Vous êtes sur la page 1sur 6

recettes fiscales :

Les recettes fiscales désignent toutes les sommes d'argent versées à l'Etat
pour le paiement de l'impôt. C.a.d  les recettes provenant des impôts sur le
revenu et les bénéfices, tva … ils ont utilisés principalement pour 
financer la production de biens et de services publics tels que
l'infrastructure routière, l'enseignement, les transports publics, et les
transferts comme les prestations de sécurité sociale .

Taux moyen d’endettement :

Le taux d’endettement correspond à la part des revenus mensuels qu’un


emprunteur peut consacrer au remboursement d’un crédit ( la capacité
d’un ménage à rembourser un prêt). 

Ce taux varie en fonction de plusieurs facteurs : des crédits (mensualités


de remboursement), des revenus, des charges et des dettes
personnelles.

Le taux d'endettement mesure le niveau de dette de l'entreprise par


rapport à la valeur de ses fonds propres.

Le taux d'endettement de l'entreprise doit être le plus faible possible,


Plus le taux est élevé, plus l'entreprise est endettée.

Une opération de reprofilage :

le reprofilage consiste à modifier le profil des dettes d'une entreprise,


d'une collectivité ou d'un état. Il peut s'agir par exemple d'allonger la
maturité de la dette afin de faciliter son remboursement, ou encore
d'émettre de nouvelles obligations dans le but de rembourser les
obligations anciennes. Le reprofilage de dettes est courant en cas de
difficultés financières ou quand les taux actuels sont plus bas que le
taux moyen des dettes.

Business model :
Le business model, ou modèle économique,  est un document
présentant la stratégie de l'entreprise et ses implications financières
pour les années à venir.

 c'est la description générale de projet d’une entreprise, et qui explique


comment l’entreprise va créer de la valeur, comment pourra engendrer
des gains.. À partir de celui-ci, l’entrepreneur peut présenter de manier
efficace son projet entrepreneurial et décliner son idée dans son
business plan.

L’objectif principal du business model est de définir la manière dont


l’entreprise va réussir auprès de sa cible.

Business plan :

Le business plan est le plan d’affaires d’une entreprise. Il s’agit


d’un document de présentation chiffrée de la situation financière de
l’entreprise et de son activité prévisionnelle (c.a.d :la mise en œuvre
opérationnelle et stratégique du modèle économique). Il a pour objectif,
d’expliquer et de formaliser le modèle économique.

Holding :

une holding est Une société financière qui détient des participations


dans d’autres entreprises, et dont la fonction est d’en assurer l’unité de
direction. 

Pourquoi ?
Restructuration d’un groupe d’entreprise : La création de cette société
permettra de mieux gérer les rôles de chaque entreprise faisant partie du
groupe.

Sociétés non financière :

Se sont des entreprises qui exercent des activités à but


lucratif, dont la fonction principale est de produire des biens
et services non financiers marchands.
Banque commerciale :

Une banque commerciale est un établissement de crédit, qui a une


relation directe avec les particuliers, les entreprises…son activité
principale consiste à collecter des fonds pour les redistribuer sous
forme de crédit.

Crédit d’investissement :

Le crédit d'investissement est un prêt affecté, accordé par une banque à


une entreprise, pour un usage bien défini. Il s'agit, pour l'entreprise,
d'investir dans son outil de travail, soit par renouvellement du matériel,
soit par acquisition de nouveau matériel destiné à ses lignes de
production.
Commissaire aux comptes :
Le Commissaire aux Comptes (CAC) est un auditeur légal et externe à
l’entreprise. Il intervient pour vérifier la sincérité et la conformité des
données financières et comptables de l’entreprise avec les normes en
vigueur.  Il réalise pour cela un audit légal.
Contrôle fiscale :
 Le contrôle fiscal est l'action menée par un ou des représentants du
Trésor Public afin de vérifier que les déclarations fiscales faites par le
contribuable sont en concordance avec les éléments dont disposent
l'administration fiscale.
Glissement annuel :
Compare l'évolution d’une grandeur (valeur, une statistique
macroéconomique, un résultat d'entreprise ou un indice) entre deux
dates séparées d’un an.
Plan de sauvetage :
plan financier visant à aider une entreprise ou un secteur économique
dans son ensemble. Le plan de sauvetage peut être organisé par la
société mère ou par l'Etat afin d'éviter que l'entreprise ou le secteur ne
sombre suite à des difficultés économique.
Boycott :
Le boycott ou boycottage est le refus systématique de consommer les
produits ou services d'une entreprise ou d'une nation.

