Vous êtes sur la page 1sur 53

Introduction :

Rappel
Selon François PERROUX, l’entreprise est une unité de production qui
combine deux facteurs de production, la force de travail et le capital
sous ses deux formes : le capital monétaire (l’argent, la liquidité) et le
capital technique (biens de production) ; afin de produire des biens et
des services de production et de consommation) dans le but de les
vendre sur le marchépour réaliser le plus grand profit monétaire.

La firme, l’entreprise est l’unité centrale du système capitaliste. Le


capitalisme selon Perroux est une économie d’entreprise et une
économie de marché et sans entreprise pas de marché et sans marché
pas d’entreprise car elle se situe au carrefour de tous les marchés elle
fait la jonction entre les différentes catégories de marché. Il existe une
multitude de marchés qu’on regroupe en 3 grandes catégories de
marchés :
1) le marché du travail
2) le marché des biens et des services de production et de
consommation
3) le marché monétaire et financier
Pour joindre, l’entreprise acheté la force du travail sur le marché du
travail et en contrepartie elle paye les salaires, elle acheté le capital
technique (biens de production) sur le marché des biens et services en
investissant, et elle se procure de la liquidité sur le marché monétaire
et financier auprès des banques et en contrepartie elle paye un taux
d’intérêts. Elle relaisse son programme de production et produit
d’autres biens et services de production qu’elle vend aux autres frimes
et aux ménages.

L’entreprise a les mêmes caractéristiques que le système capitaliste,


elle se confond avec lui : 
Au niveau juridique : c’est la séparation juridique entre la propriété et
le travail. Le travailleur ne possède ni les moyens de production, ni le
produit de son travail Ceux-ci sont la propriété de l’entrepreneur
capitaliste.

Au niveau technique : c’est une technique très avancée avec un


machinisme développé et une division du travail très poussée dans la
spécialisation.

Au niveau psychologique : l’entreprise cherche à réaliser le plus grand


profit monétaire.
Il y a plusieurs critères pour classer les entreprises ;
 Suivant le secteur d’activité économique : il existe trois
secteurs ; Chaque secteur comprend des branches d’activités
o Secteur primaire : assimilé à l’agriculture. Avec des
branches comme la pêche et l’élevage
o Secteur secondaire assimilé à l’industrie. Avec comme
branche l’industrie d’automobile, pharmaceutique, textile,
alimentaire
o Secteur tertiaire : les services. On distingue les services
non financiers comme le tourisme le commerce les
professions libérales. Et les services financiers ce sont les
institutions du marché monétaire et financier comme les
banques, les assurances et les bourses.
 Suivant son statut juridique :
o Les entreprises individuelles ou exploitation personnelle :
c’est le cas d’une seule personne qui apporte le capital.
o Les sociétés : c’est un ensemble de personnes et de
capitaux qui ont différentes formes juridiques (SA, SARL,
SCS, etc.).

 Suivant la dimension ou la taille de l’entreprise : l’entreprise peut


être de petite ou moyenne dimension (PME) ou de grande
dimension qui a partir de la 2me moitié du 20me siècle peuvent
devenir des entreprises géantes avec une activité à l’échelle
internationale (F.M.N.) Le capitalisme du 19ème siècle se
caractérisait par un grand nombre de PME. Alors que celui du
20ème siècle, se caractérise par la concentration des firmes, c’est
l’agrandissement de l’entreprise .et le capitalisme se caractérise
par la domination d’un petit nombre de firmes géantes qui
dominent l’économie mondiale (monopole duopoles oligopole)

Définition De La Comptabilité Générale De L’Entreprise


C’est une méthode qui permet d’évaluer en unité monétaire l’activité
financière d’une entreprise à un moment donné, ainsi que les
opérations quelle va effectuer La comptabilité nous aide à connaitre
la situation financière de l’entreprise, le patrimoine de l’entreprise ce
qu’elle possède les avoirs, ses dettes, son capital social et si elle
réalise des pertes ou des profits.

C’est un instrument d’information auprès des associes, pour les clients,


pour les fournisseurs, pour les banques pour le personnel, pour les
salaries qu’elle emploie .C’est un instrument de contrôle, de
vérification des données et de prévision. Elle permet une analyse
financière et renseigne sur la situation de l’entreprise
Partie 1 : Les Principaux Documents
Comptables
Chapitre 1 : Une Introduction Au Bilan
Le bilan est un tableau qui renseigne sur la situation financière de
l’entreprise à une date donnée, naturellement évaluée en unité
monétaire. Le bilan renseigne sur le patrimoine de l’entreprise .On
distingue le patrimoine brut et le patrimoine net. Le patrimoine brut
c’estl’ensemble de tout ce que l’entreprisepossède +les dettes de
celle-ci Alors que le patrimoine net on enlève les dettes
Ce tableau comprend deux parties, une partie intitulée « actif » et une
autre « passif ». L’actif renseigne sur les avoirs de l’entreprise et le
passif renseigne sur les ressources financières de l’entreprise ou ce
qu’elle doit.

§1. Catégories

A- Passif
Le passif est une ressource de l’actif, il le finance ; l’actif serait
l’affectation (a quoi c’est utilisé) de ce qu’on a au passif. Le passif
(dettes) comprend :
 1-Les capitaux propres : les capitaux à l’intérieur de l’entreprise.
o Le poste le plus important est le capital social. C’est ce
qu’on a apporté en unité monétaire pour fonder
l’entreprise. Et on distingue entre l’entreprise personnel ou
l’exploitation individuelle : c’est seulement une personne
qui apporte le capital et va gérer l’entreprise Et les
sociétés c’est le cas de plusieurs personnes, au moins deux
qui apportent le capital social
 2-Les capitaux empruntés qui proviennent de l’extérieur on
distingue :
o Dettes à long et moyen termes. Emprunt à plus d’un an :
montants que l’entreprise va emprunter auprès des
banques et remboursables entre un an et six ans en
contrepartie de payer aux banques un taux d’intérêt.
o Dettes à court terme : moins d’un an. Généralement 3
mois renouvelables en 3 mois sans dépasser un an.
 Fournisseurs : le but des entreprises commerciales
est d’acheter des marchandises à un prix (prix de
revient) pour les vendre à un autre prix (prix de
vente) en essayant de réaliser un bénéfice. Ce sont
les tiers à qui l’entreprise achète des marchandises à
crédit.
Les différents éléments du passif sont classés par ordre d’exigibilité
(délai de remboursement) croissante (du plus faible au plus fort dans
le temps).
Le plus exigible est le court terme. Un peu moins exigible est le moyen
à long terme et le moins exigible est le capital social.

L’actif est l’utilisation du passif.

B- Actif
1. Valeurs immobilisées ou actifs immobilisés ou immobilisations :
ce sont les différents biens que l’entreprise va acquérir pour les
conserver à l’intérieur de l’entreprise à long terme. Ils ont une
durée de vie limitée et elle doit les amortir d’une année à une
autre jusqu’à la fin de leur durée de vie. C’est l’actif fixe :
 Terrains
 Immeubles ou constructions (bâtiment)
 Matériel d’équipement (grosses machines, étagères, etc.)1
 Matériel de transport (camion)
 Mobilier et matériel de bureau
2. Valeurs d’exploitation (actif circulant)
 Marchandises
3. Valeurs réalisables ou actifs réalisables qui se réalisent en
monnaie, en argent : 2postes.1-les clients ce sont les tiers à qui
l’entreprise va vendre les marchandises à crédit 2-chèque à
encaisser 
4. Actifs disponibles ou valeurs disponibles : liquidités dont elle
peut disposer à une date donnée (actif circulant) 2 postes :
 1 La banque : montante liquide déposée dans un compte
auprès des institutions bancaire
 2-La caisse : ce sont les liquidités dont elle dispose au jour
le jour situés physiquement à l’intérieur de l’entreprise.

Les éléments de l’actif sont classés par ordre de liquidité croissante.


Le total de l’actif est égal au total du passif.

LE BILAN

Actif Passif
1. Valeurs Immobilisées 1. Capitaux Propres 

2. Valeurs d’exploitation 2. Dettes À Moyen Et Long


Terme
3. Valeurs réalisable
3. Dettes À Court Terme
4. Valeurs disponibles
Total Actif = Passif

Observations
S (situation nette) =Actif – Dettes
Le patrimoine net est aussi appelé situation nette. C’est le total de
l’actif moins les dettes.

On retrouve toujours l’égalité entre l’actif et le passif. Ceci s’explique


par ce qu’on appel le principe de la comptabilité en partie double.

Le premier principe : lorsqu’un postede l’actif augmente,


automatiquement un poste du passif va augmenter du même montant.

Le deuxième principe : lorsqu’un poste de l’actif diminue,


obligatoirement un autre poste de l’actif augmente du même montant.
Par exemple la banque et la caisse.

Les éléments de l’actif sont classés par ordre de liquidité croissante.


Donc c’est pour cela que la banque est avant la caisse).
Les éléments du passif sont placés par ordre d’exigibilité croissante,
c'est-à-dire l’échéance du remboursement.

