Vous êtes sur la page 1sur 92

Directeur de la publication : Edwy Plenel Vendredi 17 Avril www.mediapart.

fr

Sommaire
A l’Assemblée, les gauches dessinent une autre politique face
à la crise
LE VENDREDI 17 AVRIL 2020 | PAR MANUEL JARDINAUD

p. 5 Dans les hôpitaux parisiens, des soignants se p. 31 Les silences coupables de la Chine
plaignent de ne pas être assez nourris PAR FRANÇOIS BOUGON
PAR IBAN RAÏS p. 33 Comment la pandémie va changer nos récits:
p. 7 «On va crever»: ces précaires que la réforme de avec William Shakespeare, Virginia Woolf, Yan
l’assurance-chômage brise en silence Lianke et Nicolas Mathieu
PAR CÉCILE HAUTEFEUILLE PAR LISE WAJEMAN
p. 8 Santé des salariés: la crise éclate au ministère du p. 35 Journal de bord des internes: à Marseille, «on
travail après la mise à pied d'un inspecteur tâtonne, on essaye»
PAR MATHILDE GOANEC PAR ANTTON ROUGET
p. 9 Contre le coronavirus, les premières lignes sont p. 36 Cannabis: les prix explosent pendant le
des femmes confinement
PAR CÉCILE ANDRZEJEWSKI PAR MICHEL HENRY
p. 11 Arabie saoudite: le Covid-19 frappe la couronne p. 38 La crise du Covid-19 en direct: notre fil
et les immigrés d’actualité
PAR JEAN-PIERRE PERRIN PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
p. 13 Brésil: Bolsonaro limoge son populaire ministre p. 39 Face au Covid-19, la Turquie libère ses
de la santé prisonniers de droit commun, mais pas ses
PAR JEAN-MATHIEU ALBERTINI dissidents
p. 14 «A l’air libre»: artisans et indépendants inquiets, PAR NICOLAS CHEVIRON
enseignants sur le retour à l’école p. 40 Crise sanitaire: Macron en fauteur de troubles
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART PAR ELLEN SALVI
p. 15 En Loire-Atlantique, le difficile exercice de la p. 43 «Tester, tracer, isoler»: la légèreté du scénario de
démocratie locale au temps du coronavirus sortie de crise en France
PAR THIBAULT DUMAS ET ANTONY TORZEC, AVEC BENJAMIN PAR CAROLINE COQ-CHODORGE
PEYREL ET JULIE REUX (MEDIACITÉS-NANTES) p. 44 Tests sérologiques, le prochain sésame?
p. 19 En Seine-Saint-Denis, le piège des clusters PAR ROUGUYATA SALL
familiaux p. 46 Tests: l’Europe en ordre très dispersé
PAR NEJMA BRAHIM PAR AMANDINE ALEXANDRE, CÉCILE DEBARGE, LUDOVIC
p. 22 En Afrique, Bill Gates au cœur de toutes les LAMANT ET THOMAS SCHNEE
rumeurs p. 48 L’Afrique asphyxiée par sa dette extérieure
PAR RÉMI CARAYOL PAR FANNY PIGEAUD
p. 24 Pierre M’Pélé: «Il ne faut pas que les Africains p. 51 La réouverture annoncée des écoles inquiète les
soient des cobayes» enseignants
PAR FRANÇOIS HUME-FERKATADJI PAR FAÏZA ZEROUALA
p. 27 Pour des banderoles au balcon, la police à p. 53 Stéphanie Renard: «Cette crise menace l’égalité
domicile et interroge sur la solidarité»
PAR CAMILLE POLLONI PAR JÉRÔME HOURDEAUX
p. 29 L’OMS, une marionnette chinoise? p. 56 La Corse profite du confinement pour exporter
PAR FRANÇOIS BONNET ses poubelles sur le continent
PAR HÉLÈNE CONSTANTY

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.1/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
2

p. 59 Covid-19: le commandement du «Charles-de- p. 72 Emmanuel Macron met la France sous hypnose


Gaulle» a été dépassé par l’épidémie PAR CHRISTIAN SALMON
PAR JUSTINE BRABANT p. 75 Macron promet la sortie de confinement, mais ne
p. 62 Face au Covid-19, le faux débat sur l’euthanasie donne aucune garantie
des personnes âgées PAR ELLEN SALVI
PAR CAROLINE COQ-CHODORGE p. 77 Anne-Laure Delatte: un impôt sur les hauts
p. 64 La justice somme Amazon de s’en tenir aux patrimoines pour assurer la justice sociale
«marchandises essentielles» PAR ROMARIC GODIN
PAR MATHILDE GOANEC ET KHEDIDJA ZEROUALI p. 81 Confinement: des maires et des préfets plus
p. 67 La relation sino-africaine à l’épreuve du royalistes que le roi
Covid-19 PAR CAMILLE POLLONI
PAR FRANÇOIS BOUGON p. 82 Tests Covid-19: la machine est toujours grippée
p. 68 Une Argentine confinée s’attaque aux violences PAR LUCIE DELAPORTE
de genre p. 83 Les Etats-Unis s’érigent en arbitre du monde
PAR CAMILLE AUDIBERT pétrolier
p. 69 La Corée du Sud organise des élections PAR MARTINE ORANGE
particulières p. 85 La crise du coronavirus sera-t-elle inflationniste?
PAR FREDERIC OJARDIAS PAR ROMARIC GODIN
p. 70 Les agents de propreté, dernier maillon de la p. 90 Comment Bachar al-Assad a gazé en 2017 la ville
chaîne de Latamné
PAR ADAMA SISSOKO PAR RENÉ BACKMANN

Déjà décrié car aux mains d’une majorité au sens critique plus
que limité à l’encontre du gouvernement, le Palais-Bourbon ne
A l’Assemblée, les gauches dessinent serait plus qu’un monument de démocratie à l’abandon. L’effet
une autre politique face à la crise d’optique est évident. Car, après un temps d’adaptation, les
LE VENDREDI 17 AVRIL 2020 | PAR MANUEL JARDINAUD groupes politiques se sont organisés et ont repris leurs habitudes
pour effectuer leurs missions : proposer, amender, discuter. À
gauche, passé une certaine atonie sous l’autel d’une illusoire
« union nationale » face à l’épidémie de Covid-19, chacun s’est
remis au travail parlementaire.

© DR / Capture d'écran
Nationalisations, réquisitions, ISF, aides aux plus fragiles...
Socialistes, communistes et Insoumis n'ont pas vraiment cessé,
© DR / Capture d'écran
depuis un mois, de déposer des propositions de loi. Que disent-
elles de la sortie de crise imaginée par les gauches ? Alors que les Même s’il passe souvent sous les radars en ces temps de politique
députés entament vendredi l'examen du projet de loi de finances spectacle, celui-ci est important, qui offre une vision de ce que les
rectificative, Mediapart passe ce travail au crible. gauches proposent pour sortir au mieux de cette séquence. Bilan :
six propositions de loi (PPL) déposées par le groupe socialiste, au
La politique se fait au Parlement, dit-on. Pourtant, cette période
moins cinq chez les communistes (enregistrées ou à venir), avec
de confinement à l’Assemblée nationale a fait disparaître les
une proposition de résolution pour une commission d’enquête, et
controverses de bancs, les petites phrases dans l’hémicycle et les
quatre à ce stade pour La France insoumise.
batailles d’amendements en commission. La mise en place de la
visioconférence neutralise les échanges et polit les propos. Les
questions au gouvernement, avec seulement un représentant par
groupe, donnent à voir une Assemblée vidée de ses débats.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.2/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
3

Qu’y lire ? D’abord que, alors que le pays vit une crise sanitaire, Mais les Insoumis veulent aller plus loin, en proposant de débattre
économique et sociale sans précédent, les fossés se rétrécissent dans l’hémicycle d’un texte instaurant un moratoire sur les loyers,
entre les différents bancs de gauche et qu’une vision commune « afin de protéger les ménages les plus fragilisés par cette crise ».
émerge. Certes, les trois lignes politiques évoluent en parallèle, Dans la même veine, et en complément, le groupe communiste
mais se rejoignent parfois. insiste pour légiférer sur une augmentation du Smic, ce qui
Il en est ainsi de la question des nationalisations, vieille antienne « contribuerait à ce que ne se creusent pas davantage les
de la gauche dont le gouvernement ne veut pas entendre inégalités, alors même que les salariés, au premier rang desquels
parler. Les trois groupes ont remis cette idée à l’agenda. Les ceux, souvent anonymes et faiblement rémunérés, ont été en
Insoumis demandent la nationalisation de deux entreprises, tout première ligne pour poursuivre les productions et services
comme les communistes l’ont fait au sein d’un ensemble de stratégiques essentiels pour les Français ». Selon cette PPL, le
mesures d’urgence : la société Luxfer, qui produit des bouteilles salaire minimum ne pourrait être inférieur à 1 680 euros brut
d’oxygène, et la société Famar, seul site habilité par l’Agence (contre 1 539 euros brut actuellement).
nationale de la sécurité du médicament à produire de la Nivaquine, Les socialistes, eux, s’apprêtent à déposer deux textes qui
à base de chloroquine, en France. s’ajoutent à ceux de leurs collègues afin d’adoucir le sort des
Cette reprise en main par l’État de productions essentielles plus démunis et des plus touchés par la crise désormais installée :
durant la crise est également poussée par les socialistes, qui ont instituer un dispositif exceptionnel de chèques-vacances pour
rédigé eux aussi une proposition de loi sur ces deux entreprises les personnels ayant assuré la continuité des services vitaux de
pour permettre « à l’État de pouvoir faire face aux possibles la nation et créer des bons alimentaires pour les étudiants et
résurgences du Covid-19, qui pourrait devenir saisonnier, ainsi apprentis boursiers.
qu’aux crises futures », selon l’exposé des motifs. Chaque groupe apporte sa pierre, ou plutôt sa PPL, qui construit
Pour aller plus loin en matière de contrôle, du moins de défense un arc de propositions pour une politique plus sociale et plus
des intérêts stratégiques, des divergences existent néanmoins, protectrice. Se dessine ainsi, à travers les textes rédigés au fil
cette période n’aplatissant pas toutes les nuances allant du rouge de l’eau depuis la mi-mars, une stratégie de gauche qui allie
au rose : La France insoumise veut voter une loi « de réquisition » accompagnement renforcé des plus modestes, contrôle accru de
des entreprises « du secteur du textile au profit de la fabrication l’État sur l’industrie et demande de contribution des plus aisés.
de masques pour faire face à l’épidémie de Covid-19 ». Car il s’agit là aussi d’un autre point de rencontre entre ces trois
Les socialistes complètent ce dispositif de contrôle et de mouvements politiques d’opposition.
protection économique en souhaitant légiférer pour protéger Communistes et socialistes ont chacun rédigé une PPL afin
les sociétés cotées, dont certaines voient leur valeur boursière d’interdire le versement de dividendes en 2020. L’exécutif, lui,
plonger, de « fonds vautours » qui pourraient profiter de la ne veut pas en entendre parler, même si Bruno Le Maire, le
situation en lançant des OPA hostiles. ministre de l’économie, s’est oralement engagé en commission
Cette question du « contrôle », du moins du pilotage centralisé de des finances à ce que les entreprises rémunérant leurs actionnaires
l’industrie, pharmaceutique en premier lieu, se révèle un carrefour actuellement ne puissent pas bénéficier d’une aide de l’État.
où se retrouvent les gauches de l’Assemblée, pour contrer les En commission, la majorité LREM s’est mise dans les pas du
manquements du pouvoir et son inaptitude à prévoir. Ainsi La ministre, ne voyant pas l’intérêt d’une telle loi.
France insoumise souhaite que les députés débattent de la création De la même manière, le groupe socialiste veut instituer
d’un « pôle public du médicament, afin d’assurer à la France « une contribution exceptionnelle des assureurs au soutien des
une indépendance et une souveraineté plus que nécessaires dans entreprises fragilisées par l’épidémie de Covid-19 et portant
ce domaine, où le pays est fragilisé par la délocalisation des création d’une couverture du risque de catastrophe sanitaire ».
fabricants de médicaments ». Le groupe communiste a façonné Actuellement, les assureurs français, qui disposent de plus de 2,6
un texte dans le même sens. milliards d’actifs, ne contribuent qu’à hauteur de 400 millions
Formulées à différentes reprises lors des questions au d’euros au fonds de solidarité désormais doté de 7 milliards
gouvernement, ces propositions centralisatrices ont toutes d’euros. Une goutte d’eau sur laquelle le gouvernement veut à tout
rencontré une fin de non-recevoir de la part du gouvernement. prix éviter de légiférer, laissant le secteur promettre « des gestes
commerciaux ».
L’autre axe de travail des gauches à l’Assemblée réside dans
l’accentuation de la lutte contre les inégalités et l’aide aux plus Alors que, même en mode confiné, le Parlement est saisi du
démunis. Une ligne politique qui a fini par être un peu entendue nouveau budget rectificatif, les groupes de gauche à l’Assemblée
à Bercy, puisque le nouveau projet de loi de finances rectificative veulent combler le vide qui marque encore la frontière entre une
(PLFR) en discussion instaure une aide exceptionnelle aux foyers politique néolibérale momentanément acquise à la cause sociale
les plus pauvres. et une autre soucieuse de la contribution des plus riches et d’un

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.3/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
4

engagement encore plus fort de l’État auprès des plus fragiles. De Plus tard, la députée LREM Bénedicte Peyrol a parfaitement
ce point de vue-là, force est de constater que le groupe socialiste illustré ce fossé qui persiste entre la majorité aux accents libéraux
a déplacé son centre de gravité vers ses compagnons de banc. si bien ancrés et les gauches, même en temps de crise où tout
Cette convergence se retrouve au sein des liasses d’amendements devrait se réinventer. « Nous, on s’inclut totalement dans cette
déposés par les groupes GDR (communistes), LFI et socialistes, réinvention, mais ce n’est pas en remettant le sujet de l’ISF à
qui reprennent d’ailleurs la plupart des propositions de loi. La toutes les sauces que l’on arrivera à avancer », a-t-elle déclaré,
demande de rétablissement de l’impôt de solidarité sur la fortune comme voulant clore ce débat trop idéologique pour elle.
(ISF), même si elle différemment rédigée, en est la plus flagrante En attendant, le puzzle se dessine lentement, en temps réel. Ce
illustration et forme le cœur de cette demande de justice fiscale. ne sont encore que des petits cailloux côte à côte que chacun à
Lors du débat en commission des finances, la députée PS gauche dépose pour marquer son identité et tenter d’influencer la
Christine Pirès-Beaune a résumé la tonalité qui irrigue les bancs politique gouvernementale. Cela ne préjuge en rien d’une union
de gauche : « Tout ne peut pas reposer sur la dette, y compris quelconque de ces groupes politiques dans les prochains mois.
symboliquement. Il y a un effort exceptionnel à demander aux Cela forme néanmoins la silhouette de ce qu’est une véritable
personnes les plus aisées et aux entreprises. » politique de gauche pendant la crise.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.4/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
5

Dans les hôpitaux parisiens, médical une collation en milieu d’après-


midi, pour aider les corps à tenir ce rythme
des soignants se plaignent épuisant.
de ne pas être assez nourris
PAR IBAN RAÏS
LE VENDREDI 17 AVRIL 2020

C’est une question cruciale en temps de


« guerre » : comment (bien) nourrir
ses troupes ? À Paris, Mediapart s’est L'hôpital Lariboisière, à Paris. ©
Hugo Passarello Luna/Hans Lucas
entretenu avec des infirmières, des aides-
soignants, des internes et des médecins, En temps normal, le personnel médical
et le constat est sans appel : ils n’ont pas doit se débrouiller pour se nourrir. L’AP-
assez à manger. En fait, seule la débrouille HP n’a pas obligation de fournir des
Collation pour tenir toute une garde à l’hôpital de
des personnels permet de tenir. repas. Le plus souvent, les soignants, des la Pitié-Salpêtrière, le 31 mars. © DR/Mediapart
médecins aux brancardiers, en passant par Le nombre de collations, distribuées en
les aides-soignants, apportent eux-mêmes salle de repos à 16 heures, n’a pas
leurs repas. Ils peuvent aussi se restaurer augmenté. De faible qualité nutritive,
à la cantine de leur hôpital, pour un peu ces collations ne sont pas suffisantes
moins de 10 euros. À ce prix-là, ils ont pour permettre au personnel soignant
le droit à une entrée, un plat chaud et un d’enchaîner les heures. « Un morceau de
dessert. pain, un paquet de chips et parfois un
À l’hôpital Mondor, à Créteil (Val- yaourt, voilà ce qu’on nous donne pour
de-Marne), un médecin avoue qu’il tenir une journée », explique à Mediapart
Collation pour tenir toute une garde à l’hôpital de « préfère les rations servies pendant Claire*, une aide-soignante d’un hôpital
la Pitié-Salpêtrière, le 31 mars. © DR/Mediapart le service militaire, qui étaient plus de l’est parisien qui préfère, elle aussi,
Comment nourrir les troupes quand, nourrissantes… ». Les cuisines des rester anonyme, par peur de représailles
comme l’a dit et répété Emmanuel cantines servent patients et personnel professionnelles.
Macron, la nation est « en guerre » médical, sans distinction quant aux plats Préparer la chambre d’un patient suspecté
face au Covid-19 ? Dans de nombreux ou aux quantités dans l’assiette. d’être infecté devient, dit-elle, une mission
hôpitaux parisiens dépendant de l’AP-HP Mais voilà. Alors que les services de plus longue, plus énergivore : « Ce qui
(Assistance publique-Hôpitaux de Paris), réanimation des hôpitaux de l’AP-HP me prenait 20 minutes avant me prend
la détresse des personnels soignants, font face à une crise sans précédent, les désormais une heure. On a un protocole
infirmières, aides-soignants, internes ou cantines sont fermées pour garantir la hyperstrict, ça rallonge tous les gestes.
médecins, paraît évidente : ils n’ont pas sécurité des employés et ne pas propager À la peur de contracter le virus en
assez à manger. le virus, selon la direction de l’AP-HP. travaillant s’ajoute maintenant la faim.
« La semaine dernière, on n’avait rien. » Sauf que les journées de garde sont C’est intenable. »
Laurent, qui a accepté de témoigner sous plus longues depuis la mi-mars. Plus Sollicitée, l’AP-HP nie. « À aucun
couvert d’anonymat (voir la Boîte noire de physiques, plus stressantes aussi. La moment il n’y a eu de restriction dans
cet article), est interne en réanimation dans tradition dans les hôpitaux parisiens veut les possibilités d’alimentation », indique
l’un des plus grands hôpitaux parisiens. que l’AP-HP fournisse au personnel la direction de la communication, qui
Pendant son seul jour de repos en trois reconnaît toutefois « un changement
semaines, il raconte pourquoi il se sent des habitudes de restauration des
abandonné par l’AP-HP. Depuis deux personnels ».
semaines, ses journées sont plus physiques
que d’habitude : « Ça fait dix jours À Lariboisière, dans le Xe arrondissement
qu’on travaille sans compter nos heures. de Paris, les aides-soignants ont fait part
J’ai l’impression que ça fait six mois. à leurs chefs de ces manquements. « On
Physiquement, c’est très dur. On a réussi nous a répondu que ça n’était pas la
à doubler notre capacité de lits en priorité et qu’il fallait serrer les dents »,
réanimation, le rythme est intenable. » raconte, dépitée, une infirmière.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.5/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
6

Dans un autre hôpital important du centre été créée par les proches de l’un des chefs Grâce aux dons (plus nombreux depuis le
de Paris, même combat.En temps normal, du service réanimation de l’hôpital pour début de la crise) à la fondation AP-HP,
Sébastien, interne, amène sa propre pouvoir acheter des repas. la structure a pu faire livrer des plateaux
nourriture. Impossible en ce moment, Dans un tout autre registre, la directrice de repas en urgence, pour contenir la grogne
faute de temps. Les supermarchés ferment cabinet du directeur de l’AP-HP, Martin de nombreux hôpitaux.
à 20 heures. Hirsch, Anne Rubinstein, a appelé, le
Avec l’aide de ses proches, le chef du 19 mars, le chef cuisinier de l’Élysée,
service réanimation de l’hôpital a activé Guillaume Gomez, avec une idée en tête.
son réseau pour trouver des solutions. Sous la houlette de Guillaume Gomez et de
Plusieurs sociétés privées ont répondu Stéphane Méjanès, un influent journaliste
à l’appel et fournissent gratuitement culinaire, l’AP-HP va s’associer à des
l’hôpital depuis plusieurs semaines. C’est chefs pour faire livrer des repas aux
le cas d’Uber Eats, Moma Group (une soignants.
trentaine de restaurants à Paris) et Nestor, À grande échelle ? Non. C’est l’AP-HP qui
une société de livraison de repas. choisit les hôpitaux à livrer, et seulement le
Un médecin, qui préfère rester anonyme, dimanche. Dans un document de la cellule
ne décolère pas : « Pour nous nourrir, ça de crise de l’AP-HP que Mediapart s’est
va plus vite sur les réseaux sociaux et en procuré, il est bien détaillé que « le repas
suppliant des boîtes privées. L’AP-HP est dominical peut à ce titre venir s’insérer
à la ramasse. » dans un quotidien professionnel difficile et
Un constat partagé par Jean-Marc […] témoigner [au personnel] tout notre et
Pigeons que le fournisseur du chef Guillaume
Devauchelle, élu du syndicat SUD Santé votre soutien ». Un compte Instagram, «
Sanchez lui a donnés. Ils allaient être jetés... © DR
à l’hôpital Mondor. « La situation n’est les chefs avec les soignants », et un mot- Le dimanche 15 mars, le plus jeune chef
pas nouvelle. Mais en ce moment, avec dièse sont lancés pour l’occasion. étoilé de France, Guillaume Sanchez, a
le rythme, la peur, c’est un facteur « C’est clairement une opération de pour sa part pris les devants de la crise.
aggravant. Le peu qu’on nous donne ne communication de la part de l’AP-HP, L’un de ses fournisseurs, Ecotable, lui a
nous tient pas au corps. Au niveau nutritif, même si du côté des chefs, ça part d’un fourni des stocks de nourriture dont la
c’est horrible. Un yaourt Mamie Nova, bon sentiment : l’AP-HP ne veut pas DLC (date limite de consommation) est en
c’est le Graal. » institutionnaliser le mouvement pour ne passe d’être dépassée : du canard, du veau,
La direction de la communication de l’AP- pas laisser croire qu’elle ne nourrit pas du bœuf…
HP ne reconnaît pour sa part aucun retard son personnel soignant », explique un chef « Au tout début, je faisais 150 repas par
à l’allumage, ni aucun manquement dans sous couvert d’anonymat. jour, que je livrais ou faisais livrer. » Mais
la fourniture de repas aux personnels Dans un mail envoyé aux associations voilà, après avoir posté quelques stories
soignants de ses 36 hôpitaux. Elle concède qui tentent d’aider les soignants en cette de ses menus sur Instagram, le chef est
seulement avoir « demandé un effort période de crise, l’AP-HP demande même inondé de messages : « On est fatigués, on
particulier à tous les établissements pour aux soignants de refuser des dons dont a faim, on nous laisse seuls », lui écrit un
permettre que des encas de grignotage elle n’est pas à l’origine : « Dans cette brancardier. « Nos journées de 12 heures
soient rendus disponibles gratuitement et période, je vous invite à ne pas accepter de en réanimation Covid sont épuisantes et
en libre-service 24 heures sur 24 dans les dons alimentaires pour ne pas générer de nos repas laissent à désirer », lui explique
unités de soins ». doublons et de gaspillage. » un infirmier anesthésiste.
Depuis le lendemain du confinement, Un médecin en réanimation fulmine : « Je suis enfermé en cuisine depuis des
c’est en réalité la débrouille du personnel « De quel gaspillage parlent-ils ? Il n’y a années et je n’avais aucune idée du
soignant de l’AP-HP qui lui a permis même pas un repas ou une collation par calvaire vécu par le personnel médical. Je
de manger assez – et correctement. personne depuis mi-mars. » prends ça en pleine tête », dit le chef dans
Beaucoup d’entraide, mais aussi des une vidéo. Finis, donc, les 25 couverts par
initiatives privées sont ainsi venues pallier service… La semaine dernière, le chef a
les manquements constatés au sein de dû sortir parfois plus de 800 repas par jour.
la structure publique. À l’hôpital Tenon, Des pressés de légumes, plus pratiques à
dans le XXe arrondissement de Paris, une cuisiner.
cagnotte, baptisée « le pot solidaire », a

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.6/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
7

Devant la cadence infernale pour aider Mediapart. Il faut désormais avoir travaillé contacté Pôle emploi, à plusieurs reprises.
une dizaine d’hôpitaux à Paris et en 6 mois (ou 910 heures) sur les 24 derniers Avec l’espoir qu’on lui annonce le report
proche banlieue, il a mobilisé son réseau. mois pour bénéficier d’allocations. Ou de la réforme. D’autant que le second
Aujourd’hui, plus d’une cinquantaine de pour recharger ses droits. Un décret paru volet, prévu début avril, a été reporté
chefs font partie du collectif, organisé pour le 15 avril au Journal officiel allonge à septembre. Elle dit : « Lors de mon
trouver des produits de saison, locaux, les légèrement, en raison de la crise, cette dernier appel, la dame qui a répondu
cuisiner et livrer. « période de référence », à 26, voire 27 était presque méprisante. Elle m’a dit que
mois. la réforme de novembre ne serait jamais
«On va crever»: ces abrogée. Et que je n’avais qu’à trouver du
précaires que la réforme de travail ! Mais elle ne m’a rien proposé.
l’assurance-chômage brise Le marché sur le bassin cannois, je le
connais. Il n’y a rien pour moi en ce
en silence moment. » Sonia est écœurée. « Je suis
PAR CÉCILE HAUTEFEUILLE choquée d’entendre le gouvernement dire
LE VENDREDI 17 AVRIL 2020
qu’il n’oublie personne. C’est faux ! Les
gens comme moi sont laissés au bord
de la route.Cette réforme de l’assurance-
Muriel Pénicaud, le 13 février, à Matignon.
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP chômage, je la trouvais injuste et cruelle.
Mais je l’avais acceptée. Aujourd’hui, elle
Mais pour Sonia, ça ne changera rien. Elle
aggrave nos situations. »
s’est réinstallée en France – à Cannes – il
y a à peine un an, après une expatriation. Elle a l’impression que personne n’entend
Depuis, elle a enchaîné les missions les appels de tous les précaires qui,
précaires. D’abord comme vacataire dans comme elle, « plongent dans la misère ».
Muriel Pénicaud, le 13 février, à Matignon. l’événementiel, avant de se lancer dans Et que l’exécutif se satisfait des
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
les ressources humaines. Sonia a décroché mesures d’urgence, déjà adoptées pour
Muriel Pénicaud se félicite de protéger les demandeurs d’emploi. Les droits sont
en janvier un CDD dans une agence
les chômeurs avec une série de mesures par exemple prolongés pour ceux qui les
d’intérim. Son contrat s’est achevé le 31
d’urgence. Mais la ministre du travail
refuse de suspendre le premier volet
mars. Il aurait dû être reconduit. Il aurait avaient épuisés à partir du 1er mars. La
même pu aboutir à un CDI. Mais tout s’est ministre a également consenti à assouplir
de la réforme de l’assurance-chômage
arrêté. Net. « Nos clients ont tous baissé le une autre mesure de la réforme du
qui durcit les conditions pour bénéficier
rideau. » 1er novembre, qui concerne la dégressivité
d’allocations. Des dizaines de milliers
de vies se retrouvent plombées en plein Sonia a perçu son salaire de mars, des allocations pour les hauts revenus:
confinement. « un Smic, sans aucune commission car le délai de six mois à l’issue duquel
l’activité était ralentie ». En avril, elle les allocations sont réduites de 30 %
«Reporter cette réforme nous donnerait
n’aura rien. Et ne se fait aucune illusion est suspendu pendant toute la durée de
de l’oxygène. Un peu d’air. Parce que
pour les mois suivants. « Mon agence crise. Mais rien, absolument rien n’a été
là, on va crever dans notre coin. » C’est
d’intérim va sans doute mettre la clef sous annoncé pour sauver ceux qui ne peuvent
un appel de détresse que lance aujourd’hui
la porte, s’inquiète la quinquagénaire. pas ouvrir ou recharger des droits.
Sonia, 56 ans. Il lui manque quatre jours de
Je pourrais refaire des missions dans Ce maintien de la règle de novembre
travail pour ouvrir des droits au chômage.
l’événementiel mais il ne se passera rien exacerbe les rancœurs. Une colère sourde
Mais du travail, il n’y en a plus. Sonia n’a
avant au moins mi-juillet.» Son avenir est en train de monter. Et pourrait bien
plus aucune ressource. Elle n’a pas droit
sans aucune rentrée d’argent, elle l’évoque exploser après la crise. « Je peux vous
au RSA. Plus de perspectives pour quatre
pudiquement : « C’est le début d’un cycle dire qu’on va se bagarrer », affirme
jours manquants.
infernal. Je vais accumuler les dettes. ainsi Sébastien. Âgé de 52 ans, il est
Si le premier volet de la réforme de Et quand l’activité reprendra, il faudra premier maître d’hôtel pour un traiteur en
l’assurance-chômage n’était pas entré en les rembourser. » Après un silence, elle région parisienne. Ses droits au chômage
vigueur, Sonia aurait pu prétendre à lâche : « Le chemin va être très, très long. » se sont épuisés en janvier. Il aurait
une allocation-chômage. Sous l’ancienne
Sonia le ressasse inlassablement : à quatre dû les recharger fin mars. « L’hiver a
convention, quatre mois de travail (sur une
jours près, elle ouvrait des droits au été compliqué avec les grèves contre la
période de 28 mois) suffisaient pour ouvrir
chômage. À quatre jours près, elle avait un réforme des retraites, explique-t-il. J’ai
des droits. Les conditions ont été durcies le
peu d’air. Le temps que la crise sanitaire péniblement cumulé 832 heures de travail.
1er novembre 2019, comme détaillé ici par passe. Ces quinze derniers jours, elle a Il m’en faut 910 pour recharger. Avant

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.7/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
8

la réforme, 130 heures suffisaient. » Il précipités dans l’abîme ? Cette réforme, ont estimé les représentants syndicaux,
enrage : « On entrait tout juste dans la maintenue en temps de crise, accélère la lors d’une conférence de presse, jeudi 16
saison où il y a beaucoup de boulot. casse sociale. avril.
J’aurais rechargé des droits mais sans « Nous apportons des réponses à toutes Le ministère a réagi dans un communiqué,
les utiliser immédiatement ! Maintenant, les situations humaines », fanfaronnait expliquant que cet agent aurait « méconnu
tout est annulé. Jusqu’en juin inclus. Les encore Muriel Pénicaud, le 16 avril sur de manière délibérée, grave et répétée
congrès, les mariages, tout tombe à l’eau. LCI. Selon la ministre du travail, « il ne les instructions de l’autorité centrale
On est morts. » faut pas ajouter à l’angoisse de la crise du système d’inspection du travail
Son salaire de mars – 700 euros – sera sanitaire l’angoisse de la fin de mois ». concernant l’action de l’inspection durant
sa dernière ressource avant longtemps. Sa réforme produit actuellement tout le l’épidémie de Covid-19 ». Anthony Smith
« Je ne peux pas percevoir l’allocation contraire. Mais reste en vigueur. Quoi est l’ancien secrétaire général du syndicat
spécifique de solidarité (ASS) parce qu’il en coûte aux précaires. CGT-TEFP (premier au niveau national),
que mes revenus étaient trop hauts. membre de son bureau et représentant
Je n’ai droit à rien. Je n’entre dans des inspecteurs et inspectrices du travail
aucune case des mesures d’urgence du Santé des salariés: la crise au conseil national de l’Inspection du
gouvernement. Et on est nombreux dans éclate au ministère du travail… Instance devant laquelle il devra
ce cas. » D’après Sébastien, la crise bientôt s’expliquer.
sanitaire mobilise les foules contre la
travail après la mise à pied
Julien Boeldieu, actuel secrétaire général
réforme de l’assurance-chômage. Dans d'un inspecteur de la CGT-TEFP, estime que cette
son domaine, les travailleurs précaires PAR MATHILDE GOANEC
décision intervient après la salve de
LE VENDREDI 17 AVRIL 2020
n’ont pas l’habitude de se faire entendre. jugements en référé, plutôt favorables
Et encore moins de s’unir. « Pour le coup, La crise qui couvait entre les inspecteurs aux salariés, tombés ces derniers jours,
ça nous a tous réveillés !, dit-il. Nous du travail et leur tutelle éclate après notamment sur Amazon, La Poste, mais
sommes en train de nous fédérer, pour la mise à pied d’un agent dans la également au sujet d'une association
combattre cette réforme. Maîtres d’hôtel, Marne. Accusé par plusieurs syndicats d’aide à domicile à Lille, contrainte de
cuisiniers, agents de sécurité… On est de pressions en faveur de l’activité revoir son plan d’action pour protéger ses
déjà plusieurs milliers et ce n’est que le économique, le ministère du travail salariés du Covid, à la suite d’un référé
début ! » assume ses « instructions ». de l’inspecteur chargé du secteur (voir ici
L’abrogation de l’ensemble de la réforme Les accusations sont graves et la notre article).
d’assurance-chômage est également réponse, sévère. Jeudi 16 avril, les « Comme beaucoup de collègues, Anthony
réclamée par le comité national CGT syndicats CGT, SUD, FSU et CNT Smith a fait un contrôle identique dans une
des travailleurs privés d’emploi. Son de l’Inspection du travail ont saisi autre structure d’aide à domicile, a relevé
compte Twitter publie régulièrement de l’Organisation internationale du travail des manquements en matière de santé
courts témoignages de précaires, oubliés (OIT) en accusant leur tutelle, le ministère et de sécurité, a demandé des masques,
des mesures d’urgence. Une pétition qui du travail, de violer plusieurs articles de la des équipements de protection pour les
demande – entre autres – l’abandon de la convention 81, dont ils dépendent, et que salariés, raconte Julien Boeldieu. Au vu de
réforme a également recueilli près de 3 000 la France a ratifiée. Ces agents de contrôle ces constats, il a engagé une procédure en
signatures. Côté politique, Olivier Faure, critiquent des atteintes à l’indépendance référé. Quatre heures plus tard, il recevait
le premier secrétaire du Parti socialiste, a et au fonctionnement de l’Inspection du une convocation de sa directrice qui lui
écrit à Emmanuel Macron juste avant travail depuis le début de l’épidémie de lançait un ultimatum : s’il ne renonçait pas
son allocution du 13 mars. Il lui demandait Covid-19, au nom du maintien et de la à cette procédure, c’était la sanction. »
de revenir sur cette réforme et d’ouvrir reprise économique.
des droits aux chômeurs « dès deux mois La CGT dénonce également « la très grave
d’affiliation » au lieu de six. Parmi les faits dénoncés, les syndicats collusion » entre la direction du travail de
rapportent notamment la suspension de la Marne et l’employeur, mis au courant à
Dans son étude d’impact, publiée bien ses fonctions à titre conservatoire cette sa demande de la procédure disciplinaire
avant la crise du Covid-19, l’Unédic semaine d’Anthony Smith, inspecteur du en cours. Elle rappelle que la hiérarchie
(le gestionnaire de l’assurance-chômage) travail dans la Marne, qui a initié une de sa collègue auteure du référé déposé à
chiffrait à 200 000 le nombre de personnes procédure judiciaire en référé (en urgence) Lille était pareillement intervenue pour lui
concernées, dès la première année, par le contre une entreprise d’aide à domicile. demander de se rétracter, « allant même
durcissement des règles du 1er novembre. Cette dernière manquait, selon lui, à ses jusqu’à écrire au tribunal pour saborder
Combien sont-ils, aujourd’hui, à être obligations de sécurité. « Notre ministère sa procédure », s’indigne l’organisation
et nos encadrants se couvrent de honte », syndicale.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.8/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
9

Pour Gilles Gourc, représentant de la Camille Planchenault, pour SUD Travail,


Confédération nationale du travail (CNT) se plaint également de la mise sous
à l’Inspection du travail, cette procédure cloche du code du travail, au profit de Contre le coronavirus, les
disciplinaire témoigne également d’une « l’infrajuridique », formalisé par des premières lignes sont des
réelle « crispation » sur les référés. « Notre « fiches pratiques », à destination des
administration ne veut pas que l’on utilise employeurs, rédigées par le ministère.
femmes
PAR CÉCILE ANDRZEJEWSKI
cet outil pourtant particulièrement adapté « Or le non-respect de ces fiches LE VENDREDI 17 AVRIL 2020
quand on est face à un danger grave et n’entraîne pas de sanction, donc c’est
imminent. Elle n’en veut pas car, alors, un fusil à arme blanche. » D’autant plus
le ministère perd la main au profit du que les recommandations changent au gré
judiciaire, et ne peut plus rien faire, du temps… ou des stocks disponibles.
surtout s’il y a un relais médiatique. » « Au début, le message donné était de
La tension entre l’Inspection du travail dire que les masques ne servaient à rien.
et sa tutelle n’est pas nouvelle, elle Maintenant, il faut les utiliser. Mais la
couve depuis le début du confinement réglementation sur la santé et la sécurité
et la mise à l’arrêt forcée d’une des travailleurs ne peut fonctionner en
partie de l’économie, faute de mesures fonction de la pénurie ! » À Paris, un supermarché de quartier, à la Porte de Vanves.
© Georges Gonon-Guillermas / Hans Lucas via AFP
de protections possibles contre la Camille Planchenault l’assure : « Nous
Alors que le discours politique se veut
contamination. Mediapart a longuement ne sommes pas arc-boutés sur notre petit
martial, la réalité de la lutte contre la
détaillé dans cette enquête les pressions livre rouge mais nous n’acceptons pas que
pandémie s’incarne non pas dans de
et les injonctions contradictoires qui le ministère prône des règles contraires,
virils guerriers mais dans des professions
mettent à mal l’Inspection du travail. sur le droit de retrait ou l’obligation de
majoritairement féminines. Lesquelles
« Cadrages et recadrages » se sont résultat en matière de protection de la
sont pourtant souvent invisibles, et
cependant encore accélérés, aux dires des santé et de la sécurité des travailleurs, au
toujours très mal payées. Témoignages.
syndicats, dans toute la France, ce qui a droit du travail. »
motivé leur plainte à l’OIT. «Ce qui fait tenir la société, c’est d’abord
« On ne conteste pas la mission
une bande de femmes, parce que les
« La note de la direction générale d’information et de conseil technique aux
femmes sont majoritaires dans les équipes
du travail du 30 mars a posé employeurs qui est la nôtre, mais dans
soignantes – même si nous saluons aussi
le cadre, nous demandant de faire le cadre de la réglementation, appuie
avec autant de gratitude les hommes –
valider au préalable chaque contrôle son collègue Julien Boeldieu. Mais la
parce que les femmes sont majoritaires
inopiné dans une entreprise par notre première préoccupation du ministre, c’est
aux caisses des supermarchés, parce que
hiérarchie, ce qui n’existe nulle part dans la poursuite de l’activité économique et
les femmes sont majoritaires dans les
notre fonctionnement et est contraire à non pas la santé et la sécurité des
équipes qui nettoient les établissements
l’indépendance de l’inspection, au seul travailleurs. La passe d’armes autour
qui travaillent encore, et qu’elles sont
motif d’assurer notre protection, résume du BTP il y a un mois illustre cette
souvent majoritaires dans la fonction
la CNT. Simultanément, nous n’avons façon de voir. Aujourd’hui, nous avons des
publique qui tient encore. » En ce
pas assez de kits de protection pour les collègues à qui on enjoint de recenser des
lundi 13 avril, sur France Inter,
agents, ce qui nous empêche de faire chantiers fermés pour qu’ils demandent
Christiane Taubira donne le ton. Et décrit
notre travail de terrain. C’est comme aux employeurs de redémarrer ! »
formellement ce que beaucoup de Français
si notre hiérarchie organisait sciemment La ministre, Muriel Pénicaud, dans constatent dans leur quotidien confiné :
notre démolition. » plusieurs interviews, a répété que les dans la lutte contre la pandémie, la
Outre ce « droit de veto », les agents salariés ne devaient pas « aller travailler la première ligne se révèle majoritairement
de contrôle notent également ce drôle peur au ventre ». « Le dialogue social, plus féminine.
de paradoxe, lorsqu’ils réclament, lors que jamais, est essentiel dans cette période
Dans le sillage de l’ancienne garde des
d’une visite d’entreprise, à un employeur pour adapter l’organisation du travail,
Sceaux, le Haut Conseil à l’égalité entre
des masques pour ses salariés, alors que et mettre en place les gestes barrières
les hommes et les femmes (HCE) écrit :
l’Inspection du travail elle-même n’en et les mesures de santé et sécurité pour
« Les personnes qui assurent aujourd’hui
fournit pas à ses agents : « On perd les salariés », expliquait-elle ainsi au
majoritairement la survie quotidienne de
évidemment toute crédibilité », souligne journal Ouest-France le 30 mars. Dans notre pays en termes de santé, en contact
Gilles Gourc. son ministère, ce dialogue social semble direct avec les malades, que ce soit les
durablement rompu. infirmièr.es, les aides-soignant.es ou le
personnel assurant la restauration ou le

