Vous êtes sur la page 1sur 5

Mélancolie Paranoïa Mimétisme

p.274 p.274 p.275


Majeur : Idéal Majeur : Raison Mineur : Créativité
Mineur : Combativité Mineur : Empathie
Le sujet a tendance à prendre exemple sur
Abbatu, manquant d’énergie, le sujet mélanco- Le sujet paranoïaque manque cruellement des personnes influentes ou charismatiques
lique est assailli par le pessimisme, la tristesse d’empathie. Il interprète de travers ce qu’il voit jusqu’au point de complètement les copier et de
et une sensation de fatalité qui peuvent le mettre ou entend et a tendance à attribuer aux autres devenir incapable de prendre une initiative ou
en danger. ses propres pensées. Par ailleurs, ce qui est dit d’imaginer quelque chose de nouveau.
ou fait est vécu comme une persécution, ce qui
Symptôme (Déprime) peut aboutir à des réactions violentes de sa part. Symptôme (Référence)
Une personne mélancolique devient progressive- Généralement peu spontané dans ses actes et
Symptôme (Méfiance)
ment plus dure avec elle-même ; le sujet ne se pensées, le sujet a un groupe de personnes lui
sent pas à la hauteur de ses idéaux. Mais plus Le sujet se méfie, il soupçonne un complot ou servant de référence et auquel il a toujours ten-
que tout, elle souffre d’une perte d’énergie et de se sent en danger. Il peut devenir suspicieux à dance à demander conseil : l’armée, les prêtres,
motivation. l’égard de ses amis ou alliés. En outre, il devient les universitaires, etc. Lorsque sa capacité à
très susceptible et rancunier. prendre une décision est sollicitée, il est perdu
dans le doute, trouvant difficilement par lui-
même le choix à faire.

Mélancolie Paranoïa Mimétisme


p.274 p.274 p.275
+ 2 Résistance mentale face + 2 à tout jet de Vigilance + 2 aux jets impliquant l’imitation ou
au danger + 1 Combativité et - 1 Empathie le leurre (déguisement, ventriloquie, etc.)
+ 1 Idéal et - 1 Combativité + 1 Empathie et - 1 Créativité
Syndrôme (Interprétation abusive)
Syndrome (Dépression) Syndrôme (Mimétisme)
Le sujet se sent potentiellement menacé par tout
Le sujet est triste, sans énergie, il peut même ce qui se passe autour de lui. Il est très vigilant Le sujet est très dépendant de l’avis des autres
avoir du mal à se lever. Il parle peu ou au et de plus en plus suspicieux. et surtout du groupe de référence, il élit une per-
contraire se plaint en permanence. sonne en particulier qui deviend son “modèle”.
Crise : interprétation délirante d’un signe, d’un Le sujet, fasciné, cherchera à imiter ce que fait la
Crise : insomnies et/ou hypersomnies et crises de son, d’une attitude, etc. Réaction à l’interpré- personne, idéalisant ses actes et ses paroles. Ce
larmes sans raison apparente. tation. modèle peut être un personnage vivant ou mort,
voire même un personnage fictif.

Crise : curiosité frénétique envers son “modèle”.


Possible incapacité à prendre une décision sans
l’avis de celui-ci.

Mélancolie Paranoïa Mimétisme


p.274 p.274 p.275
Jets de Résistance mentale automa- Ne peut être surpris + 4 aux jets impliquant l’imitation ou
tiquement réussis face au danger + 2 Combativité et - 2 Empathie le leure (déguisement, ventriloquie, etc.)
+ 2 Idéal et - 2 Combativité + 2 Empathie et - 2 Créativité
Folie (Délire organisé)
Folie (Mélancolie) Folie (Identification)
Le sujet structure un délire autour d’une per-
Le sujet devient désespéré et développe une très sonne ou d’une entité. Il devient imperméable Le sujet en arrive à se croire lié à son idole
mauvaise image de lui-même. Il peut devenir aux critiques, enfermé dans un raisonnement et imagine être son fils ou sa fille caché, son
prostré et sans réaction. Son instinct de sur- logique mais basé sur des éléments erronnés ou frère jumeau oublié ou tout autre lien ”vrai-
vie est complètement étouffé et il peut se laisser inventés. semblable”. Ses croyances délirantes peuvent
mourir dans certaines situations. en arriver à lui faire croire qu’il est peut-être
Crise : acte de protection extravagant ou pas- lui-même son modèle et que celui-ci n’est qu’un
Crise : tentative de suicide. sage à l’acte violent. sosie, ayant usurpé sa vie.

