Vous êtes sur la page 1sur 3

8-1030

8-1030

Trousse d’urgence en pédiatrie


Encyclopédie Pratique de Médecine

J Lavaud, A Dargols

F aut-il vraiment posséder une trousse d’urgence en pédiatrie ? C’est une question souvent débattue, qui n’a
jamais réussi à faire l’unanimité. Nous pensons pour notre part qu’elle est aussi indispensable que la trousse
d’urgence du médecin généraliste doit l’être. Même si la grande urgence est exceptionnelle en pratique libérale, le
médecin est plus souvent confronté à des situations aiguës, qu’il lui faudra gérer dans l’attente du transfert de
l’enfant aux urgences hospitalières le plus souvent par le Service Médical d’Urgence Régional (SMUR) local, parfois
par les sapeurs pompiers de proximité ou plus rarement une ambulance privée. Si dans ces situations, il ne fait rien
en faisant trop confiance à la rapidité de déplacement du service de secours, une aggravation de l’état de l’enfant
peut survenir et les parents accepteront de moins en moins cette attitude d’attente passive.
© Elsevier, Paris.

■ ■
quelles sont les situations d’urgence, ressenties par
Introduction les parents ou réelles, qu’il rencontre ou peut Contenu minimal indispensable
rencontrer dans sa pratique quotidienne.
Les pathologies aiguës communautaires les plus
Bien entendu le contenu de cette trousse peut fréquentes sont d’ordre infectieux, respiratoire, Au matériel d’usage général, qui ne diffère pas de
être variable selon les compétences du médecin neurologique et digestif. l’usage adulte, s’ajoute un matériel plus
libéral en médecine d’urgence, de son parcours Ce sont d’abord les fièvres élevées et les spécifiquement pédiatrique. Quant aux médica-
universitaire et de ses connaissances acquises sur le convulsions fébriles (sans oublier les crises ments d’urgence, ils peuvent bénéficier d’une
terrain grâce à des stages, que nous souhaiterions convulsives non fébriles et la crise épileptique d’un présentation spécifique pédiatrique ou de simples
obligatoires, au cours du cursus universitaire de tout enfant épileptique connu ou qui se démasque) ; le adaptations de posologie de spécialités adultes, qu’il
médecin, dans des unités d’urgence (SMUR, urgences trio laryngite, bronchiolite et crise d’asthme, enfin la faudra bien manier au risque de surdosage, voire
porte, unité de soins intensifs). À défaut, aucun diarrhée et de rares déshydratations aiguës, d’intoxication.
médecin ne devrait pouvoir obtenir son diplôme, quelques situations allergiques (urticaire géant,


sans connaître les gestes de premiers secours, œdème localisé).
sanctionnés par un diplôme ou une attestation, puis Les urgences graves sont rarement rencontrées, Médicaments
les entretenir régulièrement sur des mannequins ou mais nécessitent quelques actes thérapeutiques
au cours d’exercices de simulation dans des sessions indispensables avant l’arrivée du SMUR, qu’il s’agisse
de formation continue organisées par la profession. d’injection(s) médicamenteuse(s) ou de gestes de Ils incluent les médicaments (tableau I) utilisés en
Le contenu de cette trousse d’urgence sera premiers secours. On peut citer la mort subite du thérapeutique d’urgence et les médicaments de base
également quelque peu différent selon la pratique nourrisson (450 cas en 1996) ou brutale de l’enfant, pouvant être administrés ou donnés en dépannage
médicale du médecin, pédiatrie en milieu urbain, en les malaises graves du nourrisson, le malaise de la (la nuit), dans l’attente que les parents puissent
milieu rural ou semi-rural, en zone montagneuse ou tétralogie de Fallot, l’insuffisance cardiaque brutale respecter l’ordonnance prescrite. La liste est établie
« désertique », avec des conditions géographiques et quelle qu’en soit la cause (cardiopathie congénitale alphabétiquement.
climatiques qui compliqueront à certains moments décompensée connue ou non, myocardiopathie, – Adalatet, (nifédipine) voie sublinguale, capsule
de l’année, la pratique quotidienne de quelques-uns. myocardite...), le choc anaphylactique et l’œdème de de 5 mg (pour une hypothétique poussée
Enfin, tout médecin, quel que soit son mode Quincke après piqûre d’hyménoptère, prise hypertensive).
d’exercice, doit parfaitement connaître les moyens médicamenteuse, allergie à un produit ou – Adrénalinet en ampoule de 1 mL = 1 mg ou en
qui peuvent venir au secours de l’enfant en détresse, intolérance aux protéines du lait de vache, le choc kit (Anakitt ou Anahelpt).
la procédure pour les mettre en œuvre et, septique (purpura fulminans, mais aussi d’autres – Antipyrétiques per os en sachets et en
rappelons-le, les gestes de premiers secours à faire septicémies). suppositoires (dosage nourrisson et enfant) en
en attendant. Les accidents de l’enfant constituent un autre privilégiant le paracétamol (15 mg/kg par prise).
grand groupe d’urgences avec les plaies (dont les – Avlocardylt 1 ampoule de 5 mL = 5 mg.
sections et arrachements), les intoxications, les – Bricanylt pour injection sous-cutanée,
Une trousse
■ brûlures, les noyades et les corps étrangers de toute 1 ampoule de 1 mL = 0,5 mg.
© Elsevier, Paris

