Vous êtes sur la page 1sur 32

Envie de bien-êire

f .. . . L/
', \ /ww.editions-joLWnce.com A,u,rteu*tEnwtt

Le bon réflexe pour :

Stre en prise directe :

. avec nos nouveautés (plus de 60 par année),


. avec nos auteurs : Jouvence atlache beaucoup
d'importance à ta personnalité et à la qualité de
ses auteurs,
.
.
avec tout notre catalogue... plus de 400 titres disponibles,
avec les Editions Jouvence : en nous écrivant
et en dia{oguant avec nous. Nous vous répondrons
personnettemenl Petit

cahier
s
!

Le site web de la découverte ! ' exercice


Ce site est réactualisé en permanence, n'hésitez pas à le consulter régulièrement.

de Conl4 1(n; eqti on


t/onl/; ol entr@
Il-l-ustrations ilean Augagneur
Achevé d'imprimer sur rotative par I'Imprimerie Darantiere à Dijon-Quetigny
enjanvier 2010 - Dépôt légal : février 2010 - N" d'impression : 10-0047

Imprimé en France

OJ&lIvI SrÀ

ù!â'3.
"trxft.Ç$,
{tr
Dans le cadre de sa politique de développement durable, I'imprimerie Daraniiere a
été référencée IMPRIM'VERT@ par son organisme consulaire de tutelle, Cetle PErir i.

lotMr,""
marque garantit que l'imprimeur respecte un cycle complet de récupération et de
traçabilité de I'ensemble de ses déchets.
CAHMER
Spott cêrébral du bien-êire
Besolns fondorprrtco<
Trmcerdorre :
joie, }âcher-prise, ordre, paix, sacré, sagesse, !.
Auarlyropos
Arnour, beauté, conscj-ence, harnronie,
sérénité, silence, simplicité, spiritualiLé, unité. 1

Cê)êffifrcr. t letiens à rerneroer cha/ezreuse.nent /"larsha// 8. Kos.t/"-r3


De la vie et de ses réafisations, des deuils et des pertes t partage des joies et
des peines. i de /a fq-on sVeztæzt/are Jont i/ a transformé, emhl/; el
Resscrrcerrrf, jtru : Satué d" ,rom/r"-u'.s vie' 3râC-e aa Præe5'us "t à /a
/4ê/r1e
Bien-être, calme, confort, défoulement, détente, équilibre, expression sexue11e,
fantaisie, fête, guérison, hunour, intimité, jeu, joie, plai-sir, récréation. phi/osophie de /a Cammztàcqtion ,{on(io/etl"@ (C^/14 dont ,:/
!nlan#{rrdror:.'z e5t /e ctéqtezr.
Acceptation, affection, aide, amitié, amour, appartenance, appréciation, attention,
biernreillance, chaleur, cocréation, collaboration, conrrnrnication, conpagnie,
conpassion, conpréhension, concertation, confiance, connexion, considération, contact,
!.

/- là de ce pel;t cahi"r d'exeroc-es e t Je di{fuser /*ff'


continuité, coopération, douceur, échange, écoute, équité, enpathie, expression, merlt cet ai qt
Settiæ d'an art de ui*e ?u'e-st
du d;a/aue
fjâbilité, fidélité. honnêteté, intimité, justice, ouverture, partage, participati-on,
réciprocité, réconfort, reconnaissance, respect, soutien, tendresse, tolérance, /a CM, aÇn de répotdre à un rfue de son fotddeur ' îtt
toucher, être touché.

Sers :
ehqae ërc ha'*in a\t æÀ5 à la umdssanæ d'ut= fryoh
soi, act.ion, apprentissage, but, clarté, cohérence, conscience,
Acconplissement de
contribution à ]a vie, créativité, croissance, développement, discernement, d'Arc u rcldia fu; en@ury laVixt la âaâllanæ d /a
direction, espoir, évolution, eçérimenter l-'intensité de 1a vie, faire bon usage
de son tenps, inspiration, participatj-on, proxinrité, réalisation de son potentiel, æÆian. C-hæ.un atlra a/orS à sa disposition d atdre.S
sécurité, transparence.
Strat$;eS gu" cd/"S de 5" llafiire-r, de. ;'daTuer oL( de
9.bsistonce
s etlretuer pour Preldre 5àn de- ses /esàns et Je 1eS
:
!'
Abri, air, eau, espace, él-imination, lumière, Tnouvement, nourriture, protection, I:
repos, reproduction, respiration, santé, sésurité, soins. stabilité'
va/eurS.
i
turtêgrrté:
Authenticité, cenLrage. confiance en soi, cor:nexion à soi, équilibre, estime de soi, /--s ux"rocus et /eS natiott5 de eet ol,Mraye m'ottt été lrans-
honnêteté, identité, respect de soi, de son rythme, de ses valeurs, sens de sa propre
valeur, unité intérier-rre. mis ett god" lartie par Marsha// 8. Kos"nb4. Vs consti-
Aufommie : tuent un chemin de eon5oercc. vers ddaàaïe d hunaisme
Affirnntion de soi, choix de ses rêves, buts et valeurs, indépendance, liberté,
pouvoir sur sa vie, respect de son rythme, solitude, spontanéité, tranquillité, paix' et sont un ouli/ de choix aa sevic-e Ju deve/oppement j
62
de Mre ;nleJfuure é'qotiom"Jh.
l'.lole de l'ardeur:
Les a<ercices d'auto-anpothie, dapression honnêie, danpcthie et de gmtiiude onl &â crêâ por lv\orshatt
B. Ræenbeng fondotreur de la @mmunicotion MnViotenle@. Les listræ de seniiments/besoirs et tes exercices
concernant ies quotre âapes sont inspirÉs du << syllabus ,> crêô por lv'\arshott B Ræenbeng Pour ses sâninoires
intersifs
. Claqac seconàe yeut ôtte un noaaeaa ),i?att, si ta le oeuf. 9aivi. d' un dett,sset4ert...
C'est à toi àa cloisit. ,
Christian Eolin î'immurTur darc /a CtM pun se comparer à /'aTpenlissay
d'/.tro not*J/e /aryae , cela reTuierl de /a pratiVue, de /a
Des s i tæz votre notuenu Jé?art Pou r vot re 4 monde me) / /ett r 22
Jétermination et un inpréS&io" patiente.
Jans /e domane de voS rdations.
4/ors, uant d'unlan".r cefte /.ctur", de4a2/a24olé 5i /e
Mon dessin :
vqry vo/./s tente el si voL/s ftes pr&(à à æe"ft"r de vortS
trouver ett contrée ittonntle, où 7/as Ë.t n'ust caqme. daft
d où lqr$ est à ænstruirc de jour en jour. 4 e"rtors
momettt', votre sez/ récon{orl Sera de vous SotrYenir Vu'ur*
càos. esè tocgoans dùffrcjle dyart de dcverùr fæil. el 7ue
vo5 7e1/qtion5, SotVent comp/exes et dél;-
cqte; à /i"n ,4erer) va/"nt à eoap sâr
It de votls inm"rg"r au /a/5 Je
I /a 7dn
/a CM.

60 5
---
4 présent, adressez+ous à voas'même un mero en sui- Des,itpz+ous sur /'un des pdiums et p/acez sur /es
vant /es mêmes éta?es et va/ez si vous pozuez /e recevàr atdreS JeS ?er5onte,S dec ?ui VouS &eS ou Foutiez &re.
p/et'ttetneti .l ett eompétition ou en JiftÇcz/té rddiond/e.

/4 C^A/ est par excd/exe éc.o/Aguet /arce


C'est /e mom"-nt de {a"re /" /i/an de volre Vu'd/e dde à transformer /ar*$" cô/{r<r er: Llræ
Va,/cyæ : pour cda, répodez dax QneStion5 é:ærge pôu<. tl e/ïU, eriliTaer, rumitær, râ/er
'

sdon vdre réa/ité ælad/e. 5; r'oLls oa f4/aircr, eeJa gaspi//e L/he é-tærEe conSi-
vayez 7u i/ vouS reSle du chemin à
!,,
déra//. et e'est pea prduetif. Avez+ous un
/dre, retourtæz aax chapitres à < pd,t velo 2) Jans /a tfte 7ui vo/,(s assa//e de
apVro{ondir et, a// /iezt de. vous pettsees répetitives, æcusant ou jryeant taftêt
//âm"r, 1olùeræl4ôus de c-efte /'outr., tantSt vous-m&ne ?

:
Thrase

. Claque $ois qae,ie ue plante, (ous vou/ez transformer votre /an-

ie pousse !, gay de repræ-heS en deS

Michd/e 6u.z ( 6arrc.\ mots inspiraris ? A/ors, va/ageons

ensenéh aa prys de /a C^/V.

58 7
ErnpaÈhie
Sentiments :

Forme classique : Est-ce que vous vous sentez...


.) Vous êùes... (triste, etc.) Z / Cefa vous faiE... (de Dessitpz votre petc-eption de votre J/fse ?ar rE?orl à c-J/e
7a peine, chaud au cæur r etc . ) ? / C' est... (difficil-e, Je VoS ?ræ-heS. 5 Votre ex/re5Sion Je VouS-mêtne Varie Sdon
etc.) pour vous ? / CeJ-a doit être... (stressant, etc.)
Besoins . /es - ,sontp', /iz"tes '' <iears de55itr5 en notant dedans ' -
Forme classiqr:e : Parce que vous auriez besoin de....
+ vous aimeriez, voudriez... / votre souhait serait... /
L'idéal- pour vous serait... / Ce qui compte à vos yeux, 35
$
f,

c'est... / ru détestes quana... / Ça te pTairait si-.. / Ce Ê'


s

serait coof , 7e pied pour toi si... / ça te pompe quand... $


$
|1:

&lourez /es ?hrases


îtui vous insPirett en forction Ju st'//e
' vo/,/s eSl p/uS fanti/ier ou cré'ez'en d'aglres

O'-de55ou5 :

Avaft de. déz,ozurir /es tl éta7es et /es 2 vo/els de /a Ct/V,


exp/oronS certains a'Spects de /a vio/erce re/ationæJ/e :

furnaldias uisatl à &uir an rdanr 6ar & ga'd, u;etl \ l-a -'
,, Aa aiolcnce esl I'e*pression tragiqae àe ïesoins

de dirc :
.
^'\ -. non satis$aits, C'ut ta uani$estation àe
(L'important réside surtout dans le fait de poursuivre l-a l'tupuissance et/ oa àa àësespotr
t
danse en offrant â f'autre un espace de réaction et de i:3:
i quelqu'un qai est siàônani qa'il ?ense
àe
danse !)
Forme classique : Est-ce que tu Ee sens... parce que tu as li que ses uoes ne su$fisent Tlus g
q6 besoin de-.. est-ce bien ça ? =--
+ Que penses-tu de ce que je te dis z / Qu'est-ce qui i ?ôat se (afue enten)te, il attaque,
flo*
t'interpel-Le dans mes mots ? / avec quoi es-tu en accord ? il il ctie, il agtesse,.. o
Ou en désaccord ? / Ça te fait quef effet quand je t.f
raconte ça ? / Qu'est-ce qui compte pour toi dans ce gue*l Marsha// 8. (os.nkrg
j'ai dit ? {
il
5/5témat,:Tuemenl :4 Je. 5r.ti5 e.n colère Patcc nuetu-..))
Co/oriez
"t q"/it"z sur /a /hras" s
an < Ie srris en eollre pùcc ?r..jcù É.scin de-.. >>
:
Pffigffim@[0ffidp@pnm@
&-riv.z p/usi"rts {-:s ' 4 I ci ksàn àe-.. )) ?our com-
4. Être dans I'exigence*
pr"-tdre /a nuarce de e&e formu/ation. Dtoujours Dsouvent Dparfois Orarement djamais
(Je dois, il- faut...)

