Vous êtes sur la page 1sur 224

La copie, diffusion ou reproduction de cette oeuvre, à des fins com-

merciales ou noncommerciales, n’est PAS autorisée. Vous ne dis-


posez d’aucun droit de revente de ce bouquinternet.

Ce bouquinternet est personnalisé à votre nom de manière numé-


rique. Veuillez respecter les droits d’auteur et prenez garde à ne
pas le transmettre électroniquement. Si ce bouquinternet venait à
être distribué dans une bourse d’échange en ligne ou par d’autres
moyens, nous pourrions savoir de qui ce bouquinternet provient,
grâce à la personnalisation numérique. Dans ce cas, nous sommes
en mesure d’entamer des poursuites judiciaires contre vous. Nous
sommes malheureusement obligés d’entreprendre ces démarches
afin de nous protéger d’une diffusion illégale de cette oeuvre.

Nous vous remercions de votre compréhension

Page 2

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Contenu

Avant-propos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

Les hommes sont DIFFÉRENTS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13

L’évolution de garçon à homme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

L’identité masculine. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

Mon histoire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

Qu’apprécient les hommes dans le célibat ? . . . . . . . . . . . . . 36

Les hommes sont-ils capables d’être en relation amoureuse ?.41

Le mythe des hommes ne voulant qu’« une seule chose » . . . 44

Les femmes attirantes ont-elles


réellement plus de succès auprès des hommes ?. . . . . . . . . . . 47

L’instinct de conquête des hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49

Que « ressentent » les hommes exactement ? . . . . . . . . . . . . 55

Qu’est-ce qui attire les hommes ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60

Les qualités féminines qui fascinent


les hommes sur le long terme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70

Comment les hommes perçoivent


RÉELLEMENT le corps féminin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72

La première rencontre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77

Une femme peut-elle aborder un homme ? . . . . . . . . . . . . . . 82

La meilleure méthode pour se faire aborder. . . . . . . . . . . . . . 86

Page 3

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Les trois catégories dans lesquelles
nous classons les femmes à leur insu. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90

Première étape : la première conversation. . . . . . . . . . . . . . . 96

Quelles sont ses intentions ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101

Première mise en garde : « Nous avons des atomes crochus ».104

La patience est une vertu –et la solution . . . . . . . . . . . . . . . 107

Qu’est-ce qui rebute les hommes ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114

Comment obtenir son numéro de téléphone ?. . . . . . . . . . . 115

Quand va-t-il appeler ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118

Puis-je l’appeler, et quand ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123

Le premier rendez-vous. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125

Les fautes à éviter absolument. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 126

Ce que les hommes aiment dans votre apparence extérieure.132

Pour être attrayante, soyez d’abord bien dans votre peau . . 136

Quel genre d’homme voulez-vous au juste ?. . . . . . . . . . . . 144

Comment provoquer sympathie


et attraction, en deux étapes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 150

Restez simple et naturelle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155

Être de bonne humeur même


si vous ne l’êtes pas initialement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 161

Rencontrez des hommes – pour le plaisir. . . . . . . . . . . . . . . 163

Page 4

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Deuxième étape : le plus profond niveau de l’attraction. . . 166

Agissez de manière imprévue !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170

Pourquoi les gens veulent avoir


ce qu’ils ne peuvent pas obtenir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 173

Comment être perçue comme


une femme exceptionnelle ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 177

Soyez toujours occupée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 182

Les sentiments sont contagieux !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185

Pourquoi les hommes prennent-ils leurs distances ?. . . . . . 188

Comment obtenir d’un homme ce dont vous avez besoin . . 192

Comment puis-je reconnaître ce


qu’un homme ressent pour moi ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 197

Pourquoi les hommes ne comprennent pas


toujours les sentiments qu’éprouve une femme . . . . . . . . . 200

Discours direct et indirect . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 206

Comment le lier à vous sur le long terme. . . . . . . . . . . . . . . 209

Comment maintenir le désir dans une relation amoureuse. . 212

Epilogue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 220

Postface. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 223

Page 5

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Chère lectrice et amie,

Félicitations pour l’acquisition de ce bouquinternet !

Afin de conserver une vue d’ensemble de cette oeuvre, qui est


très vaste, vous pouvez vous servir du « Marque-page » en haut à
gauche, afin d’aller d’un chapitre à l’autre. Vous pouvez également
cliquer sur un des chapitres du Contenu et vous serez directement
redirigée vers le chapitre choisi.

Vous n’êtes pas obligée de lire le livre en suivant la numérotation


des chapitres. Vous pouvez aller directement au chapitre qui vous
intéresse.

Si vous souhaitez imprimer le livre, vous devez activer la fonction


« Rapide » dans le réglage de votre imprimante, auquel cas vous
utiliserez inutilement trop d’encre.

Pendant la phase d’impression, vous devez en outre faire attention,


dans le réglage de l’imprimante, à ce que le numéro des pages aille
dans l’ordre décroissant : c’est-àdire « 186 à 1 », afin que les pages
soient déjà dans le bon ordre quand vous commencerez votre lec-
ture.

Je vous souhaite une bonne et enrichissante lecture.

Bienvenue dans l’univers des hommes !

Page 6

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Avant-propos

Par une tiède soirée d’été, trois femmes d’environ trente-cinq ans,
ayant déjà eu diverses expériences avec les hommes (surtout des
déceptions), me demandèrent mon « sincère avis » sur la question.

« Franchement, que voulez-vous, vous les hommes ? Toi qui en est


un, tu peux peutêtre nous expliquer pourquoi un homme réagit
ainsi dans telle ou telle situation ? Par ureuse ? Pourquoi un
homme ne rappelle pas, alors que les choses étaient prometteuses
au début ? Pourquoi disparaît-il tout à coup ?... »

En tant que barman, j’ai souvent observé ce genre de situation. Des


femmes s’installaient au comptoir pour papoter entre elles, généra-
lement de trois choses : les hommes, les problèmes de boulot et les
fringues. J’avais donc tout le loisir d’écouter leurs récits quotidiens
de problèmes avec les hommes. Mais je remarquai toujours que la
plupart de ces femmes étaient complètement ignorantes en ce qui
concernait le comportement masculin. Cette méconnaissance allait
parfois de pair avec une effroyable naïveté. Ainsi, aussi souvent
qu’elles me demandaient mon avis, j’essayais prudemment de leur
ouvrir les yeux.

C’est ainsi qu’une sorte de « centre de consultation féminine » se


développa peu à peu dans le bar dans lequel je travaillais. Les
femmes semblaient s’être passées le mot selon lequel j’avais
quelques conseils utiles à donner.

Je prenais toujours plus de temps, aussi en privé, pour écouter des


nombreuses questions des femmes et pour y répondre, en restant

Page 7

Copyright ©2012 Tous droits réservés


le plus fidèle possible à la vérité. Après tout, j’avais moi aussi eu un
grand nombre d’expériences avec les femmes, et j’étais donc très
bien placé pour interpréter un « coup de foudre » ou tout autre
comportement.

Mais le plus intéressant était que je connaissais ce « mec mignon »


du dernier rendez-vous, ou cet « homme bizarrement renfermé sur
lui-même » avec lequel une des femmes avait eu une liaison qui
avait duré trois mois -le bar fait en effet office de melting-pot où les
deux genres se rencontrent. Donc, plus la conversation avançait,
plus je pouvais avoir un avis objectif sur la question et faire preuve
de diplomatie dans mes réponses.

C’est triste, mais les déclarations de la femme en question coïnci-


daient bien souvent avec mon humble avis dont je lui avais déjà
fait part. Sa « manière bizarre de se comporter » n’était générale-
ment pas irrationnelle (du point de vue masculin). Et l’homme dont
elle parlait m’expliqua par la suite que ses raisons d’agir ainsi
n’avaient rien d’illogique.

Je commençai à me demander s’il n’existait peut-être pas un guide,


une sorte de mode d’emploi destiné aux femmes pour qu’elles
gèrent au mieux leurs relations avec les hommes, pour qu’elles
puissent reconnaitre (en fonction de situations généralement très
simples) pourquoi un homme se comporte de telle ou telle manière
dans un contexte précis.

Et, chose décisive : comment une femme parviendrait-elle à


convaincre un homme qu’elle n’est justement pas cette peste qu’il
faut craindre, ou cette amoureuse désespérée, mélange de

Page 8

Copyright ©2012 Tous droits réservés


­casse-pieds et de pot de colle, mais juste une femme sympathique
et digne d’être aimée, prête à s’engager dans une relation amou-
reuse durable –si, bien sûr, l’homme choisi s’avérait être le
­candidat idéal ?

Mais, en général, les gens n’en arrivaient même pas à l’étape où ils
font RÉELLEMENT connaissance. Les choses n’allaient générale-
ment pas plus loin que les petits jeux du début où chacun se de-
mande : « Il m’appelle, ou alors c’est à moi de le faire ? ». Et c’est
souvent pour cela que les femmes font de nombreuses erreurs au
cours de cette étape où on joue et où on se teste.

Aussi dingue, voire aussi inhumain que cela peut paraître, une
relation amoureuse débute toujours par un « jeu » dont les règles
déterminent si deux personnes ont des points communs ou pas.

Afin de maîtriser ces « règles du jeu » et de les utiliser pour trans-


former une connaissance superficielle en relation plus profonde,
que l’on aille bien ensemble ou pas, il est nécessaire de posséder
une connaissance de fond de la nature masculine. Etonnamment,
de nombreuses femmes semblent ne pas disposer de cette connais-
sance de fond –ce qui n’est pas surprenant vu qu’elles n’en dis-
cutent qu’avec leurs amies du même sexe.

J’ai souvent éprouvé de la peine en observant de quelle manière les


femmes se lancent dans une aventure amoureuse et en sortent
régulièrement déçues : l’aventure n’est jamais allée plus loin qu’un
rendez-vous très prometteur, à moins que ces femmes n’aient été
larguées, parfois sans une seule explication, par un homme intéres-
sant qui, subitement (et sans raison apparente), ne les rappelle pas.

Page 9

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Une autre situation récurrente est celle où un homme ­s’acoquine
d’un tête-à-tête sans engagement ou d’un coup d’un soir. Et
lorsqu’il s’agit d’évoquer une relation amoureuse monogame et
stable, l’homme se replie alors très élégamment (ou plutôt
­lâchement) et déclare à ce sujet qu’il ne veut simplement « pas
encore se fixer ».

Là encore, il y a une quantité de conseils que j’ai donnés aux


femmes qui me furent reconnaissantes. Beaucoup de drames
qu’elles ont vécus avec les hommes furent ainsi démystifiés. Et,
pour certaines de mes « clientes », leur vie amoureuse s’améliora
considérablement. Dans la jungle actuelle qu’est la vie amoureuse,
savoir ce que pensent et ressentent les hommes, ce qu’ils attendent
d’une femme et d’une relation amoureuse sont bel et bien des
avantages décisifs.

Mais une chose est certaine : chaque homme, chaque être humain
est unique. De même que chaque histoire de couple, chaque sépa-
ration, chaque rendez-vous, etc. demeure une chose individuelle et
de très complexe.

Il existe en effet un schéma précis qui est à la base de bon nombre


de ces histoires. Il existe des « erreurs » précises que les femmes
commettent très souvent et qui provoquent toujours les mêmes
réactions chez les hommes.

Ce n’est pas sans raison que beaucoup d’hommes sont littérale-


ment traumatisés par les relations amoureuses et n’ont donc plus
aucune envie de s’attacher de quelque manière que ce soit. Au
grand regret de nombreuses femmes. Si elles pouvaient éviter de

Page 10

Copyright ©2012 Tous droits réservés


commettre quelques erreurs élémentaires, elles pourraient elles-
mêmes mener par le bout du nez le plus inapte en relations amou-
reuses des spécimens du « sexe fort ».

J’avoue qu’il n’est pas si simple de publier un mode d’emploi pour


le « genre masculin » ; Nombreuses seront peut-être celles qui lève-
ront les yeux au ciel et qui diront : « On ne peut quand même pas
répondre à cela globalement, vous n’êtes quand même pas des
machines fabriquées en série !?! »

J’affirme qu’il existe différents traits de caractère prédominant dans


chaque homme. Le fonctionnement de son mental, la manière dont
il gère ses sentiments, ce qu’il entend par « femme idéale » ou
« femme de rêve », ce qu’il attend d’une relation amoureuse, com-
ment le mener par le bout du nez en toute simplicité, et, bien plus
important : ce qu’il ne veut absolument pas, les comportements
d’une femme qu’il fuit comme la peste. Tout ceci est bien structuré
et ne se différencie que très peu d’un homme à l’autre.

Je me décidai un jour d’écrire un guide sur ce sujet, car, après avoir


entendu toutes ces histoires, je trouvai qu’il y avait matière à ras-
sembler quelque chose de cohérent. Beaucoup de femmes qui
m’étaient reconnaissantes des conseils que je leur avais donnés
m’y encouragèrent. « Pourquoi n’écrirais-tu pas un livre sur ce
sujet ? Il y a tant de femmes qui pourraient profiter de ton savoir ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait.

Voilà, vous détenez maintenant d’innombrables histoires


d’hommes qui m’ont été racontées par des femmes. Ces histoires

Page 11

Copyright ©2012 Tous droits réservés


sont interprétées et compilées par un homme qui va tenter de clari-
fier autant que possible la « logique » masculine. J’aimerais vous
aider, avec mes modestes moyens, à mieux comprendre ce qu’est
cette « espèce inconnue » qu’est un homme afin que vos rendez-
vous, vos relations avec les hommes, et votre bien-être général
s’améliorent !

Cordialement,

Christian Sander

Seite 12

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Les hommes sont DIFFÉRENTS

Eh bien vous l’aurez compris : les hommes sont différents. Malgré


le mouvement d’émancipation pour l’égalité des sexes, ceci est
malheureusement un fait. En réalité, l’égalité des sexes n’a rien à
voir avec un nivellement des inégalités.

L’égalité des sexes et l’émancipation de la femme est la meilleure


chose à laquelle l’humanité est parvenue le siècle précédent. Mal-
heureusement, cette avancée comporte également des effets se-
condaires négatifs et a provoqué de nombreux malentendus, entres
autres l’amalgame entre égalité des sexes et envie de masquer
cette inégalité.

Bien que chacun souhaite que les femmes et les hommes soient
semblables, ce qui faciliterait bien des choses, il faut pourtant voir
la réalité en face :

Les hommes pensent, ressentent et agissent différemment des


femmes.

Une règle de base pour parvenir au succès auprès des hommes


(et non de tomber dans le piège des malentendus) est qu’il faut
savoir que, fondamentalement, les hommes gèrent leurs problèmes
intersubjectifs, leurs sentiments et, par conséquent, se gèrent eux-
mêmes différemment des femmes.

D’un point de vue féminin, le comportement des hommes est bien


souvent absurde, illogique, et, dans le pire des cas, simplement
immature.

Page 13

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Je dois avouer que notre comportement est ainsi :

Illogique, absurde et immature.

Mais quand on se met dans la peau d’un homme, on peut souvent


se comporter adéquatement. Pour nous les hommes, ces compor-
tements ne sont pas insensés – c’est pour cela que nous aimons
rester entre nous. Nous nous retrouvons pour une soirée poker,
pour aller boire un coup dans un bar, pour faire du sport : bref,
dans des lieux où les femmes ne sont pas sensées avoir droit d’ac-
cès, auquel cas plane le danger que nous devions jouer la comédie
pour faire plaisir à ces dames. Et ceci ferait complètement perdre
tout son charme à ces « soirées entre mecs ».

Ainsi, une femme a rarement la possibilité de savoir précisément


comment les hommes sont VRAIMENT, ce qu’ils pensent et ressen-
tent RÉELLEMENT. Vous seriez étonnées de voir de quoi nous par-
lons quand en l’absence des femmes !

Nous savons exactement comment nous comporter entre nous.


Nous savons précisément ce qu’il se passe dans la tête de nos
« potes », sans même avoir besoin d’en débattre pendant des
heures. C’est aussi pour cela que nous apprécions ces « assemblées
­masculines » : nous n’avons pas besoin de discuter en profon-
deur sur notre comportement et nous n’avons pas besoin de nous
justifier de ce que nous sommes. Car nous sommes comme nous
sommes, point.

Si vous éprouvez quelque difficulté à comprendre ce qui nous


pousse à passer de soidisant « soirées idiotes » entre hommes,

Page 14

Copyright ©2012 Tous droits réservés


vous devez savoir qu’une des raisons principales est que nous
pouvons y être ce que nous sommes en réalité. Sans artifices. Nous
recevons qui plus est de la considération de la part de nos amis –au
lieu de devoir constamment réfléchir sur notre comportement ou
de devoir en discuter.

Bref, si vous voulez non seulement maîtriser ce que sont de ces «


étranges créatures », mais aussi apprendre à les mener par le bout
du nez sur le long-terme, vous serez bien obligées de voir la vérité
en face :

Les hommes sont différents !!

N’essayez jamais de vouloir transformer un homme, n’essayez pas


de juger son comportement en vous basant sur des critères fémi-
nins ou de le réprouver parce qu’il se différencie de vous en bien
des points.

Car l’homme appartient à une autre espèce. C’est un être empli


d’attentes, d’espoirs et de peurs, tout comme vous. Mais même si
celles-ci sont généralement différentes des vôtres, elles n’en sont
pas moins intenses.

Combien de relations amoureuses n’ont abouti à rien parce que la


femme a tenté de transformer son bien-aimé ? Et ce, en essayant
désespérément de faire rentrer son homme dans le moule de ce
qu’elle pense être l’homme parfait.

Aucun homme ne se complaira dans ce « camp de rééducation »,


et quand bien même, ce serait de toutes les façons pour une courte
période et cela le rendrait franchement malheureux.

Page 15

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Et des hommes malheureux ne pourront jamais
rendre une femme heureuse..
En premier lieu, vous devriez apprendre cette règle d’or par coeur :

Essayez de comprendre
et vous serez comprise
Il ne sert à rien de vous sentir frustrée ou de vous énerver à cause
de ce que les hommes ont de différent, et de vouloir tous les en-
voyer au diable. Notre souhait le plus profond est de vivre à deux
et de trouver « la bonne partenaire » (oui, vous avez bien lu, nous
aussi recherchons cela).

Alors pourquoi vous emporter ou déprimer parce que, fait naturel,


les hommes sont différents de vous ? Tout ce que vous devez faire
et de comprendre pourquoi et en quoi les hommes sont autres.

Je pense qu’il n’y a rien de plus beau pour un être humain que
d’être compris.

Avez-vous déjà eu la sensation qu’il arrive que vous soyez com-


prise après une discussion longue et intense ? C’est déjà une bonne
chose que d’être écouté, sans que l’interlocuteur fasse des com-
mentaires ou propose des solutions aux problèmes, à moins qu’il
passe son temps à contredire l’autre. Mais n’est-ce pas un heureux
coup du hasard quand une personne peut réellement se mettre à la
place d’une autre ?

Il n’est pas pour autant nécessaire qu’il soit du même avis que
vous, mais il suffit qu’il comprenne simplement ce que vous voulez
dire et qu’il soit capable de se mettre à votre place.

Page 16

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Cette faculté s’appelle l’empathie. J’avoue que chacun ne dispose
pas forcément de cette capacité de se comporter avec empathie au
cours d’une discussion.

Vous comprendrez ce que je veux dire si vous vous êtes déjà trou-
vée dans cette situation : Vous êtes traitée avec compassion et
vous remarquez que votre interlocuteur n’a visiblement pas pour
but de vous faire changer d’avis, ou de vous prodiguer de « bons
conseils », mais essaie simplement de comprendre ce que vous res-
sentez au plus profond de vous.

Quand on remarque qu’une autre personne vous comprend vrai-


ment, le sentiment qui en résulte est franchement très fort. Cette
sensation vous fait réaliser que :

Tout d’un coup, vous ne vous sentez plus seul(e).

Chez les êtres humains, il existe une propension à ne pas vouloir


se sentir seul au monde. Et il n’existe que quelques méthodes pour
surmonter cette sensation de solitude : être compris par les autres
gens, que ce soit dans nos pensées ou dans nos sentiments.

Si cet être compréhensif est du même sexe que soi, une sympathie
profonde et une grande reconnaissance naît alors, ce qui peut être
le fondement d’une réelle amitié. Si cette personne est d’un autre
sexe, il se passe alors ceci :

Nous tombons amoureux.

Pouvez-vous donc comprendre pourquoi il est si important d’avoir


en tête que les hommes sont ce qu’ils sont ? Et pouvez-vous accep-
ter avant tout qu’ils soient différents ?

Page 17

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Si vous comprenez réellement ce qu’il se passe chez l’autre sexe et
pourquoi c’est ainsi, vous serez alors capable de gérer une relation
amoureuse avec lui.

Par conséquent :

Vous aurez un immense pouvoir d’attraction sur les hommes.

Car, finalement, nous les hommes cherchons également à être


compris. Nous l’avouerons sans doute difficilement, mais nous
nous sentons parfois très seuls et nous voudrions avoir quelqu’un
à nos côtés qui nous comprend et qui nous soutient dans ce que
nous faisons. Et qui nous accepte tels que nous sommes.

En apparence, nous supportons mieux la solitude que ne le font les


femmes. Mais c’est trompeur car nous disposons de plus de pos-
sibilités pour compenser ou refouler ce sentiment de solitude, par
exemple en nous aliénant dans le travail, en nous intéressant aux
voitures de course, en pratiquant un sport ou en ayant des passe-
temps coûteux et hors du commun. Nous avons aussi une faculté
plus accrue que les femmes d’« oublier » ce sentiment de solitude.
Ce n’est donc pas par hasard que le pourcentage d’alcooliques et
de toxicomanes est bien plus élevé chez les hommes que chez les
femmes…

Comme vous le voyez, il est primordial de comprendre ce qu’il


passe par la tête des hommes. Sans avoir un minimum de compré-
hension pour cela, vous aurez toujours des difficultés et n’obtien-
drez jamais ce que vous voulez : car vous non plus, vous ne serez
pas comprise par les hommes !

Page 18

Copyright ©2012 Tous droits réservés


En règle générale, on peut dire que tant que nous ne serons pas
vraiment en mesure de comprendre une chose, une partie de notre
être sera en permanence insatisfaite et en proie à de l’angoisse.
Et, en ce qui concerne l’autre sexe, cet état d’esprit est encore plus
important –car nous sommes confrontés (bon gré mal gré) à ce
sujet tout au long de notre vie !

Si vous voulez avoir un homme à vos côtés qui vous rend heureuse
et avec lequel vous souhaitez vivre une relation amoureuse longue
et passionnée, faites le premier pas et essayez de comprendre pour-
quoi il est comme il est –à savoir, différent de vous.

C’est là que repose le secret des relations amoureuses qui


marchent : le respect de l’autre dans son altérité.

Cela peut paraître paradoxal, mais les hommes et les femmes s’at-
tirent parce qu’ils sont différents. C’est un grand mystère qui dé-
clenche en nous ce sentiment magique que nous appelons l’amour.

Si vous voulez bien me suivre dans ce qui paraît être l’« univers
déconcertant » des pensées et des sentiments masculins, vous
constaterez en y regardant de plus près que tout ceci n’est pas si
confus. Cet univers se définit juste selon d’autres règles du jeu que
celles que vous auriez décrites comme « normales »…

L’amour consiste en ce que


« deux solitudes se protègent, se complètent,
se limitent, et s’inclinent l’une devant l’autre »
- Rainer Maria Rilke -

Page 19

Copyright ©2012 Tous droits réservés


L’évolution de garçon à homme

Quand un enfant grandit, il peut se comporter comme il le sou-


haite. Indépendamment du fait qu’il soit un jeune garçon ou une
jeune fille, l’enfant peut se comporter comme un « vrai garçon »
aussi bien que comme une « vraie fille ». Il y a des garçons qui
jouent à la poupée et qui pleurent toutes les larmes de leur corps
quand ils voient une comédie sentimentale à la télévision. De
même, certaines filles ont un langage châtié, jouent au foot avec
leurs camarades de classe et « paient de leur personne » de ma-
nière extrêmement habile.

Personne n’exige d’un enfant qu’il se comporte selon un rôle défini.

Pour les personnes de sexe masculin, tout cela change soudaine-


ment lorsqu’ils atteignent la puberté : c’est quasiment du jour au
lendemain qu’ils ne doivent plus montrer leur côté féminin au
grand jour. Pleurer ou se montrer trop sensible n’est plus toléré par
la « société », c’est-à-dire par leurs camarades, leurs amis ou leurs
parents. S’il ne veut pas être qualifié de pédé ou traité de « pol-
tron », tout garçon de 14 à 16 ans se doit de ne plus avoir de pul-
sions féminines.

Au contraire, il doit désormais être fort et faire preuve de maîtrise


de soi. S’il n’y arrive pas, il sera pour ainsi dire massacré sans au-
cune pitié par ses camarades. Il est difficile de s’imaginer à quel
point les garçons de cet âge peuvent être brutaux et inhumains
envers leurs camarades du même sexe : ridiculisation régulière
devant tout un groupe ou violence corporelle afin de se « mesu-
rer », supplices proches de la torture envers les plus faibles…

Page 20

Copyright ©2012 Tous droits réservés


On constate plus de brutalité dans les groupes composés exclusive-
ment de garçons. Avez-vous lu le livre ou vu le film « Sa majesté
des mouches » ? Il y est très clairement représenté ce qu’il se passe
quand un groupe de garçons pré-pubères échoue sur une île, sans
aucun adulte. S’ensuivent de graves blessures et même des morts,
suite à de rudes combats entre ces garçons.

Un jeune homme doit donc désormais apprendre à refouler ses


émotions, sa sensibilité, bref sa « féminité » -alors qu’elles font
pourtant partie intégrante de chaque homme.
En général, le jeune homme associe les émotions fortes comme la
peur, la tristesse et l’insécurité à quelque chose de négatif, c’est-à-
dire à quelque chose de « pas masculin ». Il faut donc les bannir, les
éradiquer.

Un vrai homme est celui qui sait refouler au mieux ses émotions,
ou qui les contrôle, et qui ne montre aucune faiblesse. La pire des
insultes entre hommes reste toujours : « Espèce de couille molle ! »

En d’autres termes, un garçon doit devenir un homme en appre-


nant à refouler toute part féminine qu’il a en lui –contrairement aux
femmes, qui peuvent rester telles qu’elles sont. Même si une
femme décide de vivre sa masculinité en ayant un langage châtié,
en se soûlant, en s’intéressant au foot ou en prenant le « rôle » de
l’homme en étant une dominatrice sexuelle, cela ne pose pas vrai-
ment de problème et ce comportement est généralement toléré.

L’égalité des sexes peut avoir progressé, mais tout de même : un


homme pleurant en public est une chose presque impensable.
A moins qu’il ne pleure d’émotion, par exemple après une vague

Page 21

Copyright ©2012 Tous droits réservés


de remerciements et de discours lors de la fête célébrant ses 30 ans
passés au sein de son entreprise. Mais gare à lui s’il pleure suite à
une émotion qualifiée par tous de « faiblesse » !

J’ai eu l’occasion d’assister à une scène de ce genre. C’était en


boîte, et un jeune homme d’environ 25 ans, en larmes, était en
train d’essayer de convaincre son ex de ne pas le quitter. J’étais
près d’eux et j’ai suivi toute la scène. Même si j’admirais cet
homme pour son courage d’afficher ainsi ses sentiments, je pensais
malgré tout que c’était un spectacle bien lamentable, qui n’eut
même pas vraiment l’effet escompté sur son ex : après lui avoir dit
qu’il faisait pitié à voir, elle disparut embrasser un autre mec dans
un coin.

Non, les femmes n’aiment pas que nous montrions nos faiblesses
et notre vulnérabilité. Du moins, pas pendant la période des pre-
miers rendez-vous. Pour vous, mesdames, nous devons agir en
étant le plus à l’aise possible, avec force et virilité – sans quoi, com-
ment nous protégerions-vous des éventuels dangers ?

C’est bien différent quand une femme fond en larmes en public.


Combien de fois ai-je vu des femmes, dans la rue, sangloter au
téléphone (leur bien-aimé étant sans aucun doute à l’autre bout du
fil) ? Dans ce genre de situations, on ne peut que secrètement être
du côté de la femme et penser :
« Ce gars doit être un vrai salaud… »

Pour les femmes, cela ne leur pose généralement aucun problème


de se montrer telles qu’elles sont. Parfois à dominante masculine,
maîtresses d’elles-mêmes et parfois féminines et fragiles -crises

Page 22

Copyright ©2012 Tous droits réservés


d’hystérie mises à part, même si celles-ci font encore partie du
domaine du « normal ». Une femme n’a sinon pas vraiment besoin
de jouer la comédie pour être considérée comme telle à part en-
tière. Vous avez bien de la chance, mesdames !

Mais que signifie tout cela pour un homme ?

Chaque homme a été imprégné, dans sa jeunesse, par une phase de


refoulement de ses sentiments. S’il laissait libre cours à ses émo-
tions (laissant donc apparaître des faiblesses), il courrait le risque
de se couvrir de ridicule et d’être considéré comme « pas viril ».

Croyez-moi, il n’y a rien de pire pour un homme que de perdre sa


virilité, car toute son existence en dépend. Il doit se comporter de
manière virile, sinon il peut aller se rhabiller.

La « virilité » se base grosso modo sur l’absence de tendance à


pleurnicher, à être peureux, à être indécis. Sans laisser libre cours à
toute sorte de clichés, et sans entrer dans un débat sur les sexes,
vous serez d’accord pour dire qu’en général, un homme doit être
fort, doit savoir encaisser les coups et doit savoir prendre des déci-
sions s’il veut être pris au sérieux.

Ce processus que vit un garçon pendant sa jeunesse a pour consé-


quence qu’un homme est fondamentalement peu sûr de lui. Il doit
refouler une partie de son être – d’homme.

Pour son plus grand malheur arrive l’âge où, tout à coup, un gar-
çon n’est plus un enfant et doit apprendre à refouler toute pulsion
féminine. Les « imbéciles de filles » sont subitement considérées

Page 23

Copyright ©2012 Tous droits réservés


autrement, et dès lors commence le fameux combat avec les autres
hommes : la concurrence.

« Qui est le premier à avoir embrassé une fille ? Qui est le premier à
avoir couché avec ? Lequel a eu le plus de petites-amies ? Lequel a
la plus mignonne d’entre elles ? »

Les femmes sont d’abord assimilées à un défi sportif qu’il faut rele-
ver. Elles représentent une sorte de trophée qu’un homme est fier
d’exhiber à ses camarades. Tout ceci ne change pas beaucoup
quand survient l’âge adulte.

Et, là aussi, gare à celui qui se montre trop sentimental : ce n’est


pas assez viril. Gare à celui qui montre publiquement qu’une fille
lui manque, qu’elle l’a blessé, etc. Et c’est précisément pendant ces
premières tentatives maladroites avec les filles que les émotions
d’un jeune homme sont souvent plus que chamboulées.

Mais une règle d’or prévaut : sois un homme et pas une tapette !
C’est ainsi qu’un homme doit se débrouiller seul avec son chagrin
et ses blessures –qui arrivent forcément quand on vit une histoire
d’amour. Il se doit alors d’encaisser les chocs, et en pleure parfois
de honte, silencieusement, seul dans le noir.

Et voilà la raison pour laquelle les hommes sont sur le pied de


guerre en ce qui concerne leurs sentiments. On leur a appris qu’ils
ne doivent pas les monter, que les sentiments de faiblesse sont
quelque chose de mal et d’efféminé. Pourtant, un homme a eu,
notamment avec les femmes, une vague de sentiments qui ont
déferlé sur lui. Mais le fait est qu’il ne peut les monter s’il ne veut

Page 24

Copyright ©2012 Tous droits réservés


pas paraître faible, et qu’il ne peut en parler à personne, ce qui le
remplit d’amertume. Un homme a appris que ses sentiments pour
les femmes sont quelque chose d’imprévisible et qu’il doit s’en
sortir seul, sans aucune aide. Il doit faire face à toute une armée de
démons imprévisibles qu’il doit combattre et vaincre. Seul.

Tout cela se passe dans l’isolement de son âme. Il n’y a quasiment


aucun jeune homme qui en parlera à quelqu’un, et encore moins
avec un autre jeune homme car il ne doit pas « perdre la face » et
doit conserver sa puissance et sa virilité. Comme je l’ai dit, il
n’existe pas de plus grande peur, il n’y a rien qu’un homme craigne
le plus que de retomber dans l’état de petit enfant. Etat dans lequel
il a le droit d’être faible et nécessiteux, c’est-à-dire de ne pas en-
core être un homme.

L’identité masculine
Comme vous pouvez le constater, la perception qu’un homme a
de lui-même repose sur des bases bien fragiles. L’homme est en
guerre permanente avec lui-même. Il doit essayer en permanence
de paraître le plus viril possible, car rien n’est jamais acquis. Suc-
cès professionnel, s’imposer, stress dû à la concurrence, succès
auprès des femmes (ce qui le met le plus sous pression).

Plaire au sexe opposé, être désirable, rendre les femmes heureuses


et les satisfaire sexuellement : voilà ce qui importe vraiment pour
un homme et qui peut contribuer à renforcer ou à affaiblir l’opinion
qu’il a de lui-même.

Page 25

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Voici le plus important à comprendre pour saisir de quelle manière
un homme construit sa propre identité :

Les hommes se définissent principalement selon leur entou-


rage : atteindre des objectifs, réussir une besogne… Cela va de la
construction de maisons à l’écriture d’un roman en passant par le
tuning de sa voiture, une promotion au travail, ou la création d’une
entreprise.

Les hommes ne savent que faire d’eux-mêmes et de leur âme,


c’est-à-dire de leurs sentiments. Ils voient cela comme une jungle
effrayante et incontrôlable, donc pourquoi y penser ?

De plus, ils ont appris dans leur jeunesse que les émotions sont
négatives et qu’il faut les refouler. C’est pourquoi ils sont sourds et
aveugles vis-à-vis d’elles et préfèrent se concentrer sur le monde
extérieur. Car le monde extérieur semble encore logique et ration-
nel, donc calculable et malléable. Quand un homme veut savoir
« ce qu’il est réellement », il commence à découvrir son impact sur
le monde extérieur. Car, en définitive, il n’a pas de contrôle effectif
sur son être profond et ne peut pas vraiment le modeler.

Alors que le monde extérieur est au contraire si beau et si clair !


Là, l’homme peut concevoir, modeler, calculer, construire, répa-
rer… Et il peut s’y admirer et se faire admirer une fois son oeuvre
achevée.

L’homme ne se perçoit pas en lui-même mais selon l’incidence


qu’il a sur les autres. Ainsi, le succès professionnel est très impor-
tant pour lui car il peut ainsi discerner de quelle manière les autres

Page 26

Copyright ©2012 Tous droits réservés


le perçoivent. Un homme ne se « sent » bien que quand respect et
considération venant des autres sont garantis.

C’est pourquoi les hommes travaillent parfois littéralement comme


des malades, sans se soucier de leur santé, car ils ne sont pas vrai-
ment conscients de leur état corporel et mental.

Ils ont besoin de la considération des autres et peuvent parfois y


être accros, auquel tir vivants dans un monde qui ne reflèterait pas
l’opinion que les gens ont d’eux. Alors, infarctus et autres petites
maladies sont dans ce cas purement secondaires !

Et c’est donc pour cela que les hommes éprouvent tant de peine
à parler de leurs sentiments, ce qui, pour les femmes, est complè-
tement incompréhensible et signe d’« immaturité émotionnelle ».
Mais il n’y a rien de plus étrange pour un homme que de parler de
son état mental, car il essaie depuis toujours de l’enfouir, ou du
moins, de le contrôler.

Et c’est justement parce qu’il a un rapport si ambigu avec lui-même


qu’il est si facilement vulnérable. Comparé à celui d’une femme, le
coeur d’un homme est bien plus vulnérable, bien plus sensible.

Pourquoi ?

Parce qu’il ne sait que faire des émotions négatives et des bles-
sures de l’âme (qu’il peut anesthésier seulement avec de l’alcool ou
avec des substances chimiques). Y être confronté est trop difficile
pour lui, tout simplement parce qu’il n’y a aucun accès réel et sain.

Page 27

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Une femme pleure parce qu’elle est triste, puis ouvre son coeur
à une amie. Parler de ses sentiments l’aide à se débarrasser de
sa peine. En général, un homme ne parle à personne de ce qu’il
ressent. D’abord, il ne sait comment définir ce chaos, et deuxième-
ment subsiste le danger de ne plus être considéré comme « viril ».
Avezvous déjà vu un homme s’épancher sur ses sentiments dans
les bras d’un ami ?

C’est une scène plutôt rare, en effet.

Mais parlons des femmes.

L’effet qu’un homme a sur les femmes est aussi important pour lui
que le succès qu’il rencontre dans le monde du travail, si ce n’est
plus important. Le succès professionnel, la nouvelle grosse voiture,
le bel appartement en duplex : pour quelle raison pensez-vous que
les hommes veulent tout cela ? Pour impressionner les femmes,
bien sûr !

Le problème est qu’il ne peut pas aussi bien prévoir et calculer


l’effet qu’il aura sur les femmes que celui qu’il aura sur ses collè-
gues masculins par exemple. Parce qu’il ne sait pas comment les
femmes pensent et à quoi elles attachent de l’importance, ce qui le
rend extrêmement peu sûr de lui dans ce domaine.

Il est bien plus facile pour un homme de courir un marathon sous


un soleil de plomb ou de mettre quelqu’un KO (même si cette per-
sonne fait deux têtes de plus que lui) que de parler à une femme.
Car un homme risque gros en abordant une femme :
toute sa masculinité est mise en jeu. Un des pires traumatismes

Page 28

Copyright ©2012 Tous droits réservés


chez un homme est vécu quand une femme ne le désire pas et lui
fait clairement comprendre qu’il doit disparaître.

La meilleure chose qui puisse booster son ego arrive quand une
femme l’admire et l’adore. Il ne comprendra certes jamais pour-
quoi une femme l’admire ou tombe amoureuse de lui, mais cela lui
fera du bien et lui donnera confiance en lui. Quand une femme lui
­procure une dose d’admiration (sans trop en faire), cela lui donne
des ailes.