§3. Cas d’Application


Le 1er janvier, Paul apporte pour fonder son entreprise 10 000 000 en
espèces = en caisse, au comptant
On demande d’établir le bilan de la société Paul au 1er janvier :

A- Bilan De La Société Paul Au 1er Janvier

Actif Passif
1-Capitaux Propres :
4-Valeurs disponibles :
 Capital social 10 000
 Caisse 10 000 000
000
Total Actif=10 000 000 = Passif=10 000 000

Le 7 janvier, Paul ouvre un compte à la banque au nom de la Sté Paul Il


dépose 5 000 000 en espèce

B- Bilan De La Société Paul Au 7 Janvier

Actif Passif
4-Valeurs disponibles : 1-Capitaux Propres :
 Banque 5 000 000  Capital social 10 000
 Caisse 5 000 000 000
Total Actif 10 000 000 = Passif=10 000 000

Le 12 janvier, il achète par chèque un immeuble à 1 000 000

C- Bilan  De La Société Paul Au 14 Janvier

Actif Passif
1. Valeurs Immobilisées :
1. Capitaux Propres :
 Immeubles 1 000 000
 Capital social 10 000
4. Valeurs disponibles :
000
 Banque 4 000 000
(inchangé)
 Caisse 5 000 000
Total Actif 10 000 000 = Passif 10 000 000

Le 20 janvier, il achète à crédit des marchandises pour 2 million.

Explication : Pour les marchandises le crédit est de 3mois maximum


renouvelable a 1 an donc ici c’est une dette à court terme
. Les fournisseurs d’exploitation  sont les tiers à qui l’entreprise achète
les marchandises à crédit.

D- Bilan De La Société Paul Au 20 Janvier

Actif Passif
1. Valeurs
Immobilisées :
1. Capitaux Propres :
 Immeubles 1 000 000
 Capital social 10 000
2. Valeurs D’Exploitation :
000
 Marchandise 2 000
3. Dettes À Court Terme
000
 Fournisseurs
4. Valeurs Disponibles :
d’exploitation 2 000 000
 Banque 4 000 000
 Caisse 5 000 000
Total Actif 12 000 000 =Passif 12 000 000
Le 25 janvier .Il achète au comptant du matériel de bureau à 1 000 000

E- Bilan  De La Société Paul Au 25 Janvier

Actif Passif
1. Valeurs
Immobilisées :
 Immeubles 1 000 000
 Matériel de Bureau 1. Capitaux Propres :
1million  Capital social 10 000
2. Valeurs 000
D’Exploitation : 3. Dettes À Court Terme
 Marchandise 2 000  Fournisseurs
000 d’exploitation 2 000 000
4. Valeurs Disponibles :
 Banque 4 000 000
 Caisse 4 000 000
Total Actif 12 000 000 =Passif 12 000 000

Le 28 janvier il va emprunter à la banque 3 million pour des appareils


et du matériel d’équipements remboursable après 3 ans

F- Bilan  De La Société Paul Au 28Janvier

Actif Passif
1. Valeurs Immobilisées : 1. Capitaux Propres :
 Immeubles 1 000 000  Capital social 10 000
 Matériel 000
d’équipements 2. Dettes à long et moyen
3millions terme : 3millions
 Matériel de Bureau 3. Dettes À Court Terme
1million  Fournisseurs
2. Valeurs d’exploitation 2 000 000
D’Exploitation :
 Marchandise 2 000
000
4. Valeurs Disponibles :
 Banque 4 000 000
 Caisse 4 000 000
Total Actif 15 000 000 =Passif 15 000 000

Les ratios
Ce sont des rapports, des relations calculées en unité monétaire qui
renseignent sur la structure et la situation financière de l’entreprise. Ils
sont calculés en pourcentage d’après le Bilan Schématique (par grande
catégorie) à la date donnée.

A partir du Bilan Schématique on calcul les principaux ratios


La première catégorie : les ratios qui mettent en relation les
éléments du passif : on calcul 2 ratios
Capitaux Propres
1-le ratio d’autonomie financière =
Total Passif
x 100

Dettes along et moyen terme+ Dettes a court terme


2-Ratiod’endettement= x
Total Passif
100
La deuxième catégorie : les ratios qui mettent en relation les
éléments de l’actif :
Valeurs Immobilisees
1-Ratio des immobilisations =
Total Actif
X100

Banque plus caisse(valeurs disponibles)


2-Ratio de trésorerie = Total Actif
X100

Caisse
3-Ratio de liquidité = Total Actif X100

Chapitre 2 : Les Comptes


Au lieu de reprendre à chaque fois le Bilan pour chaque événement
comptable on va utiliser un support plus simple et plus pratique où les
opérations seront enregistrées dans ce qu’on appelle un compte.
1-La structure d’un compte
2-les différentes catégories de comptes
3-Le fonctionnement des comptes

1-La structure d’un compte


Le compte est un tableau qu’on présente sous ne forme détaillée qui
comprend 4 colonnes :

  1-La Date : date de l’événement comptable pour un mois


déterminé
 2- Le Libellé, C’est la nature, description de l’opération
comptable
 3-Le débit (en unité monétaire)
 4-Le crédit (en unité monétaire)

Le compte correspond à un poste du bilan (ex : caisse, banque)

Date Libellé Débit Crédit

Un compte est établit d’un mois a un autre .On ouvre le compte au


début du mois et on le solde a la fin du mois
Le solde et le compte on ne lesperd pas, ils sont repris d’un mois à un
autre jusqu’a la fin de l’année, la fin de l’exercice comptable.

Le solde d’un compte c’est la différance entre le total des débits et le


total des crédits
 Si total débit > total crédit, le solde est débiteur et le compte est
alors débiteur.
 Si total débit = total crédit, solde = 0. Le compte est alors
équilibré
 Si total crédit > total débit, le solde est créditeur. Le compte est
alors créditeur

On dit que fermer un compte a la fin du mois après avoir solder ce


compte, on fait apparaitre dans la partie des libellés, la nature de ce
solde et on dispose le montant en unité monétaire dans la colonne la
plus faible :
S’il est débiteur on dispose dans la colonne des crédits
S’il est créditeur on dispose dans la colonne des débits

Ce solde est repris en début du mois suivant pour ouvrir ce même


compte sous la forme de solde à nouveau, dans la partie libellée
Si le compte est débiteur on l’inscrit dans la colonne débits ; s’il est
créditeur on l’inscrit dans la colonne crédits

Date Libellé Débit Crédit


1 Février Solde à nouveau W -

§2. Différentes Catégories De Comptes


On distingue trois grandes catégories de comptes :
 1- Comptes de Bilan : C’est tous les postes, comptes, qui
figurent
 l’actif et au passif du Bilan. Par exemple : Le compte caisse (a
l’actif) Le compte capital social (au passif) Le compte fournisseur
d’exploitation (au passif)

 2-Comptes de gestion ou d’exploitation au cours de


l’année courante : 2 catégories
o 1-Comptes de charge / de dépenses courantes au jour le
jour qui contribuent au fonctionnement de l’entreprise
Exemple : les salaires, les intérêts bancaires, les loyers

o 2-Comptes de produit / de recettes courantes, ce qui lui


revient (ex : ventes de marchandise, les subventions les
aides financière étatique les intérêts financiers …)
 3-Comptes de résultat de l’entreprise.
Le résultat de l’exercice de l’année est calculé au 31/12 de
l’année On le calcul en faisant la différence entre les charges et
les produits 
Si le compte des charges est supérieur aux produits c’est un
résultat déficitaire C’est une perte d’exploitation
Si le compte des produits est supérieure aux charges C’est un
résultat bénéficiaire il ya profit d’exploitation

§3. Fonctionnement des comptes par catégorie

A- Compte De Bilan
Compte d’actif : Toute augmentation est inscrite dans la partie débit et
toute diminution au crédit.
Toute entrée au débit, toute sortie au crédit.ACTIF
Compte de passif : c’est l’inverse. Toute augmentation au crédit et
toute diminution au débit.PASSIF

B- Compte De Gestion
-Compte de charge : toute augmentation de la chargeau débit.
Toute diminution de charge au crédit. CHARGE

-Compte de produit : c’est l’inverse. Toute augmentation au crédit.


Toute diminution au débit PRODUIT

C- Compte De Résultat
La perte est enregistrée au débit du compte intitule « suivant la nature
du résultat »
Et le gain au crédit
!

§4. Cas D’Application


On demande d’établir le compte détaillé « caisse » pour le mois de
janvier pour la Sté Paul à l’aide des données suivantes :
- Le 1er janvier, Paul apporte 100 000 en espèce (donc caisse
augmente) pour fonder son entreprise
-Le 6 janvier il achète au comptant des marchandises pour 10 000.
- Le 12 janvier, il vend des marchandises pour 30 000.
-Le 31 janvier, il paye des salaires en espèce. 5 000

Faire le compte sous forme détaillé et le fermer en fin de mois et


l’ouvrir au début du mois d’après.

Société Paul
Compte « caisse »
Mois De Janvier

Date Libellé Débit Crédit


Le1er
Apport en capital 100 000 -
janvier
Le 6
Achat marchandises - 10 000
janvier
Le12
Vente de marchandises 30 000 -
janvier
Le31 Paiement de salaires - 5 000
janvier
Le 31 TOTAL 130 000 15 000
janvier Solde débiteur - 115 000

Compte de caisse est un compte d’actif. Il me reste au 31 janvier 115


000.