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.9/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
10

ménage, à l’hôpital ou dans les Ehpad, trouve son origine dans le travail de deux été dénigrées, on est là pour le pipi caca.
ce sont des femmes. Les personnes qui chercheuses américaines : Carol Gilligan Mais là, c’est encore pire, les cheffes ne
permettent aujourd’hui majoritairement et Joan Tronto. viennent pas nous voir, comme si on avait
que l’accès aux denrées alimentaires et « Au départ, l’éthique du care s’intéresse la peste. » Dans sa clinique, les plannings
aux biens de première nécessité soit au sentiment d’attention et au souci continuent d’être délivrés à la dernière
possible, en tant que caissières dans les des autres, explique Sandra Laugier, minute, les droits de retrait ont été refusés
supermarchés ou dans les magasins de professeure de philosophie à l'université « par manque de personnel » et celles qui
détail, en contact direct avec le public, ce Paris 1 Panthéon Sorbonne. Même si posent des arrêts de travail se le voient
sont des femmes. » ce n’est pas réservé aux femmes, vertement reprocher.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes : elles socialement, ce sont surtout elles qui se «Une dimension morale très
représentent presque 98% des aides à retrouvent en situation de s’occuper des forte dans ces métiers»
domicile et des aides ménagères (selon autres – des enfants, des malades, des
les chiffres de l’Union nationale de l’aide, personnes âgées… –, et de développer Comme ailleurs, le matériel fait aussi
des soins et des services aux domiciles – ces capacités. L’autre dimension du care cruellement défaut. Pour Maëlys et ses
UNA), 89 % des aides-soignantes (selon renvoie à une activité. Et donc à un travail. collègues aides-soignantes, un masque
la DREES – direction de la recherche, des Il ne s’agit pas simplement d’un sentiment chirurgical par jour – qui donc « ne sert
études, de l’évaluation et des statistiques), mais aussi d’un domaine d’activité de la plus à rien après avoir mangé ». Idem
88 % des infirmières (chiffres du Syndicat vie sociale qui permet à la société de se pour Sabrina en Ehpad, qui n’a même pas
national des professionnels infirmiers), maintenir en temps normal, qui rend la de surblouse alors qu’elle passe dans les
près de 80 % des caissières (d’après la vie quotidienne possible, mais qu’on ne chambres de tous les résidents. « L’ARS ne
DREES)… voit pas, qu’on tient pour acquis. Là, d’un nous fournit que les masques, pour le reste
coup, ces métiers deviennent visibles, le on doit se débrouiller seules », soupire
« À chaque fois, me vient en tête cette
concept du care se matérialise. Et les gens Emma*, responsable, elle aussi en Ehpad.
image qu’on voyait récemment dans les
manifestations, de dames avec un bandana deviennent reconnaissants. » Au début du confinement, Isabelle,
rouge, qui se retroussent les manches, De fait, en ce moment, « quand tu auxiliaire de vie, n’avait tout simplement
en bleu de travail… Rosie la riveteuse ! te fais contrôler par la police, ils te ni gel ni masque. Ce n’est que le 9
Ça me fait un peu penser à ça, à cette disent “courage” ; au drive, ils te avril qu’elle a été autorisée à avoir
armée de femmes », remarque Élodie font des courses spéciales parce que trois masques par employeur et par
Binet, infirmière libérale dans le Var. tu es soignante ; la boulangerie nous semaine, pour les bénéficiaires de l’APA
« Le sexe faible n’est pas toujours celui offre les chocolatines ; tu as presque (allocation personnalisée d'autonomie) et
qu’on croit, s’amuse Alix Casse, une de des gens qui t’applaudissent quand tu les personnes de plus de 70 ans. « Je
ses collègues d’Arcachon. C’est quelque vas au supermarché », s’étonne Sabrina, m’occupe aussi d’une personne de moins
chose de presque ancestral, autrefois les infirmière en Ehpad. de 70 ans, officiellement, je n’ai pas le
infirmières étaient des nonnes, on le droit à un masque pour elle, alors que je
Maryse* n’en revient pas non plus d’avoir
ressent encore aujourd’hui. De même dans peux lui transmettre le virus. Au début,
été applaudie par une cliente derrière
la cellule familiale : soigner, prendre soin, on nous disait que les masques étaient
la caisse de son hypermarché. Aide-
s’occuper de, ont toujours été des rôles réservés aux infirmières. »
soignante dans une clinique, Maëlys* note
féminins. Ça a perduré dans ces métiers- également le changement d’attitude. Si les Pourtant, les infirmières libérales ont
là. » patients de son établissement ont toujours connu la même galère. Élodie Binet a
montré une certaine reconnaissance, « là, déboursé pas moins de 300 euros de sa
ils donnent vraiment beaucoup, beaucoup poche pour se fournir en matériel médical.
de cadeaux. Comme ils savent que c’est Elle n’était « pas loin d’acheter des
nous qui fournissons notre petit déjeuner, ponchos imperméables sur Amazon » pour
on a reçu beaucoup de boîtes de chocolat, faire office de blouse. L’infirmière Alix
de thés, de cafés… » Casse et sa collaboratrice, elles, ont bien
des masques. Mais doivent passer des
« La mairie nous a amené des boissons, appels aux dons sur les réseaux sociaux,
des pizzas ; un magasin du coin nous
À Paris, un supermarché de quartier, à la Porte de Vanves.
« pour que les entreprises du coin nous
a aussi livré à chacune des chocolats,
© Georges Gonon-Guillermas / Hans Lucas via AFP fournissent un minimum de matériel. On
dit encore Maëlys. Heureusement qu’on
Ces métiers sont regroupés dans le avait réussi à récupérer des visières par
a tous ces petits gestes-là, parce que ce
domaine qu’on appelle le « care » (ou soin, une entreprise 3D, mais elles ont été
n’est pas notre direction qui nous soutient.
sollicitude en français). Une théorie qui réquisitionnées par les gendarmes… ».
En tant qu’aides-soignantes, on a toujours

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.10/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
11

Pour faire face aux manques, notamment ça représente tout ». « Les familles Alors, à quand une allocution télévisée, à
de masques et de surblouses, hôpitaux, nous font confiance », renchérit Isabelle. 20 heures, de travailleuses du care ?
collectivités et mairies ont donc fait appel L’auxiliaire de vie apprécie de faire les
à des couturières. Là encore, des femmes courses et la causette aux personnes dont
Boite noire
viennent sauver la mise des défaillances elle s’occupe. « Parfois, elles n’ont que *Le prénom a été modifié.
publiques. nous… »
Justine fait partie de celles qui ont rejoint Car le care va plus loin que le soin
l’atelier couture lancé par le CHU de physique, « il permet de maintenir la
Arabie saoudite: le
Lille pour fabriquer des surblouses – vie quotidienne, pas seulement la vie Covid-19 frappe la
6 000 y sont utilisées chaque jour par les biologique », rappelle Sandra Laugier. Des couronne et les immigrés
soignants. « On voit dans l’atelier qu’il y fonctions qui, comme le souligne le HCE, PAR JEAN-PIERRE PERRIN
a beaucoup de femmes, c’est clair qu’elles « contribuent à notre survie lors de cette LE VENDREDI 17 AVRIL 2020
constituent la première ligne. Mais les pandémie », mais restent bien trop souvent
Plus de 150 princes déjà contaminés,
hommes prêtent aussi main-forte pour invisibilisées, mal payées et méprisées.
selon le New York Times. Le roi Salman
trouver des tissus, les livrer, etc. », précise À temps partiel à 80 %, en travaillant les et le prince héritier vivent isolés du
la couturière bénévole. week-ends et avec treize ans d’ancienneté, monde et ont fermé l’accès à La Mecque,
Dans les Hauts-de-France toujours, Maëlys, aide-soignante, touche 1 040 à la grande colère des oulémas. Près
Chantal passe ses après-midi sur sa euros par mois. Élodie Binet, infirmière de 80 % des nouveaux cas recensés
machine à coudre à fabriquer des masques libérale, se déplace parfois à des sont des immigrés. Riyad tente d’utiliser
pour le personnel d’une résidence pour kilomètres de chez elle pour effectuer le Codiv-19 pour s’extirper du conflit
personnes âgées de sa ville. Après avoir des injections rémunérées 7 euros brut. yéménite en proposant une trêve.
travaillé des années dans une entreprise « On ne fait pas ça pour l’argent, sinon
Les Saoudiens frappés par la pauvreté
de nettoyage, Chantal a pourtant les mains on ferait autre chose, ironise Delphine,
représentent environ un tiers de la
et les épaules en compote. Malgré de aide-soignante de nuit en Ehpad. Mais
population du royaume. Il faut y ajouter
multiples opérations à chacune de ces notre métier a une valeur particulière en
les nombreux travailleurs immigrés payés
articulations, elle n’a pas hésité à répondre ce moment, il prend tout son sens. Les
une misère. Mais, pour une fois, pas de
à l’appel de sa mairie. « Je ne peux pas personnes âgées comptent sur nous. »
ségrégation. Ils se retrouvent à égalité
coudre autant que je voudrais, regrette- « Comment se fait-il que tout ce domaine avec les quelque 8 000 princes et 12 000
t-elle même. Mais je suis contente de d’activité soit dévalorisé, tenu pour peu princesses de la famille royale, du moins
rendre service aux filles de la résidence. » de chose ?, interroge la philosophe Sandra jusqu’à leur prise en charge par l’hôpital.
Lesquelles vont donc au boulot sans Laugier. Tout un domaine de l’activité La pandémie frappe en effet le cœur de la
équipement et sans avoir renoncé à leur humaine, extrêmement important, se dynastie des Al-Saoud. Des dizaines de ses
« devoir » ou à leur « vocation », comme trouve négligé, n’est pas pris au sérieux. membres ont été infectés par le Covid-19.
le définissent nos interlocutrices. La question revient à celle de la poule
Selon une enquête du New York Times,
« On est là pour prendre soin et préserver et de l’œuf : est-il dévalorisé car occupé
publiée le 9 avril, au moins 150 membres
la vie, insiste Élodie Binet. Donc, même par des femmes ou est-il occupé par des
du clan des Saoud sont, à ce jour,
si j’ai la pétoche, j’y vais. C’est ma femmes car peu valorisé ? Le domaine de
atteints par le virus. Parmi eux, le puissant
responsabilité de ralentir la propagation la vie domestique n’a jamais été considéré
gouverneur de Riyad et neveu du roi
du virus. » Une réflexion qui fait écho comme important politiquement, il s’agit
Salman, le prince Fayçal ben Bandar ben
à l’analyse de Sandra Laugier : « Les d’un lieu de travail gratuit. Or, là on
Abdoul Aziz al-Saoud. Selon plusieurs
travailleuses du care ont toutes le réflexe s’aperçoit que c’est bien celui-là qui
témoignages recueillis par le journal, le
de dire qu’elles ne peuvent pas faire permet l’essentiel. Tout ce qui fait qu’on
prince, qui est aussi le petit-fils d’Ibn
autrement. Il y a une dimension morale vit a toujours été assuré par les femmes,
Saoud, le fondateur du royaume, a été
très forte dans ces métiers. » tout ce qu’on ne voit pas ou ne veut
placé en soins intensifs.
Comme le rappelle justement Alix Casse, pas voir d’habitude apparaît au grand
jour. Alors que le discours politique reste L’épidémie a encore exagéré la
elle aussi infirmière libérale, « on ne fait
dominé par les hommes. La structure ségrégation. À Djeddah, les responsables
pas que du soin. On devient un membre
genrée de la société devient très visible. de l’hôpital du roi Fayçal, spécialisé
de la famille de nos patients, on fait aussi
Le fait qu’on parle plus de ce travail dans les techniques de pointe, ont ainsi
office d’assistante sociale, de réparatrice
du care, majoritairement féminin, qu’il lancé le 7 avril un message interne
télé, de femme de ménage, de plombière…
apparaisse plus, ne change finalement rien électronique d’« alerte maximum »
C’est tout un accompagnement. Ça n’a
aux structures de domination. » et prévu l’installation de 500 lits
l’air de rien, mais pour certains patients,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.11/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
12

supplémentaires. Mais ces derniers ne Avant même le premier cas, signalé talonne celui de Riyad – 1 422 –, une ville
sont pas pour tout le monde. « Les le 2 mars, les autorités avaient fermé cinq fois plus grande. Or, la monarchie
directives sont d’être prêts pour les VIP l’accès à La Mecque et à Médine, saoudienne s’étant attribuée le titre de
en provenance de l’ensemble du pays. rendant impossible l’oumrah ou « petit « protectrice des lieux saints », une qualité
Nous ne savons pas combien de cas nous pèlerinage ». Depuis, elles ont proscrit dont elle tire une partie de sa légitimité
aurons à traiter mais nous devons être en les prières en commun. « MBS a montré politique et religieuse, tout ce qui affecte la
état d’alerte maximum. Tous les malades qu’il a su s’émanciper des grands oulémas Ville sainte met en cause sa responsabilité
chroniques devront être déplacés aussi salafistes ou wahhabites qui pensent qu’il et l’affecte en priorité.
vite que possible » et seuls « les cas les est inadmissible de fermer les lieux saints
plus urgents » seront acceptés, indique le et que c’est, au contraire, en priant
« L’épidémie rebat les cartes au
message, dont le quotidien s’est procuré avec ferveur que l’on peut venir à bout profit de MBS »
une copie. de l’épidémie », explique le politologue La politique n’est donc pas absente de
Toutes les chambres étant réservées aux et spécialiste du monde arabe Gilles la lutte contre le Codiv-19. Le pouvoir
membres de la famille royale et à des Kepel. « Sur les réseaux sociaux de la a d’ailleurs pris soin de faire savoir
personnalités importantes, les membres djihadosphère, on explique la fermeture que le « patient zéro » revenait d’Iran,
du personnel de l’hôpital qui seraient des lieux saints comme étant le symbole l’épicentre de l’épidémie au Moyen-
contaminés devront aller se faire soigner d’un gouvernement impie qui s’oppose à Orient, et a accusé Téhéran d’avoir
dans d’autres établissements, précise aussi la volonté divine en profitant de l’épidémie commis des « actions irresponsables »
le texte. pour supprimer la religion et qui doit donc ayant contribué à propager le Covid-19
être combattu », ajoute-t-il. dans le monde entier. La région du Hasa,
De leur côté, les dirigeants saoudiens ont
Les autorités ont aussi bloqué les sur le golfe Persique, dont la population
pris soin de s’éloigner de Djeddah et de
frontières du royaume, interdit tout majoritairement chiite est davantage
Riyad. Le roi Salman, âgé de 84 ans,
déplacement par air, terre et mer, à susceptible d’être allée en pèlerinage dans
s’est réfugié dans un palais sur une île
l’extérieur du pays comme d’une province les villes saintes iraniennes, a été aussi
de la mer Rouge. Quant au prince héritier
à l’autre. Les écoles et les lieux publics non très vite bouclée. Mais si la famille royale
Mohammed ben Salmane, alias MBS, 34
essentiels ont été aussi fermés. « Seules les est également touchée, c’est sans doute
ans, il vit, avec quelques proches, dans un
sorties pour des besoins urgents, comme d’abord parce que les princes voyagent
palace de la future ville futuriste de Neom,
les soins médicaux ou les courses, sont beaucoup, y compris en Chine, et que
un projet urbain absolument pharaonique,
autorisées », a fait savoir le ministère de le code bédouin de bienséance oblige à
en plein cœur du désert, qui aura, s’il arrive
l’intérieur. beaucoup d’accolades et d’embrassades
à son terme, 250 fois la superficie de Paris, entre eux.
pour un coût de plus de 500 milliards de Même si les autorités n’ont pas encore
dollars. annoncé l’interdiction du grand pèlerinage Reste que tout ce qui touche les princes a
du hajj, qui accueille quelque deux toujours des conséquences sur la marche
millions et demi de personnes et doit de la monarchie. « Sous réserve qu’il
cette année se tenir fin juillet, elles ont ne soit pas lui-même directement infecté
laissé entendre qu’il n’aurait pas lieu, par la maladie, l’épidémie rebat d’une
en appelant les musulmans du monde certaine manière les cartes au profit
entier à suspendre pour le moment leurs de MBS. Elle peut encore renforcer
préparatifs. Ce serait la première fois la verticalité du pouvoir du prince
que ce pèlerinage ne se tiendrait pas héritier et avoir un impact sur la
depuis… 1798, lorsque Bonaparte avait dynamique dynastique et successorale
18 septembre 2019. Le prince Mohammed
ben Salmane, alias MBS, à Jeddah, en envahi l’Égypte. aujourd’hui à l’œuvre. Ceux qui sont
Arabie saoudite. © Mandel Ngan / AFP les plus susceptibles d’être touchés par
Toutes ces mesures n’ont pas suffi
Pour contenir la pandémie, Riyad avait le coronavirus sont les princes les plus
à empêcher l’épidémie de progresser.
pourtant réagi très vite et de façon radicale. âgés et, en même temps, certains de ceux
Officiellement, Riyad a annoncé la
« Parce que les Saoudiens ont déjà eu qui par leur “pedigree” sont les plus
contamination de quelque 5 400 personnes
des vagues d’épidémies dans le passé, à même de constituer un obstacle à ses
et le décès de 73 d’entre elles, ce qui
rappelle Khattar Abou Diab, un chercheur ambitions, comme par exemple le prince
fait du royaume l’un des pays les moins
spécialiste de la région. La première entre septuagénaire Ahmed ben Abdelaziz al-
touchés de la région. Mais ce qui inquiète
2002 et 2004, la seconde, de 2012 à 2015, Saoud [le frère cadet du souverain, qui
les autorités, c’est d’abord la situation à
qui était déjà un coronavirus et avait est en résidence surveillée depuis début
La Mecque, où le chiffre des personnes
provoqué la mort de 400 personnes. »
infectées – 1 050, à la date du 13 avril –

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.12/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
13

mars – ndlr] », analyse David Rigoulet- Mais la situation de la population


Roze, spécialiste du Golfe et directeur de immigrée, qui représente environ un tiers
la revue Orients stratégiques. des 33 millions de personnes vivant Brésil: Bolsonaro limoge
« Certes, ces princes sont déjà largement sur le sol saoudien, est autrement plus son populaire ministre de la
marginalisés, mais s’ils sont infectés, c’est inquiétante que celle des princes. Elle
compte beaucoup de pauvres, vivant à
santé
la maladie qui les aura alors écartés du PAR JEAN-MATHIEU ALBERTINI
pouvoir et non pas la contrainte politique l’étroit et entassés dans des taudis, voire LE VENDREDI 17 AVRIL 2020
au sens strict, ce qui est sans doute dans d’immenses bidonvilles comme ceux
préférable pour l’image du prince héritier qui s’étendent autour de La Mecque et Presque 2 000 morts sont déjà à déplorer
», ajoute-t-il. de Médine, et qui sont particulièrement au Brésil mais le président Bolsonaro se
vulnérables. Or, selon une étude du refuse toujours à prendre des mesures
Le coût de la pandémie va aussi gravement ministère de la santé, 70 à 80 % d’isolement sévères. Jeudi soir, il a même
affecter les ambitions phénoménales du des nouvelles contaminations recensées décidé de se séparer de son ministre de la
prince héritier. « Tous les pays vont être frappent les immigrés qui, du fait du santé, qui recommandait à la population de
économiquement laminés par l’épidémie, confinement, ne peuvent plus quitter le rester chez elle.
mais l’Arabie saoudite n’échappera pas royaume. Le pourraient-ils que la plupart
à une cure d’austérité sans précédent Rio de Janeiro (Brésil), de notre
se verraient empêchés de revenir dans leur correspondant.– Jeudi 16 avril à la
qui hypothèque le devenir des ambitieux pays, comme l’Inde ou les Philippines.
projets prévus par le plan Vision 2030 fin d’une après-midi grise et calme, un
[un plan de développement mis en place Seront-ils pris en charge et soignés ? immense concert de casseroles déclenché
en 2016 pour faire sortir le pays de sa Dans son discours, le roi Salman a laissé par des milliers d’habitants révoltés
rente pétrolière historique en diversifiant entendre qu’il avait pris la mesure de la débute soudainement à Rio de Janeiro.
son économie et en ayant recours à des menace sanitaire et qu’ils le seraient, quel C’est officiel : en pleine pandémie,
privatisations – ndlr],et ce d’autant plus que soit leur statut dans le pays. Ce qui Jair Bolsonaro vient de limoger le très
que l’aboutissement de certains projets n’est pas vrai, puisque, selon Addis Abeba, populaire ministre de la santé, Henrique
pharaoniques était déjà largement sujet à près de 3 000 Éthiopiens viennent de faire Mandetta. Depuis plusieurs semaines,
caution. Déjà, le 20 mars, le roi Salman l’objet d’expulsions massives du royaume les panelaços contre le président sont
avait souligné dans un bref discours de mais aussi des Émirats arabes unis, et quotidiens mais ils ont rarement atteint
cinq minutes que “le plus dur reste à qu’ils devraient être suivis par quelque 3 une telle intensité. Il faut dire que depuis
venir” en ce qui concerne la pandémie, 000 autres. le début de la pandémie, le ministre
alors que son pays est confronté à ce Sur le front du Yémen, la lutte contre s’est imposé comme une sorte « d’anti-
défi sanitaire et à celui, économique, de le Covid-19 a servi de prétexte à Bolsonaro ». Quand le président parle de
l’effondrement des prix du pétrole qui Riyad pour chercher à s’extirper d’un « petite grippe » ou multiplie les sorties
grève le budget du royaume, dont la conflit désastreux pour son image et en public, le ministre défend les mesures
prévision de déficit était déjà de plus de ruineux. D’où sa décision de décréter d’isolement recommandées par l’OMS.
6 % pour l’année 2019, avec un secteur unilatéralement le 8 avril un cessez-le- Henrique Mandetta n’a pas
pétrolier représentant encore 68 % des feu au Yémen, fixé à deux semaines mais particulièrement brillé durant sa gestion
recettes budgétaires », souligne David extensible. « Les Saoudiens ont compris de la crise du coronavirus. À cause
Rigoulet-Roze. qu’ils ne pouvaient pas se mettre à dos d’un manque chronique de tests, la sous-
« Dès lors, poursuit le même le monde entier, souligne le chercheur notification est la règle et de récentes
chercheur, il n’est évidemment plus Khattar Abou Diab. D’où leur tentative études ont démontré que le nombre de cas
question de parvenir à un objectif de négocier avec les houthis, mais ceux- pourrait être au moins 12 fois supérieur
d’équilibre budgétaire à l’horizon 2023, ci n’ont pas l’intention de renoncer à aux chiffres officiels. En début de mandat,
comme annoncé avant le développement leurs gains et vont sans doute refuser. il a aussi contribué à démanteler le système
de l’épidémie. On touche là à la Et les Iraniens, qui les soutiennent, les de santé publique qui fait aujourd’hui
problématique du “coût social” du baril, pousseront dans ce sens. La sortie du cruellement défaut au Brésil. Mais à côté
qui, pour le royaume, s’établit à quelque conflit n’est donc pas évidente. » Pour le de l’irresponsabilité du président, son
80 dollars. D’où l’enjeu majeur de moment, la réponse des rebelles houthis attitude rationnelle face à la crise sanitaire
l’accord OPEP + qui vient d’être finalisé n’est pas encore claire. a suffi à le rendre très populaire. Or, cette
en portant sur une réduction de 10 millions renommée grandissante a vite irrité le chef
de barils par jour pour faire remonter les
cours, qui se sont brutalement enfoncés à
moins de 30 dollars le baril. »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.13/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
14

de l’État brésilien, qui n’aime pas que le président choisit mal son moment pour
ses subalternes lui fassent de l’ombre et réorganiser complètement un ministère
encore moins qu’ils le contrarient. devenu stratégique : se séparer de son «A l’air libre»: artisans
populaire ministre de la santé en pleine et indépendants inquiets,
pandémie ressemble à un suicide politique.
enseignants sur le retour à
En réalité, Jair Bolsonaro cherche avant
tout à rejeter la responsabilité de la
l’école
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
crise économique à venir sur tous ceux LE JEUDI 16 AVRIL 2020
qui défendent les mesures d’isolement.
Après avoir essuyé une succession de
défaites au Congrès, au Tribunal suprême
Brasilia, 18 mars 2020. Jair Bolsonaro (à gauche) et face à des gouverneurs révoltés par
et son ministre de la santé Luiz Henrique son inaction, Bolsonaro est de plus en
Mandetta, juste avant une conférence de presse
consacrée au Covid-19. © Sergio Lima / AFP
plus isolé. Confronté à son incapacité de
La tension entre les deux hommes gouverner, il cherche des boucs émissaires
a grimpé pendant plusieurs semaines pour remobiliser sa base d’électeurs.
jusqu’au 4 avril. Ce jour-là, Bolsonaro « Bolsonaro est le premier leader à Au programme de notre émission
aurait été particulièrement irrité par le gouverner exclusivement par les réseaux quotidienne en accès libre : des artisans et
message de son ministre diffusé lors du sociaux, écrivait le chercheur Miguel Lago indépendants qui jugent insuffisantes les
live d’un duo de chanteurs de sertanejo, dans un article de la revue Piauí début aides de l’État, un point sur la crise en
un style très populaire auprès des électeurs avril. Il ne fait pas d’alliances, il n’a Chine, des enseignants qui s’apprêtent à
du président, encourageant les spectateurs même plus de parti politique. Il s’est élu retourner à l’école sans grandes garanties
à rester chez eux. Le président prend alors grâce aux réseaux sociaux et gouverne par de sécurité, Usul et Cotentin.
la décision de le limoger, avant d’en être eux, comme un brillant influencer digital. Jeudi 16 avril 2020, « À l’air libre »
dissuadé par des proches influents. Or, pour maintenir l’engagement de son continue de vous donner la parole.
« Il agit de manière impulsive, explique public et le fidéliser, il faut créer une Au programme :
Adriano Codato, professeur à l’université trajectoire héroïque, avec des adversaires,
des obstacles et de grandes émotions. » # Ma petite entreprise connaît le
fédérale du Paraná (UFPR). Bolsonaro est
coronavirus
un homme politique autoritaire. Il déteste Quelques heures après le limogeage de
que son autorité soit remise en cause et, son ministre, le chef d’État brésilien Valentine Oberti reçoit :
à ses yeux, son ministre a fait preuve n’a d’ailleurs pas calmé le jeu et a – Antoine Barré-Foncelle, directeur du
d’insubordinations répétées. Peu importe lancé une attaque en règle contre le restaurant La Menuiserie à Dijon ;
les circonstances. » président de l’Assemblée. En somme, – Sarah Lemaitre, électricienne dans le
Malgré les soutiens de poids lourds du Bolsonaro continue d’appliquer la seule Vaucluse ;
gouvernement et d’une bonne partie de stratégie qu’il connaît. Sauf qu’en pleine
pandémie, le pari est autrement plus – Quentin Millet, ostéopathe en Isère.
la population, Henrique Mandetta était en
sursis. Au premier faux pas, le ministre risqué. « Paradoxalement, si la population # La crise vue de Chine
se savait condamné. Le 12 avril, il suit les mesures de quarantaine mises Avec François Bougon, responsable du
donne une interview jugée provocante et en place par les gouverneurs, il y aura pôle international de Mediapart, sur les
perd d’importants alliés au gouvernement. moins de victimes et le président pourra silences coupables des autorités chinoises
Depuis, au ministère, les membres de son les accuser d’avoir coulé l’économie sans (lire ici).
équipe avaient préventivement vidé les raison. Mais si la population écoute
massivement ses recommandations, il y # La minute détente de Camille Lavabre
tiroirs de leurs bureaux.
aura beaucoup plus de victimes et ça lui # Le retour en classe, à quel prix ?
« Le nouveau ministre a un profil similaire coûtera très cher politiquement », résume
à Mandetta, ce n’est pas un illuminé Mathilde Goanec reçoit :
Adriano Codato.
comme on pouvait le craindre. Mais – Mariane Collard, atsem dans l’Hérault,
c’est un “bolsonariste” de la première syndiquée chez SUD Collectivités
heure, plus proche du président, tandis territoriales ;
que Mandetta était une pièce rapportée,
– Cécile Buttigieg, professeure de français
une indication politique d’anciens alliés »,
en lycée à Marseille, syndiquée au Snes ;
précise le professeur Codato. Pour autant,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.14/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
15

– Saïda Jbiha-Nicolas, professeure des leurs adjoints n’ont pas la tâche facile. (PCA), je l’avais préparé avec mon
écoles à Bagnolet, syndiquée chez SUD La délégation aux collectivités territoriales équipe de direction. Il a simplement
Éducation. du Sénat ne s’y est pas trompée. Jeudi 9 fallu l’adapter un peu », déroule celui
# Les Confinautes, d’Usul et Cotentin avril, elle lançait une grande consultation qui est aussi premier vice#président de
en ligne auprès des élus locaux « pour Nantes-Métropole. Un directeur travaille
Bonne émission ! recueillir leurs avis et leurs témoignages constamment à la mairie – fermée au
Pour nous écrire, deux adresses : sur les difficultés qu’ils éprouvent dans public, comme partout ou presque. Fabrice
alairlibre@mediapart.fr pour vos la lutte contre l’épidémie de Covid-19 et Roussel y vient une fois par jour et
témoignages la gestion de l’urgence ». Ses résultats tient une réunion d’équipe par semaine
seront rendus publics début mai et seront au moins avec le directeur général
covid@mediapart.fr pour vos forcément disséqués avec attention. des services (DGS) et des directeurs
informations et documents administratifs.
En attendant, le premier mois du
confinement a été l’occasion d’observer
En Loire-Atlantique, le les maires à l’œuvre dans une situation
de crise, ce moment où leur fonction
difficile exercice de la symbolique l’emporte largement sur leurs
démocratie locale au temps pouvoirs institutionnels. Comme le note
du coronavirus Éric Landot, avocat spécialisé dans les
PAR THIBAULT DUMAS ET ANTONY TORZEC, collectivités locales, auteur d’un livre
AVEC BENJAMIN PEYREL ET JULIE REUX intitulé L’Histoire des maires, « le maire,
(MEDIACITÉS-NANTES)
LE VENDREDI 17 AVRIL 2020
c’est la figure tutélaire, proche, aimée,
qui incarne une certaine continuité et un La mairie de La Chapelle#sur#Erdre, près
certain ordre. Sa fonction symbolique est de Nantes. © Creative Commons – Pepie_34

très importante en temps de crise ». Suivant les sujets (accompagnement


des retraités et précaires, local pour
À l’échelle de l’agglomération nantaise, les professionnels de santé, suivi des
nous avons identifié quatre styles associations sportives et culturelles, etc.),
différents de maires, en observant la façon certains adjoints sont sollicités. Une
dont ils ont associé leurs concurrents gestion très pyramidale, qui ne laisse
ou leur opposition aux décisions. Quand pas grande place au reste de l’équipe
© Dessin : Jean-Paul Van Der Elst pour Mediacités certains, sûrs de leur pouvoir, de leurs municipale, majorité et opposition
Mi-mars, toutes les villes du département services et de leur autorité décidaient
ont dû passer en quelques heures de confondues. Tous les conseillers n’ont
seuls ou presque, d’autres s’attachaient à ainsi reçu que deux courriels depuis un
l’affrontement électoral au consensus associer, de façon plus ou moins large, le
républicain face au virus. Mais en cas mois, en dehors des newsletters publiques.
reste du personnel politique local. Revue
de crise, tout le monde n’exerce pas le de détail. Le chef de file de l’opposition, Erwan
pouvoir de la même façon. Tour d’horizon • Les « seuls maîtres à bord » Bouvais, a annoncé se mettre dès la
de notre partenaire Mediacités. mi#mars à la « disposition [du maire]
Incontestablement l’irruption du Covid# pour constituer une unité municipale
Certains avaient déjà leurs billets d’avion. 19 bouleverse les priorités politiques. Mais
D’autres finissaient d’organiser leurs face à l’urgence sanitaire qui nous
là où le maire est très confortablement menace ». Inutile pour l’heure, lui répond
premières semaines de retraite. Certains installé dans son fauteuil, c’est un peu
réfléchissaient au moyen d’inverser les en substance ce dernier : « Nous nous
« business as usual ». Quitte même à appuyons principalement sur une partie
mauvais résultats du premier tour. renforcer encore un peu la centralisation
D’autres à celui de conforter l’avance des personnels [260 agents, dont 100 en
des circuits de décision habituels face à télétravail – ndlr] plus des bénévoles. Nous
acquise au soir du 15 mars. Face à une opposition marginale.
l’épidémie de coronavirus, tous ont dû arrivons à répondre à la situation sans
Premier magistrat des 20 000 citoyens de besoin de solliciter les élus. » Changement
revoir leurs plans dans l’urgence, enfiler
La Chapelle-sur-Erdre depuis 12 ans, de ton le 9 avril, puisque le centriste
leur écharpe tricolore et organiser la
Fabrice Roussel (PS) a été reconduit dès Erwan Bouvais conteste désormais « la
continuité des services publics essentiels à
le premier tour le 15 mars (55,69 % sincérité du scrutin en raison de la forte
la vie de leurs administrés.
des voix), pas franchement chahuté par abstention »via un recours devant le
Entre les attentes de la population, dont l’unique liste concurrente. « C’est sûr tribunal administratif de Nantes.
ils sont les premiers interlocuteurs, et les que ça simplifie et accélère les choses.
directives gouvernementales, les maires et Le plan de continuité des activités

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.15/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
16

S’en prendre ainsi au maire, figure Pourtant, chaque matin, le centriste (ex# invité. Je le regrette. La priorité du maire,
rassembleuse en temps de crise, ils ne UDI) travaille bien dans son hôtel de c’est gérer, alors que je pense qu’il faut
sont pas nombreux à l’oser. Au contraire. ville, accompagné lui aussi de son DGS mettre de la politique là#dedans. »
Même s’ils n’en pensent pas moins, la ou d’un directeur général administratif. À mots couverts, c’est la grande sœur
plupart des élus d’opposition interrogés « La première semaine de confinement, Nantes qui est érigée en exemple. Là,
sont bien conscients que les polémiques nous avons organisé les services pour Johanna Rolland a fait le choix d’intégrer
pourraient être mal perçues et préfèrent qu’ils puissent assumer leurs missions, sa concurrente verte Julie Laernoës à la
marcher sur des œufs. notamment auprès des plus démunis, cellule de crise journalière. « Il n’y a pas
C’est le cas par exemple à Clisson, à raconte t#il. La deuxième, nous avons de raison pratique de demander à Jean#
une quarantaine de kilomètres au sud de communiqué vers l’extérieur sur nos François Tallio d’y participer, évacue de
Nantes. « Les gens ne comprendraient actions, notamment via une newsletter. À son côté l’édile herblinois Bertrand Affilé.
pas que j’attaque le maire, note ainsi partir de la troisième semaine, j’ai mis en Je serais le maire d’une ville de 300 000
Franck Nicolon (divers gauche), arrivé en place une visioconférence avec les leaders habitants, je le ferais. » L’union sacrée,
tête au premier tour (46,01 % des voix) de l’opposition. » La première a eu lieu le privilège des grandes villes ? Il faut dire
devant le maire sortant Xavier Bonnet 2 avril, pendant deux heures. que ses 43 % des voix dans les urnes le
(LR, 41,83 %) et un autre conseiller « Je ne veux pas polémiquer mais 15 mars n’incitent pas le socialiste à tendre
municipal sortant. Rien que le fait que je ça aurait été la moindre des choses la main à son ex#partenaire vert, avec ses
m’exprime dans la presse pour dire ce d’informer le conseil municipal avant, 30 %.
que l’on fait (le lancement d’une page regrette Michel Caillaud, élu d’opposition Pour organiser la vie confinée des 46
Facebook, notamment) n’a pas été très (divers gauche). J’ai par exemple été 000 Herblinois, une cellule de crise se
bien supporté. Il y a d’autres problèmes, contacté par quelqu’un qui avait besoin réunit donc trois fois par semaine, avec
ce n’est pas encore le moment. Mais après, d’une aide à domicile. Sans pouvoir lui le maire, son DGS, son directeur de
quand viendra le déconfinement, il sera répondre. Avant cette visioconférence, cabinet et trois directeurs administratifs.
temps de compter les bouses. » nous n’avions les informations que par la « Il fallait faire face à l’urgence, plaide
Une expression imagée pour dire que presse. » La critique laisse froid le maire Affilé. J’ai uniquement mis dans la boucle
l’attitude du maire sortant l’étonne. « Dès réélu : « Je me méfie des “y’a qu’à, faut le premier adjoint aux finances et l’adjoint
le 16 mars, on s’est mis à disposition des qu’on”, surtout quand on est dans son à la tranquillité publique, par téléphone si
services de la ville pour donner un coup canapé avec une canette de coca à la main, besoin. Tous les élus ont cependant reçu
de main, explique#t#il. On a contacté le cingle#t#il, un brin agacé. Depuis trois après chaque réunion un compte-rendu. »
maire, le directeur des services.Ça ne nous semaines, je suis celui qui prend le plus de
risques. Nous affrontons cette crise pas à « C’est un fonctionnement habituel de
paraissait pas aberrant. Ils ont fait appel la municipalité. Je ne suis pas surpris.
à nous pour distribuer des courriers, puis pas… »
On a toujours été très peu associés
on n’a eu aucune information, jusqu’à un dans les décisions. Un peu plus de jeu
mail reçu le 9 avril ! Je suis conseiller collectif et d’unité seraient importants
municipal et je ne suis au courant de dans ces moments-là », déplore de son
rien ! Ce que je comprends, c’est qu’il côté Matthieu Annereau, élu d’opposition
ne veut pas travailler avec son principal La mairie de Saint#Herblain, près de et candidat LREM aux municipales (26 %
concurrent. C’est pourtant une période où Nantes. © Creative Commons – Pymouss44 des voix au premier tour). Le maire sortant
il faut mettre toutes les énergies au service Un autre candidat malheureux (pour tente malgré tout de la jouer un peu
des citoyens. » l’heure) a dû prendre son mal en patience, plus collective avec la mise en place
Un peu plus au nord, à Saint#Sébastien# à Saint#Herblain, deuxième ville de la progressive d’audio-conférences animées
sur#Loire, nos appels à la mairie sont métropole. « Il a fallu attendre trois par les adjoints. Pour chaque commission,
renvoyés sur la messagerie d’un téléphone semaines de confinement pour être enfin une réunion virtuelle par semaine pour
portable, qui « ne peut plus recevoir de associé à la vie de la municipalité, évoquer les affaires courantes.
messages ». Contacté sur son numéro soupire Jean#François Tallio, adjoint • Les partageurs
personnel, Laurent Turquois, aisément EELV chargé du personnel et tête de liste
du même parti. Le maire a organisé le Chahutés, certains élus choisissent
réélu le 15 mars avec plus de 55 % d’ouvrir le processus de gouvernance
des voix, nous remercie de l’informer 1er avril une audioconférence d’une heure à d’autres. Jusqu’à l’opposition, dans
de cet impair. Depuis, le standard de la avec les présidents des groupes politiques. certains cas. Question de circonstances,
mairie est toujours renvoyé sur un numéro C’est seulement à ce titre que j’ai été parfois, mais aussi de caractère.
de téléphone mobile « pour les appels
urgents » et l’astreinte est bien assurée.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.16/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
17

Au Pellerin, Patrick Gavouyère, a 15 jours souhaite pas que cette parenthèse Covid# Un entretien téléphonique a lieu deux
d’avance sur le confinement national de 19 soit utilisée à des fins électorales. fois par semaine avec les présidents de
la population. À la suite d’une réunion D’ailleurs, la mairie ne fait que son job… groupes (dont l’opposition) et un point
avec un cas avéré de Covid#19 début » hebdomadaire avec les représentants des
mars, l’ARS (Agence régionale de santé) a Situation de crise ou non, les arrière# personnels de la ville et de la Métropole.
imposé au maire un enfermement de deux pensées électorales ne sont jamais très Sans compter les courriels collectifs. Et
semaines, dont la dernière de campagne. loin. Si à Sainte-Luce-sur-Loire, le ce depuis le début du confinement, alors
« J’ai hurlé à l’annonce de la tenue candidat PS arrivé deuxième au premier qu’il a souvent fallu de trois semaines à
du premier tour, se souvient l’élu. Je tour avec seulement 17 voix de retard, un mois dans bon nombre de communes
mesurais la dangerosité de ce virus. » Anthony Descloziers, note que le maire pour prendre de telles mesures. Mercredi,
Le scrutin ayant été interrompu entre Jean#Guy Alix (divers droite) a bien Johanna Rolland confirmait même la
les deux tours, le maire sortant n’a eu convié les différents groupes politiques à tenue d’un conseil municipal – par
d’autre choix que de renfiler son écharpe une réunion hebdomadaire d’information, visioconférence – le 30 avril prochain.
tricolore. « J’avais fait le choix de ne il note également le décalage qu’introduit • Les malgré#eux
pas me représenter, dit-il. Là, je suis bien la crise entre les concurrents à l’élection : Ils voulaient quitter la vie politique à
obligé de faire du rab. Je le prends avec « Tous les samedis, le maire fait un peu l’issue des élections municipales, après
philosophie. » Pourtant, depuis plusieurs campagne en distribuant du gel sur les des années de bons et loyaux services.
mois, un tuilage s’organisait avec son marchés. C’est son rôle, bien sûr, mais Les voilà contraints de signer une
dauphin désigné, l’adjoint à l’urbanisme, on est à la limite de la communication prolongation en CDD en pleine crise
François de Laujardière. Arrivé en tête au politique. » sanitaire. Alors même que leur succession
premier tour avec 42 % des voix, dans un s’avère incertaine.
scrutin incertain au second, celui#ci avait À Orvault, Joseph Parpaillon avait déjà
participé à la même réunion que le maire. préparé ses valises. Les billets d’avion
Il était donc lui aussi confiné, tout comme étaient achetés pour s’évader après le 22
le DGS de la mairie. mars et tirer ainsi définitivement un trait
« Patrick Gavouyère gère les affaires sur 21 années passées à la tête de la
courantes mais je suis associé aux commune. « Je ne peux pas dire que
décisions », résume celui qui est encore j’accueille avec joie cette rallonge de mon
numéro 2. Arrivée en deuxième position mandat. Je dois faire mon devoir mais
au premier tour (37 % des voix), Sandrine La mairie de Sainte#Luce#sur#Loire, près de j’attends quand même avec impatience
Falot a dû, elle, aller à la chasse aux Nantes. © Creative Commons – Pymouss44 la fin du confinement », confesse-t-il. Sa
informations. « Avec le confinement du Comme Mediacités le soulignait dans une protégée, Monique Maisonneuve (UDI),
maire et de son adjoint, nous avons choisi enquête publiée il y a plus de deux n’est arrivée qu’en seconde position le
de ne pas lui mettre la pression au semaines, à Nantes, les choix politiques et 15 mars (32,6 % des voix), distancée par
début. Mais depuis, il nous a sollicités la communication de la maire et présidente le divers gauche Jean#Sébastien Guitton
sur l’ouverture du marché et l’aide Johanna Rolland ont fait (partiellement) (35,2 %), et au coude à coude avec
alimentaire », explique l’opposante divers jurisprudence. Arrivée largement en tête le un ancien élu de la majorité, Sébastien
gauche. 15 mars (31,26 % des voix), la sortante a Arrouët (32,1 %).
intégré dès le départ du confinement cinq
La crise sanitaire a même engendré une élus de la majorité à la cellule de crise
union sacrée dans cette commune de 4 nantaise, dont son ambitieuse adversaire,
000 habitants, plus habituée aux joutes la verte Julie Laernoes (19,58 % au
politiques au couteau qu’à la concorde premier tour). L’adjointe chargée de
républicaine. Conseillers municipaux de l’énergie et des bâtiments le reconnaît :
la majorité et de l’opposition ont ainsi « C’est plutôt intelligent de mettre la
encadré ensemble la réouverture du campagne de côté pour tous se mobiliser. »
marché, samedi 3 avril. Les repas pour Même l’opposante LR Laurence Garnier
les seniors se distribuent eux aussi « main (19,94 % au premier tour) l’admet : « La
dans la main » (mais à un mètre de seule question qui vaille est : comment La mairie d’Orvault, près de Nantes.
distance). Sandrine Falot reste cependant articuler au mieux nos actions ? »
© Creative Commons – Pymouss44
sur ses gardes. « J’ai prévenu le maire : Chaque lundi matin, le maire prolongé
contrairement à ce qu’il a pu faire, réunit ses cadres. « On a mis en place
notamment avec les colis de Noël, je ne une cellule de crise, comme pour les

