Vous êtes sur la page 1sur 16

ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

Automates programmables industriels


Travaux pratiques N°1
But

Etudier et Utiliser les temporisations d’un automate programmable industriel.

Outils mis à disposition


Automate programmable SIEMENS S7-200
Logiciel de programmation MicroWin STEP 7-200
Aide en ligne du logiciel
Manuel de référence de la programmation avec STEP 7 MicroWin

1- Introduction
Les temporisations sont des outils permettant de gérer des événements et des actions
guidés par le temps

L’automate S7-200 dispose de deux types de temporisations :


Temporisation sous forme de retard à la montée TON
Temporisation sous forme de retard à la montée mémorisé TONR
Consulter l’aide en ligne et la documentation écrite et déterminer le mode de
fonctionnement de chaque type de temporisation

2- Commande d’un feu de circulation


On désire commander les feux de carrefour de la figure suivante à l'aide automate
programmable industriel.

Le cycle de fonctionnement de ce feu de carrefour étant le suivant

Initialement : Vva Rpa Rvb Vpb


Jva Rpa Rvb Vpb
Rva Vpa Vvb Rpb
Rva Vpa Jvb Vpb
Nouveau cycle : Vva Rpa Rvb Vpb

Les durées sont les mêmes pour les véhicules et les piétons des deux voies.

Durée du vert véhicule 7s


Durée du jaune véhicule 3s
Durée du rouge véhicule 10 s

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

Durée du rouge Piéton 10 s


Durée du vert Piéton 10 s

• Etablir un Grafcet de fonctionnement de cet automatisme.


• Etablir Les équations des étapes et des sorties
• Dresser le programme en langage LADDER de cet automatisme.
• Tester le programme sur l'automate

3- Utilisation du Mémento spécial SM0.5

Le bit SM0.5 est un mémento spécial en lecture seule. il se constitue une horloge 1s
(0.5 s à l’état haut et 0.5 s à l’état bas)

On souhaite utiliser ce bit pour faire un clignotement des voyants vert piéton Vpa et
Vpb et ceci pendant 3 s avant le rouge piéton.

Modifier le programme de la partie 2 afin d’assurer ce fonctionnement

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

Automates programmables industriels


Travaux pratiques N° 2

But
Réaliser et simuler des schémas de commande électriques et pneumatiques.

Outils mis à disposition


- Logiciel de dessin et de simulation de circuits de commande
- Aide en ligne du logiciel

I- Schémas électriques

I.1- Réaliser et simuler chacun des circuits élémentaires suivant

- Contact normalement ouvert

- Contact normalement fermé

- Contacts en série (ET logique)

- Contacts en parallèle (OU logique)

I.2- Réaliser et simuler chacun des systèmes suivants

S = a.bc.d .e + a.b.c
S = a⊕b
S = a+b+c
Remarque
Il est conseillé de simplifier les équations avant de les câbler

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

II- Schémas pneumatiques

Réaliser et simuler chacun de deux circuits suivants. Examiner le fonctionnement des


distributeurs. Que remarquez-vous ?

- Commande d’un vérin simple effet

- Commande d’un vérin double effet

III- Découverte

Bobines clignotantes – Contacts temporisés

III.1- Réaliser un circuit permettant de tester le fonctionnement d’une bobine


clignotante, puis celui d’un contact temporisé. Quelles sont les applications possibles
de tels équipements ?

III.2- On souhaite réaliser un compteur binaire modulo 8 en utilisant trois voyants x, y,


z , un bouton poussoir m pour la mise ne marche, un bouton poussoir a pour l’arrêt, et
des bobines clignotantes. Les voyants doivent s’allumer et s’éteindre suivant le cycle
présenté ci-dessous. ( 0 voyant éteint, 1 voyant allumé). Le compteur doit effectuer un
cycle toues le 16 s.

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

Cycle du compteur

X Y Z
0 0 0
0 0 1
0 1 0
… … …
1 1 1
0 0 0 et ainsi de suite : cycle suivant

IV- Schémas mixtes (électro-pneumatiques)

On souhaite réaliser la commande d’une presse fonctionnant comme suit :


Lorsqu’un on appui sur le bouton de mise en marche m, la presse descend (sortie du
vérin ) un voyant de signalisation s’allume. 30 seconde après elle remonte le voyant
s’éteint.

