Vous êtes sur la page 1sur 23

République d’Haïti

LA PRIMATURE

Stratégie de communication et de
mobilisation sociale face à la
pandémie du COVID-19
Une production multipartite de :
La Cellule de Communication de Gestion de la Pandémie de Coronavirus (COVID-19)
Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP)
Partenaires Internationaux et Organisations de la Société civile
______________

Avril 2020
1
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

SOMMAIRE

1. Mise en Contexte
2. Leçons tirées de la mise en œuvre de la phase 1
3. But du Plan et Objectifs
4. Participants ciblés
5. Zones d’intervention
6. Approche stratégique
7. Canaux de communication
8. Stratégie Numérique Mise en œuvre du plan
Suivi-évaluation

Annexes

2 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

1. Mise en contexte

Le Coronavirus qui a fait son apparition en Chine en fin décembre


2019 expose le monde à une crise sans précédent aux
conséquences graves. Partie de Wuhan, l’épidémie qui s’est très
vite transformée en pandémie de COVID-19 touche aujourd’hui
plus de 185 pays et territoires à travers le monde. Hormis la
fermeture des frontières, l’arrêt de toutes les structures de
production et les mesures de confinement prises par les États,
plus de 2 millions de cas confirmés ont été enregistrés dans le
monde pour 140,0001 décès à la date du 13 avril.
Haïti est considéré du point de vue épidémiologique, comme l’un des pays vulnérables à la
flambée pandémique liée au COVID-19. Cette vulnérabilité s’expliquerait entre autres, par
la porosité de ses frontières terrestres et maritimes et la précarité des conditions de vie de
la majorité de sa population. Aussi, le faible accès à l’eau potable, l’accès difficile à certaines
populations à cause de l’insécurité ainsi que les conditions urbaines de transport en
commun représentent-ils autant de facteurs qui exposent le pays à un risque accru de
propagation du virus à grande échelle.
Au 16 avril 2020, le pays compte plus 40 cas confirmés du COVID-19 pour 3 décès touchant
la majorité des départements. Les dernières statistiques font déjà état de plusieurs cas de
transmission communautaire. La probabilité de propagation du virus à l’échelle nationale
demeure très élevée en raison de l'inter connectivité sociale et économique entre les
départements et à l’intérieur d’un même département. Toutefois, en déclarant le 11 mars
2020 le COVID-19 comme une pandémie mondiale, l'OMS a démontré que la transmission
de COVID-19 d'une personne à une autre peut être ralentie ou arrêtée.
Conformément aux directives de l'OMS qui prévoyaient la prévention et la prise en charge
des cas de maladie, le pays a lancé une campagne de sensibilisation des populations sur
les risques de contamination au COVID-19, les voies de transmissions de la maladie, les
mesures d’hygiène à observer ainsi que les précautions à prendre face à un cas suspect de
maladie à COVID-19.

1
Coronavirus disease 2019 (COVID-19) Situation Report – 16 avril 2020

3 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

2. Leçons tirées de la mise en œuvre de la phase 1


Le MSPP a, dans un premier temps, élaboré un plan de communication qui a contribué à
sensibiliser le grand public sur les informations de base relatives à la COVID-19. En
l’occurrence, des messages clés ont été élaborés dans le souci de clarifier les modes de
transmission, les symptômes, les conduites préventives à tenir et l’évitement de la
discrimination envers les personnes suspectes ou contaminées.

Cependant, force est de constater que la majorité de la population demeure incrédule face
à la grande menace que le COVID-19 représente. Elle s’exprime par la violence, la dérision
et la nonchalance. L’incompréhension du délai de la transmission, la mauvaise perception
sur la façon de gérer la maladie, le déni naturel des haïtiens face à un potentiel danger et
les croyances ancrées en la garantie d’une protection divine pour le pays, portent à banaliser
la menace que constitue la COVID-19.

Le principe de distanciation sociale, entre autres, est peu respecté vu son inadaptation par
rapport et la réalité économique de la majorité de la population qui vit au quotidien des
revenus d’appoint dans une économie essentiellement informelle.

Les constats suivants ont été notés par ailleurs :

Þ Une insuffisance en supports de communication pour couvrir les besoins de la


population ;
Þ Une faible implication des coordinations départementales dans les activités
conduites sur le terrain par les partenaires ;
Þ Une absence des plans de communication des départements encore en cours
d’élaboration. Par conséquent, toutes les activités menées dans les départements
par les partenaires ne prendraient pas en compte les besoins réels et spécifiques
de chaque département ;
Þ Un présumé déni d’une catégorie de la population et de médias sur l’existence et la
circulation du COVID-19 en Haïti comme nous révèlent les retours perçus des
communautés.
Þ Des messages contraires à la promotion des bonnes pratiques sont diffusés par
certains médias et réseaux entraînant de violentes manifestations en dépit des
mesures de confinement et de distanciation sociale préconisées.
La phase 2 de ce plan de vise à répondre aux besoins communicationnels à la dimension
de l'évolution de la crise mais également à l’urgence d’asseoir une coordination et une mise
en œuvre efficaces des activités au niveau de chaque Département.

