Vous êtes sur la page 1sur 4

MEHDI ELLOUZ

Expert Comptable Commissaire aux Comptes Consultant


Membre de l’Ordre des Experts Comptables de Tunisie
Avenue Hedi Nouria Résidence Nassim Bloc C Mezanine Bureau 1 ENNASR 2

Tel/Fax : 70830595

E-mail : mehdi.ellouz@gmail.com

Objet : Commentaire des dispositions Du décret loi n° 2020-05 du 14 Avril 2020,


relatif à l’institution d’une contribution provisoire et exceptionnelle au titre de
l’année 2020 au profit du budget de l’Etat

Le décret loi 2020-05 du 14 Avril 2020 portant retenue d’un jour de travail au titre de l’année 2020 au profit du
budget de l’Etat, a institué une contribution provisoire et exceptionnelle au profit du budget de l’Etat de l’année
2020 exigible par les personnes physiques parmi les salariés et pensionnés, de nationalité tunisienne.

I- Champ d’application de la contribution provisoire exceptionnelle

Il s’agit exclusivement des personnes physiques de nationalité tunisienne réalisant des revenus dans la catégorie
de traitements, salaires, indemnités, pensions et rentes viagères, nonobstant leur régime fiscal soit même si ces
revenus sont exonérés d’impôt.

Ne sont pas soumis à cette contribution ;

➢ les salariés et pensionnés dont le revenu annuel net ne dépasse pas 5000 dinars après la déduction
fixée à 10% pour les salariés sans dépasser 2000 dinars annuellement et à 25% pour les pensionnés et
les déductions au titre de la situation et des charges familiales prévus à l’article 40 du code de l’impôt
sur le revenu des personnes physiques et de l’impôt sur les société
➢ Les salariés des entreprises du secteur privé concernés par les dispositions du décret-loi n° 2020-4 du
14 avril 2020 édictant des mesures (ou actions) sociales exceptionnelles et provisoires pour
l’accompagnement des entreprises et la protection de leurs salariés lésés par les répercussions de la
mise en œuvre des mesures de mise en confinement total pour la prévention de la propagation du
Coronavirus « Covid-19 ».. Il s’agit des sociétés ayant été lésées par les répercussions de la mise en
œuvre des mesures de mise en confinement total en prévention de la propagation du Coronavirus «
Covid-19 », Sont considérées des entreprises lésées au sens du décret-loi 2020-4, les entreprises
affiliées à la Caisse Nationale de sécurité sociale dont l’activité est provisoirement et partiellement ou
totalement interrompue à cause de la mise en œuvre des mesures de mise en confinement total. Sont
exclus de l’application des prescriptions du présent décret-loi susvisé les entreprises ainsi que ses

CABINET MEHDI ELLOUZ Page 1


salariés ayant obtenu une autorisation pour poursuivre leur activité conformément à la règlementation et
aux procédures en vigueur et selon les exigences de continuité du fonctionnement des services vitaux
dans le cadre de la mise en œuvre des mesures de mise en confinement total.

II- Modalités de calcul de l’assiette de la contribution provisoire et de son montant

La contribution provisoire est fixée à une rémunération, un salaire ou une pension d’un jour retenue au titre du
mois d’avril 2020.

Le revenu annuel ou la pension annuelle permettant la détermination du montant de la contribution


provisoire, est constitué par le salaire de base ou la pension brute majoré de toutes les primes,
indemnités et gratifications revenant à l’intéressé au cours de l’année 2019 après déduction des
cotisations sociales obligatoires, des frais professionnels fixés à 10% pour les salariés sans dépasser
2.000 dinars et à 25% pour les pensionnés et des abattements au titre de la situation et charges de
famille prévus par l’article 40 du code de l’IRPP et de l’IS (chef de famille, parent à charge, enfant à
charge, déduction pour enfant infirme, déduction par enfant poursuivant des études supérieures sans
bénéfice de bourse) mais sans aucune autre déduction y compris l’IRPP, la contribution sociale de
solidarité et les montants payés au titre de remboursement des crédits ainsi que les déductions prévus
par l’article 39 du code de l’IRPP et de l’IS (Les primes afférentes aux contrats d’assurance vie, La
franchise sur les intérêts payés au titre des prêts relatifs à l’acquisition ou à la construction d’un
logement social, La franchise sur les intérêts de l’épargne et des obligations, la deduction au titre des
Comptes épargne en actions….)
Un jour de travail ou la pension d’un jour est égal au montant annuel du revenu ou de la pension susvisé dans
paragraphe précédent, divisé par 360.