Mais en réalité, un homme n’a idée ni de ce qu’une femme attend


de lui, ni de ce à quoi elle attache de l’importance. Ce qui est déci-
sif pour son ego fragile est la manière dont il apparaît aux yeux des
femmes. Ainsi, les femmes sont un « grand mystère » pour lui. Elles
représentent en fait quelque chose dont il avoue (au fond de lui-
même) avoir peur.

C’est donc pour cela que les femmes exercent un pouvoir énorme
sur nous les hommes –mais seuls peu d’hommes le savent. Au
cours de l’histoire, nous avons pourtant entrepris tout ce qui était
imaginable pour faire croire aux femmes que NOUS avons le pou-
voir sur ELLES.

Sous nos latitudes, ce genre de système a tendance à voler en


éclats (grâce à l’égalité des sexes), mais nous restons malgré nous
imprégnés de mille ans de domination masculine. Et nous les
hommes avons toujours quelques astuces en rayon pour continuer
de faire croire aux femmes qu’elles sont dépendantes de nous et
non l’inverse.

Page 29

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Nous savons tout cela, même si nous ne voulons pas nous l’avouer.
Et c’est pour cette raison que nous ne nous lions pas volontiers à
une femme, car nous sommes plus ou moins impuissants quand il
s’agit de nos sentiments.

Mais je développerai ce sujet ultérieurement.

Résumons :

L’ego et l’identité d’un homme reposent sur des bases très fragiles.
Un homme n’a pas de très bons rapports avec son être profond, et
est donc dépendant de son incidence sur le monde extérieur. Il ne
trouve pas le repos en lui-même, mais il se vit à travers le monde
extérieur et se définit selon la manière dont les autres réagissent.

L’impression qu’il donne aux femmes est extrêmement importante


et une grande partie de son estime de soi dépend de la manière
dont il est désiré par les femmes (ou par sa femme ou copine, s’il
est marié ou a une copine).

Remarque :
En mûrissant, chose qui arrive tôt ou tard chez chaque homme,
l’homme commence à discerner ces connexités et à y travail-
ler. Mais beaucoup d’hommes ne sont pas conscients de ce qu’il
se passe en eux et pourquoi c’est ainsi. Beaucoup d’hommes
rechignent à aller chez un psychologue qui pourrait les éclairer
sur les mystères de leur âme, car ils considèrent cette démarche
comme « pas virile ».

Page 30

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Femmes, il me tient à coeur de vous dire que vous devriez ma-
nier prudemment ce savoir et que vous ne devriez ni chercher
à confronter un homme avec ces choses, ni vouloir lui faire une
« thérapie ». Beaucoup de femmes me demandent toujours com-
ment faire pour « changer » leur homme, comment l’« aider » à
mieux se comprendre et à mieux vous comprendre –afin de devenir
plus compréhensif, tendre et compatissant.

Je ne peux que vous dissuader de faire cela. N’essayez pas de chan-


ger un homme ou de « rafistoler » son univers sentimental. Chacun
décide lui-même s’il veut changer, et LUI SEUL. Personne d’autre
ne peut intervenir pour opérer ce changement. Même si vos inten-
tions sont bonnes et que vous voulez faire cela pour son bien, je
vous conseille une chose :

Laissez tomber !

Essayez plutôt de comprendre ce qu’il se passe dans l’esprit des


hommes, essayez de trouver les raisons pour lesquelles ils sont si «
immatures ». Ce n’est qu’en considérant les problèmes d’un autre
point de vue que des changements s’opèreront dans votre vie. Ainsi,
les hommes eux-mêmes se comporteront différemment avec vous.

Car la seule chose que vous puissiez réellement changer, c’est vous
et votre manière d’appréhender les choses de la vie.

Veuillez ne pas faire l’erreur de dispenser vos « bons conseils »


à un homme, car cela produira l’effet contraire. A la longue, un
homme préférera plutôt la douleur de la solitude à la compagnie
d’une femme « thérapeute ».

Page 31

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Je suis bien conscient qu’il est tentant de déballer toutes sortes de
théories psychologiques à un homme et de lui faire comprendre
qu’il « devrait laisser libre cours à ses émotions ». Mais, croyez-
moi, un homme ne se complaira pas dans cette situation. Au
contraire, il prendra la fuite le plus vite possible si vous le confron-
tez à tout ce qui concerne ses états d’âme. Dans le meilleur des
cas, il rechignera simplement à changer. J’ai rencontré nombre de
femmes qui avaient cherché à faire une « analyse psychologique »
de leur homme ; j’ai été moi-même dans la situation de l’analysé.
Je vous prie de me croire, il n’y a rien de pire qu’une compagnon
jouant aux apprenties psychothérapeutes.

C’est à peu près comme si un homme vous disait quotidiennement :

« Tu ne voudrais pas perdre un peu de poids ?

Que se passerait-il ? Vous seriez malheureuse car vous croiriez que


vous ne lui plaisez pas.
Et que feriez-vous ?

Prendre du poids.

Puisqu’on ne peut changer


la direction du vent,
il faut apprendre à orienter les voiles.
- James Dean -

Page 32

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Mon histoire

Je ne vais pas vous ennuyer avec ma biographie détaillée. Mais vous


vous demandez sûrement, à juste titre, quel genre de personne je
suis pour pouvoir me permettre de vous expliquer ce que sont « les
hommes ». Moi non plus, je ne me laisserais pas sermonner par
n’importe qui. Voici donc, en quelques lignes, ce que je suis :

Petit garçon déjà, j’étais ami avec de nombreuses filles. J’ai toujours
été fasciné par le genre féminin et me sentais attiré par les filles,
comme par magie. Leur manière de penser et de se comporter
entre elles me semblait déjà bien différente de celle de mes amis
garçons. Je comprenais mieux leur esprit délicat et leur manière de
penser que la rudesse de mes potes.

Mes parents divorcèrent alors que j’étais un adolescent de 16 ans.


Mon univers s’écroula du jour au lendemain. Ma conception de
« l’amour éternel » et la croyance inébranlable que deux êtres qui
se sont trouvés resteraient ensemble toute la vie furent balayées en
quelques semaines. Je ne comprenais pas comment mes parents
en étaient arrivés là. Ils s’aimaient pourtant, j’en avais toujours été
persuadé. Au cours du divorce, j’eus l’occasion d’entendre la vérité
de la part des deux parties : ce que l’un avait mal fait, à quel point
l’un n’aimait pas l’autre… Bref, ils déballèrent tout leur linge sale.
J’aimerais ici remercier mes parents : ils m’ont appris très tôt à quel
point les hommes et les femmes sont différents et ont une manière
radicalement différente de voir les choses.

J’eus ma première copine à quinze ans. Ce fut une histoire d’amour


malheureuse : elle venait des Etats-Unis et devait y repartir huit mois

Page 33

Copyright ©2012 Tous droits réservés


plus tard. Nous nous étions promis de nous écrire tous les jours,
mais nous ne nous écrivîmes qu’une fois par semaine puis seule-
ment pour les anniversaires, et, petit à petit, il n’en fut plus rien.

Vous savez comment les choses se passent. J’eus ensuite plusieurs


copines au cours de mon adolescence et de ma vie de jeune adulte.
Ce furent toujours des relations imprégnées de sentiments amou-
reux intenses, venant parfois plus de moi, parfois plus d’elles.

Très tôt déjà, les femmes me dirent que j’étais « différent ». Selon
elles, je voyais plus loin que le bout de mon nez, je réussissais bien
à sonder l’âme féminine. J’avais aussi des amies, avec lesquelles
je menais une relation purement platonique, et je les écoutais tou-
jours quand elles me parlaient de leurs relations avec les hommes.
Je voulais savoir comment se passaient leurs relations et pourquoi
des gens qui s’aiment se séparent.

Mes relations amoureuses avec les femmes étaient générale-


ment très passionnelles. Bien entendu, je n’étais pas toujours un
« ange ». Comme, avec le temps, je savais justement comment
« choper » les femmes, j’en abusais souvent et sans aucune gêne.

J’ai blessé des femmes, des femmes me blessèrent aussi. J’ai quitté
des femmes, et elles me quittèrent aussi. J’étais un macho, un dra-
gueur, un lascar. Et j’étais en même temps un homme humilié,
un homme que l’on jette, un homme au coeur brisé ayant connu
nombre de chagrins d’amour.

Mais je me questionnais toujours sur le fondement des choses :


­pourquoi ? Pourquoi deux êtres se trouvent, pourquoi se séparent-ils ?

Page 34

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Comment éviter toute la tristesse liée à cela, ou, du moins, com-
ment la minimiser ? Comment arriver à cet instant magique où l’on
tombe amoureux ? Quel pouvoir d’attraction permet d’y parvenir ?
Et quelles ont les raisons pour lesquelles cette attraction des dé-
buts, agissant comme un aimant, puisse disparaître ?

Mû par une soif de savoir, réfléchissant à mes propres relations qui


n’avaient pas marché et imprégné par la tristesse d’avoir vu mes
parents « inséparables » prendre des directions différentes, je com-
mençai à me plonger dans toute sorte de littérature sur l’amour,
sur la recherche du compagnon idéal et sur les relations psycholo-
giques traitant de ce sujet. Je découvris ainsi que tous ces proces-
sus suivaient une certaine logique et qu’il existe des rapports de
causalité qui paraissent imperceptibles d’emblée.

Cela paraissait logique, sinon tout le monde serait engagé depuis


longtemps dans un mariage heureux, il n’y aurait pas de comédies
romantiques que nous regarderions avec mélancolie.

Au fil des discussions avec mes amies, j’eus toujours l’occasion


de leur donner des conseils afin qu’elles réussissent à mener les
hommes par le bout du nez.
C’étaient généralement de très bons conseils –mes amies devinrent
ainsi de véritables femmes de rêve que tous les hommes désiraient
avoir ou dont les relations amoureuses s’améliorèrent. Je commen-
çais peu à peu à me sentir « responsable » quand je voyais une de
ces femmes avec le coeur brisé et ne sachant pas vraiment com-
ment nous les hommes nous pensions ou ce que nous ressentions
quand elles se faisaient quitter.

Page 35

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Aider les femmes, reconnaître quand un homme était sérieux avec
elles ou quand il s’agissait d’un « cas désespéré » : tel était devenu
et tel est toujours mon but.

Maintenant, j’espère que les conseils suivants vous aideront éga-


lement et que vous parviendrez à mieux vous en sortir avec cette
« espèce bizarre » que sont les hommes. Car une chose est sûre :
c’est un véritable soulagement de comprendre le sexe opposé, non
seulement en amour mais aussi dans tous les domaines de la vie
quotidienne.

Qu’apprécient les hommes dans le célibat ?


Ce qu’il y a de fantastique dans le célibat, c’est qu’un homme peut
fréquenter autant de femmes qu’il le souhaite. Et il peut donc, avec
toutes ces femmes, tirer la « sonnette d’alarme » lorsqu’il com-
mence à éprouver des sentiments à son égard.

L’homme est ainsi certain de ne pas se transformer en couillon qui


court après une femme et qui se dégrade en devenant un toutou
émotif, car il a extrêmement peur de cela. Car chaque homme en
est arrivé là un jour –au moins une fois avec son premier grand
amour.

A part cela, un autre facteur joue un rôle très important :

Les hommes craignent de s’engager dans une relation durable car


ils ont le sentiment de rater quelque chose.

Page 36

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Il y a tant de femmes sur Terre ; quelle est donc l’utilité de n’en
connaître qu’une ?

Chacun rêve de soirées bikini où des dizaines de belles filles se


dandinent autour d’une piscine, et, assoiffées de sexe, se mettent
à nous tourner autour. Même si ce genre de fête n’a jamais lieu,
nombre d’entre nous sont tellement naïfs qu’ils craignent de rater
un tel événement. De plus, l’industrie de la pornographie nous
laisse croire que ce genre d’occasion appartient au quotidien. Et
croyez-moi, chaque homme regarde un film porno de temps à autre.

Mais même si nous savons que la probabilité d’aller à ce genre de


fête est très mince, nous n’en sommes pas moins convaincus que,
en nous liant définitivement à quelqu’un, nous sacrifierions cette
chose très importante qu’est notre liberté.

Nous ne savons généralement trop que faire de cette « liberté »,


mais nous croyons cependant que c’est un état digne d’être préser-
vé. Un état qu’une relation amoureuse durable pourrait nous retirer.

Il y a aussi cette conviction obscure qu’un grand nombre de


femmes se comporte de manière très possessive. En exagérant un
peu, ça donnerait ceci :
Un homme fait la connaissance d’une femme et tous deux s’en-
gagent dans une relation amoureuse. Tout va pour le mieux durant
les premières semaines, sans aucun souci. Il n’y a encore aucun
signe d’emprisonnement ou toute autre chose de comparable. C’est
aussi pour cela qu’un homme se laisse « attraper » et répond par
l’affirmative à la question de la femme lui demandant s’ils sont
« vraiment ensemble ».

Page 37

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Mais en fait, la relation qui était si belle au début se transforme
mystérieusement en une prison remplie de devoirs et d’interdits.
Tout d’un coup, l’homme ne peut plus voir ses amis (« Ils ont mau-
vaise influence sur toi ») et doit être « disponible » en permanence
pour sa bien-aimée et doit « s’occuper plus d’elle ».

Dans cette relation amoureuse qui est devenue un « job à plein


temps », l’homme doit si possible « changer » : devenir plus éco-
nome, moins bordélique, plus aimant, plus sincère, il doit boire
moins d’alcool, etc. Bref, il doit devenir un semblant d’être humain.

L’homme accepte tout cela au début, car, après tout, il veut rendre
heureuse sa nouvelle bien-aimée. Et il sait qu’elle n’a pas tort sur
tous les points. Mais il ne comprend pas pourquoi elle est toujours
en train de râler : il fait de son mieux ; pourquoi n’est-elle jamais
satisfaite ? Mais pourquoi donc essaie-t-elle toujours de vouloir
lui imposer tant de nouvelles règles et d’interdits ? Pourquoi lui
imposer tous ces nouveaux traits de caractère ? En fin de compte,
les femmes ne voient pas d’autre solution que cela pour « enchaî-
ner » un homme à elles. Elles croient ainsi l’aider. Elles pensent lui
« rendre service » et sont convaincues qu’il s’agit là d’une preuve
d’amour.

Malheureusement, c’est souvent l’effet contraire qui se produit.


Mais aucun des deux n’en est conscient. L’homme et la femme
restent ainsi ensemble et ne font que se languir du bon vieux temps,
quand tout allait bien. Ils se raccrochent aux souvenirs du passés, à
l’époque où tout était si beau, à l’époque où tout n’était qu’amour et
bonheur. Mais ils ne parviendront jamais à revenir à ces jours réel-
lement heureux car ils sont entraînés dans un cercle vicieux.

Page 38

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Elle aimerait le « rééduquer » par tous les moyens et faire de lui
un homme meilleur, mais il va continuellement s’y opposer car il
ne verra pas ces « méthodes de rééducation » comme étant une
preuve d’amour, mais comme étant une restriction de ses libertés.
Et elle ne comprendra pas pourquoi il est si têtu et pourquoi il ne
se montre pas plus sensible. Pourquoi il ne réalise pas à quel point
elle se donne de la peine pour lui…

Un beau jour, cette relation amoureuse se terminera et cela vau-


dra mieux pour tout le monde. Aucun des deux ne peut parvenir au
bonheur à long terme de cette manière. Bien qu’il y ait des couples
qui se forment sur ces bases, ils finissent par se séparer au bout de
quelques mois ou même au bout de quelques années.

Quand un homme a vécu une ou plusieurs histoires de ce genre,


il ne sera donc pas enclin à se fixer avec quelqu’un. Il restera
convaincu que les relations amoureuses stables correspondent à
de l’emprisonnement. Il connotera malgré lui les relations amou-
reuses stables à des conditions générales de vente imprimées en
petits caractères, c’est-à-dire à quelque chose comportant toute
une série d’obligations et de restrictions pouvant lui tomber dessus.

Ce genre de situation vient du fait que ces hommes-là se sont


accoquinés de la « mauvaise » femme ; les deux parties n’allaient
pas ensemble. Mais nous les hommes avons tendance à faire des
généralités et à croire trop facilement que « toutes les femmes sont
ainsi  ».

De même, nombre de femmes pensent que « tous les hommes sont


des primates », si vous voyez ce que je veux dire.

Page 39

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Il est cependant bien triste de constater que certains hommes pen-
sent que les relations amoureuses n’apportent rien de réellement
positif. Ces hommes ont toujours des blessures et des déceptions
gravées en eux, provenant de relations amoureuses passées. De là
vient bien sûr la peur qu’une nouvelle relation puisse de nouveau
se terminer mal.

Si les femmes ont en elles la peur


d’être rapidement quittées,
les hommes ont tendance à être
plus rapidement hantés par la peur
des obligations et des restrictions..

Page 40

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Les hommes sont-ils capables d’être
en relation amoureuse ?
En considérant toutes ces réalités, n’y aurait-il pas de quoi désespérer ?

Non, car une lueur d’espoir subsiste.

Chacun d’entre nous connaît ces histoires de couples heureux de-


puis des années et qui s’aiment comme au premier jour. Quel est
donc leur secret ?

Comment font certaines femmes pour réussir à lier sentimentale-


ment un homme à elles malgré toutes les « convictions » qu’il peut
avoir ? L’ont-elles ensorcelé ? Lui ont-elles fait boire une potion
magique ?

En fait, cette potion magique existe réellement.

Il y a quelque chose qui rend les hommes aveugles face aux pré-
tendus inconvénients d’une relation amoureuse stable, et qui les
fait donc plutôt voir les avantages que comporte une telle relation.

Pour atteindre le coeur d’un homme,


il faut passer par son ego

Un homme se sent attiré par une femme qui compte pour lui. Une
femme qui le soutient. Une femme qui est à ses côtés. Nous avons
déjà évoqué l’identité fragile et l’ego facilement ébranlable d’un
homme ; une femme ne peut rien faire de plus efficace que de ren-
forcer cet ego si fragile.

Page 41

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Un homme n’aimera jamais une femme qui le rabaisse en perma-
nence. Il ne peut pas se permettre cela car son « Moi » ne pourrait
pas supporter une telle situation toute une vie.

Au cours d’une relation amoureuse, il est bien entendu normal de


négocier et de se disputer. Je ne dis pas qu’une femme doit se sou-
mettre entièrement à son homme, bien au contraire. Un homme
devrait avoir une femme forte à ses côtés. Une femme ne devrait
pas passer son temps à lui passer de la pommade et à l’idolâtrer.

Un homme aimerait simplement une femme avec laquelle il peut


mener une vie harmonieuse. Les enjeux quotidiens sont déjà assez
difficiles pour lui, c’est pourquoi il n’aimerait pas en plus être ra-
baissé par sa compagne.

Mais, malheureusement, beaucoup de femmes donnent souvent


l’impression à leur mari qu’il n’est pas assez bien pour elles. Elles
lui procurent souvent ce sentiment furtif de manière inconsciente.

Observez au contraire l’expression d’un homme qui sent que sa


femme se réjouit quand il rentre à la maison. Comme il semble
avoir l’air heureux quand sa femme est contente des fleurs qu’il lui
apporte. Cela lui fait du bien, car il sait qu’il peut rendre une femme
heureuse. Et cela l’incitera à continuer de la rendre heureuse.

Si vous faites comprendre à un homme qu’il est celui qui vous rend
heureuse, cela flatte non seulement son ego, mais il se sent lui-
même heureux et satisfait.
Comme nous le savons désormais, un homme se définit par son
impact sur le monde extérieur. Il mesure sa propre valeur selon

Page 42

Copyright ©2012 Tous droits réservés


qu’il provoque quelque chose chez les autres gens, selon qu’il re-
çoit une réaction positive de leur part.

Il ne fait pas (ou peu) attention à ce qu’il se passe en son être. C’est
pour cela que vous ne rendrez pas un homme plus heureux qu’en
lui faisant comprendre qu’il est celui qui vous rend heureuse.

Bien entendu, il y aura toujours quelque chose qui vous déran-


gera chez un homme car aucun être humain n’est parfait. Vous ne
trouverez jamais quelqu’un qui correspond à 100% à vos attentes.
Soyez lucide, vous ne trouverez jamais le prince charmant comme
vous vous l’étiez représenté. Mais si vous faites comprendre à un
homme que vous le soutenez et que vous êtes à ses côtés au lieu
de le dénigrer en permanence, il travaillera de lui-même à s’amé-
liorer et essayera de gommer ses défauts. Ainsi, il se rapprochera
toujours un peu plus de votre représentation du prince charmant.

Et, inversement, vous pouvez rendre un homme complètement fou


(dans le sens premier du terme) si vous êtes continuellement en
train de rouspéter et de râler. Vous lui donnerez l’impression qu’il
est un bon à rien incapable de vous satisfaire. Ce qui, pour lui, est
aussi catastrophique que de l’impuissance sexuelle.

La plupart des femmes font tout pour


changer leur homme, mais une fois qu’elles
y sont parvenues, elles ne l’aiment plus.
- Marlene Dietrich -

Page 43

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Le mythe des hommes ne voulant
qu’« une seule chose »
J’ai un jour lu un article expliquant que dans le cadre d’une étude
clinique, des hormones masculines (de la testostérone) furent
administrées à des femmes. Au cours de l’étude, les femmes décla-
rèrent qu’elles étaient devenues « de plus en plus agressives et
continuellement hantées par des pensées sexuelles ».
Elles étaient poursuivies « presque en permanence par leur ima-
gination sexuelle ». Toutes mirent un terme à cette expérience car
elles ne supportaient plus cet état d’esprit qui leur était étranger.

Eh bien, je dois dire qu’elles étaient entrées de plein pied dans


notre univers !

J’aimerais vous raconter cette histoire :

Un homme, de belle allure, jeune et intelligent, se sentait physique-


ment très attiré par une femme. Elle avait de belles fesses, de lon-
gues jambes et une grosse poitrine :
bref, elle avait un physique parfait. Tous ses amis et connaissances
la trouvaient « plutôt bête » et de « caractère insignifiant ». Impos-
sible d’avoir une conversation intelligente avec elle. Les gens
n’étaient donc pas vraiment convaincus par sa personnalité.

Mais cela n’avait aucune espèce d’importance pour notre jeune


ami car il ne voyait que son « apparence fabuleuse » et seules
comptaient les « incroyables prouesses sexuelles » de cette belle
femme.

Page 44

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Quelques mois plus tard, notre jeune ami réalisa qu’il n’avait pas
grand-chose en commun avec cette beauté une fois sorti de la
chambre à coucher. Bien sûr, elle était sortable, une vraie perle en
somme, tant qu’elle restait silencieuse. Et sur le plan sexuel, bien
sûr, c’était fantastique.

Mais il n’était pas satisfait à la longue car il recherchait plus que de


l’attirance physique.

Des discussions, un échange intellectuel, des expériences com-


munes, des vacances, un sentiment de sécurité. Une belle plastique
et bien faire l’amour ? Il ne pouvait quand même pas se contenter
uniquement de cela…
C’est pourquoi il décida de prendre la clef des champs, deux mois
plus tard. S’ensuivit une longue période de désenchantement. Les
deux parties sortirent de cette relation emplis de désillusions et du
temps fut nécessaire avant que cet ancien couple se soit remis de
ses émotions.

Comme de nombreux hommes « émotionnellement immatures »,


cette personne était tombée dans le « piège de la testostérone ».
Avant que notre ami ne soit conscient de ce qu’il attendait réelle-
ment d’une relation amoureuse (en dehors des prouesses sexuelles
avec sa top-modèle), il s’était déjà enfermé dans sa « prison de
testostérone ». Il ne pensait ni à l’avenir, ni à ses besoins réels, ni à
l’idée qu’il se faisait d’une relation amoureuse harmonieuse.

Au lieu d’attendre de bien connaître cette femme et de réfléchir


ensuite s’il était prêt à s’investir dans une relation amoureuse avec
elle, il « fonça » directement. Le résultat fut que les deux parties,

Page 45

Copyright ©2012 Tous droits réservés


surtout cette femme qui avait espéré plus qu’une simple « histoire
de fesses », en sortirent très déçues.

C’est un bien triste constat, mais les hommes sont très souvent
aveuglés par les apparences et ne prennent pas en compte leurs
besoins réels. Car leurs besoins vont finalement au-delà d’une
envie de longues jambes et de gros seins.

Les hommes sont en fait très facilement influençables par rapport


à l’apparence physique et restent plongés dans une phase d’« igno-
rance », alors qu’ils devraient se concentrer sur ce qu’ils attendent
vraiment d’une relation amoureuse de longue durée.

A cause de son manque d’expérience en ce qui concerne les rela-


tions amoureuses qui durent, il arrive qu’un homme fasse com-
plètement fausse route et qu’il aille de relation foireuse en histoire
médiocre sans savoir ce qu’il recherche vraiment.

Au cours de ces relations de courte durée, ou, du moins, de ces


relations creuses, il se rend compte de ce qu’il ne veut PAS. Mais
un jeune homme ne possède pas encore d’intuition pour discerner
ce qui lui fait du bien et ce qu’il attend vraiment d’une femme.

Ce n’est qu’avec l’expérience avec plusieurs femmes qu’il apprend


à quoi s’en tenir et qu’il apprend à faire des choix. Et il est une
chose qu’il ne veut PAS (malgré ce qu’on puisse en dire) :
une relation basée uniquement sur le sexe. Et c’est très bien ainsi.

Page 46

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Les femmes attirantes ont-elles réellement
plus de succès auprès des hommes ?
Les femmes remplissant les critères de beauté définis par les
hommes ont en moyenne plus de difficulté à trouver un homme
avec lequel vivre une histoire d’amour solide et harmonieuse que
les femmes étant « moyennement » jolies.

Pourquoi ?

Il est clair que les femmes spécialement belles se font « draguer »


plus souvent. Elles se trouvent plus rapidement dans la ligne de
mire des hommes car on les remarque plus vite que les autres
femmes. Elles sont admirées par les hommes et cette situation leur
donne l’impression qu’elles n’ont aucun complexe à se faire abor-
der par eux. Ces femmes font toujours de nouvelles rencontres, et
elles n’ont que l’embarras du choix. Les autres femmes, celles qui
sont moins avantagées physiquement, admirent ces « beautés » et
jalousent le fait qu’elles aient « toutes les chances » de leur côté.

Mais, la plupart du temps, ces « belles femmes » ne se penchent


pas ou peu sur les réelles intentions des hommes, car elles sont de
toutes les manières « adulées » par le sexe fort. Elles n’ont en outre
aucun problème à être « bien accueillies » par les hommes.

Combien de fois ai-je fait la connaissance de femmes vraiment


mignonnes qui étaient complètement désespérées de ne pas avoir
encore rencontré « la bonne personne ». Le fait que les hommes
les quittent (souvent après quelques semaines à peine) était pour
elles un signe d’ « immaturité » ou de blocage psychologique. Se-

Page 47

Copyright ©2012 Tous droits réservés


lon elles, pourquoi un homme se séparerait-il d’une belle femme
comme elles ? Après tout, les hommes ne sont-ils pas des êtres por-
tés sur le visuel ? Ne sont-ils pas avant tout attentifs à l’apparence ?

« Les hommes ont sûrement peur de moi. Ils sont dérangés en ce


qui concerne les relations amoureuses. Mais ça ne peut pas être de
ma faute… »

J’ai souvent entendu ce jugement fallacieux venant de la bouche


des femmes – surtout les plus jolies. Elles savent qu’elles auront la
chance de « choper » bientôt un autre homme et, ainsi, elles ne se
font plus avoir et enchaînent directement sur une autre relation qui
ne durera pas plus longtemps qu’un mois. Et elles seront à nou-
veau déçues.

L’erreur est de croire que les hommes ne s’intéressent qu’à l’as-


pect extérieur. Ce n’est pas le cas, du moins lorsqu’ils sont à la
recherche d’une relation stable. Bien sûr, c’est un avantage d’être
jolie pour faire la connaissance des hommes car ils vous aborde-
ront plus facilement et vous regarderont avec plus d’intérêt. Mais
c’est un piège, car les femmes mignonnes n’ont aucun problème à
rencontrer des hommes, et elles ne se demandent jamais sérieuse-
ment ce que les hommes attendent réellement d’elles.

Le fait d’attirer l’attention des hommes sur


le plan physique n’implique donc pas
que vous gagnerez sur le plan émotionnel.

Page 48

Copyright ©2012 Tous droits réservés


L’instinct de conquête des hommes
Les hommes veulent conquérir les femmes.

Poussés par un instinct primitif, nous cherchons à impressionner


une femme, nous voulons atteindre là une « performance ». Nous
voulons en quelque sorte « prouver » que nous sommes un mec
génial. Quand un homme n’a pas la possibilité de montrer au grand
jour ses forces et ses qualités, et qu’il arrive trop « facilement » à
convaincre une femme, il se désintéresse alors rapidement de cette
situation. Un homme aime briller dans les yeux d’une femme qui
l’admire. En outre, il ne veut pas être sûr trop rapidement que telle
ou telle femme l’admire. Cela peut paraître étrange à entendre,
mais quand une femme fait comprendre trop vite à un homme
qu’elle le trouve irrésistible, cela flattera son amour-propre mais
l’admiratrice en question ne figurera pas sur la liste des « candi-
dates » à une relation amoureuse stable. Qui plus est, si l’homme
n’a même pas « mérité » une telle admiration.

Afin que vous puissiez mieux comprendre ce phénomène, je vous


propose un petit cours de biologie :

La nature est ainsi faite avec les êtres humains : elle voudrait que
les bébés viennent au monde en meilleure santé possible, et qu’ils
y survivent, car ce n’est qu’ainsi que la survie de notre espèce sera
garantie pour les 10 000 ans à venir.

Une femme porte naturellement la plus grande charge sur ses


épaules : Elle doit porter l’enfant pendant neuf mois, puis doit
prendre soin de ce petit être pendant plusieurs mois encore, quasi-
ment sans interruption.

Page 49

Copyright ©2012 Tous droits réservés


C’est donc à juste titre qu’elle doit soigneusement sélectionner le
père de cet enfant. Elle doit être sûre qu’il ne la quittera pas après
avoir juste « tiré un coup » avec elle.

Et plus encore, elle doit s’assurer que son bien-aimé dispose des
qualités suffisantes pour que son enfant soit fort et bien portant.
Après tout, la qualité du résultat – l’enfant- dépendra à 50 pour
cent des qualités génétiques du père !

Pour un homme au contraire, d’un point de vue biologique, il n’est


pas si important que cela de coucher avec « la bonne ». Au cours
des neuf mois de grossesse, il pourrait en théorie engrosser une
vingtaine d’autres femmes. Pour un homme, il est donc plus effectif
de satisfaire le plus de femmes possible et de disséminer sa se-
mence le plus largement possible. C’est pour cela que les hommes
ne sont pas aussi sélectifs que les femmes quand il s’agit de faire
l’amour.

D’ailleurs, la race humaine se serait éteinte depuis longtemps si


tous les hommes avaient été si sélectifs dans leurs choix amou-
reux. Même si, pour certains, cela s’apparente au paradis sur Terre,
nous ne servirions personne en faisant cela. Les nourrissons sont
tellement dépendants et ont tant besoin de protection qu’une
femme seule ne s’en sortirait pas toute seule. C’est pour cela que le
fait de former un couple est une chose naturelle. Afin de s’assurer
de la pérennité du « genre humain », il vaut mieux que père et mère
restent ensemble.

Les mères célibataires ont beaucoup plus de difficulté qu’un couple,


et l’enfant grandit dans des conditions généralement plus difficiles

Page 50

Copyright ©2012 Tous droits réservés


que s’il avait un père présent. C’était déjà ainsi à l’âge de pierre et,
aujourd’hui, presque rien n’a changé sur le fond. De nos jours et
sous nos latitudes, même si une mère célibataire a un destin moins
difficile qu’elle n’aurait eu il y a quelques années et qu’elle ne sera
ni lapidée, ni mise au ban de la société, il n’en est pas moins juste
d’affirmer que chaque mère souhaite que son enfant ait un père.

C’est pour cette raison que, depuis des siècles, la femme a pour
rôle de choisir son mari et donc le père de son enfant. Le futur père
doit disposer des qualités génétiques suffisantes, car l’enfant doit
être fort et en bonne santé.

Le père doit disposer de qualités précises afin qu’il reste auprès de


la mère et de l’enfant.

Parmi ces qualités, nous pouvons citer entres autres la force et la


capacité de s’imposer, afin que la mère et l’enfant soient protégés
des agresseurs potentiels, et pour que l’homme parvienne à rame-
ner suffisamment de nourriture dans le foyer. Ce n’est donc pas
pour rien que nous les hommes essayons toujours d’apparaître
aussi virils et forts que possible –vous en souvenez-vous ?

Mais le futur père devrait disposer de qualités supplémentaires


comme l’empathie, l’honnêteté, la sollicitude et l’intelligence, sans
parler du fait qu’il doit aimer les enfants.

Dans toute cette histoire, la femme est donc la seule que l’homme
doit inspirer pendant la période de rencontre, car c’est elle qui
décide en dernier lieu si l’homme qu’elle a face à elle est apte ou
non à la paternité. L’homme doit faire ses preuves, il doit montrer

Page 51

Copyright ©2012 Tous droits réservés


qu’il a le potentiel pour être un bon père et un bon partenaire
amoureux. Il pose en quelque sorte sa candidature pour le poste de
futur père et doit donc se montrer sous son meilleur jour.

C’est précisément ce comportement que Dame Nature a implanté


dans notre inconscient : nous devons conquérir une femme, l’im-
pressionner et ainsi monter que nous portons en nous des gènes
exceptionnels.

Le schéma classique de l’ébauche d’une relation amoureuse est


donc le suivant :

Les hommes ont le rôle actif, car ils vont « à la chasse » aux
femmes. Ils séduisent les femmes et essaient de les impressionner
coûte que coûte afin de les convaincre qu’ils valent le coup. La
femme, au contraire, « se laisse conquérir ». Elle permet à un
homme qu’il sorte tous les atouts dont il dispose pour l’art de la
séduction. Elle reste plutôt passive, elle l’observe pendant qu’il joue
au séducteur. L’homme montre ainsi qu’il dispose des qualités
requises pour être un bon père et un bon soutient financier et mo-
ral, et qu’il ne recherche pas que le plaisir futile.

La femme interprète son comportement et pèse le pour et le contre :


remplit-il tous les critères garantissant qu’il puisse assumer une
paternité ? Ces comportements sont naturels et sont ancrés en
nous car ils sont les mêmes depuis des milliers d’années.

Au cours des cinquante dernières années, de nombreuses choses


ont changé en ce qui concerne les comportements sexuels. Cepen-
dant, l’apparition de la pilule contraceptive, l’égalité des rapports

Page 52

Copyright ©2012 Tous droits réservés


homme-femme et la révolution sexuelle faisant suite à Mai-68 ne
sont vieux que d’un millième de seconde à l’échelle de l’histoire
humaine. Ces changements n’ont pas encore atteint notre compor-
tement instinctif.

C’est malgré nous que nous, les hommes, sommes toujours enclins
à devoir nous « qualifier ». Nous devons en premier lieu montrer à
une femme quelle bonne pioche nous sommes. Quand nous
n’avons pas cette chance et qu’au lieu de cela, nous atterrissons
relativement vite et sans encombre chez une femme, notre instinct
de conquête s’en retrouve chamboulé et la femme convoitée perd
alors de son intérêt. Avez-vous déjà observé des animaux en pleine
parade nuptiale ? Les mâles jouent alors de leurs meilleurs atouts.
Danses, chants, gonflements des plumes, etc. Et les femelles ? Elles
ont généralement l’air désintéressées et observent ce spectacle,
passives.

En fait, je ne nous compare pas volontiers aux autres animaux,


mais il faut avouer que les hommes fonctionnent de la même ma-
nière. Une femme nous apparaît comme intéressante et désirable
lorsqu’elle nous permet de faire notre propre parade nuptiale et
qu’elle ne s’y montre pas immédiatement impressionnée.

Quand une femme se donne à nous sans que nous ayons eu à


fournir une quelconque performance, nous ne nous désintéressons
pas forcément, mais la probabilité pour qu’une relation stable
s’établisse baisse alors considérablement.

Nous voulons vous conquérir, nous voulons faire quelque chose


pour que vous nous admiriez et pour « être autorisé » à avoir du

Page 53

Copyright ©2012 Tous droits réservés


plaisir sexuel avec vous. Quand nous avons atteint ce but trop
rapidement, la femme convoitée ne nous intéresse plus, tout sim-
plement parce qu’elle ne reconnaît pas ou ne sait pas apprécier
notre performance. Et aussi parce qu’elle nous court déjà après,
avant que nous ayons pu lui monter à quel point nous sommes
génial. Après tout, nous ne voulons pas de partenaire qui se jette
tout de suite au cou de premier venu. Nous ne pouvons pas
construire quelque chose de sérieux avec une « fille facile ».

Donc, si vous recherchez une courte aventure sexuelle, n’y allez


pas par quatre chemins et ne faites pas trop attendre l’homme qui
vous intéresse. Vous pouvez aussi réduire au minimum les petits
jeux et lui faire comprendre indirectement que vous n’êtes pas à la
recherche d’une relation stable mais juste de plaisir sexuel. 95%
des hommes étant « sur le marché » ne vont pas hésiter longtemps
et accepteront votre proposition. Le lendemain matin, votre
conquête filera à l’anglaise –s’il ne boit pas, par pure politesse, le
café que vous lui avez préparé.

Il existe d’intéressantes études sur ce sujet concernant le compor-


tement des hommes lorsqu’une femme leur demande directement
s’ils veulent coucher avec elles. Donc sans se connaitre au préa-
lable et sans discuter. Des femmes allèrent directement voir des
inconnus et leur demandèrent sans détour s’ils voulaient coucher
tout de suite avec elles.

Et comment réagirent les hommes ? Bondirent-ils de joie ?