Réaliser et simuler le fonctionnement de ce système. Quelles améliorations


fonctionnelles et de sécurité suggérez-vous d’ajouter ?

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

Automates programmables industriels


Travaux pratiques N° 3

But
Elaborer et simuler des GRAFCETS pour la commande du système MENTOR

Outils mis à disposition


- Maquette d’ascenseur MENTOR
- Logiciel Mentor GRAPH
- Documentation en ligne du logiciel

I- Introduction
Le système MENTOR est composé d’une maquette d’ascenseur muni d’entrées sorties
logiques. Elle peut être commandée à partir d’un PC à travers une carte d’interface et
un logiciel de commande. L’utilisateur élabore un GRAFCET de commande qui peut
être simulé pour vérification. Par la suite exécutée sur la maquette.

II- Initialisation

Ecrire un GRAFCET permettant d'initialiser la cabine dans le niveau 1 (niveau le plus


bas) quelque soit sa position au début du fonctionnement. La course de la cabine est
représentée par la figure suivante :

- Sur-course haut
- Niveau 4

- Niveau 3

- Niveau 2

- Niveau 1
- Sur-course bas

2- Etude des divergences et convergences en OU

Après remise dans les conditions initiales, faire monter la cabine à l'étage d'où provient
l’appel (cabine ou colonne). Puis la faire descendre de nouveau au premièr étage

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

3- Etude des temporisations


Après remise dans les conditions initiales réaliser un aller retour entre les étages 1 et 3.
Quand la cabine passe à un étage, elle devra s'arrêter et le témoin correspondant devra
s'allumer pendant 3 s
Remarque :
Faire attention aux témoins de l'étage n°2 à utiliser alternativement dans le sens de la
montée et de la descente. On ne tiendra compte que du témoins bas de l'étage 3.

4- Utilisation des compteurs


Après remise dans les conditions initiales faire cinq aller-retour entre le premier et le
deuxième étage. A l'arrivée au deuxième étage la cabine doit y rester pendant 3 s

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

Automates programmables industriels


Travaux pratiques N° 4

But
Réaliser des traitements arithmétiques à l’aide d’un automate programmable industriel.

I- Les opération d’addition, soustraction et multiplication


Les opérations arithmétiques vous permettent d’effectuer des calculs dans vos
programmes. On dispose de cadres de fonctions arithmétiques permettant l’addition et
la soustraction de nombres entiers de 16 et de 32 bits. La fonction de multiplication
multiplie deux nombres entiers de 16 bits et fournit un résultat entier de 32 bits.

I.1- Additionner entiers de 16 bits

Opérandes
IN1, IN2 (mots)
OUT (mot)

Description
La boîte ADD_I (Additionner entiers de 16 bits) additionne deux nombres entiers de
16 bits IN1 et IN2 et fournit un résultat de 16 bits (OUT), comme illustré dans
l'équation :

IN1 + IN2 = OUT

I.2- Soustraire entiers de 16 bits

Opérandes

IN1, IN2 (mots)


OUT (mot)
Description

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

La boîte SUB_I (Soustraire entiers de 16 bits) soustrait deux nombres entiers de 16


bits IN1 et IN2 et fournit un résultat de 16 bits (OUT), comme illustré dans l'équation :

IN1 - IN2 = OUT

VI.3- Multiplier entiers de 16 bits

Opérandes

IN1, IN2 (mots)


OUT (double mot)

Description
La boîte MUL (Multiplier entiers de 16 bits) multiplie deux nombres entiers de 16 bits
IN1 et IN2 et fournit un résultat de 32 bits (OUT), comme illustré dans l'équation :

IN1 * IN2 = OUT

Remarque
Certains opérandes d'entrée et de sortie se chevauchant sont incorrects.

Application
Contrôle de qualité

On souhaite contrôler la qualité de pièces produites dans un centre d’usinage.

La qualité porte sur les dimensions (hauteur h) et diamètre d) des pièces produites On
définie une hauteur de référence hc et un diamètre de référence dc auxquels on doit
comparer les dimensions de pièces à contrôler.