Société Paul
Compte « caisse »
Mois De Février

Date Libellé Débit Crédit


Le 1er
Solde à nouveau 115 000 -
février

On demande à l’aide des données suivantes :


-le 1er mars pour fonder son entreprise Pierre apporte 500 000 déposé
dans un compte à la banque au nom de la société Pierre
-le 8 mars il retire 200 000 de la banque pour la caisse
-le 12 mars il achète par chèque N001 des marchandises pour 50 000
-le 21 mars il dépose un chèque reçu d’un client (donc il a dû lui
vendre des marchandises) d’un montant de 80 000
-le 31 mars paiement des salaires par chèque N002 10 000

Faire le compte Banque et ouvrer le en début du mois.

Date Libellé Débit Crédit


Le 1er
Apport en capital 500 000 -
mars
Le 8mars Retrait pour la caisse - 200 000
Le Achat de marchandises
- 50 000
12mars par cheque
Le 21 Dépôt d’un chèque reçu
80 000 -
mars par un client
Le 31 Paiement de salaire par
- 10 000
mars cheque
Le 31 TOTAL 580 000 260 000
mars Solde débiteur - 320 000

Compte du mois d’avril


Date Libellé Débit Crédit
Le 1er
Solde à nouveau 320 000 -
Avril
On demande d’établir un compte client Jean (société Jean) pour le mois
d’octobre de fermer le compte et de l’ouvrir au début du mois suivant :

Notre créance sur Jean s’élève à 380 000


-Le 12 octobre envoi de marchandises facture numéro A 150 000
-Le 19 octobre il rend des marchandises non conformes pour 30 000
-Le 23 octobre réception d’un chèque pour le remboursement de la
facture A
-Le 28 octobre envoie de marchandises facture B 100 000
-le 30 octobre il nous paie en espèce la moitié de la facture B

Explication : qu’est-ce que c’est qu’un compte client ? C’est un compte


d’actif réalisable Il indique une créance, c’est de l’argent que l’on doit
à l’entreprise en contrepartie d’une vente de marchandises a crédit.

SOCIETE X
Compte client Jean
MOIS D’OCTOBRE
Date Libellé Débit Crédit
Le
Solde a nouveau 380 000 -
1eroctobre
Le 12 Envoi marchandises
150 000 -
octobre facture A
Le 19 Renvoi de marchandises
- 30 000
octobre non conforme
Le 23 Réception d’un cheque 120000
-
octobre pour la facture A (150000-30000)
Le 28 Envoi de marchandises
100 000 -
octobre facture B
Le Réception d’espèce pour
- 50 000
30octobre la moitie de la facture B
Le 31 TOTAL 630 000 200 000
octobre Solde débiteur - 430 000
On demande à l’aide des données précédentes d’établir un compte
fournisseur d’exploitation Société jean
Le compte fournisseur est un compte de passif, dettes à court terme
chaque fois que l’on constate la dette on crédite et lorsqu’elle
augmente aussi et chaque fois qu’elle diminue on débite DONC c’est
l’inverse du compte client

SOCIETE JEAN
Compte fournisseur d’exploitation
MOIS D’OCTOBRE
Date Libellé Débit Crédit
Le
Solde à nouveau - 380 000
1eroctobre
Le 12 Achat de marchandises
- 150 000
octobre facture A
Renvoi de
Le 19
marchandises non 30 000 -
octobre
conforme
Le 23 Paiement d’un cheque 120000 -
octobre pour la facture A
Le 28 Achat de marchandises
- 100 000
octobre facture B
Le Paiement d’espèce pour
50 000 -
30octobre la moitie de la facture B
Le 31 TOTAL 200 000 630 000
octobre Solde créditeur 430 000 -

Les comptes d’actif toujours débiteur si le solde n’est pas égaleà 0


Les comptes de passif toujours créditeur si le solde n’est pas égaleà 0
Un autre poste qui figure au passif, dettes a courts termes :
fournisseurs d ‘immobilisation : ce sont des tiers de chez qui
l’entrepriseachète des immobilisations a crédit comme matériel de
transport et matériels de bureau
Ce poste est moins exigible que le poste fournisseurs d’exploitation

Chaque fois que l’ondébite un compte on peut créditer un ou plusieurs


comptes du même montant et inversement chaque fois que l ‘on
crédite un compte on débite un ou plusieurs comptes du même
montant
Toute opération va concerner au moins deux comptes un que l’on
débite et l’autre que l’on crédite du même montant.
Chapitre 3 : Le journal
C’est un document comptable dont la tenue est obligatoire qu’il faut
présenter au ministère des finances
Ilindique les opérationseffectuées par l’entreprise au jour le jour
C’est un cahier cartonné
Chaque page est tamponnée et numérotée et se présente de la
manière suivante :deux premières colonnes étroites
-La premièreintituléenuméro du compte àdébiter (N*D) et

-La Deuxième est intituléenuméro du compte àcréditer (N*C) d’après


la disposition du plan comptable

-Une troisième colonne plus large centrée au milieu de la page


intituléelibellé, on met la date de l’opérationcentrée au milieu

-Enfin deux dernières colonnes Une intituléedébit et l’autre


intituléecrédit en face du compte concernée.

Ensuite on décale d’une ligne et dans la 2me colonne on met le


numéro du compte qui a était créditer en face sur la même ligne on
met le nom du compte qui a était créditer et enfin dans la colonne
crédit le montant suivie d’une explication détailléedans la partie libelle
qui nous donne en détail la nature de l’opération
Le journal va montrer les opérations de manièredétaillée par ordre
chronologique

A la fin du mois on écrit dans la partie libelle : TOTAL et la date,


onadditionne la colonne débit et on additionne la colonne crédit (Total
débitégale Total crédit)

On passe d’un mois a un autre jusqu’ au 31/12, la fin de l’année


Les montants des débits et des crédits sont cumules (on les perd pas
on les ajoute) d’un mois a un autre.

Le plan comptable
Le plan comptable est une liste de compte publiée par le ministère des
finances et toutes les entreprises doivent suivre la disposition et la
structure du plan comptable
Les comptes sont repartis en 2 grandes catégories :
 Les comptes de bilan avec des sous-comptes : classe 1 à 5
 Les comptes de gestion ou d’exploitation au cours de l’année :
classes 6, compte de charges ou dépenses courantes et 7
compte de produits ou recettes courantes
§1. Classe 1
Intitulée comptes de capitaux permanents. En particulier, le compte 10
« capital ».On utilise le sous-compte 101 « capital social ». Un autre, le
compte 16 « dettes financières à long et moyen terme ».

Ce sont deux comptes de passif. Quand ils augmentent, je crédite à la


date.

§2. Classe2
Comptes d’immobilisation. On retient que le sous compte 22
« immobilisations corporelles ». Sous-compte 221 « terrains ».
Compte 223 « constructions ».
Compte 224 « matériels techniques.
Compte 225 « matériel de transport ».
Compte 226 « matériel de bureau ».

Ce sont des comptes d’actif, actif fixe (valeurs immobilisées) ce sont


les éléments que l’entreprise achète pour les conserves a intérieur de
l’entreprise et les utilise dune année a une autre.
On les débite quand on les constate de la valeur d’acquisition à la date
d’acquisition. Même à crédit

Compte 25 « immobilisations financières » en particulier le Sous-


compte 251 « titres de participation »,
L’entreprise peut acheter des titres, des actions : ce sont des titres
que l’entreprise va acquérir pour le long terme
C’est un compte d’actif, il augmente je débite (en cas d’achat), il
diminue, je crédite (en cas de vente)
On les achète car il donne des intérêts qui sont des produits financier
(compte 77) Ils sont portes sur le compte a la banque on débite 512 (la
banque) et on crédite 77
Si les intérêts sont reçus au comptant dans ce cas on débite la caisse
53 et on crédite 77 produits financiers
L’entreprise peut acheter des autres titres mais dans le but du court
terme car elle va les acheter pour les spéculer, les vendre pour réaliser
un gain sur la différence entre la valeur d’acquisition et la valeur a la
date de la vente : ces titres sont appelés Titres de placementclasse 5
compte financier 50 Valeurs mobilière de placement ce sont des
comptes d’actif réalisable : on débite lorsqu’elle augmente on crédite
lorsque l’entrepreneur les vends

§3. Classe3
Comptes de stocks. Compte 37 « marchandises ». C’est un compte
d’actif d’exploitation. Ce compte est ouvert une fois lors de la première
acquisition de marchandise qu’on considère comme le stock initial. Le
compte est conservé ainsi tout le long de l’année jusqu'au 31/12

Toutes les autres acquisitions de marchandises au cours de l’année


seront enregistrées dans un autre compte (compte 60) Achat de
marchandises

Le compte 37 on le débite a  la valeur d’acquisition a la date


d’acquisition même si l’entreprise les a acquis a crédit et on débite
alors fournisseur d’exploitation
Si j’achète au comptant je débite 37 et je crédite la caisse 53
Si j’achète par cheque je débite 37 et je crédite la banque 512

§4. Classe 4Comptes de tiers.

