Vous êtes sur la page 1sur 13





&(48(3(87 (1&25( /$/,77‹5$785(‫ޓ‬


‫ޓ‬HWFRPPHQWODWK«RULHOLWW«UDLUHQRXVDLGH¢\YRLUFODLU

/LVH:DMHPDQ
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
/D'«FRXYHUWH_m5HYXHGX&ULHXU}

1r_SDJHV¢

,661
,6%1
$UWLFOHGLVSRQLEOHHQOLJQH¢O
DGUHVVH

KWWSVZZZFDLUQLQIRUHYXHGXFULHXUSDJHKWP



'LVWULEXWLRQ«OHFWURQLTXH&DLUQLQIRSRXU/D'«FRXYHUWH
k/D'«FRXYHUWH7RXVGURLWVU«VHUY«VSRXUWRXVSD\V

/DUHSURGXFWLRQRXUHSU«VHQWDWLRQGHFHWDUWLFOHQRWDPPHQWSDUSKRWRFRSLHQ
HVWDXWRULV«HTXHGDQVOHV
OLPLWHVGHVFRQGLWLRQVJ«Q«UDOHVG
XWLOLVDWLRQGXVLWHRXOHFDV«FK«DQWGHVFRQGLWLRQVJ«Q«UDOHVGHOD
OLFHQFHVRXVFULWHSDUYRWUH«WDEOLVVHPHQW7RXWHDXWUHUHSURGXFWLRQRXUHSU«VHQWDWLRQHQWRXWRXSDUWLH
VRXVTXHOTXHIRUPHHWGHTXHOTXHPDQLªUHTXHFHVRLWHVWLQWHUGLWHVDXIDFFRUGSU«DODEOHHW«FULWGH
O
«GLWHXUHQGHKRUVGHVFDVSU«YXVSDUODO«JLVODWLRQHQYLJXHXUHQ)UDQFH,OHVWSU«FLV«TXHVRQVWRFNDJH
GDQVXQHEDVHGHGRQQ«HVHVW«JDOHPHQWLQWHUGLW

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)


Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
… et comment la théorie littéraire
nous aide à y voir clair
CE QUE PEUT (ENCORE)
1
LA LITTÉRATURE…
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
PAR LISE WAJEMAN

La littérature peut-elle encore agir dans et sur le réel ?


Alors que nombre des écritures contemporaines paraissent
désactivées politiquement et poétiquement, la critique des textes
explore pourtant de nouveaux horizons. La théorie littéraire,
souvent reléguée au rang de pseudo avant-garde pour savants
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
poussiéreux, ne paraît plus un domaine abstrait et abscons.
Elle est aujourd’hui en pleine floraison, multipliant ses branches
et ses boutures, tentant de redéfinir non seulement notre
rapport aux textes mais surtout notre façon d’être au monde.
Au moment où le réel semble devenir de plus en plus illisible,
la théorie littéraire contemporaine cherche à construire du sens
et à redonner des forces. Parce que la politique de la littérature
peut être autre chose qu’une promesse vaine ou une expression
datée. Petit tour d’exploration.

« La littérature, en 2017, c’est comme de roman ou de poésie, reste qu’il y a quand


de pisser dans le violon de Morel. même de quoi être saisi par ce constat. Long-
- Hors-jeu. temps, le discours accablé sur la littérature a
- En même temps, c’est normal que ce soit constitué un lieu commun de la pleurnicherie
hors-jeu, dans une démocratie périmée ; réactionnaire – qui imputait en général à la jeu-
ça va ensemble. » nesse ou au contemporain une décadence sty-
listique et morale. Quintane ne fait pas dans la
Voilà le constat que fait Nathalie Quin- déploration, elle est combative, sa perspective
tane dans Ultra-Proust, elle qui se demandait est politique. C’est justement ce qui lui permet
déjà dans Les Années 10 : « Pourquoi l’extrême de prendre acte d’un état de fait : « Le roman
gauche ne lit-elle pas de littérature ? » On peut “ arme politique ” n’est qu’une métaphore à usage
n’éprouver aucune commisération pour l’an- strictement littéraire et commercial, en cette rentrée
tipathique violoniste d’À la recherche du temps 2017 ; c’est-à-dire que ça n’a aucune importance, et
perdu, on peut aussi ne pas être un grand lecteur ça n’a aucune importance parce que ça n’a aucune
110 — CE QUE PEUT (ENCORE) LA LITTÉRATURE…