4 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

3. But du plan et objectifs

3.1. But du plan

Ce plan vise à contribuer à la réduction de la morbidité et de


la mortalité associées à la pandémie du Covid-19 en Haïti.

3.2. Objectif Général

D’ici fin Juillet 2020, sensibiliser au moins 90% de la population haïtienne sur les mesures
de prévention contre le COVID-19 et les actions de riposte mises en place par le
gouvernement.

3.3. Objectifs Spécifiques

Þ Informer au moins 90% de la population sur les mesures de surveillance


épidémiologique et de contrôle prises par le Ministère de la Santé Publique et de la
Population dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 ;
Þ Sensibiliser au moins 90% de la population sur les voies de transmission, les
symptômes, les précautions à prendre et la conduite à tenir face aux symptômes
de COVID-19 ;
Þ Sensibiliser au moins 90% de la population sur les moyens de prévention contre le
COVID-19
Þ Mobiliser au moins 80% des leaders politiques, religieux, ONGs, OSC et médias en
faveur de la sensibilisation des communautés ;
Þ Informer 90% de la population sur les conduites à tenir face à un cas suspect de
COVID-19 ;
Þ Sensibiliser au moins 90% de la population sur sur les vulnérabilités des tous face
à la maladie et sur les besoins de supporter les malades à COVID-19.
Þ Engager la société civile dans une démarche participative articulée sur la confiance
visant à constituer des espaces de production de savoir scientifique sur le COVID-
19.

5 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

4. Participants ciblés

Participants (cibles) primaires :


La population en général, particulièrement :
Þ Les professionnels de la santé ;
Þ Les personnes âgées ;
Þ Les responsables de ménages ;
Þ Le groupes à risque

Participants (cibles) secondaires :


Þ Les médias
Þ Les leaders communautaires, influenceurs et leaders de communautés d’influence
Þ Les organisations communautaires de base (OCB))
Þ Les autres secteurs (éducation, environnement, église, ...)

Participants tertiaires
Þ Les décideurs
Þ les pouvoirs constitués
Þ les responsables politiques

5. Zones d’intervention
Les activités prévues dans le cadre du plan auront une couverture nationale. Toutefois, les
activités commenceront dans les zones urbaines et frontalières en privilégiant les aéroports,
les points de contrôle douanier, les postes frontaliers qui représentent les potentiels points
d’entrée de la maladie.

6 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

6. Approche stratégique

Au regard des objectifs communicationnels et groupes participants (cibles) identifiés, trois


principales stratégies de communication seront utilisées à la fois dans le cadre de
communication de risques et de crise :
Þ Le plaidoyer,
Þ La mobilisation sociale,
Þ La communication pour le changement de comportement.

Il sera fait appel au renforcement des capacités et à l’approche suivi-évaluation comme


stratégie d’appui pour plus d’efficacité. Également, des alliances seront créées avec
certaines entités pour une amplification des activités de la campagne

6.1. Le plaidoyer
Cette stratégie de communication vise à s’assurer de l’appui des décideurs à tous les
niveaux. Elle consiste à organiser les informations et données de santé en de solides
arguments pour influencer les décideurs, les dirigeants politiques et les personnes
influentes de la communauté. Ce processus est très utile pour obtenir l’engagement d’un
leadership politique en vue de créer pour la promotion des mesures d’hygiène et de
distanciation sociale. Le plaidoyer sera utile, entre autres, pour :

7 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

Þ Une meilleure allocation des ressources financières pour les activités de mobilisation
sociale ;

Þ Une meilleure disponibilité de ressources humaines et la dotation de ces ressources


en kit de communication de base (voir annexe 3)

Þ Une meilleure coordination entre les différents partenaires et bailleurs pour une
utilisation plus rationnelle des ressources ;

Þ Une meilleure application des mesures de protection prises par le gouvernement

6.2 La mobilisation sociale


L’objectif de la mobilisation sociale est la participation active en vue de la mise en commun
des ressources communautaires et institutionnelles pour lutter contre la propagation du
COVID-19. Elle consiste à regrouper et à créer des alliances intersectorielles : Églises,
associations, regroupement d’écoles et Universités, groupes sociaux structurés en vue de
créer une action collective qui aura pour effet de modifier les normes sociales et renforcer
les efforts des acteurs pour une bonne observance des méthodes barrières par la
population. La mobilisation sociale peut être utile, entre autres, pour :

Þ Augmenter la couverture géographique des interventions à travers l’implication des


communautés (agents de santé, relais communautaires, pairs éducateurs) ;

Þ Élargir la gamme des services éducatifs destinés à la population ;

Þ Garantir l’accessibilité culturelle des interventions de communication.