5. Ravaler ses notg* t:

fltoujours Dsouvent flparfois Drarement Djamais


(À quoi bon parTer de moi, ça n'intéTesse personne r) :,
i
I
t'
6. S'emballer* i.
Etoujours Osouvent Oparfois Ûrarement tljamais li
{:

(Je m'en veux d'êEre si stupide ! )


T.

.3

)ans /a p/a7art des ctt;, 5; votre itier/æ-zdeur est e,h


lumu/t. irtériezr ou s';/ enterd Xu'i/ a ma/ og, ;t /ui sera
l,[s.'4-],[.s D'AlrTRltI
difiÇo'/e Je receVoir vos settine-ntS el vos l"sàts. A/ors,
darlt d'e97érer Vu'i/ æc-aei//e ce fue VouS é7rozue.z, i/ esl L. iluger, critiquer* i
Dtoujours Dsouvent Dparfois Drarement ftjamais $
/on, si voLts y paYetæa, de pa55er /ar utæ phase où vous /u) (Tu es insensible !) i
Comparer, culpabiliser* f
témogner"Z Vot re e'nTathi e. iltoujours Dsouvent Dparfois OraremenL Ejamais $ 3i

(Ta sæur travaiffe mieux que toi ! ) I


Diagnostiquer* i.
4r* v6//e;ion supp/A-n"ntair" imPorlant. eon5i;te, à /a suite Etoujours Dsouvenl Dparfois ÛraremenL Ûjamais :
(Tu vas maf tourner ! )
des six étapes, à vous dematdet ?ae/s /"sàns volre inter' il

/æ-zdeur ûftat de com//er en 5e comportattt comme i/ /'a


5+ fizt. Par exetnV/e, dans /'h,'stàre Je 1teph":t Catqt /e. 7ère Généraliser*
defani//e aa't Vro/a//ument é.sàn d'a//er en /ui'même Btoujours EsouvenL Eparfois Ûrarement njamais
(Les ados sont tous devenus ingérabf es ! )
se ressourcer er1 oul/iant tozd /e r.'te.
*,S
^**exlo*rss$lr$
ryr€Ys]lrytwïwYsrHvgie:}lsry
leur ovoir demandê de se calmen mais ie me sens très mal. Nous
sortons de l'hôpital où leur momdn vient de mourir. >> 6. Donner des conseils non sollicités*
Otoujours Dsouvent Dparfois [rarement I j amais
En une seconde, la colère de Stephen Covey, qui provenait de ses Voilà une façon de dire à quelqu'tln qu'on sait. mieux ;i

pensées critiques, s'est muée en compossion ! que lui ce qui lui convient.
I

r: 1;: !1:!r!i.in\.er!:e- ;:i! !!oi.:is::rr' enif rq'{rtreJ


(Fais du sport ! Change de boul-ot ! )
è

V ,'/a aucan doztle 7ae TueJVu'r'h 5. eornTorle eomme i/ '7. S'emballer, s'énerver contre 1'autre* i:
ir

5e Comporlel ma'5, C-c îue , uS en /dSanS et 7"-nSa* viettt trtoujours ûsouvent Eparfois Drarement Bjamais .'j

(Tu n'écoutes jamais ce qu'on te dit ?!) it

de rpus el {at totde /a Jiflbr"nc-e. i'

8. Nier sa capacité de choix*


Dtoujours Ûsouvent Dparfois Erarement Ûjamais è:

Cp/oriez /e nanda/a en vous impréSmri Je san lexte de (J'ai dû fe faire. C'étaienL Les ordres.)
'..:"

7)ou tt a oiolence, a'est ue ta??rocltet àe na sôténité,

ft vous, où .n HeS4oztS ?

fslimez-Yous &r. vio/unr(.) ?


Contre vous ? Doui tnon
Contre autrui ? toui Enon

4ëR Dans /es formes Je vio/erc,e ciées p/us hatd, cæ,hez cpJ/es

Y "n a4-i/ d'u.rtr.s, ,1oh mentionrceS, 7ue VouS vou/ez


. 0e ynnàs conscience qae c'est uni qui ai le youooit r$ozrter ? Olez'/es iei : L3-
5?
--t- sut met laneats,
Aes auttes n'y sont, ?nat ficn, ils ne sont pas tesTonsahles

àe ee qai n'attioe, ,, I
F

r
Dessitez on dé<tiuez /a p/as foric )"ssitæz ou dézrivez /e p/as haa
vla/etæ rc/die*rl/e Vu" vo/,/s dez ge b rc.;fd;a f,ae vous dez
&Pr;n* ?dtr 5à
sa u/ète mai{estee e&e an #Ê. æconp/i c&e anEE.
dpæ utlte l'aârc
o /l'aie ?at ?eur àe te con$nntet ;
àa cÂaos naisscnt les étoilcs, ,
Clw/ie C-ha7/;n

/a. cdar. forclian vita/e ?ui a knucanT de. vdeur


e,st utæ

Ftrc- 7u'd/. ,p/,/5 é/e;/k el notts dantæ de /'itttensité poLlr


dr.Son &ûS;e "st à re.sp4ler d à di/iser dans lotrte sa
L'/

paissarce, c'est-à-dire pour se*ir rcs hsàns el pas dans


1" /zd J'daVuer lotër..

Mon menla/ cree4-i/ non e.nfe-r au mon pardis ?


:Oéay"z r'os dess;rts au éc.rits
"l æ.tp)//cz /es *fri,"etis
Dessitæz ce çue créc vdre metttc/ çlud voas ftes ett cdète
gai
ë
vous vie-ntetl Qo''r /a /ide des sentimetls p. ôl). Setttez
ou é-tox{."\.
ScaS VoaSVJiaær.
:
dessin
!:
4 présettt, tn/,tS a//ons etlar"ter /a Treaière fartie de dre
yqry €//e compretd q &aFas :

' 1'o7!ga44!ion1
50
- Àâ_
' / "xpr"SSion da Setlimeft,
,! .

r ,l
' /'expreSSion da kSàn,
' et /a demande.
i
(Sa 6eso,n de- r&fiéch,r à ta dernand". I. te dird mo. /a dettxiè'rte b7aa/ftion atgmetle /es charc-cs J'ozverture
dérision dans arre huztre) att diclryte.
3. Ke{orma/ez /a de'nande el /eS ksàns de /a perlontæ,
aln de /tti a62l7ps f)ue vous /'aez p/e)rcm"nt etietdue. &erciæ : saàr eilet &s fcits sans y qiouter J'&a/udiet
(3.rrt""as Dele-rmitæz si /es phrases suivantes eonstituent urc oker-\
fluetr,tdrnerdS sortir c-e sorr &- as
Xue-tat
6.s-n de- te- charygr les idees) vdion Jénaée 4'"y4144!ion.5i ce n'esl

4 tpn )2 en expriaaft /es senlimetts et /es


zl, Dites
/"sàns 7ui vous à r.fus.r.
1. Tu es tout Ie temps devant f'ordinateur Ô
2. Dans nos réunions, tu parles trop Ô
(Je sais port+ ertre, l'e.nl',e de, te. fdr. pldsir d l"
3. Ce matin, tu es parti (e) en laissant ton assiette $

6.S.in àe- me re55oarcÊr aPràS etrre- se-rnare ëTurSanLe. sur Ia table Ô {.


$

I a 6.s.;n de rdrortver rvtoh éner$e1 alors pout c-e 5orr,,


4. Tu agresses tout fe monde pour un rien ') $
!.
e
5. Tu es trop mère poule avec les enfants Ô ,lt

dest ton \ 6. Hier, tu as frappé ta petite sæur Ô


i:
i:
$:

r
5. Fàt"S /.uE Je:nde motlranl îuu Votlî Pre)æZ er1 7. Le soir, Luc a fe cafard Ô
comfe /eS hsàns Je. chæ.ztn et gue vol'ts &eS qôEislwY.ffi qlTÈeqrjs)':lqia:1\*ii:Slq!lÈs.rys|:!j$:$:@NàË

eotc-erÉ(à par e-e


fue /'atdr" v,t. 'Jros oT a:na1d cnT 'L
'x'o '9
(Mas si tr,t es Jocr-ord, ee sorr, oh poarrdt pre.ndre 'sapnlçl ,p u.T; êp a6e.[o,r
ua 1redgp uos tue^e sTItr e.rlou ap sop € ces êT seTJr.r9^ nI 'E
àu te.nps pclut prëpow la sort,e de. dernoin 7 ou 6,e-n ' '< ar^ e1 :1::nod e1 ap ure-r1 ue snol seuulos snou > anb s1p n; '7
'r'o ' E

1^ te
'safnuTur 61 ap gsodsTp luo seuuos:ed se.rlne xnêp sêT
As-tat atrre. idée, Jr.tr,. alrtre distroclio" plcùrat
1ê sêlnuTu q7 luepuad gTr€d se n1 'uTleu ec ep uoTungr eT suec 'Z
'sê-rneq burc luepuad :na1eu1p:o,T çrsrTr3n se nf, 'JêTH 'T
toad en ternarrt e-omfLe àe- mafd,3ae à : selqlesod sasuodgg

48
--- &suite, /'ac.haty, /a 4 Janse 22 se poarsu;t dans /'éc,oule 7)eillea surtout à contrôlet
des /esains respectifs. ce qui se ?asse )ans aotte tâte t
Os* dirc rar? /e se:tirrpt

Saez-vous firi/ement Jire non et/ou mettre des /imites ? /a. sdéta ætal/e /a'ss" pezt de p/æ." à /'humdn. /-s
/e ca5,,fu-rivez ici ee çui vous en settimetls et /es émotions Sont m*ne véztts co/4r4e /.tn
oktd" au lon forcliontæment de /a vie. Ce 7ui est vrd
îud ôh er1 est irconsoettt ./ A corrÔroy\o, être con1oetiS
de. nolre véczt nouS ev,tera J'&r"
ccfui-ci el nouS p.rmeftra d'"n prutdr. ,5o,n,

Si tpZeSSaire.

