Vous êtes sur la page 1sur 9

1ère Année

COURS DE CROQUIS

DESSIN ARCHITECTURAL

Piazzoli Laetitia Cread 2019/20

« Nous parlons trop. Il faudrait être moins bavard et dessiner d’avantage.


Personnellement, j’aimerais pouvoir me passer de la parole et me faire
comprendre, comme la nature organique, par le langage des formes » Arne
Jacobsen.

Le dessin à main levée est le principal outil de l’architecte d’intérieur. Il


l’accompagne dans toutes les étapes de son travail. Ce mode d’expression,
indispensable à l’exercice de sa profession, donnera à ses projets une touche
très personnelle qui les distinguera des présentations désormais banalisées
par l’informatique.

Des croquis de recherches…

Aux croquis de présentations…

1
Séance 1

 Education de l’œil et de la main.

Lorsque l’on débute, ou presque, la main a bien souvent du mal à réaliser


ce qu’entrevoit l’œil. Il faut donc éduquer d’abord la main pour lui
procurer la maitrise, l’assurance, qui lui permettra de passer à l’expression
des formes par un dessin spontané. Ce n’est qu’ensuite, lorsque vous aurez
éduqué votre vision et vos facultés d’observation, que vous pratiquerez le
« dessin élaboré ».

C’est dans le même esprit que vous aborderez la couleur dont l’étude est
intimement liée à celle du dessin.

 Les lignes droites et courbes : Assouplissement de la main par le tracé,


à main levée, de lignes diverses et arabesques. . Ne regardez pas
l’extrémité tracante de votre outil, mais le but, le point d’arrivé. Le
regard doit devancer le geste.
 Modulation et variation du trait : Rôle important que joue la
minceur ou l’épaisseur du trait, l’effet produit sur l’œil. Impression de
relief sans même avoir recours au rendu des ombres et lumières, « le
modelé du trait ».

Séance 2

 Les valeurs tonales.

Les ombres et les lumières s’expriment par les valeurs tonales, technique
dite du « modelé ». Ainsi vous donnerez de la sensibilité et de la vie à vos
œuvres. La notion de valeur sert à exprimer le relief.

Le modelé sert à représenter, en respectant leurs


différentes intensités, toutes les ombres qui couvrent telle ou telle surface
du sujet à dessiner, et aussi celles qu’il projette sur les surfaces voisines qui
lui sont étrangères.

2
Les ombres de la première catégorie sont appelées, Ombres propres. Celles de
la seconde, Ombres portées. Les intensités de ces ombres, quel que soit la
source de lumière (foyers lumineux naturels ou artificiels), sont
dénommées Valeurs. Elles s’expriment en dégradé sous l’influence de la
lumière ou en contraste lorsqu’elles lui sont opposées.

Cette figure montre un solide avec trois faces et son ombre portée.

A est frappée directement par les rayons lumineux ; c’est la surface la plus
clair, voir blanc de la feuille. B frôlée par les rayons lumineux, subit un
éclairage intermédiaire, dans la demi-teinte. C opposée à la lumière,
entièrement soustraite à l’éclairage direct correspond à la partie contrastée,
la plus foncée. D correspond à l’ombre portée qui s’exprime en dégradée.

Séance 3

 Rendre compte du volume, perspective à main levée.

Toute forme s’inscrit dans une figure géométrique. Sa construction est


indispensable !

Plus un objet est éloigné de l’œil, plus il parait petit. En fait, la vue nous
livre une image des êtres et des choses dans l’espace qui provoque une
illusion d’optique. Cette technique qui consiste à appréhender l’espace qui
nous entoure, et tout ce qui s’y trouve englobé dépend des lois dites de la
perspective.

- Toujours indiquer la ligne d’horizon : hauteur de l’œil (LH).

- Le ou les points de fuites (PF), toujours placés sur la ligne d’horizon.

3
C’est ainsi que l’objet ou volume considéré se modifie dans sa forme et dans
ses proportions selon le « point de vue », position du spectateur. Le point de
vue détermine deux aspects essentiels de la vision d’un objet, l’un appelé
vue frontale, l’autre appelé vue angulaire.

 La vue frontale.

Consiste à placer l’objet ou à se placer par rapport à lui de telle manière


qu’il offre un plan constitué d’arêtes parallèles. Ainsi les lignes de fuites
doivent converger sur un point unique(PF), toujours placé sur la ligne
d’horizon.

Exercice : Dessinez un, puis plusieurs cubes ou rectangles en perspective,


vue frontale, en changeant de place le point de fuite sur la ligne
d’horizon ; une fois face à vous, puis déplacé sur la droite et la gauche.

 La vue angulaire.