Le conseil d’administration :
Le conseil d'administration ou un organe collectif dirigeant est un
groupe de personnes physiques ou de personnes morales  élues par
l'assemblée des actionnaires et chargées d’administrer l’entreprise.
Registres sociaux :
Les registres sociaux sont des documents qui prouvent par écrit les
procès-verbaux de délibération pris lors d’une réunion entre les
assemblés d’actionnaires et des membres de direction d’entreprise.

La gestion de portefeuilles :
Cette activité permet de confier les capitaux financiers, à un
professionnel agréé qui se chargera de veiller aux investissements de
son client pour en tirer le meilleur rendement possible.

Le compte des produits et charges (CPC) :


est un état de synthèse qui décrit en terme de produits et charges les
composantes du résultat final de l’exercice comptable d’une entreprise , il est
déterminé à partir des compte des produits et charges .Un Produit correspond
à une entrée d’argent (recettes principalement issues de la vente).Une Charge,
correspond à une sortie d’argent (Somme des dépenses).

Les subventions d’exploitation : Il s’agit d’une aide financière accordée par


l'État, les collectivités.. sont destinées à compenser l’insuffisance de certains
produits d’exploitation, ou à faire face à des charges d’exploitation.

Les subventions d’équipement ou d’investissement : sont versées en vue de


contribuer à l’acquisition d’une immobilisation ou à la réalisation d’un projet.

Les subventions d’équilibre : octroyées afin de compenser la perte globale


qu’une entreprise aurait constatée si cette subvention ne lui avait pas été
accordée.
Une provision : en comptabilité est une affectation d'argent en vue de faire face

à un risque de survenue d'une charge future . L'enregistrement d'une provision


en comptabilité permet de respecter le principe de prudence. et cela permet de
gérer les finances de l'entreprise, de manière à ne pas être pris au dépourvu
lorsque le risque se concrétise, entraînant des frais supplémentaires.

La variation ??:

l’entreprise doit réévaluer sa provision pour charge par rapport à une nouvelle
estimation et comptabiliser la différence, et ce jusqu’à la réalisation de la
charge.

Amortissement : Représente la perte de la valeur d’un élément d’actif


immobilisé. du fait de son usage de l’évolution technique ou bien du temps,
alors que La dotation aux amortissements est la somme que représente cette
perte de valeur. L'objectif principal de l'amortissement est la constitution
progressive d'un montant d'argent, qui pourra servir à acheter de nouveaux

actifs pour remplacer les actifs usés ou obsolètes .

Les provisions pour sinistres à payer ; Elle tient compte des sinistres survenus
dans l’année, mais connus tardivement.

La provision pour participation aux bénéfices ; correspond au montant des


participations aux bénéfices dues aux assurés mais non encore attribuées
individuellement.

Primes émises : pour un assuré, la prime correspond au paiement mensuel ou


annuel d'un certain montant, afin d'être couvert contre des risques définis par
contrat.

Les provisions techniques représentent l’ensemble des engagements de


l’assureur envers les assurés et les cédantes.

Le compte technique permet de présenter le résultat issu de l’activité


d’assurance. Il est composé de deux parties : une partie « vie » qui concerne
les entreprises agréées et une partie « non vie » pour les autres .
des revenus de placements : produits financiers récurrents du portefeuille
(coupons d’obligations, intérêts de prêts, loyers d’immeubles, dividendes
d’actions,…) ;

Vous aimerez peut-être aussi