Qu$ues iJe-es sur ce Vu; pezd nous de dire


,{os s"nlim"tls ,5onl /a eou/uur 7u. /a
4 tpn22, O
vieprettd en tezlS de momett en moment-
' ttr" surpris /ar atæ imprsu. et matgtuer Je
te'z7S teuî con1u/ler 1ar nas kSànS. Dans /appd/ation 4 se-ftiment )2, /a Cil/
' 4vàr JeS conSé7uetteî, cor4me Je Terdre /'amour
resroupe à /a fois /eS SenSations ph/-
sigue.s, /e5 érnoliotts el /es setlinetls.
64 J'qpoTcer un eon/7it.
Pour eXprimer C-e
îue ,1ou5 Setion5, i/
' êlr. portf enlre /" hsoin 7ai tous ferdl dire oui et
esl imporlatl Je deudopper un væ-a/u/are
7ui notts feJdt dire. non.
c-"Jui
' Petser 7ue /es l"sàrrs J'autrui sonl p/us inPorlants étedu pare îue ,lous vivonS Vuotidiente-
ment des seftimetis très divers et gtae nous o'dors 7a'5
Vue /es télre5.
appris à /es percer'àr ni à /es ,pr4mer. 19
+6
47prurdr" à dire ,lon er1 respeztant ehaTue perSone corcEr-
tÉe esl un puissanl che-'tin de. retr,ontre dec sà-nê.qe.
fuis nos feq ani, gai ne resFztut Fs rcs hs.itsr 6dt
Je 7ui o, o'épror.rvu /aS de synpathie (mèm. s), Ule (aA P earles expr;ma/rt 12
rn erlturds mol qec- rron 6o.ss
nu, me m&- Sor-Neriè la senlimetis. Parmi ceux-e;
pre'Ssioh) je. pe-ax lr.ti dire. : ( 4vez-{o45 6e5o,t Jêèr" Co/oriez en roSe c-ettx gtue
assr,tréXu.l.traydl seraaccompl', àarc les delds ? >) vous aimez éprozVer d en

/a ur>V/dsat* : on peà êlre e-npathiTue dec J


qr,:S Cetlx çue VouS n'AmeZ
gtudgu'un et rc pas &re d'aceord dec /ui à /dre c-e Zas_t"sgtAy
(' éc.ouLe, ayec 6rerveillarc-e rnon ertFart
7u'i/ detnarde. U nu,
rre ve-rt plats all.r à l',ir,ol.., e-tV.z/,anLj" r.fi,ts. gdil
matnue- 1e.5 cor-trS).

&et<)ee d'em4he
Pensez à une difficulté que vous vivez (ou avez vécue)
avec quelqu'un : Déve/o?Zzez votre voea/u/aire de sentiments, aîn Je rendre
Décrivez l-a situation : el
/'ex?ression Je votre véc-a /a //us proche de volre vérilé /a
Quand tu penses â ce moment où...
Nommez un ou deux sentiments que voLre interlocuteur
'-
pourrait ressentir : il

...est-ce que tu te sens/ tu es... çu"Js Sont /eS setiiments po55i//e5 t


Dans /es situatiots suivantes, ô/; j'
Nommez un ou deux besoins que vous pensez être insa- 1. Vous venez de casser un verre Ô i.

tisfaits chez votre interl-ocuteur : 2. Vous apprenez qu'un pétrolier a coulé et que son fuel $
I

...parce que Eu as/tu avais besoin de... s'est répandu en mer Ô .:

Formulez une demande visant à vérifier si vous avez 3. On vous annonce que vous êtes reÇu (e) avec mention à ï'
bien perçu ce que vit votre inter1ocuteur : un examen important Ô
...est -ce bien ça ? 4. Votre partenaire vous dit qu'i1 (et]e) vous aime n

+ "l ô'r
;<L
++
â. "f'
.{.

i Tê"lc auqltdas nV '?


i (as ) xna.rnaH ' E
'-(e) ?uessTndulr ' (ête) larnbul 'g
"'(a)nÔ9p ' (ê)9.r1sn.rd 'T
: eelqleeod eaeuodgU
/a a"ntad" Foflre one denomdeo
dest ffirc D
.k àenanàe, àans la consclence àes 6esoins,
eG CesG prendtre sG Me em nqflms I
est la clô àe l'ahonàance. u

6ay D" kusseher ( kJg7a")


Co/oriez cefte ?hrase ' nie-ax /'assimi/er.

Dans /a Je-natde., i/ y a /apuissarce J'inilier /e chan-


gerrleht. Pat'fois, cda pezd /dru pezt de dér-ozurir
/te Jematd. eomporte (o critères '
' O/e s'dr"ss. à Vu$u'un Je Tréos ,4
à 7ud pàft on a /e pottàr de c,réer ee à 7uà on
Sercùs.èn J occord
aspire. t J'atrtres orconslarces, on pezd #re
de-..) et pas;4{. est-ce nà* poz.trrdt rn ciid.r ? )
inTuie{.ète) a l;*. de recevàr un /tor1.
' t/. corcerræ /'instant présent '4 Me- dire. si tz.r vertx

fdr. la vdss.ll.... ) et pas ' <( )orérrayarC tr,t f.ras la


) V exist" Jeux |p"s de Jetnardes :
vdsselle !
'c-eJ/es visant /a conrc.xion dec /'atdr. (zd;/;saos eans
' O/" esl conc-rète : 4 Me dire. si ta v"-r.rx fdre la vds-
qO Z des eas)
selle >> .l 7as a/slrale comme 4 Àdder ).
' d cd/es visatt utæ ælion OO 7" Jes ca;).
' f//" eSt exprimé-e "o /q)ry posilif : éviter /es tægations
comme 4 Je. rc p/us 22.
fx"mphs d'Ltto Jetqatde Je contæxion :
' t/" est rén/isa//e ' Je-narder /'inposs;//. est /e mu)//uar
< Vueje souhqlerai;, c'e1/...
lr4airzterzatn, ce.
otqû, 1p Tien o/t"Àr .t

72 ' enlendre ton opinon ; 33


' O/e /ass. /e ehàx ; <( Seras-ter Jocr-ord de-... ) el pas
' îau tu me dises si tu v"ttx /iun Vu'o, enseml/e
4 le Vez,tx f,tte. tn... )). "xp/oru
/eS lo/zdions e*;sryea//es ;
' îu" tu me dises c-e f,ue çn l" ldt J. m'eftetdre. 22
futl. d. /aulrc æt e'npdh,e /eztrs /"sà"s de. détenle
et le p/dsirptrl$ daent
CffiitntttVr satis{a"ls I d'atdres se
Enpd-hàa sjn#e "n ï"c 4 senlir inlériezternentt /ercer'àr JerJarèrenl frustrés crt i/s
/'ex7érience Suljecl,'Ve de daeli /"soin de ldre /on
TaeQa'un d'atrlre 22.

a1ry de /eur lenpS. C-ea'


,, îonner àe I'eupatûie à I'autre,
montre î)u\an mê.ne evétæ-me-nl pezd, SJon /es /esàns des
c'esa se $atn àu 6icn à sot, ,, Susoler deS Sentimettts opposé5.
?er5ohræS,
Pascn/e Mo/ho ( 6arc-)
Si vouS éprozuez un sentimezt agréa//e, cda sjnirÇe 7u"
o A'eu?atlie est une qualitâ à'âcoate et àe prôsence
vozlS dez un oa deS ksàns sctisldts. S' votre. parte-
à I'autte, à ses sentinents et à ses 6esoins, sans aoaloir ncùre voets c'lfre de-s fler,ts : VoûrS Serez vrds"rn6laÉlern.-rrt
I'anener quetqac patt et sans tnuaenir )u fassô, , hu-r,tr"r.t{s.\ patu votre. 6.soin Jqtt.rtl
gate.
Marsha// B. Kosuré"r3 sera scûisfcit.
Çâ
V y o ztte c.hase 7ai désarnorce /av)o/etee el /'Eresdvilé aa
suin J'utæ. 7s'/ftion1c'ust
îud ott tette de compretdre /otdr. 5; vous éproz.ttez ttn seftimett
a/,/ n'veaa Je ce.
?ai est h p/us importarrt pdtr /ui, c-'està- Jesagr,eal/e, ceJa sjni#e îue. vous
dire e-e
Vu'i/ ressent
(*s ætt;rrptà el ce gui dontæ ur: sehs dez un ou deS /"5ànS insqlis-
à sa u,'e (ses souhaits, SeS a'pirdionS, SeS va/ettrs, en /.tr1 / a"ts . 5i votre arnor,truad.se) passe

.+2 ztol : sus hs.its\. 4;rrs;, /ors de eonfïts, ?ud des he.atres Sr,tr face6oo( SanS 23
Vae/Vu'un
r4oil de /a eompréhetsion pour c_. 7u'i/ vit Q_. 7ui iimp/iVue 5e. Soatc-ier de, Voz,rsl Vor,t5 SeteZ peà-
las fu\on sal d'æc-ord u"c /ui\ et pour ses hsàns Q- Vui ètre. {ratstrJ."\ parc- Xue-vous aLLrez 6"s.in de, considârdion
rc. uezd pas dire
Vu'on va /es aSsozuir),
7ud7u" chaSu de trèS "t J"cnaryg.
6<prcssiut de soi an hor#dé, & pettSanl ' .4( Ma î.mme eSt decl,te. pær -c- gete je vdS fdre
ass*tiuité dr,t )), un homme se chary d'uro c/t/pc,/;/;té et,/ou
sport
d'ztro respohsa/;/;té ,ræ)v{.à /ui el 5a 7p/qtion )
ffi/l40.f i/ est dott capilc/ pour /ui d'#re conSciettt Vue Sa feaap
P/us /es mots vientwtt de votre humailé, c'est-à-d,tre SouS est d4ue non paS 7u'i/ tæ lhit pas ce Va'd/e a'm.rat,
/a {orm" de sentimetis et de hsà*, dans /. respect Je maS parce Vu'eJ/e a hSàn de compEne oa de noztrir 5a
/'atdru, p/us Vo/,1,5 SereZ cre/i//e, co*idér{.") .t écozd{..)- rei/Alion dec /ui.

4pr"s uàr clarirÇé c-e çui se passe en soi, on déàJe d'a//er C-Ja dit, même 5i un /4dr; a conSc,tetr,e qu'i/ n'u1t ni eouVa//e
ett Var/"-r à /a Versontæ CoÆ"ert#e. à reSpotSa//" JeS sentiments Je 5a fetaae, i/ est e;Senlid

7u'i/ sàt respo*a//e de SoS prcpres iÉutiqS d ætiaS.