conséquence réelle, et tant que ça n’a aucune consé- un modèle pour la construction des gestes inter-
quence réelle, ça n’a aucune importance. » Devant prétatifs que nous opérons dans la vie. Mais
cette vérité radicale, Ultra-Proust ne prétend depuis ce vivifiant plaidoyer, une décennie s’est
pas délivrer de solution clés en main, ce qui écoulée, quelques mondes et quelques espoirs
serait contradictoire avec son propos – on y se sont écroulés.
reviendra –, le livre s’attache juste à réenclen-
cher un rapport entre la littérature et le monde. Aujourd’hui, Donald Trump a fait siens
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
Car il se produit depuis quelques années un fré- les acquis de la déconstruction. Il y a une ter-
missement : on a pu croire l’époque de la théorie rible ironie à ce qu’une philosophie conçue
littéraire révolue, définitivement enterrée à la pour exhiber les procédés d’élaboration du
fin du xxe siècle – trop « théorique », trop loin sens, analyser les processus de fabrication du
des évidences du sens commun 2. Pourtant discours, décortiquer les rapports de pouvoir,
aujourd’hui, la théorie littéraire, c’est-à-dire le soit détournée par l’administration américaine
discours sur la littérature, qui est indissociable au service de la pratique d’un véritable néga-
du discours de la littérature ( on fait de la théorie tionnisme : par exemple, refuser de reconnaître
avec son époque ), est de nouveau en train de la réalité du changement climatique au nom du
chauffer à petit bouillon. De manière presque fait que les vérités scientifiques sont le résultat
discrète, sans orgueilleux manifeste, sans pro- de constructions interprétatives. Une hermé-
clamation bruyante, alors qu’un profond chan- neutique débridée ( la même qui sert les discours
gement de paradigme est à l’œuvre. complotistes invasifs sur le 11 Septembre ou le
13 novembre ) s’applique à disqualifier le réel.
Queues de comètes
La mue était déjà sensible lors de l’affaire Dès lors, comment ne pas succomber au
dite de La Princesse de Clèves, autour de 2008 : désespoir, comment continuer à produire du
à la suite de diverses déclarations incongrues de sens, à produire un sens qui ait du sens ( qui
Nicolas Sarkozy sur le roman de Madame de ne permette pas de qualifier de « fake news »
La Fayette, dont il trouvait la lecture superflue
– il finit par avouer avoir lui-même « beaucoup
souffert sur elle » –, il y eut quelques actions et
réflexions : lectures publiques, cours dans la
COMMENT NE PAS SUCCOMBER
rue, essais. Ainsi, dans Lire, Interpréter, Actua- AU DÉSESPOIR, COMMENT
liser, Yves Citton se demandait « à quoi peuvent CONTINUER À PRODUIRE DU
servir les études littéraires au sein des évolutions
actuelles de nos formes sociales 3 » ; il répondait
SENS, À PRODUIRE UN SENS
en montrant que lire un texte, c’est apprendre QUI AIT DU SENS ?
à interpréter, et que la lecture peut constituer
111 — CE QUE PEUT (ENCORE) LA LITTÉRATURE…

tout ce qui ne vous revient pas ) ? C’est ce que On peut prendre aussi la question dans l’autre
s’attachent à penser un certain nombre de textes sens : dans notre monde de la postmodernité,
aujourd’hui, et notamment dans un domaine un où tout est illusion, on peut s’épuiser à briser les
peu méprisé du savoir – parce que vieux, parce apparences, mais si c’est pour s’apercevoir que
que non rentable économiquement – celui du ce qui est tapi derrière est aussi une illusion, à
discours sur la littérature. quoi bon ? C’est ce que pointe Bruno Latour :
la pensée critique est merveilleusement outillée
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
Dans les études littéraires, les dernières pour déconstruire, mais quand nous étudions
grandes nouveautés ont consisté en change- des objets, il semble que nous leur ôtions de la
ments d’objet. Cultural studies, postcolonial stu- réalité là où nous voudrions leur en ajouter 8.
dies, gender studies… ces domaines de recherche
récents, venus du monde anglophone, ont Nous sommes en pleine crise de la critique
permis un déplacement fondamental : l’atten- – ou plus probablement nous identifions une
tion portée à la façon dont un texte assigne crise car nous sommes en train d’en sortir. Cette
des places permet de bouleverser les hiérar- crise, la philosophe des sciences Isabelle Sten-
chies, et le regard. On peut découvrir comment gers l’identifie comme une lutte qui n’a plus de
une norme masculine hétérosexuelle affichée sens dans un monde en ruines : « La critique, loin
masque des rapports plus troubles 4, ou défaire d’être un combat héroïque, semble avoir désormais
la fantasmagorie orientale qu’a élaborée l’Oc- quelque chose de redondant, comme si elle ne fai-
cident 5. L’ouverture de ces champs constitue sait que ratifier quelque chose qui est passé avant
l’ultime héritage de la déconstruction : l’inter- elle, et qui a déjà opéré, comme si elle redoublait
prétation permet de faire affleurer ce qui n’ap- une opération de destruction préalable. C’est peut-
paraît pas à première vue, de rendre visible ce être pourquoi rien, ou pas grand-chose, ne repousse
qui était relégué au rang d’angle mort et s’avère là où l’illusion est détruite – comme si ceux qui se
pourtant décisif. targuent d’avoir triomphé d’elle s’étaient bornés à
arracher des herbes déjà mortes ou mourantes, tuées
Le problème, c’est qu’il ne suffit plus par un sol empoisonné 9. » Bref, la critique est
aujourd’hui de déboulonner les statues, de toujours légitime, ce n’est pas le problème, mais
soulever les masques. Au tournant du siècle elle n’est plus féconde. Comment reconstruire
déjà, Eve Kosofsky Sedgwick reprochait au du sens désormais ?
poststructuralisme – ce que les Français se
plaisent à appeler la « French Theory 6 » – d’être Il est exclu de prétendre réchafauder les
une approche guidée par le soupçon, lancée statues que l’on a démontées : on ne va pas fan-
dans une quête paranoïaque de secrets à débus- tasmer un retour en arrière et tenter d’effacer
quer, alors qu’aujourd’hui les violences sont bien tous ces acquis fondamentaux du xxe siècle
souvent à nu et relèvent de l’ordre du visible 7. qui nous compliquent la vie, renier tout ce que
112 — CE QUE PEUT (ENCORE) LA LITTÉRATURE…

