Vous êtes sur la page 1sur 14

Calcul dalle pleine

I) Introduction :
Un « panneau de dalle » est un élément, souvent rectangulaire dont l’épaisseur est faible
par rapport aux deux dimensions en plan. Ceci permet de rester dans le cadre de la théorie des
plaques minces faiblement fléchies. Dans notre projet, on a différents types de dalles
(continue ou isolée) à dimensionner, on va s’intéresser donc à l’étude de la dalle pleine au
niveau du sous-sol qui est continue de forme rectangulaire.

1) Pré-dimensionnement de la dalle :
On a :
l x =3.73 m

l y =6.60 m

lx α <0.4 α ≥ 0.4
α=
ly
Panneau isolé lx lx
α≥ α≥
20 30
Panneau continue lx lx
α≥ α≥
24 40

Or le panneau à étudié fait partie d’un ensemble de panneaux continus


lx
 h0 ≥
40
3.73
 h0 ≥
40
 h0 ≥ 0.1
 soit h0=20 cm

2) Chargement sur la dalle :

 Charge permanente :
 G=0.766T / m ²
 Charge d’exploitation :
 Q=0.4 T /m ²
 Les charges de calculs :
 Pu=1.35 ×G+1.5 × Q

¿ 1.35 ×0.766+1.5 × 0.4

¿ 1.63 T /m ²

 Ps =G+ Q

¿ 1.166 T /m ²

3) Calcul des sollicitations :


M 0 x =u x × Pu × l x ²

M 0 y =u y × M 0 x

Avec :
1
u x= 3
8×(1+2.4 × α )

u y =α 2 × [ 1−0.95× ( 1−α )2 ]

1
 u x=
8×(1+2.4 × 0.563 )
¿ 0.088

 u y =0.572 × [ 1−0.95 × (1−0.57 )2 ]

¿ 0.26

 Moment fléchissant dans le panneau :


- Pour une bande de largeur 1m parallèle à l x vaut :
 M 0 x =0.088× 1.63× 3.73 ²

¿ 1.99 T . m/ml

 M 0 y =0.26 × 1.99

¿ 0.52 T . m/ ml

M0 x
 M0 y> =0.49T . m/ml
4
 Condition vérifiée.
 Moment fléchissant dans le panneau réel parallèle à l x  :
 M tx =0.75× M 0 x

¿ 0.75 ×1.99

¿ 1.49 T . m/ml

 M ax =0.5 × M 0 x
¿ 0.5 ×1.99
 M ax =0.99 T . m/ml

4) Calcul des armatures longitudinales :


Le calcul des armatures longitudinale pour une section rectangulaire de largeur 1m :

- b 0=1 m
- h=0.2 m
- d=0.9× h=0.18 m
f c28
- f bu=0.85 ×
θ ×γ b
25
 f bu=0.85 ×
1× 1.5
 f bu=14.16 Mpa

 Détail sur l y  :
 M ty =0.75 × M 0 y

¿ 0.75 ×0.52

¿ 0.39 T . m/ml

 M ay =0.5 × M 0 y ¿ 0.5 ×0.52

¿ 0.26 T . m/ml

M tx
 M ty ≥
4
1.49
 0.39 ≥ =0.37
4
 Condition vérifiée

 Armature en travée dans le sens l y  :

Mu
μbu=
b × d 2 × f bu

0.39× 10−2
μbu= =0.0085< 0.3(FeE 400)
1 ×0.18² ×14.17

 On n’a pas besoin d’aciers comprimés.


 α =1.25 ×(1−√ 1−2 × μbu )
¿ 1.25 ×( 1−√ 1−2 ×0.0085)

¿ 0.011

 y u=α ×d
¿ 0.011 × 0.18
¿ 0.002 m

 Z=d−0.4 × y u
¿ 0.18−0.4 ×0.002
¿ 0.18 m

M ty
 A st =
Z × f su
−2
0.39× 10
¿
0.18× 348
¿ 0.63 cm ²

 Section minimale d’armature :

 Bande suivant l y  :

A ymin=12h 0 Pour rond lisse


8 h0 Pour FeE 400

6 h0 Pour FeE 500

 FeE 400 donc A ymin=8 h0=1.6 c m2 /ml


 Choix de l’acier est 5HA8
 Aty =2.51 c m2 /ml
 Armature sur appuis suivant l y
- b 0=1 m
- h=0.2 m
- d=0.9× h=0.18 m
f c28
- f bu=0.85 ×
θ ×γ b
25
 f bu=0.85 ×
1× 1.5
 f bu=14.16 Mpa
- M ay =0.26 T . m/ml
M ay
μbu=
b × d 2 × f bu

0.26 ×10−2
¿ =0.0057< 0.3( FeE 400)
1× 0.18²× 14.17

 On n’a pas besoin d’aciers comprimés.

 α =1.25 ×(1−√ 1−2 × μbu )


¿ 1.25 ×( 1−√ 1−2 ×0.0056)

¿ 0.0071

 y u=α ×d
¿ 0.0013 m

 Z=d−0.4 × y u

¿ 0.18−0.4 ×0.0013

¿ 0.18 m
M ay
 A st =
Z × f su
0.26 ×10−2
¿
0.18 ×348
¿ 0.42 cm ²

 A st =0.42< A ymin =8 h0 =1.6 c m2 /ml


 Choix de l’acier est 5HA8
 Aty =2.51 c m2 /ml
 Armature en travée dans le sens de l x  :
Mu
 μbu=
b × d 2 × f bu

Données :

- b 0=1 m
- h=0.25 m
- d=0.9× h=0.18 m
f c28
- f bu=0.85 ×
θ ×γ b
25
 f bu=0.85 ×
1× 1.5
 f bu=14.16 Mpa
- M tx =1.49T .m/ml

M tx
μbu=
b × d 2 × f bu

1.49× 10−2
μbu= =0.033<0.3(FeE 400)
1 ×0.18² ×14.17

 On n’a pas besoin d’aciers comprimés.