Pas du tout…

Page 54

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Plus de 90% d’entre eux refusèrent cette proposition indécente (!)
et nombre d’entre aux furent profondément choqués. Car ceci n’est
pas un comportement naturellement imputable à une femme.

Si vous êtes donc à la recherche d’une relation amoureuse stable,


laissez-le donc mijoter un peu ! Ne vous jetez jamais tout de suite
aux pieds d’un homme, mais donnez-lui la chance de « faire ses
preuves » auprès de vous. Laissez-le vous conquérir ! Car, au final,
c’est vous qui décidez si un homme est le bon ou pas pour vous. Et
c’est vous qui vous retrouverez seule avec l’enfant (présumé) collé
à vos basques, dans le pire des cas. Un homme n’a rien à craindre,
au contraire il peut même commencer à chercher sa « prochaine
victime ». Donc, ne soyez pas une victime, mais prenez du recul et
observez sa « parade nuptiale » avant de filer au lit avec lui. Car il le
fait exclusivement pour vous.

Que « ressentent » les hommes exactement ?


Je suis conscient que cela puisse paraître contradictoire, mais si,
nous aussi éprouvons des sentiments. Même si nous ne les mon-
trons que rarement.

Toutefois, il existe une certaine différence entre le terrain fertile


que représentent la pléthore des sentiments féminins, et les fourrés
sombres que sont les sentiments masculins si difficiles à décrire. Je
veux tenter de vous expliquer à quoi ressemble une émotion mas-
culine et dans quel contexte elle intervient.

Page 55

Copyright ©2012 Tous droits réservés


On peut dire en principe, que, contrairement aux femmes, nous ne
sommes pas en contact permanent avec notre univers sentimental.
Nous nous définissons plutôt par rapport au monde extérieur et
nous sommes attachés à la réaction de nos compagnons. Nous ne
savons généralement pas ce qu’il se passe exactement à l’intérieur
de nous-mêmes.

Comme vous le savez sans doute déjà, le cerveau humain est com-
posé de différentes aires, définissant toute une organisation fonc-
tionnelle : pensée logique, créativité, langage, etc. Certaines parties
du cerveau sont moins bien « câblées » entre elles chez les
hommes que chez les femmes. L’aire émotionnelle ne communique
pas aussi bien avec l’aire du langage chez les hommes que chez les
femmes.

Cela signifie que nous ressentons certes qu’un sentiment nous


traverse, mais nous ne pouvons pas précisément le nommer ou le
décrire. Nous pouvons sans problème calculer la troisième racine
carrée de pi, mais nous n’avons pas d’accès direct et précis à notre
univers émotionnel.

Comme nous n’avons qu’un point de vue limité sur nos émotions,
nous ne pouvons donc pas très bien nous exprimer sur ce que nous
ressentons. C’est donc pour cela qu’un homme est très souvent
hanté par la peur quand une femme lui demande « ce qu’il ressent
pour elle ».

Alors qu’il est facile pour elle de décrire ce qu’elle ressent, lui en
sera quasiment incapable.
C’est souvent la raison pour laquelle les femmes se torturent l’es-

Page 56

Copyright ©2012 Tous droits réservés


prit et se demandent pourquoi elles perdent tant de temps à éprou-
ver des choses pour un tel boulet.

Le fait est que nous ressentons des choses, mais nous ne parvenons
pas à les exprimer clairement. C’est un domaine dans lequel nous
sommes bien inférieurs aux femmes. Quand elles nous demandent
de nous exprimer sur nos sentiments, nous sommes tout simple-
ment dépassés par les événements. Nous savons bien que c’est une
faiblesse de ne pas être au clair avec ses sentiments. C’est pour
cela que nous exagérons et que nous prenons de temps à autre
cette faiblesse avec ironie et cynisme, en nous moquant des états
d’âme des femmes.

Quand un sentiment s’installe en nous, comme par exemple « être


amoureux », nous ne savons souvent pas exactement si nous nous
« sentons amoureux ». Nous savons simplement que nous nous
sentons bien en présence de la nouvelle élue et que nous aimons
passer du temps avec elle. Et que nous nous sentons bien en géné-
ral et que nous nous portons comme un charme. Mais il nous est
impossible de dire avec certitude pourquoi il en est ainsi. Peut-être
est-ce à cause du nouveau job que j’ai ? Peut-être à cause de cette
dispute qui a enfin éclaté avec un ami ? Peut-être à cause du beau
temps ? Ou alors à cause de cette femme qui est entrée récemment
dans ma vie ?

Euh… Peut-être un mélange de tout cela…

Donc, nous nous sentons bien ou mal, mais ne savons pas exacte-
ment ce qui déclenche cela. Nous devrions d’abord réfléchir pour
comprendre ce qu’il se passe en nous.

Page 57

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Et quand bien même, nous ne pourrions pas dire avec certitude ce
qui nous rend heureux ou triste.

A ce propos : quand nous sommes profondément blessés, quand


une personne nous a vraiment causé du chagrin, vous ne nous
considérerez que rarement comme tristes : nous ne nous abaisse-
rions jamais à montrer notre peine. Sans parler du fait que nous
n’avouerons jamais que nous éprouvons de la peine. Dans ce cas,
nous nous mettons en colère.

Quand vous voyez un homme qui est très fâché et qui écume de
rage, vous pouvez être certaine qu’il a été blessé et qu’il est triste.
Mais chez nous, la tristesse et l’offense se manifestent générale-
ment en courroux et en accès de fureur.

Par ailleurs, nous avons une autre notion du temps en ce qui


concerne les sentiments. En général, il faut plus de temps pour que
la sensation d’être amoureux s’installe en nous. Jusqu’à ce que nous
tombions amoureux d’une femme, il peut se passer un laps de temps
bien plus long que chez une femme. Nous remarquons souvent que
nous aimons une femme quand elle a disparu depuis longtemps.

Ce n’est que quand elle nous manque que nous sentiments pro-
fonds à son égard se réveillent.

Cela peut vous paraître curieux mais c’est la vérité. Et nous n’y
pouvons rien.

Et ce sont justement ces différences entre les sexes qui sont la


cause de tant de malentendus.

Page 58

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Ecoutez par exemple les chansons d’amour des chanteurs et chan-
teuses à la radio et soyez attentive aux textes. Les hommes
chantent généralement leur mal-être une fois la bien-aimée partie.
Ils chantent à quel point ils l’ont aimée, à quel point ils aimeraient
qu’elle revienne. Les hommes ont tendance à avoir des explosions
de sentiments une fois que c’est déjà trop tard. Les femmes au
contraire chantent souvent sur les forts sentiments qu’elles
éprouvent pour l’homme qui est à leurs côtés. A quel point elles
ont besoin de lui, à quel point elles l’aiment. Maintenant.

Résumons : les hommes éprouvent des choses, parfois intenses. Ils


ne savent pas très bien qu’en faire et les exposent rarement, mais,
malgré tout, elles sont là.

Mais ce n’est pas en lui demandant ou en cherchant à comprendre


ce qu’il ressent que vous en serez plus avancée –il essaiera de
noyer le poisson et évitera d’avoir à affronter ses peurs.
Car, pour lui, c’est une chose quasi impossible que d’avoir à s’ex-
pliquer. C’est comme si un homme vous demandait de faire un saut
en parachute et qu’il ne comprenait pas pourquoi cela vous pose
problème.

Au niveau temporel, il y a souvent un « décalage » entre les senti-


ments d’une femme et ceux d’un homme. Les hommes « boitillent »
souvent, ce qui s’explique par le fait qu’ils ne sont pas conscients
de leurs sentiments comme le sont les femmes.
C’est pour cela que vous ne devez pas vous étonner et que vous ne
devez pas vous prendre la tête sur ce qu’un homme peut bien res-
sentir. Il ressent généralement la même chose que vous mais il ne
le sait pas.

Page 59

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Mais ayez confiance : il existe quelques astuces pour savoir rapi-
dement ce qu’un homme ressent, et notamment ce qu’il ressent
pour vous.

Je vous en dirai plus ultérieurement.

On ne voit bien qu’avec le coeur.


L’essentiel est invisible pour les yeux.
- Antoine de Saint-Exupéry -

Qu’est-ce qui attire les hommes ?


Pendant toutes ces années au cours desquelles je me suis penché
sur ce sujet, je me suis toujours demandé ce que nous trouvions
d’attirant chez une femme. Quelles qualités exercent de l’attraction
sur nous les hommes ? Et, malgré ce qu’on puisse en dire, il existe
des qualités intellectuelles que nous apprécions –après tout, ce
sont ces qualités intellectuelles qui nous poussent à nous engager
(ou pas) dans une relation stable avec une femme.

J’ai longuement conversé avec des hommes sur ce sujet et nous


avons abordé cette question :
« Qu’est-ce qui attire les hommes ? Pourquoi tombons-nous sé-
rieusement amoureux ? Quelles qualités nous fascinent chez une
femme ? »

Page 60

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Suite à ces recherches menées, j’ai constaté que les hommes se
rejoignent sur une chose. On peut donc affirmer qu’il existe une
« liste » de qualités attrayantes chez les femmes. Et presque tous
les hommes seraient prêts à signer cette liste.

Voici donc les traits de caractère que les hommes apprécient par-
dessus tout chez les femmes. Et je suis prêt à parier que vous en
possédez plus d’un de ceux-là :

Le sens de l’humour
Si vous parvenez à faire rire un homme, vous vous détachez sensi-
blement de la masse des femmes ennuyeuses et déprimantes. C’est
avant tout l’humour teinté d’une note de sarcasme qui déclenche le
rire d’un homme. Regardez les sketches de Florence Foresti et vous
comprendrez ce que je veux dire. Son humour grinçant en fait rire
plus d’un.

Les hommes aiment s’envoyer des vannes entre eux. Pour nous,
c’est une sorte de codex qui montre que nous nous apprécions.
Si un homme fait une blague à vos dépens, que vous ne le prenez
pas mal mais que vous le contrez en faisant vous aussi une blague,
vous êtes alors certaine de gagner sa sympathie et son attention.
Le sens de l’humour est donc une qualité plus qu’appréciée chez
une femme.

L’intelligence
Si vous arrivez à le surprendre avec des choses montrant que
vous êtes cultivée et que vous n’avez aucune difficulté à discuter

Page 61

Copyright ©2012 Tous droits réservés


de sujets divers, il vous respectera immédiatement. Quand une
femme peut se joindre à une conversation politique, économique
ou traitant d’un sujet d’histoire, elle apparait tout de suite comme
intéressante et attirante. Notamment si elle est capable d’avoir son
propre avis sur la question –sans pour autant chercher le conflit
avec l’homme. Les hommes apprécient énormément les femmes
intelligentes mais n’aiment pas la concurrence. Car ils ne veulent
pas avoir à démontrer qu’ils sont intelligents. Quant à vous, vous
n’avez rien à prouver : un homme remarque rapidement s’il a une
femme intelligente face à lui. Si c’est le cas, cela l’impressionne.

Mais l’intelligence n’allant pas forcément de pair avec un bagage


culturel est aussi une source d’admiration pour l’homme. Il vous
respectera et vous admirera tout autant si vous avez la faculté de
comprendre et d’assimiler rapidement les choses.

La sollicitude
Une femme fait comprendre à un homme qu’elle pense à lui. Elle
l’aide à accomplir des tâches sans qu’il s’y attende. Je me souviens
encore du geste d’une amie, qui m’a vraiment impressionné : nous
n’étions pas ensemble depuis très longtemps et elle savait qu’il
m’était impossible d’aller acheter trois packs d’eau car ma voiture
était en réparation pour plusieurs semaines.

Elle apprit que j’achetais toujours mes bouteilles à l’unité au super-


marché et que ça m’énervait. Un beau jour, elle était dans ma cui-
sine avec trois packs d’eau, sans que je ne lui aie rien demandé, et,
de plus, elle les avait montés jusque chez moi au troisième étage !
Je fus très touché de sa gentillesse.

Page 62

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Il ne s’agissait que de quelques litres d’eau, mais son geste m’alla
droit au coeur.

L’attention
Un homme aime être considéré, surtout quand ils a –selon lui-
accompli quelque chose d’extraordinaire. Quand il peut vraiment
bien faire une chose et qu’une femme en tient compte, en plus de
lui dire à quel point elle l’admire, c’est gagné. Les hommes sont en
ce sens comme des petits garçons : ils doivent entendre qu’ils ont
bien fait les choses, auquel cas ils ne se sentent pas appréciés et
estimés. Même un homme ayant une inébranlable confiance en lui
éprouve le besoin que ses qualités soient discernées. Un éloge sin-
cère d’un travail qu’il a bien fait ne peut que lui donner du baume
au coeur.

Aventureuse
Les hommes veulent vivre des choses avec les femmes. Ils ne
veulent pas passer leur vie commune avec vous à regarder la télé
à la maison. Quand une femme est prête à vivre des choses exci-
tantes avec lui, l’homme la considérera comme intéressante et
excitante. Pas besoin de descendre les chutes du Niagara sur un
canoë pneumatique, pas besoin d’escalader l’Himalaya.

Il suffit d’être prête à faire des choses hors du commun. Une ran-
donnée en VTT en forêt ou une excursion dans un parc d’attraction
sont par exemple suffisamment aventureuses. Et il vous aimera
pour cela.

Page 63

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Etre un enjeu
Quand vous faites comprendre à un homme que vous êtes plus que
« simplement libre ». Quand il doit faire plus que vous faire mon-
ter dans sa belle voiture pour vous avoir. Les hommes veulent se
battre pour vous, ils veulent vous conquérir ! Cette qualité est, à
mon avis, celle qui vous fera vous entendre le mieux. Et c’est une
qualité essentielle, car, après tout, il s’agit d’établir une liaison
stable. Laissez-le « mijoter » un peu !
Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point un homme vous
courra après grâce à ces petits détails ! Mais je vous en dirai plus
là-dessus ultérieurement.

Avoir de l’assurance et du culot


Les hommes se sentent attirés par les femmes qui ont du culot et
qui sont sûres d’elles. Je ne parle pas ici d’être une domina sadique
ou un despote, mais une femme culottée et pleine d’humour –donc
sympathique. Les femmes qui se tourmentent l’esprit et se de-
mandent si elles sont appréciées apparaissent comme ennuyeuses
et sans sex-appeal.
Ne prenez pas toujours un homme au sérieux ; énervez-le un peu,
parfois. Titillez-le, moquez-vous un peu de lui… Vous verrez à
quel point il trouvera cela sexy. Et, avant tout, ne vous tracassez
pas trop pour savoir dans quelle mesure vous pouvez plaire à un
homme. Soyez tout simplement vous-même et ne vous souciez pas
de savoir s’il vous apprécie. En adoptant cette attitude, vous serez
déjà très attirante.

Page 64

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Le talent et les dons
Une femme ne sachant pas faire la même chose que tout le monde,
comme danser, chanter, écrire des poèmes, jouer d’un instrument
de musique, peindre, pratiquer un sport insolite, etc. possède un
« je-ne-sais-quoi ». Elle suscite l’intérêt des hommes et se détache
de manière décisive de la masse des autres femmes. Quel est votre
passetemps ? Pourquoi ne pas commencer quelque chose de radi-
calement nouveau ?
Dans ce cas, n’en parlez pas à votre homme, histoire de ne pas «
remuer le couteau dans la plaie » en lui montrant à tout prix à quel
point vous êtes exceptionnelle. Mentionnez cela plutôt en passant,
comme si c’était quelque chose d’évident pour vous.

Un soupçon d’inaccessibilité
A adopter après les premières tentatives d’approche et de conquête
faites par un homme, en ne vous montrant pas tout de suite
enjouée et en ne lui courant pas tout de suite après. Quand une
femme ne rappelle pas tous les jours, quand elle se fait un peu
rare, pendant la phase de rencontre, c’est ce qui attire les hommes
comme des aimants. Leur instinct conquérant est ainsi ravivé et
leur curiosité est aiguisée.
Un homme ne devrait jamais avoir le sentiment de vous avoir pour
lui sans se donner beaucoup de peine et que vous soyez totalement
sous son emprise. Au contraire, donnez-lui l’impression que vous
l’avez trouvé vraiment sympa mais que vous ne savez pas encore
vraiment ce qu’il adviendra de votre relation.
Vous aurez alors gagné toute la considération de l’homme. Ne lui
racontez pas tout sur vous, conservez une part de mystère.

Page 65

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Et, très important, ne lui dévoilez pas tout de suite vos sentiments.
Nous y reviendrons.

L’assiduité
Quand une femme s’est fixé un objectif à atteindre, quand elle
a une vision claire des choses et qu’elle s’y tient, les hommes
trouvent cela très attirant. Il ne s’agit pas d’être une carriériste qui
ne pense qu’à son travail, mais il s’agit d’avoir un objectif (privé
ou professionnel) et de savoir s’y tenir sans y renoncer trop vite et
sans se voiler la face. Un homme vous respectera parce que vous
avez la faculté d’avoir de la suite dans les idées.

L’autonomie
Les hommes se sentent attirés par les femmes qui ont une person-
nalité propre, par les femmes qui « font leur vie » et qui ne sont pas
dépendantes des autres gens. Par les femmes qui prennent leur
vie en main. Les hommes admirent les femmes qui ont les pieds
sur Terre, pas seulement au niveau financier, mais aussi dans tous
les domaines de la vie, dont au niveau des rapports humains. Les
femmes sexy sont celles dont la bonne humeur ne dépend pas de
la présence d’un homme, celles qui s’en sortent à merveille même
quand elles sont seules.

« Derrière chaque homme épanoui se cache un femme forte. »

Il y a toujours du vrai dans les dictons populaires.

Page 66

Copyright ©2012 Tous droits réservés


L’imprévisibilité
Les hommes adorent les femmes qu’ils ne peuvent pas contrôler,
les femmes imprévisibles, impromptues et surprenantes. Attention,
à ne pas confondre avec des changements fréquents d’humeur ! Il
s’agit ici d’être une sorte d’« énigme » pour l’homme, c’est-à-dire
qu’il ne faut pas se comporter comme l’homme s’y attend.

Dans ce cas, une femme se comporte comme elle pense qu’il est
juste de faire et non comme cela plairait peut-être à l’homme.
Cependant, par la suite, il est important pour un homme qu’il y ait
tout de même un minimum de prévisibilité venant de la part de
la femme, notamment quand les deux parties forment un couple
stable ou qu’ils envisagent de se marier. Mais, au début de la ren-
contre, un peu d’imprévisibilité rend une femme plus attrayante. Et
c’est ce fait d’être « énigmatique » qui l’attire à vous, comme par
magie. Faites des choses auxquelles il ne s’attend pas, soyez diffi-
cile à cerner !

Ingénuité sexuelle
Croyez-le ou pas, un homme ne veut pas d’actrice de films porno
avec laquelle il organisera des orgies. Il ne s’agit pas non plus de
maîtriser des centaines de positions du Kâmasûtra, car cela lais-
serait supposer que vous avez déjà eu des dizaines de partenaires
sexuels –ce qui ne jouerait pas en votre faveur.
Nous les hommes sommes bien plus conservateurs dans ce do-
maine que vous ne le pensez peut-être. Nous n’aimerions pas avoir
une amie ou femme ayant couché avec un trop grand nombre
d’hommes avant nous.

Page 67

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Les hommes aiment que les femmes aient simplement du plaisir
au lit. Ils aiment qu’elles se sentent bien dans leur corps et qu’elles
­apprécient le sexe. Quand un homme remarque qu’une femme ap-
précie les relations sexuelles avec lui, il les appréciera également.

Pendant les relations sexuelles, allez-y un peu plus lentement qu’il


ne le voudrait. Réfrénez son élan, soyez un peu hésitante. C’est le
meilleur moyen pour rendre un homme accro à vous. Faites ce qu’il
veut, mais sans précipitation comme il le voudrait. Je ne vais pas
aller plus en détail, vous pouvez vous imaginer la suite.

La chaleur humaine
Une femme qui n’est pas entièrement égoïste mais qui s’attache
aussi au bien-être de l’autre est ce dont les hommes rêvent. Elle
ne devrait pas non plus vouloir jouer les Mère Teresa. Mais si vous
savez ouvrir votre coeur aux problèmes des autres, vous possédez
alors une qualité qui fera que les hommes seront enclins à tomber
amoureux de vous. Mais attention à ne pas vous faire exploiter par
les autres. Une femme devrait toujours connaître la limite entre
sensibilité et sacrifice.

Sexy
Après de nombreuses discussions avec les hommes et selon moi,
être « sexy », c’est cela : il ne s’agit pas d’avoir le corps de Laetitia
Casta ou d’avoir les mensurations de rêve 85-65-85. Une femme
sera considérée comme sexy si elle a une certaine sensualité. Mais
qu’est-ce qu’être sensuelle ?

Page 68

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Une femme est sensuelle quand elle arrive à bien vivre sa fémi-
nité. Quand elle aime son corps. Le premier pas vers la sensualité
est donc de considérer son corps comme un ami, donc de faire des
choses dont le corps a envie. Une femme buvant un verre de vin
rouge peut être follement sexy, si elle le fait sensuellement, c’est-à-
dire en développant tous ses sens pour apprécier ce vin. La sensua-
lité n’est rien de plus que le fait d’apprécier son corps –et non de le
considérer comme « zone à problèmes ».

Récemment, j’ai lu un poème d’un auteur inconnu, illustrant parfai-


tement ce que je viens de vous expliquer :

Chaque sensation de sentir, de goûter,


de toucher, de voir et d’entendre.
Ne pas l’évaluer, ne pas la comprendre,
mais simplement la prendre,
la ressentir, l’apprécier.
La sensualité est l’art de ne pas juger.
La sensualité est accueil. La sensualité est
faite d’un mélange d’écharpes en cachemire
et de cheminées, d’ambre et de cannelle,
et de roses fraîches.
La sensualité est un cheminement ;
hardi soit celui qui le suit !

Page 69

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Les qualités féminines qui fascinent
les hommes sur le long terme
Peut-être que cette « liste » vous fera vous taper la tête contre les
murs. Vous pensez : « Dois-je donc remplir tous ces critères, pos-
séder toutes ces qualités si je veux vivre une relation amoureuse
harmonieuse avec un homme sympa ? »

Non, il ne s’agit pas de posséder toutes ces qualités. Je pense qu’il


n’y a pas une seule femme au monde ayant la gamme complète
des qualités faisant d’elle une « femme idéale », à moins que cette
femme soit directement sortie de l’imaginaire. Ce serait alors une
fée qui n’aurait aucun besoin de rencontrer des hommes. Non, la
« liste » est juste là pour vous orienter, pour vous donner des idées.

Les qualités qui font fondre les hommes sont principalement celles-ci :

• Vous devriez être sexy/sensuelle


• Vous devriez être chaleureuse
• Vous devriez avoir le sens de l’humour
• Vous devriez savoir ce que vous voulez.

Vous pouvez être intelligente, sexy et chaleureuse. Vous pouvez


être drôle, sexy et chaleureuse. De même que vous pouvez être
déterminée, sexy et chaleureuse.

Sexy et chaleureuses sont les femmes que les hommes épousent


habituellement, ou du moins, ce sont les femmes avec lesquelles
les hommes se mettent en couple.
L’humour est une qualité qui permet de devenir « amie » avec les

Page 70

Copyright ©2012 Tous droits réservés


hommes. Et l’amitié est très importante quand il s’agit de se lier sur
le long terme.

Le plus important est de suivre votre propre bout de chemin. Vous


devriez savoir clairement ce que vous voulez : qu’attendez-vous
d’une relation amoureuse, quels sont vos objectifs professionnels,
que voulez-vous dans la vie ? Après tout, le but est que vous soyez
heureuse.

Ce n’est qu’en faisant des choses qui vous sont bénéfiques, en attei-
gnant les buts qui vous importent que vous serez également parve-
nue à un accomplissement personnel. Il ne s’agit pas de tout faire
pour plaire à un homme à tout prix et de « paraître satisfaite ». Mais
il faut que vous alliez bien, que vous soyez bien dans votre tête et
heureuse de vivre, indépendamment du fait que vous êtes en couple
ou pas. Ce sont les femmes heureuses et satisfaites d’elles-mêmes
qui attirent les hommes. Vous ne pouvez atteindre cet état qu’en
vous faisant une idée précise de ce que vous voulez dans la vie.

Même la plus belle des relations avec un homme ne suffira pas à elle
seule à vous rendre heureuse. Une relation peut être une base, une
sorte de point d’ancrage dans une vie houleuse.

Le véritable accomplissement de soi et le véritable bonheur


viennent toujours de l’intérieur de votre âme. Vous y arriverez en
faisant des choses qui vous rendent heureuse, des choses que vous
voulez.

Eh bien, faites-les !

Page 71

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Réalisez vos rêves ! Faites ce que vous voulez de votre vie, faites ce
dont vous avez besoin et envie !

Les hommes sentent bien quand une femme croit et espère qu’elle
ne parviendra au bonheur que grâce à une relation amoureuse. Ces
femmes sont alors considérées comme étant nécessiteuses et man-
quant d’autonomie. Ainsi, les hommes préfèrent les femmes qui se
sont fixé des objectifs et qui font des choses qui les épanouissent.
Une petite dose d’égoïsme, les hommes trouvent cela très sexy.

Les gens s’intéressent à ceux


qui s’intéressent à eux-mêmes.
- dicton Norvégien -

Comment les hommes perçoivent


RÉELLEMENT le corps féminin
Il n’y a pas de plus grand malentendu qui circule chez les femmes
que celui sur la manière dont nous les hommes trouvons un corps
féminin attrayant.

Beaucoup de femmes pensent qu’elles ne sont pas jolies. Trop


grosses, trop maigres, des seins trop petits, de trop grosses fesses,
etc. Je trouve effrayante la manière dont les femmes sont sévères
avec elles-mêmes et la manière dont elles se jugent, pour, au final,
se décrire comme étant « pas sexy ».

Page 72

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Je peux vous certifier que la plupart des femmes sont en moyenne
deux fois plus attrayantes qu’elles ne le pensent. Mais elles n’ont
pas l’air de le savoir, sans doute parce que leur univers est submer-
gé de publicités faites de photos retouchées de mannequins dénu-
dées présentant la dernière collection de sous-vêtements.

Que vous le croyez ou pas, nous les hommes sommes bien


conscients que ces photos sont retravaillées. Nous ne nous orien-
tons pas selon ces idéaux qui ne représentent pas la réalité, nous
ne sommes pas si naïfs que cela ! Bien sûr, nous aimons regarder
ce genre de photos ou de publicités, mais nous ne les comparons
pas sérieusement avec notre compagne et ne nous demandons pas
pourquoi elle ne ressemble pas à ces mannequins. Alors pourquoi
vous torturez-vous à vous comparer à elles ?

Mis à part cela, vous devez savoir une chose : les hommes AIMENT
les courbes féminines, ils aiment les hanches rondes, les ventres
pleins et les fesses rebondies. Si vous passez votre vie à vous
battre contre vos rondeurs, c’est parce que vous ne les aimez pas
chez les hommes. Nous avons au contraire une autre relation avec
la graisse corporelle : une femme avec « un peu trop » de rondeurs
est très féminine selon nous. Ce que les femmes trouvent « de
trop », la plupart des hommes trouvent cela juste suffisant.

Quand il s’agit en effet de considérer le corps d’une femme comme


sexy et désirable, il y a une chose qui compte avant tout : les pro-
portions entre la taille et les hanches.

Dans les années 1990, le chercheur Devendra Singh nota que,


indépendamment de leur culture et de leur origine, les femmes

Page 73

Copyright ©2012 Tous droits réservés


étaient considérées comme attractives lorsque la proportion taille/
hanches était de 0,7 à 0,75 –peu importe que ces femmes soient
minces ou plantureuses. Afin d’accentuer cela, les femmes s’astrei-
gnaient autrefois dans des corsets et des jupes bouffantes.

C’est le dénommé « facteur WHR » qui est ainsi calculé : le tour de


taille est divisé par le tour des hanches. La taille est mesurée au
niveau du nombril et les hanches le sont au niveau le plus large.

Vous êtes maintenant en train de chercher un mètre-ruban, n’est-


ce pas ?

Si vous possédez ces proportions, 95% des hommes considéreront


que vous avez une bonne silhouette. C’est aussi simple que cela.

Alors ne perdez plus de temps à vous demander si vous êtes sexy


ou pas.

Ce fait scientifique est un détail qui a son importance. Mais, ceci


mis à part : savezvous ce qui impressionne un homme à tous les
coups ? Quand vous êtes satisfaite de votre corps. Quand vous
assumez le corps que vous avez. Quand vous aimez votre corps.

J’avais une copine dont le corps n’avait rien d’un « corps de rêve ».
Elle avait un très joli visage mais avait clairement de l’embonpoint,
une dizaine de kilos de trop. Elle avait une lourde poitrine qui, à
cause de la force de pesanteur, pendait en direction du nombril.
Je ne vais pas m’attarder sur les détails, mais, pour résumer, cette
femme n’avait rien d’une top-modèle. Et elle n’était pas non plus
gâtée au niveau de ses proportions taille/hanches.

Page 74

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Et pourtant, j’aimais son corps, j’en étais même fou. Pourquoi ?
Parce qu’elle l’aimait elle aussi. Elle n’avait pas honte de se pro-
mener nue devant moi. Elle ne faisait pas de chichis pour se cacher
ou pour essayer de masquer ses « défauts »Au début, je me disais
que je ne pourrais pas avoir de relation avec elle, car, après tout,
j’avais toujours eu des copines relativement minces auparavant.
Mais quand elle me dit : « Mais pourquoi est-ce-que je devrais me
cacher ? Tu dois faire avec. Après tout, tu m’aimes. », je n’hésitai
plus et je me mis moi aussi à trouver son corps superbe. Elle n’était
pas du tout désespérée par rapport à son corps. Elle disait qu’était
un peu boulotte, et alors ?

Nous avions une relation amoureuse intense. Malheureusement,


elle dut déménager pour des raisons professionnelles, et peu à peu,
nous cessâmes de nous voir. Nous sommes toujours en contact
mais elle s’est maintenant trouvé quelqu’un d’autre. C’est triste
pour moi, mais c’est la vie.

Quand j’y repense, c’est avec elle que les choses se passaient le
mieux au lit. Elle adorait vraiment cela. Elle ne se tracassait pas sur
son corps mais le voyait comme étant un cadeau du Créateur et
comme pouvant procurer beaucoup de plaisir.

Même si, dans son cas, le cadeau offert était un peu plantureux.

« Plus il y a de corps, plus il y a de joie », aimait-elle dire.

Ou bien : « La graisse est un exhausteur de goût ».

Eh bien elle avait raison.

Page 75

Copyright ©2012 Tous droits réservés


La manière dont vous voyez votre corps est une question de point
de vue. Si vous l’aimez –malgré une trop petite poitrine ou de trop
grosses fesses, les hommes l’aimeront aussi. Si vous avez honte
ou si vous vous dévalorisez parce que vous n’avez pas un corps
digne d’une campagne de publicité, un homme le remarquera et se
demandera pourquoi vous avez un problème à vous promener nue
devant lui. Il ne se sentira pas vraiment attiré par une femme qui
se sent mal dans sa peau, même si elle est mince et qu’elle a des
mensurations « parfaites ».

La vraie passion amoureuse naîtra le jour où vous ne formerez


qu’une personne avec votre corps. Cela ne peut se faire que si vous
avez de l’estime pour votre corps.

Le secret est donc que si vous vous aimez, votre compagnon vous
aimera aussi. Et ce ne sont pas que des paroles en l’air servant à
vous réconforter. Non, ça marche vraiment !

Il est toujours préférable de s’aimer avec ses


imperfections que d’avoir une apparence
impeccable et de ne pas pouvoir se supporter !

Commencez à voir votre corps comme il est : c’est un miracle de la


nature qui devrait vous procurer du plaisir. Faites du bien à votre
corps et liez-vous d’amitié avec lui – votre corps et votre compa-
gnon vous en seront reconnaissants.

L’amour est la joie commune


de l’imperfection mutuelle.
- Hans Kudszus -

Page 76

Copyright ©2012 Tous droits réservés


La première rencontre

Après nous être plongés dans l’univers psychique des hommes, je


vous propose de refaire surface et de reprendre votre souffle.

De nombreuses femmes se posent une question simple, lorsqu’il


s’agit des hommes :
Où faire la connaissance d’un homme intelligent ?

La réponse est tout aussi simple :

En principe partout.

Cela peut se faire par les petites annonces d’un journal ou sur
internet. Un homme peut tout aussi bien vous aborder dans un
musée, dans un bar ou dans un club. Même dans un groupe de
méditation proposant des cours de taï-chi ou de yoga, les hommes
se bousculent au portillon, non qu’ils soient forcément intéressés
par les philosophies orientales et la découverte de soi, mais plutôt
parce qu’ils sont à la recherche d’une femme.

Selon les statistiques, la plupart des couples se rencontrent de


manière peu spectaculaire : sur leur lieu de travail. Mais, en ce qui
vous concerne, si vous n’êtes entourée que d’hommes ennuyeux
ou d’insupportables machos, vous devrez donc opter pour des
solutions alternatives.

Les associations, les cours de langues étrangères, les salles de


fitness, les cours de danse, etc. sont également des lieux de ren-
contre appropriés dans lesquels vous rencontrerez des gens parta-

Page 77

Copyright ©2012 Tous droits réservés


geant les mêmes intérêts que vous. Vous aurez donc immédiate-
ment un sujet de conversation sous la main.

Si vous n’avez aucun passe-temps ou si vous ne pratiquez aucun


sport, je vous conseille d’en trouver un de toute urgence ! Inscri-
vez-vous dans un cours de salsa, mettez-vous au squash, appre-
nez une nouvelle langue ! En plus d’augmenter vos chances de
rencontrer un homme, vous élargirez votre horizon culturel, donc
vous augmenterez votre capital bien-être, donc vous serez plus
attrayante.

Les cours de danse sont toujours des « clubs de rencontre officieux ».


Vous pouvez partir du principe que les hommes que vous y rencon-
trerez posséderont un minimum de bagage culturel. Mais vous de-
vez avant tout savoir clairement quel genre d’homme vous voulez,
afin d’aller dans les endroits que ce genre d’hommes fréquente.

On peut aussi dire que les hommes en âge de « se caser » aiment


aller « à la chasse » pendant le week-end. Ils se font beaux, tout
comme les femmes- et écument les bars, les clubs et les soirées
privées de la ville.

Cependant, aborder une femme représente un véritable dépasse-


ment de soi pour nous les hommes. Tout notre amour-propre est
en effet mis en jeu. Quand une femme nous plaît physiquement,
quand elle nous fait de l’effet, il nous est réellement très difficile
d’aller lui parler.

Croyez-moi, il est bien plus facile pour un homme d’aborder un


chien édenté que de parler à une femme qui lui plaît. Nous ne

Page 78

Copyright ©2012 Tous droits réservés


redoutons rien de pire que de se faire envoyer balader par une
femme. Mais cette peur varie selon que nous soyons originaires de
l’Europe centrale (dans ce cas, nous adoptons une attitude guin-
dée) ou des pays méditerranéens (notre attitude est alors bien plus
hardie).

Beaucoup de femmes se plaignent d’être souvent abordées, mais


toujours par la mauvaise personne !

Le fait est que de nombreux hommes sympathiques et charmants


se crispent souvent à l’idée d’aller parler à une femme. Quand vous
êtes à une soirée ou dans n’importe quel autre lieu où il y a foule et
que vous voyez un homme qui vous intéresse, ne restez pas pas-
sive, car il a sûrement peur de venir vers vous. Au contraire, « en-
couragez-le » et envoyez-lui des signaux explicites. Regardez-le et
souriez.

Le sourire est la méthode la plus efficace pour éveiller la sympathie


chez un inconnu. Regardez-le, souriez-lui gentiment. Un homme
en perdra une grande partie de sa timidité. Si sourire ne fonctionne
pas, levez votre verre comme si vous vouliez trinquer avec lui.
Vous pouvez aussi lui dire « bonjour » en hochant la tête. Il ne vous
entendra pas, car vous êtes trop loin, mais il lira sur vos lèvres.
Mais ne faites pas tout cela de manière trop envahissante. Il se
sentirait dragué de manière trop directe et la situation perdrait de
son charme. Quoi que vous fassiez, soyez discrète, charmante et
sympathique. Ne soyez en aucun cas désobligeante. Vous ne devez
en aucun cas lui peloter les fesses ou toute autre chose similaire.
Cela effraie les hommes, à moins qu’ils n’aient l’impression de se
faire « choper ».

Page 79

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Beaucoup de femmes peuvent passer toute une soirée avec une ex-
pression de profond ennui sur leur visage, à moins qu’elles n’aient
pas l’air intéressé à faire la connaissance de nouvelles personnes.
Et elles s’étonnent ensuite que personne ne les regarde !

Quand à d’autres femmes, elles adoptent une expression arro-


gante, comme si elles avaient inventé l’eau chaude. Elles ont un air
hautain et se demandent elles aussi pourquoi elles ne font pas la
« connaissance d’un homme convenable ».

Certaines femmes réagissent sans aucun tact, voire méchamment,


aux tentatives infructueuses d’hommes plutôt timides. Chaque
homme, au moins une fois dans sa vie, a été rabaissé sans pitié par
une femme après qu’il ait essayé de l’aborder sans qu’elle l’y en-
courage. Un homme aura toujours une peur bleue de vous aborder,
mais, en lui envoyant des signaux positifs, vous lui ôterez la moitié
de sa peur.

Mais, même en lui envoyant des signaux explicites comme le sou-


rire dont je viens de vous parler, il existe toujours d’autres barrières
à surmonter pour un homme afin qu’il aille vers vous :

Si vous vous trouvez dans une situation où il n’a que peu de temps
pour vous parler (métro, ascenseur…), il pensera qu’il n’arrivera
pas à vous convaincre en si peu de temps.

En ce qui concerne les lieux publics à la tombée du soir ou la nuit, il


faut savoir que beaucoup de femmes, à juste titre, ont peur des in-
connus. Mais un homme cherchant à la séduire n’aimerait pas être
confondu avec un assassin armé d’une hache ou avec un violeur !