Crise : persuasion d’être victime d’une machina-


tion dans laquelle le modèle du sujet est un sosie
lui ayant volé sa place.
Obsession Mysticisme Frénésie
p.275 p.275 p.276
Majeur : Raison Majeur : Idéal et Empathie Majeur : Combativité
Mineur : Créativité
Les croyances, qui peuvent être de toute nature, Agressif et téméraire, le frénétique a tendance
Le sujet pense trop et ses réflexions peuvent risquent de prendre une place de plus en plus à réaliser des actes violents et impulsifs sans
s’enliser rapidement et tourner à l’obsession. Il importante dans la vie du sujet au point de le éprouver ni remords, ni culpabilité.
manque de plus en plus de créativité à mesure faire sombrer dans des délires mystiques.
que son champ de pensée se focalise sur son Symptôme (Agressivité)
obsession. Symptôme (Mysticisme)
Le sujet devient irritable et agressif pour un rien.
Sur un premier versant, les convictions du su- Il a tendance à essayer de contrôler et de domi-
Symptôme (Idée obsédante)
jet se durcissent au point qu’il devient obsédé ner les autres.
Le sujet a tendance à se focaliser sur un thème par la bonne observance des rites propres à ses
ou une idée fixe, ce qui peut l’entraver dans croyances. Sur un autre versant, il apparaît
ses autres activités. Il peut devenir anxieux s’il continuellement à l’écoute des “signes” de son
n’a pas l’occasion de respecter les actions ap- environnement, plongé dans un état méditatif.
propriées (rituel religieux, vérification, etc). Le Il peut apparaître comme un mystique, voire un
sujet obsessionnel a tendance à être méticuleux marginal aux yeux des autres.
(“maniaque”) et assez froid dans ses relations
avec les autres.

Obsession Mysticisme Frénésie


p.275 p.275 p.276
+ 2 aux jets concernant l’obsession + 5 au score d’Exaltation ou + 1 en survie
+ 1 Raison et - 1 Créativité de Rindath  + 1 Combativité et - 1 Raison
+ 1 Idéal et Empathie et - 1 Raison
Syndrôme (Obsession) Syndrôme (Impulsivité)
Syndrôme (Fanatisme)
En plus de penser tout le temps à son thème D’humeur instable, la combativité du sujet se
de prédilection, le sujet a tendance à se sentir Le discours et les pensées du sujet sont princi- traduit le plus souvent par la violence et l’agres-
angoissé. Il développe de nouveaux rituels, qu’il palement tournés vers ses croyances. Il supporte sivité. Il est perçu comme tyrannique et d’hu-
doit exécuter sous peine de se sentir envahi par de moins en moins les remises en question de ses meur lunatique.
l’angoisse (par exemple : vérifier son équipe- convictions et réagit de manière imprévisible vis
ment en sortant d’un lieu, faire une prière après à vis de ceux qui ne les partagent pas. Crise : acte violent, non respect de l’ordre établi
une certaine action, compter ses daols, etc.). ou prise soudaine d’un risque inconsidéré.
Crise : moment mystique pendant lequel le sujet
Crise : sentiment d’oppression violente néces- semble tantôt coupé du reste du monde, absorbé
sitant l’exécution du même rituel à plusieurs dans ses pensées, tantôt exalté.
reprises, en lien avec son sujet de prédilection.