 α =1.25 ×(1−√ 1−2 × μbu )
¿ 1.25 ×( 1−√ 1−2 ×0.033)

¿ 0.042
 y u=α ×d
¿ 0.042 ×0.18
¿ 0.008 m

 Z=d−0.4 × y u
¿ 0.18−0.4 ×0.002
¿ 0.18 m

M tx
 A st =
Z × f su
1.49× 10−2
¿
0.18× 348
¿ 2.38 cm ²
 Section minimale d’armature :

 Bande suivant l x  :

3−α
A xmin= × A ymin =1.95 cm ²
2

A xmin=1.95 cm ²< A tx =2.38 cm ²


 Choix de l’acier est 4HA10
 Atx =3.14 c m 2 /ml

 Armature suivant l y
- b 0=1 m
- h=0.2 m
- d=0.9× h=0.18 m
f c28
- f bu=0.85 ×
θ ×γ b
25
 f bu=0.85 ×
1× 1.5
 f bu=14.16 Mpa
- M ax =0.99 T . m/ml
M ax
μbu=
b × d 2 × f bu

0.99× 10−2
μbu= =0.0022< 0.3( FeE 400)
1 ×0.18² ×14.17

 On n’a pas besoin d’aciers comprimés.


 α =1.25 ×(1−√ 1−2 × μbu )
¿ 1.25 ×( 1−√ 1−2 ×0.0022)

¿ 0.027

 y u=α ×d
¿ 0.0049 m
 Z=d−0.4 × y u
¿ 0.18−0.4 ×0.0049
¿ 0.178 m

M ax
 A st =
Z × f su

0.99× 10−2
¿
0.18× 348

¿ 1.59 cm²

 Aax =1.59 cm ²< A ymin=8 h0=1.6 c m2 /ml


 Choix de l’acier est 5HA8
 Atx =2.51 c m2 /ml

 Condition à remplir lors du choix de l’armature :


 On a d’après le système constructif :
h 200
∅≤ = =20 cm
10 10
 Donc on doit prendre au plus HA16
 Condition vérifiée.

 Espacement entre les barres


 En travées :
 Sens l x :
St ≤ min(3 × h0 ; 33 cm)
St ≤ min(3 ×20 ; 33 cm)
St ≤ min(60 ; 33 cm)=33cm

 On a 4HA10 ( Atxreelle =3.14 cm² ) avec un espacement St =25 cm

 Sens l y :
St ≤ min( 4 ×h 0 ; 45 cm)
St ≤ min( 4 ×20 ; 45 cm)
St ≤ min(80 ; 45 cm)=45cm

 On a 5HA8 ( Atyreelle =2.51 cm ²) avec un espacement St =20 cm

5) Vérification de l’effort tranchant :


 Détermination des sollicitations :
 Au milieu de l y  :
qu ×l x ×l y
V ux =
l x +2 ×l y
1.63× 3.73× 6.6
¿
3.73+2 ×6.6
¿ 2.37 T

 Au milieu de l x  :

qu ×l x
V uy =
3
1.63× 3.73
¿
3
¿ 2.02 T

 Vérification
Il faut qu’on trouve : τ u ≤ τ ulim

Avec :

Vu
- τu=
b× d
- b=1 m
2.37 × 10−2
 τu=
1× 0.18

¿ 0.13 Mpa

f c 28
 τ ulim =0.07 ×
γb

25
¿ 0.07 ×
1.5

¿ 1.16 Mp a

 τ u =0.13 Mpa ≤ τ ulim=1.16 Mpa


 On n’a pas besoin d’armature transversale

6) Vérification de la flèche :
 1ere condition :
h M tx
 ≥
l x 20 × M 0 x
h 0.2
 = =0.053
l x 3.73
M tx 1.49
 = =0.037
20× M 0 x 20 × 1.99
 0.053>0.037
 Condition 1 vérifiée

 2eme condition :
A tx reelle 2
 ≤
b0 ×d f e
A tx reelle 2.51×10−4
 = =0.001
b0 ×d 1× 0.18
2 2
 = =0.005
f e 400
 0.001<0.005
 Condition 2 vérifiée
 Les deux conditions sont vérifiées donc la flèche est vérifiée.

7) Arrêt des barres :


 En travée :
 Sens l x
2HA10 par mètre filant
l x 3.73
2HA10 par mètre, arrêtées à = =0.373 mde la rive, soit 0.4 m de la rive.
10 10
 Sens l y
3HA8 par mètre filant
l y 6.6
3HA8 par mètre, arrêtées à = =0.66 mde la rive, soit 0.7 m de la rive.
10 10
 Sur appui :

On a utilisé 5HA8 

 l 1=max ( l s ; 0.2 ×l x )
∅ max × f e ∅ max × f e
 l 1=max ( 4 × τ́
=
4 ×0.6 ×ψ s ² × f t 28
; 0.2× l x )
 l 1=max ( 4 × 0.8 × 400
0.6 ×1² ×2.1
; 0.2 ×3.73 )

 l 1=max ( 63.5 cm ; 74.6 cm )=74.6 cm


 soit l 1=1 m
l
 l 2=max (l s ; 1 )
2
¿ max(63.5 cm; 37.3 cm)
= 63.5cm
 Soit : l 2=65 cm
(Aciers en travée)
(Aciers sur appuis)