Vous êtes sur la page 1sur 2

Si j'étais un homme

Diane Tell

C CŒ„Š7/B C7/B¨ F/A G‹ C‹9 E¨Œ„Š7 A¨Œ„Š7 C CŒ„Š7/B



          
3


Moi si j'é - tais un homme
D'une é - lé - gan - ce rare

6 C7/B¨ F G‹ C‹9 E¨Œ„Š7 A¨Œ„Š7

        
   

3

      

je se - rais ca - pi taine d'un ba teau vert et blanc
et plus fort que l'é bène pour les trop mau - vais temps.


9 D‹7 E‹7

                  
  
1.Je t'em - mè ne rais en voy - age voir les plus beaux pa - ys du monde
2.Je t'of - fri rais de beaux bi - joux des fleurs pour ton ap - par - te ment
3.Je t'ap - pel - le- rais tous les jours Rien que pour en - ten - dre ta voix

11 A‹ G7

      
3
 
3 3 3

           
Te fe - rais l'a- mour sur la plage En sa - vou- rant cha - que se -
Des par - fums à vous ren - dre fou Et juste à cô - té de Mi -
Je t'ap - pel - le - rais mon a - mour In - sis - te - rais pour qu'on se

13 C‹ A¨Œ„Š7 F‹ B¨

  
3 3
  3 3

                
conde Où mon corps en gour - di s'en flamme Jusqu' à s'en - dor - mir dans tes
lan Dans une ville qu'on ap-pelle Ber - game J'te fe - rais cons truire une Vil -
voit Et t'in - ven - te - tais un pro gramme À l'al- lure d'un soir de ga -

15 E¨Œ„Š7 A¨ G7 A¨7 D‹7(b5) G

                      
3 3

bras Je suis femme et quand on est femme On ne dit pas ces cho - ses là
la Je suis femme et quand on est femme On n'a -chète pas ces cho - ses là
la Je suis femme et quand on est femme Ces cho - ses là ne se font pas.

Copyright © Veronique Rioux 2013


2

CŒ„Š7 B7(“4) E7 A‹7


    
18

   
3
 
3
 
           
1.3.Il faut dire que les temps ont chan - gé De nosjours, c'est cha - cun pour
mage moi j'au - rais bien ai - mer un peu plus d'humour et de ten

22 G‹7 C7 FŒ„Š7 G7 C‹ F‹7 B¨7

                           
3

    
soi Ces his toires d'a - mour dé - mo dées n'ar - rivent qu'au ci - né ma
dresse Si les hommes n'étaient pas si pres sés de pren dre maî tresse

 D‹7(b5)
1. 2. 3.
25 E¨Œ„Š7 A¨Œ„Š7 D‹7(b5) G D‹7(b5) G B¨7

      
3

         
3 3

   
On de vient é - conomes 2.C'est dom homme nome. C'est dom
Ah! si j'é tais un

E¨Œ„Š7 D7(“4) G7 C‹7 B¨‹7 E¨7



29

                      
3 3

mage moi j'au - rais bien ai - mé Oui un peu plus d'hu - mour et de tendresse Si les

A¨Œ„Š7 B¨7 E¨‹ A¨‹7 D¨7 G¨Œ„Š7 BŒ„Š7


33

                                
3 3

hommes n'é - taient pas si pres sés De pren - dre maî tresse Ah! si j'é - tais un

F‹7(b5) B¨ E¨ E¨Œ„Š7/D E¨7/D¨ A¨/C A¨‹/C¨ A¨/A E¨


 
36

           

homme Je se - rais ro - man- tique.