nous ont appris les sciences humaines ( dont la ( avec les travaux de Wolfgang Iser et Hans
psychanalyse et la sociologie ), abandonner tout Robert Jauss ), l’accent est mis sur le lecteur,
ce qui nous permet de critiquer la construction comme coconstructeur, voire comme seul inter-
des discours et des certitudes. Impossible de prète légitime du sens du texte. Or ces trois
retourner vers cet inquiétant monde perdu – s’il pôles, ces trois lieux de l’autorité se sont tous
a jamais existé – où il suffisait de s’en remettre effondrés, ou vacillent sérieusement.
aux garants de l’autorité d’un savoir établi. Mais
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
alors : comment avoir une pensée de gauche – Voilà longtemps, depuis le début du
c’est-à-dire qui ne fantasme pas un retour à xx siècle en fait, que l’autorité de l’auteur est
e

l’ordre – de la fabrication du sens aujourd’hui ? contestée : il est évident pour nous, lecteurs
d’aujourd’hui, que le sens d’un texte peut
échapper en partie à celui qui l’a écrit, parce que
lui-même est traversé par ce qu’il ne maîtrise
COMMENT AVOIR UNE PENSÉE pas – son inconscient, le langage. Quant à l’au-
DE GAUCHE — C’EST-À-DIRE torité du texte, elle a fini par plier devant celle
QUI NE FANTASME PAS du lecteur : le texte n’est pas un objet stable, il est
en partie indéterminé et fabriqué par sa récep-
UN RETOUR À L’ORDRE — tion. Mais l’autorité du lecteur elle-même n’est
DE LA FABRICATION DU SENS pas simple à définir : suppose-t-elle l’autorité
AUJOURD’HUI ? d’un lecteur sur un autre ? Faudrait-il réserver
l’interprétation du texte aux seuls experts de la
littérature – bref aux universitaires – et disqua-
Si l’on revient, du côté de la littérature, lifier la lecture naïve, celle de l’enfant, ou tout
sur l’histoire de l’étude des textes depuis le simplement celle d’un lecteur « non savant » ?
xixe siècle, on peut distinguer trois grands
temps qui correspondent à trois lieux où s’ori- Nous en sommes là, et c’est précisément
ginerait le sens. Un discours ancien rabat le sens ici que peuvent se rouvrir portes et fenêtres du
du texte sur la figure de l’auteur, que ce soit en sens. Car il y a un quatrième pôle – la tradi-
expliquant le texte par sa biographie – c’est tion herméneutique française pensait qu’elle
Sainte-Beuve auquel s’attaque Proust – ou en le s’en était définitivement débarrassé, mais il fait
réduisant aux intentions explicites de l’auteur. retour de manière insistante aujourd’hui : celui
Puis il s’est agi de l’originer dans le texte exclu- du réel. Le réel ? Ciel ! Que viendrait-il faire
sivement, un texte conçu comme construction dans une fiction, qui se définit comme fausse, ou
de langage autonome, indépendant de toute dans un poème, qui peut très bien s’en passer ?
référence ( des formalistes russes aux structura- Et pourtant, quand on lit Le Petit Chaperon
listes français ). Enfin, depuis la fin du xxe siècle rouge à un enfant, on voit bien que l’illusion
113 — CE QUE PEUT (ENCORE) LA LITTÉRATURE…