Obsession Mysticisme Frénésie


p.275 p.276 p.276
+ 4 aux jets concernant l’obsession + 15 au score d’Exaltation ou + 2 en survie
+ 2 Raison et - 2 Créativité de Rindath  + 2 Combativité et - 2 Raison
+ 2 Idéal et Empathie et - 2 Raison
Folie (Ritualisation) Folie (Fureur)
Folie (Délire mystique)
Chaque action ou pensée du sujet est contami- Le sujet est en permanence sous tension et réagit
née par son obsession. Une culpabilité diffuse Le sujet se pense en contact direct avec des en- de manière violente à pratiquement toutes les si-
et écrasante l’envahit s’il ne se consacre pas tités supérieures ou est persuadé d’être investi tuations. Parallèlement, les processus de pensée
totalement à son thème privilégié. Menacé par d’une mission spéciale qu’il doit accomplir coûte sont très affaiblis et la capacité à éprouver des
l’angoisse, il peut connaître de graves moments que coûte. Ses convictions deviennent pratique- émotions émoussée.
de tristesse/de mal-être. ment impossibles à remettre en question. Il peut
prendre des risques inconsidérés, devenir violent Crise : furie destructrice pouvant facilement al-
Crise : usage de tous les moyens pour arriver à ou encore entamer un voyage dangereux dans ler jusqu’au meurtre.
ses fins, avec recours à la violence si nécessaire. un but mystique improbable.

Crise : persuasion d’être témoin d’un “signe”


donnant des moments intenses d’exaltation et
l’abandon de l’action en cours.
Hallucination Hystérie Confusion mentale
p.276 p.277 p.277
Majeur : Créativité Majeur : Empathie Majeur : Créativité
Mineur : Empathie Mineur : Raison
Plutôt désinhibé et à l’aise en société, le sujet
Dépassé par son imaginaire foisonnant et enva- (en majorité féminin) hystérique est très expres- Ce trouble perturbe gravement les fonctions
hissant sa réalité, le sujet croit percevoir des choses sif et très sensible à l’attention qu’on lui porte. mentales et enraye le travail de la pensée à
qui n’ont pourtant aucune existence concrète. Les La part de séduction dans ses relations quoti- mesure que le sujet s’enfonce dans un univers
hallucinations peuvent concerner les cinq sens diennes est forte. D’une nature plutôt capricieuse intérieur étrange et fantasmagorique.
mais l’audition est privilégiée. Le vécu hallucina- et d’humeur changeante, passant rapidement
toire peut être sur un versant mystique ou persé- du rire aux larmes, l’hystérique se démarque par Symptôme (Etourderie)
cutif. Dans ce dernier cas, il est lié à des scènes ou son immaturité et sa tendance à dramatiser. Le sujet est atteint de troubles de l’attention. Il
souvenirs traumatisants revenant hanter le sujet. a tendance à avoir du mal à rester concentré,
Symptôme (Agitation)
oublie souvent ce qu’on lui a dit plus tôt et peut
Symptôme (Illusion)
Le sujet est très sensible, pouvant passer d’une montrer des troubles du sommeil. Il se montre
Le sujet a l’impression que ses sens lui jouent émotion à l’autre en quelques instants. Ses ca- lunatique, tantôt méditatif, tantôt très expansif.
des tours. Une ombre au coin de la ruelle ou prices s’accentuent autant que sa propension à
dans un bosquet, un chuchotement dans les dramatiser et à théâtraliser le moindre événe-
allées sombres d’une cité... ment de la vie quotidienne, ce qui le rend très
difficilement supportable.

Hallucination Hystérie Confusion mentale


p.276 p.277 p.277
+ 5 au score d’Exaltation ou + 1 Empathie et - 1 Idéal + 2 pour toute compétence artistique,
de Rindath (mystique) besoin de 6 heures de sommeil seulement
+ 3 aux jets de Vigilance (persécuté) Syndrôme (Hystérie) + 1 Créativité et - 1 Raison
+ 1 Créativité et - 1 Raison Le sujet vit dans une agitation émotionnelle
Syndrôme (Confusion)
pratiquement permanente, sensible à tout ce
Syndrôme (Fausses perceptions)
qui peut se dérouler autour de lui et réagissant En plus de montrer des signes de plus en plus
Assailli par des perceptions qu’il ressent comme toujours à l’excès. inquiétants d’inattention, de troubles de la mé-
étranges, le sujet commence à construire une (Voir les règles particulières sur les jets de Re- moire et du sommeil, le sujet subit une désorien-
théorie autour d’un thème précis. Il ne s’agit lation). tation spatio-temporelle doublée d’une désorga-
généralement pas d’hallucinations directes mais nisation de la pensée pouvant se traduire par
plutôt de symptômes d’illusion marqués, ac- Crise : agitation devenant une crise de nerfs des propos incompréhensibles. S’il est artiste
compagnés d’un sentiment diffus de mysticisme violente. Phase de dépression. Plus rarement, ou de nature créative, il apparaît excentrique et
ou d’angoisse. déchaînement épileptique aussi violent que sou- doté d’une imagination débordante.
dain.
Crise : hallucinations directes mettant en jeu Crise : incapacité du sujet à suivre ce qui se
l’un des cinq sens. Persuasion de la réalité des passe autour de lui. Confusion et absorbsion
visions ou des ressentis. dans son monde onirique. Prostration ou au
contraire exaltation.