SouS /'arg/e de vue Je /a Cil/, /'Mé esl /a eapaolé d'un 4;os;, s'i/ souhatte (;rrl"n-
/a
7ua/,té Je son couT/e
ftre humain à ce 7u'i/ vil et c- à 7uà i/ asVir., sans tion\, i/ e t /on 7u'i/ crée aass; des moments (action\
"xprim"r
jrye'zettt ni repræ,h., n asress;v;lé. nourrir Sa relation. A;rrs;, s';/ {A-t un chàx en fotrtion Je
5i on uezd /i"tt S e-ntetdre,
ses hsàns à /ui Gaturt" /ar /e sVort), i/ e-nletdra aez
i/ est e;*e:ttid d'cpprendre
aftejltion /es éesàns de 5a feaas (contæxion\1 même si
à dire à /'atdre 5a prêpe ceztx-o Seront priS en eomfe à un atdr. moment.
u&;té 7/zt8t Vu" de /ui Lltæ retlation s'épanoait datantage
s
/a/arc-.r geç Tuatre .al
û,
?rd /a eu/pa/i/isation mzdud/.
vérités .l
diminue et îu. ehaczn entetd,
\)
accaei//e el considère /es
-g 6t dahs atæ ddiet, lan &s iàerlæ,uteans se scrt t;-
tigtté, ccla dfa^/lit /a upæ.;té @>1t>741p à bllahr.r au à
25
hsoins du /atdru à !d/;té *". Ë
siens.
tésatdte an eatfrit, d æ, ,r#tie s) /a uitigae est fêrdég.
4. .Te sens que Lu préfères Françoise.
Sentiment Éval-uation masquée Reformulation
troui Duon Doui flnon Ooui ûNon
î'fu,ttet prcrd du te'>ys d n'ust ps t4jauns {ip-/e :
5. Tu m'irrites quand tu laisses tout en désordre. i'

Vue.
/'on 5e Senle ma/1 maS Vr'on ett igrare /eS Sentiment Évaluation masquée Reformulation
Doui ûwon Doui Ouon ûoui [won
rasons. Vars ce ce;, i/ esl éon du Vretdre tozd /e 6 . .fe suis f atigué (e) de nos disputes. ll

te-m7s rcc-e.ssdre poar #re Vrésettz{.) à so;, dæ Sentiment ÉvaluaLion masquée Reformulat,ion n

Doui ûuon Eoui Dnon Doui DNon i

/îend//arcc d pensistatrz. C..Japezd ader d',fu.rire 7 . J'ai le sentiment qu'iI m'arnaque. 3',

qe; senlimenls el ses /esàns aa fur el à Sentiment Éval-uation masquée Reformulation


ûoui Oxon Eoui Dlqon floui ûmon
r4eSz/re de /eztr VriSe de eon5c-ience.- ;l
;::

Par {eraap antprce à son /arte-


1,rræ -'(a)lueTlgul suas aur ell 'L
"xetn7/., ')'o ' 9
Mr.7u'd/e souhaite Se SéVarer de /ui Tendant -'(e)gfrJrT srns êIt I
-'e?sT.rl suês èu êIl .?
un mo'S. 5on parl":taire pourmit ézrire erl 'x'o 't
-'1a196e:nocgp suês êlu ê1' .Z
'-axald.rad '(ê)guuot9 suês êu af 'I
S'car.u"i//ant /ai-alaa dez, atdo-em/dhie :
: selqlssod ÉlËXTnsgg

&et<.iæ:4n&rqe.)//ur
Sâpare.r d. rnoi p"Àarn atn rno,s,,
Pretæ.2 un moment pour d,écr,:re
' je rne se-rr.s irngz.det d jd 6.s.in Jêtr. rassaré sr.rr la
/eS 4 nt < ;^^ 4*/u"
solidité de. notre. reJotion, "**-
teriStiçueS de Ce oue Serait, JanS
' je, me se-hs rnaladrcit d jda.rcis cro,re gai.Jl. s.rt
votre vie un mode nei//ezt sur /e
f'5y4o{.tF
?r. jcù poar .,11e.,,
Ztan_t4e,."A . Par exe'nV/e t /rendre
' je sr.tis triste d jd 6esoin de. prése.we.r notre r.lation,,
/ /e te'zp5 Je 5e eondtre e:ttre voi-
' je 5r,ti5 Sarpris d j. tiers à cozrprerdre. les rcùSonS de,
SinS 1 reSTecler ,5eS etgage:neftS, elc-.
78 5a dernande-. ) 27
Contemp/ez ce monde. imasinez
< Mdhte-harltrjevas lati écrire- r.trre. letôre, pour lati e;pri-
mer mon amcrlr et lai PtôPo1eJ Xù o" parle- nn Soir de.
fu'i/ soit devena réa/ité et setttez ee çue
eda voas {a"t.
/4 fq"on dont ehæ.un décrira /e. sapin sera forcément Cot arér" sym/o/ise vos ksàns : ér-rivez dans ses ræ-itæs
d,://Zrente.. /es /esàtxs vitattx ', dars /e trorc el /es /rartc-hes, vos ?rin-
DanS /a parlie 4 de sà 2, /a CM reds apVred a4attx /eSànS de Sezzrité et danS /eS feui//eS, vcs; é.5-:nS
"x/r.ss,'on
à c-orutd,tre et à déerire /e p/us oéject;u"ne'nt possi//e notre ætads d'é?anouissement. C-o/oriez votre arfre se/c,n vatre
{æ-e du sapin, et e-e., Jans /e res/ect Ju /'atdru. irs/rdion.
Ponr aVpréheder /a Vartie 4 éz-orde d" /'atdr. 22, taus Pour vozts q'Jer à déz-oruir vos /esàns de séz-urité d d'éVa-
deSeetdronS Je notre montaSne et monl.rons Sur cd/e de ttouiSSetnent, ré/ërez+ou5 aax /iStes p. ô2.
/'atdr., aÇn Je décowrir 6at point de vue. Cda rczcssilera
de /âcher nolre. uisian Jes choSe;
nolre inler/æzdeztr.
pour eonSiJérer cd/e d. l-os /"sàns Sont essettieJs
t.
7u i/s c-onstituent un terrqn Sar
, I
V est c/ar 7u" cà a/pirisme esl exjeaftt mais i/ nozts olTre Ltæ hçuJ /eS élreS humans pe,l,Meli \
expe-rierce ;temp/4a/ht /arc-e. 5e comTretdre : a/./ niveqt JeS
7îaprès ucir esca/dé /a mon-
lEte d. /'atdr", on ruietl sur /a Sientæ ettrichi de /auaridé Jes ksàns, /e c-otûit est impossi//e
-/
c.læ'"tirs metwt attx di/Tëretts pdfts caf e'efi/ zh niVeaA
îui arqèrc à /a

deVzte d de /a comTréhension mtdud/e el aa non-


cotàssarce jryemenl. Ot e/Tet, /eS ksàns Sonl
du saVin unverseJs et s"m//a//"s enlre /es Hres huma*.
dats son
ensem//e. o .Ol n'e*istt ?as )'lonne ou àe $enne qai ?uisse se ?assef
76 àe nspiret oaàe 6oiu -
?oar ?atk'àu ytan plrysaologialue 29
- ouà'ôtre en rehtiln, àe rceeooltàela couynilension ?oaf
ses iôies et ses peinu et àe 'ioulr àe sa lt6c*i àe cloi*, ,
lJempathie
4rro Eoutit (5aiss")
[x"t tp/e d'utæ d'ælion , €n Cll/, an 5 eXpritæ u &atl ærîsc;ert ,,ae c'efit cn
4 Maintemntl c-e
fueje soahait.ras, c'est... e < dé,"1êJaÉ > dc laàr" îo'* ag&e &s tfune,s
' îa ôh prellræ noS J'Urc vrdrrærn prdrb de æJai<t'. ûrsi, îrd an qpriqe
Ee-ndaS pôar #xer an retdez-tott5 )
' îa. lu todeS /a pdouS" a/aht deman. 22 sæt hsàn, a ueil/em à rc ps ;r>V/;gaer atæ udre Ft-
sæztæ. (ux"mp/. l) d si d, cr/;6ge /e hsàn d'atrtra;, d, 6e
&ae.;æ pdtr a?prsd,e à e4r;rrÊr dês &r>rat&s
t
s
{
:i
s
4 dé'nêlen > de æ/ai<) ("x"-zp/" 2).
&aztitæz /es ?hrases suivantes. 5i /es l, critères tæ. sont s

sI ' &enp/e Ë I , ({. Îd 6eso,n de- c-airne >> el pes , < la


Pas renc-otlrés, reforma/ez-/us un imqimnt eue:ttud/emenl I'
ils 6.scin Xue.tu te c-alzres ! )
un c-onte.yle. F
I
s ' &enp/" n" 2 : <( {stat 6.soin J&r. s.^r,tp.\ pour te.
&"mpL d'ute Je.made. remp/issanl /es (, crrtèret *:
{i
,: ))
retroat/er tci-rnâr,re et pas , a( Astat 6.s.in gete je
<( S.rdstn Jær-ra
nàcln reparle c.e scir de. notre di{fé-
È
ii
f
k te fic-h. la pdx ? ! >
r"r.d Jh,er ? )) 9,
c
:
f
1. ,Je souhaiterais que tu m, écout.es *
2. .T'aimerais que Lu me cites une chose que j , ai faite
t.
Ài

à.
(epruæz /'exera'ce 4 4n motde mà//"ur )2 (p. 27.\, /isez ce
et que t.u apprécies ô ril
?ue voas Aez éz-rit et, Si tic-eSSdre,lrc<daiSez
Ë

3. ,f'aimerais que tu te sentes plus à l,aise pour donner !: voS ?hraSeS


ii
ta conférence I T
Ë /"sàts.
4. Veux-tu bien préparer l_e souper de ce soir ? È..
"n
+ lr
Par exe'rtph, /4àhs de disprtes en fami//e
5. Laisse-moi vivre ma vie I r) 'é.