Pour les salariés recrutés au cours de l’année 2019 et dont la période de travail au cours de ladite année est
inférieure à 360 jours et pour les salariés recrutés au cours de l’année 2020 ainsi que pour les partants à la
retraite au cours de l’année 2019 et dont la période de départ à la retraite au cours de ladite année est inférieure
à 360 jours et pour les partants à la retraite au cours de l’année 2020, le salaire annuel, primes, indemnités et
gratifications et la pension à prendre en considération sont ceux relatifs aux quatre premiers mois de l’année
2020, multiplié par trois.

Exemple n° 1

M. Ezzedine travaille dans la fonction publique . Supposons que le salaire de M. Ezzedine au titre de l’année
2019 (y compris toutes les primes et indemnités) après déduction des cotisations obligatoires au titre des
contributions sociales, soit de 24.400 dinars. Supposons qu’il soit marié avec deux enfants à sa charge âgés de
moins de 20 ans dont le premier enfant poursuit ses études supérieures sans bénéfice de bourse. Le revenu net
pour la détermination de la contribution devant être opéré en Avril 2020 est fixé comme suit :

Revenu annuel après déduction des cotisations sociales obligatoires 24.400D

Déduction au titre des frais professionnels (10% sans dépasser 2.000 D) 2.000D
Déduction au titre de la situation et charges de famille : 300D + 1.000D + 100D 1.400 D
Salaire annuel imposable 21.000D
IRPP 4.180 D

CABINET MEHDI ELLOUZ Page 2


Contribution sociale de solidarité 210 D
Salaire net servant de base pour le calcul de la contribution exceptionnelle dont il est 21.000D
redevable
Montant de la contribution exceptionnelle : 21.000/360 58.333 D

Exemple n° 2

Reprenons l’exemple précédent et Supposons que M. Ezzedine a souscrit en 2019 une assurance vie pour un
montant de 5.000 dinars conformément à la réglementation en vigeur. Dans ce cas, le montant de la contribution
provisoire ne sera pas modifié étant donné que les déductions prévues par l’article 39 du code de l’IRPP et de
l’IS ne sont pas prises en compte pour la détermination du Salaire annuel net servant de base pour le calcul de la
contribution provisoire et exceptionnelle.

Exemple n° 3

Reprenons l’exemple n°1 t et supposons que M. Ezzedine travaille dans une société d’injection de plastique
« RBM », affiliée à la CNSS et dont l’activité a été temporairement interrompue à cause de la mise en œuvre des
mesures de mise en confinement total. Dans ce cas, aucune contribution n’est due conformément aux
dispositions de l’article 2 du décret-loi 2020-5.

Exemple n° 4

Reprenons l’exemple précédent et supposons que la société d’injection de plastique « RBM », a obtenu une
autorisation pour poursuivre leur activité conformément à la règlementation et aux procédures en vigueur et selon
les exigences de continuité du fonctionnement des services vitaux dans le cadre de la mise en œuvre des
mesures de mise en confinement total.

.Dans ce cas et conformément à l’article 2 du décret loi 2020-5, la contribution provisoire et exceptionnelle est
due pour le même montant de 58.333 dinars.

Exemple n° 5

Reprenons l’exemple n°1 et supposons que le salaire annuel permettant la détermination du montant de la
contribution provisoire de M. Ezzedine travaillant dans la fonction publique au titre de l’année 2019 (y compris
toutes les primes et indemnités) après déduction des cotisations obligatoires au titre des contributions sociales,
soit de 4.600 dinars.

Dans ce cas, le salaire annuel net ne dépasse pas 5.000 dinars et la contribution n’est due par conséquent.

III- Modalités et délais de paiement de la contribution

La contribution provisoire est prélevée sur les traitements, salaires et pensions par les employeurs et les
débiteurs des pensions, et ce, en une seule fois. Elle est versée au Trésor dans les mêmes délais fixés pour la
retenue à la source due sur les traitements, salaires ou pensions du mois d’avril 2020

IV- Sort de la contribution provisoire et conséquences du non respect des dispositions la


régissant

CABINET MEHDI ELLOUZ Page 3


Sort de la contribution

La contribution provisoire n’est pas déductible de l’assiette de l’impôt sur le revenu.

Conséquences du non respect des dispositions régissant la contribution

Le contrôle de la contribution, la constatation des infractions et le contentieux y relatifs s’appliquent comme en


matière d’impôt sur le revenu des personnes physiques. A cet effet, le non respect des dispositions la régissant
comme sus indiqué entraîne l’application des pénalités et sanctions prévues par la législation en vigueur en
matière d’impôt sur le revenu ou de retenues à la source y compris celles relatives au défaut de retenues ou de
retenues insuffisantes ou de retenues effectuées et non reversées.

CABINET MEHDI ELLOUZ Page 4