Vous êtes sur la page 1sur 104

Directeur de la publication : Edwy Plenel Mercredi 1 Avril www.mediapart.

fr

Sommaire
Hôpital public: la note explosive de la Caisse des dépôts
LE MERCREDI 1 AVRIL 2020 | PAR LAURENT MAUDUIT ET MARTINE ORANGE

p. 9 Confinement: la députée LREM Laetitia Avia p. 38 Seine-Saint-Denis: le «sentiment d’impuissance»


démentie par sa collaboratrice de soignants épuisés
PAR DAVID PERROTIN PAR CAROLINE COQ-CHODORGE
p. 11 «Des gens vont mourir, mais il faut que tu passes p. 40 Dans les quartiers nord de Marseille, «le
ton bac» confinement est une gageure»
PAR FAÏZA ZEROUALA PAR OLIVIER BERTRAND
p. 14 Lahire: «Un risque de déflagration pour les plus p. 43 Dans les quartiers populaires, la «résilience»
démunis» malgré un surplus de difficultés
PAR FAÏZA ZEROUALA PAR PAULINE GRAULLE
p. 15 «A l’air libre»: enseignants et élèves face aux p. 45 Confinement: dans les quartiers populaires,
cours en ligne, le confinement vu des quartiers attention aux contrôles sous tension
populaires PAR CAMILLE POLLONI
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART p. 47 Bertrand Badie: «Les grandes innovations
p. 16 Journal de bord des internes: «Hier, on a sauvé découlent de grandes peurs»
des patients!» PAR JOSEPH CONFAVREUX
PAR ANTTON ROUGET p. 51 Bolsonaro rejette le confinement et s’isole
p. 17 La crise du Covid-19 en direct. Les services de politiquement
réanimation saturés PAR JEAN-MATHIEU ALBERTINI
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART p. 53 L’Inspection du travail gère avec peine les
p. 17 Gérald Darmanin, ce Tartuffe qui préfère les dons revirements du pouvoir
à l’impôt PAR MATHILDE GOANEC ET DAN ISRAEL
PAR ROMARIC GODIN p. 57 Face à la pression des salariés, La Poste
p. 19 Covid-19: les conseillers du pouvoir face aux réorganise ses services
conflits d’intérêts PAR KHEDIDJA ZEROUALI
PAR ROZENN LE SAINT ET ANTTON ROUGET p. 60 Usul. Didier Raoult et sa chloroquine, vrais
p. 22 Corinne Morel Darleux: «La pandémie ne doit espoirs ou faux-semblants?
pas servir à étouffer les luttes» PAR USUL
PAR AMÉLIE POINSSOT p. 60 En pleine pandémie, une ambiance de guerre
p. 26 En Côte d’Ivoire, les prisonniers vivent dans «des froide
conditions inhumaines» PAR FRANÇOIS BOUGON ET MATTHIEU SUC
PAR OLIVIA MACADRÉ p. 63 En Hongrie, Viktor Orbán met le Parlement sous
p. 29 Le marché pétrolier affronte une crise centenaire cloche
PAR MARTINE ORANGE PAR CORENTIN LÉOTARD
p. 32 L’outre-mer, vulnérable, menacé, se sent méprisé p. 65 En Turquie, Erdogan confine l’information
PAR JULIEN SARTRE PAR NICOLAS CHEVIRON
p. 34 Face au virus, l’Océanie française ne peut p. 66 Au Niger, les premiers touchés par le Covid-19
compter que sur elle-même ont été les militants
PAR JULIEN SARTRE PAR RÉMI CARAYOL
p. 35 Une histoire politique du balcon p. 67 Une partie de l’Afrique mise sur la chloroquine
PAR LUDOVIC LAMANT contre le Covid-2019
PAR RACHIDA EL AZZOUZI

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.1/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
2

p. 69 A Audresselles, 649 habitants: «Si l’épicier ferme p. 87 Comment vivre sans aéroports
aujourd’hui, c’est la catastrophe…» PAR JADE LINDGAARD
PAR JEAN-LOUIS LE TOUZET p. 89 Biennales, fin de partie?
p. 72 Tests Covid-19: les labos de santé animale PAR LUDOVIC LAMANT
réclament d’être réquisitionnés p. 92 Confinement, mortalité, dépistages... une
PAR LUCIE DELAPORTE pandémie au scanner
p. 74 Face au coronavirus, les supporters ultras PAR DONATIEN HUET ET MATHIEU LEHOT
propagent la solidarité p. 95 Concours d’hypocrisie autour des
PAR MICKAËL CORREIA nationalisations
p. 77 Les petits morts de Lesbos PAR LAURENT MAUDUIT
PAR STAVROS MACHULIS p. 98 Municipales et coronavirus: la colère monte dans
p. 80 Israël: la volte-face suicidaire de Benny Gantz le personnel politique
PAR RENÉ BACKMANN PAR PAULINE GRAULLE ET MANUEL JARDINAUD
p. 81 L’urgence, plus que jamais, de repenser le p. 100 Médicaments pour soigner le Covid-19: des
système hôpitaux au bord de la pénurie
PAR AMÉLIE POINSSOT PAR CAROLINE COQ-CHODORGE ET ROZENN LE SAINT
p. 85 Razmig Keucheyan: «La sobriété ne peut
s’organiser que collectivement»
PAR FABIEN ESCALONA

pas des coûts ou des charges mais des biens précieux, des atouts
indispensables quand le destin frappe […]. Il est des biens et des
Hôpital public: la note explosive de la services qui doivent être placés en dehors des lois du marché. »
Caisse des dépôts Malgré tout, sans doute est-il prématuré de croire dès à présent
LE MERCREDI 1 AVRIL 2020 | PAR LAURENT MAUDUIT ET MARTINE
ORANGE qu’Emmanuel Macron a changé. En tout cas, le plan que la
Caisse des dépôts et consignations (CDC) est en train d’élaborer
à sa demande pour l’hôpital public, et dont Mediapart est
en mesure de révéler la première ébauche, va totalement à
rebours de ses déclarations. Ce document expose une série
de propositions qui s’inscrivent toutes dans la philosophie
néolibérale qu’Emmanuel Macron a toujours défendue par le
passé. Privatisation rampante au travers de sulfureux partenariats
public-privé (PPP), marchandisation accélérée de la santé : voilà
un plan qui tourne le dos aux valeurs de l’État-providence.
Si l’on en croit les critiques que nous avons recueillies auprès de
Des externes dans le cortège du 14 novembre 2019, à Paris. © CCC plusieurs experts de l’économie de la santé ou de l’hôpital, ce plan
À la demande d’Emmanuel Macron, la Caisse des dépôts travaille pourrait même attiser de violentes polémiques dans le pays, tant
à un plan pour l’hôpital public. Mediapart en révèle le contenu. il contredit la posture prise par le chef de l’État depuis le début
Au lieu de défendre l’intérêt général, il vise à accélérer la de la pandémie.
marchandisation de la santé et sa privatisation rampante. L’origine de ce plan est connue. En déplacement à Mulhouse,
Depuis que la crise sanitaire a déferlé sur le pays, Emmanuel mercredi 25 mars, pour visiter l’hôpital militaire de campagne qui
Macron a dit à plusieurs reprises qu’il veillerait à défendre venait d’y être construit, le chef de l’État a fait des promesses
l’État-providence. Une conversion surprenante : dans le passé, fortes, mais sans en révéler les modalités, ni les montants, ni le
il a toujours défendu des positions néolibérales, très critiques à calendrier. Il a juste assuré qu’« à l’issue de cette crise, un plan
l’encontre de cet État-providence. Mais il assure désormais qu’il massif d’investissement et de revalorisation de l’ensemble des
ne sera pas prisonnier de ces croyances. «Ce que révèle d’ores carrières sera construit pour notre hôpital ». Sans emporter la
et déjà cette pandémie, a-t-il dit lors de son allocution au pays le conviction, il a encore dit : « Beaucoup a été fait, sans doute pas
12 mars, c’est que la santé gratuite sans condition de revenu, de suffisamment vite, pas suffisamment fort. » C’est dans ce cadre
parcours ou de profession, [pour] notre État-providence, ne sont présidentiel que s’inscrivent les travaux préparatoires de la CDC.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.2/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
3

Ce plan est élaboré par la direction de l’investissement de la enjeu de la qualité des soins et de la contrainte financière;
Banque des territoires, laquelle est chapeautée par la CDC. Selon responsabilisation et individualisation face au risque. Les quatre
nos informations, ce travail de réflexion a été engagé sur une points généraux du document ne sont qu’un coup de tampon aux
commande de l’Élysée, sans que nous ayons pu savoir si la stratégies édictées depuis plusieurs années. Loin de remettre en
présidence de la République a sollicité d’autres services de l’État cause les orientations délétères des réformes conduites depuis
ou d’autres organismes. La note, qui est encore une mouture plus de vingt ans, ils conduisent à accélérer la casse de l’hôpital
provisoire, a été écrite par deux hauts fonctionnaires de la CDC, public. Ce document n’est pas seulement la marque d’une volonté
Adelphe de Taxis du Poët et Pierre Menet. d’étendre l’emprise du privé au sein de l’hôpital public, il traduit
La voici : la conception technophile, néolibérale et paternaliste qu’une
grande partie des acteurs administratifs et des responsables
* La philosophie générale du plan. Tous les experts que politiques ont de la santé. »
nous avons interrogés – professeur de médecine, économistes,
sociologue – portent sur cette note un regard similaire. S’ils Un conflit d’intérêts pour la CDC
relèvent ici ou là quelques avancées, ils constatent qu’elle ne Interrogé également par Mediapart, le professeur André Grimaldi,
tire aucun enseignement de la crise sanitaire historique que fondateur du Collectif Inter-Hôpitaux, juge aussi sévèrement
nous traversons et cherche à poursuivre et même à accélérer les cette note. Il souligne en particulier qu’elle présente le vice
processus de privatisation rampante et de marchandisation de la majeur de mettre sur un pied d’égalité l’hôpital public et d’autres
santé, qui étaient déjà à l’œuvre les années précédentes. établissements, dont les établissements privés de santé à but non
Il est d’ailleurs assez frappant de relever que du début à la fin, lucratif (Espic), qui, même s’ils sont détenus par des mutuelles et
la note ne cesse de mentionner le secteur privé, pour une cascade des fondations, sont régis par d’autres règles, notamment celles de
de raisons, comme s’il était un acteur majeur pour l’hôpital, dont la concurrence, ce qui leur permet d’embaucher les soignants sous
le statut public est ainsi quasiment dissous. Cette référence au des contrats individuels, de faire leur mercato pour débaucher des
privé apparaît évidemment dans les fameux partenariats public- professeurs de renom, avec les rémunérations afférentes. Cette
privé ; pour le développement de la « santé numérique », il mise sur un pied d’égalité de ces établissements a, selon lui, pour
est aussi fait mention du rôle de 700 start-up qui sont aussi… effet d’effacer la frontière entre public et privé et s’inscrit dans
privées. Dans une note en bas de page, il est aussi fait l’éloge de une logique de marchandisation.
nombreux assureurs privés qui soutiennent l’« Alliance digitale Jean-Paul Domin, professeur de sciences économiques à
pour le Covid-19 », laquelle est « composée de Docaposte, la l’université de Reims et membre des Économistes atterrés,
start-up lilloise Kelindi, l’agence Dernier cri, Allianz France et soulève, avant toute chose, une question de méthode : « N’y a-t-il
le cabinet d’avocats De Gaulle Fleurance & associés ». Et la pas un évident conflit d’intérêts à demander un rapport à la CDC
note ajoute : « Le consortium est soutenu par AG2R La Mondiale, sur l’hospitalisation ? La CDC, via une de ses filiales Icade santé,
AstraZeneca, CompuGroup Medical, Johnson & Johnson, La est un acteur majeur de l’hospitalisation privée lucrative. Icade
Banque postale assurances, Malakoff Humanis, la plateforme de santé est détenue à hauteur de 38,8 % par la CDC et pour 18,4 %
téléconsultation MesDocteurs et le groupe VYV. » par Prédica SA (la filiale assurance du Crédit agricole). Icade
Bref, d’une ligne à l’autre, c’est une ode de chaque instant au s’est spécialisée sur le marché de l’immobilier sanitaire. Elle
privé. possède un portefeuille de 135 établissements de santé valorisé
Chargé de recherche au CNRS, rattaché au Centre de recherche à hauteur de 5,5 milliards d’euros. Elle est déjà partenaire de
médecine, sciences, santé, santé mentale, société (CERMES3), le marques reconnues (Elsan, Ramsay santé, Vivalto) ainsi que des
sociologue Pierre-André Juven fait ce constat très sévère : « Le groupes régionaux. Icade souhaite également investir le marché
seul affichage du secteur marchand comme solution à la crise des Ehpad et annonce un accord de partenariat avec le groupe
est potentiellement périlleux pour les responsables politiques Korian. » On trouvera également sous l’onglet Prolonger associé
qui cherchent toujours à éviter l’accusation de privatisation à cet article la version intégrale de la note que nous a adressée
de l’hôpital public. L’intrusion encore plus grande du privé Jean-Paul Domin. Elle peut aussi être consultée ici.
(car déjà existante) s’articule donc à celle – moins crispante Professeure d’économie à l’université de Dauphine, directrice du
pour beaucoup d’acteurs – de l’innovation et notamment de laboratoire d’économie et de gestion des organisations de santé,
l’innovation numérique. » On trouvera sous l’onglet Prolonger Brigitte Dormont s’interroge sur la fonction de « ce genre de note
associé à cet article la version intégrale de la note que nous a », qui commence par des éléments de diagnostic familiers à tous
adressée le sociologue. Elle peut aussi être consultée ici. ceux qui connaissent la santé (les défis posés par l’augmentation
Et Pierre-André Juven ajoute : « Ce document est le révélateur des maladies chroniques, les problèmes budgétaires des hôpitaux
très net des orientations actuelles en matière de réformes de publics, la nécessité de nouveaux modes de rémunération des
la santé: nécessité de faire plus de place au privé; croyance professionnels de santé), avant d’insister lourdement et à plusieurs
forte dans l’innovation numérique comme solution au double reprises sur l’intérêt qu’il y aurait à attribuer de l’argent public au
secteur hospitalier non lucratif.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.3/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
4

Dans cette note se présentant comme une série de « propositions À la lecture de la note, il apparaît que la restructuration de la dette
post-Covid-19 dans le domaine de la santé », la place faite envisagée par la CDC concerne d’abord celle de ces Espic – ce qui
aux établissements privé de santé à but non lucratif est pour le est évidemment révélateur. D’où la proposition de la note : « Nous
moins remarquable, avec l’idée que ces établissements auraient pourrions imaginer un fonds de dette qui prêterait en hybride soit
besoin d’un sauvetage financier spécifique. « Or, il faut savoir aux hôpitaux, soit préférablement aux mutuelles. »
que ces établissements n’occupent qu’une place minoritaire L’amalgame public/privé ne s’arrête pas là, puisque, dans le cadre
dans l’offre de soins hospitaliers. Ils représentent, selon les toujours de la restructuration de la dette, la note envisage aussi
dernières statistiques disponibles, 14 % des lits, bien moins la « création d’un fonds de partage », un peu sur le modèle du
que l’hôpital public (61,6 %) et moins aussi que les cliniques fonds « F2i », créé par la Fondation de France. Si l’appellation
privées. Et leur situation financière est plutôt bonne, avec un est opaque, le but du dispositif est assez simple : il s’agit d’user
résultat excédentaire dans les derniers comptes publiés et un des pratiques du « private equity » (investissement dans les
endettement en baisse ». entreprises non cotées) mais pour des buts à vocation sociale.
L’universitaire observe que ces Espic «sont financés via la Ou, si l’on préfère, il s’agit de créer un fonds hybride mariant,
tarification à l’activité (T2A) par de l’argent public de la même si cela est possible, les pratiques de la haute finance spéculative
façon que les hôpitaux publics mais ont probablement aussi des et le social. Pour ce mariage contre nature, la CDC envisage
ressources annexes ». Or, ils livrent à ces hôpitaux publics une pour de « faire souscrire [à ce fonds] des investisseurs privés ou
véritable concurrence. N’étant pas contraints par la grille salariale publics, corporate ou institutionnels ». Cette proposition résume
de la fonction publique, ils peuvent offrir des rémunérations à elle seule tout l’esprit de la note : il s’agit d’organiser une
beaucoup plus attrayantes, ce qui entraîne une « fuite des médecins consanguinité généralisée entre le public et le privé.
de haut niveau des hôpitaux publics à leur profit ». Mais il y a sans doute plus grave que cela, comme le relève Pierre-
André Juven : « La création de “fonds” est à l’inverse de ce qu’il
faut faire, à savoir une augmentation de façon pérenne et annuelle
des moyens de l’hôpital public; il y a des besoins d’investissement,
certes, mais aussi de fonctionnement (“lits”, personnels, etc.).
Le document traduit clairement la volonté de ne pas aller vers
une augmentation de l’Ondam (objectif national des dépenses
d’assurance maladie). » L’Ondam est cette norme d’évolution des
dépenses fixée par le gouvernement dans le cadre du projet de loi
de financement de la Sécurité sociale et qui organise l’austérité :
Des externes dans le cortège du 14 novembre 2019, à Paris. © CCC pour l’hôpital, il est de +2,4 % pour 2020.
* La restructuration de la dette. À lire la note, on pourrait De l’austérité qui étouffe l’hôpital depuis si longtemps, et
toutefois être rassuré sur un point : au moins la puissance publique contre laquelle tous les personnels hospitaliers ont sans cesse
est-elle consciente du poids que représente la dette pour les manifesté, notamment tout au long de l’année 2019, et jusqu’à
hôpitaux. Comme en novembre 2019 l’État avait annoncé qu’il ce que commence la pandémie, il n’est tout simplement pas fait
reprendrait à sa charge un tiers de la dette des hôpitaux, la note mention.
préconise une restructuration des deux tiers de la dette restante. L’universitaire Brigitte Dormont relève, elle aussi, que la note de
Mais la proposition est très ambiguë, car la note met effectivement la CDC veut restructurer la dette des hôpitaux publics, mais tout
sur un pied d’égalité l’hôpital public et les établissements privés autant celle des Espic, alors que leur endettement est en phase
de santé à but non lucratif. Or, les mutuelles, fondations ou de réduction et parfaitement soutenable. « En gros, le contenu
associations qui les contrôlent sont le plus souvent devenues essentiel de la note, c’est de proposer que de l’argent public et des
au fil des ans des organismes financiers mutants, ayant depuis actions de consolidation financière soient orientés vers le secteur
longtemps abandonné l’idéal mutualiste pour copier les mœurs privé non lucratif, sans argument pour fonder cette proposition. »
des marchés financiers. En clair, les mutuelles ou institutions de « Un petit passage surréaliste propose même que le fonds de
prévoyance agissent de plus en plus souvent comme des acteurs dette s’adresse “préférablement aux mutuelles ou aux fondations
privés, par exemple de l’assurance. Elles sont soumises aux propriétaires des Espic”, étonnant ! »
mêmes contraintes prudentielles et sont saisies des mêmes fièvres
La logique de la marchandisation généralisée
de concentration ou de regroupement. Comme le répète depuis
longtemps le professeur Grimaldi, c’est par elles que transite le * Les partenariats public-privé. « Mettre en place des
virus de la marchandisation et de la privatisation rampante dans PPP (partenariats public-privé) vertueux. » Avec cette seule
le secteur de la santé. recommandation, le comité de la Banque des territoires souligne

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.4/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
5

combien il s’inscrit dans la même logique qui a conduit à une puisque tout l’endettement serait placé en hors bilan, donc
paupérisation sans précédent du secteur hospitalier, et à le mettre n’apparaîtrait pas dans les fameux calculs d’endettement imposés
sous contrainte permanente de la dette pour le miner de l’intérieur. par le traité de Maastricht.
Car même si les nouveaux projets se veulent respectueux de Tous les directeurs des agences régionales d’hospitalisation furent
l’environnement, comme il est recommandé dans la note, ce alors vivement encouragés à recourir à ce mécanisme. « Chacun
n’est pas pour cela que ces PPP en deviendront plus vertueux. d’entre eux devait présenter au moins un projet de PPP pour
Les mêmes mécanismes de surcoût, d’absence de contrôle, l’hôpital », rapporte la Cour des comptes dans son rapport de
d’endettement massif, d’engagements très contraignants et sur 2014. Vingt-quatre projets ont été signés sous cette forme dans
le très long terme pour le seul profit du privé demeurent. Et ils la période 2003-2007, représentant un montant de 613 millions
sont mortifères pour le secteur hospitalier. « Utiliser le PPP pour d’euros, pour un plan total de 15,9 milliards.
construire un hôpital entier n’est pas très heureux, les besoins Un de ces PPP, celui de l’hôpital sud-francilien, signé avec
fonctionnels de l’hôpital évoluant trop rapidement, au fil des le groupe Eiffage, a défrayé la chronique. « L’exemple de
avancées technologiques », reconnaissait Jean-Philippe Vachia, ce qu’il ne faut pas faire », reconnut Jean-Philippe Vachia
président de la 4e chambre de la Cour des comptes, lors d’une au Sénat. Dérapage des coûts, surdimensionnement, malfaçons,
commission d’enquête sénatoriale en 2014. retards, hôpital vide pendant des mois car inachevé et inadapté,
Dans un rapport public au vitriol sur les partenariats public- impossibilité réaliser la moindre transformation sans payer un
privé dans le secteur hospitalier en 2014, la Cour des comptes large dédommagement au propriétaire… : ce contrat signé dans
en a recommandé le strict encadrement. À la suite de cette la plus totale opacité s’est révélé un fiasco sanitaire et financier.
recommandation, le gouvernement avait légiféré pour en limiter L’hôpital se doit cependant de payer quelque 51 millions d’euros
l’usage. Manifestement, c’est cette limitation sur laquelle veut de loyer par an (au lieu des 32 millions annoncés au départ).
revenir la Banque des territoires. Au nom de l’urgence, de Les exemples de dysfonctionnement abondent. Chaque année
l’efficacité bien sûr. ou presque, la Cour des comptes relève les errements auxquels
C’est au nom de l’urgence, de l’efficacité, que le gouvernement on conduit ces PPP dans les hôpitaux. C’est par exemple, à
de Jean-Pierre Raffarin a autorisé les hôpitaux à recourir l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, la mutualisation
massivement aux contrats de partenariat public-privé. Une des fonctions logistiques passées sous contrat de PPP, qui
formule alors vivement recommandée par Bercy : nommé finalement se révèle plus coûteuse qu’auparavant. « Quatre ans
directeur des affaires juridiques du ministère des finances, Jérôme après, l’intérêt économique du recours à la formule du contrat
Grand d’Esnon, ancien directeur des affaires juridiques de la de partenariat public-privé n’avait donc toujours pas été établi »,
Ville de Paris du temps de Jacques Chirac et grand connaisseur constate le rapport. Ce sont, à l’hôpital de Douai, ces deux contrats
des financements politiques, s’était empressé dès son arrivée au de partenariat public-privé pour la restructuration des services
ministère de dégager tous les obstacles de droit pour en favoriser logistiques et la construction d’un établissement pour personnes
le développement. âgées dépendantes en remplacement de l’ancienne maison de
retraite. Des contrats d’une durée de 25 à 30 ans qui obèrent
Déjà utilisés par le ministère de la justice pour la rénovation des « structurellement les budgets annuels », note un autre rapport.
prisons et des palais de justice, les partenariats public-privé sont Mais il y aussi l’hôpital de Saint-Nazaire, de Bourgoin-Jallieu
alors apparus au gouvernement Raffarin comme l’outil idéal pour ou du Haut-Limousin, et tant d’autres encore.
mettre en œuvre son grand plan de modernisation de l’hôpital : le
Plan hôpital 2007. Chaque fois ou presque, les mêmes critiques resurgissent : des
contrats opaques et mal ficelés qui donnent tout pouvoir au privé,
François Fillon, alors ministre des affaires sociales et de la santé, des surcoûts non contrôlés, un endettement massif à des taux
avait déjà lancé son grand projet de sape de la Sécurité sociale : beaucoup plus élevés que si la puissance publique avait assuré
l’hôpital se devait de devenir une entreprise, la tarification à l’acte elle-même le financement et sur un très long terme, une surcharge
avait été introduite, les directeurs d’hôpitaux étaient considérés financière qui ôte toute marge de manœuvre aux hôpitaux. Sans
comme de vrais dirigeants, dispensés de tout contrôle. Mais il que le bénéfice du recours au privé n’apparaisse à un moment ou
fallait poursuivre : réorganiser la carte hospitalière, organiser des à un autre.
regroupements, supprimer des lits et des structures hospitalières,
rénover, voire construire de nouveaux établissements. Alors que les expériences passées démontrent l’inefficacité, voire
la nocivité de ce type de contrat pour le secteur hospitalier,
Mais pour pouvoir mener à bien cette grande transformation, il pourquoi la Banque des territoires propose-t-elle de les remettre
fallait aussi de l’argent. Plutôt que de solliciter les moyens de en cour ? Tout le monde a appris des erreurs passées, l’État est
l’État, le partenariat public-privé était, selon le gouvernement mieux armé pour surveiller ce type de contrat, les acteurs privés
Raffarin et ses successeurs, la solution : les projets de ont changé leur approche, plaideront peut-être les défenseurs des
modernisation hospitaliers seraient portés par le privé. Ils PPP.
pourraient être menés à bien sans alourdir la dette de l’État,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.5/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
6

Un récent rapport de la Cour des comptes européenne publié * Conversion de navires en navires-hôpitaux. Donald Trump
en mars 2018 montre qu’il n’en est rien. Après avoir examiné a suggéré il y a quelques jours de reprendre les paquebots de
de nombreux contrats de partenariat privé-public passés dans croisière pour les transformer en hôpitaux. Alors que tous les
toute l’Europe, celle-ci a constaté un « manque considérable croisiéristes sont en plein naufrage, après l’épisode du Diamond
d’efficience, qui s’est traduit par des retards de construction Princess où plusieurs milliers de passagers se sont retrouvés
et par une forte augmentation des coûts », une opacité cloués à bord pendant plusieurs semaines pour cause d’épidémie
comptable qui compromet « la transparence et l’optimisation de coronavirus, le président américain avait trouvé que ce serait
des ressources », une inadaptation de ces contrats de long terme une bonne idée de récupérer ces bateaux. Ce qui permettrait au
à suivre « l’évolution rapide des technologies ». Sa première passage de sauver le groupe de croisière Carnival, qu’il connaît
recommandation est qu’en l’état du droit et de la pratique, il faut bien.
cesser de recourir aux partenariats public-privé, tant que tous Mais on ne s’attendait pas à ce que la Banque des territoires
les problèmes juridiques et financiers n’auront pas été résolus, reprenne cette idée dans une note sur la santé au temps du
compte tenu des « avantages limités » de ces PPP. Covid-19. « Il s’agirait, écrit-elle enthousiaste, de conventionner
Proposer le recours massif aux PPP dans ce contexte revient à avec des armateurs français la transformation, à la demande,
dire que les responsables dans l’entourage du gouvernement, en d’un paquebot, d’un roulier, d’un ferry en navire-hôpital, en
dépit des déclarations faites, n’ont pas changé : ils sont bien contrepartie d’une rémunération fondée sur la disponibilité (et
décidés à poursuivre la même politique de casse du secteur public des entraînements). Une annonce de cette nature serait sans
hospitalier, dont nous constatons aujourd’hui les conséquences doute très bien reçue par l’opinion publique et recevrait le
dramatiques. En utilisant d’ailleurs au passage l’argent de la soutien des Armateurs de France, très attachés au concept de
Caisse des dépôts, c’est-à-dire de tous les Français, apporté en flotte stratégique et à la croissance des navires sous pavillon
garantie de ces opérations, pour le seul bénéfice du privé, des français. La CDC pourrait financer dans le cadre de ce contrat
Vinci, Bouygues, Eiffage et consorts… d’affrètement les dépenses de conversion et le stock de matériel
* La santé numérique. Dans la note analysant ce plan, médical nécessaire à la montée en puissance de ces navires-
Pierre-André Juven critique la logique financière dans laquelle hôpitaux ».
elle s’inscrit, mais il se moque tout autant de « la logique Il y a longtemps que la marine a des bateaux-hôpitaux qui
technophile ». Il est assez frappant que « la santé numérique » lui permettent d’avoir des capacités de soin un peu partout
constitue effectivement le point de départ de ce plan. Comme s’il dans le monde. Mais est-ce que la transformation de paquebots
s’agissait de la priorité des priorités. Et pour le sociologue, « ce de croisière, souvent gigantesques, apporte une bonne réponse
n’est pas un hasard ». au sous-équipement hospitalier actuel ? Avoir des installations
Explication de Pierre-André Juven : « La volonté de décharger mobiles pourrait peut-être permettre de répondre à des besoins des
l’activité hospitalière et donc les besoins en personnel de santé DOM-TOM, où certains territoires insulaires sont sous-équipés,
se marient parfaitement pour les acteurs administratifs et les mais pour la France, cet appoint serait par bien des aspects
réformateur/-trices à la e-santé, qui “fluidifierait” les prises accessoire : le manque d’équipement médical et hospitalier est
en charge et l’organisation du soin. On trouve derrière l’idée surtout criant sur tout le territoire, dans le Grand Est et le Massif
que beaucoup de prises en charge/consultations seraient inutiles central, dans la Creuse ou le Jura, par exemple, départements qui
(à l’image des “fausses urgences ”). L’innovation numérique sont peu connus pour leur accès à la mer.
permettrait de pallier le manque de financement public. Dans le Mais au-delà, ces navires monstrueux peuvent-ils apporter une
document est prise comme exemple “la saturation du 15”. Il y réponse en cas de pandémie, comme celle du Covid-19 ?
a toujours plusieurs façons de lire un problème : ici, ce n’est L’exemple du Diamond Princess (mais d’autres navires de
pas parce qu’il n’y a pas assez de moyens mis dans le “15” que croisière ont connu des expériences aussi dramatiques) tend
le problème se pose, mais parce qu’il n’y a pas d’alternatives à prouver que le confinement dans un espace inadapté, avec
efficientes (entendre par là privées). » des règles inappropriées, se révèle contre-productif. Certes, ces
Pour Jean-Paul Domin, la critique est similaire : « C’est le truc à la paquebots peuvent être transformés. Mais cela demanderait
mode. Les opérateurs complémentaires (mutuelles, assurances) des moyens gigantesques pour ce faire. Serait-ce pertinent de
se sont lancés en proposant des solutions de téléconsultation (la mobiliser tant de ressources financières pour un résultat incertain,
société Mesdocteurs.com est financée en partie par Axa, qui est en tous les cas tardif ?
au capital). La CDC oublie que cette fausse solution nécessite que L’insistance avec laquelle la Banque des territoires soutient cette
l’ensemble des patients puisse avoir accès au très haut débit, ce proposition, cependant, pose question. Car il semble y avoir
qui n’est pas le cas pour tout le monde. L’accès à la télémédecine beaucoup d’arrière-pensées et de non-dits dans cette suggestion,
est marqué par de fortes inégalités. » et notamment l’intérêt direct de la Banque des territoires et des
épigones de la Caisse des dépôts : la Société de financement local
(Sfil), qui a, pour partie, les mêmes actionnaires que la Banque

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.6/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
7

des territoires (Caisse des dépôts et Banque postale) et garantit un depuis des lustres dans les centres de santé, maisons de santé,
grand nombre de crédits exports, s’est beaucoup engagée dans le centres de soins de premier recours ou centres de répit. On
secteur des croisières. serait tenté de dire : enfin ! Jusqu’ici, ces investissements étaient
Depuis 2017, elle a garanti plus de 3 milliards d’euros de portés par les municipalités, surtout, et les hôpitaux. Jean-Paul
crédits pour les commandes de paquebots passées par MSC Domin émet toutefois une réserve : « Les solutions préconisées
(détenu par le cousin d’Alexis Kohler) et Royal Caribbean reposent sur la mise en œuvre de solutions financières pour la
auprès des Chantiers navals de l’Atlantique. création de centres de santé ou de maisons de santé. Bien entendu,
la CDC valorise les solutions techniques en oubliant que le
Or, ces croisiéristes sont aujourd’hui totalement à l’arrêt, et développement des déserts médicaux résulte essentiellement d’un
peut-être pour longtemps. Leur reprendre leurs bateaux et les manque de médecins dans des zones soit rurales soit socialement
transformer en hôpitaux permettrait de les soulager et peut-être de défavorisées. »
ne pas exposer les engagements importants pris pour eux avec de
l’argent public. Mais est-ce vraiment le rôle de l’État d’assurer le Dans le même registre, Pierre-André Juven souligne « un point
sauvetage de groupes étrangers qui ont opté de longue date pour intéressant » : « Le soutien aux projets hospitaliers intégrés. »
les paradis fiscaux ? Explication : « Des projets, portés par des hôpitaux, le
ministère de la santé et des collectivités, peuvent être soutenus
La colère des professions de santé afin de lier effectivement “la ville” et l’hôpital. Ils évitent des
* La participation des patients. Dans son plan, la CDC hospitalisations et une prise en charge institutionnalisée sans
évoque cette participation des patients en faisant notamment cette pour autant que le suivi avec les patient·e·s soit rompu une fois
remarque : « Le développement des ALD [affections de longue passée la prise en charge. Dans le domaine de la psychiatrie par
durée – ndlr] oblige à une plus grande participation des patients exemple, il y a de belles initiatives de ce type. »
à la prise en compte de leur santé… et la pandémie actuelle * Le débat autour de ces propositions. Au sein même de
montre la nécessité d’une éducation (civique ?) à la santé et à la la CDC, ce plan suscite de très vives critiques. Mediapart a
prévention… » soumis ce document à Éric Boubet, secrétaire général du SNUP
Une remarque qui a le don d’agacer Pierre-André Juven : « La CDC FSU qui, après lecture, dit sa consternation : « Je ne suis
logique néolibérale, dit-il, se retrouve bien sûr dans la place faite malheureusement pas surpris ! La CDC est le bras financier de
au secteur privé mais on la retrouve aussi concernant la place l’État et à ce titre elle “obéit” aux ordres du pouvoir politique
des patient·e·s. Le point sur la “participation des patients à la en place ! Avec la loi Pacte d’Emmanuel Macron, elle a perdu
prise en compte de leur santé” est un retournement des acquis et ce qui lui restait d’indépendance. Aujourd’hui, c’est “business
des revendications des associations de patient·e·s […]. En bref, et bla-bla com.” La crise du Covid-19 va encore une fois servir
là où les associations parlent d’empowerment pour revendiquer de prétexte. La CDC va afficher une aide considérable en faveur
un droit à participer aux prises de décision, les pouvoirs de l’hôpital au nom de l’intérêt général ! Mais en vérité, nous
publics entendent empowerment au sens d’autonomisation vis-à- sommes bien loin de cela et l’épargne populaire servira les
vis des pouvoirs administratifs et médicaux : et donc traduisent intérêts de la marchandisation et de la privatisation du secteur
autonomisation par individualisation. L’éducation civique à la de la santé. Ici, on analyse ce drame en termes “d’impact sur les
santé traduit une approche très moralisatrice et paternaliste : en valorisations corporate de la crise actuelle.” »
gros, il faut que les gens arrêtent de solliciter les structures de Et le responsable syndical ajoute : « Alors que l’ensemble des
santé pour la moindre égratignure. » personnels médicaux – médecins urgentistes ou chefs de service
– interpelle le gouvernement pour exiger depuis plus d’un an
un plan d’urgence pour l’hôpital public, ce dernier répond par
une opération de business. Le rôle de la CDC est de mobiliser
les fonds nécessaires pour sauver les hôpitaux publics et non de
poursuivre les financements qui le tuent comme les partenariats
publics/privés. L’État doit effacer totalement les dettes et engager
sur les fonds propres notamment les travaux nécessaires pour
les hôpitaux existants et rouvrir ceux qu’il a fermés. Ce n’est
pas d’hôpitaux dits de campagne ou d’appoint dont la France a
Des milliers de médecins, aides-soignants, infirmiers, doyens ou étudiants
besoin ! Enfin, la revalorisation des traitements et des carrières
ont manifesté, jeudi 14 novembre, dans les rues de Paris. © CCC des agents doit être immédiate. »
* Favoriser les soins de premiers recours. Il y a quelques Jean-Philippe Gasparotto, secrétaire de l’Union des syndicats
points, en revanche, qui devraient faire consensus. C’est le cas par CGT de la CDC, est tout autant atterré : « C’est affligeant et très
exemple de la participation plus active de la puissance publique inquiétant. Cette note confirme le cours délétère de la Direction
(ou de la Banque des territoires ?) aux investissements envisagés des investissements de la CDC et d’une façon générale de la

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.7/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
8

Banque des territoires de la CDC qui suit elle-même l’exemple dette à gestion déléguée… tant de recettes éculées et hors
de BPI France dans sa logique libérale de banalisation bancaire. sol, que l’on aurait plutôt attendues du service investissement
Loin de s’inscrire en réponse aux besoins criants de financements corporate d’une banque commerciale. Triste. »
d’investissements publics d’un secteur public hospitalier à Plus généralement, ce sont les professions médicales qui risquent
l’agonie : recherche fondamentale, manque de lits et de matériels, de réagir vivement, quand ils vont découvrir les véritables projets
manque d’équipements dans tous les services, manque généralisé du gouvernement. Dans les heures qui avaient suivi les annonces
de valorisation des personnels, développement anarchique de un peu évasives du chef de l’État à Mulhouse, Le Monde
secteurs privés, manque de service de prévention et surtension des avait relevé qu’elles avaient été saluées « avec prudence et
urgences du fait de manque de places et de personnels, maillage amertume » – c’est le moins que l’on puisse dire – par le corps
territorial en déshérence, désagrégation des parcours de santé, médical. « C’est dommage d’avoir dû attendre une catastrophe,
dislocation du lien médecine libérale de ville/ hôpitaux/CHU et mais mieux vaut tard que jamais », estimait Anne Gervais, l’une
développement des déserts médicaux… ce qui aurait dû conduire des porte-parole du Collectif Inter-Hôpitaux (CIH), qui avait
la direction des investissements à proposer des modèles de orchestré en janvier la démission de près de 1 200 médecins
financement et d’investissement de long terme compatibles avec hospitaliers de leurs fonctions administratives pour réclamer
l’intérêt général (utilisation des ressources d’épargne populaire davantage de moyens. « C’est positif, mais après tous les plans
(LA) ; réallocation d’actifs des fonds d’épargne ; recherches de qu’on nous a proposés et qui étaient en deçà de ce qui était
co-investissements avec les fonds européens (BEI…) tels qu’ils nécessaire pour les soins, on attend de voir », nuançait de son
sont développés par exemple sur le champ du logement social… » côté Hugo Huon, président du Collectif Inter-Urgences.
Et le responsable syndical ajoute : « Au contraire, la quasi- Alors, pour ceux qui attendaient de voir, l’ébauche de plan de
totalité des propositions avancées s’inscrivent dans une logique la CDC risque de les tétaniser. À croire que ce pouvoir n’a
de continuité de la privatisation de l’hôpital et du secteur de décidément rien appris du désastre en cours…
la santé : soutien au PPP ; développement de secteur privé de
recherche ; montage de fonds de partage et de dette avec des Prolonger
institutionnels privés, propositions saugrenues d’affrètement de La note de Pierre-André Juven peut être consultée ci-dessous :
navire-hôpital sur modèle des PPP pratiqués dans le remorquage,
La note de Jean-Paul Domin peut être consultée ci-dessous :

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.8/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
9

Confinement: la étant la règle dans mon équipe depuis Mediapart, la collaboratrice expliquait
plusieurs semaines. J’ai demandé un qu’elle était contrainte d’interrompre
députée LREM Laetitia droit de réponse à Libé rappelant que son confinement dans le seul but de
Avia démentie par sa la préservation de la santé est ma télétravailler depuis la capitale. Et que
collaboratrice priorité », s’est-elle défendue sur Twitter, la députée lui proposait de faire appel à
PAR DAVID PERROTIN avant d’effectivement publier un droit de Christophe Castaner.
LE MERCREDI 1 AVRIL 2020 réponse. Mais c’est dans un courrier adressé
Elle y explique avoir seulement « indiqué au président de l’Assemblée nationale,
» à sa collaboratrice lors « d’échanges Richard Ferrand, que la collaboratrice
oraux » qu’il lui « semblait préférable livre pour la première fois sa version.
qu’elle rentre à Paris en raison de sa Dans ce mail envoyé le 19 mars
condition médicale et de celle de sa mère (après les révélations publiées par la
», et pour que ses conditions de télétravail presse), elle conteste vivement le démenti
soient plus optimales. Laetitia Avia aurait de sa députée. Et livre davantage de
alors accepté son refus de rentrer à Paris. précisions sur cette situation qu’elle
« Nous nous sommes mises d’accord estime « injuste et irrationnelle ». Elle
La députée Laëtitia Avia, à l'Assemblée nationale © AFP
sur cela et sommes convenues de faire rappelle ainsi le litige qui l’oppose à
La députée de Paris a vivement démenti le point lundi pour déterminer comment son employeur : « Ma députée refusait
avoir demandé à sa collaboratrice travailler », précise-t-elle dans son droit de en effet que je télétravaille depuis mon
d’interrompre son confinement pour réponse. Et d’ajouter : « Contrairement à lieu de confinement, souhaitant que je
revenir télétravailler à Paris. Mais dans ce qui est indiqué dans votre article [celui rentre à Paris puisque “en ce qui concerne
un courrier adressé au président de de Libération – ndlr], il n’a jamais été le télétravail, il a lieu à la résidence
l’Assemblée, la collaboratrice en question question de demander un “rapatriement de principale sauf à ce que l’employeur
confirme les faits et dit ne plus vouloir force”. Je ne vois pas d’ailleurs comment autorise le contraire” (message de ma
travailler pour elle. cela pourrait être possible. » députée). »
La députée LREM de Paris Laetitia Avia Elle confirme ensuite que Laetitia Avia
est catégorique : elle n’a jamais exigé de lui a proposé de solliciter les services
sa collaboratrice parlementaire confinée du ministère de l’intérieur pour qu’elle
dans sa résidence secondaire dans le Gard interrompe son confinement malgré la
qu’elle revienne télétravailler depuis Paris. loi. D’après elle, il s’agissait d’utiliser
Libération révélait en effet que la porte- les moyens de l’État via un convoi de
parole d’En Marche avait ordonné lundi 16 transport. « Nous traversons la pire des
mars au soir, à l’une de ses collaboratrices crises sanitaires, les morts se comptent
parlementaires, de rentrer immédiatement La députée Laëtitia Avia, à l'Assemblée nationale © AFP par milliers, mais je dois traverser
à Paris. Et ce faisant, d’interrompre ses La députée avait toutefois reconnu avoir la France en véhicule militaire pour
vacances, mais aussi son confinement. « proposé de solliciter » Christophe pouvoir télétravailler depuis ma résidence
D’après nos informations, cette décision Castaner pour trouver une solution à principale, sauf à ce que ma députée
a été prise après le discours d’Emmanuel ce rapatriement. Désormais, elle conteste m’autorise magnanimement à rester sur
Macron annonçant un confinement plus également ce point. « Je n’ai pas sollicité mon lieu de confinement. Monsieur le
drastique pour la population. Et ce alors le ministre de l’intérieur, mais j’avais pour Ministre de l’Intérieur a bien mieux à faire
que la députée connaissait la situation intention, avant que nous ne trouvions et je souhaite aux moyens de l’État d'être
médicale de sa collaboratrice, atteinte de solution, de poser une question aux utilisés à meilleur escient », dénonce-t-
d’une maladie auto-immune et donc bien équipes, à l’Intérieur ou aux Transports, elle.
plus vulnérable face au Covid-19. pour savoir si le retour d’un lieu de Elle écrit ensuite à Richard Ferrand qu’elle
Malgré le témoignage de Laurence vacances pour rentrer télétravailler à ne souhaite plus travailler pour Laetitia
de Saint-Sernin – une syndicaliste de Paris est un cas de dérogation – question Avia. « Je suis blessée et en colère
l’Assemblée alertée dès le mardi 17 de qui me semble légitime. » du comportement de ma députée, et des
cette situation – et la saisine de la Pourtant, dans des échanges entre conséquences sur mon quotidien. Je n’ai
déontologue, Laetitia Avia nie en bloc. « la collaboratrice et des membres d’autres choix que de quitter l’équipe
Jamais je n’ai “forcé” une collaboratrice de l’Association des collaborateurs parlementaire avec laquelle je travaille
à rentrer à Paris, ni d’ailleurs à venir progressistes (l’ACP) par le biais de depuis 2 ans, explique-t-elle. Être exposée
travailler physiquement, le télétravail l’application Telegram, consultés par dans la presse ne me réjouit pas, mais

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.9/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
10

l’article est malheureusement véridique. – Le télétravail n’est jamais une décision en question ne souhaite pas s’exprimer
Ma députée a choisi de démentir avec unilatérale. Depuis hier je t’ai demandé mais confirme avoir envoyé cette lettre au
vigueur, quand il faudrait laisser le drame de m’envoyer un message en mp. Les président de l'Assemblée.
passer. » conditions de ton télétravail nous devons L’entourage de Richard Ferrand précise
en discuter ensemble. En temps normal ne pas savoir si le président du Palais-
«Ajouter le mensonge à comme en temps exceptionnel. C’est
l’indignité ne me semble pas Bourbon a pris connaissance de ce
comme ça que les choses fonctionnent courrier, « la fin de semaine [...] ayant
à la hauteur de la fonction pour tout le monde. » été entièrement consacrée aux textes
parlementaire». Contrairement à ce qu’elle indique sur les mesures d’urgence ». « Il
La collaboratrice en profite ensuite pour aujourd’hui, Laetitia Avia n’a donc jamais apparaît que les instances indépendantes
contester point par point le démenti de motivé sa décision de vouloir faire mises à disposition par l’Assemblée
son employeur : « Je ne vous aurais pas revenir sa collaboratrice par des raisons nationale, la déontologue et la cellule anti-
contacté si elle ne prétendait désormais médicales. Non, elle souhaitait la faire harcèlement, seront à même d’apporter les
que ses démarches pour me rapatrier revenir pour qu’elle travaille depuis la meilleures réponses au problème posé »,
étaient motivées par ma santé et l’âge de capitale. ajoute son cabinet.
mon conjoint. C’est faux. À aucun moment Dans son courrier, également adressé en Du côté du président du groupe LREM
dans les 48h de conversation que nous copie à la déontologue de l’Assemblée à l’Assemblée, également en copie du
avons eu sur ce sujet, elle n’a mentionné nationale, la collaboratrice précise ne courrier, on explique qu’il s’agit d’un
ma situation sanitaire. » « rien demander » pour elle mais conflit entre un député employeur et
Pour le prouver, la collaboratrice simplement vouloir « alerter la présidence son employée et qu’il ne peut donc
retranscrit l’intégralité des messages que de l’Assemblée pour qued’autres ne pas intervenir. « C’est du ressort de
la députée lui a adressés entre lundi souffrent pas de ces mêmes abus de l’Assemblée, mais Gilles Le Gendre a
soir, après l’allocution présidentielle, pouvoir ». « Je suis donc outrée du rappelé à tous les règles du télétravail »,
et mercredi, avant la publication de comportement de cette parlementaire qui affirme son équipe. Également contactée,
Libération. n’a pas hésité à vouloir mettre ma vie la déontologue de l’Assemblée Agnès
et celle de mon conjoint en danger et Roblot-Troizier n’a pas donné suite.
– Quand et comment reviens-tu à Paris ?
à mettre en porte-à-faux le message du La secrétaire générale du syndicat
– Tu m’as suffisamment dit que tu étais gouvernement, avant de se draper dans les Solidaires de l’Assemblée nationale,
dans un trou perdu pour que je sache meilleures intentions du monde. Ajouter le Laurence de Saint-Sernin, dénonce
que ça ne va pas être possible [de mensonge à l’indignité ne me semble pas l’attitude de Laetitia Avia qu’elle qualifie
télétravailler]. Le téléphone notamment est à la hauteur de la fonction parlementaire de « harcèlement ». « Le fait qu’elle
indispensable. D’autant que les mesures », dénonce-t-elle. conteste ces informations est stupide, il y
de restrictions vont augmenter. Je regarde
Sollicitée par Mediapart, la députée a des preuves et des écrits que j’ai moi-
avec casta [Christophe Castaner] comment
persiste : « Je maintiens mon droit de même pu consulter », explique-t-elle à
on peut faire.
réponse. J'ai évoqué mercredi 18 à l'oral Mediapart. « Nous suivons cela de près.
– Je souhaite que nous puissions organiser la situation médicale de ma collaboratrice La collaboratrice en question est assez
une méthode de travail collectif en et davantage la situation de sa mère. inquiète, mais l’intersyndicale est à sa
télétravail qui soit efficace pour tous et qui » Elle dément toujours avoir proposé de disposition et n’hésitera pas à intervenir
permette d’assurer le fonctionnement de solliciter le ministre de l’intérieur. Mais si jamais cela dérapait. » Quel dérapage ?
l’équipe parlementaire durant une longue alors comment expliquer le courrier de sa « Si par exemple Laetitia Avia décidait
période. On ne parle pas de 15 jours. Il collaboratrice qui conteste point par point, de la licencier pour faute grave. Sa
y aura prorogation et renforcement des retranscription des messages à l'appui, la collaboratrice est victime de la situation,
restrictions. version de sa députée ? « Je ne peux il est donc légitime qu’elle obtienne par
– Je suis heureuse de l'apprendre pas vous dire » (lire sa réponse dans la exemple une rupture conventionnelle. »
[que ta connexion internet et téléphone longueur sous l’onglet Prolonger).
Boite noire
fonctionnent] le contraire m’ayant Selon nos informations, après notre appel,
toujours été certifié. En ce qui concerne le David Perrotin, journaliste indépendant
la députée a demandé à sa collaboratrice
télétravail il a lieu à résidence principal[e] qui signe ici son premier article dans
de nous dissuader de publier cet article et
sauf à ce que l’employeur autorise le Mediapart, était déjà l'auteur du papier
de nous envoyer un sms pour démentir les
contraire et non sur décision de l’employé paru dans Libération le 18 mars sur ce
propos tenus dans son courrier. Contactée
ou de ses collègues. même thème.
par Mediapart, l’assistante parlementaire

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.10/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
11

Prolonger nombreux parents, notamment dans les a rien de pire, on est des sacrifiés. Déjà
familles modestes, se sentent dépassés. qu’on avait l’impression que tout le monde
Sollicitée le mardi 24 mars par Mediapart,
Témoignages de parents qui galèrent. se fout de nous… »
la députée Laetitia Avia nous a répondu
ceci : Les mots sortent avec difficulté. Le constat
est douloureux. « Je suis dépassée »,
« Je maintiens mon droit de réponse.
confie Milouda, 51 ans, une femme de
J'ai évoqué mercredi 18 à l'oral la
ménage qui élève seule ses deux enfants
situation médicale de ma collaboratrice et
de 11 et 18 ans en Ariège. Elle continue
davantage la situation de sa mère. Mais la
de travailler à un rythme réduit. Comme
divulgation de sa vie privée dans la presse
tous les élèves de France, son fils, qui
est quelque chose qui l'a affectée donc je
est en sixième, a du travail à faire. Et
ne sais pas si je dois parler davantage de
cela au nom de la sacro-sainte « continuité L'école à la maison, à Toulouse. © Alain
cela. » Laetitia Avia dément avoir proposé
pédagogique » voulue par Jean-Michel Pitton / NurPhoto / NurPhoto via AFP
de contacter le ministre de l’intérieur
Blanquer, au mépris des multiples réalités Nordy Granger, responsable de
pour qu’il mette en place un transport
sociales des familles. l’association Sorosa, dans la Drôme,
militaire. « Je ne sais même si cela est
possible. » Comment expliquer le courrier La mère explique que ses difficultés à connaît les difficultés induites par l’école
de sa collaboratrice qui conteste point faire la classe à la maison sont imputables, à distance. Elle accompagne des jeunes
par point, retranscription des messages entre autres, à sa mauvaise maîtrise de mineurs non accompagnés et des jeunes
à l'appui, la version de sa députée ? l’informatique. Elle dispose d’une tablette majeurs étrangers scolarisés en lycée
« Je ne peux pas vous dire. Je pense mais « n’y arrive pas » et ne possède professionnel ou en centre de formation
que nous sommes dans un moment pas d’imprimante. Il lui est donc difficile d’apprentis (CFA) éventuellement. Les
difficile pour de nombreuses personnes. de suivre les consignes des enseignants, mineurs sont pris en charge par l’Aide
Certains dans une situation d'inquiétude eux-mêmes assez absents. Une fois, en ces sociale à l’enfance (ASE). Il a fallu là
et de fragilité. » L’élue confirme que sa deux semaines, un enseignant a donné un encore s’organiser pour faire face à l’école
collaboratrice a bien demandé une rupture cours d’histoire-géographie à distance. Il à distance, particulièrement délicate en
conventionnelle et précise qu'elle ne s’y s’agit du seul contact que Milouda et son filière professionnelle.
oppose pas mais qu'elle l’étudiera après fils ont eu avec le corps enseignant. « Au début, raconte la responsable, la
le confinement. « Elle et moi aujourd'hui La situation semble inextricable. Cela première semaine, il y a eu un cafouillage,
nous communiquons, nous communiquons génère tensions et souffrances pour la la continuité pédagogique n’a pas été
très bien. J'ai continué de maintenir cette mère et son fils. « Je suis à bout, j’ai lâché, tellement mise en place. Puis, il y a eu
relation saine avec elle et ce que vous me je ne peux plus rien faire, on ne fait plus une accélération. Les profs ont envoyé des
dites je ne sais vraiment pas de quoi il rien du tout. Je n’arrive pas à lui expliquer devoirs par mail. »
s'agit. » les cours. Je me sens impuissante de ne pas Depuis le début de la fermeture des
pouvoir faire d’autres exercices. J’ai du établissements scolaires, il y a deux
«Des gens vont mourir, mal à avoir les devoirs aussi, car je n’ai semaines, des difficultés techniques sur les
mais il faut que tu passes pas le matériel. Comme je suis arrivée tard plateformes officielles de travail à distance
ton bac» du Maroc, je n’ai pas le niveau et je ne sais ont obligé les enseignants à faire preuve de
PAR FAÏZA ZEROUALA pas quoi faire. Mon fils ne se sent pas bien, créativité. Certains ont conçu des groupes
LE MARDI 31 MARS 2020 il se dit qu’il est nul », soupire Milouda. WhatsApp. D’autres envoient simplement
Son fils sait accéder à l’espace numérique des consignes et exercices par courriel. Un
de travail (ENT) seul mais c’est tout. peu trop parfois.
Alors, elle veut témoigner pour alerter sur Un jeune s’est retrouvé aussi avec 40
sa situation et celle d’autres familles dans pages de travail, avec un rendu la semaine
son cas. Elle veut raconter à quel point suivante.
cette configuration est injuste pour une
Certains élèves n’ont pas d’adresse mail,
population modeste déjà oubliée. Milouda
d’ordinateur, Internet ou de smartphone.
doit tout assumer seule, sans aide. « Je me
Les éducateurs du département n’ont pas
sentais déjà larguée, il fallait que je me
L'école à la maison, à Toulouse. © Alain le droit de se déplacer. « Personne
Pitton / NurPhoto / NurPhoto via AFP batte pour beaucoup de choses. Là, il n’y
ne savait comment procéder. Pour les
La « continuité pédagogique » voulue familles exilées, c’est compliqué. Parfois,
par le ministre Jean-Michel Blanquer elles ne parlent pas français. S’il y a
suscite de plus en plus de critiques. De

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.11/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
12

un grand frère ou une grande sœur respectivement en sixième et en troisième, couleur et des feutres aux élèves les plus
adolescente qui parle français, il ou elle se débrouillent avec les smartphones de démunis, car elle leur a aussi demandé de
va expliquer ce que les petits doivent faire. leurs parents. colorier des cartes et n’est pas sûre que
S’il n’y a pas de grands, cela signifie Seulement, il est difficile d’aller sur tous possèdent le matériel idoine. Mais
que les petits ne vont pas faire de devoir Pronote, l’une des plateformes utilisées dans la précipitation, elle a paré au plus
tout le temps du confinement ? Vont-ils pour l’école à distance, sur un simple urgent.
redoubler ? », s’interroge encore Nordy téléphone. « Nous avons accès à tous les Depuis le début du confinement, Julien
Granger. cours mais impossible d’être évalués », enseignant dans le Morbihan, s’occupe de
Elle explique qu’ils sont livrés à eux- résume Aurore. sa classe de CM2 et de ses filles. Comme
mêmes. Certains sont francophones mais L’école française se distingue pour sa sa collègue de Pantin, il a veillé à limiter
ont des difficultés à l’écrit et besoin d’un propension à nourrir les inégalités qui au maximum le stress. Il sait que des
enseignant pour tout comprendre. « Les la traversent. Ce moment inédit qui voit familles dysfonctionnent et que mettre une
éducateurs font tout ce qu’ils peuvent, ils 12 millions d’élèves suivre leurs cours trop grande pression aux petits pourrait
sont eux-mêmes en télétravail, ils essaient à distance met au jour ce que tous les créer des conflits dans des foyers déjà
d’aider par téléphone. Les enseignants observateurs du monde scolaire s’échinent violents. Certains n’ont pas d’équipement
de français langue étrangère, le FLE, à dénoncer. L’école est loin d’être aveugle numérique ou pas de réseau internet. Il a
appellent les élèves pour discuter avec aux différences sociales et, pire, elle ne fait donc évincé tout exercice nécessitant une
eux et les rassurer. Mais c’est un tel pas grand-chose pour les corriger. imprimante et a privilégié les ressources
chantier… » gratuites et activités ludiques. Il fait écrire
Le ministre de l’éducation nationale l’a ses élèves « pour qu’ils ne perdent pas
Alors l’association a décidé de tenir une reconnu mardi 31 mars sur CNews. Selon
permanence le mercredi et le samedi, en tout ».
Jean-Michel Blanquer, il y a « un grand
respectant les règles sanitaires et en filtrant risque » que la situation actuelle « creuse Parce qu’il sait aussi que la réalité scolaire,
l’accès au local, personne par personne. les inégalités » entre les familles qui ont la plus que jamais, est conditionnée par le
Ainsi une adolescente de 14 ans est-elle possibilité de faire la classe à la maison et milieu social des enfants.
venue faire ses devoirs dans le petit bureau les autres. Il a estimé qu’entre 5 et 8 % des « Je fais attention au vocabulaire
de la permanence, car elle vit dans un squat élèves ont été perdus par leurs professeurs, que j’emploie dans mes consignes
sans ordinateur. qui ne peuvent pas les joindre depuis deux pour ne pas utiliser le jargon pédago
Nordy Granger s’inquiète de ces semaines. incompréhensible pour le commun des
bouleversements de la scolarité, même Pour lutter contre cela, un accord a mortels. Malgré tout, plein de parents
s’ils sont indépendants de leur volonté. notamment été passé avec La Poste, m’écrivent, car leur enfant pleure tous les
Quid des diplômes ? Comment vont faire qui « va permettre à chaque professeur jours et ne veut rien faire. Je leur dis de le
les élèves en apprentissage pour valider d’envoyer à partir de son ordinateur un laisser appréhender la situation car c’est
leur cursus alors que les entreprises – hors document imprimé à un élève qui n’a incroyable ce qu’on vit. »
BTP – sont à l’arrêt ? pas d’équipement numérique ou qu’il n’a La responsable de l’association Sorosa a
Elle craint que cela les pénalise pour pas réussi à joindre autrement », a- contacté les enseignants, « bienveillants »
obtenir un titre de séjour, lequel est t-il détaillé. Des tablettes peuvent être pour leur demander de restreindre les
conditionné par « suivi réel et sérieux distribuées par des collectivités locales ou demandes d’impression, « car on ne sait
de leurs études ». Or, s’il est écrit que des associations aux familles qui n’ont pas pas comment on va se procurer de l’encre
le demandeur n’a pas fait d’effort pour d’équipement informatique, a promis le quand on n’aura plus de réserves. Et
suivre les cours dans son bulletin du ministre. surtout, on a envie de leur dire d’arrêter
troisième trimestre, la préfecture pourrait de mettre la pression aux élèves ».
bien refuser sa délivrance.
Le système D prévaut
Pour sa part Milouda se débrouille malgré
En attendant, pour les familles comme
De son côté Aurore, mère de deux enfants, le confinement et réussit à se rendre chez
pour les enseignants, le système D prévaut.
enceinte du troisième et proche du terme, un camarade de son fils, à deux kilomètres
joue de malchance. L’ordinateur familial Virginie*, professeure des écoles dans de là. « Le problème, c’est que son beau-
a planté. Il n’est pas possible de le faire une école Réseau d’éducation prioritaire père est raciste, il refuse que je vienne.
réparer ni d’aller en acheter un nouveau, (REP) à Pantin, en Seine-Saint-Denis, a Alors, j’y vais très tôt, avant qu’il ne se
faute d’avoir le budget et de pouvoir se fait en sorte de contourner les difficultés réveille, je récupère des devoirs que me
rendre dans les magasins. Ses enfants, des familles de sa classe et a scanné un donne la maman par la fenêtre. Mais elle
maximum d’exercices pour faire écrire les ne peut pas tout imprimer car elle aussi est
petits de CM2. Elle regrette simplement de en rade. » Mais c’est déjà ça.
n’avoir pas pensé à donner des crayons de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.12/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
13