Compte 40 « fournisseurs ».
Sous-compte 401 « fournisseurs d’exploitation » : ce sont les tiers à qui
l’entreprise achète des marchandises à crédit
Sous-compte 403 « fournisseurs d’immobilisation » : ce sont les tiers à
qui l’entreprise achète des immobilisations à crédit (pas très chère) car
Dette à court terme. Chaque fois que l’entreprise doit, on crédite ; si la
dette augmente (car achat à crédit), on crédite et lorsque la dette
diminue (car remboursement, paiement), on débite

Exemple :- Achat de camionnette à crédit 10 000


On débite 10 000 le compte 225 matériel de transport
Et on crédite 10 000 le compte 403 fournisseurs d’immobilisation

-Achat de camionnette au comptant


Je débite 225,matériels de transport
Et on crédite 53, caisse

-Achat de camionnette moitié a crédit moitié en espèce


On débite 225 matériels de transport de 10 000
On crédite Fournisseur d’immobilisation 403 de 5 000
Et on crédite le compte caisse 53 de 5 000

Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
--------------------le 10
225 janvier-------------------- 10 000 -
403 Matériels de transport
53 à Fournisseur - 5 000
d’exploitation - 5 000
à Caisse
----------------le15
janvier--------------------

Compte 41 « clients » : ce sont les tiers à qui l’entreprise va vendre


des marchandises à crédit, c’est une créance.
C’est un compte d’actif réalisable. Il représente une créance, de
l’argent qu’on me doit. Lorsqu’il me doit, je débite ; chaque fois que la
créance augmente, on débite et chaque fois qu’il ne me doit plus, je
crédite.

-Les effets de commerce


Ce sont des traites, des billets a ordre ( a ordre de quelqu’un) qui sont
mis a la disposition des entreprises commerciales pour faciliter les
paiements, on peut rembourser un tiers en souscrivant un effet de
commerce en sa faveur
Elles sont reconnues par les entreprises, les banques .Sur la feuille
figure la date le nom du bénéficiaire, la date d’échéance…C’est pour
une opération commerciale a court terme qui sont utilisées pour achat
et vente de marchandises mais a crédit
Ce plan comptable prévoit 2 comptes qui se situent à la classe
4(compte des tiers)
1-les effets à recevoir 2- les effets a payer

1-les effets à recevoir : c’est un sous compte du compte 41 : (413)


Si un client, le tiers nous doit une somme en contrepartie d’une vente
de marchandises a crédit, il peut rembourser sa facture en souscrivant
en notre faveur une traite pour rembourser sa facture ; une fois que
l’entreprise reçoit sa traite elle considère que le client a rembourser,
l’entreprise peut la déposer dans son compte a la banque ; soit elle va
l’encaisser au comptant
C’est un compte d’actif réalisable on l’ouvre et on le débite quand on
reçoit l’effet, la traite : il me doit je débite ; il ne me doit plus je crédite
Et lorsqu’on réalise la traite, on transforme en actif réalisable, on
débite la banque ou la caisse

Cas d’application compte 413


-le 6 février Vente a crédit 10 000
-le 14 février Réception d’une traite pour la facture du 6 février
-le 26 février Dépôt a la banque de la traite reçu le 14 février
Journal mois de février

Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
--------------6 février ---------------
41 Clients
70 à Vente de 10 000 -
marchandises - 10 000
Vente a crédit de marchandises
----------------le 14 février
413 --------------------
41 Effet à recevoir
10 000 -
à Clients
- 10 000
Réception d’une traite
----------------------le 26février
------------------
512 Banque 10 000 -
413 à Effet a recevoir - 10 000
Dépôt a la banque de l’effet a
recevoir

2- les effets a payer


L’entreprise peut acheter des marchandises a crédit des fournisseurs
d’exploitation
On prévoit le compte Numéro 4015 Effet a payer : on lui doit je
crédite ; on ne lui doit plus on débite ( car c’est un compte du passif )
On débite fournisseur d’exploitation 401
Et on crédite effet a payer 4015
Ensuit on débite 4015 effet a payer
Et je crédite la banque lorsqu’elle prélève le montant de l’effet du
compte et elle peut aussi prélever des intérêts ,on débite alors en plus
67 charge financière
Cas d’application :
-le 10 mars Achat de marchandises a crédit20 000
-le 20 mars souscription d’une traite pour payer la facture du 10 mars
-le 20 juin àl’échéance, la banque prélève du compte le montant et en
plus 10 pour cent d’agios (intérêts)

Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
-------------le10 mars---------------
60 Achat de marchandises
20 000
401 A fournisseur 20 000
‘exp.
Achat de marchandises a crédit
----------------le 20 mars
401 --------------------
4015 Fournisseur d’exploitation
A Effet a payer 20 000
20 000
Souscription d’une traite
----------------------le 20 juin
------------------
401 Effet a payer 20 000
5 Charge financière 2 000
67 512 A Banque 22 000
Prélèvement de la banque du
montant de la traite avec intérêts

403 fournisseurs d’exploitation

Le plan comptable prévoit le cas de fournisseurs d’immobilisation C’est


un compte du passif 403 
C’est une dette à court terme : ce sont les tiers à qui on achète des
immobilisations a crédit
Quand on leur doit on crédite
Quand on ne leur doit plus on débite
Exemple : 1-Achat de camionnette a crédit
On débite 225 (matériel de transport) et on crédite 403 (fournisseur
d’immobilisations
2-On souscrit une traite pour le paiement de la camionnette
On débite 403 fournisseurs d’immobilisation et on crédite 4035 Effet à
payer (sous compte de 403)
3-remboursement a la banque : on débite 4035 et on crédite la banque
512
§5. Classe 5
Comptes financiers. Compte 51 « établissements financiers ». Sous-
compte 511 « chèques et coupons à encaisser » (ou chèques à
encaisser). Compte d’actif réalisable. A la réception du chèque par
l’entreprise, on débite à la date ; lorsqu’on n’a plus le chèque, on
crédite si déposé à la banque ou si encaissé.

Sous-compte 512 « banques ». Touteaugmentation au débit de la


banque. Toute diminution, je crédite.

Compte 53 « caisse ». Toute entrée au débit et toute sortie au crédit.

50 Valeurs mobilière de placement (voir explication classe 2)

Compte 51 établissements financiers

5111 chèques à encaisser c’est un compte d’actif réalisable ; chaque


fois que l’entreprise reçoit un cheque on débite et chaque fois qu’elle
réalise (encaisse)le cheque, on le crédite : elle le transforme en actif
disponible
Si elle le met à la banque on débite 512 (banque) et on crédite 5111:
j’ai des chèques on débite je n’ai plus de cheque on crédite

§6. Classe 6
Comptes de charges. Compte 60 « achat de marchandises » :c’est
toutes les acquisitions de marchandises même àcrédit (a part le
compte 37).
Compte 62 « autres charges externes » dont le sous-compte 626
« services extérieurs »  c’est toutes les dépenses courantes : loyers
frais de transport entretien et réparations etc.
Compte 63 « charge de personnel » : salaires
Compte 67 Charges financières intérêts que je dois paiement des
intérêts au comptant
Toute augmentation des charges se fait au débit toute diminution au
crédit

§7. Classe 7
Comptes de produits. Compte 70 « ventes de marchandises »c’est
toutes les ventes même a crédit au prix de vente a la date de la
vente, ils sont cumules d’une vente a une autre d’un mois a un autre
jusqu'au 31/12
Compte 74 « subventions d’exploitation » : aides de l’État.
Compte 77 « produits financiers »: intérêts qu’on reçoit.
Toute augmentation se fait au crédit
§4. Cas D’Application
On demande d’établir le Journal pour le mois de janvier pour la Sté
Paul à l’aide des données suivantes :
- Le 1er janvier, Paul apporte 100 000 en espèce (donc caisse
augmente) pour fonder son entreprise
-Le 6 janvier il achète au comptant des marchandises pour 10 000.
- Le 12 janvier, il vend des marchandises pour 30 000 en espèce
-Le 31 janvier, il paye des salaires en espèce. 5 000

Journal Mois de janvier

Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
--------------le 1er janvier---------------
53 Caisse 100
-
101 à Capital social 000
100 000
apport en capital en espèce -
----------------le6
37 janvier--------------------
53 marchandises
10 000 -
à Caisse
- 10 000
achat de marchandises au comptant
----------------------le 12
janvier------------------
53 Caisse 30 000 -
70 à - 30 000
ventedemarchandises
Ventes de marchandises au
comptant
-------------------le
63 31janvier--------------------- 5 000 -
53 Salaires - 5 000
A Caisse
Paiement au comptant des salaires
145 145 000
TOTAL le 31 janvier 000
---------------------le 1er
février--------------------
Grand livre mois de janvier
! SC : solde débiteur
SD : solde créditeur

Classe 1 :
101 – Capital Social
SC=100 000 100 000

Classe 2 :

Classe3 :
37-Marchandises
10 000 SD= 10 000

Classe4 :

Classe 5 :
53-Caisse
100 000 10 000
30 000 5000
130 000 15 000
SD=115 000
Classe 6 :
63-Salaires
5 000 SD= 5 000
Classe 7 :
70-Vente de Marchandises
SC=30 000 30 000
§2. Le Grand Livre
C’est un document officiel qui accompagne le journal. Il va
comprendre tous les comptes utilisés par l’entreprise pour les
différentes opérations qui figurent au journal. Les comptes sont
présentés sous forme schématique (comptes en « T ») avec le numéro
du compte et la nature du compte. Les montants sont présentés sans
aucune explication et détail (qui figurent au Journal).

