Vous êtes sur la page 1sur 2

Études et conseils : démarches et outils

Angeline Aubert-Lotarski - 2007

Chapitre : Accueil > Notes et rapports > Opérations > Structurer

Structures d'argumentation

Au sein de chaque paragraphe, plusieurs structures d'argumentation sont possibles en fonction de l'objectif du rédacteur. Deux exemples :

Pour discuter un phénomène ou un événement, la logique sera :

1.les origines ou les causes, ce qui a conduit à la naissance de ce phénomène/événement ;


2.description, état des lieux du phénomène/événement ;
3.conséquences, suites du phénomène/événement.

Pour présenter et argumenter un fait, une proposition :

1.phrase d'introduction présentant l'idée principale ;


2.phrases expliquant, établissant ou développant ce qui a été annoncé en première phrase ;
3.Dernière phrase qui met l'accent sur l'idée principale ou en énonce les conséquences.

Le développement de l'idée principale peut donc s'appuyer sur différentes techniques (isolément ou en conjonction, au sein d'un
paragraphe ou sur plusieurs paragraphes) :

la répétition sous des formes différentes,


la définition des termes clefs,
le démenti d'idées opposées,
l'illustration, l'exemple,
l'apport de preuves,
l'exposé des conséquences.

En outre, la logique du raisonnement, par conséquent le lien entre les paragraphes (et entre les phrases au sein du paragraphe), doit
être explicite. On utilisera des phrases ou des "chevilles" du discours. Le tableau suivant répertorie les connecteurs les plus courants :

ainsi que, aussi, d'ailleurs, d'autre part, de là, de même, de plus, de sorte que,
développement
de surcroît, du reste, également, encore, en même temps, ensuite, en outre,
confirmation
et, et même, par ailleurs, parallèlement, plus encore, pour aller dans le sens
addition
de, pour aller plus loin, pour cela, pour confirmer, puis, quant à
ainsi, à la différence de, c'est-à-dire, citons, concernant, dans le cas où, de
précision
sorte que, effectivement, en (pour) ce qui concerne, en d'autres termes, en
illustration
effet, notamment, par exemple, quant à, tel que
à cause de, car, c'est pour cette raison que, de fait, du fait que effectivement,
causalité
en effet, en raison de, étant donné, parce que, par suite de, puisque, sous
preuve
prétexte que, vu que
ainsi, à tel point que, aussi, c'est pourquoi, de là, dès lors, de manière que, de
conséquence sorte que, donc, d'où, en conséquence, en déduction, par conséquent, par
suite, si bien que, tellement que
à la différence de, à l'opposé, alors que, au contraire, au lieu de, bien que,
changement
cependant, contrairement à, contre, en contradiction avec, en dépit de, en fait,
d'idée
en réalité, en revanche, mais, malgré, malheureusement, néanmoins, or,
opposition
pourtant, quoique, tandis que, toutefois
ainsi, bref, donc, en conclusion, en définitive, enfin, en résumé, finalement,
conclusion
pour conclure
extension à plus forte raison, d'autant plus que, et, mais aussi, même, non seulement…
insistance mais encore, par là même, sans compter, tout aussi bien que, voire
atténuation
à tout le moins, cependant, du moins, encore que, excepté, hormis, mais,
restriction
néanmoins, pourtant, si ce n'est que, sans, sauf, tout au moins, toutefois
nuance
bien que, d'abord… (puis)… enfin, d'un côté… d'un autre, d'une part… d'autre
part, en premier lieu (point)… en dernier lieu (point), en un premier / deuxième
relation binaire
bien que, d'abord… (puis)… enfin, d'un côté… d'un autre, d'une part… d'autre
part, en premier lieu (point)… en dernier lieu (point), en un premier / deuxième
relation binaire
temps, ni, non seulement… mais encore, ou, ou bien… ou bien, soit… soit,
tantôt… tantôt
ainsi, ainsi que, à la différence de, comme, contrairement à, contre, de la
comparaison même façon, de la même manière, de même que, ou, ou bien… ou bien, pareil
analogie à, pareillement, par rapport à, semblable à, soit… soit, tantôt… tantôt, tel, tel
que
à cet effet, afin de, afin que, dans le but de, dans le dessein de, dans l'intention
but
de, dans l'objectif de, de peur que en vue de, pour, pour que

Si l'articulation entre deux paragraphes ou idées nécessite d'être marquée avec force, une phrase de transition peut être placée en
exergue, c'est-à-dire constituer un paragraphe séparé.

Haut de page
École supérieure de l'éducation nationale www.esen.education.fr - Outils pour agir