pas (…) en no 15-12.556. impôts calculés sur ses revenus de 2016 et en 2018
par le contribuable. Ce dernier le connaîtra également puis- ceux calculés sur… 2018. L’impôt normalement dû sur les reve-
qu’il figurera sur son avis d’imposition reçu à l’été 2017. Il pourra à nus ou les pensions perçus en 2017 devrait donc être annulé…

CONTRIBUTIONS D’EXPERTS l
INVESTIR l
CONTRIBUTIONS D’EXPERTS l
INVESTIR l
CONTRIBUTIONS D’EXPERTS l
INVESTIR l
CONTRIBUTIONS D’EXPERTS l
INVESTIR

CGPI-EXPERTS Partir à l’étranger, THIBAULT


CASSAGNE
INGÉNIEUR

quelles conséquences ?
PATRIMONIAL
CHEZ PRIMONIAL
R E T R A IT E

FISCALITÉ
domicile fiscal se situe hors de l’Hexagone,
ils sont toujours imposés en France sur les TRANSMISSION défunt soit non résident au moment du décès,
si les héritiers sont domiciliés en France au jour
ET SANTÉ revenus de source française dégagés par cet
immeuble. Les conventions fiscales interna- PLUSIEURS POSSIBILITÉS Partir vivre à
de la transmission, tous les biens meubles et
immeubles situés en France et hors de France
tionales (notamment celle entre la France et l’étranger peut avoir des conséquences en qu’ils reçoivent sont imposables en France ; le
CONVENTIONS Les Français sont de plus en le Portugal) attribuent généralement le droit matière de transmission qu’il convient au préa- montant d’impôt acquitté le cas échéant à
plus nombreux à envisager de vivre leur d’imposer les revenus immobiliers à l’Etat de lable d’étudier. l’étranger est imputable sur l’impôt exigible en
retraite à l’étranger. La diminution du mon- situation des biens, ici la France. Ces revenus Dans une succession internationale, il faut France. Ces règles sont applicables en l’absence
tant des pensions, l’augmentation du coût de sont soumis au barème progressif de l’impôt déterminer la loi civile applicable, c’est-à-dire de conventions fiscales internationales. Il est
la vie, la fiscalité, l’environnement et le cli- sur le revenu à un taux minimum de 20 % et celle qui dispose des règles de dévolution, de donc important de se faire accompagner pour
mat sont autant de facteurs qui peuvent inci- aux prélèvements sociaux (15,5 %). réserve héréditaire, de quotité disponible, etc. anticiper sa transmission, notamment pour les
ter les retraités à quitter la France. Une telle Les retraités qui résident de façon perma- Un règlement européen entré en vigueur le patrimoines importants. Pour mémoire, les
démarche emporte toutefois des effets sur nente dans un Etat membre de l’Espace éco- 17 août 2015 prévoit que la loi applicable à une successions en ligne directe sont soumises à un
leur situation civile, sociale et fiscale qu’il nomique européen bénéficient d’une prise succession est celle de la résidence habituelle taux progressif allant de 5 à 45 %.
convient d’anticiper afin de réussir son expa- en charge des soins médicaux dans les du défunt. Dans notre exemple, le couple de
triation et d’éviter certains désagréments. mêmes conditions que les assurés locaux. Si retraités sera donc soumis à loi successorale ISF Les non-résidents en
n E
Prendre sa retraite à l’étranger n’a pas cette protection est insuffisante, ils peuvent portugaise avec toutes les implications que cela France peuvent aussi être prati qu
e
pour effet de vous exonérer de toute obliga- continuer à bénéficier du régime de l’assu- pourra engendrer mais aura la possibilité, redevables de l’ISF sur
tion fiscale en France. rance maladie française en adhérent à la comme le règlement lui permet, d’opter pour la leurs biens situés en
Prenons l’exemple d’un couple de retraités CFE (Caisse des Français de l’étranger) ou loi successorale de l’Etat de sa nationalité. Il est France (à l’exception des
installé au Portugal et conservant un bien souscrire à une assurance complémentaire alors important de manifester cette volonté. placements financiers) dès lors que leur
immobilier locatif en France. Bien que leur santé. En matière de fiscalité successorale, bien que le valeur dépasse les seuils fixés par la loi.
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

16 Dossier
PLACEMENTS l
INVESTIR l
PLACEMENTS l
INVESTIR l
DOSSIER l
INVESTIR l
PLACEMENTS l
INVESTIR l
PLACEMENTS l
INVESTIR

DOSSIER RÉALISÉ PAR


Investissem ents
ÉRIC LEROUX

plaisir

Sélectivité avant tout


Combiner plaisir et investissement, c’est possible, à condition de bien choisir. Art, automobiles,
bande dessinée, timbres, bijoux ou pièces de monnaie, il y en a pour tous les goûts.

C’
est le moment de vous bien entendu, mais en veillant à artistes qui s’était envolée rapide- d’un investissement plaisir, que
faire plaisir si vous avez payer le bon prix et en vous méfiant ment est redescendue brutalement, vous devrez savoir revendre au bon
de l’argent à investir ! des bulles qui suivent les effets de ou dans l’univers des voitures de moment, lorsque sa cote aura regard de votre
Alors que les rende- mode. collection, où certains modèles hier monté à un beau niveau. Il faut patrimoine et de vos
ments des produits financiers sont La plupart des experts que nous très cotés ne sont plus tant recher- donc toujours, avant d’acheter, pen- revenus, même si vous y
presque tous en berne, vous ne avons interrogés dans les divers chés aujourd’hui. ser à la revente. prenez beaucoup de plaisir.
ferez pas un grand sacrifice finan- domaines (lire leurs conseils dans ces Un patrimoine doit être large-
cier en achetant un objet ou une pages) sont d’accord : si les marchés Penser à la revente Raison gardée ment diversifié et reposer sur des
œuvre qui ne rapporte rien. respectifs restent dynamiques, on Pour combiner plaisir et investisse- L’objet (ou l’œuvre) est-il demandé fondements solides (immobilier,
Et si vous avez du flair – ou de la assiste – comme dans le domaine ment, il faut donc être connaisseur par d’autres personnes ? Fait-il actions, assurance-vie, etc.). La part
chance –, vous ferez même peut- financier – à un phénomène de fli- et patient, afin de ne pas se jeter sur l’objet d’un marché durablement des investissements plaisir doit
être une très belle opération, car de ght to quality (recherche de la qua- le premier coup de cœur venu. A actif ? Celui-ci sera-t-il encombré donc être limitée.
nombreux « marchés » de collec- lité) Autrement dit, les pièces excep- défaut, entourez-vous de conseillers par plusieurs offres du même type ? N’y consacrez donc pas plus de 5
tionneurs affichent un beau dyna- tionnelles sont toujours fortement ou d’experts qui sauront vous gui- En combien de temps pourrez-vous à 10 % de votre patrimoine, même si
misme et les prix grimpent parfois convoitées et continuent à voir der pour trouver la pièce ou l’œuvre matérialiser la vente et récupérer ces investissements ne manquent
très fortement. leurs prix grimper, mais tout ce qui qui corresponde à vos goûts, et qui votre argent ? Autant de questions pas d’atouts : leur évolution est
ne sort pas du rang est désormais dispose d’un potentiel pour que sa qui méritent d’être tranchées pour généralement décorrélée de l’évolu-
Ne pas acheter délaissé et les prix stagnent ou bais- valeur s’apprécie. éviter les lendemains qui déchan- tion des marchés financiers et, pour
n’importe quoi sent. Si un achat plaisir est destiné à tent. les biens de qualité, vous bénéficiez
Règle d’or des investissements plai- C’est notamment le cas dans l’art rester longtemps dans votre patri- Autre précaution : n’investissez d’une bonne protection en cas de
sir : il faut acheter ce qui vous plaît, contemporain, où la cote de jeunes moine, ce n’est pas forcément le cas pas des sommes déraisonnables au reprise de l’inflation.

ART Retour sur les valeurs sûres


TICKET D’ENTRÉE « Le marché de plaisir que dans l’investissement. généralement le seul accessible, mais 10.000 €. N’espérez pas pour autant d’âme, rencontrer les artistes, suivre
l’art est chaque année de plus en plus « Les tickets d’entrée ont considéra- l’art moderne est également en faire la culbute, même si des exem- l’évolution de leur travail. »
actif et ne semble pas perturbé par blement augmenté ces dernières vogue. « L’art minimal et le pop art ples comme les assiettes Blue Bal- Pour acheter, mieux vaut souvent
l’environnement économique », cons- années, confirme Laurence reviennent un peu, et des artistes comme loon Dog de Jeff Koons, qui valaient aller dans les galeries « mères », cel-
tate Laurence Dreyfus, conseillère en Dreyfus. Dans le même temps, la cote Andy Warhol ou Jean-Michel Basquiat 300 € il y a quelques années, se les qui ont exposé l’artiste à l’origine :
art et experte auprès de la Chambre de jeunes artistes contemporains qui restent des valeurs sûres, aux prix ina- vendent aujourd’hui plusieurs « Elles ont souvent les bonnes pièces »,
européenne des experts-conseils en avait beaucoup monté s’est dégonflée, bordables. » Et si les œuvres uniques dizaines de milliers d’euros. « Inves- dévoile l’experte. Si la galerie est en
œuvres d’art. parfois fortement. » sont hors de portée, le marché des tir dans l’art est une aventure province, c’est encore mieux : les prix
Dans une optique d’investisse- Les acheteurs ne sont donc plus « multiples » est plus accessible. humaine, poursuit Laurence y sont souvent plus sages qu’à Paris…
ment, il faut cependant savoir que prêts à payer des fortunes pour une Des céramiques d’artistes Dreyfus. Il ne faut pas Dans tous les cas, ne vous lancez
la barre est haute : au-dessous de œuvre d’un artiste simplement pro- majeurs comme Picasso hésiter à aller dans pas sur un coup de cœur si vous
500.000 € – soit le prix pour une metteur. Il y a moins de place pour ou des estampes de les ateliers pour investissez un montant important.
œuvre importante d’un artiste l’aventure et la spéculation… Pour les Miro se paient rechercher un Le risque étant très élevé, mieux
reconnu –, vous serez plus dans le particuliers, l’art contemporain est autour de supplément vaut être accompagné par un expert
que vous rémunérerez. Pour le reste,
n’hésitez pas à laisser parler votre
LES CONSEILS DE L’EXPERT cœur, mais ne comptez pas sur un
gain mirobolant lors de la revente… si

î AVEC 30.000 €
Des dessins ou sculptures de
Camille Henrot, une artiste en vogue ;
25.000 € de plus, une œuvre mar-
quante de François Morellet, un
artiste précurseur décédé en mai
vous arrivez à revendre.

une sculpture – buste – du Canadien dernier. AGENDA


Jon Rafman. AVEC 100.000 € – La Biennale des antiquaires (du 10 au
AVEC 50.000 € Vous pourrez envisa- 18 septembre), au Grand Palais, à Paris, réu-
Pour les amateurs de photo, une édi- ger d’acquérir une nit 123 exposants venant de 14 pays.
tion de trois photographies de Wolf- peinture de Daniel – La Fiac, Foire internationale d’art con-
gang Tillmans, ou une édition de cinq Buren ou de Friedrich temporain (du 20 au 23 octobre) au
Nœud rouge
photographies de Louise Lawler. Kunath, un artiste miroir, Grand Palais, à Paris. Œuvres de qualité
Egalement, une réalisation du plasti- contemporain encore sculpture de accessibles à partir d’une dizaine de mil-
cien Philippe Parreno ou, pour peu connu en France. Jean-Michel liers d’euros.
DREY FUS
LAURENCNESEILLÈRE EN ART Othoniel, 2012.
CO
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

17
l
PLACEMENTS l
INVESTIR l
PLACEMENTS l
INVESTIR l
PLACEMENTS l
INVESTIR l
PLACEMENTS l
INVESTIR l
PLACEMENTS

AUTOMOBILES La fin du dérapage


RARETÉ Euphorique depuis 2014, emporté et les premières trouvent
avec des successions de records de difficilement preneur. LES CONSEILS DE L’EXPERT
prix, le marché des voitures de col- Le prix et la durée d’une restaura-
lection semble se calmer, en tout
cas pour certains modèles qui
avaient vu leur valeur atteindre des
tion – elle se compte en années – en
arrêtent plus d’un. Ce sont donc les
acheteurs qui ont la main depuis
î AVEC 15.000 €
Investissez dans une Renault
Clio Williams – la version sport de la
AVEC 100.000 €
Une très belle Aston Martin V8
coupé ou Volante, des années 1970
sommets. quelques mois. petite citadine – des années 1995- à 1980, pourrait voir son prix monter
Les dernières ventes d’Artcurial 1996. Elle incarne la voiture sportive s’il évolue comme celui des modèles
lors du célèbre Le Mans Classic, en Deux routes à la française et entre dans l’univers précédents. C’est
juillet dernier, l’ont montré : « Nous Pour investir sur ce marché, deux des collectionneurs. une voiture avec une
avons assisté à une relative stabilité voies sont possibles. La première : AVEC 40.000 € image chic et un
des prix car les acheteurs retrouvent le miser sur des voitures d’exception La Porsche 928 GTS, très rare en intérieur agréable, et
sens de la mesure, explique Pierre des années 1970 ou 1980, comme boîte mécanique, est une voiture avec laquelle vous
Novikoff, du département Automo- des Maserati, Lamborghini Coun- très puissante. Les collectionneurs pourrez rouler.
biles d’Artcurial. Les modèles pro- tach ou la mythique Citroën SM redécouvrent son design particulier.
duits à plus de 5.000 exemplaires, (120.000 € pour un modèle impec- Attention : le kilométrage est sou-
comme certaines Porsche, dont les prix cable). L’effet rareté devrait jouer en vent élevé. PIERREUN OVIKOFF
avaient beaucoup monté, retrouvent leur faveur dans les prochaines R ADJOINT
DIRECTE RIAL MOTORCARS
des prix plus conformes, mais les années. D’ARTCU
modèles rares et en bon état profitent Seconde option : les voitures prévient Pierre Novikoff. Une 2 CV au Mans 77.000 €. Les 2 CV classi-
toujours d’un marché très dynami- populaires, « mais à condition qu’elles Sahara, fabriquée à quelques cen- ques, fabriquées par centaines de
que. » Autre observation : alors que soient en très bon état d’origine, avec taines d’unités (avec un moteur à milliers – et ayant souvent un fort
les véhicules en état moyen et non un faible kilométrage et qu’elles fas- l’avant et un à l’arrière !) répondant kilométrage – ne connaîtront
restaurés finissaient par se ven- sent partie de séries très limitées », à tous ces critères s’est vendue jamais un tel sort…
FRAIS dre presque aussi cher que
Lorsque vous ache- ceux qui étaient parfaitement
tez dans les ventes aux entretenus, la raison l’a AGENDA
enchères, le prix des biens De nombreuses ventes ont lieu toute
est majoré de 20 à parfois l’année partout en France, les plus
30 % de frais. Il faudra donc fameuses sont :
que la valeur de votre bien – Chantilly Arts & Elégance (le 3 sep-
progresse au moins de ce tembre), véhicules plutôt haut de
niveau pour que vous ne gamme, à Chantilly.
perdiez pas d’argent. – Salon Rétromobile (du 8 au 12 février
2017), à Paris.
– Le Mans Classic (mi-juillet les années
paires) au Mans.
Berlinette Ferrari 275 GTB nez long, 1968.

BANDE DESSINÉE Un marché toujours plus dynamique


ART POPULAIRE C’est un signe qui dial et la demande est toujours très tion, ce qui entraîne les prix à la l’œuvre sur le mur de votre salon.
ne trompe pas sur la santé du mar-
ché de la bande dessinée de collec-
forte », observe François Meyniel,
expert en bande dessinée. Un
hausse. »
La recherche numéro un des col-
D’autres, ayant dessiné des mil-
liers de planches, risquent de satu-
LES CONSEILS
tion : de plus en plus de maisons de mouvement qu’il explique simple- lectionneurs reste toujours la rer le marché après leur dispari- DE L’EXPERT
vente s’y intéressent, dont les plus
grandes au niveau français et
international. « Le marché reste tou-
ment : « Les collectionneurs sont de
plus en plus nombreux, car la BD est
un art populaire, et beaucoup sont en
même : les planches originales des
plus grands auteurs. Un marché
devenu très étroit, car les prix ont
t i o n . Da n s l e m ê m e r e g i s t r e ,
l’expert conseille de savoir arbi-
trer : « Il y a parfois des effets de
î POUR 500 €
Vous pouvez acquérir une couver-
ture originale d’un album d’un auteur
jours très dynamique au plan mon- phase de constitution de leur collec- atteint des sommets : il faut payer bulle temporaires dont il faut profiter classique franco-belge comme Eddy
plusieurs centaines de milliers pour se débarrasser d’une planche. » Paape, Tibet our Forton, certaines de
d’euros pour une telle planche de Du côté des objets et sculptures leurs planches originales, ou parier sur
Planche originale du Sceptre d’Ottokar,
Tintin ou d’Astérix. inspirées par l’univers de la BD, « le des planches de jeunes auteurs.
d’Hergé, 1939.
marché est atone », selon François POUR 5.000 €
Miser sur les artistes Meyniel, et, côté livres, seules des Investissez dans des planches origi-
en devenir pièces véritablement exception- nales de Midam (Kid Paddle) ou de
« Mieux vaut aujourd’hui s’intéresser nelles (éditions originales en état Zep (Titeuf) : ce sont de gros succès
à des œuvres d’artistes en devenir ou neuf) sont encore recherchées, ce d’édition, et les enfants d’hier les
récemment décédés », recommande qui limite le gisement. désireront demain.
François Meyniel, qui constate POUR 50.000 €
que « les plus gros coefficients de Les grands auteurs ont toujours une
progression se font aujourd’hui sur dimension patrimoniale : Hugo Pratt
les petits prix ». AGENDA (Corto Maltese) ou Druillet ont
D’après lui, une planche ache- – Festival international de la bande des- des cotes toujours solides, et en
tée quelques dizaines d’euros sinée (du 26 au 29 janvier 2017), à progression.
peut voir son prix multiplié par Angoulême, où vous pourrez faire dédica- POUR 100.000 €
dix en un an si l’auteur est cer des ouvrages par leurs auteurs, ou L’acquisition de
recherché et sa production acheter des planches originales. pièces quasi muséa-
limitée. Un sort que ne con- – Toute l’année des festivals de bande les est possible,
naîtront évidemment pas tous dessinée partout en France où les auteurs comme une planche
les artistes : certains tombe- dédicacent leurs livres. Nombreuses ven- de Franquin, estimée
tes publiques aux enchères par les princi-
ront dans l’oubli et il ne vous res- à 80.000 €. YNIEL
pales maisons de vente. ME
tera que le plaisir d’accrocher FRANÇOIS EXPERT
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

18 Dossier
PLACEMENTS l
INVESTIR l
PLACEMENTS l
INVESTIR l
PLACEMENTS l
INVESTIR l
PLACEMENTS l
INVESTI

MONTRES Engouement confirmé pour les marques


« VINTAGE » Le succès des mon- Legrand, directeur du départe- inaccessibles aux petits budgets, servées, et toutes les parties visibles mécanismes avec complication,
tres de collection ne se dément ment Horlogerie de collection qui devront se tourner vers des doivent être irréprochables », met en vous pourrez y trouver des pièces
pas : les ventes connaissent tou- chez Artcurial. Le marché reste marques comme Breguet ou Lon- garde la spécialiste. La moindre originales pour un prix souvent
jours une grande réussite et les principalement tiré par deux mar- gines, ou celles de grands joailliers, rayure peut se traduire par une inférieur à celui d’une montre de
acheteurs sont de plus en plus ques emblématiques : Rolex et tels Cartier, Chaumet ou décote de 5 à 20 %… poignet.
nombreux. Patek Philippe. « Les Rolex sont les Chopard. Intéressez-vous L’état mécanique est Attention : pour que le prix
Résultat, les prix montent régu- plus recherchées, quels que soient les principalement aux modè- paradoxalement moins d’une montre s’envole réellement,
lièrement : « En dix ans, certaines modèles et les époques », précise les « vintage », qui se ven- important : il est toujours elle doit – comme pour de nom-
pièces rares ont vu leur prix multiplié Marie Sanna-Legrand. dent aujourd’hui très bien, possible de procéder à breux objets – avoir une histoire
par trois », témoigne Marie Sanna- Des montres la plupart du temps et aux montres moder- une réparation. Si les originale.
nes, comme les Heuer montres sont les véri- Des perles rares pour lesquelles
des années 1970, tables stars de l’hor- les grilles de prix traditionnelles
LES CONSEILS DE L’EXPERT désormais dans l’air logerie, il existe un n’ont généralement plus beaucoup
du temps. segment moins de sens…