pour quelles pathologies ? nature. – Carbomixt (charbon végétal activé pour


Enfin, un médecin peut se trouver confronté à un intoxication médicamenteuse, 1 g/kg).
accouchement hors structure de maternité, à – Corticoïdes sous forme de Célestènet en
Avant de voir quelle trousse d’urgence le médecin domicile, dans la rue, à l’hôtel, ou même dans son gouttes buvables (1 flacon) et en ampoules (2
libéral peut se constituer, il est bon de rappeler cabinet... ampoules de 4 mg).

1
8-1030 - Trousse d’urgence en pédiatrie

Tableau I.

Nom Posologie usuelle en urgence Voie d’administration Conditionnement Pathologie


Adalatet (nifédipine) 0,25 à 0,50 mg/kg Sublingual capsule de 10 mg Poussée
HTA
Adrénalinet 100 µg/kg IV amp 1 mL = 1 mg Arrêt CR
Anakitt 100 µg par poussée SC seringue montée Choc anaphylactique
Anahelpt
Avlocardylt (propranolol) 1 mg IV lent amp 5 mL = 5 mg Malaise de Fallot
Bricanylt (terbutaline) 100 µg pour 10 kg SC amp 1 mL = 0,5 mg Asthme grave
Célestènet (bétaméthasone) 0,5 mg/kg IV/IM amp 1 mL = 4 mg Laryngite
per os 1 flacon gouttes buvables
Digoxinet 10 à 20 µg/kg IV/IM amp 1 mL = 50 µg Insuffısance cardiaque
Glucagon Novot 0,3 mg/kg SC flacon 1 mg avec solvant Hypoglycémie
Lasilixt (furosémide) 1 mg/kg IM amp 2 mL = 20 mg HTA
Insuffısance cardiaque
Paracétamol 15 mg/kg per os, voie rectale sachets et suppositoires Fièvre
80-170 mg Douleur
Valiumt 0,5 mg/kg voie rectale amp 2 mL = 10 mg Convulsions
IM - IV
Ventolinet (salbutamol) 100 µg 1 inhalation ou avec chambre Flacon pressurisé avec valve Asthme
d’inhalation doseuse 20 mg

IM : intramusculaire ; IV : intraveineux : SC : sous-cutané ; HTA : hypertension artérielle : CR : cardiorespiratoire.

– Cryofluoranet, flacon pressurisé de 70 mL pour ventilation par le bouche à bouche ou l’insufflateur


anesthésie locale et antalgique par réfrigération. Tableau II. – Boîte de petite chirurgie ou de manuel avec masque est habituellement suffisante,
– Digoxinet, ampoule de 1 mL = 50 µg. suture chirurgicale après déflexion modérée de la tête en arrière, et
– Glucagont, 1 flacon = 1 mg. liberté des voies aériennes supérieures, obligeant
— 1 pince à griffes type Kocher
– Lasilixt ampoule de 2 mL = 20 mg. — 1 pince de Halsted droite parfois leur dégagement, si possible après aspiration
– Otipaxt flacon pressurisé avec valve doseuse. — 1 paire de petits ciseaux courbes buccale ou mécanique.
– Rocéphinet, 1 flacon de 1 g pour voie — 1 porte-aiguille – Les médicaments qui s’administrent avec un
intraveineuse et intramusculaire. — 2 fils de suture montés sur aiguille courbe, pousse-seringue électrique et/ou sur batterie, en
– Valiumt, 2 ampoules de 10 mg. résorbables type Vicrylt continu, comme les inotropes positifs (Dobutrext,
– Ventodiskt ou Turbuhalert. — 1 porte-agrafes avec pince ad hoc pour mettre Dopaminet...).
– Ventolinet flacon pressurisé avec valve
en place les agrafes.
doseuse 20 mg.