Þ Vulgariser les messages clés et matériels de sensibilisation et éducatifs

Þ Renforcer le plaidoyer auprès des autorités des niveaux central, départemental,


communal.

6.3. La Communication pour le changement de Comportement (CCC)


Elle consiste à fournir aux différentes catégories de participants, les connaissances
nécessaires en vue d’influencer leurs attitudes et leurs pratiques et conséquemment, les
amener à adopter et maintenir des comportements sécuritaires face au COVID-19. La CCC
sera utile entre autres pour :
Þ Augmenter la perception de risque liée au non-respect des principes d’hygiène édités
Þ Accroître la perception sur les avantages liés à l’adoption des comportements prônés.

Þ Augmenter l’adhésion de la population aux mesures barrières


Þ Réduire l’incrédulité des populations face à la menace de la pandémie
8 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

6.4. La Communication avec les communautés et Engagement communautaire

Elle consiste à maintenir un dialogue horizontal continu entre les intervenants lors des
réponses à une situation humanitaire et les communautés. Cet engagement résulte d’un
processus de dialogue ouvert et soutenu entre la communauté et les organismes d’appui
qui produit une bonne compréhension de la situation et une vision partagée du
développement de la communauté. Il s’agira aussi de rendre des comptes aux personnes
affectées par l’exercice de tels pouvoirs.
La communication avec les communautés et l’engagement communautaire sera utile
entre autres pour permettre aux membres de la communauté :
Þ de disposer des informations nécessaires pour prendre les meilleures décisions
pour eux-mêmes et leurs communautés.
Þ de disposer de mécanismes formels leur permettant d’exprimer clairement leurs
suggestions, points de vue, préoccupations et plaintes ;
Þ d’avoir une implication effective dans des actions planifiées en réponse aux
risques et problèmes auxquels elles sont confrontées.

6.4.1- Le renforcement des capacités

Cette stratégie vise à renforcer la capacité des prestataires (institutionnels et


communautaires), et à :
Þ Renforcer les capacités des cadres intermédiaires et acteurs de terrain sur le COVID-19
Þ Fournir les connaissances de base en communication interpersonnelle aux groupes
organisés et aux relais communautaires.

Þ Améliorer la qualité des interventions en communication.

Considérations d’ordre stratégique


1. Communication sur le COVID-19 peu coordonnée
Dans la communication qui se fait actuellement sur le Covid-19, on n’arrive pas cerner qui
communique sur l’évolution de la pandémie et à quel moment. Il est nécessaire d’établir
une hiérarchisation dans la communication en trois périodes ou moments :

9 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

a. Un haut cadre du laboratoire national ou du MSPP, quand il faut annoncer des


résultats sur l’évolution de la maladie en Haïti. Il doit être en mesure d’expliquer
les différents paramètres du processus de contrôle de la pandémie en Haïti.

b. La ministre de la Santé publique et de la Population, quand il faut annoncer et


expliquer les différentes mesures sanitaires et présenter l’état de la réalité
sanitaire. Elle les fera à l’aide d’une conférence presse une ou deux fois par
semaine, suivant le besoin.

c. Le président et/ou le Premier ministre, quand il faut annoncer des décisions


fortes et des dispositions d’ordre générale.

2. Cacophonie dans les messages et au niveau des éléments de langage

Plusieurs institutions au niveau de l’État produisent et diffusent des messages de prévention


et de sensibilisation. Certains de ces messages font référence au président de la
République, à la première dame et au Premier ministre. Ce qui enlève la neutralité du
message. La neutralité dans les messages est importante par rapport à crise de confiance
dont le pouvoir fait face. Ainsi :

a. Le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) doit être la seule


institution à produire des messages ;

b. S’il s’avère nécessaire qu’autres institutions produisent des messages, mettre en


place une structure mixte de validation des messages composée de la Cellule de
Communication du MSPP et la Cellule de communication de gestion de la crise du
Coronavirus (COVID-19) du Premier ministre ;

c. Rendre disponible une liste de hauts cadres du MSPP et des membres de la


Commission Multisectorielle de Gestion de la Pandémie, qui maîtrisent bien les
différents paramètres et l’évolution de la maladie et capable d’être disponibles à
communiquer avec des journalistes.