î AVEC 5.000 €
Offrez-vous une montre Jaeger
LeCoultre (Reverso Duetto, Memo-
Chronograph ou Quantième
Perpétuel en or rose.
AVEC 50.000 €
Etat
impeccable
couru mais pos-
siblement pro-
metteur : les AGENDA
vox), une Rolex Explorer II, une Une Breguet Tour- Les règles d’or pour montres de – Genève Enchères (mai 2017), à Genève.
Piaget Protocole en or jaune, une billon en platine l’investissement poche, ainsi que les La plus grande exposition-vente aux
Cartier Vendôme ou une Omega ou une Rolex GMT dans les montres horloges, de table enchères d’Europe.
Speedmaster. Master ref. 6542 sont simples : outre la ou non. – Toute l’année les principales maisons
AVEC 10.000 € vous font entrer marque et la com- A condition de vous de vente françaises organisent des
Vous pourrez envisager d’acquérir dans l’univers de plexité du mécanisme, porter sur des objets de enchères plusieurs fois par an à Paris et
une Rolex Submariner ou une la très haute hor- c’est l’état du « garde- grande marque et/ou de Monte-Carlo. Il existe également des bou-
tiques spécialisées, notamment à Paris,
Ro l ex D ay t o n a e n a c i e r d e s logerie. A-LEGRAND
SANN ARTEMENT
temps » qui compte. « Les
dans les montres de luxe de seconde
années 1990, une Audemars Piguet MARIE
TEUR DU DÉP TION, montres doivent être dans Montre Oyster Precision,
DIREC ERIE DE COLLEC main (ou plus).
HORLOG L leur état d’origine, bien con- Rolex.
ARTCURIA

VINS Elargissez vos horizons JOAILLERIE Un investissement à porter


VALLÉE DU RHÔNE Même s’il a « Mais compte tenu des prix atteints en Broche en or jaune expert reconnu ou par des docu-
subi quelques chocs, ces dernières primeurs depuis quelques années, dans et platine, diamants ments tangibles. Attention : n’inves-
années, après le coup d’arrêt donné certains domaines très prisés les 2015 et émeraude, Cartier. tissez pas dans des bijoux neufs avec
en Chine à la pratique des sont proposés au même prix que des une optique patrimoniale, car ils per-
« cadeaux », « le marché du vin conti- bouteilles anciennes des meilleurs mil- la spécialiste de joaillerie. La dent de 30 à 50 % de leur valeur aus-
nue à bien se porter et il se défend bien lésimes », prévient l’experte. période la plus recherchée reste sitôt que vous sortez du magasin.
face au Cac 40 », selon Angélique de Mieux vaut donc se montrer très l’Art déco (1910-1930), même si les Seuls les bijoux anciens, créés
Lencquesaing, cofondatrice du site sélectif dans vos achats en primeurs, acheteurs se montrent de plus en entre la fin du XVIIIe siècle et les
iDealwine.com. qui vous obligent à conserver le vin plus sélectifs, mais les années 1960 années 1970 disposent d’un véritable
Ce marché est toujours dominé pendant plusieurs années avant arrivent en force. marché. On assiste à une baisse
par les plus grands vins du Bordelais, d’avoir un espoir de revalorisation. Les signatures les plus presti- d’intérêt pour certaines pièces
en raison d’un volume de production Si les plus grands vins de Bour- gieuses sont, par exemple, celles comme les broches ou les colliers,
important et d’un attrait mondial. gogne sont quasiment inaccessi- de Cartier, Van Cleef & moins aisés à porter pour des ques-
bles au commun des mortels, les Arpels ou tions de sécurité. Les bracelets, sau-
regards se tournent depuis quel- Boucheron, toirs et boucles d’oreilles sont plus
AGENDA que temps vers la vallée du Rhône, VALEUR REFUGE C’est ou des créa- demandés.
– Foires aux vins (début septembre), à qui intéresse désormais les Améri- l’un des seuls investissements teurs – beaucoup plus
ne pas manquer, à condition d’être très
sélectif dans vos achats. Nous publierons
cains et les Asiatiques. Les cham-
pagnes aussi, sur de grandes
plaisir que vous pourrez porter et
exhiber sans trop de manières !
rares – comme René Boivin ou
Suzanne Belperron. Pour certaines
LES CONSEILS
le 3 septembre un dossier spécial sur le cuvées millésimées, ne manquent Mieux : s’ils sont bien achetés, les pièces ayant appartenu à des per- DE L’EXPERT
î
vin. pas d’atouts. « Etre à l’affût de nou- bijoux ont quelque chance de pren- sonnalités très connues les prix peu- DE 400 À 600 €
– Toute l’année, les maisons de vente veaux domaines et de belles signatu- dre de la valeur. « A l’inverse du prix vent s’envoler. Une jolie paire de boutons de
organisent des enchères de crus parfois res dans de beaux terroirs » est, selon des pierres, ce n’est pas un marché spé-
prestigieux. Des sites d’enchères en ligne manchette signés Van Cleef &
Angélique de Lencquesaing, la culatif, mais une valeur refuge, prévient Bracelets, sautoirs Arpels ou un collier de plusieurs
permettent également d’acheter ou de
revendre toute l’année. condition pour réussir son inves- Julie Valade, directeur du départe- et boucles d’oreilles rangs de perles de culture.
tissement dans le vin. ment Joaillerie chez Artcurial. Les en vedette DE 4.000 à 5.000 €
prix progressent régulièrement, mais Mais il est parfois bien difficile Une bague en platine sertie d’un
sans grand coup d’éclat. » d’avoir une preuve incontestable de diamant d’environ 2,30 carats de
LES CONSEILS DE L’EXPERT La valeur d’un bijou provient de l’identité des anciens propriétaires. qualité correcte ou une bague jonc

î AVEC 5.000 €
Constituez une cave variée, avec
des bouteilles valant de 20 à 130 €, par
brecht 2012), Bordeaux (Lynch-Bages,
La Mission Haut-Brion), Bourgogne
(Corton-Charlema-
plusieurs sources. Tout d’abord, sa
composition : « Le métal et les pierres
forment la base du prix », explique
Mieux vaut donc se méfier des asser-
tions orales sur l’origine d’un bijou,
sauf si elles sont garanties par un
en or jaune pavée de diamants
signée Cartier.
DE 30.000 à 50.000 €
caisses de six. Château Prieuré-Lichine gne Grand Cru Bon- Julie Valade. L’or et le platine seront Un beau bijou de
(2009), Château Smith Haut Lafitte neau du Martray donc plus cotés que le bronze ou Suzanne Belperron
(rouge 2006), Côtes de Castillon
Domaine de l’A (2010).
2009).
AVEC 50.000 €
l’argent, et des pierres précieuses
comme le saphir, le diamant ou le
AGENDA ou un collier
devant de corsage
AVEC 15.000 € Un choix très vaste rubis, et de qualité, valent bien plus – Toute l’année, des ventes régulières
sont organisées par les grandes maisons en diamants signé
Retenez des bouteilles valant de 40 à s’offre à vous dans cher que des pierres fines ou semi- Fontana daté de
d’enchères, des foires d’antiquaires. A voir
1.000 €, en Alsace (Riesling Rangen de les mêmes régions. précieuses. « La plus-value du bijou aussi : les marchands de bijoux anciens 1910.
UE DE
Thann - Clos Saint Urbain Zind-Hum- ANGÉLIQ ESAING
vient ensuite de la signature de son de la rue Saint-Honoré, à Paris. JULIE VUARLDAU DÉPARTEMENT
DE LENICCEQD’UIDEALWINE créateur et de son époque », poursuit DIRECTE IE, ARTCURIAL
COFONDATR JOAILLER
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

19
STIR l
PLACEMENTS l
INVESTIR PLACEMENTS l
INVESTIR l
PLACEMENTS l
INVESTIR l
PLACEMENTS

PHILATÉLIE Des prix toujours en hausse


DISCRÉTION ET LIQUIDITÉ « Il n’y a En outre, c’est un bien discret et Pascal Behr. Deuxième critère : la peu de chose pour passer de l’excep-
pas de mouvements notables sur le liquide, car très facile à vendre et à rareté, car les timbres édités à de tionnel au normal. D’où l’impor- AGENDA
marché du timbre, mais il faut noter que acheter en s’adressant à des spécia- nombreux exemplaires ont peu de tance d’être vigilant lors de l’achat et – Salon philatélique d’automne
les prix n’ont jamais baissé, y compris listes réputés. Pour faire un investis- chance de voir leur prix monter. de s’adresser à un expert, plutôt que (le 11 novembre), à Paris,
pendant les guerres, les crises économi- sement susceptible de prendre de la Enfin, la présentation doit être d’aller acheter sur Internet, où les porte de Champerret.
ques, les dévaluations. Ils augmentent valeur – ou au moins de ne pas en excellente, car seules les timbres arnaques sont nombreuses d’après – Exposition internationale annuelle
en moyenne de 4 % par an plus l’infla- perdre –, il faut évidemment faire dans un état exceptionnel sont les spécialistes. (été 2017) en Finlande (celle de New York,
tion. » Pour Pascal Behr, expert inter- les bons choix. « Seuls les timbres recherchés par les collectionneurs Pour connaître la cote des timbres, en 2016, a réuni 250.000 participants).
national, pas de doute, la philatélie d’avant 1920 méritent d’être acquis ; avertis, et donc susceptibles de voir une seule recommandation : le cata- – Toute l’année, des Bourses aux timbres
locales, des échanges via des clubs,
permet de concilier plaisir et inves- les timbres dits de collection ne pren- leur prix progresser. Et ici, comme logue Yvert et Tellier, une bible qui
des négociants et commerçants.
tissement. dront jamais de valeur », prévient dans d’autres domaines, il suffit de fait référence dans le monde entier.

LES CONSEILS DE L’EXPERT


FISCALITÉ
Le traitement fiscal
des plus-values réalisées
î AVEC 300 €
Avec ce budget, achetez une
lettre écrite en 1870 par un Parisien
AVEC 10.000 €
Vous pourrez entrer en possession
d’une lettre
lors de la vente de biens de encerclé par les Prussiens, et affranchie avec
collection d’une valeur supérieure à transportée par ballon le premier tim-
5.000 € est, au choix, une taxe monté. Pour 1.000 €, intéressez- bre français, uti-
forfaitaire ou l’imposition au régime vous à un timbre des colonies fran- lisée le premier
des plus-values de cession de çaises, surchargé, datant de 1875. jour des timbres
biens meubles. Renseignez-vous AVEC 5.000 € en France, en
avant d’investir… Au-dessous Misez sur un timbre à 80 centimes 1849.
de 5.000 €, l’impôt rose de l’époque de Napoléon III. EHR IONAL
n’est pas dû. Collection de différents timbres de France. PASCALRTBINTERNAT
EXPE

LIVRES Le plaisir avant le gain MONNAIES La sécurité


INTERNATIONAL Le marché de la bibliophilie
n’est pas spéculatif : n’espérez donc pas faire
tisseurs : les livres anciens, de plus de 300 ou
400 ans, surtout s’ils ont un intérêt littéraire,
passe par la rareté
une culbute historique lors de la revente d’un historique ou scientifique et sont en très bon ANTIQUE Dans l’univers des monnaies de col- Sesterce frappé
sous l’Empire
ouvrage, car ce marché reste sage et les prix état, ont toujours un marché, même si ce n’est lection, il existe deux approches. La première est
romain.
évoluent raisonnablement. pas le plus sensationnel parce qu’il s’adresse à celle du collectionneur qui va constituer des
On y vient donc plus par amour de la littéra- des collectionneurs très pointus. séries cohérentes en s’intéressant à une époque
ture ou de l’histoire qu’avec l’ambition de faire Plus classiquement, des livres d’exception ou un lieu, et réaliser dans le temps un ensemble Ne vous lancez pas seul dans un tel achat si
une belle affaire rapidement. « Le marché est comme l’édition originale du Discours de la qui correspond à ses goûts et à son budget. vous n’êtes pas averti : selon son état, le prix d’une
toujours très actif, mais il est de méthode de Descartes ou des Fleurs du mal de Autant le dire tout de suite : c’est amusant, ins- pièce varie parfois dans une fourchette de 1 à
plus en plus sélectif et tend vers Baudelaire sont toujours recherchés, tout tructif, mais, pour l’investissement, ce n’est pas 100 ! Mieux vaut donc s’adresser à un expert qui
l’excellence », observe comme de grandes œuvres avec une dédicace l’idéal. « Dans une optique patrimoniale, la numis- s’engage sur la valeur et fuir Internet, où les arna-
Guillaume Romaneix, spécia- de l’auteur à une personnalité connue, par matique obéit aux mêmes lois que l’art : c’est la rareté ques pullulent…
liste du département Livres et exemple. et la beauté qui sont le meilleur gage de sécurité et de Les professionnels les plus compétents sont
manuscrits d’Artcurial. Attention, il s’agit d’un univers très com- valorisation future des prix », explique Claude Bur- majoritairement membres soit de l’Association
C’est aussi un marché très plexe qui demande d’excellentes connaissan- gan, expert numismate à Paris. internationale des numismates professionnels
international : « La moitié du ces pour faire des achats patrimoniaux. Mieux Mieux vaut donc s’intéresser à la seconde : les (AINP), soit du Syndicat national des experts
volume des ventes de notre vaut être conseillé par un expert. pièces de valeur – à partir de quelques milliers numismates et numismates professionnels
département est réalisée par d’euros – que vous pourrez en outre plus facile- (SNENNP). Cette appartenance est un gage de
des acheteurs étrangers, princi- ment céder le jour où vous voudrez les négocier, sérieux et protège les acheteurs.
palement d’Europe, mais aussi AGENDA Sachez également qu’en vous centrant seule-
d’Amérique et d’Asie », pour- ment sur des monnaies françaises vous ne profi-
suit l’expert. Plusieurs pistes
– Salon international du livre rare au Grand Palais
(du 7 au 9 avril 2017), à Paris. La plus belle vitrine de terez pas de la profondeur de plus en plus grande AGENDA
se présentent pour les inves- la librairie française et étrangère. de ce marché, où se trouvent de plus en plus de – Salon professionnel annuel du SNENNP
collectionneurs internationaux. Ceux-là ne visent (le 15 octobre), au palais Brongniart, à Paris.
Voyage du jeune Anarchasis – Les ventes les plus importantes sont organisées
pas spécialement les pièces françaises, mais plus – Toute l’année visitez les commerçants spécialisés et
en Grèce… de J.-J. Barthélemy, par les grandes maisons d’enchères à Paris en mai-
les salles des ventes pour vous faire l’œil et bien appré-
édition originale 4 volumes in- juin et en novembre-décembre. souvent les monnaies antiques, dont le marché
hender les prix, en fonction de la rareté et de la qualité.
quarto, De Bure, 1788. est désormais quasiment mondial.

LES CONSEILS DE L’EXPERT LES CONSEILS DE L’EXPERT


î AVEC 3.000 €
Intéressez-vous par exemple à des éditions
originales de textes marquants de la littérature,
en reliure originale, à condition qu’ils présentent
un intérêt littéraire et artistique.
AVEC 40.000 €
î AVEC 5.000 €
Evitez d’acheter plusieurs monnaies de faible
valeur. Concentrez-vous sur une très jolie mon-
qu’avec plusieurs pièces d’intérêt moindre. Une
mo n n a ie d ’ o r ro m a i ne
(aureus) au nom d’Auguste
dans de belles éditions et en reliure d’époque. Vous pourrez acquérir des édi- naie antique, grecque ou romaine, en or, en argent ou d’Hadrien par exemple.
Attention à ce qu’il ne manque aucune page : la tions originales, comme ou en bronze. Une monnaie grecque en or (sta- AVEC 50.000 €
valeur du livre s’effondrerait (conseil qui vaut pour l’Encyclopédie de Diderot et tère) au nom d’Alexandre le Grand par exemple. Diversifiez votre investisse-
tous les budgets). d’Alembert, ou un ouvrage AVEC 20.000 € ment entre plusieurs pièces
AVEC 15.000 € majeur dédicacé par l’auteur Restez sur une pièce antique, en allant rechercher de qualité et rares, par exem-
Recherchez des livres modernes illustrés par des en édition originale et en très une plus grande rareté et une meilleure qualité. Le ple une royale, une romaine
BURGAN
et une pièce étrangère. CLAUDENUMISMATIQUE
artistes importants ou des ouvrages du XXe siècle bon état.
GUILLAUM E ROMANEIX
CURIAL
potentiel de valorisation sera plus important
BURGAN FLORANGE
EXPERT ART MAISON
INDEX
DES VALEURS CITÉES
DANS CE NUMÉRO
A ABIVAX u 2
ADVINI u 2
AIR FRANCE-KLM u 6
AIR LIQUIDE u 5, 7
AIRBUS GROUP u 12
AIRGAS u 7
ALBIOMA u 9

LE PANORAMA DES CONSEILS


ALPHABET u 11
AMAZON u 10
ARCELORMITTAL u 2, 6
ARKEMA u 11
B BOEING u 12
LE CONSEIL DE LA SEMAINE LE COUP DE CŒUR LA VALEUR À DÉCOUVRIR BOUYGUES u 7, 11
BUREAU VERITAS u 8
ESSILOR INTERNATIONAL GROUPE FNAC CERENIS THERAPEUTICS C CAPGEMINI u 2, 6
CASINO u 10, 11
En euros 113,10
Le numéro un mondial En euros 57,74
Bel été pour l’action de la En euros 6,79
Cette biotech développe CERENIS THERAPEUTICS u 10
des verres optiques société, qui a reçu le feu une nouvelle méthode CGG u 3, 6
130 60 14 D DARTY u 10
120
poursuit les acquisitions 55
vert pour la fusion avec 12 pour détruire la plaque
10 DASSAULT AVIATION u 12
110 pour déployer ses relais 50 Darty, à la seule condition 8
d’athérome, responsable E ENGIE u 2
100 de croissance. La pro- 45 de céder 6 points de 6 d’infarctus. Les résultats ESSILOR INTERNATIONAL u 2, 6
Août 15 Août 16 gression du bénéfice par Août 15 Août 16 vente seulement. Août 15 Août 16 de phase III approchent EXXONMOBIL u 5
F FAURECIA u 6
action devrait s’accélérer sur la période Le marché joue la réussite du mariage qui et seront dévoilés en 2017. La valorisation FIAT CHRYSLER u 5
2016-2018. Profiter du récent recul. PAGE 6 consolide le français face à Amazon. PAGE 10 est très faible. PAGE 10 FIGEAC AÉRO u 13
G GROUPE FNAC u 10
GTT u 3
H HERMÈS INTERNATIONAL u 5, 9
I INGENICO GROUP u 5, 9