Milouda est inquiète, car son fils a déjà de coronavirus. Les jeunes qui préparent Et si on arrêtait l'école à la
des difficultés à l’école. En temps normal, un examen attendent encore des réponses maison?
il fréquente l’aide aux devoirs. Un soutien claires de la part du ministre pour
appréciable mais inaccessible aujourd’hui. connaître les modalités du baccalauréat, ce Marwa aussi se démène comme elle peut
« En milieu rural, il n’y a pas de MJC, qui ajoute un peu plus d’angoisse. avec deux enfants atteints de troubles de
pas de service public. Il n’y a rien pour les l’attention. À 43 ans, elle vit dans le
La mère de cet adolescent reconnaît tout
ados, pas de solidarité », regrette-t-elle. de go « ne pas être une super pédagogue », VIIIe arrondissement à Paris, un quartier
Des difficultés dans toutes les familles malgré ses diplômes de l’enseignement chic. Cette commerciale « à temps
supérieur. « À 17 ans, ce n’est pas sa partiel » tient à préciser qu’elle élève seule
Des parents, mieux armés, font eux aussi ses deux enfants de 7 et 10 ans et occupe
part de leurs difficultés à assurer la meilleure période, ni avec moi ni avec
lui-même. Famille recomposée. On a un un logement social. Les deux souffrent
mission qui leur est dévolue. À tel point d’un trouble du déficit de l’attention avec
que la FCPE de Paris a réclamé dans seul ordinateur, pas d’imprimante, ça
complique les choses. » hyperactivité (TDAH).
un communiqué qu’il y ait moins de
pression sur les parents, les enfants et les Elle ne se voit pas non plus dispenser La mère a entretenu une relation complexe
enseignants de la part du ministère, qui à son fils un cours de sociologie ou avec l’école. Victime d’une orientation
tient à ce que tout continue. disserter avec lui sur LeRouge et le Noir de forcée en BEP secrétariat, elle regrette de
Stendhal, au programme, mais qu’elle a lu n’avoir pu suivre les études longues dont
Marie a 46 ans et vit à Bayonne avec elle rêvait. Elle raconte encore que son fils
ses deux enfants de 10 et 2 ans. Adjointe il y a une éternité.
aîné a subi du harcèlement à l’école plus
administrative, elle est en télétravail. Son Eva* a 40 ans et vit dans le Val-de- jeune et craint surtout que ses deux fils ne
conjoint est à son compte mais avec une Marne. Elle a deux enfants en primaire, soient « catalogués comme futurs ratés en
activité ralentie. De son propre aveu, elle en CE2 et en CM2. Responsable des allant dans une école de bourgeois sans
se sent « privilégiée », même si l’école à ressources dans une association, elle gère l’être eux-mêmes ».
la maison n’est pas une sinécure. Elle est son équipe à distance. Son conjoint est
très angoissée pour sa fille. Résultat, les infirmier, donc impossible pour lui de Alors, elle fait en sorte qu’ils poursuivent
premiers jours ont été très tendus. l’aider dans le contexte actuel. Alors, la tant bien que mal leur scolarité, même
mère de famille s’est organisée le mieux confinés. L’aîné a été diagnostiqué
Sa fille est en CM1 et reçoit un planning tardivement, il accuse un retard dans
quotidien, « assez ludique », par mail. Une possible. Elle a constitué des plannings
avec des temps de travail, de pause et de son cursus. Marwa possède « une
fois par semaine, il y a une classe virtuelle imprimante mais pas d’encre ». Elle se
d’une heure pour que tous les élèves se déjeuner. Elle s’astreint à une routine avec
ses enfants « pour différencier les jours de rend régulièrement à l’école – malgré les
voient. Enfin… pour ceux qui possèdent dangers – pour récupérer des exercices
le matériel informatique idoine… De la semaine ».
auprès du directeur.
son côté, Marie explique que tout est Sur le plan scolaire, Eva explique qu’elle
chronométré dans la journée de l’écolière. gère au fil de l’eau, surtout avec un fils qui Marwa constate que la charge de travail
réclame une attention particulière : « On est énorme. Elle tente de s’adapter.
« Nous on déborde sur le temps de pause, « C’est dur pour une maman solo. Ils
ce qui nous met la pression. J’ai peur que fait comme on peut, on reçoit par mail
tout ce qu’il faut faire chaque soir. Autant ne savent pas se canaliser, ça hurle,
ma fille n’y arrive pas et qu’elle accumule ça chahute. Le matin, ce sont des piles
du retard. » Au bout de quelques jours, l’aînée est autonome, elle a peu besoin
d’aide. Mais son petit frère est en CE2, électriques, impossible de les calmer.
la mère de famille s’est dit qu’il fallait Après le déjeuner, j’arrive à avoir un
dédramatiser et que ce n’était pas grave de avec des difficultés de concentration et
d’apprentissage. Ce n’est pas inquiétant moment d’attention. En temps normal, le
louper quelques exercices. « Sinon cela va premier a un AESH [accompagnant des
devenir irrespirable. » mais il ne peut pas travailler tout seul.
Et là c’est dur. Avec la maîtresse, il n’y élèves en situation de handicap - ndlr]. Là,
Même les parents d’adolescents peuvent a pas de lien affectif dans la dimension il est greffé à moi. Le dernier arrive à peu
se sentir submergés. C’est le cas de France, éducative. Là, tout vire au conflit. » près à travailler; mais au bout d’un quart
48 ans. Elle travaille à Paris dans la d’heure, il a besoin d’une pause. »
communication et s’occupe de son fils, Elle craint que son fils ne décroche s’il
n’écrit pas et ne lit pas régulièrement. « Je Son fils aîné se braque dans un contexte
élève de première. Celui-ci, comme tous tendu qui exacerbe son hypersensibilité,
les élèves de son niveau, a connu une vois tout ce qu’il aurait dû faire en une
journée et qu’on n’a pas réussi… » explique encore Marwa. « Il refuse de faire
année mouvementée, entre les grèves de le minimum et se trouve des excuses. Je
transports, les blocus contre les « E3C », me retrouve à me battre pour un exercice.
les nouvelles épreuves de contrôle continu, Je me suis battue deux heures pour une
et maintenant le confinement pour cause fraction… Ce n’est pas mon métier, on est

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.13/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
14

à la maison. Lui-même n’arrive plus à se Julien, l’enseignant du Morbihan, s’est Boite noire
contenir. L’école le calme, c’est un cadre aussi étonné que sa propre fille, en
* Les prénoms suivis d'un astérisque ont
pour lui, il y a des règles là-bas. » CM1, ait reçu une somme considérable
été modifiés.
D’ordinaire, un enseignant de collège, de travail, une quarantaine de pages. À
formé à travailler avec des enfants tel point qu’il a été surpris du nombre
souffrant d’un TDAH, vient deux fois par de feuilles sorties de l’imprimante qu’il Lahire: «Un risque de
semaine, le mercredi et le samedi pour a lancée sans regarder. Sans compter
qu’il est difficile d’enseigner à son propre déflagration pour les plus
aider les deux fils de Marwa. Ce qui lui
permet un peu de souffler. Ce n’est pas le enfant, quand bien même c’est son métier. démunis»
cas en ce moment. Lui aussi a dû faire face à des crises avec sa PAR FAÏZA ZEROUALA
fille, qui s’est braquée à plusieurs reprises. LE MARDI 31 MARS 2020
Aujourd’hui, elle vit mal son isolement et
son sentiment d’impuissance. « On nous Pour toutes ces raisons, il aurait aimé
met une espèce de culpabilité, car on que tous les enseignants n’obéissent pas à
n’a pas toujours les moyens intellectuels la consigne ministérielle et proposent, au
ou la méthodologie pour expliquer à nos lieu des révisions des leçons, des activités
enfants. Rien que les divisions, ça a pédagogiques. Histoire de réussir à ne pas
changé. On ne les pose plus pareil. » Elle trop creuser les inégalités dont est percluse
craint qu’à la rentrée, une partie des élèves l’école française.
« ne soit complètement larguée, car dans Le professeur ne se fait guère d’illusions :
e « De toute façon, on dénonce le mythe
le VIII , c’est marche ou crève ».
de l’école républicaine qui abolirait les
France identifie une multitude « de micro- différences. On savait que c’était faux,
choses » qui font que c’est stressant. mais là, ça l’accentue. Là, le grand public
Le contexte général, très anxiogène, la les vit au quotidien, ces inégalités et
pression volontaire ou involontaire des leurs conséquences, ce qu’on dénonce tous
enseignants et des parents, la masse depuis des années. »
considérable de travail à rendre, parfois sur
des notions à peine survolées en cours. Certaines familles se sont «évanouies
dans la nature », constate Virginie.
« C’est un peu culpabilisant. J’ai Sur une vingtaine, une petite quinzaine
l’impression d’être l’artisan de l’échec de ne donne pas de nouvelles. Les autres
nos enfants. Il y aura deux camps. Ceux Le sociologue Bernard Lahire, professeur
se surinvestissent au contraire. « Elles
qui auront su et ceux qui n’auront pas de sociologie et auteur du très remarqué
poussent leurs enfants, ce que j’arrivais
pu. Je ne comprends pas l’acharnement à Enfances de classe – De l’inégalité parmi
à contenir quand on était en classe. Ces
maintenir tout cela. À part quelques ados les enfants, décrypte pour Mediapart les
parents m’envoient cinq messages par
qui ont le plaisir de l’apprentissage, on va risques de l’école à la maison pour les plus
jour pour me poser des questions. Ce sont
dégoûter cette génération parce qu’on ne fragiles.
ceux de la classe moyenne qui veulent
veut pas prendre en compte la réalité. On que leurs enfants prennent l’ascenseur Sur mediapart.fr, un objet graphique
marche sur la tête. Il y a une pandémie, social »,analyse Virginie. est disponible à cet endroit.
des gens vont mourir, mais il faut que tu Le sociologue Bernard Lahire, professeur
passes ton bac. On ne peut pas fonctionner L’enseignante est inquiète des
de sociologie à l’École normale supérieure
normalement quand rien ne fonctionne conséquences du confinement, car elle sait
de Lyon et auteur du très remarqué
normalement. » que certains sont inscrits sur des sites
Enfances de classe – De l’inégalité
qui prétendent offrir des cours particuliers
Eva plaide en faveur d’une solution parmi les enfants (éditions du Seuil),
efficaces en ces temps inhabituels. « J’ai
radicale. Arrêter l’école à la maison. radiographie des inégalités scolaires,
peur que les parents prennent trop
« Il est impossible d’enseigner et de n’est pas étonné que la « continuité
d’initiatives. Quand je vais les récupérer,
télétravailler en même temps. Stopper les pédagogique » voulue par ministre de
ils auront vu de nouvelles notions, ça
cours desserrerait la pression, mettrait l'éducation Jean-Michel Blanquer soit
va creuser les inégalités. En fait, cette
tout le monde à égalité, même si on sait que difficile.
situation exacerbe les comportements
les CSP+ ne laisseront pas leurs enfants habituels. Ça laisse libre cours à ceux qui Il explique à Mediapart pourquoi l’école
devant la télé. Mais du point de vue de s’en fichent et à ceux qui mettent trop de à distance risque de créer des difficultés à
l’institution, il n’y aura pas d’injonction pression à leurs enfants. » ceux qui sont déjà les plus fragiles.
remplie d’un côté et pas de l’autre… »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.14/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
15

Pourquoi ce confinement a-t-il des Tous ceux qui sont « requis » actuellement, LE MARDI 31 MARS 2020

conséquences particulières sur les comme les soignants parmi lesquels il y


enfants des familles les plus modestes ? a des aides-soignantes, des brancardiers,
Bernard Lahire : Le problème énorme etc., et pas seulement des médecins et des
qui surgit en cas de confinement, c’est le infirmières, ou ceux qui travaillent dans
fait que le repli sur la sphère familiale les magasins d’alimentation ont en plus à
et domestique conduit à une accentuation gérer la question de l’éducation de leurs
des inégalités de départ. Car les enfants enfants.
des familles défavorisées ne vivent bien S’il reste un père à la maison parce que Au programme : confinement et contrôles
souvent les apprentissages de type scolaire la mère est caissière et doit aller travailler, policiers dans les quartiers populaires,
qu’à l’école : leurs parents ne sont pas la division sexuelle des tâches fait qu’il la fièvre autoritaire de Viktor Orbán
très diplômés, ils ne sont pas habitués à ne sera pas toujours très à l’aise dans en Hongrie, la minute détente avec
transmettre pédagogiquement les savoirs toutes les tâches éducatives et de suivi Marine Baousson et l’école à l’heure du
scolaires, et une partie d’entre eux ne scolaire. Il y aura donc une multitude confinement.
savent pas lire ou écrire. d’effets négatifs qu’on ne mesurera que
Pas de confinement pour l’information et
Pour ces enfants, il n’y a qu’à l’école qu’ils plusieurs mois après la sortie de crise. Cela
vos témoignages. Bienvenue dans « À
entrent en interaction avec des adultes peut provoquer une déflagration pour les
l’air libre » pour prendre une bouffée
pouvant les faire entrer dans les savoirs plus démunis.
d’oxygène !
scolaires. Même si l’école reproduit les Quelles conséquences sur la scolarité
Au programme :
inégalités de départ, cela reste un lieu de des enfants voyez-vous à l’issue du
• Dans les quartiers populaires, la
transmission où l’on apprend des choses et confinement ?
double peine
où sont parfois contrariées les logiques de C’est énorme pour un enfant de se voir
reproduction. Valentine Oberti reçoit :
privé d’un mois et demi d’école. Plus ils
Pourquoi l’école à distance ne suffit-elle sont petits, pire c’est, car il existe des – Youcef Brakni, membre du Comité
pas ? périodes critiques dans les apprentissages. vérité et justice pour Adama ;
Même si ces enfants ont accès à Internet, Les premières années sont cruciales. Les – Abdelaali El Badaoui, infirmier,
ce qui est loin d’être le cas de tous, le bases de la construction sont en train de se fondateur de Banlieue Santé ;
lien avec l’école se distend s’ils n’ont pas construire.
– Carolina, assistante sociale au Château
de présence adulte encadrante, tutorante. En grande section de maternelle, par en santé, à Marseille ;
Les enfants sont davantage happés par la exemple, les petits commencent à entrer
– Camille Polloni, journaliste à Mediapart.
réalité familiale avec toutes les difficultés dans la lecture, surtout en cette période
• La crise vue de Hongrie
sociales et culturelles qui lui sont propres. de l’année. Certains parents vont leur
lire des histoires, leur faire faire des Avec Corentin Léotard, correspondant de
Pourquoi est-ce que cette situation
jeux pédagogiques, leur apprendre à lire, Mediapart.
semble-t-elle surprendre tout le
à écrire, à compter. Les plus démunis • La minute détente
monde ?
culturellement non. C’est terrible. Avec Marine Baousson.
On semble redécouvrir les inégalités.
• L’école à l’heure du confinement
Or ceux qui ne veulent pas voir
les inégalités, malgré les nombreuses «A l’air libre»: enseignants Mathieu Magnaudeix reçoit :
enquêtes statistiques ou les études de cas, – Roselène, lycéenne en terminale STMG
n’en ont au fond rien à faire de cette réalité.
et élèves face aux cours en
à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) ;
Leur vision du monde est ainsi façonnée ligne, le confinement vu des
– Véronique Servat, enseignante en
parce qu’ils sont du côté des puissants. Ils quartiers populaires histoire-géographie en collège, à
ne veulent rien voir de ce qui met au jour PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
Montreuil (Seine-Saint-Denis) ;
leurs privilèges.
– Stéphane Bonnéry, maître de
On comprend que les plus modestes
conférences en sciences de l’éducation à
vont pâtir de la situation, quand bien
l’université Paris-VIII.
même l’école à la maison est difficile
pour tous les parents.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.15/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
16

y a un décès. Hier, c’était l’inverse, on Les 28 lits de réanimation de Percy sont


a sauvé des patients ! Cela nous motive pleins. « C’était le bazar, le jeu des chaises
Journal de bord des beaucoup ! » musicales toute la nuit pour jongler avec
internes: «Hier, on a sauvé les lits dès qu’il y en a qui se libèrent. »
des patients!»
PAR ANTTON ROUGET
LE MARDI 31 MARS 2020

Dans le lot, une femme d’une cinquantaine


d’années avec des antécédents médicaux
« partait pourtant mal » quand elle est
arrivée en réa. « On avait même eu un
Photos du service de réanimation de la
doute à un moment sur une limitation de clinique de l'Orangerie à Strasbourg. ©
soin mais son état s’est amélioré. L’autre Abdesslam MIRDASS / Hans Lucas / AFP
patient extubé avait la quarantaine. Il y « On a aussi transféré une patiente à
Photos du service de réanimation de la a plus de décès que de personnes qu’on Tours en hélicoptère avec les pompiers
clinique de l'Orangerie à Strasbourg. © sauve. C’est un peu la loterie. On n’a pas pour libérer une place. À l’instant même
Abdesslam MIRDASS / Hans Lucas / AFP
des personnes extrêmement âgées, elles où on l’a mise sur le brancard, elle
Mediapart suit au quotidien plusieurs ont entre 40 et 65-70 ans. » a directement désaturé en oxygène. On
internes face à la crise sanitaire du l’a vite stabilisée mais on sait qu’un
Retirer la sonde d’un patient est une «
Covid-19. Témoignage de Corentyn, 25 patient peut se dégrader pendant un
manipulation très protocolisée » : « On
ans, mobilisé au service réanimation de transfert. On choisit donc les patients
dispose de critères très durs, il faut que
l’hôpital militaire Percy. qu’on devrait avoir quelques jours encore
le patient dépende peu de son respirateur.
Jour 8 : « Cette patiente partait On lui demande de nous serrer la main, en réanimation, mais pas les cas les plus
pourtant mal » d’ouvrir les yeux. »« Il est contentionné. graves. »
Lundi 30 mars – Hauts-de-Seine. On est obligé de l’attacher parce que c’est « Une autre personne a aussi été déplacée
Corentyn a la voix des bons jours : « Je très violent. Il a un tube dans la bouche à la Pitié-Salpêtrière. Elle était dans un
suis d’attaque ! Ce n’est que le début. On pendant une semaine, et peut essayer de état grave. Le poumon est tellement atteint
va tout faire pour tenir le coup. » L’interne l’arracher. On est à côté, on lui parle, on que la membrane ne peut pas oxygéner
de 25 ans a « dormi un peu plus de 3 heures le rassure, en étant assisté d’un kiné. » le sang. Cela nécessite une “Ecmo”,
» pendant sa garde de 24 heures, entamée « Il faut être très concentré, être prêt à c’est une très grosse prise en charge, sur
dimanche à 9 heures du matin et qu’il vient réintuber au cas où le patient n’arriverait laquelle on n’a pas encore de recul. C’est
de terminer. Surtout, il a « extubé » deux pas à s’oxygéner suffisamment, on dispose très expérimental. On oxygène le sang
patients. Un troisième la veille, le samedi, d’un délai très court pour agir dans ce par une membrane extracorporelle pour
s’est aussi vu retirer sa sonde d’intubation, cas. Il y en a un qu’on a essayé d’extuber compenser les défaillances du poumon. À
portant à trois le nombre de personnes vendredi, mais il était trop tôt, il était la Pitié, il y a 23 patients sur 25 qui sont
en voie de guérison du Covid-19, dans encore trop fragile. Dimanche, cela a sous Ecmo. C’est incroyable ! Le transfert
son service de réanimation de l’hôpital marché. » a été très délicat, il faut du personnel
militaire Percy, à Clamart. spécialisé. »
« On s’accroche à ces bonnes nouvelles,
« On les garde sous surveillance avec nous qui font chaud au cœur. Quand on prévient « On perd des patients presque tous les
pendant 24 heures de plus, puis on les les familles, elles s’y attendent un peu trop jours en ce moment. Cela m’a fait grandir
envoie dans d’autres services. En général, à ces bonnes nouvelles. Elles n’ont bien un peu plus vite que prévu. J’apprends à
il y a des places qui se libèrent quand il souvent pas conscience de la gravité de marche forcée. Le soir, je dors comme un
la situation. Il y a beaucoup de mauvaises bébé, je suis tellement fatigué. »
nouvelles, et bien souvent les proches ne « C’est très personnel, on le vit chacun
s’y attendent pas. » différemment. Un ami m’a appelé en
pleurant en sortant de sa garde la semaine
dernière, il ne savait pas comment on
allait s’en sortir. Moi j’ai toujours été très
résilient. J’ai aussi fait de la médiation, ça

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.16/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
17

m’a aidé. En décembre et en janvier, j’ai conservateur, « un vibrant appel à la


perdu beaucoup de patients, je n’y étais solidarité ». À Bercy, on affirme qu’il ne
pour rien, je suis tombé sur des situations Gérald Darmanin, ce s’agit là que d’une réponse « au souhait
improbables, des accidents de la route Tartuffe qui préfère les de plusieurs Français et entreprises de
avec des patients jeunes qui sont décédés. contribuer à l’effort national ». Car,
Mes chefs m’ont dit que je n’avais pas de
dons à l’impôt précise-t-on, « en période exceptionnelle,
PAR ROMARIC GODIN
bol. » LE MARDI 31 MARS 2020 la solidarité peut aussi passer par des
« Cela m’a transformé, j’ai franchi un contributions volontaires et pas toujours
palier. Les épreuves m’ont fait “acheter” par l’impôt ».
beaucoup d’humilité. Avant, j’avais des
a priori sur ma spécialité. Je ne me rendais
pas compte, parfois, qu’on ne fait juste
qu’essayer de gagner du temps pour que
le corps se remette. »
----------------------------
• Vous pouvez retrouver les
Gérald Darmanin, en février 2019 © Reuters
témoignages précédents ici. Le ministre de l’action et des comptes
Boite noire publics a annoncé l’ouverture d’une
plateforme de dons pour ceux qui
voudraient contribuer à « la solidarité
nationale ». Une façon de préparer le
maintien des politiques fiscales d’avant-
crise.
Les épisodes épidémiques sont des
moments où l’on voit surgir des
Ce journal de bord sera alimenté par comportements des plus étranges. Prenez
Pour la France versez votre or. L’Or Combat Pour
les témoignages de plusieurs internes Gérald Darmanin, par exemple. Le La Victoire, Abel Faivre (1867-1945). Imprimerie
travaillant dans des unités Covid-19 dans ministre de l’action et des comptes Devambez, Paris, 1915 © Musée de la guerre
plusieurs régions françaises. publics, fraîchement élu dès le premier Il est vrai qu’en économie de guerre,
Retrouvez l’intégralité des témoignages tour maire de Tourcoing, a annoncé on a souvent recours aux emprunts aux
ici. lundi 30 mars dans un entretien au particuliers, sur la base du volontariat.
Figaro, au détour d’une question qui On pourrait se souvenir de la fameuse
Pour nous contacter, vous pouvez affiche de 1914 : « Versez votre or pour la
portait sur la contribution des assureurs
nous écrire à l’adresse dédiée : victoire ». Mais ce qu’on oublie souvent de
au fonds de solidarité pour les travailleurs
covid@mediapart.fr. dire, c’est que ces emprunts étaient rendus
indépendants, qu’il lançait un « grand
appel à la solidarité nationale ». nécessaires par un niveau de contribution
des plus riches et des entreprises souvent
La crise du Covid-19 en Pour joindre le geste à la parole, il
faible. Et que l’emprunt était une garantie
promet le lancement prochain d’une
direct. Les services de « plateforme de dons » afin que « tous que ce niveau de fiscalité ne changerait
réanimation saturés ceux qui le peuvent » puisse contribuer, et pas.
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART « notamment les entreprises dont l’activité La France de 1914 en appelait aux bas
LE MARDI 31 MARS 2020
continue ou qui sont le moins affectées de laine des rentiers parce qu’elle les
Le nombre de décès en une journée ». Et de conclure : « C’est une façon avait précédemment protégés par un impôt
a doublé au Royaume-Uni. En Ile-de- d’apporter leur contribution à l’effort de inégalitaire.
France, les services de réanimation sont solidarité de la nation envers ceux qui sont C’est pourquoi rien ne va dans la démarche
déjà saturés. Notre fil d’actualités en accès dans les situations économiques les plus de Gérald Darmanin. Depuis deux ans,
libre. difficiles. » ce ministre passe son temps à se
C’est effectivement fort touchant. Devant faire l’apôtre d’Arthur Laffer et de sa
l’urgence, l’État organise la charité et fameuse courbe selon laquelle la baisse
lance, par la voix de son ministre, du taux d’imposition renforce les recettes
et pour reprendre les mots du journal de l’État. Il a donc supprimé l’impôt de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.17/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
18

solidarité sur la fortune pour les fortunes que le ministre en chef du ruissellement ne sont pas les moyens de financement
mobilières, réduit les prélèvements sur les macronien se hâte d’y apporter les moyens qui manquent, mais les ressources en
revenus du capital, baissé le taux d’impôt techniques nécessaires. personnels, en matériel, en matières
sur les sociétés, transformé pour un coût premières, en moyens de production.
notable le CICE en baisse de cotisations L’argent tombe comme par magie, de
sociales, abaissé le taux d’impôt sur partout, mais il ne peut pas tout acheter et
le revenu et proposé des primes sans il ne peut surtout pas construire en un clin
cotisations… d’œil ce que l’on a détruit jadis au nom de
Pour financer tout cela, il a poursuivi les la « modernité » et de la « compétition ».
économies sur le dos du système de santé Mais alors, si l’État ne manque pas
et rogné les aides sociales, notamment les d’argent, pourquoi demander des dons ? Et
aides personnelles au logement. En bref : Gérald Darmanin, en février 2019 © Reuters s’il en a besoin, pour maintenir la solidarité
ce ministre a occupé son temps à réduire Pendant des décennies, on nous a martelé nationale ou préparer la reconstruction,
la solidarité nationale, sous prétexte d’un qu’il fallait réduire l’imposition sur les alors pourquoi passer par les dons ? Dans
« intérêt général » qui se confondait avec entreprises et les plus riches pour rester ce cas, c’est la responsabilité de l’État
celui du capital. compétitifs dans la mondialisation. Pour de mettre à contribution « ceux qui le
Les premières estimations de l’Insee ne mener cette politique absurde à bien des peuvent » par le moyen le plus efficace de
laissent à ce sujet aucun doute : les égards, les yeux rivés sur un PIB qui l’impôt exceptionnel ou, comme pendant
inégalités et la pauvreté ont explosé en s’évapore désormais sous l’offensive du la Révolution française, de l’emprunt
France en 2018. Et malgré les dénégations coronavirus, on a comprimé le système forcé.
des économistes proches du pouvoir, les de santé, qui, géré par les coûts depuis La vérité est que rien ne justifie cet appel
effets négatifs sur les inégalités de la dix ans, a été en première ligne de ces aux dons et que tout plaide effectivement
politique fiscale du gouvernement ne transferts de l’État social vers les fortunes pour que ceux qui sont sereins dans
peuvent guère être mis en doute, comme privées. cette période paient pour ceux qui sont
l’a montré l’OFCE. Devant les effets désastreux de ces choix en détresse. Tout plaiderait donc pour
Voici qu’en temps de crise, ceux qui politiques, Gérald Darmanin, qui les a une forme d’ISF ajustée à la situation et
ont bénéficié de ses largesses désirent toujours défendus, lance désormais de exigeant une juste contribution à ceux qui
« participer à l’effort national », mais « vibrants appels » aux dons. Confrontés en profitent (il y en a toujours) et à ceux qui
selon leurs vœux et sans que l’on ne à la misère du monde qui, soudain, jaillit en sont protégés. En des « circonstances
remette en cause les réformes fiscales du des eaux calmes du spectacle lénifiant du exceptionnelles », comme le dit Gérald
passé. Bien mieux : ce soudain élan de capitalisme financiarisé jusque sur leurs Darmanin, ce type d’impôts est aussi
générosité, cet empressement à donner paliers, ceux qui ont économisé plusieurs courant que les contributions volontaires.
à un État naguère honni, tout cela ne centaines de milliers d’euros par an sont Mais le gouvernement préfère laisser
vise qu’à se protéger de l’impôt. Le don, invités à apporter leur obole, si toutefois chacun décider de sa propre contribution
volontaire et discrétionnaire, qui permet ils n’ont pas tout dépensé en gadgets à « l’effort de guerre » et en tirer profit
de se prévaloir des plus beaux atours désolants que le confinement a rendus en matière de communication. La crise
de la moralité, est incomparablement soudain obsolètes ou en investissements du coronavirus est gérée comme celle de
plus attrayant que l’impôt, obligatoire et boursiers partis en fumée. Notre-Dame, par des galas de charité en
redistributif. Cet appel à la solidarité nationale de la part ligne.
Il est sans doute des dons sincères, mais d’un de ceux qui ont le plus contribué à la Qu’on ne s’y trompe pas : tout ceci est
l’usage même du don est contestable. C’est dégrader au cours des dernières années en de très mauvais augure pour la suite.
un outil profondément conservateur sur le valorisant sa forme la plus faible, le don, Ce que l’appel pathétique de Gérald
plan social. Et il n’est donc pas étonnant est donc particulièrement choquant. Darmanin dévoile, c’est un peu de notre
Il l’est d’autant plus que, face à avenir. Lorsque la crise aiguë se sera
l’urgence, le gouvernement n’a pas apaisée et qu’il faudra faire repartir
modifié sa politique fiscale. On pourrait l’économie, il ne sera pas question de
le comprendre. Le temps n’est sans doute passer par une nouvelle politique fiscale
pas à augmenter des taux d’imposition plus redistributive. Les malheurs du
globaux sur une économie à genoux. capital, les déboires de la compétitivité,
Le gouvernement n’en a, d’ailleurs, pas les affres de la croissance et la terreur de
besoin : il vient de découvrir que ce la dette publique vertigineuse viendront à

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.18/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
19

nouveau nous assurer que l’on a besoin des LE MARDI 31 MARS 2020 représentant du Formindep, association
« premiers de cordée » pour relancer la pour une formation et une information
machine, investir, innover ou que sais-je médicales indépendantes.
encore, et que, partant, il faut les préserver.
Cette histoire de « cagnotte en ligne »
montée par le gouvernement n’est donc
pas qu’anecdotique, elle montre que,
contrairement à ce que raconte à qui veut
l’entendre Bruno Le Maire, le « nouveau
capitalisme » n’est guère d’actualité. Le professeur Jean-François Delfraissy,
L’exécutif reste attaché à ses vieilles président du conseil scientifique, dans la cour
recettes, et même par temps de crise, ne de l’Élysée le 5 mars. © Ludovic MARIN / AFP
Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique,
change pas de mode de pensée : l’État Plusieurs médecins des deux conseils dans la cour de l’Élysée. © Ludovic MARIN / AFP
est là pour faciliter la vie des plus riches scientifiques qui accompagnent le « Est-ce que le conseil peut être impliqué
et des entreprises. Qu’ils veuillent donner gouvernement sur les choix stratégiques dans des problématiques de conflits
ou non, les pouvoirs publics sont à leur à faire pour affronter le Covid-19 d’intérêts ? », reprend à haute voix
disposition. Le pouvoir reste entre leurs ont des liens d’intérêts avec l’industrie Jean-François Delfraissy, le président du
mains et le restera. pharmaceutique. Certains labos ont, selon conseil scientifique. « Je dirais oui
nos informations, dépensé des dizaines de et non, répond-il à Mediapart. Non,
Voici quelques jours, le 25 mars, alors milliers d’euros. Des règles de déport sont
que déjà la France était confinée, les parce que nos échanges portent sur des
en discussion. grandes orientations stratégiques. On ne
deux ministres de Bercy ont publié un
communiqué pour se féliciter de la baisse Plusieurs médecins du conseil scientifique se prononce pas, par exemple, sur le choix
du déficit public en 2019, qui, selon qui, depuis le 10 mars, éclaire le de telle ou telle molécule. Par contre,
eux, prouve « le sérieux budgétaire » du gouvernement sur les mesures à prendre il y a forcément des interactions avec
gouvernement depuis 2017. Oser une telle pour faire face à la pandémie ont un des industriels. On parle de l’industrie
réjouissance à un tel moment, alors que lien d’intérêts qui pose question avec pharmaceutique mais il y a aussi des
le pays est menacé par les politiques de l’industrie pharmaceutique. enjeux pour l’industrie des tests ou
rationnement des dépenses hospitalières Ces praticiens se sont fait inviter, avec l’industrie numérique », admet
malgré un an de lutte des soignants, montre souvent tous frais payés, à un colloque l’immunologiste.
combien ce gouvernement est incapable sponsorisé par des laboratoires, ont Le président du conseil nous annonce sa
de prendre conscience de ses propres donné des conseils scientifiques ou des volonté de « se prémunir » en dotant
responsabilités. conférences pour leur compte ou réalisé ce dernier d’un « règlement intérieur qui
L’appel aux dons de Gérald Darmanin des essais cliniques dans l’espoir de permettra de savoir quelle est la règle
montre que sa politique demeure celle de valider l’efficacité de leurs traitements. pour les gens avec des liens d’intérêts ».
toutes les politiques conservatrices : que Cette situation interpelle plusieurs Le règlement, qui pourra prévoir des
tout change pour que rien ne change. spécialistes du secteur. Bruno Toussaint, règles de déport, doit être finalisé dans les
directeur éditorial de la revue médicale prochains jours et sera rendu public, selon
indépendante Prescrire, s’en inquiète : M. Delfraissy.
Covid-19: les conseillers du « Le contexte de crise met en Le 24 mars, un deuxième groupe de
pouvoir face aux conflits lumière que les nominations sans conflit scientifiques est arrivé en renfort du
d’intérêts ne vont pas encore de soi conseil scientifique pour éclairer la
d’intérêts dans le monde de la santé… Il y décision gouvernementale : le comité
PAR ROZENN LE SAINT ET ANTTON ROUGET
a beaucoup de travail devant nous, analyse, recherche et expertise (Care).
pendant longtemps. »« L’indépendance de La seule médecin membre qui apparaît
l’expertise n’a pas du tout été respectée », comme vierge de tout lien d’intérêts est
dénonce également François Pesty, sa présidente, Françoise Barré-Sinoussi.
Les quatre autres ont été défrayés ou
rémunérés par l’industrie pharmaceutique.
Cette dernière a même dépensé jusqu’à
325 406 euros pour l’un d’entre eux,
d’après les recherches de Mediapart.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.19/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
20

Parmi ces financeurs, des entreprises l’investissement dans des plateformes


qui fabriquent des tests de dépistage ou parmi les plus chères du marché. Ce
planchent sur des traitements pour soigner serait la solution salvatrice relayée par le
le Covid-19. Or, le Care a pour rôle gouvernement dans le but de pallier dans
d’aider l’exécutif à définir sa stratégie sur l’immédiat le manque criant de tests en
les tests, essais de nouveaux traitements France et monter en charge pour être en
et pistes vers un futur vaccin : trois mesure de réaliser en juin jusqu’à 100 000
enjeux essentiels pour les entreprises tests rapides par jour, objectif annoncé le
pharmaceutiques. 29 mars.
Prix Nobel de médecine 2008, Françoise
Le Care pourrait par exemple Barré-Sinoussi a été nommée à la tête du tout Le laboratoire a aussi payé à Jean-Philippe
nouveau Care. © Stéphane DE SAKUTIN / AFP
recommander la réquisition de l’outil Spano pour 53 343 euros d’invitations
Le membre de ces conseils au cœur
industriel pharmaceutique, comme Donald à des colloques, d’hébergement, de
de la décision gouvernementale le plus
Trump l’a annoncé aux États-Unis transport, d’hôtel et de repas. En tout,
lié à l’industrie pharmaceutique est
avec General Motors pour produire des en huit ans, le médecin s’est fait inviter
Jean-Philippe Spano, chef du service
respirateurs artificiels. Une hypothèse qui par l’industrie pharmaceutique pour un
d’oncologie médicale de l’hôpital parisien
a pour l’instant été écartée par la France, montant de 148 325 euros.
de la Pitié-Salpêtrière et expert au
comme l’a confirmé Édouard Philippe lors Vient ensuite Yazdan Yazdanpanah,
sein du tout nouveau Care. Depuis
de la conférence de presse du 29 mars. infectiologue-épidémiologiste à l’hôpital
2012, les laboratoires ont dépensé
Dès le lendemain 30 mars, une coalition, 325 406 euros pour lui, selon l’outil Bichat, à Paris, membre du Care mais aussi
comprenant notamment les collectifs EurosForDocs, annuaire des liens du conseil scientifique : c’est un pilier
inter-hôpitaux et inter-urgences ainsi que d’intérêts entre les professionnels de des conseillers de l’exécutif puisqu’il lui
l’Observatoire de la transparence dans les santé et les firmes pharmaceutiques revient de jouer le rôle de trait d’union
politiques du médicament, a alors saisi qui reprend les données publiques du entre les deux groupes. En tout, depuis
le Conseil d’État pour demander « des site transparence.sante.gouv.fr. 2012, les laboratoires ont dépensé pour
réquisitions nécessaires face à la pénurie lui 134 773 euros.
Il a directement perçu en huit ans 177 081
de matériel et de médicaments »(lire leur Jusque 2017, il a directement perçu 38 342
euros pour des contrats d’expertise, soit
communiqué sur leur blog Mediapart). euros. « Depuis 2017, j’ai arrêté mes
1 844 euros par mois en plus de sa
Le Care va-t-il seulement mettre en place rémunération de chef de service de liens avec les laboratoires. Les seuls liens
des règles pour éviter toute collusion l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, restants, ce sont les essais cliniques à
dans le processus de ses décisions aux dont 62 861 euros de la part du laboratoire l’hôpital Bichat pour lesquels je peux
enjeux considérables ? On ne le sait pas. Roche. Le dernier contrat, d’un montant être investigateur. Je ne perçois pas de
Sa présidente, la professeure Françoise de 6 000 euros, date du 16 avril 2019. rémunération personnelle », précise-t-il à
Barré-Sinoussi, n’ayant pas répondu à Ses missions ne sont pas détaillées et Mediapart.
nos sollicitations.« Compte tenu de la Jean-Philippe Spano n’a pas répondu aux
situation actuelle, elle est très sollicitée
Des déclarations mises en ligne...
sollicitations de Mediapart, contrairement
et débordée », nous a fait savoir son après l'appel de Mediapart
à plusieurs de ses collègues.
assistante. Interrogé, l’Élysée n’a pas En revanche, il a continué à se faire inviter
Pourtant, la position du professeur
retourné nos demandes d’explications. à des congrès scientifiques sponsorisés
a de quoi interroger. Quel est le
Cette absence de réponse, sans que par l’industrie pharmaceutique jusqu’au 3
potentiel d’influence de ses liens d’intérêts
la moindre mesure visant à prévenir octobre 2019, une pratique très courante
récents avec l’industrie pharmaceutique
les conflits d’intérêts ait été annoncée dans le milieu des blouses blanches.
et plus particulièrement avec le géant
publiquement, ne peut qu’alimenter la pharmaceutique suisse ? Et comment s’en L’État ayant quasi déserté le champ
suspicion sur l’absence de contrôle. prémunit-il ? de la formation continue, l’industrie
pharmaceutique a tout intérêt à prendre le
Depuis le retard de la mise en place en
relais pour mettre en avant ses solutions
France des tests de dépistage du Covid-19
thérapeutiques. En tout, les laboratoires
(lire notre enquête : Derrière l’absence
ont dépensé 96 431 euros en invitations
de dépistage massif du Covid-19, la
pour lui en huit ans, principalement MSD
réalité d’une pénurie), le 16 mars, Roche
et AbbVie. Or, ce dernier laboratoire s’est
a très solennellement annoncé l’arrivée
lancé dans la course aux traitements du
sur le marché français de son nouveau
Covid-19.
test express avec robot intégré, exigeant

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.20/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
21

dont 10 668 euros aux frais de Roche. Lui d’administration de la Fondation Mérieux,
non plus n’a pas répondu aux demandes sponsorisée par le laboratoire lyonnais
d’interview de Mediapart. BioMérieux.
Arnaud Fontanet, chercheur à l’Institut
Pasteur, a eu un seul lien d’intérêts
avec les laboratoires : EurosForDocs fait
uniquement mention de sa participation
non rémunérée à un congrès organisé par
Johnson & Johnson. Il participe aussi à une
chaire sur les nouveaux risques du Cnam,
qui est financée par l’assureur Allianz.
Capture d’e#cran EurosForDocs « Il n’y a pas de situation où la question
des liens de Yazdan Yazdanpanah. de mon déport s’est posée », explique
« Est-ce que mes liens de 2016 ou les le chercheur. « Au conseil scientifique,
Capture d’e#cran EurosForDocs, Dominique Valeyre. on n’aborde pas les questions politiques
années avant comptent ? Est-ce que trois
ans et demi ça suffit pour se défaire d’un « Dès le troisième ou le quatrième jour et économiques. Nous rendons un avis
lien ? Ce sont des discussions que nous après la création du conseil scientifique, scientifique sur les questions sanitaires.
avons dans le cadre de la définition d’un j’ai demandé à ce que chacun d’entre nous On est vraiment dans le champ sanitaire,
règlement intérieur », explique Yazdan dépose une DPI (déclaration publique et à aucun moment on évalue l’impact
Yazdanpanah. « On va en discuter entre d’intérêts) Santé », explique Jean-François économique », justifie-t-il.
nous dans le conseil. » « Personnellement, Delfraissy. Lui-même a rempli une DPI, L’industrie pharmaceutique a dépensé des
je pense que s’il y a un lien d’intérêts alors qu’il répondait avant, en tant que montants inférieurs à 900 euros pour le
sur un sujet, il faut que la personne ne président du Comité consultatif national président du conseil scientifique et le
participe pas à la discussion », ajoute-t-il. d’éthique, aux exigences du contrôle de la chercheur Franck Chauvin ; 1 703 euros
Haute Autorité pour la transparence de la pour la réanimatrice Lila Bouadma et
En troisième position sur le podium
vie publique (HATVP). 3 207 euros pour le médecin généraliste
des experts Covid-19 de l’exécutif les
plus liés à l’industrie pharmaceutique, le Toutes les DPI n’ont pas été Pierre-Louis Druais, ce qui est infime
pneumologue Dominique Valeyre, pour immédiatement rendues publiques. Il a pour le secteur. Didier Raoult était le
qui les laboratoires ont déclaré avoir même fallu un appel de Mediapart pour seul membre du conseil scientifique sans
dépensé 120 584 euros en huit ans : pour que M. Delfraissy remédie à la situation lien d’intérêts déclaré par l’industrie
des contrats d’expertise dont les missions le 27 mars. Sa déclaration publique pharmaceutique, ni dans sa DPI, ni sur
ne sont pas précisées à hauteur de 51 114 d’intérêts, comme celles de tous les transparence.sante.gouv. Il en a claqué la
euros, dont trois avec Roche en 2016 et autres membres du conseil scientifique, a porte le 24 mars.
2017 pour un montant total de 2 500 euros. finalement été publiée sur le site dédié La déclaration d’un autre médecin du
Il a aussi été invité à des colloques, tous du ministère de la santé, à sa demande. conseil, le virologue Bruno Lina, fait
frais payés, pour 69 470 euros en tout, « Il y a normalement une période de 14 aussi mention du financementde l’activité
jours pendant laquelle les déclarations ne de recherche du laboratoire qu’il dirige
sont pas rendues publiques. J’ai appelé au sein des Hospices civils de Lyon, à
pour qu’on les publie immédiatement », hauteur de 15 000 euros et jusqu’à la
justifie le président. Les DPI actualisées fin 2020, par le laboratoire BioMérieux.
des membres du Care ne sont, elles, L’arrivée de ses tests de dépistage fin mars
toujours pas en ligne. a aussi été annoncée avec grand espoir
Depuis 2005, Jean-François Delfraissy par la Direction générale de la santé. Une
a consacré sa carrière à la recherche. partie de ses liens passés avec Roche
Or les purs chercheurs sont moins apparaissent, ainsi qu’avec Seegene, un
approchés par les firmes pharmaceutiques fabricant concurrent de tests de dépistage
que les praticiens, puisqu’ils ne sont Covid-19 coréen. En huit ans, l’industrie
pas prescripteurs de médicaments. Sur
sa DPI apparaît seulement une fonction
de membre non rémunéré du conseil

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.21/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
22

pharmaceutique a dépensé pour lui 23 892 retrouver ici) préconise de s’abstenir de LE MARDI 31 MARS 2020

euros. Mais aucune rémunération directe, choisir des membres des commissions
comme il le précise à Mediapart. susceptibles d’être en situation fréquente
de conflit d’intérêts compte tenu de leurs
liens d’intérêts majeurs et au regard de
l’objet de la commission. Si le conflit
d’intérêts est craint pour une affaire en
particulier traitée par la commission, la
HAS recommande de se déporter et ainsi,
« n’assister, pour cette affaire, ni aux Corinne Morel Darleux sur le plateau
travaux ni a fortiori aux déclarations ». de Mediapart, en 2018. © Mediapart
Dans un entretien à Mediapart, l’essayiste
Le président Emmanuel Macron n’est pas
et élue régionale Corinne Morel
forcément le plus regardant sur le sujet.
Darleux espère voir se développer une
Lors de sa campagne présidentielle, il avait
« archipélisation » des élans de solidarité
Capture d’e#cran EurosForDocs, Bruno Lina. été contraint de se séparer de son conseiller
pour préparer l’après et en appelle à la
santé, Jean-Jacques Mourad, après les
Ces montants correspondent à des « dignité du présent » pour faire face à ce
révélations faisant état de rémunérations
invitations à des colloques financés par qui nous arrive.
du cardiologue par le laboratoire Servier,
l’industrie pharmaceutique et surtout de Dans un essai percutant publié l’an
producteur du coupe-faim Mediator.
la part de Sanofi, mobilisé sur tous les dernier aux éditions Libertalia, Corinne
fronts du Covid-19, qui a déboursé pour lui Agnès Buzyn n’a jamais caché son
Morel Darleux, conseillère régionale
17 521 euros. Des liens qui n’apparaissent agacement vis-à-vis de la loi « anti-
en Auvergne-Rhône-Alpes et militante
pas dans la DPI de Bruno Lina. Relancé sur cadeaux » post-Mediator qui a accouché
écosocialiste, invitait à une profonde
cette absence, le professeur Lina n’a pas notamment de transparence.sante.gouv
réflexion sur la compétition et le
répondu. – dont les données permettent aujourd’hui
consumérisme de nos sociétés. Plutôt que
à tout un chacun de connaître les liens
Enfin, les laboratoires ont aussi dépensé de se fondre dans le moule, elle invitait à
d’intérêts des professionnels de santé
28 709 euros pour Denis Malvy, expert prendre un pas de côté et à refuser « de
–, et « son interprétation jusqu’au-
infectiologue au CHU de Bordeaux, parvenir », prenant en exemple la figure
depuis 2012. Ils lui ont versé 9 000 euros, boutiste ». Son successeur au ministère
du navigateur Bernard Moitessier qui, en
essentiellement en sa qualité de membre de la santé, Olivier Véran, lui aussi
1969, avait renoncé à terminer une course
du conseil scientifique du laboratoire médecin, y est davantage sensible :
en solitaire autour du monde.
Alfasigma « qui ne se positionne pas du pour son cas personnel en tout cas, il
vérifie régulièrement quels liens d’intérêts Ce petit ouvrage intitulé Plutôt
tout sur le Covid-19 », précise le membre couler en beauté que flotter sans
du conseil scientifique. Les 19 709 euros les laboratoires lui attribuent, traque la
moindre erreur pour les signaler et les faire grâce prend aujourd’hui une lumière
restants concernent des frais d’invitations nouvelle. Imprégné de la perspective de
concernant des colloques organisés par effacer du site le cas échéant, soucieux de
son image. l’effondrement, il ne prône pas pour autant
Big Pharma. le repli individuel face à la catastrophe,
Si les qualités scientifiques de ces experts encore moins l’abdication de la volonté.
sont louées par beaucoup, la question de Corinne Morel Darleux: Il encourage au contraire à chercher
leurs liens d’intérêts a-t-elle été prise en les « petites brèches de liberté » pour
compte au moment de leur sélection ?
«La pandémie ne doit pas se mettre en action, faire des choix
L’Élysée ne nous a pas dit si le sujet avait servir à étouffer les luttes» autonomes, et renouer avec la dignité.
été anticipé. PAR AMÉLIE POINSSOT « Il est temps de réfléchir à une éthique
À titre d’exemple, la Haute Autorité de de l’effondrement associée au projet
santé distingue un simple lien d’intérêts politique, ancrée dans le réel », écrit
d’un lien d’intérêts majeur, caractérisé l’autrice. Entretien.
en appréciant l’intensité du lien selon On a devant nos yeux ce qui
trois critères : s’il est toujours actuel ou ressemble aux premières secousses
son ancienneté, la fréquence des relations d’un effondrement. Économie, finance,
et le montant des avantages financiers. transports, services de santé, lien
Son guide des déclarations d’intérêts
et de gestion des conflits d’intérêts (à

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.22/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
23

social… Tout semble s’écrouler. Est-ce immatériels. Nous nous retrouvons ainsi Non, ces trois urgences sont en
que cela ressemble à des choses que vous complètement dépendants pour certains effet complètement imbriquées et la
aviez imaginées ? biens de première nécessité, médicaux pandémie actuelle en apporte la preuve
Corinne Morel Darleux : Disons qu’on notamment. par le tragique. Il existe un lien
en avait déjà les prémices sous les yeux. Elle agit également comme un révélateur systémique entre la destruction du vivant
Le système de santé s’écroulait en France des inégalités sociales. Ce qui est en et l’apparition du Covid-19, entre la
avant l’arrivée du coronavirus. La casse train de nous arriver me fait penser à mondialisation et la diffusion planétaire
des services publics, la fragilité de flux une expression de Naomi Klein que je du virus, entre l’austérité imposée aux
financiers basés sur la spéculation et la cite souvent : le dérèglement climatique hôpitaux et l’impact sanitaire de la
dette, l’absurdité de faire faire le tour du comme traduction atmosphérique de la maladie – pour ne prendre que ces
monde à un pot de yaourt ou à un jean, tout lutte des classes. Les périodes de crise liens-là. Si malheureusement des ruptures
cela n’est pas nouveau. La pandémie agit nous rappellent violemment que non, on d’approvisionnement survenaient – c’est
comme le révélateur d’autres catastrophes n’est pas tous dans le même bateau, que ma grande inquiétude dans la gradation de
préexistantes, elle précipite des risques qui ce soit en termes de responsabilité ou de la crise –, les risques liés au système actuel
existaient déjà. vulnérabilité. deviendraient encore plus évidents.

