Vous êtes sur la page 1sur 10

Protocole BIM

LE PROTOCOLE BIM (trame)

Exemple :
La Centrif

Coordonnées postales
N° de rue 4
Rue Alfred Nobel
Code postal 77420
Ville Champs-sur-Marne
Département Seine-et-Marne
Informations cadastrales
Identification
Type de parcelle
Règles d’urbanisme http://www.ville-champssurmarn
e.fr/vivre/plu.asp

Coordonnées géographiques
Latitude 48.837235 N

Longitude 2.587119 E

Altitude 97

WGS84 (GPS) DMS (48° 50' 14'' N - 2° 35' 13'' E)

Coordonnées en projection

RGF93CC49

X= 1669693.06

Y= 8181983.11

1
Protocole BIM

1. Définition du projet
1.1. Choix et définition du projet

Rénovation de l’I.F.U en bâtiment universitaire BBC SUR LES NORMES


RT2012.

Type de travaux Rénovation


Normes RT2012
Electricité x
Réseau x
Lumière x
Chauffage x
CVC x

1.2. Les acteurs du projet

• Le MOA : Université de Marne La Vallée


• L’architecte : M. X
• Le géomètre :
• AMO programmation ;
• AMO…:
• BET…:
• Bureau de Contrôle :
• CSPS :
• Entreprise GO :
• Entreprise Elec :
• Etc.

1.3. Le contexte du projet

Le but est que la CentrIF devienne un lieu de rencontre et d’échange, favorisant


ainsi la collaboration, l’expérimentation, l’innovation et la diffusion du savoir.

1.4. Les objectifs du BIM dans le projet

L’Amélioration des contraintes thermiques, Une recherche de qualité et


de durabilité sont les principaux apports du BIM dans le projet.
- Facilite les échanges d’informations
- Optimise les temps de production documentaire (liaison 3D/2D)
- Assure un meilleur suivi et respect du programme
- Permet d’obtenir plus de facilité dans l’analyse des visas numériques et le
suivi des entreprises qui travaillent ensemble sur le projet

2
Protocole BIM

- Assure la traçabilité des matériaux/matériels afin de suivre la mise en


œuvre
- Respecte les normes et les réglementations du milieu de la construction
- Réduit les délais de réalisation grâce à une meilleure préparation du
chantier en amont
- Réalise le partage des données avec les entreprises

1.5 Les niveaux d’usages

Le BIM NIVEAU 3 s’organise autour d’une maquette globale localisée sur un


serveur centralisé (physique ou virtuel), accessible à tous les intervenants et
durant toute la durée de vie d’un ouvrage grâce à l’utilisation de plusieurs formats
d’importation et d'exportation permettant de partager toutes les informations,
indépendamment de l’outils qui les a générées. Dans ce cas de figure, chaque
“métier” est responsable d’une “brique” de la maquette, qui une fois consolidée
avec les autres, constitue la maquette BIM de projet. On peut alors parler
d’ingénierie concourante au sens propre.

2. Démarche collaborative

2.1. Objectif de la démarche collaborative BIM sur le chantier référencé

• Créer une organisation en perpétuel apprentissage


• Collaborer vraiment et faire collaborer
• Augmenter, améliorer les relations entre les participants du projet
• Simplifiez le nombre d’étapes et facilitez la fluidité
• Les lieux de travail doivent toujours être propres
• Les fournisseurs doivent être intégrés au processus
• N’utiliser que des technologies éprouvées et fiables
• Tendre vers le zéro stock sur le chantier
• L’arrivée des matériaux et des équipements doivent se faire juste à
temps. Ils ne doivent pas encombrer les aires de travail.
• Réduire la part de non-valeur ajoutée dans l’organisation : analyser les
besoins réels du chantier (ne pas tenir compte des points qui n’ont pas
d’intérêt pour la finalité de l’ouvrage)
• Contrôler chaque phase de travail
• Favoriser la transparence pour augmenter la confiance
• Le rôle du chef de projet est de créer un maillage d’engagements (la parole donnée)