ACHETERI moins de 13 fois les bénéfices du réseau social, dont la dimension VENDRE OU
L LATÉCOÈRE u 13
LINDE u 5
AIR LIQUIDE Les discussions entre attendus cette année, la valorisa- « média » est sous-estimée, pour-
ses deux concurrents Praxair et tion reste attrayante. P. 12 raient arriver plus vite que prévu.
RESTER À L’ÉCARTI LISI u 12
M MANITOU BF u 9
Linde ont fait monter le titre. NESTLÉ Malgré des chiffres semes- Le titre ne se paie pas très cher à BUREAU VERITAS La société, qui réa- MAUREL & PROM u 3
Après la baisse ayant suivi les triels un peu décevants, l’action est 16,4 fois l’excédent brut d’exploita- lise une part importante de ses factu- MERCK u 10
résultats semestriels, l’action se à son plus-haut historique. Les tion 2016. P. 8 rations avec les compagnies pétroliè- MICHELIN u 6
redresse. P. 7 investisseurs ont apprécié le main- ZODIAC AEROSPACE A la suite de res, a revu à la baisse ses prévisions N NESTLÉ u 8
ALBIOMA Fini la période de vaches tien des objectifs pour l’exercice multiples avertissements sur les sur l’évolution de ses activités. P. 8 P PERNOD RICARD u 11
maigres pour le producteur d’élec- entier. P. 8 résultats, le cours a été divisé par LATÉCOÈRE Les réorganisations PERTAMINA u 3
PEUGEOT u 6
tricité outre-mer et au Brésil. Les RUBIS La croissance est toujours au deux depuis mars 2015, mais la industrielles, financières et managé-
PRAXAIR u 5
résultats devraient profiter des rendez-vous quels que soient les société reste leader sur des mar- riales se succèdent. P. 13
R RENAULT u 5, 6
projets multiples dans la biomasse cours du pétrole et du gaz. Le ren- chés de niche en croissance et SAFRAN Le groupe doit gérer la RIBER u 10
et le solaire. P. 9 dement est élevé et régulier. Figure devrait progressivement redresser transition entre l’ancienne et la nou- ROUGIER u 9
BOUYGUES Pour réduire ses coûts, dans l’Investir 10 Rendement. P. 3 sa rentabilité. P. 13 velle génération de moteurs qu’il RUBIS u 3
le groupe va proposer aux salariés TECHNIP La société reprend l’avan- NOUS CONSEILLONS AUSSI L’ACHAT fournit aux avionneurs. Cela pour- S SAFRAN u 13
d’échanger des jours de RTT contre tage et va réaliser une belle fusion DE : Maurel & Prom (spéculatif) et rait, dans un premier temps, peser SANOFI u 2, 10, 11
des hausses de salaire. P. 7 créatrice de valeur, surtout si le Vallourec (spéculatif). sur les marges. P. 13 T TECHNIP u 3
FIGEAC AÉRO Une belle valeur de pétrole reste au-dessus de 50 $. P. 3 THALES De belles performances THALES u 12
TOTAL La compagnie intégrée est TOTAL u 2, 3, 5
croissance. Un doublement de CONSERVERI boursières et opérationnelles pour le
TWITTER u 8
taille est prévu d’ici à 2020. P. 13 solide et a su réduire ses coûts au groupe, mais l’action est désormais
V VALEO u 6
LISI Le fabricant de fixations et de moment de la chute du baril. Le HERMÈS INTERNATIONAL Le chiffre bien valorisée. P. 12
VALLOUREC u 3, 6
composants de structures profite dividende n’est pas menacé à court d’affaires semestriel a montré la NOUS CONSEILLONS AUSSI DE VENDRE VIVENDI u 9
de la bonne santé de ses clients avi- terme. P. 3 croissance toujours très solide du ET DE RESTER À L’ÉCART DE : CGG, GTT Z ZODIAC AEROSPACE u 13
onneurs et équipementiers. A TWITTER (spéculatif) Les bénéfices groupe mais le titre est cher. P. 7 et Riber.

Chaque jour, nos conseils


0,75

en avant-première pour
par jour
seulement !
améliorer vos gains !
Abonnez-vous vite !
abonnement.investir.fr
20 AOÛT 2016 N°2224 Investir-Le Journal des Finances

N°2224 COURS DU VENDREDI 19 AOÛT EN CLÔTURE À 17H35


VALEURS DU SRD ET DU CAC 40 LES PLUS FORTES BAISSES VALEURS D'EURONEXT LES PLUS FORTES BAISSES VALEURS D'ALTERNEXT PRINCIPAUX CHANGEMENTS
LES PLUS FORTES HAUSSES SOCIÉTÉ GÉNÉRALE -6,2% (HORS SRD CLASSIQUE) VALNEVA -20,6% LES PLUS FORTES HAUSSES D'OBJECTIF DE COURS
LES PLUS FORTES HAUSSES EURASIA FON. INVEST. 65,0%
VALLOUREC 15,5% SCOR -5,9% SODITECH INGÉNIERIE -15,8% ACHETER
EURASIA FON. INVEST. 65,0% REWORLD MEDIA 28,7%
TECHNIP 5,2% AIR FRANCE-KLM -5,9% GECI INTERNATIONAL -15,0% ANCIEN NOUVEAU
OFFICIIS PROPERTIE 42,7% DOLPHIN INT. 19,6% AÉROPORTS DE PARIS 140 130
GEMALTO 3,4% EDENRED -5,8% CFI 32,2% PASSAT -10,4%
LES PLUS FORTES BAISSES AIR LIQUIDE 115 120
AREVA 3,2% AXA -5,5% FERMENTALG 31,7% ELECT. EAUX MADAGASCAR -8,5% TUTO4PC.COM GROUP -34,5% AXA 28 24
ARCELORMITTAL 2,5% EULER HERMES -5,3% EKINOPS 23,1% AVANQUEST SOFT. -8,3% CESAR -33,3% BOLLORÉ 5 4,50
NEXANS 2,4% NATIXIS -5,1% LES HÔTELS DE PARIS 20,8% DUC -8,1% ACHETER-LOUER.FR -25,0% MERCIALYS 24 26
VIRBAC 2,1% COFACE -4,8% ADC SIIC 18,2% EUROPACORP -7,5% THERACLION -16,4% TECHNIP 60 62

DU 12-8-2016 EN CLÔTURE AU 19-8-2016 EN CLÔTURE p PR I N C I PA L ES VA R I AT I O N S p


RÉTRO DE LA SEMAINE
WALL STREET
HÉSITATIONS
La semaine la plus creuse de l’année !
î A l’image des dirigeants de la
Réserve fédérale, le marché est
resté hésitant, cette semaine.
L’absence de réaction à la publication
des dernières minutes de la Fed s’est
Dans un volume anémique, le Cac 40 a affiché quatre séances de repli sur cinq,
et ce malgré un rebond des cours du pétrole au-dessus de 50 $ le baril de Brent.

V
fait sentir mercredi. Les responsables ous étiez sur la plage ou LE CAC 40 SUR UN AN …depuis le début de l'année – 5,1 % …sur 1 an – 14,1 % crédit seront durcies en septembre
restent divisés quant à un éventuel en randonnée en monta- ou après l‘élection présidentielle, en
relèvement des taux directeurs à court gne sans accès Internet, . novembre. Le consensus penche
terme. Les investisseurs ont plutôt été . 19-08-2016 4.400,52
et vous vous demandez plutôt pour décembre.
attentifs aux résultats des sociétés, si vous avez raté un événement . Du côté européen, les banquiers
comme Walmart, qui a gagné 1,8 %, .
important en Bourse cette centraux étaient sur la même lon-
jeudi, après un bénéfice trimestriel .
meilleur que prévu. Les valeurs de semaine : soyez rassurés ! Hormis le + 9,93 gueur d’onde, prêchant tous pour la
l’énergie, soutenues par le redresse- sursaut des cours du pétrole (lire + 4,77 prudence, compte tenu du Brexit.
ment des cours du pétrole dans l’espoir p. 3) en hausse sept séances d’affilée, + 1,22 + 0,72 + 1,00 + 1,73 Certains évoquent un nouvel assou-
d’une initiative des pays producteurs, ce qui a permis au baril de Brent de – 1,44 – 0,88 plissement dès le mois de septem-
ont progressé de 1,8 % le même jour. retrouver les 50 $, il ne s’est quasi- – 4,25 – 4,75 bre. Tout dépendra des prochaines
– 6,47 – 5,95
ment rien passé. Les volumes quoti- statistiques économiques, par
DOW JONES – 0,07 % diens traités sur le Cac 40 ont rare- SEPT. OCT. NOV. DÉC. JANV. FÉVR. MARS AVRIL MAI JUIN JUIL. AOÛT
ailleurs très pauvres cette semaine.
18.670
18.564,35 ment atteint 2 milliards d’euros, Du côté des valeurs, Air Liquide a
c’est dire l’intérêt des investisseurs cote. Aux Etats-Unis, plusieurs et une remontée des salaires. commencé à redresser la tête, ce
18.600
pour le marché ! membres de la Fed ont fait remar- D’autres, en revanche, ont estimé qui est une bonne nouvelle pour de
Seul le décryptage des minutes quer que l’économie américaine que l’investissement restait atone et nombreux actionnaires individuels
18.530
des deux dernières réunions de était assez solide pour supporter que le contexte mondial demeurait (p. 7), et les valeurs pétrolières les
18.460 politique monétaire, des deux côtés une nouvelle hausse des taux, avec incertain. Aussi est-il toujours diffi- plus malmenées ont repris des
15 de l’Atlantique, a un peu animé la une demande intérieure soutenue cile de deviner si les conditions de couleurs. SYLVIE AUBERT
16 17 18 19
Août

LE MARCHÉ À SUIVRE La semaine du Cac 40


RETOUR À 4.400 POINTS – 2,21 %
à retrouver sur Investir.fr SUR LA SEMAINE
VARIATION
FRANCFORT DU CAC 40 LUN. 15 –0,05 % MAR. 16 –0,83 % MER. 17 –0,96 % JEU. 18 +0,44 % VEN. 19 –0,82 %
EN CLÔTURE
+HAUT; +BAS; VOL. 4.528,00 4.494,49 1,3 Mds€ 4.499,59 4.457,25 2,3 Mds€ 4.478,58 4.415,33 2,0 Mds€ 4.447,25 4.413,06 1,8 Mds€ 4.436,87 4.373,75 2,3 Mds€
PAUSE Ouvert en ce lundi 15 août, le Après deux séances dans un Le Cac 40 a aligné une qua- Première hausse de la semaine Pour la dernière séance de la

î Sans connaître une hausse de


près de 10 % comme l’indice
FTSE 100 à Londres, le marché
allemand a presque effacé ses
pertes depuis le début de l’année,
marché s’est laissé gagner par la
torpeur estivale. Ni les statistiques
américaines ni le pétrole n’ont pu
éveiller l’intérêt des boursiers.
Pendant ce temps, le Dax de
Francfort a quasi effacé ses
rouge très pâle, l’indice vedette a
reculé plus franchement, et ce
malgré un indice Zew allemand
plutôt de bonne facture. L’ouver-
ture en baisse de Wall Street a
donné un bon prétexte à des
trième séance de baisse, malgré
une hausse du baril après un
recul des stocks aux Etats-Unis.
Le marché, qui essaie d’anticiper
quand les taux américains
seront relevés, a été freiné par
pour la Bourse de Paris, qui a
profité de la nouvelle poussée du
baril de pétrole. Le Brent est
repassé au-dessus de 50 $, ce qui
ne s’était pas produit depuis début
juillet. Mais le volume n’a pas
semaine, le Cac 40 a choisi le
rouge. Le léger recul du pétrole,
avec un Brent à 50,81 $, contre
51,19 $, dans la matinée et des
allégements sur les valeurs
bancaires ont pesé sur la ten-
pertes depuis le début de l’année. prises de bénéfices. l’attente des minutes de la Fed. dépassé 1,8 milliard sur le Cac 40. dance.
cédant moins de 2 %. Au cours de .
la semaine écoulée, pourtant, 4.500,19 4.497,86 4.460,44 4.417,68 4.437,06 4.400,52
l’indice Dax s’est replié de 1,6 %, Vendredi
malgré la publication, mardi, du clôture
sentiment des investisseurs alle-
mands, ressorti meilleur que prévu. .
Ces prises de bénéfices sont inter-
venues après une série de cinq .
semaines de hausse d’affilée pour .
Francfort.
.
PALMARÈS +1,2 PEUGEOT –0,7 SOCIÉTÉ GEN +3,2 ARCELOR –1,9 SAFRAN +0,4 LEGRAND –1,9 SOCIÉTÉ GEN +3,6 TECHNIP –0,5 PERNOD +2,0 TECHNIP – 2 LAFARGE
DAX – 1,58 % EN
10.780 POURCENTAGE +1,2 RENAULT –0,8 KERING +2,4 AIR LIQUIDE –2,2 PEUGEOT +0,2 SODEXO –2,1 ENGIE +3,1 ARCELOR –0,6 L'OREAL +0,9 PERNOD – 2,2 SOCIÉTÉ GEN
10.544,36
+0,7 BOUYGUES –1,1 ORANGE +0,4 TECHNIP –3,2 RENAULT –3,2 ARCELOR +1,4 SCHNEIDER –1,4 AIRBUS +0,1 DANONE – 2,7 AXA
Bouygues Le broker Berenberg Air Liquide a profité d’une ADP (hors Cac 40) Le titre a Airbus Group Le titre du groupe Société Générale Mauvaise
10.680 a relevé sa recommandation possible concentration, car cédé 1,4 %. Pourtant, la société aéronautique a souffert de la semaine pour l’action de la
sur le titre de « vendre » à l’américain Praxair et l’allemand a annoncé une hausse de trafic dégradation de Bank of America banque, qui a aligné cinq
« conserver », avec un objectif Linde pourraient fusionner. de 1,4 % en juillet, et ce malgré Merrill Lynch, revenu de « neu- séances consécutives de
10.580 de cours remonté de 30 à 31 €. Vallourec (hors Cac 40) La les grèves d’Air France-KLM. tre » à « sous-performance ». baisse.
OL Groupe (hors Cac 40) Un bonne tenue du prix du baril Société Générale La banque a Technip Plus forte hausse de Technip A l’inverse, le titre du
10.480 fonds chinois a pris 20 % du autour de 49 $ a permis au cédé 2 %, malgré l’annonce dans l’indice, l’action de la société groupe parapétrolier continue
15 capital du club. L’action a grimpé fabricant de tubes de se distin- le même secteur d’un profit plus d’ingénierie pétrolière a bien de s’apprécier, en lien avec un
16 17 18 19 de 10 %. guer de nouveau (+ 4,2 %). élevé que prévu pour ABN Amro. profité de la hausse du baril. Brent plus ferme.
Août
COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 19 AOÛT Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

II la cote CAC 40 CHANGEMENT DE CONSEIL

FR0000120404 Pondération dans


0,9 % / 36e ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF
ACCOR - AC le CAC / Rang EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 5.885 M€ Dividende 2015 1 ANALYSE DU CONSEIL : Le groupe est en ACHETER â 45 euros
SEMAINE 52 SEM.
Croiss. du CA en 2016 5% Dividende 2016 est. 1 baisse depuis le début de l'année. Il a
HÔTELLERIE Accor 34,24 Potentiel +26%
Variation 0 % - 17,71 % Résultat net 2015 410 M€ Rendement 2016 est. 2,8 % confirmé, fin juillet, une progression de
Capitalisation Les actionnaires 40 Plus haut 36,28 46,26
Résultat net 2016 est. 440 M€ Dernier dividende versé ses résultats pour 2016, malgré les con- Conseil précédent (date) AB (17/01/2014)
10.165 M€ Jin Jiang (15,1%) Plus bas 35,13 29,96
Résultat net 2017 est. 551 M€ Date : 27-4-16 Montant : 0.5 (T) séquences des attentats sur le tourisme Opportunité ■■■■■ Consensus
Nbre de titres Colony Capital/Eurazeo (11,1%) 36 des analystes
Cours semaine précédente 35,73 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) en France. La direction compte sur l'inté- Sécurité ■■■■■ Acheter 47%
284.534.579 Capital échangé semaine 1,6 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 1,74 1,55 1,94 gration, au second semestre, des hôtels
32
Cours compensation 35,82 Endet. net/Fonds propres -5% Evol. an. BNPA 4 % - 11 % 25 % Raffles, Fairmont et Swissôtel.
Tendance graphique = Conserver 47%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 38,6/41,2
28
PROCHAIN RDV ANC par action 15.98 PER (nbre de fois) 20,5 23 18,4
- 14,41 % 31 décembre 2015 19 août 2016 18 octobre pour les ventes du 3e trimestre Décote/Surcote/ANC + 124 % VE/CA (nbre de fois) 1,79 1,69 1,68 Supports 33,8/32,8
Vendre 5%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


AIR LIQUIDE - AI FR0000120073 le CAC / Rang 3,4 % / 10e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 18.700 M€ Dividende 2015 2,60 ANALYSE DU CONSEIL : La perspective de ACHETER â 115 euros
GAZ INDUSTRIELS ET MÉDICAUX SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 14% Dividende 2016 est. 2,70 l'augmentation de capital prévue à la
Air Liquide 98,36 Potentiel +19%
Variation + 4,08 % - 15,41 % Résultat net 2015 1.756 M€ Rendement 2016 est. 2,8 % rentrée pour financer l'achat d'Airgas ris-
Capitalisation Les actionnaires 103 Plus haut 97,30 123,65 Résultat net 2016 est. 1.855 M€ Dernier dividende versé que de peser à court terme. Néanmoins, Conseil précédent (date) C (15/07/2004)
33.530 M€ BlackRock (5,06%) Plus bas 93,10 88,25 Résultat net 2017 est. 2.075 M€ Date : 23-5-16 Montant : 2.6 (T) la société a rassuré en annonçant que le Opportunité ■■■■■ Consensus
Nbre de titres Natixis AM (2%) 98 des analystes
Cours semaine précédente 93,22 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) résultat net et le bénéfice par action Sécurité ■■■■■
345.595.445 Crédit Suisse (2%) Acheter 29%

VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015


93
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
0,8 %
97,15
Clôture de l'exercice 31-12-2016
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
57%
36.15
BNPA
Evol. an. BNPA
PER (nbre de fois)
5,10 5,37

19 18,1
6 seront en hausse cette année, y compris
5 % 5 % 12 % en intégrant Airgas et l'appel au marché.
16,2
Tendance graphique
Résistances

98,6/102,8
Conserver 52%

- 5,10 % 88
31 décembre 2015 19 août 2016 CA du 3e trimestre le 25-10-2016 Décote/Surcote/ANC + 168 % VE/CA (nbre de fois) 2,49 2,86 2,48 Supports 88,2/85,6
Vendre 19%

NL0000235190 Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL


AIRBUS GROUP - AIR le CAC / Rang 3,2 % / 11e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 65.500 M€ Dividende 2015 1,30 ANALYSE DU CONSEIL : L'action du cons- ECART
CONSTRUCTEUR AÉRONAUTIQUE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 2% Dividende 2016 est. 1,40 tructeur aéronautique se traite à son
Airbus Group 49,86 Potentiel
Variation + 2,02 % - 14,63 % Résultat net 2015 2.696 M€ Rendement 2016 est. 2,7 % niveau de PE moyen des cinq derniers
Capitalisation Les actionnaires 60 Plus haut 52,19 68,50 Résultat net 2016 est. 2.450 M€ Dernier dividende versé exercices. Une partie des retards de Conseil précédent (date) V (28/07/2016)
40.202 M€ Etat français (11,29%) Plus bas 50,10 48,07 Résultat net 2017 est. 3.070 M€ Date : 02-5-16 Montant : 1.11 (T) l'A350 et de l'A400M est intégrée dans le Opportunité Consensus
Nbre de titres Etat allemand (10,08%) 55 des analystes
Cours semaine précédente 51 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) cours, mais les deux programmes restent Sécurité ■■■■■
772.678.546 Etat espagnol (3,93%) Acheter 79%
Capital échangé semaine 0,9 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 3,43 3,09 3,95 compliqués et pourraient encore peser
50
Cours compensation 51,84 Endet. net/Fonds propres -167% Evol. an. BNPA 15 % - 10 % 28 % sur les comptes.
Tendance graphique = Conserver 17%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 54/56,5
PROCHAIN RDV ANC par action 7.60 PER (nbre de fois) 15,2 16,8 13,2
- 19,58% 45
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats 3è trim le 26-10-16 Décote/Surcote/ANC + 585 % VE/CA (nbre de fois) 0,47 0,50 0,47 Supports 48/45,8
Vendre 3%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL


ARCELORMITTAL* - MT LU0323134006 le CAC / Rang 1,3 % / 30 e
EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 52.549 M€ Dividende 2015 0 ANALYSE DU CONSEIL : Le sidérurgiste a ECART
SIDÉRURGISTE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -8% Dividende 2016 est. 0 confirmé son objectif annuel d'un Ebitda
ArcelorMittal Reg 5,72 Potentiel
Variation - 3,22 % - 11,66 % Résultat net 2015 -7157 M€ Rendement 2016 est. nul supérieur à 4,5 Mds$ après avoir
Capitalisation Les actionnaires Plus haut 5,93 6,50 Résultat net 2016 est. -438 M€ Dernier dividende versé engrangé un bénéfice d'exploitation de Conseil précédent (date) V (01/08/2014)
5
17.113 M€ Famille Mittal (38%) Plus bas 5,50 2,02 Résultat net 2017 est. -175 M€ Date : 08-5-15 Montant : 0.17 (T) 2,15 Mds$ au premier semestre. Pru- Opportunité Consensus
Nbre de titres des analystes
Cours semaine précédente 5,77 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) dence tout de même sur le titre, car les Sécurité ■■■
3.065.710.869 Acheter 53%
3 Capital échangé semaine 2,7 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 -3,97 -0,24 -0,10 cours de l'acier restent pénalisés par les
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015
Cours compensation
PROCHAIN RDV
0 Endet. net/Fonds propres
ANC par action
57%
12.63
BNPA
Evol. an. BNPA
PER (nbre de fois)
NS
NS
NS
NS
NS surcapacités de production chinoises.
NS
Tendance graphique
Résistances

6,1/6,6
Conserver 38%

+ 46,88 % 1
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats 3ème tri. le 9-11-16 Décote/Surcote/ANC - 56 % VE/CA (nbre de fois) 0,55 0,59 0,58 Supports 5,1/4,5
Vendre 9%

FR0000120628 Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


AXA - CS le CAC / Rang 3,6 % / 8e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 99.500 M€ Dividende 2015 1,10 ANALYSE DU CONSEIL : Les résultats ACHETER â 28 euros
ASSURANCE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 1% Dividende 2016 est. 1,15 semestriels ont bien résisté, sur fond de
Axa 17,51 Potentiel +51%
Variation + 4,96 % - 22,13 % Résultat net 2015 5.617 M€ Rendement 2016 est. 6,2 % taux bas et de hausse de la sinistralité.
Capitalisation Les actionnaires 24 Plus haut 18,70 26,02 Résultat net 2016 est. 6.000 M€ Dernier dividende versé Comme indiqué dans son plan stratégi- Conseil précédent (date) AB (16/12/2015)
44.909 M€ Mutuelles Axa (14,2%) Plus bas 17,77 16,11Résultat net 2017 est. 6.100 M€ Date : 06-5-16 Montant : 1.1 (T) que, l'assureur compte poursuivre ses Opportunité ■■■■■ Consensus
Nbre de titres Investisseurs Am. du Nord (21,9%) 21 des analystes
Cours semaine précédente 17,65 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) efforts, avec 2,1 Mds€ d'économies au Sécurité ■■■■
2.424.228.814 Acheter 82%
Capital échangé semaine 1,2 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 2,18 2,47 2,51 cours des cinq prochaines années. Il veut
18
Cours compensation 18,62 Endet. net/Fonds propres NS Evol. an. BNPA 5 % 13 % 2 % également se développer à l'internatio-
Tendance graphique = Conserver 15%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 19,2/20,3
PROCHAIN RDV ANC par action 28.24 PER (nbre de fois) 8,5 7,5 7,4 nal.
- 30,62 % 15
31 décembre 2015 19 août 2016 Activité 3ème tri. le 04-11-16 Décote/Surcote/ANC - 34 % VE/CA (nbre de fois) NS NS NS Supports 16,9/16,1
Vendre 4%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


BNP PARIBAS - BNP FR0000131104 le CAC / Rang 4,8 % / 3e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 42.550 M€ Dividende 2015 2,31 ANALYSE DU CONSEIL : La première ban- ACHETER â 54 euros
BANQUE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -1% Dividende 2016 est. 2,50 que française a fait état de sa solidité au
BNP Paribas-A- 42,58 Potentiel +21%
Variation + 1,89 % - 22,88 % Résultat net 2015 6.694 M€ Rendement 2016 est. 5,6 % deuxième trimestre. Fin juin, ses créan-
Capitalisation Les actionnaires 50 Plus haut 45,22 60 Résultat net 2016 est. 6.950 M€ Dernier dividende versé ces douteuses sont provisionnées à Conseil précédent (date) E (23/04/2015)
55.686 M€ Etat belge-SFPI (10,3%) Plus bas 43,94 35,27 Résultat net 2017 est. 7.150 M€ Date : 02-6-16 Montant : 2.31 (T) 89%. La décote sur l'actif net offre un Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres Salariés (5,4%) 45 des analystes
Cours semaine précédente 43,85 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) point d'entrée malgré les incertitudes qui Sécurité ■■■■
1.246.462.634 Actionnaires individuels (4,9%) Acheter 62%
Capital échangé semaine 1 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 5,37 5,58 5,74 pèsent sur le secteur, avec en particulier
40
Cours compensation 45 Endet. net/Fonds propres NS Evol. an. BNPA 4160 % 4 % 3 % un contexte de taux d'intérêt bas.
Tendance graphique = Conserver 21%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 48,1/50,7
PROCHAIN RDV ANC par action 70.90 PER (nbre de fois) 8,3 8 7,8
- 18,48 % 35
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats du 3ème trim, le 28-10 Décote/Surcote/ANC - 37 % VE/CA (nbre de fois) NS NS NS Supports 41,3/38
Vendre 17%

FR0000120503 Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


BOUYGUES - EN le CAC / Rang 0,6 % / 39e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 32.800 M€ Dividende 2015 1,60 ANALYSE DU CONSEIL : Après la déconve- ACHETER â 35 euros
BTP, MÉDIAS, TÉLÉPHONIE MOBILE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 1% Dividende 2016 est. 1,60 nue liée à l'échec de la consolidation du
Bouygues 27,49 Potentiel +26%
Variation + 5,65 % - 18,04 % Résultat net 2015 403 M€ Rendement 2016 est. 5,8 % marché mobile français, les investisseurs
Capitalisation Les actionnaires 35 Plus haut 27,85 38,60 Résultat net 2016 est. 600 M€ Dernier dividende versé se sont recentrés sur les fondamentaux Conseil précédent (date) V (13/05/2016)
9.586 M€ SCDM (21,1%) Plus bas 26,25 24,75 Résultat net 2017 est. 650 M€ Date : 26-4-16 Montant : 1.6 (T) du groupe. Même si, dans la téléphonie, Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres Salariés (23,3%) 30 des analystes
Cours semaine précédente 26,27 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) l'efficacité d'une stratégie d'indépen- Sécurité ■■■■
345.455.310 Groupe Artémis Acheter 19%
Capital échangé semaine 1,2 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 1,42 1,74 1,88 dance doit encore être confirmée, le
25
Cours compensation 27,37 Endet. net/Fonds propres 28% Evol. an. BNPA - 1 % 23 % 8 % groupe de BTP table sur une améliora-
Tendance graphique = Conserver 62%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 28,9/30,2
PROCHAIN RDV ANC par action 26.92 PER (nbre de fois) 19,5 15,9 14,8 tion de sa rentabilité cette année.
- 24,78 % 20
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats sem le 31-8-16 Décote/Surcote/ANC +3% VE/CA (nbre de fois) 0,37 0,37 0,37 Supports 26,1/24,7
Vendre 19%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


CAPGEMINI - CAP FR0000125338 le CAC / Rang 1,5 % / 25e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 12.850 M€ Dividende 2015 1,35 ANALYSE DU CONSEIL : Les bonnes publi- ACHETER â 105 euros
CONSEIL, INFOGÉRANCE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 8% Dividende 2016 est. 1,44 cations se succèdent pour le groupe de
Cap Gemini 84,30 Potentiel +22%
Variation + 0,25 % + 3,51 % Résultat net 2015 1.124 M€ Rendement 2016 est. 1,7 % services informatiques. Au premier
Capitalisation Les actionnaires 86 Plus haut 87,07 89,01 Résultat net 2016 est. 900 M€ Dernier dividende versé semestre, la croissance a été plus forte Conseil précédent (date) VP (28/04/2015)
14.771 M€ Invest. Inst. étrang. (60%) Plus bas 85,04 67,70 Résultat net 2017 est. 990 M€ Date : 30-5-16 Montant : 1.35 (T) qu'attendu. La société en a profité pour Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres Invest. Inst. français (27%) 80 des analystes
Cours semaine précédente 85,58 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) relever sa prévision de marge opération- Sécurité ■■■■
172.181.500 Actionn. individuels (4%) Acheter 76%
Capital échangé semaine 0,9 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 4,56 5,09 5,75 nelle pour 2016 : entre 11,3 % et 11,5 %,
74
Cours compensation 86,05 Endet. net/Fonds propres 25% Evol. an. BNPA 21 % 12 % 13 % contre une fourchette 11,1 %-11,3 %
Tendance graphique = Conserver 14%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 89/90,8
PROCHAIN RDV ANC par action 39.82 PER (nbre de fois) 18,8 16,9 14,9 auparavant.
- 1,52 % 68
31 décembre 2015 19 août 2016 Chiffre d'affaires du T3, le 26-10 Décote/Surcote/ANC + 115 % VE/CA (nbre de fois) 1,39 1,24 1,12 Supports 78,6/72,5
Vendre 10%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


CARREFOUR - CA FR0000120172 le CAC / Rang 1,2 % / 29e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 76.880 M€ Dividende 2015 0,70 ANALYSE DU CONSEIL : Dans un contexte ACHETER â 28 euros
DISTRIBUTION ALIMENTAIRE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 0% Dividende 2016 est. 0,75 compliqué (grèves, inondations, atten-
Carrefour 21,93 Potentiel +23%
Variation + 3,94 % - 24,86 % Résultat net 2015 980 M€ Rendement 2016 est. 3,3 % tats) le groupe ne devrait pas décevoir,
Capitalisation Les actionnaires Plus haut 22,77 30,88 Résultat net 2016 est. 1.100 M€ Dernier dividende versé l'estimation du consensus d'un résultat Conseil précédent (date) AB (10/06/2011)
25,0
17.167 M€ Famille Moulin (11,51%) Plus bas 21,84 20,90 Résultat net 2017 est. 1.380 M€ Date : 23-5-16 Montant : 0.7 (T) opérationnel courant d'environ 2,47 Mds€ Opportunité ■■■■■ Consensus
Nbre de titres Abilio Diniz (8,05%) des analystes
Cours semaine précédente 21,84 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) en 2016 lui paraissant atteignable. Après Sécurité ■■■■■
756.235.154 Colony Capital (5,6%) Acheter 69%
22,5 Capital échangé semaine 1,4 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 1,51 1,61 1,83 son parcours décevant, l'action offre une
Cours compensation 22,62 Endet. net/Fonds propres 43% Evol. an. BNPA 3 % 7 % 13 % valorisation intéressante.
Tendance graphique = Conserver 31%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 23,9/24,8
PROCHAIN RDV ANC par action 13.04 PER (nbre de fois) 15,1 14,1 12,4
- 17,71 % 20,0
31 décembre 2015 19 août 2016 19 octobre pour les ventes du 3e trim Décote/Surcote/ANC + 74 % VE/CA (nbre de fois) 0,28 0,29 0,28 Supports 20,9/19,4
Vendre 0%

FR0000045072 Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


CRÉDIT AGRICOLE - ACA le CAC / Rang 0,9 % / 35e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 16.750 M€ Dividende 2015 0,60 ANALYSE DU CONSEIL : Les stress tests ACHETER â 10.5 euros
BANQUE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -3% Dividende 2016 est. 0,60 ont montré que le groupe Crédit Agricole
Credit Agricole 7,92 Potentiel +27%
Variation + 3,51 % - 34,73 % Résultat net 2015 3.516 M€ Rendement 2016 est. 7,3 % est plus solide que BNP Paribas et
Capitalisation Les actionnaires 10 Plus haut 8,35 13,04 Résultat net 2016 est. 3.430 M€ Dernier dividende versé Société Générale. La rentabilité sur fonds Conseil précédent (date) E (10/01/2013)
23.168 M€ SAS Rue de la Boétie (56,7%) Plus bas 8 6,79 Résultat net 2017 est. 3.340 M€ Date : 27-5-16 Montant : 0.6 (T) propres de Casa est encore modeste, Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres Salariés (4,3%) 9 des analystes
Cours semaine précédente 7,97 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) mais la décote sur l'actif net est élevée. Sécurité ■■■■
2.809.290.815 Acheter 50%
Capital échangé semaine 0,7 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 1,21 1,22 1,19 Les créances douteuses sont provision-
8
Cours compensation 8,29 Endet. net/Fonds propres NS Evol. an. BNPA 33 % 1 % - 3 % nées à 67,9 % fin juin.
Tendance graphique = Conserver 40%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 8,5/8,9
PROCHAIN RDV ANC par action 19.55 PER (nbre de fois) 6,8 6,8 6,9
- 27,24 % 7
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats du 3ème trim. le 8-11-16 Décote/Surcote/ANC - 58 % VE/CA (nbre de fois) NS NS NS Supports 7,5/6,8
Vendre 10%

*Non éligible au SRD. TTF : taxe sur les transactions financières


Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

CAC 40 la cote III


FR0000120644 Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF
DANONE - BN le CAC / Rang 4,3 % / 6e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 22.200 M€ Dividende 2015 1,60 ANALYSE DU CONSEIL : L'action évolue à ACHETER â 80 euros
ALIMENTATION Danone
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -1% Dividende 2016 est. 1,70 un niveau record, portée par l'annonce, Potentiel +14%
Variation + 0,37 % + 16,69 % Résultat net 2015 1.282 M€ Rendement 2016 est. 2,4 % début juillet, de l'acquisition de Whi-
Capitalisation Les actionnaires 68 Plus haut 69,92 69,92 Résultat net 2016 est. 1.880 M€ Dernier dividende versé teWave Foods aux Etats-Unis pour Conseil précédent (date) E (20/02/2015)
45.847 M€ Groupe MFS (12,8%) Plus bas 67,94 51,73 Résultat net 2017 est. 2.050 M€ Date : 05-5-16 Montant : 1.6 (T) 12,5Mds€, puis par les chiffres du pre- Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres First Eagle Inv. (2,3%) 64 des analystes
Cours semaine précédente 69,64 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) mier semestre, supérieurs aux attentes. Sécurité ■■■■
655.892.000 Groupe Sofina & Henex (2,2%) Acheter 62%
Capital échangé semaine 0,9 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 2,73 2,86 3,12 Les objectifs 2016 ont été confirmés,
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015
60
68,62
Cours compensation
PROCHAIN RDV
69,85 Endet. net/Fonds propres
ANC par action
62%
19.22
BNPA
Evol. an. BNPA
PER (nbre de fois)
13 % 5 % 9 % dont une croissance interne de 3 à 5 %.
25,6 24,4 22,4
Tendance graphique
Résistances

75/80
Conserver 32%

+ 10,18 % 56
31 décembre 2015 19 août 2016 CA 3e trimestre le 18-10-2016 Décote/Surcote/ANC + 264 % VE/CA (nbre de fois) 2,39 2,44 2,33 Supports 64,4/61
Vendre 6%

FR0010208488 Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


ENGIE (EX-GDF) - ENGI le CAC / Rang 2,4 % / 14e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 63.000 M€ Dividende 2015 1 ANALYSE DU CONSEIL : L'ex-GDF Suez ECART
PROD. D'ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -10% Dividende 2016 est. 1 enregistre une nouvelle année de baisse
Engie 14,32 Potentiel
Variation + 1,37 % - 14,29 % Résultat net 2015 -4617 M€ Rendement 2016 est. 6,8 % en Bourse, pénalisé par la faiblesse des
Capitalisation Les actionnaires 16 Plus haut 14,89 17,69 Résultat net 2016 est. 2.550 M€ Dernier dividende versé prix de l'énergie. Le chiffre d'affaires a Conseil précédent (date) V (20/04/2012)
36.091 M€ Etat Français (32,76%) Plus bas 14,52 12,34 Résultat net 2017 est. 2.590 M€ Date : 05-5-16 Montant : 0.5 (S) reculé de 13 % au premier semestre, Opportunité Consensus
Nbre de titres Gpe Bruxelles Lambert (2,33%) 15 des analystes
Cours semaine précédente 14,62 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) malgré le redémarrage de trois réacteurs Sécurité ■■■■
2.435.285.011 Salariés (2,72%) Acheter 71%
Capital échangé semaine 0,7 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 1,07 1,05 1,06 belges. Les résultats ont mieux résisté
14
Cours compensation 14,71 Endet. net/Fonds propres 57% Evol. an. BNPA - 16 % - 2 % 1 % (-7,8% pour l'Ebitda) grâce aux réduc-
Tendance graphique = Conserver 29%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 15,6/16,2
PROCHAIN RDV ANC par action 17.70 PER (nbre de fois) 13,9 14,1 14 tions de coûts.
- 12,28 % 13
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats 3ème trim. le 10-11-2016 Décote/Surcote/ANC - 16 % VE/CA (nbre de fois) 0,91 0,99 0,97 Supports 14/13
Vendre 0%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


ESSILOR INTERNATIONAL - EI FR0000121667 le CAC / Rang 2,4 % / 15 e
EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 7.155 M€ Dividende 2015 1,11 ANALYSE DU CONSEIL : La publication ACHETER â 140 euros
FABRICATION DE VERRES OPTIQUES SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 7% Dividende 2016 est. 1,18semestrielle a déçu : la direction a revu
Essilor Intl 112,15 Potentiel +21%
Variation + 1,10 % + 3,46 % Résultat net 2015 757 M€ Rendement 2016 est. 1% son objectif de croissance interne de 5 à
Capitalisation Les actionnaires Plus haut 116,30 125,15 Résultat net 2016 est. 815 M€ Dernier dividende versé 4,5 % pour 2016 mais a réitéré sa prévi- Conseil précédent (date) VP (10/01/2014)
120
25.136 M€ Salariés (8,2%) Plus bas 113,60 95,01 Résultat net 2017 est. 930 M€ Date : 17-5-16 Montant : 1.11 (T) sion d'une accélération de celle-ci à plus Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres Autocontrôle (1,37%) des analystes
Cours semaine précédente 114 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) de 6 % à l'horizon 2018. L'objectif d'une Sécurité ■■■■■
218.096.529 110
Acheter 58%
Capital échangé semaine 0,6 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 3,57 3,75 4,10 marge opérationnelle d'au moins 18,8 %
Cours compensation 115,40 Endet. net/Fonds propres 34% Evol. an. BNPA 17 % 5 % 9 % cette année a été confirmé.
Tendance graphique = Conserver 42%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 121,6/125
PROCHAIN RDV ANC par action 25.50 PER (nbre de fois) 32,3 30,7 28,1
- 2,52 % 100
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats 3e trim. le 21-10-16 Décote/Surcote/ANC + 352 % VE/CA (nbre de fois) 4,05 3,80 Supports 109/104,7
Vendre 0%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


KERING - KER FR0000121485 le CAC / Rang 1,4 % / 27e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 12.100 M€ Dividende 2015 4 ANALYSE DU CONSEIL : Le groupe de la CONSERVER â 180 euros
DISTRIBUTION, LUXE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 4% Dividende 2016 est. 4,30 famille Pinault s'est ressaisi en Bourse
Kering 174,60 Potentiel +2%
Variation + 2,49 % + 4,93 % Résultat net 2015 696 M€ Rendement 2016 est. 2,4 % depuis la fin juillet et les résultats du pre-
Capitalisation Les actionnaires Plus haut 176,95 176,95 Résultat net 2016 est. 1.180 M€ Dernier dividende versé mier semestre. Le marché a été rassuré Conseil précédent (date) VP (20/06/2013)
170
22.326 M€ Groupe Artemis (40,89%) Plus bas 169,30 136,55 Résultat net 2017 est. 1.330 M€ Date : 04-5-16 Montant : 2.5 (S) par l'accélération de la croissance de Opportunité ■■■ Consensus
Nbre de titres Public (48,65%) des analystes
Cours semaine précédente 172,50 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) Gucci au deuxième trimestre, alors que la Sécurité ■■■■
126.279.322 Acheter 58%
150 Capital échangé semaine 0,8 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 8,05 9,34 10,53 marque italienne assure près des deux
Tendance graphique
Cours compensation 173,60 Endet. net/Fonds propres 40% Evol. an. BNPA - 14 % 16 % 13 % tiers des bénéfices opérationnels de Conserver 42%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 182/188
PROCHAIN RDV ANC par action 86.71 PER (nbre de fois) 22 18,9 16,8 Kering.
+ 10,54 % 130
31 décembre 2015 19 août 2016 CA 3e trimestre le 25-10-2016 Décote/Surcote/ANC + 104 % VE/CA (nbre de fois) 2,33 2,26 2,14 Supports 155/143,5
Vendre 0%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