Les comptes sont classés par ordre en commençant par la classe 1 et


en terminant par la classe 7 comme l’indique le plan comptable. Et les
comptes sont placés d’après leur ordre dans le plan comptable. Les
comptes sont soldés à la fin du mois en montrant la nature de ce solde
(débiteur ou créditeur) et on conserve les comptes d’un mois à un
autre en cumulant jusqu’à la fin de l’année.

Chapitre 5 : La Balance


La balance est un tableau qui va regrouper à la fin du mois tous les
comptes qui figurent au grand livre à la même date. C’est un
instrument de vérification des comptes et représente une synthèse du
grand livre sous une forme regroupée.

Ce n’est pas un document obligatoire à présenter.

Société X
Balance (En Fin De Mois)

Nº Dénomination D C SD SC

Total TotalD=total TotalD=total SD=SC SD=SC


C C

Montants recopiés du grand livre, un compte après l’autre en


commençant par la classe 1 et en terminant par la classe 7. Total débit
= Total crédit et c’est le même montant que celui du journal,. Total SD
= Total SC.

Si le journal est sur deux mois, le grand livre sera cumulé pour la
même période et la balance du deuxième mois sera aussi cumulée ;
elle reprend tous les comptes sur les deux mois.. Les montants pour le
journal sont cumulés.
§ Cas D’Application
Au cours des mois d’avril et de mai, à la société VAT ont été
effectuées les opérations suivantes :
-le 10 avril : apport pour fonder l’entreprise, un immeuble : 272 000,
Des espèces : 370 000, des équipements : 78 000,
Emprunt de la banque : 110 000 remboursable après 2 ans
-le 15 avril : Achat au comptant d’une camionnette : 74 000
-le 20 avril : ouverture d’un compte a la banque au nom de la société
et dépôt d’espèces 200 000
-le 25 avril : Achat de marchandises payées par cheque N 001 d’un
montant de 54 000
-le 3 mai : Achat de marchandises a la société INCO d’un montant de
36 000
-le 8 mai : Achat d’équipements : 46 000 dont 20 000 payés en espèce
et par cheque N 002 pour le solde
-le 12 mai : Vente de marchandises facture Numéro A, 114 000 au
comptant
-le 15 mai : Paiement en espèce des frais de transport d’un montant
de15600
-le 18 mai : Vente de marchandises a crédit facture B :126 000
-le 20 mai : Signature d’un cheque N003 pour la caisse 27 000
-le 25 mai : Vente de marchandises Facture C payées par cheque d’un
montant 57 600
-le 26 mai : Réception d’une traite pour la facture B
-le 27 mai : Dépôt a la banque du cheque reçu le 25 mai
-le 29 mai : La banque envoie un avis pour des commissions d’un
montant de 24 600 prélevé directement du compte de l’entreprise
-le 30 mai : Règlement du compte de la société INCO par signature
d’un cheque N004 d’un montant de 16 000 et par souscription d’une
traite pour le solde

Faire le journal et le grand livre et la balance

Société VAT
Journal : Mois d’avril et de mai
Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
----------------- Le 10 avril-------------------
Immeuble
223 272 000
Equipements
224 78 000
Caisse
53 370 000 610 000
A Capital social
101 110 000
A Dette a L M
16
terme
Apport pour fonder l’entreprise
------------------ Le 15 avril
-------------------
Camionnette
74 000
225 A Caisse 74 000
53
Achat d’une camionnette au
comptant

------------------- Le 20
avril-------------------
512 Banque 200 000
53 200 000
A Caisse
Dépôt a la banque en espèce
------------------- Le 25
avril-------------------
37 marchandises 54 000
512 54 000
A Banque
Achat de marchandises par cheque
1,0480 1,048,00
Total le 30 avril
00 0
------------------- Le 3
mai---------------------
Achat de marchandises
60 36 000
401 A Fournisseur 36 000
d’exp
Achat de marchandise a crédit
------------------- Le 8
mai---------------------
46 000
224 Equipements
512 A Caisse 20 000
53 A Banque 26 000
Achat d’équipements en espèce et
par cheque
53 ------------------- Le 12 114 000
mai--------------------
Caisse
70 114 000
A Vente de march.
Vente de marchandises au comptant
Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
------------------- Le 15
mai--------------------
Frais transport
626 15 600
53 A Caisse 15 600
Paiement en espèce de frais de
transport
------------------- Le 18
mai-------------------
41
Clients 126 000
70 126 000
A Vente de march.
Vente de marchandises à crédit
------------------- Le 20 mai------------------
Caisse
53 27 000
512 A Banque 27 000
Signature d’un cheque pour la caisse
------------------- Le 25
mai-------------------
Cheque a encaisser
5111 57 600
70 A Vente de march. 57 600
Vente de marchandises payées par
cheque
------------------- Le 26
mai-------------------
413 Effet a recevoir 126 000
41 126 000
A Clients
Réception d’une traite facture B
------------------- Le 27 mai------------------
Banque
57 600
512 A cheque a 57 600
5111
encaisser
Dépôt a la banque du cheque
------------------- Le 29
mai-------------------
Commissions (frais de banque,
67 charge) 24 600
512 24 600
A Banque
Prélèvement de commissions de la
banque
401 ------------------- Le 30 36 000
mai------------------- 20 000
Fournisseur d’exp 16 000
4015
A Effet a payer
512
A Banque
Règlement par cheque et par traite

Total au 31 Mai 666 400


666 400
Total cumulé au 31 Mai 1,714000
1714000

Société VAT
Grand Livre Mois D’Avril et de mai

Classe 101 – Capital Social 16-dette a long et moyen terme


1 : SC=610 000 610 000 SC=110 000 110 000

Classe
223-Immeuble 224-matériel d’équipements
2 :
272 000 SD=272 000 78 000 SD=78 000
46 000
124 000 SD=124 000
225-Matériels de transport
74 000 SD=74 000

Classe 37-Marchandises 3 :


54 000 SD=54 000

401-Fournisseur d’exploitation 4015-Effet a payer

36 000 36 000 SC=20 000 20 000


Classe 4 :

S=0

41-Clients 413-Effet a recevoir


126 000 126 000 126 000 SD=126 000

S=0

Classe 5111-cheque a encaisser 512-Banque


5 :
57 600 57 600 200 000 54 000
SD=146 000
57 600 26 000
S=0
257 600 27 000
24 600
16 000
53-Caisse 147 600
SD=110 000
370 000 74 000
200 000
114 000 274 000
27 000 SD=96 000
511 000 20 000
15 600
309 600
SD=201 400

Classe 60-Achat de marchandises 626-Service extérieur


6 :
36 000 SD=36 000 15 600 SD=15 600

67-Charges financières
24 600 SD=24 600
Classe 7 :
70-Vente de marchandises
SC=297 600 114 000
126 000
57 600
297 600

Société VAT
Balance au 30 Avril

Nº Dénomination D C SD SC
101 Capital social - 610 000 - 610 000
16 Dette L.M. terme - 110 000 - 110 00
223 Immeuble 272 000 - 272 000 -
224 MatérielEquipement 78 000 - 78 000 -
225 s 74 000 - 74 000 -
37 Matériel Transport 54 000 - 54 000 -
512 Marchandises 200 000 54 000 146 000 -
53 Banque 370 000 274 000 96 000 -
Caisse

Total 1,048,0 1,048,0 720 000 720 000


00 00

(sur une autre Feuille)


On fait toujours la balance cumulée

Société VAT
Balance au 31 mai

Nº Dénomination D C SD SC
101 Capital social - 610 000 - 610 000
16 Dette L.M. terme - 110 000 - 110 00
223 Immeuble 272 000 - 272 000 -
224 MatérielEquipement 124 000 - 124 000 -
225 s 74 000 - 74 000 -
37 Matériel Transport 54 000 - 54 000 -
401 Marchandises 36 000 36 000 - -
401 Fournisseur d’exp - 20 000 - 20 000
5 Effet a payer 126 000 126 000 - -
41 Clients 126 000 - 126 000 -
413 Effet a recevoir 57 600 57 600 - -
511 Cheque a encaisser 257 600 147 600 110 000 -
512 Banque 511 000 309 600 201 400 -
53 Caisse 36 000 - 36 000 -
60 Achat marchandises 15 600 - 15 600 -
626 Services extérieurs 24 600 - 24 600 -
67 Charges financières - 297 600 - 297 600
70 Vente marchandises

Total 1,714,4 1,714,4 1,037,60 1,037,60


00 00 0 0

Les Travaux Comptables Datés Au 31/12 De


L’Année

Sous-partie 1 : La balance avant inventaire


Cette balance va reprendre tous les comptes cumules qui figurent au
grand livre a la date du 31/12 de l’année. Les comptes vont indiquer la
situation finale des comptes de l’entreprise utilisées au cours de
l’année cumulée du 1er janvier au 31/12 .Cette balance va reprendre
uniquement les comptes débiteurs et créditeurs (les comptes dont le
solde est égale a 0 ne sont pas repris) de la classe 1 a la classe 7 :
Les comptes de bilan de la classe 1 à la classe 5 (les comptes d’actif
leur solde est débiteur et les compte du passif leur solde est créditeur)
Le compte de charge classe 6
Le compte des produits classe 7
Le compte de résultat N*13
Société X
Balance avant inventaire au 31-12 (de l’année)