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.17/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
18

plans canicule. On passe les services « Pas évident pour l’équipe sortante de se fait d’assumer pleinement son rôle de
municipaux les uns après les autres mobiliser en pleine crise sanitaire, après maire dans la crise ne pourrait#il pas
et on voit les problèmes à gérer », une défaite, estime Fabien Gracia. Quant rebattre les cartes en vue de la deuxième
explique Joseph Parpaillon. L’objectif est à nous, nous aimerions bien y aller plus période électorale à venir ?
clair : la poursuite des services publics. franchement. Mais pour le moment, nous Cas de figure emblématique à Rezé,
Mais quid de la démocratie locale là# ne pouvons ni nous déplacer, ni nous troisième commune la plus peuplée de la
dedans ? Difficile à trouver, selon Jean# rencontrer, ni voir des agents municipaux. Métropole (42 000 habitants). La majorité
Sébastien Guitton, opposant de gauche : » D’où la demande faite à maintes reprises rose#rouge#verte se déchire en tous sens
« Les conseillers municipaux ont été au maire en place de pouvoir les contacter depuis 18 mois. « À partir de l’annonce
tenus informés avec seulement trois mails officiellement – ce qui se fait déjà un du confinement, nous n’avons eu aucun
envoyés depuis le début du confinement. peu en sous#main. « On attend toujours retour du maire pendant une semaine. On
J’ai envoyé un courrier au maire pour une réponse et des actes clairs, ce qui est nous a renvoyés vers les informations du…
lui demander de travailler ensemble. très inconfortable et nous agace un peu, site officiel de la ville, se lamente l’élu
J’ai reçu une fin de non#recevoir. » regrette-t-il. Dans l’ensemble l’équipe en écologiste Didier Quéraud, écarté de la
Une réponse négative qu’assume Joseph mairie ne nous informe pas. » Le sortant majorité municipale il y a six mois et
Parpaillon : « Nous sommes dans esquive : « Leurs contacts sont réguliers colistier sur une liste dissidente. On est
une mécanique. Il faut répondre aux avec la DGS. Mon problème, c’est de ne dans un grand classique ici : “Circulez,
urgences. » pas surcharger les agents. » il n’y a rien à voir, le maire s’occupe
Effet des divisions au sein de la majorité, La loi d’urgence du 23 mars 2020 prévoit personnellement de tout.” »
l’adjoint à la culture, Sébastien Arrouët, cependant que « les candidats élus au Du côté du sortant socialiste Gérard
témoigne : « Le maire ne travaille qu’avec premier tour dont l’entrée en fonction Allard, on assure pourtant que « tous les
les agents de sa garde rapprochée. Et est différée sont destinataires de la copie élus du Conseil municipal sont informés
ce n’est pas propre à la gestion de cette de l’ensemble des décisions prises ». au quotidien : ils reçoivent le compte-
crise. Mais je ne souhaite pas polémiquer Mais l’heure n’est pas aux contentieux. rendu journalier de la cellule de crise,
sur ce manque de collaboration. Ce n’est En attendant d’entrer officiellement en les bulletins quotidiens de l’ARS, les
pas le moment. »« Le maire assume fonction, la nouvelle majorité peaufine textes officiels, etc. » Désormais, une
parfaitement ses responsabilités », ajoute- donc l’organigramme de sa future visioconférence réunit même tous les
t#il. En période de crise, la concorde équipe. lundis à 15 heures les six présidents
municipale avant tout… À La Haie#Fouassière, c’est aussi ce que des groupes politiques, du PCF à
À La Montagne, commune de 6 000 font les candidats élus le 15 mars dernier la droite. « Les questions les plus
habitants, Pierre Hay aurait lui aussi aimé sur la liste de (l’ancien) chef de file de sensibles ou les plus importantes sont
profiter d’une paisible retraite, « sans plan l’opposition municipale, Vincent Magré. régulièrement soumises à l’arbitrage
particulier, ni voyage, ni rien ». Mais la Malgré cette victoire dès le premier tour collectif des présidents de groupes et du
veille de l’installation du nouveau conseil sur une adjointe sortante, c’est encore maire », affirme-t-on. Même si des élus
municipal le 20 mars, ce futur ex-maire jusqu’à nouvel ordre l’ancien maire, Jean# d’opposition affirment ne jamais avoir vu
de 67 ans voit son mandat prolongé par le Pierre Bouillant, qui dirige la commune. la couleur d’un compte#rendu.
gouvernement. De deux mois, au moins, « C’est une situation très particulière, L’élection municipale est encore dans
comme partout en France. « C’était témoigne Vincent Magré. C’est lui le toutes les têtes. Si la liste du maire
imprévu, c’est vrai. Mais quand on est élu maire légal et on ne discutera pas ses sortant est arrivée très loin derrière
pour six ans, c’est pas un ou deux mois décisions. J’ai bien essayé de lui dire que Rezé citoyenne (20,17 % contre 33,71 %
qui changent la donne. C’est la situation moi, j’étais le maire légitime, mais ça n’a voix) au premier tour, la situation actuelle
sanitaire qui est préoccupante », note celui pas suffi à l’inciter à copiloter l’action pourrait rebattre les cartes. Certains
qui fut élu en 2014 à 39 voix près, dans municipale. Je l’ai au téléphone deux fois semblent en tout cas le croire. « Le maire
une triangulaire de gauche au cordeau. par semaine, mais il ne me demande pas n’a pas modifié ni ralenti son rythme de
Moins fataliste, son successeur élu le 15 mon avis. On aurait pu décider à deux, on travail et consacre toute son énergie à la
mars, Fabien Gracia, a logiquement « des en aurait tous été grandis… » gestion de la crise », valorise l’entourage
fourmis dans les jambes ». À la tête d’une • Les militants de Gérard Allard. La plupart du temps
liste de gauche alternative, Donnons du Dans bon nombre de communes, en télétravail, avec un passage tous les
relief à La Montagne, il a largement été élu l’interruption du processus électoral rend deux jours en mairie et ponctuellement
dès le premier tour. la situation particulièrement compliquée.
Au point, semble#t#il, de susciter parfois
quelques arrière#pensées : après tout, le

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.18/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
19

sur le terrain, après l’obtention de la complexe. À Ancenis, par exemple, la liste


réouverture de marchés en plein air par menée par l’opposant Rémy Orhon est
exemple. arrivée largement en tête devant celle de En Seine-Saint-Denis, le
l’adjoint sortant, Pierre Landrain. « Mais piège des clusters familiaux
on reste des candidats », constate Rémy PAR NEJMA BRAHIM
Orhon. En attendant le second tour, il a LE VENDREDI 17 AVRIL 2020
demandé à intégrer la cellule de crise mise
en place par le maire actuel d’Ancenis,
Michel Tobie, qui compte dans ses rangs
son adversaire. Sans succès. « On n’a
aucune info sur ce qu’il se dit là#bas
© Dessin : Jean-Paul Van Der Elst pour Mediacités
et on ne peut même pas assumer notre
À la manière de Johanna Rolland à rôle d’élu de l’opposition. Monsieur Tobie
Nantes, le maire sortant tourne également reste le maire et on ne remet pas ça en
régulièrement de petites vidéos depuis cause, mais on aimerait pouvoir faire des
son domicile, bibliothèque en toile de propositions. » Un habitant fume à la fenêtre, à Montreuil, le 4
fond. Le registre s’avère nettement plus avril 2020 © Remi Decoster / Hans Lucas via AFP
Globalement, ces différentes postures Dans le département le plus pauvre de
émotionnel que celui de la maire de
n’étonnent pas Clotilde Ripoull. « Cette France, des familles entières se retrouvent
Nantes. Posture rassembleuse, discours
situation de crise met en lumière les hospitalisées. La surpopulation des
mobilisateur, appel à l’union… L’histoire
carences de notre système démocratique appartements favorise les contaminations.
foisonne d’exemples d’hommes politiques
local, constate la présidente de
ayant réussi à l’issue d’une crise Chaque jour est une nouvelle bataille.
l’Association des élus locaux d’opposition
à renverser une situation politique Dans son appartement situé entre Clichy-
(Aelo). Comme d’habitude, tout repose
compliquée. sous-Bois et Montfermeil, Katia jongle
sur la personnalité des élus : il y a ceux qui
Il faudrait au moins cela à Serge David. avec les activités de ses enfants, un bébé
font preuve de bonne volonté et acceptent
Ancien enseignant et syndicaliste CGT, le dans les bras. « J’en ai six alors il faut
de travailler avec leur opposition. Et il
maire sortant d’Indre (6 000 habitants) les occuper, sourit-elle tout en rappelant
y a les autres, la très grande majorité,
semble requinqué par la crise. « Je me à l’ordre l’aîné. On vit dans ce F3 depuis
qui la traite comme quantité négligeable,
sens bien. Je suis maire et à temps deux ans. » Dans le petit salon, un canapé
parce que le système leur en donne
complet », avance celui qui est pourtant d’angle convertible sert de lit à Katia et
toute latitude. » Elle ne se fait d’ailleurs
passé à 32 voix de rendre son écharpe son mari. Les deux chambres accueillent
aucune illusion sur l’après-confinement.
dès le premier tour (38,86 %). « La chacune trois enfants : un lit gigogne et un
« La crise économique sera telle que la
campagne a été un peu faussée, des landau prennent tout l’espace.
nécessité de réfléchir à la façon dont on
jeunes comme des anciens ne sont pas prend nos décisions publiques sera sans La famille attend un logement social
venus voter. Je pense qu’il sera annulé. doute la dernière des préoccupations », depuis 2007. « On a fait des demandes
Ça en fera réfléchir certains », espère soupire-t-elle. en dehors du 93, car on sait qu’on
bien sûr le sortant divers gauche. « La n’aura jamais rien ici. » Depuis le début
vie démocratique est complètement éteinte Boite noire du confinement, ils ne sont pas sortis.
mais le contexte l’explique », observe, Mediacités est un journal en ligne Katia souffre d’un asthme sévère qui
réaliste, son adversaire Anthony Berthelot. d’investigation locale présent dans lui provoque des bronchites. Pâtisserie,
«Nous lui avons proposé d’activer nos plusieurs villes – Lille, Lyon, Toulouse
réseaux de solidarité et essuyé un refus et Nantes –, qui a noué un partenariat
poli. Finalement, nous n’en savons ni plus avec Mediapart, renforcé depuis les
ni moins que n’importe quel Indrais », municipales, comme nous le faisons
constate celui qui a recueilli 48,01 % des avec d’autres équipes de journalistes en
voix. « En quatre semaines, une personne région (Marsactu à Marseille etLe Ravi,
seulement nous a demandé de l’aide pour mensuel satirique de la région PACA,
faire ses commissions », rétorque Serge Le d’Oc dans le Grand Montpellier, Le
David. Poulpe en Normandie), ou avec le Bondy
C’est dans ces communes, où le maire Blog (Seine-Saint-Denis) et Guyaweb
sortant (ou son successeur désigné) n’est (Guyane).
pas en ballotage favorable à l’issue du Une version plus longue de cet article est
premier tour, que la situation est la plus à retrouver ici.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.19/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
20

dessin, jeux et devoirs rythment leur explicatif du nombre important de décès de Saint-Denis. Il n’y a qu’un seul CHU et
quotidien pour éviter de prendre le et de patients malades sur ce territoire. trois fois moins de lits de réanimation qu’à
moindre risque à l’extérieur. « Pour des familles nombreuses qui vivent Paris. »
dans un petit espace, il est plus difficile Errance médicale, comorbidité, métiers
d’isoler un malade. Cela peut expliquer précaires exposés… « On était au bord
que les contaminations intrafamiliales du précipice et on nous a poussés
soient plus nombreuses qu’ailleurs. » dans le vide. Les chiffres de mortalité
S’il n’y a pas de données scientifiques, sont une honte. » Madjid Messaoudene,
Yasmina, infirmière aux urgences de élu à la Ville de Saint-Denis, estime
l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis, a pu que l’État a abandonné le département
le constater à son échelle. « On a eu des depuis longtemps. « On partait avec un
familles, d’abord un parent puis l’autre ou lourd handicap, il n’y a qu’à voir le
Katia et son mari, caissier, vivent a# huit parfois les deux en même temps. » nombre de lits à l’hôpital pour le nombre
dans un petit F3 a# Clichy-Sous-Bois. © DR
Et la surmortalité explose dans le d’habitants ! » 42 pour 10 000 habitants.
« Ça va faire un mois et ça commence
département. Le directeur général de Gwendoline, une mère célibataire de trois
à devenir difficile », confie la trentenaire.
la santé, Jérôme Salomon, l’a d’abord enfants, vit dans un quartier populaire du
Si l’enfermement et la promiscuité
annoncé le 2 avril. « Sans aucune tentative Haut-Montreuil. Son immeuble HLM a
deviennent pesants, c’est la situation de
d’explication », pointe Stéphane Troussel, été classé en insalubrité en février dernier
son époux qui la préoccupe le plus : il
peu après que les quartiers populaires ont et son logement est d’une superficie de
est caissier chez Auchan. « Chaque jour,
été injustement accusés de ne pas respecter 32 mètres carrés. Elle se dirige vers le
j’ai peur qu’il nous ramène le virus à
le confinement. « Après tout ce qui avait calendrier accroché au mur et remonte
la maison et qu’on soit tous contaminés.
été insinué avant, c’était insupportable. » le temps. « Le 29 février, mon fils est
Comment je pourrais gérer si on tombait
Le lendemain, les chiffres de l’Insee tombé malade. Des petits de son école
tous malades ? » Le personnel de son
tombent : le département enregistre une maternelle revenaient de Taïwan et ça a
magasin a dû continuer de travailler,
hausse de 63 % du nombre de décès entre été l’escalade. » Son dernier, âgé de trois
pendant un temps, sans aucun moyen de
la semaine du 14 au 20 mars et celle du ans, souffre d’une maladie auto-immune
protection.
21 au 27 mars, contre 47 % dans le Val- appelée le syndrome néphrotique.
La mère de famille lui a signifié qu’elle d’Oise ou 32 % à Paris. Il est suivi par l’hôpital Trousseau à Paris
préférait qu’il s’arrête, quitte à perdre leurs
Mais le plus significatif pour Stéphane et traité par micro-chimiothérapie. « Le
revenus. Mais le chômage partiel lui a été
Troussel reste la comparaison entre mars moindre microbe peut lui être fatal. Il
refusé. « Je trouve très injuste d’envoyer
2019 et mars 2020, où le nombre de avait de la fièvre et une toux infernale qui
quelqu’un sur le terrain alors qu’il ne
décès augmente de 47 %. « Le territoire l’empêchait de respirer. L’hôpital a refusé
le veut pas. » Seule victoire, des vitres
va payer un des plus lourds tributs. Les de le prendre, affirmant que Montreuil
en Plexiglas ont depuis été installées aux
inégalités aggravent les conséquences de avait déjà des cas de Covid. » Son médecin
caisses et du gel hydroalcoolique ainsi
cette pandémie », insiste-t-il. Dans une traitant se déplace et pense au coronavirus,
que des masques sont distribués par la
étude publiée en février, l’Insee revient sans pouvoir le tester. Les symptômes
direction.
sur les difficultés sociales persistantes durent huit jours et c’est ensuite au tour de
Lorsque son mari rentre à 20 heures, du département. Le taux de pauvreté ses deux filles de tomber malades.
un processus s’enclenche au pas de la atteint le triste record de 27,9 %, soit « C’est le gros problème ici : dans nos
porte. « Il laisse ses chaussures dehors, le double de la moyenne nationale. Un petits logements, si l’un d’entre nous est
se déshabille et va à la douche. Je mets tiers des ménages est locataire du parc contaminé, tout le monde suit ! J’ai eu les
ses vêtements à laver à 60 degrés et il social. « Il y a aussi le non-recours aux symptômes moi aussi. » Son T1 est déguisé
ne touche aucun des enfants avant d’être soins malgré des pathologies lourdes et en deux pièces grâce à une fine cloison
décapé », plaisante Katia. D’après elle, maladies chroniques comme le cancer, le en bois ajoutée par le bailleur. « J’ai eu
plusieurs collègues de son mari auraient diabète, l’asthme ou l’obésité. » la place de mettre un lit superposédans la
été infectés par le Covid-19 et sont en
Un phénomène qui se serait accentué “chambre” où les filles dorment. Je dors
arrêt maladie. « La direction ne le dit pas
durant cette crise : les patients n’iraient avec le dernier dans le salon, sur le clic-
clairement pour ne pas effrayer les autres
plus se faire soigner de peur d’encombrer clac. »
employés. »
les salles d’attente. « Le 93 est un Cela fait huit ans que cette demandeuse
Pour Stéphane Troussel, président du désert médical qui compte 1,6 million d’emploi au RSA est sur liste d’attente
département de la Seine-Saint-Denis, les d’habitants, rappelle Yasmina, habitante pour un logement social plus adapté. Elle
clusters familiaux peuvent être un facteur

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.20/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
21

n’est pas prioritaire selon le bailleur, qui ne la police et la justice. On a des ratios À son retour des courses, Bilal désinfecte
reconnaît pas la suroccupation des lieux. dégradés sur tous ces points ! », réagit tout avec l’aide de son épouse sur le palier.
Elle n’est pas la seule, sa voisine vit avec Stéphane Troussel. Il limite ses sorties et n’oublie jamais son
sept enfants dans un F2. « Le confinement Yasmina le savait : tout allait se masque et le gel hydroalcoolique qu’il
est respecté. Quand il nous arrive de voir compliquer si le Covid-19 venait glisse dans sa poche. « Jusqu’à présent,
des mères de famille ou des enfants dehors, « percuter » les problématiques de la personne n’a eu de symptômes. Cette
on sait que ce ne sont pas les habitants Seine-Saint-Denis. « On a attendu des crise accentue toute la précarité de notre
des pavillons mais ceux qui étouffent et moyens supplémentaires mais on a vite territoire », assure-t-il, ajoutant que le
sombrent dans la déprime. » déchanté vu qu’il n’y avait déjà pas médecin traitant de la cité a fermé son
Non loin de là, dans le secteur Jules- assez de matériel de protection », assène cabinet.
Ferry à Montreuil, une autre famille a l’infirmière. Ses collègues sont en grande Du côté de La Courneuve, plusieurs
été touchée par le coronavirus. « Il s’agit partie issus du territoire et plusieurs sont cas de contaminations intrafamiliales
de nos gardiens, précise une habitante tombés malades. « On était inquiets de ont été détectés. Aly est président de
du HLM. Ils n’avaient ni masques ni transmettre le virus à nos proches. Ma l’Amicale des locataires AMF-CLCV
gants alors qu’ils étaient exposés au virus mère réunit tous les facteurs de risque, on à la cité des 4000. Il dénonce une
chaque jour. » Poubelles, ménage, colis… a dû l’éloigner car on pense que ma sœur « situation difficile » dans une commune
Le couple était aussi le contact privilégié l’a eu. » Depuis quelques jours, Yasmina où 3 000 personnes attendent un logement.
des locataires les plus âgés. À mesure que est arrêtée pour une suspicion. « Grands ensembles ne veut pas dire
leur état s’est dégradé, les cinquantenaires grands logements. Des familles de huit
ont tous deux été hospitalisés mais le père vivent dans des F2. » Dimanche, il
de famille n’a pas survécu. apprenait que les parents d’un foyer étaient
« La mère était en réanimation et a pu en réanimation et leurs enfants mis en
sortir en fin de semaine dernière. Les quarantaine. « Un grand-père est décédé
enfants, qui ont la vingtaine, ont fait le et deux autres pères de famille sont en
deuil de leur père seuls. » Le logement réanimation dans un état grave. »
dans lequel la famille vit est « très petit ». D’abord hospitalisés à Delafontaine, ils
Au point que le cadet a aménagé un Un habitant fume à la fenêtre, à Montreuil, le 4 ont été transférés à l’Estrée (Stains) et
débarras pour pouvoir laisser la seule avril 2020 © Remi Decoster / Hans Lucas via AFP
à Tenon (Paris XXe). « Heureusement,
chambre à sa sœur. « Certains vivent dans À la cité de la Noue à Montreuil, Bilal, l’épidémie est traitée par-delà les
des conditions lamentables et les gardiens 34 ans, redoute plus que tout le cluster frontières départementales. Cela montre à
ne sont pas mieux lotis », dénonce la familial. « Ma mère est âgée. Elle a quel point tous les domaines de l’action
voisine. La demande qu’ils ont faite pour le cœur fragile et souffre de diabète publique qui relèvent de l’État sont
un logement plus grand n’a rien donné. et d’hypertension. » Ancien animateur défaillants », note le président du conseil
« J’ai trop peur de contaminer jeunesse pour la Ville, le père de famille départemental.
décide de faire une pause dans sa carrière
ma mère » lorsqu’il a son premier enfant. Très vite, la
À la cité des 4000 comme partout
en Seine-Saint-Denis, nombreux sont les
« Ce cercle vicieux de la précarité famille s’installe chez la mère de Bilal, qui
infirmières, aides-soignantes et caissières ;
nous détruit, dénonce Gwendoline. Je occupe un F3.
les brancardiers, éboueurs et livreurs.
ne comprends pas pourquoi on oublie « La cohabitation est difficile, cela fait « Ce sont les laissés-pour-compte
les gens comme ça dans le 93, on y cinq ans que j’espère un logement, précise des politiques menées par la France
injecte pourtant beaucoup d’argent. » Bilal, qui dort avec son épouse et sa fille alors qu’ils se mettent en danger
Le budget du département atteint deux dans une chambre. On a essayé de placer en continuant de travailler », conclut
milliards d’euros cette année, mais deux lits comme dans Tetris ! » Le couple Madjid Messaoudene. « C’est une réalité,
700 millions d’euros sont réservés aux attend un second enfant mais n’a pas osé abonde Aly. Les petites mains, qui sont
trois allocations sociales du RSA, de l’annoncer. Depuis le début de l’épidémie, aujourd’hui en première ligne, viennent
l’allocation personnalisée d’autonomie les membres du foyer ont déserté le salon. des quartiers. » Soulignant l’urgence d’un
(APA) et de la prestation de compensation « J’ai trop peur de contaminer ma mère, nouveau contrat social et sanitaire en
du handicap (PCH). « Le budget de la alors on reste enfermés dans nos chambres Seine-Saint-Denis.
collectivité ne comble pas les inégalités et on s’envoie des SMS quand l’un d’entre
liées à l’éducation, la santé, le logement, nous veut aller à la cuisine. »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.21/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
22

présenté leurs excuses. Évoquant « une Ces accusations visant le célèbre


vidéo tronquée », l’Inserm a tenté philanthro-capitaliste ont pris comme un
En Afrique, Bill Gates au d’éteindre l’incendie en assurant que les feu de brousse en début d’année, après
cœur de toutes les rumeurs essais cliniques ne toucheraient pas que que la fondation Bill et Melinda Gates
PAR RÉMI CARAYOL l’Afrique. Mais le mal était fait. (BMGF), qu’il a créée avec son épouse
LE JEUDI 16 AVRIL 2020
En Afrique francophone, l’échange a en 2000, a annoncé qu’elle débloquerait
heurté nombre de consciences. Sur les des dizaines de millions de dollars afin
réseaux sociaux, la vidéo est très vite de lutter contre le virus, dont 60 millions
devenue virale. Les sites complotistes consacrés à la recherche d’un vaccin.
ont évidemment sauté sur l’occasion, Plusieurs sites ont alors sorti de leur
mais aussi de nombreux pourfendeurs du contexte des propos tenus il y a dix ans par
néocolonialisme. Kemi Seba, le fondateur Bill Gates, afin d’étayer une idée tenace
de la Tribu Ka (dissoute pour incitation à selon laquelle le fondateur de Microsoft
la haine raciale), reconverti en héraut de se serait fixé la mission de réduire la
l’anti-impérialisme depuis qu’il a quitté la population mondiale de 10 à 15 % grâce
Un enfant de rue accueilli dans un centre
à Dakar se voit prendre sa température France et qui jouit d’une aura certaine en aux vaccins – en réalité, c’est la croissance
le 10 avril 2020. © John Wessels/AFP Afrique francophone, a consacré une de démographique qu’il souhaite limiter.
Les Africains sont-ils destinés à être ses interventions filmées à la polémique Cette rumeur n’est pas nouvelle. Voilà
des « cobayes » pour les scientifiques début avril. des années qu’elle circule en Afrique. Des
européens ? Deux semaines après la
« Nous sommes considérés comme de militants anti-OGM, « antivax » ou anti-
polémique suscitée par les propos de deux
la chair à canon […]. Une guerre est impérialistes la relayent régulièrement.
chercheurs français sur LCI, la question
menée contre les populations africaines Aussi saugrenue soit-elle, elle n’est
fait toujours scandale sur le continent
[…]. Nous ne sommes plus naïfs, nous toutefois pas sortie de nulle part : Bill
africain.
refusons leurs vaccins », assène-t-il dans Gates a beau se targuer d’avoir sauvé des
Le 2 avril, Jean-Paul Mira, le chef une vidéo qui a récolté plus de 820 000 millions de vies grâce aux vaccins qu’il a
du service de réanimation de l’hôpital vues sur YouTube. financés, il suscite de nombreuses craintes
Cochin (Paris), évoquant sur la chaîne sur le continent. Nombreux sont ceux qui
d’information LCIles éventuels bienfaits estiment que les investissements de la
du vaccin BCG contre le Covid-19, BMGF sont une calamité pour l’Afrique.
interpelle Camille Locht, directeur de
« Bill Gates, c’est une menace pire
recherche à l’Institut national de la santé et
que les terroristes, c’est du terrorisme
de la recherche médicale (Inserm). « Est-
scientifique », estime ainsi Ali Tapsoba,
ce qu’on ne devrait pas faire cette étude
une figure du combat contre les OGM
en Afrique, où il n’y a pas de masques,
au Burkina Faso. Pour ce militant bien
pas de traitements, pas de réanimation ? »
Un enfant de rue accueilli dans un centre connu des Burkinabè, défenseur d’une
Réponse du professeur : « Vous avez à Dakar se voit prendre sa température agriculture biologique et de l’utilisation
raison, et d’ailleurs on est en train de le 10 avril 2020. © John Wessels/AFP
thérapeutique des plantes en matière de
réfléchir en parallèle à une étude en D’autres youtubeurs moins connus ont santé, le milliardaire américain représente
Afrique […]. Cela n’empêche pas qu’on eux aussi dénoncé un complot pour tout ce contre quoi il se bat : la prime à une
puisse réfléchir aussi à une étude en « tuer davantage d’Africains ». De technologie mondialisée au détriment des
Europe et en Australie. » nombreux commentateurs ont notamment solutions naturelles en matière de santé et
Les réactions outrées n’ont pas tardé. pris pour cible l’un des hommes les plus d’agriculture.
« Non, les Africains ne sont pas des riches de la planète, habituelle « tête
« Bill Gates a la conviction que la
cobayes ! », s’est indigné SOS Racisme. À de Turc » des « antivax » : Bill
technologie et les grandes entreprises
l’initiative de l’association Esprit d’ébène, Gates. « C’est ainsi que vous verrez
sont la solution pour sauver le
un collectif a dénoncé« des propos Bill Gates, avec ses dons en Afrique,
monde », soulignait l’année dernière
qui sont une insulte à l’Afrique et à pour dit-il sauver les pauvres africains
Lionel Astruc, auteur d’une enquête sur sa
l’humanité ». Une pétition appelant à alors qu’il a, en arrière-plan, une
fondation (L’Art de la fausse générosité,
interdire les tests du vaccin contre le idée machiavélique, celle de dépeupler
la fondation Bill et Melinda Gates, Actes
coronavirus en Afrique a été signée l’Afrique pour sauver les Européens »,
Sud, 2019).
par plus de 130 000 personnes. Les affirme le plus sérieusement du monde
deux scientifiques ont très rapidement Prao Séraphin, un économiste ivoirien.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.22/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
23

Cette vision du monde entre en Deux d’entre elles, abondées en grande Mais, outre qu’aucun de ces programmes
confrontation avec de nombreuses partie par sa fondation, jouent un rôle n’a pour l’heure abouti, beaucoup les
croyances sur le continent. Avec une majeur dans ce lobbying : l’AGRA perçoivent comme des moyens détournés
certaine idée de la vie également, dans (Alliance pour une révolution verte en de faire accepter les OGM.
laquelle la nature occupe une place Afrique) et l’AATF (African Agricultural « Cela leur permet de se donner
prépondérante. Elle réveille de vieilles Technological Foundation). Leur but : une certaine virginité et de détourner
histoires de scientifiques européens séduire les scientifiques africains en nos arguments, notamment concernant
se servant des Africains comme de finançant des recherches et convaincre l’aspect commercial des OGM », peste
cobayes pour tester des vaccins. Essais les décideurs politiques en vantant les Ali Tapsoba. Il est vrai qu’en Afrique,
cliniques illégaux menés par la firme bienfaits des OGM, pour ensuite les les réticences quant aux OGM ont la
pharmaceutique Pfizer au Nigeria ; imposer aux paysans, qui n’auront pas leur vie dure. Malgré d’énormes moyens
scandales du Tenofovir, toujours au mot à dire. financiers mobilisés, nombre d’Africains,
Nigeria ; morts de la lomidine au notamment parmi les paysans, se méfient
Cameroun : les exemples ne manquent
Des moyens détournés de faire
accepter les OGM de ces technologies importées.
pas – sous la colonisation, mais aussi
après les indépendances. Il en est de même avec les vaccins.La
Côté pile, l’AGRA « travaille à travers le
fondation finance de nombreuses
Or l’influence de Gates en Afrique continent pour aider des millions de petits
recherches, notamment sur le palu : avec
est proportionnelle au poids de son exploitants agricoles à accroître leur
plus de 3 milliards de dollars de dons
portefeuille : sur les quelque 3 milliards productivité et leurs revenus agricoles »,
ces vingt dernières années, elle est de
de dollars investis chaque année par sa selon la présentation qui en est faite
loin le premier contributeur privé du
structure, près de la moitié « bénéficie » sur le site de la fondation. Côté face,
Fonds mondial de lutte contre le sida, la
au continent. Rien qu’au Burkina, la cette structure accorde des subventions
tuberculose et le paludisme. Mais plutôt
fondation a investi plus de 100 millions à des programmes de recherche en
que de soutenir l’ensemble des recherches,
de dollars ces dernières années, dans les biotechnologies et exerce une pression
y compris celles sur les plantes, elle
domaines de l’agriculture, la nutrition constante sur les systèmes législatifs des
privilégie la quête de vaccins, ce qui lui
et la planification familiale. BMGF est pays africains, en intervenant dans la
vaut de nombreuses critiques de militants
en outre l’un des principaux bailleurs révision des politiques et réglementations
écologistes, mais aussi de chercheurs. Elle
de l’Organisation mondiale de la santé agricoles sur des questions telles que la
a notamment financé, au travers de l’ONG
(OMS) – en 2017, elle en était le deuxième propriété foncière et les semences. Depuis
Path, le développement du Mosquirix, un
plus gros contributeur, avec un apport de sa création, l’AGRA a reçu près de 630
vaccin qui a suscité beaucoup d’espoir lors
324 millions de dollars, derrière les États- millions de dollars de la BMGF.
de son lancement, mais dont les résultats
Unis, mais loin devant le Royaume-Uni, le En parallèle, l’AATF, que la BMGF sont jugés décevants.
Japon ou l’Allemagne. a financée à hauteur de 169 millions
La fondation soutient également de
L’un des grands combats de la fondation de dollars durant la dernière décennie,
nombreux programmes visant à faire
concerne les organismes génétiquement joue un rôle de lobbying auprès des
progresser la planification familiale –
modifiés (OGM). Gates, qui soutient pouvoirs publics africains, dans le
autrement dit : à pousser les Africains à
à grands frais l’agriculture chimique but de les convaincre d’adopter des
limiter leur nombre d’enfants. La BMGF
et biotechnologique au détriment des lois sur la biosécurité – préalable
finance notamment le Family Planning
semences libres, de l’agriculture vivrière indispensable à la commercialisation
2020, dont l’objectif est de garantir à 120
et des petits paysans, est aujourd’hui de produits transgéniques. Elle sert
millions de femmes et de jeunes filles
considéré comme le principal promoteur également d’intermédiaire entre les
un accès volontaire à des moyens de
des OGM sur le continent. grandes firmes et divers programmes
contraception modernes.
présentés comme humanitaires, comme
BMGF, qui est devenu un actionnaire Comme souvent, cela part d’une bonne
le niébé transgénique ou le maïs Wema
de Monsanto en 2010 et qui a consacré intention : « Il faut avoir la possibilité de
(Water efficient maize of Africa).
des centaines de millions de dollars à choisir à quel moment on souhaite avoir
la recherche sur les biotechnologies en Ces programmes ont tout pour
des enfants, expliquait Melinda Gates
Afrique ces dix dernières années, finance plaire : gracieusement offertes par
il y a deux ans. Si les femmes peuvent
une galaxie d’associations, de fondations les multinationales à l’AATF et aux
espacer les naissances, idéalement de trois
et d’ONG acquises à la grande cause des pays participant à l’expérience, ces
ans, on sait que les enfants qui naîtront
biotechnologies, et dont l’objectif est de semences transgéniques, supposément
seront en meilleure santé. Ils auront deux
promouvoir les OGM. plus résistantes, doivent permettent de
fois plus de chance de survivre pendant
lutter contre la faim et contre la pauvreté.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.23/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
24

les premières années de leur vie. Le Dans le même genre, la BMGF finance des Le docteur et épidémiologiste Pierre
planning familial, c’est donc la clé du recherches menées par le Massachusetts M’Pelé, vétéran de la lutte contre
développement. » Institute of Technology (MIT) – un de l’épidémie de Sida et ancien représentant
Mais un tel discours est souvent ses grands bénéficiaires – qui visent à de l’Organisation mondiale de la santé
perçu, en Afrique, comme une forme implanter un carnet de vaccination sous (OMS), enjoint les dirigeants à la
de perpétuation du colonialisme. En la peau, sous la forme de nanoparticules transparence, à s’organiser et à se
promouvant l’accès aux contraceptifs, qui émettraient une lumière fluorescente coordonner au plus vite contre ce qui
le couple Gates est accusé de vouloir visible par un smartphone. Ce système pourrait constituer un défi majeur avec un
imposer la norme de familles peu n’a pour l’instant été testé que sur risque « d’épidémies dans l’épidémie » :
nombreuses, voire de soutenir une forme des rats, mais les chercheurs espèrent les violences, les conflits et les violations
de malthusianisme. l’expérimenter sur des humains. Pour ce des droits de l’homme. Il est membre du
faire, la fondation Gates a payé des groupe Afrique de la cellule Covid-19
Certains des programmes financés par enquêtes d’opinion, non pas aux États- de l’Académie nationale de médecine de
sa fondation suscitent en outre de Unis, ni en Europe, mais dans trois pays France.
vraies craintes dans la communauté des en développement, au Kenya, au Malawi
scientifiques. Pour éradiquer le palu, L’Afrique semble pour le moment
et au Bangladesh, afin de savoir si les relativement épargnée par la pandémie,
le couple Gates soutient notamment populations accepteraient de se prêter à
un projet visant à disséminer des doit-on s’attendre à une nette
cette expérience. augmentation du nombre de malades
moustiques génétiquement modifiés. Porté
par « Target Malaria », un consortium de dans les jours à venir ?
plus de 150 chercheurs et 14 institutions de Pierre M’Pélé: «Il ne faut Pierre M’Pelé. En l’état actuel des choses,
différents pays, ce projet est expérimenté on peut dire sans se tromper qu’il y aura
dans quatre États africains : le Burkina, le
pas que les Africains soient une augmentation du nombre de malades.
Mali, le Ghana et l’Ouganda. des cobayes» En Afrique de l’Ouest, quelques pays
En grande partie financé par la BMGF,
PAR FRANÇOIS HUME-FERKATADJI connaissent un nombre de cas important :
LE JEUDI 16 AVRIL 2020
il a pour ambition de « modifier les la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Burkina
moustiques vecteurs de paludisme afin de Faso. En Afrique centrale, le Cameroun
réduire la transmission de la maladie » : est le plus touché. Ces pays enregistrent
il s’agit de créer in vitro des moustiques en moyenne cinq cents cas, ce qui
génétiquement manipulés, puis de les veut dire qu’il existe de nombreux cas
lâcher dans la nature dans le but de réduire contacts, certainement des milliers. On
la population de certaines des espèces qui peut considérer que l’émergence des cas
transmettent le palu – non pas en les est plus lente en Afrique, comparée à la
tuant directement, mais en altérant leur Chine, à l’Europe ou encore aux États-
processus de reproduction. Pour nombre Unis et que probablement l’épidémie est à
Pierre M’Pélé. © DR
de militants et de scientifiques, il s’agit L’épidémiologiste congolais, ancien venir.
d’un véritable saut vers l’inconnu que directeur régional de l’ONUSIDA En somme, on peut résumer la perspective
personne ne maîtrise. Le forçage génétique pour l’Afrique de l’Ouest et du des sept prochaines semaines : ça passe, ou
envisagé par le projet Target Malaria Centre, s’exprime sur la situation en ça casse.
n’a en effet jamais été expérimenté, ni Afrique. Il appelle à ne pas « répéter les Est-ce que nous aurons une épidémie
au Burkina, ni ailleurs, et suscite de erreurs » des précédentes épidémies et à massive en Afrique ? Personne ne peut le
nombreuses interrogations au sein de la respecter les droits humains. dire aujourd’hui. Mon expérience avec le
communauté scientifique. Alors que le continent africain est Sida me fait penser que nous allons avoir
Pour Ali Tapsoba, « le lâcher déjà engagé dans une lutte contre la une épidémie, seule son ampleur reste la
des moustiques génétiquement modifiés tuberculose, le Sida, la rougeole, la grande inconnue. C’est une question de
comporte un risque de catastrophe malaria – des maladies qui font déjà des temps. Dans la plupart des pays ouest-
sanitaire terrible. On crée des monstres centaines de milliers de morts chaque africains par exemple, les premiers cas
que l’on ne contrôlera pas ». Selon lui, les année –, les États craignent désormais importés et notifiés entre le 10 et le
habitants des deux villages concernés par une autre vague meurtrière, celle de la 15 mars nous font dire que nous en
les lâchers, situés dans la région de Bobo- pandémie Covid-19. sommes encore vraiment au début.
Dioulasso, au sud du Burkina, et plus
généralement l’ensemble des Burkinabè,
sont utilisés comme des « cobayes ».