KLÉPIERRE - LI FR0000121964 le CAC / Rang 1 % / 34e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 1.310 M€ Dividende 2015 1,70 ANALYSE DU CONSEIL : Les résultats ECART
IMMOBILIER DE CENTRES COMM. SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 1% Dividende 2016 est. 1,80 semestriels de la foncière ont été mar-
Klepierre 41,89 Potentiel
Variation - 0,08 % + 6,51 % Résultat net 2015 -500 M€ Rendement 2016 est. 4,2 % qués par une hausse de la rentabilité,
Capitalisation Les actionnaires 42,5 Plus haut 43,36 43,85 Résultat net 2016 est. 150 M€ Dernier dividende versé grâce notamment aux taux bas qui ont Conseil précédent (date) V (30/10/2015)
13.558 M€ Simon Property Group (20,3%) Plus bas 42,62 35,61 Résultat net 2017 est. 180 M€ Date : 22-4-16 Montant : 1.7 (T) permis au groupe de réduire de 20 % Opportunité Consensus
Nbre de titres Auto détenu (2,32%) 40,0 des analystes
Cours semaine précédente 43,17 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) ses charges financières. Les perspectives Sécurité ■■■■■
314.356.063 Acheter 60%
Capital échangé semaine 0,6 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA -1,59 0,48 0,57 sont bonnes, mais le titre évolue au-des-
37,5
Cours compensation 42,87 Endet. net/Fonds propres NS Evol. an. BNPA NS NS 20 % sus du niveau de l'ANR, qui s'établit à
Tendance graphique = Conserver 40%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 43,4/45
PROCHAIN RDV ANC par action 22.39 PER (nbre de fois) NS 90,4 75,3 32,90 €.
+ 2,18 % 35,0
31 décembre 2015 19 août 2016 Chiffre d'affaires T3, 26-10-16 Décote/Surcote/ANC + 93 % VE/CA (nbre de fois) NS NS NS Supports 39,3/37,8
Vendre 0%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


L'ORÉAL - OR FR0000120321 le CAC / Rang 4,6 % / 4e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 25.700 M€ Dividende 2015 3,10 ANALYSE DU CONSEIL : L'Oréal a dégagé CONSERVER â 180 euros
COSMÉTIQUES ET COIFFURE L'Oreal
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 2% Dividende 2016 est. 3,50 une marge opérationnelle record au pre- Potentiel +2%
Variation + 2,21 % + 6,77 % Résultat net 2015 3.297 M€ Rendement 2016 est. 2% mier semestre, à 18,3 %, mais la Bourse
Capitalisation Les actionnaires 170 Plus haut 176,30 177,90 Résultat net 2016 est. 3.640 M€ Dernier dividende versé a été déçue par la contreperformance de Conseil précédent (date) A (30/08/2012)
98.381 M€ Fam. Bettencourt (33,09%) Plus bas 170,65 140,40 Résultat net 2017 est. 3.890 M€ Date : 29-4-16 Montant : 3.1 (T) la France et de The Body Shop ainsi que Opportunité ■■■ Consensus
Nbre de titres Nestlé (23,07%) 160 des analystes
Cours semaine précédente 171,95 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) par les dépréciations des marques Magic Sécurité ■■■■■
559.780.848 Acheter 32%
Capital échangé semaine 0,3 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 6,23 6,50 6,95 et Clarisonic. La direction a promis une
150
Cours compensation 175,60 Endet. net/Fonds propres -3% Evol. an. BNPA 12 % 4 % 7 % accélération de la croissance au second
Tendance graphique = Conserver 50%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 171,70 PROCHAIN RDV ANC par action 44.58 PER (nbre de fois) 28,2 27 25,3 semestre. Résistances 179/183
+ 10,56 % 140
31 décembre 2015 19 août 2016 CA 3e trimestre en octobre Décote/Surcote/ANC + 294 % VE/CA (nbre de fois) 3,87 3,84 3,67 Supports 168/162
Vendre 18%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL


LAFARGEHOLCIM - LHN CH0012214059 le CAC / Rang 2,2 % / 17 e
EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 25.000 M€ Dividende 2015 1,40 ANALYSE DU CONSEIL : Les résultats du ACHETER â 53 euros
MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION LafargeHolcim N
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -7% Dividende 2016 est. 1,50 deuxième trimestre ont très favorable- Potentiel +12%
Variation + 6,61 % - 19,10 % Résultat net 2015 -1250 M€ Rendement 2016 est. 3,2 % ment surpris, avec une très forte pro-
Capitalisation Les actionnaires 45 Plus haut 48,10 59,84 Résultat net 2016 est. 1.000 M€ Dernier dividende versé gression de la marge d'Ebitda et une Conseil précédent (date) E (05/08/2016)
28.771 M€ Thomas Schmidheiny (20,11 %) Plus bas 44,68 30,33 Résultat net 2017 est. 1.200 M€ Date : 17-5-16 Montant : 1.5 (Z) excellente génération de cash-flow. Le Opportunité ■■■ Consensus
Nbre de titres Eurocement Holding (10,82 %) 40 des analystes
Cours semaine précédente 44,47 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) groupe commence à profiter de la fusion Sécurité ■■■
606.909.080 Acheter 41%
Capital échangé semaine 0,3 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA -2,06 1,64 1,97 réalisée il y a un an. Les objectifs 2018
35
Cours compensation 47,62 Endet. net/Fonds propres 36% Evol. an. BNPA NS NS 20 % ont été confirmés. Nous redevenons
Tendance graphique = Conserver 41%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 46,12 PROCHAIN RDV ANC par action 59.06 PER (nbre de fois) NS 28,9 24,1 acheteurs. Résistances 50,4/52,1
- 0,20 % 30
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats T3 le 4-11-16 Décote/Surcote/ANC - 20 % VE/CA (nbre de fois) 1,63 1,63 1,70 Supports 42,5/39,8
Vendre 18%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


LEGRAND - LR FR0010307819 le CAC / Rang 1,5 % / 26e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 4.950 M€ Dividende 2015 1,15 ANALYSE DU CONSEIL : La publication des ECART
EQUIPEMENTIER ÉLECTRIQUE Legrand
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 3% Dividende 2016 est. 1,15 résultats à mi-parcours a permis de con- Potentiel
Variation + 3,61 % - 2,77 % Résultat net 2015 551 M€ Rendement 2016 est. 2,2 % firmer les objectifs de croissance de
Capitalisation Les actionnaires Plus haut 53,54 56,33 Résultat net 2016 est. 560 M€ Dernier dividende versé 2016. La solidité des résultats du fabri- Conseil précédent (date) V (07/05/2015)
50
14.251 M€ MFS Invest. Managt (10,88 %) Plus bas 51,40 41,54 Résultat net 2017 est. 575 M€ Date : 31-5-16 Montant : 1.15 (T) cant d'équipements électriques n'est plus Opportunité Consensus
Nbre de titres Morgan Stanley IM (4,97 %) des analystes
Cours semaine précédente 51,50 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) à démontrer, mais elle est déjà bien Sécurité ■■■■
267.066.270 Dirigeants et salariés (4 %) Acheter 54%
45 Capital échangé semaine 0,8 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 2,06 2,10 2,15 valorisée au niveau des cours actuels.
Cours compensation 53,50 Endet. net/Fonds propres 24% Evol. an. BNPA 2% 2% 2%
Tendance graphique = Conserver 32%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 53,31 PROCHAIN RDV ANC par action 12.48 PER (nbre de fois) 25,9 25,4 24,8 Résistances 56/57,6
+ 2,13 % 40
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats T3 le 10-11-16 Décote/Surcote/ANC + 327 % VE/CA (nbre de fois) 3,13 3,05 2,99 Supports 48,5/45,6
Vendre 14%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


LVMH - MC FR0000121014 le CAC / Rang 4,5 % / 5e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 37.000 M€ Dividende 2015 3,55 ANALYSE DU CONSEIL : Le numéro un NEUTRE
LUXE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 4% Dividende 2016 est. 3,95 mondial du luxe a renoué en Bourse avec
Lvmh 157,05 Potentiel
Variation + 3,39 % + 1,76 % Résultat net 2015 3.573 M€ Rendement 2016 est. 2,5 % une évolution positive au cours de
Capitalisation Les actionnaires 160 Plus haut 158,70 174,30 Résultat net 2016 est. 3.950 M€ Dernier dividende versé l'année, grâce à ses comptes du premier Conseil précédent (date) (07/02/2002)
80.527 M€ Gpe Arnault (46,64%) Plus bas 151,20 130,55 Résultat net 2017 est. 4.350 M€ Date : 19-4-16 Montant : 2.2 (S) semestre. L'accélération de la croissance Opportunité Consensus
Nbre de titres 150 des analystes
Cours semaine précédente 153,40 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) du cognac au deuxième trimestre et la Sécurité
507.735.026 Acheter 67%
Capital échangé semaine 0,6 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 7,03 7,78 8,57 résistance de la marque Louis Vuitton
140 Tendance graphique
Cours compensation 156,20 Endet. net/Fonds propres 16% Evol. an. BNPA 20 % 11 % 10 % ont été appréciées. Conserver 27%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 155,5/163,5
PROCHAIN RDV ANC par action 47.89 PER (nbre de fois) 22,6 20,4 18,5
+ 8,39 % 130
31 décembre 2015 19 août 2016 CA du 3e trimestre en octobre Décote/Surcote/ANC + 231 % VE/CA (nbre de fois) 2,38 2,32 2,20 Supports 143,5/137
Vendre 6%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


MICHELIN - ML FR0000121261 le CAC / Rang 1,8 % / 23 e
EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 20.995 M€ Dividende 2015 2,85 ANALYSE DU CONSEIL : Les volumes ont ACHETER â 120 euros
PNEUMATIQUES Michelin Nom.
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -1% Dividende 2016 est. 3,10 été solides au premier semestre, même Potentiel +25%
Variation + 2,18 % + 7,62 % Résultat net 2015 1.163 M€ Rendement 2016 est. 3,2 % si le deuxième trimestre a été moins
Capitalisation Les actionnaires Plus haut 96,94 97,59 Résultat net 2016 est. 1.495 M€ Dernier dividende versé dynamique que le premier. La bonne sur- Conseil précédent (date) AB (23/04/2015)
90
17.462 M€ Franklin Ressources (10,3%) Plus bas 93,78 77,40 Résultat net 2017 est. 1.687 M€ Date : 17-5-16 Montant : 2.85 (T) prise des comptes semestriels est venue Opportunité ■■■■■ Consensus
Nbre de titres Capital Research M (9,5%) des analystes
Cours semaine précédente 93,76 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) de la marge opérationnelle, en hausse de Sécurité ■■■■■
182.274.289 Famille (4%) Acheter 55%
80 Capital échangé semaine 1,3 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 6,28 8,22 9,27 1,7 point, grâce à un bon pilotage des
Cours compensation 96,54 Endet. net/Fonds propres 11% Evol. an. BNPA 14 % 31 % 13 % prix. La valorisation est attrayante.
Tendance graphique = Conserver 30%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 95,09 PROCHAIN RDV ANC par action 51.24 PER (nbre de fois) 15,3 11,7 10,3 Résistances 97,6/100,5
+ 8,18 % 70
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats du 3e trim le 19-10-16 Décote/Surcote/ANC + 87 % VE/CA (nbre de fois) 0,87 0,88 Supports 87,5/84,8
Vendre 15%

*Non éligible au SRD. TTF : taxe sur les transactions financières


COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 19 AOÛT Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

IV la cote CAC 40 CHANGEMENT DE CONSEIL

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL


NOKIA - NOKIA FI0009000681 le CAC / Rang 2,2 % / 19e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 24.600 M€ Dividende 2015 0,26 ANALYSE DU CONSEIL : 2016 devrait être ECART
EQUIPEMENTIER TÉLÉCOMS SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 97% Dividende 2016 est. 0,18 une année de transition avec l'intégration
Nokia 5,00 Potentiel
Variation + 4,20 % - 25,54 % Résultat net 2015 1.194 M€ Rendement 2016 est. 3,5 % d'Alcatel-Lucent. Même si une améliora-
Capitalisation Les actionnaires 6,5 Plus haut 5,15 7,15 Résultat net 2016 est. -550 M€ Dernier dividende versé tion est attendue en fin d'année et quand Conseil précédent (date) V (04/02/2016)
20.483 M€ Dodge & Cox (5,02%) Plus bas 4,90 4,17 Résultat net 2017 est. 1.150 M€ Date : 17-6-16 Montant : 0.18 (D) bien même les synergies devraient per- Opportunité Consensus
Nbre de titres Blackrock ( 5,01%) 5,8 des analystes
Cours semaine précédente 4,92 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) mettre de réaliser 1,2 milliard d'écono- Sécurité ■■■
3.992.863.716 Varma MPIC (1,93%) Acheter 14%
Capital échangé semaine 0,1 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 0,27 -0,09 0,20 mies à terme, la faiblesse dans les
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015
5,1
Cours compensation
PROCHAIN RDV
5,10 Endet. net/Fonds propres -47%
ANC par action 2.62
BNPA
Evol. an. BNPA
PER (nbre de fois)
- 10 %
19
NS NS réseaux inquiète. Les comptes sont
NS 25,7 repassés dans le rouge à mi-parcours.
Tendance graphique
Résistances

5,4/5,7
Conserver 45%

- 24,03% 4,4
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats 3è trim. le 27-10-16 Décote/Surcote/ANC + 96 % VE/CA (nbre de fois) 1,24 0,50 0,48 Supports 4,8/4,5
Vendre 42%

FR0000133308 Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


ORANGE - ORA le CAC / Rang 2,9 % / 12e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 41.000 M€ Dividende 2015 0,60 ANALYSE DU CONSEIL : L'opérateur résiste ACHETER â 18 euros
OPÉRATEUR TÉLÉCOMS SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 2% Dividende 2016 est. 0,60 bien dans un contexte français très con-
Orange 13,51 Potentiel +27%
Variation + 2,06 % - 4,07 % Résultat net 2015 2.652 M€ Rendement 2016 est. 4,2 % currentiel, notamment grâce au déploie-
Capitalisation Les actionnaires 16 Plus haut 14,15 16,98 Résultat net 2016 est. 2.750 M€ Dernier dividende versé ment de la fibre. Il dispose de relais de Conseil précédent (date) AB (29/04/2014)
37.573 M€ Etat (13,45%) Plus bas 13,69 12,21 Résultat net 2017 est. 2.850 M€ Date : 21-6-16 Montant : 0.4 (S) croissance à moyen terme. Ses perfor- Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres Bpifrance P. (9,60%) 15 des analystes
Cours semaine précédente 13,84 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) mances opérationnelles devraient conti- Sécurité ■■■
2.660.056.599 Salariés ( 5,08%) Acheter 71%
Capital échangé semaine 0,9 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 0,92 1 1,07 nuer à s'améliorer, soutenant le titre qui
14
Cours compensation 14,13 Endet. net/Fonds propres 89% Evol. an. BNPA 156 % 9 % 7 % offre, en outre, un rendement élevé.
Tendance graphique = Conserver 25%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 14,9/15,7
PROCHAIN RDV ANC par action 11.62 PER (nbre de fois) 15,4 14,1 13,2
- 12,79 % 13
31 décembre 2015 19 août 2016 Rés.trim. le 25-10-2016 Décote/Surcote/ANC + 22 % VE/CA (nbre de fois) 1,67 1,51 1,49 Supports 13,4/12,8
Vendre 4%

FR0000120693 Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


PERNOD RICARD - RI le CAC / Rang 2,2 % / 18e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 9.000 M€ Dividende 2015 1,94 ANALYSE DU CONSEIL : L'action évolue de VENTE PARTIELLE
VINS ET SPIRITUEUX SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 2% Dividende 2016 est. 2,13 nouveau au-dessus de 100 €, mais nous
Pernod Ricard 105,35 Potentiel
Variation + 2,96 % + 3,21 % Résultat net 2015 1.350 M€ Rendement 2016 est. 2% craignons que les résultats annuels
Capitalisation Les actionnaires 106 Plus haut 106,15 110,25 Résultat net 2016 est. 1.470 M€ Dernier dividende versé annoncés le 1er septembre ne recèlent Conseil précédent (date) A (21/04/2016)
28.161 M€ Société Paul Ricard (13,14%) Plus bas 102,10 88 Résultat net 2017 est. 1.600 M€ Date : 06-7-16 Montant : 0.9 (A) une déception concernant les ventes en Opportunité ■■ Consensus
Nbre de titres Capital Group Comp. (9,95%) 101 des analystes
Cours semaine précédente 103,05 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) Chine. La direction est restée prudente Sécurité ■■■■
265.421.592 MFS Invest. Manag. (9,49%) Acheter 42%
Capital échangé semaine 0,6 % Clôture de l'exercice 30-06-2016 BNPA 5,08 5,54 6,03 sur ce point lors des publications précé-
96
Cours compensation 106,10 Endet. net/Fonds propres 67% Evol. an. BNPA 2 % 9 % 9 % dentes, à la différence de LVMH et de
Tendance graphique = Conserver 58%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 110/114,9
PROCHAIN RDV ANC par action 51.54 PER (nbre de fois) 20,9 19,2 17,6 Rémy Cointreau.
+ 0,14 % 91
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats annuels, le 1er septembre Décote/Surcote/ANC + 106 % VE/CA (nbre de fois) 4,23 4,16 3,98 Supports 102/98,8
Vendre 0%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


PEUGEOT SA - UG FR0000121501 le CAC / Rang 0,7 % / 38 e
EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 55.200 M€ Dividende 2015 0 ANALYSE DU CONSEIL : La marge opéra- ACHETER â 16 euros
CONSTRUCTEUR AUTOMOBILE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -2% Dividende 2016 est. 0,40 tionnelle a fortement progressé au pre-
Peugeot 13,09 Potentiel +19%
Variation + 1,59 % - 20,21 % Résultat net 2015 899 M€ Rendement 2016 est. 3% mier semestre, atteignant 6,8 % pour la
Capitalisation Les actionnaires 16 Plus haut 13,56 17,41
Résultat net 2016 est. 1.300 M€ Dernier dividende versé division automobile. La Bourse a Conseil précédent (date) E (18/07/2014)
10.856 M€ Famille Peugeot 13,7% Plus bas 13,11 10,08 Résultat net 2017 est. 1.450 M€ Date : 02-6-11 Montant : 1.1 (T) applaudi, avec une hausse de près de Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres Dongfeng 13,7% 14 des analystes
Cours semaine précédente 13,22 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) 10% le jour de la publication. Les objec- Sécurité ■■■
808.615.449 Etat français 14,1% Acheter 62%
Capital échangé semaine 1,7 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 1,13 1,61 1,79 tifs à moyen terme ont été confirmés. La
12
Cours compensation 13,43 Endet. net/Fonds propres -37% Evol. an. BNPA NS 42 % 12 % valeur n'est pas chère.
Tendance graphique = Conserver 29%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 14,5/15,8
PROCHAIN RDV ANC par action 13.27 PER (nbre de fois) 11,9 8,4 7,5
- 19,22 % 10
31 décembre 2015 19 août 2016 Chiffre d'affaires T3 le 26-10-16 Décote/Surcote/ANC +1% VE/CA (nbre de fois) 0,11 0,11 0,11 Supports 11,9/11,2
Vendre 8%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