Page 80

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Si vous vous promenez avec plusieurs amies, sachez qu’il n’y a
rien de plus gênant pour un homme que de se payer la honte de-
vant un groupe de personnes qu’il ne connaît pas. C’est comme si
le monde entier se taisait soudainement, juste pour l’écouter, et
pour ensuite le dévaloriser en riant bruyamment de lui.

Les femmes sortent souvent entre elles. Mais, en fait, les copines
sont souvent vues par les hommes comme des obstacles qu’ils
doivent franchir. Un homme se couvre éventuellement de honte
devant vous mais aussi devant elles. Peu d’hommes sont prêts à
couvrir ce risque car ils jetteraient leur ego en pâture en espérant
ne pas ressortir trop traumatisés de cette épreuve.

Donc, si vous vous promenez avec vos copines et que vous repérez
un homme dont vous aimeriez faire la connaissance, il vaut mieux
vous détacher du groupe. Vous augmentez ainsi vos chances pour
que cet homme vous aborde.

Pensez toujours qu’un homme a pour lourde tâche de vous prou-


ver, en peu de temps, qu’il est un « mec bien ». Vous pouvez lui
faciliter la tâche en lui faisant comprendre que vous êtes non pas
un monstre prêt à le manger tout cru, mais quelqu’un de sympa-
thique qui ne lui veut pas de mal.

Voici encore une chose décisive : ne jugez pas un homme trop


vite s’il se comporte maladroitement au début. Son insécurité et
sa gaucherie sont une preuve que vous lui plaisez. La plupart des
hommes timides, qui ne paraissent pas tout de suite très « virils »
s’avèrent par la suite être un « bon choix ». Les eaux calmes ne
sont-elles pas les plus profondes ?

Page 81

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Alors ayez un peu d’indulgence envers nous, si nous vous parais-
sons un peu ridicules au début… Alors que vous n’avez rien à perdre
dans l’histoire, nous risquons au contraire de perdre notre ego.

Une femme peut-elle aborder un homme ?


Que les choses soient claires :

Non.

Aborder les femmes est notre chasse gardée et nous le savons.

Nous savons aussi que nous devons nous surpasser pour vous
aborder, et non l’inverse. Il arrive bien sûr que des femmes aillent
« à la chasse aux hommes », mais en général, ces femmes n’arri-
vent qu’à récolter un partenaire sexuel.

Malgré tout ce que l’on peut penser de bien sur l’égalité des sexes,
ces femmes chasseresses nous donnent l’impression d’être « en
manque ». Nous leur ferons sans doute plaisir en nous « sacrifiant »
pour elles et en les satisfaisant sexuellement, mais elles ne nous
intéresseront pas pour une relation sérieuse et stable.

Je connais une quantité de femmes qui vont « choper un homme »


dès que le weekend arrive. Sous l’influence de l’alcool, elles sont
complètement désinhibées et abordent les « mecs mignons » qui
se tiennent au comptoir d’un bar et qui n’ont aucune idée de ce qui
les attend.

Page 82

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Ces hommes sont contents, bien sûr, car ils ne doivent pas faire
d’efforts avec les femmes. Mais, en général, le résultat n’est rien
d’autre qu’une courte histoire de fesses.

Les hommes n’ont absolument aucun problème à avoir une ou


plusieurs aventures sexuelles sans ressentir le moindre sentiment
amoureux. Les femmes en sont elles aussi capables, dans une
certaine mesure, bien que le fait que les hommes ne voient en elle
qu’un corps est plus difficile à accepter. Chez les hommes, les sen-
timents amoureux ne naissent pas en ayant des rapports sexuels,
alors que c’est plus souvent le cas chez les femmes, qu’elles le
veuillent ou non. Quand un homme se fait donc « draguer » par
une femme, il interprète cela comme « proposition sexuelle » et en
est content –mais il ne se sent obligé de rien.

Alors, par pitié, ne soyez pas ce genre de femme qui « s’offre » à un


homme. En tous cas pas si vous êtes à la recherche d’une relation
amoureuse sérieuse.

Si vous voulez vivre une longue histoire d’amour et que vous ne


voulez pas être une simple « histoire de fesses », je vous décon-
seille d’aborder un homme et de faire le premier pas.

Pourquoi ?

« Nous vivons au XXIème siècle, je suis quelqu’un d’extraverti,


alors pourquoi je n’irais pas aborder un homme ? », penserez-vous
peut-être.
Nous les hommes, nous voulons chasser, nous voulons conquérir
une femme. Nous ne voulons pas que la biche que nous chassons

Page 83

Copyright ©2012 Tous droits réservés


soit déjà morte et que nous n’ayons plus qu’à la manger. Nous vou-
lons la pourchasser, nous voulons fournir un effort, puis l’abattre,
comme récompense à nos efforts. Cette comparaison est peut-être
un peu limite, mais c’est la vérité.

Et si nous devions vous élire comme compagne régulière, donc si nous


devions abandonner notre célibat, nous aimerions avant tout ceci :

Vous devez être spéciale.

Une femme qui se jette quasiment à nos pieds n’a rien de spécial
pour nous.

Quand on entre dans le labyrinthe que sont les sentiments mascu-


lins, il y a une chose à ne pas perdre de vue : c’est au cours de la
première minute que se décide de quelle manière nous nous com-
porterons par la suite. C’est au cours de la première minute que se
décide la qualité des sentiments futurs que nous éprouverons en-
vers vous. Ces premiers moments sont décisifs ; il est impossible de
faire marche arrière. C’est pour cela que les signaux que vous en-
voyez pendant la première minute sont vraiment très importants.

Si vous vous « jetez au cou » d’un homme, il pensera automa-


tiquement (et inconsciemment) que vous êtes une femme « en
manque ». Une femme qui aimerait se faire « choper ». Même si
vous voulez prouver à cet homme que vous êtes indépendante et
que vous avez de l’assurance, ou que vous êtes sympathique, il ne
vous verra pas ainsi. Il vous considérera comme une femme qui se
jette dans les bras des hommes, donc comme un danger pour son
éventuelle future paternité. Comment peut-il être sûr que vous ne
ferez pas de même avec tous les hommes ?

Page 84

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Ayez toujours en tête que nous ne pouvons pas effacer d’un coup
des automatismes biologiques vieux de plusieurs centaines d’an-
nées, ils sont imprégnés en nous et font partie de notre instinct.

Aucune femme digne d’être la mère des futurs enfants d’un homme
ne se jette au cou de cet homme. Pour nous, seules les femmes à la
recherche d’une courte aventure sexuelle font cela. Un homme se
trouvant face à une telle femme ne lui donnera d’ailleurs pas plus
que cela.

Alors veuillez respecter cette règle d’or :

Laissez-vous aborder par les hommes !

Bien entendu, il y a des occasions où une conversation se déve-


loppe fortuitement. Que ce soit sur le lieu de travail, grâce à
l’ami d’un ami, dans les cas où des gens qui se rencontrent se
connaissent déjà plus ou moins.

Donc, quand je parle de se laisser aborder par un homme, je pars


du principe que vous ne devez pas, dans un lieu public, aborder un
homme qui vous est inconnu. Notamment le week-end, dans les
bars ou les clubs où tout le monde pratique le « jeu du chat et de la
souris ». Donc si vous n’êtes pas là que pour le sexe, ne prenez pas
la place du chasseur/du chat, car cette place revient aux hommes !

Page 85

Copyright ©2012 Tous droits réservés


La meilleure méthode pour se faire aborder
IIl existe cependant une tactique qui contourne élégamment cette
règle vieille de mille ans. Personne ne remarquera que vous usez
de cette tactique et vos chances de vous faire aborder seront consi-
dérablement augmentées :

Supposons que vous vous trouvez dans un bar ou dans un club


et que vous repérez un homme qui vous plait. Vous attendez qu’il
vienne enfin vers vous et qu’il vous parle. Les signaux que vous lui
envoyez (sourires, etc.) sont infructueux.

Il se peut que cet homme soit tout simplement timide. Ou alors il


ne vous a pas encore remarquée car il est plongé dans une conver-
sation avec quelqu’un.

Mais vous voulez à tout prix faire la connaissance de cet homme.

Bien.

Alors, allez vers lui et parlez lui de la manière la plus neutre pos-
sible, tout en étant amicale : demandez-lui le chemin pour aller
à tel endroit, demandez-lui l’heure, demandez-lui du feu, bref,
demandez-lui quelque chose qui ne laisse pas supposer que vous
vous intéressez à lui. Regardez-le un peu plus longtemps que né-
cessaire, comme si c’était par hasard.

Et souriez en faisant cela. Et demandez-lui quelque chose comme :


« Comment connais-tu … (le nom de l’organisateur de la soirée) ? »
ou dites-lui : « Il y a tellement de bruit ici que je n’entends rien ! »

Page 86

Copyright ©2012 Tous droits réservés


En principe, peu importe ce que vous dites tant que cela ne signale
pas explicitement que vous vous intéressez à lui. Le but est juste qu’il
vous remarque et qu’il n’ait pas peur de vous adresser la parole.
Puis effleurez –par hasard- sa main ou son bras, pas plus d’une
seconde.

Puis tournez les talons et disparaissez d’un pas léger. En partant,


retournez-vous encore, regardez-le une fois et disparaissez de son
champ de vision.
L’important est de mettre un terme à la conversation et de vous
éloigner. Même si vous commencez à avoir une gentille petite
conversation. S’il vous demande : « Où vas-tu maintenant, on com-
mençait à bien discuter ? », répondez : « Peut-être que je revien-
drai, qui sait… ? »

Et maintenant, prenez votre temps. Au moins quinze ou vingt


minutes. Il aura ainsi suffisamment de temps de vous chercher du
regard et surtout de « travailler » à ce qu’il vient de se passer. N’ou-
bliez pas que les hommes ont l’esprit qui fonctionne plus lente-
ment et qu’ils aiment que leur curiosité soit éveillée. En outre, vous
devez laisser planer un peu de suspense. Il se demandera ainsi où
cette femme sympathique a bien pu aller. Il ne doit pas s’écouler
plus d’un quart d’heure avant que vous ne refassiez surface dans
son entourage, afin qu’un nouveau contact visuel puisse s’établir.

Maintenant, pour lui, vous êtes une femme qui a croisé son chemin
par hasard et qui revient par hasard. Votre sourire et vos regards
seront perçus comme une simple marque de sympathie et non
comme de la « drague » –tant que vous restez aimable.

Page 87

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Il ne croira pas que vous lui courez après –c’est pour cela que vous
avez disparu plus de dix minutes.

Maintenant, vous avez considérablement augmenté vos chances


pour qu’il vous aborde. Vous avez alors tous les deux franchi avec
brio les premiers « obstacles », à savoir : parler ensemble.

Il sait maintenant que vous êtes quelqu’un de sympathique qui ne


lui fera rien de mal. En effleurant sa main (par le plus grand des ha-
sards), vous avez déclenché en lui les premiers « fourmillements ».

La plupart des gens ressentent un contact corporel court et décent


comme une chose très agréable qui procure inconsciemment un
« sentiment de confiance » envers la personne ayant fait ce geste
–tant que ce geste, qui doit être furtif et non pas pressant, s’accom-
pagne de quelque chose de gentil comme un sourire.

Bon, et maintenant qu’il vous considère comme un être sympa-


thique, il peut maintenant vous adresser la parole, comme Dame
Nature l’a prévu.

Vous penserez peut-être que je ne fais que servir les clichés et que
je ne fais que répéter une scène d’un film romantique rébarbatif.
Mais il s’agit ici de vous faire comprendre une chose :

Un homme veut conquérir, pas être conquis. En clair, au moment de


faire connaissance, vous devez donner à un homme l’impression
que c’est lui qui vous courtise, et non le contraire.

Car, au final, c’est vous qui jaugez ses qualités et c’est sur vous que

Page 88

Copyright ©2012 Tous droits réservés


sa « parade » agit. Et vous seule l’autorisez à continuer à faire ses
preuves (ou pas).

N’oubliez jamais que la nature a prédit que vous seule êtes en me-
sure de décider si un homme passe ou non les premières qualifica-
tions. L’homme doit prouver qu’il est « le bon ». Un homme n’est
pas capable de prendre une telle décision car, finalement, ce ne
serait pas une grande tragédie pour lui si vous le quittez le lende-
main et que vous ne le rappelez plus.

Au cours du premier contact avec un homme, une seule chose compte :

Vous ne devez pas le laisser soupçonner


que vous êtes « à la recherche de quelqu’un ».

A leurs yeux, les femmes qui cherchent un homme sont perçues


comme des victimes envahissantes. Les hommes agissent donc
avec elles en conséquence : ils essayeront de vous mettre dans leur
lit le soir même. Donc zéro chance pour une relation amoureuse de
longue durée. Si vous donnez à un homme l’impression que vous
avez un besoin urgent d’attirer son attention, vous réussirez, dans
le meilleur des cas, à stimuler son appétit sexuel. Dans le pire des
cas, il vous trouvera inintéressante.

Si, contre toute attente, il ne réagissait positivement ni à votre


sourire, ni à votre « accostage indirect », passez à autre chose et
oubliez-le. Soit il est trop bête pour comprendre de quoi il s’agit,
ou alors vous ne l’intéressez pas. Dans les deux cas de figure, vous
devriez cesser de perdre du temps et vous feriez mieux de tirer un
trait sur cette histoire. Il y a suffisamment d’hommes sur Terre aux-
quels vous pourriez offrir votre coeur.

Page 89

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Les trois catégories dans lesquelles
nous classons les femmes à leur insu
Après la première rencontre et au plus tard après le premier ren-
dez-vous, la « catégorie » dans laquelle il vous classe est vite choi-
sie. Voilà une chose typiquement masculine : tout est construit de
manière logique, chaque chose entre dans un système précis. Nous
aimons les systèmes par-dessus tout car ils nous procurent un sen-
timent de sécurité.

Nous partageons le monde féminin en trois catégories (les femmes


qui ne nous intéressent pas -physiquement ou intellectuellement-
ne seront pas prises en compte) :

Premièrement :

L’amie platonique
C’est une bonne partenaire pour dialoguer, c’est une femme ouverte
et communicative avec laquelle nous aimons toujours aller boire un
verre. Juste pour le plaisir de discuter avec elle. Nous aimons aussi
lui dire ce que nous avons sur le coeur lorsque nous avons d’éven-
tuels problèmes de couple. Avec nos potes, nous ne pouvons géné-
ralement pas compter sur la capacité d’identification féminine dont
nous avons un besoin urgent quand il s’agit d’évoquer les peines de
coeur. L’amie platonique est une partenaire très appréciée pour le
dialogue et, avec elle peut se développer une amitié très profonde.
Elles a une valeur particulière car elle joue souvent le rôle de « thé-
rapeute » ; elle peut même être un « substitut maternel ».
Ce n’est qu’avec elle que nous pouvons dévoiler nos sentiments
(tant que nous en sommes capables) car elle ne nous verra pas

Page 90

Copyright ©2012 Tous droits réservés


comme quelqu’un de faible. N’oubliez pas que nous avons beau-
coup de mal à exprimer nos sentiments les plus profonds et les plus
sérieux à une femme dont nous sommes amoureux.

Mais nous n’éprouvons pas le moindre intérêt envers une amie


platonique, que ce soit une attirance physique ou spirituelle. Notre
coeur ne bat pas la chamade en sa présence. Cette femme est
comme un ami pour nous. Elle est un confident qui est toujours
à l’écoute. Quand nous pouvons nous livrer ainsi à une femme,
nous prenons cela comme une véritable bénédiction. Nous nous
confions ainsi généralement à cause de notre petite-amie actuelle,
à cause d’un chagrin d’amour (oui, nous en avons aussi, même si
vous en êtes rarement au courant), ou à cause de tout autre pro-
blème que nous avons avec les autres femmes.et que nous n’ai-
mons pas évoquer avec elles.

L’amie platonique représente a priori la femme idéale avec laquelle


avoir une relation amoureuse, sauf qu’un facteur déterminant fait
défaut :

Elle ne nous attire pas physiquement.

Ce n’est pas forcément à cause du manque d’attraction corporelle


; nos amies femmes peuvent aussi être mignonnes –mais le « cou-
rant ne passe pas » sur le plan physique. En règle générale, l’amie
platonique gardera pour toujours son statut. Ce n’est que très rare-
ment qu’elle passera à une catégorie supérieure. Cependant, il
peut arriver que nous perdions la raison, suite à une attaque d’hor-
mones, et que nous atterrissions au lit avec l’amie platonique, mais
cela se soldera par la fin de l’amitié.
Peut-être que cette aventure se terminera en histoire d’amour sé-

Page 91

Copyright ©2012 Tous droits réservés


rieuse, bien qu’on regrette souvent d’avoir transgressé cet interdit
qu’est une relation physique.

Deuxièmement :

L’objet sexuel
Ce genre de femmes provoque avant tout une chose en nous :

L’attirance physique.

Nous nous sentons attirés vers elle, corporellement, et nous allons


entreprendre le maximum pour l’avoir le plus vite possible dans
notre lit. Nous ne sommes pas vraiment intéressés par de longues
et profondes conversations, par un échange spirituel ou même par
une relation stable. Non, dans le meilleur des cas, nous feignons
de nous intéresser à elle. Les plus débrouillards des hommes dis-
posent de tout un arsenal de tactiques pour ramollir une femme.
Il existe des séminaires, des livres ou des cours apprenant aux
hommes comment mettre une femme dans leur lit le plus rapide-
ment possible. C’est malheureusement la triste vérité : coucher
avec le plus de femmes possible est un véritable sport pour certains
hommes –sans qu’ils se perdent en sentimentalisme.

Le point décisif est qu’un homme n’a aucun scrupule à vouloir atti-
rer une femme dans son lit. Il la persuadera qu’elle passera plein de
bon temps avec lui. Il est plein d’humour, paraît très extraverti, viril
et semble avoir réussi dans la vie. Son comportement attire fata-
lement les femmes, car, comme il est plein d’assurance, il paraît
« fort », donc attrayant. Les femmes cherchent instinctivement un
protecteur, un soutient –nous revenons donc aux « besoins primi-
tifs » des femmes.

Page 92

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Mais les femmes sont régulièrement déçues de ce genre d’hommes
aux « viles intentions », car elles attendent généralement d’être
traitées autrement que comme du gibier.

Donc, pour éviter qu’un homme ne vous range dans cette catégorie :

Vous ne devriez pas coucher avec un homme


que vous ne connaissez pas vraiment.

C’est une règle d’or, ou alors vous serez toujours considérée


comme étant un « objet sexuel ». Par la suite, il vous sera très dif-
ficile de vous défaire de cette image. De nombreuses femmes pen-
sent qu’elles réussiront à épater un homme en leur dévoilant tout
de suite leurs capacités sexuelles, et qu’elles le lieront à elles.

C’est faux !

Beaucoup de femmes ne comprennent pas (car cela n’a aucun sens


pour elles) qu’un homme doit se sentir attiré par une femme sur le
plan sentimental, pour qu’ensuite vienne en lui le souhait de se lier
à elle –condition première pour une relation amoureuse longue et
stable.

En passant trop hâtivement à l’acte sexuel, vous réduisez considé-


rablement les chances que le souhait de se lier durablement naisse
en lui.

Chez les femmes, les sentiments amoureux prennent forme par le


biais d’étreintes amoureuses. Ce n’est pas le cas chez les hommes,
au contraire, cela provoque en eux :

Page 93

Copyright ©2012 Tous droits réservés


L’envie de plus de sexe. Sans engagement.

Et dès qu’un soupçon d’obligations (sous forme de sentiments


amoureux venant de vous) se pointe à l’horizon, un homme dispa-
raît de votre vie généralement aussi vite

Troisièmement :

La candidate à une relation amoureuse.


Il s’agit dans ce cas d’une femme chez laquelle nous sentons bien
vite qu’il y a quelque chose de spécial. Ce n’est donc ni une femme
pour un coup rapide et sans engagement, ni un futur « pote », mais
bel et bien une femme avec un « petit je-nesais- quoi ». Face à elle,
nous nous comportons différemment, qualitativement, et nous fai-
sons figure de réel gentleman. Si un homme vous élit comme « can-
didate », vous aurez l’impression d’être sur un petit nuage. Mais
en même temps, cette situation n’est pas rassurante pour nous car
nous sentons que cette femme est capable de nous briser le coeur.

Vous avez sans doute déjà été une « candidate », au moins une fois
dans votre vie. Votre admirateur vous a alors traitée avec amour
et attention. Vous vous êtes également demandée pourquoi il avait
parfois l’air si bizarre, car il paraissait peu sûr de lui et maladroit.
Mais il était mignon malgré tout, totalement différent des autres
hommes qui n’étaient là que pour les histoires de fesses.

La candidate éveille deux choses en nous : l’attraction physique et


mentale. Cependant, c’est l’attirance mentale qui prend le dessus
au fil du temps ; il s’agit de ce je-ne-sais-quoi qui continue de nous
faire fondre.

Page 94

Copyright ©2012 Tous droits réservés


C’est ceci qui nous fait voir en elle la « femme idéale », celle pour
laquelle nous faisons tout pour aller décrocher la lune.

Le but est donc de devenir une « candidate »


pour un homme que vous voulez avoir,
pour celui que vous pensez être le bon.

Page 95

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Première étape : la première conversation

La première impression que nous laissons à une personne est déci-


sive. Le souvenir de cette première impression ne s’efface jamais
et ne peut plus jamais être corrigé. Le plus important est le senti-
ment que nous avons lorsque nous voyons une personne pour la
première fois et qu’elle entre dans notre vie ! C’est à ce moment-là
que tout se décide : Allons-nous nous revoir ? Allons-nous coucher
ensemble ? Allons-nous peut-être nous marier dans quelques an-
nées ? Allons-nous nous dire adieu dans la minute qui suit ?

Nous nous souvenons tous rarement de la première chose dite, du


contenu de la première conversation, des premières phrases… Les
premiers échanges sont de toutes les manières généralement fu-
tiles et ne servent qu’à faire un brin de causette. De toutes les fa-
çons, les hommes sont contents quand la glace est brisée et qu’ils
n’ont pas été éconduits par des remarques blessantes.

« Tu viens d’où ? Tu viens souvent ici ? Qu’est-ce que tu bois, là ? »


-voici les premières choses, somme toute banales, que l’on se dit
lorsque l’on s’est « repérés ».

Ce qui importe est d’envoyer les bons signaux (notamment non


verbaux) et de lui procurer le sentiment qu’il vous intéresse.

N’oubliez pas qu’un homme fera tout pour vous plaire au cours de
la première conversation. Il tentera de vous impressionner. Il es-
saiera de vouloir vous faire rire et de paraître aussi viril et « cool »
que possible. Il y parviendra plus ou moins, selon l’expérience qu’il
a avec les femmes. Que les choses soient claires pour vous : plus il

Page 96

Copyright ©2012 Tous droits réservés


sera séduit par vous, moins il sera sûr de lui et plus ses tentatives
d’être à vous peuvent être maladroites.

S’il vous paraît sympathique et que vous vous intéressez à lui,


faites-lui comprendre que vous l’appréciez. Envoyez-lui les signaux
nécessaires pour l’encourager à poursuivre son rituel de conquête.
Car il ne veut qu’une chose : vous plaire.
Et il mise gros : son ego, sa fierté et sa dignité sont mis en jeu. La
plus grande faveur que vous puissiez faire à un homme au cours
de la première conversation est de lui signaler que vous vous inté-
ressez à lui. A ce niveau, les hommes sont tous les mêmes, peu
importe leur degré d’assurance, peu importe qu’ils soient beaux ou
qu’ils aient réussi dans la vie.
Même si un homme a l’habitude d’aborder des femmes sans se
faire envoyer promener, l’essentiel reste tout de même que vous
l’appréciez !

Quand une femme répond à demi-mot à ses propos auxquels il a


déjà réfléchi depuis quelques minutes, ou qu’elle fronce les sourcils
dans une attitude attentiste, l’homme sait que la partie n’est pas
gagnée. Il ne peut que continuer courageusement ses tentatives, ou
être vexé et s’en aller. Car son ego blessé ne peut pas se permettre
un tel échec. Nous les hommes savons que nous sommes plus
jugés sur ce que nous disons que sur notre apparence.
Ces premières paroles montrent généralement que nous ne
sommes pas très intelligents, donc pas très enclins à faire preuve
de romantisme. Mais, étant sous pression, nous avons pourtant
tout donné. C’est pour cela qu’il est très important que vous en-
couragiez un homme à ne pas lâcher prise, à persévérer dans ses
efforts.

Page 97

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Laissez-lui une chance même s’il manque un peu d’assurance au
début ! Riez de ses plaisanteries. Répondez à ses questions en vous
montrant intéressée et posez-lui également des questions. Ren-
dez-lui ses compliments. Utilisez le langage corporel. Regardez-le,
souriez, montrez votre intérêt. Jouez avec vos cheveux et regardez-
le avec coquetterie mais franchement. Gardez cependant une cer-
taine distance –car il ne doit pas croire que vous êtes « carrément
libre pour lui ».

Voici le sentiment que vous devriez procurer à un homme pendant


les premiers instants : il doit croire qu’il vous plaît. Il doit sentir
qu’il a une chance, même infime, avec vous. Ce n’est que là qu’il
parviendra à se détendre et qu’il dévoilera sa véritable nature. Car
ce que vous voyez pendant les premières minutes n’est qu’une ver-
sion falsifiée de ce qu’il est réellement, car il est sous pression. La
lourde tâche de vous plaire lui est attelée ; s’il n’y parvient pas, sa
soirée sera ruinée. Il se souviendra encore longtemps de s’être fait
desservir alors qu’il avait pris son courage à deux mains pour venir
vous parler.

Donc, montrez-lui qu’il doit continuer. Ce n’est qu’après que vous


déciderez si vous vous acoquinez avec lui ou pas.

Les hommes ont à tout prix besoin de cette première confirmation.


Si vous lui envoyez ce signal : « Je te trouve sympa, continue », il
passera assurément toute la soirée avec vous.

Page 98

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Voici un exemple :

Lorsqu’un de mes bons amis, Franck, rencontra sa femme actuelle,


Nina (qu’il aime toujours passionnément), il avait pu constater,
d’après son comportement, qu’elle était intéressée par lui. C’était
pendant une soirée et il avait rassemblé tout son courage pour lui
dire : « Tu es vraiment la plus belle de toute la soirée ». Nina l’avait
jusque là regardé dans les yeux, de loin, et lui avait fait un clin
d’oeil furtif.

Franck m’a dit qu’il avait bien réfléchi à ce qu’il allait dire à Nina.
Son compliment n’avait pourtant rien de spectaculaire, mais elle lui
avait répondu : « Oh, merci ! C’est parce que je reviens de vacances
en Egypte », avec un sourire.

Le premier sujet de conversation était donc né. « Toi aussi tu es


très mignon », avait dit Nina, entre autres. Et c’est à partir de cet
instant que Franck avait su que cette femme s’intéressait à lui. Elle
avait ri de ses plaisanteries et cela lui avait donné le sentiment
de se sentir bien en sa compagnie. Quand une des amies de Nina
s’était jointe à eux, Nina lui avait présenté Franck puis lui avait fait
un discret geste de la main signifiant : « Tu peux nous laisser seuls,
s’il te plaît ? »

Nina et Franck avaient vraiment bien discuté toute la soirée et


dînèrent ensemble quelques jours plus tard. Ce fut le début d’une
relation amoureuse intime et basée sur la confiance.

La première discussion devrait donner à un homme le sentiment


d’harmonie –car c’est ce qu’il recherche dans une future relation

Page 99

Copyright ©2012 Tous droits réservés


amoureuse. S’il se sent bien avec vous dès le début, les premiers
jalons d’une relation amoureuse sont déjà posés dans son sub-
conscient. Un homme se sent bien quand vous l’écoutez et quand
vous vous intéressez à ce qu’il est et à ce qu’il dit. Tout cela a l’air
bien facile, et, pourtant, nombre de femmes « détruisent » la magie
de ces premiers instants en paraissant exagérément arrogantes
et en jouant les femmes « inaccessibles ». Les hommes sont très
simples là-dessus : ils veulent vous plaire et se sentir bien avec
vous grâce à cela.

Mais s’il s’avérait qu’homme n’éveille en vous ni sympathie, ni


curiosité au cours des premiers instants, soyez gentille avec lui et
restez polie. Il est venu vous parler (ce pour quoi il a dû se surpas-
ser) ? Prenez cela comme un compliment !

Vous pouvez réserver les remarques désobligeantes ou les gifles


pour les hommes vraiment vulgaires ayant de mauvaises manières.
Un homme qui vous parle gentiment devrait aussi être traité poli-
ment et respectueusement. Il vous en sera reconnaissant. Qui sait,
peut-être qu’il a un ami qui vous plaît –et celui-là ne devrait pas
avoir peur de vous !

Un simple : « Tu es très sympa, mais je suis déjà avec quelqu’un,


désolée » est suffisamment sympathique pour qu’il ne soit pas trau-
matisé à vie de vous avoir abordée.

Page 100

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Quelles sont ses intentions ?

Les intentions d’un homme à un premier rendez-vous sont rela-


tivement claires : il veut se prouver qu’il parvient à « captiver »
une femme. Il veut qu’elle le trouve attirant afin que son ego soit
flatté. Normalement, il ne pense pas aux autres intentions qu’il a
avec vous : il pense que « ça se fera un jour ou l’autre ». Bien sûr,
il aimerait que vous atterrissiez si possible dans son lit –c’est un
homme, après tout ! Il ne pense qu’à cela, la testostérone parle en
lui. Vous vous souvenez de ce qu’il s’est passé lorsque cette hor-
mone fut administrée à des femmes ?

Mais son objectif premier est de voir comment il va vous aborder. Il


a besoin de cette caresse de l’ego, c’est tout simplement vital. C’est
aussi la raison pour laquelle même les hommes mariés continuent
de flirter avec des femmes. Ils ne pensent pas forcément à tromper
leur femme, mais ils ont simplement besoin de cette confirmation.
Vous trouvez cela sans doute bien lamentable, mais les hommes
sont ainsi.

Voici ce qui est déterminant : après qu’il vous a parlé, c’est vous
qui avez cet homme et tout ce qui peut potentiellement se passer.
En tant que femme, vous disposez d’un pouvoir énorme sur les
hommes –si vous utilisez bien ce pouvoir. C’est maintenant à vous
de décider du développement des choses.

Si vous avez donc fait les premiers pas, qui ont toute leur impor-
tance, et que vous avez flatté son ego, vous pouvez contrôler tout
le reste. Buvez ses paroles et soyez sympathique. Ecoutez-lui,
demandez-lui ce qu’il fait dans la vie, intéressez-vous à lui, ouver-

Page 101

Copyright ©2012 Tous droits réservés


tement et sans artifices –et il sera à vos pieds. Les hommes adorent
parler d’eux et ils aiment encore plus quand une femme les écoute
avec attention.

Vous avez sans doute vu quand un homme se comporte avec une


femme comme un vrai gentleman. Il est alors vraiment merveil-
leux, si attentionné et aimable. Un jour vient pourtant où la direc-
tion du vent change soudainement : il ne vous rappelle pas, n’a
plus de temps à vous consacrer et ne semble plus s’intéresser à
vous. Cela se passe généralement quand vous commencez à l’ai-
mer vraiment. La vie peut être réellement injuste, n’est-ce pas ?

Mais ne vous inquiétez pas. Je vais vous monter progressivement


comment faire pour empêcher que son affection envers vous ne
disparaisse. Un peu de patience.

Savez-vous pourquoi les hommes sont si gentils au début ? Parce


qu’ils ont besoin que leur ego soit flatté. Pour un homme, il n’y a
rien de plus beau et de plus fort que de sentir qu’une femme encore
inconnue le trouve attirant. Il se sent jeune et dynamique, comme
si on lui avait fait boire un élixir de longévité. Il a l’impression de
pouvoir déplacer des montagnes, et tout cela grâce à vous !

En même temps, vous n’êtes pas encore certaine de la manière


dont le cours des choses se déroulera avec lui. Ses intentions et ses
sentiments envers vous ne sont pas encore bien clairs. Et tant qu’il
en est ainsi, il vous considère comme un enjeu, comme un défi. Il
n’en est pas encore sûr, mais il sent que vous vous intéressez fon-
damentalement à lui. Et c’est pour cela que les hommes sont gen-
tils et avenants. Au début.

Page 102

Copyright ©2012 Tous droits réservés


De là s’ensuit une situation parfaite pour vous : vous avez ce pou-
voir, au début, de ranimer en lui les sensations les plus exquises en
lui faisant comprendre que vous l’appréciez. Il ne faut rien d’autre
au début : c’est vous qui « menez la barque ».

C’est vraiment très simple, pas vrai ?

Le plus difficile est ensuite de « le garder sous la main », sans que


les choses ne se fanent au bout de quelques semaines, quelques
mois, voire même au bout d’une journée.

Ce n’est pas aussi difficile que


vous pouvez peut-être le croire.

L’important est que vous passiez le cap de la « première phase


» comme étant la base de l’attraction mutuelle et que l’homme
convoité vous considère comme une « candidate à une relation
amoureuse ». Et non comme une fille légère avec laquelle il passera
du bon temps, sans s’engager.

Les candidates à une relation amoureuse sont le genre de femmes


qui font comprendre à un homme qu’elles le trouvent vraiment atti-
rant et intéressant, mais qu’elles aimeraient le connaître davantage.

Page 103

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Première mise en garde :
« Nous avons des atomes crochus »
Vous connaissez certainement cela : lors de la première rencontre,
vous vous entendez si bien avec lui que vous croyez ne pas avoir si
bien discuté avec quelqu’un depuis très longtemps.
La « chimie » entre vous deux est tout simplement parfaite. Tout
laisse à croire que quelque chose de « sérieux » pourrait se déve-
lopper.

Eh bien félicitations !

Mais je dois cependant mettre ici un frein à votre enthousiasme.

Voici l’histoire d’une de mes bonnes copines, une histoire comme il


en arrive chaque jour de bien similaires :

Marie fit la connaissance d’un homme à une soirée. Il était venu


vers elle, deux cocktails à la main, et lui avait dit : « Tu as l’air de
vouloir boire un verre ! ». Elle s’entendit vraiment bien avec lui, il
lui avait fait le genre de compliments qu’elle aimait bien entendre.
Il était charmant, avait un bon niveau intellectuel et de l’humour.
Et il était très mignon. Elle était littéralement attirée par ses yeux
bruns et par sa silhouette sportive. Elle avait donc visé en plein
dans le mille.

Cet homme semblait avoir compris comment activer les méca-


nismes pour faire fondre Marie –tout en restant naturel et humain.
Tous deux étaient amateurs de snow-board et ils se découvrirent
d’autres intérêts communs. Ils s’amusèrent follement toute la soirée.

Page 104

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Quand il la raccompagna à sa voiture (le jour s’était déjà levé et
les premiers rayons de soleil teintaient de rose son beau visage),
ils s’embrassèrent. Le moment était parfait. C’était le dénouement
heureux d’une soirée magnifique. Les baisers s’intensifièrent. Ils
firent l’amour dans sa voiture. L’ardeur de ses sentiments mêlée au
vin rouge (elle en avait sans doute bu quelques verres de trop) lui
firent perdre toutes ses inhibitions. Après que le niveau de ses hor-
mones soit revenu à la normale, elle sécha la buée qui s’était dépo-
sée sur le pare-brise et, en vrai gentleman, il la raccompagna chez
elle.

Pendant le trajet, Marie lui dit qu’elle ne faisait normalement ja-


mais cela –coucher avec un homme le premier soir. Il fallait qu’il
sache qu’elle ne faisait pas partie de ces « filles faciles ». Ils s’enten-
daient trop bien pour qu’elle ait pu le faire attendre. Après tout,
s’ils avaient des « atomes crochus », pourquoi pas ?

« On se revoit ? », lui avait-elle demandé, encore étourdie par ce


qu’il venait de se passer. « Bien sûr, je t’appelle », avait-il rapide-
ment répondu avant de disparaître.

Il ne lui téléphona pas. Ni le lendemain, ni les jours suivants. Pen-


dant deux semaines, Marie se demanda pourquoi il ne la rappelait
pas. Le téléphone sonna alors qu’elle avait presque oublié cette
histoire. Il était au bout du fil et lui avait demandé tout de go si elle
ne voulait pas passer chez lui ce soir. « J’ai une bonne bouteille et
de l’huile de massage, on pourrait se mettre à l’aise… ». Il ne s’était
même pas donné la peine de lui expliquer pourquoi il ne l’avait pas
appelée pendant ces deux longues semaines.

Page 105

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Marie m’appela et me raconta cette histoire. C’était plutôt clair :
cet homme la considérait comme une occasion d’avoir une aven-
ture sexuelle sans lendemain, dès qu’il en avait envie. Marie se
trouvait maintenant dans une impasse. Si elle lui faisait mainte-
nant comprendre qu’elle voulait quelque chose de sérieux avec lui,
elle passerait pour celle qui veut dire : « Je te veux, je veux que ce
soit sérieux et qu’on se marie bientôt ». Ça l’effraierait. Mais Marie
n’était pas non plus ce genre de femmes. Elle l’aimait, bien sûr, elle
pouvait se représenter quelque chose de mieux avec lui, mais elle
ne le savait pas encore.

Si elle allait chez lui, elle passerait sans doute une nuit folle, mais il
l’interpréterait peut-être mal.

Je lui avais conseillé de ne surtout pas y aller, mais Marie ne


m’écouta pas et se rendit chez cet homme. Tous deux passèrent en-
core quelques nuits torrides ensemble, mais quand Marie commen-
ça à éprouver des sentiments encore plus forts pour lui et qu’elle se
mit à l’appeler plus souvent, il prit rapidement ses distances.

« J’étais persuadée que c’était différent cette fois. Nous nous


sommes si bien entendus le premier soir… Il aurait aussi pu remar-
quer qu’il y a cette « connexion » entre nous. Comment peut-on
éprouver si peu de sentiments ? Vous, les hommes, vous êtes de
vrais égoïstes, vous me faites vomir ! », me dit-elle après qu’elle ait
décidé de le quitter définitivement.