Dénomination SD SC

Total SD=SC SD=SC

A l’aide de cette balance et d’autre document on commence les


travaux d’inventaires

Cas D’Application (fiche 1)


Voici les soldes avant inventaire de la société VAT au 31-12-2011 :

Produits financiers : 238,6 - Frais financier : 141,6


Ventes marchandises : 56505,6 – Impôts et taxe : 543,3 – Caisse :
909,3 Banque (créditeur) : 253 Achats de marchandises : 38 800
Frais de personnel : 3123,6 - Services extérieurs : 11024,6
Titres de placements : 1000 - Marchandises : 5133,3
Titre de participation : 3333,3 - Fournisseur d’exploitation : 1383,3
Clients : 1844 – Effets à recevoir : 468,6 - Capital social : 10 000
Matériel de transport : 4000 - Résultat hors d’exploitation (perte) :
273,3
Amortissement matériel de transport : 2116,6

On demande d’établir la balance avant inventaire et de calculer le


résultat

Société VAT
Balance avant inventaire au 31-12-2011


Dénomination SD SC
101 Capital social -
10 000
136 Résultat hors exploitation 273,3
-
225 Matériel de transport 4000
-
261 Titre de participation 3333,3
-
2825 Amortissement matériel de transport -
2116,6
37 Marchandises 5133,3
-
401 Fournisseur d’exploitation -
1383,3
41 Clients 1844
-
413 Effet a recevoir 468,6
-
50 Titre de placement 1000
-
512 Banque -
253
53 Caisse 909,3
-
60 Achat de marchandises 38 800
-
626 Service extérieur 11024,
-
63 Frais de personnel 6
-
64 Impôt et taxe 3123,6
-
67 Frais financier 543,3
-
70 Ventes de marchandises 141,6
56505,6
77 Produits financiers -
238,6
-

Total 70594.
70497,1 

!!LES DONNEES DE LA FICHE SONT FAUSSES !! SD devait être
égal a SC (SD=SC)

Au journal : à la fin du journal il ya une 20ene de page qui sont prévues


pour les travaux datés au 31/12 de l’année dont pour les travaux
d’inventaires qu’on appel écriture de régularisation, la même chose
pour le grand livre on consacre des pages pour l’inventaire

Chapitre 1 : La Constatation De L’Amortissement


L’amortissement est une somme constante (le même montant)
prélevée chaque année au 31/12. Cette somme est prévue pour faire
face a la perte de valeur a l’usure et a l’obsolescence (ancien) que
peuvent subir les immobilisations et en particulier les immobilisations
corporelles (compte 22) pour les utiliser d’une année à une autre ; ils
ont une durée de vie limitée et a la fin de celle–ci on les remplace.
L’amortissement est un investissement de remplacement.

Le tableau d’amortissement :
Pour chaque immobilisation on va dresser un tableau pour calculer
l’amortissement, on commence par enregistrer la valeur d’acquisition
en fonction de la durée de vie on calcule la perte de valeur
Amortissement=Valeur d’acquisition divisé par durée de vie
VA
Amortissement =
Duree de vie

Sinon on calcul un taux qui est un pourcentage par rapport a la VA


exemple ce matériel perd 10 pourcent de sa valeur chaque année
A partir de ces données on établi un tableau qu’on appel Tableau
d’amortissement ; il comprend 3 colonnes : 
1- Date
2-Amortissement ou annuités
3- V.C.N.valeur comptable nette

Date Annuités VCN

On procède ainsi d’une année a une autre jusqu'à VCN=0


Il faudra donc le remplacer on dit qu’on l’a amortit.

Cas D’Application
Une entreprise achète du matériel de transport a 50 000 le 1er janvier
2010 sa durée de vie est de 5 ans. On demande d’établir le tableau
d’amortissement du matériel et l’écriture comptable de régularisation
ou d’ajustement qui constate l’amortissement de ce matériel a la date
du 31/12/2013
VA 50 000
(Amor=
Duree de vie
= 5
= 10 000)
Tableau D’Amortissement Du Matériel De Transport
Date Annuités VCN
01.01.2010 - 50 000
31.12.2010 10 000 40 000
31.12.2011 10 000 30 000
31.12.2012 10 000 20 000
31.12.2013 10 000 10 000
31.12.2014 10 000 0

Lors de l’acquisition de ce matériel à la date (dans ce cas le 1er


janvier 2010) il vaut 50 000. On va ouvrir au grand livre un compte 225

225-Matériels de transport
50 000

Ce compte va rester ainsi et il est repris d’une année à une autre


jusqu’a la fin de sa durée de vie

Le plan comptable prévoit des sous compte 28 dont le sous compte


2825

2825-Amortissement Matériel de transport


10 000

Au 1er inventaire ce compte est ouvert (grand livre d’inventaire) et le


compte 225 est repris au 31-12-2010 et par une écriture au journal
d’inventaire on va créditer le 2825 de sa perte de valeur (10 000)
Et le compte qui va être débité est 651 dotations aux amortissements

651-Dotations aux
amortissements
10 000

L’écriture au journal d’inventaire est la suivante :

Société X
Journal D’Inventaires Au 31/12/2007

Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
----------------------------
651 1º---------------------------
2826 Dotations aux amortissements
10 000
A
10 000
amortissements
Enregistrement de l’amortissement
----------------------------
2---------------------------

Le 2825 est repris d’une année a une autre a chaque inventaire et


chaque année il sera créditer du même montant en cumulant jusqu’a
la fin de sa durée de vie

2825- Amortissement de Matériel de transport


10 000
10 000
10 000

Mais le compte 651 n’est pas repris d’une année à une autre car après
l’inventaire les charges vont dansla détermination du résultat
Le compte 651 est ouvert à chaque inventaire

Faire les écritures de fermeture de compte a la fin de la durée


de vie
1ere étape : à la fin de la durée de vie (au 31/12/2014) il faut
enregistrer la dernière annuité ceci par une première écriture
d’inventaire : on débite 651 de 10 000 et on crédite 2825 du même
montant dans le compte avant inventaire
Il me reste 2825 avec 50 000 au crédit
Et 225 avec 50 000 au débit
2me étape: pour fermer les 2 comptes écriture de fermeture des
comptes on va débiter 2825 de 50 000 pour que le solde devienne égal
à0
Et On crédite 225 du même montant
2825- Amortissement de Matériel de transport
50 000 10 000
10 000
10 000
10 000
10 000
50 000
S=0

225- Matériel de transport


50 000 50 000

S=0

Cas D’Application 2

Une entreprise achète le 1er juillet 2011 du matériel de transport à 120


000
Ce matériel est amortit a un taux annuel de 10 %
On demande :
1- Le tableau d’amortissement
2- L’écriture d’inventaire le 31/12/2015
3- Les écritures de fermeture des comptes a la fin de la durée de
vie

Société X
Tableau D’Amortissement Du Matériel De Transport
Date Annuités VCN
01.07.2011 - 120 000
31.12.2011 6 000 114 000
31.12.2012 12 000 102 000
31.12.2013 12 000 90 000
31.12.2014 12 000 78 000
31.12.2015 12 000 66 000
31.12.2016 12 000 54 000
31.12.2017 12 000 42 000
31.12.2018 12 000 30 000
31.12.2019 12 000 18 000
31.12.2020 12 000 6 000
30.06.2021 6 000 0

Explication : au 31/12 de l’année on fait une règle de 3 pour


déterminer la valeur des annuités (amortissements) la première année
d’utilisation du matériel (le 31.12.2011) dans la mesure où en 2011 on
ne l’a pas utilisé 12 mois mais uniquement 6 mois (de juillet a
décembre)

Le matériel perd 10% de sa valeur chaque année donc 12 000


Alors par mois il perd 1 000 or on l’a utilisé pour 6 mois donc il a perdu
6000 en 2011

En ce qui concerne la dernière date : la date qu’on doit inscrire est


(30.06.2021) et non pas 31/12 car il faut toujours qu’on amortisse
d’une année à une autre jusqu'à l’amortir complètement
Or comme la date d’acquisition est juillet et qu’on a amortit le matériel
le 31/12 on a utilisé le matériel pour 6 mois, il reste donc 6 mois pour
former une année (12mois)
Supposons que `la date d’acquisition est en octobre, le dixième mois
de l’année (10), la dernière date serait février(2) (12-10= 2) donc
février
2) L’écriture d’inventaire

Société X
Journal D’Inventaires Au 31/12/2015

Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
----------------------------
651 1º---------------------------
2826 Dotations aux amortissements
12 000
A
12 000
amortissements
Enregistrement de l’amortissement
----------------------------
2---------------------------

Société X
Grand livre d’inventaire au 31/12/2015

225-Matériels de transport 2825-Amortissement Matériel de transport

120 000 SD=120 000 SC=54 000 6 000


12 000
12 000
12 000
12 000
54 000
651-Dotations aux
amortissements
12 000 SD=12 000

Le journal d’inventaire et le grand livre d’inventaire se font sur


une même page moitie moitié

3) Fermeture des comptes :