Les pièces seront classées selon trois classes de qualité


- Classe A
Les pièces de cette classe doivent satisfaire les condition suivantes :
hc − 1 ≤ h ≤ hc + 1
et
dc − 1 ≤ d ≤ dc + 1
- Classe B
Pour les pièces n’appartenant pas à la classe A et satisfaisant les condition suivantes :
hc − 3 ≤ h ≤ hc + 3
et
dc − 3 ≤ d ≤ dc + 3

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

- Classe C ou pièces à rejeter


Pour les pièces n’appartenant ni à la classe A ni à la classe B.

Le système doit lire les mesures d’une pièce à partir de la console et afficher la classe
de qualité de cette pièce comme suit, sur des voyants commandés par les Sorties
Q0.0 pour la classe A
Q0.1 pour la classe B
Q0.2 pour la classe C

Travail demandé

Ecrire un programme pour un automate S7-200 permettant de réaliser ce


fonctionnement.

II- Les opération d’incrémentation et de décrémentation

Les opération d’incrémentation et de décrémentation vous permettent d’additionner ou


de retirer la valeur 1 à une valeur de mot ou de double mot

II.1- Incrémenter mot

Opérandes
IN (mot)
OUT (mot)
Description

La boîte INC_W (Incrémenter mot) ajoute 1 à la valeur du mot d'entrée IN et charge le


résultat dans un mot (OUT), comme illustré dans l'équation :

IN + 1 = OUT

II.2- Décrémenter mot

Opérandes

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

IN (mot)
OUT (mot)
Description

La boîte DEC_W (Décrémenter mot) retire 1 de la valeur du mot d'entrée IN et charge


le résultat dans un mot (OUT), comme illustré dans l'équation :

IN - 1 = OUT

Application

Compteur / Décompteur

On souhaite réaliser un compteur/décompteur modulo 256 en utilisant les 8 premières


sorties de l’automates.
- L’entrée I0.0 servira à l’activation du système (0 arrêt, 1 marche)
- L’entrée I0.1 servira au changement au sens du comptage (0 positif, 1 négatif)
- L’entrée I0.2 servira à la remise à 0 du compteur.
- L’entrée I0.3 servira comme entrée de comptage.

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

Automates programmables industriels


Travaux pratiques N° 5

But
Pratiquer Manipuler les entrées et les sorties analogiques

Outils mis à disposition


Automate programmable SIEMENS S7-200
Logiciel de programmation MicroWin STEP 7-200
Aide en ligne du logiciel
Manuel de référence de la programmation avec STEP 7 MicroWin
Alimentation stabilisée 0 à 30 V
Multimètre numérique
Fils de câblage

Introduction
Les entrées et sorties analogiques sont des valeurs de 16 bits (mots) lues ou écrites
dans un module analogique. Ce module est muni de convertisseurs A/N et N/A ayant
une résolution de 12 bits.

- Format d’un mot de donnée d’entrée


- Donnée unipolaire
Bits 15 3 2 1 0
AIW xx 0 Valeur de donnée 12 bits 0 0 0

- Donnée bipolaire
Bits 15 4 3 2 1 0
AIW xx Valeur de donnée 12 bits 0 0 0 0

- Format d’un mot de donnée de sortie


- Donnée unipolaire
Bits 15 14 4 3 2 1 0
AIW xx 0 Valeur de donnée 11 bits 0 0 0 0

- Donnée bipolaire
Bits 15 4 3 2 1 0
AIW xx Valeur de donnée 12 bits 0 0 0 0

Les plages de tension ou de courant peuvent être configurées en utilisant les


commutateurs et les potentiomètres accessibles par les fentes d’aération du module
par ce module.

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

Le tableau ci-dessous montre comment configurer le module d’extension à l’aide des


commutateurs.

Plage de tension ou de courant /Commutateur 1 3 5 7 9 11


0 à 10 V ON OFF OFF OFF ON OFF
0 à 20 mA ON OFF OFF ON OFF OFF
0à5V ON OFF OFF ON OFF OFF
0à1V ON OFF ON OFF ON OFF
0 à 500 mV ON OFF ON ON OFF OFF
0 à 100 mV ON ON OFF OFF ON OFF
0 à 50 mV ON ON OFF ON OFF OFF

Câblage des entrées et des sorties analogiques


Le module d’extension EM 235 comporte 3 entrées 1 sortie analogique 12 bits. La
figure suivante présente montre les connexions utilisateur pour ce module.

