Vous êtes sur la page 1sur 3

A.

Les raisons qui ont poussés la sté de nommée un comissaire au


comptes :
 La rémunération du gérant a éte augmenté d’une facon
incroyable ( il a été doublé), sans qu’il ya des décisions de AG
(un PV qui donne les explication nécessaire de cette
augmantation).
 L’augmentation de la rémuniration malgré la stagnation de CA,
cette dernière peut etre due soit à un CA n’est pas déclaré en le
considérant comme une rémuniration sans que les autres
actionnaire avoir l’information, ou bien l’associé principale
(majoritaire) impose ces décisions ( il peut faire ce qu’il veux)
lors de AG.
 Les droits des autrs actionnaires riquen d’etre
 La voiture de la sté qui a été vendu au gérant de la sté avec un
prix de cession qui très bas, cad qu’il y a un problème, car
l’entreprise ne peut pas vendre avec une perte, elle peut vendre
soit par le prix de marché qui est généralement sup au VNA soit
avec un prix >= la VNA
B. La différence entre l’examen analytique et l’examen limitté

 L’examen analytique : (ou procédures analytiques)


C’est une techniques parmi celles utilisées par les auditeurs pour
repérer les irrégularités comptables. Il s’agit d’un ensemble des
^procédures de révision consistant à :
 Faire des comparaisons entre les données résultant des comptes
annuels et des données antérieures, postérieures et prévisionnelles de
l’entreprise ou des données des entreprises similaires, et d’établir des
relations entre elles.
 Analyser les fluctuations et les tendances
 Etudier et analyser les éléments inhabituels résultant de ces
comparaisons.
On distingue 3 techniques de l’examen analytique classé par ordre
croisssnant de complexité :
Contrôle de vraissemblance :
L’auditeur effectue des tests pour s’assurer que les comptes de la
sociétés ne présentent pas d’anomalies.
EX : Soldes incorrects de certains comptes
Contrôle des règles d’évaluation:
L’auditeur effectue des contrôle au niveau de certains comptes pour
s’assurer que les montants inscrits sont corrects.
Exemple: Coût d’acquisition d’une immobilisation et cumul de ses
amortissements.
Comparaisons des valeurs et des tendances:
L’auditeur accorde une importance particulière aux évolutions des
postes d’année en année et aux rapprochements des tendances de la
société avec celle de son secteur d’activité
Exemple: Evolution desventes et des achats
 L’examen limité :
C’est une mission permettant à l’auditeur de conclure, sur la base de
procédures ne mettant pas en œuvre toutes les diligences requises pour
un audit, qu’aucun fait d’importance significative n’a été relevé lui
laissant à penser que les états financiers n’ont pas été établis, dans tous
leurs aspects significatifs, conformément au référentiel comptable
identifié.
C’est l’examen qu’on trove plus dans les stés cotées en bourse, dans
ce cas le CAC n’utlise pas toutes les techniques et tous le outils de
l’audit, il se limite par la vérification d’un élément parmi ceux de
l’entreprise.
La nature de l’assurane ne peut pas etre raisonnable, elle n’est que
modérée, et le CAC utilise la négation < nous n’avons pas relevé
d’élément de nature à remettre en cause le principe de continuité
d’exploitation…..>
Généralement les techniques qui sont utilisées sont des techniques
normales et basics et il peut laisser passé des défaillances
Exemple : les entretiens avec les responsable……..

C. Les obligations de commissaire au compte :


Le commissaire au compte a deux obligation nécessaires dans
l’exercicie de sa mission :
 Le secret professionnel concernant toutes les informations de de
différents types (fin, commerciales, ou autres) qu’il a pu
connaitre lors de l’exécution de sa mission
 Le principe de non immixtion qui lui interdit toute participation
dans la gestion de l’entreprise que ce soit sous forme
d’appréciation ou de conseils au dirigeants, le commissaire aux
comptes de ce fait garde son indépendance.