Société X
Journal de fermeture des comptes au 30 juin 2021
Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
---------------------------
1---------------------------- 6 000
651
282 Dotation à l’amortissement 6 000
5 A Amor. mat de transport
Enregistrement de l’amortissement
---------------------------
2----------------------------
282 Amortissement matériel de transport
120 000
5 225 A Matériel de
120 000
transport
Fermeture des deux comptes 2825 et
225
Total 126 000 126 000

On ferme le tableau car c’est une seule opération spécifique

Société X
Grand livre de fermeture des comptes au 30 juin 2021

2825-Amortissement Matériel de transport


120 000 6 000
12 000 x9
6 000
225-Matériels de transport S=0

120 000 120 000


S=0

651-Dotations aux
amortissements
6 000 SD=6 000

Le journal de fermeture des comptes et le grand livre de


fermeture des comptes se font sur une même page moitié
moitié

Chapitre2 ajustement des comptes clients

Lors des travaux d’inventaire il faut revoir toutes les factures


concernant les ventes de marchandises en particulier les ventes a
crédit d’où les comptes clients (tiers a qui nous vendons a crédit) on
revoit toutes les factures des différents clients
On classe les clients en 3 catégories:

1-Les clients dont on est sure a 100 % qu’ils vont nous payer la facture
ce sont des créances saines, totalement récupérables
2-Les clients douteux dont les créances sont douteuses
3-Les clients irrécupérables, irrécouvrables

On va étudier la 2me catégorie

A l’inventaire on va, en revoyant les factures clients, classer et


regrouper les créances saines ensemble pour avoir la somme, le total ;
et les séparées des créances douteuses
Le compte client 41 qui a un solde débiteur représente la totalité des
créances,(les 3 catégories) on reprend ce compte 41 au grand livre
d’inventaire où figure au débit la totalité des créances

(ex 20 000 au 31/12 de l’année)

En faisant l’inventaire on constate sur la totalité des 20 000, deux


clients douteux correspondant à 2 factures : la facture A de 2 000 et la
facture M de 3 000
Pour cela le plan comptable prévoit deux sous comptes 41: le 4111
clients ordinaire (clients dont je suis sur a 100% et le 4015 Clients
douteux
A l’inventaire par une écriture on va attribuer a chaque compte la
créance correspondante donc 4111 clients ordinaire on les débite de
15000 et on débite de 5000 le compte 4115 clients douteux
On crédite par suite le compte 41 du même montant de 20 000 pour
que son solde soit égale à 0 solde (équilibrer)
Au journal on écrit numéro de compte à débiter 4111 en dessous
numéro a débiter 4115 clients douteux 5000 au débit A clients 41
20 000 au crédit ; et le nom de l’opération : Séparation des créances
Le compte numéro 41 clients n’est plus repris et on reprend les
comptes 4111 et 4115 dans la balance après l’inventaire

2me étape l’entreprise d’après une règle en comptabilité peut faire


des écritures de provisions suivant la règle de prudence non seulement
pour des pertes réelles exemple amortissement mais aussi pour les
pertes éventuelles donc sur les factures douteuses il y aura des pertes
éventuelles On établit un pourcentage du montant de la facture qui est
douteuse par exemple la facture A : le client nous rembourserai 90%de
la facture (10% de 2000 ça fait 200) donc on perd éventuellement 200
et la facture M qui est de 3000 on dit qu’il me rembourserai la moitie
donc 1500 alors les montants des provisions qui correspondent a la
perte éventuelle (1500 + 200 =1700)
On prévoit deux comptes a l’inventaire un compte classe 6
6554dotations aux provisions pour créances douteuses et on le
débite de 1700 (de la perte éventuelle) et on crédite un autre compte
491provisions pour créances douteuses de 1700 : enregistrement
des provisions
Le compte 6 va dans la détermination du résultat et le 491 on le garde
et va figurer dans la balance après inventaire et dans le bilan final et
l’année suivante lors du payement effectif le compte 491 sera ajuster

Cas d’application
Une entreprise X effectue des travaux d’inventaire au 31/12/2012
En revoyant les factures des clients on constate que le total des
créances s’élève a 20000 .2 factures correspondent a des clients
douteux : la facture numéro A de 2000 et la facture M de 3000
La facture A est récupérable a 90%(donc perte 10%)
La facture M est récupérable a 50%

2 étapes :

1ere étape on va séparer les créances saines des créances douteuses


par une écriture au journal d’inventaire (et aussi au grand livre)
2me étape : on calcul les provisions par une écriture au journal
d’inventaire :
Facture A (perte 10%) donc la provision est de 200 (10% de 2000)
Facture M (perte 50%) donc la provision est de 1500

Société X
Journal d’inventaire au 31.12. 2012
Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
--------------------------
4111 1-------------------------
15 000
415 Clients ordinaires
5 000
41 Clients douteux 20 000
A Clients
Séparation des créances
------------------------1bis----------------------
dotations aux provisions pour 1 700
6554
créances douteuse
491 A Provisions pour créances 1 700
douteuses
Enregistrement de la provision

Société X
Grand livre de d’inventaires au 31.12.2012

41-Clients 4111-Clients ordinaire

20 000 20 000 15 000 SD=15 000


S=0

4115-Clients douteux
5 000 SD=5 000
6554-dotations pour prévisions 401-provisions pour créances douteuses

1 700 SD=1 700 SC=1700 1 700

Travaux d’inventaire (suite de la fiche 1)

Données :
1-le matériel de transport est amorti a un taux annuel de 10%
2-les créances douteuses s’élèvent à 378,3 reparties ainsi :

Facture Paul : 203,3 provision 50% (donc 101,6)


Facture Pierre : 106,6 provision 30% (donc 31.9)
Facture Jean : 31,6 provision 40% (donc 12,6)
Facture Jacques : 36,6 provision 60% (donc 21,9)

Donc Le TOTAL des provisions est de : 171

On demande :2- les écritures de régularisations au journal et au grand


livre d’inventaire au 31.12.2011

Société VAT
Journal d’inventaire au 31.12 .2011

Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
-------------------------1---------------------------
651
Dotation aux amortissements 400
282
A amortissement 400
5
Enregistrement de l’amortissement
-------------------------2---------------------
4111 Clients ordinaires 1465,7
4115 Clients douteux 378,3
1 844
41 A Clients
------------------------2bis------------------
6554 Dotation aux provisions 171
491 A Provisions pour créances douteuses 171
Enregistrement de la provision
TOTAL
D=C D=C

Société VAT
Grand livre d’inventaire au 31.12.2011

1 225-Matériel de transport 2825-Amortissement du matériel


detransport
4 000 SD=4 000 2116,6
400

651-Dotation aux amortissements


400 SD=400

41-Clients 4111-Clients ordinaire


2
1 700 1700 1465,7 SD=1465,7

S=0

4115-Clients douteux
378,3 SD=378,3

491-Provisions pour créances


2 6554-Dotations des provisions pour douteuses
bis créances douteuses
SC=171 171
171 SD=171
Chapitre 3 : la dépréciation des comptes de titres

A l’inventaire au 31/12 on revoit les comptes concernant les titres, qui


sont de deux catégories :
1-les titres de participation numéro 251 que l’entreprise achète à long
terme
2-les titres de placement numéro 50 que l’entreprise achète à court
terme en vue spéculer
On va comparer la valeur d’acquisition de ces titres à la date
d’acquisition et leurs valeurs au 31/12 de la même année suivant le
cours de la bourse

Ces titres peuvent subir une dépréciation, une perte de valeur, entre la
valeur d’acquisition et a sa valeur au 31/12 c ‘est une perte éventuelle
qui doit être constatée par une écriture à l’inventaire
Pour cela le plan comptable prévoit :

-Pour les titres de participation ; un compte de bilan numéro 2951que


l’on crédite en débitant un compte en classe 6 6792 dotations aux
provisions pour dépréciations des immobilisations financières

-Pour les titres de placement on crédite compte 59 provisions pour


dépréciation des titres de placement et on débite 6794 dotation aux
provisions pour dépréciation des titres de placement

(voir dernier exercice)

Chapitre 4 : régularisation des comptes de charges et des


comptes de produits

1-Les comptes de charges


A l’inventaire il faudrait revoir tous les comptes qui concernent les
dépenses courantes de l’entreprise au cours de l’année et ajuster dans
certains cas (2cas)
1er cas : c’est le cas des charges qui concernent l’exercice mais qui
n’ont pas été enregistré au cours de l’année mais on ne les a pas
enregistrés
On ne peut fermer les comptes et calculer le résultat et fermer les
comptes sans avoir enregistrer toutes les charges qui concernent
l’année.