2.2. Définition / mise en place / gestion de la plateforme collaborative

2.1.1 Gestion de la plateforme collaborative :

Le BIM manager est en charge de gérer la plateforme collaborative tout le long


du projet, il :
• Assure la mission de BIM Management
3
Protocole BIM

• Établit la stratégie BIM du projet, en accord avec les Objectifs BIM


• Est le garant de l’atteinte des Objectifs BIM du projet et du respect de la
Convention BIM

2.3. Choix de la plateforme collaborative : A360 de chez Autodesk


2.4. Coordonnées de la plateforme (droit d’accès) :
2.5. Documents hébergés : tous les documents, tableaux, maquettes, planning,
CR et relevés de décision seront postés sur la plateforme. Aucun document
ne devra être transmis par un autre moyen. Si besoin est, tous documents
remis sera scanné est posté sur la plate-forme.

2.6. Caractéristique de la démarche collaborative retenue :

- Co-conception: phases pendant lesquelles les acteurs (MOA, AMO, MOE,


BET, Entreprises, Usagers, Mainteneurs, etc.) se retrouvent dans le cadre de
réunion de travail pour confronter leurs différentes tâches, s’assurer de leurs
cohérences et se répartir les tâches à venir ;

2.7. Réunion et échange d’informations :

▪ La réunion de suivi de la convention BIM vise à suivre l’avancement de


l’implémentation BIM. Cet atelier vise à sensibiliser les problèmes et
trouver des solutions en collaboration y compris la mise à jour du
processus BIM. Exemple : Définition des modèles devant avoir été mis à
disposition et leurs droits d’accès
▪ Public concerné : L’équipe de BIM management et les contributeurs
concernés.
▪ Fréquence : tous les derniers mercredis du mois.

▪ La réunion de revue d’interface vise à trouver une solution liée à la


détection des conflits. Les supports de la réunion sont des modèles
assemblés au préalable et autorisés à la publication par l’équipe de BIM
Management.
▪ Public concerné : Le responsable de gestion des conflits, les
contributeurs concernés.
▪ Fréquence : tous les mercredi matin.

▪ La réunion de validation des statuts BIM vise à examiner les modèles, les
échanges des données et les déroulements des processus liés à l’usage
BIM. Parallèlement à la variété des usages BIM et leurs contributeurs.
▪ Public concerné : L’équipe de BIM management et les contributeurs
concernés.
▪ Fréquence : tous les derniers mercredis du mois

4
Protocole BIM

▪ Revue de la maquette de projet vise à évaluer la performance BIM à des


étapes clés du projet. Il inclut l'amélioration de la collaboration actuelle et
de la méthode de travail. Cette réunion a aussi la vocation d’arbitrer les
sujets impliquant un avis de la direction de projet.
▪ Public concerné : L’équipe de BIM management, le maître d'ouvrage
et le contrôleur technique peuvent participer aux réunions de revues
de projet
▪ Fréquence : A chaque étape clés du projet.

Suivi Convention BIM 1 fois par mois (mercredi matin)

Validation des statuts BIM 1 fois par mois (mercredi matin)

Revue interface de la maquette Tous les mercredi matin

Esquisse (jusqu’au début conception) 1 semaine sur deux (mercredi matin)

Conception (jusqu'au début 1 semaine sur deux (mercredi matin)

Evaluation et contrôle (jusqu'au début 1 fois semaine (mercredi matin)


construction)
Construction (tous) 1 fois semaine (mercredi matin)

Usagers, mainteneur Tous les 3 mois

5
Protocole BIM

2.8. Le tableau des actions (relevé) à réaliser utilise pendant toutes les phases

Tableau des actions à réalisées


(maquette, simulations, envois des
données, fusion, modifications, etc.)
Actions à Responsable de Date initiale Date Responsable Obs
réalisées l'action réalisation contrôle