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.24/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
25

Dans le même temps, on peut citer en Les températures étaient donc basses, chinoise, européenne, américaine pour
exemple un pays comme le Sénégal, entre 0 et 8 degrés, de même qu’en Europe, monter des programmes de riposte qui
dont le gouvernement a été très réactif en période de grippe saisonnière. soient adaptés.
en prenant les bonnes décisions au bon De nouvelles études doivent être réalisées J’insiste beaucoup sur ce terme,
moment alors qu’il avait atteint la centaine en Afrique, notamment en Afrique de on ne peut pas faire du copier-
de cas, ce qui a eu pour effet une évolution l’Ouest où nous sommes quand même coller, il faut tenir compte de
de la maladie beaucoup moins rapide que dans un climat très chaud, très humide, nos conditions environnementales,
dans la majorité des pays. avec un index ultraviolet qui est au-delà de sociologiques, économiques de notre
L’idée que les médicaments 9 et parfois 11. Je crois que ces paramètres système de santé. Il faut mettre
antipaludéens, largement prescrits dans peuvent avoir une incidence sur la durée de les professionnels de santé, « les
la région, puissent créer une résistance vie du Covid-19. Tout laisse donc à penser sachants » comme on dit, en
efficace contre le virus est-elle une piste qu’il n’aurait pas la même durée de vie sur première ligne. Chercheurs, cliniciens,
à creuser ? les surfaces en Afrique qu’en Europe ou anthropologues, sociologues, et même
L’antipaludéen dont on parle beaucoup aux États-Unis mais cela reste à confirmer. juristes, économistes… Des collèges
en ce moment c’est la chloroquine. Il Les discours alarmistes de l’OMS et d’experts doivent être formés pour
faut savoir que ce traitement n’est plus de l’ONU au sujet de l’Afrique sont-ils conseiller les gouvernements, les aider à
utilisé dans le traitement du paludisme justifiés ? prendre les bonnes décisions en temps réel,
depuis plus de trois décennies, notamment à faire preuve de flexibilité. Il va nous
Absolument. Il n’y aura peut-être pas des falloir être à même de changer les plans en
parce qu’elle a développé des résistances millions de morts parce que je crois qu’il y
au plasmodium falciparum [la souche fonction de la dynamique de l’épidémie et
a des arguments épidémiologiques comme de la situation dans chaque pays.
de paludisme la plus meurtrière – ndlr]. la démographie : nous sommes sur un
Donc la génération actuelle, les jeunes, continent jeune. On voit très bien que la Ne serait-ce pas le moment idéal pour
n’a jamais connu la chloroquine comme mortalité, que ce soit en Europe ou aux les fondations, les ONG, les institutions
traitement contre le paludisme. États-Unis, touche à 80 % les personnes internationales de demander aux États
Personnellement, je ne crois pas à de plus de 70 ans. Nous sommes dans un de se concentrer davantage sur les
l’utilisation des antipaludiques. On contexte en Afrique où la population est systèmes de santé et sur l’hôpital
pourrait envisager qu’il y ait une résistance jeune, mais on sait aussi que 80 % des public ?
croisée avec le virus, mais le Covid-19 est infections sont souvent asymptomatiques C’est trop tard. On ne bâtit pas un système
arrivé en Afrique il y a seulement quelques ou mineures... Je suis tout à fait d’accord de santé en période d’épidémie. Elle est
semaines. Je suis plutôt sceptique quant à avec la déclaration de l’OMS. déjà là, on doit agir dans l’urgence…
cette théorie. Attendons de voir. Je crois plus que nécessaire et urgent Nous devons simplement tenir compte de
d’inciter les pays africains à mettre en nos faiblesses et donc essayer de bâtir
place des plans de riposte rigoureux et une réponse qui en tienne compte. On ne
efficaces, adaptés à la situation africaine, peut plus perdre de temps à essayer de
pour ne pas être surpris. Je crois que si construire un système de santé maintenant,
nous sommes surpris, alors là nous en ça prend des années. La formation du
paierons un très lourd tribut comme cela personnel par exemple : on n’a plus le
l’a été pour le Sida. Il faut s’organiser et temps de former du personnel qualifié
mettre en place des stratégies. pour répondre à cette épidémie, à la
Pierre M’Pélé. © DR Il y a un fait qui est connu de tous : rigueur on peut s’équiper en matériel, en
Existe-t-il des interrogations de la part nous avons des systèmes de santé très respirateurs. Mais quand bien même vous
de la communauté scientifique au sujet vulnérables, très fragiles. Très peu de avez des équipements, faut-il encore avoir
d’une possible incidence du climat pays en Afrique, surtout au sud du un personnel qualifié pour les manipuler,
tropical, chaud et humide sur le virus ? Sahara disposent de systèmes de santé pour en assurer la bonne utilisation.

La dernière étude menée par nos collègues capables de répondre à une épidémie Il ne suffit pas d’avoir des grands hôpitaux,
américains quant à la durée de vie massive comme on l’a connue en Chine, comme je dis des « éléphants blancs », il
du virus sur les différentes surfaces, en Europe ou aux États-Unis. Nous faut aussi avoir investi sur la matière grise.
pièces de monnaie, métal, plastique, n’a manquons d’infrastructures, d’effectifs, de Les ressources humaines, ce sont elles qui
manifestement pas pris en compte le réanimateurs, d’infirmiers qualifiés, de font la différence, dans le domaine de
critère « environnement ». C’était l’hiver à personnels capables de faire face. Il faut la santé comme dans d’autres domaines.
Wuhan lorsque le coronavirus est apparu. tirer toutes les leçons des expériences

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.25/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
26

Donc je ne crois pas qu’il faille s’attarder doivent pouvoir guider les gouvernements Les hésitations, la politique de l’autruche,
à essayer de reconstruire un système de afin qu’ils soient amenés à prendre leurs la politisation de la pandémie, l’inaction,
santé en cas d’épidémie, à la va-vite. responsabilités en toute connaissance. les violations des droits de l’homme et
Comment réagissez-vous à la sortie des les libertés, les guerres de leadership…
« L’OMS aurait pu déclarer Car vous noterez aussi qu’une crise
deux médecins de l’Inserm sur la chaîne plus rapidement la pandémie »
d'information LCI qui échangeaient sanitaire entraîne d’autres épidémies et ce
sur l’opportunité de réaliser, en Est-ce que cette crise du Covid-19 peut que j’appelle « les épidémies dans une
Afrique, des essais cliniques portant avoir des conséquences néfastes sur épidémie ». Ce sont tous les problèmes liés
sur l’utilisation de la vaccination du la lutte contre les autres épidémies à la peur, à la stigmatisation, à l’impact
BCG pour prévenir des infections au et maladies auxquelles fait face le économique, social.
Covid-19 ? C’est un échange qui a continent africain : le VIH, la Toutes ces questions font partie de
considérablement choqué notamment tuberculose, la rougeole, le paludisme ? l’épidémie et c’est ça la réalité. Ce n’est
en Afrique de l’Ouest. Nous avons près de 25 millions de pas seulement le problème sanitaire, c’est
Je ne veux pas évoquer le terme de personnes, vivant avec le VIH en Afrique. aussi son impact sur la société, surtout
racisme. Je voudrais dire que c'est Une bonne partie est sous anti-rétroviraux, aujourd’hui avec les médias sociaux,
maladroit et précipité, c’est manquer une autre non, donc c’est une comorbidité toutes les peurs, toutes les menaces,
de considération pour les scientifiques qu’il nous faut prendre en considération. toutes les fake news, c’est tout ça une
africains, ne pas les prendre pour de C’est le cas notamment pour l’Afrique épidémie, donc il faut mettre en place
vrais partenaires afin de bâtir ensemble la du Sud qui compte le plus grand nombre des stratégies. Une épidémie c’est quelque
réponse face à l’épidémie. Je pense qu’ils de personnes vivant avec le VIH. Là-bas, chose de très complexe, il faut traiter le
ont pris trop de risques et je crois qu’il faut l’épidémie du Covid-19 est en train de problème médical mais autour il y a de
très fortement condamner leurs propos. prendre de l’ampleur. nombreux problèmes qu’il faut prendre
C’est une attitude assez légère pour des en considération pour avoir une réponse
Il faut considérer l’infection du VIH
scientifiques ou des médecins. sereine, adaptée et efficace.
comme une comorbidité, mais il y a
Mais je conseille également aux pays aussi la tuberculose, c’est une pathologie J’espère que nous serons capables de
africains de mettre en place des comités fréquente qui pourrait être importante dans mettre en place une telle réponse en
d’éthique pour analyser et prendre en le cadre de la dissémination du Covid-19 Afrique. Mais quand on regarde l’Europe
considération toutes les propositions qui en Afrique. Il faut être vigilant, observer ou la Chine, on peut déjà en dire beaucoup.
viendront de part et d’autre, que ce les populations à risque. En Afrique du C’est une épidémie qui est arrivée au
soit pour les vaccins, les tests ou les Sud, je crois qu’ils en sont à plus de début du mois de novembre. Elle a été
médicaments. Je crois qu’il nous faut 2 000 cas, il faut donc rapidement évaluer mise à la face du monde, et notamment
mettre en place dans le cadre de la réponse la prévalence des gens qui vivent avec sa transmission inter-humaine seulement
à la pandémie du Covid-19 en Afrique ces maladies dans le groupe de personnes en janvier, donc il y a eu une période
dans chaque pays, s’il n’existe pas déjà, atteintes du Covid-19. muette, et puis ensuite il y a eu du
un comité d’éthique et nous devrons être retard de la part des gouvernements, qui,
Avez-vous l’impression de vivre la
vigilants : que les Africains ne soient pas comme d’habitude, ont traîné, ont hésité.
plus grave crise sanitaire de votre
des cobayes. Aujourd’hui, ils en payent le prix fort.
carrière, devant laquelle nous restons
impuissants face à de nombreuses C’est vraiment dommage, mais je pense
Nous vivons au XXIe siècle, il s’agit que l’Afrique peut tirer des leçons
questions qui restent sans réponse ?
de partenariats dans le respect des des expériences chinoise, européenne et
règles, des questions d’éthique, des droits J’ai passé trente ans dans la lutte contre le
américaine en tenant compte de leur
humains et des bénéfices de chacun. VIH. Pour moi c’est un peu la répétition,
propre situation.
Celui qui a prêté son organisme pour un avec ce sentiment : nous ne tirons pas les
essai vaccinal doit être bénéficiaire des leçons du passé. Nous n’avons pas tiré Il faut quand même insister sur un point :
résultats, des retombées ; voilà pourquoi les leçons de la pandémie du Sida, nous il n’y a pas UNE Afrique, il y a des pays
je suis convaincu qu’il faut créer des n’avons pas tiré les leçons des épidémies qui sont très différents les uns des autres, il
comités d’éthique et je me permets Ebola en Afrique de l’Ouest en Guinée, n’y a pas de « réponse africaine », il doit y
d’insister sur ce point, notamment dans la au Liberia et en Sierra Leone ainsi qu’en avoir des réponses nationales qui tiennent
perspective d’essais vaccinaux qui seront RDC. Nous n’avons pas tiré les leçons des compte des contextes divers, et bien sûr
menés peut-être en Afrique et partout épidémies de Zika en Afrique de l’Est. il faut qu’il y ait en plus une coopération
ailleurs dans le monde. Ces comités C’est dommage. Nous répétons les mêmes entre les pays, il faut travailler ensemble.
erreurs et nous risquons de le payer très Il faut trouver des solutions et essayer de
cher. dépolitiser l’épidémie, il faut aussi éviter

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.26/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
27

de restreindre les droits humains, éviter les leur population. La coopération entre les Mardi midi, la sonnette retentit chez
tragédies liées à la peur, les menaces, la gouvernements doit être de rigueur dans Thomas et Simon, dans le XIXe
discrimination, car ce sont des stratégies le cas du règlement sanitaire de 2005 arrondissement de Paris. À travers la porte,
qui sont contre-productives. qui impose aux États la transparence Thomas demande qui c’est. « La police
Beaucoup de pays sont aujourd’hui et le partage des informations le plus », lui répond-on de l’autre côté, « à
pointés du doigt pour leurs rapidement possible, bien souvent via propos de la banderole ». Depuis deux
manquements et leur manque de l’OMS. semaines environ, elle orne la fenêtre de
transparence. Pourquoi selon vous une Mais je pense que ce sont des débats leur appartement, au deuxième étage : «
telle réaction des autorités ? qui n’ont pas beaucoup de sens, le Macron, on t’attend à la sortie !! » En noir
Je ne sais pas ce qui se passe mais avec plus important aujourd’hui c’est de lutter sur fond blanc, bien visible depuis la rue.
beaucoup d’humilité, je dirais simplement contre cette épidémie. Certains passants la prennent en photo.
que beaucoup de gouvernements ont peur C’est la même chose qu’il y a trente- Thomas ouvre la porte. Ce metteur en
de permettre la discussion. Pourtant c’est cinq ans avec le Sida : la priorité n’était scène de théâtre, âgé de 40 ans, dit s’être
de là que l’on peut bâtir des réponses pas de rechercher d’où venait le virus. retrouvé face à « deux policiers en civil,
adaptées. Il faut avoir des collèges On perd du temps avec ce genre de dont l’un portait un masque de protection
d’experts au niveau national, je pense question, il faut agir, c’est maintenant et l’autre non. Ils avaient des sortes de
que c’est très important pour que les qu’il faut mettre en place des partenariats, pendentifs avec “police” écrit en orange
gouvernements puissent être conseillés, des coopérations entre les États, entre sur la poitrine ». Ils n’auraient pas précisé
mais il faut aussi des libertés. les institutions sous régionales, inter- de quel commissariat ils venaient. Thomas
Il n’y a pas « une » vérité dans africaines, entre l’Afrique, les États-Unis, rapporte leur dialogue.
la lutte contre une épidémie, avec un la Chine… Je crois que le temps de « C’est bien vous qui avez mis la
virus émergent comme le Covid-19, combattre le virus ensemble est venu, banderole ?
personne n’a une connaissance de plus sinon nous risquons de passer notre temps
à essayer de savoir qui est responsable de — Oui.
de quatre mois, donc il faut beaucoup de
modestie. Que ce soit les gouvernements, ceci ou de cela. — On est montés parce que votre
les chercheurs, les scientifiques, nous Nous réglerons nos comptes quand nous banderole ne plaît pas à tout le monde. Il
sommes tous embarqués dans le même aurons gagné la bataille, ce n’est pas serait bon de la retirer. »
bateau et il faut s’écouter. Je crois que le moment de gâcher du temps et de Selon son récit, les policiers estiment que
c’est le rôle des gouvernements d’écouter l’énergie à se disputer. Allons-y ensemble, l’expression « on t’attend à la sortie
les collèges d’experts afin de trouver des l’épidémie est là, il y a déjà trop de morts, » pourrait constituer « une menace »,
directions pour répondre à l’épidémie, ne trop de malades. voire un « outrage à magistrat ». Thomas
pas faire n’importe quoi et le regretter explique avoir clarifié ses intentions et
demain. celles de son compagnon, âgé de 34 ans.
L’OMS est aussi pointée du
Pour des banderoles au « On peut attendre quelqu’un à la sortie
doigt, par le président américain balcon, la police à domicile pour discuter, pour s’expliquer. C’est le
Donald Trump lui-même. En tant PAR CAMILLE POLLONI
but. On veut des réponses sur le manque de
qu’ancien de l’institution, considérez- LE JEUDI 16 AVRIL 2020 masques, de tests, demander des comptes
vous qu’effectivement celle-ci a sa part sur la gestion de la crise. Pacifiquement. »
de responsabilité dans la propagation de
cette pandémie ?
Je suis un ancien représentant de l’OMS,
mais moi j’ai toujours parlé, même quand
j’étais au sein de l’organisation. C’est
important de parler des manquements
et d’être autocritique, car nous devons
avoir en tête la vie de ces nombreuses La banderole de Victor, à Caen. © DR
personnes qui va être perdue. Je crois À Paris, Marseille et Caen, des habitants
que l’institution aurait pu déclarer plus confinés ont reçu la visite de policiers La banderole de Thomas et Simon, à
Paris, après le passage de la police. © DR
rapidement la pandémie. Mais je pense parce qu’une banderole à connotation
que la responsabilité première appartient politique décorait leur fenêtre. Selon les À la demande des policiers, Thomas va
aux États, qui sont responsables de cas, ils ont exigé son retrait ou demandé chercher sa pièce d’identité, pendant que
des précisions sur leurs « revendications ». Simon continue à argumenter sur le fond

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.27/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
28

auprès des fonctionnaires. Ceux-ci leur R. raconte qu’en une semaine, l’immeuble
annoncent qu’une « une main courante va a reçu cinq visites de la police. Le 9
être déposée au commissariat » et répètent avril, les habitants entendent « de grands
que la banderole « ne plaît pas à tout le coups dans la porte » de chez eux, qui
monde ». donne directement sur la rue. Ils tombent
Après avoir relevé l’identité de Thomas sur des fonctionnaires qui disent avoir été
et pris son numéro de téléphone, les « appelés pour la banderole », veulent
agents demandent au couple s’ils vont « entrer et relever leur identité. Face à La banderole de R. et de ses amis à Marseille. © DR
retirer » la banderole de leur fenêtre. « des occupants qui refusent d’ouvrir, ils
« L’affichage est effectivement soumis
On va réfléchir », répondent-ils. Sitôt les repartent bredouille.
à autorisation préalable, ou réservé à
policiers partis, ils l’enlèvent, par « peur » Deux jours plus tard, poursuit R. « des endroits dédiés », rappelle l’avocate,
d’avoir commis un acte répréhensible qui plusieurs policiers profitent que quelqu’un qui s’étonne quand même du traitement
pourrait les conduire « en garde à vue ou monte chez [eux] pour forcer le passage réservé à ses clients : « Quand des gens
même en comparution immédiate ». Dans et monter dans les escaliers, gazeuse à mettent à leur fenêtre des banderoles de
la foulée, ils se renseignent auprès d’un la main ». Là encore, ils sont éconduits. soutien au personnel soignant, on ne les
avocat et racontent leur mésaventure sur « On les a invités à descendre en disant convoque pas. L’OPJ m’a aussi parlé
Facebook. qu’on ne parlerait pas avec eux et qu’ils “d’incitation à la haine”, mais, que je
Contactée par Mediapart pour préciser le n’étaient pas autorisés à faire ça. Ils sache, “les bourgeois” ne sont pas une
cadre légal de cette intervention et le ont à nouveau demandé notre identité et catégorie protégée. On n’est pas là pour
service auquel sont rattachés ces policiers, que nous enlevions la banderole. Ils ont faire de la morale, on fait du droit. »
la préfecture de police n’a répondu à parlé d’incitation à la violence, prononcé
Deux des personnes convoquées se
aucune de nos questions depuis mardi. le mot “haine”. » De leur fenêtre, les
rendent à leur audition, qui dure deux
occupants voient « quatre voitures de
À Marseille, une autre banderole provoque heures. R. se souvient que les policiers
police » arriver en bas. Ils décident de
depuis quelques jours une succession ont posé quelques questions sur leurs
retirer la banderole pour avoir la paix et
d’efforts policiers. R., 28 ans, vit avec des fréquentations et leurs activités militantes,
racontent l’épisode sur le site militant
amis dans un squat, près de la gare Saint- mais qu’ils n’ont accepté de répondre
Marseille infos autonomes.
Charles. Pas un lieu de réunion qui aurait que sur la banderole. « Les policiers en
pignon sur rue, mais un simple immeuble Le lendemain, « deux OPJ sont venus, ont profité pour prendre leurs empreintes
d’habitation où vivent quelques personnes. un homme et une femme », rapporte en les menaçant de garde à vue s’ils
Assignés par le propriétaire, R. et ses R. « Ils nous ont dit qu’ils voulaient refusaient », précise Laurence Henry.
amis sont en instance d’expulsion, avec vérifier le nombre d’habitants, procéder
R. raconte une nouvelle intervention de
une date d’audience prévue dans plusieurs à des contrôles d’identité et récupérer
police « ubuesque » à domicile, mercredi
mois. Certains d’entre eux font partie d’un la banderole si elle [était] toujours là.
soir : « Ils ont forcé notre porte pour venir
collectif qui organise des distributions de » Quatre personnes acceptent de se plier
“expulser et fouiller les lieux”. Puis, face
nourriture pour les plus démunis. au contrôle d’identité, sans remettre la
à nos protestations, ils ont sauté dans leur
banderole.
Au début du mois d’avril, les occupants voiture et sont partis. »
de l’immeuble ont apposé une banderole Ce mercredi, à 9 heures du matin,
Contactée jeudi, la préfecture de police
à leur fenêtre : « Tu veux savoir si t’as deux policiers sonnent à la porte
de Marseille ne confirme que deux
le corona ? Crache sur un bourgeois et remettent une convocation à ces
interventions de police : celles du 11
et attends ses résultats. Solidarité avec quatre occupants, pour une audition libre
et du 15 avril. La préfecture explique
les travailleuses. » Cette phrase à la l’après-midi même au commissariat de
que la première a eu lieu quand « une
tonalité satirique fait écho au tweet d’un Noailles. Le motif n’est pas précisé.
patrouille a repéré cette grande banderole
humoriste américain qui dénonçait, le 20 Laurence Henry, l’avocate qui les assiste
de quatre mètres sur deux aux fenêtres
mars, l’inégalité d’accès aux tests : « Pour dans leur procédure d’expulsion, appelle
d’un appartement, mais les policiers n’ont
un Américain moyen, la meilleure manière le commissariat pour en savoir plus.
pas pu entrer ». La deuxième aurait
de savoir si vous avez le Covid-19, c’est de « Affichage sauvage », s’entend-elle
eu pour objectif de « convoquer les
tousser au visage d’un riche et d’attendre répondre.
occupants » au commissariat de Noailles.
ses résultats. » Un mot d’esprit partagé La préfecture n’a livré aucune explication
188 000 fois sur Twitter et largement sur les trois autres visites rapportées par les
repris par des anonymes. occupants.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.28/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
29

Selon la préfecture, l’enquête n’a pas été nationale. Ils m’ont alors demandé si je électorale, le président lynche sur la place
ouverte pour « affichage sauvage » mais voulais rencontrer le maire. Là, j’ai pas du publique le « bad guy » : l’OMS, et
vise plutôt « le message inacceptable » tout compris le projet. » son directeur général, l’Éthiopien Tedros
écrit sur la banderole : « La nature de ces Les policiers municipaux demandent à Adhanom Ghebreyesus.
propos peut constituer une incitation à la Victor son nom, sa profession et ses Mercredi 15 avril, Trump a annoncé
haine, voire une mise en danger d’autrui coordonnées (numéro de téléphone et suspendre les financements américains
en incitant à contaminer volontairement adresse mail). Il accepte de les donner. à l’Organisation mondiale de la santé,
quelqu’un en lui crachant dessus en Contrairement à Thomas et R., Victor n’a pendant au moins deux ou trois mois, « le
période d’épidémie. » Elle ajoute qu’après pas fait l’objet d’un contrôle d’identité temps d’une enquête ». Les États-Unis sont
les auditions, « la procédure a été et les agents ne lui ont à aucun moment les premiers contributeurs de l’OMS, avec
transmise au parquet pour étude ». demandé de retirer sa banderole de la plus de 400 millions de dollars, dix fois
Un troisième témoignage est parvenu à fenêtre. plus que la Chine. Mais cette décision
Mediapart. L’histoire est racontée par Au service communication de la mairie a peu de chances d’être appliquée, le
Victor, doctorant en histoire âgé de 23 ans. de Caen, on confirme que « la Congrès ayant déjà adopté le versement
Au début du confinement, il a accroché police municipale est passée et lui a des fonds pour l’année 2020.
une banderole « assez soft » à son balcon proposé de rencontrer le maire, qui La décision a été critiquée par presque tout
du premier étage, en plein centre-ville de continue à échanger avec les habitants le monde, en Europe, en Afrique, en Asie
Caen : « Il y en a de l’argent magique : du quelles que soient leurs demandes, et aux États-Unis même, en particulier
fric pour le service public ! » malgré le confinement ». Interrogée sur par Bill Gates dont la fondation est l’un
Le 8 avril, Victor est réveillé par la l’opportunité d’initier de tels « échanges des gros contributeurs de l’institution.
sonnette. « Deux policiers municipaux en » en envoyant la police municipale Cette nouvelle fureur trumpienne relaie
uniforme, équipés de masques et de gants, au domicile d’un particulier, la mairie bruyamment des accusations faites depuis
se présentent en restant à distance de de Caen ne s’est pas prononcée pour des semaines à l’OMS. Sa direction serait
ma porte d’entrée. » À leur demande, l’instant. sous influence chinoise. Elle aurait pris
il confirme que la banderole est bien à grand soin de ne pas fâcher Pékin en
lui. « Ils m’ont dit que ma banderole couvrant ses retards et ses mensonges sur
“interpelle” – eux ou les voisins, je ne sais L’OMS, une marionnette la réalité de l’épidémie. Un temps précieux
pas – et qu’ils aimeraient “connaître mes chinoise? aurait été perdu en janvier, facilitant
revendications”. Ils m’ont demandé si je PAR FRANÇOIS BONNET la propagation de l’épidémie devenue
“faisais ça souvent”. C’était lunaire. Je LE JEUDI 16 AVRIL 2020 pandémie.
leur ai répondu que le message était assez
limpide, pour la défense du service public,
et que même si j’ai manifesté contre la
réforme des retraites, c’est effectivement
ma première banderole. »

Tedros Adhanom Ghebreyesus,


Tedros Adhanom Ghebreyesus,directeur
directeur général de l'OMS. © AFP
général de l'OMS. © AFP
Donald Trump suspend les financements Mercredi, la France reprenait en des
américains à l’Organisation mondiale de termes plus tempérés ces critiques, par
la santé, accusée d’avoir couvert les la voix de Jean-Yves Le Drian, ministre
La banderole de Victor, à Caen. © DR mensonges de la Chine et tardé à réagir. des affaires étrangères, à l’occasion d’une
D’après son récit, les policiers municipaux Des critiques reprises à demi-mot par audition à l’Assemblée nationale. Tout en
poursuivent la discussion sur un ton « la France. L’histoire est plus complexe, « regrettant » la décision américaine, le
aimable et cordial ». « Ils m’ont demandé l’OMS étant à chaque crise sanitaire mise ministre a estimé qu’il y avait « peut-
ce que je pensais de la politique locale. en cause. être un manque de réactivité, d’autonomie
J’ai répondu que j’étais en désaccord Donald Trump a donc trouvé le par rapport aux États, peut-être un
avec notre maire [Joël Bruneau, ex-LR coupable. Mis en cause pour sa manque de moyens de détection, d’alerte
désormais LREM – ndlr] mais que la gestion catastrophique de la pandémie et d’information, de capacité normative ».
banderole portait plutôt sur la politique de Covid-19, toujours en campagne « Mais ce n’est pas automatiquement

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.29/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
30

la responsabilité des acteurs de l’OMS, choisit une fois de plus de tirer sur ses deux visite à Wuhan les 20 et 21 janvier. Les
c’est aussi dans les fondamentaux de cibles préférées : le multilatéralisme et la choses s’accélèrent, sans doute facilitées
l’institution », ajoutait-il. Chine. par un changement radical en Chine où le
Les critiques faites à l’Organisation L’OMS aurait donc favorisé la pouvoir central et Xi Jinping en personne
mondiale de la santé ne sont pas nouvelles. propagation « du virus chinois ». Cela fait ont décidé de prendre les choses en
À chaque grande crise sanitaire ou un tweet mais pas pour autant une vérité. main, écartant les autorités locales dont il
presque, l’OMS, énorme agence créée Contacté par Mediapart, un membre du sera établi qu’elles ont depuis novembre
sous les auspices des Nations unies en « comité d’urgence » de l’organisation, dissimulé la réalité sanitaire.
1948, qui compte 7 000 employés et un qui ne peut s’exprimer que sous garantie Ce 22 janvier, le confinement est mis en
budget de 4,4 milliards de dollars en d’anonymat, assure que « les décisions place à Wuhan. 557 cas sont alors signalés.
2018-2019, est montrée du doigt. En 2003, prises en janvier n’ont certainement pas « Il existe une transmission interhumaine
elle est accusée d’avoir loupé l’émergence été dictées ou influencées par la Chine ». du virus », déclare le comité. Tout
du Sras. Mais c’est alors surtout la Chine Ce comité d’urgence rassemble quinze en soulignant l’urgence de la situation,
qui est mise en cause pour avoir tardé à scientifiques et spécialistes du monde en demandant à la Chine « davantage
informer, avoir menti et dissimulé. entier (la liste est ici). Le directeur d’informations », il n’est pas pour autant
En 2008-2009, l’OMS est cette fois Tedros Adhanom Ghebreyesus est obligé déclaré une « urgence de santé publique de
accusée d’avoir surréagi à la pandémie de le consulter. Il ne peut décider seul portée internationale » (USPPI).
de grippe H1N1. Mais l’erreur la plus même si ses interventions lui permettent « Le comité était alors totalement
spectaculaire fut en 2013-2015 son d’accompagner en des termes parfois divisé, à 50-50, or il doit fonctionner
incapacité à se saisir dans les temps de très politiques les décisions techniques et au consensus », dit le membre du
l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. sanitaires prises. comité d’urgence de l’OMS, interrogé par
L’organisme mit cinq mois à déclarer La chronologie du mois de janvier Mediapart. « Il y avait alors 557 cas, nous
« l’urgence de santé publique de portée montre, si ce n’est des retards, a avons demandé au directeur général de
internationale », une alerte censée obliger tout le moins des ambiguïtés dans les nous réunir à nouveau les jours suivants,
les pays à s’organiser et agir fortement. réactions de l’Organisation internationale. ce qu’il a fait. Certes, nous n’avons pas de
Ce loupé majeur a été reconnu par l’OMS Le 31 décembre, la Chine se décide pouvoirs de vérification des informations
qui a déclenché une enquête interne, à informer l’institution de cas de transmises, mais je n’ai pas d’arguments
fait publiquement acte de contrition pneumonies d’origine inconnue. Le aujourd’hui pour dire que nous n’avons
en 2015 et promis de fortes réformes. 3 janvier, quarante-quatre cas lui sont pas été informés dans les délais en ce mois
Parallèlement, un ancien consultant de rapportés. « L’OMS surveille de près la de janvier », ajoute-t-il.
l’organisation, Charles Clift, publiait en situation et est en contact étroit avec les Nouvelle réunion, une semaine plus tard.
2014 un long rapport d’audit fortement autorités chinoises », est-il précisé (voir ici Cette fois, l’urgence USPPI est déclarée.
critique. L’OMS est « trop politisée, la chronologie des actions). Il y a alors « 7 711 cas confirmés et
trop bureaucratique, mal organisée, trop Le premier reproche fait à l’organisation 12 167 cas suspects » en Chine. Le virus
timide quand il s’agit de problèmes concerne le mode de transmission du est sorti du pays et 83 cas sont enregistrés
sensibles et trop lente à s’adapter », virus. Le 14 janvier, l’OMS déclare dans 18 pays. « Le Comité est d’avis
résumait-il. Un diagnostic partagé, par que « de premières enquêtes faites par qu’il est encore possible d’interrompre la
exemple par l’historien de la santé les autorités chinoises n’ont pas établi propagation du virus, pour autant que les
Theodore Brown, coauteur en 2019 de preuves claires d’une transmission pays prennent des mesures fortes pour
d’un livre de référence sur l’histoire de humaine ». Or, à cette date, de premières détecter rapidement la maladie, isoler et
l’organisation. études publiées par des médecins chinois traiter les cas », note le compte-rendu de
Ce constat, de longue date sur la place et des informations en provenance de cette réunion.
publique, donne-t-il raison à Donald Wuhan ne laissaient guère de doute Un directeur général jamais
Trump ? Certainement pas. D’abord sur cette transmission humaine. Pourquoi avare de compliments sur la
parce l’OMS est après tout ce que les l’OMS reprend-elle alors sans distance
194 États membres en ont fait. Ensuite une information des autorités chinoises ?
Chine
parce que l’institution demeure un acteur Dès lors les alertes de l’OMS vont
Ce n’est qu’une semaine plus tard, les 22 et
majeur de santé publique, indispensable en monter crescendo dans les semaines
23 janvier, que cette transmission humaine
particulier pour les pays les plus pauvres suivantes. Une mission conjointe OMS-
est officiellement reconnue par l’OMS.
et avec de réels succès à son actif. Enfin, Chine, à laquelle participent des experts
Le comité d’urgence s’est réuni ces deux
parce que Donald Trump, tout occupé américains, enquête sur le terrain du 16
jours. Des experts ont fait une brève
à faire oublier ses erreurs et turpitudes,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.30/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
31

au 24 février (leur rapport est ici). Le « Tedros Adhanom Ghebreyesus n’a d’organisations internationales, souvent
11 mars, l’organisation déclare l’état de aucune distance politique par rapport négligées, voire méprisées. L’OMS a
pandémie. au régime chinois », dit Valérie Niquet, longtemps été considérée comme l’agence
Mais plus encore que les retards interrogée par Mediapart. « La Chine sanitaire des pays pauvres du Sud.
supposés et discutables, c’est sa relation est par ailleurs la première source Le Covid-19 vient leur rappeler que
complaisante avec les autorités chinoises d’investissements étrangers et le premier leur négligence ou leur hostilité à un
qui est dénoncée. L’OMS est « partenaire commercial de l’Éthiopie », multilatéralisme efficace a aujourd’hui un
Chinacentric », s’indigne Donald Trump. pays du directeur général, où il a été prix politique et sanitaire.
Sous influence, donc, et son directeur successivement ministre de la santé et
général ne serait qu’une marionnette entre ministre des affaires étrangères.
les mains de Pékin. Autre spécialiste de la Chine, François
Les silences coupables de la
De nombreux spécialistes de Godement reprend en des termes à peine Chine
l’organisation soulignent son incapacité à plus mesurés, les analyses de Valérie PAR FRANÇOIS BOUGON
LE JEUDI 16 AVRIL 2020
heurter frontalement la Chine au risque Niquet : « La réticence du directeur
de ruiner toute coopération et information. général à critiquer la Chine sous quelque
Dans la revue Science, l’expert Lawrence forme que ce soit saute aux yeux », estime-
Gostin estime que le directeur général t-il.
de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus Il est vrai que dans chacun de ses discours,
se trouve « dans une situation quasi avant et après la crise, le directeur
impossible ». général multiplie les compliments et
Mais au-delà de cette complexe diplomatie se coule parfaitement dans l’agenda
Xi Jinping en visite à Wuhan le 10 mars
sanitaire, il demeure les étonnants international de Pékin. La chercheuse 2020. © EyePress News /EyePress via AFP

hommages rendus à Pékin tout au Alice Ekman explique dans la revue Le Les autorités chinoises continuent de nier
long de la crise par Tedros Adhanom Grand Continent comment « le docteur toute tentative au départ de dissimuler
Ghebreyesus. Ce n’est pas nouveau. La Tedros a, dès 2017, complètement intégré l’ampleur de l’épidémie de Covid-19.
Chine a appuyé de manière déterminante les éléments de langage du pouvoir chinois Mais les preuves s’accumulent sur les
sa candidature et son élection à la tête de ». « Par sa voix », ajoute-t-elle en premiers jours de janvier.
l’OMS en 2017, avec les voix de la totalité analysant un de ses discours prononcés à
Les responsables chinois continuent
des États de l’Union africaine. Pékin en août 2017, un mois après sa prise
de nier tout retard et toute tentative de
de fonction, « l'Organisation se rangeait
Premier Africain a être élu à la tête de cacher au public l’apparition de l’épidémie
aux côtés de Pékin dans la promotion
l’OMS, le nouveau directeur a aussitôt de Covid-19 à Wuhan, dans la province
d'une “route de la soie sanitaire” ».
accédé à une demande chinoise : la du Hubei. Mais des documents officiels
suppression du statut d’observateur de Le 28 janvier, Tedros Adhanom chinois révélés mercredi par Associated
Taïwan, épousant le principe d’une « seule Ghebreyesus se rendait à Pékin pour y Press (AP) et obtenus auprès d’une source
Chine ». Le conflit est depuis récurrent. rencontrer Xi Jinping. « Nous apprécions médicale contredisent, une nouvelle fois,
Taïwan dispose d’un des meilleurs le sérieux avec lequel la Chine traite cette assertion. Ils permettent aussi de
systèmes de santé au monde, est aux portes cette épidémie, et tout spécialement comprendre un peu mieux ce qui s’est
de la Chine et a remarquablement géré la l’engagement de ses dirigeants et la passé dans le pays d’où le virus est parti
crise du Covid-19. transparence dont ils ont fait preuve. » Pas avant de s’étendre au reste de la planète.
un mot sur les médecins lanceurs d’alerte,
Dans une note très récente, publiée par Selon ces documents, Pékin a mis six
les rapports censurés et les journalistes
la Fondation de la recherche stratégique jours à alerter ses citoyens, alors que les
poursuivis.
(FRS), la chercheuse Valérie Niquet responsables sanitaires étaient conscients
fait l’histoire d’une longue stratégie Mais il est aussi vrai que dans les semaines de la crise en cours. Ainsi, ce n’est que
d’influence de la Chine dans les grandes suivantes, il est un autre dirigeant qui le 20 janvier que le numéro un Xi Jinping
agences de l’ONU. En s’appuyant félicitait la Chine et Xi Jinping. C’était lançait la mobilisation, trois jours avant
sur les voix des pays africains, Donald Trump qui, par poignées de tweets d’imposer un cordon sanitaire à Wuhan,
Pékin a pu conquérir des places et avant de parler de « virus chinois », s’en épicentre de l’épidémie.
importantes et contrôler ainsi directement remettait à Pékin.
Pourtant, dès le 14 janvier, lors d’une
ou indirectement des organismes De fait, l’Occident, États-Unis et pays visioconférence avec les responsables
internationaux. européens en tête, découvrent aujourd’hui sanitaires provinciaux, le responsable de
qu’ils ont perdu pied dans bon nombre la Commission sanitaire nationale Ma

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.31/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
32

Xiaowei brossait un tableau sombre de la les températures aux aéroports, stations médical qui voyait courant décembre
situation, selon un compte-rendu auquel de bus et de train et d’interdire les un nombre de plus en plus important
AP eu accès. « La situation épidémique rassemblements. de patients avec des cas présentant des
est toujours grave et complexe, c’est le Toujours selon AP, la Commission symptômes similaires au Sras.
plus grand défi depuis le Sras [syndrome sanitaire nationale a distribué un Ainsi la première à avoir diffusé
respiratoire aigu sévère – ndlr] en 2003 document d’instructions de 63 pages l’information auprès de collègues pour
et il est susceptible de se transformer en aux responsables provinciaux, dans lequel les mettre en garde et leur conseiller
un événement de santé publique majeur », il était notamment demandé d’identifier de se protéger avait été la cheffe des
disait-il. les cas suspects. « Ne pas répandre urgences de l’hôpital central de Wuhan, Ai
La réunion avait également jugé que la sur Internet » et « Ne pas dévoiler Fen. Dans un témoignage publié en mars
transmission interhumaine était possible publiquement », était-il notamment par le magazine chinois Renwu (People)
et la confirmation la veille d’un cas indiqué. – il a été censuré depuis, mais il est
en Thaïlande montrait la possibilité de Dans le même temps, les responsables disponible sur un certain nombre de sites
l’extension de l’épidémie. « Avec l’arrivée minimisaient le risque, soulignant qu’il (ici en chinois) –, elle racontait comment
du Nouvel An lunaire, beaucoup de gens n’y avait que quarante et un cas… elle avait envoyé le 30 décembre à des
voyageront et le risque de transmission de Le 15 janvier, le responsable du centre collègues la photo des résultats de test d’un
contamination est élevée, indique le texte, d’urgence du Centre pour le contrôle et la patient, où elle avait entouré de rouge les
cité par AP. Toutes les villes doivent se prévention des maladies, Li Qun, déclarait mots « coronavirus Sras ».
préparer à une épidémie et y répondre. » à la télévision : « Nous sommes arrivés Parmi eux, le docteur Li Wenliang –
Lors de cette réunion, Ma avait appelé au constat que le risque de transmission décédé par la suite du Covid-19 et
les responsables à s’unir autour du interhumaine soutenu est faible. » Au considéré comme le lanceur d’alerte de
secrétaire général du Parti communiste et même moment, il était nommé responsable l’épidémie de Covid-19 – l’avait diffusé
président de la République Xi Jinping, d’un groupe de travail afin de préparer les à un groupe d’amis par l'intermédiaire de
soulignant l’importance des facteurs plans d’urgence pour la réponse de niveau l’application WeChat. Il fera partie des
politiques et du maintien de l’ordre (la un, selon le document de la Commission huit médecins convoqués par la suite et
« stabilité sociale » selon la terminologie obtenu par AP. sermonnés par la police pour diffusion de
officielle) avant la session parlementaire Cinq jours plus tard, Xi Jinping rumeurs.
de mars, un rendez-vous annuel important s’exprimait pour la première fois sur Convoquée par ses chefs à l’hôpital, Ai
à Pékin. le nouveau coronavirus, jugeant qu’il Fen, elle, s’était vu passer un savon –
devait être « pris au sérieux ». « J’ai subi une réprimande sans précédent
Un épidémiologiste réputé, Zhong et très sévère » – et avait reçu l’ordre de
Nanshan, déclarait publiquement qu’il ne plus communiquer. Pendant ce temps,
était transmissible d’être humain à être les malades affluaient à l’hôpital et elle
humain. obligeait les personnes travaillant dans
Rien ne permet de savoir, pour l’heure, son service à se protéger en portant en
pourquoi pendant six jours les autorités particulier des masques.
Xi Jinping en visite à Wuhan le 10 mars
2020. © EyePress News /EyePress via AFP ont choisi de ne pas alerter la population. « Je me suis souvent dit, a expliqué
Le 15 janvier, selon un autre document Volonté de ne pas provoquer la panique Ai Fen dans son texte, que s’ils ne
obtenu par AP, le Centre pour le avant le Nouvel An lunaire ? Ou bien de m’avaient pas sermonnée de cette manière
contrôle et la prévention des maladies préserver la fameuse « stabilité sociale » à ce moment, s’ils s’étaient renseignés
avait déclenché, en interne, la réponse avant la session parlementaire de mars ? de manière calme et posée sur les
d’urgence la plus élevée. Quatorze On en est réduit à des conjectures, d’autant tenants et les aboutissants de cette
groupes de travail avaient été constitués plus que les autorités chinoises se sont affaire, s’ils avaient demandé à d’autres
pour s’occuper notamment de la levée lancées dans une réécriture de l’histoire experts des maladies respiratoires de
de fonds, de la formation du personnel, récente avec une volonté de faire oublier se concerter, peut-être que la situation
du rassemblement des données, du travail leurs responsabilités après avoir réussi à aurait été meilleure, j’aurais pu au
d’enquête sur le terrain et de la supervision juguler la première vague. moins communiquer davantage au sein de
des laboratoires. Ordre était également Toujours est-il que cette période de six l’hôpital. Si tout le monde avait alerté de
donné à la province de Hubei, où se jours s’ajoutait à un retard précédent cette manière dès le 1er janvier, alors il n’y
trouve Wuhan, de commencer à relever marqué par les tentatives des autorités aurait pas eu tant de tragédies. »
locales de réduire au silence le personnel

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.32/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
33