3. Fuite et mauvaise interprétation des données du MSPP

Le draft d’un tableau de présentation de l’évolution de la pandémie a circulé dans les


médias sociaux et a créé une confusion avec la version officielle. En plus, certains éléments
manquent aux tableaux publiés régulièrement par le MSPP. Pour éviter de pareilles
répétitions et compléter le tableau :

10 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

a. En plus de la publication du tableau, un visage qualifié doit être choisi pour


communiquer régulièrement (ex: Dr. Bill Pape) dans un moment précis de la journée
et dans un message audio-visuel préenregistré ou en direct sur la Télévision
nationale d’Haïti (TNH) et à la Radio nationale d’Haïti (RNH) présente les détails de
l’évolution de la maladie. Il explique tous les paramètres de cette évolution ;

b. Le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) et l’Institut haïtien de


statistique et d’informatique (IHSI) travaillent sur la standardisation du tableau et sa
disponibilité en ligne ainsi qu’un protocole de publication des données sur l’évolution
de la pandémie en Haïti.

4. Ignorance et incrédulité d’une bonne partie de la population

Bon nombre de la population ne croient pas à la présence des cas de COVID-19 en Haïti.
Plusieurs actions doivent être entreprises pour pallier ce problème :

Des visites guidées avec des journalistes dans le Laboratoire national et l’hôpital de
Mirebalais, là où l’on traite des cas. Ce qui permettra aux travailleurs de la presse de réaliser
des reportages sur le processus de traitement des tests et des personnes malades afin
d'éradiquer le doute généralisé sur l’existence de la maladie.

Réaliser des émissions en duplex sur plusieurs médias à travers le pays sur le COVID-19.

Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, à travers les élus locaux (maires,
Casec, Asec, délégué de ville) et des associations locales identifient et impliquent à distance
les leaders communautaires et les notables dans la sensibilisation sur le COVID-19.

Utiliser les agents de sécurité publique de la secrétairerie d’État de la Sécurité publique, les
agents communaux, les agents de la protection civile, les brigadiers du ministère de la
Jeunesse, des Sports et de l’Action civique dans la sensibilisation dans les marchés publics

Utiliser les agents de santé communautaire dans la sensibilisation de quartier avec porte-
voix (crieurs), et du même coup dans l’identification des cas suspects et les référer aux
centres de dépistage ;

Impliquer davantage les forces de sécurité, la PNH et les Forces armées d’Haïti (FAD’H) dans
la sensibilisation et le respect strict des mesures de distanciation sociale et autres.

11 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

6.4.2- Création d’alliances avec certaines entités :

Les leaders religieux


Par leur position de leaders, les chefs religieux représentent des voix autorisées qui pourront
susciter le changement de comportements dans leur zone d’influence. En effet, des
messages simples sur la prévention du Coronavirus véhiculés par ces leaders religieux
auront beaucoup plus d’impact que s’ils étaient véhiculés par les prestataires institutionnels
ou communautaires. Ces leaders pourront devenir des alliés efficaces en menant des
actions de sensibilisation à l’endroit des enfants et des femmes, notamment les plus
vulnérables. Une alliance avec la Religion pour la Paix fédérera les différentes confessions
religieuses, membres de cette structure, qui pourront devenir des alliés efficaces dans la
lutte contre cette pandémie.

Les médias / les associations de médias/les radios communautaires


En Haïti, la radio reste l’un des moyens de diffusion les plus populaires pour mettre un
problème à l’ordre des discussions afin d’amorcer le processus de changement de
comportements. Ainsi, en utilisant ce canal pour la promotion des méthodes barrières, afin
d’aboutir à une prise de conscience pouvant porter la population participante à être plus
réceptive aux messages véhiculés. Aussi, une alliance, notamment l’ANMH, AMI, l’AJH et
l’Association des Journalistes en Santé, SAKS, l’association haïtienne des médias en ligne,
pour la production et la diffusion d’émissions radio en créole de façon quasi permanente
avec les associations de médias/journalistes et les réseaux de radios communautaires,
servira de vecteur pour une pénétration des messages au cœur des communautés.

Les organisations communautaires de base (OCB)


Les organisations communautaires de base, de par leur proximité culturelle, peuvent être
des porteurs de messages crédibles au niveau communautaire. Elles pourront également
faciliter l’accessibilité culturelle au message et permettre la pénétration des messages dans
des zones d’accès difficiles. Une alliance avec les organisations communautaires de base,
à caractère social amplifie la portée des messages et sera également une garantie pour un
transfert de savoir-faire au niveau communautaire.