référentielle ne peut être totalement escamotée : Théorie tout-terrain


elle engage une implication émotionnelle du Remettre la littérature dans le monde, cela
lecteur, comme le montre le bien nommé Lire signifie qu’il faut la faire sortir de l’espèce d’espace
dans la gueule du loup d’Hélène Merlin 10. sacré et un peu isolé dans lequel elle est confinée,
comme une vieille dame à qui l’on rend hom-
Autrement dit, c’est en rebranchant la lit- mage par habitude, sans prêter trop attention à
térature sur le monde – en amont, là où le texte ses vaticinations et grognements. Au cours du
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
s’arrime ; en aval, là où le lecteur s’en empare – xixe siècle s’établit l’idée, inspirée de Kant, que
que la théorie littéraire contemporaine élabore l’art relève d’une sphère spécifique, l’esthétique,
de nouvelles façons de construire le sens. Ces distincte du reste des productions humaines.
différentes réflexions, au-delà de leur diver- Une partie de la pensée contemporaine sur la
sité d’approche, de leurs désaccords, parfois littérature désigne cette autonomisation de l’art
profonds – mais qui n’apparaîtront guère dans comme la condition de son impuissance ; elle se
cette présentation synthétique –, disent un goût réclame donc d’une tradition bien différente,
commun pour la littérature sans piédestal. Il ne celle de la philosophie pragmatique américaine
s’agit pas de mettre à bas toutes les autorités, qui s’emploie, selon les mots de John Dewey, à
en croyant que le grand jour est enfin advenu « rétablir la continuité entre l’expérience esthétique
– nulle théologie de la révélation qui prétende et les processus normaux de l’existence 12 ». Autre-
ériger une nouvelle vérité pour faire table rase ment dit, comme l’écrit Jean-François Hamel,
du passé. Ce sont des textes qui travaillent à « il ne suffit pas d’affranchir le lecteur de la double
nous ( reste à voir qui est ce « nous » ) donner autorité de l’auteur et du texte [… ] ; il faut encore
les moyens de nous réemparer du sens, afin l’affranchir de l’autorité de la littérature, définie
qu’il ne nous soit pas imposé, un peu comme par son identité transhistorique et par son statut
le mouvement Occupy Wall Street a pu clamer d’autonomie, qui la distingue a priori de l’universel
« We are the 99 % », comme les manifestants de reportage, c’est-à-dire des pratiques et des usages du
Nuit debout ont tenté de refaire de la Répu- discours qui coexistent au sein du monde social 13 ».
blique une « res publica », une chose publique,
afin de refonder du commun, ou comme les
occupants de Notre-Dame-des-Landes ont
REMETTRE LA LITTÉRATURE
pu constituer une zone à défendre : il s’agit DANS LE MONDE, CELA SIGNIFIE
de se coltiner le terrain et d’en prendre soin. QU’IL FAUT LA FAIRE SORTIR
Alors que la théorie poststructuraliste semblait
nous condamner à être pris dans des disposi- DE L’ESPACE SACRÉ ET UN
tifs de pouvoir et de violence auxquels nous ne PEU ISOLÉ DANS LEQUEL ELLE
pourrions échapper 11, la théorie littéraire peut
EST CONFINÉE.
redonner des forces.
114 — CE QUE PEUT (ENCORE) LA LITTÉRATURE…