« Il y a encore beaucoup de l’Organisation mondiale de la santé Interrogé mercredi sur les révélations
choses à savoir » (OMS), l’accusant d’avoir accepté sans d’AP, le porte-parole du ministère des
broncher les informations données par affaires étrangères chinois Zhao Lijian
Une étude récente estimait que si Pékin. a répondu qu’il n’avait pas vu cette
des mesures telles que les restrictions information mais que Pékin avait informé
de déplacement, le confinement ou la « Si l’OMS avait fait son travail
pour envoyer en Chine pour évaluer l’OMS « en temps et en heure » et que
distanciation sociale avaient été prises une les critiques sur le manque de transparence
semaine, deux semaines ou trois semaines objectivement la situation sur le terrain et
pour dénoncer le manque de transparence des autorités chinoises étaient « injustes ».
plus tôt, le nombre de cas aurait été réduit
respectivement de 66 %, 86 % et 95 %. Au de la Chine, l’épidémie aurait pu être
16 avril, selon l’OMS, la Chine comptait contenue à sa source avec très peu de
morts », a-t-il lancé. Le lendemain, il
Comment la pandémie va
83 747 cas et 3 352 morts. Le cordon
sanitaire a été levé à Wuhan le 8 avril, mais expliquait que les États-Unis avaient plus changer nos récits: avec
les autorités maintiennent des mesures de de cas – 578 268 cas et 23 476 morts au William Shakespeare,
contrôle pour éviter une deuxième vague 15 avril –, « car nous déclarons beaucoup
plus ».
Virginia Woolf, Yan Lianke
avec des cas « importés » (des Chinois
revenant de l’étranger ou des ressortissants Dans ce contexte, la télévision ultra-
et Nicolas Mathieu
PAR LISE WAJEMAN
étrangers). conservatrice Fox News a affirmé LE JEUDI 16 AVRIL 2020
Pendant presque deux semaines à partir mercredi que le virus provenait
du 5 janvier, aucun nouveau cas d’un laboratoire de Wuhan, dont Pour faire face au virus, Mediapart
n’a été signalé, souligne AP. Deux les normes de sécurité déficientes propose une série de lectures, comme
équipes d’experts, envoyées depuis Pékin, avaient été relevées en 2018 par autant d’enquêtes visant à comprendre
n’avaient pas établi fermement qu’il y des câbles diplomatiques américains. ce qui nous dérange, avec des textes
avait transmission inter-humaine. Mais, Mais les sources citées ne sont pour accessibles en ligne. Un quatrième
selon l’agence américaine, leur erreur a l’heure guère convaincantes. Interrogé temps avec des expériences participatives,
été de rechercher uniquement des malades à ce sujet, Donald Trump a expliqué de la poésie funéraire, des manifestes
avec des symptômes sévères et aussi que les Américains menaient un romanesques.
seulement ceux étant passés par le marché « examen approfondi de cette situation Il paraît que Lionel Richie travaille à
Huanan. horrible ». une nouvelle version de « We Are the
Par ailleurs, les responsables locaux Le soir même, le secrétaire d’État, Mike World », la scie qu’il avait écrite avec
ont également été accusés d’avoir Pompeo a déclaré : « Ce que nous savons, Michael Jackson il y a trente-cinq ans,
tardé à prendre des décisions. Mi- c’est que ce virus est parti de Wuhan, en pour l’adapter à notre ère coronavirusée
février, les principaux responsables du Chine. Nous savons qu’il y a l’Institut de (oui, il est temps de décliner ce nom propre
Parti communiste chinois de la province virologie de Wuhan à quelques kilomètres sous toutes ses formes, notamment celle
du Hubei et de Wuhan avaient été de là où se trouve le marché. Il y a de l’adjectif). Le rocker Jon Bon Jovi ne
remplacés, accusés de ne pas avoir pris la encore beaucoup de choses à savoir. se contente pas quant à lui de recycler
mesure de la crise. Vous devez savoir que le gouvernement de vieilles antiennes. Pour son hymne qui
américain travaille avec diligence pour veut unir les cœurs contre le Covid-19, il a
Quant à Ai Fen, certains craignaient pour comprendre. » Il a également appelé fait appel à ses fans, en leur proposant de
sa sécurité, mais elle a récemment donné Pékin à « être franc » et à « s’ouvrir ». participer à l’écriture de sa chanson : « Do
de ses nouvelles sur son compte Weibo. What You Can » compte actuellement
Elle y a diffusé des photos et aussi une Assiste-t-on à une nouvelle tentative de la
part de Donald Trump et de son équipe 6 000 vers.
vidéo enregistrée lundi devant l’entrée
des urgences, où elle exprime sa gratitude de pointer du doigt la Chine pour éviter Si on n’a pas d’affinité avec le hair metal
envers tous ceux qui s’inquiétaient pour de répondre sur sa gestion désastreuse de ou la soupe mondialisée, on peut se tourner
elle et les rassurer : « Je vais bien. » la crise ? Cela n’est pas exclu. Rappelons vers Shakespeare et l’ériger une fois de
qu’en janvier, Donald Trump louait la plus en figure tutélaire, en se rappelant
Nul doute que ces éléments vont Chine sur son compte Twitter : « Les qu’il a profité de la fermeture des théâtres
relancer le débat sur les responsabilités États-Unis apprécient leurs efforts et leur pendant la peste pour lire (beaucoup de
chinoises. Pour pouvoir s’absoudre des transparence. Tout fonctionne bien. Je littérature antique), puis écrire quelques
siennes, le président américain Donald veux remercier en particulier, au nom chefs-d’œuvre : dans Roméo et Juliette,
Trump ne cesse de revenir sur ce du peuple américain, le président Xi ! » que Shakespeare a composé entre 1592
sujet. Mardi, il a tout d’abord annoncé et 1594, pendant une de ces nombreuses
suspendre la contribution américaine à périodes où la vie publique londonienne

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.33/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
34

est suspendue en attendant que passe le la jalousie, parmi les thèmes majeurs de de somnambulisme – explique dans une
mal, la peste est d’ailleurs un ressort de notre littérature » : « On aurait pu penser très belle leçon en ligne adressée à
l’intrigue : elle empêche frère Jean, retenu qu’il y aurait des romans consacrés à la ses étudiants en creative writing de
en quarantaine alors que « la contagion grippe, des poèmes épiques à la typhoïde, l’université de science et de technologie
effrayait tout le monde », de prévenir des odes à la pneumonie, des poèmes Hong Kong, qu’il leur appartient d’écrire
Roméo que Juliette n’est pas vraiment lyriques à la rage de dents. » pour empêcher l’oubli.
morte, ce qui aura les conséquences fatales S’il n’en est rien, c’est que les mots « Nos souvenirs ont été régulés, remplacés
que l’on sait. Rebelote avec l’épidémie manquent pour raconter cette douleur, et effacés. Nous nous rappelons de ce
de 1603-1604, qui a sans doute été – explique-t-elle : « La plus simple des que l’on nous dit de nous rappeler, et
indirectement – propice à l’écriture du Roi écolières, quand elle tombe amoureuse, nous oublions ce qu’on nous dit d'oublier.
Lear. a Shakespeare, Donne, Keats, pour Nous restons silencieux quand on nous le
exprimer ce qu’elle ressent ; mais qu’un demande et nous chantons sur commande.
patient essaie d’expliquer à un docteur la […] L'épidémie de Sras d’il y a dix-sept
douleur dans sa tête et le langage se tarit ans et la montée de l'épidémie actuelle
d’un coup. » de Covid-19 semblent être les œuvres du
Il faut donc commencer par constituer un même metteur en scène. La même tragédie
corpus sur ce que c’est qu’est et ce que fait se reproduit sous nos yeux. […] Qui a
Photogramme de "Trois souvenirs de une pandémie. Ce à quoi s’emploient ces effacé nos souvenirs et les a nettoyés ?! »
ma jeunesse", d'Arnaud Desplechin,
2015. Les illustrations de cet article ont été jours-ci toutes sortes de variations autour Face au risque que l'histoire devienne « un
inspirées par l'émission "Blow-up" du Décaméron de Boccace, un texte vieux recueil de légendes », péril manifeste dans
(Arte) consacrée à la lecture au cinéma. de presque six siècles, mais qui connaît un la Chine contemporaine mais qui guette
Mais enfin il est difficile de prospérer à retour d’actualité évident. nos démocraties occidentales, l’écrivain
l’ombre des statues, et de toute façon le fait des futurs écrivains auxquels il
défi dans l’immédiat n’est ni de composer La médiéviste et poète Nathalie Koble
propose de « décamérer », un néologisme s’adresse les dépositaires de la mémoire :
le nouveau hit planétaire qui viendra « Si nous ne pouvons pas parler à haute et
nous pourchasser jusque dans nos cuisines pour désigner un paradoxe, ou comment
« sortir de sa chambre en restant forte voix, alors nous chuchoterons. »
confinées, ni d’entrer au panthéon de
la littérature mondiale, il est surtout de confiné » : elle publie la réécriture d’une En Belgique, pour fabriquer de la
saisir comment cette pandémie affecte nouvelle de Boccace par jour sur le site mémoire, on déclame. À l’initiative du
nos manières d’écrire. Car la maladie d’En attendant Nadeau ; le metteur en poète national Carl Norac, quatre-vingts
n’impose pas seulement une thématique, scène Sylvain Creuzevault, qui a réuni un poètes, francophones et néerlandophones,
elle suscite aussi une poétique ; la casting prestigieux (Louis Garrel, Jean- se sont rassemblés pour fabriquer de la
maladie n’est pas qu’un sujet, elle infléchit Luc Godard, Julien Gosselin, entre autres, mémoire avec leurs outils à eux : pour
nécessairement la manière dont on en au générique du prologue), met en ligne la chaque famille qui en fera la demande,
parle, dont on raconte des histoires, dont lecture d’un texte du Décaméron par jour ils s’engagent à offrir un texte d’adieu
on écrit des poèmes. sur Lundi matin. au défunt (qu’il soit mort du Covid-19
Comme l’écrit la romancière Sandra ou non). Ils se sont adjoint l’aide de
La question se renouvelle avec chaque traducteurs pour pouvoir adapter la langue
épidémie. En 2011, le réalisateur Pierre Lucbert dans la revue Ballast, reprendre le
Décameron, cette aventure de jeunes gens au besoin (lire ici). Avec un tel projet,
Trividic expliquait à la revue Vacarme la poésie de circonstance retrouve sa
comment le Sida avait affecté ses qui quittent la ville pestiférée pour aller
se raconter des histoires ailleurs, c’est une nécessité et sa force : elle ne chante
scénarios, et l’avait conduit à « faire
sans la mort dans [ses] histoires » car, façon de rendre la littérature opérante : « Il
« quand on enlève la mort, les questions y a une peste, on se tire, on examine le
sont rudement plus épineuses ». Alors, monde d’avant la peste – on revient lui
aujourd’hui, que change le coronavirus à dire son fait. Pour le changer. »
nos récits, à nos écrits ? Raconter par temps d’épidémie, c’est
En 1926 déjà, Virginia Woolf s’étonne donc aussi se donner les moyens de
dans Sur la maladie, un essai qu’elle fabriquer de la mémoire. Le romancier
écrit pour la revue du poète T. S. Eliot, chinois contestataire Yan Lianke, qui
qu’au vu de l’importance de la maladie s’y connaît en matière de maladie
dans nos vies, elle ne compte pas, au contagieuse – son dernier roman imagine
même titre que « l’amour, les combats et un village bouleversé par une épidémie

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.34/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
35

plus la geste des puissants, mais celle de héros : il va s’agir de faire monter sur
n’importe qui, car la vie de chacun mérite la scène toute la piétaille des personnages
d’accéder à la dignité du poème. secondaires. Journal de bord des
internes: à Marseille, «on
tâtonne, on essaye»
PAR ANTTON ROUGET
LE JEUDI 16 AVRIL 2020

Photogramme de "Une femme est une


Photogramme de "Le Magnifique",
femme", de Jean-Luc Godard, 1961.
de Philippe de Broca, 1973.
Or c’est là un enjeu essentiel pour
C’est ce que rappelle Nicolas Mathieu,
nos démocraties contemporaines et pour
prix Goncourt pour Leurs enfants après
la littérature qui s’y écrit, un enjeu
eux, dans des posts revigorants qu’il rédige
que l’épidémie de coronavirus révèle
avec ardeur sur les réseaux sociaux. En
de manière aiguë : de qui raconte-t-on
date du 31 mars, après avoir évoqué 911,
l’histoire ? On ne compte plus les projets
de Shannon Burke, un polar écrit par un Un patient attend devant l’entrée de l'unité
participatifs, en France et dans le reste du Covid de l’hôpital de La Timone, à Marseille,
ancien ambulancier :
monde – comme le défi « Quatre A4 » mercredi 15 avril. © Christophe SIMON / AFP
de la maison de la poésie et de l’Oulipo, « Aujourd’hui, je pense aux romans Mediapart suit au quotidien plusieurs
qui invite à « transformer vos fenêtres en qui naîtront de ce grand moment internes mobilisés face au Covid-19.
poèmes ». Mais il ne s’agit pas seulement de cauchemar collectif. J’espère que À Marseille aussi, le rythme des
d’exalter la « créativité » de chacun (à ce des ambulanciers de Mulhouse, des admissions a atteint un « plateau ».
compte, tout le monde trouvera de quoi pompiers de Nancy, des infirmiers de Mais, faute de traitement étiologique
faire – pour ma part je recommande le défi Cornimont, des urgentistes de Beauvais, efficace, les soignants se sentent parfois
« tableaux vivants » du Getty Museum des réanimateurs du 93, des généralistes « impuissants », témoigne Mathilde,
Challenge, sur les réseaux sociaux). du XVIIIe, devenus insomniaques et interne en réanimation. « Malgré le mal
enragés, ouvriront un document Word qu’on se donne, les patients n’évoluent pas
Car la violence de l’épidémie ne se
et se mettront à tout raconter et qu’on tous comme on le veut. »
résorbera pas dans le bricolage collectif
des journées confinées, ou dans une verra l’envers des chiffres administrés Jour 20 : « On est en train de déphaser,
unité de façade exhibée par le pouvoir et des JT propagandistes. J’espère que de revenir à des unités standard »
politique. La maladie impose d’en finir des femmes de ménage diront leur
Mercredi 15 avril, Bouches-du-Rhône
avec les récits de la force triomphante, histoire, des caissières, des mômes qui
– Quand la crise a explosé en Europe,
puisqu’elle expose la vulnérabilité de aujourd’hui parcourent les villes sur
Mathilde était loin de son environnement
chacun. C’est ce qu’explique l’écrivaine leur vélo pour livrer des sushis ou des
hospitalier. Elle était en disponibilité
Fanny Taillandier dans un texte destiné à burgers. Je veux lire leurs romans, et
depuis 4 mois et demi, en Nouvelle-
la revue Mouvement : « Le virus, c’est la voir tout ce qui se cache derrière le
Calédonie, où « on ne se rendait pas
fin de la narration épique, ce genre inventé mini barnum des applaudissements de
compte de la gravité de la situation ».
pour célébrer les vainqueurs, dans lequel 20 heures. Et que le vaste peuple de
« Mes copines m’ont alertée, elles étaient
on voyage, combat, triomphe, domine. » la logistique s’y mette aussi, que ces
en contact avec des médecins dans
corps planqués qui acheminent, trient,
Le coronavirus viendra-t-il à bout de le Grand Est. J’ai commencé à lire
entreposent, distribuent et encaissent nous
l’épopée, ce grand récit que nos dirigeants des témoignages de réanimateurs qui
montrent une bonne fois la coulisse,
s’obstinent à nous resservir à toutes expliquaient que le système de santé était
les ordres, les cadences, la contrainte,
les sauces ? Il est certain en tout dépassé. »
la trouille, ce que la machine libérale
cas que qui voudra raconter l’histoire fait dans le back office pendant qu’on À 29 ans, l’interne en réanimation décide
de l’épidémie ne devra pas faire le confine. » de rentrer en urgence à Marseille, fin
récit d’une « guerre » décrétée par un mars, juste avant la fermeture du trafic
mauvais scénariste présidentiel. Ce sont Aujourd’hui nul ne sait ce qu’il adviendra
aérien. « J’ai pris cette décision quand
d’autres aventures qui diront la vérité de après l’épidémie ; mais une chose est sûre :
on a reçu un mail du chef de service
cette maladie, écrites par des hommes si l’on parvient à modifier nos manières
demandant quels internes pouvaient se
et des femmes anonymes, vulnérables, de raconter le monde, c’est qu’on sera
invisibles et indispensables. Autrement capable de le changer ; c’est la même
dit, l’épidémie impose de changer de chose.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.35/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
36

rendre disponibles pour renforcer les Sous l’impact du confinement, le rythme internes et à la générosité des gérants de
équipes. Je ne me sentais pas de rester là- des admissions s’est aujourd’hui ralenti, l’hôtel, ça permet d’entretenir un peu de
bas, les doigts de pied en éventail. » comme en Île-de-France ou en Alsace lien social. »
(lire ici). « Depuis une semaine, on est « Les choix de changement d’internat
en plateau. Nous sommes restés trois ont été décalés d’un mois [de mai
phases sur sept au-dessous du maximum. à juin – ndlr], mais nous n’avons
On est même en train de préparer un aucune information sur l’après pour
déphasage. » l’instant. À l’hôpital, on est en train
« On est aussi dans la phase où de déphaser, de revenir à des unités
certains patients sont ventilés et intubés standard. Par exemple : la salle de
Mathilde reprend le service lundi 30 mars, depuis trois semaines maintenant. Ils réveil qui était initialement prévue pour
à l’hôpital de La Timone, dans un service ne sont pas décédés mais on sait accueillir des patients Covid va pouvoir
alors submergé par les arrivées de patients que ça va être très compliqué pour être réutilisée pour les chirurgies. Nous
atteints du Covid. eux de sortir de réanimation. On se n’en avons pas eu besoin finalement.
« C’était une période avec beaucoup sent parfois démunis. Ce sont des On a l’impression que certaines activités
d’entrées. Nous avons créé des lits de SDRA (Syndrome de détresse respiratoire sont en train de reprendre, que des
réanimation, ce qui implique une grande aiguë) de présentation inhabituelle, qui internes d’anesthésie-réanimation vont
organisation, car ces lits sont destinés évoluent très lentement. On n’a pas de pouvoir retourner en anesthésie pour
à recevoir des patients lourds. On a traitement étiologique efficace à ce jour, les opérations chirurgicales. On reste
aussi créé des nouvelles lignes de garde. on administre de la chloroquine, du très prudents, mais je pense que ça va
L’hôpital avait prévu différents plans, des kaletra, on tâtonne, on essaye, mais pour reprendre progressivement. »
phases que nous déclenchions au fur et à les patients très graves, on est parfois ----------------------------
mesure de l’arrivée des patients. » malheureusement inefficace... » • Vous pouvez retrouver les
« Au début, j’étais un peu inquiète, témoignages précédents ici.
je ne savais pas à quelle sauce on Boite noire
allait être mangés. Dans les services,
on s’est rendu compte que cela avait
été bien anticipé. On est bien protégés,
je ne suis pas inquiète du risque de
contamination, alors que c’était au début
ma préoccupation majeure. Je me disais :
“Si je rentre, c’est pour aider, ce n'est pas Un patient attend devant l’entrée de l'unité
Covid de l’hôpital de La Timone, à Marseille,
pour être bloquée chez moi parce que je mercredi 15 avril. © Christophe SIMON / AFP Ce journal de bord sera alimenté par
suis contaminée.” » les témoignages de plusieurs internes
« On se sent soulagé de ne plus être
Les habitudes de travail ont été modifiées en phase de pic, même si le moral est travaillant dans des unités Covid-19 dans
pour protéger le personnel du service : un peu fluctuant. Notamment ces derniers plusieurs régions françaises.
« Les box sont dans une zone Covid. jours, malgré le mal qu’on se donne, les Retrouvez l’intégralité des témoignages
On s’habille une fois pour entrer dans patients n’évoluent pas tous comme on ici.
le sas, et on reste en tenue toute une le veut. Pour moi comme pour tous mes Pour nous contacter, vous pouvez
demi-journée. On porte les masques FFP2 collègues, c’est le fait d’être impuissant nous écrire à l’adresse dédiée :
en permanence, on met des gants, des sur certains malades qui nous affecte le covid@mediapart.fr.
blouses, des lunettes pour se protéger. » plus. On fait ce qu’on sait faire mais ça ne
« Le pic a été anticipé avec l’expérience suffit pas. On n’a pas l’habitude de cela.
de ce qui s’est passé en Italie et dans le En réanimation, le taux de mortalité est Cannabis: les prix
Grand Est. Fin mars, nous pensions que plus important qu’habituellement. »
le nombre de patients allait continuer à
explosent pendant le
« Je n’avais pas d’appartement en
augmenter de manière exponentielle, avec rentrant à Marseille, j’avais loué le
confinement
la crainte d’être finalement dépassés. Les PAR MICHEL HENRY
mien à un autre interne. Je suis donc
capacités d’accueil prévues par le plan ne logée en appart hôtel comme d'autres
sont pas infinies. » copines internes grâce au syndicat des

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.36/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
37

LE JEUDI 16 AVRIL 2020 constituer des stocks, puis les points de farfelus ! D’ailleurs, ils n’insistent pas
deal ont vu de moins en moins de clients, et on n’a pas d’outrages. Mais avec 135
alors que les prix ont parfois doublé ou euros d’amende en plus, ça leur fait cher
triplé selon les endroits. la barrette. »
Les situations sont très disparates, avec des Venue de sa campagne se ravitailler
sources d’approvisionnement « à l’arrêt » à Marseille, Mirabelle, contredit cette
ou « en mode restreint, comme le reste description en assurant que « comme d’hab
de l’économie », explique Victor Martin, à Mars, ça tourne », mais au ralenti : « Il
chargé de projet en réduction des risques n y a que les fours de Marseille-Nord qui
Fleurs de cannabis. © Alain Pitton / NurPhoto via AFP
à Marseille. Ceux qui résident en ville bossent comme d’habitude, explique-t-elle
Pour l’approvisionnement, il y a les tuyaux près de points de vente s’y rendent sans sur le site Psychoactif. J’y suis allée déjà
qu’on se refile, le darknet, ou la culture grand risque. Pour les autres, c’est plus deux fois et pas d’augmentation de tarifs,
au fond du jardin. Mais l’inflation, les compliqué. Se rabattre sur les services de tout juste un peu moins de quantités. »
risques liés au sevrage forcé ou à l’inverse livraison ? Ils ont changé leurs offres, avec Elle détaille : « Première cité, de la balle
d’addiction plus forte inquiétent. des tarifs en hausse, exigent des quantités de coke mais pas de teuch [cannabis –
minimales et refusent de livrer certains ndlr]. Deuxième quartier, OP à tous les
«Tu as un plan ? » La question tourne
quartiers (lire notre enquête à Lyon). En niveaux. » À « Degun » qui la contredit
plus souvent que les pétards ces jours-
milieu rural, les revendeurs ne prennent d’un « pas de shit a Marseille », elle
ci chez les amateurs de cannabis dont
plus le risque de s’approvisionner en rétorque : « J’étais à Font-Vert [cité des
certains subissent un début de pénurie
ville. Certains se tournent vers le CBD, quartiers Nord – ndlr] cet am et j’ai chopé
variable selon les endroits. Ainsi, la dèche
une des molécules du cannabis sans effet du bon jaune bien gras. Cherche avant de
se répand à Avignon, où « c’est galère
psychotrope en vente sur internet, mais dire nawak. »
pour la fume », se plaint « Kokie 301 » sur
elle déçoit tous ceux qui recherchent Heureusement, il y a les réseaux anonymes
le site psychoactif, lieu d’échange d’infos
l’effet de « blast » du THC. du darknet, de plus en plus utilisés dans
entre consommateurs. Dans la ville de
« Pekpekpek », il y a bien un four (point « Le trafic continue, car certains avaient une « révolution 2.0 des drogues » qui
de deal) mais il est « obligé de prendre de gros stocks visiblement, mais les prix va s’accélérer, prédit Pierre Chappard,
la voiture pour y aller et sûr de croiser ont explosé, et les livreurs ne prennent plus animateur du site psychoactif.org : « Le
les flics ». Heureusement, il dispose d’un de risques pour les petites quantités, ce qui darknet est assez sûr, il y a très peu de
« petit stock de marron… mais de quoi exclut les pauvres », constate également risques de se faire toper et ça marche
survivre une semaine ou deux ». Un Laurent Appel, spécialiste de réduction comme sur le Bon Coin, les dealers veulent
autre craque devant « la grooooosssse des risques. Sans surprise, la police des bonnes appréciations et proposent de
galère » à La Rochelle : « J’arrive pas judiciaire a relevé une désorganisation la bonne came avec du choix. » Comme
à trouver un bout de gras ( Si quelqu’un dans les importations et les points de l’explique Ji Air sur psychoactif.org, le
a une idée…) » « Rosarose », mère de deal. Dans les Bouches-du-Rhône, les confinement « change que dalle à ma
trois enfants qui fumait dix joints par infractions liées aux stupéfiants sont en petite vie de drogué des champs » : « La
jour, s’inquiète : « Y a-t-il des solutions baisse de 21,79 % en mars et de 85 % dure, je la commande sur le darknet, la
pour m’aider à m'apaiser, autres que des sur début avril par rapport à l’an dernier. douce, elle pousse au jardin. » Voilà sept
médicaments qui ensuquent ou endorment Effondrement du trafic ou de l’activité des à huit ans qu’il n’est « pas monté sur un
la journée ? Il faut que j’assume mes policiers ? Impossible à savoir. plan » et « ne plus voir les tronches de
enfants et je commence à devenir très Mais à Marseille, les consommateurs narvalo des dealers de bac à sable, putain
fatiguée. » Grosse fumeuse depuis trois peuvent croiser des opérations de police, c'est bon ça ».
ans, Suzette en a profité pour se sevrer une surveillance par avion signalant Il y a toutefois des risques d’arnaque,
sans effet négatif, mais elle redoute la fin au besoin les regroupements de deal. selon Victor Martin : certains vendeurs,
du confinement, « un comble ! », car son « On s’attaque aux acheteurs en faisant bien notés jusque-là, prennent l’argent
dealer sera de retour. respecter le confinement », assure un sans envoyer les produits, « sans doute
Selon l’Observatoire français des drogues policier marseillais, qui estime le trafic pour rouvrir un shop plus tard ». Les
et des toxicomanies (OFDT), qui publie « étouffé » par « ces opérations plus honnêtes rationnent les quantités pour
mercredi 15 avril une étude détaillant quotidiennes à l’effet dévastateur », avec préserver les stocks. Mais combien de
les« premiers impacts de la crise du « des dizaines » de contraventions. « Ces temps dureront-ils ? Nul ne le sait. Alors,
Covid-19 sur les usages et trafics », acheteurs prétendent tous aller chez une aux grands maux les grands remèdes,
l’annonce du confinement a d’abord grand-tante ou à un rendez-vous médical Laurent Appel a créé un Conseil national
entraîné un afflux de la demande pour inexistant, explique ce policier. Des motifs de la résistance cannabique (CNRC) pour

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.37/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
38

encourager à « planter sur tout le territoire Pour Lowenstein, « l’hécatombe » que d’anxiété et favoriser ainsi des niveaux
et par tout moyen » à partir du 20 avril. Cet subissent les Ehpad justifierait d’y de consommation supérieurs qu’en temps
« Appel du 20 avril » comme on pourrait introduire cette pratique mais il ne se normal » ?
le baptiser du nom de son initiateur a déjà fait guère d’illusion : « Après quarante En fin de confinement, un bilan sera
rassemblé via Facebook plus de cinq cents ans de prohibition qui ont été un échec effectué sur les consommations mais,
cultivateurs potentiels. « On nous impose total, cela impliquerait une inversion de quel que soit le produit concerné,
une pénurie. On essaye d’y répondre en paradigme révolutionnaire. » Hors Ehpad, licite ou non, une population « aura
autogestion », explique Laurent Appel, qui un projet d’expérimentation du cannabis consommé plus que d’habitude, avec
réclame l’alignement de la réglementation thérapeutique devait débuter fin 2019 sur un sous-groupe qui aura développé une
du cannabis sur celles du vin et de la bière. 3 000 personnes mais il a déjà pris du addiction », prévient le professeur Amine
Laurent Appel rêve que cette force de retard. À défaut de solutions novatrices, Benyamina. « Donc, il y aura plus de
travail aide à relancer l’économie alors la Mildeca a édicté d’utiles consignes problèmes », déplore cet addictologue
que se profile une crise « pire qu’en de précaution pour les usagers de à l’hôpital Paul-Brousse (Villejuif), en
1929 ». Selon l’évaluation de l’analyste drogues mais le pragmatisme s’arrête raison du phénomène du « lion en
de l’Ifop Jérôme Fourquet, ce commerce là. Pourtant, en ces périodes d’angoisse, cage » : à se retrouver confinés, certains
informel constitue le premier pourvoyeur le cannabis aurait des effets moins consomment plus, même sans être addicts.
d’emplois en France, et permettrait de nocifs que la pharmacopée chimique. La Parmi ses patients souffrant d’addiction,
faire vivre 200 000 personnes. Le plupart des trente-trois États américains Benyamina le psychiatre constate deux
marché du cannabis, hors autoproduction, où l’usage thérapeutique est légalisé l’ont tendances : ceux « insérés socialement »
représentait en 2017 un minimum de bien compris : ils ont inclus le cannabis peuvent réguler leur augmentation de
1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires, parmi les produits de première nécessité consommation. Pour les autres, c’est
selon une autre étude de l’OFDT publiée restant autorisés à la vente malgré le beaucoup plus difficile.
mercredi 15 avril. coronavirus. Les Pays-Bas ont fait de
même. Et tous ceux qui vivent dans la rue en se
payant leurs produits avec la mendicité se
Rien de tel en France et William retrouvent dans une détresse grave. « Les
Lowenstein pointe la contradiction : « On plans se sont taris, il n’y a plus d’accès
a laissé les tabacs et cavistes ouverts, au marché noir, ils ne peuvent plus faire
mais on fait comme si les 1,5 million la manche », constate Pierre Chappard. La
de consommateurs quotidiens de cannabis délivrance des traitements de substitution
n’existaient pas. » Les malades qui ont aux opiacées a été assouplie, et le réseau
troqué la panoplie chimique habituelle officiel ou associatif de réduction des
pour une automédication en cannabis risques a rétabli un service d’assistance
Des fleurs de cannabis en tisane pour apaiser les
résidents des Epahd ? © Alain Pitton / NurPhoto via AFP vont souffrir si la pénurie s’installe, minimal. Mais il reste insuffisant, comme
En ces temps de Covid-19, le cannabis comme les gros consommateurs chez qui le rappelle ce cri d’alarme lancé par
pourrait également, dans un usage le sevrage forcé provoque des effets un collectif d'association et l’inquiétude
thérapeutique, grandement bénéficier aux « malvenus en période de confinement » monte : « Les plus précaires pourraient
Ehpad, plaide l’addictologue William (irritabilité, troubles du sommeil), les payer la facture, déplore Chappard, à
Lowenstein. « Y distribuer des gélules contraignant à se reporter sur des produits l’image de ce que révèle ce virus. »
de CBD ou des fleurs séchées à prendre (alcool ou médicaments) plus dangereux.
en tisane serait merveilleux, ça apaiserait « Entre une dépendance modérée à
les résidents », assure le président sévère à une substance licite comme La crise du Covid-19 en
de SOS Addictions. Des expériences les benzodiazépines ou l’alcool et une
encourageantes ont été menées en Israël dépendance moins grave à une substance
direct: notre fil d’actualité
PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
et à Genève auprès de personnes atteintes illicite comme le cannabis, on privilégie
de démence sénile, avec des effets toujours le licite, même s’il présente plus
« spectaculaires », selon le médecin d’inconvénients », regrette l’addictologue.
de l’établissement genevois : « Le À l’inverse, l’OFDT fait écho au dilemme
cannabis nous a permis de réduire, voire des fumeurs quotidiens qui ont stocké de
de supprimer les médicaments contre grosses quantités : comment réguler leur
l’angoisse, les antidépresseurs et les consommation « alors que la situation de
somnifères. » confinement peut se révéler génératrice

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.38/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
39

LE VENDREDI 17 AVRIL 2020 les barreaux, quand des dizaines de avec la rébellion kurde), intellectuelle
milliers de prisonniers de droit commun (comme l’écrivain Ahmet Altan, soutien
s’apprêtent à quitter leurs geôles pour supposé du coup d’État manqué de
échapper au Covid-19, dont la présence juillet 2016) ou associative (comme
dans les prisons turques a été confirmée le mécène Osman Kavala, désigné
officiellement lundi. comme l’instigateur des manifestations
Dans la nuit de lundi à mardi, antigouvernementales de Gezi, en juin
au moment de voter la loi sur la 2013), qui croupissent en prison depuis
Dans un entretien accordé au Financial réorganisation du système pénitentiaire, plus de deux ans.
Times, le président de la République présentée comme une mesure d’urgence La réforme autorise par ailleurs la
estime qu’il ne faut pas faire preuve d’une contre la propagation de la pandémie libération des prisonniers gravement
«espèce de naïveté» en pensant que la en milieu carcéral, le Parlement turc a malades ainsi que des prisonnières
Chine a mieux géré la pandémie que fait la sourde oreille aux suppliques des enceintes ou venant d’accoucher, avec
l’Europe. « Il y a manifestement des choses familles comme aux nombreux appels placement sous contrôle judiciaire ou
qui se sont passées qu’on ne sait pas », dit- lancés par des personnalités politiques assignation à résidence. Elle accorde aussi
il. et de la société civile en faveur d’une une permission de sortie exceptionnelle,
libération indiscriminée. jusqu’au 31 mai, aux hôtes des « prisons
Le texte a été adopté par les seuls députés ouvertes » – des établissements donnant la
Face au Covid-19, de la majorité présidentielle islamo- priorité à la réinsertion par le travail, avec
la Turquie libère ses nationaliste, par 279 voix contre 51, les un dispositif sécuritaire faible.
prisonniers de droit élus de l’opposition ayant boycotté le Mais là encore, les prisonniers politiques
scrutin au terme d’une semaine d’examen ont peu de chances d’en profiter,
commun, mais pas ses houleux de la réforme en session plénière. estiment les spécialistes. « Même si la
dissidents Parmi les mesures phares de la loi médecine légale établit la gravité de
PAR NICOLAS CHEVIRON la maladie, le juge d’application des
LE JEUDI 16 AVRIL 2020 figurent la possibilité qu’elle offre
au juge d’application des peines de peines a encore la possibilité de dire
Une loi votée par le Parlement turc procéder à la libération conditionnelle que le prisonnier constitue une menace
pour lutter contre la propagation du d’un prisonnier pour bonne conduite, pour la sécurité publique », indique
coronavirus dans un milieu carcéral dès qu’il a purgé la moitié de sa Emma Sinclair-Webb, de Human Rights
surpeuplé devrait permettre la libération peine (contre deux tiers de la peine Watch (HRW). « L’argument est utilisé
de 90 000 prisonniers. Mais elle exclut dans le texte antérieur), et l’extension presque systématiquement pour bloquer
largement les « politiques », dont de à trois ans maximum (contre un an les libérations », constate-t-elle.
nombreux intellectuels jugés uniquement auparavant) de la libération sous contrôle
pour des délits d’opinion. judiciaire – deux dispositions cumulables.
Istanbul (Turquie), de notre Elle exclut cependant du bénéfice de
correspondant. – Son fils sur les genoux, ces mesures les prisonniers condamnés
regard face caméra, Öznur Keser énonce au titre des lois antiterroristes, dont le
un message simple, en quelques phrases : champ d’application extrêmement large,
« Mon mari est détenu parce qu’il est dénoncé depuis de nombreuses années par
journaliste. Le journalisme n’est pas un les organisations de défense des droits
Des cadenas sur un grillage de prison,
crime, il ne doit pas être considéré comme de l’homme, a conduit à l’incarcération comme symbole de protestation contre les
un crime. Aydin nous manque beaucoup et de centaines de journalistes, juristes, arrestations massives en Turquie. © Reuters
nous avons très peur pour sa vie à cause politiciens et écrivains. À chaque fois Quant aux prisons ouvertes, elles
du coronavirus. Je veux qu’il soit libéré en raison de leurs écrits ou déclarations, accueillent peu de « politiques »,
immédiatement. » le plus souvent pour « propagande » souligne Andrew Gardner, d’Amnesty
supposée en faveur d’un groupe terroriste, International. Ces derniers sont « soit
Aydin Keser, directeur de la rédaction
ou « appartenance » à ce groupe. en détention provisoire dans des prisons
du journal de gauche Yeni Yasam, a
été arrêté le 6 mars sous l’accusation Parmi eux, des figures majeures de la classiques, soit condamnés dans des
d’avoir divulgué dans son quotidien des vie politique (comme Selahattin Demirtas, établissements de haute sécurité », ajoute-
informations sur les services secrets turcs. l’ancien dirigeant charismatique du parti t-il. La distinction entre les prisonniers
En raison de la nature du crime qu’on démocratique des peuples (HDP, de condamnés – auxquels s’adresse la loi
lui impute, le journaliste restera derrière gauche et pro-kurde), accusé de collusion – et ceux en détention provisoire – qui

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.39/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
40

n’apparaissent pas dans le texte – constitue pays, dont trois sont décédés des suites de
une autre discrimination dénoncée par la maladie. Il a également mentionné 79
les défenseurs des droits de l’homme. personnels pénitentiaires infectés. Crise sanitaire: Macron en
« Alors que les mesures prises pour Lors de la présentation de la proposition fauteur de troubles
réduire la surpopulation chronique dans de loi à la presse, début avril, le vice- PAR ELLEN SALVI
les prisons turques sont bienvenues, président du groupe parlementaire AKP, LE MERCREDI 15 AVRIL 2020
c’est une profonde déception que des Cahit Özkan, a affirmé que le texte allait
dizaines de milliers de prisonniers en permettre la sortie de prison de quelque
détention provisoire – une mesure qui 90 000 prisonniers.
ne doit être utilisée que quand il n’y
a pas d’alternative à l’emprisonnement Le rapporteur du Parlement européen
– ne puissent pas bénéficier de cette pour la Turquie, Nacho Sánchez Amor,
libération », déplore ainsi Amnesty et le président de la délégation du
International dans un communiqué diffusé Parlement européen au sein du comité
lundi soir. parlementaire conjoint Union européenne-
Turquie, Sergey Lagodinsky, ont exprimé © AFP
Derrière la Russie, la Turquie est mercredi leur « grande déception » face L’allocution d’Emmanuel Macron a été
le deuxième pays comptant le plus à la nouvelle loi turque. « Les partis au suivie de cafouillages à tous les étages.
de prisonniers en Europe et ses pouvoir en Turquie ont choisi d’exposer Des ministres qui le contredisent, une
centres pénitentiaires souffrent d’une délibérément les vies de journalistes, administration placée devant le fait
surpopulation chronique (lire notre de défenseurs des droits de l’homme accompli, des promesses dont on peine
article). Elle comptait en janvier quelque et de ceux qu’ils considèrent comme à comprendre comment elles seront
294 000 prisonniers, dont 11 000 femmes des opposants politiques au risque de tenues… En cherchant à redorer son
et 3 100 mineurs, selon les chiffres la maladie mortelle Covid-19 », ont-ils image, le chef de l’État entretient la
du ministère de la justice, rapportés commenté dans un communiqué. confusion.
par l’association des droits de l’homme
(IHD). Cela pour une capacité maximale Le principal parti d’opposition, le Parti Lundi soir, Emmanuel Macron s’est
théorique de 235 000 lits en mars, selon républicain du peuple (CHP, social- prêté à son exercice favori : lancer
HRW, soit une surpopulation d’environ 25 démocrate), a annoncé mardi qu’il allait des promesses depuis l’Élysée, sans
%. saisir la cour constitutionnelle au motif, questions de journaliste derrière, sans
selon Ahmet Kiraz, avocat au barreau possibilité de rebond, sans détails auxquels
Lors de l’examen de la loi en commission d’Istanbul et cadre local du CHP, que le s’accrocher pour comprendre de quoi il
parlementaire, le député Ali Özkaya texte adopté est « en fait une loi d’amnistie, retourne exactement. Après un mois de
(parti présidentiel de la justice et du qui, selon la constitution, aurait dû être confinement, il a ouvert de nombreuses
développement, AKP) a indiqué que votée à une majorité qualifiée des trois portes pour y mettre un terme, en
les prévenus en détention provisoire cinquièmes des députés, soit 360 sur 600 ». sommant son gouvernement de présenter
représentaient 18 % du nombre total « d’ici 15 jours » un plan suffisamment
des prisonniers, soit environ 53 000. L’objectif n’est cependant pas
l’annulation de la loi. « Le temps solide pour qu’elles ne se referment pas
Début avril, l’IHD faisait état d’au d’un simple coup de vent.
moins 1 564 prisonniers malades, dont que les juges statuent, les prisonniers
591 gravement, et donc particulièrement bénéficiaires seront déjà sortis de prison, Ses annonces, et notamment celle d’une
menacés par le Covid-19. Le nombre de et la cour ne pourra pas revenir sur « réouverture progressive » des écoles à
prisonniers relevant des lois antiterroristes cette mesure qui leur profite, affirme le partir du 11 mai, ont pris tout le monde
est évalué par les ONG à plusieurs dizaines juriste. On espère donc qu’elle prononcera de court : les enseignants, les organisations
de milliers, en l’absence de données l’extension des mesures de libération aux syndicales, les collectivités locales, et
officielles. autres prisonniers. » En espérant surtout même son propre ministre de l’éducation
que la justice n’arrive pas trop tard. nationale Jean-Michel Blanquer, qui avait
L’adoption de la loi intervient alors que la Car, comme le rappelle HRW dans un déjà été informé très tardivement de leur
pandémie de Covid-19 connaît une forte rapport en date du 3 avril, « pour les fermeture, et qui s’est de nouveau illustré
progression en Turquie. Le pays comptait prisonniers vulnérables, la pandémie de dans un numéro de contorsionniste en
mardi soir 65 000 cas confirmés et 1 400 Covid-19 risque de transformer une peine expliquant, mardi matin, qu’« il y [aurait]
décès dus au coronavirus. Le ministre de d’emprisonnement en peine de mort ». des aménagements ».
la justice, Abdulhamit Gül, a annoncé
lundi que 17 prisonniers avaient été testés
positifs dans cinq prisons ouvertes du