Hallucination Hystérie Confusion mentale


p.276 p.277 p.277
+ 15 au score d’Exaltation ou + 2 Empathie et - 2 Idéal + 4 pour toute compétence artistique
de Rindath (mystique) Besoin de 3 heures de sommeil seulement
Ne peut être surpris (persécuté) Folie (Erotomanie) + 2 Créativité et - 2 Raison
+ 2 Créativité et - 2 Raison Le sujet se croit amoureux d’une personne. Cet
Folie (Etat crépusculaire)
amour délirant à sens unique peut déboucher
Folie (Hallucination)
sur des actes fous tel que le harcèlement conti- Le plus souvent perdu dans un syndrome
Le sujet est harcelé par ses hallucinations qui nuel, la séduction outrancière et l’intrusion pro- confusionnel grave, le sujet finit par sombrer
prennent clairement une dimension mystique gressive dans sa vie privée. Lorsque le sujet se dans un état où ses troubles de la pensée vont
ou une dimension paranoïaque. Son rapport au rend compte que ses tentatives sont vaines, il provoquer des mauvaises interprétations de la
monde est profondément distordu car pratique- peut vivre de grands moments de tristesse pou- réalité. De plus, il a tendance à vivre la nuit.
ment toutes ses interactions sont contaminées vant aller jusqu’à l’aggression.
par des éléments hallucinatoires qu’il croit réels. (Voir les règles particulières sur les jets de Ré- Crise : production d’images visuelles parfois
sistance Mentale). effrayantes qui surgissent dans la conscience
Crise : coupure totale avec le monde extérieur,. alors que le sujet apparaît somnolent et inca-
Visions et sensations qui envahissent totalement Crise : amour fou d’une personne et persuasion pable de penser dans la réalité.
le sujet. Mise en grand danger sans s’en rendre d’être aimé en retour.
compte.
Exaltation Phobie Forteresse vide
p.277 p.278 p.279
Majeur : Combativité Ce désordre n’est pas associé à une Ce désordre particulier est associé
Mineur : Idéal Voie en particulier. à la jauge d’Endurcissement.
+ 3 aux jets de Santé Mentale
Désinhibé, le sujet se sent en pleine forme, ca- Une personnalité phobique est la conséquence de
pable de tout, et exprime ses idées de grandeur craintes irrationnelles ou de traumatismes réels. À force d’affronter l’horreur et les traumatismes,
sans aucune retenue. Il peut devenir impulsif et Tout d’abord peur vivace d’une chose ou d’une si- l’esprit se replie et se rigidifie, pouvant aller jusqu’à
irritable tout en se dispersant dans ses projets. tuation en particulier, la phobie peut devenir grave se couper complètement du monde extérieur. Mais
au point d’empêcher le sujet de vivre correctement. derrière cette forteresse, se cache bien souvent un
Symptôme (Trouble de l’humeur) esprit dévasté qui n’est plus qu’une coquille vide.
Symptôme (Peur)
Le sujet se montre avenant et désinhibé, il est
Symptôme (Emoussement)
excité, parle vite et fait preuve d’un enthou- Le sujet répugne à se trouver en présence de son
siasme pouvant paraître exagéré. Un rien peut objet phobique ou dans une situation pouvant Le sujet a des phases de démotivation pendant
le contrarier, l’irriter, voire le mettre en colère. provoquer l’angoisse. Il fait tout pour se dégager lesquelles il ressent une grande fatigue, aussi
ou s’en éloigner. S’il est obligé d’être en contact bien intellectuelle que physique. À d’autres mo-
physique ou à proximité et de manière prolongée ments, il apparaît sur le plan émotionnel peu
avec l’objet de sa peur, il doit tirer un nouveau réactif par rapport à ce qui se déroule autour
jet de Résistance Mentale pour éviter une dégra- de lui, même lorsque cela devrait déclencher des
dation immédiate de sa psyché. émotions chez un sujet équilibré.