Elle était profondément blessée, ce que je pouvais comprendre.

Page 106

Copyright ©2012 Tous droits réservés


La patience est une vertu –et la solution

Il y a, dans cette petite histoire, plusieurs « fautes » commises par


Marie :

• Les hommes ne sentent pas qu’ils sont des « atomes crochus »


avec une personne de la même manière que les femmes le
font. Il s’écoule plus de temps jusqu’à ce que les hommes s’en
aperçoivent. Au début, l’ego de l’homme est renforcé et il se
sent formidable. C’est la base pour qu’une relation amoureuse
puisse se développer, mais ce n’est pas comparable avec de vé-
ritables sentiments amoureux. Les sentiments masculins ne se
développent pas en quelques heures. Les hommes ont besoin
de plusieurs mois pour cela.

• Si vous couchez avec un homme dès le premier rendez-vous,


il se dira que vous faites d’ordinaire de même avec les autres
hommes. On ne vous croira pas quand vous direz « Je ne fais
jamais ça d’habitude ». Peut-être pensez-vous, en faisant cela,
que vous monterez à un homme à quel point vous êtes sympa-
thique, mais vous vous trompez. Pour nous, vous serez toujours
celle qui a couché le premier soir.

• Un homme ne s’attend généralement pas à vous « choper »


aussi rapidement. S’il y parvient, il ne le mettra pas forcément
sur le compte de son naturel irrésistible mais, inconsciemment,
sur le compte de votre manque de contrôle émotif. Vous n’êtes
donc pas intéressante pour lui, parce que vous êtes une « proie
facile ». Dans l’inconscient d’un homme, vous apparaîtrez
comme une femme qui ne sait pas contrôler ses besoins phy-

Page 107

Copyright ©2012 Tous droits réservés


siques. Ce qui serait donc un danger si vous deveniez la mère
de ses enfants. Car, inconsciemment, c’est dans cette optique
qu’il s’engage dans une relation sérieuse avec vous.

• Après qu’un homme ait couché si « facilement » avec vous, il


tentera de passer d’autres nuits torrides avec vous. Mais les
chances pour qu’une histoire sérieuse se développe sont très
minces. S’il vous contacte après vos hâtives galipettes de la nuit
précédente et qu’il vous fait des « propositions équivoques »,
c’est certain : il vous considère comme une femme avec la-
quelle il peut coucher quand il le souhaite, sans qu’il ait à se lier
avec vous. Tant que vous jouez le jeu, il n’y aura aucun pro-
blème. Mais si vous lui montrez que vous êtes amoureuse de
lui, il ne tardera pas à prendre la clé des champs.

Que faut-il en conclure ?

Les hommes aiment le sexe et sont toujours à la recherche d’une


bonne occasion. Et c’est encore mieux si une nouvelle occasion
se représente. Mais les hommes sont néanmoins à la recherche de
la femme de leur vie. C’est un voeu que nous avons sincèrement
au fond de nous : rencontrer « la bonne », un jour. Celle qui sera la
mère de nos enfants, celle avec laquelle nous aimerions passer le
restant de nos jours.

Les hommes n’ont en réalité pas d’idée concrète de ce à quoi peut


ressembler la femme de leur vie. Ils ne la cherchent pas non plus
activement –contrairement aux femmes. Cela s’explique par le fait
qu’ils ne sont pas conscients qu’ils aimeraient trouver la femme de
leur vie. Leurs pensées sont trop confuses pour cela et l’omnipré-

Page 108

Copyright ©2012 Tous droits réservés


sence de la testostérone leur embrume l’esprit. Ils ne possèdent pas
non plus d’accès direct à leur être profond et à leur âme comme les
femmes l’ont. Au fond d’eux-mêmes, ils ne savent souvent pas ce
qu’ils veulent au juste.

Pour eux, un rapide rapport sexuel n’a strictement rien à voir avec
une relation amoureuse stable (avec le potentiel « femme de leur
vie »), car, pour eux, ce sont deux choses complètement différentes.

Les femmes connotent souvent le sexe à l’amour, d’ailleurs l’amour


est une condition sine qua non pour le sexe. Ce n’est pas ainsi chez
nous les hommes. Bien sûr, une femme devrait nous être sympa-
thique, elle devrait également répondre aux critères de beauté que
nous avons définis, mais nous n’avons pas besoin d’être amoureux
d’elle pour être au lit avec elle. Et, une fois après couché avec elle,
nous ne tombons pas forcément amoureux d’elle.

D’un point de vue strictement biologique, le sexe a une fonction


« amoureuse ».
Diverses études ont montré qu’une concentration plus élevée
d’« hormone de l’amour » (l’ocytocine) se forme chez les femmes
que chez les hommes.

Cette hormone fait que les gens voient la « vie en rose », et que le
partenaire amoureux apparaît sous son meilleur jour. L’ocytocine
est aussi responsable du besoin d’attachement et de la recherche
de promiscuité corporelle.
Les hommes produisent cette hormone avant l’acte sexuel, mais ce
taux d’hormones diminue drastiquement chez eux après avoir eu
un rapport sexuel.

Page 109

Copyright ©2012 Tous droits réservés


C’est la raison pour laquelle les femmes aiment tant se blottir
contre les hommes après l’acte sexuel –ce que les hommes appré-
cient nettement moins. Des études ont prouvé que les femmes ont
un taux plus élevé d’ocytocine grâce à l’acte sexuel – parfois même
après des semaines, alors que cette hormone se forme chez les
hommes grâce à la perspective d’avoir un rapport sexuel.

Ce besoin de promiscuité déclenché par les hormones n’arrivera


donc pas chez un homme avec lequel vous coucherez précipitam-
ment. Il sera donc plus efficace de lui laisser entrevoir que vous
ferez l’amour avec lui. Donc, laissez-le mijoter un peu ! Car nous
ne pouvons rien faire contre les hormones.

Au fond de nous-mêmes, nous pensons que le corps d’une femme


a quelque chose de « sacré ». Quelque chose qui ne doit pas nous
tomber tout cuit. Quand une femme nous fait don de son corps
sans que nous n’ayons eu besoin de faire beaucoup pour cela –à
part lui dire deux ou trois phrases toutes faites et peut-être lui dire
que nous avons les mêmes passe-temps qu’elle, elle se dévalorise
elle-même sans le savoir.

Imaginez que vous rencontrez un homme et qu’il vous dise après


trois heures de discussion : « Je t’aime, je veux t’épouser ! », sans
qu’il ait vraiment fait connaissance avec vous. Ne trouveriez-vous
pas cela étrange ? De même, nous trouvons qu’une femme qui en
fait trop dès le premier soir et qui jette ainsi aux orties sa « sainteté
» est tout aussi bizarre.

Page 110

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Les hommes veulent toujours voir le corps
nu d’une femme comme les femmes
veulent sonder l’âme d’un homme.

Ne réalisez jamais trop tôt ses rêves altérés par ses poussées de
testostérone. Lui non plus ne mettra jamais son âme à nu devant
vous le premier soir.

Bien sûr, vous avez aussi des besoins physiques, c’est évident.
Mais je vous conseille alors ceci :

Si vous voulez monter à un homme que vous êtes disponible pour


une relation amoureuse sérieuse, et que vous ne voulez pas être
considérée uniquement comme un objet de désir, vous devriez res-
pecter cette règle d’or :

Ne couchez pas avec un homme tout de suite après la première


rencontre ! Peu importe l’intensité de vos « atomes crochus ». Je
dirais même que c’est précisément lorsque le courant passe bien
entre vous et que vous vous entendez bien que vous devriez faire
preuve de patience pour tout ce qui concerne le sexe.

Une chose est simple comme bonjour :

Un homme qui s’intéresse sincèrement à vous saura être patient


avant de faire l’amour avec vous. Non seulement il pourra attendre,
mais en plus il trouvera follement sexy que vous ne passiez pas
tout de suite à la position horizontale.
Ainsi, vous remplirez les conditions requises pour ce qu’il consi-
dère être une « femme convenable ». Sur ces choses, nous sommes

Page 111

Copyright ©2012 Tous droits réservés


imprégnés de sens moral, et nous sommes bien plus conservateurs
et petit-bourgeois que vous ne pouvez le croire.

Mettez-vous cela dans la tête : les sentiments et les attentes d’un


homme sont rarement identiques des vôtres –surtout au début,
même si vous pensez qu’ « il doit aussi ressentir ce que vous res-
sentez ».

Un peu plus de temps sera nécessaire pour éveiller les sentiments


amoureux (sérieux) d’un homme. Avant tout, vous devez faire
preuve de
patience.

Il n’y a bien sûr rien à redire à un baiser d’adieu approprié, quand


il a une connotation romantique. Les hommes aiment le roman-
tisme, malgré les on-dit. Le romantisme est une des méthodes les
plus efficaces pour qu’un homme soit en mesure de se sentir « apte
à vivre une relation amoureuse ». Vous ne devriez en aucun cas lui
sauter au cou et l’embrasser par surprise.

Là aussi, laissez-le faire le premier pas.

Et ne l’embrassez que quand vous pensez que la situation s’y prête


et quand vous êtes aussi prête à le faire. Vous devez le vouloir. Le
mieux est que, lors de sa première tentative pour vous embrasser,
vous tourniez légèrement la tête sur le côté et que vous vous défas-
siez un peu de son étreinte. En restant souriante.
Et en lui demandant : « L’as-tu bien mérité ? », afin de le retenir
un peu. Même si vous mourrez d’envie de l’embrasser sauvage-
ment, vous devriez mettre le holà sur vos envies physiques et vous
devriez le faire mijoter un peu, sans pour autant le décourager

Page 112

Copyright ©2012 Tous droits réservés


complètement. Vous devriez simplement lui faire comprendre qu’il
a une chance auprès de vous, s’il parvient à prendre son mal en
patience.

C’est justement en le faisant « patienter » que vous parviendrez à


l’envoûter sentimentalement.

Dans le véritable amour,


c’est l’âme qui enveloppe le corps.
- Friedrich Nietzsche -

Page 113

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Qu’est-ce qui rebute les hommes ?

Il s’agit en définitive de donner l’impression aux hommes que vous


êtes une femme spéciale, qu’il respecte et à laquelle il prête atten-
tion. Le respect et l’attention sont après tout les fondements d’une
relation amoureuse saine, basée sur la confiance. Si l’homme que
vous convoitez vous respecte, il n’est pas loin d’avoir gagné la clé
de votre coeur.

Pour qu’un homme vous considère comme une femme respectable


et raisonnable (exactement le genre de femme que chaque homme
« cherche » en réalité), vous devriez éviter les choses suivantes :

• Consommer excessivement de l’alcool

Les hommes ont une répulsion naturelle envers les femmes qui
boivent de l’alcool en public sans se contenir. Vos amies vous
considèrent peut-être comme étant « pleine de joie de vivre »
ou comme une « fêtarde ». Mais les hommes considèrent les
femmes saoules répugnantes, tout comme une femme serait
dégoûtée de voir une horde de supporters de foot saouls et
tapageurs. Pour les hommes, une femme ivre est tout simple-
ment embarrassante.

• Etre trop effrénée et sans retenue

Oubliez les danses lascives, ne vous déhanchez pas sur


les tables ou sur un bar. Ne soyez pas trop tendre avec un
homme que vous venez de rencontrer et ne vous frottez pas
à lui avec tant de concupiscence. N’acceptez pas de partici-

Page 114

Copyright ©2012 Tous droits réservés


per à des conversations ambiguës où le sexe est sous-jacent.
Les hommes auront rapidement tendance à vous considérer
comme « femme facile bonne pour une aventure » si vous faites
cela.

• Mettre en avant sa sexualité libérée

La vision de femmes se présentant à demi-vêtues en public


est peut-être un plaisir pour les yeux. Les minishorts et les
petits hauts courts faisant non plus deviner les contours d’une
femme, mais les présentant outrageusement, attirent bien sûr
le regard des hommes. Mais en voyant cela, il n’aura envie que
d’une chose : une aventure sexuelle rapide. Je ne connais aucun
homme qui voudrait avoir une telle femme comme petite-amie
régulière, sans parler du fait que les hommes n’ont pas une
once de respect pour ces femmes.

Comment obtenir son numéro de téléphone ?


Quand un homme a eu une bonne conversation avec vous et que
vous avez activé chez lui les bons « mécanismes » au cours de
la « première phase » que nous avons précédemment évoquée, il
devrait très probablement vous demander votre numéro de télé-
phone. Le problème serait ainsi résolu.

Vous ne devez pas simplement lui donner votre numéro, et at-


tendre ensuite passivement pendant des semaines qu’il vous
appelle. Quand vous lui avez donné votre numéro, demandez-lui

Page 115

Copyright ©2012 Tous droits réservés


également le sein, en toute simplicité et sans faire trop de chichis.
Vous lui signaliserez ainsi que vous avez vraiment envie de pour-
suivre votre conversation là où elle s’est arrêtée. Le mieux serait de
convenir directement d’une date pour vous appeler, afin qu’aucun
de vous deux ne se tracasse pour savoir quand appeler ou être
appelé(e).

Avant tout, au cours de la conversation, vous devez l’encourager


à ce qu’il vous demande votre numéro : faites-lui comprendre que
vous aimeriez le revoir. Non que vous soyez désespérée, mais sim-
plement parce que vous avez aimé discuter avec lui et que vous
aimeriez mieux le connaître.
Dites simplement : « C’était vraiment sympa, on se revoit pour
boire un verre ? ». Le but étant d’être naturelle et non de faire tout
un théâtre.

Si vous avez déjà constaté que vous avez des points communs,
c’est une bonne occasion pour préciser : « Demain, je vais voir telle
nouvelle pièce (si vous aimez tous les deux le théâtre), …le nou-
veau film avec (l’acteur ou l’actrice que vous aimez tous les deux),
…le concert de (chanteur/chanteuse ou musicien/ne que vous
aimez tous les deux). Ca te dirait de venir avec moi ? ».

Faites-lui comprendre que vous aimeriez le revoir parce que vous


le trouvez sympathique et intéressant, et pas parce que vous cher-
chez un partenaire de toute urgence. Il s’agit de vouloir le revoir à
cause de lui, pour ce qu’il est, et pas parce que vous en avez assez
d’être une célibataire frustrée depuis trois ans. N’oubliez pas que
c’est son ego à lui qui doit être flatté.

Page 116

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Cela va peut-être vous surprendre, mais ce qui fait courir les
hommes sont les femmes qui l’encouragent. Celles qui lui font com-
prendre qu’elles le trouvent intéressant. Celles qui veulent le revoir
non pour passer des nuits torrides avec lui, non pour lui passer la
bague au doigt dans un futur proche, mais tout simplement parce
qu’il est un homme sympathique/ drôle/ intéressant/ profond, etc.

Il veut vous plaire comme il est, rien de plus. Donc, procurez-lui ce


sentiment !

D’où l’extrême importance de ne pas passer sur le « mode sexe »


pendant la première phase. Il se comporterait complètement dif-
féremment et vous considérerait comme une proie victime de son
désir sexuel.

Si, contre toute attente, il ne vous demandait pas votre numéro,


c’est sans doute par peur et donc par manque de confiance, ou
alors parce qu’il ne s’intéresse pas à vous. Dans ce cas, laissez-
tomber et oubliez-le. Cela ne vaut pas la peine de s’attarder plus
longtemps sur lui.

Une seule chose importe :

il doit vous demander votre numéro.

Page 117

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Quand va-t-il appeler ?

Pendant que vous vous imaginez sans doute à quoi ressemblera


votre prochain rendez-vous, et que, le lendemain, une seule pen-
sée vous hante (« Est-ce peut-être le bon ? Que fait-il maintenant ?
Pense-t-il à moi ? », l’homme se demande généralement : « Elle
m’appelle ou pas ? ».

Les hommes ne passent pas leur temps à se demander comment


les choses pourraient se passer avec vous, si vous êtes faits l’un
pour l’autre, etc. Ils ne réfléchissent pas non plus au futur. Ils ne
pensent qu’à la première étape à franchir : vous téléphoner.

Ce premier appel lui demande beaucoup d’efforts, car, au télé-


phone, il ne voudra qu’une chose : vous impressionner, vous plaire.

C’est pourquoi il pense qu’il doit donc être « d’humeur adéquate ».


Peut-être veut-il dire par là qu’il doit boire un peu pour se donner
du courage ? En tous cas, beaucoup de temps s’écoulera avant que
son humeur soit appropriée, avant qu’il se sente « suffisamment
sûre de lui » pour être en mesure de vous appeler.

Que ce soit clair pour vous : les hommes ne jouent pas de petits
jeux avec vous quand il s’agit de vous téléphoner. Si l’appel tant
espéré se fait un peu attendre, ce n’est pas parce qu’ils vous font
« mijoter » ou parce qu’ils sont en train d’élaborer une tactique.
Les hommes en sont bien incapables car ils manquent cruellement
d’imagination. Un homme n’a avant tout pas la moindre idée à
quel point vous attendez son appel.

Page 118

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Au contraire, il n’aimerait pas paraître pressant. Il part du principe
que vous serez sans doute agacée s’il vous appelle dans les 24
heures qui suivent.

Un homme s’aligne ainsi sur ce qu’il connaît : ses meilleurs amis


ne l’appellent parfois pas pendant des semaines entières sans qu’il
y ait pour autant matière à s’inquiéter. Sur ce plan, les hommes
sont radicalement différents des femmes.

Donc, ne vous faites pas de souci s’il se laisse du temps. Cela ne


veut pas dire qu’il ne s’intéresse plus autant à vous, ou qu’il pense
moins souvent à vous.

Il a juste besoin de rassembler son courage, ce qui lui prend un peu


de temps.

Voici ce qu’il pense quand il se décide à prendre le téléphone :

« Comment faire bonne impression ? J’espère que je ne raconte pas


tout un tas de conneries ! D’ailleurs, se souvient-elle de moi ? »

Il se souviendra de votre première rencontre et se demandera


alors : « Est-ce qu’elle m’aimait bien, d’ailleurs ? Ai-je une chance
avec elle ? »

Il se remémorera ce qu’il trouvait attirant chez vous et de quelle


manière vous avez réagi physiquement :

• Elle est jolie


• Elle a ri de l’histoire que je lui ai racontée sur ce type au bureau

Page 119

Copyright ©2012 Tous droits réservés


• Elle a effleuré ma main
• Elle m’a écouté avec fascination quand je lui ai exposé ma
théorie sur les gens qui ont des affinités
• Elle m’a longuement regardé dans les yeux quand on s’est quittés
• Elle m’a embrassé sur la joue quand on s’est quittés

… Alors, ça se pourrait qu’elle m’aime bien…

L’incapacité des hommes à voir s’ils plaisent à une femme ou non


est navrante.

Vous pourriez regarder un homme langoureusement pendant toute


une journée, sans interruption, et il y aurait de fortes chances pour
qu’il ne le remarque pas.

D’où l’importance de lui envoyer les bons signaux dès le début –


rien qu’en faisant cela, vous vous distinguerez nettement de la
masse des autres femmes.

Et si le téléphone sonne un beau jour, vous saurez qu’il a vaincu sa


peur. Félicitations !

Il évitera peut être ce premier coup de fil en vous envoyant un


ou plusieurs textos, lui permettant de s’assurer avant qu’il a une
chance auprès de vous. Si vous y répondez positivement, donc en
lui indiquant que cela vaut la peine de vous appeler, il le fera donc.

Si vous y prêtez attention, vous pourrez entendre, dans ses pre-


mières phrases, qu’il n’est pas sûr de lui –il est extrêmement ner-
veux, même si tout tend à prouver le contraire. Croyez-moi, le

Page 120

Copyright ©2012 Tous droits réservés


premier coup de téléphone est aussi difficile pour un homme que
de vous aborder la première fois. Cela semble être une tâche irréa-
lisable.

N’oubliez pas que ce premier appel lui coûte énormément d’efforts.


C’est donc pour cela que pas mal de temps peut s’écouler avant
qu’il ne vous appelle.

Cependant, un homme qui s’intéresse sincèrement à vous ne vous


fera pas attendre deux semaines. Il sait que cela ne se fait pas. Bien
sûr, il est peut-être très occupé, il ne pense qu’à son travail, il doit
se surpasser pour vous téléphoner, mais tout de même, il trouvera
le temps pour un appel ou pour un texto. S’il vous faisait attendre
plus d’une semaine, vous pourriez supposer qu’il n’a rien trouvé
de « mieux » que vous, ou qu’il veut voir si vous êtes peut-être
partante pour une histoire de fesses, ou si vous pouvez servir de
bouche-trou.

S’il vous appelle sans une explication convaincante, ou au moins


un « Désolé de ne t’appeler que maintenant » ou toute autre poli-
tesse, je vous conseille vivement d’aller chercher ailleurs. Quand
de telles choses arrivent dès le début, c’est ensuite la porte ouverte
à toutes sortes d’impertinences de ce genre, et il ne se privera pas
de continuer.

Une semaine devrait être le maximum de temps que vous devriez


laisser à un homme. S’il s’intéresse à vous, il se tiendra à cet es-
pace de temps. Tout le reste serait impoli et ne montrerait que le
peu d’intérêt qu’il vous accorde. Peut-être que sa copine vient de
le quitter et il n’a fait qu’amasser les numéros de plusieurs femmes

Page 121

Copyright ©2012 Tous droits réservés


au cours du mois passé. En tous cas, vous devez vous monter pru-
dente.

Nous savons exactement ce qui se fait (ou pas) avec une femme.
Si nous allons à l’encontre de ces règles non écrites, c’est parce
que nous ne sommes pas sérieusement intéressés. Croyez-moi,
je me suis trouvé dans cette situation plus d’une fois, tout comme
nombre d’hommes.

Après une semaine sans aucune nouvelle de lui, c’est clair :

Rien ne va plus !

Si un homme promet de t’appeler


et qu’il ne le fait pas,
ce n’est pas parce qu’il l’a oublié.
Il n’a pas perdu ton numéro.
Il n’est pas mort.
Il ne veut pas t’appeler, c’est tout.
- Ingrid Bergmann -

Page 122

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Puis-je l’appeler, et quand ?

Il y a des femmes qui, par principe, ne donnent pas leur numéro de


téléphone à des inconnus. Cela ne pose aucun problème ; nous les
hommes comprenons que les femmes puissent craindre de tomber
sur un psychopathe qui les harcèle de coups de fil.

Mais comme nous n’aimerions pas être pris pour un psychopathe,


nous vous donnerons notre numéro sans vous demander le vôtre –
même si nous ne pensons pas que vous allez réellement nous ap-
peler. Combien de fois avons-nous donné nos coordonnées à une
femme dont nous n’avons plus jamais entendu parler !

C’est donc encore mieux quand vous nous téléphonez !

Nous apprécions plus que tout lorsque vous prenez cette initiative.
Cela montre que vous êtes sûre de vous, en plus de monter votre
capacité à prendre vous-même les choses en main.

Cependant,
n’appelez pas dès le lendemain.

Cela donnerait l’impression que vous êtes « en manque », que vous


vous ennuyez dans la vie et que vous n’avez rien d’autre à faire.

N’attendez pas non plus que deux semaines s’écoulent : vous cou-
rez le risque qu’il vous ait oubliée et qu’il vous prenne pour une
personne à l’esprit confus qui se souvient subitement qu’elle a ren-
contré un mec deux semaines auparavant.

Prenez quatre jours comme point de repère, plus ou moins un jour.

Page 123

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Voici ce que vous devriez lui dire au téléphone : « Bonjour, c’est
Carine. On s’est rencontrés vendredi et je me suis dit que ce serait
sympa de t’appeler. »

Vous remarquerez à sa réaction s’il s’intéresse à vous et dans quelle


mesure vous l’avez marqué.

S’il sort un « Ah oui, et alors ? » plein de lassitude et languissant,


vous devriez achever poliment cette conversation et lâcher l’affaire.

S’il est intéressé par vous, il vous proposera forcément de fixer une
date de rendezvous. Avant cela, il tentera certainement (et maladroi-
tement) de vous impressionner. Il vous fera peut-être rire ou essaye-
ra de faire sensation en vous racontant une histoire qui le mettra en
valeur. Vous sentirez en tous cas qu’il se réjouit. Si vous ne sentez
pas cette joie ou du moins un minimum d’émotion et d’agitation de
sa part, oubliez cette histoire car cela n’a aucun sens.

A ne pas faire :

Lui demander que vous vous revoyiez.


C’est à lui de le faire. Si c’est vous qui demandez, il aura l’impres-
sion que « quelque chose ne va pas ». Il pensera que vous lui êtes
entièrement soumise et c’est justement cette impression que vous
devez éviter de lui donner.

Page 124

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Le premier rendez-vous

Petit à petit s’approche le grand jour que vous attendez avec la plus
grande impatience et que les hommes attendent encore plus ner-
veusement que vous ne pouvez l’imaginer :

Le premier rendez-vous.

Chacun devrait se préparer un minimum à affronter ce rendez-


vous. Après tout, vous allez rencontrer quelqu’un avec qui vous
passerez peut-être une grande partie de votre vie. C’est pendant
le premier rendez-vous que se décide généralement, en peu de
temps, dans quelle « catégorie » un homme vous casera.

L’importance d’utiliser à fond cette occasion en activant chez lui


les bons mécanismes est primordiale.

Car s’il vous considère, au cours du premier rendez-vous, comme


apte à vivre une relation amoureuse (s’il ne l’a pas déjà fait depuis
longtemps), vous possédez alors tous les atouts pour diriger le
cours de l’« histoire » :

VOUS devez tenir les rênes, vous devez décider de quelle manière
les événements vont continuer à se développer. Pas LUI.

N’oubliez pas qu’un homme n’est généralement pas en mesure de


prendre des décisions sur tout ce qui concerne les sentiments et
les émotions –surtout pas au début de votre rencontre. Son intel-
ligence sensorielle n’est pas suffisante pour cela. A cela s’ajoutent
ses peurs diffuses de se lier, son propre manque de confiance en

Page 125

Copyright ©2012 Tous droits réservés


soi, et le fait qu’il n’est pas vraiment conscient de ce qu’il veut en
ce qui concerne les relations amoureuses.

Il s’agit donc qu’il ne remarque pas que vous prenez les décisions.
C’est tout un art de lui faire croire qu’il a rencontré une femme
absolument délicieuse qu’il doit maintenant convaincre qu’elle se
trouve face à un mec génial.

Gardez bien en tête qu’il veut vous conquérir, qu’il veut se battre
pour vous. Alors laissez-le faire !

En réalité, c’est bel et bien vous qui faites sa


conquête –mais il ne s’en rend pas compte !

Les fautes à éviter absolument

Je suis persuadé que les histoires des bêtises faites par les hommes
pendant le premier rendez-vous constituent une véritable mine
d’or. Pour la simple raison qu’un nombre effroyablement élevé
d’hommes ne sait tout simplement pas à quoi les femmes attachent
de l’importance.

C’est un bien triste constat, mais vous pouvez faire la différence en


sachant ce qui attire les hommes. Vous aurez ainsi un avantage dé-
cisif qui vous permettra de sélectionner l’homme qui vous convient
dans la masse de tous les autres hommes – car quasiment chaque
homme se sentira attiré par vous.

Page 126

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Il n’y a qu’une chose à faire : Vous devriez choisir l’homme que
vous voulez avoir, celui que vous estimez être « le bon ». Cela ne
fonctionne que si vous partez du fait que vous paraissez attrayante
auprès de quasiment tous les hommes, touchant ainsi un niveau
profond et émotionnel dont un homme n’est pas conscient. Ilse
sent attiré par vous et ne sait même pas pourquoi.

Vous arrivez à me suivre ?

Bien, alors permettez-moi d’évoquer les erreurs que vous devriez


éviter de faire. Rien qu’en faisant cela, vous vous détacherez de la
masse des autres femmes, et vous marquerez quelques points :

Ne lui parlez pas de vos ex


L’ex est un tabou pour les hommes. Peu importe de quelle manière
vous parlez de lui, l’homme que vous convoitez se comparera avec
lui. Cela le fera perdre sa confiance en lui. Un ex est le plus grand
concurrent d’un homme, et est (et sera) donc la plus grande me-
nace qui puisse exister pour lui.

Il parviendra au statut d’ex au plus tôt dans quelques années, donc


la comparaison avec l’ex ne vaut pas la peine.

Si vous parlez des erreurs de vos ex, il finira par découvrir une de
ces erreurs en lui et se sentira découragé.

Et si vous dites du bien de vos ex, il le ressentira comme une me-


nace encore plus importante car vous pourriez retourner vers vos
ex.

Page 127

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Peu importe ce que vous en dites, évitez le sujet « ex », car
l’homme que vous venez de rencontrer penserait que vous ne
vous en êtes pas encore remise. Il aura l’impression que vous vou-
lez vous servir de lui comme « thérapeute », ou que vous le voyez
comme un « bon copain ». Et il n’y a rien de pire pour un homme
que d’être considéré comme un « bon copain ».

Mais si ce sujet venait à être abordé, dites brièvement : « Nous


n’allions pas ensemble et c’est pour ça que nous avons rompu ».
Fin de la discussion.

Evitez les sujets « angoissants »


Ne le confrontez pas à des sujets problématiques. Vos troubles du
comportement alimentaire, votre grand-mère récemment décédée,
votre frère accro au cannabis, vos cures de Lexomil et de Prozac,
la période la plus sombre de votre vie, etc. ne devraient pas êtres
abordés pendant un premier rendez-vous.

Car il ne saurait comment réagir. Il aura pitié de vous, mais il pen-


sera avant tout : « Cette femme n’apportera que des problèmes
dans ma vie. J’ai suffisamment de soucis, et je ne peux pas me per-
mettre d’avoir un poids supplémentaire à porter. ». Il aura donc ra-
pidement envie de passer à autre chose, c’est-à-dire voir quelqu’un
d’autre.

Vos conceptions précises d’un futur commun


Vos envies de mariage et votre désir d’enfant n’ont pas à être abor-
dés pendant une première rencontre, tout comme vous ne devez

Page 128

Copyright ©2012 Tous droits réservés


pas évoquer votre envie de vivre plus tard à la campagne, dans une
ferme avec vos enfants.

Bien sûr, vous devez être consciente de vos plans et de vos objec-
tifs, mais veuillez ne pas venir avec vos gros sabots. Soyez prudente
avec ces sujets. La force est dans le calme ! Ces thèmes pourront être
abordés plus tard quand vous serez en couple. L’homme risque sinon
de croire que vous cherchez « n’importe quel homme » pour vous
mettre en couple, et pas que vous voulez le voir pour ce qu’il est.

En observant toutes les relations amoureuses qui se sont


construites autour de moi, j’ai toujours pu constater que les rela-
tions se terminant le plus rapidement étaient souvent celles où la
femme voulait « toujours plus » dès le début : en peu de temps,
elle avait déjà évoqué le fait de s’installer ensemble, de construire
l’avenir, etc.

Je connais tant de femmes formidables qui ont effrayé les hommes


car elles se sont montrées incapables de « se laisser porter par le
vent » et de laisser les choses se développer naturellement.

Tout comme vous n’aimeriez pas être réduite à votre


aspect physique, un homme n’aimerait pas être réduit
à son rôle de futur partenaire et époux !

Ne pleurnichez pas sur la misère du monde


Peut-être aimeriez-vous être prise pour une personne intelligente
à l’esprit critique développé en vous plaignant du service au res-
taurant, de la ville dans laquelle vous vivez, de votre famille ou

Page 129

Copyright ©2012 Tous droits réservés


de la pauvreté en Afrique. Mais les sujets négatifs procureront à
l’homme un sentiment de malaise –à moins qu’il ne soit lui-même
un pessimiste-né.

Tout aussi pénibles sont les anecdotes ou les blagues relatant « à


quel point les hommes sont horribles », ou les histoires racontant
de quelle manière vos amies et vous avez été mal traitées par les
hommes. Ces stéréotypes énervent les hommes tout comme les
femmes n’aiment pas entendre des lieux communs et de mau-
vaises blagues sur elles. Donc, évitez de vous monter cynique, et
épargnez-vous cela pour plus tard, quand vous serez certaine que
l’homme que vous avez face à vous sera éperdument amoureux de
vous !

Les questions d’argent


Evitez de parler d’argent. Vos questions innocentes sur son salaire
ou sur son assurance-vie lui donneront l’impression que vous êtes
à la recherche d’un riche époux. Pour lui, vous aurez dépassé les
bornes et vous vous montrerez impolie en l’interrogeant sur sa
situation financière.

Laissez-le payer l’addition quand vous dînez en ville ou quand


vous allez boire un verre. Si vous lui plaisez, il insistera pour vous
inviter. Nous savons que nous devons faire cela, même si nous
sommes à sec. Vous pouvez dire en passant, avec un sourire : ­
« La prochaine fois, c’est moi qui t’invite ». Vous lui ferez ainsi
comprendre que vous ne cherchez pas à le « plumer » et que vous
êtes une femme disposant de ses propres revenus. Mais ne l’empê-
chez pas de payer la première fois, faites-lui ce plaisir !

Page 130

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Voici la situation : un homme aimerait passer une soirée aussi
bonne et détendue que possible, car il est déjà sous pression. Il
se demande en permanence : « Est-ce que je lui plais ? », ce qui le
stresse énormément.

Afin qu’un homme soit à l’aise avec vous, qu’il soit d’humeur posi-
tive, il vous suffit simplement d’être gentille et, avant tout, positive.

Tout cela a l’air bien simple. Mais, après tout, les hommes ne sont-
ils pas eux aussi des êtres simples ?

Si vous vous montrez sympathique et positive et que vous lui faites


comprendre qu’il vous est agréable d’être avec lui, il sera d’humeur
détendue. Si vous évitez les sujets négatifs et que vous ne le met-
tez pas sous pression en évoquant, beaucoup trop tôt, vos plans
pour le futur, il éprouvera quelque difficulté à se détendre.

Un rendez-vous ne devrait rien être de plus qu’une discussion


entre deux personnes sur des sujets positifs et sur des choses amu-
santes. Si vous parvenez à détendre l’homme qui est face à vous,
vous serez déjà sur une bonne base pour toutes les autres choses à
venir.

Page 131

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Ce que les hommes aiment
dans votre apparence extérieure
Vous n’apprendrez rien de nouveau :

Les hommes sont très attentifs à l’apparence extérieure d’une


femme.

C’est pour cela qu’il est extrêmement important que vous respec-
tiez les règles suivantes, afin d’apparaître sous votre meilleur jour :

Prenez soin de vous !


Cela peut paraître évident pour la plupart des femmes, mais j’ai
pourtant déjà eu des rendez-vous avec des femmes pour lesquelles
ne comptaient apparemment que les valeurs morales.

Votre aspect extérieur et une tenue appropriée peuvent pourtant


faire toute la différence !

Une femme qui sait se maquiller décemment, s’épiler et se parfu-


mer d’un jus discret et qui lui correspond est clairement favorite.

En tant qu’homme, je ne suis malheureusement pas assez compé-


tent pour vous donner des conseils concrets en maquillage et en
parfumerie, mais je peux vous assurer que les hommes sont très
sensibles à ces choses. De la décence, voilà le mot d’ordre. Ne vous
maquillez pas trop, ne videz pas votre flacon de parfum sur vous.
Moins il y en a, mieux ça vaut.

Page 132

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Une nouvelle coupe de cheveux peut vous redonner confiance
en vous –si cette coupe vous va. Soyez aventureuse ! Faites-vous
conseiller par votre visagiste !

Votre sourire est un atout majeur ! Un joli sourire, donc de belles


dents sont parfois la clé pour qu’un homme s’intéresse à vous.
Investissez, allez chez le dentiste, faitesvous blanchir les dents ! Il
n’y a rien de plus laid qu’une femme aux dents jaunies par la nico-
tine et par le café.

Il est aussi important qu’il constate que vous vous donnez de la


peine et que vous investissez du temps pour votre garde-robe. Il
comprendra ainsi que vous attribuez de la valeur à votre apparence
et donc à vous-même.

Imaginez un homme à la chemise maculée de graisse, pas rasé et


sentant mauvais. Comment vous sentiriez-vous si vous aviez ren-
dez-vous avec un tel homme ?

Vous procurez ce même sentiment à un homme si vous arrivez


à un rendez-vous sans vous être donné la peine de soigner votre
apparence. Il pensera que vous ne le respectez pas, et que vous
voulez en finir au plus vite avec ce rendez-vous.

Habillez-vous de manière à vous mettre en valeur !


C’est toujours effrayant de voir toutes ces femmes vêtues de pièces
qui ne leur vont pas, qui ne correspondent pas à leur genre ou qui
ne sont pas assorties. De belles dents, des vêtements soignés, un
maquillage discret et de jolis petits accessoires vous paraissent

Page 133

Copyright ©2012 Tous droits réservés


secondaires ? Détrompez-vous ! Tout cela peut être décisif pour
qu’un homme s’intéresse à vous.

En ce qui concerne votre style vestimentaire, vous devriez choisir


des pièces auxquelles vous avez bien réfléchi. Si vous venez à un
rendez-vous en jogging, vous ne serez pas à votre avantage.

De même, n’y allez pas en robe du soir. Les hommes aiment l’élé-
gance décontractée. Mais vous devez malgré tout vous sentir bien
dans ce que vous portez. Cela devrait correspondre à votre propre
style. Ne montrez pas trop de peau : une minijupe ou un minishort
sont peut-être sexy, mais ils n’envoient pas les bons signaux.

Avez-vous une amie qui a le sens du style ? Demandez-lui des


conseils, faites-lui confiance. Je suis certain que cela lui fera plaisir
de vous « relooker ».

Il existe également des conseillers en style, des personal shopper,


etc. pouvant vous indiquer quel genre de vêtement et quelles cou-
leurs vous vont ou non. Investissez un peu d’argent dans votre
apparence ; les hommes vous regarderont d’un autre oeil.

Il suffit parfois de peu pour changer beaucoup de choses.

Une de mes bonnes connaissances, une femme intelligente dotée


de sens de l’humour, avait toujours de la peine à se « trouver un
homme ». Malgré sa force de caractère, les hommes semblaient
rarement s’intéresser à elle.

