Vous êtes sur la page 1sur 2

TD – Hacheurs / Redresseurs

Un moteur à courant continu est alimenté en vitesse variable par un variateur de vitesse dont le
schéma de principe est représenté dans la figure ci-dessous.

Partie 1. Principe de fonctionnement du hacheur.

Le moteur à courant continu est alimenté par le convertisseur statique de la figure suivante. L’induit
du moteur est équivalent à une fcem constante E en série avec une inductance L et une résistance
interne R. Les hypothèses suivantes vont être adoptées tout au long du sujet :
• La résistance interne R de l’induit est supposée négligeable (non représentée sur le schéma).
• L’inductance L est supposée parfaite.
• Le transistor K est assimilé à un interrupteur parfait fonctionnant en commutation.
• La diode D est supposé idéale (tension de seuil et résistance interne nulles).
• La tension Vc est supposée constante.
• Le régime permanent mécanique et électrique sont atteints.

La commande de l'interrupteur K est périodique de période T et de rapport cyclique α=TTON/T, où


TON est la durée de fermeture de l’interrupteur K ( 0 < α < 1 ).
• pour 0 < t < αT : K est fermé ( αT=TTON )
• pour αT < t < T : K est ouvert

Le courant i varie entre une valeur Imin et une valeur Imax, sans jamais s'annuler (conduction
continue).

1. De quel type de hacheur s’agit-il ?


2. Dans combien de quadrants fonctionne-t-il ?
3. Représenter sur une période T, les formes d'ondes des tensions V et V K (tension aux bornes
de l’interrupteur K), ainsi que celles des courants i, i1 et iD pour une valeur de α égale à 0.5.
4. Déterminer les contraintes sur les composants K et D.
5. Déterminer l'expression de la valeur moyenne de la tension V en fonction de α et de Vc. En
déduire le rôle de α.

1/3
6. Citer deux méthodes permettant de varier la valeur moyenne de la tension V dans ce type de
convertisseurs.
7. Donner l'expression du courant i en fonction du temps :
◦ pour 0 < t < αT,
◦ pour αT < t < T.
8. En déduire l'expression de l'ondulation du courant Δi.
9. Pour quelle valeur de α cette ondulation est-elle maximale?
10. Tracer l’évolution de Δi en fonction de α quand ce dernier varie de 0 à 1.
11. Déterminer l’expression de la valeur moyenne minimale Imoy du courant i en dessous de
laquelle la conduction discontinue se produit.
12. Représenter la forme d’onde de la tension V en fonction du temps en conduction
discontinue. De quoi dépend sa valeur moyenne ?
13. Pour quelle raison est-il préférable d’éviter le fonctionnement en régime de conduction
discontinue ?

Partie 2. Redresseur monophasé à diodes.

Le montage se compose d'un redresseur monophasé en pont suivi d'un filtre LC (figure ci-dessous).
L'inductance Ls est suffisamment grande pour considérer le courant is constant, et égale à sa valeur
moyenne Is; de même le condensateur C a une capacité suffisamment élevée pour que la tension vc
puisse être considérée constante et égale à sa valeur moyenne Vc.

La tension v2 est sinusoïdale de valeur maximale Vm.


v2 =T Vm.sin(wt) où w=T2.л.F avec F=T1/T.

1. Représenter les tensions v2, vs et v D1, ainsi que les courant i2 et iD1 en fonction du temps sur
une période T.
2. Quelles sont les contraintes sur les diodes ?
3. Déterminer l'expression de la valeur moyenne de la tension vs en fonction de Vm.
4. Déterminer l'expression de la valeur efficace du courant i2 en fonction de Is.
5. Déterminer l’expression de la puissance moyenne P en sortie du redresseur.
6. En l'expression du facteur de puissance Fp à l’entrée du pont redresseur.
7. Quelle est la valeur maximale que peut prendre ce facteur de puissance Fp ? Justifier votre
réponse.
8. Dans combien de quadrants fonctionne ce montage ? Justifier votre réponse.

2/3