Vous êtes sur la page 1sur 6

Niveau : 1ère D OG 1 : APPLIQUER LE THEOREME DE L’ENERGIE CINETIQUE .

TITRE : THEOREME DE L’ENERGIE CINETIQUE Durée : 5 H 30

Objectif spécifique 03 : Résoudre un problème en utilisant le théorème de l’énergie


cinétique.
Matériel par poste de travail : dispositif d’étude Supports didactiques :
de la chute libre et accessoires ; horloge Séries d’exercices polycopiés
électronique ; une bille en acier ; un niveau à
Bibliographie : Livres de Physique
bulle ; fils de connexion ; fil à plomb ;
AREX Première C et D, Eurin-gié
alimentation 6V ; électroaimant; enregistrement Première S et E. Guide pédagogique et
du mouvement de la chute libre d’une bille ; Programme.

Pré-requis : définition et expression de l’énergie Vocabulaire spécifique : théorème


cinétique ; travail d’une force constante ; de l’énergie cinétique ; chute libre ;

Stratégies de travail et consignes particulières :


- Suivre les instructions du professeur
- Former des groupes de travail
- Faire attention au matériel
- Ne pas mettre les appareils sous tension avant vérification du professeur
Plan du cours :
I) Energie cinétique d’un solide en
mouvement de translation
1° Définition
2° Expression
II) Théorème de l’énergie cinétique
1° Etude de la chute libre d’un solide
1.1° Expérience et résultats
1.2° Exploitation des résultats
1.3° Conclusion
2° Enoncé du théorème de l’énergie
cinétique
3° Application du théorème de l’énergie
cinétique

Page 1 sur 6
Observations
Activités Activités
questions réponses THEOREME DE L’ENERGIE CINETIQUE
I) Etude expérimentale de la chute libre d’une bille sans vitesse initiale
1° Exploitation d’un enregistrement

G0 G1 G2 G3 G4 G5
Hauteur h(m) 0 0,0 0,12 0,235 0,3 0,565
5 8
Vitesse 0 1 1,54 2,16 2,7 3,333
V(m/s) 5
V2 (m2/s2) 0 1 2,37 4,69 7,5 11,11
6

2° Courbe V2 = f(h)

12

10

8
V2 (m2/s2)

0
0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6
h (m)

Echelle : 1 cm pour 0,05 m et 1 cm pour 1 m2/S2

Page 2 sur 6
3° Relation entre V2,h et g

On obtient une droite passant par l’origine dont l’équation est de la forme : V2 = k × h.
V 2
k
 Déterminons la valeur de k (la pente de la droite)  h
11,11  1
Pour les points A(11,11;0,565) et B(1;0,05) k   19, 6  2  9,8
0,565  0, 05

Or g = 9.8 S.I.  k = 2.g d’où V2 = 2.g.h (1)


1
Multiplions la relation (1) par 2 m :
1 1
mV 2  m  2gh
2 2
1 
mV 2 -0  mgh  Ec=w(p)
2
1
EC  mV 2 : exp ression de l'énergie cinétique
2

W( P )=mgh : travail du poids d'un solide
4° Conclusion
La variation de l’énergie cinétique d’un solide en mouvement de chute libre entre deux
positions est égale au travail du poids de ce solide entre ces deux positions.

II) Energie cinétique d’un solide en mouvement de translation


1° Définition
Un solide de masse m, animé d’un mouvement de translation avec une vitesse V G
possède une énergie liée à son mouvement appelée énergie cinétique (EC).
Page 3 sur 6
2° Expression
L’énergie cinétique d’un solide de masse m et de vitesse de translation VG s’écrit:

1
EC  m VG2 m.s-1
Joule (J) 2
kg
L’unité de l’énergie cinétique est le Joule (J).
EXERCICE D’APPLICATION

Au cours d’une épreuve de course de vitesse de 60 m, un élève de masse m = 61 kg,


développe une énergie cinétique de 1,3kJ. Déterminer sa vitesse moyenne.

3° Enoncé du théorème de l’énergie cinétique


La variation de l’énergie cinétique d’un solide entre deux instants tA et tB est égale à
la somme algébrique des travaux effectués par les forces extérieures appliquées à
ce solide entre ces instants.

E C  E CB  E CA   WAB (Fext )

4° Vérification du théorème de l’énergie cinétique


Calculons ∆ E C entre G0 et G5
1
∆ Ec=Ec 5−Ec 0= m ( V 5−V 0 )=0,5∗0,1∗( 11,11−0 )=0,777 ≈ 0,8 J
2
Système : une bille
Bilan des forces : le poids P des la bille
w(⃗
P ) =mgh=0,1∗9,8∗ ( 0,565−0 )=0,775 J ≈ 0,8 J .
Page 4 sur 6
Conclusion : ∆ Ec=w ( ⃗P )=Σ w( ⃗F ext)

5° Application du théorème de l’énergie cinétique


Pour appliquer le théorème de l’énergie cinétique il faut :
 définir le système étudié ;
 faire l’inventaire de toutes les forces extérieures appliquées au système ;
 calculer les travaux de ces forces ;
 et enfin appliquer le théorème de l’énergie cinétique.

Interrogation écrite (15 min)

Une pierre de masse m = 500 g est lancée verticalement vers le haut avec la vitesse initiale V0 = 15 m.s-1.
1. Déterminer l’énergie cinétique initiale de la pierre.
2. En appliquant le théorème, déterminer la hauteur maximale à laquelle la pierre s’élèvera.
. On donne g = 10 N/kg.

Résolution

Page 5 sur 6
Règle de sécurité

 Marcher de préférence au milieu du trottoir.


 Surveiller les voitures en stationnement : une portière peut s’ouvrir.
 Rester vigilant aux entrées/sorties de garages et de parkings.
 Ne pas jouer et ne pas courir.

La ceinture de sécurité est un dispositif de sécurité permettant de limiter les mouvements incontrôlables des passagers
d'un véhicule, lors d'un choc. Ainsi, les occupants d'un véhicule en mouvement décélérant brutalement lors d'un choc, ne
sont pas projetés contre des obstacles, par leur inertie.

En absence de ceinture de sécurité, les dommages liés à un accident augmentent :

 les occupants sont projetés, les chocs avec l'habitacle pouvant causer des blessures :
 dans le cas d'un choc frontal, le conducteur va subir des chocs aux genoux (causant des plaies, mais aussi
des fractures des fémurs par flambage), au thorax (par le volant, les traumatismes thoraciques pouvant mettre en
danger l'appareil respiratoire) et à la tête (contre le pare-brise),
 dans le cas de tonneaux, les occupants vont venir percuter le toit ;
 un passager arrière peut percuter le siège avant et donc causer un choc supplémentaire aux passagers avant ;
 les occupants peuvent être éjectés et subir des dommages lors de la chute ou de la collision avec un obstacle.

Page 6 sur 6

Vous aimerez peut-être aussi