Du côté du lecteur, il s’agit donc de se d’une logique semblable : puisqu’on invente tou-
détourner de la culture exclusive du commen- jours pour partie ce qu’on a plus ou moins lu 16,
taire au profit de la valorisation d’une pratique, on peut essayer de voir ce que produirait la modi-
d’un usage. Là où l’approche herméneutique fication de nos cadres de lecture. Par exemple,
remontait dans l’opacité du texte afin d’en que se passe-t-il si on lit Autant en emporte le
déplier les sens, les approches contemporaines vent en partant du principe que c’est un roman
s’occupent d’observer ce que le texte produit : de Léon Tolstoï ? ( Réponse : on devient beau-
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
cela revient en somme à abandonner un rapport coup plus attentif aux scènes où les personnages
vertical au texte qui, au-delà de sa surface, s’oc- prennent le thé – mais pas seulement 17. ) Ce qui
cupe d’en dégager les fins profondes, au profit n’est pas sans conséquence sur les textes, mais
d’un rapport horizontal à l’œuvre, qui en fait aussi sur nos vies. Dans Carmen, pour changer,
un lieu d’exercices et d’expériences. Il ne s’agit Sophie Rabau propose de varier l’histoire de
pas pour autant d’escamoter la singularité d’un façon à ce que Carmen ne meure pas : « Au lieu
texte au profit de pures expériences de réap- de reconstituer une intention auctoriale, j’entends
propriation, mais de concevoir une circulation soutenir et construire ce que l’on pourrait nommer
qui ne relève pas tant de la dialectique ( le texte mon projet de variatrice : Carmen n’est même pas
m’informe, en retour je le reforme, et il en naît morte. [ … ] Ce n’est pas parce qu’on vous dit que
une épiphanie de la rencontre ) que d’échanges la mort d’une femme tuée par son amant était une
multipolaires concomitants et infinis ( en même inévitable tragédie qu’il faut forcément le croire
temps que le texte me fait, je fais le texte ) : il sans plus de vérification. De l’art de la variation
n’est pas question de définir les fins de la lit- au féminisme, il n’y a parfois qu’un pas 18. »
térature, ou le sens ultime d’un livre, mais de
mettre une œuvre au travail, de s’occuper des L’autre manière de travailler à une hori-
moyens de la littérature. zontalité du rapport au texte consiste à refuser
de hiérarchiser strictement les lectures et de
Ainsi différents auteurs, dans la lignée des donner sa place à une lecture que Jérôme David
travaux de Michel Charles, renouent-ils avec la qualifie judicieusement de « premier degré ». La
culture ancienne de la rhétorique, selon laquelle tradition critique repose sur cette conviction que
« le discours antérieur n’est pas un texte que l’on « la science se conquiert à rebours des illusions de
consigne et relit, mais un instrument à fabriquer l’“expérience première ” qui sont autant d’obstacles
d’autres discours 14 ». Dans la tradition rhéto- à la connaissance du réel ; et, par analogie, la science
rique, les textes littéraires ne jouissent d’aucune des textes suppose de rompre avec les habitudes
autorité, explique Marc Escola, si bien que « le ordinaires de lecture, qui sont autant d’entraves
texte réel n’est qu’un possible parmi d’autres 15 ». Le à la connaissance véritable de la littérarité 19».
traitement à la fois ludique et sérieux que Pierre Or il n’y a pas lieu d’opposer lecture savante
Bayard réserve à quelques chefs-d’œuvre relève et lecture courante, ou lecture interprétative
115 — CE QUE PEUT (ENCORE) LA LITTÉRATURE…

et lecture sensible. Si certains auteurs de tradi- nos formes de vie ; loin d’œuvrer sur des plans dis-
tion nord-américaine en viennent à développer tincts et séparés ou de n’être qu’une affaire de mots,
le fantasme d’une lecture guidée par les seuls la littérature doit en faire le terrain de ses opéra-
affects, qui ouvriraient un espace de liberté tions ; et loin d’être verbeuse, la théorie littéraire
échappant à toute détermination et à l’interpré- peut jouer un rôle esthétiquement programmatique
tation 20, les théories les plus articulées proposent et politiquement préparatoire, en questionnant la
tout simplement de donner une place à la lecture littérature dans ses formes d’intervention, en la
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
sensible dans les mécanismes de compréhen- mettant en demeure d’affûter ses modes d’action ou
sion, en convoquant des modèles cognitifs, en en lui offrant même des munitions 22. »
donnant sa place au plaisir du texte – notam-
ment dans le cadre de l’enseignement – ou en De même qu’il s’agissait, du côté du rap-
soulignant la valeur d’usage de la littérature, fai- port du texte au lecteur, de s’extraire de l’exclu-
sant du texte de fiction l’ouverture de mondes sivité du paradigme de l’interprétation, il s’agit,
possibles pour un lecteur qui invente sa propre du côté du rapport de la littérature au réel, de ne
vie : l’immersion dans l’univers du roman et la plus l’observer selon la seule problématique de
réflexion critique se construisent alors de pair 21. l’imitation. Selon Jacques Rancière, l’esthétique
est fondamentalement liée au politique ( c’est un
« partage du sensible » qui définit, selon la place de
IL N’Y A PAS LIEU D’OPPOSER chacun, des manières de percevoir et de dire ) et
LECTURE SAVANTE ET LECTURE si l’on se contente d’observer les textes littéraires
sous l’angle de ce qu’ils représentent, on oppose
COURANTE, OU LECTURE implicitement imaginaire et action. Or « la fic-
INTERPRÉTATIVE ET LECTURE tion n’est pas l’invention de mondes imaginaires.
SENSIBLE. Elle est d’abord une structure de rationalité : un
mode de présentation qui rend des choses, des situa-
tions ou des événements perceptibles et intelligibles ;
À l’autre pôle du texte, du côté de sa un mode de liaison qui construit des formes de coexis-
constitution, la théorie contemporaine travaille tence, de successions et d’enchaînement causal entre
également à mettre en exergue le rapport entre les événements 23 ». L’analyse de Rancière vise à
la littérature telle qu’elle s’écrit et le monde tel rendre compte de la révolution qu’opèrent des
qu’il va. Ces textes théoriques occupent souvent fictions modernes, de L’Éducation sentimentale
un drôle de statut, mi-descriptifs ( établissant un de Gustave Flaubert à La Promenade au phare de
état des lieux ), mi-prescriptifs ( indiquant une Virginia Woolf. Mais elle éclaire aussi la façon
direction à suivre ), à la façon d’Explore, de Flo- dont s’oriente la théorie contemporaine, en
rent Coste, qui souligne cette logique double : défaisant les conceptions poussives et fanées de
« Le langage ordinaire est le champ où se négocient la littérature comme reflet, illusion, voire rêverie,
116 — CE QUE PEUT (ENCORE) LA LITTÉRATURE…

