Vous êtes sur la page 1sur 3

PRÉPARATION ANNUELLE 2020 À L’EXAMEN D’ENTRÉE AUX CRFPA

Épreuve de droit des obligations


Sujet du galop d’essai no 3
1er avril – 14 avril 2020
(durée de l’épreuve : 3 heures)

Didier est dirigeant d’une petite entreprise, la société IHU, qui fabrique du gel hydroalcoolique
depuis de nombreuses années. L’épidémie actuelle due au Covid-19, loin de lui profiter,
pourrait mener sa société à la ruine. En effet, son principal client est la société Béniche,
propriétaire de quarante-deux cliniques privées en France, avec laquelle il a conclu un important
contrat début 2019. La société IHU s’est engagée à livrer chaque mois, pendant une durée de
cinq ans, quinze tonnes de gel hydroalcoolique sous divers conditionnements, en contrepartie
du versement mensuel par la société Béniche d’un prix fixe.
Jusqu’à maintenant, tout allait pour le mieux, mais depuis le milieu du mois de mars, les prix
de certaines matières premières nécessaires à la confection du gel hydroalcoolique de la société
IHU ont été multipliés par cinq à dix. Le contrat conclu avec la société Béniche est de ce fait
devenu fortement déficitaire pour la société IHU.
Didier souhaite arrêter d’exécuter ce contrat et vous demande ce qu’il peut faire, en sachant que
la société Béniche ne veut rien entendre, celle-ci a particulièrement besoin du gel en ce moment
et menace d’appliquer la clause pénale stipulée dans le contrat en cas d’inexécution. Il vous
signale par ailleurs qu’il craint ne même plus pouvoir s’approvisionner en matières premières
d’ici quelques semaines. En effet, du fait de la forte demande, les délais de livraison de ses
fournisseurs s’allongent de manière exponentielle.
Didier est par ailleurs préoccupé par un litige en cours. Raoul, l’un des salariés de sa société, a
livré la semaine dernière, comme il le fait régulièrement, quelques cartons de bouteilles de gel
hydroalcoolique dans un entrepôt sécurisé utilisé par l’un des clients de la société IHU, la
société Pharma36. Pendant la période de confinement, il n’y a plus de personnel présent sur le
site, la société Pharma36 a donc remis une carte magnétique à la société IHU pour qu’elle puisse
continuer à faire ses livraisons. Profitant de l’absence de personnel sur place, Raoul a volé puis
revendu une palette de masques FFP2 qui appartenaient à la société GéoPharma, l’entrepôt étant
utilisé par plusieurs sociétés pour y stocker du matériel médical.
Grâce aux caméras de vidéosurveillance, dont la présence était pourtant clairement signalée à
l’entrée de l’entrepôt, la société GéoPharma a réussi à identifier l’auteur du vol et souhaite être
dédommagée.
Didier vous demande ce que sa société (qui n’était pas au courant) et son salarié risquent.
(Tournez la page S.V.P.)

https://iej.univ-paris1.fr Page 1 / 3
NB : compte tenu du caractère très évolutif de la situation sanitaire, vous vous placerez
fictivement, pour rédiger votre consultation, à la date du 1er avril 2020, c’est-à-dire en
raisonnant à partir des données qui étaient connues à cette date et des textes qui étaient alors en
vigueur.

https://iej.univ-paris1.fr Page 2 / 3
THÉMATIQUES DU COURS ABORDÉES DANS CE GALOP D’ESSAI
Si vous avez débuté tardivement vos révisions et que vous souhaitez pouvoir réviser les
thématiques abordées dans ce galop d’essai avant de le traiter, nous vous indiquons la liste de
ces thématiques ci-dessous. Dans ce cas, votre note ne sera pas représentative puisque l’une des
difficultés d’un cas pratique est d’identifier les questions juridiques soulevées par le sujet, ce
travail vous est considérablement facilité si vous connaissez les thèmes traités par le sujet.
Nous vous conseillons par conséquent, dès que possible, de participer aux galops d’essai dans
les conditions de l’examen. C’est pourquoi la liste des thèmes est toujours indiquée à la fin de
chaque sujet, sur une feuille à part, cela vous laisse le choix d’ignorer cette liste si vous le
souhaitez.
Liste des thèmes abordés dans ce sujet :
- Responsabilité du fait personnel
- Responsabilités du fait d’autrui
- Recours en contribution
- Causes d’exonération
- Théorie de l’imprévision
- Caducité
- Ordonnance n° 2020-306 du 25 mars 2020 relative à la prorogation des délais échus
pendant la période d'urgence sanitaire et à l'adaptation des procédures pendant cette
même période

https://iej.univ-paris1.fr Page 3 / 3