– Élastoplastet (moyenne et grande taille).
Vérification et entretien
du matériel, spécificités


– Pince à bouts plats (épine, écharde). du contenant
Matériel d’administration – Tulle gras en sachet aluminé, bientôt remplacé
et d’injection par des gels d’eau (Waterjelt, Brûlstopt).
– Biafinet pommade. En pratique la vérification de la trousse d’urgence
sera hebdomadaire, d’une part pour faciliter son
Tout le matériel sera prévu en double exemplaire, ‚ Spécificités de la trousse maniement, la parfaite connaissance des produits et
dans l’éventualité d’une faute d’asepsie. du médecin rural de leur place dans la trousse, et d’autre part contrôler
– Aiguilles SC - IM - IV. – Boîte de petite chirurgie (tableau II). régulièrement la fiabilité du matériel, les dates de
– Seringues : 1 mL, 2 mL, 5 mL, 10 mL. – Poche stérile de 500 mL de Plasmiont ou péremption des médicaments, l’étanchéité des
– Épicrânienne 0,7 et 0,9 mm ∅ (27 G - 25 G). d’Elohes à 6 %t. sachets papier ou plastique des différents produits,
– Cathéter court 24 G - 22 G. – 2 clamps de Barr. dont le contenu ne serait plus stérile.
– Garrot. – 1 bistouri stérile. La conduite du véhicule parfois sportive et vive et
– Alcool à 70°. – 1 petite bouteille d’O2 avec manodétendeur, la mauvaise qualité du revêtement de certaines
– Compresses stériles. débit-litre et raccord d’O2 adéquat, pour aller jusqu’à routes et chemins peuvent aussi casser des
– Film autocollant transparent type Opsitet ou l’insufflateur manuel ou la sonde nasale d’oxygène. ampoules.
Tegadermt et sparadrap. On peut aussi recommander l’Oxygène Packt, La chaleur excessive (canicule) ou le grand froid,
– Ampoules de NaCl 0,9 %, eau distillée, G 5 %, G inhalateur compact d’oxygène pour usage unique l’humidité et la lumière, peuvent altérer le principe
10 % et G 30 %. immédiat, permettant de délivrer 3 L/min d’O2 pur actif de certains médicaments, dont les moyens de
– Une boîte de recueil pour aiguilles souillées. pendant 12 minutes. conservation sont spécifiques (sachets aluminés,
protection spéciale contre la lumière), d’où la règle
‚ Pour les petits accidents de ne jamais laisser la trousse d’urgence en


– Sutures cutanées adhésives type Stéri-Stript. permanence dans son coffre de voiture, et de la
– Pansements prédécoupés prêts à l’emploi.
Ce qui nous paraît inutile rapporter à chaque fois dans le cabinet médical.
dans la trousse d’urgence
– Bandes Velpeaut moyenne taille, grande taille C’est vrai, c’est pénible, la sacoche est parfois lourde
et 2 épingles à nourrice. – La boîte d’intubation, même pour ceux qui ont et relativement encombrante, mais il faut s’y
– Gaze résorbable hémostatique type Surgicelt. déjà fait de la réanimation. Les gestes s’oublient vite ; résoudre.
– Sachets de Coalgant. les secours sont bien organisés en France. Les réelles C’est pourquoi la trousse d’urgence doit être
– Flacon de Dakint (50 mL). urgences sont rares, et le maintien d’une bonne aisément transportable, car elle fera de nombreux

2
Trousse d’urgence en pédiatrie - 8-1030

Matériel communautaire de base


✔ Un stéthoscope de taille adulte à deux pavillons peut suffire dans la majorité des
situations ; on peut lui adjoindre un modèle spécifiquement pédiatrique, voire

Faut-il tout réunir
dans une seule mallette ?

néonatal pour les pédiatres exerçant aussi en maternité. L’expérience montre qu’il est souhaitable que le
✔ Un thermomètre, au mieux électronique, précis et moins fragile que les modèles à praticien libéral dispose dans sa sacoche d’utilisation
mercure (qui vont d’ailleurs disparaître) pouvant reconnaître une hypothermie quotidienne, à chaque visite, non seulement du
profonde (T° < 34°C). matériel communautaire de base (thermomètre,
lampe de poche, abaisse-langue, stéthoscope...) mais
✔ Un otoscope, si possible à fibres de verre, qui évite d’avoir l’ampoule dans le
aussi de quelques médicaments de première
champ de vision avec 2 tailles de spéculum 2,5 et 4 mm et un porte-coton. intention (Valiumt, Dolipranet, Célestènet,
✔ Un nécessaire à aspiration buccopharyngo-nasal et gastrique type Mucus Adrénalinet...).
extractort (société Vygont). Ce dispositif comprend un petit conteneur de recueil Le reste du matériel que nous venons de lister
des sécrétions, une double sonde pour aspiration de l’enfant et une sonde destinée étant alors contenu dans la sacoche dite des
au médecin par laquelle il aspire le malade. premiers secours et conservée dans le coffre lors des
✔ Pour les nourrissons qui sont encombrés par voie nasale, ou qui font des fausses déplacements et des interventions.
routes lactées, on dispose plus simplement du mouche bébé.
✔ Un tensiomètre bénéficiant de brassards adaptés au nourrisson (taille 4 et 5) et à
l’enfant (3 tailles suffisent de 2 ans à 15 ans).
✔ Des abaisse-langue en bois ou en plastique (2 tailles différentes), une petite lampe
de poche, des gants d’examen à usage unique.
✔ Une chambre d’inhalation pour β2-adrénergiques qui permet aisément leur