J’avais fait sa connaissance alors que j’étais à la fac, et je pouvais

Page 134

Copyright ©2012 Tous droits réservés


passer des heures à discuter avec elle. Mais il manquait quelque
chose pour qu’elle m’attire. Elle avait un peu tendance à faire tapis-
serie.

Elle décida un jour de s’adresser à une conseillère en style puis alla


ensuite refaire sa garde-robe dans les magasins de la ville. Avec
deux de ses amies et moi. Ce fut une véritable partie de plaisir. Puis
elle alla chez le coiffeur, se fit conseiller par sa visagiste et alla se
faire faire une manucure.

Quand elle revint à la fac après ce week-end relooking, on put


noter une véritable différence : les hommes la regardaient beau-
coup plus.

Tout le monde me demandait : « Ce n’est pas la petite nana insigni-


fiante de ton TD ? Eh, elle cachait bien son jeu ! Tu ne veux pas me
la présenter ? »

A partir de ce jour, elle n’eut plus de problèmes pour être considé-


rée par les hommes.

Page 135

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Pour être attrayante, soyez d’abord
bien dans votre peau
C’est votre apparence qu’un homme remarque en premier chez
vous. C’est avant tout pour cela qu’un homme se sent attiré par
vous. Si votre apparence lui plaît, il voudra s’intéresser à votre
esprit.

C’est un fait.

Voici de quoi vous rassurer : vous n’avez pas besoin d’être une top-
modèle, pas besoin d’avoir les mensurations de rêve des manne-
quins posant dans les magazines.

Vous avez simplement besoin d’avoir une apparence soignée et un


style qui vous va. Et, surtout :

du charisme.

Je discute régulièrement avec des hommes très attrayants ou aisés


dont la femme ou la compagne ne ressemble pas forcément à un
mannequin. Certains se demanderaient pourquoi ils sont avec ce
genre de femme.

Ces hommes l’ont choisie parce qu’elle est rayonnante, elle a une
aura particulière. Je connais très bien certaines de ces femmes et
je sens bien qu’elles possèdent ce petit plus qui fait battre le coeur
des hommes. Elles ont simplement ce « je-ne-sais-quoi ».

Après plusieurs heures passées accoudés au bar, les hommes ont


souvent tendance à livrer leurs secrets au serveur. La discussion

Page 136

Copyright ©2012 Tous droits réservés


revient souvent sur les femmes. Pourquoi elles sont ainsi, com-
ment elles sont, pourquoi nous avons besoin d’elles, et, avant tout,
qu’est-ce qui les rend attirantes et pourquoi nous les aimons.

En ayant connaissance de toutes ces discussions avec des hommes


de tous âges et originaires de toutes les classes sociales, il est tou-
jours étonnant de constater ceci : visuellement et superficiellement,
les hommes aiment les femmes qui répondent aux « canons de
beauté », c’est-à-dire celles des affiches publicitaires.

Mais, en réalité, les hommes n’aimeraient pas avoir ce genre de


femme comme compagne ou comme épouse. Quand on leur de-
mande ce qu’ils trouvent vraiment important chez une femme, la
plupart répondent : « Elle doit avoir du charisme »

Mais quel est donc ce mystérieux « charisme » ? Est-il possible de


s’approprier cette qualité ?

Imaginez : vous êtes une femme que les hommes adulent. Une
femme de rêve qui n’a qu’à se baisser pour choisir le meilleur
d’entre eux.

Comment évolue ce genre de femme ?


Comment s’habille-t-elle ?
Comment s’exprime ce genre de femme ?
Comment se comporte-t-elle en public ?
Comment se sent une femme de rêve ?

Page 137

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Eh bien je vais vous le dire :

Vous êtes cette femme idéale depuis longtemps.

Commencez donc par vous comporter comme elle. Sentez-vous


comme elle. C’est tout. Habillez-vous comme elle, évoluez comme
elle, et, avant tout :

Comportez-vous comme une femme de rêve !

Ce genre de femmes éprouve-t-elle le besoin de « courir après »


les hommes ?

Une femme de rêve se complaît-elle en se faisant exploiter par


les hommes ?

N’a-t-elle pas le pouvoir de décider quels hommes elle veut


fréquenter ?

Est-ce que ce genre de femme va directement au lit avec un


homme qu’elle vient de rencontrer ?

Comportez-vous comme une femme


de rêve dès à présent !

Une femme à laquelle les hommes prêtent attention, qui est res-
pectée et surtout aimée l’est pour ce qu’elle est :

Un être qui est unique au monde.

Page 138

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Je connais personnellement quelques « femmes de rêve » qui ont
les hommes à leurs pieds. Les hommes les traitent avec énormé-
ment de respect.

Et savez-vous pourquoi ces femmes sont ce qu’elles sont, pourquoi


elles font tourner la tête des hommes ?

Elles se respectent. Elles se traitent avec amour


et elles ont une image positive d’elles-mêmes.

Et c’est cette impression qu’elles dégagent également.

Elles ne s’accablent pas d’un « destin difficile », elles ne se pu-


nissent pas avec des pensées qui les minent. Elles font attention à
elles.

Elles se font du bien, elles se traitent avec respect et dignité. Quand


elles remarquent qu’elles se sont mises dans une situation qui leur
est nuisible, elles mettent fin à cette situation le plus rapidement
possible. Quand elles ont commis une faute, elles n’essaient pas
de se défendre mais admettent qu’elles sont un être humain. Mais
elles essaient d’apprendre de leurs erreurs.

Pour résumer :
Elles s’aiment.

Mais pas d’un amour égocentrique dans lequel les autres per-
sonnes n’ont pas leur place.

Elles font simplement attention à ce qui leur fait du bien. Elles fré-
quentent des gens qui leur font du bien. Elles ont choisi un emploi
où elles peuvent mettre en valeur leurs talents, un emploi qui les

Page 139

Copyright ©2012 Tous droits réservés


épanouit. Elles font des choses qu’elles aiment. Elles ont des passe-
temps qui les comblent et qui les rendent heureuses.

Elles sont conscientes de leurs besoins et y répondent, de sorte


que leur vie soit en harmonie avec leurs besoins. Elles connaissent
également leurs faiblesses et les acceptent. Elles savent comment
vivre avec.

Elles sont sélectives en ce qui concerne


leurs relations avec les hommes.

Avant de se mettre en couple avec un homme, elles font d’abord


leur connaissance et décident ensuite si elles veulent ou non aller
plus loin. Elles ne s’aventurent pas dans des histoires de fesses et,
si c’est le cas, elles savent à l’avance qu’elles vont vivre une courte
histoire sans lendemain, parce que c’est ce qu’elles souhaitent. Et
ce sont elles qui mettent un terme à ce genre d’histoire –car elles
n’ont rien espéré d’autre.

Elles quittent les hommes quand elles réalisent que leur relation
avec eux ne leur font pas de bien.

Elles ne perdent jamais de vue qu’elles doivent


se respecter elles-mêmes et n’acceptent
pas que quelqu’un d’autre les traite mal.

C’est étonnant, mais au cours des nombreuses années au cours


desquelles je me suis penché sur le sujet « femmes et relations
amoureuses », j’ai toujours remarqué ceci :

Une personne est traitée par les autres


comme elle se traite elle-même.

Page 140

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Quand une personne est attentive à ses propres besoins et à elle-
même, et que cela se reflète sur son apparence et sur son attitude,
les autres sont également attentifs à cette personne, la respectent
et ne la négligent pas.

Une personne qui est bonne envers elle-même, qui considère sé-
rieusement ses propres souhaits et ses propres attentes est bien
traitée et est prise au sérieux par les autres personnes.

Le secret pour être prise en compte, respectée et


aimée des autres personnes ? Il faut d’abord faire
attention à soi-même, se respecter et s’aimer.

Espérer recevoir de l’affection et du respect


de la part des autres (et des hommes en particulier)
n’a aucun sens tant que vous ne faites pas preuve
d’attention et de respect envers vous-même !

Exercice
Prenez une feuille et faites une liste avec deux colonnes. Dans la
première colonne, écrivez : « qualités négatives », et, sur l’autre :
« qualités positives ».

Notez toutes vos qualités et tous vos traits de caractère sur cette
liste, que ce soit du côté positif ou du côté négatif.

Si vous avez tendance à aimer quand les choses sont faites parfai-
tement, inscrivez « perfectionnisme » dans l’une de colonnes –se-
lon que vous trouvez cette qualité positive ou négative.

Page 141

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Si vous êtes quelqu’un d’ouvert et de sincère qui aime mettre les
points sur les i, écrivez « franchise » dans l’une des colonnes.

Le but de l’exercice n’est pas de noter vos traits de caractère


comme ils sont perçus par les autres, ou quel effet ils ont eu sur les
autres par le passé, mais que vous jugiez ces traits de caractère.
Ceux qui seront donc inscrits dans la colonne « qualités négatives »
sont ceux qui vous dérangent. Les « qualités positives » sont celles
que vous aimez avoir.

Avez-vous terminé la liste ?

Avez-vous inscrit plus de qualités négatives ou plus de qualités


positives ?
Cette liste reflète exactement la manière
dont vous vous voyez.

Et maintenant :

Observez vos qualités « négatives » et essayez d’y trouver quelque


chose de positif.

Par exemple :

Si vous êtes impulsive et que vous avez tendance à vous enthou-


siasmer « trop rapidement » pour certaines choses ou que vous
vous livrez facilement à des personnes que vous connaissez depuis
peu, pourquoi considérer cela comme négatif ?

Peut être que vous avez été régulièrement déçue à cause de ce


trait de caractère, à moins que vous n’ayez été blessée par d’autres

Page 142

Copyright ©2012 Tous droits réservés


personnes. Mais le fait est que cette qualité n’est pas négative en
elle-même.

Vue sous un autre angle, cette qualité dénote votre spontanéité


et votre enthousiasme pour de nouvelles choses. Elle témoigne
de votre joie de vivre ! C’est donc quelque chose de très positif, il
ne dépend plus que de vous d’apprendre à mieux gérer ce trait de
caractère. Vous devriez donc prendre conscience de cela et accep-
ter cette qualité comme faisant partie intégrante de votre personne,
et, avant tout, vous devriez apprécier cette qualité !

Revoyez donc toutes vos qualités « négatives » et découvrez ce


qu’il se cache de positif dans chacune d’elles.

A la fin de cet exercice, vous ne devriez plus rien avoir d’inscrit


dans la colonne « négatif », car vous aurez réussi à tourner ces
mauvaises qualités en quelque chose de positif. Tout en étant lu-
cide : à quoi devez-vous faire attention ? Que pouvez-vous conti-
nuer à apprendre ?

Vous ne parviendrez pas à transformer vos traits de caractère né-


gatifs en quelque chose de positif du jour au lendemain. Conservez
bien cette liste et travaillez à votre transformation. Vous devien-
drez peu à peu une femme qui se connaît et qui s’estime. Croyez-
moi, un contact positif avec soi-même donne du baume au coeur.

Pour devenir ce qu’on veut être, on doit


d’abord vouloir être ce qu’on est.
- Lao-tseu -

Page 143

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Quel genre d’homme voulez-vous au juste ?

Quelle sorte d’homme voulez-vous exactement ?


Vous êtes-vous déjà posé cette question ?

Beaucoup de femmes de ma connaissance savent


précisément ce qu’elles ne veulent pas :

• Pas de fumeur
• Pas d’alcoolique
• Pas d’homme infidèle
• Pas d’homme paresseux
• Pas d’homme qui n’aime pas les enfants
• Pas d’homme qui ne la traite pas respectueusement
• Pas d’homme qui n’est pas capable de payer ses factures

Bon, le problème est que le cerveau humain ne connaît pas le mot


« pas ».
Dans votre subconscient, ces souhaits de ne pas tomber de nou-
veau sur un buveur ou sur un homme immature, sont certes très
intenses, mais, malheureusement, notre cerveau ne comprend pas
les formulations négatives.

Le cerveau interprète vos désirs les plus profonds, mais à l’envers,


donc sans « pas » ou « non ». Ce qui donne :

• Vous voulez un fumeur


• Vous voulez un homme qui ne vous respecte pas
• Vous voulez un homme qui vous exploite
• Vous voulez un homme qui n’aime pas les enfants

Page 144

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Et ainsi de suite…

Les souhaits enfouis dans votre subconscient ont donc de fortes


chances de se réaliser !

Vous obtiendrez donc souvent ce que vous ne voulez pas. Uni-


quement parce que votre subconscient ignore les mots « pas » et
« non ».

Il arrive très fréquemment que nous nous retrouvions toujours


dans les mêmes situations que nous détestons, bien que nous sou-
haitions explicitement ne plus retomber dans ce genre de situation.
Serions-nous donc des êtres maudits ?

Pas du tout. C’est simplement parce que nous faisons toujours état
de ce que nous ne voulons pas.

Donc, concentrez-vous sur ce que vous voulez !

Formulez vos souhaits avec une tournure positive.

Vous ne voulez plus être exploitée par les hommes ?


Eh bien dites-vous :

• Je veux un homme qui me traite respectueusement.

Vous ne voulez pas jouer à la « maman » avec un homme et passer


votre temps à vous occuper de lui ? Eh bien dites-vous :

• Je veux un homme indépendant qui gagne son propre argent et


qui sait le gérer.

Page 145

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Vous ne voulez pas d’un homme qui n’a que son travail en tête ?
Formulez-le positivement :

• Je veux un homme qui a le sens des valeurs familiales et qui


aime retrouver son foyer.

Le plus important pour une vie de couple heureuse et enrichissante


est que vous preniez conscience de ce à quoi doit ressembler le
compagnon qu’il vous faut.

Vous devez avoir une idée précise du genre d’homme que vous
cherchez, avant que vous ne vous lanciez dans une histoire avec
un homme.

Ainsi, vous ne tomberez plus dans le piège destructeur qui est celui
de vouloir changer les hommes. Car les femmes cherchent souvent
à « remodeler » un homme.

C’est malheureusement cause perdue. Les gens ne se laissent pas


transformer par d’autres gens, et surtout pas par leur partenaire
amoureux.

Alors, comment devrait être l’homme de vos rêves ?

Devrait-il arriver sur un cheval blanc et vous décrocher la lune ?

Blague à part. Savez-vous au juste quel genre d’homme vous sou-


haitez avoir à vos côtés ? Quelles qualités devrait-il avoir ? Ou vous
sentez-vous toujours attirée par la « mauvaise » personne ?

Page 146

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Il y a un truc tout simple pour que les choses soient claires dans
votre tête :

Imaginez le pire des époux que vous puissiez avoir. Imaginez com-
ment il se comporterait avec vous. Essayez de vous imaginer vivre
la plus affreuse vie de couple qui puisse exister, afin de ressentir le
dégoût que vous auriez d’être mariée à un être aussi répugnant.

Partiriez-vous en vacances avec lui ?

Comment serait la vie commune avec lui ? Que ferait cet homme
comme travail ? Aurait-il d’ailleurs un emploi ?

Comment se passeraient les choses avec des enfants ? Comment


serait-il avec sa famille et avec la vôtre ?

Quel rapport aurait-il avec la propreté et avec l’ordre ?

Essayez de vous imaginer tout cela en détail. Vous pouvez aussi


penser à vos expériences négatives vécues avec d’autres hommes.

Pensez à tout ce qui vous ferait le plus horreur.

Ecrivez le scenario de ce « mariage épouvantable » en y incluant le


plus de détails possibles et lisez-le à voix haute quand vous avez
terminé.

Page 147

Copyright ©2012 Tous droits réservés


-----------------------------------------------

Après avoir vu le pire scenario de ce que ce mariage pourrait être,


observez ce qui vous dérangerait le plus chez votre mari.

Maintenant, transformez ce « mariage de l’horreur » que vous avez


écrit en « vie de couple de vos rêves ».

Décrivez une relation qui vous rendrait heureuse et apaisée.

Comment se comporterait votre époux ? A quoi ressemblerait-il ?


Quelle serait son origine sociale ? Serait-il cultivé ? Aurait-t-il un
don pour les travaux manuels ? Seraitil romantique ? Aimerait-il
faire l’amour plusieurs fois par jour, ou se contenterait-il de moins
que cela ? Serait-il rêveur, réservé, ou plutôt ouvert et « impulsif » ?
Voudrait-il beaucoup d’enfants, ou aucun ?

Ce que nous détestons le plus nous donne souvent une indication


précise de ce que nous voulons le plus.

C’est pourquoi vous devez penser à ce que vous ne voulez pas, et


utiliser cela pour trouver ce que vous voulez vraiment.

De là, vous pouvez penser à cet homme que vous aimeriez avoir
à vos côtés, car vous vous êtes fait une idée précise du genre

Page 148

Copyright ©2012 Tous droits réservés


d’homme que vous souhaitez rencontrer. Et ce, à l’aide de formula-
tions positives –car les formulations négatives amènent souvent le
contraire. Vos pensées ont une énorme influence sur la réalité. Ne
sousestimez jamais le pouvoir de vos pensées et de vos souhaits !

Vous pouvez donc maintenant choisir un homme de manière sélec-


tive en vérifiant qu’il répond à vos critères.

Et ce, avant que vous ne vous engagiez sérieusement avec lui.

Si votre amoureux actuel ressemble affreusement à l’« homme de


vos pires cauchemars », il serait réellement temps de vous inquié-
ter. Une séparation peut parfois être un pas en direction d’une vie
plus heureuse.

La plupart des femmes sont plus


raisonnables pour choisir leur chemise
de nuit que pour choisir leur mari.
- Jacqueline du Pré -

Page 149

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Comment provoquer sympathie
et attraction, en deux étapes
Une de mes bonnes copines travaille dans un domaine où il faut
gagner la sympathie et la confiance d’une personne le plus vite
possible. Elle est agent immobilier.

Elle m’a expliqué un jour une méthode, étonnamment simple et


très efficace, pour être appréciée par un inconnu et pour gagner sa
confiance.

Elle fait une chose : écouter les gens.

Elle les laisse parler d’eux, de leurs problèmes au boulot, de leurs


aventures au cours de leurs dernières vacances, de leur état de
santé, etc. Elle essaie de ne pas se mettre en premier plan et de
faire en sorte que son interlocuteur soit mis en avant. Mais elle
n’adopte pas pour autant une attitude passive, en écoutant le mo-
nologue de la personne qui se trouve face à elle, mais, au contraire,
elle tente de se mettre à sa place.

En faisant cela, elle essaie d’en apprendre plus en posant des ques-
tions par exemple sur les dernières vacances ou sur les problèmes
de couple –sans pour autant paraître trop curieuse ou pénétrante.
Elle le fait d’une manière naturelle et très humaine. Et son interlo-
cuteur réagit ainsi :

La personne qui se trouve face à mon amie se sent mise en


confiance, car elle sent qu’elle est comprise.

Page 150

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Grâce à cette « impression de se sentir compris », ce genre de per-
sonne croit connaître mon amie depuis toujours. D’où sa tendance
à avoir confiance en elle, comme si cela allait de soi.

Cette relation de confiance qui s’est établie se développe en peu de


temps en sympathie –et, nous le savons, la sympathie ouvre toutes
les portes.

Après que mon amie m’ait raconté cela, je commençai devenir


également un « auditeur actif ».

Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de personnes qui vou-


laient tout d’un coup devenir amis avec moi ! Ce fut phénoménal.

Car les gens veulent une chose dans la vie :

Que quelqu’un s’intéresse à eux, à leurs histoires, à leur vécu, à


leurs expériences. Les gens veulent que quelqu’un fasse partie de
leur vie, donc partager avec quelqu’un ce qu’ils ont à raconter. Non
pas en leur donnant de bons conseils ou en les jugeant, mais en
s’intéressant sincèrement à ce qui travaille l’autre.

Les hommes trouvent cette amie très attirante. Elle ne ressemble


pas à une topmodèle, mais elle attire les hommes comme un ai-
mant. Elle n’a d’ailleurs eu jusqu’à présent pas de gros problèmes
dans ses relations amoureuses ; un homme ne lui a jamais été
infidèle ou ne l’a jamais exploitée. Je lui ai un jour demandé ce
qu’elle faisait quand elle rencontrait un homme et je fus étonné de
sa réponse :

Page 151

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Elle utilise également la technique de l’écoute active pour ses ren-
dez-vous, en y ajoutant un détail important.

Elle laisse d’abord l’homme parler de lui. Elle laisse donc se dérou-
ler le rituel du « je veux t’impressionner ». Parallèlement, elle se
met dans la peau de l’homme et se demande ce qui est important
pour lui, quelles valeurs sont signifiantes pour lui. Ce qu’il préfère
et ce pour quoi il éprouve de l’aversion. Ce qu’il attend de la vie, ce
à quoi il s’intéresse, etc. Elle lui pose toujours des questions sur des
sujets qui pourraient lui être importants, mais aussi sur des sujets
qu’elle trouve également intéressants. Bref, elle l’ « interviewe »
directement, mais avec humour et en toute décontraction.

Elle lui demande par exemple : « Quel est le genre de personne que
tu respectes ? », « Essaie de te décrire : si tu étais un animal, ce
serait lequel ? »

Tout cela implique qu’il doit faire une introspection sérieuse en


lui-même pour pouvoir répondre à ces questions. Il a ainsi le sen-
timent qu’elle s’intéresse vraiment à lui et à sa vision des choses.
Les hommes adorent cela.

En même temps, elle apprend des choses intéressantes sur lui et


sur son état d’esprit.

Elle le laisse simplement parler de lui et elle se montre intéressée.


Pendant que l’homme se sent flatté de l’intérêt qu’elle lui porte,
elle change intérieurement sa propre perspective et revient sur sa
propre vision du monde. Elle se demande en quoi se différencie
son point de vue de celui de l’homme.

Page 152

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Grâce à ce « voyage dans le point de vue de l’homme », elle peut
ainsi connaître cet homme objectivement et ne se laisse donc pas
déstabiliser par lui. Parallèlement, l’homme la considère comme
une femme sympathique et pleine de compassion, avec laquelle il
se sent bien. Quant à elle, elle a pu se faire une image objective de
la situation : elle connaît le point de vue de l’homme et la manière
dont il réagit à tel sujet ou à telle situation. Et ce, dès le début.

Vous devrez concéder qu’il est très important de garder toute


notion d’objectivité – notamment pour tout ce qui concerne les
affaires sentimentales.

Ce n’est pas une tâche facile, mais, avec de la pratique, vous de-
viendrez une vraie pro. Entraînez-vous à cette technique le plus
souvent possible, avec des personnes neutres, donc pas tout de
suite avec les hommes. Essayez autant que possible, dans vos
discussions avec les gens, de passer du « je » au « tu ». Essayez
de vous mettre à la place des gens. Vous serez étonnée de voir
comme la réaction bienveillante des gens ; ils ouvriront leur coeur
sans se poser de questions et se sentiront bien. Une atmosphère
de confiance règnera et les gens se sentiront décontractés en votre
présence.

La question qui tourmente les femmes est toujours : « Que pense-


t-il ? ». Vous pourrez répondre à cette question de vous-même, si,
dès le début, vous vous faites une image objective de l’homme qui
se trouve face à vous et si vous parvenez à vous mettre à sa place.

Restez objective ! Je sais que ce n’est pas simple. Mais si vous ré-
pétez cet exercice lorsque vous discutez avec d’autres personnes,

Page 153

Copyright ©2012 Tous droits réservés


vous réussirez un jour à vous mettre rapidement dans la peau d’un
homme. Votre relation se simplifiera alors avec le temps.

Si vous écoutez réellement,


un miracle se produira.
La faculté de se mettre
dans la peau des autres
et de réfléchir à la manière
dont on agirait à leur place
est très utile si on veut
apprendre à aimer quelqu’un.
- le Dalai-Lama -

Page 154

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Restez simple et naturelle

En réalité, les hommes sont des gens simples, et, comme dans
de nombreux domaines de la vraie vie, les « méthodes » les plus
simples sont les plus efficaces.

Parmi les innombrables histoires que j’ai entendues venant des


femmes et après avoir longuement discuté avec elles au sujet des
hommes, une chose m’est venue à l’esprit :

Les femmes ont tendance à beaucoup réfléchir.

Elles se demandent si elles auraient pu faire quelque chose de mal,


pourquoi l’homme qu’elles convoitent ne leur passe pas de coup de
fil, s’il a voulu dire telle ou telle chose, pourquoi il ne veut plus les
voir aujourd’hui, etc.

Je ne peux que vous dire ceci :

Nous, les hommes, nous ne sommes pas bien compliqués à com-


prendre. Les choses sont bien plus simples que vous ne le pensez.
La plupart des choses que nous disons ou notre comportement
sont ainsi car nous appréhendons nos sentiments différemment et
nous sommes régulés différemment par nos hormones.

En fait, les femmes ont un avantage sur nous car elles disposent
d’une qualité qui nous fait défaut :

L’intuition.

Page 155

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Il existe en principe trois directions que les femmes empruntent
pour considérer un homme :

La rationnelle
C’est-à-dire en utilisant la raison et la logique. Hélas, cela ne fonc-
tionnera que sous condition dans les rapports humains et notam-
ment en ce qui concerne les hommes. Vous n’y comprendrez rien
car un homme se comporte « illogiquement » du point de vue fémi-
nin. En conséquence surgira dans le pire des cas une éternelle et
épuisante « prise de tête » -votre raison cherche une solution à un
problème pour lequel aucune solution n’existe. Du moins pas de
solution qui puisse être trouvée en se torturant l’esprit. Réfléchir
sur ce qu’est un homme, chercher à saisir le fonctionnement de ses
pensées : il n’existe pas de méthode plus vaine car elle ne mène à
aucun résultat probant. Vous n’arriverez qu’à avoir des migraines à
souffrir d’insomnies.

L’émotionnelle
Donc avec les sentiments, avec votre coeur. En réagissant émo-
tionnellement avec un homme, vous ne parviendrez pas non plus
à le cerner objectivement. Les émotions qui sont déclenchées en
nous par une autre personne « dénaturent » la vérité. Les émotions
du début envers un homme peuvent être empreintes d’enthou-
siasme et d’admiration, ou alors empreintes d’une aversion inex-
plicable. Ces deux choses ne dévoilent rien sur sa nature et sur ses
intentions. Cet homme pourrait être une personne vraiment sympa
avec un grand coeur, mais il pourrait tout aussi bien être une per-
sonne mauvaise qui arrive à vous bluffer et à vous atteindre émo-

Page 156

Copyright ©2012 Tous droits réservés


tionnellement grâce à son charme. Les sentiments sont souvent
alourdis par de événements passés à connotation négative, ou à
cause d’une attitude trop attentiste venant de la part de la per-
sonne que vous venez de rencontrer. En conséquence, considérer
un homme avec une approche émotionnelle n’est pas forcément la
meilleure méthode.

L’intuitive
Il s’agit de ce qu’on appelle « parler avec ses tripes ». C’est l’addi-
tion de tous vos sens et de vos émotions que vous utilisez

L’intuition est une méthode qui n’est pas fatigante et avec laquelle
vous ne passez pas votre temps à vous prendre la tête. Je connais
quelques femmes à la perception intuitive très développée. Elles
font tout simplement confiance à leur être, elles ne jugent les gens
ni rationnellement, et elles ne tombent pas non plus dans le piège
émotionnel. Elles sentent tout simplement ce qu’il se passe chez
un homme, quelles sont ses intentions et quelle est sa maturité
émotionnelle. Cette méthode est non seulement un véritable sou-
lagement, mais elle a en plus l’avantage de rendre les femmes
très attrayantes auprès des hommes. Car un homme sent très bien
lorsqu’une femme utilise son intuition féminine. Et il la respecte
pour cela.

La plupart des femmes ont un potentiel incroyable pour épanouir


leur intuition. Mais beaucoup d’entre elles ont oublié comment
« laisser parler leurs tripes », et ont malheureusement tendance à
tout rationnaliser.

Page 157

Copyright ©2012 Tous droits réservés


« Oh, je crois qu’en ce moment, il a beaucoup trop de problèmes
pour penser à se mettre avec moi. Mais dès que ses soucis seront
résolus, il pensera sérieusement à se mettre en couple avec moi. »

« Bon, je me suis un peu comportée comme une idiote lors de


notre dernier rendezvous. Il doit croire que je suis un vrai pot de
colle. Maintenant, je vais devoir lui prouver que je ne suis pas du
tout collante. Après ça, il sera prêt pour vivre une longue relation
amoureuse avec moi. »

« Il a dit qu’il n’est pas prêt à se mettre en couple en ce moment,


mais qui sait, c’est peut^-être pour bientôt ? Je ne vais pas aban-
donner aussi vite. »

Ces déclarations vous sont peut-être familières ; moi je les ai déjà


entendues des centaines de fois. Avec, à la fin, toujours le même
résultat : après que la femme se soit pris la tête et se soit torturé
l’esprit, l’homme convoité disparut un beau jour.

Mais qu’est-ce qui n’a pas marché ?

Dame Nature a doté les femmes d’une grande part de perception


intuitive, qui est plus que vitale. Les femmes doivent sentir ce qu’il
se passe dans la tête d’une personne se trouvant dans leur entou-
rage –quand l’enfant d’une femme a un grave problème, cette
femme doit tout de suite s’en alarmer.

Elle doit pouvoir sentir en elle-même que son enfant a un problème


physique ou moral, et doit être capable de l’aider au plus vite.

Page 158

Copyright ©2012 Tous droits réservés


De même, c’est avec autant d’efficacité qu’une femme doit sentir
les intentions d’un homme ou elle doit appréhender son état men-
tal. Au cours des nombreuses années pendant lesquelles j’ai étudié
ce sujet, j’ai toujours pu noter la tendance des femmes à juger avec
leurs pensées les intentions ou les sentiments des hommes. Elles
se cassent la tête sur chaque détail, sur chaque mot venant d’un
homme. Alors que, dans telle ou telle situation, un homme n’avait
généralement qu’une seule intention :

Aucune.

Nous les hommes n’avons que très rarement des stratégies déjà
élaborées ; nous ne jouons pas de petit jeu avec les femmes et
nous n’avons aucune intention de lui faire s’arracher les cheveux
sur tel ou tel détail.

Et, comme si se faire un sang d’encre ne suffisait pas, les femmes


commencent en plus à se jeter la pierre : « Je suis trop conne, pour-
quoi est-ce-que j’y pense tout le temps ? Pourquoi me torturer
ainsi l’esprit ? Tout cela pour ce mec qui n’en vaut sûrement pas la
peine ! »

Mesdames, je ne vous demande qu’une seule chose : utilisez votre


intuition féminine ! Cette intuition vous dira rapidement si un
homme est sérieux avec vous ou pas.

Peut-être y a-t-il une femme dans votre cercle d’amis dont l’intui-
tion est très développée ? Ces femmes font généralement office
de « conseillère » ; leurs amis et amies lui demandent volontiers
conseil quand ils ne savent plus où ils en sont.

Page 159

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Observez une fois de quelle manière ces « copines intuitives »
se comportent avec les hommes, et comme elles ont l’air sûres
d’elles. Essayez de trouver comment elles procèdent. Deman-
dez-leur, demandez-vous comment faire pour parvenir à cet état
d’esprit. Je connais personnellement ce genre de femmes et je suis
toujours impressionné de voir comme elles « prévoient » les choses
et comme leur connaissance du genre humain est effective. Ces
femmes ont toujours beaucoup de succès auprès des hommes –leur
simple présence suffit pour les rendre attractives. Lorsque je leur
demande comment elles font, elles me répondent presque toujours
la même chose :

« J’écoute ma voix intérieure. Elle me dit exactement dans quel état


d’esprit se trouve un homme et comment je dois agir avec lui en
conséquence. »

Dans son livre « La force de l’intuition », Malcom Gladwell décrit de


manière très impressionnante comment cerner une personne en
quelques minutes seulement. Ce livre est très intéressant si vous
vous intéressez plus en profondeur à ce sujet.

Page 160

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Être de bonne humeur même
si vous ne l’êtes pas initialement
La base, donc le début de chaque relation amoureuse devrait com-
mencer amicalement et avec une atmosphère positive. Allez à un
rendez-vous en étant toujours d’humeur joyeuse. Vous aurez déjà
fait le premier pas pour qu’un homme vous apprécie et pour qu’il
vous considère comme une personne qui aime la vie. Les gens
aiment ceux qui sont de bonne humeur. Et la bonne humeur est
communicative !

Même si vous êtes en plein stress, en pleine « crise existentielle »,


même si votre ami vient de vous quitter ou même si vous avez des
problèmes d’argent, vous devriez tout de même essayer de vous
mettre d’humeur positive avant d’aller à un rendezvous.

Alors comment faire ? Surtout quand ça ne va pas vraiment bien ?

Il faut que vous preniez un peu de temps et que vous installiez


confortablement dans un coin de votre logement, là où vous ne
serez pas dérangée. Essayez de vous souvenir d’un épisode ou
d’une période de votre vie où vous alliez bien. Une situation dans
laquelle vous étiez heureuse de vor du monde, où vous étiez pleine
de joie de vivre.
Pensez par exemple à vos dernières vacances réussies. Ou à la
dernière fois que vous avez passé du bon temps avec vos amis.
Fermez les yeux et, avec votre imagination, laissez-vous entraîner
dans un lieu et à une époque que vous associez avec un événe-
ment heureux et avec des sentiments joyeux.

Page 161

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Pensez précisément à cette période, faites un voyage intérieur
dans cette situation. Essayez de sentir comment les choses étaient
autrefois. Quel parfum embaumait l’air ? Faisait-il chaud ou froid ?
Entendiez-vous chanter les oiseaux ? Plongez-vous dans cette
atmosphère. Pour la rendre plus vraie, écoutez la musique que
vous associez avec cette période, ou regardez les photos de ce «
bon vieux temps ».

Une fois que vous avez « rejoué » ces sensations agréables surgies
de votre passé, faites un mouvement correspondant. Par exemple,
respirez rapidement ou alors pincez-vous la main gauche. En
même temps, ressentez au fond de vous ce sentiment agréable et
heureux venu de votre passé.

Si, à un endroit donné ou à un moment donné vous vous pincez la


main gauche et vous vous remémorez les événements heureux du
passé, vous pourrez alors être automatiquement de bonne humeur.

C’est de cette manière que vous pouvez vous mettre d’humeur


positive et être pleine d’entrain –et ce, à tout moment. Cela peut
vous paraître étrange, mais cette technique fonctionne réellement !
J’ai été moi-même surpris lorsque je m’en suis servie pour la pre-
mière fois.

Page 162

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Rencontrez des hommes – pour le plaisir

Pourquoi ne pas lire les petites annonces des journaux ou aller voir
les sites de rencontre sur internet, et rencontrer des hommes (sans
intention précise) ?

Un rendez-vous avec un homme, avec la condition que vous ne


tombiez pas amoureuse de lui, peut vous apprendre beaucoup.
Utilisez la technique de « l’écoute active », laissez-le parler de lui,
montrez-vous intéressée, mais…

… pas d’histoire d’amour ou de fesses avec cet homme !

Avec ce genre de rendez-vous, vous aurez la possibilité d’étudier


les comportements de personnes qui vous sont étrangères. Voyez
cela comme une occasion d’observer et d’étudier votre propre
comportement.

Cela peut vous faire énormément de bien de rencontrer des


hommes dans ces conditions. Vous apprendrez ainsi beaucoup sur
vous et sur les hommes. C’est une occasion qui ne se représentera
peut-être jamais.

De nous jours, les relations amoureuses courtes, le taux élevé de


divorces et la tendance générale à « l’interchangeabilité » des gens
–que ce soit dans le monde du travail ou dans les relations amou-
reuses- peuvent paraître bien frustrants au premier coup d’oeil.

Cependant, le taux élevé de célibataires, ainsi que l’envie des gens


se mettre en couple offre des possibilités insoupçonnées de faire

Page 163

Copyright ©2012 Tous droits réservés


la connaissance de nouvelles personnes. Les journaux et internet
sont remplis de petites annonces. Plus que jamais auparavant.

Alors profitez de cet « avantage » !

En principe, vous pourriez passer chaque jour de votre vie à ren-


contrer un homme, à chaque fois différent, sans pour autant avoir
épuisé les réserves d’hommes disponibles sur le marché. Alors,
rencontrez-les juste pour le plaisir et non dans l’otique de trouver
un homme pour la vie.

Vous serez étonnée de voir à quel point le fait d’être désintéressée


vous rend attrayante auprès des hommes ! Mais ne vous laissez
pas impressionner, et voyez tout cela comme une possibilité inté-
ressante de mieux vous connaître.

Ce n’est qu’après avoir atteint ce point de désintéressement vis-à-


vis des hommes, et qu’après être devenue maîtresse de vos ren-
dez-vous que vous pourrez essayer d’entreprendre des choses avec
une des personnes avec laquelle vous avez rendezvous.

Vous pourrez ainsi profiter de cette occasion pour devenir amie


avec un de ces hommes –tant que cette amitié reste platonique !

Seite 164

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Il paraît qu’il est impossible qu’un homme et une femme soient
amis. Mais je peux vous garantir que l’amitié avec des gens du sexe
opposé peut vous apporter beaucoup ! Notamment lorsqu’il s’agit
de savoir ce que pensent les gens du sexe opposé, ce qu’ils ressen-
tent, pourquoi ils agissent de telle ou telle manière. En outre, vous
serez automatiquement moins crispée, donc plus relax en compa-
gnie des hommes.

N’oubliez pas :
Tous les hommes ne sont pas
de potentiels partenaires amoureux.

Au contraire, une relation amicale avec un homme peut vous


apprendre beaucoup sur les rapports humains, à condition qu’au-
cune relation sentimentale ou physique ne vienne entacher cette
amitié. Au cours de vos discussions (amicales) avec les hommes,
vous élargirez en outre votre savoir sur l’autre sexe. Auriez-vous
aussi appris ces choses si des sentiments amoureux ou des envies
sexuelles étaient entrées en jeu ? Sans doute que non.

