Vous êtes sur la page 1sur 8

Chapitre : I Généralités

I.1 Qu’est ce qu’un matériau de «construction»?

Un matériau de construction est un composite aggloméré, constitué de granulats durs


de diverses dimensions collées entre eux par un liant. La matrice peut être de nature minérale
ou organique.

Granulats + Colle Matériau

Squelette interne Liant

Figure I.1 Représentation schématique d’un matériau de construction

I.2 Objectif

L’objectif de la science des matériaux de construction serait de permettre un choix


optimal des M.D.C. utilisés dans la réalisation d’un projet, en prenant en compte les
conditions d’économie et de sécurité.

I.3 Propriétés des M.D.C.

Toute valeur permettant de déterminer une caractéristique donnée est appelée


propriété. La connaissance des propriétés des matériaux permet de prévoir leur capacité à
résister sous des conditions diverses.

Les propriétés principales des matériaux peuvent être divisées en plusieurs groupes
tels que:
• Propriétés physiques: (la dimension; la densité; la masse volumique de
différentes conditions; la porosité; l'humidité etc..),
• Propriétés mécaniques: (la résistance en compression, en traction, en torsion
etc..)
• Propriétés chimiques: (l’alcalinité, l’acide etc..)
• Propriétés physico-chimiques: (l'absorption, la perméabilité, le retrait et le
gonflement etc..)
• Propriétés thermiques: (la dilatation, la résistance et comportement au feu, etc..)

I.3.1 Quelques ex. des propriétés principales des M.D.C.

I.3.1.1 Propriétés mécaniques

I.3.1.1.1 Contrainte : lors de l’application d’une force sur un élément, un ensemble de forces
intérieures naissent pour équilibrer la force extérieure. L’intensité de ces forces est appelée
contrainte. [σ] = kgf/cm2 ou Bar (actuellement MPa) 1MPa= 10 Bars.

Compression Traction Cisaillement Flexion


En général la résistance des matériaux est sa capacité contre les actions des forces
externes (les charges, les conditions d’ambiance) étant définie en contrainte maximale quand
l’échantillon est détruit.

MDC : I Page : 1
Chapitre : I Généralités
La propriété principale de béton durci est sa résistance à la compression. Pour pouvoir
évaluer la résistance à la compression, on doit avoir la valeur moyenne de trois échantillons
au moins, dont les différences entre eux doivent être inférieures à 15 %.

Tableau I.1 : Schéma et méthode de détermination de la résistance à la compression


Formule de Matériaux Dimension des
Echantillon Schéma
calcul testés échantillons (cm)
15x15x15
Béton
7,07x7,07x7,07
Mortier
Cube 10x10x10
Roche
15x15x15
naturelle
20x20x20
Béton
Mortier d=15 ; h=30
Cylindre
Roche d=h= 5; 7; 10; 15
naturelle

a=10; 15; 20
Béton
Prisme h=40; 60; 80
Bois
a=2; h=3

Échantillons
Brique a=12; b=12,3; h=14
assemblés

Moitié d'échantillon
Ciment a=4; S=25 cm2
de Mortier

Tableau I.2 : Schéma et méthode de détermination de la résistance à la flexion


Dimension des
Formule de Matériaux
Echantillon Schéma échantillons
calcul testés
(cm)
Essai de traction par flexion

Prismatique Ciment 4x4x16


Brique Brique 15x15x15

MDC : I Page : 2
Chapitre : I Généralités

Béton 15x15x60
Prismatique
Bois 2x2x30

Essai de résistance en traction pure

5x5x50
Béton 10x10x80
Cylindrique
Prismatique
Armature d0=1;
l0=5; l≥10

d=15; l=30
Cylindrique Béton
d=16; l=32

Il existe deux méthodes pour déterminer la résistance des matériaux : Méthode


«destructif » et méthode «Non destructif ».

a/ Méthode destructif

La Méthode de destruction d’échantillon est la plus utilisée, surtout pour déterminer la


résistance à la compression de béton, mortier, bloc de béton etc... Ce type de détermination est
largement usité dans les laboratoires. Le mode opératoire est le suivant:
• Préparation des échantillons.
• Entretien des échantillons.
• Destruction des échantillons.
• Détermination des valeurs de résistance.

L’opération de l’essai est exécutée sur les réglementations de la norme concernée.

b) Méthode Non destructif

La méthode de non destruction d’échantillon est une des méthodes, qui permet l’obtention
rapide de la résistance des matériaux des ouvrages (béton d’un ouvrage), sans procéder à des
prélèvements de béton durci par carottage.

Généralement il existe quelques moyens usités :

• On utilise l’appareil qui s’appelle « scléromètre ». En fait il s’agit de tester la dureté de


surface d’un béton durci (d’ouvrage). Cette dureté d’autant plus élevée que le béton
est plus résistant, cela permet d’avoir un ordre de grandeur de la résistance atteinte par
un béton à un âge donné.