Par contre, une pandémie provoquant On le voit avec le coronavirus qui à Nous savions ces fragilités, nous
une paralysie mondiale aussi brutale, son tour réactive la notion de classes connaissions ces risques. Mais nous
j’avoue que je ne l’avais pas imaginée. sociales, par les conditions de travail et n’avions pas les leviers. C’est déchirant
Dans mes interventions publiques, depuis de confinement notamment. La situation de ne pas avoir été capables de peser
des années, j’alerte sur le dérèglement confirme que les activités professionnelles davantage sur les politiques publiques,
climatique, l’extinction de la biodiversité, n’ont pas toutes la même utilité sociale – de ne pas avoir pu fournir davantage
la dépendance au pétrole ou la perspective et que bien souvent cette utilité sociale d’outils pour anticiper et gagner en
d’un krach boursier mais je ne m’étais est inversement proportionnelle à la autonomie, de n’être pas parvenus à
jamais autorisée à parler de pandémie. Je reconnaissance, y compris salariale. peser suffisamment pour impulser les
me disais que cela sonnerait trop alarmiste, changements nécessaires avant que la
La gestion de cette crise est enfin une situation ne devienne dramatique pour les
exagéré… démonstration par a+b que l’argent existe populations.
et que les affectations budgétaires sont
des choix politiques. La « règle d’or » Dévlopper des mécanismes
européenne des 3 % de déficit est d’auto-organisation
une discipline dictée par des positions Ce qui se passe aujourd’hui ébranle une
idéologiques, ce n’est pas une fatalité fois de plus de nombreuses certitudes :
économique. Tout ce qui hier était soi- la foi dans le progrès technique, la
disant impossible au nom des logiques médecine, la supériorité de l’espèce
libérales devient possible en situation de humaine sur la nature, la capacité
pandémie – pas tant pour des raisons financière de nos pays riches… Toute
sanitaires d’ailleurs qu’économiques. Or cette puissance s’avère insignifiante
la crise était déjà là, pour beaucoup de face à un virus de 130 nanomètres.
gens. Est-ce qu’il y a quelque chose à
Déforestation, destruction de la espérer, politiquement, de cette prise de
biodiversité, ultralibéralisation de nos conscience ?
économies et creusement des inégalités : le Pour l’instant, je reste très prudente.
coronavirus est une catastrophe qui vient L’histoire n’incite pas à l’optimisme. En
s’y superposer et fait basculer un à un matière nucléaire par exemple, quelles
l’ensemble des dominos qui vacillaient leçons ont été tirées de Tchernobyl ou de
déjà. Fukushima ? Le monde entier a pourtant
Cette situation vient malheureusement L’urgence sanitaire sur laquelle tous vécu cette catastrophe en direct en 2011
valider plusieurs constats, notamment les regards – et toutes les craintes – et le nucléaire a continué à se développer,
sur l’inconséquence que représentent la sont focalisés aujourd’hui n’est-elle pas en France et ailleurs dans le monde. Je
mondialisation des flux de marchandises étroitement liée à l’urgence sociale et à me suis rendue dans la zone interdite de
et le fait d’avoir cantonné petit à petit l’urgence écologique ? Y a-t-il un sens à Fukushima en février 2014, j’y ai vu un
certains pays à la production de biens dits hiérarchiser entre ces trois dimensions ? drame humain et sanitaire dont on n’a pas

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.23/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
24

fini de gérer les conséquences. Et malgré encouragez les gens à faire un pas de solidarité sont en train de se développer.
tout, le gouvernement japonais a décidé de côté, à ne pas se laisser enfermer dans Pour ma part, j’ai contribué au lancement
remettre en route les réacteurs de l’île. le système… Dans les circonstances de la plateforme auto-organisée Covid-
Plus récemment, il est déroutant de voir actuelles, quel serait ce libre arbitre ? entraide. Cela fait un bien fou de voir se
que l’émoi planétaire face aux méga-feux Comment ne pas se laisser abattre par remplir cette cartographie interactive qui
qui ont touché l’Australie n’a débouché un sentiment de fatalité ? recense les initiatives un peu partout en
sur aucune inflexion majeure, ni dans le D’abord, cela ne nous empêche pas France. Dans le Diois où je me trouve
pays ni ailleurs. Après la crise financière de réclamer des choses à l’État ! [département de la Drôme – ndlr], nous
en 2008, rien n’a été fait non plus pour Mais il faut développer en parallèle sommes un peu plus de 80 personnes à
réduire la spéculation et ramener le secteur des mécanismes d’auto-organisation nous nous coordonner sur cet outil, c’est à la fois
financier à une activité plus proche de permettant de reprendre la main et de peu et très précieux.
l’économie réelle… On pourrait multiplier ne pas dépendre entièrement de lui. Ce Dans ces groupes il y a une dimension
les exemples. Cette incapacité collective serait une regrettable erreur de laisser le d’entraide : aider les gens isolés, héberger
à tirer les enseignements de toutes monopole de l’action « disruptive » au les sans-logis, faire les courses pour les
ces catastrophes me laisse franchement gouvernement et de s’en remettre à l’État personnes âgées. Mais il s’agit aussi
perplexe. pour organiser la sortie de crise. Ne leur d’échanger des infos, de réfléchir et
Cependant, cette fois sera peut-être déléguons pas le soin de construire la d’anticiper. En matière alimentaire par
différente. La crise est d’une ampleur suite ! exemple, l’inquiétude est grande de rater
inédite, notamment dans ses impacts Le coronavirus ne remet pas les compteurs le début de saison. Il va falloir soutenir
économiques. C’est la première fois que à zéro, la pandémie ne doit pas servir les producteurs locaux, s’organiser face
des avions restent cloués au sol à à étouffer les luttes ni l’esprit critique. aux interdictions des marchés, répondre
l’échelle planétaire, que des pans entiers N’oublions pas la pérennisation de l’état aux besoins pour la période de semis
de l’industrie sont à l’arrêt. Plus de deux d’urgence, et désormais des dispositifs de qui commence… De manière générale,
milliards de personnes sont confinées. En surveillance par la géolocalisation ou les l’idée est de se tenir prêts et mobilisés en
termes d’impact sur la marche ordinaire drones : tout cela doit nous mettre dans une fonction de l’évolution de la situation.
de notre système productif, un cap a été vigilance extrême par rapport à ce qui se J’espère que cette période va permettre
franchi. Et nous sommes de plus en plus développe partout en période de crise et de développer des îlots de résistance
nombreux à ne pas souhaiter que le retour perdure une fois la crise passée. et d’alternatives. Certains existent déjà,
à la normale se fasse comme si de rien J’observe d’ailleurs que cette conscience- qui luttent et inventent d’autres manières
n’était. là progresse chez des gens qui, pour tout de vivre. Je pense naturellement à
Des leçons devront être tirées, surtout un tas de raisons, y compris de priorités la ZAD de Notre-Dame-des-Landes,
quand on voit que, même dans ces quotidiennes, n’étaient pas sensibilisés aux collectifs contre des projets de
circonstances exceptionnelles, la logique jusqu’ici à ce que produit ce système bétonisation des terres agricoles ou les
profonde des dirigeants n’est pas libéral et autoritaire. L’environnement et violences policières, aux réseaux qui
ébranlée. Quand je vois la ministre la question climatique restent certes pour s’organisent pour accueillir les migrants…
du travail Muriel Pénicaud appeler à l’instant au second plan, leur lien avec Chacun de ces collectifs a une culture,
« challenger les entreprises du BTP », ou la pandémie est encore flou pour la une histoire, un vécu quotidien et un
encore l’entretien d’Agnès Buzyn dans plupart des gens ; en revanche, beaucoup mode d’action qui lui est propre ; il
Le Monde, je n’ai plus les mots. réalisent brutalement la casse orchestrée faut respecter cela tout en trouvant des
sur notre système hospitalier. Le niveau de passerelles communes pour aller vers un
connaissance des citoyens est en train de même horizon. C’est ce que j’appelle
monter, sur le code du travail et le droit de dans mon livre l’archipélisation. On va en
retrait par exemple. La période permet au avoir besoin pour retrouver de la puissance
moins cela. d’agir et préfigurer un « après » qui vise
Que nous reste-t-il comme espace aussi une sortie par le haut du système, et
d’action en cette période de pas simplement un retour à la normale.
Corinne Morel Darleux sur le plateau
confinement ? Redonner un peu de beauté à ce
de Mediapart, en 2018. © Mediapart Sans tomber dans la précipitation, l’action monde
S’il ne faut rien attendre des dirigeants, est précisément ce qui peut nous permettre Le confinement nous impose une forme
que nous reste-t-il comme marge de de sortir de ce sentiment de sidération de solitude alors que le besoin de
manœuvre ? Dans votre livre, vous et d’isolement. De nombreux outils de solidarité est énorme. On est pris

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.24/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
25

dans des contradictions entre stratégies faire à un moment donné, une façon de corps défendant, constituer un danger
individuelles de survie et nécessité rester debout. Ces combats que l’on n’est pour l’autre. C’est avec ce souci
de suivre une discipline collective, pas sûr de gagner mais que l’on mène d’autoneutralisation, de « ne pas nuire »,
immobilisme et envie d’agir, souci pour malgré tout, simplement parce qu’ils sont que j’ai pris la décision de ne pas aller
ses proches et impossibilité de les voir… justes, c’est ce que j’appelle la dignité du voter au premier tour des municipales.
Nous vivons une période très étrange, présent. Mais à l’origine, cette notion portait
inquiétante à plusieurs titres et il est Il est impossible de miser sur des gains une dimension beaucoup plus sociétale.
légitime de se sentir déstabilisé. En appeler futurs, l’efficacité ou la victoire dans Il s’agissait pour moi d’interroger nos
à la solidarité quand on ne peut même plus un monde qui dévisse. Nos références manières de produire et de consommer,
s’embrasser, « s’en sortir sans sortir »… habituelles sont ébranlées, notre univers en prenant conscience de la matérialité
C’est l’un des nombreux paradoxes de est devenu trop incertain et vacillant pour de l’ensemble de la chaîne en amont.
notre condition de confinés. Internet, raisonner de la sorte. Le critère pour entrer On trouve en France des tee-shirts à 3
les réseaux sociaux, les messageries en action doit être celui de la dignité, de euros fabriqués au Bangladesh dans des
deviennent des alliés incroyables dans la sincérité. Avec le sentiment vivifiant de conditions de travail indécentes. À qui
cette situation. Ils ont une utilité sociale redonner au passage un peu de beauté à ce cela nuit-il ? Qui en tire profit ? Pourquoi
immédiate. monde. est-ce nécessaire de faire autrement et
Mais cela montre aussi notre extrême comment faire ? Que cela nous dit-il de
dépendance – et donc notre vulnérabilité la précarité, ici et là-bas ? Pour quelle
– au numérique… De même qu’il y a empreinte carbone ?
comme un énorme hiatus entre la paralysie Cesser de nuire, refuser ce système, cela
de l’économie mondiale et la frénésie revient à s’interroger collectivement.
des flux d’informations, d’analyses, de Dans ce cas précis, cela implique non
témoignages et de militantisme dans seulement d’arrêter d’acheter soi-même
laquelle nous sommes plongés depuis le ces produits, mais aussi, politiquement,
début du confinement. Je crois que je n’ai de trouver le moyen de cesser d’importer
jamais été autant connectée de ma vie. On des marchandises qui sont le produit
croule sous les conseils de lecture mais on de l’exploitation. Il faut relocaliser la
n’arrive plus à se poser avec un roman ! production, lutter contre la pauvreté, afin
Face aux scénarios de fin du monde, que chacun puisse se payer des biens
vous écrivez dans votre livre que produits dans des conditions sociales
« donner envie sur un récit du monde et environnementales dignes. C’est une
d’après n’est pas si courant ». Qu’il Une planche de l'An 01, projet de Gébé
question qui relève de la délibération
faut pourtant « réfléchir à une éthique démarré en 1970 © Gébé / L'Association collective. Elle est centrale selon moi.
de l’effondrement ». À quoi pourrait Dans votre livre, vous mettez en S’agit-il de redéfinir des besoins ?
ressembler cette éthique aujourd’hui ? évidence une notion qui prend tout son Les besoins essentiels et les besoins
C’est très difficile aujourd’hui de se sens aujourd’hui : le « cesser de nuire », secondaires, par exemple ?
projeter et de se lancer dans des projets comme la « lutte contre l’hubris en train Je ne crois pas qu’il faille se limiter aux
alors qu’on ne sait pas de quoi demain sera de détruire les conditions d’habitabilité besoins fondamentaux. Il s’agit aussi de
fait. L’incertitude du futur vu à travers le de la planète ». Il faut produire redéfinir nos envies – nos envies réelles,
prisme du climat, de la pandémie ou du autrement, questionner nos besoins, singulières, pas celles dictées par la norme
krach financier, nous fait courir le risque diminuer notre consommation, dites- sociale. Il y a bien sûr les besoins vitaux :
de rester « confinés – sidérés ». Pour vous. Ce « cesser de nuire » pourrait-il que chacun puisse se loger, se soigner, se
reprendre l’exemple de ces groupes locaux constituer la nouvelle matrice de notre nourrir. Cela a des implications en termes
d’entraide, nul ne peut dire ce que cela va organisation collective ? de budget, d’investissement et d’émission
donner. On doit se lancer sans certitude Cette notion peut s’entendre à différents de gaz à effet de serre : c’est le bilan
que cela va marcher. niveaux. J’y ai particulièrement pensé incompressible.
Mais même si ces mobilisations ne dans les premiers jours de l’épidémie Mais pour le reste, une fois posé l’impact
devaient rendre service in fine qu’à en France, quand les consignes n’étaient à la fois social, financier et climatique
quelques dizaines ou quelques centaines pas encore claires et que nous avons de différentes activités et productions, on
de personnes, ce serait déjà ça : une action pris conscience que nous pouvions tous pourrait imaginer un débat le plus large
juste. Ce qui nous a semblé nécessaire de être porteurs du virus et, à notre

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.25/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
26

possible autour de ces questions : à quoi Covid-19 : une nouvelle difficulté pour
tenons-nous ? À quoi sommes-nous prêts des détenus dépendant de l’extérieur, sous-
à renoncer ? En Côte d’Ivoire, les alimentés et fragilisés par des conditions
Cela permettrait de réfléchir autrement prisonniers vivent sanitaires désastreuses.
que sous l’angle de la pénurie et dans «des conditions Souleymane* a atterri dans l’« enfer » de la
des restrictions ou de la culpabilisation MACA il y a trois mois. Ce trentenaire n’a
individuelle. Cela permettrait de se
inhumaines» pas vraiment le profil d’un bandit de grand
PAR OLIVIA MACADRÉ
demander ensemble quels choix on fait, LE MARDI 31 MARS 2020 chemin. Une consommation occasionnelle
en toute connaissance de cause, et de de gnanb (cannabis), un contrôle de
définir ce que cela implique en termes En urgence et face à la pandémie de police en sortant d’un taxi, de l’herbe
d’organisation collective et de priorités. Covid-19, les autorités ont suspendu trouvée dans son sac de fruits… « Une
Voilà une méthode possible pour pendant un mois les visites dans les 34 manipulation des flics, accuse-t-il. J’ai
construire une autre société, dans l’esprit prisons du pays. Une nouvelle difficulté jamais eu ça sur moi, on m’a dit qu’ils
de la bande dessinée L’An 01 de Gébé : pour les détenus déjà sous-alimentés et l’avaient trouvée dans mon sac mais une
« On arrête tout, on réfléchit et c’est fragilisés par des conditions sanitaires fois au commissariat. » Il a pris un an
pas triste. » Ça pourrait même être assez désastreuses. ferme.
enthousiasmant ! Abidjan (Côte d’Ivoire), de nos
correspondants.– Dans la cour centrale
Boite noire de la maison d’arrêt et de correction
(MACA) d’Abidjan, la lumière du jour
s’évanouit sur les façades craquelées. Les
détenus sont en train de rejoindre leur
cellule avec nonchalance quand des cris
et des bruits métalliques en saccades
déchirent le ciel. « Aidez-nous, on nous La MACA en septembre 2018
laisse mourir à l’abandon ! » à Abidjan. © Sia Kambou/AFP
La pandémie de coronavirus a créé
Des hommes se sont suspendus aux Le jeune homme n’a plus les
une césure. La suspension du temps,
grillages qui ceignent l’espace de dreadlocks qu’on lui connaissait avant son
l’hibernation de l’économie marchande, la
promenade. Les gardes ne bronchent pas. incarcération. Boule à Z-jogging-T-shirt-
présence permanente de la maladie et de
À chaque visite de l’extérieur, institutions claquettes : il arbore désormais l’appareil
la mort, le retour des distances… Tout
ou représentants d’ONG, c’est pareil : classique du prisonnier… et des colliers de
cela va changer durablement le monde
les détenus secouent les grilles pour perles semblent incrustés dans la chair de
tel qu’on le connaissait jusqu’ici. Mais à
attirer leur attention, comme si ceux-ci ne ses bras et de ses pieds. « Je ne sais pas ce
quoi va ressembler le monde d’après ?
savaient pas déjà que les prisonniers vivent que j’ai, tout mon corps me gratte. Je suis
Quels espoirs, quelles luttes, quels ordres
ici dans des « conditions de détention allé à l’infirmerie mais on ne me dit pas ce
politiques, sociaux, écologiques surgiront
inhumaines », selon leurs propres termes. que j’ai. »
de cette pandémie ? Mediapart tente de
dessiner quelques pistes pour alimenter Avec l’arrivée du Covid-19 sur le Pour le moment, Souleymane a eu de la
notre réflexion commune de « l’après » continent africain (4 760 cas, 146 chance. Grâce au soutien de sa famille qui
à partir de cette situation inédite, par des morts en date du 30 mars), les lui envoie de l’argent, il a pu payer son
entretiens, des articles, des témoignages… visites, officielles comme personnelles, chef de cellule : un prisonnier dominant
dans les centres de détention de Côte qui, avec l’assentiment des gardiens, prend
Cet entretien est le premier volet de
d’Ivoire (165 cas confirmés à ce jour, en charge l’organisation d’un groupe de
cette série d'articles consacrée au « Monde
1 mort) sont désormais proscrites. La détenus. 15 000 CFA (23 euros) c’est le
d’après ».
direction de l’administration pénitentiaire montant du « baygon » qu’il a payé à son
J’ai interviewé Corinne Morel Darleux arrivée : une taxe informelle, baptisée du
a établi la suspension jusqu’au 16 avril,
par téléphone lundi 21 mars. Elle a relu nom de l’antiparasitaire, pour dormir sur
« vu l’extrême virulence et la rapidité
l’entretien avant publication et y apporté un matelas pourri. Un luxe ici. Il croyait
d’expansion dudit virus tout comme la
quelques précisions. ainsi se prémunir des maladies et acheter
grande vulnérabilité de la population
carcérale, notamment en raison de son un peu de confort.
confinement et de la proximité entre ses Tous n’ont pas les moyens de s’acquitter
différentes composantes ». L’impossibilité de ce racket hebdomadaire : les laissés-
de voir ses proches et la menace du pour-compte, sans argent, trouvent une

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.26/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
27

petite place par terre, souvent à l’entrée des s’évacuent mal depuis qu’en 2004, les inquiétant, en réalité, c’est que nous
toilettes. « Eux tombent très vite malades, conduits ont été bouchés après l’évasion produisons des malnutris. La plupart des
assure le jeune homme. J’ai vu ici des rocambolesque de détenus par les égouts. détenus ici ne mangent que du riz. Ils
choses que je ne pensais jamais voir de Rencontré par Mediapart, Coulibaly développent des vitaminoses aiguës et le
ma vie, j’ai vu des gens dans des états… Boubacar, le directeur de l’administration béribéri. »
Je n’aurais même pas imaginé que ce soit pénitentiaire (DAP), jure pourtant que rien Le béribéri est une maladie causée par une
possible… » de tout ça n’est vrai : « Nous avons carence en vitamine B1 que l’on observe
Construite sur un modèle de prison encore des problèmes d’insalubrité mais chez les sujets en situation de malnutrition
française à la fin des années 1970, la on ne dépasse pas 20, 25 personnes sévère. Elle provoque généralement une
MACA se situe en périphérie d’Abidjan, dans les petites cellules et 40 dans les insuffisance cardiaque et des troubles
aux confins du quartier populaire de très grandes. Plus de 40, impossible ! neurologiques. « L’une des conséquences
Yopougon et en lisière de la forêt du Vous voulez les tuer ?! plaisante-t-il. Il de cette pathologie, c’est que le cœur se
Banco. Lors de notre passage, le tableau y a de grandes aérations, des fenêtres gorge comme une éponge, la personne
des entrées et sorties affichait 7 761 traversantes, c’est agréable », ose-t-il décède dans un délai de 48 heures pour les
détenus pour une capacité initiale de même avant de poursuivre : « Il n’y cas les plus sérieux », explique l’infirmier.
1 500 places. Dégradée, surpeuplée, la a pas la gale dans nos prisons hormis « On meurt encore littéralement de faim
MACA, plus grande prison d’Afrique de une crise, survenue il y a deux ans, que dans les prisons de Côte d’Ivoire »,
l’Ouest, tient enfermés près de la moitié nous avons jugulée très rapidement. Quant assène Frédéric Le Marcis, professeur en
des détenus ivoiriens, avec une densité aux problèmes de propreté, les détenus anthropologie sociale à l’ENS de Lyon,
carcérale de 550 %, comme dans les refusent de laver leur cellule bien que qui a mené des enquêtes dans les prisons
prisons de Man et de Bouaké. Elle est en nous leur fournissions tous les produits ivoiriennes entre 2015 et 2016 dans le
moyenne de 300 % dans les autres prisons ménagers ! » cadre du projet de recherche Ecoppaf.
à travers le pays. Le consortium d’ONG ObsLib, qui
« Est-ce que la surpopulation carcérale surveille les conditions de vie dans
«Bien souvent, les plus faibles
permet de pouvoir respecter les mesures les prisons ivoiriennes, est pourtant n’arrivent pas à obtenir leur
de l’État [interdiction des rassemblements catégorique : « Rien n’est donné aux ration»
de population de plus de 50 personnes prisonniers, ou le strict minimum », un Le Comité international de la Croix-Rouge
– ndlr] ? Comment, à plusieurs dizaines bout de savon de 250 grammes par mois (CICR), connu pour ses actions dans les
dans une cellule, les détenus peuvent se pour se laver, faire la vaisselle et la lessive lieux de détention à travers le monde,
tenir à un mètre les uns des autres ? », et un gobelet de riz une à deux fois par refuse de révéler des informations sur les
s’inquiète Paul Agaman, président de jour. conditions observées au sein des prisons
l’Observatoire des lieux de détention en L’alimentation est en effet l’autre grande ivoiriennes, mais selon son dernier rapport
Côte d’Ivoire (ObsLid). inquiétude des personnels carcéraux, des de 2018, il a pris en charge « 1 800 détenus
Avec un tel taux de remplissage, toute la médecins et des observateurs. « La dans cinq lieux de détention atteints de
vie y est affectée : dans les petites cellules promiscuité, les eaux usées, tout ça affecte malnutrition aiguë sévère ». Rien qu’à la
prévues pour 20 vivent 60 à 70 personnes. la santé des détenus. Il y a eu une MACA, plus de 500 détenus malnutris
Les plus grandes, prévues pour 40, voient amélioration mais nous avons encore des – dont neuf au pronostic vital engagé –
leur nombre passer au-dessus de la barre manquements graves », confie un infirmier ont pu bénéficier de rations additionnelles.
des 100. « On ne peut pas tous dormir en officiant à l’intérieur de la MACA, qui Trente tonnes de denrées alimentaires ont
même temps, certains sont assis, d’autres a souhaité gardé l’anonymat. L’homme aussi été allouées par le CICR dans le
allongés mais pas sur le dos, il n’y a pas évoque la gale « avec laquelle il faut cadre d’une assistance d’urgence.
de place, on doit se mettre sur le côté, tête- vivre », les maladies respiratoires, la Mais rares sont les institutions et les
bêche », explique Souleymane*. tuberculose… « En ce moment, nous associations à mobiliser des moyens sur
À cela s’ajoutent un manque d’aérations, avons derrière cette porte une dizaine l’alimentation ou les petites maladies
une insalubrité notoire et la présence de de malades sous surveillance qui sont pourtant contagieuses qui sévissent
parasites : les moustiques, qui provoquent contagieux et nous en avons aussi de derrière les murs des centres de détention.
un taux de paludisme alarmant, les nombreux en cellule. » Est plutôt favorisée la lutte contre la
acariens responsables de la gale, mais Selon un rapport publié en 2017 par propagation du VIH ou de la tuberculose,
aussi diverses pathologies liées aux l’Agence nationale de recherches sur le avec des effets pervers.
bactéries charriées par les eaux usées qui sida et les hépatites virales (ANRS), près « Les détenus sous antirétroviraux
de 10 % des détenus de la MACA sont bénéficient d’accès permanents à
atteints de tuberculose. « Mais le plus l’infirmerie et d’une ration alimentaire

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.27/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
28

supplémentaire. Paradoxalement, la détenu n’est mort de malnutrition dans nos les conditions de vie du reste de la
maladie chronique devient alors promesse prisons. Depuis que je suis là et même population », explique Frédéric Le Marcis.
d’opportunités », note une étude publiée avant moi. On leur donne tout à manger, En Côte d’Ivoire, 46,3 % de la population
dans le no 155 de la revue Politique ils ont une alimentation variée avec tous vit sous le seuil de pauvreté.
africaine. les éléments nécessaires : les protéines, Pour les personnes en contact avec
les lipides, ils mangent aussi bien qu’un le milieu carcéral, les conditions de
« Le paradoxe, c’est que les programmes Ivoirien moyen. » Quand on lui demande
internationaux qui font de la prise en vie dans les prisons ivoiriennes ne
de quoi sont composés les repas, il esquive pourront pas être améliorées si – outre le
charge sanitaire en prison, en raison à plusieurs reprises puis glisse : « La
de la caractéristique transmissible et de décaissement d’un budget significatif – la
nourriture peut s’avérer insuffisante, je le surpopulation ne devient pas une priorité.
la menace que représentent certaines confesse. En quantité, mais les éléments
maladies au niveau mondial, associent la La Côte d’Ivoire dispose, dans l’article
nutritionnels sont là. » 66 de sa Constitution, d’une prérogative
prise en charge médicale à un soutien
nutritionnel, si bien que ceux qui vont Outre la nourriture, les médicaments permettant la grâce présidentielle. Alors
mourir en prison sont en général ceux qui censés soutenir les patients souffrant qu’au Niger, 1 540 prisonniers ont été
y sont entrés en bonne santé », explique de malnutrition n’arrivent pas non graciés, qu’en Éthiopie, ils sont 4 000 et
Frédéric Le Marcis. plus : « Nous sommes en rupture d’un que la presse nigériane rapporte aussi la
certain nombre de choses, reconnaît-on à possible libération prochaine de 70 % des
Pour l’année fiscale 2017, un arrêté l’infirmerie de la MACA, les diurétiques prisonniers du pays, cette mesure permet
ministériel fixait à 13,5 milliards de pour contrer le béribéri, on n’en a pas de désengorger les centres de détention.
francs CFA (un peu plus de 20 millions assez. Et ça fait des semaines, peut- Prononcée deux fois par an en temps
d’euros) le budget national alloué à être des mois, que nous n’avons plus normal en Côte d'Ivoire, elle est pourtant
l’alimentation et l’hygiène en prison. d’amoxicilline [antibiotique de la classe jugée insuffisante. « Il y a peu, une grâce
Selon plusieurs informations concordantes des pénicillines – ndlr]. » a permis de libérer 60 détenus à la MACA,
collectées par Mediapart, moins de 4 raconte un employé* de la prison. Le
milliards (6,2 millions d’euros) auraient Dans ce contexte de manque, la nourriture
est utilisée comme monnaie d’échange lendemain, on en a vu arriver 63 d’un
été effectivement débloqués. Soit environ coup. Avec mes collègues, ça nous a fait
280 euros annuels par détenu (en France, par les plus « favorisés » pour acheter
des avantages dans l’espoir d’améliorer rire, on s’est dit que tout ça ne servait
ce coût est estimé à 37 000 euros par an vraiment à rien. »
par détenu). sensiblement les conditions de vie. Les
moins chanceux deviennent « corvéables Ce qui explique en partie cette
« Il est de notoriété publique que les » ou « valets ». Parmi les services surpopulation, ce n’est ni un taux de
fonds ne sont jamais utilisés dans leur qui peuvent être payés ou rendus : criminalité élevé, ni un outil carcéral
intégralité et la nourriture achetée sur le nettoyer les seaux qui font office de particulièrement répressif comparé au
budget n’arrive pas forcément jusqu’aux toilettes dans les cellules où la densité reste du monde – son indice
détenus, note Frédéric Le Marcis. II de population ne permet pas toujours d’incarcération étant estimé à 82 pour
faut le voir, à l’heure du repas, on d’y avoir accès, apporter de l’eau, se 100 000 –, mais davantage l’usage
amène une grosse bassine et c’est la charger de la distribution des repas, faire démesuré de la détention préventive.
foire d’empoigne. Bien souvent, les plus la lessive, inscrire des noms sur la liste
faibles n’arrivent pas à obtenir leur ration, Selon le World Prison Brief, en 2017, plus
de passage à l’infirmerie… Mais cela peut de 40 % des personnes sous les verrous
même pour le riz, s’il y a de la sauce, aussi concerner la sécurité d’un détenu
les morceaux de poisson sont écrasés étaient en attente de procès. Aujourd’hui,
jugé important ou des faveurs sexuelles, l’ObsLib estime que ces chiffres sont
pour éviter que les gens ne se battent inévitables entre ces murs pour un détenu
pour les récupérer. » Il y a quelques en légère amélioration, à 35 %. Grâce
sans le sou ou en recherche de protection. à son travail, deux circulaires visant à
semaines, une bagarre a d’ailleurs eu des
conséquences dramatiques à la MACA : Comme de nombreux États sur le les réduire encore ont été prises depuis
l’un des détenus impliqués, dans un état continent, les autorités ivoiriennes sont 2014 par le ministère de la justice. En
de santé préoccupant, est mort sous les aussi gênées aux entournures face à 2019, un nouveau code de procédure
coups de ses codétenus. Ils se disputaient l’« illégitimité » sociale des prisonniers : pénale a aussi été promulgué mais la
un godet de riz. « Elles considèrent qu’elles ne peuvent détention préventive entre six et huit mois
pas vendre à leur opinion publique l’idée pour les prévenus majeurs continue d’être
Un événement tragique balayé par de mieux prendre en charge des détenus autorisée. « Le taux reste trop élevé,
Coulibaly Boubacar : « C’était une dont tout le monde pense qu’ils sont notamment parce qu’il n’y a pas assez
bagarre d’incivilité ! C’était à l’heure là pour de bonnes raisons, alors même de magistrats », explique un membre du
du repas, oui, mais ça n’avait rien à qu’elles ne sont pas en mesure d’améliorer consortium.
voir avec la nourriture, assure-t-il. Aucun

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.28/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
29

Fin 2017, pour une population de plus LE MARDI 31 MARS 2020 22,93 dollars. En un mois à peine, les cours
de 23 millions d’habitants, les différentes du pétrole ont perdu près de 60 % de leur
juridictions du pays comptaient seulement valeur.
473 magistrats, soit une moyenne d’un
pour 49 000 habitants contre un pour
10 000 recommandé par les normes
internationales.
La réticence des autorités ivoiriennes à
mettre en place des peines alternatives
pour les petits délits aggrave aussi la
situation. Cette possibilité se heurte à la
crainte de ne plus pouvoir surveiller une Cours du Brent en dollar au cours
des trois derniers mois © boursorama
population à majorité masculine, souvent Le prix du baril dégringole depuis Cours du Brent en dollar au cours
jeune et désœuvrée, avec un parcours de début mars. C'est que la pandémie de des trois derniers mois © boursorama
délinquance, suspectée de vouloir émigrer coronavirus met l'économie mondiale à La chute pourrait se poursuivre. Les
illégalement ou de rejoindre des groupes l'arrêt. Et qu'une guerre des prix fait grandes compagnies pétrolières se
extrémistes violents dans une région où les rage entre l’Arabie saoudite, la Russie et préparent à évoluer dans un marché où le
troubles terroristes s’accentuent. les États-Unis. Dans ce chaos, la chute baril pourrait descendre jusqu’à 10 dollars.
La question des détenus politiques reste pourrait se poursuivre. Déjà, certains pays producteurs, comme
également un problème persistant mais le Nigeria, qui ont des besoins impérieux
Une pandémie de Covid-19 qui met
tabou. Après la crise de 2010-2011, de recettes pétrolières, bradent leur
à l’arrêt l’économie mondiale ; une
jusqu’à 500 partisans de l’ancien président pétrole pour à peine 3 dollars le baril,
guerre des prix entre les trois principaux
Laurent Gbagbo ont été embastillés à la dans l’espoir de trouver des clients. Des
producteurs mondiaux – Arabie saoudite,
MACA. Ces dernières semaines, « on producteurs canadiens qui produisent des
Russie et États-Unis : un seul de ces
voit arriver les soroïstes en masse », pétroles très lourds, utilisés notamment
deux éléments aurait suffi à provoquer une
indique Souleymane*. « Quarante-quatre pour les bitumes, tentent d’écouler leur
chute du marché pétrolier. Mais depuis le
de nos partisans ont été arrêtés et production à moins de 4 dollars le baril.
7 mars, les deux s’additionnent. Le pétrole
seize restent toujours portés disparus », Sans trouver preneur.
est à la fois sous la pression d’une crise de
confirme un cadre de Générations et l’offre en surproduction et d’une demande Car la demande s’évanouit au fur et à
peuples solidaires (GPS), le mouvement effondrée. mesure que la pandémie progresse dans
fondé par Guillaume Soro, candidat en exil le monde. En février, la consommation
à l’élection présidentielle. Alors que l’épidémie de coronavirus
de pétrole de la Chine, premier
s’étendait déjà dans toute l’Europe,
Boite noire consommateur et importateur du monde,
l’Arabie saoudite a choisi le 7 mars,
avait déjà chuté d’un tiers. Bien que le
* Les noms et prénoms ont été modifiés après le refus de la Russie de diminuer
gouvernement chinois assure que l’activité
et l’anonymat garanti pour les détenus et sa production, d’abandonner son rôle
repart, les achats chinois de pétrole
personnels de l’établissement. de garant du marché pétrolier mondial,
n’augmentent que très faiblement.
d’achever l’Opep et d’augmenter sa
Contactés par Mediapart, le ministère de Dans le même temps, plus de la
production. Résultat ? Un marché qui
la justice et le bureau du procureur de la moitié de la population mondiale est
croule sous la production pétrolière alors
République n’ont pas donné suite à nos désormais confinée. L’activité en Europe,
que la demande ne cesse de diminuer, des
demandes d’entretien. et désormais aux États-Unis, est quasiment
stocks qui débordent de partout et des prix
qui s’effondrent. pétrifiée. Le transport aérien, très gros
consommateur de produits pétroliers, est
Le marché pétrolier Pour la première fois depuis 1998, le baril
quasiment tombé de 80 %. Certaines
de pétrole sur le marché du WTI (West
affronte une crise Texas Intermediate qui sert de référence
compagnies comme Easyjet ont même
centenaire décidé de suspendre toute activité. Les
sur le marché américain) a franchi à la
PAR MARTINE ORANGE usines tournent au ralenti quand elles
baisse la barre des 20 dollars, le 30
ne sont pas purement et simplement
mars. Le brent (référence pétrolière pour le
fermées. Les déplacements routiers sont
marché européen) est à peine plus haut à
en chute libre, en raison des mesures de
confinement adoptées dans de nombreux
pays. « Toute l’Europe, l’Afrique, une

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.29/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
30

partie du Moyen-Orient et des États-Unis Chacun tente de se renvoyer la ont accepté de réduire leur production
ont arrêté de conduire », constate un responsabilité du chaos ambiant. Pour les pour tenter de maintenir les cours du
analyste cité par le Financial Times. uns, c’est la faute de la Russie qui a décidé baril, pour augmenter encore la leur.
de rompre l’accord passé avec l’Opep Car leur logique est ailleurs, elle est
depuis 2015. Alors que le gouvernement d’abord dictée par des considérations
russe avait plus ou moins suivi toutes financières. Le développement hors norme
les recommandations de réduction de des exploitations d’huile et de gaz de
production pétrolière ces dernières années, schiste, qui a porté en partie le rebond de
il a refusé début mars de se joindre l’économie américaine après la crise de
au nouveau projet présenté par l’Arabie 2008, s’est construit sur une bulle de crédit
saoudite et de diminuer à nouveau sa gigantesque.
production de 500 000 barils par jour, Pour faire face à leurs échéances,
Puits pétroliers au Texas © Reuters
comme le lui demandait Riyad. Pour ceux-ci sont contraints de pomper
Pour l’Agence internationale de l’énergie,
Moscou, la situation alors était encore toujours plus, sans autre considération
la situation est grave, mais provisoire.
trop incertaine pour établir de nouveaux ni environnementale ni de marché. C’est
Selon ses prévisions, la demande de
quotas. cette fuite en avant en dehors de
produits pétroliers devrait diminuer de
2,5 millions de barils par jour (la Pour d’autres, la faute revient à toute logique que les pays producteurs
consommation mondiale est de 100 l’Arabie saoudite. Furieux du refus aimeraient casser. Sans compter le facteur
millions de barils par jour environ) au russe, le gouvernement saoudien, sous géopolitique : tant l’Arabie saoudite que
premier trimestre. « Mais nous pensons l’impulsion du prince héritier Mohammed la Russie voient d’un très mauvais œil
que la demande retrouvera son niveau ben Salmane, a décidé de changer d’avoir perdu leur suprématie pétrolière
quasi normal au deuxième semestre », radicalement de stratégie. Alors que et que les États-Unis soient totalement
assure l’organisation internationale. Riyad, au nom de son rôle traditionnel indépendants de leur choix.
de garant de l’équilibre du marché
Les acteurs pétroliers sont beaucoup Mort de l’Opep, chaos dans le
pétrolier mondial, proposait jusqu’alors de
plus pessimistes. « La consommation monde pétrolier
diminuer la production pour maintenir les
pétrolière va diminuer de 26 millions
prix, il a totalement changé de pied et s’est Le signal envoyé par l’Arabie saoudite a
de barils par jour, soit 25 % cette
lancé dans une guerre des prix, comme créé le chaos sur le marché pétrolier. Pour
semaine, alors que les mesures de distance
en 2014. Au lendemain du refus russe, tous, l’Opep est morte et la coordination
sociale pour contenir la propagation
l’Arabie saoudite a annoncé son intention qu’elle imposait aux pays producteurs
du virus touchent désormais 92 % du
à la fois de baisser de 20 % les prix de avec. Le temps est celui de chacun pour
PIB mondial »,prévient une analyse de
ses exportations pétrolières – du jamais soi. Dans la foulée de Riyad, les Émirats
Goldman Sachs. Plus pessimiste encore,
vu depuis trente ans – et d’augmenter sa arabes unis ont annoncé qu’ils allaient
le groupe Trafigura, spécialisé dans le
production de quelque 2 millions de barils aussi augmenter leur production de 1,5
commerce de pétrole, redoute que la
par jour. Cette dernière décision doit être million de barils par jour. Le Nigeria
consommation mondiale ne soit qu’au
quart de son niveau normal en avril. mise en œuvre à partir du 1er avril. l’a accélérée aussi, tout comme l’Algérie,
Oman, l’Irak.
« L’industrie pétrolière affronte sa plus Dans cette guerre des prix, Russes et
grave crise depuis cent ans », s’inquiète Saoudiens ont un ennemi commun : les Alors que la demande mondiale s’est
un éditorialiste du Financial Times. Le producteurs américains de gaz et d’huile effondrée, au moins provisoirement, les
ton est d’autant plus alarmiste que le de schiste. Soutenus massivement par marchés croulent sous les cargaisons de
monde pétrolier est sens dessus dessous. la finance américaine, ceux-ci se sont pétrole. Selon les calculs de Goldman
Plus aucune règle ne semble en vigueur. développés tous azimuts depuis 2005. Sachs, il faudrait l’effacement de plus de
Dans ce marché où comme tout le Aujourd’hui, les États-Unis sont devenus 20 millions de barils par jour, soit le total
monde des matières premières, le moindre le premier producteur pétrolier du monde des productions de l’Arabie saoudite et
décalage de 1 % ou 2 % de l’offre ou de la avec quelque 13 millions de barils par jour. de la Russie, pour retrouver un semblant
demande a des répercussions immédiates Ils sont même désormais exportateurs net d’équilibre.
et parfois spectaculaires sur les prix, voir de pétrole. En attendant, les stocks débordent de
les pays producteurs pomper tant et plus Mais ces producteurs ne se sentent partout. Les raffineries américaines ne
alors que la demande s’effondre en pétrifie tenus par aucune obligation d’équilibre savent plus où entreposer leur production.
plus d’un. du marché. Au contraire, ils ont profité Les exploitants de pipelines entre le
ces dernières années de tous les efforts Canada et les États-Unis ont indiqué qu’ils
des pays producteurs traditionnels, qui n’acceptaient plus de faire transiter de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.30/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
31

nouvelles productions, faute de savoir compagnies pétrolières russes et autour aux entreprises en difficulté. À 30 dollars
qu’en faire. Les armateurs se voient de 50 pour les producteurs américains le baril sur une période assez longue, seule
proposer de louer leurs bateaux jusqu’à un de gaz et d’huile de schiste, l’Arabie une trentaine d’entre elles réussiraient à
an pour pouvoir y stocker du pétrole. saoudite pense pouvoir tenir. Plutôt que surnager, selon des calculs d’analystes
de « protéger la totalité des marges financiers.
de profit de l’industrie en réduisant la Pour les aider, Donald Trump a promis
demande », « étant le producteur de de faire racheter massivement une partie
pétrole au prix le plus bas, l’Arabie de leur production en utilisant les stocks
saoudite a opté pour la stratégie qui stratégiques. Il a aussi demandé avec
protégerait le plus grand nombre de ses insistance que la Réserve fédérale se porte
parts de marché, quel que soit le prix du au secours des producteurs indépendants
baril nécessaire pour atteindre ce but », et les renfloue autant que nécessaire.
explique l’ancien président de Aramco, De son côté, le gouverneur canadien
Le secrétaire d’État américain, Mike Sadad al-Huissein. s’est dit prêt aussi à prêter assistance
Pompeo, à Riyad le 28 mars. © Reuters
L’assurance de Riyad, toutefois, pourrait aux producteurs d’huile de schiste et
Alarmé par l’effondrement du marché rapidement être ébranlée au fur et à mesure de sables bitumineux, installés dans le
pétrolier américain, Donald Trump a que le marché pétrolier se disloque. Grand Ouest canadien. À la grande fureur
aussi tenté une médiation avec l’Arabie Surtout si les Saoudiens sont à leur tour d’organisations écologistes. Pour elles,
saoudite. La semaine dernière, le touchés par le coronavirus. Car l’Arabie l’État n’a pas à venir en aide à des
secrétaire d’État américain Mike Pompeo saoudite reste lourdement dépendante de entreprises polluantes et destructrices. Ce
a rencontré le prince Mohammed ben ses revenus pétroliers. Pour financer serait plutôt le moment d’en profiter pour
Salmane, en vue d’étudier ensemble les ses besoins, sa guerre au Yémen, sa penser l’après-pétrole.
moyens « pour contenir l’épidémie de conversion vers l’après-pétrole, Riyad a « L’ampleur ultime des fermetures, qui est
Coronavirus et stabiliser le marché de besoin d’un cours du pétrole autour de 83 encore inconnue, modifiera probablement
l’énergie ». Mais cette « collaboration », dollars le baril. Et même si Riyad dispose de façon permanente l’industrie de
censée s’intégrer dans le cadre du G20, encore d’importantes réserves financières, l’énergie et sa géopolitique », préviennent
présidé cette année par l’Arabie saoudite, placées en grande partie sur le marché des analystes de Goldman Sachs. Mais
est pour l’instant au point mort : américain, il n’a plus les marges de l’onde de choc est encore à venir.
Washington demandait à Riyad de porter manœuvre d’autrefois pour mener une Avant l’Arabie saoudite, la Russie ou les
tous les efforts de réduction de production guerre des prix dans un marché effondré. États-Unis, elle risque d’abord d’atteindre
pour tenter de stabiliser le marché.
La Russie n’est guère en meilleure en priorité les pays producteurs qui
De son côté, la Russie a tendu aussi posture. Officiellement elle se satisfait dépendent des revenus pétroliers. Le
la main à Riyad. Vendredi, l’un des d’un cours autour de 40 dollars le Nigeria, le Mexique, l’Algérie, l’Irak
négociateurs russes, Kirill Dmitriev, s’est baril pour équilibrer son budget. Mais figurent en tête de liste.
déclaré prêt à envisager un nouvel accord dans un environnement où le pétrole est Mais pour la première fois, des
entre l’Opep et ses alliés, et auquel bradé, alors que l’épidémie de coronavirus monarchies pétrolières, jusqu’alors
d’autres pays pourraient se joindre « afin commence aussi à sévir dans le pays, épargnées, pourraient se retrouver aussi
d’amortir les retombées économiques du le gouvernement russe risque vite de se en difficulté, prises dans l’étau de
coronavirus ». Interviewé par Reuters, il retrouver en difficulté. la pandémie du coronavirus et de
a assuré être en contact avec l’Arabie
Les producteurs indépendants américains, l’effondrement des prix du brut.
saoudite et « d’autres pays ». « Sur la base
eux, se retrouvent pris à la gorge. Ainsi, bien que sous forte dépendance
de ces contacts, nous pensons que si le
Avant que les cours ne s’écroulent américaine, Oman en est à envisager à
nombre des membres de l’Opep augmente,
complètement, ces compagnies avaient abandonner la parité fixe (PEG) qui lie
il sera possible de trouver un accord
déjà les plus grandes difficultés à sa monnaie au dollar. S’il allait jusqu’au
commun pour rééquilibrer le marché du
couvrir leurs coûts d’exploitation et bout de ce projet, cela constituerait le
pétrole. » L’Algérie appuie la demande et
leurs charges de remboursement. Au premier coup de canif au pacte non écrit,
réclame une réunion d’urgence des pays
troisième trimestre 2019 – les cours du mais bien réel, institué depuis la fin de
producteurs.
WTI oscillaient alors entre 53 et 62 Bretton Woods, qui lie le pétrole et le
Mais pour l’instant, rien ne bouge. dollars le baril –, 32 sociétés pétrolières dollar, donnant à celui-ci le statut de
Bénéficiant des coûts d’extraction les plus dont certaines très importantes s’étaient seule monnaie de réserve internationale.
bas du monde, autour de 2,80 dollars déclarées en faillite et s’étaient placées Un changement de monde.
le baril contre plus de 20 pour les sous la protection du chapitre 11 destiné

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.31/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
32

et le tissu social sont bouleversés par les Et ce, en temps « normal ». De quoi
mesures de confinement strict, en vigueur expliquer qu’un événement à la grande
L’outre-mer, vulnérable, depuis quinze jours. portée juridique et morale se soit produit
menacé, se sent méprisé ces jours-ci à Pointe-à-Pitre : le syndicat
PAR JULIEN SARTRE UGTG a assigné l’Autorité régionale
LE MARDI 31 MARS 2020 de santé (ARS) en justice et obtenu
du tribunal administratif qu’il contraigne
cette institution à « passer commande
auprès des sociétés SA Novacyt ou
Alltest Biotech, via le revendeur Sobiotech
Consult de 200 000 tests de dépistage
du Covid-19, correspondant à la moitié
Une policière surveille la plage fermée du
Gosier en Guadeloupe, le 20 mars 2020 de la population guadeloupéenne » mais
© Cedrick Isham CALVADOS / AFP aussi à « passer commande des doses
Aux Antilles, le décompte macabre nécessaires au traitement de l’épidémie
Une policière surveille la plage fermée du a commencé. Entre la Martinique, la de Covid-19 par l’hydroxychloroquine
Gosier en Guadeloupe, le 20 mars 2020
© Cedrick Isham CALVADOS / AFP
Guadeloupe, Saint-Martin et la Guyane, et l’azithromycine, comme défini par
Catastrophe sanitaire annoncée en raison sept personnes ont succombé au nouveau l’IHU Méditerranée infection, pour 20 000
de l’insularité et des spécificités de coronavirus. Les cas recensés dans le patients ».
territoires particulièrement démunis en bassin Atlantique sont au nombre de 275.
Dans la décision prise en référé, que
infrastructures, le nouveau coronavirus est Plus inquiétant encore, 148 personnes
Mediapart a pu consulter, le tribunal la
d’abord un désastre moral et psychique ont été placées dans des services de
justifie par « la condition d’urgence […]
dans les Outre-mer. réanimation à l’échelle des DOM. De quoi
compte tenu de la dégradation constante
toucher déjà à la limite des capacités
«Beaucoup de gens deviennent mystiques, de l’état sanitaire du pays, et en particulier
d’accueil disponibles dans ces services,
on se méfie de l’extérieur et en même de la Guadeloupe, dû à la propagation très
quelle que soit l'île, quel que soit le DOM.
temps on a peur d’être coupés du rapide du virus Covid-19 ».
monde, les informations les plus folles Si les services et le personnel hospitalier
Dans le document, les prises de position
circulent. » Yasmine Payet n’en revient sont soumis à rude épreuve dans
de leaders syndicaux comme Élie Domota,
pas. Contactée par téléphone, la mère de l’Hexagone depuis de nombreuses années
fer de lance du mouvent insurrectionnel
famille décrit un climat oppressant sur son déjà, dans l’outre-mer la situation est
« contre le pwofitasyon » de 2008, sont
île, La Réunion, département d’outre-mer catastrophique depuis plus longtemps
décrites comme « légitimes ». Elles font
(DOM) de l’océan Indien. « Aujourd’hui, encore. N’est-ce pas la décrépitude de
écho, sur un autre océan, à la prise
quelqu’un m’a expliqué doctement que le l’hôpital de Cayenne qui avait déclenché
de parole de l’élu européen Younous
virus peut se transmettre par téléphone… en grande partie le vaste mouvement
Omarjee (La France insoumise, LFI).
Et il n’y a pas encore de morts. Qu’est-ce social guyanais de 2017 ? Le centre
hospitalier de Mamoudzou à Mayotte Sur Twitter, le Réunionnais s’est indigné
que ça sera à ce moment-là ? »
ne fait-il pas régulièrement la « une » de ce que, dans un communiqué de
Chez les Réunionnais, en même temps que des médias de l’océan Indien et même presse, l’ARS de l’océan Indien ait précisé
le coronavirus, c’est la matérialisation de de métropole pour sa saturation et ses que le porte-hélicoptères français Mistral,
la plus grande crainte du peuple des îles conditions sanitaires déplorables ? envoyé en soutien aux DOM de la
qui a touché les côtes : la contamination. zone, n’avait « pas vocation à disposer
« Il faut quand même se rappeler que notre
Mardi 31 mars, 224 cas étaient recensés d’équipes médicales ou de matériel à bord
CHU a brûlé en 2017, déplore Patricia
sur l’île. La chaîne de transmission est ».
Braflan Trobo, Guadeloupéenne, auteure
établie et la progression est rapide dans d’essais et docteure en sciences humaines « On pensait le porte hélicoptère Mistral
ce territoire densément peuplé de 850 000 et sociales. Pour l’instant, il fonctionne à venir dans l’océan Indien en soutien
habitants. Une vingtaine de nouveaux peu près mais cet hôpital est une honte médical aux populations à Mayotte et à la
cas positifs est répertoriée chaque jour. pour la France. La politique de santé Réunion, idiots que nous sommes, a tweeté
Comme en métropole, la vie économique française est ressentie comme du mépris le parlementaire de Strasbourg. Il va servir
dans l’outre-mer. Les gens le vivent très à acheminer du matériel et rapatrier les
mal, comme quelque chose d’insultant, Français se trouvant à l’étranger. Tant
comme une violence. » mieux pour eux. Tant pis pour nous.
C’était bien la peine de faire tout ce
cinéma autour de ce porte hélicoptère. »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.32/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
33

Il est vrai que l’envoi de deux porte- À Mayotte, c’est à un véritable À Mayotte, tout comme un peu plus bas
hélicoptères, l’un dans l’océan Atlantique, renversement des pôles que la dans l’océan Indien, les liaisons aériennes
l’autre dans l’océan Indien, a été population a assisté, médusée, ces avec l’Europe ont été coupées. Pour les
l’occasion d’une mise en scène martiale derniers jours. L’Union des Comores résidents et les personnes originaires de
et un peu grandiloquente de l’exécutif s’est fait un plaisir de repousser ces territoires qui souhaiteraient rentrer
en direction des Outre-mer. Contacté par des kwassas-kwassas de son espace chez elles, des liaisons non régulières
Mediapart, le ministère des Outre-mer fait maritime. Il s’agit de ces embarcations existent encore. Pour les emprunter, il
savoir que « le premier ministre, dans son qui transportent habituellement des faut être prêt à être confiné d’une façon
intervention du 28 mars 2020, a précisé les ressortissants d’Anjouan jusqu’aux côtes extrêmement stricte pendant quatorze
missions des porte-hélicoptères envoyés françaises de Mayotte, au péril de leur vie. jours.
en outre-mer. Ils serviront à accueillir Précisément pour des raisons sanitaires et
des patients, à décharger les hôpitaux d’accès à l’hôpital.
sur place mais aussi à assurer des flux C’était avant que le nouveau coronavirus
logistiques ». ne contamine Mayotte en épargnant
Cette défense en demi-teinte contraste pour l’instant Moroni et les Comores
avec la prise de position franche de indépendantes.
la ministre Annick Girardin dans ce « À mon avis, l’histoire des kwassas
qu’il faut bien appeler « le scandale repoussés dans l’autre sens est un
des masques moisis ». Interrogée par le épiphénomène, tient à relativiser Jamel
Journal de l’île de la Réunion (JIR), la Mekkaoui, directeur de l’Insee dans l’Île
ministre a estimé que « la distribution des aux parfums. La question qui est en train
masques défectueux est tout bonnement de se poser ici est celle du respect du
inacceptable. Toute la lumière devra être confinement, du rester-chez-soi, sur une
apportée sur cette question à l’issue de île où 40 % de l’habitat est en tôle, où 30 %
cette crise. Nous en tirerons toutes les des logements ne disposent pas d’un accès
conséquences le moment venu ». à l’eau, où 57 % des habitations sont dites
L'album de bande-dessinée, «La grippe
La direction de l’ARS océan Indien surpeuplées et où 33 % de ces logements
coloniale» d'Appollo et Huo-Chao-Si raconte
est directement menacée par cette prise sont dits en surpopulation aggravée. » comment la contamination de l'île par la grippe
de position, des centaines de masques L’île de Mayotte, qui compte près de espagnole a ébranlé la société insulaire apès la
Première Guerre mondiale. © Vents d'Ouest
recouverts d’une pellicule verdâtre de 300 000 habitants, ne dispose que d’une
pourriture étant parvenus sur l’île de dizaine de lits de réanimation et la De quoi là encore raviver les souvenirs
La Réunion. Le département se trouve en population – étrangère pour moitié, et tirés d’une mémoire collective enfouie
très forte pénurie de matériel, y compris parfois en situation irrégulière –, survit depuis longtemps : les terribles lazarets
pour le personnel hospitalier et des Ehpad. dans une précarité et un climat de violence où étaient confinés les esclaves en
De quoi raviver dans la population extrêmes. provenance de Madagascar et d’Inde à leur
traumatismes et colères, alors que le débarquement des bateaux. Seule lueur
« Presque plus urgent que l’épidémie, d’espoir dans ce maelström d’émotions
« double étiquetage » des produits il y a la situation économique, assène
alimentaires, c’est-à-dire des dates de et de traumatismes refaisant surface :
Jamel Mekkaoui. L’économie est à l’arrêt la grippe espagnole, fléau qui avait
péremption différentes dans les îles et en mais ici plus d’un tiers des entreprises
métropole, n’est interdit que depuis 2017. emporté une bonne part de la population
et des citoyens sont dans une logique réunionnaise au début du siècle dernier,
Dans ces conditions, comment s’étonner de subsistance, de survie. Une part non avait fini par trouver un terme aussi subit
que la pensée magique, familière aux négligeable de la population a besoin que son arrivée sur l’île avait été brutale.
habitants, à la culture héritée de d’activité pour subvenir aux besoins
l’esclavage et de la violence coloniale, primaires de leur famille. Un peu comme à Le secours n’était pas venu de mesures
fasse un retour sur l’île ? Plongé dans Madagascar ou en Inde, se nourrir chaque de prophylaxie ni d’un remède et encore
une contrainte des corps et une spoliation jour est un enjeu qui représente au niveau moins d’un soutien de la France :
culturelle et spirituelle depuis le début de comptable plus de 9 % du PIB de Mayotte. c’est un cyclone, une tempête, qui avait
leur relation avec la France, le peuple Rester chez soi est un luxe en réalité… Ici, miraculeusement lavé l’île des miasmes de
des îles hésite entre demander le secours la question prend un autre sens. » « la grippe coloniale ».
de Paris et se couper d’une source de
contamination évidente.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.33/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
34

le début de la semaine dernière, il fallait à grande échelle », s’inquiète encore le


assurer le départ des derniers ressortissants responsable de la cellule de crise du Haut-
Face au virus, l’Océanie français non-résidents et présents à Tahiti. Commissariat.
française ne peut compter « En moins d'une semaine, nous avons
que sur elle-même rapatrié 2 800 personnes des îles
PAR JULIEN SARTRE Marquises, des Tuamotu, des Australes et
LE LUNDI 30 MARS 2020 même des Gambier », se félicite Frédéric
Sautron, responsable à la cellule de crise
À Papeete comme à Nouméa, les du Haut-Commissariat de la République
autorités ont l’espoir ténu de contrôler la en Polynésie française (équivalent de
pandémie en se « coupant du monde ». la préfecture, représentant sur place du
Face à des populations très vulnérables, gouvernement français). Il faut presque Le gouvernement de Polynésie française et
l’isolement des archipels du Pacifique sud quatre heures d’avion pour rallier les atolls Teva Rohfritsch, son vice-président (au centre),
rend cette stratégie incontournable. les plus lointains à Tahiti, l’île principale, ont annoncé une série d'aides sociales pour les
Polynésiens touchés par la crise sanitaire. © JS
Pacifique sud, de notre envoyé qui abrite l’immense majorité de la
spécial.– À Paris, qui se souvient que population, les (modestes) infrastructures « Grande fragilité sanitaire » : ces mots
la Polynésie française est un archipel sanitaires et la capitale, Papeete. recouvrent pudiquement une situation
de 118 îles réparties sur une superficie explosive. À en croire les statistiques du
Deux mille kilomètres séparent ainsi pays – la santé est une compétence gérée
vaste comme l’Europe ? Les arguments Papeete, et son hôpital, de Rikitea, sur
touristiques d’hier – îles isolées, bout par le gouvernement local –, 70 % de la
l’île de Mangareva. « Nous avons mis population adulte de Polynésie française
du monde, rusticité de la vie insulaire – en place un véritable pont aérien, qui a
sont devenus les données d’un casse-tête est en surpoids. Parmi ces personnes, 40
trouvé son aboutissement à Tahiti avec le % sont obèses. Le taux de prévalence du
sanitaire improbable et insoluble pour les rapatriement progressif de 2 000 touristes
autorités locales et françaises des deux diabète, 18 % de la population adulte,
en métropole, le tout dans le contexte du est quatre fois et demie supérieur à
collectivités autonomes d’Océanie. trafic aérien mondial qui est revenu au celui de la France. Comme partout dans
L’équation est terrible et simple : si le niveau de 1955, poursuit Frédéric Sautron. l’Outre-mer, les dialyses, les traitements
Covid-19 circule en Nouvelle-Calédonie Il y a eu des problèmes. Certains ont dû pour insuffisance rénale ou cardiaque sont
et en Polynésie française, les habitants des attendre un peu et tout n’a pas été sans légion.
îles lointaines ne pourront compter que heurts mais nous y sommes parvenus et
sur eux-mêmes. Ce lundi 30 mars, quinze tous les touristes ont pu rentrer chez eux. » Problème, bien que l’objectif d’autarcie
cas avaient été répertoriés sur la Grande- Une fraction de non-résidents, environ du gouvernement de Polynésie soit en
Terre de Nouvelle-Calédonie et aucun une trentaine de personnes, reste toujours passe d’être atteint avec un archipel
dans les îles Loyauté. Sur l’île de Tahiti, bloquée à Papeete. Notamment pour des effectivement « coupé du monde » – même
trente et un cas étaient signalés auxquels raisons de date d'arrivée et d'impossibilité si maintenant les touristes sont rentrés
il faut ajouter trois tests positifs sur l’île de transit par les États-Unis. chez eux et que l’aéroport est fermé –, le
voisine de Moorea et un dans les Tuamotu. coronavirus « a pris l’avion » il y a trois
« Nous n’avions pas d’autre choix semaines déjà. La chaîne de transmission
Aucun décès n’est pour l’instant à déplorer que d’être durs dans la politique de
dans les deux collectivités d’Outre-mer sur place est réelle, elle semble pour
confinement et de suppression des vols. l’instant limitée à la zone urbaine autour
d’Océanie. Avec moins d’une quarantaine de places de Papeete mais pour combien de temps
Conformément à la stratégie mise en place dans le service de réanimation et plus encore ?
par les autorités locales en lien avec le de 35 000 personnes en grande fragilité
gouvernement français, il est désormais sanitaire, nous ne pouvons absolument Surtout, la nouvelle tant redoutée est
interdit de se rendre dans ces endroits. pas nous permettre une contamination tombée ce dimanche 29 mars : un test a
Les liaisons aériennes ont été purement été positif sur l’atoll de Rangiroa, dans les
et simplement coupées. Le 20 mars, Tuamotu. « La situation est très grave,
l’aéroport international de la Tontouta se désole Teva Rohfritsch, vice-président
fermait en Nouvelle-Calédonie, celui de de Polynésie française et ministre des
Polynésie lui a emboîté le pas exactement finances. Il ne faut pas de débats ! Nous
dix jours plus tard. Alors qu’aucune devons être unis et accepter les consignes
nouvelle arrivée n’était autorisée depuis de confinement afin de mettre cette crise
derrière nous en deux mois ! Il sera