6. Dorénavant, c,est toi qui répondras au téléphone I


' + /esoin d'harrnoni.
+ I

7 . Serais-t.u d, accord de continuer l_a conversation après /orsçu'or pr"rd c,onSdence d'an éeso,n tprl sd;s/dt, cda
.:.. le dîner ? .)
,pus Termet, lâ* à /éla/ordion d'uto de4atde, de trouyer
')'o '1.
sarnor{ LI e so:nêq 91 ep auoqdgTgl nÉ a:puodg: ep procce,p nf_sre-ras .9
74 i Tpêures re:a1:od eI anb s1uêue?ê^ sep êugru_rou tepTcgp sre:aurTe,1' .E atæ. issue à notr" difiÇca/té.
')i'o '?
e -rTos ac Toru Jue^
-ap ecuarêJuoc È1 s1e1çrd9: n1 1s êcuer;uoc lTeJeuuop al eTec an-b ac-1sg .g
.r.o .z
a êflp ê1 êp suar^
af anb êc ep npuatua se n1 anb ac sloru sa1 ce^E ejrTp êlx nl_sTE-rpno^ ,I
: salqleeod sleqTnsgg
:4n k-scin ;'exprime en termes pôsit;ts d n'imp/i7zaa à ute 4 4n motde me)//ezt 22 (p. 21) : /isez
Kepre-rc2 /'exercice
VtSo*æ, n urc æliot ce)?te. 7 s'Et de. dire. t <
,autre. S rù voLts Uez ,éc-rits et, aÇn de devenir ælettr
é*s.in de-..>> d pæ '< Sci &s.in nuetu rc-..)) (ætricà de votre motde nej//eur, formu/ez une delnarde
S /-, d,'l à sa eilhft 7ui sort pat /a première /As /u soir : vozts poutiez (vous) /hire ?our a//er dans /e sens de /'un de
< 3a &s.in Xue-tu rr:-prehrp-s pqs brisgares &-Xueture"rCres vos /esà*.
n/ec ton frère ) , c&e for,r-e esl ,#Jd;/e1 J/e iap/iVus laàr" A *
/ ^dry utæ ælial On dira 7/ul& ,4 l. sr,tis irçr,tie(UJ a ,< t<

rQ 6esoin àe. me- rassarer ern te. sachorC err sér-etritô. Sercùstr.r
t{oaS voi/à aa terme de /apprenlissry des 4 étapes de /a
Xue-tærfrère ? ))
Jocc-ord de. re-r{.rer en nÊnete-rvps
C^/V.

&eæ.iæpc ideâi&et ses hsàns Passors à 7résent aax 2 vo/ds Vu; éta//isseft urc p/e)rc
&amircz si /es phrases suivantes exfrime-tl un bsàn. 5i cz eommuàcation eftre /'otdr" et sà '
,!
rat #re c-e lesàn el ' ,
/ eXpre5sion hont#e ou a5Serlivilé
r
réécriuez /a phrase de fæ-on à /'ex?rimer. '"t /".npdhi"
1. Je me sens triste parce que tu ne m'as pas souhaité un bon
anniversaire I Ce Jessin i//uslre /a difrlc-u/ta Je
2. Je suls déçu(e) que tu n'aies pas tenu ton engagement
+ /a communeqlion. Chaga" per-
3. J'ai besoin que Lu viennes me voir ô
4 - ,J'ai besoin de plus de temps pour parler ,Ô Sontæ est arrivée aa Sommet de
5. ,f 'ai besoin de solidarité .) 5a monlEtæ par un ehemin
6. J'aimerais plus de clarté Q
7. .Te voudrais que tu te taises quand je parle ô
Vui /ui est propre d tæ vàl
-!:

I
da'{t']l'',ls' r'!'- "^
_ les {4

35
\,"*'"'Wsef,ffi.{!!."!il!,'wÎe'ôEa

7O 'uorl€rluecuoc êp 'auÏec ep uTosêq +e,l 'L


.gurr:dxa 1sa urosêq un .9 7ue 1et c&é du sop;"
'9u1:dxa 1sa urosaq ull '9
'auq1À.r uou e re1Tp,p u1osêq TE,1' 't
Sitaé entre /eS deax
'uoTleTêf, ê:lou -rr.rlnou ap. uroseq TP,I! 'E
selJe saT 1ê La complexitê de lo communication montayt s.
salored seÏ eJlua êcuêr9qoc ep uTosêq TE,t anb ecJÉd (ê)n59p sTns aI''Z
' (ê)9191 a-rlg êuTe, I anb ac:ed a1s1:f suas eu êI.T
ealqleeod slrqTnegU
/-" hsoin, diaprl du præ-snat L' atdoTf(h' et prélnéale si /etzs' ettx
de /a C^A/ Q / saTP'ssiæt de sà

* cf,out ce qu'on $ait, c'est pout allet C'es/ en a//ant alt cæur de 1à-même 7ue /'on trozue sa
à la rencontu àe nos 6esoins, ,, résottance dec /' autre.
/"larsha// 8. Kos"-n/"rg /ln des po;nts esse:ttids /es rdqtions, c'.st
J'appretdre. à s"nlir Vai 5e pa55e en 5d el pourTuo,'.
c-e
Sdon /'æcefion de /a CtM, /e tet-me 4 bsoin 2) Jésjrc
Surtozd frd on lrderse urc di{rÇc-u/lé.
aussi /i"n c,. 7ai esl ;tlispetsa/h à nolre vie 7ue ce 7ui
L'atdo-empathie est un açaent gtue. /'on pretd pour se
/ui Jontæ de /a sez-urité et du sehs. I/ à /a /As nos
"r7/.k loLlrtær verS /'inlérieztr de *oi et pour aec-a")//ir ce Vai
4 hsàns vilaux 2), tas 4 lesàns de séczrilé 22 el 4 nos Po* cda, on 5e poSe deux f,uefitiorS
5'r/ Va55e. :

/"sa d' éVanouissement 22.


'
"s Cammettt est'ee gaeje me 5en5 ?
' &,sàns uitalq : respirer, /4d/Vr, ' 4 7uà est-ce f,ue1'aspire dans eette silaotion ?
/àru, dormi\ Jiminer.
ft lon reSle dec ces guestions jusXu'à ce
' kscitts de sézarité :

Vu'uro c/arlé Se faSSe en Sà et/ou la1Vu'à


l"sàn de sécurité malé-
co 7u'o, re11ehte un sou/aymenl à /',trrc,on-
riJ/e, dfective...
fort du moment.
.' ksàns d'éyatouiss.-
,rætf * /Urc har.tdn :
Co/oriez /a phrase suivarie ?our ùe-ax /'assimi/er ,

hsoin Je eontri/aer à /a
vie, /esoin Je Jomter du Loffinqd@næ@ru€pffie z
5et5... d ro pemdffiffie troccudltr
Dessin inspiré por
(Belgique)
Mariine Morenne dosffif€cffic
7 existe des mots eourarnment e,zp/a.7és côl4me Je Senli- torrt c.Jq qpràs le- e-aue-he.r deS e,rrFarts,, ofin de, c-orr't-
merts, mas dont ,'*11;gqrlion est à éuiter, car i/s sonl mêJés pre-ndre-
"- n; elle. vit. ))
à anjryement. C-e sont Jes nots comme,( Je rne. Se.nS

trah(à,, a6ando"rJ.à,, ircornptt"rr{.À... )) Comme ;/s iurt 4ttod on pretd /e tenpS de s'écozder Sà-même, cda pro-
ou æ.cztSetl, i/s reTrésenteti uræ souree pote,ntid/e Je Cltre de /a clarté, de /'étærgie et de /a cotrlanc-u. ôn pezd
eottllils Çof-d so, /'otdru) ou du déz-ourageaent Çoy- ettsuile (sà {a"r" Jes dematdes en forclion des lesàns du
me'zt 1ar 5à\.
,1--S phraSe; du gerlre ; 4( Te. Se.nS gr.,, jd l'irrpr"SSio,
nu.... ù sotl à év'te-r paræ Vu'eJ/es sont Sour'etl suivies
&ao'æ d'alrlo<t4Fdlîe
Pensez à une situation difficile :
d'uro pense-e ; ( Je Seh,5
?ae t-u me /nerÀ5 )) e.Xprime urc Observez l-a situation :

Quand je pense à...


petÉée, a/orS fae 11 T" rn. SenS rnô.Aa/f(à )) exprime, un Accueillez vos sentiments avec bienveillance
setiimeti. et persistance :
...j e me sens...
Recherchez vos besoins non satisfaits :
)&ermitæz Si /es phrases suivanles ex?rimetl ou non an ...parce que j'ai besoin de...
Sentimetl oél Ltræ. eVa/adion 5i /e sentimetl n'est Recherchez l-'action que vous pourrj-ez entreprendre
pour rencontrer l_'un de vos besoins .

a1Ar.ment ^,éSoi.

1. Quand tu ne me dis pas bonjour, je me sens ignoré(e)


Sentiment Évaluation masquée Reformulation 5;, /e mdir, /a cdetibe "xp/os., /eS
Doui Druon ûoui flNon Doui fluon 7ue votre mari
enfiatls sonl en rdarJ el
2. rJe n'y arriverai pas.
?6 fait /a t&e, {a"tes instantanetnent 39
Sentiment Évaluation masquée Reformulation
Doui DNon Doui tNon Doui tuon /e ehàx de /'atdo-e.nVathie !
) Je suis dépité(e) d,avoir raLé mon bac. T
$
t
Sentiment Évaluation masquée Reformulation s:
g
Doui ENon Boui DNon Doui Dllon
s:
ii
;i
ir
_".
".r
Penser ?ue raS sentimettts Soti c-aa5é5 par atclrui repré- 6; ù/ Fr/6 de to', a/ons, prle urd/4elf
Settte utæ Sratde Soarc-e de vio/e:r-e.. Ot .{/bt, 5i /'on J;t à Jc tei ! 6; tu Fr/6 vra'nett dc tà,
;on ert/hnt ,( ?otæ nue-tu he ratÊs pas ta.
Je, sr,ris triSte- laAr" ,'"x;st pas Jans l;rrry". CtJa æ
c-hor,tbre-ù, on /ui {a't cràre., dès son jezttæ âge, gu'i/ est uczdpat Jite ga'i/ ,p e/n7te plas, t tris
ma/-&r. .t on l;rrt'4" à p"nser 7u'i/ a
de nolre siyi#e îa';/ d;sfard da edte & tæt
/e 7ozùàr de. noas retdre. h"ttrutts") oa ma/h"ur"ux{sà, dratæ. €n lLitt îod ta Frles uttirr'tcri
a/ors îu'* /dl , '( on est triste potr nào" drn" lordre Jc tâ, adt/errært tà ruste dans æ gae
&-l ou paree Srion a 6esoin Jayor la seczritë Xue- nctre tu ænaafigaa5. 4 æ M-/\ta as
édatc-dion porte. ses frr-tits ...>> e rerdanl TueJVu'un respon- nâK") dirc à /oAt- æ gae tu uis
sa//e de noS senliments, ttoltî a/ourdissons 1on r',éc-u dec- d pc ga'il paisse t'etletdte.
/e tétre et rpus retpçor^s à tetre pozuàr.