échappatoire face aux dures réalités, pour dési- héritière de la poésie objectiviste américaine,
gner au contraire la façon dont les textes peuvent comme celle de Jean-Marie Gleize : « Sortez,
rendre le monde intelligible. faites des enquêtes / sortez de vos chambres et de vos
cellules et de vos temples, déplacez-vous, déplacez
tout / enquêter c’est comme résoudre c’est pour se
« LA FICTION N’EST préparer et comprendre et se déplacer, c’est la même
PAS L’INVENTION DE MONDES chose ouvrez la porte 27. »
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
IMAGINAIRES. ELLE EST Cette porte s’ouvre sur un monde pluriel.
D’ABORD UNE STRUCTURE La vie des démocraties capitalistes occiden-
tales est régie par des mécanismes de plus en
DE RATIONALITÉ. » plus dominants et autoritaires qui semblent
vouloir éteindre toute possibilité de vies hors
Cette articulation entre art et action est de leur pouvoir. C’est le fameux « There Is No
particulièrement visible dans le goût manifeste Alternative » de Margaret Thatcher, qui semble
de notre époque pour la littérature d’enquête. être devenu la modalité unique de gouvernance
En France, cette tendance s’ancre dans le retour aujourd’hui, y compris quand les « décideurs »
au réel qu’opère la littérature des années 1970 : politiques et économiques disent un jour exac-
en réaction au « formalisme d’une littérature qui tement le contraire de ce qu’ils ont affirmé la
ne saurait échapper à la clôture du langage » se veille, comme si l’autorité seule suffisait à réduire
déploie une littérature « transitive, comme on le la polysémie du monde. À l’encontre de ce
dit, en grammaire, des verbes qui admettent un modèle rétréci, que l’on aurait pu croire périmé,
complément d’objet » 24. Il s’agit cependant d’un du sens unique, la théorie littéraire plaide en
phénomène mondial, comme en témoigne faveur d’une écologie : attention portée à la
le succès des livres de Svetlana Aleksievitch, pluralité des voix, des manières d’être. Ainsi de
couronnée par le prix Nobel en 2015. Ivan celle que porte Vincent Message à des roman-
Jablonka parle à ce propos de « littératures du ciers qui enquêtent sur « la situation de sociétés
réel » – qu’il pratique lui-même : s’y mêlent déchirées par des conflits de valeurs » ( Robert
documents et imagination, mise en retrait Musil, Carlos Fuentes, Thomas Pynchon,
stylistique du scripteur et exhibition de ses Salman Rushdie, Édouard Glissant ), observant
procédés d’écriture 25. C’est la littérature d’un comment ils contribuent à la construction d’un
écrivain « embarqué, embedded, immergé dans « nous », dans une démarche d’« intercompréhen-
le réel, sur lequel il n’a aucun discours préalable, sion romanesque » 28. Ainsi des différents travaux
mais des preuves qu’il agence et rend visibles 26». de Marielle Macé qui portent sur l’attention à
La pratique ne concerne pas la seule écriture la diversité des « formes de vie » : dans la mesure
de récits, elle est aussi portée par une poésie où « une vie vécue est inséparable de ses formes,
117 — CE QUE PEUT (ENCORE) LA LITTÉRATURE…