Les influenceurs
Des hommes et des femmes de lettres de renom, des artistes, des journalistes ou des
athlètes connus et respectés, dont les valeurs et la crédibilité sont avérées aux yeux de la
population peuvent porter les messages clé auprès du grand public et ayant la capacité de
clarifier certains points et d’atténuer les fausses rumeurs. Leur implication dans la lutte
contre COVID-19 en général et dans la communication en particulier pourra aider à réduire
le refus et le déni de certains participants.

12 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

7. Canaux de communication
Les canaux de communication suivants seront privilégiés :

Þ Les radios communautaires


Þ L’utilisation de sound truck, Boombox pour diffusion massive dans les lieux publics
Þ L’utilisation de mégaphones par les crieurs
Þ L’utilisation de réseaux sociaux
Þ L’affichage de messages dans les lieux publics
Þ La diffusion des messages de sensibilisation par les leaders connus et respectés
au sein des communautés.
Þ La formation via téléconférence d’influenceurs clés : leaders communautaires,
artistes, journalistes et animateurs d’émissions à grande écoute
Þ Les actions conjointes entre différentes entités influentes au sein des communautés.
Þ La tenue de diffusion simultanées ou à répétition d’émissions phares par les
différents médias électroniques en tandem avec les plateformes populaires de
réseaux sociaux

8. Stratégie numérique
Une stratégie numérique pour faire face à la pandémie est indispensable. Les réseaux
sociaux sont aujourd’hui les lieux privilégiés de dissémination de tout type de contenu. Au
regard des aspect multiformes de cette stratégie, des actions clés sont proposées :

● Média Traditionnel
Þ Mettre en Live (Facebook), Periscope (Twitter) toutes les interventions du
gouvernement sur la crise sur les pages officiels du gouvernement
Þ Collaborer avec tous les médias en ligne et les influenceurs pour diffusion et
rediffusion de ces “live” susmentionnés s’assurant d’une portée maximale
Þ Enregistrement de capsules vidéo, animations en bandes dessinées et infographies
pour partage à grande échelle sur les mesures préventives, les actions
gouvernementales et toutes autres informations pertinentes.
Þ Faire des publications sponsorisées sur tous les réseaux, si nécessaire, pour une
portée maximale de l’information.

13 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

● Le visage numérique de la lutte contre le COVID-19


Þ Consolider la notoriété des comptes numérique des points focaux pour
communiquer avec la population en générale ainsi que les médias ;
Þ Développement d’un kit visuel uniforme de sensibilisation et d’information en
synergie avec la société civile de nature à fédérer tous les efforts de
communication ;
Þ Implication des comptes de réseaux sociaux pertinents du Gouvernement pour
amplifier le message

● Traitement de l’information numérique

Þ Éviter autant que possible la fuite des documents officiels pour scoop, primeurs ou
buzz par les médias afin d'éviter de la panique généralisée.
Þ L’information n’est officielle qu'après son partage sur le compte officiel destiné à ce
message.

● Désinformation et influence numérique


Þ Constituer un réseau d’influenceurs fiables pouvant accompagner dans
l'amplification des messages et combattre la propagation des fake news.
Þ Intégrer une cellule de désinformation avec les influenceurs, les organisations de la
société civile et des partenaires internationaux : OpenGouv Haïti, l’UNESCO,
UNICEF, OCHA, Toma.ht, le Réseau des Blogueurs d’Haïti (RbH) etc.

● Réseaux Sociaux et plateformes Web


Þ Ateliers de formation intensifs pour les community managers du gouvernement
(Facebook, Twitter et Instagram) sur la communication de crise ; précisément celles
et ceux des ministères et institutions impliqués dans la réponse du COVID-19.
Þ Garder la cohérence et la consistance des messages sur toutes les plateformes de
communication.
Þ Utilisation d’une plateforme web standardisée pour les communications publiques
Þ Utilisation du site web du ministère de la Communication pour l’authentification des
messages officiels: https://www.communication.gouv.ht/covid19
Þ Mise a jour de mspp.gouv.ht et y ajouter une rubrique Questions Réponses sur le
COVID-19 et la possibilité de poser des questions par e-mail
Þ Mise à jour de tous les sites du gouvernement avec des contenus sur les meilleures
pratiques concernant le COVID-19

14 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

9. Mise en œuvre du Plan

Afin d’assurer une synergie dans la gestion, la planification et l’exécution, les étapes
suivantes seront prises en compte :

9.1. Mise en place et animation d’une Task force


Mise en place d’une « Task force » communication composée de personnalités et institutions
spécialisées en communication capables d’accompagner le Ministère dans sa stratégie de
vulgarisation de l’information sur tout le territoire. Cette structure sera répliquée au niveau
départemental et veillera à assurer une réponse coordonnée.