Si l’on veut parvenir sérieusement


à quelque chose, on ne peut alors
tout simplement pas se permettre
de faire place aux émotions.
- Anne Fine -

Seite 165

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Deuxième étape :
le plus profond niveau de l’attraction.
Etre d’humeur positive, flatter son ego et utiliser l’« écoute active » :
voici la base pour qu’un homme développe des sentiments pour
vous et pour qu’il se sente bien avec vous. Il ne comprendra pas
pourquoi il se sent si bien après avoir eu un rendezvous avec vous.
Il se sentira alors comme s’il venait d’avoir été massé.

Il pensera : « Je ne me suis pas senti si bien et si détendu depuis


bien longtemps, et cela grâce à cette femme que je viens de ren-
contrer. Il faut que je la revoie, c’est évident ! »

Vous vous l’êtes déjà « accaparé ». Il s’agit maintenant de faire en


sorte qu’il soit réellement accro à vous !

Il est donc maintenant temps de passer à la deuxième étape.

Vous parviendrez autrement à rendre un homme littéralement


dingue de vous. Voici une « méthode » relativement simple, bien
qu’étant très efficace :

Soyez toujours la première à mettre fin aux


discussions ou aux conversations
téléphoniques et à conclure un rendez-vous.

Cela semble peut-être aller à l’encontre de tout ce que vous pen-


siez jusqu’à présent, mais ça marche !

Vous serez étonnée des réactions que vous provoquerez ainsi. Un


homme se demandera :

Page 166

Copyright ©2012 Tous droits réservés


« Est-ce qu’elle ne m’aime pas ? Ai-je fait quelque chose qu’il ne
fallait pas ? »

La raison de cela est que vous lui ferez ainsi comprendre que :

Vous avez le contrôle de votre vie, vous n’êtes pas une « pauvre
victime consentante ». Vous n’êtes pas nécessiteuse, ni constam-
ment à la recherche de l’attention d’un homme. Vous êtes tout
simplement une femme occupée, et s’il veut vous avoir, c’est à lui
de faire quelque chose et d’y travailler. Vous endossez ainsi le rôle
de celle qui le choisit, et non l’inverse. Et comme c’est un grand
honneur pour lui d’avoir été choisi par vous, il doit fournir une
prestation autre que sortir quelques phrases toutes faites destinées
à vous plaire.

C’est justement cela qui pousse un homme à vous respecter et à


vous voir comme une femme hors du commun.

Son instinct de conquête se déclenchera automatiquement –vous


ne pouvez pas savoir à quel point ce petit « outil » peut être puis-
sant.

Vous vous trouvez donc dans une situation dans laquelle vous
avez le contrôle des choses. Si vous commencez à faire ainsi pour
chaque appel, chaque rendez-vous ou chaque discussion, vous
serez surprise de voir son comportement.

Il vous dira peut-être : « Quoi ? Mais on commence à peine à


s’amuser..! », à moins qu’il ne vous demande : « Quand est-ce que
je pourrai te revoir ? » ou : « Ca ne te plait pas, ici ? »

Page 167

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Répondez fermement à ces questions (tout en restant amicale) :
« J’ai trouvé ça très bien ici (dans ce café, dans ce restaurant) et
j’aime toujours beaucoup ces rendezvous avec toi, mais je suis très
occupée et j’ai encore beaucoup de choses à faire… On s’appelle
demain ? J’ai peut-être du temps ce week-end, on pourrait se voir ? »

Il se demandera : « Est-ce qu’elle est amoureuse de moi ? Ou est-ce


qu’elle m’aime juste comme ça ? Que pense-t-elle de moi ? Est-ce
qu’elle s’amuse avec moi ? »

Quand vous l’aurez embrassé passionnément pour la première


fois et qu’il vous demandera : « Qu’est-ce que tu fais, demain ? »,
répondez-lui d’une voix mielleuse : « Désolée, demain j’ai déjà
quelque chose de prévu. », même si vous mourrez de désir pour lui.

En vous faisant rare et en ne vous jetant pas aveuglément à ses


pieds, vous donnerez l’image d’une femme exceptionnelle. Mais
attention, restez toujours charmante et polie ! Continuez à adopter
l’attitude du début et soyez à son écoute. Montrez-vous intéressée,
même si vous êtes très occupée.

Il essaiera de vous impressionner avec des cadeaux, il fera tout son


possible pour vous prouver que ses intentions envers vous sont sé-
rieuses –si ses intentions sont bel et bien sérieuses. Si ce n’est pas
le cas, vous pouvez faire une croix sur cette affaire. A moins que
vous ne vouliez vous embarquer dans une histoire avec un homme
qui ne s’intéresse pas vraiment à vous ?

Si vous faites cela à chaque rendez-vous ou à chaque conversation


téléphonique, vous augmentez tout simplement votre valeur. Non,

Page 168

Copyright ©2012 Tous droits réservés


vous ne vous trouvez pas dans un psychodrame minable, bien au
contraire. Car, en y regardant de plus près :

Vous démontrez que vous n’avez pas le besoin de courir après un


homme que vous connaissez encore à peine. Bien entendu, vous
l’aimez bien. Naturellement, vous vous intéressez à lui et à ce qu’il
pense. Mais si vous l’intéressez sérieusement, il doit travailler un
peu à votre « conquête ».

Je n’aime pas tellement répéter cela, mais le fait est que :

Les hommes veulent conquérir les femmes.

Plus l’enjeu sera difficile, plus il se battra pour parvenir à ses fins.

Ainsi, c’est la nature qui opère, car vous le laissez faire sa pa-
rade nuptiale. Et cette parade consiste en bien plus que quelques
phrases banales pour vous séduire ou un costume-cravate de
marque.

Et un homme le sait bien.

Et vous êtes là pour le lui rappeler, car, au cours des dernières an-
nées, l’émancipation féminine et toutes ses théories lui ont quelque
peu fait perdre ses repères.

Quand un homme bat en retraite,


il se retire. Une femme bat en retraite
uniquement pour mieux prendre son élan.
- Zsa Zsa Gabor -

Page 169

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Agissez de manière imprévue !

Pour faire court : si vous êtes trop prévisible avec un homme, vous
ne vous rendez pas intéressante. Les êtres humains sont attirés
par les choses qui sont mystérieuses. Par des choses qu’ils peuvent
comprendre et appréhender du premier coup.

C’est pourquoi vous ne devriez pas dévoiler toute votre vie dès la
première étape (celle de la rencontre). Gardez quelques secrets
lorsque vous serez arrivée dans une phase plus avancée de votre
relation amoureuse !

Ne lui parlez pas de vos déceptions amoureuses avec les hommes,


ne lui dites pas ce que vous attendez d’une relation amoureuse
harmonieuse ou à quel point vous souhaitez rencontrer un homme
tendre et aimant qui réalise touts vos désirs. Un homme trouvera
bien plus intéressant que vous gardiez ces détails pour vous.

Un homme voudra essayer de décrypter votre caractère si vous ne


lui dévoilez pas toutes ces choses.

Il vous demandera un jour comment vous vous représentez une


relation amoureuse qui vous comble. Il vous demandera ce que
vous attendez d’un homme.

Et, avant tout, il se demandera comment faire pour que vous soyez
à lui –à condition que vous ne lui racontiez pas tout sur vous !

Il vous considèrera comme un « mystère » -donc il vous trouvera


attrayante. Il voudra que ce mystère soit à lui, coûte que coûte.

Page 170

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Faites des choses auxquelles il ne s’attend pas. Par exemple, si
vous vous promenez main dans la main, lâchez sa main et dites :
« Ca va un peu trop vite pour moi ! » et souriez d’une manière sé-
duisante.

S’il veut vous embrasser, dites « Non », mais embrassez-le quelques


minutes plus tard – parce qu’il le veut de toutes les manières.

Vous ne devriez pas non plus lui présenter les sentiments que vous
éprouvez pour lui sur un plateau.

Vous devriez garder pour vous les questions comme :

« Tu vois encore une autre femme en ce moment ? »


« Que penses-tu du mariage ? »
« Tu veux des enfants ? »
« Que ressens-tu pour moi ? »
« Est-ce que j’ai l’air grosse dans ce pantalon ? »

Ces questions vous font en effet paraître peu sûre de vous et néces-
siteuse. De plus, l’homme sentira tout de suite quels sentiments
vous éprouvez pour lui.
C’est pourquoi vous ne devriez jamais commettre l’erreur de lui
faire part trop tôt de vos sentiments !

Les hommes aiment quand une femme leur offre son attention,
sans pour autant qu’elle les rappelle dés le lendemain.

Vous devez semblez lui dire à la fois : « je te trouve intéressant »


et « Mais je ne suis pas dépendante de toi ». Car voilà ce qu’aiment

Page 171

Copyright ©2012 Tous droits réservés


les hommes et c’est cela qui rend une femme attrayante sur le long
terme.

Un homme se sent attiré par une femme quand il ne peut pas la


contrôler. Quand elle conserve sa spontanéité et sa vivacité. Si elle
lui dévoile trop vite tous ses sentiments (qu’ils soient négatifs ou
positifs), il sentira qu’elle commence à être dépendante de lui.

Les hommes trouvent attrayantes les femmes qui représentent un


enjeu. Et l’enjeu disparaît si vous vous le confrontez à une défer-
lante de sentiments.

Les hommes ne sont pas attirés par les femmes qui sont dépen-
dantes d’eux.

Une femme est attirante quand elle garde d’abord ses sentiments
pour elle, pas quand elle les étale à la ronde. Laissez l’homme dans
l’incertitude par rapport à ce que vous éprouvez pour lui ; il se lan-
guira alors de vous chaque jour, toujours un peu plus.

L’imagination d’un homme est


la meilleure arme d’une femme.

- Sophia Loren -

Page 172

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Pourquoi les gens veulent avoir
ce qu’ils ne peuvent pas obtenir
Comment se fait-il que ce soient les hommes pour lesquels vous
éprouvez le moins d’intérêt, voire aucun intérêt, qui vous « courent
après » ?

« Je me sens toujours attirée par les hommes auprès desquels je


n’ai pas mes chances. Alors que les hommes qui « me veulent » ne
présentent souvent aucun intérêt pour moi. »

Et ce sont justement les hommes qui ne vous intéressent pas le


moins du monde qui vous courent après. Bizarre, n’est-ce pas ?

Savez-vous pourquoi c’est ainsi ?

Cela correspond à l’antagonisme universel de «l’avoir et du vou-


loir ». Nous souhaitons souvent avoir des choses qui nous pa-
raissent inaccessibles.

Enfin gagner au Loto, avoir une maison de campagne en Toscane,


faire un tour du monde : tant de choses que nous n’aurons sans
doute jamais. Mais c’est cela qui les rend alléchantes !

Les hommes auxquels vous signalez que vous n’avez aucun inté-
rêt pour eux vous considèrent comme le gros lot. Tout simplement
parce que vous vous comportez comme si vous étiez inaccessible
pour eux. Les hommes sentent bien lorsqu’ils n’ont aucune chance,
et c’est bien pour cela qu’ils deviennent dingues de vous. Ils feront
tout pour vous impressionner et pour vous conquérir.

Page 173

Copyright ©2012 Tous droits réservés


C’est peut-être « injuste », mais c’est un fait.
Certaines femmes « capitulent » un jour face aux hommes qui leur
couraient après, et se lancent dans une relation amoureuse avec
eux. Quand un homme court après une femme suffisamment long-
temps, elle s’avoue un jour vaincue.

Après tout, il a prouvé pendant assez de temps qu’il s’intéresse


sincèrement à elle. De plus, le danger d’être blessée par ce genre
d’hommes est relativement faible.
Peut-être ne serez-vous jamais vraiment heureuse dans ce genre
de relation amoureuse, mais vous éprouverez néanmoins le senti-
ment d’être réellement aimée et protégée –bien que de la part d’un
homme pour lequel vous n’éprouvez pas grandchose.

Je soutiens que vous devriez vous mettre en couple avec un


homme pour lequel l’intensité de vos sentiments envers lui égale
l’intensité des siens envers vous. Ce n’est qu’ainsi que vous pour-
rez être heureuse sur le long terme.

L’amour est un équilibre de sentiments. UN équilibre entre donner


et recevoir. Tout ce qui ne ressemble pas à ce schéma n’est pas de
l’amour mais de la dépendance.

C’est pourquoi :

Ne vous contentez jamais de moins bien


que l’homme de vos rêves !

Le secret de l’attirance se cache dans le fait que nous trouvons que


les gens les plus intéressants sont ceux qui n’éprouvent pas d’inté-
rêt fort pour nous.

Page 174

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Car nous voulons ce que nous ne pouvons pas avoir si facilement.

En réalité, vous détenez quasiment la solution à ce problème :

Avec un homme que vous aimeriez avoir,


comportez-vous comme si vous
ne vouliez pas nécessairement l’avoir.

Cependant, vous devriez toujours continuer d’être sympathique et


de bonne humeur.

Je sais, je sais… Vous pensez certainement : « Alors je dois jouer la


comédie ? Je dois refouler les sentiments que j’éprouve pour lui ?
Comment faire ? De toutes les façons, il devinera bien un jour que
je faisais semblant, au plus tard quand nous serons vraiment en
couple… »

Il s’agit en fait que vous contrôliez la situation dès le début. Vous


devriez être celle qui mène la barque, pas lui. Les sentiments
éprouvés pour une personne ne sont, notamment au début, rien
d’autre que des substances addictives coulant dans vos veines.
Vous devriez apprécier cette « drogue » avec la plus grande pru-
dence –auquel cas vous risqueriez d’être blessée.

La tâche de l’homme consiste à vous conquérir, à vous convaincre


qu’il est « la bonne personne » pour vous. Il doit faire quelque
chose pour vous faire sienne. Conquérir une femme qui n’est pas
trop facile à avoir : voilà ce que veulent les hommes !

Vous ne devez pas suivre cette « règle » ad vitam æternam, mais


seulement au cours des premières semaines et des premiers mois.

Page 175

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Car le fait est qu’un homme se souviendra toujours de la manière
dont vous vous êtes comportée pendant les premières semaines et
les premiers mois.

L’image qu’il se fait de vous pendants les premiers mois restera


toujours gravée dans son subconscient. Cela peut vous paraître
curieux, mais les hommes définissent inconsciemment la valeur
d’une femme selon le degré de difficulté qu’il a fallu pour la faire
sienne. Et c’est selon cette valeur que se positionnera également
son comportement futur.

Peu importe si vous êtes intelligente, serviable ou jolie –ces va-


leurs jouent certes un rôle, mais votre valeur globale, celle qui est
inscrite en lui, se réduit presque entièrement à la rapidité avec
laquelle vous vous êtes donnée à lui, physiquement aussi bien que
mentalement.

N’oubliez jamais que les sentiments sont complètement irrationnels


et ne suivent donc aucune logique « normale ». Les sentiments des
hommes s’attisent donc au mieux quand vous ne vous jetez pas
tout de suite à ses pieds. Aussi irrationnel que cela puisse paraître.

Et c’est justement pour cela que l’image que vous donnez de vous
au début est extrêmement importante.

Il est plus facile d’aimer une personne


inaccessible qu’une personne
qui nous échappe.
- Socrate -

Page 176

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Comment être perçue comme
une femme exceptionnelle ?
Ne le rappelez pas tout de suite quand il vous a appelée. D’ailleurs,
ne le rappelez pas à chaque fois. Habillez-vous joliment, souriez
pendant vos rendez-vous avec lui, montrez-vous intéressée par ce
qu’il a à dire, mais soyez toujours la première à mettre fin à un ren-
dez-vous !

En faisant cela, restez toujours amicale et charmante.

Dites : « Ah, c’était vraiment très sympa, mais j’ai une longue jour-
née demain. Merci pour l’invitation, et c’est moi qui paie la pro-
chaine fois ! ». En disant cela, souriez de manière à le séduire.

Il n’est pas facile d’être la première à terminer un rendez-vous ou


une conversation, et encore moins si vous vous entendez bien avec
lui. Mais croyez-moi, il vous considèrera comme une femme pas
comme les autres.

Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de femmes qui atterrissent


dans le lit d’un homme après le premier rendez-vous, le nombre de
femmes qui s’épanchent sur leurs sentiments dès le premier coup
de fil. Chaque jour, les hommes sont confrontés aux comporte-
ments les plus absurdes des femmes.

Il y a des femmes qui pensent avoir un homme en se montrant


« dociles » sexuellement, qui sont toujours gentilles afin d’obtenir
les faveurs d’un homme –mais qui s’étonnent ensuite de se faire
exploiter. Il y a des femmes qui jouent toujours les « inaccessibles »
et qui ne se font jamais aborder par la « bonne » personne. Des

Page 177

Copyright ©2012 Tous droits réservés


femmes qui veulent « allumer » un homme avec des scènes de
jalousie, des femmes qui se montrent fermées et arrogantes.

Nous connaissons tout cela !

Et tout cela ne fera pas qu’un homme développe des sentiments


respectueux envers vous. Il s’entichera peut-être de ce genre de
femmes, peut-être se mettra-t-il en couple avec elles, mais cette
relation ne sera pas basée sur la confiance et sur le respect. Et, sur-
tout, ces relations ne dureront pas longtemps.

Vous devez être différente des autres femmes. Dès le début. Ce


n’est qu’ainsi que les hommes vous verront comme quelqu’un de
particulier. Ce n’est qu’ainsi que vous aurez l’attention et le respect
que vous méritez.

Etre différente est un état d’esprit. Vous n’avez ni besoin d’être


riche, ni jolie, ni exceptionnellement intelligente. Vous n’avez pas
non plus besoin d’être née avec ce sentiment d’être différente, car
ce sentiment peut s’apprendre et s’intérioriser.

Cette attitude engendre confiance en soi et rayonnement qui vous


imprégneront dans tout votre être.

Vous faites entrer, avec votre sourire, la lumière dans chaque pièce,
vous ne bavassez pas nerveusement et sas discontinuer, mais, au
contraire, vous avez un comportement calme et réfléchi.
Vous écoutez attentivement ce que les gens vous racontent, car
vous discernez ce que vaut une personne à son comportement.
Vous ne vous montrez ni anxieuse, ni désespérée Vous ne vous

Page 178

Copyright ©2012 Tous droits réservés


faites exploiter par personne. Vous ne vous accrochez pas à un
homme comme à une bouée de sauvetage, vous ne courez après
personne. Vous êtes optimiste et vous avez confiance en la diver-
sité et en la bonté de l’univers : si ce n’est pas lui, un meilleur
homme viendra !

Quand une relation amoureuse tombe à l’eau, vous savez que ce


n’est PAS la fin du monde. Vous essuyez vos larmes, vous reprenez
du poil de la bête et vous continuez de vivre votre vie. Vous vous
dites que « d’autres mères ont d’autres fils mignons » et vous cher-
chez un homme ailleurs. Sans trop y penser, mais vous vous per-
suadez que vous y pensez jusqu’à ce que ce soit un fait.

Les rêves ont la curieuse propriété


de devenir réalité !

Tous vos gestes et tous vos mouvements sont souples et fluides.


Vous avez un regard franc et honnête. Les réponses aux questions
qu’il vous pose sont courtes, telles quelles, pleines de coquetterie.
La manière dont vous vous excusez quand vous allez aux toilettes
ou quand vous regardez l’heure, quand vous mettez un terme à vos
rendez-vous, est souple et féminine –mais tout de même détermi-
née et pleine d’assurance.

Vous êtes entourée d’une aura pleine de mystère car vous racon-
tez peu de choses sur vous. En fait, vous êtes simplement là, char-
mante et de bonne humeur, vous l’écoutez intéressée et, intérieu-
rement, vous vous faites une idée de ce qu’il peut être.

VOUS êtes celle qui LE choisit -et non l’inverse.

Page 179

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Et si c’est bien lui que vous voulez avoir, faites-le attendre. Que ce
soit pour l’intimité corporelle ou pour lui avouer ce que vous res-
sentez pour lui.

Il vous dira très rapidement


ce qu’il ressent pour vous.

« Oui, mais comment faire ? Dois-je réprimer mes sentiments, dois-


je refouler mes envies ? Je ne veux pas jouer de petits jeux, je veux
tout simplement être aimée comme je suis ! »

J’ai déjà entendu ce genre de commentaires une bonne centaine de


fois et je sais bien que manipuler les gens ou les faire tourner en
bourrique est contraire à la nature féminine.

Mais, nous les êtres humains, ne faisons en réalité rien d’autre que
nous manipuler les uns les autres ! Nous nous habillons complète-
ment différemment pour certaines occasions, alors que nous nous
prélassons en jogging à la maison. Nous tentons de faire bonne
impression auprès d’autres gens en nous comportement poliment
et en étant conciliants. Nous adoptons une attitude différente
selon que nous soyons sur notre lieu de travail ou avec nos amis.
Nous sommes formels et élégants quand nous assistons à une
cérémonie, et nous comportons comme des irresponsables et ne
connaissons pas de limites quand nous sommes en vacances. Nous
endossons différents rôles en permanence, afin de plaire à d’autres
personnes ou pour leur laisser une impression particulière.

Mais nous gâchons trop souvent le début de nos relations amou-


reuses en adoptant le « mauvais » comportement !

Page 180

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Car d’autres règles prévalent là aussi. Ces règles ne sont écrites
nulle part mais sont simplement enfouies dans notre subconscient.

Voici ces règles :

Nous nous sentons attiré par ce que nous


pouvons obtenir difficilement, ou par
ce que nous ne pouvons pas obtenir.

Et voilà, mesdames, la chose la plus forte qu’il existe pour lier un


homme à vous.

Après que vous ayez fait comprendre à un homme que vous le


trouvez intéressant, après avoir flatté son ego en ayant signalé une
sympathie certaine (mais pas trop ostentatoire), il se sentira réelle-
ment bien auprès de vous.

Il verra en vous une « candidate potentielle à une relation stable »,


inconsciemment et sans le vouloir.

Si vous le « déconcertez » un peu en vous montrant proche mais


tout de même hors de portée, vous le ferez alors bouillir d’envie
pour vous.

Page 181

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Soyez toujours occupée

Pendant les premières semaines, soyez toujours occupée. Même


si vous ne pensez à rien d’autre qu’à l’homme que vous venez de
rencontrer, trouvez quand même une occupation !

Quand vous avez rencontré un homme qui est sérieux avec vous et
que vous vous sentez attirée par lui, voilà le meilleur moment pour
vous trouver un nouveau passetemps !

Inscrivez-vous à un cours de langue étrangère, commencez un


nouveau sport, essayez de nouvelles choses !

C’est justement dans la nébuleuse des premiers sentiments amou-


reux que les gens ont tendance à ne se concentrer que sur l’autre.
D’un jour à l’autre, ils construisent leur vie « en fonction de l’autre ».
Ils passent tout leur temps (physiquement et mentalement) avec leur
nouvelle moitié. Ils tombent ainsi peu à peu dans une dépendance
qui pourrait les blesser et leur faire perdre leur confiance en soi.

Et c’est justement cela que vous ne devez pas faire.

Utilisez votre euphorie et votre sentiment de bien-être pour faire


quelque chose pour vous ! L’énergie dont vous disposez, quand
vous êtes amoureuse, devrait être utilisée à bon escient :
impliquez-vous dans des activités que vous auriez aimé faire
depuis longtemps. Inscrivez-vous à un cours de peinture, mettez-
vous à la guitare. Faites quelque chose qui vous branche !

Combien de fois ai-je entendu les femmes dire :

Page 182

Copyright ©2012 Tous droits réservés


« J’ai tant investi dans cette relation : tant de temps, tant de senti-
ments. Et tout cela n’a servi à rien ! »

Moi aussi, j’ai investi énormément de temps et d’efforts dans des


relations amoureuses. Et, à la fin, il s’est avéré que cela n’en valait
pas la peine… Je suis moi aussi bien conscient que cela peut causer
énormément d’amertume.

L’erreur consiste à dépenser trop de son énergie pour une autre


personne –une personne que l’on connaît à peine.

D’un autre côté, être submergé d’hormones amoureuses fait un


bien fou et donne des ailes.

Mais toute cette énergie devrait être tout simplement utilisée à se


faire du bien à soimême !

Vous pouvez ainsi faire d’une pierre deux coups :

D’une part, en vivant votre vie, vous montrez à votre nouvel admi-
rateur que vous vivez votre propre vie. Les hommes aiment cela, et
c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles ils peuvent tomber
amoureux de vous ! De plus, vous ne devenez pas dépendante de
lui sur le plan sentimental.

D’autre part, vous utilisez le trop-plein d’énergie dont vous dispo-


sez désormais pour faire des choses qui ont de l’importance pour
vous. Des choses qui augmentent encore votre bien-être. Quoi de
mieux pour vous baigner littéralement dans un océan d’hormones
de bonheur ?

Page 183

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Vous ne croirez pas à quel point un homme sera fou de vous, quand
il verra que vous êtes toujours de bonne humeur et épanouie !

Quand il vous appelle, vous devriez toujours lui dire d’une voix
amicale : « Merci de m’appeler. J’ai déjà hâte de te revoir, mais en
fait je ne suis malheureusement pas libre de toute la semaine. On
peut peut-être se voir la semaine prochaine ? Ca serait génial. Tu
me rappelles, d’accord ? »

Mais ne lui dites pas ce que vous avez de si important à faire –sur
ce sujet, restez encore un peu secrète.

Mettez un terme à une conversation téléphonique après vingt mi-


nutes au maximum. Après tout, vous avez à faire !

« Je suis désolée mais je dois encore faire plein de choses. Rap-


pelle-moi donc demain soir, j’aurai plus de temps. Je me réjouis de
ton appel ! »

Après cela, ne passez pas le reste de la soirée à vous demander


ce qu’il peut bien penser de vous ; faites vraiment quelque chose.
Appelez vos copines et sortez ! Amusez-vous, profitez de votre
vie ! Faites des choses qui vous plaisent !

Page 184

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Les sentiments sont contagieux !
Une des choses les plus intéressantes et les plus importantes dont
l’origine et les échecs sont à prendre en considération, dans ce
sujet complexe que sont les « relations amoureuses » est que :

En 1995, le neurologue italien Giacomo Rizzolatti fit une décou-


verte essentielle : il découvrit que le cerveau humain comporte des
zones qui « imitent » l’image mentale d’un mouvement à exécuter.
Ce mouvement pourrait donc se construire par imitation de l’expé-
rimentateur.

Les « neurones-miroirs » imitent également les sentiments des


gens se trouvant dans notre entourage.

Ce phénomène explique par exemple pourquoi nous bâillons quand


une personne bâille près de nous. De même, les parents ouvrent la
bouche lorsqu’ils donnent à manger à leur bébé afin qu’il fasse la
même chose.

Quand nous voyons une scène triste, dramatique ou dangereuse


dans un film, nous « ressentons » la tristesse ou la peur des acteurs
–bien que ces sentiments ne soient pas réels mais simplement
joués par des acteurs.

Nous avons la chair de poule lors de scènes touchantes, nous sur-


sautons pendant une scène qui fait peur, et nous sommes tendus
ou apeurés quand une scène comporte du suspense. Nous ressen-
tons les états des autres gens, comme si nous vivions nousmêmes
cette situation.

Page 185

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Les neurones-miroirs favorisent également une conception intui-
tive des sentiments et des intentions des autres gens, une capacité
qui se joue inconsciemment et sans notre participation.
Les parents sentent par exemple quand leur enfant dit un men-
songe. Il suffit pour cela d’un court instantané aux neurones-mi-
roirs pour avoir une idée intuitive de la prochaine action à entre-
prendre.

Comment se fait-il que notre humeur s’améliore lorsque quelqu’un


nous sourit, ou que nous sachions comment va une personne
qui nous est chère, bien qu’elle se trouve loin de nous ? Les neu-
rones-miroirs nous donnent la possibilité de faire une « photocopie
interne » d’une autre personne, dans notre cerveau. C’est grâce à
cette « copie » que nous savons comment se porte une personne
qui nous est proche.

Il vous est sans doute déjà arrivé d’être dans la situation où une
personne ayant un « rayonnement négatif » pénètre dans une pièce
où se trouvent des gens étant d’humeur joyeuse. Mais, à la vue de
cette personne négative, un silence de plomb emplit la pièce.

Ou, au contraire, lorsqu’une personne au « rayonnement positif »


vous sourit et vous met ainsi de belle humeur.

Cela s’explique par le fait que l’état mental d’une personne (son
humeur) est « contagieux » : les neurones-miroirs qui sont en vous
« copient » l’état de l’autre personne et vous le transmettent.

Quand nous voyons une personne qui souffre, nous souffrons ins-
tinctivement avec elle. Nous ressentons nous-mêmes la peine, la

Page 186

Copyright ©2012 Tous droits réservés


tristesse ou la joie des autres, car nous intériorisons et reprodui-
sons leur état à l’aide de ces neurones-miroirs.

Intéressant, n’est-ce pas ?

En clair, cela ne signifie rien d’autre que : les sentiments sont


contagieux. Ils se transmettent comme par magie d’une personne
à une autre. Les neurones-miroirs – ces petits assistants magiques
nichés dans notre crâne- rendent tout cela possible. Sans eux, nous
n’aurions pas la moindre idée de la manière dont une autre per-
sonne peut se sentir.

C’est aussi pour cela que les êtres


humains tombent amoureux :
ils se laissent contaminer par l’amour de l’autre.

Ces neurones constituent également la raison pour laquelle nous


ne nous comportons pas toujours de la même manière avec tout le
monde. Nous nous étonnons parfois nous-mêmes d’être sûr de soi
face à une personne alors que nous sommes introvertis et apeurés
face à une autre. Je pense que vous connaissez ce phénomène !

Des psychologues et des neurologues du monde entier ont étudié


ces relations de cause á effet et ont constaté que nous nous sen-
tons le plus attiré par les gens qui maîtrisent cette « identification »
dans les autres personnes –c’est-à-dire être fidèle à soi-même sans
pour autant se « perdre » en une autre personne.

Et c’est précisément cette qualité qu’il est possible d’apprendre.


Ainsi, vous ne devriez jamais vous « perdre » en une autre per-
sonne –peut importe l’intensité de vos sentiments. C’est pour cela

Page 187

Copyright ©2012 Tous droits réservés


qu’il est primordial que vous fassiez des choses pour vous-même,
notamment pendant la période pendant laquelle vous commencez
à tomber amoureuse.

Pourquoi les hommes prennent-ils


leurs distances ?
Mais, demanderez-vous, comment se fait-il qu’un homme se dis-
tancie peu à peu, après l’ivresse des sentiments du début, et qu’il
se retire dans sa « caverne » ? Et, éventuellement, qu’il ne vous
téléphone plus, du jour au lendemain ?

Et tout cela malgré le fait que vous lui avez toujours fait com-
prendre que vous le chérissez et que vous l’admirez ?

Eh bien, nombre de femmes perd rapidement le sens de l’objecti-


vité et le contrôle de ses sentiments au cours de la phase de l’état
amoureux.

Il se passe souvent la chose suivante chez une femme qui vient de


faire la connaissance d’un homme (et qui est donc emplie d’émo-
tions fortes vis-à-vis de lui) :

Dans votre enthousiasme débordant d’avoir connu cet homme fan-


tastique, des souvenirs de ratés avec d’autres hommes refont sou-
dainement surface dans votre subconscient. Bien que les premiers
rendez-vous aient été prometteurs et qu’ils se soient bien passés,
une femme commence subitement à douter d’elle et cela peut la

Page 188

Copyright ©2012 Tous droits réservés


rendre folle. Cet état de doute peut être déclenché par un petit
geste insignifiant venant de l’homme, comme « arriver trop tard »
ou « ne pas rappeler » pendant un temps.

Le problème est que l’amour génère toujours des peurs.

« Et s’il en voyait une autre ? »


« Et si je n’étais pas assez bien pour lui ? »
« Et s’il me quittait un jour ? Peut-être justement quand j’ai investi
tout mon temps et tous mes sentiments en lui ? »

Les hommes savent flairer quand une femme tombe dans le piège
de ces doutes et de ces peurs irrationnelles, déclenchés par les sen-
timents amoureux, et qu’elle commence en conséquence à se com-
porter étrangement. Un homme veut à tout prix avoir une com-
pagne émotionnellement stable et non une personne qui devient
hystérique à chacune de ses « petites erreurs comportementales ».

Naturellement, toutes ces peurs déclenchées par des émotions ne


vous paraissent pas du tout insensées –mais, pour un homme, elles
s’apparentent à de la folie. N’oubliez pas qu’un homme ne parle
même pas de ses peurs ou des ses sentiments à ses meilleurs amis,
et qu’il essaie tant bien que mal de les avoir sous contrôle. Car,
pour lui, ne pas contrôler ses émotions est un signe de faiblesse.

Un homme commence souvent à se distancer et à « décrocher »


dès qu’il voit les premiers signes de ces peurs typiquement fémi-
nines. Et une femme sent bien cette distance et y réagit d’abord par
de la peur et per un sentiment d’insécurité.

Page 189

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Un véritable cercle vicieux peut donc se former.

Mais quel est l’intérêt de vouloir refouler ses émotions ? En défini-


tive, ne sont-elles pas partie intégrante de ce que nous sommes ?
« On ne peut rien contre les sentiments. »

On peut en principe subdiviser les émotions en deux catégories :


les émotions positives, celles qui nous réjouissent, celles qui sont
un plaisir. Et, d’un autre côté, les émotions négatives, celles qui
génèrent un malaise et qui vont de pair avec la peur.

Si vous êtes en couple avec quelqu’un et que vous croyez qu’il


s’intéresse moins à vous que vous á lui, vous vous sentirez mal à
l’aise, c’est certain. Ce malaise s’accompagne également de peurs
survenues d’expériences négatives passées avec d’autres hommes :
Tout cela renforce votre manque de confiance en vous et votre
appréhension des choses.

Plus une émotion est forte, plus elle est contagieuse !

En outre, les peurs déclenchées par des sentiments forts ont un


pouvoir immense et sont d’autant plus « contagieuses ».

Cela signifie que vous « infectez » votre partenaire avec vos sen-
timents négatifs. Même s’il se trouvait auparavant dans un état
positif et joyeux, votre état l’influencera de plus en plus. Même s’il
a déjà développé des sentiments sincères et bons envers vous, il
se sentira mal à l’aise en votre présence et il ne saura même pas
pourquoi. Il commencera à croire que cette relation amoureuse,
une fois de plus, ne signifie qu’une chose :
Du stress.

Page 190

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Il ne sait pas pourquoi il se sent tendu en votre compagnie, il ne
peut se l’expliquer. Et c’est encore pire s’il vient de vous connaître
et qu’il commence à peine à éprouver des sentiments tendres
envers vous, car il se sentira encore plus mal à l’aise. Après tout,
n’est –il pas aussi fragile que vous, si ce n’est plus ? Il éprouve les
mêmes peurs que vous et craint autant que vous de tomber dans
une situation émotionnelle critique.

Ce processus se déroule quasiment sans paroles. La situation ne


dépendra donc pas du contenu de vos mots, mais uniquement des
sentiments que vous éprouvez.

Vous tenterez de vous débarrasser de vos émotions négatives aussi


rapidement que possible en faisant en sorte que votre compagnon
se sente aussi mal que vous. Le meilleur moyen de se débarrasser
de sentiments négatifs est de les décharger sur d’autres gens. Et la
personne qui vous est la plus proche, votre compagnon, est là pour
cela ! Après tout, n’est-ce pas à cause de lui que vous vous sentez
si misérable ?

Vous faites peut-être des remarques désagréables, vous commen-


cez à être négative sur tous les sujets. Vous commencez à le criti-
quer, vous commencez à vous plaindre de son comportement. Cela
vous soulagera peut-être au début, mais quelle sera l’efficacité de
cette tactique à long terme ?

Nous le savons, les sentiments sont contagieux.

Eh bien que croyez-vous que la peur et le manque de confiance en


soi provoquent chez une autre personne ?

Page 191

Copyright ©2012 Tous droits réservés


De la peur et du manque de confiance en soi. Exactement.

Mais tout se passera autrement si vous transportez des émotions


positives. Pensez à la bonne humeur communicative des autres
gens.

Par exemple, ne serait-ce pas une bonne chose de contrôler vos


émotions négatives et vos peurs ? Pensez à ce que cela changerait
dans la qualité de votre relation amoureuse, si vous n’acceptiez
plus de tomber dans le piège de la « transmission de vos peurs » ?

Comment se comporteraient les hommes avec vous, à votre avis ?

Comment obtenir d’un homme


ce dont vous avez besoin
Lorsque vous remarquez qu’un homme avec lequel vous êtes en
couple se distancie de vous, vous serez sans doute tentée de faire
comme la plupart des femmes :

Vous essayez, par tous les moyens, de « forcer » l’homme à vous


porter plus d’attention. Vous essayez de lui « extraire » tous ses
bons sentiments. Peut-être essayerez-vous de le rendre jaloux en
voyant d’autres hommes.

Au fait : flirter avec d’autres hommes pour rendre le vôtre jaloux,


ou lui faire comprendre que les autres hommes ne sont pas indiffé-
rents à votre charme s’avèreront être complètement inefficaces.

Page 192

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Car, si vous vous comportez ainsi, les hommes se sentiront trahis
par vous. Vous ne parviendrez qu’à le mettre en colère. Vous n’ar-
riverez en aucun cas à obtenir son attention ou son affection.

Il est toujours possible de convaincre ou de motiver quelqu’un,


mais il ne sera jamais possible de le forcer à éprouver certaines
choses.

Si vous vous « lamentez », vous le forcez, vous essayez de faire


pression sur lui et, sur le long terme, vous obtiendrez le contraire
de ce que vous vouliez.

Si vous vous plaignez qu’il ne vous aime pas, qu’il n’est pas assez
là pour vous, qu’il ne se donne pas assez de peine pour votre rela-
tion, et ainsi de suite, vous ferez en sorte qu’il éprouve le même
sentiment que vous –un sentiment de peur et d’insécurité.

Vous ne pouvez pas forcer une autre personne à être amoureuse


de vous. Vous ne pouvez pas contrôler les émotions d’une autre
personne. Vous ne pouvez avoir aucune influence sur l’univers
sentimental de l’autre.

A moins que si ?

