Vous êtes sur la page 1sur 7

Exercice : Armatures d’effort tranchant – charges réparties

Énoncé
On considère la poutre figurée ci-dessous :

Enrobage des armatures : cnom = 3 cm.


Matéraiux :

 Béton fck = 25 MPa


 Aciers S 500
On se propose :
1) de calculer les armatures d’âme pour une inclinaison des bielles : θ=45 °
2) de vérifier les abouts de la poutrelle pour une inclinaison des
bielles : θ = 45˚,
Corrigé
1. Effort tranchant
1.1. Effort tranchant maximal
A l’axe de l’appui ;
Pu .l eff 58,57.10,00
V Ed eff = = =292.9 kN
2 2

Au nu d’appui :
1 1
Poutre isostatique ⟹ a=min
1
2
t

h {}
2 a=0.40 m=min 2
1
2
0.80=0.4 m

0.85=0.425 m { }
V Ed=V Ed eff −P u . a ; V Ed=292.9−58.57 .0.40=269.47 kN

1.2. Effort tranchant réduit (transmission directe des charges aux


appuis)
Charges uniformément réparties.
Effort tranchant à la distance d du nu d’appui
V Ed 0=V Ed eff −P u ( a+ d ); V Ed 0=292.9−58.57 ( 0.40+0.80 )=222.62kN

2. Nécessité de mettre des armatures d’effort tranchant


2.1. Effort tranchant résistant de calcul de l’élément sans armatures
d’âme : V Rd ,c
2 /3 2/ 3
f ck ≤50 MPa ⟹ f ctm =0.3 [ f ck ] ; f ctm=0.3 [ 25 ] =2.56 MPa

f ctk ,0.05=0.7 . f ctm; f ctk ,0.05=0.7.2,56=1.79 MPa

f ctk ,0.05 1.79


f ctd=α ct =1 =1.19 MPa
γc 1.5

f ck 25
f cd =α cc =1 =16.7 MPa
γc 1.5

A s1 =Aire de l’ armature longitudinale dans la section distante de d +l bd

de celle étudiée :

A s1 =2.8,04=16.08 cm2 (lit inférieur de 2ϕ 32)


As1 16.08
ρ 1= ≯ 2% ; ρ1= =0.009< 2%
bw . d 22.80

N Ed=0 ( car flexion simple ) donc σ cp =0

Effort tranchant pouvant être supporté sans armatures d’âme :

[ C Rd ,c . k . √3 100. ρ1 . f ck + k 1 . σ cp ] bw . d=V Rd ,c 1
V Rd ,c =max
{ [ v min + k 1 . σ cp ] b w . d =V Rd , c 2 }
Avec
0.18 0.18
C Rd , c = = =0.12
γc 1.5

200 mm 200 mm
k =min 1+
{ √ 2
d
} { √
;k =min 1+ 800 =1.5 =1.5
2
}
k 1=0.15

v min=0.035. k 3/ 2 . √ f ck ; v min=0.035. 1.53 /2 . √ 25=0.321

V Rd ,c 1=[ 0,12.1,5 . √3 100.9 /1000.25+ 0,15.0 ] 0,22.0,8=0.089 MN

V Rd ,c 2=[ 0,321+0,15.0 ] 0,22.0,80=0.056 MN

Vérification
V Ed 0=0.223 MN > 0.089 MN =V Rd , c1

V Ed 0=0.223 MN > 0.056 MN =V Rd , c2

Alors armatures d’effort tranchant calculées nécessaires


3. Armatures d’efforts tranchant calculées par la méthode standard (θ =
45˚)
3.1. Vérification de la compression des bielles de béton
Effort tranchant de calcul maximal pouvant être supporté sans provoquer
l’écrasement des bielles de béton comprimé :
cotgθ +cotgα

{V Rd , max =bw . z . υ1 . f cd

z=0,9. d
1+cotg 2 θ
}
α =90 ° en adoptant des armatures d ’ âme droites.
1+0
V Rd ,max =0,22.0,9 .0,80 .0,54 .16,7 =0.714 MN
1+12
V Ed=0.269 MN < 0.714 MN =V Rd ,max donc OK !