9.2- Établissement d’une cellule de crise


§ La cellule de communication de crise est constituée au moins du représentant du
directeur général (directeur général adjoint, ou autre direction), des chefs de
services, du directeur des soins, et du directeur de la communication. En fonction
des circonstances, la cellule s'entoure des personnes ressources ou experts.
§ Les membres de la cellule délèguent leurs tâches habituelles. Ils confrontent
systématiquement leurs points de vue sur les éléments d'information recueillis.
§ Un membre de la cellule est désigné comme le “porte-parole” : il est l'interlocuteur
de la presse durant toute la durée de la crise. Il doit se préparer à répondre aux
questions directes, posées sans ménagement voire agressives et déstabilisantes.

9.3 Mise en place d’une cellule d’information (Numéro spécial)


Mise en place d’une cellule d’information bilingue (créole/français) capable de
transmettre les bonnes informations sur les points clés suivants :

Þ Les signes et symptômes, le temps d’incubation, les modes de transmission, les


actions de prévention à prendre ;
Þ Les actions individuelles à prendre en cas de suspicion ou de confirmation de
contamination au COVID-19 en zones urbaine et rurale ;
Þ Les actions pouvant permettre aux prestataires de soins et guérisseurs
traditionnels à se protéger ;
Þ Le traitement possible contre le COVID-19 ;
Þ Les rumeurs à ne pas prendre en compte ;
Þ Les mesures prises au niveau des points d’entrée au pays.
Þ La fiabilité et l’accès aux tests de laboratoire

15 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

9.4. Partenariats

- Secteur Eau, Assainissement & hygiène du secteur privé & DINEPA


- Syndicat de chauffeurs de transport en commun
- Association de taxis motos
- Associations patronales
- Association de médias
- Association Médicale Haïtienne
- Association d’Infirmières
- Les Associations patronales
- Les coalitions de la société civile
- Association des Œuvres Privées de Santé
- Association de Santé Publique (ASPHA)
- Association d’Infirmières et de sages-femmes
- Fédération des Maires
- ASEC, CASEC, vices-délégués d’arrondissement et délégués départementaux
- Les Confessions religieuses
- Les bureaux de district scolaire (BDS)

10. Le suivi - évaluation

10.1. Principes directeurs

Les activités du Plan de communication seront monitorées sur une base régulière afin
d’ajuster les stratégies au besoin de de déterminer l’impact.

Les principes directeurs en matière de ce suivi-évaluation incluent :

Þ Le pré-test systématique des outils et matériels de communication élaborés.

Þ L’harmonisation des indicateurs de processus, de résultats et d’impact


Þ La mise en place d’un système de vulgarisation des données résultant du suivi des
interventions.

Þ L’harmonisation des cadres de gestion et de coordination L’exécution du plan avec


un encadrement logique (cadre logique)

Þ Un monitorage régulier et de proximité


Þ Les rapports de veille des attentes et rumeurs circulant au sein de la population et
les actions prises pour y répondre.

16 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

10.2. Résultats attendus

Impact : La transmission interhumaine est limitée et les individus sont protégés contre
l'exposition au COVID-19

Indicateurs
Þ Taux de morbidité au COVID-19 par sexe et tranche d’âge
Þ Taux de mortalité au COVID-19 par sexe et tranche d’âge

Résultats directs

Les résultats directs :


Þ La population adopte les principes d’hygiène, y compris le lavage des mains au
savon lors des moments

Þ La population adopte des comportements à moindre risque dans ses interactions


avec ses proches ou son entourage.

Þ Les leaders s’engagent de plus en plus dans la sensibilisation contre le covid-19

Þ Les actes de discrimination sont en nette diminution

Þ Le déni de la population est réduit au minimum

Indicateurs

Þ Existence d'un mécanisme fonctionnel coordonné de réduction des risques et de


préparation dans chaque département adapté à la dynamique du COVID-19 et
rattaché à la coordination nationale

Þ Nombre de personnes touchées par COVID-19 des messages et des informations


sur l'hygiène et la prévention adaptés à la culture et au sexe

Þ Nombre d’initiatives et de personnes engagées dans la sensibilisation sur le COVID-


19 par le biais des actions du RCCE (communication des risques, engagement
communautaire)

Þ Nombre de personnes pratiquant le lavage des mains fréquent à la suite d'une


campagne de promotion du lavage des mains à l'échelle nationale (installation des
points de lavage des mains)