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.40/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
41

Logiquement, l’opposition a profité des précaires ; l’organisation des visites de « Expliquer à une entreprise […] qu’elle
questions au gouvernement de mardi, à famille dans les hôpitaux et les Ehpad ; la doit multiplier par deux ou par trois ses
l’Assemblée nationale, pour interroger mobilisation économique des assureurs… capacités de production, ça ne se fait
le premier ministre sur la façon dont il Un projet de loi de finances rectificative a pas en un instant, ça ne se fait pas en
comptait s’y prendre pour mettre en œuvre également été adopté lors du conseil des claquant des doigts, a souligné un peu plus
les « principes » édictés par le chef de ministres de mercredi, avant d’être soumis tard Édouard Philippe devant le Sénat,
l’État. « Je comprends l’impatience de à un examen parlementaire dans la foulée. au sujet de la fabrication des masques. Il
l’ensemble de nos concitoyens […] mais le Beaucoup de questions, et non des faut investir dans des machines, il faut
gouvernement doit étudier dans le détail, moindres, restent à ce jour sans réponse. sécuriser des circuits de distribution, il
avec l’ensemble des acteurs concernés, la Elles concernent évidemment les masques faut acheter la matière première, il faut
meilleure façon d’organiser une logistique et les tests, qui continuent de manquer former les femmes et des hommes… Bref,
complexe permettant de protéger nos cruellement. Elles touchent également un cela prend du temps. » Ce temps a été
concitoyens tout en garantissant leur autre outil, jugé indispensable par le resserré par le président de la République
sécurité sanitaire », a fait valoir Édouard conseil scientifique, pour envisager un en l’espace d’une allocution. « Pour
Philippe. déconfinement : les « lieux d’isolement ». l’interministériel, cette façon de faire est
Assurant qu’il présenterait son plan « Les personnes ayant le virus pourront horrible », souffle un conseiller.
« largement avant le 11 mai », il a toutefois ainsi être mises en quarantaine, prises Cette façon de faire est pourtant celle
insisté sur le fait que celui-ci nécessitait en charge et suivies par un médecin », a qu’a choisie le chef de l’État depuis le
un lourd « travail de préparation », indiqué le président de la République lundi début de son quinquennat. Il décide de
qui a certes été engagé, mais n’est soir, sans entrer, là encore, dans le détail. tout, tout seul, en informant les principaux
clairement pas abouti à ce jour. Interrogé Dans un courrier adressé le 6 avril concernés à la dernière minute pour mieux
sur la « réouverture progressive » des au premier ministre, la maire PS de préserver l’effet de surprise. Parce que
établissements scolaires, il a également Paris, Anne Hidalgo, se proposait de c’est lui le patron. Mais surtout, parce
reconnu que le plus dur restait à faire. « faciliter la mobilisation de sites dédiés qu’il a encore besoin de le faire savoir.
« Je sais que certains commentateurs et d’hôtels » pour héberger les Parisiens « Je suis votre chef », assène-t-il depuis
imaginent parfois que tout devrait être touchés par le virus, et qui, sans son élection. À l’exception du premier
arrêté, comme si cela sortait, sinon de la avoir besoin d’être hospitalisés, « ne ministre, d’Olivier Véran et de quelques
cuisse…, a-t-il ajouté, laissant en suspens peuvent être confinés chez eux dans des autres qui avaient reçu le discours dans
le surnom « Jupiter » que s’était lui-même conditions satisfaisantes pour protéger l’après-midi, la plupart des membres du
donné Emmanuel Macron. Comme si cela leur entourage d’une contamination ». gouvernement ont été informés de ses
sortait, du moins, tout armé de sa tête. » Dans certains départements, comme les annonces un quart d’heure seulement
Or, à l’évidence, la réalité est elle aussi Pyrénées-Orientales, des hôtels ont déjà avant sa prise de parole.
bien plus « complexe » que les promesses été réquisitionnés par la préfecture pour Les soutiens d’Emmanuel Macron arguent
présidentielles. accueillir les malades. qu’il s’agit là d’une « mise sous tension »
Pour le moment, le dispositif n’a pas indispensable des services administratifs,
été généralisé. Depuis lundi soir, il est dont on ne cesse, au plus haut niveau de
venu allonger la longue liste des questions l’État, de regretter la lenteur. Les ministres
auxquelles la cellule interministérielle ne savent pas comment répondre à telle
de crise, dont l’« instabilité totale » ou telle injonction du président de la
inquiète jusque dans l’appareil d’État, République ? « Ben, il faut qu’ils s’y
va devoir apporter des réponses sous mettent », balaie l’un de ses proches. Et
quinze jours. « Ces questions sont tant pis si certains, y compris au sein
Emmanuel Macron, Édouard Philippe et parfaitement légitimes, a indiqué le du gouvernement, étaient contre l’idée
Olivier Véran à l’Élysée, le 24 mars. © AFP
ministre de la santé et des solidarités d’annoncer une date. Tant pis aussi si le
Mardi, les réunions interministérielles se Olivier Véran, à l’issue du conseil des conseil scientifique, dont le dernier avis
sont donc succédé à un rythme effréné ministres. Si nous ne vous répondons pas n’a d’ailleurs toujours pas été publié, était
afin de répondre à tous les points aujourd’hui, c’est parce que nous sommes divisé sur la question de la réouverture des
évoqués depuis l’Élysée la veille, à en train d’y travailler, d’arrache-pied. écoles.
commencer par ceux qui devaient être […] Laissez-nous le temps de planifier, Cette fois-ci, le chef de l’État, à qui l’on a
appliqués « sans délai » : le versement de programmer, d’organiser pour avoir reproché de suivre l’avis des « sachants »
d’une aide exceptionnelle aux foyers les quelque chose de structuré et de définitif. » au détriment des décisions politiques, a
plus modestes et aux étudiants les plus souhaité reprendre la main tout seul. « Il a

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.41/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
42

enfin compris qu’il ne pouvait pas être leur « obligatoire » (Jean-Michel Blanquer) règles pourront être adaptées en fonction
marionnette ! », se félicite un habitué de et qu’il était impossible d’annoncer pour le de nos résultats »… Mais qu’a retenu
l’Élysée, dans les colonnes du Parisien, moment quelque chose « de définitif » sur le grand public de ces annonces ? La
ravi de la visite surprise à Didier Raoult, ce point (Édouard Philippe). date du 11 mai, martelée 12 fois. Et
le 9 avril. « C’est un grand scientifique, et la fameuse « réouverture progressive »
je suis passionné par ce qu’il dit et ce qu’il des établissements scolaires dont on peine
explique », a d’ailleurs affirmé le président toujours à comprendre comment elle peut
de la République sur RFI, bien conscient être possible.
de l’engouement que suscite le professeur Au sein de l’exécutif, trois arguments
marseillais. sont avancés pour défendre cette méthode
« On gère l’image, mais pas la contestable. D’abord, on rappelle qu’en
crise » France, c’est au président de la République
Emmanuel Macron à Mulhouse de trancher et à lui seul. Ensuite, on répète
Comme il l’avait fait en pleine crise des (Haut-Rhin), le 25 mars. © AFP que cette communication, ou plutôt cette
« gilets jaunes » ou après l’incendie Toute la journée, les ministres ont semblé absence de communication, est nécessaire
de Notre-Dame de Paris, Emmanuel contredire Emmanuel Macron, entraînant pour éviter les fuites dans la presse. Enfin,
Macron a lâché ses décisions pour ainsi une cacophonie à tous les étages, on souligne que l’administration aura
satisfaire l’opinion publique, sans s’être laquelle est venue s’ajouter à une gestion toujours de bonnes raisons pour expliquer
assuré au préalable que la logistique de crise déjà incompréhensible. « On que telle ou telle mesure est impossible à
suivait. « Le salaire d’un salarié au Smic multiplie les instances, les conseils, les mettre en œuvre et qu’il faut donc que le
augmentera au total de 100 euros par comités qui font de leur mieux, mais il n’y pouvoir politique la place devant le fait
mois » ; « Nous reconstruirons Notre- a pas le souci des détails, ils n’ont pas accompli.
Dame en cinq ans » ; « À partir du de rôle opérationnel. Quand Clemenceau Même dans les rangs de l’opposition
11 mai, nous rouvrirons progressivement visitait le front au péril de sa vie, ce dite « constructive », ces arguments
les crèches, les écoles, les collèges et n’était pas seulement pour soutenir le sont loin de convaincre tout le monde.
les lycées »… Vous voulez une licorne ? moral des troupes. C’était aussi pour Si chacun préfère parler sous couvert
Aucun problème. On doit sans doute vérifier que l’intendance suivait », notait d’anonymat pour éviter d’alimenter « des
pouvoir croiser un cheval et un cornet de récemment l’ancien directeur général de la polémiques », les mots sont sans appel.
glace. santé William Dab dans Le Monde. « Il a voulu faire le malin, estime un
Les soutiens du chef de l’État Le sociologue Didier Torny, qui a travaillé député issu de la droite. Tout ça donne
applaudissent. Le gouvernement et les depuis 2004 sur la prise en charge des le sentiment qu’on gère l’image, mais
services administratifs font avec. « C’est maladies émergentes et la gestion des pas la crise. »« Il a fait un show
toujours la même philosophie : il impulse, pandémies, l’expliquait dans cet entretien personnel pour cocher toutes les cases,
fixe un cap, et nous, on exécute derrière », accordé à Mediapart, début avril : « On pour que les gens soient d’accord avec lui,
indique un conseiller. Toutes les tares peut critiquer des mesures trop limitées ou ajoute un autre. Sur la forme, c’était sa
de la Ve République et de son ultra- trop tardives, mais plus fondamentalement meilleure intervention, mais sur le fond,
présidentialisme s’exacerbent sous nos ce sont les conséquences de telle ou telle c’est irresponsable. »
yeux : le Parlement n’est pas consulté mesure prise après le 14 mars qui n’ont Que se passera-t-il, dans quinze jours, si
en amont des décisions, les collectivités pas été anticipées, faute précisément de l’on se rend compte que les promesses
locales sont à peine écoutées, les ministres préparation, disait-il. On ferme les écoles présidentielles sont intenables ? Quand
sont mis dans la confidence à la dernière mais on n’a pas réfléchi en amont sur il s’agit de reconstruire Notre-Dame
minute et le premier d’entre eux est réduit ce que seront les conséquences, pour de Paris, les enjeux ne sont pas si
au rôle de directeur de cabinet. qui, comment, pourquoi. » La même graves. Mais en pleine crise sanitaire,
Parce qu’elle ajoute de la confusion à problématique se pose dans la perspective prendre de tels risques dans l’espoir
la confusion, cette méthode est aussi de leur réouverture. d’un gain politique peut en effet
contre-productive. Dès le lendemain Certes, les proches d’Emmanuel Macron, s’avérer irresponsable. Le président de
de l’allocution présidentielle, plusieurs et dans leur sillage bon nombre la République pourra toujours rappeler
membres du gouvernement ont tenté de commentateurs, rappellent que son qu’il avait soumis ses annonces à des
d’assurer le service après-vente, en expression du 13 avril était soumise à prérequis, et regretter que le gouvernement
expliquant que la date du 11 mai était « un des conditions, comme en témoignent au et l’administration n’aient pas su les mettre
objectif, pas une certitude » (Christophe moins deux extraits : « Le lundi 11 en œuvre.
Castaner), que l’école ne serait pas mai ne sera possible que si… », « les

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.42/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
43

Il pourra de nouveau pointer, comme il recherche sur la santé dans une étude (en population. » Ils estiment entre 1 et 6 % la
l’a fait lundi soir, les « failles » et les anglais), parue le 12 avril et consacrée proportion de la population française qui a
« insuffisances » des autres. Expliquer à « L’impact attendu du confinement en été touchée par le virus, même sans avoir
qu’il a vu lui aussi « des ratés, encore Île-de-France et les possibles stratégies de développé de symptômes, et immunisée.
trop de lenteur, de procédures inutiles, sortie ». Les premiers résultats des tests sur
des faiblesses aussi de notre logistique ». La vision du président de la République est l’immunité des populations touchées par
Et que « nous en tirerons toutes les a contrario minimaliste : « Le 11 mai, nous l’épidémie sont en effet décourageants.
conséquences en temps voulu ». Son plus serons en capacité de tester toute personne En Allemagne, une étude sérologique –
ou moins proche entourage continuera de présentant des symptômes. Nous n’allons qui consiste à rechercher dans le sang
bavarder dans la presse au sujet d’un pas tester toutes les Françaises et tous de la population les anticorps développés
gouvernement de « concorde » réunissant les Français, cela n’aurait aucun sens. par le système immunitaire après avoir
des personnalités de tous bords, une fois Mais toute personne ayant un symptôme rencontré ce coronavirus – a été pratiquée
la crise passée. De Nathalie Kosciusko- doit pouvoir être testée. Les personnes dans la ville de Gangelt, qui a été un
Morizet à Manuel Valls, tous les noms ayant le virus pourront ainsi être mises en foyer de l’épidémie. Elle montre que 14
seront cités. Pour mieux cacher que le quarantaine, prises en charge et suivies % seulement de la population a développé
problème se trouve d’abord à l’Élysée. par un médecin. » une immunité. À ce rythme, selon
Les chercheurs de l’Inserm, conduits une étude co-écrite par l’épidémiologiste
par Vittoria Colizza, spécialisée dans la américain Marc Lipsitch et publiée par
«Tester, tracer, isoler»: Science, des mesures de distance sociale
modélisation des épidémies, ont testé,
la légèreté du scénario de à partir de la situation épidémique permanentes ou intermittentes devront
sortie de crise en France en Île-de-France, plusieurs modèles de être maintenues… jusqu’en 2022. C’est
PAR CAROLINE COQ-CHODORGE déconfinement : un recours plus ou moins évidemment un scénario pessimiste, sans
LE MERCREDI 15 AVRIL 2020
grand au télétravail, à l’isolement des vaccin contre ce coronavirus.
Les chercheurs sont catégoriques : sortir personnes âgées, la fermeture totale ou Mais la vie ne va pas revenir à la
de déconfinement exige une politique partielle des activités non essentielles, et normale rapidement. Et il faut s’inspirer
ambitieuse non seulement de tests, enfin la mise à l’isolement des cas positifs, des pays asiatiques qui ont su contenir le
mais aussi de traçage des contacts et à partir d’une politique de test plus ou coronavirus. Les experts de l’Organisation
d’isolement des cas positifs. À défaut, moins ambitieuse, capable de traiter 25 et mondiale de la santé, de retour d’un
la France connaîtra d’autres vagues 75 % des cas réels. voyage en Chine du 16 au 24 février, ont
épidémiques. Si l’objectif reste de contenir l’épidémie documenté la stratégie chinoise : la Chine
dans des limites supportables pour notre n’a cessé d’« améliorer la rapidité de la
Le président de la République l’a dit détection des cas, de leur isolement et de
dans son allocution, lundi 13 avril : système de santé, la seule voie de
sortie possible est « une politique très leur prise en charge médicale », écrivent-
« L’utilisation la plus large possible ils. Elle a aussi développé « la politique
des tests et la détection est une arme large de tests » de la population et
d’« isolement » des cas positifs, en de confinement d’une population la plus
privilégiée pour sortir au bon moment ambitieuse, évolutive et agressive de
du confinement. » Seulement, dans ce dehors de leur domicile, pour éviter une
contagion à l’intérieur du cercle familial. l’histoire », jusqu’à interdire la circulation
message d’« espoir » à l’adresse des automobile, ou les sorties du domicile, à
Français, il n’a rien dit de la hauteur Pour l’Inserm, c’est la seule manière de
relâcher le confinement général de la l’exception d’une seule personne, tous les
du défi, comme si les Français étaient trois jours, pour faire les courses. Dans
incapables d’en saisir la portée. Le population. Mais les chercheurs posent
deux exceptions : « Les écoles doivent la province du Hubei, les malades ont été
scénario de sortie de crise qu’il a dessiné isolés de leur famille, installés dans des
ne paraît pas non plus fondé sur la rester fermées, et les personnes âgées
confinées. » La première de ces deux hôtels, des écoles, des centres de congrès.
connaissance scientifique du virus et des
politiques de santé les plus efficaces pour conditions n’a pas non plus été retenue par L’épidémie en Chine a, un temps,
maîtriser l’épidémie. le président de la République. semblé être éradiquée. Mais le pays-
Alors que le président de la République continent est aujourd’hui confronté à
« Lever le confinement sans stratégie de une nouvelle vague à partir de cas
sortie de crise conduirait à une seconde a caressé lundi un certain « espoir »,
les chercheurs de l’Inserm préfèrent au importés de l’étranger. Elle teste donc
vague qui submergerait largement le systématiquement toutes les personnes
système de santé », ont pourtant mis contraire mettre en garde : « Des formes
intensives de distance sociale restent revenant de l’étranger, qui sont mises
en garde les chercheurs de l’Inserm, le en quarantaine. Et les cas positifs sont
plus grand organisme public français de nécessaires dans les prochains mois,
en raison de la faible immunité de la également placés à l’isolement.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.43/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
44

Plutôt qu’à la Chine, l’épidémiologiste de L’Allemagne, qui est le pays qui teste le conditions exactement, ces tests de
l’université de Genève Antoine Flahault plus, est un peu en dessous des 300 000 sérologie peuvent-ils faire partie de
invite plutôt à s’intéresser « aux modèles tests par semaine. » l’outillage du déconfinement ? Explication
de distanciation sociale personnalisée mis Pour François Blanchecotte, le principal de tests.
en pratique avec succès par les autres frein au développement des tests tient • PCR et sérologiques : les différences
pays asiatiques : Hong Kong, Singapour, aujourd’hui « aux moyens humains de Depuis le début de l’épidémie en France,
la Corée du Sud, le Japon, Taïwan. La prélever. Dans la Région Centre, l’Agence seuls les tests PCR sont utilisés pour
plupart de ces pays n’ont pas fermé régionale de santé me demande de réaliser dépister, qui détectent le génome du virus
leurs écoles et leurs commerces. Ils ont 55 000 tests dans les Ehpad. Cela va (donc sa présence), via un prélèvement
simplement interdit les rassemblements, prendre un certain temps…». Selon lui, dans le nez ou la gorge. Efficaces mais
développé une distance sociale de manière l’objectif à atteindre est de « tester tous les lents, coûteux en réactifs, ils souffrent
volontaire, en appelant la population au cas symptomatiques, tout l’entourage des d’une pénurie (documentée ici et là) et
civisme. Et ils ont testé massivement, et cas positifs, ainsi que toutes les personnes restent réservés, malgré la montée en
isolé dans des hôtels les cas positifs. Les vivant ou travaillant dans des milieux puissance promise par le gouvernement,
cas contacts sont tracés, également testés collectifs fermés ». aux malades les plus graves et aux
et mis en quarantaine. » Il résume ainsi la personnes à risque (soignants, etc.). Fin
politique à suivre : « tester, tracer, isoler ». Dans son avis du 2 avril, le Conseil
scientifique écrit être confiant dans « la mars, le ministre de la santé a par ailleurs
La France a pris énormément de retard montée en puissance rapide des capacités annoncé une commande de 5 millions
dans cette politique de test de la diagnostiques », et ce « bien avant de tests dits rapides –ceux-là détectent la
population, comme le prouve ce travail l’échéance de la levée du confinement présence non du génome mais d’antigènes
collaboratif et international de collecte des ». Devrait alors devenir possible le de SARS-CoV-2 (des macromolécules
données sur les pratiques de tests, réalisé dépistage des « personnels soignants au déclenchant la réponse immunitaire).
par des chercheurs réunis sur le projet Our contact des populations fragiles », des En parallèle, la course est désormais
world in data. Cette carte montre que la « suspicions d’infection dans les Ehpad lancée au développement de tests
France est, avec le Royaume-Uni, le pays et les établissements médico-sociaux », sérologiques réalisés à partir d’un
qui teste le moins parmi les pays les plus ainsi que « dans les prisons et autres échantillon de sang, pour détecter cette
touchés, très loin derrière l’Allemagne et établissements fermés ». Pour François fois les anticorps que l’organisme produit
l’Italie. Blanchecotte, « si on avait fait cela depuis quand il se défend contre le virus,
le début, on n’en serait pas là ». potentiellement plus rapides.
Mais à ce jour, aucune homologation n’a
été délivrée en France. C’est le Centre
Tests sérologiques, le national de référence (CNR) des virus des
prochain sésame? infections respiratoires qui s’en chargera,
PAR ROUGUYATA SALL d’après les explications fournies le 9 avril
LE MERCREDI 15 AVRIL 2020
par Jérôme Salomon, directeur général de
Ils sont parfois présentés comme une clef la santé. « Pour voir leur capacité à bien
© Our world in data détecter les patients positifs et négatifs »,
du déconfinement. Fiabilité, production,
Cette carte est cependant à lire avec déploiement : Mediapart fait le point bref s’assurer de leur fiabilité.
précautions, car en réalité les chiffres sur cette nouvelle catégorie de tests, qui Certains circulent malgré tout, importés
communiqués par Santé publique France vise à mesurer l’immunité individuelle et pour l’essentiel de Chine, et dotés d’un
sont partiels et difficiles à exploiter. collective contre le coronavirus. label CE qui garantit non leur validité
François Blanchecotte, le président du scientifique, mais le fait qu’ils respectent
Après le 11 mai, des certificats
Syndicat des biologistes (SDB), estime la législation commerciale européenne.
d’immunité vont-ils « remplacer » les
que les laboratoires privés ont réalisé Une poignée de laboratoires privés les
fameuses attestations de sortie ? Des tests
la première semaine d’avril « au moins ont ainsi proposés sans qu’il y ait besoin
sérologiques servir de sésames ? Alors
120 000 tests ». Selon Santé publique d’ordonnance, dans le Grand Est (pour des
que ces derniers semblaient porteurs de
France, les laboratoires hospitaliers ont soignants) ou en Picardie.
beaucoup d’espoir, Emmanuel Macron
de leur côté réalisé 80 000 tests. Cela
a choisi de ne pas y faire référence, En labo, la détection se fait avec des
correspond aux chiffres avancés hier
lundi 13 avril, dans sa dernière allocution. automates capables d’analyser de grandes
sur RTL par le ministre de la santé
Nombre d’incertitudes demeurent en effet. séries en simultané, et il faut donc attendre
Olivier Véran : « Nous sommes en train
Dans quelles mesures, et à quelles plusieurs heures pour les résultats. Mais
d’aller vers les 200 000 tests par semaine.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.44/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
45

il existe aussi des tests « unitaires », qui Il faut aussi tenir compte du risque de du virus, dans la salive ou par échantillon
répondent en quinze minutes : un simple « cross-reactivity », en d’autres termes, nasal, et la sécurisation d’une filière de
kit avec un auto-piqueur, un collecteur que le test soit positif alors qu’il s’agit réactifs de base nationale ».
de sang ainsi qu’une bandelette qui d’anticorps qui ne sont pas spécifiques de La prochaine bataille commerciale sera
contient l’antigène du virus sur laquelle SARS-CoV-2, mais très proches car issus en effet celle des réactifs, afin d’éviter
migre la goutte de sang. Si les anticorps d’une infection par un autre coronavirus. la pénurie. Ici encore, la dépendance aux
existent, ils forment un complexe avec L’évaluation des tests sérologiques est entreprises étrangères, surtout chinoises,
l’antigène, ce qui déclenche l’apparition donc cruciale. risque d’être limitante pour un dépistage
d’une bande colorée, comme pour les tests • Quelle production en France ? massif.
de grossesse. La société bretonne NG Biotech a déjà
• Un développement délicat De l’autre côté de la France, près de
obtenu un million d’euros du ministère Strasbourg, l’entreprise Biosynex s’active
Le développement des tests sérologiques des armées pour développer son test aussi. Elle vient d’annoncer qu’elle
est plus délicat que celui des PCR sérologique. Ce financement découle de attend les validations nécessaires pour
standards. Pour détecter à la fois les l’appel à projets lancé à la mi-mars par commercialiser un test sérologique ultra-
infections récentes et plus anciennes, l’Agence Innovation Défense, qui a mis 10 rapide.
il faut rechercher en simultané deux millions d’euros sur la table pour financer • Qui tester ?
types d'anticorps. Les IgM – pour diverses « solutions innovantes pour lutter
immunoglobulines M – sont le signe d’un contre le Covid-19 ». NG Biotech a promis « On ne va pas tester toutes les
contact récent, puisqu’ils sont produits plusieurs centaines de milliers de tests Françaises et les Français » parce que
quelques jours, voire une semaine après le sérologiques ultra-rapides, qui vont coûter « cela n’auraitaucun sens », a déclaré
début d'infection. C’est la première ligne 10 à 15 euros l’unité. Emmanuel Macron lors de sa dernière
de défense, qui indique notamment au allocution, lundi 13 avril. Même si le
Son prototype a été développé en président de la République reconnaît
reste du système immunitaire que le corps coopération avec le Commissariat à
est attaqué. que les tests constituent une « arme
l'énergie atomique (CEA) et plusieurs privilégiée pour sortir au bon moment du
Vient ensuite la production d’IgG, une hôpitaux de l’Assistance publique- confinement » et que le nombre de tests va
réponse du système immunitaire bien Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui ont augmenter, les conditions d’utilisation des
plus spécifique, puisque les IgG vont participé à la validation des tests. tests sérologiques n’ont pas été dévoilées.
reconnaître et neutraliser le virus. Le Aucun « faux positif » (faux immunisé) Pas de précisions du ministre de la santé
résultat dépend donc du moment où on n’a été observé sur 50 échantillons non plus. Mardi, lors des questions au
réalise le test. En tout début d’infection, il prélevés avant le début de l'épidémie. gouvernement à l’Assemblée nationale,
peut être négatif alors qu’on est infecté ; on Qu’en est-il de la sensibilité ? « Le jour de Olivier Véran a rappelé que ces tests
risque alors de contaminer les autres sans l’apparition des symptômes, la sensibilité viennent juste d’arriver sur le marché
le savoir. est nulle, après 5 jours elle passe à 10 %, mondial.
• Quelle fiabilité ? [puis à] 70 % après dix jours. On dépasse NG Biotech, elle, imagine répondre à la
Lors de son point presse du 31 mars, 95 % de sensibilité deux semaines après nécessité d’identifier les personnes qui
Jérôme Salomon indiquait qu’il faut l’apparition des symptômes », a indiqué le devront être isolées « dans les populations
« s’assurer de leur fiabilité, de leur docteur Thierry Naas de l’hôpital Bicêtre à risques (personnes âgées, malades
sensibilité, et de leur capacité à n’avoir dans le média spécialisé Industrie et présentant des symptômes évocateurs)
ni des faux négatifs, ni des faux positifs Technologies. ainsi que dans celles qui sont exposées
». Un test est fiable s’il a une sensibilité Sachant qu’une campagne de dépistage à un risque élevé d’infection (personnels
élevée, autrement dit, s’il est capable massif est nécessaire pour sortir du soignants) ».
de détecter correctement les personnes confinement, NG Biotech compte ouvrir
infectées. Avec un test sensible à 95 %, il Isoler les personnes immunisées parmi les
un deuxième site de production pour travailleurs aujourd’hui dits « essentiels
manquera 5 % de malades. monter progressivement à deux millions » semble aussi une priorité pour
Mais il faut également une spécificité de tests produits par mois dès juillet. le gouvernement. De son côté, Anne
élevée, à savoir la capacité à détecter Avec son million d’euros, auquel Hidalgo, la maire de Paris, envisage
correctement les non-infectés. S’il est s’ajoutent 250 000 euros de la Région un dépistage massif dès que les tests
spécifique à 95 %, il donnera 5 % de faux Bretagne, la PME doit aussi développer seront disponibles et fiables. Elle souhaite
positifs, qui se penseront immunisés alors « un second type de kit de détection directe même expérimenter des « certificats
qu’ils risquent d’être réellement infectés. d’immunité », pour les agents de la Ville
en premier lieu – à supposer qu’un tel

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.45/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
46

dispositif soit légal. Cette option est par l’exécutif, a déclaré, s’agissant des « D'après l'exécutif européen, qui a aussi
ailleurs considérée aux États-Unis, en séropositifs Covid » : « Nous ne savons publié ce mercredi une communication
Allemagne, en Italie. Et au Royaume- pas si le fait d’avoir des anticorps est un assez aride sur les tests disponibles et leur
Uni, qui va devoir réévaluer ses élément absolu de protection. [...] Il faut performance, il existait début avril près
approvisionnements, après une livraison être véritablement très prudent. » de 200 kits de tests pour le Covid-19 qui
de 3,5 millions de tests sérologiques De même, on manque de recul sur la disposent du marquage « CE », c'est-à-dire
inefficaces par une entreprise chinoise. contagiosité : il faut évidemment savoir qui leur permet d'être commercialisés : 78
L’Académie nationale de médecine si l’on peut être porteur lorsqu’on est dans la catégorie dite des PCR – ces tests
recommande quant à elle de déclencher guéri et combien de temps l’on resterait à partir de prélèvements dans le nez ou la
les tests sérologiques au plus vite dans contagieux. Plusieurs études suggèrent gorge, qui détectent la présence du virus –,
tout le pays « en vue d’apprécier le une excrétion du virus, c’est-à-dire sa et les autres mesurant, après l'exposition,
risque de survenue d’une deuxième vague présence dans le nez ou la bouche avec la présence d'éventuels anticorps dans le
épidémique ». Un dépistage massif avec la possibilité de le transmettre à d’autres, sang (que les personnes testées soient
des tests sérologiques permettrait en effet huit jours encore après la disparition des porteuses saines, malades ou guéries).
de savoir si le seuil d’immunité collective symptômes. Voire plus chez des patients De l'Allemagne à l'Italie, de l'Espagne
est atteint : ce concept d’épidémiologie sévèrement atteints ou immunodéprimés. au Royaume-Uni, voici un tour d'horizon
repose sur l’idée que la circulation du virus Sans que le virus ainsi transmis soit des stratégies de tests déployées sur le
sera réduite si deux tiers de la population forcément en capacité d’infecter la continent.
est immunisée. personne touchée. Les scientifiques ne # En Italie, plus d’un million de tests
• Des incertitudes sur l’immunité sont pas au bout de leurs recherches. déjà réalisés, la Vénétie à l’avant-garde
Les tests sérologiques présentent toutefois Dans une circulaire du 3 avril, le ministère
des limites. Chez quelques malades de la santé italien préconise le recours
Covid-19 confirmés, une production faible
Tests: l’Europe en ordre
à des tests de diagnostic rapides, censés
ou tardive d’anticorps a été observée, voire très dispersé réduire de moitié le temps d’attente pour
une absence, comme le rappelle l’OMS PAR AMANDINE ALEXANDRE, CÉCILE DEBARGE,
le résultat. Les tests sérologiques, en
LUDOVIC LAMANT ET THOMAS SCHNEE
dans son brief scientifique du 8 avril. LE MERCREDI 15 AVRIL 2020 revanche, ne sont pas considérés comme
Dans ce cas précis, le test sérologique peut assez fiables sur les patients n’ayant pas
être négatif alors que la personne est L’Allemagne et l’Italie ont lancé des encore contracté la maladie.
infectée. L’idéal serait de coupler les tests campagnes de test massives, l’Espagne a
sérologiques avec la détection classique souffert de milliers de tests défectueux, Doivent donc être testés en priorité
du virus par PCR, mais cette solution est tandis que le Royaume-Uni, lui, est à les cas cliniques symptomatiques et
coûteuse en réactifs et en temps. la traîne. Tour d’horizon, alors que la peu symptomatiques, leur entourage à
coordination européenne sera la clé d'un risque qui présente des symptômes – en
La durée de l’immunité est par ailleurs identifiant tous les contacts de la personne
inconnue, puisque nous sommes face à déconfinement réussi.
malade 48 heures avant qu’elle ne déclare
un nouveau coronavirus. Les scientifiques Dans la feuille de route pour la sortie ses premiers symptômes –, le personnel
se basent sur le coronavirus SARS-CoV, du confinement qu’elle a publiée mercredi soignant et assimilé à risque. Les tests
responsable de l’épidémie de Sras en 15 avril, la Commission européenne effectués sur le personnel soignant doivent
2002-2003, pour penser que les anticorps demande aux États-membres d’« aligner être traités en priorité, en 36 heures
restent présents pendant plusieurs années les méthodologies de tests ». Ne serait-ce maximum. Onze kits de test de diagnostic
– au moins douze ans, d’après une analyse que pour permettre des comparaisons entre sont listés, produits par douze entreprises.
récente en Chine. Ce qui serait un motif pays, sur la progression du Covid-19.
d’espoir. Six sont italiennes. Elles sont plus
Le point peut paraître technique, mais nombreuses en réalité à fabriquer des tests
Mais en réalité, si le test sérologique ce sera sans doute l’un des enjeux d’un de diagnostic. La Copan Diagnostics de
détecte la présence des anticorps, il ne dit déconfinement réussi sur le continent, et Brescia, par exemple, qui n’est pas listée,
rien de leur efficacité. Reste à savoir dans d’une réouverture rapide des frontières a pourtant défrayé la chronique à la mi-
quelles mesures la présence d’anticorps intérieures de l’UE : une meilleure mars en expédiant aux États-Unis un demi-
signifie une immunité suffisante pour ne coordination des politiques de tests, alors million de tests par avion militaire alors
pas être ré-infecté une seconde fois. que la situation est aujourd’hui très que la Lombardie est la région la plus
Auditionné mercredi au Sénat, Jean- éclatée, d’un État à l’autre. touchée par l’épidémie de Covid-19. Elle
François Delfraissy, le président du s’est défendue en expliquant qu’aucune
conseil scientifique qui conseille pénurie de test n’existe dans le pays.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.46/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
47

En matière d’approvisionnement des tests, les limites de cette dernière mesure, les long mais aussi considéré comme plus
et toujours selon cette circulaire, la conditions de l’immunité au Covid-19 fiable (qui détecte la présence du virus
préoccupation majeure est une pénurie n’étant pas encore certaines. dans l’organisme).
des réactifs nécessaires à leur fabrication. Les mêmes familles sont censées se
L’autre difficulté identifiée est la prêter au même processus, deux semaines
surcharge de travail pour les laboratoires plus tard. Pour Madrid, l’objectif est
d’analyse, ils sont 152 habilités à travers de disposer d’une cartographie précise
le pays. des contaminations, pour organiser au
Au total, 1 073 689 tests avaient été mieux le déconfinement. Mais l’affaire,
réalisés au 14 avril. Quelque 15 % d’entre là encore, semble difficile à mettre en
eux se sont révélés positifs. Le taux varie place : mercredi 15 avril, cette étude
fortement selon les régions, du simple au Un test pratiqué dans les environs de Burgos n’avait toujours pas été lancée, selon
quadruple entre deux des trois régions les (Castille-et-León), le 28 mars 2020 © AFP. El País. Le ministère de la santé assure
plus touchées : 6,9 % en Vénétie contre #En Espagne, Sánchez veut faire oublier en attendant qu’entre 15 000 et 20 000
28,5 % en Lombardie, dans le nord du un début calamiteux tests dits PCR sont réalisés chaque jour
pays. Cette différence s’explique par la dans le pays – un ordre de grandeur très en
Tout a très mal commencé pour l’Espagne
politique de tests à grande échelle mise deçà de l’urgence, alors que plus de 18 500
sur le front des tests. Le gouvernement
en place par le gouvernement régional personnes sont décédées du Covid-19 en
de Pedro Sánchez a acheté 640 000 tests
de Vénétie. En Italie, le ministère de la Espagne depuis le début de l'épidémie.
auprès d’une entreprise chinoise, Bioeasy,
santé fixe les grandes lignes de la politique Aujourd'hui encore, la plupart des
basée à Shenzhen (sud-est de la Chine).
de santé, les régions assurent ensuite leur personnes testées en Espagne le sont parce
Mais les hôpitaux se sont vite rendu
mise en place. qu'elles présentent des symptômes : le test
compte, fin mars, que ces tests rapides,
En Vénétie, la commune de Vo’ Euganeo réalisés à partir d’un prélèvement dans sert à confirmer la maladie, davantage qu'à
a été l’une des onze premières à avoir la narine, étaient défectueux : ils ne la repérer. À une échelle très différente,
été confinées, dès le week-end des 22-23 reconnaissaient que 30 % des personnes l'Islande et ses 360 000 habitants s'y est
février. Les 3 000 habitants ont été effectivement malades (alors que ce taux prise tout autrement : elle a déjà testé
testés. Entre 50 et 75 % des personnes devrait être, en théorie, supérieur à 80 %). 35 000 personnes, pour identifier 1 700
infectées ne présentaient que peu ou pas malades.
L’ambassade de Chine à Madrid a
de symptômes. Avec sa politique de test à #Allemagne : après les tests massifs,
expliqué que l’entreprise choisie par
grande échelle, le gouverneur de Vénétie l’heure des campagnes sérologiques
l’Espagne n’avait en réalité pas de licence.
Luca Zaia veut donc mieux détecter les
Pedro Sánchez (PSOE, socialiste, qui
patients positifs n’ayant aucun symptôme,
gouverne en coalition avec Podemos)
source de contagion majeure.
a reconnu une erreur, l’opposition
À Vérone, les tests se pratiquent désormais conservatrice est montée au créneau, et
en « drive-in » (le testé restant à bord d'une une nouvelle commande massive, auprès
voiture), depuis le 11 avril. La région a d’une nouvelle entreprise chinoise, a été
également prévu de réaliser 100 000 prises passée. Affrété spécialement, un avion
de sang pour déterminer qui a développé militaire espagnol a fait l’aller-retour à
des anticorps contre le Covid-19 afin de Shanghai, les 29 et 30 mars, pour aller Un drive-in permettant de tester sans sortir
laisser circuler librement ceux ayant une chercher du matériel médical, dont un de la voiture à Leipzig le 28 mars 2020. ©
immunité. Le personnel soignant et des million de tests rapides. Hendrik Schmidt/dpa-Zentralbild/dpa via AFP
maisons de retraite ont été les premiers Plus d’un mois après son entrée en
L’exécutif a annoncé dans la foulée, le 7
testés, suivis par le personnel du service confinement, l’Allemagne continue à
avril, un vaste plan de tests sérologiques
public. Certains médecins ont souligné présenter de « bonnes » statistiques
aléatoires, afin de mieux évaluer le
nombre de personnes contaminées dans face à la pandémie du Covid-19. Dans
le pays. En tout, 30 000 foyers sont ses derniers rapports, l’Institut Robert
concernés, soit 62 400 personnes. Selon Koch (RKI), la « vigie virologique » du
un dispositif pensé en deux temps : un pays, note un ralentissement léger mais
premier test rapide, qui mesure la présence confirmé du nombre de contaminations
d’anticorps dans l’organisme, est réalisé. (127 584 au 15 avril), associé à un niveau
Si celui-ci est négatif, la personne se de décès relativement bas (3 254).
soumet à un deuxième test, dit PCR, plus

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.47/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
48