MDC : I Page : 3
Chapitre : I Généralités
• On utilise l’appareil qui peut lancer le rayon X à travers l’ouvrage. Selon le
changement de la vitesse du rayon X, il est possible de déterminer la résistance du
matériau.
• L’utilisation de l’auscultation sonique : Le principe de l'essai consiste à mesurer la
vitesse du son à l’intérieur du béton. Cette vitesse est d’autant plus élevée que le béton
est plus résistant; cela permet d’avoir un ordre de grandeur de la résistance atteinte par
un béton à un âge donné.

I.3.1.1.2 Déformation

La déformation est une des propriétés essentielles pour des matériaux de construction.

a/ Déformation linéaire : Toute contrainte sur un objet est suivie d’une déformation. La
déformation qui résulte dans la direction de la force appliquée est appelée déformation
linéaire [ε] = %.

b/ Elasticité, plasticité : l’application d’une force sur un objet est σ


suivie d’une déformation. Cette dernière est dite élastique, si l’objet
revient à sa position initiale en éliminant la force appliquée. En
revanche, si l’objet reste déformé même après avoir ôter la force, la
déformation est dite plastique.

La plus part des matériaux sont élastiques sous l’application de


faibles charges et deviennent plastiques avec leur accroissement.
ε
c/ Le fluage et la relaxation

Lorsqu'un corps est soumis à l'action prolongée d'une force, la déformation instantanée
apparaissant lors de la mise en charge est suivie d'une déformation différée lente à laquelle on
donne le nom de fluage.

Le fluage peut se manifester de deux façons:


1. Le fluage proprement dit (au sens restreint du mot)
2. La relaxation.
Admettons que l'action permanente ou de longue durée à laquelle est soumis le corps ait
produit un état de contrainte σ0 et une déformation ε0 à l'instant de la mise en charge. Deux
cas extrêmes peuvent se produire:

MDC : I Page : 4
Chapitre : I Généralités

La relaxation est une conséquence du fluage, comme cela est bien mis en évidence par les
définitions suivantes:

Fluage proprement dit = Fluage sous charge constante.


Fluage sous charge variable = Superposition de fluages débutant à des âges variables.
Relaxation = Fluage sous charge décroissante variable telle que la déformation reste
constante.

Tableau I.3 Quelques valeurs usuelles de ‘’ E ‘’ des M.D.C. courants

MDC E (Bars)
Calcaire 280.000-980.000
Acier 2E6-2.2E6
Bois 100.000
Verre 6.000-8.000

d/ Déformation visqueuse:

La déformation est dite visqueuse, si après décharge le corps ne reprend pas


instantanément les mêmes formes qu’il avait avant l’essai, mais il se produit lentement

MDC : I Page : 5
Chapitre : I Généralités

MDC : I Page : 6
Chapitre : I Généralités

MDC : I Page : 7
Chapitre : I Généralités
I.4 Classification des matériaux de construction
En sciences des matériaux, il est possible de classer les matériaux de base en trois
catégories:
1. Les polymères
2. Les métaux
3. Les céramiques

Mais dans la construction, il est devenu courant de distinguer les matériaux selon des
domaines d’emploi et des caractéristiques principales: les matériaux de construction et les
matériaux de protection.

1. Les matériaux de construction sont les matériaux qui ont la propriété de résister
contre des forces importantes:
a. Pierres
b. Terre cuites
c. bois
d. Béton, etc.

2. Les matériaux de protection sont les matériaux qui ont la propriété d'enrober et
protéger les matériaux de construction principaux:
a. Enduits
b. Peintures
c. Bitumes, etc.

On peut aussi classer les M.D.C. selon leur :

Elaboration : dépend de 3 paramètres


• Nature de la matière première (naturelle ou artificielle),
• Propriétés spécifiques (béton étanche, béton décoratif,)
• Domaines d’utilisation (Bâtiment, Travaux publics, Travaux fluviaux, Travaux
maritimes, …)

Comportement mécanique : Le matériau ne répond pas de la même manière aux différentes


charges auxquelles il est soumis; il peut à fortiori bien résister à la flexion et résister moins
bien à la torsion et pas du tout à la traction.

L’expérimentation permet la connaissance de la résistance limite qu’entraîne la rupture


du matériau. Cette résistance est souvent le rapport entre la force de rupture et la section ayant
subie cette force.

Durabilité : définie la durée de la persistance de certaines caractéristiques et allure de leur


évolution dans le temps sous l’effet des agents agressifs de l’environnement.

La durabilité traduit la résistance du matériau à la dégradation. Le matériau a une


durée de vie limite car il subi graduellement des modifications physique, chimique et
mécanique qui réduisent sa performance.

MDC : I Page : 8