3. Planification et phasage du projet

3.1. Principe de la planification

• Planifier avec la participation de tous et par phase (d’abord avec les chefs
d’entreprises ou les conducteurs de travaux puis plus détaillé avec les chefs de
chantier ou chef d’équipe et les fournisseurs).
• Niveler la charge de travail
• Entrer dans le détail au fur et à mesure du chantier (ne pas être trop précis trop tôt)
• Le planning doit être communiqué à tous et apparaitre sur la plateforme
collaborative
• Traiter les retards d’arrivée des informations, des plans ou des matériaux avec tous
les acteurs du chantier.
• Faire le planning détaillé au plus près du personnel de chantier (last planner)
• Demander les prérequis d’intervention avant toute planification
• Tout écart de planning sur une phase doit être résolu avec la participation de tous
les intervenants (pas seulement avec l’équipe en retard)
• Faire des réunions chaque semaine de recalage du planning de chantier
• Exiger la propreté du chantier pour la sécurité du personnel, faciliter le flux des
matériaux, des équipements et la fluidité des actions.

3.2. Le projet aura une durée de 13 mois : 9 mois de conception et 4 mois de


rénovation.
3.3. Un diagramme de GANTT sera mis en place pour y noter la durée de
chaque phase du projet. A la suite de quoi le BIM Manager ou l’OPC
planifiera par phase directement sur la maquette numérique (couleur par
phase).
3.4. Le projet sera présenté en 6 parties avec, pour chaque sous partie, le
nom du responsable de la phase et le(s) livrable(s) attendu(s) à la fin de
chaque étape.

6
Protocole BIM

Le diagramme de planification et phasage du projet seront fournis en annexe.

4. Définition de la modélisation
4.1. Standardisation de la modélisation

Codification des documents


Classification : Uniformat II 2015
Codification de nommage :
Projet_Phase_Emetteur_NuméroLot_Activité_Niveau_Zone_TypeDocument_NuméroOrdre_Indice
Exemple :
NOM de PROJET, DISCIPLINE_INTERVENANT_ZONE_NIVEAU_TYPE DE FICHIER_VERSION
Exemple pour un mur de béton
PROJET_DISCIPLINE_FAMILLE_MATERIAUX_DESCRIPTIF ->
XBX_STR_POTEAU_BETONXY20x20

4.2. Le modèle de données retenues sur le chantier référencé : IFC


L’IFC ou “Industry Foundation Classes” est un modèle de données ouvert et neutre, nécessaire
au développement de l’openBIM. Il garantit le partage et l’échanges de données BIM entre les
différents logiciels-métiers. Les “classes d’objets” permettent de décrire et qualifier l’ensemble
des éléments du bâti (murs, dalles, cloisons, portes, fenêtres, espaces, équipements, …) ainsi
que leurs relations (entre un mur et une fenêtre, ou entre un équipement et un local).

A chaque “objet” peut être associé un certain nombre d’informations, elles aussi codifiées afin
d’être lues de manière uniforme par l’ensemble des logiciels du marché.

Cette spécification, certifiée ISO 16739, est développée et mise à jour par buildingSMART
International.

7
Protocole BIM

> Coordonnées géographiques: WGS84 (GPS) DMS (48° 50' 14'' N - 2°


35' 13'' E) - Latitude = 48.837235 N - Longitude = 2.587119 E

4.3. Niveau de détails et d’informations

- Infrastructure et logiciels :
Afin d’assurer une fluidité suffisante des échanges d’informations et données
informatisées et de favoriser l’interopérabilité des solutions logicielles utilisées,
nous avons choisis d’utiliser le logiciel Autocad version 2017

. Niveaux de details par phase (LOD)

Classific Phase Graphisme Information


ation

LOD 1 Dossier initial Maquette ou ensemble graphique des


informations existantes

LOD 2 Concours Diagrammes volumétries symboles 2D, Nomenclature générale


représentation d’éléments génériques.