Exaltation Phobie Forteresse vide


p.277 p.278 p.279
+ 2 aux jets de Prouesse + 2 aux jets de compétence concernant + 3 pour résister aux tentatives de
+ 1 Combativité et - 1 Idéal les connaissances ou les actions pour charme, persuation, etc
s’éloigner de l’objet de la peur + 6 aux jets de Santé Mentale
Syndrôme (Exaltation) + 1 Raison et - 1 Combativité + 1 Raison et - 1 Créativité
Perdant la notion des convenances sociales,
Syndrôme (Phobie) Syndrôme (Apathie)
l’exalté se montre très extraverti, négligeant son
langage et sa tenue dans des circonstances ina- Le phobique prend tout le temps en considéra- Décrit comme froid et distant, le sujet devient de
daptées. Un langage très familier avec un haut tion la possibilité qu’il peut rencontrer son objet moins en moins sensible aux émotions. Sur un
dignitaire peut sans doute mettre tout le monde phobique ou la situation source d’angoisse. Il autre versant, il nie complètement les traumas
mal à l’aise… Hyperactif, le sujet a aussi toutes se montre anxieux et il est difficile de le calmer. qu’il a subis ou ce qu’il a vu, prétendant que
sortes de projets et d’idées. Il change souvent Toujours sur le qui-vive dès qu’une situation est cela n’a jamais existé.
d’avis, se montrant impatient et irritable. jugée dangereuse, il refuse obstinément de se
confronter à sa némésis. S’il y est contraint, cela Crise : prostration, insensibilité aux sollicita-
Crise : mise en danger en concrétisant l’un de déclenche une réaction immédiate à sa crise. tions extérieures et quasi incapacité de se mou-
ses projets de manière impulsive et irraisonnée. voir (défense possible si attaqué).
Violente colère si entravé ou contrarié. Crise : croyance délirante que la némésis du pho-
bique est là, quelque part, tout près. Il fait tout pour
s’éloigner des lieux, quitte à se mettre en danger.

Exaltation Phobie Forteresse vide


p.278 p.279 p.279
+ 4 aux jets de Prouesse + 4 aux jets de compétence concernant Immunisé aux tentatives de charme,
+ 2 Combativité et - 2 Idéal les connaissances ou les actions pour persuation, envoutement et possession
s’éloigner de l’objet de la peur + 9 aux jets de Santé Mentale
Folie (Mégalomanie) + 2 Raison et - 2 Combativité + 2 Raison et - 2 Créativité
Le sujet se pense réellement capable de tout. Il
Folie (Phobie) Folie (Forteresse vide)
fait de grands projets qui sembleront irréalistes
ou délirants à ses compagnons. Passant d’une Le sujet est envahi par ses angoisses. Il se Le sujet ne montre plus aucune émotion. De
familiarité exubérante avec un étranger à une montre anxieux et apeuré en permanence, crai- plus en plus apathique, il ne fait preuve ni de
colère injustifiée, l’humeur du sujet pose de gros gnant d’être piégé dans une situation où sa motivation ni d’enthousiasme, sans pour au-
problèmes au quotidien. Il a également tendance phobie le terrasserait. tant paraître triste à son entourage. Sa créati-
à réaliser des achats compulsifs, pouvant même vité est fortement émoussée. Passif, il a tendance
lourdement s’endetter. Crise : véritables hallucinations au cours des- à suivre les autres.
(Voir les règles particulières sur les jets de Ré- quelles le sujet est aux prises avec sa némésis.
sistance Mentale). Crise : prostration totale pendant laquelle l’ es-
prit et le corps sont complètement fermés à toute
Crise : mise en acte de l’un des projets délirants sollicitation extérieure (même si attaqué). Oubli
ou colère pouvant devenir violente et meurtrière. de tout souvenir de ces épisodes de repli.
Carte de Carte de Carte de
Santé Mentale Santé Mentale Santé Mentale

Carte de Carte de Carte de


Santé Mentale Santé Mentale Santé Mentale

Carte de Carte de Carte de


Santé Mentale Santé Mentale Santé Mentale