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.34/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
35

impossible de tenir plus longtemps », française attend chaque jour avec LE MARDI 31 MARS 2020

affirmait-il lors d'une conférence de presse angoisse les décomptes de cas et


donnée à Papeete le 27 mars dernier. de nouvelles contaminations. La fin
Aussi précoces – au vu du faible nombre des liaisons régulières entre ces
de cas enregistrés – que les mesures territoires et l’Europe a également
d’autarcie, les mesures de confinement signifié la fin des évacuations sanitaires,
sont strictes en Océanie. Couvre-feu, pourtant vitales. Opérations cardiaques
interdiction de vente d’alcool et fermeture ne pouvant être réalisées en Océanie,
de tous les commerces non essentiels sont greffes complexes, chimiothérapies de
la règle aussi bien en Nouvelle-Calédonie précision : les Océaniens laissés-pour-
Un balcon en soutien au personnel
qu’en Polynésie française. compte n’entreront dans aucune statistique soignant, mars 2020, dans le XIXe
mais seront à coup sûr des victimes du arrondissement de Paris. © Rachida el Azzouzi
Il faut dire qu’avec le tourisme en première nouveau coronavirus. Le balcon devient une pièce architecturale
ligne des secteurs économiques touchés, centrale à l’heure du confinement, à la
l’économie des collectivités océaniennes fois lieu de manifestation en soutien
est aussi vulnérable que leur population aux soignants et de surveillance des
sur le plan sanitaire. Les gouvernements voisins. Retour sur ses usages, des origines
locaux ont bien annoncé des mesures de militaires aux promesses d’émancipation.
soutien aux salariés et aux entreprises
dont des reports de paiements de charges, En Espagne, le balcon n’est pas seulement
des dispositifs de chômage partiel et l’endroit où l’on soutient le personnel
des enveloppes de soutien aux plus soignant mobilisé face à la pandémie.
démunis mais les dispositifs sociaux Certains voisins sortent leurs casseroles
restent largement en deçà du niveau Le «Nuku Hau» effectue jusqu'au 2 avril 2020 à 20 heures pour orchestrer de bruyantes
une rotation dans les îles lointaines des Tuamotu caceroladasdirigées contre le roi Felipe
français. sud et des Gambier. Il est désormais l'unique lien
de ces îles avec le monde extérieur et leur seul
VI, dont le père Juan Carlos se trouve
De longue date, la Nouvelle-Calédonie éclaboussé par un scandale d’argent sale
moyen d'avoir du fret et des médicaments. © JS
et la Polynésie rencontrent d’importantes avec l’Arabie saoudite.
difficultés macro et micro-économiques. Le Covid-19, même s’il ne sature pas
Dans un communiqué publié le 26 dans le futur les très maigres services Le balcon, réinvention de la place
mars dernier, la ministre des Outre-mer, hospitaliers de ces îles, a déjà bouleversé publique, à l’heure du confinement ?
Annick Girardin, a annoncé que « la la vie des insulaires de façon irrémédiable. Au moment du 15-M, l’autre nom du
Banque publique d’investissement (BPI) « Je vis à Anaa, mais je vis également à mouvement indigné espagnol en 2011,
[serait] l’opérateur de l’État dans la zone Tahiti, on est très, très mobiles par rapport c’était sur les places des villes qu’une
Pacifique pour garantir les prêts par à notre espace géographique, confiait foule mélangée défendait les services
les banques aux entreprises de Nouvelle- récemment Johanna Hauata à Mediapart, publics, et critiquait la corruption de la
Calédonie, de Polynésie française et de depuis son atoll d’Anaa dans les Tuamotu classe politique.
Wallis-et-Futuna ». centrales. C’est comme si l’océan était La référence vaut aussi au Brésil, où les
constitué de bras de terre qui relient citoyens manifestent leur colère contre
Wallis-et-Futuna, 15 000 habitants, fait nos îles. On est obligés, l’océanité nous
à ce jour partie des rares territoires la politique anticonfinement de Jair
contraint à nous déplacer souvent. » Avec Bolsonaro dans d’énergiques « panelaços
complètement épargnés par la maladie. le confinement en cours, dans chaque
L’archipel est isolé et mise lui aussi » (casserolades), là encore depuis leur
maison, sur chaque île, la question des balcon. En France, des habitants appellent
sur son autarcie totale pour franchir la frontières françaises du lointain Pacifique
crise. Un pari que font également les îles mardi 31 mars à une « manif de
sud se pose avec une acuité qu’elle n’avait confinement », en soutien au personnel
et les archipels anglophones de la zone jamais prise auparavant.
relativement épargnés, voire ne présentant soignant, mais aussi contre les réformes
aucun cas positif au Covid-19. Les vols ont
été tous annulés au départ et en direction Une histoire politique du
de la Nouvelle-Zélande, des îles Marshall,
du Vanuatu. balcon
PAR LUDOVIC LAMANT
Avec 280 000 habitants dans chaque
archipel, le demi-million de Français
de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.35/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
36

des retraites et de l’assurance-chômage. Le balcon n’est plus seulement la Grégoire, architecte au sein d’OMA,
Comme si le balcon rejouait la place plateforme de soutien aux services publics l’agence de Koolhaas, et qui a travaillé sur
publique, sur un mode atomisé. amputés par l’austérité : il devient la Biennale de 2014.
l’instrument d’un retour à l’État policier.
Les ambiguïtés du balcon espagnol à
l’heure de la pandémie sont à l’image d’un
élément d’architecture à la signification
complexe au fil des siècles : tout à
la fois dispositif militaire au Moyen
Âge, scène de théâtre au service des
pouvoirs autoritaires et fascistes au
Un balcon en soutien au personnel XXe siècle, et promesse de progrès
soignant, mars 2020, dans le XIXe social et d’émancipation pour les classes
arrondissement de Paris. © Rachida el Azzouzi
populaires.
Mais la figure du balcon est plus
ambiguë. Effrayés par le chaos sanitaire
et économique que traverse leur pays, des
Espagnols se sont aussi mis à insulter,
depuis leur balcon, des passants dans la
rue. Ils les accusent de ne pas respecter les
consignes du confinement, et de mettre en
danger la population du pays. « Retourne Vue de la Biennalle de Venise 2014 ©
dans ta putain de maison », s’est Francesco Galli / La biennale de Venise.
entendu dire une médecin généraliste qui, Dans la Biennale qu’il avait coordonnée Chemin de ronde «hourdé» de
pourtant, se rendait au chevet d’un patient à Venise en 2014, « Fondamentaux », Carcassonne, croquis de Viollet-le-Duc.
potentiellement contaminé. l’architecte néerlandais Rem Koolhaas Dans son Dictionnaire raisonné de
Beaucoup des passants insultés sont avait réservé une place de choix au l’architecture française (1854-1868),
toutefois dans leur bon droit : la balcon, dans l’inventaire des « éléments Viollet-le-Duc trouve les origines du
plupart bénéficient d’exceptions prévues d’architecture » qu’il avait dressé. balcon au XIe siècle, à travers les hourds,
par « l’état d’alarme » décrété par L’auteur du classique New York Délire ces échafaudages de bois adossés aux
le gouvernement. « Je comprends décrivait « un laboratoire où l’on teste murailles de pierre entourant les villes,
l’inquiétude des gens, mais je vous assure des expériences parfois explosives, à la pour se protéger des sièges. Quant au volet
que je ne sors pas avec mon fils par frontière des sphères publique et privée, théâtral, il faut en revenir à Shakespeare,
caprice : la loi m’y autorise », explique du dedans et du dehors ». et au balcon de Juliette à Vérone, dans
une mère de 52 ans, dont le fils autiste a le « Dans cette exposition, on observait que Roméo et Juliette, rédigé aux alentours de
droit de prendre l’air régulièrement, mais certaines typologies, comme les toilettes, 1591.
est la cible d’insultes lors des sorties dans n’avaient pas du tout évolué au fil des
son quartier. Pour l’exposition de 2014, Koolhaas
siècles. À l’inverse, le foyer a connu de et ses associés ont retrouvé la charge
Le balcon devient une tour de contrôle fortes évolutions, avec l’apparition du anti-balcons d’un architecte français,
d’où les confinés scrutent le quartier, et chauffage électrique, de l’électroménager, Quatremère de Quincy (1755-1849),
les passants coupables d’enfreindre les des nouvelles technologies. Le balcon, rebuté par la « mode des balcons » :
règles. César Rendueles, professeur de quant à lui, connaît une double trajectoire, cet « appendice frivole », ce « hors-
sociologie à la Complutense à Madrid, fidèle à ses origines : un dispositif de d’œuvre postiche » du bâtiment, cette
s’inquiète d’un « masochisme citoyen », défense militaire, doublé d’un dispositif « saillie presque toujours en porte-à-
qui justifie et encourage les excès des théâtral », explique à Mediapart Alice faux » avec le reste du bâti, qui abîme
forces de l’ordre, au nom de la lutte le classicisme des façades les mieux
contre la pandémie, et aboutit à une ordonnées (Dictionnaire historique de
forme de « normalisation du lynchage l’architecture, 1832).
social ». Et l’universitaire de résumer à
El País : « Une patrouille citoyenne se À partir des années 1850, le baron
cache derrière chaque rideau. L’Espagne Haussmann redessine le plan de Paris,
des balcons est le pays des mouchards. » trace d’immenses lignes droites et libère
de l’espace, permettant aux nouvelles

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.36/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
37

façades de la capitale de se doter de Parallèlement, le XXe siècle marque Au Brésil, où l’activisme bat son plein
balcons. Le motif, jusqu’alors réservé à aussi le « réveil social du balcon ». depuis les balcons ces jours-ci, le grand
l’aristocratie, se répand chez les familles En se dotant de balcons, les grands architecte communiste Oscar Niemeyer
bourgeoises. Ce dont se souviendra avec ensembles sociaux offrent aux classes « ne s’est jamais beaucoup intéressé à
humour, au début des années 2000, les plus modestes un accès à l’air dessiner des balcons », relève Olivia
l’artiste Julien Berthier, qui dote de et la lumière qu’ils ne pouvaient Vigneron, une architecte brésilienne
balcons haussmanniens des bâtiments jusqu’alors se permettre. Le balcon originaire de Rio jointe par Mediapart.
modernes en tout genre, y compris des devient « l’incarnation monumentale de « Mais les balcons sont très nombreux
logements sociaux (Titre de l’œuvre : la solidarité sociale-démocrate », écrit dans le pays, ne serait-ce qu’en raison des
« Service de greffe d’un balcon en l’historien de l’art américain Vincent conditions climatiques. Pour les pauvres
plastique de style haussmannien pour tout Scully, cité, là encore, dans les Éléments comme pour les riches. » Elle insiste
type d’architecture »). d’architecture de Koolhaas. sur le recours au cobogo, en particulier
à Rio, « une traduction brésilienne du
moucharabieh arabe, qui permet aux
habitants de voir la rue, sans être vus ».
Avec le joyeux bricolage du
postmodernisme à partir des années 1970,
en réaction au formalisme glacé des
décennies passées, le balcon devient un
motif de divertissement. À l’instar de
Le balcon portatif de Julien Berthier, 2008 © DR. L'«immeuble villas» de Le Corbusier, dessin l'ensemble des Choux, à Créteil (Gérard
(jamais construit) © Fondation Le Corbusier. Grandval, 1972). Mais l’un des bâtiments
Le « réveil social du balcon » Le balcon s’impose ainsi comme les plus fascinants de cette période a été
e
Au XX siècle, Thomas Mann donne un vocabulaire caractéristique de réalisé en pleine agonie du franquisme,
au balcon l’une de ses visions les plus l’architecture moderniste. Dès 1922, Le au début des années 1970 en Espagne :
saisissantes : la piste hygiéniste, non Corbusier imagine l’immeuble-villas, qui Walden 7, près de Barcelone, cosigné par
sans écho avec l’actualité de 2020. Dans ne sera jamais construit. À Dessau, non Ricardo Bofill.
La Montagne magique (1924), l’écrivain loin de Berlin, Hannes Meyer, figure « Des cubes et des silos […], comme une
allemand décrit les immenses balcons d’un du Bauhaus, aménage un « accès au casbah dans l’espace », écrit l’architecte
sanatorium de Davos, dans les Alpes, où balcon » pour plusieurs logements d’un catalan, qui ajoute : « À l’intérieur,
l’on sort les malades alités de l’aristocratie même étage, dans un immeuble construit j’ai volontairement multiplié les à-pics
européenne, respirer le grand air, avant de en 1927. Dans « Vienne-la-Rouge », vertigineux […] Je voulais que l’habitant
mourir. cette période où la capitale autrichienne ressente très fort l’espace. » (Espaces
est dirigée par des forces de gauche d’une vie, Bofill, 1985). Le balcon fait
Quelques années plus tard, le 10 juin 1940, (1918-1934), des immeubles de logements
Mussolini annonce son entrée en guerre le lien entre l’échelle monumentale du
sociaux totalement novateurs, comme le bâtiment et le foyer individuel.
contre la France et le Royaume-Uni, et son Karl-Marx-Hof, imaginé par Karl Ehn à la
alliance avec le Reich d’Hitler, depuis le fin des années 1920, sont dotés de grands
balcon de sa résidence romaine, le Palazzo balcons (individuels, cette fois).
Venezia :
En 1957, alors que la présence française
C’est l’exemple le plus abouti d’une en Algérie est de plus en plus contestée,
longue association de régimes autoritaires, le Français Fernand Pouillon construit de
fascistes ou populistes, avec le balcon, grands ensembles, dont celui de Diar-
où la performance théâtrale et la mise es-Saâda, la « Cité du bonheur », à
en scène de soi jouent à plein. Le Alger, en cherchant à mettre en avant le Walden 7, atelier Ricardo Bofill
balcon est l’intermédiaire entre le leader métissage des cultures. Ici, ce « balcon
et le peuple. La tendance dure bien postcolonial », selon la terminologie En 1990, Jean-Paul Goude reprend le
après la Seconde Guerre mondiale, à de Koolhaas, sert à Pouillon de point motif du balcon, qu’il ramène dans le
travers les populismes latino-américains de rencontre entre les cultures qu’il camp du luxe, à partir d’une reconstitution
d’innombrables Caudillos (dont la scène mobilise (le style monumental ottoman, de l’hôtel Negresco de Nice, pour une
matrice d’Eva Perón au balcon de la Casa l’art islamique de Grenade et Séville, etc.). publicité Chanel :
Rosada à Buenos Aires).

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.37/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
38

Sur un registre plus confidentiel, un colossaux pour ouvrir mille lits de compte-rendu de l’ARS, le département
artiste néerlandais, Constant Dullaart, réanimation en catastrophe, afin de porter affiche le plus grand nombre de transports
avait rédigé en 2014 un manifeste les capacités de réanimation à 2 000 de malades du Covid-19 par le Samu, le
intitulé « balconisme », qui faisait du lits, mais 1 694 étaient déjà occupés, 29 mars : 161, contre 147 à Paris par
balcon le lieu de construction d'une dimanche 29 mars, par des malades exemple.
nouvelle souveraineté, à l’heure des du Covid-19. Tous les lits ouverts se La Seine-Saint-Denis est aussi l’un des
risques de fichage en ligne généralisé, et remplissent « dans la journée », témoigne départements les moins bien dotés en
de dérives numériques d’États autoritaires. ainsi Yacine Tandjaoui, réanimateur à lits d’hôpital, comme le montre une
Le texte, qui plaidait pour former depuis le l’hôpital Avicenne de Bobigny. « On carte de la DREES (ci-dessous). « Il
balcon des « communautés plutôt que des était déjà passés de seize à trente-deux y a 1,8 million d’habitants en Seine-
marchandises », s’ouvrait ainsi : « Nous lits de réanimation. Le week-end dernier, Saint-Denis, 2,2 millions à Paris. Il y
sommes tous dehors au balcon. » Plus que on a ouvert huit lits dans le service de a moins de médecins généralistes, moins
jamais d’actualité. cardiologie en réanimation, et ce lundi, d’accès aux soins, les patients arrivent
--- quatre lits supplémentaires ». dans un état plus grave, et nous avons
Cet article reprend certains exemples cités Pour y parvenir, il faut à chaque fois seulement un CHU, Avicenne, quand il y
dans Éléments d’architecture, OMA / trouver « le matériel et le personnel. en a six ou sept à Paris, explique Yacine
Rem Koolhaas, Taschen, 2528 pages, 100 On a mis sur pied, depuis deux Tandjaoui. Mais les hôpitaux parisiens
euros. semaines, une plateforme de formation ne nous abandonnent pas, nous leur
à distance qui remet à niveau transférons des patients tous les jours. »
en réanimation des anesthésistes, des
Seine-Saint-Denis: le internes, des infirmières. On va chercher
des respirateurs dans les scanners et
«sentiment d’impuissance» les camions du Samu. Il est possible
de soignants épuisés que dans un avenir proche, on soit
PAR CAROLINE COQ-CHODORGE contraints de faire de la réanimation
LE MARDI 31 MARS 2020
avec des ventilateurs vétérinaires. On était
préparés, mais la vague est très haute, on
commence à ne plus avoir pied. »
Comme le Val-d’Oise, le département Les transferts vers d’autres régions
de Seine-Saint-Denis n’a plus aucun lit ont aussi débuté : douze patients ont
de réanimation, ou même de médecine été conduits vers Orléans et Tours
conventionnelle, disponible pour les dans le week-end. Selon un document
malades du Covid-19, comme le montre de la préfecture de police, un TGV
le compte-rendu quotidien de l’Agence médicalisé doit même acheminer, le
régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France, 1er avril, quarante-huit patients de l’Ile-de-
En Seine-Saint-Denis, les capacités daté du 29 mars, que nous nous sommes
d’hospitalisation des malades du Covid-19 France vers la Bretagne.
procuré.
sont déjà saturées. Alors que ce « La danse des hélicoptères a commencé »,
département disposait d'un faible nombre constate Hélène Gros, chef du service
de lits d’hôpital, les soignants sont sous le de médecine interne et de maladies
choc. Inquiets pour la population. infectieuses d’Aulnay-sous-Bois. Et pour
«Je ne laisserai personne dire qu’il y cause : l’hôpital est arrivé au maximum
a eu du retard sur la prise de décision de ses capacités d’accueil des malades
s’agissant du confinement », a déclaré du Covid-19. « La moitié de nos
le premier ministre, samedi 28 mars. lits de médecine, une centaine, ont
Les chiffres sont cependant têtus : deux été transformés en Covid-19, raconte-
semaines après sa mise en place, les Reporting quotidien du 29 mars, t-elle. Nous y faisons de la médecine
effets se font encore attendre, alors
17 heures, ARS Île-de-France. conventionnelle, mais certains patients
que la saturation des hôpitaux, jusqu’ici « L’épidémie est arrivée par le Nord : elle sont dans un état si grave qu’ils
limitée au Grand Est, gagne l’Île-de- a débuté par l’Oise, a gagné le Val-d’Oise mériteraient une surveillance continue.
France. La région la mieux équipée puis la Seine-Saint-Denis », explique On se retrouve à faire de la pré-
du pays en hôpitaux fait des efforts Laurent Lainé, réanimateur à l’hôpital réanimation. C’est très compliqué pour les
Delafontaine à Saint-Denis. Selon le soignants, très inconfortable. »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.38/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
39

Avant l’épidémie de Covid-19, Aulnay- « Tous les réanimateurs ont leur complications, explique-t-il à son tour. Un
Sous-Bois était un hôpital en tension, cimetière » patient de 80 ans ne peut pas supporter
en manque criant de personnel médical ça. Les patients qu’on accepte doivent
et paramédical. La situation ne s’est A Aulnay-Sous-Bois, dans les services avoir une chance d’en sortir dans un état
pas arrangée : « Beaucoup d’infirmières, d’hospitalisation Covid-19, le collectif décent ».
d’aides-soignants ont été touchés par le tient. Hélène Gros assure que « personne
ne prend de décision seul. On a des Laurent Lainé reconnaît avoir reçu « un
Covid-19, dès le début, parce que nous choc, il y a quelques jours. J’ai réussi
n’avions pas suffisamment d'équipements, discussions en staff, on est aidés par
les services de soins palliatifs, des à le surmonter parce que j’ai travaillé en
mais aussi parce que nous avons été pris Samu, j’ai été formé à la médecine de
de vitesse. Les arrêts maladie ont encore psychologues et des psychiatres. On essaie
de nepas se laisser submerger par l'afflux catastrophe, j’ai appris à trier. Certains
affaibli les équipes. Tous les jours, on d’entre nous prennent plus de temps pour
se demande comment remplir les postes, de patients, et de maintenir une prise
en charge éthique. On présente tous passer le cap. Il y en a qui craquent. Mais
comment renforcer les équipes. On a ils s’en remettent, personne n’a lâché. On
même dû renoncer à ouvrir des lits les patients à la réanimation, quel que
soit leur âge, quand on pense que cela va faire ce qu’on peut, on va rester debout.
Covid-19 pour cette raison. » Ceux qui m’ont appris mon métier m’ont
pourra être bénéfique. Mais les patients
Pour les soignants, l’épreuve est restent longtemps en réanimation, au dit que tous les réanimateurs ont leur
difficile. Ce lundi matin, le réanimateur minimum 3 semaines pour la plupart...Si la cimetière, qu’ils le garderont jusqu’à la fin
d’Avicenne, Yacine Tandjaoui, ressort réanimation ne s’annonce pas bénéfique, de leur vie ».
d’une garde de 24 heures et confie avoir notamment au-delà d’un certain âge, et Ces médecins de Seine-Saint-Denis ne
dormi « 13 minutes ». Dimanche matin, surtout en raison d’une certaine fragilité, cachent pas non plus la violence de cette
le réanimateur de l’hôpital de Saint-Denis les patients ne sont pas transférés. épidémie pour les victimes. « Les malades
Laurent Lainé rentrait « épuisé » d’une Au final, ce sont les réanimateurs qui se dégradent tellement vite, parfois en
garde de 24 heures passée « debout tranchent ». quelques heures, on n’a jamais vu ça,
en permanence ». « En temps normal, raconte Hélène Gros.On met en place
nous faisons trois gardes de 24 heures À l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, «
nous avons accueilli nos premiers malades des soins palliatifs en urgence. Jusqu’à
dans le mois. Aujourd’hui, nous en présent, nous n'avons pas eu la possibilité
faisons six par mois. Nous sommes Covid-19 il y a trois semaines, aucun n’est
pour l’instant sorti de réanimation vivant, d'organiser des visites pour les familles.
passés de dix-huit à vingt-huit lits On y travaille aujourd’hui. J’ai aussi
de réanimation, uniquement de patients explique le réanimateur Laurent Lainé.
Certains décèdent, d’autres stagnent, très demandé à l’hôpital de nous équiper
atteints du Covid-19. Et il y a une dizaine de tablettes numériques, pour que les
de patients à surveiller dans d’autres peu s’améliorent. Ceux qui ont plus
d’expérience avec cette maladie parlent de malades puissent échanger avec leur
services, dans un état limite. Ce qui est famille. Car ils sont souvent partis de chez
inédit aujourd’hui, c’est la quantité de réanimations qui durent au minimum trois
semaines. » eux en catastrophe, en laissant derrière
patients dans un état grave en même eux leur chargeur de téléphone. Pour
temps. Même les plus âgés d’entre nous Dans ces conditions, son hôpital fait « de la nous, c’est une situation inédite, une crise
n’ont jamais traversé une telle crise. On limitation thérapeutique » : des personnes sanitaire brutale, qu’on a pas pu anticiper.
aimerait bien en sauver quelques-uns, qui avaient accès en temps normal à la »
pour ne pas être désespérés à la fin, en réanimation n’y sont plus admises. « Cela
réalisant qu’on a bossé comme des fous, et a commencé avec tous les patients pour Chaque jour, le directeur général de la
qu’on n’a rien fait, ou mal fait. » lesquels on tentait quelque chose, par santé Jérôme Salomon rappelle que la
compassion, et qui s’en sortaient rarement moitié des patients en réanimation a moins
À Aulnay-Sous-Bois, Hélène Gros raconte de 60 ans. Leur profil est désormais
que « les regards ont changé. Il y a de la bien. Pour les autres, il n’y a pas de règle
bien fixée, cela dépend de l’état de santé, connu : « Ils sont la plupart du temps
gravité, de l’inquiétude, de l’épuisement, en surpoids, voire obèses, hypertendus
un sentiment d’impuissance ». Côté de l’âge. Mais on ne prend plus les patients
au-dessus de 75 ans. » ou diabétiques », explique le réanimateur
médecins, elle décrit aussi « un esprit Laurent Lainé. Ces facteurs de fragilités
de groupe. Beaucoup de médecins, Yacine Tandjaoui, réanimateur à et ces maladies, corrélés à la situation
des internes, des chirurgiens, même Avicenne, admet lui aussi que son hôpital sociale, sont surreprésentés en Seine-
pédiatriques, se forment et se mettent sur limite l’accès à la réanimation « à partir Saint-Denis. « Mais la population de
la ligne de garde ». d’un raisonnement médical, assure-t-il. Seine-Saint-Denis a tout de même un
Les patients en réanimation sont dans un avantage : elle est plus jeune », se rassure
état très grave, restent très longtemps, et Hélène Gros. Elle est cependant « inquiète
ont d’autant plus de chances de faire des pour la population, qui vit beaucoup dans

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.39/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
40

des cités, dans de tout petits appartements, étaient parsemées de villégiatures de la


dans la promiscuité. Le confinement est bourgeoisie marseillaise. Neuf barres de
forcément plus difficile ». Dans les quartiers nord de béton ont été construites à la fin des
Yacine Tandjaoui est très agacé par Marseille, «le confinement années 1950 dans le parc de la villa. Elles
certains discours médiatiques sur le non- forment comme un rempart autour de la
est une gageure» bastide, abandonnée jusqu’à ce que les
respect du confinement en Seine-Saint- PAR OLIVIER BERTRAND
Denis : « Je rejoins l’hôpital à vélo, je LE MARDI 31 MARS 2020 jeunes soignants obtiennent que la ville la
traverse des quartiers difficiles. Il n’y a rachète pour la transformer en centre de
personne dans les rues. Une chose est À Kalliste, l’un des quartiers les plus santé communautaire au cœur du quartier.
certaine : il y a de plus forts risques de pauvres de France, l’équipe d’un centre de Les habitants pensant la bâtisse hantée, ils
transmission, à l’intérieur de la famille, santé cherche des réponses à la précarité, l’ont appelée le Château en santé.
quand on vit à huit dans 60 mètres l’insalubrité, la promiscuité, alors que la Les immeubles autour se sont
carrés. » « vague » approche. Reportage dans un terriblement dégradés en soixante-dix
poste d’observation hors norme. ans. Des marchands de sommeil ont
« Il faut passer le pic, cela va être dur »,
estime Hélène Gros. Très engagée dans le «Le Château en santé » allait fêter son progressivement racheté les appartements,
Collectif inter-hôpitaux depuis six mois, anniversaire quand le confinement est loués très cher à des locataires qui
elle n’est pas prête à « refaire l’histoire venu. La fête devait durer une semaine, ne peuvent accéder au logement social,
aujourd’hui. On s’est fait avoir par un organisée par l’équipe soignante et les doivent parfois se tasser à plusieurs
virus extrêmement vicieux, qui prend des habitants. Il a fallu y renoncer, la familles pour payer le loyer. « Dans ce
formes très diverses : certains n’ont pas reporter, pour basculer dans ce monde contexte, le confinement est une gageure »,
de symptômes, d’autres de la fièvre et calfeutré. En ouvrant il y a deux ans disent les médecins, qui interpellent les
de la toux, et d’autres des symptômes au parc Kalliste, l’un des quartiers pouvoirs publics pour prendre en compte
plus étranges, comme la perte de l’odorat. les plus pauvres de France, l’équipe ces freins au confinement. Il faut selon
Certains ont des diarrhées, des éruptions pluridisciplinaire (médecins, infirmières, eux multiplier les centres de dépistage
cutanées. Des personnes âgées font des médiateurs, orthophonistes, assistante dans les quartiers nord (à Kalliste, un
malaises, ou sont désorientées ». sociale, etc.) voulait construire le centre labo commence mardi sur ordonnance) ;
de santé avec les habitants pour mieux trouver des solutions de confinement strict
Si les hôpitaux de Seine-Saint-Denis, répondre à leurs besoins, et prendre en pour ceux qui se révèlent positifs, au
comme les hôpitaux du Grand Est compte leurs déterminants sociaux autant besoin en réquisitionnant des hôtels ;
ou italiens, se retrouvent à leur que leurs symptômes, pour mieux les mettre en place l’accompagnement autour.
tour « dépassés », c’est parce que soigner. Le confinement venu, tout cela
« personne ne voulait croire qu’une telle À Kalliste, des familles vivent à huit
fait du centre un prisme passionnant pour ou dix (ou plus). Lors des visites à
crise sanitaire pouvait nous atteindre comprendre à quel point le confinement
», estime Laurent Lainé. « La plupart domicile, les toubibs constatent qu’il y
agit dans les quartiers populaires comme a parfois deux ou trois lits par pièce,
des gens ne veulent pas envisager les une loupe sur les inégalités, sanitaires,
épidémies du côté le plus obscur. Et ce dans des appartements souvent insalubres,
éducatives, alimentaires, numériques… mal isolés, humides. Certaines barres sont
coronavirus n’est pas le plus obscur, la
plupart des gens vont rester en vie », par ailleurs infestées de punaises de lit.
rappelle-t-il. Rester strictement confiné dans ce cadre
est un enfer. Passés les premiers jours,
Le réanimateur met également en cause comme partout en France, le confinement
« la gestion libérale des hôpitaux, qui est pourtant relativement bien respecté.
a poussé à réduire les coûts partout. Une note d’ambiance des éducateurs de
Depuis six mois, on a tenté d’alerter l’arrondissement relève que les jeunes
sur l’état de l’hôpital. Le manque de Le Château en santé, à Marseille. © OB
sortent beaucoup moins.
moyens, on le paie tous les jours, encore Vendredi matin, quelques patients
plus aujourd’hui ». Yacine Tandjaoui Habiba fait partie de l’équipe du Château
attendent à l’extérieur. Des chaises
veut retenir « la grandeur d’âme des en santé où elle assure le ménage et
éloignées les unes des autres font office
hospitaliers. Tout le monde est conscient apporte dans ce centre au fonctionnement
de salle d’attente devant la bastide
de la difficulté, des risques, et personne ne très horizontal des éclairages précieux
élégante qu’une famille de négociants
rechigne. Il faut nager à contre-courant, sur la situation des habitants, ou le
avait fait construire au milieu du
de plus en plus fort ». fonctionnement du quartier. Elle habite
XIXe siècle, quand les collines appelées La Solidarité, cité constituée de hautes
aujourd’hui « quartiers nord de Marseille » tours juste au-dessus de Kalliste. « Au

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.40/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
41

début, raconte Habiba, les habitants ont rentre du travail, lestée d’une fatigue à lui, le troisième décroche… » Elle a
pris le confinement à la rigolade. Quand « physique et psychologique », elle essaie l’impression que sa seule pause est « à 20
ils allaient sur le balcon, mes enfants de devenir maîtresse. Les enseignants du heures, quand ils se défoulent sur le balcon
me disaient pourquoi tout le monde est primaire envoient les leçons et devoirs par avec les casseroles et des couverts ».
dehors et pas nous ? » Depuis, les espaces mails, Khadija prend en photo le travail Dans les quartiers populaires plus
collectifs se sont retrouvés désertés. Ne des enfants pour le leur renvoyer. qu’ailleurs, les femmes sont en première
restent que les chats, nombreux. « Pour celle qui est au collège, dit- ligne, soumises au stress, à des
elle, c’est plus compliqué. Seuls quatre responsabilités écrasantes. Par temps de
professeurs restent en contact avec eux, confinement, elles ont en plus « les
les autres ont donné plein de travail en hommes dans les pattes », soupire une
disant : “On verra en classe après le patiente du Château. « Et le carême
confinement.” Moi je ne peux pas aider approche, prévient Zoubida (le ramadan
dans toutes les matières, j'espère que ma est attendu aux alentours du 24 avril).
fille ne va pas prendre trop de retard. » Dans ces périodes, comme ils ne peuvent
D’autres parents sont beaucoup plus pas fumer dans la journée, les hommes
démunis. Certains n’ont pas d’ordinateur, sont de mauvaise humeur, ils essaient de
A droite, Habiba avec Julien (généraliste) et dormir, les enfants ne doivent pas faire
Carole (infirmière), à la pause déjeuner. © OB la plupart pas d’imprimante. « Au début,
raconte Céline, orthophoniste au Château de bruit. J’espère pour les mamans que le
Morad assure l’entretien des espaces confinement sera terminé sinon ça va être
en santé, certains enfants recopiaient
communs d’une barre du parc Kalliste, où explosif… »
intégralement les formulaires comportant
vivent ses parents, où lui-même a grandi.
des questions à remplir, parce qu’ils ne « La peur d'encombrer »
Dans le quartier, dit-il, « seuls les 16-17
pouvaient pas les imprimer. » À la maison,
ans continuent de sortir ». Jusqu’à la
pères et mères se retrouvent parfois dans
semaine dernière, certains continuaient de
une incapacité culpabilisante, humiliante,
jouer au football, le soir, sur le petit terrain
remarque Carolina, assistante sociale au
derrière le centre commercial. « Ils disent :
Château.
“Moi je crains rien, j’ai pas peur.” Moi
je leur dis :“Et ton père, et ta mère, ils L’école primaire de Kalliste a décidé de
craignent rien, crétin ?” » ne pas avancer dans les apprentissages
le temps du confinement, pour éviter de Carole, infirmière, avec un patient et son fils. © OB
Tout autour, les réseaux de vente de
creuser les inégalités. Les enseignants Élisa, conseillère conjugale et familiale,
drogue ont ralenti mais l’activité continue.
n’envoient des exercices que sur les a « très peur de l’après », des situations
« Tu viens pour toucher ? » (acheter),
notions acquises. Le directeur s’efforce qu’ils vont rencontrer. En ouvrant le
demandait hier un guetteur posté dès 9
de rester en lien avec les familles, centre de santé, les professionnelles
heures du matin près de l’une des barres
il appelle les plus isolés pour prendre ne s’attendaient pas au niveau de
de quartier. Les clients se font rares mais
des nouvelles. Paradoxalement, certains violences conjugales et familiales qu’elles
ils n’ont pas totalement disparu. Certains
parents raccrochent un peu avec l’école ont découvert. Elles s’inquiètent d’une
viennent avec des gants, une écharpe
dans cette période. « Ils essaient recrudescence avec le confinement. « Cela
en guise de masque. Mais les points de
de prendre en charge, de pallier peut être tendu dans tous les milieux,
vente risquent de n’avoir bientôt plus
les difficultés, alors qu’ils étaient reconnaît Carolina, l’assistante sociale.
grand-chose à charbonner. Fermeture de
très éloignés du système éducatif, du Se retrouver enfermés ensemble, ce
frontières et limitation de la circulation
langage scolaire », observe Céline, n’est simple pour personne, mais c’est
rendent l’approvisionnement dangereux.
l’orthophoniste. encore plus dur quand il y a plus
La pénurie approcherait.
Mais après le confinement, « il va d’enfants dans moins de pièces et d’autres
Les parents ont d’autres priorités. Il faut
falloir ouvrir des centres de repos pour problématiques urgentes à affronter. » Un
occuper les enfants, puisqu’ils ne peuvent
les mamans au bord de la dépression « groupe d’appui » se met en place au
plus sortir, essayer de faire école pour
nerveuse », soupire Zoubida, patiente Château avec Carolina, Élisa la conseillère
qu’ils ne prennent pas de retard. Khadija
du Château. Elle a quatre enfants, a conjugale et familiale, Carole l’infirmière,
a quatre enfants, elle vit à La Granière,
l’impression d’être « sur le pont de 7 Céline et Clémentine les orthophonistes,
une cité voisine. Elle est aide-soignante à
heures à minuit ». Elle dit que c’est Fatima et Apo qui assurent les médiations,
l’hôpital Nord, très mobilisée ces temps-
infernal. « Le temps que je passe de l’un traduisent pour les familles comoriennes,
ci, tout comme son mari préparateur de
à l’autre, le premier ne se souvient plus turques et kurdes.
commandes pour Carrefour. Quand elle
de ce que j’ai expliqué ; quand je reviens

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.41/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
42

Dans cette période où les services publics Marseille a été relativement épargnée même raison, elle demande de ne pas citer
n’offrent pas de réponses face à la grande jusque-là, mais la vague approche. En le quartier, aussi dégradé que Kalliste). La
précarité, l’équipe dépasse les barrières fin de semaine dernière, les présomptions mère de famille qui l’avait alertée lui a
des professions pour inventer des réponses de cas positifs se multipliaient fait remonter les besoins, des bénévoles
informelles, appelle régulièrement les en consultations. Edwige, médecin ont collecté les courses faites par des
familles, soutient les femmes plus isolées. généraliste, a découvert l’angoisse particuliers, le minibus de l’association
« Mais si certaines subissent des violences, d’annoncer le résultat, « parfois perçu sportive qui ne transporte plus de sportifs
elles ne le diront qu’après, murmure comme une annonce de VIH ». Lorsque a été réquisitionné. « Quand on voit la
Carolina. Elles n’en parleront jamais au les symptômes ne sont pas trop alarmants, liste de ce dont les gens disent manquer,on
téléphone. Il faut toujours du temps pour les patients sont appelés à se confiner le est vraiment dans la première nécessité :
laisser venir cette parole. » Et puis plus étroitement possible. Les médecins des pâtes, de l’huile, de la margarine, des
comment parler de violences avec toute la les rappellent pour vérifier que la situation couches. » Dans certaines familles, depuis
famille autour de soi ? ne s’aggrave pas. quelques jours, on change les bébés moins
Le Château va aussi ouvrir un blog souvent.
pour garder le lien, partager questions, Des solidarités se mettent en place, mais
renseignements pratiques, conseils, coups elles sont souvent entravées par la crainte
de gueule ; échanger des idées d’activités de la contagion. Habiba, du Château en
pour les enfants, des recettes, des santé, dit qu’elle ne sait plus quoi faire :
solutions pour les devoirs ; inventer des elle a l’habitude de partager avec ses
« défis créatifs ». Enfants et adolescents voisins quand elle prépare un plat, mais
Céline et Clémentine, orthophonistes,
pourraient par exemple tourner des petits assurent l'accueil. © OB
en ce moment elle n’ose plus. Elle a
films chez eux sur un thème donné, avec peur. Et « honte d’avoir peur ». L’une
L’équipe est très mobilisée mais le
les smartphones. Tout cela serait projeté de ses amies a perdu son mari pendant
centre n’a jamais semblé aussi silencieux.
ensuite au Château, quand le temps de la le confinement, elle ne savait pas si elle
L’absence des familles, des enfants,
fête d’anniversaire sera enfin venu. devait aller « au deuil ». Finalement, elle
change tout. Bon nombre de patients
En attendant le centre s’est transformé. y est allée, elles se sont retrouvées à six ou
n’osent plus venir. « Il y a la
Le rez-de-chaussée accueille les patients sept, soigneusement éloignées les unes des
peur de l’infection, analyse Thomas,
suspects de Covid, le premier étage autres. « On se disait : “Alors finalement
médecin généraliste, mais aussi celle
les autres urgences. Deux équipes t’es venue toi aussi ?!” Je crois que cela a
de nous encombrer. Ils nous imaginent
d’accueillants et de médecins sont fait beaucoup de bien à mon amie. »
complètement débordés, alors ils ne
constituées chaque jour, elles ne se viennent pas, ils reculent tout ce qui Au début du confinement, patients
croisent théoriquement pas de la journée. ne leur paraît pas urgent. » Edwige, sa et soignants imaginaient que la fête
D’autres toubibs assurent les consultations collègue, craint « un retour sérieux » après d’anniversaire serait après la pandémie
par téléphone, qui changent beaucoup la la pandémie, pour rattraper prévention et extrêmement libératrice. Il faudra
nature du soin dans ce quartier où le suivis chroniques, tout ce que les patients cependant se réjouir rapidement. Tout le
symptôme est souvent un prétexte pour auront laissé dériver, « oubliant leur monde a compris que la crise sociale
venir voir un médecin, poser son sac, dire santé ». frappera plus durement ici. Qu’elle se
l’enchevêtrement de soucis autant que de posera comme une loupe, encore, sur les
Les questions de santé sont souvent
pathologies. quartiers populaires. « Pour nous, ce sera
reléguées lorsqu’on s’inquiète pour la fin
Avec le confinement, beaucoup appellent le retour des apéros en terrasses, pour
de mois, pour l’avenir des enfants, pour
ou viennent pour des difficultés à respirer, beaucoup ce sera encore plus de chômage,
ce qu’on pourra leur donner à manger.
un sentiment d’oppression thoracique, plus rien pour payer le loyer », résume
Laetitia (prénom changé à sa demande),
parfois dus aux troubles d’anxiété. Au Laetitia, l’institutrice.
professeur des écoles dans les quartiers
moindre doute, les médecins demandent nord, a été alertée par une mère du Thomas, le généraliste, répond que
aux patients de venir. Ce n’est pas quartier qui lui a dit que certains de ses patients et soignants feront au Château
toujours simple. Vendredi, une dame a élèves « avaient faim ». Les parents qui comme ils font depuis deux ans.
décommandé son rendez-vous au dernier travaillent au noir se retrouvent soudain « Composer comme on peut, en étant là les
moment : trois ou quatre personnes sont privés de tout. « Beaucoup cachent leur uns pour les autres. » Il a envie que la fête
atteintes du Covid-19 dans son immeuble, situation, parce qu’ils sont clandestins ou d’anniversaire vienne vite, et qu’elle soit
or, pour sortir, il faut passer par tous les qu’ils craignent qu’on leur enlève leurs « très libératrice ».
espaces communs. Elle n’ose plus bouger. enfants, ou tout simplement parce qu’ils
ne veulent pas les stigmatiser » (pour la

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.42/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
43

disparu du paysage. La plus célèbre (et « Les habitants des quartiers, c’est l'armée
remuante) cité HLM de la ville, immobile, de l'ombre de cette guerre sanitaire »,
Dans les quartiers silencieuse, comme un mois d’août où abonde Philippe Rio, maire communiste
populaires, la «résilience» les 10 000 habitants seraient partis en de Grigny (Essonne), où 45 %
vacances : qui l’eût cru ? des habitants vivent en dessous du seuil
malgré un surplus de de pauvreté. L’édile, qui appelle le
Pas BFMTV en tout cas, débarquée sur
difficultés place, caméra au poing dès le premier gouvernement à un moratoire sur les
PAR PAULINE GRAULLE
jour du confinement, pour filmer les loyers, évoque aussi « le travail au
LE MARDI 31 MARS 2020
insouciants profitant du soleil. « Mais noir, très développé ici, qui ne sera pas
« Les habitants des quartiers, c’est maintenant, c’est bon, tout le monde est indemnisé ».
l’armée de l’ombre de cette guerre à l’intérieur, affirme Diangou Traoré. Pourtant, dans ce contexte encore
sanitaire », dénonce le maire de Grigny C’est juste qu’il nous a peut-être fallu plus complexe et paradoxal qu’ailleurs,
(Essonne). Mais élus et associatifs d’Île- un peu plus de temps qu’à d’autres pour les habitants des quartiers populaires
de-France constatent aussi, dans ces avoir accès aux informations et pour semblent globalement jouer le jeu de
déserts médicaux, une certaine capacité de s’organiser. » l’enfermement. À Grigny (Essonne), on
« résilience ». L’organisation : la condition sine qua fait tourner les photos d’une Grande
Avec son portable, Diangou Traoré a non de la survie au temps du coronavirus Borne déserte et propre, qui ressemble
immortalisé la scène : les barres blanches dans les quartiers populaires. Dans le étrangement aux images de Laurent
hiératiques, les voitures en rang d’oignons, monde d’hier déjà, rien n’était simple. Kronental. À quelques kilomètres de
le vent qui souffle dans les peupliers. Et Mais aujourd’hui, il faut s’adapter aux là, dans l’autre grand ensemble de
pas un chat à la ronde. « Incroyable, on nouvelles contraintes : l’arrêt de la Grigny 2 où il vit, Philippe Rio se dit
n’entend que les oiseaux ! », s’exclame- distribution de l’aide alimentaire, les « agréablement surpris » de voir les
t-elle gaiement sur la vidéo qu’elle a pertes de salaire quand les dépenses (en consignes respectées.
transmise à Mediapart comme une preuve eau, électricité ou nourriture) augmentent Même chose à Ivry-sur-Seine (Val-de-
qu’à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le du fait du confinement, l’accès aux Marne), dans le quartier de Monmousseau,
confinement peut ouvrir de surprenants soins et aux aides sociales encore plus 6 000 habitants. Chaque soir à 20
horizons. compliqué qu’avant. La fermeture des heures, les coursives désertes retentissent
PMI, des « antennes jeunes » et des d’applaudissements pour les soignants. À
écoles, ont eu pour corollaires de parquer Stains (Seine-Saint-Denis), « grâce à la
les familles dans des appartements police municipale qui a fait beaucoup de
sous-dimensionnés et/ou vétustes. Et les prévention, c’est à peu près rentré dans
adultes ne parviennent pas toujours l’ordre cette semaine », affirme le maire,
à assurer l’accompagnement scolaire de Azzedine Taïbi. Dans les quartiers Nord
leurs progénitures. de Marseille, « à la Castellane ou à Frais-
Il faut aussi faire avec l’isolement Vallon, les gens ont peur, ils restent à la
accru pour ceux qui n’ont pas les maison », indique également la sénatrice
outils numériques adéquats, et les (PS) Samia Ghali.
contrôles policiers renforcés, parfois Certes, tout est loin d’être rose. À
sources de vives tensions. Sans oublier Planoise, « ville dans la ville » de
la surexposition au virus du monde Besançon (Doubs), où les fusillades
ouvrier : ces caissières, livreurs, femmes rythment le quartier depuis plusieurs
de ménage, aides-soignants, chauffeurs de mois, Jaouad Amarouch, le président de
bus, éboueurs, travailleurs des travaux la mosquée (désormais portes closes),
publics, qui, eux, n’ont pas la « chance » rapporte que les fidèles les plus
Les HLM des Francs-Moisins © Diangou Traoré
de pouvoir rester à la maison. « Il y a âgés ont bien entendu les alertes
Aux Francs-Moisins, le temps a suspendu un confinement de classe, observe Bally gouvernementales. Le deal à la belle étoile
son vol. De son sixième étage, Diangou Bagayoko, chef de file de La France est également en berne. « Et ce serait bien
Traoré observe les allers-retours des insoumise à Saint-Denis. Le coronavirus si ça restait comme ça ! », sourit Jouad
camionnettes du Samu. Mais elle a mis en exergue les inégalités qui Amarouch. Certains jeunes, en revanche,
n’aperçoit plus un seul jeune qui tient les préexistaient. Ce sont les oubliés de la « des gamins de 12 ou 13 ans, continuent
murs. Les mères de famille qui papotaient République qui la sauvent. » de prendre les choses à la légère »,
au bas des immeubles ont elles aussi déplore-t-il. Des adolescents, toujours les

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.43/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
44

mêmes, qui vont faire les courses plusieurs ne peuvent se déplacer, mobilisation de cœur à l’ouvrage : aide aux devoirs,
fois par jour. Et jouent à chat avec les des communautés religieuses pour livraison de packs d’eau, sortie d’enfants
CRS qui battent le pavé pour assurer le accompagner les deuils… de parents sans papiers qui craignent de
confinement des 20 000 résidents. Ganesh Djearamin qui exerce comme croiser la police… « Il y a un problème très
Noura H., 28 ans, habitante des Francs- podologue dans sa Grande-Borne natale, compliqué, souligne Karima Dahoui, c’est
Moisins et mère de trois enfants dans un a, lui, monté un groupe d’entraide sur celui des enfants d’incarcérés. À Fresnes,
trois-pièces, raconte les hauts et les bas les réseaux sociaux. Objectif : diffuser beaucoup de détenus sont malades, et les
du quartier. « Il y a déjà une pénurie des informations (par exemple : comment familles, qui n’ont plus accès au parloir,
de logements à Saint-Denis, alors la envoyer du courrier alors que la Poste est ne sont pas informées de la santé de leurs
suroccupation est terrible, avec des gens fermée), apprendre à coudre des masques, proches. » À la tête de sa structure qui a
qui sont à huit ou neuf dans des F3. » imprimer les cours sur des vraies feuilles également des antennes aux Philippines,
pour les familles qui n’ont pas Internet, au Mali et au Sénégal, Abdelnour Chemlal
Ce qui ne l’empêche pas de garder le se sent soutenu par la mairie : « On est
moral. Elle et sa copine, Diangou Traoré, ou même, trouver des fours à micro-ondes
individuels pour les habitants handicapés boostés, on a les masques et ce qu'il faut,
sont intarissables sur les petits gestes de c’est bien. Il faudrait que ça soit comme ça
solidarité qu’elles observent autour d’elles de l’hôtel Ibis Budget à côté… « La grande
force des quartiers comme la Grande- tout le temps. »
au quotidien. Les caissières de la supérette
qui, au cœur de la cité, rappellent aux Borne, c’est la solidarité. Les barrières Non loin de là, Ouissem Guesni, président
clients le message du « restez chez vous ». religieuses ou communautaires tombent, de l’association Biodiversité censée à
Ou les animateurs du centre jeunes qui et tout le monde se retrouve », veut-il l’origine sensibiliser les habitants d’Ivry
font de la sensibilisation sur Snapchat. croire. à l’écologie – mais qui aujourd’hui se
Ceux qui ont la chance d’avoir une Les solidarités spontanées entre citoyens concentre sur la distribution des paniers
imprimante ont aussi déposé dans les halls sur WhatsApp ou Facebook. Mais aussi alimentaires – ne cache pas qu'il est un
les attestations de sortie. du réseau associatif, quand celui-ci est peu amer : « Pendant des années, on a dû
fourni : voilà ce qui fait aujourd’hui se débrouiller avec des bouts de ficelle,
Diangou Traoré, a elle-même déverrouillé et aujourd’hui, tout le monde se retrouve,
le code de son Wi-Fi pour en faire profiter marcher, clopin-clopant, les quartiers
populaires. à raison, à louer les qualités formidables
ses voisins. Et Noura H. pense à cette des bénévoles et du secteur associatif,
habitante qui a prêté sa prise électrique le seul filet de sécurité qu’il reste dans
pour que les jeunes de l’étage puissent ces quartiers où la présence de l’État se
jouer à Fifa sur le palier. Mieux vaut ça que réduit comme peau de chagrin. J’espère
d’être tentés de traîner dehors. « Dans les qu’après la crise, les pouvoirs publics
villes populaires, il y a un truc spécifique : vont remettre les moyens. Les hussards
c’est la capacité de gérer des situations de la République, c’est nous, le secteur
de crise quasi permanentes. Chez les gens, associatif ! »
mais aussi dans les services municipaux,
c’est la résilience perpétuelle », souligne N’empêche, à Marseille, Samia Ghali
Philippe Rio. brosse un tableau très sombre des quartiers
Nord. La misère, sous ses yeux : « Il
D’où ces cagnottes en ligne ou IRL (« In faut que les gens puissent manger à leur
real life », dans la vraie vie) qui ont fleuri faim, acheter du lait pour les nourrissons,
dans bien des grands ensembles, pour des petits pots pour les bébés, que
collecter un peu d’argent pour les plus les personnes âgées puissent sortir de
démunis. « Ça existe toute l’année, mais chez elles pour aller dans les marchés
là, les gens donnent plus que d’habitude », alimentaires, sinon, il va y avoir des
souligne Noura H. tensions et des pillages ! », avertit celle qui
« Les hussards de la République, a réclamé à Jacqueline Gourault, ministre
c’est nous ! » La Grande-Borne confinée, à de la cohésion des territoires, l’ouverture
Grigny (91). © Pascal Troadec une cellule d’aide alimentaire d’urgence
Dans le quartier de Grigny 2, au cœur des cités.
C’est le cas à Ivry-sur-Seine, dans
l’organisation se fait par cage d’escalier :
le quartier de Monmousseau. Karima Comme si cela ne suffisait pas, le bailleur
répartition des courses (aliments et
Dahoui, présidente de l’association Action d’un logement social a décidé d’arrêter
médicaments) à faire pour ceux qui
Réaction, et Abdelnour Chemlal, de les ascenseurs de trente-six immeubles
l’association Sud-Est, mettent beaucoup de douze étages, faute, dit-il, de pouvoir

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.44/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
45

assurer le dépannage. Et emprisonnant par de santé (CMS) est ouvert toute la respecté. Les contrôles n’ont pourtant rien
là même les habitants tout en haut des semaine, en contact avec les médecins révélé de tel, à ce stade. La vigilance y est
tours. « Je ne vais pas vous mentir, on n’a libéraux et les pharmaciens. Frédéric de mise à l’égard des forces de l’ordre.
pas su anticiper, ajoute la candidate aux Nadolny y voit arriver une douzaine de Vendredi soir, la porte-parole du ministère
municipales qui pointe que tout le monde patients par jour avec suspicion de Covid. de l’intérieur, Camille Chaize, dressait un
n’a pas la chance d’avoir la télévision, « Ici, il y a eu une plus grande difficulté bilan chiffré des onze premiers jours de
les jeux vidéo pour occuper les enfants, de compréhension des messages des confinement : 4,3 millions de contrôles ont
ou Skype pour entrer en contact avec pouvoirs publics : les “gestes barrières”, été effectués en France, dont 260 000 ont
les enseignants. Personne n’imagine la c’est une expression un peu bizarre, conduit à des verbalisations.
détresse dans ces quartiers. Franchement, d’autant plus pour des gens qui n’ont
ces gens-là ont du mérite d’accepter de pas le français comme langue maternelle, Si cette période agit comme un révélateur
vivre comme ça. » souligne-t-il. L’épidémie arrive sur une des inégalités dans tous les domaines
population fragile, et dont la priorité n’est – logement, revenus, accès à la santé et à
Alors que l’épidémie progresse partout en la technologie entre autres –, la question
France, les quartiers doivent faire avec pas forcément leur santé. Par ailleurs,
les habitants de logements insalubres, de savoir comment les forces de l’ordre
un autre gros problème : l’accès aux font respecter le confinement partout sur le
soins. Pas simple de trouver une prise souvent suroccupés, peuvent prendre leur
toux pour une conséquence de l’humidité territoire, de manière identique, équitable
en charge dans les déserts médicaux qui ou injuste, se pose également. Dans ce
entourent bien souvent les cités HLM. de leur appartement, ce qui retarde les
diagnostics. » domaine, il n’existe évidemment que des
Surtout quand les réseaux de transports bribes de réponses.
tournent au ralenti. Julie Etcheverry, généraliste au CMS de
Gennevilliers – une ville qui cumule le Depuis dix jours, les quartiers populaires
Ce qui fait dire à Isabelle Peltier, sont publiquement désignés comme des
soignante, que les quartiers sont taux de foyers non imposables et de
familles monoparentales le plus élevé des lieux où le confinement serait moins
« doublement touchés » par le Covid. Les bien respecté. Par l’extrême droite, sans
habitants, cibles privilégiées de ce virus, Hauts-de-Seine –, se voit parfois répondre
de drôles de choses devant les problèmes surprise. Mais aussi par de nombreux
le sont d’abord du fait de leur mode de autres commentateurs, avec ou sans
vie précaire : dans les quartiers, le nombre qui s’amoncellent : par exemple, conseiller
à ses patients contaminés de « dormir arrière-pensées, qui y voient une preuve de
de personnes touchées par le diabète, l’indiscipline des habitants ou le signe de
l’obésité, les handicaps ou les affections de dans un coin de la pièce » quand ils sont
plusieurs à vivre dans un studio. conditions matérielles d’existence rendant
longue durée est plus important que dans les contraintes invivables.
les zones plus bourgeoises. Elle redoute aussi l’après-Covid :
ces patients chroniques qui se seront La dernière édition du Canard
Plus vulnérables qu’ailleurs, car passés enchaîné rapporte des propos prêtés à
entre les filets de la prévention, ils sont « autocensurés » pendant la période et qui
verront leurs pathologies empirer. Ou les Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès
aussi moins bien soignés. Peu inscrits dans du ministre de l’intérieur, lors d’une
les centres de santé locaux, et parfois sans très jeunes mamans poussées rapidement
hors des maternités pour libérer les visioconférence avec les préfets de zone
couverture sociale. de défense le 18 mars. « Ce n’est pas
lits. Manière de dire que les quartiers
Aux Francs-Moisins, où exerce un seul populaires ne sont pas au bout de leur une priorité que de faire respecter dans
médecin pour 1 900 logements sociaux, peine. les quartiers les fermetures de commerces
depuis quelques jours, les patients font et de faire cesser les rassemblements »,
sagement la queue, à un mètre de distance, aurait-il déclaré – son cabinet ne nous a
devant le centre de soin « Place santé ». Confinement: dans les pas répondu – après avoir été alerté par les
Une ambiance bien sage, loin de la préfets que l’exercice était difficile. Et le
cohue qui prévalait il y a encore quinze
quartiers populaires, journal d’affirmer : « Après avoir ordonné
jours. Reste que les hôpitaux de Seine- attention aux contrôles sous quelques contrôles dans les quartiers
Saint-Denis sont déjà saturés, et qu’on tension sensibles, le ministère de l’intérieur
n’y trouve déjà plus aucune place en PAR CAMILLE POLLONI relâche la pression. » Rappelons que
réanimation. « Dans le département, ça LE MARDI 31 MARS 2020 le premier jour du confinement, le
va être l’hécatombe », s’inquiète Isabelle département de Seine-Saint-Denis, qui
Peltier. Les quartiers populaires sont désignés, représente 2,4 % de la population
notamment par l’extrême droite, comme française, avait concentré à lui seul 10 %
À Stains, où la densité de médecins est des zones où le confinement serait moins
inférieure à la moyenne, déjà extrêmement des verbalisations.
basse, du département, le centre municipal

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.45/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
46

Dans les rangs policiers, cet article a fait dans les quartiers auquel nous aurions territoires spécifiques, les infractions à
réagir. Le syndicat Alternative Police s’est beaucoup de mal à faire face en ce la réglementation sur le confinement sont
fendu d’un communiqué pour y répondre moment. » aussi bien constatées en centre-ville qu’en
directement. « Il n’est pas question de Mais est-il vrai que le ministère de zone de loisirs (joggeurs en dehors des
plumer toujours les mêmes, les honnêtes l’intérieur a demandé aux policiers de règles) ou encore dans des quartiers
gens qui se lèvent tôt le matin et rentrent lever le pied en banlieue ? Dans une note pavillonnaires ou des cités. »
tard le soir pour gagner chaque fin de mois du 23 mars, le patron de la Direction de la
l’équivalent du Smic », écrit le syndicat,
« Les contrôles de police ne
sécurité de proximité de l’agglomération doivent être ni abusifs, ni
supposant donc que les honnêtes gens qui parisienne (DSPAP), qui rassemble tous
se lèvent tôt le matin ne vivent pas dans les commissariats de Paris et de la petite
violents, ni discriminatoires »
les banlieues. Quant à Yves Lefebvre, couronne, ne le laisse pas transparaître. Tandis que certains se plaisent à
secrétaire général d’Unité SGP Police-FO, imaginer des passe-droits pour les
il estime que la police a besoin de « Jean-Paul Pecquet invite au contraire les
habitants des banlieues, les acteurs
l’armée en support » pour faire respecter policiers à « assurer en tout temps et
associatifs ont l’inquiétude inverse. Dans
les mesures de confinement dans les « tout lieu le contrôle et le respect des
un communiqué commun diffusé ce
quartiers difficiles ». mesures et interdictions édictées par le
vendredi, plusieurs organisations de
gouvernement dans un but sanitaire »,
Mediapart a par ailleurs eu accès aux défense des droits (Fidh, Human Rights
citant « la fermeture des commerces dits
échanges autour de cette « tolérance » Watch, LDH, associations musulmanes,
non essentiels », « le confinement de
supposée sur un groupe Facebook privé, syndicats étudiants, etc.) rappellent que «
la population » et « les dispositions
ouvertement destiné aux membres des les contrôles de police ne doivent être ni
réglementaires prises en matière de
forces de l’ordre, qui compte plus de 7 vente de certains équipements et produits abusifs, ni violents, ni discriminatoires »
000 membres. On ne peut toutefois pas et « appellent le ministre de l’intérieur et
sanitaires ».
exclure que certains civils, approuvés par le directeur général de la police nationale
les modérateurs, en fassent partie. Au « Il n’y a pas de consignes » visant » à y veiller.
milieu de propos outranciers comparant à réduire les contrôles en banlieue,
Ces organisations recensent plusieurs
les habitants des banlieues à des « animaux commente une source à la préfecture de
vidéos postées sur Twitter, « après
», les traitant de « connards » ou appelant police de Paris, invoquant toutefois « le
seulement dix jours de confinement », « en
à les « laisser mourir » après les avoir principe de réalité ». « Il y a peu de
policiers en banlieue par rapport à Paris, provenance d’Asnières, deGrigny, d’Ivry-
entourés de barbelés, les membres du sur-Seine, deVilleneuve-Saint-Georges,
groupe rivalisent d’inventivité dans leurs donc on limite forcément les contrôles. »
Les fonctionnaires ont d’autres missions deTorcy, deSaint-Denis et d’ailleurs en
commentaires. France, qui montrent des habitant·e·s
à poursuivre (police-secours, accueil du
La plupart ont pris suffisamment de public, lutte contre les cambriolages, etc.). apparemment frappé·e·s, gazé·e·s, et,
précautions pour ne pas être identifiables. dansun cas, une personne se faisant
Un commandant de police à la retraite, Sur les dix premiers jours de confinement, heurter par un policier à moto. Les
par ailleurs adjoint au maire d’une petite cette source indique que la DSPAP a mené vidéos semblent aussi montrer qu’elles/
commune dans l’Ardèche, s’en donne environ 40 % de ses contrôles à Paris intra- ils n’opposaient ni violence, ni résistance
néanmoins à cœur joie sous son vrai nom. muros et 60 % sur le reste de la petite aux forces de l’ordre. Dans certains cas,
« Ne dispersons pas notre énergie à courir couronne. « Mais c’est normal, il y a plus les propos proférés par les forces de
après eux. Faisons le “siège” (comme de monde à Paris, policiers et promeneurs. police avaient un caractère xénophobe ou
à l’époque féodale) de ces quartiers. » D’après cet interlocuteur, il n’a pas été homophobe ».
Plus personne ne rentre ou n’en sort. constaté de différence particulière entre
Paris et ses banlieues dans le respect des De son côté, SOS Racisme « rappelle
Verrouillage absolu des voies d’accès que le confinement est particulièrement
(barrage – herse – chicane – couvre-feu). mesures de confinement.
dur à vivre pour certaines familles
On les laisse mariner dans leur jus… À C’est aussi ce qu’affirme le service de dans les quartiers populaires au
l’issue, dans 3 ou 4 semaines, la sélection communication de la police nationale regard des conditions de logement. La
naturelle aura fait son choix. » (Sicop). «Les retours des policiers peur de sortir que pourraient induire
« Il y a longtemps que tout le monde de terrain concernent surtout le non- certains comportements policiers ne
est soumis aux sauvageons… », déplore respect des règles par certains individus doit pas s’ajouter à un climat déjà
un autre, policier municipal en Loire- dont la volonté est de chercher particulièrement anxiogène ».
Atlantique, qui concède : « L’État est toujours à enfreindre les règles et
la loi. Les constatations de non- Mercredi, l’Observatoire des libertés
bien obligé de temporiser encore plus que publiques, émanation du Syndicat des
d’habitude pour éviter un embrasement respect concernent beaucoup moins des
avocats de France et de la Ligue des