PUBLICIS GROUPE - PUB FR0000130577 le CAC / Rang 1,3 % / 28e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 9.900 M€ Dividende 2015 1,60 ANALYSE DU CONSEIL : La communication ACHETER â 80 euros
AGENCE DE PUBLICITÉ SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 3% Dividende 2016 est. 1,70 numérique, source de croissance, repré-
Publicis Groupe 66,03 Potentiel +19%
Variation + 2,03 % + 4,91 % Résultat net 2015 901 M€ Rendement 2016 est. 2,5 % sente plus de la moitié des revenus. Le
Capitalisation Les actionnaires 66 Plus haut 67,58 67,58 Résultat net 2016 est. 1.000 M€ Dernier dividende versé rachat de l'américain Sapient a ouvert de Conseil précédent (date) AB (22/07/2014)
15.232 M€ Elisabeth Badinter (7,5%) Plus bas 65,96 49,95 Résultat net 2017 est. 1.100 M€ Date : 03-6-16 Montant : 1.6 (T) nouveaux marchés (consulting, plates- Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres The Capital Group (5,57%) 60 des analystes
Cours semaine précédente 66,13 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) formes...). Une marge opérationnelle d'au Sécurité ■■■■
225.759.169 Maurice Lévy (2%) Acheter 60%
Capital échangé semaine 0,8 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 4,05 4,48 4,93 moins 17,3 % est visée en 2018, contre
54
Cours compensation 67,29 Endet. net/Fonds propres 28% Evol. an. BNPA 24 % 11 % 10 % 15,5 % en 2015.
Tendance graphique = Conserver 32%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 69,4/71,6
PROCHAIN RDV ANC par action 29.46 PER (nbre de fois) 16,7 15 13,7
+ 7,58 % 48
31 décembre 2015 19 août 2016 Trimestriels en octobre Décote/Surcote/ANC + 129 % VE/CA (nbre de fois) 1,78 1,68 1,55 Supports 62,3/57,4
Vendre 8%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


RENAULT - RNO FR0000131906 le CAC / Rang 1,5 % / 24e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 49.000 M€ Dividende 2015 2,40 ANALYSE DU CONSEIL : Les résultats ACHETER â 110 euros
CONSTRUCTEUR AUTOMOBILE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 8% Dividende 2016 est. 2,80 semestriels ont montré une poursuite de
Renault 73,20 Potentiel +45%
Variation - 1,44 % - 6,82 % Résultat net 2015 2.960 M€ Rendement 2016 est. 3,7 % l'amélioration de la rentabilité, même si
Capitalisation Les actionnaires 90 Plus haut 77,93 98,14 Résultat net 2016 est. 3.550 M€ Dernier dividende versé elle est moins spectaculaire que celle de Conseil précédent (date) AB (21/06/2013)
22.475 M€ Etat français (18,2%) Plus bas 75,54 59,59 Résultat net 2017 est. 3.900 M€ Date : 13-5-16 Montant : 2.4 (T) Peugeot. Le groupe a revu à la baisse ses Opportunité ■■■■■ Consensus
Nbre de titres Alliance Bernstein (8,4%) 80 des analystes
Cours semaine précédente 77,11 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) prévisions de croissance du marché Sécurité ■■■■
295.722.284 Norges Bank (5%) Acheter 61%
Capital échangé semaine 1,2 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 10,01 12 13,19 automobile sur l'ensemble de l'année,
70
Cours compensation 76,88 Endet. net/Fonds propres -6% Evol. an. BNPA 57 % 20 % 10 % mais l'Europe restera dynamique.
Tendance graphique = Conserver 30%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 81,5/85,5
PROCHAIN RDV ANC par action 90.66 PER (nbre de fois) 7,6 6,3 5,8
- 20,98 % 60
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats 3ème tri le 25-10-16 Décote/Surcote/ANC - 16 % VE/CA (nbre de fois) 0,46 0,43 0,41 Supports 72,4/63,5
Vendre 9%

FR0000073272 Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


SAFRAN - SAF le CAC / Rang 2,1 % / 20e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 17.600 M€ Dividende 2015 1,38 ANALYSE DU CONSEIL : Le groupe a légè- ECART
MOTORISTE, ÉQUIPEMENTIER SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 1% Dividende 2016 est. 1,45 rement ajusté ses prévisions de crois-
Safran 61,40 Potentiel
Variation + 3,34 % - 7,98 % Résultat net 2015 1.482 M€ Rendement 2016 est. 2,3 % sance à mi-parcours. La transition entre
Capitalisation Les actionnaires 63 Plus haut 62,78 72,45 Résultat net 2016 est. 1.300 M€ Dernier dividende versé l'ancienne génération de moteurs pour Conseil précédent (date) V (29/04/2016)
26.077 M€ Etat français (15,4%) Plus bas 60,55 48,87 Résultat net 2017 est. 1.625 M€ Date : 23-5-16 Montant : 0.78 (S) les monocouloirs et la nouvelle devrait Opportunité Consensus
Nbre de titres Salariés (14,1%) 58 des analystes
Cours semaine précédente 60,51 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) peser sur les marges au cours des pro- Sécurité ■■■■■
417.029.585 Acheter 62%
Capital échangé semaine 0,7 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 3,55 3,85 3,95 chains trimestres. Le titre semble bien
53
Cours compensation 62,52 Endet. net/Fonds propres 13% Evol. an. BNPA 19 % 8 % 3 % valorisé avec un PE d'environ 15 fois.
Tendance graphique = Conserver 33%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 66/70
PROCHAIN RDV ANC par action 13.49 PER (nbre de fois) 17,6 16,2 15,8
- 3,11 % 48
31 décembre 2015 19 août 2016 CA 3è trim. le 24-10-16 Décote/Surcote/ANC + 363 % VE/CA (nbre de fois) 1,54 1,54 1,48 Supports 60/56
Vendre 4%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


SAINT GOBAIN - SGO FR0000125007 le CAC / Rang 2 % / 21e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 39.200 M€ Dividende 2015 1,24 ANALYSE DU CONSEIL : Tous les indica- ACHETER â 48 euros
MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -1% Dividende 2016 est. 1,24 teurs sont au vert pour le leader mondial
Saint Gobain 38,83 Potentiel +22%
Variation + 4,14 % - 5,27 % Résultat net 2015 1.295 M€ Rendement 2016 est. 3,1 % de l'habitat. Le Brésil pourrait avoir tou-
Capitalisation Les actionnaires 40 Plus haut 39,57 43,16 Résultat net 2016 est. 1.320 M€ Dernier dividende versé ché le fond. Les résultats du premier Conseil précédent (date) E (25/10/2013)
21.902 M€ Wendel (11,7%) Plus bas 37,94 31,47 Résultat net 2017 est. 1.400 M€ Date : 06-6-16 Montant : 1.24 (T) semestre ont laissé entrevoir un bel Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres FCPE St-Gobain (6,7%) 37 des analystes
Cours semaine précédente 37,90 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) exercice en perspective. Le parcours Sécurité ■■■■
554.902.309 Fonds du plan d'épargne (6,3%) Acheter 56%
Capital échangé semaine 1,1 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 2,08 2,38 2,52 heurté du titre sur un an lui offre un
34
Cours compensation 39,35 Endet. net/Fonds propres 27% Evol. an. BNPA 6 % 14 % 6 % potentiel d'appréciation.
Tendance graphique = Conserver 28%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 40,4/42,1
PROCHAIN RDV ANC par action 31.92 PER (nbre de fois) 19 16,6 15,7
- 2,57 % 31
31 décembre 2015 19 août 2016 CA à 9 mois le 27-10-16 Décote/Surcote/ANC + 24 % VE/CA (nbre de fois) 0,67 0,68 0,68 Supports 35,1/33,4
Vendre 16%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


SANOFI - SAN FR0000120578 le CAC / Rang 9,2 % / 2e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 36.995 M€ Dividende 2015 2,93 ANALYSE DU CONSEIL : Un maintien du ECART
LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 0% Dividende 2016 est. 2,98 bénéfice par action à devises constantes
Sanofi 69,71 Potentiel
Variation - 1,14 % - 24,04 % Résultat net 2015 4.287 M€ Rendement 2016 est. 4,2 % est attendu en 2016. Les perspectives
Capitalisation Les actionnaires Plus haut 73,08 96,35 Résultat net 2016 est. 4.152 M€ Dernier dividende versé d'une faible croissance en 2017, le Conseil précédent (date) V (20/01/2016)
75
92.422 M€ L'Oréal (8,91%) Plus bas 70,94 62,50 Résultat net 2017 est. 4.550 M€ Date : 10-5-16 Montant : 2.93 (T) déremboursement brutal de Lantus par Opportunité Consensus
Nbre de titres Salariés (1,2%) des analystes
Cours semaine précédente 72,53 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) l'assureur CVS aux Etats-Unis et le man- Sécurité ■■■■
1.289.010.563 Acheter 44%
70 Capital échangé semaine 0,7 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 5,65 5,66 5,88 que de visibilité sur le rachat de Mediva-
Cours compensation 71,98 Endet. net/Fonds propres 8% Evol. an. BNPA 9% nul 4 % tion n'incitent pas à revenir sur le titre.
Tendance graphique = Conserver 48%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 79/84,5
PROCHAIN RDV ANC par action 43.40 PER (nbre de fois) 12,7 12,7 12,2
- 11,31 % 65
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats 3e trim. le 28-10-16 Décote/Surcote/ANC + 65 % VE/CA (nbre de fois) 2,61 2,61 2,64 Supports 66,9/62,5
Vendre 7%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


SCHNEIDER ELECTRIC - SU FR0000121972 le CAC / Rang 3,5 % / 9e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 26.000 M€ Dividende 2015 2 ANALYSE DU CONSEIL : Les résultats ACHETER â 72 euros
ÉQUIPEMENTIER ÉLECTRIQUE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -2% Dividende 2016 est. 2,05 semestriels, de bonne facture, ont permis
Schneider Electric 60,91 Potentiel +17%
Variation + 4,07 % + 1,10 % Résultat net 2015 2.119 M€ Rendement 2016 est. 3,3 % à la direction de relever ses objectifs
Capitalisation Les actionnaires 60 Plus haut 61,90 61,90 Résultat net 2016 est. 2.220 M€ Dernier dividende versé annuels de marge opérationnelle. La Conseil précédent (date) V (29/02/2012)
36.332 M€ Capital Research & Mngt (9,9%) Plus bas 59 45,32 Résultat net 2017 est. 2.300 M€ Date : 05-5-16 Montant : 2 (T) perspective d'une stabilisation des mar- Opportunité ■■■■■ Consensus
Nbre de titres CDC (4,4%) 55 des analystes
Cours semaine précédente 59 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) chés, qui avait pénalisé le groupe l'an Sécurité ■■■■■
591.724.108 Salariés (3,3%) Acheter 55%
Capital échangé semaine 1 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 3,73 3,78 3,92 dernier, offre de la marge pour la valori-
50
Cours compensation 61,59 Endet. net/Fonds propres 22% Evol. an. BNPA 6 % 1 % 4 % sation du titre.
Tendance graphique = Conserver 30%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 62,7/65,3
PROCHAIN RDV ANC par action 36.30 PER (nbre de fois) 16,5 16,2 15,7
+ 15,89 % 45
31 décembre 2015 19 août 2016 CA 3 ème trim. le 27-10-16 Décote/Surcote/ANC + 69 % VE/CA (nbre de fois) 1,54 1,58 1,53 Supports 56,9/54,2
Vendre 15%

*Non éligible au SRD. TTF : taxe sur les transactions financières


Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

CAC 40 la cote V
FR0000130809 Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - GLE le CAC / Rang 2,3 % / 16e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 25.600 M€ Dividende 2015 2 ANALYSE DU CONSEIL : Les stress tests ACHETER â 39 euros
BANQUE SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 0% Dividende 2016 est. 2 ont montré que la banque a un profil
Societe Generale 30,06 Potentiel +22%
Variation + 3,57 % - 30,68 % Résultat net 2015 4.001 M€ Rendement 2016 est. 6,2 % assez risqué. Le taux de couverture des
Capitalisation Les actionnaires 40 Plus haut 32,37 47,75 Résultat net 2016 est. 3.900 M€ Dernier dividende versé créances douteuses s'établit tout de Conseil précédent (date) E (12/09/2014)
25.881 M€ Salariés (7,5%) Plus bas 30,98 25 Résultat net 2017 est. 3.880 M€ Date : 25-5-16 Montant : 2 (T) même à 64 % fin juin et la décote sur Opportunité ■■■■■ Consensus
Nbre de titres BlackRock (5%) 35 des analystes
Cours semaine précédente 30,94 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) l'actif net est élevée. Un plan d'écono- Sécurité ■■■■
807.650.827 CRMC (4,9%) Acheter 42%
Capital échangé semaine 1,9 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 4,49 4,83 4,80 mies incluant des fermetures d'agences
30
Cours compensation 32,20 Endet. net/Fonds propres NS Evol. an. BNPA 54 % 8 % - 1 % est en cours.
Tendance graphique = Conserver 50%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 33,6/37,6
PROCHAIN RDV ANC par action 73.24 PER (nbre de fois) 7,1 6,6 6,7
- 29,39 % 25
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats du 3ème trim. le 03-11-16 Décote/Surcote/ANC - 56 % VE/CA (nbre de fois) NS NS NS Supports 28/25
Vendre 8%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


SODEXO - SW FR0000121220 le CAC / Rang 1 % / 33e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 20.550 M€ Dividende 2015 2,20 ANALYSE DU CONSEIL : Déjà à un cours ACHETER â 120 euros
SERVICES AUX ENTREPRISES Sodexo
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 4% Dividende 2016 est. 2,30 record lors de son entrée dans l'indice en Potentiel +13%
Variation + 1,39 % + 27,22 % Résultat net 2015 700 M€ Rendement 2016 est. 2,2 % décembre 2015, ce nouveau venu au Cac
Capitalisation Les actionnaires Plus haut 106,70 106,70 Résultat net 2016 est. 735 M€ Dernier dividende versé 40 est encore allé de sommet en som- Conseil précédent (date) VP (09/01/2014)
100
16.273 M€ Bellon (37,7%) Plus bas 103,80 70,45 Résultat net 2017 est. 785 M€ Date : 08-2-16 Montant : 2.2 (T) met cet été. Bien qu'il soit très présent Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres First Eagle (3,6%) des analystes
Cours semaine précédente 104,40 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) au Royaume-Uni, le groupe de services a Sécurité ■■■■■
153.741.139 Salariés (1,1%) Acheter 56%
90 Capital échangé semaine 0,4 % 5 rapidement précisé que le Brexit n'aurait
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 105,50
Cours compensation
PROCHAIN RDV
106,45
Clôture de l'exercice 31-08-2016
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
9%
23.83
BNPA
Evol. an. BNPA
PER (nbre de fois)
4,45 4,68
43 % 5 % 7 % pas d'impact majeur direct sur ses activi-
23,8 22,6 21,2 tés.
Tendance graphique
Résistances

108/112
Conserver 28%

+ 17,04 % 80
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats annuels, 15-11-16 Décote/Surcote/ANC + 344 % VE/CA (nbre de fois) 0,84 0,81 0,74 Supports 95,7/89,3
Vendre 17%

SOLVAY* - SOLB BE0003470755 Pondération dans


le CAC / Rang 0,7 % / 37 e
EVOLUTION DU COURS ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL
Chiff. d'aff. 2016 est. 12.249 M€ Dividende 2015 3,30 ANALYSE DU CONSEIL : Le chimiste qui ACHETER â 115 euros
CHIMIE DE SPÉCIALITÉS Solvay 97,37
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 16% Dividende 2016 est. 3,50 profite de la baisse du coût de ses Potentiel +19%
Capitalisation Les actionnaires Variation + 4,32 % - 10,87 % Résultat net 2015 406 M€ Rendement 2016 est. 3,6 % matières premières recueille les fruits de
100 Plus haut 97,45 110,28 Résultat net 2016 est. 515 M€ Dernier dividende versé son plan de réduction. L'intégration de Conseil précédent (date) E (11/02/2016)
10.244 M€ Solvac (30%)
Plus bas 92,84 70,52 Résultat net 2017 est. 654 M€ Date : 13-5-16 Montant : 1.42 (S) Cytec est créatrice de synergies. Les Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres 90 des analystes
105.876.416
Cours semaine précédente 92,74 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) résultats semestriels, supérieurs aux Sécurité ■■■■ Acheter 44%
Capital échangé semaine 1,1 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 3,85 4,86 7,22 attentes, valident sa capacité a atteindre
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015
80
Cours compensation 0 Endet. net/Fonds propres -46% Evol. an. BNPA 109 % 26 % 49 % son objectif annuel.
Tendance graphique = Conserver 30%
PROCHAIN RDV Résistances 100/105
- 1,08 % 70
ANC par action 79.50 PER (nbre de fois) 25,1 19,9 13,4
Vendre 26%
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats 3e trim. le 8-11-16 Décote/Surcote/ANC + 22 % VE/CA (nbre de fois) 0,55 0,48 0,44 Supports 86,3/78,8
Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF
TECHNIP - TEC FR0000131708 le CAC / Rang 0,6 % / 40 e
EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 10.750 M€ Dividende 2015 2 ANALYSE DU CONSEIL : Le groupe est par- ACHETER â 60 euros
INGÉNIERIE PÉTROLE ET GAZ Technip
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -12% Dividende 2016 est. 2 venu à légèrement améliorer sa rentabi- Potentiel +17%
Variation + 4,67 % + 2,52 % Résultat net 2015 45 M€ Rendement 2016 est. 3,9 % lité semestrielle, grâce à l'excellente ges-
Capitalisation Les actionnaires 51 Plus haut 51,99 54,36 Résultat net 2016 est. 600 M€ Dernier dividende versé tion de ses projets, malgré une baisse de Conseil précédent (date) V (28/07/2016)
6.248 M€ Blackrock (6,25 %) Plus bas 48,97 35,11 Résultat net 2017 est. 460 M€ Date : 04-5-16 Montant : 2 (T) 9,2 % de son chiffre d'affaires dans un Opportunité ■■■ Consensus
Nbre de titres Caisse des dépôts (5,40%) 46 des analystes
Cours semaine précédente 48,79 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) secteur des services pétroliers sinistré. Sécurité ■■■■
122.336.890 Natixis (4,20 %) Acheter 46%
Capital échangé semaine 3,8 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 5,04 4,91 3,76 Ce qui lui a permis de relever ses objec-
41
Cours compensation 50,25 Endet. net/Fonds propres -42% Evol. an. BNPA 8 % - 3 % - 23 % tifs de résultats en 2016.
Tendance graphique = Conserver 35%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 53,74 PROCHAIN RDV ANC par action 38.94 PER (nbre de fois) 10,1 10,4 13,6 Résistances 52/54,4
+ 17,50 % 36
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats 3e trim. le 27-10-16 Décote/Surcote/ANC + 31 % VE/CA (nbre de fois) 0,36 0,43 0,51 Supports 45,3/42,7
Vendre 19%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


TOTAL - FP FR0000120271 le CAC / Rang 10,1 % / 1e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 122.900 M€ Dividende 2015 2,44 ANALYSE DU CONSEIL : Le pétrolier montre ACHETER â 53 euros
GROUPE PÉTROLIER INTÉGRÉ Total
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -19% Dividende 2016 est. 2,44 une bonne résistance dans un environ- Potentiel +22%
Variation + 0,94 % - 2,66 % Résultat net 2015 4.644 M€ Rendement 2016 est. 5,6 % nement difficile. Le plan annuel d'écono-
Capitalisation Les actionnaires 43 Plus haut 43,88 47,40 Résultat net 2016 est. 6.900 M€ Dernier dividende versé mies de coûts devrait être dépassé et le Conseil précédent (date) AS (11/05/2012)
108.511 M€ Gpe Bruxelles Lambert (5,4%) Plus bas 42,61 35,21 Résultat net 2017 est. 7.950 M€ Date : 06-6-16 Montant : 0.61 (S) programme de cession d'actifs va être Opportunité ■■■■■ Consensus
Nbre de titres Deutsche Bank (5,2%) 40 des analystes
Cours semaine précédente 42,95 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) accéléré. L'objectif d'une production Sécurité ■■■■■
2.503.129.261 Salariés (3,8%) Acheter 60%
Capital échangé semaine 0,7 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 3,89 2,80 3,70 annuelle en progrès de 4 % a été con-
37
Cours compensation 43,52 Endet. net/Fonds propres 28% Evol. an. BNPA - 8 % - 28 % 32 % firmé pour l'exercice 2016.
Tendance graphique = Conserver 31%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 43,07 PROCHAIN RDV ANC par action 37.02 PER (nbre de fois) 11,1 15,5 11,7 Résistances 44,6/47,4
+ 4,36 % 34
31 décembre 2015 19 août 2016 Journée investisseurs le 22-9-2016 Décote/Surcote/ANC + 17 % VE/CA (nbre de fois) 0,88 1,11 0,98 Supports 39,9/38
Vendre 9%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