Outre un semi-confinement assez bien limités – 18 000 ont été réalisés dimanche dépistage à travers le pays mais seuls
respecté par la population et des capacités – et que les tenues de protection continuent un peu plus de 40 000 employés du
hospitalières importantes, la fréquence à manquer cruellement dans les hôpitaux. système de santé publique du pays ont
élevée de tests est avancée comme une Ce mercredi matin, le ministre de la été testés pour le moment, c’est-à-dire une
explication majeure de ces résultats. Ce santé, Matt Hancock, a annoncé dans une fraction des médecins, infirmières, aides-
choix d'un dépistage plus massif a été vidéo que toute personne qui intégrerait soignantes, etc.
rendu possible grâce à la présence d’un une maison de soins – les care homes, En collaboration avec AstraZeneca and
tissu industriel solide dans le domaine l’équivalent des Ehpad en France – après GlaxoSmithKline, un laboratoire de
des « sciences de la vie », ou encore la une période d’hospitalisation subirait des l’université de Cambridge sera capable de
structure fédérale du pays qui a facilité la tests de dépistage pour le Covid-19. réaliser 30 000 tests chaque jour mais
délivrance des autorisations de production Les tests seront également étendus pas avant le début du mois de mai, a
des tests. aux membres du personnel de ces prévenu Stephen Toope, le vice-chancelier
Outre-Rhin, toute personne présentant des établissements dans les prochains jours et de l’université.
symptômes de types grippaux, et ayant les résidents qui présentent des symptômes
été en contact probable avec une personne seront eux aussi dépistés « au fur et à
Boite noire
positive, ou présentant une comorbidité, mesure que le dispositif le permettra », a Nos correspondants à Londres (Amandine
ou encore travaillant dans un secteur à assuré Matt Hancock. Alexandre), Berlin (Thomas Schnee) et
risque, est automatiquement testée. Palerme (Cécile Debarge) ont participé à
Avec ces annonces, le gouvernement
cet article, ainsi que Ludovic Lamant à
Le RKI a publié le 9 avril un bulletin espère contenir le scandale des
Paris, pour le volet espagnol.
épidémiologique qui fournit les chiffres contaminations et des morts liées au
les plus récents sur la quantité de tests coronavirus dans les care homes. Il y
réalisés. Jusqu’à la première semaine de a quelques jours encore, l’hécatombe
mars 2020, l’Allemagne a ainsi effectué provoquée par le coronavirus dans les
L’Afrique asphyxiée par sa
près de 90 000 tests/semaine. Elle est établissements de soins pour personnes dette extérieure
ensuite passée à 127 457 (deuxième âgées du Royaume-Uni était largement PAR FANNY PIGEAUD
LE MERCREDI 15 AVRIL 2020
semaine), 348 619 (troisième), 354 521 ignorée par les médias et les autorités.
(quatrième semaine), puis 392 984 Mais, en début de semaine, les
(première semaine d’avril). Ces chiffres responsables des care homes du pays, dans
sont construits sur la base de données lesquels résident 400 000 personnes, ont
brutes et d’évaluations statistiques. brisé le silence.
Pour cela, le RKI se base sur les Care England, qui regroupe les
informations livrées par 168 laboratoires Ehpad indépendants d’Angleterre, estime
sur les 400 laboratoires d’analyse de qu’environ 1 000 résidents ont déjà été
tests PCR (détection de la contamination emportés par le virus, soit bien plus que
au moment du test) recensés sur le les 217 morts officiellement comptabilisés Dans un supermarché d'Abidjan le
territoire. Pour mieux connaître le niveau dans les care homes anglais et gallois entre 13 avril 2020. © Issouf Sanogo/AFP

de diffusion de la maladie et d’immunité la mi-mars et le début du mois d’avril. Après avoir appelé à une annulation
de la population, plusieurs campagnes de des dettes des pays africains, Emmanuel
Le manque de transparence du Macron a reculé deux jours plus tard en
tests sérologiques viennent d’être lancées gouvernement de Boris Johnson
à partir des populations de plusieurs zones annonçant qu’un moratoire sur les dettes
concernant la situation dans l’équivalent des pays africains pourrait être acté lors du
très contaminées. des Ehpad français est très troublant. Le G20 finance mercredi soir. Dans le même
Pour plus de détails sur la politique de bilan officiel journalier des décès entraînés temps, les États africains s’engagent vers
tests en Allemagne, lire notre article du par le Covid-19 continue de se limiter davantage d’endettement.
1er avril 2020: L'Allemagne se prépare à aux morts comptabilisés dans les hôpitaux
alors que le pays a entamé sa quatrième Dans son « adresse aux Français » du
un dépistage encore plus massif.
semaine de confinement. 13 avril, Emmanuel Macron a eu une
#Au Royaume-Uni : sous les critiques, petite phrase qui a pu sembler déconnectée
l’exécutif promet des tests en Ehpad Dans ce contexte, faut-il croire l’exécutif du reste de son propos, très franco-
britannique qui promet de réaliser 100 000 centré : « Nous devons aussi savoir aider
C’est la dernière promesse en date du tests de dépistage par jour d’ici la fin du
gouvernement britannique. Une promesse nos voisins d’Afrique […] sur le plan
mois ? Le personnel du National Health économique en annulant massivement
en l’air de plus? La question est de rigueur Service (NHS) a accès à 23 centres de
alors que les tests de dépistage restent leurs dettes. »Dans une interview

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.48/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
49

accordée à RFI, diffusée mercredi, le précarité de leurs systèmes sanitaires un fonds de soutien aux entreprises,
président de la République a reculé, ne et la fragilité de leurs économies, peu etc. Mais la marge de manœuvre des
parlant plus que de moratoire : « Le G20 développées. uns est des autres est faible. Le Bénin
finance doit acter, je touche du bois, en Pour la plupart d’entre eux, la crise a d’ores et déjà indiqué qu’il n’avait
tout cas on y a mis tout notre capital économique est déjà là : la chute des cours ni les moyens d’un confinement ni
politique, de ce moratoire sur les dettes et du volume des exportations des matières ceux nécessaires pour gérer l’après-crise,
à l’égard de l’Afrique ». « Moratoire premières, dont beaucoup sont fortement semblant ainsi abandonner son sort à la
qui touche les membres du club de dépendants, se fait durement ressentir. Le régulation naturelle. « Beaucoup d’États
Paris, mais aussi la Chine, la Russie, prix du cacao a diminué de 12 %, celui africains n’ont pas de souveraineté
l’ensemble des économies du Golfe, et du coton de 22 %, le cuivre de 21 %, monétaire. Ils ne peuvent pas, par
les grands bailleurs multilatéraux. C’est etc. L’effondrement de plus de 50 % du conséquent, creuser leur déficit comme
une première mondiale. Ça veut dire prix du pétrole a l’effet d’un coup de les pays riches, souligne l’économiste
que le temps de la crise, on laisse les massue pour les pays producteurs, pas sénégalais Ndongo Samba Sylla. Ils
économies africaines respirer et ne pas encore remis de la baisse de 2014. Le doivent donc revoir leur budget et espérer
servir les intérêts de la dette. C’est une niveau actuel des cours empêchera ceux l’aide et les prêts de la communauté
étape indispensable, et je pense que c’est d’entre eux ayant conclu des programmes internationale. » Réaménager leur budget,
une formidable avancée. » avec le FMI d’honorer leurs engagements. cela veut dire « réaffecter certaines
Le président français n’est pas le premier Les pays vivant du tourisme voient le dépenses et en supprimer d’autres, comme
à évoquer la question de la dette des pays niveau de leurs ressources dégringoler. le service de la dette ».
en développement. Depuis deux semaines, Le continent est par ailleurs victime de D’où les nombreux appels à suspendre
elle est un sujet de préoccupation sorties de capitaux : les investisseurs les paiements aux créanciers. Cette option
majeur pour les États concernés, des ont déjà retiré 83 milliards de dollars est « le moyen le plus rapide de garder
économistes du développement, des ONG, des pays émergents pour les ramener l’argent dans les pays africains », comme
le Fonds monétaire international (FMI), vers les pays riches, un chiffre sans l’a déclaré Tim Jones, de l’organisation
la Banque mondiale, etc. Plus de deux précédent. « Cette pandémie aura des britannique Jubilee Debt Campaign.
cents organisations de la société civile répercussions économiques considérables Actuellement, la dette pèse lourd dans
du monde entier ont ainsi demandé en Afrique subsaharienne », a prédit le les budgets nationaux : beaucoup de pays
« l’annulation de tous les paiements de FMI. Le cabinet de conseil américain se sont fortement endettés ces dernières
dette extérieure en 2020 », afin d’aider les McKinsey a calculé que la croissance du années, parfois de manière inconsidérée,
pays en développement à faire face aux PIB du continent pourrait perdre de 3 notamment par l’émission d’« eurobonds
répercussions de la pandémie de Covid-19. à 8 points de pourcentage. Environ 20 ». La dette de l’Afrique subsaharienne est
L’Afrique, citée par Emmanuel Macron, millions d’emplois sont menacés, selon ainsi passée de 236 milliards de dollars,
est très représentée dans la catégorie une étude de la Commission de l’Union en 2008, à 583 milliards en 2018, selon
des pays en développement endettés en africaine. la Banque mondiale. La dette publique
monnaie étrangère. Sur le continent, le moyenne a augmenté de 40 % à 59 %
virus Covid-19 a été jusqu’ici identifié du PIB. Pour certains États, le service
dans 52 pays sur 55. Plus de 15 000 de la dette représente plus de 25 %
cas étaient recensés le 14 avril (contre de leurs recettes (42 % pour l’Angola,
600 le 19 mars), avec plus de 800 morts. 39,1 % pour le Ghana). Une majorité
C’est en Afrique du Sud, en Égypte, de pays dépensent plus pour la dette
en Algérie, au Maroc et au Cameroun que pour la santé. Un seul exemple : le
que l’on compte actuellement le plus Cameroun, consacre 23,8 % de ses recettes
de personnes infectées, selon les chiffres au service de la dette, contre 6,9 % à la
Dans un supermarché d'Abidjan le
officiels. Qu’ils soient plus ou moins 13 avril 2020. © Issouf Sanogo/AFP santé, selon Jubilee Debt Campaign. Cette
affectés par la pandémie, tous les États année, le continent devrait en tout payer
Pour atténuer le choc, le Nigeria et
du continent sont confrontés au même 44 milliards de dollars d’intérêts à ses
l’Éthiopie ont injecté de l’argent dans leur
problème, crucial : trouver de manière créanciers extérieurs.
économie, d’autres, comme le Burkina
urgente de quoi prendre en charge les Faso et la Côte d’Ivoire, ont reporté Les ministres africains des finances
malades, mais aussi affronter le désastre le paiement des impôts et taxes pour ont collectivement interpellé, fin mars,
économique qui accompagne la pandémie. les entreprises, la Tunisie a suspendu leurs créanciers bilatéraux, multilatéraux
Le défi est immense en raison de la le paiement des crédits bancaires pour et commerciaux. « Les partenaires au
les ménages les plus modestes, créé développement devront envisager un

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.49/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
50

allégement de la dette et une abstention réduction ou d’une annulation de la Il faut que l’annulation des paiements
des paiements d’intérêts sur une période dette multilatérale des pays africains, qui soit étendue à un groupe beaucoup plus
de deux à trois ans pour tous les pays profiterait directement ou indirectement à important de pays en développement et ce,
africains », ont-ils notamment déclaré, la Chine. » Car l’argent dégagé par un pour toute l’année à venir », a réagi Jubilee
estimant avoir besoin d’un plan de relance allègement de dette pourrait être utilisé par Debt Campaign. Pour établir sa sélection
de 100 milliards de dollars, dont 44 les États bénéficiaires au remboursement des vingt-cinq pays bénéficiaires, le FMI
milliards seraient consacrés à l’allégement des sommes qu’ils doivent à Pékin. À s’est uniquement fondé sur la base du
de la dette. Leur appel est soutenu moins que le gouvernement chinois ne revenu brut par habitant, et pas sur la
par la Conférence des Nations unies décide de son côté un gel temporaire du vulnérabilité de la dette, ni sur l’exposition
sur le commerce et le développement paiement de la dette des pays africains. aux chocs exogènes comme la baisse des
(Cnuced). Cette dernière plaide pour un Quoi qu’il en soit, une annulation serait prix des matières premières.
« gel immédiat des paiements de la dette très difficile à réaliser du côté de la Les institutions financières internationales
souveraine » des pays en développement, Banque mondiale, car elle a accès au laissent en revanche leurs portes grandes
qui « devrait être suivi d’un allégement marché financier : annuler la dette des ouvertes pour de nouveaux crédits. Le
significatif de la dette ». Elle demande pays africains voudrait dire que ses FMI a mis 50 milliards de dollars à la
également un contrôle des capitaux. propres créanciers effaceraient les mêmes disposition des pays à faible revenu et des
« Une annulation de la dette sans montants dans leurs livres, une perspective pays émergents. Depuis quelques jours,
conditionnalités serait le scénario idéal, peu concevable. il multiplie les décaissements : il a déjà
estime Ndongo Samba Sylla. Mais les Un moratoire sur le paiement de la dette accordé des prêts au Gabon, au Ghana,
créanciers vont résister. » Actuellement, extérieure publique semble, de ce fait, le à Madagascar, au Rwanda, au Sénégal,
la dette africaine est détenue à environ scénario le plus probable. Les pays du G20 à la Tunisie, au Togo. Les bénéficiaires
35 % par des institutions multilatérales pourraient annoncer cette semaine une de crédits devront mettre en œuvre des
comme le FMI, à 20 % par la Chine décision allant dans ce sens. Pas disposés réformes pour « rassurer quant à la
et à 32 % par des entités privées, dont à effacer l’ardoise, le FMI et la Banque possibilité d’une reprise forte », a prévenu
des banques, des sociétés de négoce de mondiale ont choisi cette voie en appelant la Banque mondiale, répétant son credo
matières premières et des sociétés de le 25 mars « tous les créanciers bilatéraux libéral habituel. Dans les pays « pour
gestion d’actifs. En 2018, les créanciers officiels à suspendre les remboursements lesquels les réglementations excessives,
privés représentaient 55 % des paiements de dette réclamés » aux pays à faible les subventions, les régimes de délivrance
d’intérêts extérieurs, les bilatéraux 28 % et revenu « qui sollicitent un délai de grâce ». de permis, la protection du commerce
les multilatéraux 17 %, selon Jubilee Debt ou la judiciarisation constituent des
Campaign. Dans les années 1990 et 2000, Le FMI a certes renforcé un fonds obstacles, nous travaillerons avec eux
la situation était très différente, puisque la fiduciaire qui doit permettre aux États les pour stimuler les marchés, favoriser de
dette était essentiellement publique et due plus pauvres de lui rembourser une partie meilleurs choix », a-t-elle précisé.
aux pays occidentaux et aux institutions de leurs dettes. Mais ce fonds ne provient
pas de son capital : il est alimenté par « Le FMI et la Banque mondiale sont en
financières internationales. train d’augmenter le volume de la dette
des dons des pays riches. L’argent que le
« Le FMI et la Banque mondiale FMI a récolté ces jours derniers pour le », déplore Eugène Nyambal. Ce qui n’est
sont en train d’augmenter le renflouer lui a permis d’annoncer le 13 guère étonnant : « Avant la crise financière
avril, à grand renfort de publicité, qu’il de 2008, qui a contribué à restaurer la
volume de la dette » santé financière du FMI, l’institution a
accordait à vingt-cinq pays, dont dix-neuf
« Compte tenu des difficultés des pays connu une crise sans précédent, lorsque
sont africains, un allègement de la dette
avancés et du changement de profil les pays émergents s’étaient détournés
sur six mois à hauteur de 215 millions de
des créanciers au cours de la décennie d’elle pour emprunter auprès des marchés
dollars. Une mesure qui ne lui coûte donc
écoulée, le scénario d’un allègement de financiers. Cela lui avait causé un manque
rien, mais qui a été jugée très insuffisante
la dette est inimaginable à court terme », à gagner et l’avait obligée à licencier une
par des ONG et économistes.
analyse Eugène Nyambal. D’après cet centaine de personnes. Depuis lors, le FMI
économiste camerounais et ancien cadre « L’ampleur de la crise économique a modifié ses instruments pour maximiser
du FMI : « Les créanciers privés ne à laquelle sont confrontés les pays en son volume de prêts, y compris auprès des
renonceront probablement pas à leurs développement exige du FMI qu’il aille pays les plus pauvres. Il prête à tour de
créances. La priorité des Occidentaux, beaucoup plus loin. Le FMI dispose de bras pour s’assurer qu’il aura un volume
c’est de protéger leurs institutions 27 milliards de dollars de réserves et de de crédits suffisants pour engranger, avec
financières, leurs marchés financiers, plus de 135 milliards de dollars d’or. les intérêts, des bénéfices qui couvriront
leur secteur privé. Les États-Unis, qui Il peut se permettre d’annuler davantage ses frais de fonctionnement au cours des
contrôlent le FMI, ne voudront pas d’une de dettes, et c’est le moment de le faire.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.50/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
51

vingt prochaines années. » L’économiste dans sa quatrième allocution depuis le garderie géante. L’OMS, l’Inserm ou le
camerounais compare le montant de début de la crise sanitaire lundi soir, les conseil scientifique doivent nous assurer
l’annulation de la dette annoncée ce 13 « inégalités » que creuse la fermeture que le risque est minime. Je crois que ce
avril par le FMI pour vingt-cinq pays, des écoles depuis mars, pour rouvrir les n’est pas le cas, on sait que les enfants
soit 215 millions de dollars (ce qui fait écoles à partir du 11 mai. « Trop d’enfants, favorisent la propagation des virus. »
une moyenne de 8,6 millions de dollars notamment dans les quartiers populaires Les préconisations de l’Inserm, ici dans
pour chaque pays), avec celui du « crédit et dans nos campagnes, sont privés d’école une note du 12 avril qui prend pour
d’urgence » octroyé le même jour au sans avoir accès au numérique et ne exemple l’Île-de-France, tendent à donner
Sénégal, soit 442 millions de dollars qui peuvent être aidés de la même manière par raison à la responsable syndicale. Les
vont augmenter l’endettement, déjà élevé, les parents », a-t-il expliqué. scientifiques préconisent dans tous les
de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Il craint Pour le chef de l’État, c’est une manière modèles de déconfinement testés par
que la nécessité de réduire la dette des pays de reconnaître, en creux, l’échec de la l’Inserm le maintien de la fermeture des
pauvres ne soit étouffée par de tels effets « continuité pédagogique » tant vantée par écoles et l’isolement des personnes âgées.
d’annonce. son gouvernement ces dernières semaines. Ils tablent sur une réouverture des écoles
C’est donc vraisemblablement un L’argument, sur le fond, est recevable. En « à l’automne/l’hiver ». Loin donc de la
avenir fait d’endettement et de plans effet, pléthore d’enseignants et de familles décision présidentielle.
d’ajustement structurel douloureux qui se ont raconté leurs difficultés à encadrer D’ailleurs, les responsables des
profile pour beaucoup de pays d’Afrique leurs enfants dans leur travail scolaire le organisations syndicales, à qui on avait
et d’autres continents. Il existe toutefois temps du confinement. Le ministre de assuré qu’aucun scénario de reprise n’était
une option, déjà mise en œuvre par certains l’éducation, Jean-Michel Blanquer, avait arrêté, ont appris comme tout le monde
d’entre eux, qui devrait leur permettre même évoqué fin mars 5 à 8 % d’élèves devant leur poste de télévision cette
d’éviter de creuser leur endettement et « perdus » par les professeurs, un chiffre possible réouverture.
de se retrouver davantage prisonniers des largement sous-estimé selon les syndicats
programmes du FMI : le réaménagement et nombre d’enseignants. Comme tant d’autres enseignants, Nina*,
de leurs dépenses publiques et de leur professeure de SVT à Béziers (Hérault),
Mais Emmanuel Macron a reconnu lui- dans un collège en REP+, est circonspecte
portefeuille de dettes déjà existantes même que cette décision était aussi
envers leurs principaux bailleurs de fonds, après l’annonce présidentielle. Exerçant
guidée par d’autres motivations : « Le en éducation prioritaire, elle a plus que
afin de réaffecter les crédits vers les 11 mai, il s’agira aussi de permettre
priorités de lutte contre le virus Covid-19. conscience des inégalités qui frappent ses
au plus grand nombre de retourner élèves. Dans sa discipline, elle n’a eu
Boite noire travailler, redémarrer notre industrie, nos des nouvelles que de la moitié de ses
commerces et nos services », a-t-il pris élèves. Certains, sans ordinateur chez eux,
L’article a été actualisé mercredi 15 avril à soin de préciser. viennent tout juste d’en récupérer un,
09h00 avec l’interview accordée à RFI par
Emmanuel Macron. grâce au rectorat. Ils ont perdu un mois de
cours. « D’un point de vue pédagogique,
plus on perd le contact, plus c’est dur de
La réouverture annoncée raccrocher. Déjà quand on les a en face
de nous, les inégalités se creusent. Alors
des écoles inquiète les là… »
enseignants Mais elle n’est pas pour autant
PAR FAÏZA ZEROUALA
LE MARDI 14 AVRIL 2020
Jean-Michel Blanquer © Xose Bouzas / convaincue par l’annonce présidentielle.
Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
« Il me semble qu’il est très affirmatif
Emmanuel Macron a annoncé la Jointe par Mediapart, Francette Popineau, et présomptueux de dire que l’école
réouverture des établissements scolaires secrétaire générale du Snuipp-FSU, reprendra progressivement. On ne sait pas
« à partir du 11 mai ». Officiellement premier syndicat du primaire, souligne quelle sera la situation sanitaire d’ici le 11
pour ne pas creuser les inégalités. Mais l’incohérence de la démarche et doute de mai. J’espère que cela se sera amélioré,
nombre d’enseignants et d’organisations l’assise scientifique de cette décision. « On mais on ne le sait pas. Il ne faut pas que la
syndicales restent sceptiques et attendent n’ouvre pas les restaurants, mais on ouvre reprise se fasse au détriment de la sécurité
des garanties. Certains menacent déjà les restaurants scolaires, on n’ouvre pas des enseignants et des élèves. »
d’user de leur droit de retrait. les cinémas, mais on ouvre les écoles.
Le président de la République a tenté
Le motif invoqué pour la réouverture Quelque chose ne va pas. On a le sentiment
d’offrir des gages de confiance. Il a
des écoles est noble, mais il peine à que l’économie prévaut sur le sanitaire.
promis que « Le gouvernement aura
convaincre. Emmanuel Macron a évoqué, On transforme les écoles en sorte de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.51/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
52

à aménager des règles particulières, travailler. Au Journal télévisé de France 2, alors que celles-ci ont écoulé tout leurs
organiser différemment le temps et le ministre a confirmé mardi soir que cette stocks avant fermeture des établissements
l’espace », pour « bien protéger les reprise se ferait par petits groupes. scolaires.
enseignants et nos enfants avec le matériel Cette précision soulève nombre de
nécessaire. » En revanche, l’enseignement questions. Comment parvenir à faire
supérieur, des universités aux grandes respecter les règles de distanciation sociale
écoles, n’accueillera plus ses étudiants dans des établissements qui brassent tant
jusqu’en septembre. de personnes au quotidien ou auprès des
Invité sur France 2 au lendemain élèves les plus jeunes en maternelle et
de l’annonce, pour faire le service en primaire ? Comment espérer le faire
après-vente du chef de l’État, Jean- dans des salles de classes exiguës et
Michel Blanquer a tempéré ce mardi les surchargées ? Le cas échéant parviendra- Emmanuel Macron lors de son intervention
annonces spectaculaires du président de la t-on à produire autant de masques pour 10 télévisée lundi 13 avril 2020 © AFP.
République. Il a d’abord précisé que le millions d’élèves et 800 000 enseignants ? Mélissa, professeure de français dans un
retour à l’école ne sera « pas obligatoire le lycée général de Seine-Saint-Denis, oscille
11 mai » et la levée du confinement se fera
«Entre scepticisme et colère»
pour sa part entre « scepticisme et colère ».
manière progressive, tout comme le retour Cécile, enseignante en maternelle à Elle n’arrive pas à imaginer qu’une reprise
dans les établissements scolaires. « Il y Montreuil en Seine-Saint-Denis, ne se sent pourrait se faire à cette date. « Nous dire
aura des aménagements », a confirmé le pas sécurisée par ces annonces. Pour les qu’on va avoir du gel hydroalcoolique,
ministre de l’éducation nationale. enfants de sa classe, il est difficile de c’est n’importe quoi. Ça fait dix ans qu’il
« Le premier critère, il est d’abord respecter les gestes barrières permettant de n’y a pas de papier toilette dans les
se prémunir contre le virus. « Les enfants établissements scolaires et là d’un coup
social », a souligné Jean-Michel Blanquer,
seront tellement contents de se retrouver on va avoir du matériel de protection ?
suggérant que les élèves les plus en
qu’ils vont jouer ensemble évidemment. Le ministre a expliqué qu’il n’y aurait pas
difficulté, dans les zones d’éducation
Sans oublier qu’il est impossible pour eux de classes surchargées alors que nous,
prioritaire par exemple, pourraient
de se laver les mains correctement, ils on est en sureffectif permanent avec 35 à
reprendre en premier. « Il y a des
sont trop petits, ils ne maîtrisent pas les 40 élèves. Les salles de classe sont trop
élèves qui peuvent partir à la dérive
gestes. C’est irréaliste, j’ai beau retourner petites. On est serré, on rajoute des tables
à cause du confinement, aujourd’hui,
le problème dans tous les sens je ne vois et des chaises, cela ressemble à des amphis
il y a des enfants maltraités à la
pas de solution. » de facs. Impossible de respecter les gestes
maison », a-t-il ajouté. « On va élaborer
toute une méthodologie “de reprise” De son côté, Philippe Vincent, secrétaire barrières. »
qui passe forcément par de très grands général du syndicat des personnels de Sur le plan pédagogique, veut croire
aménagements. En mai-juin, ce ne sera direction (SNPDEN), est tout aussi Philippe Vincent, il sera impossible de
pas du tout comme avant. » inquiet. Il se demande comment réussir reprendre « comme si de rien n’était ».
à remettre en ordre de marche les Les enseignants vont demander des
Jean-Michel Blanquer a tenu à rassurer
établissements scolaires, avec toute la garanties pour leur sécurité. Sous peine
aussi les enseignants sur le plan de la
lourde logistique que cela implique. de faire jouer leur droit de retrait. Cécile,
promiscuité : « Il est hors de question
d’avoir des classes bondées dans la « Il faut que nous assurions les conditions l’enseignante en maternelle à Montreuil,
situation actuelle. On peut imaginer de sécurité pour que les familles aient se dit prête à le faire.
qu’une partie des cours se fasse en petits confiance et nous confient leurs enfants. Tous s’accordent à dire que la plupart des
groupes et que le reste se passe en ligne Nous devrons désinfecter les locaux, les enfants ont traversé une période difficile.
pour les lycéens, par exemple. », a-t-il nettoyer, avoir des masques, du gel Certains ont vécu le confinement dans
poursuivi. hydroalcoolique et du savon dans les des conditions de grande difficulté, dans
toilettes. Le 11 mai, c’est un peu court des logements insalubres ou trop petits.
Des informations confirmées par L’Obs
pour tout le monde », juge-t-il. Lui D’autres ont été confrontés au deuil.
qui évoque une reprise graduelle. Les
considère que cette date ne peut être Bien sûr, confirme Francette Popineau,
CP et CE1 dédoublés dans l’éducation
que « le début d’un processus ». Il les enseignants désirent revoir leurs élèves
prioritaire, donc en effectifs réduits,
se demande par exemple si le secteur – « l’enseignement à distance, ça nous
pourraient facilement rouvrir par exemple.
agro-alimentaire sera capable d’alimenter déplaît» –, mais pas à n’importe quel
L’accueil par petits groupes est déjà à
toutes les cantines en un temps record, prix. Les enseignants, les agents dans les
l’œuvre pour les enfants de soignants,
encore accueillis dans les écoles pour
permettre à leurs parents de continuer de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.52/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
53

maternelles, ou encore les personnels de de la lutte contre l’épidémie. « Nous effet entre les épidémies et le renforcement
ménage et de cantine, tous sont inquiets, sommes dans une logique de surenchère du pouvoir disciplinaire. La loi municipale
rapporte encore la responsable syndicale. sécuritaire, explique-t-elle. En guise de de 1884, qui fixe les pouvoirs de police
Frédérique Rolet, secrétaire nationale lutte contre l’épidémie, nous n’avons des maires, reprend cet aspect de l’ordre
et porte-parole du Snes-FSU, premier qu’une seule mesure phare : le public. Mais pendant longtemps cette
syndicat du second degré, confirme confinement. » mission était liée aux questions de sécurité.
l’inquiétude des enseignants et L’épidémie de Covid-19 a été pour Le but était de lutter contre les effets
l’impréparation de la décision. « Vu les beaucoup une plongée dans l’inconnu. délétères des épidémies sur la sécurité de
problèmes que cela pose, il aurait fallu en Les juristes sont ainsi confrontés à la collectivité, sécurité à la fois matérielle
discuter avec nous avant de l’annoncer. une situation inédite. Pour la première et intellectuelle, car le risque épidémique
On comprend que le président a besoin fois depuis plus de cent ans, et la est un puissant facteur de dilution des
de donner un horizon, car les gens en ont grippe espagnole de 1918, notre pays est solidarités sociales en raison de la peur
assez du confinement, mais annoncer cela frappé par une crise majeure autorisant de la maladie et de la mort. L’ordre
comme ça ce n’est pas possible. » l’État à prendre des mesures d’exception public sanitaire était d’ailleurs à l’époque
extrêmement liberticides. rattaché au ministère de l’intérieur.
Elle comprend la nécessité d’une reprise,
mais de manière progressive, insiste la La France s’était pourtant habituée ces Au début du XXe siècle, une véritable
syndicaliste. Elle aimerait qu’un soutien dernières années aux problématiques liées politique de santé publique va se mettre
psychologique soit mis en place pour aux régimes d’exception adoptés dans le en place. En 1902, une grande loi sur
les élèves les plus traumatisés par cet cadre de la lutte contre le terrorisme. la santé est votée. Elle crée notamment
épisode. « Comment les enseignants vont- Mais, avec cette épidémie, ce sont d’autres les règlements sanitaires qui imposent
ils s’adresser aux élèves ? Il y a un besoin fondements juridiques qui s’appliquent, des obligations d’action aux maires et
de les laisser parler, reprendre les cours tirés d’un « ordre public sanitaire » qui aux autorités locales en matière de
comme si de rien n’était n’a aucun sens. » dispose de sa propre histoire et de ses prévention de la santé et de prévention
Elle aussi est certaine que nombre de propres règles. On a ainsi découvert qu’il des risques. Elle rend aussi la vaccination
professeurs vont manquer à l’appel. existait dans notre droit un article L antivariolique obligatoire.
« Ceux qui ont des pathologies, les 3131-1 du code de la santé publique (CSP) La grippe espagnole de 1918, qui a été
femmes enceintes ne seront pas là. Les accordant des pouvoirs quasi illimités une catastrophe en terme sanitaire mais
collègues n’iront pas sans protection pour au ministre de la santé. Et ceux-ci ont également de gestion par les pouvoirs
ne pas infecter toute leur famille. Sinon été transférés au premier ministre par publics, est un moment de bascule.
on se prépare à une deuxième vague la loi instaurant un nouveau régime C’est de cette crise que naîtra l’ancêtre
d’épidémie », prévient-elle. d’exception : l’« état d’urgence sanitaire ». du ministère de la santé, le ministère
Jean-Michel Blanquer s’est engagé à Maître de conférences en droit public à de l’hygiène, de l’assistance et de la
rencontrer, dès ce mardi 14 avril, les l’université de Bretagne-Sud, Stéphanie prévoyance sociales. On commence alors
organisations syndicales pour discuter des Renard avait consacré, en 2008, une à prendre en compte la santé comme une
conditions sanitaires permettant la reprise. thèse à « l’ordre public sanitaire » politique publique autonome, alors qu’elle
Les convaincre s’annonce ardu. retraçant son histoire et son évolution, n’avait jamais été pensée comme telle.
notamment depuis les grands scandales Cela se fait avec beaucoup de résistance,
Boite noire des années 1990. Et, depuis le début notamment de la part des élus locaux qui,
* Le prénom suivi d'un astérisque a été de l’épidémie, elle suit les dernières parfois pour des raisons électoralistes, ont
modifié. évolutions législatives. Avec Mediapart, du mal à accepter que l’on puisse réduire
elle explique les origines de cette notion les droits des citoyens pour des raisons
juridique, ce qu’elle a changé dans notre d’hygiène et de salubrité.
Stéphanie Renard: «Cette droit et analyse son application actuelle Cependant, l’ordre public sanitaire est
par les autorités dans le cadre de la lutte une matière mouvante. C’est pour cela
crise menace l’égalité et contre l’épidémie. que dans ma thèse, écrite en 2008, je
interroge sur la solidarité» Depuis quand peut-on parler d’ordre parlais de « naissance et de renaissance
PAR JÉRÔME HOURDEAUX
LE MERCREDI 15 AVRIL 2020 public sanitaire ? Quand et comment la de l’ordre public sanitaire ». Il y a un
santé a-t-elle intégré l’ordre public ? phénomène constant de va-et-vient qui fait
La juriste Stéphanie Renard, spécialiste que la prévention est plus ou moins écartée
Cela a toujours été plus ou moins le
de l’ordre public sanitaire, revient sur en fonction des périodes et de l’intérêt
cas. De nombreux travaux, dont ceux de
l’histoire de cette notion et analyse son accordé à la santé par l’opinion et les
Foucault, ont montré les liens de cause à
application par les autorités dans le cadre pouvoirs publics.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.53/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
54

Il y a eu une forte résurgence de cet L’affaire du sang contaminé a mis au jour Dans votre thèse, vous dites, à
impératif de santé publique lors de la auprès de l’opinion publique les carences propos de cet article « que l’on
succession des crises sanitaires qui ont et les défaillances de l’État dans sa gestion peut raisonnablement douter de sa
marqué les années 1990. Celles-ci avaient de la santé publique. Les Français avaient constitutionnalité ». En quoi ? Et
déclenché beaucoup d’angoisses dans la jusqu’alors une confiance quasi aveugle pourquoi cela n’a-t-il pas été soulevé à
société. Il faut se souvenir de l’épidémie en leur système de santé. Celle-ci a été l’époque ?
de Sida, qui a provoqué des demandes trahie par les « sachants » : responsables On peut s’interroger sur sa
sécuritaires très fortes, ou de la crise de politiques et médicaux. Les autorités n’ont constitutionnalité en raison du manque de
la « vache folle » et de tous ces Français pas agi alors qu’elles connaissaient les précision sur les prérogatives accordées au
qui n’osaient plus manger de viande. On risques et les médecins eux-mêmes n’ont ministre de la santé et sur l’étendue de
parlait également beaucoup de la menace pas toujours fait ce qu’il fallait pour celles-ci.
« bioterroriste », qui n’est plus guère protéger les patients.
évoquée aujourd’hui. Sur l’absence de contrôle
Ce scandale a ouvert une crise de de constitutionnalité, les travaux
Tout cela a conduit à un renforcement de confiance sans précédent vis-à-vis du parlementaires montrent qu’il y avait à
la dimension sécuritaire de l’ordre public monde politique comme médical. Il est l’époque un consensus politique autour
sanitaire. à l’origine d’une série de lois qui de ce texte ; personne n’a souhaité
À la fin des années 1960, l’épidémie ont renforcé les droits des patients . saisir le Conseil constitutionnel. Le texte
de la « grippe de Hong Kong » Mais surtout, il a introduit une nouvelle de 1902 ne visait que les épidémies,
avait fait un million de morts dans perspective de l’ordre public sanitaire alors que les années 1990 avaient été
le monde dont plus de 30 000 en s’appuyant sur un nouveau principe, la marquées par de nouvelles menaces
France. Pourtant, cet événement a sécurité sanitaire, lui-même assis sur le comme le bioterrorisme, la catastrophe de
totalement disparu de la mémoire droit fondamental à la protection de la Tchernobyl, l’émergence ou la résurgence
collective. Comment expliquez-vous que santé inscrit dans le préambule de la de maladies épidémiques ou encore le
l’épidémie de Covid-19 qui, à l’heure Constitution de 1946. scandale de l’amiante. Il était donc
actuelle, a fait moins de victimes a Cela a réactivé les problématiques important d’élargir les pouvoirs de police
d’ores et déjà durablement traumatisé contenues dans l’ordre public sanitaire. sanitaire. De plus, l’ancien dispositif
notre société ? Il y a eu notamment une inversion reposait sur un schéma ascendant, qui
J’avoue que je ne sais pas. L’épidémie entre les notions de sécurité et de santé. partait des autorités locales. Il était
de Covid-19 a, dès ses débuts, été Auparavant, la protection de la santé peu compatible avec la répartition
très médiatisée. Et nous sommes surtout était un moyen de préserver la sécurité des compétences entre l’État et les
marqués par l’ampleur des mesures prises collective. Désormais, la protection de la collectivités territoriales portée par l’acte
par les gouvernements. Lors de la grippe santé est un objectif à part entière de la II de la décentralisation.
de Hong Kong, nous n’étions pas du tout sécurité. On passe de la défense sanitaire Cet article est-il toujours en vigueur
dans la même société. La maladie et la de la collectivité à la recherche de sécurité malgré le vote de la loi sur l’état
mort étaient vues comme des fatalités. pour la santé, ce qui approfondit les buts et d’urgence sanitaire ?
On n’attendait pas la même chose de donc l’emprise de l’ordre public sanitaire.
Il est toujours en vigueur. Mais il y
l’État. On espérait juste être soignés et Parmi les lois votées après les scandales a débat sur sa combinaison avec l’état
guéris. Nous n’étions pas du tout dans sanitaires, celle du 9 août 2004 avait d’urgence sanitaire. Pour certains juristes,
la même approche. On peut l’illustrer introduit l’article L. 3131-1 du CSP qui la déclaration de l’état d’urgence sanitaire
par l’affaire dite du Stalinon, médicament offre des pouvoirs d’exception au suspend l’article L. 3131-1 du CSP.
qui, dans les années 1950, a provoqué ministre de la santé en cas de menace Personnellement, je pense qu’il ne s’agit
plusieurs centaines de décès. À l’époque, sanitaire grave et qui a depuis été que d’une suspension partielle et que les
les victimes ont uniquement recherché la complété par la loi sur l’état d’urgence deux dispositifs peuvent se cumuler si le
responsabilité du laboratoire, sans jamais sanitaire. Comment étaient gérées les ministère de la santé prend des mesures
penser à engager celle de l’État comme catastrophes sanitaires avant cela ? dans des domaines ne relevant pas de
dans l’affaire beaucoup plus récente du Par la loi du 15 février 1902 que la compétence du premier ministre. Le
Mediator. j’évoquais précédemment. Les épidémies ministère de la santé pourrait par exemple
Dans votre thèse vous expliquez étaient gérées au niveau local. Si les invoquer l’article L. 3131-3 du CSP pour
l’importance de l’explosion de l’affaire moyens locaux étaient insuffisants, le chef ordonner des vaccinations obligatoires.
du sang contaminé, que vous qualifiez de l’exécutif pouvait prendre des mesures
de « faillite sanitaire ». Qu’a-t-elle par décret pris après avis du Conseil
changé ? supérieur de l’hygiène de France.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.54/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
55

La loi sur l’état d’urgence sanitaire en auxiliaire de police administrative. En Plusieurs recours visant à mettre en
a fait l’objet d’analyses en apparence revanche, il est peu enclin à enjoindre cause la responsabilité de ministres ou
contradictoires. D’un côté, il s’agit au gouvernement de prendre des mesures des autorités ont déjà été annoncés.
d’un texte faisant entrer dans notre de protection des personnes, notamment Pensez-vous que certains ont une
droit un nouveau régime d’exception vulnérables. Les rejets sont extrêmement chance d’aboutir ?
extrêmement liberticide. De l’autre, il nombreux. Alors que les moyens mis en Je n’ai pas lu les différents recours
« cadre » des pouvoirs exceptionnels œuvre pour la protection de la population, déjà disponibles. Je ne pourrai donc
déjà prévus par le CSP de manière dont les soignants, sont insuffisants, le pas me prononcer sur ce point. Mais
très vague. Comment analysez-vous ce Conseil d’État se satisfait des mesures d’une manière générale, je ne suis pas
texte ? prises ou annoncées par le gouvernement, très optimiste sur l’accueil qui leur sera
Tout d’abord, il faut souligner que voter renonçant ainsi à son rôle de gardien des réservé.
une loi d’exception dans l’urgence est libertés.
On peut cependant considérer qu’il y a
toujours dangereux. Cela dit, il me semble D’une manière générale, je fais partie eu méconnaissance et inapplication de
que l’adoption de ce nouveau régime, dans de ceux qui considèrent qu’il faut la règle de droit dans la préparation
le contexte actuel, est une bonne chose, totalement repenser la composition et le de notre système de santé à cette
car il offre davantage de garanties et cadre rôle du Conseil d’État, voire imaginer sa épidémie. Une loi de 2007 avait été votée
un peu mieux les prérogatives accordées suppression et son remplacement par la justement pour faire face à ce type
aux autorités. Le Sénat notamment a réussi création d’une chambre administrative au de situation. Elle instaurait notamment
à faire introduire dans la loi une liste sein de la Cour de cassation. la réserve sanitaire, mais surtout l’Eprus
des mesures que peut prendre le premier Le gouvernement met beaucoup (établissement de préparation et de
ministre. Toutefois, je regrette que le en avant dans sa communication réponse aux urgences sanitaires) qui était
dispositif de l’article L. 3131-1 ait été à l’importance des avis scientifiques dans chargé de la politique d’acquisition, de
peine retouché. Les pouvoirs du ministre sa prise de décisions, et notamment de fabrication, d’importation, de stockage
de la santé sont aussi importants en 2020 ceux du comité scientifique qui a été et de distribution des produits, biens et
qu’en 2004. inscrit dans la loi. Dans votre thèse, services nécessaires à la protection de la
Le juge administratif, qui traite déjà vous rappelez les faillites du monde population en cas de menace sanitaire
les contentieux liés à la santé publique, médical à l’origine de l’affaire du sang grave. Le dispositif a été très efficace
s’est vu en outre confier le contrôle contaminé. Vous parlez également d’un en 2009 lors de l’épidémie de grippe A/
des mesures prises dans le cadre « renforcement de l’influence des experts H1N1. Mais tout cela a disparu. On a
de l’état d’urgence sanitaire. Or, le sur la décision de police sanitaire » coupé dans les budgets, les stocks n’ont
Conseil d’État a, depuis le début qui enferme les politiques dans une pas été renouvelés et l’Eprus lui-même a
de l’épidémie, pris plusieurs positions « liberté régulée ». Jusqu’à quel point disparu en 2016 avec l’Institut de veille
montrant sa volonté de s’impliquer les scientifiques doivent-ils guider la sanitaire pour être fondu au sein de Santé
dans la gestion de cette crise. De politique ? publique France .
son avis sur la loi d’état d’urgence Ce débat n’est pas nouveau. Dans la On pourrait également reprocher à l’État
sanitaire, il avait demandé et obtenu régulation d’une épidémie, on ne peut de ne pas avoir agi assez vite alors
un durcissement de certaines mesures. pas faire l’économie d’une expertise que la sonnette d’alarme avait été tirée
Le 22 mars, il avait communiqué de scientifique. Il faut que le gouvernement très tôt par l’OMS. Jusqu’au 4 mars,
manière inhabituelle sur un recours soit éclairé par des avis d’experts. Mais, le ministère de la santé s’est contenté
déposé par un syndicat de médecins après, le choix des politiques qui seront d’émettre de recommandations d’hygiène
demandant un confinement total de la mises en place doit être celui des et ce sont les autorités locales qui
population. Celui-ci avait été rejeté, responsables politiques. ont pris le plus souvent l’initiative.
mais dans sa décision il demandait à J’habite non loin d’un cluster, dans
l’État de prendre certaines mesures. Un scientifique a par définition une
approche qui vise à l’efficacité. Un le Morbihan, et je me souviens que
Ne sort-il pas de son rôle en prenant le 7 mars, alors qu’Emmanuel Macron
position sur des décisions politiques responsable politique doit prendre en
compte de nombreux autres aspects, et conseillait encore d’aller au théâtre, nous
dont il aura à juger les contentieux n’avions déjà plus le droit de nous réunir,
qu’elles provoqueront ? notamment les libertés publiques. Toute
mesure scientifiquement efficace n’est pas des enfants et des enseignants étaient
La position du Conseil d’État est forcément légitime dans un État de droit. exclus des établissements scolaires et
extrêmement critiquée par de nombreux Réciproquement, invoquer des « avis universitaires… et les cinémas étaient
juristes et universitaires. Dans sa première scientifiques » ne suffit pas à dégager fermés.
ordonnance, il s’est clairement positionné l’État de sa responsabilité.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.55/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
56