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.46/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
47

droits de l’homme, alertait déjà sur côté, si ce n’est pour se mettre à l’abri des LE LUNDI 30 MARS 2020

« des témoignages vidéo, oraux ou regards », estime Samim Bolaky, l’avocat


À l’heure où les ponts aériens se font
écrits » faisant état de « réactions de Sofiane, qui relate les faits reprochés
désormais de la Chine vers l’Europe,
disproportionnées des forces de l’ordre ». aux policiers dans sa plainte. « La scène
le spécialiste des relations internationales
Et ajoutait que les quartiers « dans lesquels se déroule devant la porte du hall. Les
décrypte la géopolitique du coronavirus.
les situations sociales et matérielles des policiers ont tenté de l’ouvrir mais elle
« L’enseignement de cette crise: sans
habitant·e·s rendent le confinement le était fermée. L’un des policiers lui touche
un nouveau traité de Rome, le temps de
moins supportable sont aussi ceux dans les parties intimes et lui dit : “Tu aimes ça,
l’intégration européenne est refermé »,
lesquels le non-respect des règles semble salope.” Un autre lui met une main sur la
juge-t-il.
susciter les réactions les plus sévères et bouche, tandis que Sofiane reçoit une pluie
disproportionnées de la part des autorités de coups. Il mord la main par instinct. Les Bertrand Badie est politiste et spécialiste
». coups continuent jusqu’à ce qu’il tombe des relations internationales. Professeur
par terre. » émérite à Sciences-Po Paris et enseignant-
En ce qui concerne la vidéo tournée à
chercheur associé au Centre d’études
Asnières, qui montre un agent de police Sofiane est ensuite conduit au
et de recherches internationales (Ceri).
mettant un coup de pied à un piéton commissariat. « Dans la voiture, ils lui
Il a récemment publié L’Hégémonie
et l’aspergeant de gaz lacrymogène, la disent : “On va te ramener dans la forêt
contestée. Les nouvelles formes de
préfecture de police a défendu cet usage et on va te brûler, t’es qu’une petite
domination internationale (Odile Jacob,
de la force auprès de 20 Minutes : « Le pute” », poursuit son avocat. Sa garde
2019), Quand le Sud réinvente le monde
contrevenant s’est mis à postillonner en à vue pour rébellion est levée le soir
(La Découverte) et Nous ne sommes plus
direction du fonctionnaire qui s’est servi même, sans poursuites. Samim Bolaky
seuls au monde (La Découverte). Pour
de sa jambe et de gaz lacrymogène pour estime qu’« avec le véhicule, le lieu et
Mediapart, il examine ce que le Covid-19
éviter tout risque de contamination. » l’heure, il doit être très facile d’identifier
révèle de la mondialisation. Entretien.
D’autres scènes de ce genre ont été filmées les policiers qui portent des coups, dont
l’un était cagoulé ». Le lendemain, la Le fait d’assister à des ponts aériens
ces derniers jours, comme à Aubervilliers
mère de Sofiane a reçu une contravention humanitaires en provenance de Chine
(Seine-Saint-Denis), où Ramatoulaye B.,
pour avoir conduit son fils à l’hôpital sans et à destination de l’Europe signe-
âgée de 19 ans, sortie sans attestation, a
être munie d’une attestation. Un médecin t-il un retournement définitif de la
été « tasée » et plaquée au sol. La
généraliste a finalement accordé quatre géopolitique planétaire ?
jeune femme dénonce aussi des coups
et des insultes. Plusieurs incidents et jours d’ITT au jeune homme. Bertrand Badie : Je crois
comportements violents de policiers en Pour Samim Bolaky, cet épisode personnellement que la géopolitique, au
intervention ont également été rapportés est aussi révélateur qu’inquiétant. «Je sens strict du terme, est morte, en tout
aux Ulis (Essonne). trouve extrêmement préoccupant que des cas dans sa configuration traditionnelle,
personnes tout à fait honnêtes vivent dans et qu’il est dangereux de regarder
À la suite d’un contrôle survenu dans
la peur de croiser la police. Dans les les événements actuels à travers ce
cette ville, une plainte pour violences
quartiers populaires, les contrôles sont prisme, car on a alors tendance à les
en réunion par personnes dépositaires de
source de crispation. Sofiane était apeuré surinterpréter. Bien sûr, la Chine joue la
l’autorité publique, avec usage ou menace
avant même de croiser les policiers, il carte d’une propagande qu’elle ne pouvait
d’une arme, a été déposée vendredi auprès
sait à qui il a affaire. Ce sont des agents utiliser lorsque l’épicentre de l’épidémie
du parquet d’Évry. Mardi vers 17 h 30,
défavorablement connus des habitants, qui se trouvait chez elle. Cela lui permet
Sofiane, 21 ans, quittait le domicile de son
ont une réputation de violence. » d’envoyer le message qu’elle est debout,
père pour se rendre chez sa mère afin de
lorsque les autres sont à genoux, afin de
prendre une douche et de rassembler ses Ces derniers jours, plusieurs syndicats de
faire valoir son ascendant sur le reste du
affaires avant de prendre son service – il police ont de leur côté menacé de cesser
monde.
est livreur chez Amazon. Alors qu’il se les contrôles si les agents ne reçoivent pas
déplace sans attestation, Sofiane croise des le matériel de protection nécessaire. Mais l’essentiel me semble ailleurs, pour
policiers de la BAC et prend la fuite pour au moins deux raisons. La première est
échapper au contrôle. qu’il s’agit, dans cette crise, de réagir à
Deux vidéos, tournées par des habitants,
Bertrand Badie: «Les un phénomène transnational et mondial,
grandes innovations qui met en jeu notre capacité à faire front
montrent la suite. Le jeune homme est
ensemble et non notre aptitude à être en
interpellé sans ménagement puis conduit découlent de grandes compétition les uns avec les autres. La
sous un porche. « Les agents n’avaient
aucune raison de l’emmener de ce côté-là,
peurs» seconde est que la Chine a très tôt compris
PAR JOSEPH CONFAVREUX que, dans la mondialisation, elle avait
alors que leur véhicule est garé de l’autre

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.47/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
48

besoin des économies occidentales : même des faibles, mais l’humanité tout entière verre et de ses agences, lorsqu’on entend
d’un point de vue égoïste, elle est portée face une pandémie. Ce multilatéralisme est le secrétaire général António Guterres
à aider l’Europe et les États-Unis parce ainsi désaccordé au défi actuel. appeler à un cessez-le-feu généralisé bien
que l’effondrement des vieilles puissances improbable, ou encore les étranges et
serait, pour son économie, une véritable impuissants communiqués du directeur
catastrophe. Ne surinterprétons donc pas général de l’OMS. On aurait pu attendre
la fierté affichée aujourd’hui, même si de cette dernière institution, qui a pourtant
elle produit effectivement des photos beaucoup de succès passés à son actif,
spectaculaires prises dans les aéroports allant de l’éradication de la variole à
italiens où sont accueillies des délégations un vrai travail de développement de
chinoises, mais aussi russes ou cubaines… l’hygiène dans les pays du Sud, un rôle
Faut-il y voir une revanche posthume de régulation plus important, en matière
des anciens pays communistes ? d’assistance comme dans le domaine de
l’harmonisation normative. Mais, hors des
Cela fait sans doute partie, chez certains, États, elle est sans ressources, incapable
de ces messages marginaux qu’on tente de de coordonner la lutte contre l’épidémie.
faire passer. Mais, encore une fois, dans Encore une fois, cette impuissance n’est
un monde où le mur est tombé il y a plus pas imputable au multilatéralisme, mais
de trente ans, cela ne me paraît pas être aux États qui craignent de voir leur
l’essentiel. souveraineté atteinte dès qu’ils concèdent
Les institutions multilatérales semblent certaines de leurs prérogatives, alors que
impuissantes à gérer le coronavirus, cette épidémie montre bien l’inanité de
qu’il s’agisse des institutions Si on regarde maintenant le réactions seulement nationales. Cette crise
onusiennes, de l’UE, du G7 ou du G20. multilatéralisme régional, on ne peut révèle ainsi davantage l’urgent besoin de
Comment l’expliquez-vous ? qu’être effrayé par l’absence de réactivité multilatéralisme que sa faillite.
de l’Europe, qui ronronne sur un modèle
Lorsque le multilatéralisme ne marche Jusqu’à quel point cette crise sanitaire
passéiste incapable de faire front. Même
pas, c’est rarement de sa faute, mais mondiale montre-t-elle que la menace
si l’UE envisage désormais que certains
davantage de celle des États qui ne globale ne provient plus de la puissance
malades puissent être accueillis dans
veulent rien lui concéder. Cela dit, il de l’autre, mais des points faibles de
d’autres pays que le leur, les 27 ont
faut effectuer un tri dans ce qui relève la planète, tels les États faillis ou des
été incapables d’élaborer une politique
traditionnellement du multilatéralisme. Il
sanitaire commune et de s’accorder sur
existe d’abord un hiatus immense entre
la question clé de la mutualisation des
les besoins d’aujourd’hui et les institutions
dettes. L’enseignement de cette crise est
oligarchiques comme le G7 et le G20,
déjà clair : sans un nouveau traité de Rome,
qui représentent la partie la plus riche,
au sens fort et symbolique du terme,
et soi-disant la plus forte, de l’humanité,
le temps de l’intégration européenne est
et qui exclut de la délibération des pays
refermé. Une seule note d’espoir : l’acte
qui sont au centre du naufrage actuel. La
I de l’Europe a été forgé lorsque celle-
première réaction d’Emmanuel Macron a
ci avait peur, après 1945, à la fois d’une
été de gérer la crise en faisant appel à
nouvelle guerre et de ne pas réussir à se
un G7 dont la Chine ne fait même pas
reconstruire. Aujourd’hui, l’Europe est à
partie ! Quant au G20 des « plus riches »,
un niveau zéro, mais elle a de nouveau
il vaudrait mieux l’appeler le G173, tant il
peur, cette fois d’une tragique épidémie
est incapable de faire face une crise qui ne
et des problèmes posés par une relance
met pas en présence des puissants contre
économique : cette peur – qui ressemble à
celle de l’après-guerre – pourrait peut-être
entraîner une véritable refonte salutaire,
les mêmes causes produisant parfois les
mêmes effets.
Quant au multilatéralisme onusien, il faut
se garder de l’accabler. Certes, je suis
frappé par l’impuissance de la Maison de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.48/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
49

marchés aux animaux sans contrôle En quoi une conception traditionnelle de la du message qui lui est adressé : à travers
sanitaire ? Et comment réagir alors à ce défense pourrait-elle arrêter un virus ? Les la revendication d’un nouvel État de bien-
nouveau type de menace ? instruments de régulation ne peuvent plus être, c’est surtout la réhabilitation du social
être coercitifs à la manière d’autrefois pour qui est attendue, alors qu’il avait été ignoré
faire face à une épidémie qui se joue des pendant trente ans de néolibéralisme.
frontières et des souverainetés. Cela vaut Ce qu’on demande aujourd’hui à l’État,
pour l’insécurité sanitaire, mais aussi pour c’est, bien sûr, de revenir, mais pour
les autres insécurités, environnementales réinventer un social qui a été laminé et
ou alimentaires. L’insécurité alimentaire décomposé, à travers la fameuse et absurde
paraît ne plus nous concerner, alors qu’on théorie du ruissellement qui réduisait le
continue de mourir de faim dans le monde social à un simple fruit hypothétique de
à un rythme toujours plus soutenu et plus la croissance économique. Ce que nous
mortel que le virus actuel : un jour, cette vivons aujourd’hui rejoint en fait toute
insécurité nous reviendra aussi à la figure la chronique de l’année 2019, durant
de façon peut-être plus indirecte, mais plus laquelle des mouvements sociaux ont
tragique encore… convergé, d’Amérique latine à l’Asie, à
Vos derniers ouvrages insistaient sur l’Afrique et à l’Europe, avec notamment
l’importance géopolitique d’acteurs les « gilets jaunes ». Tous insistaient sur
non étatiques, qu’il s’agisse la nécessité d’un retour urgent du social,
d’organisations terroristes ou de parties sans valoriser pour autant les États qui
de la société civile. Ce moment marque- suscitaient toujours une forte méfiance.
t-il le retour en force des États ? Ce virus met à nu la mondialisation
Le grand tournant se situe là. Nous
continuons à raisonner en termes et certaines de ses aberrations, comme
totalement révolus. Pour nous, et depuis le fait que les réactifs pour tester le
des siècles, l’insécurité vient de la virus se trouvent en Chine ou aux États-
puissance des autres. Nous avons donc Unis. Est-ce que cela rend inévitable
toujours tenté de parer à la menace une démondialisation ou du moins une
en développant notre propre puissance, réduction des interdépendances ?
et particulièrement dans le domaine Je récuse le terme de démondialisation.
militaire, qui ne peut pourtant rien face La mondialisation est un processus
aux nouveaux enjeux. L’essentiel de conduit par une révolution technologique
l’insécurité aujourd’hui vient de points planétaire touchant d’abord les
faibles et on sait que, dans une chaîne, communications, mais aussi les transports.
la résistance dépend non du maillon On ne va pas remettre en cause cette étape
le plus fort, mais du plus faible. Cela de l’aventure humaine en supprimant
implique une réorganisation en profondeur les satellites, Internet ou les avions !
de la gouvernance mondiale de manière à Notre erreur a été de considérer que ce
consolider les maillons les plus faibles. Il processus qui a, peu à peu, construit un
faudra admettre que la situation actuelle, monde unique ne pouvait s’accomplir que
avec 2 000 milliards de dépenses militaires d’une seule façon, en suivant la méthode
par an, imputables aux seuls États, est Il faut distinguer la réaction qui, à court néolibérale consistant à unifier le monde
une aberration, et qu’une bonne partie terme, provient des autorités étatiques autour du marché. C’est cela qu’il va
de ces moyens devrait être dépensée tout de chaque pays, seules à même de falloir changer !
autrement. Il ne s’agit pas de générosité prendre des mesures immédiatement et Mais qu’on ait confondu néolibéralisme
envers les plus pauvres et les moins forts, dans l’urgence. Mais, à long terme, et mondialisation n’invalide pas la
mais de notre intérêt bien compris. Il on ne pourra pas durablement relever possibilité que la réalité d’un monde
est temps de reléguer au vestiaire les ce genre de défi qui risque d’être connecté et interdépendant puisse être
instruments classiques de la puissance. récurrent, en se limitant à la géométrie alternativement fondée sur la solidarité,
La manière dont les États pensent interétatique. Il faudra coordonner les la régulation, la coopération, le
défendre leur territoire est-elle politiques sanitaires dans une gouvernance multilatéralisme. On peut substituer ces
définitivement obsolète ? globale. Il faut également distinguer entre valeurs à une démarche qui a en fait
l’État gestionnaire de la crise et la nature détruit le système hospitalier, la santé

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.49/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
50

et l’ensemble des sécurités humaines. Il moment où l’être humain a peur qu’il où. Qu’on puisse voir la même chose à
convient d’accéder à un « acte II de la se résout à innover. Mais si notre peur Bagdad, Paris, Hong Kong, Santiago ou
mondialisation » qui ne se laisserait pas actuelle disparaît vite – ce que nous Alger traduit le fait qu’il existe vraiment
impressionner par la fameuse formule de souhaitons tous –, l’effet cathartique de des forces à l’œuvre au plan mondial qui
Thatcher, «There is no alternative » (sous- la peur risque aussi de se défaire. Si en convergent vers une demande inédite de
entendu au marché), aussi erronée que revanche elle est durable, il faudra savoir transformation politique et sociale.
cynique. si on aura alors l’énergie nécessaire pour Comment jugez-vous la rhétorique
Une telle épidémie pave-t-elle la voie à transformer les choses. martiale d’Emmanuel Macron. Est-ce
des régimes plus autoritaires, au motif Pour revenir sur les guerres mondiales, les un discours nécessaire pour appeler à la
que, par exemple, la Chine aurait mieux leçons qu’on en a tirées n’ont pas été les mobilisation générale ou une mauvaise
su lutter contre la maladie, ou ouvre- mêmes. À la fin de la première guerre, appréciation de ce qu’est la guerre ?
t-elle les portes à un renouvellement on était au pic des logiques de puissance. Je comprends qu’un chef d’État, face à un
radical de nos démocraties libérales mal On considérait donc qu’il y avait une enjeu si considérable et face au sentiment
en point bien avant cette attaque virale ? irrésistible compétition entre les nations qu’une partie de la population minimise
Je suis agacé par cet argument qui et que la nation vainqueur devait imposer les risques, mobilise un vocabulaire
circule à vitesse égale à celle du son ordre à la nation vaincue qui n’avait martial. Mais il faut veiller à ne pas
virus ! L’autoritarisme ne s’est jamais d’autre consolation que de concevoir sa perpétuer cette analogie, parce que cette
fait connaître pour sa propension à vengeance. À l’issue de la seconde, les crise n’a rien à voir avec la guerre
vouloir sauver les vies. En revanche, enseignements ont été différents, parce telle qu’on l’a théorisée depuis des
la première des libertés est le droit de qu’on avait compris qu’il était important siècles et telle qu’elle est présente dans
chacun de vivre et de survivre. Si pour de ne pas humilier le vaincu, et parce notre imaginaire. En faisant du virus un
survivre, il faut empêcher des individus que le génocide qui avait accompagné la « ennemi des États-Unis », et un ennemi
de circuler, cela me semble profondément guerre avait été un crime contre l’humanité « chinois », Trump identifie le combat
démocratique, au sens vrai et fort de la dans son entier. Aujourd’hui, sans être actuel à une guerre classique, alors que
démocratie. Cette confusion tient au fait trop optimiste, on me paraît être davantage cela n’a rien à voir.
que nous nous sommes laissé berner par proches du modèle de la Seconde Guerre
mondiale que de celui de la Première, Nous ne sommes pas dans une logique
une définition confuse de la démocratie, de l’inimitié, mais dans un contexte de
ignorant les biens communs, se lovant car l’issue de cette crise ne peut être une
victoire du fort sur le faible. mondialisation qui a ses impératifs et ses
dans l’ultra-individualisme et contournant dangers, tout comme l’avait naguère le
les besoins de solidarités qui ne sont pas On sent monter une colère et une contexte national. Nous n’avons pas su
seulement éthiques, mais aussi pratiques. conflictualité sociales dans la mesure où transformer nos priorités internationales
Reconstruire la démocratie suppose de le les différences dans le confinement ou en réfléchissant à notre sécurité en termes
faire à partir de ses vertus collectives, en la possibilité ou non de télétravailler non pas militaires mais humains, ainsi
s’arrachant aux pesanteurs individualistes font ressentir au plus près des corps des que l’avait précocement suggéré le fameux
qui l’ont corrompue. inégalités présentes depuis longtemps rapport de 1994 du Programme pour le
Les grandes crises mondiales dans la société. Peut-on imaginer que la développement des Nations unies [ici en
débouchent-elles toujours sur des crise sanitaire, sociale et économique se PDF], moqué, à l’époque, par la plupart
transformations profondes ? Et à quoi prolonge en révolte politique ? des États. Celui-ci indiquait pourtant déjà
tient le fait qu’on aille alors vers le pire, C’est possible, mais l’année 2019 nous que l’enjeu principal de cette nouvelle
comme le nazisme après la Première a montré que cette colère sociale était sécurité était de libérer l’être humain de
Guerre mondiale, ou au contraire déjà présente partout dans le monde ce sentiment de menace intimement lié
vers le meilleur, avec le renforcement et qu’il suffisait souvent d’une petite à la globalité et qui vise directement les
de l’État-providence après la Seconde allumette pour qu’elle s’embrase, qu’il hommes et les femmes dans leur existence
Guerre mondiale ? s’agisse de l’augmentation du prix du sociale. L’autre point important est de
D’une façon générale, l’histoire nous ticket de métro à Santiago, d’une taxe sur comprendre qu’avec la mondialisation, le
a appris que les grandes innovations l’application WhatsApp à Beyrouth, ou sur danger n’est pas lié à ce que fait l’autre
découlaient de très grandes peurs. C’est les carburants en France ou en Iran. La camp. Il n’y a plus qu’un camp unique, qui
vrai de la réaction keynésienne et du défiance croissante envers les institutions, ne peut être pensé comme à l’époque où
New Deal de Roosevelt après la Grande la frustration face à un marché tout- des blocs se faisaient face.
Dépression, c’est vrai aussi de certains puissant et la déception devant l’absence
moments de la guerre froide prise par d’offre politique alternative : tout cela peut
l’angoisse thermonucléaire… C’est au rebondir n’importe quand et n’importe

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.50/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
51

médias et sous-entend que le coronavirus Twitter, Jair Bolsonaro constate qu’après


est une conspiration pour mettre à mal le 15 mars, ses soutiens sont bien moins
Bolsonaro rejette le l’économie de l’Occident… En pleine actifs sur les réseaux sociaux. Acculé, il
confinement et s’isole pandémie, ce mélange d’inconscience et décide donc de lancer sa contre-attaque
de conspirationnisme divise jusque dans pour tenter de remobiliser ses troupes.
politiquement ses rangs. En sortant prématurément de sa Depuis, il est en roue libre, dit ne pas
PAR JEAN-MATHIEU ALBERTINI
LE LUNDI 30 MARS 2020 quarantaine, Bolsonaro a réussi à s’isoler croire au nombre de morts annoncés dans
politiquement et à s’afficher comme l’un le mondeet demande le retour au travail. Il
Avec 4 256 cas et 136 morts dimanche, des chefs d’État les plus irresponsables du ajoute le 27 mars : « Certains vont mourir,
la pandémie est en pleine expansion au moment. j’en suis désolé, mais on n’arrête pas
Brésil, où le système de santé menace une usine de voitures parce qu’il y a des
de s’effondrer. Pourtant, le président accidents de la route. »Le 29 mars, il sort
brésilien refuse obstinément de prendre à nouveau rencontrer des Brésiliens dans
des mesures de quarantaine. les rues de Brasília. Twitter, qui exclut
les publications qui vont à l'encontre des
recommandations de l'OMS, a supprimé
les deux vidéos de sa balade posté sur le
réseau...
Sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro le
En réalité, malgré la pandémie, il persiste
28 mars 2020. © REUTERS/Ricardo Moraes
dans la stratégie qu’il a développée
Depuis, les panelaços depuis le début de son mandat : fidéliser
(casserolades)contre le président sont une minorité d’extrémistes puis tenter
Sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro le
28 mars 2020. © REUTERS/Ricardo Moraes
quotidiens dans les grandes villes. Il tente d’élargir sa base à l’approche des
alors de se montrer plus responsable, mais élections. Mais Bolsonaro sait que si
Rio de Janeiro (Brésil), de notre la plupart des mesures restent au stade
correspondant.–« Nous devons revenir à l’économie va mal, son discours ne suffira
d’annonces et ses provocations sabotent pas à rassembler au-delà des radicaux.
la normalité. […] De mon côté, grâce systématiquement ses rares efforts. De
à mon passé d’athlète, si je venais Face à la certitude de la récession après le
son côté, son ministre de l’économie a coronavirus, il critique donc violemment
à être contaminé, je n’aurais pas à du mal à s’émanciper de son dogme
m’inquiéter. Je ne sentirais rien d’autre les gouverneurs locaux qui mettent en
ultralibéral. « Le Congrès a voté l’état place des mesures de quarantaine. Il tente
qu’une petite grippe. » En un bref discours de calamité publique pour s’affranchir
d’à peine cinq minutes, Jair Bolsonaro même de leur mettre des bâtons dans
des règles budgétaires, mais les aides du les roues en finançant une campagne
enterre les derniers espoirs de ceux, rares, gouvernement ne sont pas destinées en
qui osaient espérer une réaction rationnelle nationale intitulée « Le Brésil ne doit pas
priorité aux plus vulnérables »,soupire s’arrêter ». Peu importe si la campagne
du président contre le coronavirus. Cleyton Monte, professeur à l’UFC est finalement interdite par la justice, car
Ce n’est pas nouveau chez lui, depuis (Université fédérale du Ceará). C’est l’idée est de se dédouaner à tout prix de
le début de la pandémie mondiale, le le parlement qui a voté une aide la responsabilité d’une future croissance
président minimise la menace. Début mensuelle de 600 reais (107 euros) en berne pour rejeter la faute sur les
mars, le pays recense déjà ses premiers cas pour les travailleurs informels (40 % « exterminateurs d’emplois », surnom
et la plupart des événements sont annulés. de la population active), quand le dont il affuble les gouverneurs. Mais ces
Mais le dimanche 15 mars marque un gouvernement avait seulement offert 200 derniers lui opposent un front commun
tournant : ce jour-là, Jair Bolsonaro est reais mensuels. Après une dizaine de jours dans une fronde rare. Le gouverneur
censé être en quarantaine après son voyage d’atermoiements, Jair Bolsonaro a fini de Goiás, qui soutenait jusque-là Jair
aux États-Unis. Dans la délégation de 64 par se réunir avec différentes autorités et Bolsonaro, a publiquement rompu après
personnes, 25 sont testées positives tandis afficher en début de semaine dernière une la prestation présidentielle du 24 mars :
que le président assure être négatif tout attitude plus conciliante. « J’ai cru qu’il s’agissait d’un montage.
en refusant de montrer ses résultats. C’est mal connaître l’homme, assure le On ne peut pas discuter avec cet homme
Lorsqu’une manifestation organisée par professeur de l’UFC. « Il est incapable de qui gouverne au gré de ses humeurs. »
ses soutiens les plus extrémistes passe créer les conditions d’une union nationale, Pourtant, la contre-attaque a en partie
devant le palais présidentiel, il ne résiste il fonctionne à la division. Isolé et sans trouvé son public. De grands entrepreneurs
pas et prend un bon bain de foule. Malgré programme clair, il a comme d’habitude défendent cyniquement la sauvegarde de
l’avalanche de réactions négatives, il parle besoin de crises pour se maintenir au l’économie à tout prix tandis que des
d’une « hystérie » alimentée par les pouvoir. » Scotché aux statistiques de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.51/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
52

« carreatas » (manifestations en voitures) travail de sensibilisation. » Dans une sont vides et l’insécurité peut rapidement
ont eu lieu dans une dizaine de villes, initiative surréaliste, certains trafiquants exploser, permettant, là encore, au
formant de longues files de 4×4 pour de drogue imposent dans quelques favelas président de blâmer les responsables de
pousser la population à retourner au une quarantaine aux habitants. la quarantaine. D’ailleurs ses fils ont déjà
travail. L’expression sans vergogne d’une La situation est aussi très inquiétante dans commencé à diffuser de fausses nouvelles
classe qui se sait à l’abri. Car si la les prisons. Plus de 700 000 détenus y sont rapportant des pillages de supermarchés.
pandémie a d’abord touché les plus aisées, entassés dans des conditions déplorables « Si ça dégénère vraiment, il a une
souvent de retour d’Europe ou des États- et la tuberculose fait déjà des ravages. justification toute trouvée pour déclarer
Unis, les victimes sont avant tout les plus Absence d’hygiène ou de ventilation, l’état de siège et concentrer tous les
pauvres. surpopulation, toutes les conditions sont pouvoirs »,poursuit Cleyton Monte.
À Rio de Janeiro, la toute première est une réunies pour une catastrophe. Pourtant, les Face à la catastrophe annoncée, les autres
employée domestique, dont la patronne, mesures annoncées par le ministre de la responsables politiques considèrent le
testée positive à son retour d’Italie, a justice sont, au minimum, insuffisantes. président comme un élément perturbateur
été mise en quarantaine mais a continué Sans espace disponible pour isoler les cas à contourner et de moins en moins comme
de la faire travailler à ses côtés. Un cas suspects, les établissements sont invités un chef d’État. Pour éviter de devenir
emblématique dans un pays marqué par à tracer une ligne blanche dans les totalement insignifiant, Jair Bolsonaro a
une ségrégation qui ne dit pas son nom. cellules pour éviter la contamination. en fait choisi de doubler la mise pour
Jota Marques, membre du « collectif Plus grave, d’autres précautions pourtant tenter de sauver son mandat au détriment
marginal » qui agit dans la favela Cité nécessaires s’avèrent contre-productives. de la population brésilienne. En pleine
de Dieu, est révolté car les patrons de L’interdiction des visites va par exemple pandémie, il sait qu’il peut repousser les
sa mère, employée domestique, refusent entraîner une dégradation des conditions limites : aucun homme politique n’est
de la mettre au chômage technique. d’hygiène, « car l’État ne fournit rien, ce prêt à ajouter une crise politique à une
Avec son collectif, Jota distribue des kits sont les familles qui apportent tous les crise sanitaire en lançant un processus de
d’hygiène aux habitants de sa favela. produits d’hygiènes aux détenus », détaille destitution (impeachment). Tous préfèrent
« C’est un palliatif mais on fait ce qu’on Rafael Alcadipani, membre du forum le laisser se saborder tout seul. Car pour
peut. Personne ne le fera pour nous, brésilien de sécurité publique. le moment, la contre-attaque présidentielle
historiquement, la favela est abandonnée Le risque est aussi sécuritaire. Les révoltes ressemble plus à une dernière charge
par l’État. » Il distribue environ 70 carcérales sont courantes au Brésil et suicidaire qu’à un mouvement audacieux
kits par opération, bien trop peu pour si la situation se dégrade, de nouvelles susceptible de renverser le cours d’une
les 60 000 habitants de la Cité de crises sont à prévoir. Plusieurs émeutes bataille.
Dieu mais l’idée est aussi de divulguer ont déjà explosé le 16 mars dans l’État de En attendant, le pays est dans le flou
au maximum les mesures préventives São Paulo. Mais selon Rafael Alcadipani, et les régions périphériques sont encore
aux habitants. « Mais comment s’isoler « elles ne sont pas directement liées au plus à la merci des profiteurs. En
quand les maisons s’enchevêtrent dans de coronavirus, c’était avant tout un test du Amazonie, la saison sèche s’approche
minuscules ruelles ? Comment ne pas aller gang de São Paulo pour voir les capacités et une forte augmentation des incendies
travailler quand la nourriture manque de réaction du gouvernement ». Pour le et de la déforestation est à craindre
dans le frigo ? » Dans la Cité de Dieu, moment, le professeur constate que le pour 2020. « Orpailleurs clandestins et
les familles sont nombreuses et s’entassent crime organisé semble privilégier l’ordre. autres trafiquants de bois se sentent
souvent dans des deux pièces où les « Plus vite la situation reviendra à la déjà en confiance avec Bolsonaro,
coupures d’eau sont fréquentes, rendant normale, plus vite le business reprendra. mais avec toute l’attention portée
plus compliqué le respect des mesures Le crime organisé n’aime pas le chaos, vers le coronavirus, ils vont se
d’hygiène basiques contre le coronavirus. il a besoin de calme pour pratiquer sentir totalement libres d’agir »,explique
ses activités. » Mais dans ce monde Douglas Rodrigues, médecin travaillant
«Un chaos sécuritaire peut sous tension permanente, les équilibres auprès des autochtones. Et avec eux,
bénéficier à Jair Bolsonaro» sont fragiles. Les chefs de ce gang, le virus risque d’arriver jusqu’à ces
À l’échelle du pays, 31 millions de très insatisfaits de leurs conditions de communautés particulièrement sensibles
personnes n’ont pas accès à l’eau courante détention, pourraient profiter de la crise aux épidémies. « Leur manière de vivre
et 11 millions vivent dans des maisons pour faire pression sur un gouvernement fondée sur le partage et la proximité
avec plus de trois personnes par pièce. en difficulté. va à l’encontre des recommandations
« Les difficultés inhérentes à la favela Or, « un chaos sécuritaire peut bénéficier sanitaires contre ce virus… »,explique
sont une chose, mais le discours du à Jair Bolsonaro »,assure Cleyton Monte. le docteur Rodrigues. « Et puis
président complique encore plus notre Avec les mesures de confinement, les rues certains changements récents dans leur

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.52/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
53

alimentation ont par exemple fait exploser LE MARDI 31 MARS 2020 appelé la présidence de la République, qui
les cas de diabète, un facteur aggravant aurait fait passer le message au ministère
Deux agents du ministère du travail
dans cette épidémie. » du travail et à la Direction générale du
sont décédés en raison de l’épidémie
Les communautés les plus éloignées des travail (DGT), le service qui chapeaute
de Covid-19. Le plus grand flou règne
centres urbains manquent d’accès aux tous les inspecteurs : on ne touche pas
sur l’organisation de ce service public
soins alors que les médecins cubains du aux entreprises, pour peu qu’elles fassent
en temps d’épidémie, alors que les
programme « Mais medicos », expulsés respecter les « gestes barrières » et la «
revirements de l’exécutif se succèdent sur
par le gouvernement Bolsonaro, n’ont distanciation sociale » entre salariés.
l’attitude que l’Inspection du travail doit
jamais été totalement remplacés. Sans adopter vis-à-vis des employeurs. Selon nos informations, l’entreprise en
réel soutien, plusieurs communautés ont question est Safran Aircraft Engines,
préventivement bloqué les accès à leur ex-Snecma, qui fabrique des moteurs
territoire. Mais les isolés, ceux qui d’avion. Mais à ce stade, rien ne permet
n’ont aucun contact avec la société, d’accréditer la véracité d’une intervention
sont particulièrement exposés, explique venue du plus haut sommet de l’État :
le docteur Rodrigues : « L’histoire des les fonctionnaires concernés par ce dossier
contacts avec les isolés est une histoire n’ont pas souhaité le commenter auprès
de génocide. »Une simple grippe est déjà de Mediapart et le gouvernement n’a pas
mortelle, et pour le coup, seules trois prises répondu précisément à nos questions.
de contacts minutieusement préparées ont
Manifestation du 1er mai 2018, à Paris.
eu lieu en trente ans et aucune victime n’a © Marie Magnin / Hans Lucas / AFP
été à déplorer. Un succès remis en cause
par les changements politiques récents, Le tract est passé inaperçu, mais les mots
regrette le docteur. choisis ont valeur de bombe dans un milieu
professionnel farouchement attaché à son
La Funai (Fundação Nacional do Índio), indépendance vis-à-vis des responsables
l’organisme chargé de la protection des politiques. Mercredi 25 mars, les syndicats
autochtones, est revenue sur sa décision SUD et CGT de l’Inspection du travail
« absurde » qui autorisait au nom de la dans l’Essonne ont dénoncé « une pression
lutte contre le coronavirus les antennes de l’Élysée » contre l’un des leurs. Manifestation du 1er mai 2018, à Paris.
locales à prendre contact avec les isolés © Marie Magnin / Hans Lucas / AFP
sans les précautions d’usage. Néanmoins, Le 18 mars, s’appuyant sur les règles
La publication de ce tract en dit pourtant
Douglas Rodrigues assure « que la Funai édictées par le gouvernement le samedi
long sur l’état de tension extrême qui règne
a reculé mais n’a rien révoqué. Et c’est précédent, un inspecteur du travail avait
chez les inspecteurs du travail, en pleine
de toute façon un signal de plus pour rappelé à une grosse entreprise industrielle
crise sanitaire due au coronavirus. Ces
ceux qui veulent forcer le contact avec les du département que les rassemblements
agents de contrôle se retrouvent en effet
isolés ». En février, la nomination d’un de plus de 100 personnes étaient interdits,
à la croisée des injonctions paradoxales
ancien missionnaire à la tête du secteur alors que ses ateliers abritaient plusieurs
du gouvernement, qui ne veut pas stopper
des isolés de la Funai faisait craindre centaines de salariés. Le courrier avait
le moteur économique du pays, tout en
le pire. Or, dans la vallée du Javari, une été validé par la hiérarchie directe de
intimant aux Français de rester chez eux.
immense région d’Amazonie qui compte l’inspecteur.
C’est justement pour essayer de surmonter
un grand nombre de groupes d’isolés, Mais deux jours plus tard, l’agent et son
cette contradiction qu’Emmanuel Macron
des missionnaires finalisent les préparatifs responsable ont été sèchement désavoués
a réuni, vendredi 27 mars, les partenaires
d’une expédition et disposent déjà d’un par leurs supérieurs départementaux
sociaux en audioconférence, alors que les
hélicoptère prêt à décoller. « Rien n’est fait et régionaux lors d’une conférence
dérogations au droit du travail par
pour les arrêter… Un nouveau génocide téléphonique : pas question de faire fermer
ordonnances dans le cadre de la loi
n’est qu’une question de temps. » les entreprises, pas question d’aggraver la
d’état d’urgence sanitaire inquiètent les
crise économique qui pointe.
syndicats. « Nous refusons d’être des
Au sortir de ce rendez-vous de recadrage, chambres d’enregistrement des demandes
L’Inspection du travail gère un bruit de couloir étonnant, qui explique de dérogation aux durées du travail,
avec peine les revirements la teneur du tract, circule à toute en sachant que ces règles existent pour
du pouvoir vitesse dans « l’unité de contrôle » protéger la santé des salariés, bien fragile
PAR MATHILDE GOANEC ET DAN ISRAEL départementale : en recevant le courrier de en ce moment », s’indigne le tract venu de
l’inspecteur du travail, l’entreprise aurait l’Essonne.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.53/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
54

Cette position est partagée partout sur locaux, départementaux ou régionaux directeur a répliqué le 19 mars dans
le territoire.« Les ordonnances ouvrent critiquent des courriers envoyés par les un courrier au ton très inhabituel, où il
les vannes sur le temps de travail, inspecteurs, voire leur demandent de menace la CGT de poursuites pénales.
au détriment de l’intégrité physique et les réécrire et de les renvoyer, parce Motif ? Les modèles de courriers portent
mentale des salariés,note une agent de qu’ils ont demandé à l’entreprise de l’en-tête du ministère du travail et seraient
contrôle dans l’est de la France. Nous cesser temporairement son activité, en donc des « contrefaçons de documents
allons avoir un retour de bâton dans raison de son incapacité à assurer la administratifs ».
quelques semaines, c’est sûr, avec des sécurité de ses salariés. Jeudi matin, un Surtout, martèle le directeur, les courriers
phénomènes d’épuisement professionnel agent s’est même vu menacé de se voir du syndicat sont fondés sur une «
pour ceux qui sont mobilisés aujourd’hui. retirer son autorisation dérogatoire de analyse gravement erronée » des règles
» déplacement… » régissant le droit de retrait. « Laisser
Ce n’est pas le seul motif d’inquiétude de La défiance qui règne entre les agents croire à tout salarié que le document
l’Inspection du travail, qui vit depuis deux et leur direction ministérielle n’est pas qui leur serait remis par un agent de
semaines entre le marteau et l’enclume. nouvelle. En avril 2019, une enquête de contrôle sécuriserait juridiquement […]
Jeudi 26 mars, dans une tribune publiée Mediapart dépeignait déjà une Inspection l’exercice de leur droit de retrait n’est pas
dans L’Humanité, une intersyndicale du travail à bout. Cet automne encore, admissible », fulmine-t-il encore.
rassemblant les principales organisations alors qu’un inspecteur s’opposait à
représentatives a dénoncé avec sévérité les la SNCF après l’accident dramatique
« Nous avons eu quinze jours de
propos de la ministre du travail, Muriel de TER dans les Ardennes, le fossé retard à l’allumage en Alsace »
Pénicaud, qui a multiplié ces derniers jours s’était agrandi, devant la prise de La position du gouvernement est en
les appels à « maintenir l’activité »,comme distance du ministère vis-à-vis de ses effet connue : les droits de retrait ne
à l’occasion du bras de fer avec le BTP, agents. « À l’époque, la DGT a sont pas légitimes si les mesures de
raconté ici par Mediapart. osé dire que les lettres de rappel à sécurité recommandées sont appliquées
Selon ce texte, la ministre exhorterait les l’ordre de l’administration du travail dans l’entreprise. Les salariés s’exposent
Français « à aller travailler et dénonce n’engageaient que leurs auteurs,rappelle donc à ne pas se voir payer les jours où
le “défaitisme” » : « Elle désincite Pierre Mériaux, syndicaliste FSU-SNU- ils ne se sont pas rendus au travail. Et
publiquement à l’utilisation du droit de TEFE. Notre administration est la cette doctrine vaut même pour Amazon,
retrait. Elle désinforme les travailleur- première à nous planter un poignard dans où le responsable des entrepôts a pourtant
euses sur les obligations des employeur- le dos. » reconnu la semaine dernière que toutes les
euses en matière de sécurité. Elle exerce Aujourd’hui, les échanges entre le mesures de protection n’étaient pas encore
du chantage à l’activité partielle vis-à-vis ministère ou la DGT et leurs agents ne se respectées.
des entreprises dont l’activité n’est pas font même plus à fleurets mouchetés. C’est Sur RTL dimanche, Muriel Pénicaud a
interdite mais qui ont décidé de fermer. » ce qu’illustre la série de courriers échangés affirmé qu’elle avait appelé le directeur
Depuis, la ministre a légèrement modifié par la CGT du ministère et le directeur général de l’entreprise en France. « Ils ont
ses prises de parole. Dimanche 29 mars sur général du travail, Yves Struillou, qui changé une partie (des règles) mais ça ne
RTL, elle a rappelé le rôle de l’inspection dirige tous les inspecteurs du travail. suffit pas, ils ne sont pas encore au bout
du travail pendant la crise sanitaire. Le 18 mars, la CGT a envoyé aux et donc on ne lâche pas jusqu’à ce que ce
Sans doute pas suffisant pour calmer la agents un tract intitulé « Protégeons soit les bonnes mesures pour protéger les
profession. « Le ministère considère que les salariés avant les entreprises », salariés », a-t-elle assuré… sans demander
la continuité de l’activité économique accompagné de deux propositions de toutefois que les entrepôts soient fermés
prévaut sur la santé des salariés, s’indigne document : un courrier type à envoyer tant que cela ne sera pas fait.
Sophie Poulet, membre du conseil national aux entreprises pour leur demander quelles La ministre a aussi rappelé que le ministère
de SUD Travail. Or, même dans une mesures de protection des salariés elles du travail a commencé à publier des
situation exceptionnelle, le code du travail ont mises en œuvre, et un « constat « fiches pratiques » censées guider les
doit rester applicable. » Simon Picou, son d’exercice du droit de retrait », pour employeurs dans le respect des règles.
homologue à la CGT, enfonce le clou : « appuyer un salarié estimant qu’il n’est pas En tout, une dizaine de fiches devraient
On en vient à penser que l’Inspection du suffisamment protégé par son employeur être disponibles d’ici la fin de la semaine.
travail est désactivée, nous sommes court- et qu’il peut donc cesser de travailler, tout Les premières, ciblant les caissières, les
circuités à tous les niveaux. » en revendiquant de conserver son salaire. chauffeurs routiers et les boulangers ont
Le syndicaliste a recensé « plusieurs cas Deux documents conformes aux positions été publiées ce week-end. « Si les
en une semaine » d’opposition entre agents nationales de la CGT, mais qui ont
et leur hiérarchie : « Les responsables provoqué la fureur d’Yves Struillou. Le

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.54/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
55

employeurs ne respectent pas les guides, population : « Après la vague du message d’œuvre étrangère à la direction du travail
eh bien, à ce moment-là, ils sont en faute », initial de confinement, en prenant le recul de l’Eure a succombé à son tour, après
a-t-elle prévenu. et l’analyse de la mise en œuvre, on précise avoir été hospitalisée et reconnue comme
Et pourtant, il y a quelques jours à peine, la le message. » contaminée.
version officielle ne semblait pas si claire. C’est pourtant, rapporte une agente de Le 13 mars, cette fonctionnaire accueillait
La preuve avec deux mails envoyés à ses contrôle de la région, l’inverse de ce qui encore du public. Localement, les services
agents par Yves Struillou, vendredi 20 était mis en œuvre lors de la première n’ont fermé leurs portes que le 17. Et
mars. Deux messages successifs, envoyés semaine de confinement : « Nous avions depuis l’annonce de son hospitalisation,
à moins de quatre heures d’intervalle, le compris que dansla mesure du possible, la veille de son décès, ses collègues ont
second corrigeant le premier sur un point il fallait faire en sorte que le moins dû se battre pour que les agents restent
non négligeable. de gens travaillent et se côtoient ! On chez eux, en faisant intervenir notamment
Le premier mail, envoyé à 16 h 20, devait aussi rassurer les entreprises sur le médecin coordinateur du ministère.
incitait les agents à s’impliquer dans leur possibilité de bénéficier pour leurs « Dans l’Orne ou dans la Manche, on
leur travail « avec discernement et aussi salariés du chômage partiel. On change a encore 30 % des collègues qui font
sens de l’initiative, de la responsabilité donc totalement de discours. » du présentiel, alors que l’accueil du
et humanité ».Il indiquait surtout noir Le 30 mars, la DGT a finalement public est fermé,s’énerve Gérald Le Corre,
sur blanc que les inspecteurs du travail diffusé une « note relative aux modalités représentant syndical CGT en Normandie,
pouvaient utiliser une arme redoutable, à d’intervention » de ses agents dans les affecté par la disparition de sa collègue.
savoir « l’injonction faite à l’employeur entreprises. D’une part, elle maintient que Oui, certains agents ont des soucis
de cesser son activité lorsque la situation sauf cas explicitement prévus par le code d’équipement [informatique], mais nous
présente un réel danger grave et du travail, « il ne peut être enjoint à avons aussi une partie de l’encadrement
immédiat ». l’employeur d’arrêter son activité ». qui pense encore qu’ils se croiront en
Le second mail, portant comme indication Par ailleurs, afin de protéger les vacances si on les met en télétravail. »
« Annule et remplace », a escamoté cette inspecteurs, la note précise qu’avant Vendredi 27 mars à midi, tous les services
phrase précise, la diluant franchement en d’intervenir dans une entreprise, l’agent normands ont finalement fermé pour une
prônant, « lorsque cela s’avère nécessaire, doit en discuter avec son responsable local durée indéterminée.
le rappel ferme des règles à respecter ou départemental. La disparité est également énorme à
et, en cas de persistance, l’utilisation Elle « proscrit » également l’envoi de l’échelle nationale, même là où le virus
des voies de droit qui sont mises à [la] courriers types aux entreprises. Jugés est déjà très présent. Dans le Haut-
disposition [des agents] ». trop généraux, ils sont vus par la DGT Rhin, douze agents sur soixante continuent
Localement, le message rectifié est bien comme pouvant être mal compris ou toujours à se rendre dans les locaux,
passé. Ainsi, dans un mail du jeudi considérés comme sans intérêt par les quand, dans le département voisin, la
26 mars que Mediapart a pu consulter, chefs d’entreprise, démonétisant la parole direction a renvoyé tout le monde à la
la directrice départementalede la Marne de l’Inspection. maison. « Nous avons eu quinze jours de
fait passer ce message à ses agents. retard à l’allumage en Alsace, alors que
Ces consignes sont présentées comme nous étions déjà connus comme un foyer
Retranscrit littéralement : « Notre mot pensées pour assurer la santé des troupes
d’ordre doit être : l’activité économique de contamination, raconte un agent sur
du ministère du travail, mais sont mal place. Les écoles ont fermé le 12 mars chez
pour tous les secteurs DOIT reprendre reçues par de nombreux agents, qui
et se poursuivre (avec une organisation nous, tout comme nos services. Le lundi
y voient une façon pour la DGT de suivant, nous rouvrions les portes ! »
tout à fait possible permettant d’assurer leur interdire de facto de contrôler les
la sécurité des salariés intervenant en entreprises. La défiance est majeure. Nationalement, le plan de continuité de
présentiel). Chacun d’entre nous a à l’activité du service public, nécessaire
intervenir dans ce sens pour l’encourager, Ces changements de pied ne se limitent en cas de crise sanitaire, n’avait pas
le faciliter et s’en assurer. » Et de pas à l’action de l’Inspection vis-à-vis été actualisé depuis 2010, rapportent les
s’assurer que le chômage partiel ne soit des entreprises. Le ministère du travail syndicats. Pierre Mériaux, membre du
envisagé qu’en dernier recours et que a eu bien du mal à se mettre lui- CHSCT ministériel, ne décolère pas contre
chaque dossier déposé soit examiné avec même en ordre de bataille pour assurer une administration qui a encore toutes
minutie. la protection de ses propres agents face les peines du monde à appliquer des
au virus. Il y a quelques jours, un consignes qu’elle donne aux autres : « Les
La même directrice précise également fonctionnaire du ministère présentant les
qu’il n’y a aucune « contradiction »avec dispositions sont appliquées localement
symptômes du Covid est décédé. Le 24 seulement si on a des cadres de bonne
la volonté gouvernementale de confiner la mars, une agente du bureau de la main- volonté et une forte pression syndicale.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.55/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
56

Sinon, c’est tout et n’importe quoi. À injonction écrite en ce sens de l’Inspection. tous les salariés soient formés précisément
Pau, la direction estime qu’un tiers des Détail piquant, Téléperformance assure aux gestes nécessaires pour garantir leur
effectifs doit être physiquement présent, justement la permanence du numéro vert santé.
alors qu’au moins un agent est contaminé. Covid-19. Et l’agent ne s’est pas arrêté là, puisqu’il
» C’est sur ce terreau ultra-sensible que se a aussi indiqué que les mesures de
Même opacité sur le nombre de personnes développent les prises de bec entre agents prévention face au risque biologique
infectées. La bataille pour la transparence et administration centrale. En Meurthe- devaient être respectées. Des mesures qui
se joue depuis deux semaines. « Nos et-Moselle, plusieurs courriers identiques comprennent avant tout « la limitation au
collègues fonctionnaires des finances et de aux lettres types de la CGT avaient niveau le plus bas possible du nombre
la justice ont un décompte quotidien des été envoyés à des grandes surfaces. La de travailleurs exposés ou susceptibles
agents infectés. Notre ministère n’est pas réprimande de l’administration n’a pas de l’être », autrement dit la réduction au
capable de sortir un chiffre national ! », tardé. maximum du nombre de salariés dans le
s’indigne Gérald Le Corre. Vendredi 27 « Je me dois de constater que le principe magasin.
mars, le chiffre est finalement tombé, avec de neutralité qui régit la fonction des
l’annonce de 26 cas de Covid au sein de inspecteurs du travail en section est battu
l’administration du travail. en brèche dans notre département, a tancé
La mention du risque le responsable départemental dans un mail
biologique est un autre terrain orageux. Il n’est pas admissible qu’une
organisation syndicale du ministère du
d’affrontement travail conduise la politique d’action des
Au-delà de l’angoisse de voir les collègues agents de contrôle de l’Inspection du
tomber malades, les agents de contrôle travail. » Les inspecteurs du travail de À Toulouse, le 26 janvier 2019. ©
se sentent relativement impuissants à l’est de la France ont été priés de ne plus Lilian Cazabet / Hans Lucas/ AFP
répondre aux inquiétudes des salariés, envoyer ces courriers et de signaler à leur La mention du risque biologique est donc
qui pleuvent par mail et par téléphone, hiérarchie dans quelles entreprises ils les un autre terrain d’affrontement entre les
notamment dans le BTP, la grande avaient envoyés. inspecteurs du travail et leurs chefs, ces
distribution, la logistique, ainsi que dans le derniers refusant absolument l’utilisation
Et si l’on se place du côté du
secteur de l’aide à la personne. de cette notionnormalement réservée aux
ministère du travail, on peut comprendre
Le plus souvent d’ailleurs, le contrôle une certaine nervosité. Car lorsqu’un salariés travaillant dans des milieux à
inopiné est impossible, faute de masques. inspecteur s’intéresse à un supermarché, risque, comme les laboratoires d’analyse
La menace de rédiger un procès-verbal, ses demandes peuvent être très détaillées. ou le traitement des eaux usées.
et donc de poursuites pénales à moyen Par exemple, un contrôle effectué la Afin d’éviter toute initiative d’agents
terme, ne règle pas les atteintes directes semaine dernière dans un magasin en s’écartant de la ligne, les instructions de la
à la sécurité et à la santé des salariés Auvergne-Rhône-Alpes a donné lieu à DGT sont claires : lui faire remonter toutes
actuellement mobilisés. un courrier faisant remarquer au gérant, les demandes inhabituelles susceptibles de
« Le seul outil qui serait très efficace entre autres, que les mesures de prévention gêner les entreprises. C’est ainsi elle qui
et immédiat serait la possibilité d’arrêt n’étaient pas clairement détaillées aux devra trancher sur un conflit entre les
de l’activité, qui existe depuis les années salariés, et notamment la fréquence et inspecteurs du travail de l’Isère et leur
1980 et que l’on peut activer s’il existe les modalités du lavage des mains ou la hiérarchie. Les premiers estiment que les
un risque de chute de hauteur, un risque fréquence de remplacement des masques salariés des entreprises spécialisées dans
amiante, électrique, sur les machines, ou et des gants. l’aide à domicile des personnes âgées
cancérigène dans certains cas, détaille Manquaient aussi les consignes de doivent par exemple pouvoir être équipés
Gérald Le Corre. Par décret, le ministère désinfection de l’ensemble des postes de de masques FFP2, désormais très difficiles
pourrait nous donner ce pouvoir d’arrêter travail et des locaux communs (vestiaires, à obtenir, alors que leur responsable
l’activité si l’organisation du travail ne toilettes, salle de pause mais aussi départementale s’en tient aux instructions
permet pas de prévenir la contamination toutes les poignées de portes) ou la ministérielles, qui préconisent un simple
biologique. Il ne l’a pas fait. » possibilité réelle de toujours maintenir un masque chirurgical.
Rares sont donc finalement les mètre de distance entre deux personnes. Pour Pierre Mériaux, de la FSU, ce type de
cas commecelui du centre d’appels L’inspecteur du travail demande donc conflit « pointe bien la nécessité d’avoir
Téléperformance près de Toulouse, que toutes les règles soient appliquées, une Inspection du travail indépendante du
fermé plusieurs jours pour procéder que le respect des distances soit une pouvoir politique : nous n’avons pas à
à un nettoyage approfondi, après une préoccupation de tous les instants et que

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.56/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
57

décider de baisser la norme de protection Pourtant, selon la jeune femme, cette LE LUNDI 30 MARS 2020

des travailleurs car l’État n’a pas su gérer pratique n’est en rien suffisante pour
À partir de ce lundi 30 mars, La Poste
un stock de masques ». respecter l’obligation de sécurité : « Il
ne livre plus que trois jours par semaine,
L’opposition entre le pouvoir politique et faut former les salariés à mettre et à
mercredi, jeudi et vendredi. Aussi, de
le corps de contrôleurs peut en fait se enlever gants et masques, leur octroyer
nombreux bureaux de poste ont été fermés.
résumer à une position – très – divergente des pauses pour qu’ils puissent les enlever
Une décision prise en réponse aux alertes
face aux obligations des employeurs. régulièrement, ne serait-ce que pour
lancées par les postiers sur leurs conditions
Comme il l’affiche de façon explicitesur se gratter le visage, énumère-t-elle. Il
de travail.
son site, le ministère du travail estime qu’« faut aussi désinfecter régulièrement les
nombreuses zones qui peuvent porter le Vendredi 20 mars, une lettre adressée au
il n’incombe pas à l’employeur de garantir
virus. Ce que les sous-traitants chargés ministère de l’économie et au président
l’absence de toute exposition des salariés
du nettoyage, dont beaucoup d’employés de la République, cosignée par six
à des risques mais de les éviter le plus
sont absents, ne peuvent d’ailleurs pas organisations syndicales de La Poste,
possible et s’ils ne peuvent être évités,
forcément assurer… » alertait sur « la situation de tension et
de les évaluer régulièrement […] afin de
de pression à laquelle est actuellement
prendre ensuite toutes les mesures utiles Sophie Poulet, de SUD, confirme. « Avec
soumis le corps social au sein du groupe
pour protéger les travailleurs exposés ». la communication du gouvernement, on
La Poste ».
Cette position est en ligne avec la laisse penser aux entreprises que leur
responsabilité ne peut pas être engagée Leur appel semble avoir été entendu
jurisprudence la plus récente de la Cour
si elles font appliquer des consignes puisqu’à partir de ce lundi 30 mars, le
de cassation. En novembre 2015, l’organe
basiques. C’est dangereux, car les règles courrier, les colis et les journaux ne se
judiciaire suprêmea en effet indiqué
sont claires : l’employeur doit absolument seront plus distribués que le mercredi,
que lorsqu’un employeur démontre avoir
tout mettre en œuvre pour protéger le jeudi et le vendredi. Aussi, sur les
respecté les dispositions prévues par le
ses salariés, souligne la responsable 7 700 bureaux, seulement 1 600 resteront
code du travail en matière d’hygiène et de
syndicale. Cette position découle d’une ouverts. Ainsi, l’opérateur public accède
sécurité des salariés, il peut s’exonérer de
construction jurisprudentielle qui a plus aux demandes des syndicats qui, depuis le
sa responsabilité vis-à-vis de ses salariés.
d’un siècle, et le gouvernement ne peut début de l’épidémie, alertent sur le manque
La décision de 2015 revient sur la pas se contenter de donner sa version de protection pour les postiers.
jurisprudence qui était installée depuis des choses. » Les chefs d’entreprise qui Cependant, pour certains, ces mesures
2002, et qui voulait que l’employeur soit tenteront de passer outre sont prévenus : arrivent trop tard. La fédération SUD-
soumis à une obligation de résultat en leur condamnation par un tribunal est PTT engage une procédure en référé
matière de sécurité, autrement dit qu’il soit toujours possible. contre La Poste « au sujet des carences
tenu responsable de toute mise en danger
Boite noire qui affectent les personnels du groupe
de ses troupes.
en matière de santé et de sécurité
La jurisprudence de 2002 et son obligation Nous avons interrogé plusieurs agents de dans le cadre de la pandémie que
de résultat étaient bien ancrées dans contrôle à travers la France, des syndicats le pays traverse ». L’audience devrait
les mentalités des agents de contrôle. représentatifs de l’administration du avoir lieu dans quelques jours. « Ça se
Mais même en prenant en compte le travail, ainsi que le ministère et fera sûrement le 3 avril », espère
revirement de la Cour de cassation, la Direction générale du travail sur leur avocat, Julien Rodrigue, spécifiant
ils sont nombreux à craindre que les les documents obtenus et les conflits que le fonctionnement des tribunaux
préconisations du gouvernement puissent qui émergent actuellement au sein de est lui-même complètement bousculé
être mal interprétées. l’Inspection. Le ministère du travail nous par l’épidémie. « L’idée ce n’est pas
a renvoyés vers la DGT, qui ne nous a pas d’interdire à La Poste toute activité, mais
« On m’a signalé un chef d’entreprise qui
répondu. c’est de savoir, emploi par emploi, quels
fait signer des attestations à ses salariés,
raconte ainsi une inspectrice non loin de Mise à jour – 31 mars : Ajout de la sont les risques que prennent vraiment les
Paris, décrivant une pratique qui semble nouvelle note de la DGT, diffusée le 30 salariés »,ajoute-t-il.
se répandre. Ils doivent déclarer qu’ils mars. Selon les comptes du syndicat, pour
ont bien reçu un masque, des gants et du l’instant, il n’y a eu aucun décès dû au
gel, en vertu de quoi ils ne pourraient pas coronavirus parmi les postiers, mais tous
tenir pour responsable l’employeur s’ils Face à la pression craignent pour la suite. Sud-PTT annonce,
étaient infectés. » des salariés, La Poste de son côté, que les postiers seraient plus
réorganise ses services touchés par le virus que le reste de la
PAR KHEDIDJA ZEROUALI population.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.57/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
58