C-ft. notion {orctiontæ dans /eS deaX SenS : cc n'est


donc /a,5 rdi/e de nous a/ourJir en etdoSSant /a ca/7a/;/;ta &erciæ d'eX?teSSia Me
Pensez à une difficulté que vous vivez (ou avez vécue)
du véru ilotre ætion avec quelqu'un :
pezd stimu/er L0æ Décrivez l-a situation :
ffi souffrarce
Quand je pense à ce moment où...
Nommez un ou deux sentimenLs :
...j e me ,sens...
cAe"z /'otdr.,
Exprimez un ou deux besoins non satisfaits :
. ,t
mAS / onqttæ ...paree que j'ai (j'avais) besoin de...
J
Citez l-'action que 1'autre pourrait entreprendre pour
5a Souf-
de. prendre en compte vos besoins ,
2+ S, '41
franeu réside ...et maintenant, serais-tu d'accord de... 3f
s$
dans 6an hsào
non sdisfail.
su/t;/ se prdu,l ett /ui : ses d{ettses s'c,/dssetl d, pet,t à
C-o'>,p/élez ccfte /iSle et: ;^ærrqrt, si nc.SSar., o, pelit, i/ s'aruru Je tw*eau at dia/6rrr. d à /a re/diott.
Conlexle :
P/as gaeJTu'an est asress;{ ou lio/entt p/as i/ a hsoin
l-. Si vous vous sentez seul(e), vous avez besoin d.e...
d e.aTathie et màns on e enr'ie de /ui en doruter !
2. Si vous êtes fatigué (e) , vous avez besoin de...
3. Si vous vous sentez énervé (e) , vous avez besoin d.e...

4. Si vous êtes inquiet (ète) , vous avez besoin de... ba^s/'*tfthi., u fo; nrrfte daâ tê4ë, e-'êst la
îodW e pésenæ îo'* #b. ân "n46Xo.,
c'est tetl+ deuàr /aar" @>trtæ. an drc harqcin
-'p luenb (ê) 9-rnssE: af,lg .?
-'êulec êT :ê^noJlaÈ .E d de ere, dæ lai atp îna/;té & aqtpxiæt.
-'fuêuarrnossa-r,sodêÈ .Z
-'a6e1:ed,aru6eduo3 .1
: ealqleeod saeuodgg læs sjrcs itdiTaant
7o'ur* perSontæ a. rela
tptre em/dlhie :
cràt îue ,ps Se:ttiments Sont eryetdrés par /es
Sozuenl, on
évéæments ou /af /e ælion; d'atdrui. Or, c" n'.st
' O/e n'gozd" p/as rien ou /i"-n JécJare
/as /e
cQ,s :
ôai,, dest tout ça I )
àfdt
' //rc c-ertarc lension, perceft;/h
/tsfae
n@s seffimsnb proMenMG @ nos Eesoflns I datts Son corp5, a diSpara.

Co/oriez Cete uérité 74te/lX Vo/.15 en t


L'erq4hL ,'4 Tien à vàr dee :

/ao are atædote i//ustranl c,e propas : ' la aTnpd/ie : on pezd lrozuer
Vadgu'un symTath;7ue
22 i /o rçn d'z/t* réunion de lrua/, oà /es partidpants daeht .t n'doir d/,/caræ ettr'ie d'&re ;7ae à Son éqârd
v,

/"auc-onp ri d pezt prrye sé dans /'uarceme:t d'an Jos- (jappracle mqvoisirre. znds j.
"mpath,
,'43 ,
Àoù pas Pôur AÆt-drit-
sier, /'anndear dematda à chæzr{.) comm*_nl ;/ G//u\ Jécorrter * -.r
"nri. X^ he Va paS dûns sa vie) et iWerse-
se sefta!'t : c-erlans répotdirent étaienl ruis, ect ,zett, on pezd #re empdhiîue uez-
TueQu'an v;sà4s
7a'i/s
Vous arrive-t-il- d'être contrarié(e) ou triste sans
vraiment vous en rendre compte au moment même ? la < danse 22 ump/de erl CNV
Doui tnon
Et d'en prendre conscience seulement après quelques /êrsfu
/-or'îu'a/.1 tnterntton 5 eXpnment à /a
d u/?e intercction
a// Coars d'z/ro /A {ois
loiS et
jours passés dans cet état ? Doui tnon durarl V/usi"zts acharyes /"-ztpalhi" .l /'hont&eté, on par/e
Et juste 1à, maintenant, comment al-l,ez-vous ? Perce- d'un 11 Janse eomp/ète 22 entre deux pe.rSontæ;. Cd/e-d
vez ce gue vous sentez et coloriez vos émotions du
moment. est gé-téralrice de paci#cation, Je respect mtdue/ el Je

eo//a/oration.
Mes émotions du moment :

\r
.r.IroxAÏt'n
r(
Je notre vqry
,l\ v
a6$ilUN
vers /a c^/v'/ouS
lln Senlimenl e5t L/r, me5Sry, u11 itdicnleur uà//anl à 6-ù
tptl5 ahnorc-er 7ae gadTue ehose en nozts eSt eom//é
ou Jernade de /'atteztion : cc ilueln4e cJpSe-, CM, s"
ffi
o o CI c,Mw .,L
_,J"',.r,o^ f #esJe passcçrs
.,-, !
aalyites de /a crà-
6 ------ q{* -
"n
,pmme /.4 hSàn 22. ilous /'uxp/or"rors a// coLtrs de. /a x .n_fl,i+ Sière. CM, oà /'on

lràsième dq". Vrdigu" /.ttæ

/-es elaVes da senliment et du hsàn Sotl insépara//es. muàedjrqt nd.nrel e d I vivi -


Par .xu'np/.,4 sije rne. Se-nS conFad..\ )) , cda sjnir1e 7ue
frarCe \ )) (t'4ich.j/" 6uuz, 6ancà.

<ja 6e5oin de clartô )).


20
IJ est commurctnettt crJmis gu'i/ existe. 4 sut;npts de
: y'àe; à présett TudTues
ttayehs 6o1,1t onl fa't /utrs pret{ves pour
L
h5" - /a jàe, /a tristesse, /a p"ztr et /a co/ère. - aÆtour VoLIS aider à y&, /a forme dlt cours
desîue./s se JérJirc:tl urc ittînité de nztance,s. d éventue/ /es tempftes.-
L'e.ssenti"/,c'est /atorE" Vo. /'oo J$ay et 7ui Se sent 6c/4//ail6 à dê5 e:funps de aines cr, ,vot(s :
duaftay îae cc, 7rt'on d;t. 07 effet, même si vous dez i/S ott deS eonSé7uerces Sur nous-m&neî, r?os
réu55; cet exe-rocet cc gui camfe sartout, mas rc pezd rdalior1; et notre yfr à fa"re /es c-hoSes : i/s
/as se l4esurer ici, c'est /'itlettiat & rep5 &da+. anbptt insi&ezse.qe-nt à /a dénotivation,à /a
Par exemp/e, si /"la'ie d;t à Son vàSin '4 Ce{te. Sera6[p 1,, edàre, à des tensions et à /apert. de l.stime
Àes paS verrct reJever le. e-oarrie.r c-ozn me pr6tu)), Sur h p/an de.Soi.
v.réa/, c'e1/ rttæ okerudion pure, /4a's, sur /e 7/an ron-
v"réa/ Q. gu" /e eorls el /e ton Je /a vàx I-nterse'nent,5i /'on q,pr.H à dire tpn SanS en &re gê:æ ou
Mari. a /eS /ras croisés et un ton Eressi{, Son vàSin Sera couTa//., on æVuiert JUattay d'estirrt. de 5à et de pozuoir
sar /a dé{e-nsive car ;/ en déluira (mê-oe ittc-onSo'e-nm"ft)
Vu'J/e /ui /iait ar: reprd.he. ' e &apes appredrc à ûrc 4 rwt 22 :
l. Acrzà//ez /a de.qatde Je /a VerSontæ en /ui montrant
volre oaverture par votre d,tuJe non4er/a/et ce 7ai
,'"r3ay en rien /a réponse îae vôus /ai donnerez par /a
su,t.. Sotuent, c-e 7ai est difâd/e edui Vu; /At
utæ. dematde, c'eSt de /ire. datts /e uyd de Son itier-

/æuleur îae cE dernier v,t cefte detqatde cor4me /,/r1

enttti oLt ttræ pàsse.


(L{n scir en Serncùrre' Madarne. verrt sortrr pour se c-han-
r8 faèiya)47
Ce que ooer'e intetlocateut cayte sattout, 3Ê. l"s idécs alors 1ae- Monsie-ar e.st

c'est aotte attitaàe non-aet6ale. 2. 5; Volls SdeZ gue., d'utæ. fq-on gé,rc-ra/el Vol,tS dez len-
danc-e à dire 11 oui 22, eommetr-pz par diflërer votre
réponSe,.
t'ogu,v4liot DanS eede fq-on de præÉdert 7ui loache sartotd /a
c-e

perSonne., c-'est votre ccpdté à #ru en /ien et en palx NeL


o /-'o6sewation est an point cayital àans l.a tâsolution àes voS hsot'ns lozd en étant sirc-erenent corc-er&.e\ par /.s
conflits car elle fiait la )istinction entte ce 7ai est et cc 4u'on s;u1s et par c-e fae lolre 4 non 2) susate d/u.
"n
en ?ense, C'est an es?ace où lc àiahgae uàeoicnt possi6h, ,
Co/orie.z c-e manda/a en VouS i de. Son texte
Chrisliarc âoftard ( Hgga.)
Je 5ace55e.
------J--
1otiletl, /ors d'un go2ya7g4!ion, on penSe
7u'oo parh de /a
mêtne ehose gae nolre inter/ætdettr d on S'ima7ir* Aoir
en c-o/4/4L/rt /e mâtn. SotVemr
ett
ou /a nê.ne pereefion.
/dt, i/ ative îue. ce rc so,t /as /e cns. Sozuetl aussi,
o, o/s.rv" /es liails et, déJà, on juyt ce Vui m.t /'autr.
sur /a dé{e-rt*;Ve et f.rme /e d;c/aue. C'.sl pourVuà
Ma'S

i/ est
ffi
<FK-F"")>
uffi
a55entid formu/er tps o/seruatiorls de fq-on tæzdre, en
de.
PÛ-9
Se cotlentarl de décr,:re /es /dts, sans / meftre d'opinion
ou d'interprétation.
r'l

