Vous êtes sur la page 1sur 7

Introduction :

Le fraisage hélicoïdal est un procédé de fabrication qui permet


d’obtenir plusieurs types des pièces par la réalisation des hélices
sur une fraiseuse universelle.

Notre but :

Notre but est de réaliser une hélice sur la pièce d’où la nécessité
d’un DIVISEUR pour animer la pièce en rotation mais aussi sa
translation qui est assuré par la table sans oublié que les 2
mouvements sont conjuguées

Partie Théorique :
Dans cette partie, on va expliquer quelques notions et donner le principe de
fonctionnement de notre procédé de fraisage.

- Pas d’hélice : c’est la distance séparant 2 passages consécutifs de la


courbe sur la même génératrice.
- Angle d’hélice : angle compris entre la tangente a l’hélice et la
génératrice.
Fonctionnement :
Pour engendrer l’hélice il faut un mouvement conjugué (rotation + translation de la
pièce) la translation est donné par la vis mère (Pas = Pv). Cette vis est liée à la roue
D qui va transmettre le mouvement de rotation au train d’engrenage (C – D – A)
ensuite, ce mouvement est transmis a travers un engrenage conique + roue – vis
sans fin à la broche.
Détermination du rapport de réduction du train d’engrenage :

Notre train d’engrenages est composé de 4 roues A, B, C, D le rapport de réduction


R=R1*R2 ;

R1= (wD/wC) et R2= (wB/wA) d’où R= (wD*wB)/ (wA*wC) donc R= (ZA*ZC)/


(ZB*ZD).

Quand on effectue un tour de la manivelle longitudinale alors la table se déplace de


Pv.

Comme le rapport du diviseur est de K ceci implique que quand la manivelle


longitudinale effectue un tour alors la pièce effectue (1/R*K) tour.

Pour un tour de la pièce correspond à une translation de Ph.

*tournons la manivelle de n tours pour obtenir une translation de la pièce (table) de


Ph.

Or 1 tourPv et n tourPh d’où n= (Ph/Pv).

Or pour n tours de la manivelle il faut effectuer un tour de la pièce donc R*K tours de
manivelle longitudinale donc n= R*K. donc R= (Ph/ (Pv*K)).

Remarque :

On dispose d’un train d’engrenages de 4 roues, si on compte le nombre de contacts i


on obtient i=5.En effet, Ilya 3 contacts des roues à l’extérieur et 2 contacts à
l’intérieur (les roues coniques+la roue creuse et la vis sans fin). Donc la vis mère et
la pièce tournent dans le sens opposé.
Partie Pratique :
Les mesures qu’on a fait ont donné les valeurs suivantes :

Pas de vis mère : 5mm

Pas d’hélice qu’on veut réaliser : 150mm

On a calculé le rapport R = (Ph/ (Pv*K)) on a

R= (120 / (6*40))= 0.75 = (ZA*ZC)/(ZB*ZD) = (60*35)/ (70*40).

Le diamètre de la pièce à usiner est D=27.4 mm et le diamètre de l’outil


d=14mm.

Démarche Utilisée :

Dans un premier lieu il faut confondre l’axe de la pièce avec le plan médian de
l’outil donc il faut mettre l’outil en tangence sur la pièce. On a réalisée cet objectif
à l’aide de la manette transversale de la fraiseuse.

Après, on baisse la table suivant l’axe Z pour pouvoir déplacer l’outil d’une
distance qui vaut Xz= (d+D)/2.

Un calcul fait, on a trouvé : X= 41.4/2 = 20.7

En deuxième lieu, dés que l’outil est centré, on à effectué une rainure de 20mm
sur notre pièce (cylindre)

Maintenant, c’est l’étape finale de ce TP, on connait qu’une tour de la manette


longitudinale correspond à une translation de 5mm, donc pour réaliser Ph =
150mm il faut tourner la manivelle 30 fois.

Bien évidement ces rotations sont réalisées après que nous avons monté les 4
roues (A B C D) sur la lyre, sans oublié le réglage de l’avance automatique de la
table, qui avec la rotation va donner l’hélice qui nous demande.
Conclusion :
Grâce a ce TP on a apprenez comment réaliser des hélices et
l’utilisation de diviseur qui concerne aussi la fabrication des
pignons a denture hélicoïdale soit avec des pas courtes ou
long.