« La Poste n’a agi que sous la pression des collaborateurs partout sur le territoire. les chariots… Rien n’est désinfecté ! Le
salariés et des syndicats, mais ils n’ont pas Nous avons des plans de prévention qui virus reste sur le matériel et tout le monde
fait de prévention »,souffle l’avocat. Tous combinent mesures barrières, équipement touche tout. »
attendent de voir comment sera gérée la de protection, respect des distances de
suite et déjà plus de 10 000 droits de retrait courtoisie et organisation adaptée »,
ont été posés, « selon les remontées que assure, de son côté, la direction de
l’on a, c’est-à-dire au bas mot »,précise le La Poste.
syndicat. Comme Caroline, David raconte une
Nous republions notre article à ce sujet en tension permanente : « Il y a une
date du 20 mars 2020. appréhension à venir travailler, pour
nous-mêmes ou pour les usagers. On se dit
___________________________________________________
qu’on est peut-être contaminés et quand le
À Lille, les facteurs s’organisent depuis ministre de la santé dit qu’il faut limiter les
quelques jours pour faire valoir leur droit contacts à 5 personnes, pour nous ce n’est
de retrait. Souvent, en vain. Caroline* pas possible. Rien que dans notre bureau,
travaille à La Poste de Lille depuis cinq on est une cinquantaine. »
ans. Elle se souvient du jeudi 12 mars et David est facteur à côté d’Orléans depuis
de la première allocution du président de une vingtaine d’années et secrétaire
la République concernant la propagation départemental de Sud PPT. Il a fait valoir
du coronavirus : « En l’écoutant, on son droit de retrait. Selon lui, les mesures Beaucoup d'agents craignent de
était inquiets parce qu’on sait qu’on est de protection contre le virus n’étaient pas contaminer leurs proches et les usagers.
au contact de beaucoup de personnes et suffisantes. « La direction m’a autorisé à À Orléans, comme à Lille, la tension
qu’on n’avait pas le matériel nécessaire. partir mais m’a mis en absence irrégulière monte entre les postiers et leur direction.
Pas de masque, pas de gel, rien. » en contestant mon droit de retrait. On s’est Caroline raconte les menaces du chef de
Après les annonces du premier ministre, renseignés auprès de nos avocats et le service et les mensonges de la direction
le samedi 14 mars, les restaurants, les droit de retrait, c’est pas si simple que locale : « Ils nous ont dit qu’on était
cafés et tous les lieux publics « non ça », raconte-t-il. En effet, la direction réquisitionnés alors que la préfecture n’a
indispensables » ferment. « Et nous, on ne peut estimer que le droit de retrait n’est réquisitionné personne. Ils ne voulaient
nous dit toujours rien », souffle Caroline. pas justifié et ne pas l’accepter. Alors, les pas qu’on rentre chez nous, alors on
Alors lundi matin, comme de nombreux salariés devront contester cette décision est restés sur le parking à un mètre
salariés, les facteurs du Nord se rendent au devant la justice. « Et on n’est pas sûrs de distance chacun. » Au téléphone,
travail, inquiets. Rapidement, le manque que la justice aille dans notre sens, c’est la direction nationale de La Poste le
de protection empêche les salariés de partir risqué », s’inquiète le postier. confirme, il n’a jamais été question de
en tournée. « Dans l’unité de distribution Comme seule protection, David et ses réquisition.
de Fives [quartier de Lille – ndlr], il y avait collègues ont les gestes barrières : se tenir Face à la résistance des postiers du Nord,
un paquet de lingettes et un petit pot de à un mètre des autres quand c’est possible, les directeurs locaux décident de se tourner
gel pour une bonne vingtaine de salariés. tousser dans son coude, se laver les mains. vers les facteurs les plus précaires, ceux en
Ils n’étaient pas protégés, ils ont essayé de Cependant, il estime que ce n’est pas CDD, pour les convaincre d’aller travailler
faire valoir leur droit de retrait. Sauf que suffisant : « Il y a des bureaux où les agents malgré tout. Avec la peur de perdre leur
la direction les a menacés. Ils leur ont dit sont les uns sur les autres. Les positions emploi, certains cèdent.
qu’ils n’en avaient pas le droit. Ils ont pris de travail ne sont pas nettoyés, tout le Alors que le conflit s’enlise, des postiers
la décision de mettre les postiers confinés matériel postal, les caisses de courriers, réclament à la direction des masques et des
dans des bureaux, à moins d’un mètre de gels. Certains en obtiennent. Les postiers
distance, puis leur ont demandé de faire en CDD, eux, sont partis faire la tournée
des travaux intérieurs », raconte, excédée, sans matériel de protection.
Caroline. Le soir, Emmanuel Macron s’adresse pour
À Lille, le scénario du matin s’est répété la deuxième fois aux Français. « Là, on
avec les équipes de l’après-midi. Un pensait que comme d’autres salariés, on
matériel de protection insuffisant et face allait rester chez nous, mais non… »,
aux inquiétudes des facteurs, une seule rapporte Caroline avant de conclure : « Les
proposition : une petite bouteille d’eau hôpitaux sont en manque de masques et
savonneuse. « Notre priorité est le bon de gel et nous, on le gaspille pour que
déploiement des mesures de protection des l’argent puisse fructifier. Pour continuer

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.58/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
59

à livrer des colis, des cartes postales, Mais là aussi, La Poste se veut rassurante : Martine fait des « tournées de campagne ».
des courriers qui ne sont pas urgents « Malgré les difficultés opérationnelles, Contrairement à la ville où la distribution
et des pubs. » Depuis jeudi 19 mars, La Poste a décidé d’ouvrir 1 600 bureaux se fait de barre d’immeubles en batteries
les tracts publicitaires ne sont finalement permettant de préserver l’accessibilité au de boîtes, la factrice bretonne croise
plus distribués, assure La Poste, dans un guichet pour les clients qui n’ont pas beaucoup de gens : « À la campagne,
communiqué de presse où il est précisé : d’alternative et de se concentrer sur les les gens viennent vers nous, rapporte-
« La Poste a décidé, en plus de l’ensemble services essentiels de La Banque postale t-elle. On emmène le courrier dans la
des mesures de prévention déjà prises, et notamment la mission d’accessibilité maison de certaines personnes âgées,
d’adapter son organisation du travail, ses bancaire, du courrier et du colis, et de La maintenant c’est interdit. Allez expliquer
processus et de prioriser ses flux. » Poste Mobile. L’organisation du travail ça aux petits vieux… Pour eux, le
À Lille, depuis les premières annonces continuera à être adaptée en concertation facteur, c’est quelqu’un de proche, ils ne
gouvernementales, les jours se suivent avec les médecins du travail et les comprennent pas. Nous ne sommes pas
et se ressemblent, la tension monte et représentants du personnel pour intégrer des commerçants quelconques. J’ai déjà
le matériel de protection le plus basique toutes les mesures de prévention, tant pour fait chauffer de l’eau à un petit vieux qui
continue d’être arraché à la direction avec les postiers que pour les clients. » n’arrivait pas à se lever. »
force tracas. Claire*, factrice à mi-temps dans le
Finalement, plusieurs postiers de Lille Finistère, est malade depuis quelques
ont fait valoir leur droit de retrait qui, jours, toux et maux de tête. Inquiète, elle
pour l’instant, n’a pas été accepté. Depuis, a contacté son médecin qui n’a pas voulu
quatre cas de coronavirus ont été annoncés la recevoir et qui lui a conseillé d’aller en
à la plateforme industrielle de courrier pharmacie acheter du paracétamol et du
(PIC) de Lesquin. Un autre postier a sirop contre la toux, puis d’attendre que ça
été testé positif au Covid-19, au bureau passe. Le problème, c’est que ça n’est pas Philippe Dorge, Directeur général adjoint
de Marcq-en-Barœul, qui restera fermé passé, alors Claire a décidé de contacter du groupe La Poste en charge de la branche
Services–courrier-colis. Document Mediapart
jusqu’à samedi. Dans les autres bureaux la médecin de La Poste qui lui a répondu
de la région de Lille, les rumeurs se qu’elle pouvait tout à fait aller au travail. En début de semaine, comme tous les
multiplient et les facteurs continuent autres facteurs de France, Martine a
« Je suis très inquiète mais ici, La Poste reçu une vidéo du directeur général
d’aller au travail, la boule au ventre. « Ils continue à tout minimiser », raconte celle
mettent la productivité avant la sécurité », adjoint de La Poste en charge de
qui, après quarante ans de service, quittera la branche Services-courrier-colis. Nous
conclut, de son côté, Caroline. son poste pour la retraite dans six mois.
Sur les PIC, l’inquiétude se fait vive. nous la sommes procurée. On y voit
Elle poursuit : « Chez nous, il y a encore du Philippe Dorge, cravate rouge et veste
« C’est eux qui reçoivent le courrier, le déni, la direction locale dit que c’est une
trient et le ré-envoient dans les bureaux de costume, remercier et rassurer les
grippe. Ils n’en ont rien à foutre de notre facteurs : « Nous appliquons strictement
pour la distribution », explique David, santé mais ça, ce n’est pas nouveau. »
avant de préciser : « De nombreux CHSCT les mesures et gestes barrières… Je
« La gestion du coronavirus, c’est sais que dans certains sites, il y a
[comités d’hygiène, de sécurité et des révélateur qu’à La Poste, ça ne va pas très
conditions de travail] demandent que les des besoins d’approvisionnement que
bien et depuis longtemps », estime de son nous allons satisfaire au plus vite. Des
centres de tri soient fermés. » côté Martine, factrice à Saint-Brandan, sur commandes importantes de gel pour
« Les colis ne sont pas livrés par la plateforme de Saint-Brieuc, toujours en les mains, de lingettes désinfectantes
le Saint-Esprit » Bretagne. sont en cours d’acheminement, j’y veille
Après avoir passé huit ans en CDD, personnellement. »
En France, des guichets ont été fermés
Martine* a finalement obtenu un CDI. Elle Pour Martine, ce discours est « hors-
mais les salariés continuent de travailler.
raconte, progressivement, la détérioration sol ». « Ils sont de tout cœur avec nous,
« Les salariés des petits guichets fermés
de ses conditions de travail depuis douze du fin fond de leurs bureaux ou depuis
vont prêter main-forte aux plus gros
ans. « Le coronavirus, c’est la cerise sur chez eux », plaisante-t-elle. « Il nous dit
guichets qui sont restés ouverts », rapporte
le gâteau. La direction ne sait pas trop qu’on ne devait plus rentrer en contact
David mais là, non plus, toutes les mesures
comment gérer ce truc. On n’a rien pour avec des usagers, qu’ils appellent des
ne sont pas toujours prises : des automates
se protéger. On nous a donné à chacun un clients. Cependant, c’est impossible dans
non-désinfectés, des agents proches des
petit flacon de gel hydroalcoolique pour certaines situations. » Et en temps de
usagers et toujours pas de masque, de gel,
nos tournées il y a huit jours. Il ne faut pas Covid-19, cela peut donner lieu à des
de gants pour tous.
en utiliser trop, sinon c’est compliqué », situations ubuesques.
estime-t-elle.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.59/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
60

« Les process clients continueront à sont les gens qui ont les salaires les
être adaptés pour éviter tout contact. plus bas, en excluant les médecins, et
Les échanges de SMS remplaceront les qui ont les conditions de travail les plus En pleine pandémie, une
signatures sur smartphone. Après s’être dures, qui sont au front et sans protection ambiance de guerre froide
annoncés, les facteurs déposeront les minimale. » PAR FRANÇOIS BOUGON ET MATTHIEU SUC
repas [dans le cas de livraisons à domicile] LE LUNDI 30 MARS 2020
devant la porte du domicile du client »,
Boite noire
annonce La Poste. Dans les faits, c’est plus * Ces prénoms ont été modifiés, à Des piratages et des opérations de
compliqué. la demande des personnes interrogées propagande sont lancés contre des
Pour un colis ou un recommandé, Martine qui disent, d’une même voix, craindre gouvernements ou des institutions qui
doit désormais sonner chez les gens. S’ils des répercussions à la suite de leurs luttent contre le Covid-19. Aux manettes:
sont là, ils doivent signer. Cependant, pour témoignages sur leur travail. hackers et autres trolls à la solde
éviter tout contact, elle doit désormais de puissances étrangères. Consultée par
leur demander leur numéro de téléphone. Mediapart, une note adressée au plus
Ensuite, elle leur envoie une photo de Usul. Didier Raoult et sa haut niveau de l’État français mentionne
« l’action volontariste des appareils de
l’objet. Par SMS, les usagers doivent chloroquine, vrais espoirs propagande russe, chinois et iranien ».
donner leur accord. « Ça prend un
temps fou, s’agace la factrice, puis ils
ou faux-semblants?
PAR USUL
me prennent pour une folle quand je LE LUNDI 30 MARS 2020
demande leur numéro alors que je suis
à deux mètres d’eux. Les plus âgés ne
comprennent rien et finalement, je suis
souvent obligée de ramener les paquets
dans un bureau de poste. Là, ils sont à
quelques centimètres de l’agent qui est,
souvent, sans protection. » Un mème devenu viral où l’on voit
Poutine se relaxer à côté d’une carte de
François Marchive, facteur depuis vingt l’Europe envahie par le coronavirus © DR
ans et responsable syndical de Sud PTT en © Capture d'écran Youtube
C’est un membre des services de
Isère et en Savoie, estime que la gestion Tout le monde a son avis sur le savant de
renseignement qui a à son actif le suivi de
de crise de l’épidémie est symbolique Marseille, alors vous avez dû vous forger
quelques guerres et de plusieurs attentats.
du fonctionnement de La Poste toute le vôtre. Êtes-vous du côté des francs-
Alors que la crise du coronavirus a des
l’année : « On est plus attachés au tireurs rebelles, qui fustigent les marquis
implications dans son domaine d’activité,
service public que notre direction, mais parisiens, ou du côté des raisonnables,
il ne décolère pas. « Nous devrions tous
on ne va pas mettre en danger notre vie, qui préfèrent suivre les protocoles plutôt
tirer dans le même sens pour endiguer
celle de la population et de nos proches qu’un gourou hirsute ?
l’épidémie. Au lieu de cela, certains
pour une paire de pompes, une collection Vous avez déjà une opinion sur mettent des bâtons dans les roues de tout
de DVD ou un sweat. Ils font encore l’infectiologue Didier Raoult, c’est le monde, au nom de leurs petits intérêts. À
primer l’argent sur leurs agents. C’est évident. Vous en avez beaucoup entendu ce niveau-là, on peut parler de trahison ! »
ça, La Poste joue notre santé pour des parler ces derniers jours, vous avez
questions d’argent ! » De qui parle-t-il ? De services de
entendu des gens parler de lui, des
Le responsable syndical demande une l’État insuffisamment coordonnés ? Des
médecins, des chercheurs, des politiques et
« vraie discussion » avec la direction de traditionnels contempteurs en mal de
même des citoyens. Tout le monde a son
La Poste, la préfecture, les syndicats et célébrité qui alimentent les réseaux
avis sur le savant de Marseille, alors vous
les associations de consommateurs pour sociaux de fake news (on ne les citera pas
avez dû vous forger le vôtre.
définir ce qui est vraiment prioritaire :
« Qu’on se mette autour d’une table… Êtes-vous du côté des francs-tireurs
enfin, plutôt, qu’on fasse une conférence rebelles, qui fustigent les marquis
par webcam. On ne peut pas continuer parisiens, ou du côté des raisonnables,
à se mettre en danger pour livrer tout qui préfèrent suivre les protocoles plutôt
et n’importe quoi. Il y a une explosion qu’un gourou hirsute ?
des commandes internet et ça c’est > Suivez « Ouvrez les guillemets »
dégueulasse. Les colis ne sont pas livrés sur Twitter, Facebook et YouTube.
par le Saint-Esprit. Encore une fois, ce

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.60/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
61

ici) ? Non, cet espion désigne à sa vindicte comptes « liés à l’État russe ». Le nombreux médias ou sites conservateurs
les appareils de propagande et les fermes à contenu de cette propagande pro-Kremlin, ou d’extrême droite, comme l’a relevé le
trolls… de puissances étrangères. afin d’assurer sa publicité, se décline site Media Matters.
en anglais, espagnol, italien, allemand et
français, et promeut notamment l’idée que
le coronavirus est « une création humaine,
militarisée par l’Occident ».
Selon les informations de Mediapart, la
La propagande pro-Kremlin dans l’Hexagone propagande pro-Kremlin dans l’Hexagone
se borne, pour l’heure, à valoriser la se borne, pour l’heure, à valoriser
gestion "exceptionnelle"
de la pandémie par la Russie. © DR
la gestion « exceptionnelle » de la
pandémie par la Russie. Un message Capture d'écran d'un mème devenu viral, où l’on
Ces derniers jours, plusieurs sources simple : « RUSSIE : ZÉRO DÉCÈS
voit Vladimir Poutine se relaxer, à côté d’une
carte de l’Europe envahie par le coronavirus…
ont fait part à Mediapart de leur ET 20 INFECTIONS SEULEMENT. Pour à l’exception de la Sainte Russie. © DR
courroux vis-à-vis d’opérations menées avoir protégé les frontières dès la
par différents États, surfant sur le L’État-Parti est dans une offensive de
première minute et mis les touristes en propagande qui s’adresse à la fois aux
complotisme ambiant à propos de l’origine quarantaine. » Et une image forte où l’on
du virus pour mener des campagnes citoyens chinois et à ceux des pays
voit Vladimir Poutine se relaxer, à côté étrangers. On retrouve là des éléments
de désinformation, manipuler l’opinion d’une carte de l’Europe envahie par le
publique et critiquer l’action des autres classiques d’une stratégie mise en place
coronavirus… à l’exception de la Sainte depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping
gouvernements, taxés d’incompétence en Russie. Un mème devenu viral ces derniers
contraste avec l’efficacité vantée de leurs fin 2012 : montrer que le modèle
jours. dictatorial chinois est tout aussi légitime,
régimes autoritaires.
Ratissant large sur les réseaux sociaux – voire beaucoup plus efficace, que les
Au premier rang, on retrouverait, s’adressant à des groupes de soutien aux démocraties occidentales accusées de
selon une note adressée au plus haut forces de l’ordre comme à ceux des « gilets vouloir empêcher l’émergence de la Chine
niveau de l’État, « l’action volontariste des jaunes »… –, certains faux profils relayent au statut de grande puissance. Et que,
appareils de propagande russe, chinois dans un mauvais français des articles de finalement, il peut apporter au monde
et iranien qui cherchent à détourner presse jouant sur les peurs des Français, la une « solution chinoise » dans les défis
l’attention médiatique de leurs propres nécessité de fermer les frontières, etc. de la globalisation. Xi avait utilisé cette
responsabilités ». expression pour la première fois en
Dans un rapport consacré en
La Russie a été pointée du doigt dans 2018 aux « manipulations de juillet 2016 pour les 95 ans du Parti
un rapport au vitriol interne à l’Union l’information » (référence complète communiste chinois : « Les membres du
européenne et révélé la semaine dernière dans la Boîte noire), les chercheurs Parti et le peuple chinois savent qu’ils
par le Financial Times. Le rapport de neuf des ministères de la défense et des peuvent apporter une solution chinoise
pages – daté du 16 mars – décrit, selon affaires étrangères rappelaient que la à la recherche, par l’humanité, de la
le quotidien financier britannique, « un dezinformatzia, la désinformation russe, meilleure forme de société. »
large éventail » de tentatives à l’échelle est d’abord réactive : « Le Kremlin Pour diffuser ce savoir-faire – en
internationale pour exploiter la pandémie ne crée pas tant des crises qu’il l’occurrence la gestion de l’épidémie
de Covid-19 en diffusant « des récits n’exploite les vulnérabilités existantes, qui a été contenue malgré les retards
invraisemblables ». « L’objectif global les divisions, tensions politiques ou à l’allumage initiaux –, il convient
de la désinformation du Kremlin est, intercommunautaires, et souffle sur les de mobiliser à fond le faire-savoir
selon l’analyse du service diplomatique braises. » que constitue le puissant appareil de
européen, d’aggraver la crise de santé propagande. En 2013, souligne le chargé
publique dans les pays occidentaux, La propagande chinoise opère, selon la
note précitée, de manière beaucoup plus de recherche à la Fondation pour la
en particulier en sapant la confiance recherche stratégique (FRS) Antoine
du public dans les systèmes de santé offensive, afin de se dédouaner quant à
l’origine du virus. Et répondre ainsi aux Bondaz, Xi a posé les bases de la
nationaux – empêchant ainsi une réponse propagande extérieure en lui assignant
efficace à l’épidémie. » violentes provocations de Donald Trump,
qui, pendant longtemps, a parlé du « virus la tâche de « mieux raconter l’histoire
Toujours d’après le Financial Times, chinois » – dans son entourage, d’autres de la Chine et faire entendre la
l’Union européenne a enregistré depuis parlent du « virus de Wuhan ». Des voix de la Chine ». En ce moment,
le 22 janvier près de 80 cas de expressions reprise aux États-Unis par de écrit Antoine Bondaz dans une note
désinformation imputables à de faux publiée sur le site de la FRS, « alors

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.61/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
62

que les autorités chinoises tentent de octobre pour participer aux Jeux mondiaux Dimanche, la secrétaire d’État aux
faire oublier leurs responsabilités et de militaires. Il représente cette nouvelle affaires européennes, Amélie de
minimiser leurs erreurs dans la gestion génération – il est né en 1972, l’année Montchalin, a déploré des mises en scène
initiale de l’épidémie de Covid-19, elles de la visite historique de Richard Nixon à des fins de propagande. « C’est parfois
cherchent désormais à profiter de la en Chine – bien décidée à répondre sans plus simple de faire de la propagande, des
pandémie en promouvant la diplomatie prendre de gants aux Américains. Dans belles images et parfois d’instrumentaliser
sanitaire du pays afin d’atteindre des la vieille garde, encore attachée à certains ce qui se passe », a-t-elle relevé. « Je
objectifs politiques, diplomatiques et principes, on trouve l’ambassadeur de vous parle de la Chine, de la Russie qui
économiques ». Chine aux États-Unis, Cui Tiankai, 67 ans, mettent en scène des choses », a-t-elle
C’est ce que fait Pékin en utilisant tous qui a qualifié de « folle » la théorie souligné, estimant que « la solidarité, ça
les moyens possibles – dont une censure conspirationniste relayée par Zhao. ne s’instrumentalise pas ».
renforcée des médias et des réseaux L’ambassade de Chine en France n’est « Beaucoup de chercheurs affirmaient
sociaux à l’intérieur de ses frontières pas en reste. Elle a également relayé ces que la Chine ne faisait pas comme la
(voir ici le communiqué de RSF) – pour théories complotistes et « liké » des tweets Russie, on évoquait la seconde comme
promouvoir ce que certains ont baptisé bien peu diplomatiques dans lesquels un “ouragan” et la première comme un
une « diplomatie du masque », mettant des médias sont qualifiés de « fascistes “changement climatique” [pour parler de
l’accent sur les envois de matériel dans faisant propagande du suprémacisme leur propagande externe – ndlr]. Mais
tous les pays touchés, de l’Europe à blanc ». Preuve supplémentaire de cette aujourd’hui la Chine utilise les mêmes
l’Afrique. Interrogée par le site de la nouvelle propagande chinoise qui se outils que la Russie. Cette stratégie
Deutsche Welle, Maria Repnikova, une déploie sur Twitter, un compte « Consulat agressive n’était utilisée que pour Taïwan.
experte de la communication politique général de Chine à Strasbourg » a été créé Désormais, elle le fait partout, même en
chinoise à l’université Georgia State aux en février, un autre « Consulat Général de Europe », estime Antoine Bondaz.
États-Unis, juge que la Chine a ainsi réussi Chine à Lyon » en mars. Les deux comptes Interrogé, un ponte du renseignement
à passer du statut de « victime » à celui de ne relayent que des contenus concernant le français livre un avis discordant par
« professeur » ou de « leader ». coronavirus et les aides en provenance de rapport à nos autres sources : « À
Ce qui est relativement nouveau, et Chine. mon sens, ce n’est pas de l’ingérence,
se voit amplement en ce moment, « L’une des plus vastes telle qu’on l’entend dans nos services. Il
c’est l’utilisation massive des réseaux campagnes de cyberespionnage n’y a pas d’acteurs avançant masqués.
occidentaux, comme Twitter, pour en faire Même les trolls sur les réseaux sociaux
la promotion. On a vu débarquer sur
de ces dernières années » sont connus de longue date. Les choses
cette plateforme américaine bloquée en Ce qui est nouveau également, c’est le sont relativement claires, chacun sert sa
Chine les ambassadeurs chinois. L’un des recours à des rhétoriques mais aussi des partition habituelle. On est là dans un jeu
premiers à l’avoir fait était Zhao Lijian, méthodes qui semblaient réservées jusque- qui relève plus de la diplomatie. »
qui s’est inscrit lorsqu’il était en poste là aux Russes. Ainsi du recours à des En revanche, ce qui relève de l’espionnage
à Washington entre 2009 et 2013. En faux comptes ou des comptes hackés 2.0, ce sont les cyberattaques.
juillet dernier, alors numéro deux de la pour diffuser des messages favorables
représentation de son pays au Pakistan, il au régime communiste chinois. C’est Les chercheurs de FireEye, une entreprise
avait suscité une polémique en répondant ce que montre une étude approfondie de sécurité informatique américaine,
aux accusations portées contre la Chine de ProPublica, fondée sur l’analyse ont dénoncé, dans une note publiée
sur la répression envers les populations depuis août 2019 de milliers de comptes jeudi 26 mars, une campagne menée
musulmanes au Xinjiang par un tweet Twitter. Des agences privées chinoises par le groupe APT41, des hackers
dénonçant le racisme d’État aux États- sont sollicitées. Ces dernières proposent chinois assimilés au gouvernement de la
Unis. Certains pensaient que son rappel même à des personnalités tweetant en République populaire. « L’une des plus
était une sanction. Loin de là. Il s’agissait chinois suivies par plus de 10 000 abonnés vastes campagnes d’un acteur chinois de
d’une promotion. Il est désormais l’un de les rémunérer pour relayer les messages cyberespionnage que nous ayons observée
des porte-parole du ministère des affaires pro-Pékin : ironie du sort, c’est parce que ces dernières années », affirment-ils.
étrangères qui animent la conférence de l’une d’elles a contacté un artiste sino- Entre le 20 janvier et le 11 mars, les
presse quotidienne. australien connu pour ses critiques du hackers chinois auraient tenté d’exploiter
Zhao n’a pas hésité à relayer des régime chinois que l’on a pu en connaître des vulnérabilités dans les systèmes
théories complotistes laissant entendre que les détails. Il lui a été offert 240 dollars informatiques d’au moins 75 entreprises
l’épidémie aurait été apportée par des par tweet publié pour diffuser une vidéo de réparties sur plus d’une vingtaine de pays,
militaires américains venus en Chine en propagande de quinze secondes. dont les États-Unis, le Royaume-Uni,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.62/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
63

l’Italie et la France. Parmi les victimes, des contamination au coronavirus. En raison


banques, des industries de défense mais de l’attaque, les résultats des tests
aussi des entreprises pharmaceutiques et Covid-19 ont été retardés. En Hongrie, Viktor Orbán
de soins de santé… Les chercheurs de En France, comme l’a révélé L’Express, met le Parlement sous
FireEye soulignent qu’il y a eu une l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris
accalmie dans les actes de piratage entre
cloche
(AP-HP) a subi une attaque le week-end PAR CORENTIN LÉOTARD
le 23 janvier et le 1er février, « qui est dernier, qui n’a duré qu’une heure mais LE DIMANCHE 29 MARS 2020
probablement liée aux vacances du nouvel a nécessité de couper l’accès internet à
an lunaire chinois ». certains services. Une attaque par déni de Le dirigeant nationaliste hongrois va
service (DDos), visant à noyer les serveurs s’arroger le droit de gouverner par
À partir des résultats publiés par FireEye, décrets. Le Parlement doit adopter
le site français spécialisé dans les informatiques sous de fausses requêtes,
afin de les rendre inaccessibles. Un moyen une loiprolongeant sans limite de
nouvelles technologies 01net considère temps « l’état de danger » décrété le 11
que « la crise du coronavirus n’est que deux sources, dans l’univers du
renseignement et du cyber, nous ont l’une mars pour 15 jours. L’opposition dénonce
probablement pas le déclencheur de cette un « putsch ».
campagne, qui a visiblement démarré et l’autre assuré n’être pas très sophistiqué.
avant que la situation sanitaire ne se Une enquête a été confiée à la DGSI pour Budapest (Hongrie), de notre
dégrade dans les pays occidentaux. Mais déterminer qui avait intérêt à paralyser, en correspondant.–En jean et en veste
il est certain que le chaos organisationnel partie, le fonctionnement de l’AP-HP. de sport sur le tarmac de l’aéroport
créé par la Covid-19 ne peut que simplifier Sans préjuger des premiers retours Ferenc Liszt de Budapest, le premier
le travail des hackers chinois. Entre les d’analyse, la thèse de cyberactivistes ministre hongrois Viktor Orbán accueillait
activités à l’arrêt, les effectifs malades français ne serait pas privilégiée, ceux- mardi 24 mars un avion-cargo affrété par
et le personnel en télétravail, il devient ci ayant fait savoir au début de la crise la République populaire de Chine, avec à
difficile de maintenir un bon niveau de sanitaire qu’ils ne chercheraient pas à son bord 70 tonnes de matériel médical.
sécurité. Et il est probable que les groupes perturber la lutte contre le Covid-19. Accompagné de l’ambassadeur de Chine
de hackers d’autres pays cherchent, eux En revanche, il n’est pas exclu que en Hongrie, multipliant les checks du
aussi, à profiter de cette situation ». cette attaque ait été accidentelle. Des coude avec l’équipage, il était visiblement
cyberpirates cherchant des vulnérabilités ravi de l’arrivée de ces masques de
Le fait est que Reuters a révélé lundi 23 protection faciale et de ces respirateurs
mars les cyberattaques dont a été victime seraient tombés sur celles de l’AP-HP, ce
qui pourrait expliquer qu’ayant compris artificiels siglés d’autocollants « Vive la
le site de l’Organisation mondiale de la Hongrie ! », en hongrois et en chinois.
santé (OMS). Elles ont été attribuées au à qui ils s’en prenaient, ils n’aient pas
insisté. La Chine, d’où est partie l’épidémie,
groupe de hackers DarkHotel, affilié à la représente aujourd’hui une planche de
Corée du Nord. Selon Reuters, ils auraient Le site gouvernemental salut pour nombre de pays européens et en
tenté de s’introduire début mars dans la Cybermalveillance.gouv.fr rappelle dans particulier pour le sien.
messagerie de l’OMS, engagée dans la plusieurs notes (ici et là) à ceux
lutte pour contenir le Covid-19. qui télétravaillent comment renforcer leurs Loin du dirigeant hongrois l’idée de
mesures de sécurité informatique. dissimuler cette aide. Au contraire.
Le 15 mars, le site du Département de la Cela renforce son célèbre discours sur
santé et des services sociaux des États- Boite noire l’illibéralisme de juillet 2014, dans lequel
Unis avait été lui aussi pris pour cible avec il plaidait pour « s’affranchir des dogmes
une méthode similaire. Selon l’agence Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, Alexandre
Escorcia, Marine Guillaume, Janaina et des idéologies qui ont cours en
Bloomberg, une enquête a été ouverte afin Occident » et déclarait que l’avenir
d’établir si un État ne se cache pas derrière Herrera, Les Manipulations de
l’information : un défi pour nos appartenait à des pays tels que la Chine,
cette cyberattaque cherchant à déstabiliser la Russie, Singapour et la Turquie. « La
le système de santé américain. démocraties, rapport du Centre d’analyse,
de prévision et de stratégie (CAPS) du démocratie libérale et l’État hongrois
Quelques jours plus tôt, le personnel ministère de l’Europe et des Affaires libéral ont été incapables de protéger les
de l’hôpital universitaire de Brno, étrangères et de l’Institut de recherche biens de la communauté » contre la crise
en République tchèque, a dû fermer stratégique de l’École militaire (IRSEM) économique de 2008-2009, avait-il alors
tous les ordinateurs en raison d’une du ministère des Armées, Paris, août 2018. déclaré. Aujourd’hui, c’est débarrassée de
cyberattaque qui venait de frapper son État libéral mais armée du « système de
aux petites heures du jour. L’hôpital coopération nationale » mis en place par
universitaire de Brno abrite l’un des 18
laboratoires utilisés par la République
tchèque pour pratiquer les tests de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.63/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
64

la formation politique du premier ministre, s’adressant à l’opposition lundi dernier au par exemple, a introduit une réforme du
le Fidesz, que la Hongrie fait face à une Parlement, mais on ne peut rien y faire, système des retraites vivement contestée
nouvelle crise. c’est ainsi qu’en ont décidé les électeurs. » en contournant le Parlement ».
Une pétition contre le projet de loi a Viktor Orbán compte-t-il vraiment abuser
rapidement recueilli 100 000 signatures, de ses pouvoirs extraordinaires pour
dont celles d’écrivains, de députés, renforcer son régime, alors qu’il
d’avocats, d’anciens défenseurs des droits, gouverne déjà sans entraves depuis
etc. Il y est évoqué le « suicide plus d’une décennie grâce à une
du Parlement », les « conséquences majorité parlementaire inédite dans la
irréversibles pour l’État de droit » et démocratie hongroise et qui lui a
les «pouvoirs illimités [donnés] à un permis de prendre le contrôle de tout
Des policiers hongrois à la frontière avec l'Autriche, politicien qui, à chaque occasion, a l’appareil d’État ? « Pourquoi diable le
le 18 mars 2020. © REUTERS/Leonhard Foeger
prouvé qu’il abusait de son pouvoir sans gouvernement voudrait-il démanteler un
Car, pour lutter contre la pandémie, entraves si ses intérêts lui dictaient». système parlementaire où il a la majorité
Viktor Orbán veut mettre le système Quelques milliers de personnes devaient des deux tiers ? », demande Zoltán
parlementaire hongrois entre parenthèses. manifester dimanche soir sur Internet, les Kovács, le porte-parole sur l’international
Sauf défection d’un de ses 133 députés – rassemblements étant interdits. d’un gouvernement qui jure qu’il ne s’agit
ce qui n’est encore jamais arrivé depuis que de « protéger la vie et la santé de ses
Plusieurs organisations internationales se
2010 –, le Parlement doit adopter en citoyens ».
sont jointes aux critiques : l’Organisation
début de semaine, lundi ou mardi, une loi
pour la sécurité et la coopération en L’opération ressemble davantage à un
prolongeant sans limite de temps « l’état
Europe (OSCE), la commission des piège tendu aux forces d’opposition.
de danger » qui avait été décrété le 11
libertés civiles du Parlement européen, la « Nous sommes heureux si vous coopérez
mars pour une durée de quinze jours
secrétaire générale du Conseil de l’Europe avec nous, a lancé Viktor Orbán aux
et ses mesures extraordinaires : mise en
et le Haut Commissariat des Nations députés de l’opposition, mais nous
quarantaine des Hongrois rentrant au pays,
unies aux droits de l’homme. À ces deux pouvons gérer cette crise sans vous. J’ai
interdiction d’entrée pour les étrangers
derniers, successivement Viktor Orbán et besoin de 133 personnes courageuses, les
et expulsion de ceux qui ne coopèrent
son porte-parole à l’étranger ont adressé 133 personnes les plus courageuses du
pas avec les autorités, réorganisation
la même réponse : « Si vous n’êtes pas pays.»Au cas où cela n’était pas assez
de l’enseignement à distance dans
capables de nous aider dans la crise clair, le gouvernement a écrit noir sur
le supérieur. Surtout, elle devrait lui
actuelle, veuillez au moins vous abstenir blanc : « Le fonctionnement de notre
permettre de gouverner par décrets et de
d’entraver nos efforts de protection. » société démocratique saine […] n’est pas
révoquer des textes en vigueur.
Reporters sans frontières, pour sa mis en danger par le gouvernement Orbán
Combien de temps au juste durera mais par ceux qui, à des fins politiques,
part, a dénoncé le volet du texte
cette mise sous cloche de la démocratie diffusent une propagande infondée et
qui prévoit des peines allant jusqu’à
parlementaire ? Celui qu’il faudra à malveillante, même au prix de mesures
cinq ans de prison contre ceux
l’exécutif pour vaincre le virus, répond de visant à protéger la santé des Hongrois. »
qui diffuseraient intentionnellement des
manière vague le gouvernement, car la loi
fausses informations susceptibles de Ces derniers, justement, conscients que
ne le précise pas.
contrecarrer l’action du gouvernement leur système de santé, affaibli par
Les partis de l’opposition ont dénoncé dans la lutte contre l’épidémie. des années de sous-financement et
un « putsch » et un « coup d’État ». d’hémorragie de ses soignants vers
La ministre hongroise de la justice, Judit
Le pouvoir rétorque que la loi donne l’Ouest, ne résisterait pas à une vague
Varga, assure que « les mesures que
le pouvoir au Parlement de révoquer à de contagion, respectent dans leur grande
la Hongrie a prises sont nécessaires,
tout moment ces pouvoirs exceptionnels, majorité les consignes de distanciation
proportionnées et limitées à la lutte
pourvu qu’il réunisse les deux tiers sociale et se sont autoconfinés. Cela sans
contre la pandémie ». Elle voit dans
des députés (133, soit le nombre des avoir attendu l’entrée en vigueur, samedi
ces critiques une nouvelle illustration
parlementaires qui le soutiennent au 28 mars, d’un « couvre-feu partiel »
du « deux poids deux mesures » dont
Parlement). Mais seul le parti d’Orbán, le qui porte bien mal son nom, tant il est
serait victime son pays. Pour sa défense,
Fidesz et sa « super-majorité », en a les permissif. Pour l’heure, un peu plus de
le gouvernement hongrois souligne que
moyens… «Je comprends que pour vous 400 personnes ont été testées positives
plusieurs pays de l’Union européenne ont
une décision parlementaire n’est d’aucune au SARS-CoV-2 (pour 12 000 tests
mis en place un état d’urgence et rappelle
garantie, a déclaré Viktor Orbán, en pratiqués) et 13 sont décédées.
même que « le gouvernement français,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.64/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
65

déférés devant un juge après avoir publié « Ces informations sont d’une importance
des informations sur de nouveaux cas dans vitale non seulement pour les médecins
En Turquie, Erdogan leur région. et les personnels de santé concernés,
confine l’information mais aussi […] pour protéger les
PAR NICOLAS CHEVIRON autres patients », prévient l’organisation,
LE DIMANCHE 29 MARS 2020 appelant le ministre à être « ouvert et
transparent ».
Journalistes et médecins inquiétés,
internautes arrêtés, censure… Dans la L’intimidation cible aussi le corps
crise du Covid-19, le gouvernement médical. Le président de la chambre des
du président islamo-conservateur entend médecins de Van (est de la Turquie), le
imposer son monopole sur la docteur Özgür Deniz Deger, a ainsi été
Dans le grand bazar d'Istanbul, le 25
communication, au risque de favoriser la convoqué mardi dernier au siège de la
mars 2020. © REUTERS/Umit Bektas
propagation du virus. police locale pour une déposition, après
S’ils ont tous été relâchés à l’issue de leur avoir évoqué dans un reportage le risque
Istanbul (Turquie), de notre garde à vue, ils sont menacés de poursuites de transmission du virus dans les prisons.
correspondant.– C’est désormais devenu pour avoir « semé la peur et la panique au
un rituel. Tous les soirs, vers 21 heures, sein de la population », un délit passible Si le gouvernement entend imposer
les agences et chaînes de télévision turques de deux à quatre ans de prison. « On saura un contestable monopole sur la
reçoivent livraison par le ministère de la dans les prochains jours si des instructions communication relative à la pandémie, la
santé du dernier décompte des cas recensés judiciaires sont ouvertes », indique Erol nature des informations qu’il diffuse n’en
et victimes du Covid-19 – on en était à Önderoglu, représentant de Reporters sans est pas moins problématique aux yeux de
131 morts et 9 217 porteurs dimanche soir. frontières (RSF) en Turquie, qui dénonce nombreux observateurs.
Les jours fastes, les téléspectateurs ont une « gestion autoritaire de la crise » par « Cela a commencé avec l’annonce, très
aussi droit à une adresse à la nation Ankara. tardive, d’un premier cas en Turquie.
du président islamo-conservateur, Recep La main de l’État est encore plus lourde Alors que le virus s’était déclaré dans
Tayyip Erdogan, leur enjoignant de sur les réseaux sociaux. « Nous avons le monde entier, pendant 15 jours,
respecter les consignes de sécurité – la arrêté 410 personnes qui se livraient à étrangement, aucun n’a été détecté ici,
Turquie applique un confinement partiel et de la provocation et à des abus sur affirme le docteur Incilay Erdogan,
volontaire, malgré une progression rapide cette affaire à partir de comptes liés à membre de la délégation centrale de
des contaminations – et leur promettant des organisations terroristes », a déclaré la TTB. Ce n’est pas compréhensible
la victoire au bout du combat, ou aux mercredi dernier le ministre de l’intérieur, d’un point de vue scientifique. Nous
interventions des ministres ad hoc. Süleyman Soylu, lors d’un entretien sur la avons compris à ce moment-là que
chaîne d’information 24 TV. Le premier l’épidémie ne serait pas gérée de manière
En dehors de ces canaux officiels, tout transparente. »
partage d’informations non agréées sur la policier de Turquie a assuré que 65 %
pandémie est en revanche pourchassé par des 1 748 comptes dans le viseur de ses Après une explosion du nombre de
les agents de l’État. Depuis l’identification services étaient liés à des organisations cas liée au retour de La Mecque
du premier cas de Covid-19 en Turquie, telles que FETÖ (mouvement guléniste), de milliers de pèlerins turcs, le
le 11 mars, huit journalistes locaux ont le PKK (rébellion kurde) ou le DHKP-C gouvernement a commencé à présenter
ainsi été arrêtés – parfois dans leur lit –, (extrême gauche). des statistiques quotidiennes, mais celles-
acheminés au commissariat menottes aux La rétention de l’information affecte ci sont trompeuses, estime la praticienne.
poignets et interrogés par la police ou jusqu’au fonctionnement des hôpitaux. « Ne sont testés que les gens qui
« Selon les nouvelles que nous recevons ont des problèmes respiratoires et de
du terrain, les médecins et les personnels la fièvre, explique-t-elle. Du coup, les
de santé ne reçoivent aucune information chiffres annoncés ne révèlent que la partie
au sujet des malades qu’ils examinent émergée de l’iceberg. Le nombre réel de
et suivent, ou bien en reçoivent très cas est bien plus élevé. »
tardivement », dénonce l’Union des Ankara continue par ailleurs de passer
médecins de Turquie (TTB) dans une lettre sous silence certains aspects de la
ouverte adressée vendredi au ministre de pandémie, comme la distribution par ville
la santé, Fahrettin Koca. et département des cas et des décès,
ou l’âge des victimes. Les citoyens
en sont réduits aux conjectures, sur

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.65/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
66

la base des informations fragmentaires les États ont tous le même réflexe : la Mais avant de transmettre le dossier à la
délivrées par le gouvernement. L’annonce, vérité les dérange. Ils préfèrent le flou à la justice, le gouvernement a indiqué vouloir
vendredi soir, par Süleyman Soylu du vérité. » « faire rembourser les montants indûment
placement en quarantaine de 12 villages perçus ». Seuls ceux qui n’auront pas
des départements reculés de Rize (mer rendu l’argent seront inquiétés par la
Noire) et Kütahya (Ouest) donne ainsi une Au Niger, les premiers justice, a fait savoir M. Abdourhamane.
idée de la pénétration du virus au plus touchés par le Covid-19 ont Inacceptable pour l’opposition et une
profond des campagnes turques. partie de la société civile, qui craignent
été les militants que l’affaire ne soit étouffée et réclament
Celle, par Fahrettin Koca, du recrutement PAR RÉMI CARAYOL
prochain de 18 000 personnels de santé LE MARDI 31 MARS 2020 la transmission sans délai de l’audit aux
laisse deviner les problèmes d’effectifs juges.
dans des hôpitaux qui ne se sont pas encore Au nom de la lutte contre l’épidémie,
remis des purges postérieures à la tentative le pouvoir a pris plusieurs mesures
manquée de putsch de juillet 2016. restreignant les libertés publiques.

Quelques cas emblématiques, comme Officiellement, le premier cas de


celui de l’ancien commandant de l’armée coronavirus n’a été détecté que le 19
de terre, Aytaç Yalman, dont la mars au Niger. Mais à cette date, la
mort a d’abord été imputée à une pandémie avait déjà fait des victimes
maladie respiratoire chronique, avant indirectes : quinze militants, dont certaines
que les pressions des cercles militaires figures bien connues de la société
ne contraignent les autorités à revoir civile, ont été arrêtés le 15 mars à
leur diagnostic, bousculent parfois la l’issue d’une manifestation violemment
communication gouvernementale. réprimée. Après quatre jours de garde à
vue, six d’entre eux ont été placés sous Une affiche avec les personnalités de l'opposition
« Nous comprenons là que le ministère mandat de dépôt pour « participation à une arrêtées. © Tournons la page/Facebook
nous cache des informations, a écrit manifestation non autorisée ». Plusieurs organisations avaient ainsi
samedi l’éditorialiste Rober Koptas dans appelé à descendre dans la rue le 15
le quotidien d’opposition Duvar. De la À l’appel de plusieurs organisations de
la société civile, cette manifestation avait mars dans le but de pousser le chef
même façon, quand le ministre insiste de l’État à donner une suite judiciaire
sur le fait que ce sont seulement les pour but de dénoncer la corruption du
pouvoir actuel et d’exiger la vérité sur à l’affaire, mais aussi de dénoncer le
vieux qui meurent, nous découvrons que « pillage du pays » : plusieurs hommes
la mort peut aussi avoir le visage de un scandale de détournement de fonds
dans l’achat de matériel militaire. Révélé d’affaires proches du régime Issoufou et
la jeunesse avec le décès de Dilek des membres du gouvernement se sont
Tahtali, 33 ans, uniquement parce qu’elle par la presse en février, un audit interne
du ministère de la défense évoque des spectaculairement enrichis ces dernières
est la nièce d’un ancien député [de années.
l’opposition]. » « Il est évident qu’une part soupçons de surfacturation et de fausses
importante de la population considère que factures portant sur plusieurs centaines de Seulement voilà : entre-temps, le 13
les mesures prises contre la propagation et milliards de francs CFA, soit des centaines mars, le gouvernement a, au nom de la
les statistiques sur les cas de coronavirus de millions d’euros. Ce rapport, qui porte lutte contre l’épidémie de Covid-19, pris
dans les hôpitaux ne sont ni suffisantes sur la période allant de 2011, année de plusieurs mesures restreignant les libertés
ni crédibles », a résumé le même l’élection de Mahamadou Issoufou à la publiques. Les organisateurs de la
jour l’éditorialiste Deniz Zeyrek dans le présidence du Niger, à 2019, « a relevé manifestation n’ont à aucun moment
journal d’opposition Sözcü. des insuffisances dans les procédures reçu de notification d’interdiction.
d’attribution des marchés ainsi que dans « Les démarches administratives ont
Mais au-delà du discrédit qu’elle jette le suivi de leurs exécutions », a reconnu été faites dans les règles et la
sur le gouvernement, cette opacité de le porte-parole du gouvernement, Zakaria manifestation n’a formellement jamais
la communication d’Ankara a aussi des Abdourhamane. été interdite », assure l’un des
conséquences sur la lutte contre la
Plusieurs proches du président et au moins avocats des prévenus, Me Boudal
diffusion du virus. « Les silences des
deux anciens ministres de la défense, Effred Mouloul. Mais la veille de la
autorités favorisent la transmission parce
Mahamadou Karidjo et Kalla Moutari manifestation, les autorités de la capitale
que les gens ne prennent pas de mesures
– des caciques du parti au pouvoir, le avaient publié un communiqué interdisant
pour se protéger. Informés, ils pourraient
Parti nigérien pour la démocratie et le tout rassemblement susceptible de réunir
se mobiliser, accuse Incilay Erdogan. Mais
socialisme (PNDS) – seraient impliqués. plus de 1 000 personnes.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.66/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
67

Tôt dans la matinée du dimanche 15 On en est à plus de cent aujourd’hui »,


mars, les forces de l’ordre ont bloqué constate Ali Idrissa, une figure de
toutes les voies menant à la place de la société civile, membre notamment Une partie de l’Afrique
la Concertation, à Niamey, lieu prévu du Réseau des organisations pour la mise sur la chloroquine
pour le rassemblement. La manifestation transparence et l’analyse budgétaire
a été réprimée dans le sang. Quatre (Rotab), qui a cette fois-ci échappé à
contre le Covid-2019
PAR RACHIDA EL AZZOUZI
personnes ont été tuées à proximité la répression car il se trouvait à l’étranger LE LUNDI 30 MARS 2020
d’un marché de la capitale qui a pris le 15 mars. Ali Idrissa ne compte plus ses
feu après l’intervention des forces de séjours en prison, ses interpellations et ses Loin des polémiques et controverses
l’ordre. Dans la foulée, quinze personnes convocations dans les commissariats, ni qui peuvent agiter la France, une
ont été arrêtées, parmi lesquelles des ceux de ses camarades. En 2018, partie de l’Afrique, du nord au
manifestants, mais aussi des acteurs de Moussa Tchangari, Nouhou Arzika et lui sud, fonde ses espoirs sur la vieille
la société civile, tous interpellés à leur avaient été détenus durant quatre mois molécule de la chloroquine, une routine
domicile : Moussa Tchangari, Mounkaila pour avoir organisé une manifestation antipaludique qu’elle connaît bien, pour
Halidou, Karim Tanko, Nouhou Arzika – également interdite – contre la loi de espérer sauver ses malades du Covid-19.
ou encore Maikoul Zodi, coordonnateur finances. Maikoul Zodi avait quant à lui En Afrique aussi, la chloroquine et
national du mouvement Tournons la page passé six mois derrière les barreaux. son dérivé beaucoup mieux toléré –
à l’origine de l’appel à manifester. Ce « Avant, c’était le terrorisme qui l’hydroxychloroquine – divisent mais pas
dernier a été cueilli chez lui le 16 mars. La servait d’excuse pour nous interdire autant qu’en France où le gouvernement a
veille, il avait été interrogé par RFI : de manifester. Aujourd’hui, c’est fini par se résoudre jeudi 27 mars, après
« Les gens sont en train de dénoncer le coronavirus. La ficelle est un des jours de polémique, à autoriser sous
la façon dont notre pays est géré, la peu grosse », dénonce un autre restrictions les professionnels hospitaliers
façon dont on est en train de piller notre militant ayant requis l’anonymat. Selon à les sortir des placards pour tenter
pays, avait-il indiqué. [Les membres du de sauver certains malades graves du
pouvoir] ne veulent pas qu’on les dénonce Me Boudal, rien que depuis 2018 une
trentaine de militants de la société civile Covid-19 (relire ici et là nos enquêtes).
et ils veulent profiter du coronavirus pour Loin s’en faut.
empêcher les citoyens d’exprimer leur ras- ont été arrêtés après des interdictions
le-bol. » de manifestation. Si certains pays et médecins restent encore
Plusieurs ONG, dont Amnesty prudents, ces molécules antipaludiques,
L’Observatoire pour la protection des bon marché, dérivées de la nivaquine, qui
défenseurs des droits de l’hommeet International et la Fédération
internationale des ligues des droits de ont été utilisées pendant des décennies
Amnesty International ont dénoncé ces dans ces contrées ravagées par la
« arrestations arbitraires ». « Si des l’homme (FIDH) dénoncent régulièrement
la dérive autoritaire du régime. Reporters malaria, l’une des principales causes
mesures de restriction du droit à de mortalité notamment en Afrique
la manifestation pacifique peuvent être sans frontières (RSF) constate pour
sa part que « la situation de la subsaharienne, avant d’être mises de côté
légitimement adoptées dans la prévention au profit d’antipaludéens plus efficaces,
contre le Covid-19, elles ne peuvent liberté de l’information au Niger s’est
particulièrement dégradée depuis 2015 ». ne provoquent pas de controverses
servir de prétexte à réprimer la liberté houleuses.
d’expression ni faire taire les voix Nommé ministre de l’intérieur en avril
dissidentes », a déclaréAmnesty. L'ONG 2016, Mohamed Bazoum, un ancien L’urgence sur le continent le plus pauvre
rappelle que depuis le 5 mars, un syndicaliste passé par les mouvements de la planète – qui subit déjà tant de virus,
journaliste, Kaka Mamane Touda, est d’extrême gauche durant sa jeunesse, de maux, de drames comme cette invasion
« arbitrairement détenu après son post sur n’a eu de cesse d’embastiller ceux de criquets par milliards dans la Corne
Facebook alertant sur un possible cas de qu’il qualifie d’« opposants déguisés de l’Afrique sous l’effet de la crise
Covid-19 au Niger ». en militants de la société civile ». En climatique – est de tout tenter pour sauver
décembre prochain, il sera le candidat les victimes du coronavirus à l’heure où
Pour beaucoup, le pouvoir se du PNDS à l’élection présidentielle, à l’épidémie met en lumière la fragilité des
sert aujourd’hui du coronavirus comme laquelle Mahamadou Issoufou ne peut pas systèmes de santé quand ce n’est pas leur
il s’est servi ces dernières années de se représenter. dénuement le plus total comme au Mali, en
la menace djihadiste pour étouffer toute Libye, ou au Congo, ainsi que les lacunes
contestation. « C’est une constante depuis de la recherche. On a d’ailleurs assisté
plusieurs années : chaque manifestation dans plusieurs pays d’Afrique, partout où
organisée par la société civile est
interdite, soi-disant au nom de la sécurité.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.67/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
68

la chloroquine est en vente libre, à une a les résultats préliminaires du professeur notre capacité d’obtenir ce que l’on
ruée sur les pharmacies, véritablement Raoult sur un petit nombre de patients. appelle les “consommables”, c’est-à-dire
dévalisées. Parce que nous sommes en situation les tuyaux et filtres à usage unique, est très
Le Sénégal, l’un des pays subsahariens d’urgence sanitaire mondiale. Parce que réduite ».
les plus touchés par l’épidémie avec nous avons besoin de traiter les patients Au Burkina Faso, autre pays subsaharien
plus d’une centaine de cas détectés, très vite, pour libérer des places et parmi les plus touchés avec plus de 200 cas
où l’état d’urgence et un couvre-feu prendre en charge d’autres patients. Le détectés jusqu’au sommet de l’État et plus
ont été décrétés, n’a pas perdu de rapport bénéfice-risque était en faveur du d’une dizaine de morts, la chloroquine est
temps. Tandis que son institut Pasteur bénéfice. » aussi en train de s’imposer en traitement.
de Dakar s’est lancé pour défi de Le médecin-chercheur, qui refuse de Deux essais cliniques sont annoncés.
produire d’ici à quelques mois quatre perdre du temps dans les débats « pour Idem au Bénin voisin, où l’usage de la
millions de tests pour en inonder le ou contre la chloroquine », a prescrit chloroquine à des fins thérapeutiques dans
continent, le professeur Moussa Seydi, à ce jour le dérivé de l’antipaludique la lutte contre le Covid-19 a été validé par
chef du service des maladies infectieuses à une cinquantaine de patients atteints les autorités. Les deux pays vont d’ailleurs
de l’hôpital universitaire de la capitale du Covid-19 auxquels il demande au coopérer et conduire un essai clinique
(Fann), généralise l’hydroxychloroquine préalable leur consentement. Il évoque lui pour évaluer l’efficacité virologique d’un
en traitement du Covid-19. aussi des résultats « encourageants » : médicament à base de plantes nommé
« La charge virale a baissé beaucoup Apivirine, comme le détaille le professeur
plus rapidement chez les patients sous Maïga à Jeune Afrique.
hydroxychloroquine. » Le Togo, qui déclare plus d’une trentaine
« Ne perdons pas de temps à polémiquer. de cas et un décès, a également tranché :
S’il faut choisir entre laisser mourir un la chloroquine ne sera pas en vente libre
patient et lui administrer un traitement pour éviter des surdoses et des circuits
dont on n’a pas encore toutes les parallèles avec des formules contrefaites
Une garde de sécurité dans un tribunal de Nairobi,
garanties d’efficacité mais dont on a mais elle sera encadrée, sous protocole
le 20 mars 2020. © REUTERS/Thomas Mukoya vérifié l’innocuité depuis longtemps, eh médical, délivrée sur prescription et à
Sans cacher qu’il s’inspire des travaux du bien, je dirais qu’entre deux maux, il faut l’hôpital. Même chose en Côte d’Ivoire
« prophète » français de la chloroquine, choisir le moindre », s’emporte dans Le qui enregistre plus d’une centaine de cas
le professeur Didier Raoult de l’IHU Monde le prix Nobel 2018 de la paix, de Covid-19 et autorise l’utilisation de ce
de Marseille, qui lui-même s’inscrit le médecin-gynécologue congolais Denis que le président américain Donald Trump
dans les pas de chercheurs chinois à Mukwege. « L’homme qui répare les qualifie de « don du ciel ».
Wuhan, berceau du virus. L’infectiologue femmes » victimes de violences de guerre Au Maghreb, la chloroquine fait
controversé, qui a administré mi-mars appelle la communauté scientifique et l’unanimité malgré les appels à la
à une vingtaine de malades, 600 mg médicale à « sérieusement s’interroger prudence de l’Organisation mondiale de la
d’hydroxychloroquine par jour, associée à » sur l’usage de cette molécule aux santé (OMS) en raison du faible nombre
l’antibiotique pulmonaire azithromycine, propriétés antivirales reconnues « pour de patients ainsi traités et des risques de
se targue d’avoir guéri les trois quarts sauver des vies » et « éviter l’hécatombe ». « faux espoirs ». Le Maroc, plus de 360
d’entre eux au bout de six jours. Deux Depuis son hôpital de Panzi, dans l’est cas de Covid-19 dont plus d’une vingtaine
semaines plus tard, il a publié les résultats de la République démocratique du Congo de morts, qui a réagi à la menace bien
d’un deuxième essai cette fois sur 80 (RDC), le plus grand pays d’Afrique avant des pays européens plus gravement
patients (dont la moitié a moins de 52 subsaharienne où une cinquantaine de frappés, en bouclant ses frontières et en
ans), suivis pendant 6 à 10 jours avec le cas ont été enregistrés dont quatre
même remède, et constaté « une évolution décès, il sonne l’alarme sur le fléau
favorable » pour 65 d’entre eux. du Covid-19 qui grandit chaque jour un
Pour Moussa Seydi, érigé en star avec peu plus et l’urgence de miser sur la
son équipe pour avoir réussi à soigner prévention. « À Kinshasa, une ville de
le seul malade d’Ebola du pays à l’été près de 12 millions d’habitants, il n’existe
2014 quand la maladie frappait l’Afrique, qu’une cinquantaine de respirateurs. À
ces résultats sont pleins d’espoirs. Il Bukavu, avec une population estimée
s’en explique au micro de RFI : « à 1,5 million d’habitants, les hôpitaux
J’ai essayé l’hydroxychloroquine pour réunis n’en disposent que d’une trentaine.
plusieurs raisons. D’abord, parce qu’il y Ici, à Panzi, nous en avons vingt, mais