Connaissance des gestes
de premiers secours

Disposer d’une trousse d’urgence, aussi complète


administration aux nourrissons et jeunes enfants de moins de 7 ans. et sophistiquée soit-elle, ne dispense absolument pas
✔ Un débitmètre de pointe ou Peak-Flowt pour les plus de 7 ans. le médecin, libéral ou non, de connaître les gestes
✔ Un insufflateur manuel taille nourrisson-petit enfant avec un ballon de 750 mL dits de premiers secours et de les entretenir
muni d’un masque rond en caoutchouc plein pour les nourrissons et de 2 masques régulièrement.
triangulaires en caoutchouc gonflables pour les enfants plus grands. Il existe des – Position latérale de sécurité (PLS).
modèles jetables moins onéreux pour du matériel peu utilisé en pratique courante. – Désobstruction pharyngobuccale au doigt.
L’insufflateur doit comporter une soupape de sécurité de surpression pulmonaire – Bouche-à-bouche.
tarée entre 30 et 35 cm d’H2O et un dispositif d’enrichissement en O2 à la partie – Massage cardiaque externe avec les différentes
postérieure de l’appareil. méthodes selon l’âge et la morphologie du thorax
de l’enfant.
✔ Un champ stérile en papier tissé.
– Manœuvre de Heimlich et de Mofenson
✔ Des canules de Guedel (taille : 0 - 1 - 2) pour assurer et maintenir la liberté des uniquement devant une obstruction complète du
voies aériennes chez des enfants comateux qui ventilent spontanément et mis en carrefour pharyngolaryngé avec asphyxie totale
position latérale de sécurité (PLS). rapidement mortelle.
✔ Une couverture de survie aluminée. – Savoir confectionner attelles, pansements
✔ Des bandelettes test type Dextrostixt ou BM Testt pour mesure de la glycémie compressifs efficaces, mise en écharpe, pour
capillaire au doigt avec lancettes adaptées (1 appareil de ponction automatique entorses, fractures et plaies diverses.
manuel type Autolett est utile), et des bandelettes urinaires. Tous ces gestes peuvent être appris dans des
cours dispensés par la Croix-Rouge française, la
Protection civile, les centres d’enseignement des
voyages entre le véhicule, le cabinet et les rares onéreuses, mais moins solides que les mallettes. soins d’urgence (CESU), les SAMU dans le
lieux de l’urgence médicale. Les mallettes en cuir Dans certaines régions, où les conditions programme de la capacité d’aide médicale urgente
sont très fiables, robustes, mais chères ; elles climatiques, la géographie des lieux, entraînent des (CAMU), ou du diplôme d’université de médecine
peuvent facilement contenir tout le matériel difficultés d’accès au malade ou blessé, des d’urgence (DUMU). Les connaître c’est bien, savoir les
d’urgence. Les boîtes à outils en plastique ou en médecins libéraux ont adopté le sac à dos portable pratiquer correctement c’est mieux, les entretenir
métal léger sont plus faciles à porter, peu pour cette fameuse trousse d’urgence. régulièrement, c’est indispensable.

Jean Lavaud : Médecin des Hôpitaux, responsable du SMUR pédiatrique NEM .


Alain Dargols : Médecin généraliste, attaché au SMUR pédiatrique NEM.
Hôpital Necker-Enfants Malades, 149, rue de Sèvres, 75743 Paris cedex 15, France.

Toute référence à cet article doit porter la mention : J Lavaud et A Dargols. Trousse d’urgence en pédiatrie.
Encycl Méd Chir (Elsevier, Paris), Encyclopédie Pratique de Médecine, 8-1030, 1998, 3 p

Références

[1] Bismuth CH, Baud F, Conso F, Frejaville JP, Garnier R. Toxicologie clinique. [4] Lavaud J. La trousse d’urgence en pédiatrie libérale. Pediatre 1996 ; XXXII :
Paris : Flammarion, 1992 22-24

[2] Huault G, Labrune B. Pédiatrie d’urgence. Paris : Masson, 1992

[3] Lavaud J. Guide pratique de pédiatrie d’urgence pré-hospitalière. Paris : Doin,


1996