UNIBAIL RODAMCO* - UL FR0000124711 le CAC / Rang 2,2 % / 13e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 1.535 M€ Dividende 2015 9,70 ANALYSE DU CONSEIL : Les comptes ECART
IMMOB. BUREAUX, CENTRES COMM. SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 6% Dividende 2016 est. 10,10 semestriels de la foncière ont à nouveau
Unibail-Rodamco 243,80 Potentiel
Variation + 0,85 % + 4,13 % Résultat net 2015 1.030 M€ Rendement 2016 est. 4,1 % été marqués par une nette amélioration,
Capitalisation Les actionnaires Plus haut 248,55 257,85 Résultat net 2016 est. 1.145 M€ Dernier dividende versé liée, entre autres, à son refinancement Conseil précédent (date) V (30/10/2015)
240
24.670 M€ BlackRock (5,4%) Plus bas 244,10 212,05 Résultat net 2017 est. 1.275 M€ Date : 04-7-16 Montant : 4.85 (S) sur le marché obligataire. Le cours de Opportunité Consensus
Nbre de titres Cohen&Steers (4%) des analystes
Cours semaine précédente 246,30 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) l'action représente une prime de 40 % Sécurité ■■■■■
99.317.069 Amundi (3,9%) Acheter 42%
220 Capital échangé semaine 0,9 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 10,37 11,53 12,92 par rapport à l'actif net réévalué, qui
Cours compensation 0 Endet. net/Fonds propres NS Evol. an. BNPA - 4 % 11 % 12 % s'établit à 174,40 € par titre.
Tendance graphique = Conserver 53%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 247,5/253
PROCHAIN RDV ANC par action 161.52 PER (nbre de fois) 24 21,5 19,2
+ 4,65 % 200
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats annuels, février 2017 Décote/Surcote/ANC + 54 % VE/CA (nbre de fois) NS NS NS Supports 231/218
Vendre 5%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


VALEO - FR FR0013176526 le CAC / Rang 1,1 % / 31 e
EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 15.800 M€ Dividende 2015 1 ANALYSE DU CONSEIL : Que ce soit aux ACHETER â 60 euros
ÉQUIPEMENTIER AUTOMOBILE Valeo
SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 9% Dividende 2016 est. 1,13 niveaux du chiffre d'affaires (+ 11 %), de Potentiel +30%
Variation + 0,50 % + 20,36 % Résultat net 2015 729 M€ Rendement 2016 est. 2,5 % la marge opérationnelle (en hausse de
Capitalisation Les actionnaires 45 Plus haut 47 49,47 Résultat net 2016 est. 860 M€ Dernier dividende versé 0,6 point, à 8 %) ou du résultat net (+ 23 Conseil précédent (date) AB (15/01/2016)
11.014 M€ BlackRock (5,14%) Plus bas 45,93 33,50 Résultat net 2017 est. 960 M€ Date : 30-5-16 Montant : () %), Valeo a fait un sans-faute au premier Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres CDC Fonds Ep. (1,83%) 40 des analystes
Cours semaine précédente 45,97 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) semestre. Le PER reste très raisonnable Sécurité ■■■■■
238.387.620 Acheter 58%
Capital échangé semaine 1,2 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 3,21 3,61 4,03 pour une des valeurs de croissance du
35
Cours compensation 46,70 Endet. net/Fonds propres 4% Evol. an. BNPA 27 % 12 % 12 % Cac 40.
Tendance graphique = Conserver 21%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 45,90 PROCHAIN RDV ANC par action 13.00 PER (nbre de fois) 14,4 12,8 11,5 Résistances 47,4/49,4
- 3,41 % 30
31 décembre 2015 19 août 2016 Chiffre d'affaires T3 20-10-16 Décote/Surcote/ANC + 255 % VE/CA (nbre de fois) 0,77 0,75 0,69 Supports 41,6/39,3
Vendre 21%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


VEOLIA ENVIRONN. - VIE FR0000124141 le CAC / Rang 1 % / 32e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 25.300 M€ Dividende 2015 0,73 ANALYSE DU CONSEIL : Après quatre ACHETER â 25 euros
TRAITEMENT DES DÉCHETS ET EAU SEMAINE 52 SEM.
Croiss. du CA en 2016 1% Dividende 2016 est. 0,80 années de rebond parfois fort, la valeur
Veolia Environn. 19,14 Potentiel +25%
Variation + 0,08 % - 0,87 % Résultat net 2015 450 M€ Rendement 2016 est. 4% marque le pas en Bourse. Le numéro un
Capitalisation Les actionnaires Plus haut 20,30 22,98
Résultat net 2016 est. 600 M€ Dernier dividende versé mondial de l'eau et des déchets attend Conseil précédent (date) E (07/11/2013)
22,5
11.276 M€ CDC (8,62%) Plus bas 19,78 17,83
Résultat net 2017 est. 700 M€ Date : 02-5-16 Montant : 0.73 (T) pourtant une nouvelle progression de ses Opportunité ■■■■ Consensus
Nbre de titres Groupe Marcel Dassault (5,71%) des analystes
Cours semaine précédente 20 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) résultats cette année et une accélération Sécurité ■■■■
563.364.823 Qatari Diar (4,64%) Acheter 72%
20,0 Capital échangé semaine 1,1 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 0,94 1,06 1,24 de sa croissance d'ici à 2018, selon la
Cours compensation 19,95 Endet. net/Fonds propres 86% Evol. an. BNPA 62 % 13 % 17 % feuille de route confirmée le 1er août.
Tendance graphique = Conserver 22%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 20,7/21,8
PROCHAIN RDV ANC par action 14.80 PER (nbre de fois) 21,3 18,9 16,1
- 12,46 % 17,5
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats partiels du 3e trim. Le 3-11-2016 Décote/Surcote/ANC + 35 % VE/CA (nbre de fois) 0,78 0,79 0,77 Supports 19,2/18,7
Vendre 6%

FR0000125486 Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


VINCI - DG le CAC / Rang 3,7 % / 7e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 38.100 M€ Dividende 2015 1,84 ANALYSE DU CONSEIL : L'action, à ses ACHETER â 80 euros
BTP, CONCESSIONS SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 -1% Dividende 2016 est. 1,88 plus-hauts historiques, est l'une des
Vinci 67,02 Potentiel +16%
Variation + 2,77 % + 18,90 % Résultat net 2015 2.046 M€ Rendement 2016 est. 2,7 % meilleures performances du Cac 40 cette
Capitalisation Les actionnaires 70 Plus haut 69,80 69,80 Résultat net 2016 est. 2.250 M€ Dernier dividende versé année, un parcours récompensé par son Conseil précédent (date) E (10/04/2015)
41.037 M€ Salariés (10,4%) Plus bas 66,51 51,11 Résultat net 2017 est. 2.400 M€ Date : 26-4-16 Montant : 1.27 (S) entrée dans l'EuroStoxx 50 début août. Opportunité ■■■■■ Consensus
Nbre de titres Qatari Diar (3,9%) 65 des analystes
Cours semaine précédente 67,04 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) Vinci a annoncé, depuis, l'acquisition au Sécurité ■■■■■
595.597.561 Financière Pinault (2,8%) Acheter 81%
Capital échangé semaine 1 % Clôture de l'exercice 31-12-2016 BNPA 3,42 3,78 4,03 Pérou de deux sociétés autoroutières,
60
Cours compensation 69,68 Endet. net/Fonds propres 82% Evol. an. BNPA 1 % 11 % 7 % pour une valeur d'entreprise de 1,5 Md€.
Tendance graphique = Conserver 19%
VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015 Résistances 70,8/73,1
PROCHAIN RDV ANC par action 25.28 PER (nbre de fois) 20,1 18,2 17,1
+ 13,32 % 55
31 décembre 2015 19 août 2016 Information 3ème trim le 25-10-16 Décote/Surcote/ANC + 173 % VE/CA (nbre de fois) 1,39 1,40 1,34 Supports 64/61,7
Vendre 0%

Pondération dans ACTIVITÉ DIVIDENDE COMMENTAIRES CONSEIL TTF


VIVENDI - VIV FR0000127771 le CAC / Rang 1,9 % / 22e EVOLUTION DU COURS Chiff. d'aff. 2016 est. 10.920 M€ Dividende 2015 3 ANALYSE DU CONSEIL : Canal+ et Universal ACHETER â 21 euros
TÉLÉCOMMUNICATIONS, MÉDIAS SEMAINE 52 SEM. Croiss. du CA en 2016 1% Dividende 2016 est. 1 Music sont au coeur de la nouvelle stra-
Vivendi 17,61 Potentiel +16%
Variation + 2,58 % - 21,97 % Résultat net 2015 1.932 M€ Rendement 2016 est. 5,5 % tégie, centrée sur la production et la dis-
Capitalisation Les actionnaires 20 Plus haut 18,16 23,66 Résultat net 2016 est. 670 M€ Dernier dividende versé tribution de contenus. Canal+ va réduire Conseil précédent (date) AS (14/11/2012)
23.281 M€ Bolloré (15,3%) Plus bas 17,61 14,87 Résultat net 2017 est. 780 M€ Date : 26-4-16 Montant : 1 (S) la plage en clair pour relancer les abon- Opportunité ■■■■■ Consensus
Nbre de titres BlackRock (4,9%) 18 des analystes
Cours semaine précédente 17,64 BILAN VALORISATION 2015 2016(e) 2017 (e) nements. Universal Music bénéficie de Sécurité ■■■■
1.286.615.922 CDC-BPI (3,5%) Acheter 36%

VARIATION DEPUIS LE 31-12-2015


16
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
0,8 % Clôture de l'exercice 31-12-2016
18,01 Endet. net/Fonds propres -30%
ANC par action 15.25
BNPA
Evol. an. BNPA
PER (nbre de fois)
0,51 0,52 0,61 l'engouement pour le streaming par
10 % 3 % 16 % abonnement.
35,5 34,6 29,7
Tendance graphique
Résistances

19,7/21,2
Conserver 54%

- 11,33 % 14
31 décembre 2015 19 août 2016 Résultats semestriels le 25-8-16 Décote/Surcote/ANC + 19 % VE/CA (nbre de fois) 1,57 1,74 1,78 Supports 16,3/14,8
Vendre 11%

*Non éligible au SRD. TTF : taxe sur les transactions financières


COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 19 AOÛT Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

VI la cote SRD CLASSIQUE


COMMENT LIRE LE GUIDE COMPLET DES ACTIONS DU SRD 26 AOÛT
Outil unique, la cote du SRD d’Investir vous permet de Les opérations sur titres (OST) indiquent la dernière La décote-surcote/ANC est un ratio qui rapporte la 2015. Le rendement est calculé sur la base de ce Le PER (ratio cours/ Le consensus des analystes FactSet
gérer votre portefeuille en disposant de toutes les opération ayant modifié le capital de la société, la capitalisation boursière à l’actif net comptable. dernier dividende. La date de détachement du divi- bénéfice), multiple des répertorie les recommandations don-
données nécessaires sur les actions de la cote du parité s’il y a lieu et la date. Il s’agit principalement Lorsqu’il est positif, on parle de surcote. Lorsqu’il est dende correspond à celle du dernier versé, dont le bénéfices, s’obtient en nées par les banques et les courtiers. Il
SRD d’Euronext Paris. Nous avons regroupé les don- des divisions de titres (Div.), des augmentations de négatif, il s’agit d’une décote. montant figure au-dessous. Le montant est suivi divisant le cours par le exprime, en pourcentage, les conseils
nées factuelles (nombre de titres, dividendes, cours capital (Aug. cap.) et des attributions gratuites L’indice de sécurité est une note d’Investir-Le Jour- d’une indication exprimant sa nature : (T) quand il BNPA. Il indique combien d’achat, de vente, et les avis neutres sur
de Bourse…) et les éléments comptables (bilan, (Attrib.). nal des Finances. Sur une échelle de 0 à 5, elle est s’agit d’un versement total, (A) d’un acompte, (S) d’années de bénéfices sont contenues dans les la valeur.
compte de résultats, bénéfice par action…). Il s’agit de COURS.Le cours est précédé d’un n quand il est matérialisée par des n. Elle évalue la santé finan- d’un solde et (D) d’un dividende autre (en principe cours. Abréviations des conseils
données publiées pour les informations passées et antérieur à la date de clôture de la cote (en général, cière de la société, 5 étant la meilleure note et 0 (–) exceptionnel). Ce dernier peut donc être différent de La VE/CA, valeur d’entreprise (capitalisation bour- de la rédaction
d’estimations faites par Investir pour les prospectives. le vendredi soir). Le capital échangé par semaine la moins bonne. celui qui est affiché ci-contre, d’autant plus qu’il sière augmentée de l’endettement net ou diminuée A : acheter ; AS : acheter à titre spéculatif ; AB :
Ces éléments permettent d’établir des ratios de valo- (volume de titres échangés dans la semaine rap- ACTIVITÉ. Le résultat net correspond au résultat s’agit d’une donnée historique et non ajustée des de la trésorerie nette) rapportée au chiffre d’affaires, acheter en baisse ; APP : apporter ; ATT : attendre ;
risation et des rendements, afin de juger une valeur porté au nombre de titres) mesure le pourcentage net publié part du groupe. Il intègre à la fois les élé- OST. A noter que le dividende de plusieurs sociétés permet de comparer les valorisations de fonds de C : conserver ; E : rester à l’écart ; TTF : taxe sur les
sur plusieurs années et de la comparer à d’autres du capital qui a changé de main. ments exceptionnels et les amortissements des internationales (hors zone euro) cotées à Paris peut commerce de sociétés aux bilans très différents. transactions financières s’appliquant également sur
actions. La rédaction d’Investir-Le Journal des Finan- Le cours de compensation est le cours pris en écarts d’acquisition. être exprimé dans la monnaie d’origine. L’indice d’opportunité est une note d’Investir-Le Compagnie du Cambodge, CFAO, Foncière des Murs
ces utilise toutes ces informations pour donner un compte pour la liquidation des opérations à la date DIVIDENDE. Dans cette colonne, nous indiquons BNPA. Le BNPA, Bénéfice net par action, est Journal des Finances. Sur une échelle de 0 à 5, elle et Fromageries Bel, qui se trouvent dans les valeurs
conseil boursier. Parallèlement, nous vous présentons de la dernière prorogation au SRD. le montant total du dividende par action, y compris retraité des éléments dits « exceptionnels », afin de est matérialisée par des n. Elle évalue l’opportunité moyennes (pp X à XII) ; V : vendre ; VP : vente par-
les recommandations de l’analyse graphique établies VARIATIONS. Les extrêmes (plus-haut/plus-bas le dividende exceptionnel. Un dividende 2013 corres- mieux mesurer la performance récurrente de la boursière du titre, 5 étant la meilleure note attribuée tielle ; VH : vente en hausse ; ND : non déterminé.
par Chart’s et le consensus des analystes calculé par de la semaine ou sur 52 semaines) correspondent à pond au dividende provenant des résultats de l’exer- société. Il sert de base au calcul du ratio cours/béné- et 0 (–) la moins bonne. Les conseils d’acheter ou de conserver sont suivis
FactSet, afin que vous puissiez vous faire une idée de des cours en séance et non uniquement en clôture. cice 2013. Il est versé généralement en totalité en fice (PER). CONSEILS. La tendance graphique, réalisée par d’un objectif de cours. Les conseils d’achat en
ce que pense le marché de ces valeurs. BILAN. Les données de bilan (endettement net/ 2014, sauf pour les sociétés qui versent des acomp- VALORISATION. Les éléments de cette colonne Chart’s, anticipe l’évolution de l’action à court terme, baisse, de vente, de vente partielle peuvent parfois
SOCIÉTÉ. Le nombre de titres inscrits à la cote ne fonds propres, actif net comptable par action) sont tes. Le dividende est ajusté des opérations financiè- permettent d’apprécier la pertinence de l’investisse- selon les critères de l’analyse technique. Les deux être suivis d’un chiffre entre parenthèses : celui-ci
comprend pas les lignes secondaires telles que les fondées sur les derniers comptes annuels ou res postérieures à son versement. Nous indiquons ment et de juger une société par rapport aux autres prochains seuils de résistance (à la hausse) et de sup- correspond à un cours limite.
actions nouvelles. semestriels délivrés par la société. (ou estimons) également le dividende 2014, versé en et/ou au regard des évaluations historiques. port (à la baisse) sont également communiqués. Objectif de cours à 12-18 mois.

ACTIONS FRANÇAISES CHANGEMENT DE CONSEIL DE LA RÉDACTION

.)

leur fié

RS
EST
s

es

)
s

ELL maine

fois
ÉE

OU
a va odi
itre

opr

éfic et 2 015 timé


IAT lus-b nes ine
mp mai te

ché

ité

eil s avon leur


14(
ires

re
TIM
v. d É

seil ang. moi E C


e co e se den

)
ur l s m
PER BRE TIMÉ e fois)
re t

Inve stim bre de


Ind OTE-S ion nds pr

riés s
é
VAR haut/p semai sema

rtun
r di TIM
séc C
O

ST)

ens ne

Datentiel vestir  Vend


é
iden t 2016 stimé

éta

Ach actSe perto alyste

ent seil
urit

Bén e n 014 /20


AN 52 se

Bénéfice n CA 2 15 es
n

AN

Con de ch 12-18 OBJ. D


ÉM

nna

stim
E

4 ES
rs d ang récé

Mo u de 015 é
-Nb

atio

re c nou co
s (O

nta rnie ES

ppo
Cou tal éch aine p E

e d NT 2 tim

céd con
s
stir TE/
MN

stir ée

e
R

ctio

)
o

not e que ent de


s

Ind A 201 timé (n

indi hange CTION

Pot SEIL In server


Sup tance aphiqu
e
e
U 20

(Le A RÉD TAIRE


VE/ 016 e FOIS
)