LOD 3 APS, APD Définition des objets Renseignements


basiques permettant la
sélection des produits
et leur identification
LOD 4 PRO, DCE Représentation 3D des objets détaillée ajout de renseignements
selon les spécifications du cahier des spécifiques sur l’allocation
charges (la maquette rendue aux des espaces,
entreprises pour répondre à l’appel fonctionnement, accès et
d’offre correspond au CCTP) entretien (informations
génériques)

LOD 5 Exécution Les objets génériques sont Les informations


remplacés à fur et mesure de génériques sont
l’évolution de la phase par les remplacées par les
objets fabricants informations
fabricants
LOD 6 DOE La modélisation correspond Toutes les informations
géométriquement au < tel que nécessaires sont incluses
construit dans les documents
d’export, y compris la
maintenance, les dossiers
de mise en service, la
santé et les exigences de
sécurité, et ainsi de suite.
LOD 7 Maintenance et Aucun ajout au niveau graphique Exploitation des données
gestion de la maquette et leur
réorganisation et mise à
jour si nécessaire

8
Protocole BIM

Relevé des logiciels utilisés pour le chantier référencé (à modifier)


Intervenant Logiciel Utilisation Version Formats natifs Formats d’exportation
choisis
BET Structure NAVISWORK Visualisation, MANAGE 2016 .nwc, .nwd, .nwf -
Analyse des
clashes, suivi de
projet
REVIT 2D, 3D 2016 .rvt .ifc, .dwg
BET Façades TEKLA BIMSIGHT Visualisation,
Analyse des
clashes
DIGITAL PROJECT 3D V1 R4 .cat, .part .ifc, .dwg, .iges
BET Fluides NAVISWORK Visualisation, MANAGE 2016 .nwc, .nwd, .nwf -
Analyse des
clashes, suivi de
projet
REVIT 2D, 3D 2016 .rvt .ifc, .dwg
Manager BIM NAVISWORK Visualisation, MANAGE 2016
Analyse des
clashes, suivi de
projet, 4D
SOLIBRI Vérification IFC MODEL .ifc -
CHECKER v8
Viewer de NAVISWORK MANAGE 2016 .nwc, .nwd, .nwf .nwd
projet

4.4. Les contrôles et vérifications

LA MAQUETTE SERA VÉRIFIÉE À CHAQUE ÉTAPE DU PROJET PAR LE BIM


MANAGER.

9 types de contrôles seront faits à chaque étape :


● Le nom du fichier
● La géolocalisation et l’orientation des éléments
● Le nom des bâtiments, étages, zones et espaces
● L’utilisation correcte des objets
● La structure et la dénomination des éléments
● Le système de classification
● L’affectation correcte des matériaux aux objets
● Les risques de doublons et d’intersections
● La saisie des bonnes informations au bon endroit

4.5. Les dimensions du BIM

La dimension de la modélisation est définie comme 3D, celles des plans, coupes et détails
comme 2D.

• Les Dimensions retenues sur le chantier référencé :

2D = dimension des documents graphiques -> plans, coupes, détails et sont encore la base
contractuelle de validation pour la plupart des projets en BIM mais ils doivent être extraits de
9
Protocole BIM

la maquette numérique pour une raison de meilleure concordance possible


3D = Les trois dimensions géométriques x, y, z, qui facilitent la compréhension des
problématiques d’interface et d’organisation du projet
4D = La donnée du temps. Elle vient se greffer sur la 2D et elle permet de voir et d’analyser
l’évolution d’un projet dans l’espace et dans le temps. On relie la modélisation au planning
5D = La donnée du coût qui vient s’ajouter à la 3D. Elle peut exister dans une maquette BIM
indépendamment de la dimension temporelle. Reliée à la 3 et 4D, elle permet l’analyse des
coûts de construction un instant t et permet l’obtention d’un aperçu de la situation financière
durant la vie de l’ouvrage.
6D = Traite tout ce qui concerne le développement durable d’un bâtiment
7D = C’est la dimension de la gestion, maintenance et intègre l’ACV du bâtiment en exploitation
(Cf. RT 2020)

Ainsi, la 2 et 3D permettent la création de la géométrie


La 4, 5 et 6D associées sont représentées par les données qu’on intègre dans le processus
et dans les objets BIM

10