Applications

Voltmètre numérique à échelle

On se propose de réaliser un voltmètre pouvant mesurer une tension positive entre 0 et


10V. Les valeurs de tension mesurée Vm seront affichées sur les sorties logiques (Q0.0
… Q1.1) conformément à l’illustration ci-dessous :

Plages de tension Q0.0 Q0.1 Q0.2 Q0.3 Q0.4 Q0.5 Q0.6 Q0.7 Q1.0 Q1.1
Vm = 0          
0 ≤ Vm < 1          
1 ≤ Vm < 2          
2 ≤ Vm < 3          
3 ≤ Vm < 4          

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

4 ≤ Vm < 5          
5 ≤ Vm < 6          
6 ≤ Vm < 7          
7 ≤ Vm < 8          
8 ≤ Vm < 9          
9 ≤ Vm < 10          

Sortie à  Sortie à 1 

- Câbler l’entrée analogique à la source de tension variable (Attention : La tension en


entrée ne doit pas dépasser la valeur maximale configurée)
- Ecrire un programme en langage à contact permettant de réaliser
- Charger le programme dans la CPU et Tester le.

Multiplicateur de tension avec limitation

On se propose de réaliser un système qui délivre une tension d’une amplitude double
de la tension appliquée à son entrée analogique. La tension de sortie devant être
limitée à 10 V.

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

Automates programmables industriels


Travaux pratiques N° 6
But
Réaliser des programmes d’automatisme en langage LIST.

Outils mis à disposition


Automate programmable SIEMENS S7-200
Logiciel de programmation MicroWin STEP 7-200
Aide en ligne du logiciel
Manuel de référence de la programmation avec STEP 7 MicroWin
Fils de câblage

I- Introduction

L’écriture des programmes en langage LIST se fait dans un éditeur de texte. La liste
des instructions est fournie dans la documentation du logiciel STEP 7. Les autres
opération de chargement, de test et de mise au point sont identiques à celles effectuées
en programmation en langage CONT.

II- Applications

Soit l’automatisme représenté par les GRAFCET suivants. Ecrire un programme en


langage LIST pour un automate SIEMENS S7-200 correspondant à cet automatisme.
Préciser les bits affectés aux étapes.

JAOUADI Maher
ISET de Sousse Informatique Industrielle 3

Commande d'un système de mise en paquet dans une chaîne de production

Un système de mise en paquet comporte un tapis sur lequel arrive les pièce à emballer
dans des paquets. Un capteur (entrée I0.0) détecte l'arrivée des pièces. Le tapis est
commandé par un moteur (Sortie Q0.0) qui fonctionne tant que le système est en
marche et qu'il existe un paquet vide devant le tapis. Un capteur (entrée I0.1) détecte la
présence des paquets

L'opérateur dispose d'une entrée marche/arrêt et d'un bouton d'arrêt d'urgence. Il est
chargé de préciser une consigne correspondant à la quantité de paquets à produire. S'il
démarre le système par la commande marche sans avoir précisé une consigne le
système ne démarre pas et signale une erreur sur la sortie Q1.0 indiquant une consigne
nulle. Si le système est arrêté avant la fin de la production un message de production
inachevée est signalé sur la sortie Q1.1

Un vérin commandé par la sortie Q0.2 fait évacuer le paquet plein qui sera remplacer
automatiquement par un paquet vide. Le moteur du tapis doit s'arrêter lorsque le vérin
est en avant. La fin de course du vérin est détectée par un capteur relié à l'entrée I0.4.
Le vérin retourne dès qu'il touche sa fin de course.

Le système peut s'arrêter soit par la commande arrêt du bouton marche / arrêt soit par
un arrêt d'urgence soit automatiquement à la fin de la production.

Travail demandé

Ecrire un programme en langage LIST permettant de commander ce système

JAOUADI Maher

Vous aimerez peut-être aussi