ION as
Cap re sem LÔTU

é n
201
15/ é
CRO 2016 stimé
DÉC par ac net/f
Plus n 5 s-ba

NU

ANC tteme ercice

Dat DEME 015 es

(NO 2015 E mbre


titre

d’o
iatio plu e

e n 15

par ciers r des a


ISS estim
Inve CO

s
e
on Isin

pré de
DE

Var aut/ ain

ux a

éfic et 20

REN de 14
(

ice UR
tie CO

2 DE

ice 5 e
s-h em
sur
Ind sation

iden 20

qu m
ode

nt
C

on
S
e

r
s

por s
x

ete t
cipa
2

. 20

Rés ance g
PER 2014(n
e

n s
DE OMME
BNP 014
BNP 15
End ure d’e
Clô RS DE

ons

C
fina sensu
Bén ISS. D
Plu ation s

Div de
Mé UR -

e à
C

ts
0
nt

r
prin

A2
A2
-
itali

rati
Cap r

M
A
ice

F
is
tu
E

C
e

d
-

c
L
C
U

Con
BNP
CRO

PER
t
VAL

Opé

Ten
Les
i

Clô

Div
CO

N
Var

LE

CO
SOCIÉTÉ COURS VARIATION ACTIONNARIAT BILAN ACTIVITÉ DIVIDENDE BNPA VALORISATION
VALORISATION COMMENTAIRE
COMMENTAIRE CONSEIL
AÉROPORTS DE PARIS - ADP 92,63 - 2,97 % Etat français (50,6 %) 31-Dec 2.950 2,61 4,35 21,3 Les résultats du premier semestre ont été marqués BAISSE Acheter 24 % A  130
Concessionnaire d'aéroports 95,47 95,97 / 92,10 Invest. institutionnel (20,9 %) + 73 % +1% 2,80 4,24 21,8 par la forte détérioration de l'environnement du tou- 94,80 / 95,70 40 %
9.167 - 98.960.602 0,19 % - 11,78 % Vinci (8 %) 41,68 430 3% 5,05 18,3 90,90 / 90 Conserver 48 % 05-11-2010
92,67 117 / 91,32 + 122 % 420 31-05-2016 -3% 4,12 risme. Parallèlement, ils ont démontré la résilience du Vendre 29 % C
Cac Mid 60 - FR0010340141 - 13,59 % ■■■■■ 500 1,91 (S) ■■■■■ groupe qui est très bien géré. TTF
AIR FRANCE KLM - AF 4,94 - 5,89 % Investisseurs institutionnels (65 %) 31-Dec 25.800 0 0,39 12,6 BAISSE Acheter 21 % E
5,25 5,27 / 4,91 Etat français (17,6 %) + 1578 % -1% 0 0,87 Les résultats se sont améliorés au 2e trimestre, mais 5,18 / 5,30
Transport aérien 4,54 % - 19,68 % Actionnaires individueks (10,9 %) 0,75 118 nul 1,27 5,7 le contexte, marqué par le risque terroriste et les sur- 4,74 / 4,62 Conserver 42 % 19-12-2014
1.483 - 300.219.278 4,98 8,84 / 4,90 + 559 % 260 14-07-2008 + 120 % 3,9 V
Cac Mid 60 - FR0000031122 0,20 capacités de marché, reste très difficile. Vendre 38 %
- 29,64 % ■■■ 380 0,58 (T) TTF
ALCATEL-LUCENT - ALU 3,48 + 0,29 % Nokia (92,32%) 31-Dec 14.750 0 0,09 38,7 Nokia veut lancer l'offre publique de retrait suivi du NEUTRE Acheter 100 % V
Equipementier télécoms 3,47 3,49 / 3,47 - 29 % +3% 0 0,19 18 retrait obligatoire au début de septembre pour dispo- 3,58 / 3,88
12.314 - 3.538.506.254 0,04 % + 9,71 % 1,59 272 nul 0 NS 3,24 / 3,08 Conserver 0% 13-11-2015
0 3,88 / 2,65 + 120 % 05-06-2007 + 115 % 0,75 ser de 100% des titres Alcatel-lucent au début du Vendre 0% E
Cac Next 20 - FR0000130007 - 4,66 % ■■■ 450 0,16 (T) ■ mois d'octobre. TTF
ALSTOM - ALO 22,58 - 0,42 % Bouygues (30%) 31-Mar 6.700 0 0,23 98,2 Au premier trimestre de l'exercice 2016-2017, le chif- HAUSSE Acheter 67 % A  28
Infrastr. énergie, ferroviaire 22,68 22,89 / 22,50 FMR LLC (5%) +6% -3% 0,50 1,14 19,8 fre d'affaires augmenté de 9%, dont 7% de crois- 23,41 / 23,73 24 %
4.948 - 219.127.044 1,13 % - 18,38 % Morgan Stanley (3,3%) 15,18 3001 2,2 % 1,60 14,1 22,14 / 21,82 Conserver 29 % 18-01-2016
22,80 31,08 / 19,04 + 49 % 250 04-07-2013 + 396 % 1,19 sance interne. Les objectifs de 2020 ont été confir- Vendre 5% APP
Cac Next 20 - FR0010220475 - 19,83 % ■■■■ 350 0,84 (T) ■■■■ més TTF
ALTAREA - ALTA 178,25 - 0,97 % Fondateurs 47% 31-Dec 1.490 11 12,88 13,8 La foncière a publié des résultats semestriels de HAUSSE Acheter 25 % A  226
Immobilier et promotion 180 180 / 177,05 Crédit Agricole Assurances 28% NS + 23 % 11,50 15,58 11,4 bonne facture, et confirmé sa volonté de distribuer 183,50 / 185,70 27 %
2.679 - 15.030.287 0,02 % + 12,71 % APG 9% 98,27 161 6,5 % 17,57 10,1 175,30 / 173,10 Conserver 75 % 01-04-2015
177,60 199,16 / 151,46 + 81 % 195 19-04-2016 + 21 % NS un dividende d'au moins 11€ pour les deux prochains Vendre 0% VP
Cac Small - FR0000033219 - 1,50 % ■■■■ 220 11 (T) ■■■■■ exercices. TTF
ALTEN - ATE 61,95 + 1,16 % Public (58,5%) 31-Dec 1.700 1 3,21 19,3 HAUSSE Acheter 56 % A  72
61,24 62,35 / 60,61 Fondateurs/Holding (40,3%) -3% + 10 % 1 3,63 17,1 Alten est bien positionné pour profiter de la reprise 63,50 / 64,50 16 %
Conseil en innovation 0,30 % + 40,29 % FCP Alten (1,3%) 19,65 106 1,6 % 3,78 16,4 française, et le groupe est par ailleurs peu exposé au 59,80 / 58,80 Conserver 22 % 25-09-2013
2.087 - 33.686.325 61,98 63,52 / 38,98 + 215 % 120 27-05-2016 + 13 % 1,21 V
Cac Mid 60 - FR0000071946 Royaume-Uni. Vendre 22 %
+ 15,99 % ■■■■■ 125 1 (T) ■■■■■ TTF
ALTRAN TECHNO. - ALT 13,04 + 1,68 % Altrafin Part. (19,2%) 31-Dec 2.110 0,19 0,57 22,8 Le CA trimestriel a augmenté de 10,5%. Le dyna- HAUSSE Acheter 67 % A  15
Conseil en innovation 12,82 13,04 / 12,55 Alexis Kniazeff (4,9%) + 18 % +8% 0,20 0,77 17 misme de l'activité en France et dans le monde a 12,99 / 13,14 15 %
2.292 - 175.800.265 0,44 % + 26,80 % Hubert Martigny (4,9%) 4,61 101 1,5 % 0,88 14,8 12,41 / 12,26 Conserver 33 % 25-05-2012
12,86 13,44 / 9,18 + 183 % 135 09-05-2016 + 34 % 1,12 compensé une nouvelle baisse des revenus en Alle- Vendre 0% AS
Cac Mid 60 - FR0000034639 + 5,63 % ■■■ 155 0,19 (Z) ■■■■ magne en restructuration. TTF
AMUNDI - AMUN 41,96 - 1,99 % Crédit Agricole :75,5% 31-Dec 1.590 2,05 3,10 13,5 Les profits d'Amundi ont stagné au premier trimestre HAUSSE Acheter 58 % E
Gestion d'actifs 42,81 43,38 / 41,70 Agric. Bank of China : 2% NS -4% 2,07 3,13 13,4 en raison de conditions de marchés difficiles avec la 44,70 / 45,60
7.018 - 167.245.237 - (P) 0,06 % - 6,76 % Salariés : 0,3% 39,28 519 4,9 % 3,36 12,5 41,10 / 40,20 Conserver 33 % 28-12-2015
42,55 48,45 / 33,65 +7% 523 17-05-2016 +1% baisse des indices boursiers et l'impact de taux histo- Vendre 8%
Cac Mid 60 - FR0004125920 - 3,03 % ■■■ 561 2,05 (T) NS riquement bas. Ecart. £cr£ TTF
AREVA - AREVA 4,63 + 3,18 % CEA (54,37 %) 31-Dec 4.080 0 -5,32 NS Au cours du premier semestre, Areva a ramené sa HAUSSE Acheter 0% E
Equipements nucléaires 4,49 4,65 / 4,41 Etat français (28,83 %) - 277 % -3% 0 -1,38 NS perte nette de 206 à 120 millions d'euros. Un accord 4,83 / 4,95
1.775 - 383.204.852 0,03 % - 44 % Kuwait Investment Authority (4,82 %) -6,56 -2038 nul -0,60 NS 4,35 / 4,23 Conserver 25 % 12-12-2014
Cac All Shares - FR0011027143 4,60 8,77 / 3,05 - 171 % -530 NS engageant doit être signé d'ici novembre avec EDF Vendre 75 % V
Div. par 10 27-12-10 - 14,58 % ■ -230 () 2,16 pour la cession de l'activité réacteurs. TTF
ARKEMA - AKE 79,22 - 0,45 % Greenlight Capital (5,5%) 31-Dec 7.585 1,90 3,83 20,7 Le chimiste a affiché des résultats semestriels supé- HAUSSE Acheter 56 % A  93
Chimie de spécialités 79,58 80,12 / 78,51 Salariés (4,8%) + 35 % -1% 2 4,59 17,3 rieurs aux attentes et vise une porgression de 7 à 9 81,90 / 83,10 17 %
5.979 - 75.470.173 0,64 % + 15,82 % 48,90 285 2,5 % 5,55 14,3 77,30 / 76,20 Conserver 38 % 16-01-2015
79,86 80,15 / 48,17 + 62 % 339 09-06-2016 + 20 % 0,94 % e son Ebitda en 2016. La finalisation del'acquisition Vendre 6% E
Cac Next 20 - FR0010313833 + 22,65 % ■■■■ 412 1,90 (T) ■■■■ de Den Braven devrait avoir lieu fin 2016. TTF
ATOS SE - ATO 87,70 - 1,59 % PAI Partners (25%) 31-Dec 11.600 1,10 HAUSSE Acheter 55 % A  105
89,12 89,79 / 87,15 FMR LLC (5%) - 15 % +9% 1,10 12,8 Très bon premier semestre avec relèvement de tous 91,90 / 93,80 20 %
Conseil, infogérance 0,77 % + 24,98 % Salariés (3,6%) 406 1,3 % 6,86 11,8 less objectifs annuels. Le groupe a aussi rassuré sur 84,10 / 82,20 Conserver 36 % 27-05-2014
9.187 - 104.759.633 88,21 90,09 / 61,41 530 02-06-2016 7,44 0,74 VP
Cac Next 20 - FR0000051732 les conséquences du Brexit. Vendre 9%
+ 13,23 % ■■■ 600 1,10 (T) ■■■■■ TTF
BENETEAU - BEN 9,19 + 1,10 % Beri 21 (55%) 31-Aug 1.065 0,06 0,15 59,4 NEUTRE Acheter 50 % A  10.5
9,09 9,19 / 8,73 + 10 % + 10 % 0,13 0,30 30,4 Le marché a sanctionné les résultats semestriels 9,33 / 9,52 14 %
Fabr. de bateaux de plaisance 0,11 % - 37,01 % Autocontrôle (1,4%) 6,20 13 1,4 % 0,51 18,1 inférieurs aux attentes. Mais la nouvelle direction, très 8,58 / 8,39 Conserver 33 % 13-07-2016
761 - 82.789.840 9,10 15,37 / 7,77 + 48 % 25 03-02-2016 + 95 % 0,76 V
Cac Small - FR0000035164 motivée, s'attelle à remettre le groupe vent en poupe Vendre 17 %
- 28,81 % ■■■ 42 0,06 (T) ■■ TTF
BIC - BB 133,60 - 0,63 % Famille Bich (43,3%) 31-Dec 2.340 5,90 6,76 19,8 Le groupe a vu sa rentabilité chuter plus que prévu HAUSSE Acheter 50 % E
Stylos, rasoirs, briquets 134,45 134,60 / 131,10 Silchester Int. Invest. (8,2%) - 22 % +4% 3,30 6,34 21,1 au premier trimestre, entraînant un repli du titre mal- 135,80 / 137,40
6.404 - 47.934.132 0,31 % - 12,34 % BlackRock (5%) 38,45 325 2,5 % 6,26 21,4 129 / 127,40 Conserver 50 % 07-02-2013
132,50 157,85 / 114,30 + 247 % 305 30-05-2016 -6% gré la hausse du chiffre d'affaires. Les marges Vendre 0% V
Cac Mid 60 - FR0000120966 - 11,90 % ■■■■ 301 5,90 (D) 2,53 devraient reculer cette année. TTF
BIOMÉRIEUX - BIM 126,70 - 0,08 % Mérieux Alliance (58,9%) 31-Dec 2.115 1 3,23 39,2 Le groupe a publié un chiffre d'affaires semestriel HAUSSE Acheter 38 % A  153
Diagnostic « in vitro » 126,80 127,80 / 124,90 Gpe M. Dassault (5,1%) + 15 % +8% 1,25 4,31 29,4 supérieur aux attentes ce qui devrait lui permettre de 130 / 131,60 21 %
4.999 - 39.453.740 0,18 % + 23,43 % 35,20 111 1% 5,25 24,1 123,10 / 121,50 Conserver 50 % 22-01-2015
126,50 130 / 93,10 + 260 % 170 07-06-2016 + 33 % 2,47 relever ses objectifs à l'occasion de ses résultats Vendre 12 % E
Cac Mid 60 - FR0010096479 + 15,29 % ■■■ 207 1 (T) ■■■■■ semestriels fin août. TTF
BOIRON (P) - BOI 80,89 - 2,26 % Gpe familial Boiron (62,25 %) 31-Dec 625 1,33 3,80 21,3 Aprs un 1er timestre atone (+1,3%), les ventes du 2e HAUSSE Acheter 75 % A  100
Homéopathie 82,76 83 / 80,76 - 44 % +3% 1,50 4,23 19,1 trimestre sont supérieures aux attentes (+5,4 %). 83,90 / 85,10 24 %
1.573 - 19.441.713 - (Cac PME) 0,08 % - 18,71 % Salariés (4,45 %) 21,20 74 1,9 % 4,53 17,9 78,70 / 77,50 Conserver 25 % 30-11-2015
81,30 99,62 / 61,01 + 282 % 82 01-06-2016 + 11 % 2,22 L'effet de base a été favorable et tous les pays (hors Vendre 0% E
Cac Small - FR0000061129 + 8,58 % ■■■■■ 88 1,50 (T) ■■■■ Espagen et Italie) ont bien performé. TTF
BOLLORÉ - BOL 3,31 - 2,85 % Fin. De l'Odet (64,6%) 31-Dec 11.000 0,06 0,21 16,1 HAUSSE Acheter 71 % A  4.5
3,41 3,42 / 3,28 NS +2% 0,06 0,22 15,1 Le milliardaire Vincent Bolloré a assigné France 2 en 3,42 / 3,47 36 %
Société d'investissement 0,22 % - 29,92 % Orfim (5,1%) 3,63 564 1,8 % 0,16 20,2 justice, réclamant 50 millions d'euros de réparations 3,21 / 3,16 Conserver 14 % 13-12-2013
9.626 - 2.906.326.357 3,34 4,99 / 2,84 -9% 600 08-06-2016 +6% NS AB
Cac Mid 60 - FR0000039299 après la rediffusion d'un Complément d'enquête. Vendre 14 %
- 22,92 % ■■■ 450 0,04 (S) ■■■■ TTF
BUREAU VERITAS - BVI 19,55 - 2,20 % Wendel (50,9%) 31-Dec 4.900 0,51 0,58 33,8 Les résultats semestriels du groupe ont été marqués HAUSSE Acheter 30 % E
Inspection et certification 19,99 20,01 / 19,39 Dirigeants (4,1%) + 170 % +6% 0,51 0,62 31,4 par un repli de l'activité et des marges, principale- 19,94 / 20,10
8.641 - 442.000.000 0,38 % - 6,17 % Salariés (1%) 2,48 255 2,6 % 0,67 29,3 19,28 / 19,12 Conserver 52 % 28-07-2016
Cac Next 20 - FR0006174348 19,68 21,05 / 15,87 + 689 % 275 19-05-2016 +8% 2,15 ment à cause de l'exposition au marché pétrolier. Vendre 17 % V
Div. par 4 le 21-6-13 + 6,31 % ■■■■■ 295 0,51 (T) ■■ Nous restons prudents. TTF
CASINO - CO 44,69 - 1,70 % Rallye (50,1%) 31-Dec 41.250 3,12 3,65 12,2 A l'issue du premier semestre, le ROC de la France BAISSE Acheter 42 % A  62
Distribution alimentaire 45,46 45,73 / 43,73 Salariés (1,7%) + 49 % - 11 % 3,12 3,09 14,5 progresse nettement et la direction confirme ses 46,19 / 47,16 39 %
5.004 - 111.973.246 1,62 % - 27,28 % Theam SAS (1,95%) 64,97 412 7% 3,71 12 42,38 / 41,41 Conserver 42 % 11-03-2016
44,91 61,63 / 34,38 - 31 % 350 17-05-2016 - 15 % 0,19 objectifs annuels. La dette a fortement baissé après Vendre 16 % AS
Cac Next 20 - FR0000125585 + 5,35 % ■■■■■ 420 3,12 (T) ■■■■■ la cession de l'Asie. TTF
CHRISTIAN DIOR - CDI 162,20 - 1,70 % Groupe Arnault (72,86 %) 30-Jun 38.000 3,20 8,46 19,2 Pour son exercice clos le 30 juin, la société mère de ND Acheter 71 % N
Luxe 165 165,25 / 160,80 + 21 % +1% 3,30 8,80 18,4 LVMH a dégagé un bénéfice net (part du groupe) de 167,60 / 169,70
29.476 - 181.727.048 0,14 % - 8,44 % 56,53 1537 2% 9,63 16,8 158,40 / 156,30 Conserver 29 % 07-02-2002
163,05 187,50 / 133,75 1600 19-04-2016 +4% 1,6 milliard d'euros pour un chiffre d'affaires de 38 Vendre 0%
Cac All Shares - FR0000130403 + 3,48 % + 187 % 1750 1,35 (A) 0,95 milliards qui comprend aussi Dior Couture. TTF
(P) : éligible au PEA-PME.
Investir-Le Journal des Finances N°2224 20 AOÛT 2016

ACTIONS FRANÇAISES SRDSRD CLASSIQUE la


CLASSIQUE la cote
cote VII
VII

RS
s

Inve stim bre de fois)


s

)
itre

res
ELL maine

leur fié
.)

fois

pré . de ois COU


EST
Bén fice n t 2014 2014 ( mé
IAT lus-b nes ine
om ma te

ché

ité

a va odi
r
rop

E
re t

es

v. d É

ons s a uleu

dre
Ind A 201 timé (n bre de
)
ST)

)
e se den

s
Bén I.DU C aires 2 rité

rtun
r di TIM
o

es
VAR haut/p semai sema

ti
séc C

seil hang 8 m J.DE

il
Plu tion s ensat ine

nair

é
iden t 2016 stimé

ur l s m
i
éta

o
ném

ent nse
AN 52 se

Ind OTE-S ion nds p

Bénéfice n 2015 15 es
Opé - Cod €)-Nb

ffre stir deTE/AN


ion

tim

Ven
ser Set
E
s (O

lyst
201 STIM de f
STI
Mo u de 015 é

re c nou co
rs d ang récé

Con de c 12-1 OB
nta rnie ES

ppo
e d NT 2 tim

eil s von
Cou tal éch aine p E

céd co
stir ée

e
(n
s

t
R

ctio
em

14 E

not e que ent de

ana
s

ind hange CTION


titre

Sup tance aphiqu


e

c
0

(Le A RÉD TAIRE

ver


o

PER 2015 E ombre


ION as
Cap re sem LÔTU
n

015 é
Plus tion 5 lus-ba

NU

ANCtteme ercice

CRO 2016 stimé


Dat DEME 015 es

r Co Fa
É
M

DÉC par ac t net/f


p e

d’o
e n 15
Inve CO
rati e Isi

IS.2 estim
Var aut/ ain

ux a
Cod

/20
éfic et 20

rép nciers s des


REN ende 014
p

ete par

Dattentie nvestir
sur
tion

ice UR

ice 5 e
s-h em

m
N
C

n
e

r
s

por s
e ex

A
t
cipa

n
2
2
2

Rés ance g
n

DE OMME
Mé UR -

VE/ 6 e

Ach rtoriés
CRO d’aff
on

BNP 014
Clô RS DE

BNP 015
a

PER 2014 (
c

à
Div de

fina sensu
End ure d’
s

ts
e

l
nt

Po IL I
itali

prin

A2
Cap r

A2
ice
tie
E

NSE
A

iqu

is
VAL

C
tu

id

d
c
ia
-

L
C
ia

e
U