Par
"xump/u '
ATu À es gr.i an
ô3aste... )) esl tres diflb-
rentde:(4aand . 0e sais cc qui est 6on pour noL
tu terrnine-s /)e sais àiru non lotsque les ytopositions qu'on ue fait
l6 tou| le pld de ne ,ue conoiennent ?as, 49
viande... ) /)'acceptc autsi qu'on ue àise non, ie ne ne sens ?as 6lessô

oa ûàait ?ôaf cela, >


Comment vivez-yous /a vio/etee rdqtiontæJ/e ? I /4 eo/ère contre /'autr" a p"/t de pozuoir et
Qui sottt /es ei//eS de voS e.nporlemetls ou asress;v;tés ? est /e sjrc 7ue
con1om/4e /"aucoup d'érærg'e. O/e
nor/6 ilon5 perdu /e eottæl Aec noS /eSànS et 7ue
tpu1 Sot4mes danS /a tfte, æ.c-uVés àjoy '
' 4ui a tort, gui a ra;on ?
' Ce gai auratt Jû ftre ldt ou tan ?
5i vous en conmissezt fue/s Sont /es Siyeî anno4at 7ue ' 4ui mér,le J'êtr. puÂ, elc-. 7
vous a//"2 /ascz/"r dan' utæ {orme de vio/e:te ?
L'ælion de TueJVu'un p"zd 4 slimu/er )2 tptr. co/ère, ma'S
d/u n'un estjamas /a caus". 5a caas. se s,tue dans nos pett-
;écs d dans tplre itierprélatian Je. ccrta:neS sitaatiorc. ft /a
rdtæ de tetre. eo/ère Se situe. Jars nos ksàns iædisfa\s.
Qaels Meztt S ce-cràssent vos tendarc-es éeJ/,'çueztses ?
Un dimonche motin, Sfephen Covey se trouvait dans un métro presque
- Par exempTe, 7a fatigue, fe bruit... vide. Tout étoit cotme quond vint s'asseoir un père avec ses quotre
enfonts. Bien qu'ils fissent un vacorme
épouvantoble, leur père ne leur dit rien.
hgacê., ênervê, Stephen Covey fulmina
DatS Votre etlantry, çue//eS eotdilionS ou per*on ES Vo/./S ,.a\ intérieurement : << C'est incroyoble,
aiJenl à r.ster pasi//e ou à retrouye.r vatre ea/ne 7 cet homme esf inconscient ! Il devrait
dire à ses enfants de se calmer ! >>
Peu après, alors qu'il oltoit s'adresser
--
l4 f aire du sport, parTer à un ami...
ou père, celui-ci lui dit : << Je 2!_
m'operçois
que mes enfants dêrongenl eI je
vous prie de m'excuser de ne pos
Entretenir des idées toutes faites, des préjugés*
Dtoujours Dsouvent Dparfois Drarement tjamais k eo/èr. eSt un sentimetl cotl-
(Les politiciens sont des profiteurs ! )
ÉtaUtir des hiérarchies*
Verc/e Vui en ma1f,ae d'atdrus.
Dtoujours Dsouvent Dparfois Erarement Djamais & effet, si /'on re<-onnd,t /es
(Les gens du Nord travail-l-ent pJus que ceu){ du Sud !)
hsàns 7a'd/e eX/riae, /a c,o/èr"
2. Entretenir une pensée binaire* 5e tranSforme et révè/e d'aulres
fltoujours Dsouvent Eparfois Drarement D j amais
(te vrai et le faux, fe bien et fe maL, etc. Sentimentst Comme /a trislesse, /'impu,'ssarco et /a peur.
Si tu n'étudies pas, tu ne sors pTus J au lieu
de : Comment pourrais-lu te détendre sans com- (;a presett ur: prdassus en (e 4%i
promettre tes études ?) à re ùqsf+æt
udJeu/ète CltflK[et uæ&r4ie 4t/ &4/lUDtudrcrt. ,
3. Nier sa responsabilité*
Ûtoujours Esouvent Oparfois Eraremenl Djamais l. fa:l.s /e si/ene-e., vàre guiftez /es /ieztx aln de ,p pas
C'est une double violence, contre l,auLre qu,on accuse empirer /eS ehoSeS.
et contre soi en renonçant à son pouvoir. On pense
se débarrasser du problème, mais, puisqu,on n,y peut 2. fcordez vos jugenents sur /'atdre el écrivez-/es.
rien, on y perd en fait son pouvoir. 3. Uerchez
(Le probTème, c'est ma mère, mon boss, l_a mafchance...)
/eS bsàns cachés detrière. vosjqenenls el
æcttei//ez-/e5 un par uh.
4. Exiger, obliger, menacer*
trtoujours [souvent Dparfois DraremenL trjamaj-s (Tr,t ô
"s $aiste 6esdn Jâtr. pris e-n cornf,à
Cela réduit 1'élan à faire les choses et ne garantit
pas qu'elles seront accomplies en notre absence. l. 4ecae;//ez erlvoas /'émurg"rco de tpzilenttX sentimefts.
(If faut terminer ce dossier ce matin, sinon ça va maJ 5. Écrivuz
7ud/e demarde voas poLltie.Z Qous\ /dr.7our
se passer !)
sdisfaire vos hsàns.
5. Manquer de temps et de disposition pour écouter (". S; rcc-eSsa're1 a//ez trotver /a perSontæ. Cottc.rt#e. et
1'autre*
Dtoujours Dsouvent Dparfois Drarement trjamais dites -/ui voS senli ments, vos ks oi ns et éventud /etnett
L2 53
Cela déshumanise les relations, nuit à l_a santé et Votre denade.
-.-- supprime le plaisir à exécuter l-es tâches imparties.
(Vous croyez que je n'ai que vos probTèmes â -__
écouter ?) &priaes p/àrc'"left sa co/ère reXuiert /a eapæ)té d'&ru
conSoent de tou,S SeS hsàr15. t/ouS y arr;verez e-n reaV/cç-ant
/a. vio/":r- fois Vue tpltS tp/,tS
reJdiontpJ/e existe ehaTue $' e4pri m* de'fry1 durcJ/e
c-ou/onS de tetre humanté ou Je cd/u Ju /'atdr.. (ao

Vu"/Vues formes de vio/etr-e rdqtionrcJ/e Sotatent, aa Jé/Ld de /'apVre-ntissay de /a CM, notr. /an-
:

gay devie:tt /init4 vàre arti&cid, ce 7ai hous vatd Jes


![sa-lÆs ùE sol
eommetlares iroàVues et décourEeanls, du gestre : 4 Tu
L. Ne pas prendre soin de soi dans I,écoute de to4or.rs tor.rt
. geg besoins*
:
psycholo$Ses ça? Tu es o6sedJ-e\
c-c,mme-

de, serrfirnerrts c-es temps-et ! 'fi.t À as plus


Etoujours ûsouvent dparfois Drarement ûjamais nà u" rnot à la
. geg gengatiOngr,
boue-he, te-s 6e5ô,ns ! >>
Ûtoujours ûsouvent ûparfois flrarement ûjamais
. seg sentiments*
ttoujours Dsouvent ûparfois ûrarement Djamais Pour r'ouS a'der à pa//;er cetle difiÇca/té, soz<vetæztous
. geg talents*
Dtoujours Dsouvent Dparfois Drarement Djamais 7ue.
/'eS1entieJ esl :

. geg éLane* ' /otr" c-apæilé Je Vrése:r-e à vous-mê'qe el à /'atrlre-


Dtoujours Dsouvent tparfois DraremenL Djamais
'(otr. intetlion d'#ru emTdhiTue et assertiKuà.
2. Se juger*
Dtoujours ûsouvent ûparfois ûrarement Djamais C-.la etant, va;o Jes manières p/us var;é,es el disc-rèles
('Je n'ai pas de patience ! ) expriaeT vo,5 Sentimetis et /esàns d æraej//ir ceztx de
Se dévaloriger*
Dtoujours Dsouvent Dparfois trarement ûjamais /'atir".
(Je suis nuL ! ) i
Se culpabiliser* $-
Honnêteté
Dtoujours [souvent Dparfois Drarement Djamais ; Sent iment.s :
(C' est ma f aute, j ' aurais dû...) $ Forme classique : Je me sens...
È ô .fe sujs... / C'est... / CeLa me f ait...
3. Ne pas oser partager... $ Besoins : .i

--ÆI0
. ses joies* $ Forme classique : Parce que j'ai besoin de...
'il

55
Btoujours Dsouvent Dparfois Erarement Djamais .) ,J'adore, je prétère quand... / Ça me pJaît quana... /
. ses peines* È
$:
Ça me paraTyse si... / C'est génia7 selon moi, quand... /
Ûtoujours Dsouvent ûparfois Drarement Djamais $ 'J'aime moins quand...
É,:

in.o,,r,e..-...- $
i.

.! r"r'--$ "ry"*$a' *'"'" -"**


4n peu de thlærie L'appÆdion postdve

/a. CtMs" vit sar dezx p/ans : lÆ pt;tes deiias forf lus fe
lo pr"ni"r, fonde-'zenl même et setts Je. cefte déaa7afta, rcld,æzS !
e't ute intention de /i"tyei//arce el /a recherch. d'ur* Des evé:ements pezt spezlacu/a're; en qpa-
çua/;tA de conne.xion. reÆ-e enrdrcnl danS /eS ftreS hanatnS
L Jeuxième eSt Ltræ f4-on de. eommuniVuer visatt utæ. conÇart-e de {ord Jans /a vie- /rc
à s"*'r /e prenier ; i/ est eonslitué de ! eapas - ThraSu, un Sourire Tezue-nt nouS z?ar-
L'okeruation des {a,"ts, /'eXpre*sion (facu/tative\ de
îu"r /a vi..
Sentimenls, /'expression des /.sàrts (à /'or$irc des L'encoura3emenl et /'aVprécialion
sentimettts)
"l /a forma/qtion J'zuo de;narde - et de positive Soti de; vilamitæs dotl
2 udels , /'uxlr.ssion hont&e de soi (ou ass.rlivité\ .l chaTae &re /1ua/2 a é"s-n sans
/',ézozd" reSpeztaeztse d" /'atdr" (ou oSer /eS Jematder ou /es rez-evàr.
"-m7dhià.