3.2. Armatures d’effort tranchant


- Calculées :
f yk 500
f ywd = = =435 MPa
γ s 1.15

α = inclinaison des Asw Asw droites ⇒ α = 90˚


A sw V Ed 0

s 0,9. d . f ywd ( sinα + cosα )

A sw 0,223 2 1 2
≥ 10 = cm /cm
s 0,9.0,80 .435 .1 14,04

- Maximales :
1 1
υ . f . sinα 0,54 .16,7 .1
A sw . f ywd 2 1 cd ; A 2 1
≤ sw
≤ = cm2 /cm
bw . s 1−cosα s 435 ( 1−0 ) 4.39
2
A sw 1 1 A
s
=
14.04
cm /cm<
4.39
cm2 /cm= sw
s [ ] max
donc OK !

3.3. Pourcentage minimal


A sw √f A
ρw = ≥ 0.08 ck ; α =90 ° ⟹ sw ≥ 1 cm2 /cm
s . bw . sinα f yk s 56.82
2
A sw 1 1 2
= cm /cm> cm / cm donc OK !
s 14.04 56.82

3.4. Espacement
Prenons ϕ w =8 mm d’où pour « coudre » deux files verticales :
- Espacement longitudinal maximal

S1 ,max =min 0,75. d (1+cotgα ) ; S1 ,max =0.60 m


{
15. ϕ si A s 2 ≠ 0 }
S0=14 cm<S max =60 cm OK !

- Espacement transversal maximal

{6000,75mmd }; S =0.60 m
St ,max =min t ,max

ϕ 3.2
S =b −2 ( c +ϕ + ) ; S =22−2 ( 3+0.8+
2 )
t w nom t t =11.2cm
2

St =11.2 cm<S t , max =0.60 m

4. Répartition des armatures d’âme


Nous nous plaçons dans le cas des bielles inclines à θ=45 °.
Espacement initial s1 ; s0 = 14 cm donc s1 = 13 cm pris dans la suite des
espacements de Caquot.
Nombre de répétitions :
l eff =l n+ 2.a ; l n=10,00+2.0,40=9.20 m

ln 9.20
l 0= (travée sur deux appuis simples) :l 0= 2 =4.60 m
2

l ' 0=( l 0 −d )=4.60−0.80=3.80 m

d 0.80
n1 =l' 0+ pour le 1e espacement : n1 =3.80+ =9.51 pour le 1e espacement
s0 0.14
n1 =l' 0 pour les suivants : n1 =3.80 pour i>l

4.1. Tableau de Caquot

Il manque pour arriver à mi-portée : 460 – 434 = 26 cm.


Retenons en mettant un cours d’armatures d’âme à mi-portée et en reclassant
les espacements par ordre croissant : 6 + 10,13 + 3,16 + 4,20 + 4,25 + 26 + 2,35
Nota : l’espacement est limité à S1 ,max =0.60
4.2. Vérification de s à l eff /2
4.2.1. Effort tranchant
Compte tenu de la forme de la ligne d’influence de V :

Charges permanentes : Vg = 0

1 1 l eff p l eff
Charges variables : Vp = ± p . . =± ; p=1,5. q
2 2 2 8
1,5.26,6 .10,00
V Ed=± =49,9 kN
8
4.2.2. Armatures transversales calculées

A sw V Ed A sw
≥ >¿( )
s 0,9. d . f ywd ( sinα + cosα ) s max

A sw 0,05 2 1 1
≥ 10 = < ok !
s 0,9.0,80 .435 .1 62,64 4,39
4.2.3. Pourcentage minimal

A sw √f A
ρw = ≥ 0.08 ck ; sw = 1 < 1 =0.018 cm 2 /cm
s . bw . sinα f yk s 6 2.64 56.82

Mais en réalité s = 35, d’où :


A sw 2.0,50 2
= =0.029>0.018 cm / cm donc OK !
s 35
Alors s = 35 à mi portée convient.

4.2.4. Espacement maximal

S1 ,max =0,75. d (1+cotgα ); S1 ,max =0.60 m

s=35 cm< S 1, max =60 cm OK !

4.3. Retenu

5. Vérifications d’about
5.1. Armatures inféreures tendues sur appui d’about
5.1.1. Section d’acier inférieurs

Section :