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.68/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
69

instaurant le confinement ainsi que l’état ses portes d’entrée en Afrique avec ses moyens sanitaires et les capacités de
d’urgence sanitaire avec l’armée dans les nombreuses liaisons aériennes avec la dépistage étant très limités (une centaine
rues, est le premier à avoir pris les devants. Chine, a annoncé lundi 23 mars avoir de morts du Covid-19 ont été recensés
adopté la chloroquine pour les « cas aigus pour l’ensemble du continent, un chiffre
» et relancé sa production locale. sous-évalué), il est certain que pour
La prescription sera rigoureusement l’heure, la chloroquine n’a guéri aucun
encadrée. Elle ne se fera qu’en milieu malade contrairement à plusieurs fake
hospitalier, dans les services spécialisés news virales sur les réseaux sociaux.
qui prendront en charge les cas de Il faudra encore attendre plusieurs jours
Covid-19 et seulement auprès des cas avant de pouvoir dresser un bilan. En
les plus lourds, souffrant de pathologies revanche, des cas d’empoisonnement
chroniques ou en soins intensifs. Plusieurs sont apparus avec cet antipaludéen,
Les soignants de l'hôpital de Boufarik dans la
région de Blida se préparent au pire. © Billal hôpitaux ont commencé à l’utiliser comme comme à Lagos, tentacule urbain de 20
Bensalem / NurPhoto / NurPhoto via AFP
El Kettar à Alger, spécialisé dans les millions d’habitants au Nigeria parmi
La polémique n’avait pas encore embrasé les plus pauvres au monde, car l’un des
maladies infectieuses.
les sphères scientifiques, politiques et premiers dangers de la chloroquine, en
complotistes en France autour du « Le meilleur et le plus efficace traitement Afrique comme ailleurs sur la planète,
professeur Raoult que le royaume avait à cette pandémie qui a envahi le reste l’automédication.
déjà enjoint aux centres hospitaliers monde demeure le respect des mesures
et aux directeurs régionaux de la préventives », répètent néanmoins les
santé d’introduire les deux antiviraux autorités qui ont placé sous confinement A Audresselles, 649
dans la prise en charge thérapeutique strict la région de Blida, le cluster algérien,
et sous couvre-feu la capitale Alger. Elles habitants: «Si l’épicier
des cas confirmés de Covid-19. Un
comité technique et scientifique leur ont aussi accueilli une équipe médicale ferme aujourd’hui, c’est la
préconise la combinaison chloroquine chinoise qui va les aider. Dans les bagages catastrophe…»
et azithromycine qui divise le monde de celle-ci, au moins un million de PAR JEAN-LOUIS LE TOUZET
médical en Afrique car potentiellement masques de tous types, 50 000 kits de LE MARDI 31 MARS 2020

dangereuse pour le rythme cardiaque dépistage, des respirateurs artificiels pour


et jamais utilisée sur le continent en les soins intensifs, des gants médicaux,
association. des combinaisons médicales jetables et
des comprimés effervescents à base de
Le royaume chérifien, qui a reconverti
dioxyde de chlore, égrène le journal
six usines textile en machines à produire
TSA. Concernant les débats autour de la
deux millions de masques par jour, a
chloroquine, ils sont évacués d’un « qui ne
aussi racheté à la filiale marocaine du
tente rien, n’a rien » : « Si cela ne donne
groupe français Sanofi tout son stock
pas de résultats satisfaisants, cela ne fera
de Nivaquine et de Plaquenil, les deux
pas de mal. »
médicaments à base de chloroquine. Et À la sortie d'Audresselles. © JLLT / MP
il a donné l’exemple avec son ministre En Tunisie, aussi, confinée comme une Deuxième semaine de confinement dans
des transports, Abdelkader Amara, testé bonne moitié de l’humanité et sous la petite commune du Pas-de-Calais. Les
positif au Covid-19 le 14 mars après couvre-feu, le feu vert a été donné dans secrétaires de mairie impriment les cours
une mission en Europe et placé sous le cadre d’essais cliniques en coordination pour les élèves. La cantinière « travaille
Nivaquine. « Mon état de santé est stable, avec le laboratoire national de contrôle
des médicaments, le centre national de [son] accordéon ». Mme Randoux est
je n’ai pas de fièvre, ni de symptômes
pharmacovigilance et l’instance nationale enterrée dans l’église même où Bruno
respiratoires. Les maux de têtes ont
de l’évaluation et de l’accréditation en Dumont tourna P’tit Quinquin.
quasiment disparu. Je ressens juste un peu
de fatigue », avait témoigné ce dernier santé. Un budget de 2,5 millions de dinars Dimanche 22 mars. La fille de ma voisine
auprès de la chaîne de télévision Medi 1. (environ 800 000 euros) a été annoncé et son compagnon en balade avec leur
pour la recherche sur la chloroquine contre chien. Elle, grands yeux bleus de son
Le voisin algérien, l’un des principaux
le Covid-19. père, après les politesses d’usage, entre
foyers d’Afrique après l’Égypte et
S’il est difficile de connaître à ce jour directement dans le cœur du problème :
l’Afrique du Sud (plus de 500 cas et 31
l’ampleur véritable des dégâts de la l’école. « On va craquer avec les devoirs !
décès enregistrés le 29 mars 2020), qui
a tardé à prendre conscience des dangers pandémie dans chaque pays africain (plus
du coronavirus alors qu’il fut l’une de d’une quarantaine frappée sur 54), les

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.69/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
70

Je ne vais pas tenir… Déjà que c’est Lundi 23 mars. L’aimable factrice blonde les crépinettes : « Vidor Emmanuel de
la misère chaque week-end, là c’est et méchée stoppe sa Renault électrique à Bazinghem », charcuterie chevaline dont
intenable… », dit-elle avec un sourire las. 9 h 15 pour glisser une enveloppe dans la la réclame est « force, santé, économie ».
Son compagnon, Willy, à qui j’achète pour boîte de ma voisine Brigitte : « C’est les C’est écrit sur le papier sulfurisé. Il faut
les fêtes du saumon fumé – excellent –, derniers courriers que je dépose, dit-elle croire que toutes les bonnes maisons ici
caresse l’encolure de son labrador : « T’es en remontant prestement dans sa voiture. portent le prénom du président. À la sortie
une belle bête, toi, hein ? » Le chien Dans deux jours, on ne déposera que d’Audresselles, un panneau annonce : «
fait « oui » en balayant de sa queue des colis. Enfin, si on nous demande pas Sueur Emmanuel, vente de moules ».
l’asphalte. Willy vient de finir la maison d’arrêter la distribution… » J’attends mon tour. J’aime beaucoup
– immense – qui accueille cette famille Mon épouse se plaint des premiers Bazinghem, une commune de 406
recomposée et je comprends, n’ayant pas symptômes. Elle consulte au téléphone habitants, distante de 7 km d’Audresselles
rebondi sur les propos de sa compagne, l’un des deux médecins du village, qui où j’avais l’habitude de finir ma sortie
que tout ça, le prétérit et le théorème n’hésite pas à faire entrer dans le crâne de à vélo par l’ascension vers l’église, qui
de Thalès, ne sont pas forcément de son la patiente la prescription : « Doliprane- domine tout le Boulonnais. La montée
ressort. « Heureusement qu’on a le temps Doliprane-Doliprane ». Puis masque et est longue, un léger replat, puis finit
avec nous… », dit-il avec gaieté, sous un gants. En raccrochant, elle maugrée : sèchement. « C’est notre mont Ventoux à
ciel bleu sans nuages. « Tsst, toujours aussi désagréable. M’a nous », me disait souvent, avec un large
Il est 18 h 15, les cloches de l’église même pas dit “bon courage”… » La sourire, mon cousin Christian, mort il y a
sonnent le glas. pharmacie, à deux kilomètres, ne dispose trois ans, avec qui je roulais l’été.
pas de masques, sauf « à destination des «Je vous mets quoi ?
Mon voisin de gauche, artiste-peintre, soignants ».
Janusz, assez peu au courant des — Un peu de poitrine fumée et
informations pratiques, s’est lancé dans Stéphane, l’épicier, m’apprend que du potjevleesch [recette flamande de
une petite promenade, casque sur les l’époux de la coiffeuse, M. Marcel morceaux de lapin, de poule, de veau et de
oreilles. Puis il s’est assoupi, dit-il, à l’abri Lavoisier, a succombé dans la nuit d’un porc en gelée]. »
du vent, entre deux rochers. Il était « arrêt cardiaque. L’avis de décès ne Le boucher, prévoyant, a installé deux
super bien ». Avec son bouc, on dirait précise pas l’âge du défunt. Après Mme bancs d’école pour matérialiser la mesure
presque un peu Lénine. C’est encore plus Randoux (lire l’épisode précédent), c’est barrière. «Les gens respectent. Moi, par
frappant lorsqu’il porte la casquette. Deux le deuxième décès en 72 heures dans la exemple, je me lave les mains sans arrêt,
paires de brodequins, sous les narines, même rue. Stéphane porte un masque en voyez-vous, dit-il en les trempant dans un
ont fini par sortir Vladimir Illich de sa madras que lui a confectionné son épouse. seau en plastique dans lequel baigne un
sieste : « Qu’est-ce que vous faites-là ?, D’ordinaire, aux beaux jours, dreadlocks torchon qui tire sur la serpillère.
interrogent les gendarmes. Savez pas que en chignon, il prépare des ti-punchs vers « 7,20 euros, s’il vous plaît. »
c’est interdit !? » Janusz en a été quitte 19 h 30 pour quelques clients de l’épicerie.
pour une remontée de bretelles. Puis en Le maire lui avait demandé de mettre fin à Il rend la monnaie en essuyant la
rentrant dans notre jardin partagé : « Pfuut, cet apéro qui avait tendance à s’éterniser. soucoupe publicitaire avec une lingette
en plus j’avais oublié de mettre l’adresse « Si Stéphane ferme aujourd’hui, c’est la antibactérienne : « J’peux pas faire
sur le formulaire. C’est quoi le nom de catastrophe… », souffle un type qui sort plus… »
notre rue déjà ? » Sa femme a fermé mes avec des rouleaux de PQ et de la viande « À lundi !
yeux et souri. sous vide. — Pas sûr… »
Lui : « Ben quoi ? » Sur mediapart.fr, un objet graphique Les gendarmes viennent de passer au
est disponible à cet endroit. ralenti. C’est leur heure : 9 h 25-9 h 30. Ils
C’est jour de marché aujourd’hui. Deux ont avisé un homme sur la plage avec son
commerçants ambulants ont ouvert leur chien. Le bon client pour l’amende à 135
auvent à bonne distance l’un de l’autre euros. Le couvreur qui achèvera « dans 4-5
sur la place du Détroit. Le premier vend jours » la réfection d’une toiture en tuiles
des cornichons de son jardin dans des rouges, typiques du pays, travaille face à
bocaux Le Parfait et aussi des poireaux. la mer. Il s’est arrêté à leur vue et coupe
Le type, 48-50 ans, est présent par tous le son de sa radio de chantier branchée
les temps. Il est souriant, il y a un fond sur Fréquence Nord. Puis il descend quatre
La factrice, avec masque et écharpe, ne de gravité chez lui. Hiver comme été, barreaux de l’échelle de l’échafaudage. Il
livre plus que les colis. © JLLT / MP il porte des verres fumés. La spécialité les surplombe. Les gendarmes regardent
du second, c’est le lapin en gelée et le couvreur, le couvreur, les gendarmes.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.70/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
71

Puis, dans un même mouvement de nuque, Devin, chorale, doivent participer à la me demandait ensuite si c’était fait. Je
gendarmes et couvreur pivotent la tête célébration des funérailles de M Denise me répondais : “C’est fait, Roger.” C’est
en direction de la plage, du type et de Randoux. Fait pour servir ce que de tout. »
son chien. « Ah ben dis donc, ils ont droit. » Mais depuis huit mois, le maire n’y est
disparu… » plus vraiment. Et le nouveau – par ailleurs
Charlotte sort le présentoir de
Les gendarmes, ne lâchant pas l’affaire, mon beau-frère – n’a pu être installé
remontent dans le fourgon et disent qu’ils cartes postales officiellement par un conseil municipal
vont le coincer, ça fait pas un pli, en se Mercredi 25 mars. Chaque jour, mon qui a été reporté sûrement en juin.
postant à une sortie, justement vers l’hôtel voisin de gauche, Jacky, ancien gendarme, Le midi, Luc rentre chez lui et rejoint
de la Plage, établissement en majorité 74 ans, et son fils Jean-Claude, en jogging, son épouse Ghislaine, elle aussi employée
fréquenté par les Belges et qui a été repris Asics aux pieds et casque sur les oreilles municipale. Chargée du ménage, elle
deux mois avant le confinement. Mais pas – « Il est autiste, tu sais… » – sortent donne aussi un coup de main à la cantine.
plus d’homme que de chien : envolés. marcher dans la commune. Ghislaine ne bouge plus de chez elle. Chez
Les gendarmes repartent en direction Léna, l’épouse, fermait ce matin la les Caron, on a la musique dans le sang.
d’Ambleteuse. Le couvreur, dont la vue marche, à 50 mètres derrière : « On Elle joue du saxophone et lui du clairon
est imprenable sur le large : « L’ont pas respecte les distances et on a nos à la Lyre marquisienne, l’harmonie qui
coincé. Reviendront demain. » certificats, c’est pas comme d’autres… » se produit notamment lors de la Fête du
Mardi 24 mars. 15 heures : obsèques Avant le confinement, Jacky et Jean- crabe d’Audresselles, fin mai, avec les
de Mme Randoux, femme fort croyante, Claude, chaque matin, « sortaient courir ». Mandolines, les majorettes de Marquise.
à l’église Saint-Jean-Baptiste, là où Leur aîné, qui habite Calais, les a « livrés » L’année dernière, les musiciens de la Lyre
mes enfants furent baptisés et où la semaine dernière. « On peut tenir ! avaient repris Queen et les Beatles.
Bruno Dumont a tourné la scène Tony est passé au Auchan Drive », dit En 2014, leur fille Lucy, alors adolescente,
pataphysicienne de la messe dans P’tit Jacky d’un air entendu. Stéphane, l’épicier avait joué la fiancée de P’tit Quinquin,
Quinquin, pour Arte. du village, prévient qu’il n’ouvrira plus la série de Bruno Dumont tournée dans
l’après-midi, faute de clients. la commune. À l’époque, le maire, dans
Les deux employés des pompes funèbres
Toupet, de Boulogne, avec masque et Luc Caron, l’employé municipal depuis la Voix du Nord, n’imaginait pas que la
gants, discutent sur le parvis en faisant 1986, a débuté sa tournée dans son série allait placer sa commune sur la carte
crisser la semelle de leurs souliers vernis Renault Master benne : « C’est pour les du monde : « Je ne pense pas que ça
sur les gravillons. Depuis que la France déchets verts », dit-il avec son accent du aura des retombées pour Audresselles car
s’est confinée, les rassemblements pour Boulonnais : « Faut bin rindre quand il faut vraiment savoir pour reconnaître
obsèques sont limités à 20 personnes. « même service aux gens, hein ? » Pas un sac les endroits. » Roger m’a fait penser à
Ils sont 19 à l’intérieur. On est sortis… ne lui échappe. Alexandre Vialatte, quand il parlait de «
Vous pouvez rentrer. » J’ai entrouvert La déchèterie de Marquise, distante de 7 la notion de l’environ de l’environ ».
la porte en glissant les mains dans mon km, a fermé au public pour « une durée Ghislaine s’est peu à peu adaptée au
bonnet pour faire comme un gant. Trois indéterminée ». Il n’est pas à proprement confinement : « Mais ce qui me manque,
bons mètres entre chaque personne. J’ai parler désœuvré, même si la fermeture de dit-elle, ce sont les cours de solfège que je
refermé. Dans l’hommage rendu par un Brico Dépôt et de Leroy Merlin Boulogne donnais une fois pas semaine à Marquise.
membre de la famille, il est question le prive « de matériaux pour l’entretien de Alors je travaille mon accordéon. » Elle a
d’une femme à la forte personnalité et aux la commune ». Alors il bine et sarcle « les poussé dernièrement son mari à se mettre
opinions politiques bien tranchées, et en parterres pour le début de la saison ». Il au tuba.
plus pâtissière hors pair. C’est absolument remet tantôt le courrier au maire, Roger Elle, au téléphone : « Il fait de sacrés
exact. Je lui achetais le dimanche une Tourret, 84 ans, qui ne sort plus de chez progrès, vous savez… »
tarte aux pruneaux, aussi appelée tarte lui : « Il signe et, hop, je repars », à Lui, dans le combiné : «Pfuu, elle n’est
à gros bords, la meilleure du pays. Et la manière de Jacques Tati qui jouait le pas facile comme professeur, hein, et elle
politiquement, fallait pas trop la lancer. La facteur dans Jour de fête. m’engueule souvent… »
voilà désormais à la droite du Père. Luc raconte une journée type avant la Elle rit. Ghislaine, dont le dernier CD est
Le père Bizet de Wissant a pris soin pandémie, dont on tait le nom dans les en vente à l’épicerie de Stéphane, a publié
de placer derrière son pare-brise : « Je conversations : « Roger [le maire sortant] sur YouTube une vidéo tournée sur la
soussigné abbé Pierre Bizet, curé de me donnait ce que j’avais à faire, puis plage et intitulée Reviens mon amour.
la paroisse de Notre-Dame-des-Flots, Pourtant, Luc rentre chaque midi.
certifie que M. Leroy, organiste, et Mme

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.71/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
72

Jeudi 26 mars. Brigitte, ma voisine mairie. Et puis vous connaissez beaucoup tout le Boulonnais. C’est souvent à de
d’en face, m’a gentiment confectionné un de mairies où il y a deux secrétaires, petits détails qu’on voit qu’un pays est
masque en tissu, couleur gris souris, dans vous ? » entré en guerre.
une matière soyeuse. C’est un peu comme Avant de raccrocher, je lui demande s’il • Lire la première semaine de
enfiler une chaussette trop petite : le pied a félicité son adversaire, vainqueur au confinement ici.
ne respire pas. Pareil avec le masque de premier tour, dont il ne prononce jamais le
Brigitte : le nez ne respire pas. nom : « Pour quoi faire ? Si je commence
Elle, de sa fenêtre, en peignoir taupe, sous à féliciter, je ne vais pas m’arrêter. »
Tests Covid-19: les labos
les hortensias : Mon épouse me rappelle une anecdote
de santé animale réclament
« Hé, tu reviens d’où, et sans masque en au sujet du maire, une fois le téléphone d’être réquisitionnés
plus ? raccroché. Elle avait déposé un permis de PAR LUCIE DELAPORTE
LE DIMANCHE 29 MARS 2020
— Du pain. » construire en mairie en 2014 et voulait
Elle a fouetté l’air de la main gauche, comprendre pourquoi ça traînait : Selon nos informations, les laboratoires
mimant une baffe : « Tu l’as vue celle-là ! » Roger : «C’est rapport à votre toit plat. Il publics de santé animales alertent depuis
Eu par téléphone Roger Tourret, le maire, faut des tuiles du pays. » près de deux semaines le ministère de
forcé de rester maire. Et ça ne l’enchante Elle : «Comment ça, des tuiles ? » la santé sur leur capacité de produire en
pas. N’a pas de portable. « Faut l’appeler Roger : «Et vot’ mari, l’est pas là ? » grand nombre des tests. Quatre présidents
sur le fixe », dit-on à la mairie, où les Elle : «Il est en Irak [en reportage pour de départements sont montés au créneau.
deux secrétaires « font » leurs « heures le journal qui m’employait, je couvrais Le ministre de la santé l’a promis : deux
». Elles ont bon moral, semble-t-il : l’avancée de l’État islamique vers le nord millions de tests pour le Covid-19 seront
« On tricote… Mahnom, on plaisante. On du Kurdistan – ndlr]. » livrés en avril. Cette commande est, selon
imprime surtout les cours pour les élèves, Roger : «En vacances ? » Olivier Véran qui s’exprimait jeudi soir
vu que les familles n’ont plus d’encre et Vendredi 27 mars. Les gendarmes sont sur France 2, «un maillon essentiel de
de papier dans les imprimantes. Et puis il en avance de trois minutes ce matin : 9 h notre stratégie pour tester massivement
y a l’état civil à tenir. » Pour le moment, 27. Ils marquent le stop au niveau du bar- les Français et pour rendre accessible
deux décès à déplorer, dont aucun lié au tabac Les Roches. Charlotte, qui travaille le dépistage aux plus fragiles, dans nos
Covid-19. à l’épicerie le matin, a sorti le présentoir Ehpad ». Dans un nouveau point presse
Méfiant, Roger, qui ne supporte pas la de cartes postales, comme chaque matin. tenu samedi, le gouvernement a expliqué
localière de La Voix du Nord-Boulogne Normalement, à 10 h 30, les premières que la France réaliserait d'ici fin avril 50
qui couvre notamment la commune, voitures belges viennent se garer sur la 000 tests par jour.
répond par des phrases courtes ou par place. À 11 h 30, les premiers Picon vin La France, confrontée depuis le début de la
monosyllabes. Pensez, un journaliste et en blanc sont servis en terrasse. Aujourd’hui, pandémie à une pénurie de tests Covid-19,
plus le beau-frère du nouveau maire. dans l’axe de la mer, les filets déposés il y a-t-elle tout mis en œuvre pour favoriser la
a cinq jours par un pêcheur de la commune production de ces tests ?
n’ont pas été relevés.
Aujourd’hui, de nombreux biologistes
Le couvreur qui travaille sur « la maison s’interrogent. Et alors que l’OMS
des Beauvais », célèbre famille locale – recommande depuis le début de l’épidémie
Robert Beauvais, homme de radio, avait de généraliser les tests, certains se
épousé Ginette Garcin –, aura terminé ce demandent pourquoi un grand plan pour la
soir : « Tiens, dis donc, j’ai revu le type production de ces tests n’est toujours pas
de l’aut’ jour avec son chien. Puis encore lancé.
un aut’ couple avec un chien. » Les chiens
sont capables de tout. L’argument du manque de réactifs pour les
La mairie d'Audresselles. © JLLT / MP produire – le gouvernement assure passer
La situation sanitaire ? Roger répond Samedi 28 mars. Dans mon rêve, Air commande dans le monde entier – est peut-
qu’Audresselles a connu des hauts et Force One s’est posé cette nuit à être un peu court, alors que la France n’a
des bas. « On est dans le bas. » Audresselles. Le président Tom Kirckman pas dressé d’état des lieux précis du stock
Roger s’est toujours manifesté par un (Kiefer Sutherland dans Designated dont le pays dispose dans les différents
enfermement hermétique. Son âge lui Survivor) est venu me livrer deux laboratoires existants.
interdit aujourd’hui de sortir : « Oh, mais thermomètres, en me donnant une tape
je sors quand même le matin pour aller à la dans le dos. Pas moyen d’en trouver dans

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.72/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
73

Sur ce point, les acteurs publics de la nous explique ce fonctionnaire. « L’OMS à destination des personnels qui sont en
santé animale s’étonnent de ne pas avoir a donné les amorces et les sondes des première ligne », écrivent-ils à Olivier
été jusqu’ici mis à contribution. Selon nos réactifs qui assurent la sensibilité au Véran.
informations, les biologistes spécialisés Covid-19. Nous avons tout ce qu’il faut
dans la virologie vétérinaire qui travaillent pour les réaliser », poursuit-il.
au sein des laboratoires départementaux L’innocuité de tels tests réalisés par des
assurent pouvoir contribuer à grande laboratoires vétérinaires ne se pose pas,
échelle et, pour certains dès aujourd’hui, à selon lui. « C’est une technique par
la production de tests Covid-19. Et ils en prélèvements. Ce n’est pas intrusif »,
ont alerté les autorités de santé depuis une précise-t-il.
dizaine de jours.
À ce stade, les freins sont règlementaires
« Nous attendons d’être réquisitionnés », et politiques.
explique Sophie Létard, porte-parole
du laboratoire Inovalys, un groupement Face à la diffusion exponentielle des Extrait de la lettre adressée à Olivier Véran par

d’intérêt public rassemblant quatre cas de Covid-19, et voyant que les les présidents de quatre départements. © LD

laboratoires départementaux en Indre-et- pouvoirs publics ne leur demandaient « À cet égard, à côté des tests
Loire, et particulièrement en pointe sur la rien, les équipes de ces laboratoires réalisés par les CHU et les laboratoires
virologie animale. « Nous ne souhaitons départementaux se sont, de leur propre privés, et que vous souhaitez amplifier,
pas créer de polémique. Nous attendons initiative, rapprochés du CHU de Tours notre laboratoire vétérinaire et de
l’aval des autorités », précise-t-elle. pour leur donner, dans l’urgence des kits biologie Inovalys dispose des équipes,
de prélèvements dont ils disposaient mais des compétences et des matériels pour
Depuis notamment la crise de la vache aussi des réactifs pour réaliser ces tests effectuer des analyses de biologie
folle, la France a considérablement dont les hôpitaux manquent cruellement. moléculaires (PCR) en grande quantité de
renforcé les moyens de la recherche
Mais au-delà de ces solutions immédiates, l’ordre de 1 000 tests Covid-19 par jour »,
publique en matière de surveillance
ils s’impatientent. Selon nos informations, exposent-ils.
épidémiologique en santé animale. Gérés
par les départements, ces laboratoires de nombreux échanges ont eu lieu depuis « L’argument du cadre juridique, en
possèdent toute l’infrastructure nécessaire dix jours avec les autorités compétentes, cette période de “guerre” ne nous paraît
pour réaliser des tests pour le coronavirus. notamment avec l’ARS, sans que rien ne pas recevable », avancent les élus en
bouge. Contactée, l’ARS Centre-Val de arguant qu’« à ce niveau de gravité
Le laboratoire Inovalys pourrait, une fois Loire nous a répondu que l’examen de ce de la pandémie, il n’est pas possible
le feu vert reçu, produire plus de 1 000 dossier était « en cours ». En clair, ils que médecine humaine et médecine
tests Covid-19 par jour, quand la France attendent le feu vert du ministère. vétérinaire soient si étanches alors
n’en produisait jusqu’à récemment que
Dans un courrier adressé le 25 mars au que les organisations internationales
5 000 par jour sur tout le territoire.
ministre de la santé, que s’est procuré évoquent régulièrement le concept de
Et d’autres laboratoires départementaux
Mediapart(et également cité dans cet “One health” ».
pourraient faire de même.
article de France Bleue), les présidents Pour assurer une rigueur scientifique
Comment un laboratoire spécialisé dans la de quatre départements (Sarthe, Touraine, et un cadre juridique clair à cette
santé vétérinaire peut-il être utile dans le Anjou et Loire-Atlantique) alertent sur coopération exceptionnelle, les présidents
cas du Covid-19 qui touche l’homme ? Au la situation. « Notre démarche a pour des départements admettent qu’il convient
laboratoire, un biologiste nous explique but de vous aider à développer, le plus évidemment de poser des garde-fous.
que la question de l’adaptation de ces rapidement possible, les tests Covid-19 Ces laboratoires vétérinaires devront être
techniques à la biologie humaine ne se
« expressément réquisitionnés par l’État »
pose pas pour ces tests, qui ne seraient
et la réalisation de ces tests devra se faire
« en réalité pas très complexes à réaliser »
dans « une collaboration étroite avec les
et surtout sans danger pour la santé.
laboratoires de virologie des CHU », qui
« Nous avons une grosse expérience
auront préalablement validé la méthode
de la PCR [la technique PCR pour
PCR employée.
« Polymerase Chain Reaction », qui
permet la détection du génome d’agents
infectieux, est celle utilisée dans les tests
du Covid-19 – ndlr] car nous traitons
de nombreuses maladies qui ne sont
détectables que par cette technique »,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.73/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
74

«Il ne nous reste que quelques stocks de réactifs », explique-t-il. « Quand Jusque-là le ministère, qui évoque
jours pour optimiser nos moyens j’ai appris la pénurie de tests, j’ai contacté désormais la piste de tests sérologiques
le syndicat des industries du médicament – actuellement en cours de fabrication –,
de lutte»
vétérinaire, mais aussi l’Anses, l’Institut semble hésiter dans sa stratégie.
« Nos équipes, en première ligne, ne Pasteur… Le problème est que tout le Contacté en début de semaine, le
comprendraient pas que tous les moyens monde est sous l’eau. Mais c’est rageant cabinet d’Olivier Véran nous a finalement
disponibles, en particulier l’augmentation que nous ne puissions pas aider dans la répondu vendredi soir que « la piste
du nombre de tests, n’aient pas été mis période actuelle », déplore-t-il. évoquée est actuellement étudiée avec
en œuvre par l’État […] afin de préserver
Pour Lionel Barrand, président du syndicat beaucoup d’attention. Elle nécessite
leur santé », tancent les présidents de ces
des jeunes biologistes médicaux, la cependant de revoir la certification
quatre départements.
contribution des chercheurs spécialisés puisque la norme ISO 17025 n’est pas
Rappelant que leurs départements en santé animale doit être fermement celle de l’humain ». Le cabinet du ministre
n’étaient pour l’instant pas les plus encadrée. « Nous sommes, nous, soumis à de la santé précise aussi que « la ligne de
touchés, il soulignent qu’« il ne [leur] une norme ISO qui est très contraignante dépistage PCR doit être tout à fait exempte
reste que quelques jours pour optimiser et qui est adaptée à la biologie humaine. de contamination de matériel animal pour
[leurs] moyens de lutte, en premier Il faut donc s’assurer de la qualité des ne pas donner de résultats erronés », ce
lieu les tests » : « C’est pourquoi techniques mises en place, ce qui ne peut que les biologistes vétérinaires n’ignorent
[…] nous en appelons à votre décision se faire d’un claquement de doigt. Il sans doute pas.
qui nous permettrait d’être rapidement faudra donc sans doute attendre plusieurs Bref, au ministère de la santé, la réflexion
opérationnel et participer activement à la mois », regrette-t-il, en expliquant que est donc plus que jamais « en cours », alors
lutte contre cette pandémie. » « cette question aurait été pertinente si on que l’explosion des cas de Covid-19 a déjà
se l’était posée au mois de décembre. Là, submergé les hôpitaux français.
c’est peut-être un peu tard ».
Auteur d’un appel au dépistage massif
(un texte cosigné avec Didier Payen, Face au coronavirus, les
ancien chef du service d’anesthésie- supporters ultras propagent
réanimation de l’hôpital Lariboisière),
Laurent Lagrost, directeur de recherche
la solidarité
PAR MICKAËL CORREIA
à l’Inserm, considère, face à l’urgence LE DIMANCHE 29 MARS 2020
Prélèvement à l'hôpital de Pau, le 10 sanitaire, que les procédures habituelles
mars. © Quentin Top/Hans Lucas en cours doivent être interrogées. Et qu’il
Au-delà de ce pan de la recherche n’est pas trop tard. « Dans le monde de
publique en santé animale, les laboratoires l’avant-Covid, il y avait effectivement une
vétérinaires privés affirment eux aussi procédure de certification qui consiste à
pouvoir être mis à contribution. « Nous s’assurer des bonnes pratiques », détaille-
nous en rendons compte depuis le Sras, t-il.
les virus animaux et humains sont très « Aujourd’hui, il faut faire un appel aux
voisins. Nous connaissons très bien les compétences sur le terrain en qui, je crois,
coronavirus chez la volaille, les porcs », il faut faire confiance. Ils sauront avec
affirme par exemple Éric Sellal, à la tête les réactifs à leur disposition trouver les
du labo vétérinaire BioSellal à Lyon. astuces pour contourner les obstacles de
Pour commercialiser ces tests dans le pénurie de tel ou tel produit », affirme-t-il.
monde vétérinaire, il faut répondre à une « Beaucoup de laboratoires ont l’habitude
© @Co_Ultras_Paris
norme Afnor. Pas la même évidemment de réaliser ces tests PCR, qui sont, Souvent stigmatisés par les pouvoirs
que pour la biologie humaine. Mais lui somme toute, très classiques », ajoute-t- politiques, les groupes de supporters
aussi assure être dans son laboratoire à il. Pour lui, ce grand plan de dépistage français ont très vite agi en faveur du
même de produire rapidement des tests doit mobiliser dans un schéma plus large personnel soignant. Un réflexe naturel
Covid-19 grâce, là encore, aux données les laboratoires de ville mais aussi les pour des organisations déjà impliquées
rendues publiques par l’OMS. « On a laboratoires de recherche. dans le soutien au monde de la santé.
fabriqué un test chez nous en utilisant les
recommandation de l’OMS. Nous avons,
comme d’autres labos vétérinaires, les

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.74/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
75

Les soignants de l’hôpital de la Pitié- semaines à venir. Tout le monde au sein collectif. Au Red Star comme chez les
Salpêtrière à Paris ont découvert le du groupe est dépité d’être obligé d’en autres groupes ultras, il existe une longue
message au petit matin. À l’entrée de arriver là pour soutenir l’hôpital public. » tradition d’actions de solidarité. »
l'établissement, une imposante banderole Depuis une semaine, près d’une
clame en lettres blanches sur fond vingtaine de cagnottes solidaires en
noir : « Trop souvent oublié, héros ligne à destination des personnels de santé
de notre société, merci au personnel ont été créées par les groupes ultras,
hospitalier ! » Accrochée dans la nuit de Valenciennes à Grenoble, en passant
du 16 mars, quelques heures après que par Brest ou Reims. Les Indians Tolosa,
le président de la République a annoncé supporters du Toulouse FC, ont ainsi
les premières mesures de confinement, récolté plus de 5 000 euros en quatre
le message de soutien est l’œuvre de jours à destination des centres hospitaliers © @UltrasRoisters
supporters du PSG, membres du Collectif de Purpan et de Rangueil. Les ultras du Durant le mouvement contre la réforme
ultras Paris (CUP). groupe Marseille trop puissant se sont des retraites, les supporters audoniens ont
quant à eux adressés directement aux mis en place une caisse de soutien pour
soignants dans leur appel aux dons : « On les grévistes RATP du dépôt Pleyel à
se rappelle des gazages en masse, des Saint-Denis. Et à l’automne dernier, ils
violences policières que vous avez subies ont organisé une collecte à destination
quand vous demandiez de l’aide et que des migrants et invité en tribune une
vous alertiez les hautes instances sur l’état cinquantaine d’entre eux à assister à un
actuel de l’hôpital en France. » match. « Nous sommes attachés à être
Un manque de moyens qu’a également acteur dans le stade comme dans la ville,
fustigé le CUP parisien lors du lancement insiste Vincent Chutet-Mézence. « Cela
de sa cagnotte le 23 mars dernier : « Depuis fait depuis plus de 20 ans que nous sommes
trop longtemps, les personnels soignants investis localement, confirme pour sa part
[…] souffrent de conditions de travail Romain Manci des Ultramarines. Nos plus
déplorables. » Président du collectif jeunes préparent et distribuent les repas
© @Co_Ultras_Paris des maraudes pour les sans-abri. L’été
Pour les groupes de supporters, l’urgence parisien, Romain Mabille témoigne :
« Parmi nos 3 000 membres, beaucoup dernier, nous avons aussi récolté plusieurs
sanitaire a sifflé le coup d’envoi de milliers d’euros pour des migrants qui
nombreuses actions de solidarité envers sont en première ligne. Une des deux
coordinatrices de la branche “Solidarité” venaient de se faire expulser des squats de
les soignants. Le lendemain de l’initiative Bordeaux. »
parisienne, les Ultramarines de Bordeaux du groupe est infirmière en réanimation.
ont déployé une banderole « Soutien aux Nous avons aussi des livreurs et des Sociologue à l’École centrale de Lyon
blouses blanches, nos héros du quotidien » caissières dont le quotidien est devenu très et spécialiste des supporters, Nicolas
devant le CHU, tandis qu’à Angers on difficile. » Hourcade n’a nullement été surpris par
pouvait lire « Oubliés hier, vous êtes Même les ultras de clubs plus modestes la multiplication de ces initiatives. « Les
aujourd’hui nos héros », ou à Nîmes ont manifesté leur soutien aux soignants, groupes ultras étaient pour beaucoup déjà
« Soutien au personnel hospitalier ». Dans à l’image des supporters du Red impliqués dans des actions de soutien au
le Grand Est, particulièrement touché par Star FC de Saint-Ouen – actuellement monde de la santé, avec des collectes pour
la crise, les soignants de l’hôpital de Metz en National (troisième division). Connu les enfants hospitalisés, des cagnottes
ont découvert sur une bannière le message pour son engagement social, le Collectif pour soutenir la lutte contre le cancer
suivant : « Pour le match de l’année, Red Star Bauer a lancé le 21 mars ou la mucoviscidose, affirme le chercheur.
vous êtes nos champions ! » « En plus dernier une cagnotte à destination de Le discours qu’ils veulent faire passer,
de notre banderole, nous allons lancer l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis. c’est qu’ils ont un rôle bien au-delà du
une caisse de soutien pour financer une « Beaucoup de nos membres ont participé football en rassemblant des jeunes de tous
action de solidarité à long terme, explique aux manifestations de soutien à l’hôpital les quartiers et de tous les milieux sociaux,
Romain Manci, un des porte-parole des public il y a quelques mois, souligne et en étant partie prenante de la culture
Ultramarines. Nous sommes en discussion Vincent Chutet-Mézence, président du locale. »
avec les structures de santé de Bordeaux Dans le nord de la France, le RC
pour savoir comment s’organiser dans les Lens incarne une institution culturelle et
sportive historique. Depuis leur création
en 1994, les Red Tigers, groupe ultra du

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.75/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
76

club, s’engagent pleinement auprès des Révillon. Les Red Tigers comptent 600 partie de leur « caisse » à une association
habitants de l’ex-bassin minier. En 2003, ultras et notre tribune au stade rassemble de lutte contre le cancer. Depuis, de
lors de la fermeture de l’usine Metaleurop plus de 4 000 personnes. » larges mobilisations ont démontré le fort
Nord, les ultras ont par exemple réalisé La Tribune Nord Sochaux et le Roazhon engagement social des ultras italiens,
en tribune une animation critique envers Celtic Kop de Rennes ont eux aussi notamment lors du tremblement de terre à
le patronat, ainsi qu’une vente de T-shirts rapidement proposé leurs bras, pour l’Aquila en 2009.
dont les recettes ont été reversées aux effectuer des courses pour les personnes Dès l’arrêt des matchs en Italie le 9
830 ouvriers de la fonderie. « C’est dans âgées ou garder les enfants des soignants. mars dernier, les collectifs de supporters
les racines des Red Tigers : la solidarité Les ultras caennais ont pour leur part ont multiplié les initiatives solidaires à
et l’entraide sont revendiquées par notre constitué un réseau de solidarité pour travers la péninsule. La plus célèbre est
groupe, déclare Pierre Révillon, un des que les habitants du Calvados puissent liée aux ultras de l’Atalanta de Bergame,
responsables des ultras lensois. S’engager proposer leurs services aux plus fragiles. club de la région italienne la plus touchée
concrètement contre l’épidémie nous a Quant à la section « Solidarité » du CUP, par le coronavirus, qui a disputé le 10
donc semblé naturel, d’autant plus qu’il y elle a pu, dans le respect des consignes mars en Espagne son match retour pour
a dans notre tribune des infirmières, des sanitaires, effectuer une maraude en les huitièmes de finale de la Ligue des
routiers ou des éducateurs de rue. » distribuant 150 repas aux sans-abri de la champions – une première historique pour
Les Red Tigers collectent depuis plus capitale. l’équipe. Privés de déplacement pour
de 15 ans des jouets pour les enfants « Toutes ces actions sont caractéristiques cause de pandémie, et alors que le match
hospitalisés en période de fête. Forts des ultras depuis une vingtaine d’années, aller est aujourd’hui suspecté d’avoir
de leurs liens tissés avec le CHU analyse le sociologue Nicolas Hourcade. été un accélérateur important de la
de l’ancienne cité ouvrière, les ultras Ces derniers voulaient donner un sens contagion, les supporters lombards ont été
ont répondu aux besoins exprimés par à leurs pratiques au-delà du stade, pour remboursés de leurs billets. Aussitôt, les
le personnel, à savoir la création briser l’image du supporter facho, bête ultras de l’Atalanta ont décidé de faire don
d’une micro-crèche pour les enfants et aliéné qui encourage des footballeurs de l’intégralité de ce montant à l’hôpital,
des soignants. « Nous avons donc millionnaires. Et puis, comme ces soit une somme de 40 000 euros.
lancé une collecte de matériel comme initiatives contre l’épidémie ont démarré Le lendemain, toujours dans le cadre des
des chauffe-biberons, des matelas pour en Italie, berceau de la culture ultra, matchs retour de Ligue des champions, les
bébé ou des gigoteuses, avance Pierre il y a aussi un phénomène d’imitation ultras parisiens ont organisé, avec l’aval
Révillon. Nous prenons également part et d’émulation de la part des ultras de la préfecture et avant les consignes
à une cagnotte mise en place par français. » de confinement, un rassemblement en
d’autres supporters lensois afin d’acheter dehors du stade pour la rencontre
notamment des tablettes pour que les PSG-Dortmund, joué à huis clos pour
patients puissent communiquer à distance contenir la propagation de l’épidémie. Une
avec leur famille. » manifestation qui a été vivement critiquée
La suspension le 12 mars de l’ensemble par la presse, alors même que la menace
des compétitions organisées par la du coronavirus se faisait de plus en plus
Fédération française de football a permis évidente en France.
aux ultras de déployer pleinement leur Comme le souligne Nicolas Hourcade,
capacité d’organisation et de mobilisation à travers leur mobilisation contre le
dans la lutte contre le coronavirus. coronavirus, « les membres du CUP
« Il existe peu de collectifs aussi bien ont sans doute aussi voulu montrer
structurés que les groupes ultras, avec qu’ils formaient un groupe responsable,
des réseaux hiérarchisés où chacun sait À l'hôpital de Bergame. © Facebook du club de l'Atalanta contrairement à ce qui leur avait été
ce qu’il a à faire et des canaux de reproché. Par ailleurs, ils ont noué des
C’est en effet en Italie, au début
communication coordonnés », rappelle relations avec des supporters italiens, ce
des années 1970, qu’ont émergé les
Romain Mabille du CUP. « Notre force qui fait qu’ils ont pu être sensibilisés à
premiers groupes de supporters dit
d’organisation, nos relations avec le l’avancée du virus en Italie, à ce qui
« ultras ». Et comme l’a récemment écrit
tissu professionnel et associatif local font nous attendait en France, et aux initiatives
Sébastien Louis, historien à l’université
que nous pouvons toucher beaucoup de mises en place par les ultras transalpins. »
du Luxembourg, les Brigate Rossonere
Lensois en très peu de temps, ajoute Pierre
et la Fossa dei Leoni de l’AC Milan, En effet, les supporters du PSG cultivent
deux collectifs mythiques du mouvement une amitié historique avec les ultras de
ultra, avaient dès 1985 cédé une grande Naples. Depuis 2017, un jumelage s’est

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.76/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
77

constitué entre les deux collectifs grâce cet « Afghan de 15 ans ». Sur Facebook, la police leur a annoncé le meurtre de
à un des leaders du CUP qui a des les internautes qui se préoccupent moins Reza dans ce lieu protégé. « Ce n’était
origines calabraises et dont le père est de l’anonymat des victimes décident pas du tout inattendu, témoigne ainsi
un grand fan du Napoli. Par ailleurs, cependant de lui rendre hommage. En Lorraine Leete, avocate de l’organisation
le fournisseur de matériel de supporter quelques heures, le réseau social par lequel Legal Center Lesvos. Les ONG avertissent
du groupe parisien habite à Bergame et communiquent la plupart des personnes le gouvernement depuis des années que
des membres de sa famille travaillent à réfugiées en Grèce retrouve l’identité du l’endroit n’est pas sûr pour les enfants.
l’hôpital de la ville. « Nous avons pris petit cadavre et rassemble même quelques La seule chose dont je suis surprise, c’est
conscience de la gravité de la situation bribes de son histoire. qu’il n’y ait pas eu davantage de morts
rapidement, grâce nos amis de Bergame avec autant de personnes entassées dans si
qui nous ont transmis des vidéos de peu d’espace. »
patients hospitalisés qui tombaient comme C’est le moins qu’on puisse dire : la « zone
des mouches. C’est à partir de là, juste sécurisée » abrite plus de 600 mineurs
après le PSG-Dortmund, que nous nous isolés (chiffres de début février), quand
sommes mobilisés, confie Romain Mabille elle a été prévue pour 160. L’ensemble
du CUP. On parle toujours des ultras du camp, 19 467 personnes, a été
comme des voyous centrés sur leur rivalité construit pour 2 840. Une augmentation
avec d’autres clubs, mais on oublie que exponentielle qui inquiète jusqu’à la
l’amitié, la solidarité et le don sont des Fédération panhellénique des officiers de
valeurs essentielles de notre culture. » police. La coexistence d’un si grand
nombre de personnes dans un si petit
Une photo de Reza Ebrahimi diffusée espace a « créé une situation explosive
Les petits morts de Lesbos sur les réseaux sociaux. © DR qui va mathématiquement entraîner
PAR STAVROS MACHULIS Reza Ebrahimi, 15 ans donc, avait pris la
LE DIMANCHE 29 MARS 2020 davantage de morts et de blessés », a-t-elle
route de l’Autriche avec ses deux petits déclaré en octobre 2019, quand il y avait
Sur cette île grecque, une « zone frères pour y rejoindre sa famille. Par une « seulement » 12 738 personnes dans le
sécurisée » est réservée aux enfants chaude nuit d’été, en août dernier, son camp.
migrants, censée les protéger. Avant périple s’est brutalement arrêté sur l’île
de Lesbos, dans la poussière et devant un Le stress « immense » provoqué par
même le durcissement des conditions de l’incertitude et les conditions de vie joue
vie liées au Covid-19, ils y étaient, en conteneur crasseux. Sur la photo exhumée
par les internautes, Reza a des traits fins, aussi un rôle central dans l’augmentation
réalité, vulnérables aux pires violences. des violences, notamment des bagarres au
Jusqu’au meurtre. Premier reportage d’une de grands yeux légèrement bridés, des
cheveux noirs coiffés en arrière, l’air couteau de plus en plus nombreuses à
série du collectif Investigate Europe : Moria, explique Patric Mansour, expert
comment l’UE enferme les mineurs à ses intimidé. « Il a vécu un enfer sur Terre, un
enfer créé par des humains », commente du Norwegian Refugee Council présent
frontières. dans le camp depuis 2015. Depuis le
Giorgos Tsiakalos, universitaire et célèbre
militant des droits humains qui a publié le début de l’année 2020, au moins dix
portrait sur son profil. personnes majeures et mineures de Moria
ont été admises à l’hôpital de Lesbos
Ironiquement, « l’enfer sur Terre » avec des blessures au couteau, fatales pour
s’appelle en réalité la « zone sécurisée » certaines. « Les gens se disputent pour
de Moria. Un endroit protégé au cœur de petites choses, précise Patric Mansour,
du gigantesque camp de migrants où, en et à cause du stress, les choses tournent
théorie, les mineurs isolés sont à l’abri vite à la violence chez les majeurs comme
des violences et accompagnés par des chez les mineurs. » Est-ce cela qui est
Camp de Moria, sur l'île de Lesbos. © Stavros Machulis professionnels 24 heures sur 24. En théorie arrivé la nuit du 25 août quand Reza a été
«Un Afghan de 15 ans est décédé des suites seulement. Dans les faits, ce coin de tué ? Une dispute pour une broutille entre
des blessures causées par plusieurs coups terre entouré de barbelés, composé de trois adolescents afghans qui dégénère en
de couteau reçus lors d’une bagarre dans conteneurs surchargés (jusqu’à 25 enfants
la “zone sécurisée” du camp de Moria. par conteneur), n’a de sécurisé que le
» Le communiqué de la police grecque nom. Au point que ni les humanitaires,
détaille brièvement les circonstances de la ni les demandeurs d’asile, ni même le
mort de l’adolescent sans jamais nommer directeur du camp avec lesquels nous nous
sommes entretenus n’ont été surpris quand

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.77/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
78

combat à l’arme blanche ? Peut-être. Mais la zone A. Et comme plusieurs employés croire aussi quand il nous confie que sa
à Moria, certains croient que le drame de l’ONG « Drop in the Ocean » nous femme et lui portent des couches, chaque
aurait pu être évité. l’ont confirmé, des majeurs ont pu y nuit, pour éviter de se rendre aux toilettes.
pénétrer, y compris certains qui avaient
l’intention de voler ou semblaient inspirer
un véritable sentiment de terreur aux
enfants. Interrogée par Investigate Europe,
la direction de Moria n’a pas donné suite à
notre demande d’interview.
Si les failles dans la sécurité de la
zone sécurisée de Moria sont criantes,
les risques sont encore plus grands de
Camp de Moria, sur l'île de Lesbos. © Stavros Machulis l’autre côté des barbelés. En février, 600 Ahmad Reshad Mahdiyar, Afghan, et ses
deux petites filles. © Ingeborg Eliassen
La zone protégée est composée de trois autres mineurs isolés qui n’avaient pas
sections, A et B – pour les mineurs été acceptés dans la zone protégée faute Des ados contraints de
masculins âgés de 14 à 17 ans – et de place, vivaient au milieu des adultes s’organiser en groupes
une troisième pour les enfants en dessous dans la forêt de tentes et de bâches de d’autodéfense
de 13 ans et les filles jusqu’à 17 ans. Moria. 600 enfants abandonnés à eux-
Comme l’a découvert Investigate Europe, mêmes auxquels il faut ajouter 7 000
à l’exception de « A drop in the Ocean » mineurs accompagnés de leurs parents.
qui assure les nuits, aucune autre ONG Gulsom, 3 ans, et Tabasom, 2 ans, font
ne reste avec les enfants après 20 h 30. partie de ceux-là. Arrivées avec leurs
Les horaires nocturnes seraient en effet parents à Moria à la fin 2019, les deux
considérés comme « les moins sexy » pour petites afghanes restent le plus souvent
les humanitaires, qui préfèrent la journée, sous la tente qui leur sert de maison.
nous confient deux sources internes. Leur père, Ahmad Reshad Mahdiyar,
Seulement, le soir où Reza a été tué, la quarantaine, ne les quitte pas d’une
tout le personnel de « A drop in the À Moria, la "safe zone" (ou
semelle. Surtout la nuit. Les cernes noirs "zone sécurisée") réservée
Ocean » était en congé. Sans aucun adulte autour de ses yeux témoignent des longues aux mineurs. © Ingeborg Eliassen
à l’intérieur de la zone, les 600 enfants et veillées nocturnes qu’il a passées. Ce Car se rendre aux sanitaires de Moria
les adolescents étaient livrés à eux-mêmes, matin pluvieux de décembre, on a du mal pendant la nuit peut s’avérer très
prêts, couteau en main, à se protéger à reconnaître dans cet homme exténué périlleux : en octobre 2018, le Guardian
d’éventuels vols ou tentatives d’agression. le jeune père souriant qui pose avec ses rapportait plusieurs viols collectifs de
Deux témoins présents au moment des lunettes de soleil, façon star de clip de rap, demandeuses d’asile dans ces toilettes.
faits nous ont affirmé qu’ils avaient sur son fond d’écran. On a du mal à le Laisser ses enfants seuls dans la tente est
appelé les agents de la police anti-émeutes tout aussi dangereux.
qui se trouvaient de l’autre côté des
Le même mois, le coordinateur de
barbelés quand la bagarre a commencé.
Médecins sans frontières (MSF) affirmait
Ces derniers leur auraient répondu qu’ils
qu’ils avaient recueilli 24 victimes de
« ne pouvaient pas intervenir sans avoir
viols, dont la moitié était des mineurs,
reçu des ordres d’Athènes ».
filles et garçons. Deux d’entre elles
Les problèmes de sécurité dans la « zone étaient un peu plus âgées que Gulsom
sécurisée » ne se sont pas résolus le et Tabasom : elles avaient tout juste 5
soir de la mort de l’adolescent afghan. ans. Dans l’une de ces affaires, le père
Les incursions d’adultes au sein du lieu au désespoir avait expliqué à l’ONG qu’il
protégé sont récurrentes. L’ONG Euro avait juste quitté la tente quelques instants
Relief est chargée de garder la porte de pour aller chercher de la nourriture, et avait
la section B, c’est-à-dire de vérifier que retrouvé son enfant violée quand il était
seulement les mineurs vivant là puissent revenu.
y accéder. En revanche, comme nous
En 2019, l’ONG « a soigné 17 adolescents
l’avons découvert, aucune organisation
pour des violences sexuelles », nous révèle
n’a été mandatée pour surveiller la porte de
le coordinateur des opérations médicales

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.78/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
79

de MSF Grèce. Apostolos Veizis confirme témoigne l’un des adolescents. À les l’État grec pour obtenir des dommages
avoir reçu aussi « 20 enfants pour des entendre, une fois le soleil couché, Moria et intérêts pour sa famille. L’humanitaire
automutilations, et 4 pour des tentatives de se transforme en Far West. Elina Sarantou estime aussi que le jeune
suicide ». Au moins ceux-là ont-ils pu être Le mardi 28 janvier 2020, deux autres meurtrier n’est pas l’unique responsable.
sauvés… adolescents ont été poignardés à l’intérieur « Nous considérons également l’agresseur
Le 24 septembre 2019, quelques semaines de Moria, l’un d’eux restant dans un état comme une victime, conclut-elle. Ce
après le décès de Reza, un petit Afghan critique. Au moins deux jeunes hommes qui s’est passé était la conséquence
de 5 ans qui avait échappé au regard de ont été poignardés à mort en janvier, tandis désastreuse de l’incapacité de l’État. Les
ses parents et jouait dans un carton mourait que depuis le début de la nouvelle année, conditions étaient telles qu’un meurtre
écrasé par un chauffeur de camion qui ne au moins 12 cas de demandeurs d’asile devait avoir lieu. »
l’avait pas vu. Trois semaines plus tard, de Moria ont été enregistrés à l’hôpital de Boite noire
une petite Congolaise de 9 mois mourait Lesbos en raison de blessures au couteau.
Investigate Europe est un collectif de
de fièvre et de déshydratation non loin de « Moria est un environnement dangereux journalistes basés dans plusieurs pays
là. Depuis plusieurs mois, MSF demande où la vie n’a parfois aucune d’Europe, travaillant sur des enquêtes en
en vain « l’évacuation d’urgence » des valeur, confirme Danae Papadopoulou, commun. Mediapart en a déjà publié
enfants de Moria, les plus vulnérables psychologue à MSF. Les mineurs non plusieurs, ici et là.
aux violences physiques et sexuelles, à la accompagnés préfèrent souvent dormir la
promiscuité, au manque d’hygiène. Pour ce projet intitulé « Mineurs
journée, car ils ont peur la nuit et doivent
migrants en détention », ont collaboré :
« Même les soi-disant espaces protégés être sur leurs gardes et rester éveillés. »
Ingeborg Eliassen (Norvège), Stavros
pour eux ne sont pas sûrs. Il y Reza aussi. D’après nos informations, il
a l’exploitation sexuelle, trop peu de avait même essuyé une première attaque Malichudis (Grèce), Maria Maggiore
(Italie), Nico Schmidt (Allemagne),
nourriture, le crime. Les jeunes garçons se au couteau la veille de son meurtre.
Vojciech Ciesla (Pologne), Paulo Pena
livrent à des rapports sexuels de survie ; Contrairement à ce que nous racontait en
(Portugal) et Juliet Ferguson (Royaume-
ils sont ramassés à l’extérieur du camp et novembre 2019 Dimitris Vafeas, le sous-
Uni). Leurs articles ont été notamment
reçoivent de l’argent ou des cigarettes en commandant du camp, qui nous assurait
publiés dans le Tagesspiegel, Diário de
échange de sexe. Avant, c’était 50 euros. que Reza avait été tué « dans une bagarre
Noticias, Il Fatto Quotidiano, Der Falter,
Aujourd’hui, le tarif de la passe infantile entre deux adolescents pour une raison
Klassekampen, Aftenposten, Newsweek
est passé à 30 euros… », déclare Elina stupide comme le choix d’une chanson »,
Polska, Huffington Post (UK).
Sarantou, coordinatrice des programmes une source proche du dossier nous indique
de l’ONG Hebrew Immigrant Aid Society que l’adolescent de 15 ans était bien visé. Pour baptiser son projet, Investigate
(HIAS). « Il s’agissait d’un meurtre homophobe », Europe a choisi à dessein le mot
nous a-t-elle confié. « détention » – bien qu’il recouvre des
En attendant, Mohammadi, 16 ans, Bashar
réalités juridiques diverses. Le collectif
Dost, 15 ans, Shams, 16 ans, Shams, 17
a en effet retenu la même terminologie
ans, Malikzada, 16 ans, et Bunyad, 15
ans, ont décidé de constituer eux-mêmes que l’Étude mondiale sur les enfants
un groupe d’autodéfense. Les six garçons privés de liberté, publiée par l’ONU
qui n’ont pas été acceptés dans la « zone en novembre 2019 et réalisée par
sécurisée » faute de place partagent une l’expert indépendant Manfred Novak,
tente et montent la garde à tour de rôle. selon laquelle la « détention », s’agissant
Les adolescents, arrivés depuis un mois et des enfants migrants, désigne « tout lieu
demi, supportent la faim et le froid, mais au sein duquel des enfants sont privés de
craignent par-dessus tout « les combats » Sur les barbelés de Moria, des vêtements d'enfants et liberté pour des raisons liées à leur statut
qui surviennent la nuit venue.
un poster qui proclame : "Plein d'espoir" migratoire ou à celui de leurs parents,
et "Je suis beau". © Ingeborg Eliassen
quel que soit le nom donné à ce lieu ou la
Trois jours avant notre rencontre, des D’après ses avocats, les deux cadets de raison fournie par l’État afin de justifier la
bandes rivales se sont affrontées au la famille Ebrahimi, désormais privés de privation de liberté de ces enfants ».
couteau juste devant leurs tentes. Quelques la protection de leur grand frère, ont été
jours plus tôt, les deux adultes qui Ce rapport recense tous les noms
placés dans un refuge sur le continent. Le administratifs donnés à ces lieux de
partagent la tente voisine se sont battus meurtrier de Reza vient d’être condamné
au couteau avec d’autres personnes qui privation de liberté à travers le monde. En
à 5 ans de prison. Il était aussi afghan et la matière, les États font preuve de la plus
les avaient attaquées. « Il y avait du avait le même âge que lui, 15 ans. Mais ses
sang partout et des hurlements, et nous, grande créativité pour éviter d’assumer
défenseurs n’ont pas l’intention d’en rester « littéralement » qu’ils enferment des
nous restions terrorisés dans notre tente », là : ils viennent de déposer plainte contre