17 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

Annexe 2

Activités Indicateurs Responsable Période


COORDINATION
Analyse de situation
Faire une enquête rapide pour évaluer Immédiate
l’ampleur de la crise et son impact.
Communication médiatique
Jouer la carte de la transparence en mettant à Existence d’un MSPP Immédiate
la disposition de tous les médias et du public communiqué de Partenaires
des informations à temps et dans le temps presse
pour rassurer la population sur l’épidémie en
cours
Organiser une rencontre avec les médias pour Tenue d’une MSPP Immédiate
donner une explication au problème survenu et rencontre avec les Partenaires
profiter de l’occasion de les inciter à soutenir le journalistes
Ministère de la Santé Publique dans cette crise
via la diffusion des messages en faveur de la
pandémie en cours
Préparer un dossier de presse si possible Existence du MSPP
dossier de presse
Faire parler les autres acteurs locaux (leaders Implication DS
communautaires et religieux) dans tous les effective des Partenaire
types de médias pour montrer qu’ils adhèrent autres acteurs
à la cause, soutiennent la lutte contre la
pandémie liée au COVID19 et qu’il n’est pas
juste question des arguments montés par le
Gouvernement, mais que la population adhère
à cette lutte.

Communication locale : Impliquer les leaders et associations dans la gestion de la crise


Élaborer une liste de tous les leaders et Cartographie DS
influencer locaux dans chaque département disponible Partenaires
qui pourraient être les porte-paroles de
chaque département dans le cadre de cette
crise sanitaire leaders religieux, leaders
traditionnels, Associations, ONG etc. Et leur
adresser des courriers pour leur expliquer la
situation, les rassurer sur l'intérêt de la lutte
contre le COVID 19 et solliciter leur appui.

18 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

NB : Après la crise, les informer régulièrement


des activités de la Départements sanitaires
pour préparer une prochaine crise éventuelle

NB : Élaborer des tracts et les distribuer aux


commerçants, surtout aux personnes se
Matériels
trouvant dans les lieux de rassemblement disponibles
NB : Après la crise il est important de
continuer à garder le contact avec ces
différentes cibles locales, afin de les activer
pour celles à venir ; et toujours leur faire des
feedbacks sur l’évolution de l’épidémie en
cours
Organiser des rencontres de plaidoyer et de Nombre de DDS/MSPP/Par Immédiate
sensibilisation des leaders d’opinion pour leaders ayant tenaires
obtenir leur soutien dans la gestion de la crise soutenus la
gestion de la crise

Élaborer/produire des outils et supports de communication adaptés pour la gestion de la crise


Actualisation et production des affiches et Nombre d’affiches MSPP/Partenai
prospectus. et prospectus res
produits
Production des spots audio/vidéo et leur Nombre de spots
diffusion à des heures de grandes écoutes produits et MSPP/Partenai
diffusés res

Élaborer des messages adaptés pour une large diffusion


au sein de la communauté et par les radios.
Actualiser des messages sur la prévention et Nombre de MSPP/Partenai Immédiate
l’adoption des comportements sains face au messages res
COVID 19 élaborés et
diffusés
Communication de proximité
Diffuser des messages de sensibilisation dans Nombre de radios
les radios communautaires qui diffusent les
messages
Mobiliser et former les ASCP pour la Nombre de ASCP
sensibilisation communautaire. formes

19 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

Annexe 3 - Gestion des rumeurs - désinformation

OBJECTIFS
Objectif général
Dissiper la rumeur et rassurer la population haïtienne sur la circulation du COVID19
en Haïti et l’efficacité des mesures de préventions de la maladie et les précautions
à prendre face à un cas suspect ou confirmé de COVID-19.

Objectifs spécifiques
Þ Définir la démarche pour réagir contre les rumeurs
Þ Définir comment prévenir les rumeurs

Résultats Attendus
Þ La démarche pour réagir contre les rumeurs est connue
Þ La prévention des rumeurs est définie

I. COMMENT PRÉVENIR LA RUMEUR


Þ S’assurer que les messages diffusés sont techniquement corrects ;
Þ Être à l’écoute des membres de la communauté pour donner les réponses
pertinentes aux moments opportuns ;
Þ Demander aux autorités politiques de prendre des actions de nature à rassurer
les membres de la communauté ;
Þ Utiliser les ONG locales, les organisations religieuses ou les groupes
communautaires qui bénéficient du respect de ces groupes / individus pour
qu’ils aient un rôle mobilisateur et éducateur ;
Þ Engager les dirigeants communautaires (artistes, religieux, leaders
traditionnels) dans la planification et la mise en œuvre d’activités de
sensibilisation contre le COVID-19 et la lutte contre la rumeur ;
Þ Identifier et établir le contact avec les leaders communautaires les plus
influents de façon précoce et les rencontrer fréquemment ;
Þ Présenter les questions relatives au COVID-19 comme ayant une importance
sociale, économique et sécuritaire au niveau national.
Þ S’appuyer sur la cellule de désinformation multipartite ;