Consiste à placer l’objet ou à se placer par rapport à lui de telle manière


qu’il offre un angle. Ainsi les lignes de fuites ne sont plus parallèles et
doivent converger sur deux points ou davantage, de part et d’autre de
l’angle principal, toujours placés sur la ligne d’horizon.

Attention les points de fuites doivent toujours êtres placés à l’extérieur de


la zone à représenter.

4
Séance 4

 Croquis de fruits et légumes. Sur planche A3.

Croquis d’observation en tenant compte des proportions.

 Placez les lignes de constructions sans les appuyer.


 Indiquez les valeurs tonales.

Séance 5

 Croquis de mobilier. Sur planche A3.

Croquis d’après visuel de mobilier en tenant compte des mesures

 Construction selon différents points de vue, frontale et angulaire.


 Mise en place des valeurs tonales.

5
Séance 6

 Croquis d’observation d’objet. Sur planche A3

Croquis d’observation en tenant compte de la construction et des


proportions.

 Cadrez votre sujet et organisez votre mise en page sur le format A3 ;


une vue d’ensemble et une partie détaillée, mais agrandie, de cette
vue d’ensemble.
 Placez les lignes de construction, sans les appuyer, vue d’ensemble.
 Marquez les traits justes en les nuancant par rapport aux lumières.
 Effacez les traits de construction.
 Indiquez les valeurs tonales au plus clair, en augmentant
progressivement les valeurs ; Accentuez le premier plan en amenant
les valeurs contrastées et atténuez les profondeurs, hauteurs et
contours. Rendre compte des différents matériaux : verre, métal,
bois….

6
Séance 7

 Le mobilier dans le volume. Sur planche A3-2 heures

Croquis d’une instalation dans le volume ( rendre compte du volume


intérieur).

 Cadrez votre sujet et organisez votre mise en page sur le format A3 ;


une vue d’ensemble et une partie détaillée, mais agrandie, de cette
vue d’ensemble.
 Placez les lignes de construction sans les appuyer, vue d’ensemble.

Bien tenir compte de votre position dans la volume, en placant la LH


à la même hauteur de vos yeux. Suivez la direction que prennent les
fuyantes jusqu’à la LH pour trouver votre ou vos PF, selon votre
emplacement dans le volume ; vue frontale ou angulaire.

 Marquez les traits justes en les nuancant par rapport aux lumières.
 Effacez les traits de construction.
 Indiquez les valeurs tonales au plus clair, en augmentant
progressivement les valeurs ; Accentuez le premier plan en amenant
les valeurs contrastées et atténuez les profondeurs, hauteurs et
contours.

7
Séance 8

 Représentation en croquis d’une vue plan.

L’architecte d’intérieur reproduit généralement la totalité de l’espace en le


distribuant en zones, depuis une vue en plan jusqu’à une vue en 3D. Le
croquis est indispensable pour présenter un projet d’aménagement, pour
cela, le plan doit disposer de toutes les cotes nécessaires. Veillez à
représenter la juste proportion des volumes. Il n’est pas question de relâcher
l’attention, l’effort doit être constant : observez, mémorisez et dessinez.

 Compréhension de l’espace intérieur : Réalisation de croquis d’après


un plan, espace vide, en vue frontale et angulaire. Compréhension de
l’espace sans mobilier.
- Indiquez la hauteur sous plafond (HSP).
- Placez la ligne d’horizon (LH) à 1,60m, hauteur des yeux.
- Positionnez le ou les points de fuite en veillant à ne pas serrer les
angles ; position du spectateur dans le volume.
 Représentation du mobilier dans le volume : En vous aidant des cotes
mesurées sur le plan, indiquez progressivement, en proportion, le
mobilier présent dans le volume.

8
Séance 9

 Croquis de recherches : la phase d’analyse du projet, APS.

Le croquis créatif est le cœur du projet par excellence. Grace à lui, on se


représente pour la première fois l’idée qui le sous-tend ainsi que les
transformations successives. Il nous aide à les communiquer aux autres
acteurs, collaborateurs ou clients Il est exécuté assez rapidement et vise à
traduire une idée ou à capter l’atmosphère d’un lieu.

L’architecte d’intérieur reproduit généralement la totalité de l’espace en le


distribuant en zones, depuis une vue plan jusqu’à une vue 3D

Avant de se concrétiser sur la feuille, l’esquisse nait dans son esprit et y


revient suivant un mouvement pendulaire : idée, dessin, idée… La
présentation cumule beaucoup d’information sur les intentions de
l’architecte nous privant du plaisir d’imaginer ce lieu une fois terminé.

Séance 10

 Le croquis créatif de présentation. La phase d’exécution du


projet, APD.

Après la phase d’analyse, les dessins de présentations rendent compte du


projet dans la phase d’exécution, ils doivent êtres suffisamment expressifs
pour suggérer les espaces par les volumes, les ombres, les textures et
l’ambiance.

Vous aimerez peut-être aussi