Vous êtes sur la page 1sur 23

Hacheurs

Définition:

Un hacheur est un convertisseur statique continu continu


permet d’alimenter une charge sous une tension de valeur moyenne réglable à partir
d’une source continu fixe.

Selon le modèle, un hacheur peut être abaisseur (dévolteur, série) (u < V) ou élévateur
(parallèle) (u > V) en tension (un quadrant), réversible en courant, en tension (deux
quadrant) ou en courant et tension (quatre quadrants).
Principe des hacheurs:

Charge résistive Charge inductive

H et D sont complémentaire

H on de 0 à tc = αT
H off de αT à T
α = tc /T : rapport cyclique

u =αv
u = α v/R
Charge inductive

Entre 0 < t < αT:


t
v  v
ich (t )  (i0  )e 
R R
Entre αT < t < T :
t T

ich (t )  i1e 
Charge RLE (induit de MCC)

Entre 0 < t < αT:


Pour 0 < t < αT, i(t) exponentiel croissant tend vers
vE vE
t

i (t )  (i0  )e   (E-v)/R au lieu de E/R,
R R Pour αT < t < T, exponentiel décroissante tend vers –
Entre αT < t < T : v/R au lieu de 0.

( t T ) On distingue deux types de fonctionnement:


E  E
i (t )  (i1  )e 
  continu, le courant i s’annule après la période (τ >>T)
R R
 discontinu, (τ <<T).
Conduction discontinue

En mettant en série avec le moteur une bobine


de lissage, on augmente la plage de
fonctionnement en conduction continue.
Le fonctionnement continu donne une ondulation de courant ΔI = I1 – I0 pour la
calculer, on néglige la résistance R (ce qui est vrai en pratique car, la résistance de
l’induit de la MCC est faible).

Charge LE:

Entre 0 < t < αT:


di V E
V L  E  i(t )  t  I0
dt L
Entre αT < t < T :
di E
L   E  i(t )   (t  T )  I1
dt L
V E
I l  I1  I 0   avec V = α E
Lf
E (1   )
 il 
Lf

di 1
il m ax   0 
dt 2
E
il m ax 
4 Lf

Application:

E = 220v In = 15A (MCC), on se fixe Δimax = 10%, calculer L.

Si on connaît L = 6mH f = 6.1khz


utiliser un transistor
Remarque:

Si on a pas un transistor et on a que le thyristor,


on fixe f = 500hz L = 73.2mH
D’où une inductance de lissage à placer en série avec le moteur de valeur
l = 67.2mH
Encombrante et coûteuse.

Umoy = α E = (E tc)/T = tc.f.E


- Jouer sur f et garder tc constant Hacheur à fréquence variable,
- Garder f = cste et jouer sur tc Hacheur à fréquence fixe
ou à extinction commandée
Conclusion:

Δimax = V/4Lf montré qu’on peut la réduire soit en travaillant en haute fréquence de hachage, ou placer
en série avec la charge une inductance de forte valeur. En général, afin d’éviter l’utilisation d’une
inductance de lissage, lourde, encombrante, coûteuse, source de pertes, on utilise un transistor.

Réalisation de l’interrupteur:

L’interrupteur H est à amorçage commandé et à blocage commandé, il peut être réaliser


par:
 transistors de puissance, ils peuvent travailler en hautes fréquence, mais , ils sont
limités en puissance contrôlable (quelques dizaines de kw).
 thyristors avec leurs circuits de blocage, (travailler en puissance élevées mais, limités
en fréquence).
 les thyristor GTO: sont à amorçage par impulsion >0 sur la gâchette et blocage par
impulsion <0 de gâchette. Ils sont limités en puissance contrôlable et en fréquence.
Etude des structures générales des hacheurs:

Les hacheurs qui transfèrent dans les deux sens ou non de


l’énergie entre une source de tension V (réseau
alternatif+redresseur à diodes) et une charge de type source
de courant (induit de MCC avec ou non une inductance de
lissage charge RLE).

-Dans la MCC, à excitation constante, <i> est l’image du couple C et <u> celle de la vitesse Ω.
- on se place dans le cas de la conduction continue τ=L/R >> T

Hacheur à un sens de rotation sans freinage: hacheur série (1 quadrant)

Ce hacheur n’est réversible en


tension ( <u> =α.v > 0), ni
réversible en courant (<i> >0).
permet de piloter la MCC
dans le quadrant 1 du plan
couple-vitesse C(Ω).
Hacheur à un sens de rotation avec freinage: hacheur réversible en courant (2 quadrant)

Les transistor T1 et T2 avec les diodes en antiparallèle


D1 et D2 constituent des interrupteur bidirectionnels
en courant.

Mode de fonctionnement N°1

Mode de fonctionnement N°2

hacheur série (dévolteur) 0< <u> <v

hacheur parallèle (survolteur) <u> > v


La commande de k1 et k2 est complémentaire:
 sur [0, αT]: k1 est fermé et k2 ouvert (u = v)
 sur [αT, T]: k1 est ouvert et k2 fermé (u = 0)

Lorsque k1 est fermé, on doit avoir l’un des semi-conducteurs


Di ou Ti constituant qui conduit.

Ce hacheur n’est pas réversible en tension (<u> = α.v), mais réversible en courant. Il permet de
piloter la MCC dans les quadrants 1 et 2 du plan couple-vitesse C(Ω).
La source doit être réversible en courant.
Hacheur à 2 sens de rotation avec freinage: hacheur en pont (4 quadrant)

Structure d’un variateur de vitesse avec un hacheur en pont

 Combinaison de deux hacheurs à 2 quadrants (dévolteur-survolteur) :

Les séquences de fonctionnement sont:


 sur [0, αT]: k1 et k4 sont fermés u=v
 sur [αT, T]: k2 et k3 sont fermés u = -v

 u  (2  1).v
di
u  u   L v u  u   L
di
 v
dt dt
di v   u  2(1   ).v  v  u  2 .v
  di
 
dt L L dt L L
En tenant compte de la condition aux En tenant compte de la condition aux
limites: i(0) = I0 limites: i(αT) = I1

2(1   ).v 2 .v
i(t )  t  I0 i( t )  (t  T )  I1
L L
2 (1   ).v.T
L’ondulation Δi = I1 - I0 s’exprime: i 
L
caractéristiques
Variation de vitesse des MCC

Équations simplifiés :

Expression de la vitesse :

Caractéristique mécanique :

Variation de la vitesse par modifica tion de la caractéristique du couple Tem(Ω)


Paramètres de variation de la vitesse:
 Résistance d’induit : Ra
 Flux inducteur : Φ
 Tension d’alimentation : Va
Action sur la résistance d’induit
Action sur le flux inducteur
Action sur la tension d’alimentation
Structure des variateurs MCC