Pour cela le plan comptable prévoit des sous comptes 47compte de


régularisation et en particulier le sous compte 477 charges à payer
on va utiliser ce compte et l’ouvrir au grand livre d’inventaire en
reprenant de la balance avant inventaire en reprenant de la balance
avant inventaire le compte en 6 concernant la charge qui n’a pas été
encore payée
Le compte en 6 sera débiter du montant de la charge non enregistrer
et on crédite 477 charge a payer
L’écriture au journal est la suivante : numéro de compte a débiter 6
charge et numéro de compte a créditer 477 : régularisation des
charges

Apres inventaire le compte 6 modifié va dans la détermination du


résultat de l’année
Et le compte 47 est repris dans la balance après inventaire et au bilan
finale

Cas d’application:
En revoyant les factures de téléphone au 31.12.2012 on constate
qu’au cours de l’année les montant des factures payées au cours de
l’année s’élèvent a 20 000
Il reste la facture du mois de décembre non payée elle s‘élève a 2000

Société X
Grand livre d’inventaire au 31.12.2012

477-charges à payer 626-Services extérieurs

2 000 2 000

Société X
Journal d’inventaire au 31.12 .2012
Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
---------------------------------
626 1---------------------------------
2 000
Service extérieur
477 2 000
A charges a payer
Ajustement des factures de téléphone

2me cas : c’est le cas des charges qui ne concernent pas l’année mais
qui ont été constate au cours de l’année
Dans ce cas l’entreprise peut constater des charges pour l’exercice en
question et l’exercice suivant
Pour cela on utilise un compte d’inventaire qui a le numéro 472
charges constatées d’avance
A l’inventaire il faudrait dans le compte 6 concerné enlever les charges
qui ne concernent pas l’année : On le crédite
Et on débite 472
Apres inventaire le compte 6 a été modifié et son solde ne concerne
que l’année et le compte 472 est repris dans la balance après
inventaire et au bilan final (et le 6 va dans le résultat)

Cas d’application
Au 31.12.2012 on constate le loyer de l’entreprise a été payé le 1er
juillet 2012 pour 12 mois
Sachant que le loyer mensuel1000
Faire l’écriture d’inventaire au 31.12.2012

Société X
Grand livre d’inventaire au 31.12.2012

472-charges constater d’avance 626-Services extérieur

6 000 12 000 6 000


SD=6 000

Société X
Journal d’inventaire au 31.12 .2012

Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
-------------------------1---------------------------
472
Charge constatée d’avance 2 000
626 A service extérieur 2 000
Régularisation des charges

Les produits : régularisations des produits

Les produits qui concernent l’année mais qui n’ont pas été constaté
enregistré au cours de l’année
A l’inventaire il faut corriger le compte 7 de manière qu’après
inventaire le solde du compte 7 indique tous les montants qui
concernent l’année
Pour cela dans le plan comptable il y a un sous compte 47 intitulé
produits à recevoir pour cela on reprend le compte 7 de la balance
avant inventaire et on ajoute le montant
Je crédite le compte 7 et on débite le 478 produits a recevoir du même
montant

Cas d’application
Au 31.12.2012 que les intérêts de nos titre de participation s’élèvent a
10000 au cour de l’année la banque nous avise qu’il reste un
supplément d’intérêts d’un montant égal a 1000 qui n’a pas été porter
sur notre compte mais qui le sera le 15 janvier 2013

Société X
Grand livre d’inventaire au 31.12.2012

478-produits a recevoir 77-produit financier

1 000 SD=1000 SC=11 000 10 000


1 000

Société X
Journal d’inventaire au 31.12 .2012

Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
478 -------------------------1--------------------------- 2 000
77 Produits a recevoir 2 000
A Produits financier
Ajustement des produits

2 me cas : produits constatés d’avance


Ca concerne des produits qui ont put être reçus par l’entreprise pour
deux années
Il faudrait isoler les sommes qui ne concernent pas l’exercice de
manière que dans le compte 7 il me reste les sommes qui concernent
l’année
Pour enlever compte 7 on doit débiter le compte du montant à enlever
qui ne concerne pas l’année
Et on crédite 473produitconstateed’avance
Apres inventaire le compte 7 modifié va dans le résultat
Et le 473 on le met dans la balance après inventaire et dans le bilan
finale

Cas d’application :

En faisant l’inventaire au 31.12.2012 on constate que l’entreprise a


reçu une subvention de l’état pour 2 ans par cheque d’un montant de
24 000
Faire l’écriture d’inventaire (donc par année 12 000)
Société X
Grand livre d’inventaire au 31.12.2012

473-produits constaté d’avance 74-subventions

SC=12 000 12 000 12 000 24 000


SC=12 000

Société X
Journal d’inventaire au 31.12 .2012

Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
74 -------------------------1--------------------------- 12 000
473 Subventions 12 000
A Produits constaté
d’avance
Régularisation des produits

TD comptabilité fiche N*2


Voici les soldes avant inventaire des comptes de la société HC au
31.12.2010 :

Capital 30 000 -Résultat hors exploitation (perte) 820 – Matériel de


transport 120000 – Amortissement matériel de transport 6350 –titres
de participation 10000 – Marchandise 15 400 – Fournisseur 4150 –
Clients 5532
Effet a recevoir 1406 – Titres de placement 3000 – Banque (solde
créditeur) 759 – Caisse 2728 – Achat marchandises 116400 – Frais de
personnel 9371 –Impôts et taxes 1636 – Service extérieur 33074 -
Frais financiers 125 –Ventes marchandises 169517 –Produits financiers
716

Travaux d’inventaire :
1-le matériel est amorti aux taux annuel de 10%
2-les créances douteuses s’élèvent à 1135 qui se repartissent ainsi :

Fact.Jean : 610 provision de 50%


Fact.Pierre  : 320 provision de 30%
Fact.Paul : 95 provision de 40%
Fact.Jacques : 110 provision de 60%

3-les titres de participation se repartissent ainsi :


40 Société BELLE a 24 l’action
600 Société VOILE a 14,5 l’action
20 Société TOILE a 17 l’action

Sachant qu’au 31.12.2010 la valeur de l’action BELLE est de 30,celle


de VOILE 12,5 et celle de TOILE est de 14 l’action

4-des services extérieurs d’un montant de 948 concernent l’exercice


d’après n’ont pas été payés au cours de l’année

5-Les titres de placement se repartissent ainsi :


25 actions AB achetées a 71 l’unité
35 action CD achetées a 35 l’unité

Ces actions rapportent des dividendes pour l’année 2010


Les actions AB rapportent des dividendes de 2,5l’action et CD 4,2
l’action
Les montants des dividendes seront versés en espèce le 31.1 de
l’année suivante

On demande 1-d’établir la balance avant inventaire au 31.12.2010


2-de faire les écritures d’inventaire au Journal du 31.12.2010
Société HC
Journal d’inventaire au 31.12.2010

Nº Nº
Libellé Débit Crédit
D C
------------------- 1-------------------
651 Dotations aux amortissements
1 200
2825 A amortissement 1 200
Enregistrement de l’amortissement
------------------- 2-------------------
Clients ordinaires
4111 4397
Clients douteux
415 1135 5532
41 A clients
Séparation des créances
------------------- 2bis---------------------
6554 Dotations aux provisions pour
505
créances douteuses
491 A provisions pour 505
créances douteuses
Enregistrement de la provision
------------------- 3---------------------
6792 dotations aux provisions
1260
A provisions pour
2951 1260
dépréciation des titres
Enregistrement des provisions
------------------- 4--------------------
626 Service extérieur
948
477 A charges a payer 948
Ajustement des factures
------------------- 5--------------------
produits a recevoir
478
A Produits 209,5
77 209,5
financier
Ajustement des produits
TOTAL Débit = Crédit
225-Matériel de transport 2825-Amortissement du matériel
12 000 SD=12 000 de transport
SC=7550 6350
1200
1 7550

651-Dotations aux
amortissements
1 200 SD=1200
4111–Clients ordinaire
41-Clients
2 4397 SD=4397
5532 5532

S=0
4115-Clients douteux
1135 SD=1135

2bi 491-prévisions pour créances 6554-dotations aux provisions


s douteuse
505 SD=505
SC=505 505
2951-provisions pour dépréciation
3 des titres
251-Titre de participation SC=1260 1260
6792-dotations aux provisions
10 000 SD=10 000
1260 SD=1260

626–services extérieurs
33 074 SD=34022
4 477-charges a payé 948
SD=948 948

77-produits financiers
478-Produits à recevoir
5 SC=925,5 716
209,5 SD=209,5
209,5
Explication pour les titres de participation

Type Nombre Valeur Valeur Valeur Valeur


de d’actions unitaire global des unitaire a global a
l’action de l’action actions l’inventair l’inventair
e e
Belle 40 24 960 30 1200

Voile 600 14.5 8700 12.5 7500

Toile 20 17 340 14 280


(Total1000
0)

Alors la moins value des actions, la dépréciation est de 1260 car :


1-l’action de la société belle na pas connu une dépréciation, on ne la
regarde pas.
2-l’action de la société voile dépréciation de 1200 (8700-7500)
3-l’ action de la société toile dépréciation de 60 (340-280)

Société HC
Balance avant inventaire au 31-12-2010

Dénomination SD SC
101 Capital social - 3000
136 Résultat hors exploitation 820 -
225 Matériel de transport 12 000 -
261 Titre de participation 10 000 -
2825 Amortissement matériel de transport - 6 350
37 Marchandises 15 400 -
401 Fournisseur d’exploitation - 4 150
41 Clients 5 532 -
413 Effet a recevoir 1 406 -
50 Titre de placement 3 000 -
512 Banque - 759
53 Caisse 2 728 -
60 Achat de marchandises 116 -
626 Service extérieur 400 -
63 Frais de personnel 33 074 -
64 Impôt et taxe 9 371 -
67 Frais financier 1 636 -
70 Ventes de marchandises 125 169 517
77 Produits financiers - 716
-
Total SD=SC  SD=SC