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.79/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
80

enfants qui n’ont pourtant commis aucun partenaire au premier ministre. C’est-à- avec Ayman Odeh de la Liste unie des
crime. Aux États-Unis par exemple, ces dire à l’homme qu’il s’efforçait d’abattre partis arabes qui avait également, initiative
lieux ont été baptisés « les refuges de depuis plus d’un an. historique, apporté son soutien à Gantz.
l’âge tendre », en Turquie « les maisons « Israël a une mission nationale : À elle seule, la virulence de ces critiques
d’hôtes pour étrangers », en Espagne combattre le coronavirus, a expliqué Yair d’alliés de la veille en dit long sur
« les centres pour le séjour contrôlé des Lapid. Mais cette crise ne nous donne ni le le choc provoqué parmi les opposants
étrangers » (voir la liste page 437). droit ni l’autorisation d’abandonner nos à Netanyahou par l’annonce de ce
Les « zones d’attentes » et « centres de valeurs. Nous avons promis de ne jamais retournement inattendu. Il est vrai que la
rétention administrative » français font siéger avec un premier ministre poursuivi décision de Gantz, qui a simultanément
partie de la liste. dans trois affaires graves. Nous avons remis en selle un premier ministre aux
Mediapart a toutefois choisi d’éviter le promis de ne pas siéger au sein d’une abois et fait exploser le parti construit
terme « détention », qui renvoie, en droit coalition d’extrémistes et de voleurs. pour le vaincre est stupéfiante. Après plus
français, à une réalité juridique précise, Nous avons dit que nous ne laisserons d’un an de campagne et trois scrutins
distincte de la « rétention » par exemple, personne saper la démocratie israélienne. au cours desquels le rassemblement Bleu
afin d’éviter toute confusion dans l’esprit Et en cette semaine qui a connu les et Blanc, créé pour affronter le Likoud,
du lecteur. Nous avons privilégié les pires attaques contre le système judiciaire, n’avait cessé de progresser, conquérant
termes « enfermement » ou « privation de une récompense est donnée à ceux qui 66 000 électeurs nouveaux entre avril 2019
liberté », qui permettent d’englober des désobéissent à la loi. Un prix pour la et mars 2020, ce passage à l’ennemi en rase
situations diverses entraînant des droits délinquance. On ne peut pas ramper en campagne est, comme le constate Yaalon,
variables pour les enfants concernés (des direction d’un tel gouvernement et nous « incompréhensible ».
centres de rétention aux « zones d’attente » dire qu’on le fait pour le bien du pays. » Surtout lorsqu’on n’a pas oublié
de Roissy, en passant par les zones de « La décision de Gantz d’entrer dans un la violence et, souvent la bassesse
« mise à l’abri » de la frontière franco- gouvernement qui symbolise tout ce à quoi des arguments utilisés contre lui par
italienne). nous nous opposons est incompréhensible Netanyahou et son clan au cours
et décevante », constate, effaré, l’ex- d’une campagne qualifiée de « sale
général Moshe Ya’alon, autre fondateur et et lamentable » par le chef de l’État,
Israël: la volte-face chef de file du rassemblement centriste, Reuven Rivlin, pourtant membre, lui aussi,
suicidaire de Benny Gantz ancien ministre – pendant sept ans – du Likoud. Selon les confidences de
PAR RENÉ BACKMANN de Benjamin Netanyahou, devenu un ses proches à la presse, Gantz serait
LE DIMANCHE 29 MARS 2020
ennemi mortel après la révélation de épuisé, usé par la violence incessante
L’ex-chef d’état-major se rallie à son son implication dans quatre dossiers de d’une campagne au cours de laquelle
rival honni Benjamin Netanyahou pour corruption. rien ne lui a été épargné. Au fil des
constituer un « gouvernement d’urgence » mois il a successivement été accusé
contre le coronavirus. d’être mentalement instable, hésitant, peu
vigilant, au point d’avoir permis aux
Iraniens de hacker son téléphone, pervers,
enclin à la trahison comme le montrait
l’appui qu’il avait reçu et accepté des
partis arabes, tenus pour des « soutiens du
terrorisme » par le Likoud et ses alliés.
Une affiche à Tel Aviv le 17 février Des soupçons de malversations ou de
2020. © REUTERS/Ammar Awad financement suspect ont escorté l’annonce
Une affiche à Tel Aviv le 17 février Dirigeant du Meretz, parti de la gauche de la faillite de la société de sécurité
2020. © REUTERS/Ammar Awad sioniste, qui soutenait la candidature de informatique qu’il dirigeait. Et surtout,
« Benny Gantz a volé les suffrages de Gantz au poste de premier ministre, confronté comme tous ses compatriotes à
nos électeurs et les a offerts en cadeau à Nitzan Horowitz n’est pas moins indigné : la pandémie de coronavirus, il supportait
Netanyahou. » C’est en ces termes rageurs « Gantz a craché au visage des électeurs mal, dit-on, d’être accusé sans cesse
que Yair Lapid, l’un des fondateurs et de Bleu et Blanc et de tous ceux du bloc de « faire de la politique » alors que
dirigeant avec Gantz du rassemblement de centre gauche. » « Gantz souffrait du le premier ministre et le gouvernement
Bleu et Blanc, a résumé jeudi soir virus de la reddition », constate de son étaient « au front » face à la maladie. Et
le ralliement inattendu de son ancien côté Ahmed Tibi, médecin et animateur surtout, pour ce qui concerne Netanyahou,
face aux micros et aux caméras où il jouait

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.80/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
81

sans vergogne, selon son habitude sur tous obtiendrait pour sa coalition parlementaire suivants à l’ancien chef de Bleu et
les registres de la démagogie et de la une majorité claire, en cas de retour aux Blanc, qui entre-temps obtiendrait un
peur. Prêt à tout pour tenter de dissimuler urnes. portefeuille d’importance, comme vice-
les carences d’un système hospitalier trop Militaire sans états d’âme, ni considération premier ministre chargé des affaires
longtemps négligé, victime des choix excessive pour les droits humains des étrangères ; ou un « gouvernement
politiques des gouvernements qui ont Palestiniens, Gantz a fait campagne d’urgence » de six mois, toujours sous sa
multiplié depuis plus de dix ans les coupes en diffusant un clip qui montrait les direction, qui serait suivi, à la fin de la crise
dans les budgets de la santé. destructions infligées, sous ses ordres dans sanitaire, soit par un nouvel accord soit par
Gantz aurait sans doute pu laisser la bande de Gaza, pendant l’offensive un quatrième scrutin.
Netanyahou gérer cette contradiction israélienne de 2014. Sur la poursuite de Au terme des négociations qui ont eu
cruelle entre ses choix budgétaires l’occupation de la Cisjordanie, l’annexion lieu dimanche, c’est la première option
constants et les failles révélées par la de la vallée du Jourdain, le recours qui aurait été choisie. Dans cette option,
crise. « C’était mal le connaître, dit un aux frappes militaires pour répondre aux Gantz recevrait comme prévu le titre
militaire qui a servi sous ses ordres. Gantz attaques à partir de Gaza, ses positions de vice-premier ministre avec droit de
était un officier sans éclat, mais honnête sont les mêmes que celles de Netanyahou. veto sur les nominations, et obtiendrait
et patriote. Il aurait considéré comme Et contrairement à deux de ses anciens pour son parti les portefeuilles de la
une sorte de désertion la poursuite de partenaires à la tête de Bleu et Bblanc, Défense, de la Justice, des Affaires
l’affrontement avec Netanyahou alors que Yair Lapid et Moshe Yaalon, il n’a étrangères, du Travail, de la Culture et
le pays traverse des jours aussi difficiles. jamais été chassé d’aucun poste par le des Communications. Netanyahou, qui
Quitte à mettre entre parenthèses ses chef du Likoud, faisait observer jeudi retrouverait son poste de premier ministre
engagements politiques. » le chroniqueur politique de Haaretz. Ce jusqu’en septembre 2021 conserverait
Il y a sans doute aussi d’autres qui expliquerait son indulgence à l’égard pour le Likoud et ses alliés la Santé,
explications. L’une d’entre elles tient de son rival politique. Et, tout à coup l’Education, les Finances et la Sécurité
aux relations compliquées qu’il entretenait sa tolérance. « Netanyahou a inventé le publique. Il deviendrait à son tour vice-
avec la Liste unie. Arithmétiquement, il verbe vouloir, notait le lendemain le même premier ministre, au bout de 18 mois.
avait besoin de ses quinze députés, pour journal, Gantz n’a simplement pas voulu. Et surtout il bénéficierait alors d’une
la plupart arabes, pour disposer d’une Notamment pas voulu être numéro un. nouvelle législation permettant à un
coalition majoritaire à la Knesset et obtenir Ceux, au centre-gauche qui l’ont vu en ministre d’exercer ses fonctions même s’il
du président la mission de former le nouveau Rabin se sont trompés. Tout est est – sous le coup de poursuites judiciaires.
gouvernement, mais il savait que cette là. » Ce qui est le cas du premier ministre
alliance était sans lendemain. Parce qu’au Que peut-il se passer maintenant ? sortant. Et le sera encore probablement
sein de son propre rassemblement et au Gantz a été chargé le 16 mars par le dans 18 mois.
sein des partis alliés, trois élus avaient déjà chef de l’État de former le nouveau Ainsi après avoir dénoncé pendant près
annoncé qu’ils refusaient de gouverner gouvernement. Il dispose d’un délai de de quinze mois les turpitudes impunies
« grâce aux voix des Arabes ». Mais 28 jours pour remplir cette mission. de Netanyahou et son mépris pour les
aussi parce qu’il sait que la loi de la Mais entre-temps il vient de se faire institutions de son pays, Gantz, dans une
« majorité juive » règne de fait sur un élire président de la Knesset et de se dérive littéralement suicidaire, l’aiderait à
système politique israélien ouvertement prononcer en faveur d’un « gouvernement échapper à ses juges, après avoir provoqué
raciste et interdit à un premier ministre d’union et d’urgence » pour gérer la la destruction de l’outil politique créé pour
de faire adopter un texte s’il a besoin des crise du coronavirus. Décision saluée par l’abattre. On a vu des généraux meilleurs
votes des députés arabes pour obtenir la Netanyahou, qui a provoqué l’explosion stratèges. Et - même en Israël – des
majorité. du rassemblement Bleu et Blanc, dont politiciens plus respectueux des suffrages
Selon le quotidien en ligne Times of une fraction des députés va suivre Gantz de leurs électeurs. Et des règles de la
Israël, Gantz aurait pris sa décision après au sein de son petit parti Résilience démocratie.
avoir consulté les résultats d’un sondage d’Israël tandis que les autres – la majorité
interne montrant que Bleu et blanc avait – vont probablement conserver le nom
subi un fort recul dans l’opinion à la du rassemblement derrière Yair Lapid et L’urgence, plus que jamais,
suite de sa tentative vaine de constituer Moshe Yaalon. de repenser le système
un gouvernement soutenu par la Liste Netanyahou aurait proposé à Gantz deux PAR AMÉLIE POINSSOT
unie. Le même sondage lui aurait indiqué options : un gouvernement de trois ans
que Netanyahou, remis à flot par sa qu’il présiderait pendant 18 mois, avant
gestion médiatique de la crise sanitaire, de céder son poste pour les 18 mois

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.81/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
82

LE DIMANCHE 29 MARS 2020 pas étrangères à notre schéma de normal pour les travailleurs urbains en
croissance effrénée, lui-même fondé sur la mal de pause déjeuner. Ils s’occupent
mondialisation des échanges. La gestion aussi de les approvisionner en eau,
de la crise montre en outre que les de nombreuses toilettes publiques étant
dirigeants sont capables de prendre des désormais fermées.
mesures radicales pour faire face à un Cette trentenaire, parisienne depuis une
danger qui touche les populations, et de dizaine d’années, a fait le choix de ne
les mener avec une certaine détermination. pas retourner dans sa région natale, alors
N’y a-t-il pas là des leçons à tirer qu’elle en avait la possibilité ; pour elle, il
pour s’attaquer, avec la même urgence, était crucial de se rendre utile sur son lieu
Une affichette dans la ville de Nantes, proposant
de l'aide aux habitants du quartier pour les courses,
aux causes profondes à l’origine de la de vie. Mais cette réflexion n’avait rien
la lessive, etc. © Jérémie Lusseau / Hans Lucas pandémie ? d’évident. « Le premier réflexe de chacun,
Avions cloués au sol, effondrement de Passé la stupeur du confinement, dans c’est la peur. On est dans la survie, c’est
la production industrielle, chute de la les milieux militants, ils sont nombreux forcément quelque chose d’individualiste.
pollution… La crise du coronavirus a des depuis la semaine dernière à s’interroger C’est pourquoi j’ai des doutes sur la prise
effets jamais observés sur la qualité de sur la signification de cette crise et ses de conscience globale par rapport à ce
notre environnement. impacts en termes de lutte, d’écologie qui nous arrive. J’ai peur d’un repli des
L’économie mondiale est à l’arrêt. Rien politique, ou de nouveaux comportements gens sur de tout petits groupes, sur leurs
qu’à l’échelle de la France, le trafic s’est à venir. Il y a celles et ceux qui estiment cercles familiaux, sans que ce soit relié à
effondré de 70 % dès la première semaine qu’il est encore bien trop tôt pour tirer des l’extérieur. »
de confinement aux Aéroports de Paris, enseignements, d’autres qui craignent le Elle dit être en lutte depuis deux ans. Elle
Orly s'arrête de fonctionner à partir de retour du balancier consumériste dès que a été particulièrement active dans les «
mardi prochain, et des pans entiers de la la « vie normale » sera rétablie, d’autres gilets jaunes » et les mouvements climat.
production industrielle sont en stand-by enfin qui se sont plongés immédiatement « Mais c’est hyper compliqué de penser
(Airbus et ses fournisseurs ont fermé leurs dans l’action pour tenter de mettre en global et en même temps de se demander
usines pendant plusieurs jours avant de cohérence leur combat de toujours et leur aujourd’hui : de quoi les gens ont-ils le
reprendre une activité partielle, plusieurs nouveau quotidien. plus besoin ? Même pour les gens très
sites Renault et PSA ont interrompu sensibilisés comme moi, c’est un vrai effort
leur production, Naval Group a fortement d’avoir une pensée globale en ce moment.
réduit son activité…). Malgré nous, nos pensées nous ramènent
L’une des conséquences de la crise du à quelque chose d’individuel. »
coronavirus est même visible sur les Face à l’arrêt de l’économie mondiale,
images satellites – comme le ciel de Momal nourrit toutefois un espoir : « Ça
la Chine, nettoyé en deux mois des va être compliqué pour les politiques
émissions de dioxyde d’azote ; pour de continuer à mentir aux gens, de
Une affichette dans la ville de Nantes proposant de
l’Europe, le changement de qualité de leur faire croire qu’on ne peut prendre
l'aide aux habitants du quartier pour les courses,
l’atmosphère est notamment visible au- la lessive, etc. © Jérémie Lusseau / Hans Lucas aucune mesure pour ralentir l’économie.
dessus de la plaine du Pô, en Italie. Les gens voient maintenant que les
Momal fait partie de ceux-là. Peu avant
Mais aussi à Paris. D'après l'association dirigeants ont une capacité d’agir. » Et
la mise en place du confinement, cette
indépendante de surveillance de la qualité cela pourrait, pense-t-elle, faire grossir les
jeune femme membre active d’Extinction
de l'air ambiant Airparif, les émissions rangs des mouvements comme Extinction
Rebellion Île-de-France a rejoint des amis
d'oxyde d'azote au-dessus de la capitale Rebellion.
dans un squat où ils vivent actuellement
hexagonale ont chuté de 60 % au cours de
à une dizaine de personnes. Ensemble, « L’épidémie de coronavirus nous montre
la première semaine de confinement.
ils ont réussi à poursuivre leur activité que le volontarisme politique existe,
Suspension éphémère avant que la de collecte des invendus de produits observe également Aurélie Trouvé, porte-
machine de la croissance ne reparte de alimentaires pour les redistribuer aux SDF parole d’Attac. Mais le “quoi qu’il en
plus belle dès que la page de la crise sera de leur quartier. « Nous ne faisons pas de coûte” d’Emmanuel Macron ne doit
tournée ou occasion unique de remodeler grosses distances pour ne pas nous faire pas se limiter à cela. Le “quoi qu’il
notre système de production ? Comme arrêter, dit-elle, mais nous récupérons en coûte” est nécessaire sur l’urgence
nous l’avons expliqué il y a quelques énormément d’aliments. » Notamment écologique. La transition, ce n’est pas
jours dans Mediapart, l’émergence et des sandwichs sous emballage, produits une somme de petits comportements
la propagation du coronavirus ne sont de consommation courante en temps individuels. Ce n’est pas non plus

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.82/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
83

seulement une question de moyens le Club de Mediapart.Seules des et ceux qui sont engagées dans la défense
budgétaires. C’est un gros ensemble insurrections, des soulèvements et des de l’environnement. Dans une série de
de choix politiques, pris de manière coalitions transnationales de citoyens tweets diffusés mardi, le chercheur en
démocratique, qui va du développement peuvent l’imposer aux États et au sciences politiques François Gemenne,
des énergies renouvelables à la mise en capital. » directeur de l’Observatoire mondial
place de transports gratuits, en passant Avec le confinement et le paradoxe de des migrations environnementales à
par la diminution de certains types ne même plus pouvoir rendre visite à l’Université de Liège (Belgique), explique
d’investissements comme le financement ses proches et aux personnes vulnérables même que malgré ses effets positifs sur
d’énergies fossiles ou le développement de autour de soi, beaucoup de repères l'environnement, la pandémie pourrait être
la 5G. » sont bousculés. « On pensait jusque-là une catastrophe pour le climat à long
Bref, cela n’a rien à avoir avec la qu’il y avait des solutions matérielles à terme.
baisse de la pollution que l’on observe tout, commente Clément Sénéchal. Mais Les pouvoirs publics vont-ils continuer à
depuis le début de l’épidémie. « Il ne cette fois-ci, comme pour le changement subventionner les énergies fossiles et le
faut pas s’illusionner sur la baisse de climatique, on réalise qu’on a besoin marché aérien ? Le capitalisme va-t-il se
la pollution, renchérit le porte-parole d’une discipline, qu’il faut changer notre redresser comme il l’a toujours fait - cette
de Greenpeace Clément Sénéchal. Tant conduite, aller vers plus de sobriété. fois-ci à coup de gros plans de relance tels
que les infrastructures restent inchangées, C’est un moment intéressant, mais il qu'ils ont été décidés ces derniers jours en
tant que rien n’est développé pour repose au centre la question sociale. Allemagne, aux États-Unis et au Canada ?
permettre de réduire l’utilisation de Tous ceux qui travaillent dans la chaîne Ou est-ce que des besoins essentiels seront
véhicules individuels, cette baisse ne peut agroalimentaire ainsi que le personnel définis, permettant de poser les fondations
pas être significative. La diminution des soignant se retrouvent en première ligne. » d’un nouveau système ?...
gaz à effet de serre nécessite une action Difficile de se réjouir d’un arrêt de « La relance risque de passer par
structurelle. Les usines de construction l’économie mondiale quand il se fait des injections massives sur les marchés
automobile qui sont momentanément à de manière aussi décousue et précipitée financiers comme cela a été fait en
l’arrêt ne vont pas rester fermées. Le vrai qu’aujourd’hui. Il creuse de profondes 2008, note Aurélie Trouvé, porte-parole
sujet, c’est comment préparer la transition inégalités entre travailleurs – entre les d’Attac. De notre point de vue, ce n’est
écologiquement ET socialement. Ce n’est cadres pouvant se mettre en télétravail, évidemment pas cela qu’il faut faire. Il
pas provoquer une crise sociale par l’arrêt les travailleurs manuels contraints de faut complètement repenser la politique
brutal de la production. » s’exposer au virus ou encore les auto- monétaire européenne. Il faut mettre en
L’exemple de 2008 entrepreneurs dont l’activité va cesser œuvre de la conditionnalité pour des prêts
plusieurs semaines durant. Le petit liés à la transition écologique et sociale.
Imaginer ce que cette crise peut commerce aura bien du mal à se Et il faut pouvoir prêter directement aux
provoquer en termes de prise de
remettre de cette période, tandis que États membres et aux collectivités locales,
conscience, de mobilisation collective d’innombrables personnes risquent de se afin qu’ils ne soient pas obligés de passer
et d’action politique reste un exercice retrouver au chômage. par le marché. »
difficile. Pour l’heure, actrices et
acteurs des mouvements sociaux font « Cette crise montre l’extrême fragilité Le Green Deal, annoncé comme
surtout le constat de ce que révèle de notre système économique libéral : il l’alpha et l’oméga du mandat de
la pandémie : massacre des services n’est pas capable d’absorber la pandémie, la nouvelle Commission européenne,
hospitaliers, assèchement des ressources poursuit Clément Sénéchal. Nous sommes pourrait permettre de mettre en œuvre
pour la recherche publique fondamentale en manque de matériel médical, de tests de une telle politique. Mais, à l’évidence,
(voir notamment ce texte signé Bruno dépistage… Or ce type de virus à grande des dirigeants ne font pas encore le lien.
Canard, directeur de recherche CNRS échelle va se multiplier. C’est comme ce En début de semaine dernière, le premier
à Aix-Marseille)… La propagation du que l’on défend dans les négociations ministre tchèque Andrej Babis a ainsi
Covid-19 braque les projecteurs sur le climat : il faut à la fois agir sur les causes – déclaré que « l’Europe devrait oublier le
peu de moyens accordés par la puissance diminuer les gaz à effet de serre, préserver Green Deal et se concentrer plutôt sur le
publique depuis des années à ces services la biodiversité – et s’adapter aux nouvelles coronavirus ». Les discussions autour de
capitaux et invite à agir localement, conditions. Nous avons besoin d’un État- deux piliers de ce programme initié par la
horizontalement. providence à la hauteur. » présidente de la Commission Ursula von
Inscrire l’action gouvernementale dans ce der Leyen ont par ailleurs été repoussées.
« Une chose est désormais sûre : Or ces deux piliers touchaient à des
le salut ne viendra pas d’en haut, double paradigme, faire en sorte que la
réponse ne soit pas que conjoncturelle : tel domaines essentiels auxquels l’émergence
écrivent le philosophe Pierre Dardot du coronavirus est liée. Il s’agit du dossier
et le sociologue Christian Laval dans est l’enjeu, aujourd’hui, pour toutes celles

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.83/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
84

biodiversité et de la stratégie « de la l’émergence d’un virus qui passe de D’ici la sortie de crise, « un énorme
ferme à la fourchette » (censée favoriser l’animal à l’homme et la bétonisation de travail de pédagogie et d’information
une chaîne de production alimentaire plus nos environnements est établi. » sur les causes réelles de ce qui est en
respectueuse de l’environnement). train de se passer » sera nécessaire,
Démondialisation estime le Bruxellois. Et ce, alors que le
La crise financière de 2008 est dans
Pour ce Bruxellois, cette pandémie credo écoconservateur, voire écofasciste
toutes les têtes. Ne pas commettre à
offre un cas paradigmatique d’écologie progresse, lui, très rapidement : la gestion
nouveau les mêmes erreurs, ne pas laisser
politique. Elle envoie en effet deux du coronavirus par la fermeture des
passer le retour en force de l’idéologie
messages qui touchent à des éléments frontières intra-européennes, exactement
néolibérale, ne pas se laisser berner par
fondamentaux de ce courant de pensée. de la même façon que les États-membres
la rhétorique présidentielle. « Cette crise,
Le premier est celui de la résilience : s’étaient cadenassés lors de l’arrivée des
sans équivalent depuis les années 1930,
notre système a besoin de davantage exilés d’Irak et de Syrie en 2015, n’incite
marque la fin d’un monde », avait dit
d’autonomie, il doit éviter ce qui est pas à l’optimisme… Or, sans coordination
Nicolas Sarkozy à l’époque…
imposé de l’extérieur, il doit trouver ses internationale, il est impossible d’avancer
Si Emmanuel Macron a annoncé un avant ressources dans ses propres écosystèmes. sur les questions climatiques et la
et un après coronavirus – « Il nous faudra Le second est celui de la subsidiarité : préservation de la biodiversité.
demain tirer les leçons du moment que face à des effets de gigantisme, les États
nous traversons, interroger le modèle de Les négociations climat, qui s’avéraient
n’arrivent plus à gérer par eux-mêmes, il
développement dans lequel s’est engagé déjà laborieuses depuis l’Accord de Paris
y a une inertie dans la prise de décision,
notre monde depuis des décennies et qui en 2015, ont d’ailleurs pris un sérieux
il faut revenir à un échelon local pour agir
dévoile ses failles au grand jour », a-t-il coup dans l’aile avec la pandémie. Aucune
vite. Décentralisation et réorganisation au
déclaré lors de son allocution annonçant chance qu’à l’heure du confinement et de
niveau local semblent être la clef de la
les premières mesures jeudi 12 mars –, la fermeture des frontières le calendrier
survie.
personne n’est dupe : ce n’est pas de ce des discussions européennes jusqu’à la
« À court terme, il est difficile Conférence de Glasgow prévue l’hiver
gouvernement que viendra la rupture.
politiquement de vendre cette vision : prochain soit respecté. Quant à la France,
Après 2008, l’un des enseignements tirés on est dans la gestion de la crise, sa Convention citoyenne pour le climat,
au niveau européen de l’emballement poursuit Laurent Standaert. Mais dans qui se voulait exemplaire en termes
des marchés financiers avait été de les interstices entre la crise et la sortie d’expérience démocratique et prometteuse
décider la séparation, dans le secteur de crise, même si on en est encore pour les réformes à venir, est interrompue
bancaire, des activités de dépôts et des extrêmement loin, on pourra démontrer par la force des choses. Le week-end final
activités d’affaires. Une directive avait été qu’il y a un enjeu de ré-industrialisation de travaux prévu les 3-4-5 avril prochains
préparée en ce sens par Michel Barnier, verte de l’Europe, de diversification de est repoussé à une date non définie.
commissaire européen au marché intérieur notre production, de réduction de nos
et aux services financiers sous le mandat Pourtant, c’est aussi au cœur de cette
dépendances extérieures. On pourra aussi
Juncker. Elle a finalement été enterrée crise que de nouveaux modes de
montrer qu’entre le nombre de morts dus
fin 2017. Le risque de faillite bancaire à fonctionnement peuvent s’inventer. Le
chaque année à la pollution et le nombre
grande échelle reste entier. porte-parole de la Confédération paysanne
de morts dus au coronavirus, il y a une Nicolas Girod reconnaît qu’il est difficile
A minima, à ce stade, la pandémie et ses grande différence. L’idée de mettre de de prendre dans ce moment le temps de
conséquences économiques et sociales ont la conditionnalité dans les paquets de la réflexion. « Pour l’instant, nous gérons
le mérite de faire prendre conscience de sauvetage pourra progresser. De toute l’urgence, dit-il. Mais dès le départ de
la dépendance extrême de notre économie façon, on ne pourra plus faire comme cette crise, il nous est apparu que c’était
vis-à-vis de chaînes d’approvisionnement avant. » une occasion pour revoir notre modèle de
internationales, notamment chinoises, que En 2016, l’Organisation mondiale production agricole, de transformation et
l’on ne maîtrise pas. de la santé (OMS) estimait que de distribution. Face à la difficulté que
« Cette question de fond, tout comme 4,2 millions de personnes dans le nous avons à maintenir les marchés de
celle du rapport entre la maladie et monde étaient décédées de manière plein air et les espaces de vente directe,
la perte de biodiversité, me paraît prématurée en raison de la pollution il ne faut pas tomber dans la dépendance
resurgir et c’est tant mieux, estime ambiante de l’air extérieur qu’elles à la grande distribution, il faut aller au
Laurent Standaert, rédacteur en chef à respiraient (maladies cardiovasculaires et contraire vers la relocalisation. »
Bruxelles duGreen European Journal. respiratoires, cancers). Cela vaut autant dans l’urgence du
Ces questions ont souvent été traitées de moment que dans une vision de long
manière superficielle. Or le lien entre terme. L’enjeu est d’autant plus important

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.84/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
85

que l’agriculture productiviste développée marxiste, qu’il assume pleinement, reste


depuis les années 1960 par les pays un équipement adéquat pour penser une
occidentaux (chez eux ou hors de leurs Razmig Keucheyan: «La autolimitation des besoins.
frontières) est en grande partie responsable sobriété ne peut s’organiser
de la déforestation et de l’effondrement
de la biodiversité sur la planète, lesquels
que collectivement»
PAR FABIEN ESCALONA
favorisent l’émergence de virus comme le LE SAMEDI 28 MARS 2020
Covid-19. Elle est aussi partie prenante de
l’explosion du transport mondial…
Face à cela, la Conf’ prône une dé-
mondialisation et une logique de petite
échelle : « La production agricole doit
se définir en fonction des ressources des
territoires. Il faut arrêter avec la mise en
concurrence des paysans du monde entier La ministre Muriel Pénicaud s’est
pour servir les intérêts financiers », ajoute félicité d’être parvenue à un accord
Nicolas Girod. pour remettre au travail le secteur du
Même analyse du côté d’Aurélie Trouvé. BTP, qui s’interrogeait sur le sens de la
« La situation nous impose de réfléchir © Mediapart poursuite de son activité. N’y a-t-il pas
sérieusement à une relocalisation de Le sociologue Razmig Keucheyan explore un flou gouvernemental sur la notion
nos productions, à la fois agricoles les pistes ouvertes par la crise sanitaire d’activité « essentielle à la Nation » ?
et industrielles, fait valoir l'ingénieure pour repenser nos besoins. Le défi à Razmig Keucheyan : Il y a à l’évidence
agronome porte-parole d’Attac. Pour cela, relever est double : les satisfaire de une volonté de préserver une activité
il faut une planification ambitieuse au manière égalitaire, mais limiter ceux qui économique ordinaire qui ne relève pas
niveau de l’État, en lien avec les territoires ne sont pas soutenables. de la lutte sanitaire ou de la satisfaction
et les collectivités locales. Comme avec le Qu’est-ce qu’une activité « essentielle à des besoins vitaux de la population.
Commissariat au plan après la Seconde la Nation » ? Ce débat, ouvert par la Je l’interprète comme une résistance
Guerre mondiale, mais pas dans une crise sanitaire et la suspension de la vie intellectuelle typique de « l’ancien monde
logique productiviste. Il faut faire cela sociale ordinaire, renvoie à la question (néolibéral) » chez les élites dirigeantes.
dans une logique de transition et de des besoins individuels et collectifs à Le paradoxe de la période actuelle,
création d’emplois. » satisfaire en priorité. Une question qui c’est que ces mêmes élites prennent
Quatre autres figures d’Attac (Maxime avait été effacée par la trompeuse ère parallèlement des mesures d’exception qui
Combes, Geneviève Azam, Thomas d’abondance dont nos générations sont laissent entrevoir un ordre social différent.
Coutrot et Christophe Aguiton) en issues, et qui perdurera bien après le pic de En quoi consiste cette « autre logique »
appellent également à la relocalisation la pandémie. qui vous semble émerger à l’occasion de
comme « une condition de survie » de À l’heure où la destruction du vivant et la crise sanitaire ?
nos systèmes économiques et sociaux des ressources planétaires compromet de
et des populations. « Il est temps de Je goûte assez peu le lexique guerrier
façon évidente la survie de notre espèce employé par nos dirigeants, mais je prends
faire décroître les flux de capitaux dans des conditions dignes pour tous,
et de marchandises et de réduire au sérieux l’idée que nous vivons une
l’idée de besoins illimités, à combler conjoncture exceptionnelle, donnant lieu à
la place des secteurs toxiques pour « quoi qu’il en coûte », ne tient
la biosphère (énergies fossiles, chimie des mesures d’exception. L’hégémonie de
plus. Razmig Keucheyan, professeur l’économie de marché continue à exister,
et agro-industrie, électronique, etc.) », de sociologie à Bordeaux, a justement
écrivent-ils dans une tribune publiée mais on entraperçoit ce que serait un
consacré un livre à la théorisation des système différent, c’est-à-dire un système
dimanche dernier dans Le Monde. besoins humains et aux moyens politiques de planification.
La réflexion est lancée, le chantier de les maîtriser.
colossal. Ne pas se saisir de la propagation Dans un tel système, on part des
Nous lui avons demandé si la situation besoins à satisfaire et on met en
du Covid-19 pour remodeler un système présente lui semblait ouvrir des pistes
qui fait une fois de plus la démonstration mouvement l’appareil productif dans ce
intéressantes. Et si un bagage théorique but. Pour schématiser, on peut soutenir
de ses dégâts comme de sa vulnérabilité
ressemblerait à une gigantesque occasion qu’à l’inverse, le capitalisme produit
manquée.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.85/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
86

d’abord et suscite des besoins artificiels qu’on en fasse un droit politique comme et boycotts pouvaient par exemple être
afin d’écouler les marchandises déjà le droit de vote, avec un nombre lancés conjointement. Ces associations
produites. de kilomètres autorisé par an ou par considéraient que les consommateurs
Les temps de guerre sont propices à un décennie, sans lien avec les revenus. Cela avaient une responsabilité politique à
éloignement de la logique capitaliste et à permet de déterminer démocratiquement l’égard des producteurs.
l’adoption d’une logique de planification. des contraintes et des limites, en fonction Je pense qu’il faut recoller ce que
Typiquement, on contrôle les prix sur les des impératifs écologiques, mais sans les
faire peser sur les catégories subalternes de le XXe siècle a décollé. On pourrait
denrées cruciales, on réquisitionne des créer, sur les lieux de travail et dans
entreprises, et on se met à réfléchir en la population.
les quartiers, des associations de ce
nature plutôt qu’en prix. Par exemple, Au fond, c’est la même logique que type. Elles rappelleraient la tradition
durant la guerre de 1914-1918, combien de le rationnement, et le contraire de des conseils dans ce qu’elle a de
kilos de charbon étaient indispensables à mécanismes du type « marché carbone », plus vivant, et viendraient radicaliser la
chauffer un appartement de taille moyenne où l’on pourrait échanger des droits à démocratie représentative existante, sans
à Paris, afin d’opérer une distribution voyager, et entériner ainsi des logiques la supprimer.
égalitaire. inégalitaires.
La question de l’échelle pour repenser
Même si la dimension capitaliste continue les besoins est cruciale. Il y a besoin
à prévaloir durant la crise sanitaire qu’on d’agir rapidement et massivement, mais
vit, j’observe qu’on parle de matériel de les associations que vous évoquez seront
protection sanitaire en quantités plus qu’en nécessairement localisées. D’un autre
prix, et qu’on sépare en partie les revenus côté, on sait ce que la centralisation à
des citoyens et leur activité productive outrance peut avoir de désastreux.
réelle. De telles mesures renvoient à
la priorité donnée à la satisfaction des Il ne faut pas à tout prix choisir entre deux
besoins plutôt qu’à la solvabilité des gens. options caricaturales : un municipalisme
Cela me paraît très utile pour la suite, face qui se désintéresserait du niveau global de
au changement climatique. Tout l’enjeu l’action publique et un État agissant de
est en effet de répartir de façon égalitaire façon verticale et autoritaire. Je sais bien
une consommation de ressources qui doit que la planification au XXe siècle a pris
être soutenable. des formes bureaucratiques détestables.
C’est pourquoi ses nouvelles formes
Le risque est celui d’une définition
doivent mettre en tension l’échelon local
paternaliste des besoins légitimes,
et global. Il s’agit d’une difficulté pratique
sous prétexte d’aliénation des
mais pas d’une impossibilité logique.
masses. Comment les distinguer de
Dans votre livre sur Les Besoins
ceux qui seront considérés comme Je m’inscris dans une tradition
artificiels (La Découverte, 2019), vous intellectuelle, incarnée par des théoriciens
insoutenables ?
proposez une stratégie politique pour en comme Antonio Gramsci ou Nicos
À part un petit nombre de besoins arriver à ce point où l’on délibèrerait Poulantzas, qui estiment que l’État
absolus incontournables (dormir, se sur un pied d’égalité des besoins à n’est pas un bloc monolithique mais
nourrir, se protéger du froid), les besoins satisfaire sous contrainte écologique. un champ de bataille stratégique, utile
évoluent historiquement et se discutent Vous estimez notamment que la pour des actions cruciales comme la
politiquement. Il n’y a pas d’autre mobilisation doit se faire simultanément limitation des émissions de gaz à effet
choix viable que de s’en remettre à la dans la sphère de la production et dans de serre. Gramsci disait que « les crises
délibération collective. la sphère de la consommation. affaiblissent les déterminismes » : elles
Pour comprendre ce que cela peut Je lance une hypothèse, encore ouvrent des possibilités de réorienter
signifier, il faut partir de situations vague à ce stade, qui consisterait à des institutions qui nous paraissent
concrètes. Prenons le cas du voyage, monter des associations de producteurs- aujourd’hui coercitives et gangrenées par
développé par la politiste Mathilde Szuba. consommateurs. En travaillant sur les la logique productiviste et consumériste.
Il s’agit d’une activité profondément associations de consommateurs au début Avant de trouver la bonne
inégalitaire (on voyage d’autant plus du XXe siècle, je me suis rendu compte architecture institutionnelle pour
qu’on a des revenus), qui participe en qu’elles étaient très proches des syndicats repenser démocratiquement les besoins,
même temps du caractère insoutenable de du monde du travail, à l’inverse de la il faut triompher d’un obstacle de taille :
notre mode de développement. Imaginons distance qui prévaut aujourd’hui. Grèves la puissance de séduction de l’univers

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.86/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
87

de la marchandise. La crise sanitaire En exergue de votre ouvrage, il y a LE DIMANCHE 29 MARS 2020

actuelle vous semble-t-elle propice à sa une formule de Marx : « Une révolution


remise en cause ? radicale ne peut être que la révolution des
La crise sanitaire fournit l’occasion besoins radicaux. » Le même philosophe
d’insister sur la relocalisation de a aussi rêvé d’une société reposant
nombreuses activités. Mais cette question sur le principe « à chacun selon ses
ne doit pas être posée seule, il faut besoins ». Quand on est influencé par le
aussi militer pour produire autre chose, marxisme, est-ce qu’on est bien équipé
autrement. Je pense ici à l’extension pour affronter le défi de l’autolimitation
obligatoire de la garantie des objets, qui et de la rupture avec le productivisme ?
incitera à en fabriquer des plus robustes, L’exergue du livre souligne ce que Sur l'ancien tarmac de l'aéroport de Tempelhof
et à la réparation plutôt qu’à l’achat de j’ai déjà rappelé, à savoir que les à Berlin, devenu un parc urbain. (JL)
remplacement. besoins sont historiques. La politique peut Douze vols par semaine pour Wuhan,
Plus généralement, je crois qu’il ne donc s’exercer, et leur démocratisation 31 pour Ibiza, 17 pour Punta Cana,
faut pas tomber dans le piège d’une est possible. En résumé, il y a la 20 décollages par jour pour Atlanta : le
culpabilisation individuelle. La sobriété possibilité et la nécessité de délibérer pour business as usual de l’aéroport Roissy-
ne peut s’organiser que collectivement. mettre au jour une structure des besoins Charles-de-Gaulle avant l’épidémie de
La limitation de la publicité est une « universalisables », compatibles avec le Covid-19 n’est plus compatible avec le
modalité qui évite de faire peser sur bien-être humain et la préservation du monde détoxifié devant surgir de la
chaque personne la responsabilité de notre système-Terre. catastrophe.
mode de vie. Elle consiste en un dispositif Pour le reste, un marxisme intelligent Habituellement, l’aéroport Roissy-
collectif qui fait reculer la place prise par doit être ouvert au dialogue avec d’autres Charles-de-Gaulle est la première porte
l’imaginaire marchand, qui nous éloigne traditions et en intégrer des idées. « À d’entrée en France depuis l’étranger, avec
de la civilisation du jetable et de la rotation chacun selon ses besoins » doit s’entendre 72 millions de passagers annuels. Depuis
rapide des produits. dans le contexte d’une société différente, le début du confinement, ses flux aériens
Estimez-vous que des acteurs politiques dans laquelle les besoins matériels ont se tarissent, comme en témoignent les
puissent s’emparer efficacement de ces cessé d’être un problème et les rapports innombrables annulations de décollage
thèmes, à court terme ? sociaux capitalistes ont été dépassés. Mais et d’atterrissage sur ses tableaux
j’admets volontiers que ce n’est pas la d’affichage. Les terminaux 2G et 3 sont
Il faut reconstruire un programme formule la plus éclairante de Marx, ni que fermés jusqu’à nouvel ordre. L’aérogare
commun de la gauche autour de la ce dernier ait eu raison sur tout ou réponse d’Orly doit cesser ses activités à partir du
réorientation de notre appareil productif. à tout. Il faut affronter les problèmes du 31 mars.
Les conditions intellectuelles commencent temps présent avec tout ce qu’on a appris
à être réunies et la crise sanitaire va peut- Faudra-t-il redémarrer les activités du
depuis. plus gros aéroport français après le
être en révéler davantage la nécessité.
Cette base de discussion peut réunir Boite noire confinement ? Jamais publiquement
large, de la gauche issue du mouvement envisagée, l’hypothèse d’un sérieux
L’entretien a été réalisé au téléphone ralentissement de son trafic pourrait
ouvrier à l’écologie politique. Reste mardi 24 mars. Razmig Keucheyan l’a relu
ensuite à opérer la connexion avec les pourtant sembler logique pour se protéger
et a précisé quelques formulations. de futures pandémies. Le transport
mouvements sociaux, ce qui n’a jamais
rien d’automatique. aérien a été une cause structurelle
de diffusion massive et rapide du
Il y a des pas dans la direction d’une Comment vivre sans coronavirus en 2020, selon de nombreux/-
autre logique, comme cette proposition aéroports ses chercheur·e·s. « Les infrastructures
d’un Green New Deal émise par la PAR JADE LINDGAARD jouent un rôle central : les maladies
gauche états-unienne en plein renouveau. peuvent rapidement se répandre entre
On peut lui reprocher un aspect « techno- les villes grâce aux infrastructures de
optimiste » mais le cap est le bon, c’est-à- la mondialisation, comme les réseaux de
dire celui de la justice environnementale, voyage aérien », peut-on lire par exemple
qui impliquera très vite – entre autres – un dans The Conversation.
contrôle démocratique de la finance.
Au point que l’on parle de
« métropandémies » depuis au moins
l’épidémie de Sras en 2003 pour désigner

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.87/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
88

des pathologies touchant presque en de mairies et de riverain·e·s au nom des À quoi sert donc le ballet frénétique de
même temps des foyers très éloignés multiples nuisances que cette extension décollages et d’atterrissages sur le plus
géographiquement mais intensément entraînerait. grand aéroport de France ? Où vont tous
connectés par le trafic aérien, comme À combien s’élèvera ce bilan carbone si le ces vols ? Pour mieux comprendre, jetons
l’explique le politiste Gilles Pinson (voir nombre de passagers augmente de 67 % en un œil aux tableaux des départs et des
ici notre article à ce sujet). 20 ans ? Cela correspond à une hausse arrivées à CDG en 2019, consultables sur
La propagation ultrarapide et la diffusion de 2 à 3 % du trafic par an. L’efficacité un site destiné aux professionnels (voir en
mondiale d’un nouvel agent pathogène énergétique des avions s’améliore avec Boîte noire). On y découvre l’intensité de
ne peuvent être exclues en 2021 ou les années, si bien que le CO2 émis la chaîne de production aéroportuaire. En
en 2022. Une manière de commencer 2019, la ville de Wuhan était desservie
n’augmentera pas en proportion. « Mais
à s’en protéger serait de drastiquement 9 fois par semaine, et parfois même 12 fois
c’est la certitude qu’ils ne réduiront
réduire ses canaux de circulation. Et donc, – par exemple lors de la semaine du 7
pas leurs émissions », analysait Marc
pourquoi pas de sérieusement limiter les juillet. Pékin était desservie 48 fois par
Cottignies, auteur du rapport de l’Ademe
allées et venues en avion, en particulier les semaine. La ville d’Atlanta 140 fois par
sur les aéroports, l’année dernière, dans
vols long-courriers. semaine – soit 20 vols par jour. Jusqu’à
nos colonnes. Car l’intensité carbone
17 vols par semaine pour Punta Cana,
Ce ne serait pas la seule raison de le faire, des appareils diminue moins vite que
en République dominicaine. Trente et un
et c’est pourquoi la question du déclin l’augmentation prévue des voyageurs. Les
départs pour Ibiza en juillet. Deux hauts
des aéroports apparaît in fine inéluctable. engagements de l’industrie à réduire ses
lieux du tourisme à grande échelle.
Le trafic aérien est une source minoritaire gaz à effet de serre d’ici 2050 reposent en
mais croissante – et de façon constante partie sur du vent (lire à ce sujet l’enquête Dans le programme qu’Air France –
– d’émissions de gaz à effet de serre. de Christophe Gueugneau). responsable de plus de la moitié des vols
L’aéroport Charles-de-Gaulle émet à lui qui partent ou arrivent à Roissy – avait
Or la France s’est fixé l’objectif de diviser
seul autant de CO2 que tous les poids prévu pour l’été 2020 avant la catastrophe
au moins par six ses émissions de gaz
du Covid-19, était anticipée « une
lourds circulant en France métropolitaine, à effet de serre d’ici 2050. Le business
croissance dynamique principalement liée
selon les calculs de l’Ademe. Plus de as usual de l’aéroport Charles-de-Gaulle
à l’activité long-courrier ». Objectif :
30 millions de tonnes de dioxyde de n’est pas compatible avec le monde
+ 2 ,1 % par rapport à l’été précédent. De
carbone sont rejetées chaque année par d’après, bas carbone et détoxifié, que l’on
nouvelles « routes » s’ouvrent vers Séville,
des activités imputables à l’aérogare, si aimerait voir surgir de la catastrophe du
Cracovie (un aller-retour quotidien) et
l’on prend en compte l’intégralité des Covid-19.
Monrovia. Et des offres spéciales week-
vols long-courriers, ainsi que les émissions En 2019, des député·e·s, emmené·e·s par end sont prévues vers la Grèce.
liées à l’extraction et à l’acheminement Delphine Batho et François Ruffin, ont
des carburants (notre article à ce sujet à Des collectifs de riverain·e·s, dont
proposé d’interdire les vols intérieurs, s’ils
lire ici). l’association Advocnar (association de
sont faciles à remplacer par le train, au
défense contre les nuisances aériennes),
nom de l’action climatique. L’argument
réclament le plafonnement du nombre de
principal de ce raisonnement est qu’il
vols par an, la réduction des impacts
serait relativement indolore de préférer le
sonores, des rejets polluants et la fin des
rail aux airs en raison de la rapidité de
vols de nuit. D’un côté, une économie
déplacement sur les lignes à grande vitesse
de la frontière touristique toujours
– malheureusement le prix exorbitant des
repoussée, de l’autre, la toxicité du
billets de train met à mal cette hypothèse,
voisinage aéroportuaire pour des milliers
mais c’est un autre sujet. La décroissance
d’habitant·e·s de la région parisienne.
aérienne devrait donc toucher en priorité
D’un côté, un discours productiviste
Piste de l'ancien aéroport de Tempelhof à Berlin, les voyages sur le territoire métropolitain.
fermé en 2008 et devenu un parc urbain. (JL)
et coupé de la catastrophe climatique
Mais la crise du Covid-19 bouscule cette en cours, de l’autre, des mobilisations
Or, le groupe Aéroport de Paris façon de voir. C’est au contraire le voyage
projette de fortement développer l’activité lointain qui devient l’ennemi en diffusant
de l’aéroport Charles-de-Gaulle pour partout dans le monde et en quelques
atteindre 120 millions de passagers heures le coronavirus. Ce sont aussi les
annuels d’ici 2037. Cela passe par la vols qui émettent le plus de CO2, et donc
construction d’un nouveau terminal, le T4, attaquent le plus directement le système
contesté par une coalition d’associations, climatique.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.88/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
89

citoyennes jamais vraiment entendues, et urbanisé et standardisé, notre civilisation LE LUNDI 30 MARS 2020

épuisées par les dédales de la démocratie fait la guerre au vivant. Et donc à nous-
participative. mêmes.
Individuellement, il existe toujours de
bonnes raisons de traverser le monde en
avion : contribuer à une action de secours
humanitaire, visiter un·e ami·e, travailler,
partir en amoureux, soigner des malades,
offrir un dernier voyage à une personne
aimée, étudier, garder un lien avec son Vue de l'exposition carte blanche à Tomás Saraceno au
pays d’origine. Les 40 000 mouvements Palais de Tokyo, en 2019. © Studio Tomás Saraceno
enregistrés chaque mois sur l’aéroport de Alors que foires et les grands salons d'art
Sur l'ancien tarmac de l'aéroport de Tempelhof Roissy sont-ils tous également utiles ? Au sont reportées ou annulées sous l’effet
à Berlin, devenu un parc urbain. (JL) vu des chiffres donnés plus haut sur les du Covid-19, des voix se font entendre
Depuis une dizaine d’années, des destinations des départs et des arrivées sur pour en finir avec ces grands-messes
mouvements s’opposent aux grands le tarmac de l’aéroport Charles-de-Gaulle, culturelles polluantes et trop insérées dans
projets inutiles et imposés (aéroport il est permis d’en douter. l’économie de marché. Et plaident pour
de Notre-Dame-des-Landes, EuropaCity, C’est la raison pour laquelle il devient une démondialisation des arts.
ligne ferroviaire Lyon-Turin, aéroports urgent d’élaborer de nouvelles règles sur Face à l’ampleur de l’épidémie en Italie,
et LGV…). Il serait peut-être temps l’usage des avions : plafonnement des la Biennale d’architecture de Venise, l’une
de regarder les industries aériennes et kilomètres – et donc des émissions de des manifestations culturelles les plus
aéroportuaires, dans l’état actuel de CO2 – par famille ? instaurer des formes prestigieuses de la péninsule, a réagi dès
leur usage, comme des infrastructures de rationnement ? Ce serait une manière le 4 mars : elle a reporté son ouverture
nuisibles. Le savoir-faire et les de communaliser la décision de monter de trois mois, au 29 août. L’ouverture de
compétences des salarié·e·s et sous- ou pas dans un avion. C’est l’un des l’événement, confié cette année aux soins
traitant·e·s qui y travaillent est précieux et chantiers à ouvrir dans le monde d’après le de l’architecte libanais Hashim Sarkis,
pourrait apporter beaucoup aux chantiers coronavirus. sera donc amputée de moitié, dans sa
de la transition écologique, par exemple durée.
pour la fabrication et l’animation de Boite noire
Anecdotique, vu la gravité de la crise
nouvelles formes de transport collectif Pour retrouver les tableaux de décollage sanitaire, qui a déjà causé en Italie
et l’invention d’un nouveau rapport au et d’atterrissage de l’aéroport Roissy- plus de 7 000 morts ? Le report de
voyage. La crise du coronavirus pourra-t- CDG en 2019, avant donc l’éclosion la Biennale d’architecture – qui alterne
elle y contribuer ? de l’épidémie de Covid-19, j’ai effectué chaque année depuis 1980 avec celle
Un champ de recherche international des recherches dans les archives du site d’art contemporain – pose toutefois des
s’est développé autour des « études www.flightstats.com/. questions de fond sur la pertinence de ces
d’infrastructures » (« infrastructure La citation de Kregg Hetherington est grands événements culturels et sur leur
studies »), afin de réfléchir aux routes extraite de son introduction du livre modèle écologique.
terrestres et aériennes, aux grands travaux collectif Infrastructure, environment and « Ne devrait-on pas décréter la fin
d’aménagement, aux ponts et canaux, life in the anthropocene (Duke university de tout ce truc ? », s’interroge l’un
aux soubassements matériels des routes press, 2019). des membres d’un collectif d’architectes
commerciales, des réseaux énergétiques et
néerlandais, Failed Architecture, censé
des câbles internet, comme à des formes
par ailleurs participer à la Biennale cette
de pouvoir. Pour l’anthropologue canadien Biennales, fin de partie? année. Charlie Clemoes plaide non pas
Kreg Hetherington, les infrastructures PAR LUDOVIC LAMANT
pour un report mais pour l’arrêt pur et
peuvent être vues comme des « lignes
simple de la Biennale : « Il est peut-
de front » de l’anthropocène, des
être temps de repenser complètement la
tranchées creusées par les guerres que
façon dont on produit et consomme la
les sociétés humaines et le système
culture. » Et d’insister : les biennales
capitaliste mènent contre les écosystèmes.
« fournissent une excuse malvenue dans
En dérégulant le système climatique,
le contexte, pour produire de manière
en exterminant des espèces animales
totalement insoutenable ».
et végétales, en fabriquant un monde

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.89/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
90

Biennales, fin de partie ? À des degrés question des relations entre les humains et Comme dans tant d’autres secteurs,
divers, des acteurs du monde de l’art joints les autres espèces du vivant, mais elle était l’épidémie a provoqué une vague inédite
par Mediapart reconnaissent la difficulté financée par Total. » d’annulations et de reports. Manifesta, qui
de reconduire ces grands événements, devait ouvrir à Marseille le 7 juin, a
comme si de rien n’était. Beaucoup jugent annoncé son report – sans avancer de
que l’épidémie du Covid-19 pourrait date de réouverture à ce stade. À Sydney,
accélérer une prise de conscience salutaire. la biennale, ouverte depuis neuf jours, a
Certains plaident même pour réarmer les fermé ses portes et déployé une partie de
musées publics, en rempart contre un ses contenus en ligne. La foire Art Basel
néolibéralisme qui s’est emparé de pans du Hong Kong, elle, a délocalisé ses stands
marché de l’art. sur Internet – des « online viewing rooms
À la tête du Wiels, musée d’art ».
"Ice Watch", d'Olafur Eliasson, le 3
contemporain de référence à Bruxelles, décembre 2015, devant le Panthéon, à Paris. L'artiste Beaucoup de ces manifestations se
danois a ramené ces blocs de glace du Groenland,
Dirk Snauwaert assure : « Le modèle en pleine Cop 21, provoquant une polémique
déploient sur les routes des flux du
des grandes biennales, en ces temps de sur le coût en émissions carbone de son oeuvre. capitalisme financier, comme le relève
crise climatique, doit être drastiquement Le cas de Venise est particulier, alors Florian Gaité : « Les grands-messes
repensé. L’économie de notre milieu doit que la ville a souffert des inondations de l’art contemporain s’organisent, soit
s’adapter. » en novembre dernier et que le tourisme directement sur les lieux de vie des
Pour Emma Lavigne, directrice du Palais de masse met à mal la sauvegarde collectionneurs – comme la foire Art
de Tokyo à Paris depuis l’an dernier, de son patrimoine. L’an dernier, la Basel, à proximité de la fondation Beyeler
« il faut remettre l’argent dans le travail seule Biennale d’art contemporain a en Suisse [le galeriste Ernest Beyeler a
des artistes, et se garder d’alimenter une attiré près de 600 000 visiteurs, la cofondé la foire de Bâle – ndlr] –, ou
course en avant dans la spectacularisation plupart débarqués à Venise par avion, carrément sur leurs lieux de villégiature,
de l’art ».« Cela ne veut pas dire qu’il quand ils ne descendaient pas d’un à l’instar d’Art Basel à Miami. C’est
faudrait en revenir à un art pauvre, mais paquebot de croisière. « Le choix de le résultat des lois du marché. Le
plutôt nous inviter à déplacer le curseur, Venise était une erreur dès le départ : discours véhiculé par ces événements
et ralentir », poursuit celle qui a dirigé accueillir un événement mondial sur d’un art global, qui transcende les
le centre Pompidou à Metz pendant cinq une terre aussi fragile, qui a perdu différences, correspond en fait aux réalités
ans, en y organisant plusieurs expositions la moitié de ses habitants », juge de l’économie de marché. »
à l’intersection de l’art et de l’écologie Alice Audouin, présidente d’Art of
(notamment « Jardin infini », en 2017). Change 21, une association engagée
Le critique d’art Florian Gaité se montre pour le développement durable dans l’art,
plus définitif : « Il faut en finir avec parrainée par l’artiste Olafur Eliasson.
ces grands événements mobiles. L’état du Mais l’affaire dépasse de loin la cité
monde ne nous permet plus de faire ce italienne. Alors que la Biennale d’art à
que l’on fait. Il n’y a plus de nécessité, ni Venise s’est créée à la fin du XIXe siècle,
économique ni culturelle, là-dedans. » Et des dizaines de biennales et triennales
de souligner des contradictions récentes : Vue de l'exposition carte blanche à Tomás Saraceno au
ont vu le jour dans les années 2000 et Palais de Tokyo, en 2019. © Studio Tomás Saraceno
« La dernière Documenta, organisée après. Il y en aurait 267 aujourd’hui,
entre Athènes et Cassel [en 2017 – De ce point de vue, « la question du virage
associées à l’essor international des
ndlr], a engendré une démultiplication écologique se pose de manière assez
villes qui les portent, avides de
des déplacements, ce n’est pas ce qu’il y cynique dans notre milieu », dénonce-t-
publicité et d’investissements étrangers.
avait de plus malin à faire. La dernière il, puisque «le marché se nourrit depuis
Cimaises, murs peints à l’acrylique,
Biennale d’arts de Lyon [« Là où les eaux des décennies du discours anticapitaliste
vitrines… : à chaque fois, ces méga-
se mêlent », en 2019 – ndlr] posait la des artistes, dont il neutralise toute la
expositions génèrent des montagnes de
portée critique ». La plupart des personnes
déchets, jetés dès la clôture de la biennale.
interrogées par Mediapart confirment ce
« Il en faut moins. C’est comme la fashion
grand écart entre les injonctions politiques
week, tranche Alice Audouin. Une grosse
des œuvres et les pratiques d’un milieu
en Asie, une autre en Europe, une autre
adossé aux mutations du capitalisme.
aux États-Unis. Cela suffit. »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.90/104
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
91

À l’exception de quelques artistes, à Pour une démondialisation dans lesquelles elles s’inscrivent, à quelles
l’instar de l’Argentin Tomás Saraceno l’art ? entreprises elles prennent de l’argent. Ces
(exposé l’an dernier au Palais de Tokyo), questions sont devenues cruciales. »
Alice Audouin constate un grand écart Ces pratiques régionalistes ne risquent-
entre « le message de l’œuvre et son elles pas d’encourager un repli sur soi
processus de fabrication ». Au Palais