Czfte {4on de eommuniguer, dans /ague}/e chaTue persontæ


'/,/n Vo/.tS a aJreSSé-e
Pettsez à urc denlion et
se cnnsidère à ja/;té dez /'atdret poutat Se sym/o/iser
vouS a /At du /i"n et /dtes
par æ de55in :
QLle Vo/lS paf/ez à /a per5orue cott-errÉe.
#
t

1. Décrivez ce qu'elle a fait ou dit :

2. Exprimez le(s) besoin(s) satisfait(s) chez vous


par cette action ou cette parole :
€-- I s0i tAUTffI 3. Exprimez comment vous vous sentez
en y pensanL :
1 57
Quand tu...
...cefa a satisfait chez moi Le(s) besoin(s) de...
...et l-orsque j'y pense, je me sens...
Est-ce qu'avant de communiquer avec I'autre, je
Mas c-'",st îo.; aa jaste, /a CM ? communique avec moi-même ?
fltoujours ûsouvent dparfois DraremenL ltjamais
Suis-je capable de garder Ie lien avec moi sans
/a CNV esl ttrc fq-on Je penser el
par/er 7ui vise à muftr"
de nier I'autre ?
de /a eompréhetsion d Ju respect mzdud dqs /es ezhatys. fltoujours Dsouvent ûparfois Drarement Djamais
Suis-je capable d'écouter 1'autre sans m'oublier
t/" dJe chæ,un à se rdier à /aparlie de Sà cnTal/" de com- moi-même ?
trtoujours Ûsouvent Dparfois ûrarement trjamais
pretdre *oz /u cæ/,/r d de 5e /iz"re entetdre sans agresse.r. Suis-je capable de garder la tête froide et Ie
cæur chaud
4uard on tente de vivre. d d'a7p/iVue-r cefte fq-on J'&r. "n ?
Dtoujours Osouvent tparfois flrarement Djamais
7s1/q7:ion1 on ,æ 5e préætttpe pas sea/"'nent de ce
7ui do,:l Est-ce que j'ose dire non sans m'en vouloir ?
prduitt Ûtoujours Esouvent lparfois Drarement Djamais
&re mars russ; de e-e.
7ue chacztn vil. C-ela permet Suis-je capable de dire non en ercprimant les besoins
d'a/ord"r aqtrui û? restant en æ-cord dec Son humanité .t, auxquels je dis oui ?
ttoujours flsouvent Dparfois trarement trlamais
Je /a sorte, on stima/e /a 6ie*à//ane. u sà d en loAr". Est-ce j'exprime mes coIères de façon constructive
/a. eotîarc. et /e 3.tt /a cooTération et respectueuse ?
fltoujours ûsouvent tparfois ûrarement ûjamais
su;vert naturd/e-qent et ehrcztn Suis-je capable de voir la beauté en I'autre ?
ûtoujours tsouvenL flparfois trarement ûjamais
rdrozile 3Enant. Mds ;/ gsro Suis-je capable de voir la beauté en moi ?
à un jezt /ien Tarlicu/ier "t Dtoujours flsouvent Dparfois Drarement Djamais
ertore trop pezt ,"fmdu 5ar 31

nolre p/arcte, noh pa,S cô,ffKe


/'otdr" ma's ilæ latdru. t se /a C^M tæ. 5e vezd paS &re /a Sor4r4e d'zlro série de
{ami/iarisant dec /a CM, orl rè3/es, /4dsp/zrtâl un Suide Vui nous p.rm.l Je grardir
6 Jéudoppe/a e-on1o'e-fte î)u\d, en humanité L'importarl dans ce azfiier n'.st pas ldtlt 59
,pggrpq*' si etgEteseal an /a 4 technigue /;tgu;sliTue 22 7au /'itletliqt d'Arc âor-
att délf;rr'tcri Je T,tiuttgae. ueillaâ panr sc; cl /otdn, c'esl-à-Jire à /afcis a/n/ærr-
ûî* d emfthîVue.
Pdite ,ni,se o, buufu-, 4ru*es
Pourrion'-tat(S Sentiments éprouvés guond nos besoins sont sotisfoits
7 Jarc nos ys/ql,'or?s 1 À 1'aise, admiratif, allégé, aimant. amusé, animé, apaisé, attendri, bien disposé,
bouleversé, ca1me, captivé. centré, chaleureux, charmé, comb1é, compaLissant,
ftre VacirÇ7ues sa/s ftre éleints, concentré, concerné, confiant, content, curieux, décont.racté, délassé, dé1ivré,
détendu, déterminé, dynamisé, ébahi, électrisé, emballé, émerveillé, émoustil-lé,
vivants et vrais sans &re vo/- ému, en effervescence, en e>çansion, enchanté, encouragé, énergique, enflannné,
engagé, enjoué. en harmonie, enthousiaste, épanoui, espiègle, plein d,espoir,
,caniTues, mlurJs sans &re étonné, éveillé, exalté. excité, exubérant., fasciné, fier, fort, galvanj-sé, gonflé
à bloc, grisé, heurer-:x, impliqué, insouciant, inspiré, intéressé, intrigué,
impu/si{s ? joyer.rx, léger,libre, mot.ivé, nourri, optimiste, ouvert, paisible, partagé,
passionné, pétillant., proche, radieux, radouci, rafraîchi, rassasié, rasséréné,
&islel4/ atæ fq-on de s'd4rmer sans éc-rases /autr" .t rassuré, ravi-, rayonnant, réceptif, réconforté, reconnaissant, régénéré, réjoui,
relaxé, revigoré, satisfait, sécurisé, sensibilisé, sensibl-e, serein, sidéré,
d'écorler /atër" sans se rcg/;yr sa-mê.ze ? &lre s'"m/a//a. soulagé. stimulé, sûr de soi, surpris, touché, tranquille, vivant, vivifié.
el rua/er SeS motst / a4-i/ urc Sentiments êprowês guond nos besoins sont insotisfoits
À bout, abattu, accablé. affamé. affolé, agacé, agit.é, alarmé, amer, angoissé,
/ro,Siàtre vàe ? arucieux, apeuré, assoi-ffé, blessé, bloqué, bouleversé, chagriné, choqué, en
corère, concerné, confus, consterné, contrarJ-é, crispé, débordé, déchiré, décon-
C'.sl cE fue je vous souhate certé, décontenancé, découragé, sur l-a défensive, dégoûté, démonté, démoralisé,
démuni, dépassé, dépité, déprimé, dérouté, désabusé, désappointé, désemparé,
de. déc,ozyrir Jans ee Pet.t e-ah,.r désespéré, déso]é, désorienté, déstabilisé, détaché, distant, ébahi, ébranlé,
effondré, effrayé, embarrassé, embrouillé, ému, endormi, énervé, ennuyé, enragé,
de- C-ornmr,tÀc-d, on r.l onVi ol . éprouvé, épuisé, essoufflé, étonné, exaspéré, excédé, ext.énué. fâché, fat.igué,
"xl.e fragile, frustré, furieux, gêné, glacé, grognon, hésitant, horrifié, hors de
soi, impat.ient, impuissant, incertain, inconnnodé, j-ncrédule, indécis, indiffé-
rent, inquiet, j-nsatisfait., insensible, intrigué, irrité,1as,1ourd, mal, mal
& e.mpruntatl /. ehemin de à 1'aise, malheureux, mécont.ent, méfiant, méIanco1ique, morose, nerveux, partagé,
peiné, perdu, perplexe, perturbé, pessimiste. préoccupé, réservé, résigné, réti-
communcd,: on Vropasé aa f/ des pays, votts veffez petit cent, sans é1an, saturé, sceptique, secoué, seu1, sombre, souciei:x, stressé,
stupéfait, submergé, surmené, surpris, tendu, terrifié, terrorisé, tiraillé, tour-
à pelit Sradir en vous /a clarlé, /'atdonorqie, /'asserliv,:lé menté, triste. troublé, vexé, vidé, vulnérable.

QnVac;té à "xpria.r cE fu; Comfe pour So, en tetwt Mots à êviter à tout prix, cor ils confiennent une évoluotion mosguée
Abandonné, abusé, acculé, accusé, agressé. assaiIli, attaqué, bafoué, bête, blâmé.
comfe de 5à d de /'atdr.\ el /'aadac. d'exprimer deS /4eS- bousculé, calonnié, cont.raint, critiqué, déconsidéré, détesté, dévalorisé, diminué,
i61
domi-né, dupé, écarté, écrasé, étouffé, eçloité, fautif, floué, forcê, harcefé,
srys Ji/Tci/es. /ous serez $a/"menl SaSr&.") Var urTe v;ta- humilié, ignoré, inportr.:né, incapable, inconpétent, inconpris, indésj-rabl-e, indigrie.
insulté, isolé, jeté, jugé, lamentable. largué, nraltraité, nnnipulé, médiocre, i
/ité accrue d une éiewd//arc-e croissante /a cotdition menacé, méprisé, minabl-e, mis en cage, mis sous pression, négligé, nul, offensé,
pas accepté, pas aimé, pas cru, pas entendu, pas inportant, pas vu, persécuté, piégé,
humaitæ, /a vêlre. incluse. .l pris en faute, provoqué, rabaissé, refait, rejeté, répudié, ridiculisé, roulé, sali,
sans valeur, stupide, trahi, tronpé, utilisé, vaincu, violé.
Du même auteur aux Éditions ,,Touvence e^é/iaruphie
Ne marche pas sj tu peux danser, 2009
Leal Maria et Lo\^rer Richard, Mandal_as à col_orier - Confiance
Petit cahier d.' exercices de bienveifLance envers en soj, Espace Mieux-être, 2OOB.
soi-même, 2009 Rosenberg Marshal-l- B., La Communication NonVioLente au
quotidien, Jouvence, 2003.
PETaT Van Stappen Anne, Ne marche pas si tu peux danser, ,Jouvence,
Dans Ia même collection CAHfI]ER ^!
2009.
Van St,appen Anne , Petit cahier d,exercices de bienveil_fance
Petit cahier d'exercices pour découvrir envers soi-même, ,Jouvence, 2009.
ses taJ-ents cachés, Xavier Cornette
de Saint Cyr, 2OOg
Petit cahier d' exercices anti-crise, brdonrcas
'Jacques de Coulon, 2OO9
Petit cahier d' exercices d, entraînement
au bonheur, Yves-Alexandre Thalmann, 20Og Pour plus d'informations sur le Centre pour 1a Communica-
Petit cahier d'exercices du Jâcher-prise, tion NonViolente (CenEer for Nonvjol-ent Communication) et
la Communication NonViolente, n,hésitez pas à visiter l_e
Rosette PoletLi & Barbara Dobbs, 2008 .sit.e européen http z//nvc-europe.orçJ ou les sites améri-
Petit cahier d'exercices d, estime d.e soi, cains www. qnvc.org et www.nonviolentcommunication. com
Rosette Poletti & Barbara Dobbs, 2OOB Pour toute information supplémentaire, vous pouvez contacter :
Le centre internat,ional pour ra conurunication Nonviolente
PO Box 6384 - Albuquerque, Nouveau Mexique Bjlgj
Catalogue gratuit sur simple demande Té1. +1 505 244 4041-

Site web européen : wwv/.nvc-europe.org


En Belgique : cnvbelgique@skynet.be
ÉPrrrows JoIrvENcE En France : acnvfrance@wanadoo.fr
BP 90107 - 74L6I Saint Julien en Genevois Cedex
En Suisse : info@cnvsuisse.ch
Suisse: CP 184 - 1'233 Genève-Bernex
fnternet : www. edi tione - j ouvence ' com Sites web américains :
Mail : infooeditions-jouvence' com v/ww. cnvc . org et www. nonviol_entcommunication . com
o Éditions Jouvence, 2ol-o Aux États-unis : cnvc@cnvc.org
rsBN 978-2-88353-800-9 65
Pour contacter l-'auteur Anne van Stappen :
Couverture , Éditions Jouvence Mail : avs@annevanstappen.be
Mise en Page: Carol-ine Delavault
Dessins de couverture et j-ntérieurs: 'Jean Augagneur Site : \^/ww. annevanstappen. be -_
TousdroitsdeLraduction,adaptationetreproductionréservéspourtouspays'j
I
J
_.-_*J