de ses modalités, de ses régimes, de ses gestes, de ses d’Olivier Cadiot : « Le seul avantage de la litté-
façons, de ses allures… qui sont déjà des idées », rature, son seul avantage, c’est que, s’autorisant à
c’est une « chance d’être mis au contact non pas ne pas résoudre une question, mais à seulement s’en
seulement d’autres êtres mais d’autres styles d’êtres, occuper, elle nous donne en échange une plus grande
c’est-à-dire d’autres idées de la vie » 29, ce qu’offre épaisseur de présent. Un présent plus large. Elle nous
un poème de Francis Ponge sur les hiron- entraîne à l’action. Quelquefois sur de très petites
delles ou un texte d’Henri Michaux sur l’« être épaules. Elle seule peut nous transmettre les styles de
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
gauche ». Une formule de Bruno Latour rend vie, l’origine des manières de table, les modes d’être
bien compte de cette dynamique : « Le critique des insectes, tout ce qui vibre autour de nos actions
ne doit pas être celui qui démasque mais celui qui et qui se modifie sans cesse 32. » Autrement dit, la
assemble. [ … ] Que la critique serait-elle capable théorie contemporaine est là pour nous rappeler
de faire si elle pouvait être du côté du plus, et non que la littérature, ça ne sert à rien ( jamais elle
du moins, de la multiplication, et non de la sous- ne pourra répondre de son « utilité » ), mais ça
traction 30 ! » agit. Si certains auteurs considèrent la possibi-
lité d’une efficace littéraire avec la plus grande
méfiance 33, reste que l’on entend aujourd’hui
LA THÉORIE LITTÉRAIRE chez les écrivains comme chez les théoriciens
l’aspiration à une littérature politique, dont les
PLAIDE EN FAVEUR D’UNE effets puissent être sensibles : à cet égard, les
ÉCOLOGIE : ATTENTION PORTÉE grands modèles viennent du xixe siècle, comme
À LA PLURALITÉ DES VOIX, celui des Mystères de Paris d’Eugène Sue : « Écrits
avec des intentions de dandysme pour raconter à
DES MANIÈRES D’ÊTRE. un public cultivé les péripéties savoureuses d’une
misère pittoresque, ils sont lus par le prolétariat
Quelque chose suit son cours comme une description claire et honnête de son
La question que pose la théorie littéraire asservissement. [ … ] Le livre accomplit un mys-
est en somme celle de l’efficacité – la sienne térieux voyage dans l’esprit de ses lecteurs, ceux-là
propre, celle de la littérature – pour en appeler mêmes que nous retrouverons sur les barricades de
à « changer la vie », selon le mot d’Arthur Rim- 1848, tentant la révolution parce que, entre autres
baud : « L’art et la politique n’ont fait qu’inter- motifs, ils avaient lu Les Mystères de Paris 34. »
préter le monde, il convient de l’inventer », écrit
Jean-Pierre Cometti 31. La littérature ne produit Rien de comparable aujourd’hui, c’est
pas seulement des savoirs ou des cadres de l’ex- indéniable. Mais ce fourmillement théorique
périence, elle est aussi le lieu d’une intelligibilité indique au moins que « quelque chose suit son
du monde, d’une ouverture de possibles, d’une cours » ( pour citer Beckett 35) : puisque la litté-
« épaisseur de présent », selon la belle formule rature a déjà fabriqué de l’« infaisable », on peut
118 — CE QUE PEUT (ENCORE) LA LITTÉRATURE…

– et se prépare peut-être –, en littérature comme


LA THÉORIE CONTEMPORAINE ailleurs, et pourquoi pas en littérature, pointe, je
le crois et l’espère, dans ce qui est dit ; c’est comme
EST LÀ POUR NOUS RAPPELER ça que ça commence. Si c’est comme ça que ça com-
QUE LA LITTÉRATURE, ÇA NE mence et si ça se poursuit, les lectures étroites que
SERT À RIEN, MAIS ÇA AGIT. nous faisons à nos mesures ( étroites ) pourront
prendre du champ, respirer, inclure dans le texte
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
tout le hors-texte sur lequel il se dégage et qui rend
penser qu’elle est à même de le refaire, explique sa découpe lisible. Nous pourrons lire de tout parce
Nathalie Quintane, qui conclut Les Années 10 que tout y sera visible mais opaque, audible mais
sur ces mots : « Bon, ce n’est pas mon genre de sourd, étrange et sensible. Nous pourrons écrire
finir dans les lamentations, et la conscience de [ … ] davantage de livres vivants. L’extrême gauche
ce que le pour de vrai doit, devrait faire retour pourra enfin relire de la littérature 36. »
119 — CE QUE PEUT (ENCORE) LA LITTÉRATURE…