20 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

II. COMMENT GÉRER OU COMBATTRE LA DÉSINFORMATION


En présence d’une rumeur, il ne faut jamais la répéter, ni la démentir. En effet, il faut
essentiellement présenter uniquement les arguments positifs, favorables, persuasifs et bien
ciblés, avec des messages courts, clairs et concis en réponse et surtout ces messages
doivent être compris de tous. Il convient aussi
Analyser la situation très rapidement
Þ Déterminer l’ampleur de la rumeur ou de la désinformation (types de message qui
circule, source, personnes ou organisation diffusant la rumeur)
Þ Déterminer la motivation qui sous-tend la rumeur (manque d’information, remise en
cause de l’autorité, opposition religieuse)
Contrecarrer la rumeur

Þ En rencontrant la source de la rumeur


Þ En lui demandant quelle solution propose-t-elle
Þ Reconnaître les erreurs commises, si nécessaire
Þ Offrir à la source l’occasion de contribuer à trouver la solution

Sensibiliser
▪ En s’adressant aux personnes clés qui font l’opinion pour s’adresser au grand
public (politiciens, dirigeants traditionnels et religieux, dirigeants
communautaires, agents de santé)
▪ En lançant une campagne rectificative au plus haut niveau notamment auprès
du ministre de la santé, des Directions Départementales de santé, des Unités
Communales de Santé mais aussi et surtout en changeant les porteurs des
messages en tenant de la source désinformation
▪ En rencontrant les dirigeants locaux dans un endroit où les individus/groupes
sont confortables et se sentent à l’aise pour poser des questions et où leurs
condisciples sont présents (pas en contexte de COVI-19).
Renforcer les partenariats/alliances
En faisant participer tous les partenaires du secteur santé, leaders communautaires les plus
influents à la coordination et la mise en œuvre des activités de mobilisation sociale et de
sensibilisation ;
Assurer la formation des bénévoles et les ASCP pour qu’ils sachent faire face aux rumeurs.
o Diffuser des informations sur mesure au sujet des idées reçues classiques
o Faire des recommandations pour les contrecarrer.
o Promouvoir des messages clés positifs

21 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

Mobiliser les communautés en donnant aux populations locales les moyens de faire face et
de prendre leurs responsabilités en la matière. Démystifier la pandémie de COVID-19 grâce
à l’éducation, en plaçant l’initiative au cœur de la communauté grâce aux activités
suivantes : Courtes vidéos à diffuser à la télé et sur les réseaux sociaux.
Mener une campagne médiatique en faisant participer tous les médias appropriés
(télévision, radio, journaux) en s’adressant tout particulièrement aux médias qui ont déjà
fait de la désinformation auprès du public.
o Profiter de relations établies auparavant avec les médias (partenariat
UNESCO-Radios communautaires).
o Désigner un porte-parole pour qu’il réponde aux questions des médias.
o Lorsque cela est nécessaire, utiliser des documents imprimés pour apporter
des réponses aux questions classiques, pour faciliter, pour rectifier des
malentendus et pour transmettre des messages positifs à grande échelle.

III. ACTIVITÉS À MENER EN CAS DE PROPAGATION D’UNE RUMEUR


En cas de survenue d’une rumeur, la première chose à faire c’est de circonscrire la zone ou
la localité d’où elle est partie :

Þ Identifier les raisons spécifiques de son apparition (manque d’information, peur,


conflit entre groupes de personnes, conflit d’intérêt, etc.) ;
Þ Identifier les leaders d’opinion et autres personnes influentes pour et contre la
rumeur ;
Þ Concevoir un message unique à diffuser au sein de la communauté ;
Þ Mener un plaidoyer auprès des chefs traditionnels ou des chefs influents de la
localité pour lutter contre l’ignorance par l’information (Pasteurs, Prêtres, Artistes) ;
Þ Donner l’information correcte aux leaders et personnes influentes, et les convaincre
d’intervenir sur le plateau de télévision, des émissions interactives sur les ondes des
radios, sur les réseaux sociaux, etc.
Þ Rencontrer, dans la mesure du possible, les personnes à l’origine de la rumeur pour
leur donner la possibilité de parler et pour pouvoir écouter leurs préoccupations ;
Þ User de tous les canaux de communication (avec un accent sur les médias) existants
pour diffuser la bonne information et les messages appropriés

22 | Page
Stratégie de COMMUNICATION et de MOBILISATION SOCIALE
face à la Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

Chaque institution et/ou acteur concerné articulera son budget en


fonction des besoins et des exigences de la conjoncture, tout en
respectant les normes de comptabilité publique.

Gouvernement de la République d’Haïti

23 | Page