Si vous réfléchissez un instant à tout ce que les neurones-miroir


peuvent causer, vous me donnerez peut-être raison si je vous dis :

Envoyez à un homme ce que vous voulez qu’il vous donne. Don-


nez-lui de l’amour, de la reconnaissance, des pensées et des sen-
timents pleins d’harmonie. Ne laissez pas planer vos inquiétudes

Page 193

Copyright ©2012 Tous droits réservés


sur votre futur, mais, au contraire, regardez vers l’avenir en toute
confiance.

Et, surtout : faites en sorte que votre temps présent soit positif et
harmonieux, et appréciez-le !

La méthode la plus efficace pour obtenir


quelque chose de quelqu’un est de le lui donner !

Vous ne pouvez rien faire de mieux, pour qu’un homme vous aime
durablement et pour qu’il aime votre compagnie, que d’être vous-
même heureuse.

Et vous parviendrez au bonheur en vous faisant du bien. Partez par


exemple en weekend. Seule.
Entreprenez des choses avec vos copines. Nul besoin de faire
quelque chose de compliqué ; faites-le simplement.

Et soyez heureuse d’avoir rencontré un homme bien !

Concentrez-vous sur des choses positives, sur ce que vous vivez


de bien avec lui. Et ne prêtez pas trop attention à ce qui est négatif,
car il existe également des choses négatives dans chaque relation
amoureuse.

Si votre ami ne vous rappelle pas pendant quelques jours, n’en


faites pas toute une montagne. Non, il ne voit pas une autre
femme, peut-être qu’il croule tout simplement sous une tonne de
travail, qui sait, peut-être qu’il est sur le point de se faire virer.
Peut-être qu’il a des problèmes familiaux, peut-être qu’il essaie en
ce moment même de se détendre.

Page 194

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Et cela n’a rien à voir avec vous.

N’adoptez pas tout de suite la politique du pire, restez cool ! Et


faites quelque chose qui vous fera du bien, cela vous permettra
d’arrêter de passer votre temps à penser à lui !

Dites-vous plutôt qu’il pense à vous, à votre dernier rendez-vous.


Dites-vous qu’il essaie de réfléchir aux sentiments qu’il éprouve
pour vous. N’oubliez pas que les hommes sont rarement en état
de savoir ce qu’ils ressentent sur le moment. Un homme a parfois
besoin de plus de temps pour se rendre compte que vous lui man-
quez et qu’il vous aime.

Et il ne peut se rendre compte que vous lui manquez que si vous


êtes loin de lui.

Si vous le mettez sous pression par rapport à ses sentiments, il


n’aura qu’une envie : redevenir célibataire. De plus, vous lui ferez
comprendre que vous n’êtes absolument pas sûre de la nature de
votre relation avec lui. Et ce sentiment se calquera sur lui, que vous
le vouliez ou non.

Nous finissons toujours par recevoir


ce que nous avons envoyé !

Si vous lui envoyez de la peur et du manque de confiance en vous,


il aura peur et ne sera pas certain de ce que vaut votre relation. Et
c’est cela qui renforcera votre sentiment d’insécurité.

C’est un véritable cercle vicieux dont on ne peut sortir que si on


comprend ce qu’il se passe.

Page 195

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Si vous craignez que votre relation amoureuse puisse se terminer en
eau de boudin, votre compagnon ressentira également de la peur.

Les hommes qui ont peur réagissent de la même manière depuis


des siècles –la nature a implanté cela en eux pour votre propre
sécurité :

Ils se battent ou ils battent en retraite.


Se battre contre une femme : cela équivaut à des heures de discus-
sion. C’est chose perdue d’avance pour lui, car, verbalement, les
femmes sont généralement supérieures aux hommes.
Un homme voudra donc éviter autant que possible ce genre de
combat « déloyal ».

Il n’aura plus qu’une possibilité :


Prendre la fuite.

Mais avant qu’il fasse cela, vous aurez déjà pris l’initiative et vous
aurez déjà commencé à prendre vos distances, parce que ce sera
encore la meilleure chose que vous puissiez faire.

Les hommes ne se distancient pas


des femmes qui vont bien.

Si tu veux être aimé, aime!


- Lucius Annaeus Seneca -

Page 196

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Comment puis-je reconnaître ce
qu’un homme ressent pour moi ?
Vous le savez, les hommes ont énormément de peine à parler de
leurs sentiments. C’est pour cela qu’il est vain de demander à un
homme ce qu’il ressent pour vous. Lui demander cela ne fera que
le mettre sous pression, car il devrait patauger dans le marasme de
son être et regarder quelle place vous y occupez. Ce qui correspond
à un effort insensé de sa part, d’Autant plus que cela le gênerait.
Mais, à part cela, vous lui donneriez l’impression que vous n’êtes
pas certaine de vos sentiments et que vous seriez en train de men-
dier pour qu’il vous offre de l’affection. Avez-vous réellement be-
soin de cela ?

Ne demandez pas à un homme ce


qu’il ressent pour vous !

Les hommes ne dévoilent leurs sentiments que très rarement.


Et quand bien même, ils peinent à trouver leurs mots. Décrire ce
qu’ils ressentent, qui plus est en détail, est mission impossible pour
la plupart d’entre eux.

C’est pourquoi de nombreuses femmes ont tendance à croire que


leur compagnon ne ressent rien ou quasiment rien pour elles, car il
ne le leur dit jamais. Penser cela est complètement fou, mesdames !

Car cela n’a rien à voir avec la femme en question. Les hommes
qui ne sont pas en état d’exprimer leurs sentiments (donc la plupart
des hommes) ne parlent tout simplement de cela avec personne. Ni
avec leur meilleur ami, ni avec leur mère, ni avec qui que ce soit.

Page 197

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Car s’ils faisaient cela, ils avoueraient qu’ils font preuve de f­aiblesse !

C’est pour cela que les hommes n’expriment pas leurs sentiments.

Quand un homme est amoureux de vous, il fait des choses pour vous.

Il accrochera par exemple le nouveau lustre que vous venez d’ache-


ter et qui traine encore dans son emballage depuis des semaines.
Il débouchera votre évier bouché. Il passera des heures à réparer
votre ordinateur, même s’il n’y arrive pas vraiment, et il recommen-
cera et recommencera, tel Sisyphe s’attelant à une tâche absurde.

Un homme qui vous aime fait des choses pratiques et pas vraiment
romantiques pour vous. Il ne sait pas qu’il vous toucherait plus en
vous rédigeant une lettre, il ne sait pas non plus que vous voulez
l’entendre dire ce qu’il ressent pour vous.

Même si vous recevez une carte complètement kitsch ou un


poème de sa part, sachez que la plus grande preuve d’amour qu’un
homme puisse vous donner est de vous venir en aide quand vous
avez un problème. Vous aider pour des choses qui, selon lui, vous
sont difficiles à faire.

Car, au fond de lui, un homme aimerait être votre soutient et votre


protecteur. Voici donc la preuve de l’intensité de ses sentiments !

Une machine à laver réparée ou une connexion internet qui fonc-


tionne enfin ne sont peut-être pas des déclencheurs d’explosion de
joie, mais c’est ainsi que les hommes expriment leur sentiments. Ils
veulent ainsi vous aider ` »faire marcher les choses ».

Page 198

Copyright ©2012 Tous droits réservés


S’il vous dit un furtif « Je t’aime aussi, ma chérie », cela aura une
importance bien moindre que s’il fait des choses pour vous.

Un homme aimerait plaire à une femme, il aimerait lui monter à


quel point elle a de l’importance pour lui. Il lui fera comprendre
cela à sa manière : en l’aidant à des choses pratiques. Donc :

Faites plus attention à ce qu’un homme fait


pour vous qu’à ce qu’il vous dit.

Quand il pose son bras sur vos épaules et vous emmène de côté
parce qu’un ivrogne chantant à tue-tête vient dans votre direc-
tion, alors vous savez qu’il veut vous protéger. Pour un homme, ce
genre d’action importe bien plus que toutes les manifestations de
débordements amoureux.

Vous pouvez également remarquer certaines choses à son regard :

Regardez-le longuement dans les yeux. Soutient-il votre regard ?


Vous regarde-t-il avec autant d’intensité ?

Ou esquive-t-il votre regard au bout d’un moment ? Donne-t-il


l’impression de manquer d’assurance quand vous le regardez ?
A-t-il l’air de se demander : « Qu’estce que tu as à me regarder
comme ça ? » ?

Oubliez tout ce qu’un homme peut vous raconter, car son regard
en dit bien davantage sur son état émotionnel. S’il n’est pas sûr de
lui et qu’il ne sait pas ce qu’il ressent pour vous, il ne soutiendra
pas votre regard.

Page 199

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Mais s’il éprouve de sincères sentiments à votre égard, il vous
regardera aussi intensément que vous le faites. S’il éprouve de
sincères sentiments à votre égard, il n’aura aucun problème à sou-
tenir votre regard –après tout, ne voit-il pas en vous la femme qu’il
aime ?

Pourquoi les hommes ne comprennent pas


toujours les sentiments qu’éprouve une femme
Tant de femmes m’ont déjà raconté des histoires d’hommes dispa-
raissant sans laisser aucune trace après qu’elles leur aient dévoilé
leurs sentiments. Et, quand ils ne disparurent pas, ces hommes
commencèrent à prendre leurs distances, petit à petit, au bout d’un
certain temps.

Mais pourquoi donc ?

Les hommes sont-ils « sentimentalement dérangés » à ce point ?


Ont-ils vraiment si peur des sentiments amoureux sérieux ? Sont-
ils tous inaptes à se lier et craignent-ils toute responsabilité ? A
moins qu’ils ne veuillent pas être aimés par une femme ?

Mises à part les peurs que vous lui transmettez involontairement


(voir chap. « Pourquoi les hommes prennent-ils leurs distances ? »),
vous devez voir que les hommes se méprennent très souvent sur
les manifestations amoureuses des femmes. Quand une femme
voit en permanence son compagnon, quand elle voudrait tout le
temps lui téléphoner et lui fait ainsi comprendre a quel point elle

Page 200

Copyright ©2012 Tous droits réservés


l’aime et à quel point il lui manque, il ne le prend alors générale-
ment pas comme étant une preuve de l’affection qu’elle lui porte.

Il interprète souvent cela comme étant une faiblesse.

Car lui-même vous montre ses sentiments en faisant des choses


pour vous.

Les manifestations sentimentales sous forme de mots n’ont pas


grande valeur à ses yeux. Si vous l’inondez constamment d’appels
téléphoniques ou de déclarations d’amour verbales, il ne pensera pas :

« Oh, comme c’est mignon, ma copine m’aime par-dessus tout. J’ai


de la chance d’être aimé par une femme pareille ! »

Il croira plutôt que vous êtes dépendante de lui et que vous ne vous
en sortez pas sans lui. Il pensera que : « Ma copine commence
juste à se transformer en pot de colle. Je crois qu’elle ne peut pas
vivre sans moi. » (Il pensera cela, que vous soyez effectivement un
pot de colle, ou non.).

Les hommes aiment les femmes qui ne sont pas dépendantes d’eux
émotionnellement.

Et, inversement, un homme a tendance à ne plus être respecté par


une femme quand celui-ci pense qu’une femme est dépendante de
lui émotionnellement et qu’elle ne « peut pas vivre sans lui ».

Vous pensez peut-être : « Donc je ne dois pas lui montrer ce que je


ressens ? Je ne peux jamais le confronter à mes sentiments si je ne
veux pas qu’il disparaisse ou qu’il me traite mal ? »

Page 201

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Non, vous avez tort de penser cela. Le fait est qu’un homme ne
comprend pas pourquoi une femme lui fait comprendre en perma-
nence qu’elle aimerait le voir nuit et jour. Pourquoi elle voudrait
toujours savoir où il se trouve, ce qu’il fait, etc.

…Un homme ne comprendra pas une femme tant qu’elle ne lui


indique pas clairement pourquoi elle l’aime et pourquoi elle aime
être en sa compagnie.

Les hommes ont une logique rectiligne, également pour leurs af-
faires sentimentales. Pour eux, il doit y avoir une raison pour la-
quelle une femme les aime. Si la femme n’évoque pas de raison, ils
interprètent mal son besoin de proximité et ses déclarations amou-
reuses et considèrent souvent cela comme un manque d’autono-
mie et comme un besoin d’assistance.

Mais si vous lui dites une raison pour laquelle vous aimeriez tant
le voir, pourquoi vous l’aimez, et ce que vous appréciez concrète-
ment chez lui, il comprendra alors votre besoin d’être proche de lui
et n’interprétera plus cela comme de la faiblesse.

Et vous ne pouvez avancer cette raison que si


vous le connaissez depuis longtemps !

C’est pourquoi les hommes comprennent souvent mal pourquoi


vous vous lui dévoilez vos sentiments trop tôt.

Voici un exemple :

Marc, un de mes bons amis, était avec une femme s’appelant


Diane. Celle-ci était une femme délicieuse en tous points de vue.

Page 202

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Marc la trouvait réellement séduisante. Tous deux s’entendaient
très bien ; ils étaient comme faits l’un pour l’autre. Bref, Marc avait
trouvé le « couvercle » correspondant au pot qu’il était.

Mais son enthousiasme des premiers mois commença cependant à


stagner. Il me racontait qu’il était très heureux avec Diane, mais il
ne savait tout de même pas s’il voulait passer le restant de se jours
avec elle. Selon Marc, il manquait quelque chose, bien qu’il ne
sache pas ce que c’était.

Je n’arrivais pas à comprendre cela, car après tout, Marc et Diane


formaient un couple de rêve.

Marc me dit un jour : « Elle veut qu’on s’installe ensemble alors que
nous sommes ensemble depuis seulement cinq mois. Diane est une
femme géniale, bien sûr, mais bon tout ça va beaucoup trop vite !
D’ailleurs je ne sais même pas ce qu’elle me trouve. »

Peu après, Marc reçut une lettre d’elle, dans laquelle elle faisait une
liste de toutes les qualités qu’elle appréciait chez lui et lui expli-
quant pourquoi elle l’aimait : pour son intelligence, sa sensibilité
et sa douceur, la manière dont il jouait avec son chien, sa force de
persuasion, son sourire, ses bras puissants. Diane décrivit Marc
comme elle le voyait, avec tous les avantages et les qualités qu’elle
admirait en lui.

La lettre se terminait ainsi :

« Voici les raisons pour lesquelles j’aime tant être avec toi. Tu es
formidable et je suis heureuse que tu existes !

Page 203

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Oh là là !

Vous ne pouvez pas imaginer à quel point il fut flatté par cette
lettre. Aujourd’hui, Diane et Marc sont mariés depuis cinq ans et
Diane est enceinte de leur deuxième enfant.

Quand on les voit ensemble, on sait tout de suite que tous deux
sont faits l’un pour l’autre.

Cette lettre eut un effet percutant sur leur relation amoureuse car
c’est en la lisant que Marc comprit que Diane éprouvait tous ces
sentiments pour lui parce qu’il était quelqu’un de spécial. Diane
avait mis en avant Marc et ses qualités, et non les sentiments qu’elle
éprouvait pour lui.

Marc sut ainsi pourquoi Diane voulait emménager avec lui. La rai-
son n’était donc pas parce qu’elle n’arriverait pas à se débrouiller
toute seule, ni parce qu’elle manquait d’autonomie ou parce qu’elle
était dans le besoin d’être avec quelqu’un.

Non, lui seul était la raison pour laquelle Diane voulait que leur
relation évolue.

Nombre de femmes que je connais pense que dire à un homme


pourquoi elles l’aiment équivaudrait à de la « soumission ».

Leur argument étant qu’ « il sait bien qu’il est fantastique, pourquoi
devrais-je le lui redire ? D’ailleurs. Il n’est pas toujours aussi génial
que cela. »

Page 204

Copyright ©2012 Tous droits réservés


La plupart des hommes sont tourmentés en permanence car ils
doutent d’euxmêmes. Nous ne le remarquons pas, car ils ont la
faculté de dissimuler leurs doutes bien mieux que ne le font les
femmes. Les hommes apparaissant comme très sûrs d’eux, ceux
qui friment exagérément, manquent au fond d’eux de confiance en
euxmêmes.

Donc, si vous dites concrètement à un homme quelles qualités vous


admirez chez lui, vous produirez quelque chose de magique car il
sentira que quelqu’un le reconnaît tel qu’il aimerait bien se voir.

Vous êtes le miroir dans lequel il se reconnaît.

Ainsi, en le complimentant, vous occuperez la place la plus impor-


tante dans la vie d’un homme.

Vous pourrez ainsi vous garantir qu’il vous chérira et qu’il vous
aimera profondément, pour longtemps.

Mais ne faites pas cela trop tôt !

Ce genre de déclaration d’amour est le plus efficace si vous le lui


dites après quelques mois. Si vous vous y prenez trop tôt, vos pa-
roles ou vos mots paraîtront peu crédibles.

La certitude est la base que


veulent les sentiments humains.
- Honoré de Balzac

Page 205

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Discours direct et indirect

Savez-vous comment faire pour mettre un homme au bout du


désespoir ?

En ne lui disant jamais directement ni concrètement ce que vous


voulez.

Les femmes peuvent être de véritables spécialistes quand il s’agit


de formuler leurs souhaits de manière incompréhensible.

Voici un exemple dont j’ai été témoin il y a peu de temps :

Natacha, qui aurait bien aimé passer encore une ou deux heures le
soir avec son copain Manu, lui a envoyé un texto :

« Ca serait bien si tu ne passais pas trop de temps devant ton ordi-


nateur ce soir, mais que tu t’occupes plutôt de ta copine. »

Comment croyez-vous que Manu ait réagi à cela ?

Je vécus cette scène en direct car je passais la soirée avec Manu, et


je devais appeler Natacha le lendemain.

Quand il reçut ce SMS, il me dit texto : « Ah, c’est ma copine qui


m’embête encore. Ca fait à peine deux mois que nous sommes
ensemble et elle commence déjà à me dire ce que je ne dois pas
faire : elle me dit de ne pas rester trop longtemps scotché à mon
ordi ; c’est ridicule. »

Page 206

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Ce que Natacha voulait dire, c’est : « Appelle-moi si tu veux et je
passe vite fait chez toi. J’aimerais bien te voir encore ce soir. ».
C’est du moins ce qu’elle me dit le lendemain.

Elle pensait que lui dire simplement les choses serait trop « direct »,
trop importun. C’est pour cela qu’elle avait formulé sa demande
indirectement, mais, malheureusement, celle-ci ressemblait plus à
une plainte sérieuse.

Et c’est comme cela que Manu le comprit : Natacha se plaignait car


il faisait quelque chose de mal. Manu comprit que Natacha faisait
intrusion dans sa vie et qu’elle voulait lui interdire de passer trop
de temps devant son ordinateur. Il comprit que Natacha lui « inti-
mait l’ordre » de s’occuper d’elle maintenant.

Une dispute entre eux deux était courue d’avance, et ce bien que
leur relation ait bien fonctionné jusque là.

De nombreuses femmes ont tendance –pour des raisons que je ne


comprendrai jamais- à s’adresser à un homme de manière indi-
recte, voire confuse, particulièrement lorsqu’elles veulent exprimer
un souhait ou lorsqu’elles ont une intention particulière.

Page 207

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Peut-être parce qu’elles savent instinctivement qu’elles ne doivent
pas trop faire étalage de leurs sentiments ?

L’intention est bonne, mais l’utilisation est mauvaise, car, avec un


homme, vous devriez en tous les cas :
Vous exprimer le plus clairement possible, en ce qui concerne vos
envies et vos besoins. Ou alors : ne dites rien !

Dites concrètement ce que vous voulez de lui.


Il s’exécutera dans la majorité des cas !

En faisant cela, vous recevrez automatiquement ce qui est à la


base de chaque relation amoureuse qui fonctionne :

Vous gagnerez sa considération, son respect.

Je pense qu’un homme attend


d’une femme la même chose
qu’une femme attend d’un homme :
le respect.
- Alexandre Dumas -

Page 208

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Comment le lier à vous sur le long terme

Si vous pouvez imaginer votre vie future avec lui, vous l’amène-
rez certainement un jour à cette « discussion » que les hommes
craignent par-dessus tout.

Vous lui demanderez s’il prend votre histoire au sérieux.

Si vous êtes avec un homme depuis plusieurs mois et qu’il se com-


porte toujours de manière « indécise » en ce qui concerne votre
relation amoureuse, faites ceci :

Demandez-lui concrètement ce que vous voulez !

Mais restez circonspecte et n’y allez pas par quatre chemins !

Pour discuter de cela avec lui, retrouvez-vous dans un lieu


agréable. Une atmosphère détendue devrait y régner, vous devriez
vous trouver dans une « bonne période » de votre relation (et non
dans une période de conflits et de disputes). Gâtez-le un peu et
mettez-vous à l’aise avec lui.

Dites-lui : « Je suis vraiment contente d’être avec toi et je trouve


que nous allons bien ensemble. J’aime passer du temps avec toi, et
même si on se dispute, on arrive toujours à bien se réconcilier. ».
Evoquez les bons moments que vous avez vécus ensemble, et en
faisant cela, regardez-le amoureusement. N’oubliez pas de mettre
le « nous » en premier plan quand vous lui parlez.

« Comment t’imagines-tu une relation qui marche ? Tu vois, les


hommes sont différents des femmes, mais je crois que ce sont ces

Page 209

Copyright ©2012 Tous droits réservés


différences qui les rendent forts, et c’est grâce à ces différences
qu’ils peuvent se soutenir mutuellement dans la vie. Qu’est-ce que
tu en penses ? »

Laissez-le expliquer ce qu’il en pense, sans le forcer. Comment il


considère votre relation amoureuse, et avant tout, comment il se
représente une relation amoureuse longue.

Utilisez pour cela la technique de l’« écoute active »

Et voici la partie déterminante :

« Si tu peux te représenter un futur commun avec moi, j’aimerais


bien savoir ce que tu en penses. Si tu as des doutes sur nous deux,
prends une semaine ou deux pour y réfléchir. Moi je m’imagine très
bien rester longtemps avec toi. Je n’ai personne d’autre et j’aime-
rais bien être la seule pour toi. Bien sûr on ne peut pas voir dans le
futur, il peut toujours se passer quelque chose, mais c’est déjà une
bonne chose si tu t’imagines vivre avec moi. Parce que tu vois, en
fait, je n’ai pas envie de perdre mon temps avec un homme qui ne
sait pas ce qu’il veut. »

Ainsi, vous énoncez les choses clairement sans le mettre sous


pression. En même temps, vous touchez le point sensible : ne pas
savoir ce qu’il veut, pour un homme, est définitivement un signe de
faiblesse.

Cette démarche peut peut-être vous sembler risquée, et un homme


pourrait fuir en entendant tout cela. Mais savez-vous quelle sera sa
réaction intérieure ?

Page 210

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Il sentira qu’il a à faire à une femme qui sait ce qu’elle veut. Une
femme avec laquelle il ne peut pas jouer de petits jeux, une femme
qu’il ne peut pas faire tourner en bourrique.

Et il sait qu’il ne croisera pas souvent ce genre de femmes. Il fera


donc tout pour vous donner une réponse sincère et réfléchie. Il
pensera : « Quelle chance d’avoir rencontré une femme pareille ! »

Car il se trouvera face à une femme qu’il ne sera pas prêt de recroi-
ser. Une femme consciente de ses envies et allant droit au but –et
sachant exprimer tout cela.

Mais s’il s’en allait malgré tout, oubliez-le de toutes les façons car
c’est un lâche qui n’apprécie pas à sa juste valeur la femme que
vous êtes et qui ne craint pas de s’affirmer. Alors s’il s’en va, faites
une croix sur lui !

Page 211

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Comment maintenir le désir
dans une relation amoureuse
Mais même s’il dit oui pour une relation exclusive, ce n’est malheu-
reusement toujours pas une garantie pour que votre relation amou-
reuse soit romantique et palpitante pendant des années. Le nombre
élevé de divorces et de personnes célibataires dans nos sociétés
parlent d’eux-mêmes.

Il y a cependant une recette pour faire qu’un homme, même après


une longue période, soit toujours « amoureux de vous comme au
premier jour », et pour qu’il vous traite comme au début de votre
relation, comme un véritable gentleman.

Les choses qui importent le plus dans une relation amoureuse


stable, celles qui continuent de déclencher en lui l’impression
d’être avec une véritable femme idéale, sont celles-ci :

Entreprenez des choses avec lui


Les hommes développent des sentiments profonds et se sentent
liés à vous si vous faites des choses avec lui.

Il se souviendra toujours des excursions que vous avez faites en-


semble le week-end, surtout si celles-ci ont eu un caractère aven-
tureux. Quand il réfléchira un jour à ce qu’il aime chez vous, il re-
pensera surtout aux expériences que vous avez vécues ensemble.

Cela lui procurera une agréable sensation, comme lorsque vous


pensez aux soirées passées avec lui à vous faire des câlins.

Page 212

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Pour lui, les soirées télé sur le canapé ou les longues discussions
profondes et sérieuses n’ont pas le même impact que des expé-
riences excitantes vécues ensembles.

Il se souviendra bien plus longtemps de ce concert où vous l’avez


emmené, ce concert pour lequel vous aviez acheté les billets sans le
prévenir. C’est pour ce genre de choses qu’il aime être avec vous !
Ou alors cette excursion dans un parc d’aventures : c’est grâce à ce
genre d’expériences qu’il peut vous considérer comme une femme
avec laquelle il peut « déplacer des montagnes ». Les activités avec
une pointe d’aventure restent longtemps ancrées dans sa mémoire.

Donnez-lui l’impression
qu’il doit continuer à se battre pour vous
Au début de votre relation stable (durant les six premiers mois),
ne lui donnez pas l’impression que c’est « dans la poche ». Ne lui
facilitez pas trop les choses, car cela vous rend ennuyeuse. Les
hommes veulent chasser, conquérir. Ils veulent également conti-
nuer à reconquérir leur partenaire. Vous devriez vous « raréfier » de
temps en temps et faire des choses avec vos copines. Vous n’avez
pas besoin de l’appeler tous les jours, pas besoin de répondre sys-
tématiquement à ses textos. Vous pouvez ainsi continuellement
renouveler l’amour d’un homme en lui faisant comprendre que le
fait que vous soyez avec lui ne va pas de soi.

Au contraire, c’est un honneur pour lui d’être avec une femme


aussi formidable que vous !

C’est ainsi que vous devriez voir les choses.

Page 213

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Surprenez-le
Des petits cadeaux pratiques peuvent faire des miracles ! Si vous
savez par exemple que le clavier de son PC est cassé, offrez-en lui
un nouveau !

Les petits cadeaux pratiques qui montrent que vous faites attention
à lui le réjouissent comme un enfant. Vous pouvez donc être cer-
taine qu’il vous en sera reconnaissant. Les hommes aiment quand
leur compagne se montre attentionnée. Mais pas une attention
restreignant leurs libertés. Vous ne devez pas non plus l’oppresser
et le harceler en lui faisant des déclarations d’amour permanentes
ou en étant toujours présente.

Je parle ici d’un genre d’attention où il peut sentir que vous pensez
également à ses problèmes quotidiens et que vous souhaitez l’aider
à les résoudre.

N’acceptez pas tout !


Quand il louche sur le décolleté des autres femmes, quand il est
infidèle, etc. : faiteslui comprendre qu’il ne peut pas faire cela avec
vous ! Mais ne devenez pas hystérique et ne commencez pas à «
vociférer » car vous n’en paraîtriez que plus vulnérable.

Utilisez plutôt une méthode qui fonctionne TOUJOURS :

Ne vous manifestez pas auprès de lui pendant un moment. Ne


répondez ni à ses appels, ni à ses textos.

Au début, il pensera peut-être : « C’est bon, elle va bien finir par m’ap-

Page 214

Copyright ©2012 Tous droits réservés


peler », mais si vous ne le faites pas pendant au moins deux à quatre
jours, il finira bien par comprendre que quelque chose ne va pas.

Alors il vous appellera pour vous demander ce qui ne va pas.

La plupart des hommes ne sont pas si égoïstes que vous pouvez le


croire. Ils savent parfaitement quand ils ont fait quelque chose de
mal. La question est juste de savoir si vous êtes prête à accepter cela.

Les hommes veulent une femme forte, ils aiment quand une femme
a la maîtrise d’elle-même et de ses sentiments. Ils aiment qu’une
femme ait sa fierté et qu’elle ne doive pas passer son temps à men-
dier pour tout et n’importe quoi auprès d’un homme.

Malgré cela, la plupart des hommes testent les femmes pour voir
jusqu’où ils peuvent aller avec elle. Ils veulent tester les limites de
la tolérance de leur compagne. Vous penserez sans doute que les
enfants font exactement de même avec leurs parents, et que les
hommes sont donc immatures. Eh oui, les hommes sont comme
cela.

Le fait est qu’un homme aimerait être avec une femme qu’il res-
pecte. Pour voir si elle mérite ce respect, il la testera de temps à
autre avec ce genre de comportement.

S’il « déconne » sérieusement, qu’il vous blesse et que vous com-


mencez à devenir hystérique, vous montrez une chose :

Votre faiblesse.
Mais si vous ne l’appelez pas et que vous continuez de « vivre

Page 215

Copyright ©2012 Tous droits réservés


votre vie », vous lui monterez que vous êtes une femme forte qui
ne se laisse pas faire. Une femme qui ne dépend pas de lui.

Il vous respectera et, pendant votre absence, il sentira que vous lui
manquez.

Le plus beau cadeau que vous puissiez


faire à un homme est que vous ayez
l’occasion de lui manquer !

Laissez-lui ses libertés !


La plupart des hommes aiment la liberté. Ils ont de temps à autres
besoin d’éprouver la sensation d’être des guerriers puissants et
libres, qui vivent des aventures héroïques, seuls ou avec leurs
amis.

Bon, ces aventures héroïques se déroulent généralement sur un


terrain de sport ou devant un poste de télévision lorsqu’ils re-
gardent un match de foot, mais cela n’a aucune importance, l’idée
y est. Les hommes ont donc besoin de ces « aventures en groupe »,
tout comme vous aimez bavarder avec vos copines ou lire de bons
livres. Les hommes aiment retrouver leurs semblables pour pouvoir
se laisser aller.

Même si vous n’arrivez pas à comprendre cela, laissez-leur ce plaisir !

Donnez à un homme l’impression générale qu’il peut faire ce qu’il


veut !
Et ne vous collez pas à lui en permanence ; laissez-le respirer un

Page 216

Copyright ©2012 Tous droits réservés


peu. Un homme a besoin de vivre certaines aventures sans vous.
Mais, paradoxalement, si vous laissez un homme vivre librement, il
éprouvera moins le besoin de jouir de ses libertés.

Les hommes sont comme les chats : si vous les laissez en paix et
qu’ils n’ont pas la sensation que vous l’accablez de votre présence,
ils viennent à vous automatiquement. Et ont envie de vous câliner.

Occupez-vous bien de vous !


Quand vous êtes en couple, vous ne devriez jamais vous « perdre de
vue » : continuez à vous occuper de vous, à faire des choses qui vous
amusent, et ce, sans votre compagnon.

Les femmes restent intéressantes pour les hommes quand elles


continuent à s’occuper d’elles-mêmes et quand elles conservent leur
autonomie.

Continuez de vivre votre vie !

Combien de femmes tombent dans ce piège, dès qu’elles sont en


couple ! Tout d’un coup, il n’y a plus que la vie de leur compagnon
qui compte. Elles tombent dans un piège malsain de dépendance, et
deviennent d’ailleurs ennuyeuses pour les hommes.

En étant dépendante, vous ne vous faites pas de bien car vous com-
mencer à vivre pour une autre personne, vous perdez votre identité,
votre singularité. Ne faites surtout pas cela !

Page 217

Copyright ©2012 Tous droits réservés


N’utilisez jamais l’arme de la jalousie !
Draguer ouvertement d’autres hommes est une méthode très effi-
cace pour savoir ce qu’un homme éprouve pour vous. Mais c’est
aussi une très bonne méthode pour mettre un homme hors de lui.
Plus il éprouvera de sincères sentiments envers vous, plus il sera
furieux de votre attitude. Comme nous le savons, les hommes bles-
sés ne se montrent pas tristes mais en colère
(vois chap. « Que ressentent les hommes exactement ? »)

La colère que vous faites monter en lui en essayant de le rendre


jaloux ne fera pas qu’un homme vous aimera plus. Au contraire.
Un homme souhaite avoir une femme loyale. Une femme qui est
sûre de ses sentiments pour lui. Un homme ne respecte plus une
femme qui « fait des propositions » à d’autres hommes. Cela le rend
furieux.

Quand un homme sent que d’autres hommes vous admirent, vous


avez plus de valeur à ses yeux. Il est heureux d’avoir une femme
désirable à ses côtés. Mais attention, vous devez également signa-
ler aux autres hommes que vous ne vous intéressez qu’à une seule
personne : votre compagnon.

Des objectifs communs


Une relation amoureuse ne peut durer que si vous avez envie des
buts à atteindre ensemble. S’il aime par exemple les grandes villes
mais que vous préférez la vie à la campagne, il y a conflit à l’hori-
zon. S’il ne s’imagine pas vivre entouré d’enfants, mais que votre
désir de maternité est bel et bien là, vous ne pourrez jamais mener
une vie harmonieuse. Donc, avez-vous des objectifs communs ?

Page 218

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Trouvez-vous des buts à atteindre ensemble, auquel cas votre rela-
tion amoureuse n’aura bientôt plus aucun sens.

Aimer ce n’est pas


se regarder l’un l’autre,
c’est regarder dans la même direction.
- Antoine de Saint-Exupéry -

Page 219

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Epilogue

Il est malheureusement impossible de compiler dans un seul livre


toutes les situations possibles entre un homme et une femme.
J’espère cependant avoir pu vous éclairer davantage sur les com-
portements des hommes et sur leur façon de penser.

Les hommes sont différents de vous et le resteront. Notre Créateur


l’a voulu ainsi.

Mieux comprendre les hommes et apprendre à « dégoter le bon »


est un processus qui ne se fait pas du jour au lendemain. Un peu
de pratique est nécessaire pour mieux s’y retrouver dans le monde
parfois déconcertant des hommes.

Je ne peux que vous encourager à rencontrer des hommes et à


étudier leur comportement – sans pour autant vous lancer dans
une histoire avec eux. Rencontrer des hommes uniquement pour le
plaisir peut vous apprendre énormément tout en vous aidant à ren-
forcer votre confiance en vous. Vous serez étonnée de voir à quel
point vous êtes attirante aux yeux des hommes quand vous ne leur
manifestez aucun intérêt ! Essayez, vous verrez !

Comme dans de nombreux autres domaines de la vie, c’est en


forgeant que l’on devient forgeron. Eh bien, en amour aussi. C’est
comme apprendre à jouer d’un instrument de musique : cela ne
vient pas du jour au lendemain. Les hommes ne sont pas plus com-
pliqués que des instruments de musique. Si vous savez vous en
servir, vous en sortirez les plus belles notes !

Page 220

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Curieusement, nous les humains avons tous tendance à croire que
le grand amour va nous tomber tout cuit dans le bec, que nous
n’avons pas besoin de faire quoi que ce soit et que c’est le destin
qui s’en occupera.

Mais nous n’iront pas bien loin en pensant cela – ni dans la vie, ni
en amour. Les choses positives viennent rarement d’elles-mêmes ;
il faut savoir « forcer le destin ».

J’espère vous avoir donné ainsi quelques pistes pour que vous par-
veniez à emprunter sereinement le chemin de l’amour. Peut-être
que ce livre électronique vous aidera à l’avenir à éviter des erreurs
fatales. Enfin, j’espère que vous parviendrez à mieux jouer de cet
« instrument de musique » qu’est un homme !

Si vous souhaitez recevoir d’autres conseils sur ce sujet, je ne peux


que vous conseiller vivement de vous abonner gratuitement à ma
newsletter. Je vous enverrai alors régulièrement des e-mails au
sujet des hommes et des relations de couple.

Si vous ne recevez pas de courrier de ma part, utilisez tout simple-


ment le formulaire que vous trouverez ici pour vous inscrire en
saisissant votre prénom et une adresse e-mail valide.

Je vous enverrai ensuite gratuitement et sans engagement des


conseils sur ce même sujet.

Je vous souhaite de tout cœur de trouver bientôt le grand amour –


si vous n’êtes pas déjà avec lui.

Page 221

Copyright ©2012 Tous droits réservés


En suivant certaines des étapes que je vous ai expliquées, vous
mettrez toutes les chances de votre côté d’être heureuse et de vous
sentir chérie et aimée de votre compagnon !

Je vous souhaite de bonnes choses dans votre vie et en amour,

Cordialement,

Votre ami,

Christian Sander

Page 222

Copyright ©2012 Tous droits réservés


Postface

Ces derniers temps, tous les jours, j‘ai reçu de très nombreux e-
mails de lectrices de ma newsletter. Comme vous le savez peut-
être, je ne réussis pas toujours à répondre à tous mes e-mails.

Peut-être faites-vous partie des lectrices pour qui une question cru-
ciale au sujet des hommes est restée sans réponse...

C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire un deuxième livre électronique,


qui répondra à beaucoup de ces questions restées sans réponse.

Ce livre est construit sur le principe du question-réponse et est


consacré aux questions les plus courantes qui peuvent se poser
avec les hommes.

Ce livre contient les meilleurs conseils et astuces que j’ai pu donner


au cours de mes consultations jusqu’à maintenant.

J’y présente différentes solutions pratiques qui répondent à des


­difficultés concrètes que l’on peut rencontrer avec les hommes −
le tout comprimé et résumé sous forme de livre.

Pour plus d’informations sur mon nouveau livre électronique,


rendez-vous sur mon site web :

Page 223

Copyright ©2012 Tous droits réservés


« Que faire si mon homme… ? »
(136 pages) :
Expériences issues de mes consultations :
les réponses aux questions
les plus fréquentes de mes lectrices

Je vous expliquerai pas à pas comment réagir à telle ou telle situa-


tion avec un homme. Vous découvrirez des choses que vous pour-
rez mettre en pratique dès maintenant.

Si vous souhaitez avoir plus d’infos sur ce nouveau guide, cliquez


simplement sur le lien suivant :
Cliquez ici

Page 224

Copyright ©2012 Tous droits réservés