1. Merci à AM, PM, CS, AZ et SZ qui 13. J.-F. Hamel, « Émanciper la lecture. 30. B. Latour, « Why has critique run out
ont accompagné la rédaction de cet article. Formes de vie et gestes critiques d’après of steam ? From matters of fact to matters
2. C’est la thèse d’A. Compagnon, Marielle Macé et Yves Citton », Tangence, of concern », Critical Inquiry, vol. 30, n° 2,
Le Démon de la théorie, Seuil, Paris, 1998. n° 107, 2015, p. 89-107, ici p. 106. 2004, p. 225-248, ici p. 246 et 248.
3. Y. Citton, Lire, Interpréter, Actualiser. 14. M. Charles, L’Arbre et la Source, 31. J.-P. Cometti, « Onze thèses sur l’art
Pourquoi les études littéraires ?, Seuil, Paris, 1985, p. 12. et le marché de l’art », in J.-P. Cometti
Éditions Amsterdam, Paris, 2007. 15. M. Escola, « Littérature seconde. et N. Quintane ( dir. ), L’Art et l’Argent,
On peut lire l’introduction en ligne Le commentaire comme réécriture », Éditions Amsterdam, Paris, 2017.
sur le site fabula.org. en ligne sur le site fabula.org. Cette onzième thèse est une variation
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Université du Québec à Montréal - - 132.208.95.167 - 09/10/2019 16:13 - © La Découverte
4. Le texte de référence reste J. Butler, 16. P. Bayard, Comment parler des livres sur la onzième thèse de Marx dans les
Trouble dans le genre, La Découverte, que l’on n’a pas lus ?, Éditions de Minuit, Thèses sur Feuerbach.
Paris, 2005 ( 1990 ). Paris, 2007. 32. O. Cadiot, Histoire de la littérature
5. Le texte fondateur étant E. Saïd, 17. P. Bayard, Et si les œuvres changeaient récente, tome II, POL, Paris, 2017,
L’Orientalisme. L’Orient créé par l’Occident, d’auteur ?, Éditions de Minuit, p. 176-177.
Seuil, Paris, 1980 ( 1978 ). Paris, 2010. 33. C’est le cas d’Alexandre Gefen,
6. F. Cusset, French Theory, La 18. S. Rabau, Carmen, pour changer, qui consacre une étude à la littérature
Découverte, Paris, 2003. La French Anacharsis, Toulouse, 2018, p. 15-16. française du care, soucieuse « de penser le
Theory désigne ces penseurs français 19. J. David, « Le premier degré de la singulier, de donner un sens aux identités
des années 1960 qui ont exercé une forte littérature », Versants, vol. 1, n° 57, 2010, pluralisées, de retisser les géographies en
influence sur les campus universitaires p. 5-15, ici p. 7. constituant les communautés », programme
américains dans les années 1980 : la 20. C’est le cas pour B. Massumi, que l’auteur tient lui-même pour
déconstruction ( Jacques Derrida ) y tient « The autonomy of affect », Cultural « un mantra contemporain invérifiable »
une place centrale, mais la dénomination Critique, n° 31, 1995, p. 83-109. ( Réparer le monde, José Corti,
rassemble plus largement Michel 21. Y. Citton, Gestes d’humanité. Paris, 2017, p. 16 ).
Foucault, Jacques Lacan, etc. Anthropologie sauvage de nos expériences 34. U. Eco, Lector in fabula. Le rôle du
7. E. Kosofsky Sedgwick, Épistémologie esthétiques, Armand Colin, Paris, 2012. lecteur ou la coopération interprétative
du placard, Éditions Amsterdam, 22. F. Coste, Explore. Investigations dans les textes narratifs, Grasset,
Paris, 2009 ( 1991 ). littéraires, Questions théoriques, Paris, 1985 ( 1979 ), p. 71.
8. B. Latour, « An Attempt at a Paris, 2017, p. 406. 35. Paraît d’ailleurs, au même moment
“ Compositionist Manifesto ” », 23. J. Rancière, Le Fil perdu. Essais que cet article, un livre sur une « époque
New Literary History, vol. 41, sur la fiction moderne, La fabrique, nouvelle de la littérature » française,
2010, p. 471-490. Paris, 2014, p. 11. « plus politique que jamais » : J. Faerber,
9. I. Stengers, Au temps des catastrophes. 24. D. Viart, La Littérature française Après la littérature. Écrire le contemporain,
Résister à la barbarie qui vient, au présent, Bordas, Paris, 2008, p. 14. PUF, Paris, 2018.
La Découverte, Paris, 2008, p. 99. 25. I. Jablonka, L’Histoire est une 36. N. Quintane, Les Années 10,
10. H. Merlin, Lire dans la gueule du loup. littérature contemporaine. Manifeste pour La fabrique, Paris, p. 200.
Essai sur une zone à défendre, la littérature, les sciences sociales, Seuil, Paris, 2014.
Gallimard, Paris, 2016. 26. L. Ruffel, Brouhaha, Verdier,
11. C’est par exemple l’objet même Paris, 2016, p. 24.
de la démonstration de G. Chakravorty 27. J.-M. Gleize, Le Livre des cabanes,
Spivak, Les Subalternes peuvent-elles Seuil, Paris, 2015, p. 59.
parler ?, Éditions Amsterdam, 28. V. Message, Romanciers pluralistes,
Paris, 2009 ( 1988 ). Seuil, Paris, 2013.
12. J. Dewey, L’Art comme expérience, 29. M. Macé, Styles. Critique de nos formes
Gallimard, Paris, 2010 ( 1934 ), p. 41. de vie, Gallimard, Paris, 2016, p. 105.