Dans une interview au Monde, personnes âgées, l’isolement des malades Cette évolution reflète l’importance prise
l’ancien directeur général de la ou la priorisation des soins. L’État a très par des droits « de sécurité » qui se
santé William Dab reprochait au tôt déverrouillé les possibilités d’usage sont affirmés comme droits fondamentaux
gouvernement de faire peser la lutte de produits de sédation profonde afin depuis les années 1990 : droit à la
contre l’épidémie principalement sur d’accompagner la fin de vie des malades protection de la vie, droit à la protection de
les citoyens. Partagez-vous son avis ? ne pouvant accéder à la réanimation. Ça a l’intégrité physique, droit à la protection
Totalement. Comme je le disais, il y tout de même un sens. de la santé, etc. Leur caractéristique est
a un déséquilibre entre les obligations Et l’on se résigne déjà pour l’avenir. On qu’ils ne se déclinent pas seulement en
d’action et les contraintes liées à la nous prévient par exemple que la relance termes de liberté mais conduisent aussi à
sécurité sanitaire. Concrètement, dans de l’économie imposera des « efforts » des obligations positives de protection qui
cette crise, l’État a privilégié une approche aux travailleurs, qui devront renoncer à peuvent être imposées aux individus. Cela
disciplinaire et policière de l’épidémie, certains acquis sociaux. induit une sorte de paternalisme d’État.
sans se voir imposer d’obligation positive Cette crise n’oppose pas seulement la Le discours du gouvernement est
de protection de la population. La sécurité à la liberté. Elle menace aussi symptomatique de cette évolution. Les
contrainte et la responsabilité pèsent l’égalité et interroge sur la solidarité. mesures prises ont été justifiées par
principalement sur les individus. Ils sont la nécessité de protéger la santé des
les vecteurs de transmission de la maladie N’y a-t-il pas une responsabilité des personnes les plus vulnérables (personnes
et c’est leur comportement qui est mis en citoyens qui, en réclamant toujours âgées ou de santé fragile). Ont-elles
cause. plus de sécurité sanitaire, a conduit été réellement protégées ? Et jusqu’où
l’État à s’arroger des pouvoirs de peut-on contraindre la liberté pour
Je trouve que la récente proposition de la police toujours plus importants qui
présidente de la Commission européenne, cette protection ? La santé est-elle un
aujourd’hui se retournent contre eux ? impératif supérieur à la liberté comme
visant autoriser un déconfinement de la
population à l’exception des seniors qui Oui. En réclamant davantage de le laisse entendre la présidente de la
resteraient enfermés jusqu’à la fin de protection, en demandant toujours plus Commission européenne ? Nous sommes
l’année, est un bon exemple de cette à l’État en termes de sécurité, nous progressivement passés d’un impératif de
disproportion des responsabilités. avons aussi diminué notre liberté. Avec défense sanitaire de la collectivité à la
cette épidémie, on perçoit le risque d’un recherche de la sécurité pour la santé
Nous sommes de plus dans une logique retour à une forme d’hygiénisme, avec de chacun. Et cet objectif semble suffire
de surenchère sécuritaire. En guise de lutte une forme culpabilisation des individus et à justifier d’importantes restrictions de
contre l’épidémie, nous n’avons qu’une des mesures créatrices d’inégalités, pesant liberté, y compris pour protéger les
seule mesure phare : le confinement. Cela lourdement sur les plus vulnérables et les personnes contre elles-mêmes.
renforce l’idée que c’est la population plus défavorisés.
qui est responsable de l’évolution de Il faut réfléchir sur le lien entre
l’épidémie. D’autant plus que la loi Dans votre thèse, vous expliquez ordre public et droits fondamentaux et
d’urgence sanitaire et le décret de que ces évolutions de l’ordre public s’interroger sur les rapports entre liberté et
confinement prévoient des sanctions fortes sanitaire, avec l’affirmation de la sécurité sanitaire.
allant jusqu’à l’incarcération en cas de sécurité sanitaire et une augmentation
réitération de non-respect du confinement. des pouvoirs et obligations de l’État,
Nous assistons ainsi à une résurgence de dessinent « les contours d’une figure La Corse profite du
la délinquance sanitaire. L’ennemi, c’est le paternaliste de l’État, dont la logique confinement pour exporter
non-observant des règles de distanciation ne relève plus ni de l’État-gendarme
ni de l’État-providence ». N’est-ce pas
ses poubelles sur le
sociale.
exactement ce que nous sommes en train continent
Il doit y avoir un équilibre entre discipline de vivre, notamment au travers de la PAR HÉLÈNE CONSTANTY
et protection et une proportionnalité dans communication présidentielle qui tente
les mesures prises. Certes, il y a un risque de mettre en scène un président « père
pour la vie de chacun. Mais pour le reste, de la Nation » ?
les règles de l’État de droit demeurent. La
protection de la santé n’est pas une fin en Oui, en effet. J’ai l’impression que ce qui
soi ; elle ne justifie pas tout. se passe est une sorte d’apothéose de ce qui
s’est construit depuis quelques dizaines
Ce que je trouve abominable, c’est que d’années.
l’on se résigne facilement à beaucoup
de choses, comme l’enfermement des

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.56/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
57

LE JEUDI 16 AVRIL 2020 poubelles soient traitées au plus près du réduction des déchets à la source et hostile
lieu de leur collecte, afin de limiter les à l’incinération, il a élaboré, dès mai
nuisances dues aux trajets des camions 2016, un plan d’action pour la réduction
et de responsabiliser les collectivités et le traitement des déchets ménagers de
territoriales en charge de la gestion des Corse. Ce programme ambitieux prévoit
déchets. un recours accru au tri, au recyclage et au
Cette surprenante décision a été prise compostage, et fixe un objectif de 60 % de
discrètement, mais avec l’aide des valorisation dans un délai de trois ans pour
services de l’État, par le Syndicat public les zones rurales et cinq ans pour les villes.
de valorisation des déchets de Corse Mais quatre ans après son adoption, la
Le centre de stockage des déchets de Saint-
Antoine (Ajaccio), en février 2020. © (Syvadec), chargé du traitement des situation est toujours aussi catastrophique.
PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP déchets collectés par les communes, dans La Corse produit toujours plus de déchets
Des décharges d’ordures ménagères l’opacité induite par l’état d’urgence (236 000 tonnes en 2018, en hausse de
saturées, des responsables politiques sanitaire lié à la crise du Covid-19, et en 6 % par rapport à l’année précédente),
incapables de trouver des solutions… Et l’absence de tout débat public. dont seulement 31 % est trié et valorisé.
un marché public de 6,1 millions d’euros Tout le reste est mis en décharge. Or,
passé sans publicité ni concurrence. Elle prend la forme d’un marché public
de 6,1 millions d’euros (3,3 millions pour les centres d’enfouissement sont saturés.
Un bateau rouge à tête de Maure de le transport routier et maritime et 2,8 Il n’en reste plus que deux encore en
la compagnie Corsica Linea doit partir, millions pour l’incinération). Ce marché activité : Prunelli di Fium’Orbo, capable
mercredi 15 avril dans la soirée, direction a été passé, sans publicité ni mise en de fonctionner encore jusqu’en 2023, et
Marseille, avec une cargaison très spéciale concurrence, selon la procédure d’urgence Viggianello, qui devra être fermé en 2020.
à son bord. De grandes balles pleines de impérieuse, prévue par l’ordonnance du Chacun est autorisé à recevoir un certain
déchets ménagers, d’une tonne chacune, 23 juillet 2015 relative aux marchés tonnage annuel.
enveloppées dans du plastique bleu, publics. Depuis 2015, dès que leur capacité
devront ensuite être chargées sur des approche de la saturation, ces deux
camions pour être brûlées dans trois Cette procédure dérogatoire permet de
se dispenser d’appel d’offres et de centres ferment leurs portes aux camions
incinérateurs de la Région Sud : Nice, Fos- de poubelles issus d’autres régions de
sur-Mer et Vedène, près d’Avignon. recourir à un marché négocié en cas
de « circonstances imprévisibles et l’île, réservant le peu de place qui leur
Les rotations maritimes entre Ajaccio et extérieures à l’acheteur ». La crise reste aux ordures collectées localement.
Marseille vont se poursuivre pendant 45 sanitaire entre bien sûr dans ce cadre, Chaque année, ces blocages provoquent
jours, jusqu’à épuisement des 21 000 permettant par exemple aux communes et des conséquences en chaîne sur toute la
tonnes d’ordures ménagères accumulées aux hôpitaux de commander en urgence filière. Faute de lieu d’enfouissement, les
depuis cinq mois en Corse dans des des masques, du gel hydroalcoolique communes cessent de collecter les ordures
lieux de stockage de fortune, attirant ou des respirateurs pour lutter contre et les sacs nauséabonds s’amoncellent
les mouches, les rats et les goélands et l’épidémie de coronavirus. L’exportation dans les rues. Puis, au début de l’année
dégageant des odeurs insupportables. d’ordures ménagères répond-elle à cette calendaire, les deux décharges rouvrent
définition ? La question mérite d’être leurs grilles et les rotations reprennent…
posée. Jusqu’à leur saturation.

En Corse, la crise des poubelles ne Une solution à ce problème, récurrent


date pas d’hier. Elle résulte d’une depuis 2015, semblait pourtant avoir
gestion calamiteuse des déchets par été trouvée en novembre 2019. Josiane
les responsables publics, depuis des Chevalier, la préfète de Corse, avait
décennies. Ces dernières années, la signé un arrêté autorisant Lanfranchi
situation n’a fait qu’empirer. L’accession Environnement, l’exploitant privé de
Le centre de stockage des déchets de Saint- au pouvoir des nationalistes, élus à Viggianello, à ouvrir un nouveau centre de
Antoine (Ajaccio), en février 2020. ©
la tête de la collectivité de Corse stockage d’une capacité de 58 000 tonnes,
PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
en décembre 2015 et réélus en sur une parcelle voisine. Pudiquement
En théorie, pourtant, chaque région décembre 2017, n’y a rien changé. baptisé Éco-Pôle, ce site était prêt à trier et
française a vocation à être autonome stocker les déchets pendant dix ans.
en matière de déchets ménagers. Le Gilles Simeoni, le président de l’exécutif,
avait pourtant promis de prendre le Mais c’était compter sans l’opposition de
principe de proximité, inscrit dans le Gilles Simeoni, en ligne avec le maire de la
code de l’environnement, prévoit que les problème à bras-le-corps. Partisan de la
commune et les riverains, qui n’en peuvent

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.57/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
58

plus de voir défiler les camions. Tous Ils sont légitimement inquiets des risques Concrètement, en termes moins édulcorés,
souhaitent un arrêt définitif de l’activité sanitaires », s’indigne Jean Pereney, le les balles de déchets stockés depuis cinq
du site. Rassemblés dans le collectif premier adjoint de Viggianello. mois en Corse, qui ne sont pas des déchets
Valincu Lindu, les riverains ont choisi Le 28 mars, la commune a donc pris résiduels mais des poubelles entières en
la méthode forte, bloquant les grilles du un arrêté municipal interdisant le passage putréfaction, vont être brûlées à Nice, dans
centre de stockage depuis le 8 novembre de camions de plus de 19 tonnes l’incinérateur de l’Ariane, appelé Unité
pour empêcher tout camion d’y pénétrer. sur son territoire, ce qui permettait de de valorisation énergétique (UVE) car la
« Cela fait cinquante ans que Viggianello maintenir l’accès aux camions de poubelle chaleur de ses fours sert à produire de
est la poubelle de la Corse. C’est une classiques tout en stoppant le trafic des l’énergie, utilisée pour fournir de l’eau
ancienne décharge sauvage, autorisée semi-remorques contenant les balles. Mais chaude aux logements de ce quartier
depuis la fin des années 1970. Cela suffit ! lundi 30 mars, à 5 heures du matin, lorsque populaire.
À chacun son tour. Il faut la fermer le maire Joseph Pucci et son premier Laurent Marcangeli, le maire divers droite
et que d’autres communes prennent le adjoint, le visage couvert par un masque d’Ajaccio, réélu au premier tour le 15 mars
relais en ouvrant de nouveaux centres et la poitrine ceinte de leurs écharpes avec 53,7 % des voix, explique comment
de stockage », affirme Frédéric Larigi, le tricolores, se sont rendus sur le site pour l’idée a germé : « Début avril, le directeur
porte-parole du collectif. contrôler le respect de l’interdiction, ils ont général des services de la Communauté
Faute d’acceptation sociale, Viggianello été verbalisés par les gendarmes pour non- d’agglomération du pays ajaccien a
2 n’a pas été ouvert. Le maire de la respect du confinement ! « Les gendarmes entendu dire que l’incinérateur de Nice
commune et l’association de protection de nous ont dit que si nous revenions le était en manque de déchets à brûler, en
l’environnement U Levante ont déposé, lendemain, ce serait 1 500 euros, et qu’à raison de la baisse du volume d’ordures
le 12 mars, un recours en annulation la quatrième verbalisation, nous irions en ménagères, consécutive au confinement et
de l’arrêté préfectoral devant le tribunal prison », témoigne Jean Pereney, encore à la fermeture des hôtels et restaurants.
administratif de Bastia. Aucune solution sous le choc. J’ai appelé Christian Estrosi et notre
alternative ne se profile à l’horizon. C’est alors que Christian Estrosi est arrivé, compatriote Pierre-Paul Leonelli, son
Aucune autre commune ne propose de tel Zorro, avec une solution miracle pour adjoint en charge de la propreté, qui m’ont
prendre le relais, en acceptant d’ouvrir un débarrasser la Corse de ses empoisonnants confirmé l’information. Ils se sont dits
nouveau centre d’enfouissement. La Corse détritus. prêts à nous aider. »
se trouve dans une impasse. Le 6 avril, le maire de Nice a publié Le maire d’Ajaccio a ensuite relayé la
sur son compte Twitter la photo d’une proposition auprès de Gilles Simeoni,
La solution niçoise le président du conseil exécutif de la
visioconférence organisée la veille, avec
La situation s’est brutalement tendue Collectivité de Corse, et de François Tatti,
notamment Laurent Marcangeli, le maire
fin mars. Dès le début du confinement, le président du Syvadec, qui ont bondi sur
d’Ajaccio, Renaud Muselier, le président
le collectif Valincu Lindu, soucieux de l’occasion.
de la Région Sud et Bernard Gonzalez, le
pas ajouter une crise des déchets à la préfet des Alpes-Maritimes, au cours de In fine, l’ensemble des balles de déchets
crise sanitaire, avait pourtant accepté de laquelle une solution a été trouvée. stockés en Corse, et pas seulement celles
surseoir au blocage et de rouvrir les
« Le week-end dernier, Laurent d’Ajaccio, vont donc être expédiées sur
portes du site de Viggianello afin de
Marcangeli a fait appel à la solidarité le continent dans les jours à venir. Elles
permettre l’enfouissement des déchets.
de notre territoire afin de l’aider à seront brûlées dans trois incinérateurs de la
Mais les riverains ont eu la mauvaise
évacuer les déchets ménagers résiduels Région Sud : Nice, Fos-sur-Mer (qui traite
surprise de voir tout à coup des semi-
qui sont stockés sur le territoire de les ordures ménagères de la métropole
remorques de 38 tonnes y déverser des
son agglomération depuis plusieurs mois. marseillaise) et Vedène (qui traite celles de
grosses balles de déchets, celles-là mêmes
En accord avec Renaud Muselier, j’ai l’agglomération d’Avignon).
qui étaient stockées à Ajaccio et à Bastia
depuis novembre dernier, en attendant un répondu favorablement à l’appel de mon L’opération va coûter très cher aux
exutoire… ami Laurent Marcangeli, avec le soutien contribuables insulaires, qui supportent
de la métropole Nice-Côte d’Azur, de la déjà un coût de gestion des déchets
Les élus de la commune se sont sentis direction régionale de l’environnement, de extravagant, 2,5 fois supérieur à la
trahis. « Le Syvadec a profité du l’aménagement et du logement (DREAL), moyenne nationale. Selon l’Ademe, ce
confinement pour déstocker les balles de du préfet des Alpes-Maritimes et de la coût s’élève à 243 euros par habitant
toute la Corse. Nous avons vu arriver Région Sud pour réceptionner les déchets et par an en Corse, contre 93 euros en
30 à 40 camions par jour. Les gens de résiduels stockés et les traiter par l’UVE moyenne nationale. Même comparé aux
toute la région se sont affolés en voyant de Nice », écrit Christian Estrosi.
passer ces camions dans les villages.

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.58/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
59

autres régions touristiques, le coût de la arriverions à mobiliser les riverains – ce LE JEUDI 16 AVRIL 2020

gestion des déchets en Corse reste 65 % qui m’étonnerait, vu qu’ils se battent avant
plus élevé que la moyenne. tout pour leur fin de mois –, nous ne
Le marché public d’exportation des balles pourrions pas bloquer l’accès au site »,
passé par le Syvadec et rendu public reconnaît, fataliste, Christian Masson.
le 14 avril va contribuer à alourdir En Corse, aucune voix ne s’élève contre
encore la facture. Il bénéficiera aux trois cette mesure d’exception. Conscients de la
exploitants des incinérateurs, Sonitherm crise chronique dont ils subissent chaque
(filiale de Veolia) à Nice, Everé (filiale année les désagréments, avec les poubelles
du groupe espagnol Urbaser) à Fos-sur- entassées dans les rues, les habitants Deux militaires français sur le «Charles-de-Gaulle»,
Mer et Suez à Vedène, et plus encore sont globalement ravis de voir qu’une le 12 avril, à Toulon. © Christophe SIMON/AFP
à la compagnie maritime Corsica Linea, solution ait été trouvée, tout en ayant bien Les 1 750 marins du porte-avions
propriété du consortium CM Holding et conscience que le fond du problème n’est Charles-de-Gaulle ont débarqué à Toulon,
au transporteur routier Patrick Rocca, l’un pas réglé. dimanche, après que leur mission a été
des fondateurs du consortium. « Nous avons profité de la situation écourtée par une épidémie de Covid-19.
Les grands perdants, à l’inverse, sont exceptionnelle causée par la crise Le ministère des armées assure que
les riverains des trois incinérateurs, au sanitaire, qui a provoqué ce “vide toutes les précautions ont été prises à
premier rang desquels les habitants du de four” chez les exploitants des bord afin de limiter la propagation du
quartier de l’Ariane, à Nice, qui ont appris incinérateurs du continent. Mais ce n’est virus, et notamment que tous les marins
la nouvelle en regardant le journal télévisé ni glorieux ni pérenne et ne correspond présentant des symptômes ont été isolés
de France 3 Côte d’Azur. en rien au schéma que nous avons de l’équipage. Selon les informations de
envisagé », reconnaît Marie-Christine Mediapart, ce n’est pas le cas.
Christian Masson, un postier à la
retraite dont la fenêtre donne sur la Bernard-Gelabert, la directrice adjointe de Les marins du Charles-de-Gaulle ne
haute cheminée de l’incinérateur, en cabinet de Gilles Simeoni. le savent que trop bien : encore plus
fait partie. Il en subit au quotidien les Pour le président de l’exécutif, partisan de qu’ailleurs dans l’armée, la parole de
nuisances visibles (le bruit et l’odeur) et l’autonomie de son île, cette exportation de ceux qui travaillent sur le porte-avions est
invisibles, notamment les rejets d’acides déchets vers le continent constitue même contrôlée. Car en plus d’être un navire aux
et de poussières chargées de polluants, un grave constat d’échec. Se souvient- missions hautement stratégiques – c’est de
qui provoquent l’irritation des bronches. il des paroles qu’il avait prononcées à son pont que les Rafale français décollent
Président de l’association Un cœur pour Bastia, le 8 juillet 2016, lors d’un colloque pour aller bombarder les positions de
l’Ariane, il a obtenu en 2000 la création sur l’économie circulaire, rapportées dans l’État islamique en Syrie et en Irak –, le
d’une commission locale d’information le club des abonnés de Mediapart ? porte-avions est un bateau éminemment
et de sécurité, qui informe les riverains « Nous voulons rompre avec le système « politique » ; une fierté de l’armée
sur le fonctionnement de Sonitherm, le qui a prévalu, c’est-à-dire le tout- française dont les faits d’armes servent
délégataire de service public. enfouissement ruineux économiquement, aussi d’outil de communication.

« Une fois de plus, on nous met devant le qui nous a conduits dans l’impasse La parole de son équipage est donc rare.
fait accompli. On commençait seulement douloureuse actuelle ! Nous avons porté D’autant plus rare qu’à bord, l’usage
à mieux respirer, depuis le début du un plan révolutionnaire […]. Nous de téléphones portables est interdit.
confinement, grâce à la réduction de la voulons être un territoire pionnier de Mediapart a pu néanmoins recueillir
pollution atmosphérique. On nous dit que l’éco-développement en Europe. » longuement celle d’un marin embarqué
Veolia manque de carburant ? Alors, qu’il durant près de trois mois à bord du porte-
arrête l’un des quatre fours ! » avions – par l’intermédiaire de l’un de ses
Covid-19: le proches –, puis recouper ce témoignage
Le 7 avril, trois associations, dont Un cœur
pour l’Ariane, ont adressé un courriel de
commandement du
protestation contre cette importation de «Charles-de-Gaulle» a été
déchets au préfet des Alpes-Maritimes. dépassé par l’épidémie
Ils n’ont pas obtenu de réponse et PAR JUSTINE BRABANT
ne se font aucune illusion sur leur
capacité à empêcher l’incinérateur de
brûler les poubelles corses. « Nous
sommes confinés. Quand bien même nous

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.59/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
60

grâce à des documents internes, des La traditionnelle visite du bateau par mesures barrières, permettant notamment
photos, ainsi qu’en le croisant avec les familles est annulée, mais les des rassemblements de dizaines de marins
d’autres récits de personnes embarquées. marins sont autorisés à descendre à à l’occasion de « l’appel » quotidien.
terre pour voir leurs familles. Une Comment est-ce possible ? La présence du
décision « surprenante » pour ce proche, virus à bord n’est en fait confirmée qu’au
« d’autant que, contrairement à ce qui a début du mois d’avril, lorsqu’un marin est
été dit, cela ne concernait pas uniquement testé positif après avoir été débarqué au
ceux qui avaient leur famille sur place : Danemark. Quatorze jours après l’escale à
certaines familles sont venues de plus loin, Brest, à la fin mars, la période d’incubation
et certains marins sont sortis non pas pour est théoriquement passée et ce cas n’a
voir leurs proches, mais pour aller en boîte pas encore été détecté ; le navire se croit
ou dans des bars ». épargné.
Deux militaires français sur le « Charles-de-Gaulle
», le 12 avril, à Toulon. © Christophe SIMON/AFP Au retour, sur le bateau, l’équipage ne Dans une lettre interne destinée aux
Mis bout à bout, ces éléments dessinent fait l’objet d’aucun contrôle particulier, familles des marins, le commandant
un tableau moins héroïque que le récit assure-t-il. Plus étonnant encore : la du porte-avions, Guillaume Pinget, se
officiel du retour au port du Charles- hiérarchie semble appréhender la situation félicite : « Voilà donc quatorze jours
de-Gaulle, avec « seulement » cinquante avec une certaine légèreté. « Le que nous avons quitté Brest et grâce à
marins malades et une prise en charge commandant s’est contenté de leur dire la volonté de chacun et aux efforts faits
exemplaire. qu’ils étaient militaires, en bonne santé, pour respecter les mesures barrières, nous
et que donc même s’ils l’attrapaient, tout n’avons à ce jour aucun cas déclaré de
Selon les informations recueillies par
irait bien », rapporte encore ce proche. coronavirus à bord. »
Mediapart, la situation sanitaire est
Dans les coursives, on ne s’inquiète pas
devenue quasiment hors de contrôle, à Ignore-t-il que des cas asymptomatiques
davantage : les militaires se toussent
tel point que le nombre de contaminés peuvent se trouver à bord ? A-t-il décidé
dessus « pour rire ».
pourrait être bien supérieur au chiffre consciemment de prendre le risque ?
fourni par le ministère. Contre toute Un mois et (au moins) cinquante malades Le commandement prend en tout cas
précaution élémentaire, certains marins plus tard, le porte-parole de la marine une décision qui aura sans doute des
testés positifs ont continué à partager leur l’admet pourtant : c’est certainement à conséquences sur la suite de l’épidémie : il
chambre avec des marins en bonne santé Brest que le porte-avions a été infecté par choisit de lâcher du lest dans l’application
et le commandement a tardé à mesurer le Covid-19. des gestes de prévention. « Nous allons
l’ampleur du problème, se réjouissant de Interrogé sur l’opportunité de cette escale, assouplir certaines mesures barrières qui
l’absence de cas sur le bateau et allant le porte-parole reste droit dans ses bottes : avaient été prises », annonce le médecin-
même jusqu’à « assouplir » les gestes « Je ne vois pas pourquoi on aurait chef du bateau dans la même lettre (classée
barrières alors que toute la France était imposé aux marins un traitement plus « diffusion restreinte »), destinée aux
confinée. restrictif que celui qu’on imposait à tous familles et datée d’avril 2020.
Pour le proche d’un marin embarqué, les les Français. Je n’identifie aucune erreur Cet « assouplissement » concerne « la
premiers doutes sont nés voilà un mois, d’appréciation », explique-t-il à l’Agence suppression des appels au poste de
le 13 mars, lorsque le commandement France-Presse (AFP). Une justification compagnie et des briefings activité,
du Charles-de-Gaulle a décidé de faire qui peut paraître contestable : les marins l’adaptation des flux aux rampes pour
escale à Brest après plusieurs semaines en du Charles-de-Gaulle ne sont, de fait, se restaurer, ou encore la suppression
Méditerranée dans le cadre de l’opération pas « tous les Français », et que les d’activités diverses et variées au sein
Chammal – et avant de repartir vers le conséquences d’une épidémie ne sont a du bord, comme par exemple certaines
nord. priori pas les mêmes dans une bourgade activités de cohésion [loisirs collectifs] »,
française et dans un porte-avions à détaille-t-il.
Le porte-avions s’arrête dans le port
propulsion nucléaire.
breton du vendredi 13 mars au soir au Le marin contacté par Mediapart par
lundi 16 mars au matin. Le reste de la Surtout, la suite démontrera que les l’intermédiaire d’un de ses proches
France se prépare alors au confinement. marins du porte-avions n’ont pas subi un confirme que les « appels » de compagnie,
Le samedi 14 mars, Édouard Philippe traitement « plus restrictif » que celui de des rassemblements quotidiens réunissant
annonce la fermeture des lieux publics tous les Français. Au contraire : pendant au minimum une cinquantaine de
non essentiels et le lundi 16 mars que ces derniers étaient interdits de personnes, ont été rétablis à la fin du mois
au soir, Emmanuel Macron annonce le rassemblement, de réunion familiale et de de mars. Il ajoute que certaines mesures
confinement. sport collectif, le commandant du navire ont été également assouplies comme le
décidait d’« assouplir » l’application de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.60/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
61

nettoyage du bateau deux fois par jour. La ses proches, militaire sur le Charles-de- l’équipage ». En tout cas, « pas plus par
procédure appliquée est revenue à celle Gaulle, n’avait pas non plus été placé exemple qu’un autre marin qui n’aurait
pratiquée hors temps d’épidémie, avec un en confinement. Étonnant lorsqu’on sait jamais présenté de symptômes, mais qui
nettoyage une seule fois par jour. qu’au même moment, le commandant pourrait quand même être contagieux ».
Lorsque les premiers cas sont déclarés en écrit – encore – aux familles, dans une En somme : puisqu’on n’en sait rien,
avril, il n’est plus question « d’assouplir ». lettre cette fois datée du 10 avril, que prenons le risque. Un esprit retors pourrait
Dans ce bateau où la promiscuité est « les marins infectés par le coronavirus, rétorquer au ministère que si l’on suit
permanente, où les militaires partagent ou présentant des symptômes, continuent ce raisonnement jusqu’au bout, il faudrait
tous leur chambre (de deux à vingt-quatre de faire l’objet d’une prise en charge déconfiner toute la France.
lits), il faut rapidement prendre en charge spécifique et de toute notre attention ».
Plus embarrassant encore : cette pratique
les malades et les isoler du reste de La réalité semble plus brutale : au sein est en contradiction avec les instructions
l’équipage. Le ministère des armées assure du Charles-de-Gaulle, l’épidémie a pris de l’institution la plus légitime en la
que c’est ce qui a été fait. Une zone a été des proportions telles que tous les malades matière, le service de santé des armées.
prévue pour cela : la « tranche Alpha » du n’ont pas pu être suivis et isolés. « À Dans une directive que Mediapart a pu
bateau, d’une capacité de 127 places, dont partir du 3 ou 4 avril, la situation a
la ventilation peut être mise en dépression empiré très rapidement, relate le proche consulter, datée du 1er avril et signée
afin d’éviter la propagation du virus au du premier marin. Beaucoup de gens de sa directrice Maryline Gygax Généro,
reste du bâtiment. ont eu des symptômes. Dans certaines l’institution chargée de veiller sur la santé
chambres, tout le monde toussait ; des soldats français détaille la procédure à
Interrogé par Mediapart (voir la Boîte suivre concernant le retour au travail des
noire de cet article), le ministère indique quand ils travaillaient, tout le monde
toussait. » Plus grave encore : toujours militaires après une « infection confirmée,
que l’équipe médicale du porte-avions probable ou possible » au Covid-19. Les
« a pris en charge tout marin présentant selon cette source, plusieurs marins sont
restés avec les autres, sans changer de recommandations y sont claires. La reprise
un ou plusieurs symptômes pouvant du travail des militaires ayant été malades
être assimilé(s) au Covid-19 », en chambre, même après avoir été testés
positifs au Covid-19. Les résultats des « doit être strictement encadrée », et
adoptant « les mesures de précaution précédée d’une visite médicale durant
préconisées par le ministère pour les premiers tests ont été rendus publics le
vendredi 11 avril. Cinquante cas ont été laquelle les médecins militaires doivent
cas suspects : isolement le temps de la examiner les malades physiquement et
durée des symptômes, suivi médical, port testés positifs, a annoncé le ministère
des armées. Problème : seuls soixante-six psychiquement, avant de leur remettre
du masque ». Dans une autre de ses un certificat, et de rapporter la suspicion
lettres adressées aux familles des marins, marins ont été testés sur un équipage de
1 750 personnes. Les tests ont depuis été de Covid-19 dans leur livret médical ;
datée du 7 avril, le commandant l’assurait autant de procédures qui n’ont, à notre
également : lorsque les symptômes généralisés, mais le ministère refuse pour
le moment de communiquer leurs résultats connaissance, pas été appliquées sur le
apparaissent, « les marins sont isolés par Charles-de-Gaulle.
mesure de précaution ». (voir la Boîte noire).
Toujours selon les informations de Pour prévenir d’éventuelles critiques
Ce n’est pourtant pas ce que disent les sur les manquements observés dans la
familles de marins du Charles-de-Gaulle. Mediapart, d’autres marins ont pu sortir
de la zone de confinement lorsque leurs gestion de l’épidémie sur son porte-
Lorsque le marin évoqué plus haut a avions, l’armée a un dernier argument :
« commencé à développer des symptômes symptômes se sont estompés. Comment
s’est-on assuré qu’ils n’étaient plus le bateau n’était pas adapté. Le Charles-
très caractéristiques du Covid-19 », il « est de-Gaulle« n’est pas un navire-hôpital ou
allé à l’infirmerie, où il a été assez mal contagieux ?
un navire de croisière, c’est un bâtiment
reçu », raconte son proche. « L’infirmier Interrogé sur ce point, le ministère des de combat » où « les conditions sont par
lui a dit, en résumé, qu’on ne pouvait armées répond… qu’il n’en savait rien. essence plus spartiates et contraintes » et
pas faire grand-chose pour lui et qu’il Puisque l’état actuel de la connaissance où règne « une forte promiscuité », a tenu
ne pouvait pas être confiné car il n’y scientifique ne permet pas de « confirmer à rappeler le ministère à Mediapart.
avait plus assez de places [en tranche ni infirmer qu’un malade ne présentant
Alpha – ndlr]. Il a refusé d’inscrire dans plus de symptômes est ou n'est pas Mais si le problème venait de
son dossier médical qu’il présentait ces contagieux », écrit le ministère à l’environnement si particulier du porte-
symptômes », ce que lui avait pourtant Mediapart le 12 avril, « le fait qu’un marin avions, comment expliquer que certains
demandé le marin. ayant présenté des symptômes sorte de manquements semblent avoir perduré
la zone confinée une fois les symptômes depuis que l’équipage a posé le pied à
Une autre source a pu confirmer à terre, dimanche 12 avril ? Notre marin
Mediapart que, malgré des symptômes disparus ne veut pas pour autant dire qu’il
représente un danger pour le reste de ayant développé plusieurs symptômes
compatibles avec le Covid-19, l’un de compatibles avec le Covid-19 a ainsi,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.61/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
62

depuis son arrivée à Toulon, été placé en la détresse respiratoire asphyxique des
quatorzaine « avec des gens qui n’ont pas malades du Covid-19 « à domicile on en
de symptômes, donc potentiellement non Face au Covid-19, le faux Ehpad ».
contaminés », raconte son proche. « Un débat sur l’euthanasie des
médecin lui a dit qu'il était visiblement
“sur la fin“ et donc qu’il n’y avait pas de
personnes âgées
PAR CAROLINE COQ-CHODORGE
problème. » LE MERCREDI 15 AVRIL 2020
Les 1 760 membres d’équipage pourraient
même, dans les prochains jours, avoir Un décret assouplit l’accès au Rivotril, un
le plaisir de participer à des activités puissant sédatif, afin de mieux prendre en
collectives. Une note diffusée aux marins charge les malades du Covid-19 en Ehpad.
quelques jours avant d’accoster, et Certains dénoncent un recours masqué
Dans un Ehpad de Marchiennes (Hauts-
répartissant les tâches, charge ainsi l’un à l'euthanasie. Mais le risque est plutôt de-France), le 27 mars 2020 © AFP.
des gradés du navire de « l’organisation dans l’accès inégal aux soins palliatifs qui
Ces recommandations prévoient
de la vie des marins sur le centre » et sauvent des malades, même parmi les plus
d’associer de la morphine et une
en détaille le contenu : « appel, cohésion, âgés.
benzodiazépine. La première indication
sport, loisirs, Internet, wifi, téléphone, La suspicion s’est propagée sur les réseaux est le midazolam, mais la SFAP propose
etc. » Les marins en quatorzaine vont- sociaux, relayée par Gilbert Collard ou trois alternatives : le Rivotril, le Tranxène
ils (encore) se mélanger à l’occasion de le sénateur LR Alain Houpert, médecin et le Valium. « Il y a des tensions sur
parties de football ou de soirées barbecue ? radiologue : faute de place dans les les médicaments, en particulier sur le
Leurs proches, un brin dépassés, préfèrent hôpitaux, le gouvernement autoriserait midazolam, qui est souvent réservé aux
en rire (jaune). Mais celui que nous avons l’euthanasie des personnes âgées, en services de réanimation. Mais tous ces
interrogé n’en démord pas : sur le Charles- publiant ce décret le 23 mars 2020. médicaments sont valables », assure le
de-Gaulle, « la situation n’a pas été prise Il indique que la « spécialité professeur de médecine Vincent Morel,
au sérieux », et le commandement a « mis pharmaceutique Rivotril® sous forme qui dirige l’équipe mobile de soins
en danger la vie » de l’équipage. injectable peut faire l’objet d’une palliatifs du CHU de Rennes.
Aux États-Unis, l’équipage du porte- dispensation, jusqu’au 15 avril 2020, par Et si le Rivotril, comme toutes les
avions USS Theodore-Roosevelt a lui les pharmacies d’officine en vue de la benzodiazépines, mais aussi la morphine,
aussi été contaminé par le Covid-19. La prise en charge des patients atteints ou sont contre-indiqués en cas d’insuffisance
polémique autour de la gestion de la crise susceptibles d’être atteints par le virus respiratoire, « ils sont utiles dans ce
sanitaire a eu raison du chef de l’US Navy, SARS-CoV-2 dont l’état clinique le justifie cas particulier, lorsqu’ils sont utilisés à
Thomas Modly, qui a été démis de ses ». bon escient. La balance bénéfice-risque
fonctions. Le décès d’un premier marin a Le Rivotril appartient à la classe est largement favorable », poursuit le
été rendu public le 13 avril. pharmaceutique des benzodiazépines. professeur Morel, qui s’exprime aussi au
Boite noire C’est un sédatif puissant, utilisé pour nom de la SFAP.
soulager des malades en fin de vie, mais Difficile de soupçonner cette société
Interrogé par courriel le 11 avril pas seulement. Il est par exemple utilisé savante des médecins de soins palliatifs
concernant les mesures prises à bord comme antiépileptique, ou simplement de profiter de l’épidémie de Covid-19
du Charles-de-Gaulle, le ministère des pour soulager de fortes douleurs. Ce pour favoriser la pratique de l’euthanasie :
armées nous a répondu le 12 avril. De décret est paru pour répondre aux dans le débat sur la fin de vie, la
nouveau interrogé le 13 avril, cette fois recommandations de la Société française SFAP s’y est toujours fermement opposée.
à propos du nombre de marins ayant d'accompagnement et de soins palliatifs Elle défend au contraire l’application
développé des symptômes à bord, et du (SFAP) pour la prise en charge de pleine et entière de la loi Claeys-
nombre de cas testés positifs au sein de
Léonetti et la diffusion d’une « culture
l’équipage, le ministère a accusé réception
palliative » en France : soulager la
de nos questions mais n’y a pas répondu,
douleur, respecter la parole des patients,
malgré plusieurs relances.
refuser l’obstination déraisonnable des
L'article a été corrigé le 15 avril dans la soins ou encore développer la collégialité
matinée, avec la date exacte du vendredi des décisions.
11 avril (et non vendredi 13 avril, comme
« Non, il ne s’agit absolument pas
écrit précédemment).
d’un cautionnement de l’euthanasie ! »,
a également réagi officiellement le

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.62/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
63

professeur de gériatrie Olivier Guérin, et qui restent chez eux ou en Ehpad. moyens suffisants, en personnels ou en lits
au nom de la Société française de Mais certains, sept à dix jours après de réanimation ? Les médecins de soins
gériatrie et de gérontologie (SFGG). « Ces l’apparition des premiers symptômes, palliatifs réfutent cette thèse.
médicaments ne tuent pas, précise-t-il. développent une détresse respiratoire.
C’est la maladie qui tue. Il faut parfois S’ils en souffrent, ou s’ils sont très
dormir pour mourir sans souffrir. En inquiets, on peut prescrire un peu de
aucun cas, on ne fait de geste qui provoque morphine et de Rivotril, moi je préfère le
la mort. » Xanax. Puis on arrête quand ils se sentent
Le débat est en réalité plus subtil, tout aussi mieux. Quelques-uns ont des angoisses
crucial. Il est ainsi résumé par Sylvain majeures, mais généralement pendant un
bref moment. Si l’infection prend le
Emy, médecin généraliste dans le XIVe dessus, que les malades n’ont plus assez
arrondissement de Paris : « On nous parle d’oxygène, ils s’en vont la plupart du
de guerre contre le coronavirus. Mais temps assez tranquillement. »
dans les guerres, il y a parfois des crimes Source : Tableau de bord épidémie de Covid-19,
de guerre. Pour les personnes âgées, « On craignait que 100 % des patients Assistance publique-Hôpitaux de Paris.

faisons-nous tout ce qu’il est possible et s’asphyxient, complète Vincent Morel, « Deux choses nous ont fait réévaluer
nécessaire de faire ? » médecin de soins palliatifs au CHU de les bénéfices de la réanimation pour les
Rennes. Mais la majorité des patients ne personnes âgées, explique le professeur
Face au Covid-19, la plus grande difficulté ressent pas d’inconfort. Il y a souvent
pour les médecins tient à l’absence Vincent Morel, du CHU de Rennes,
un grand écart entre leur ressenti et la qui s’exprime au nom de la Société
de traitement curatif de la maladie. réalité de la situation. Pour les soulager,
Toutes les prises en charge se contentent française de soins palliatifs : la gravité
de petites doses de morphine et de de l’atteinte pulmonaire et la longueur de
d'atténuer les symptômes, en premier lieu benzodiazépines suffisent. » À Nice, le
la détresse respiratoire, pour permettre au la réanimation, qui peut atteindre trois
gériatre Olivier Guérin décrit quant à lui, à quatre semaines. Nous proposons la
patient de « passer le cap », disent les chez certains patients, « une souffrance
médecins. « Tous les soins sont palliatifs, réanimation aux patients auxquels nous
terrible. Les malades ressemblent à des rendons service, nous tenons nos grands
de l’oxygène aux médicaments et à la poissons hors de l’eau », précise-t-il. La
réanimation », explique le docteur Isabelle principes éthiques », assure-t-il.
médecine de soins palliatifs doit alors
Marin, qui a dirigé pendant trente ans « Infliger trois semaines de réanimation à
déployer tout son savoir-faire pour leur
l’équipe mobile de soins palliatifs du une personne âgée, c’est de l’acharnement
venir en aide.
centre hospitalier de Saint-Denis (Seine- thérapeutique », tance même Isabelle
Saint-Denis). À la retraite depuis quelques La suspicion d’euthanasie des personnes Marin, qui a vu passer de nombreux
mois, elle est venue en renfort dans son âgées croise une autre controverse : sont- malades du Covid-19 à l’hôpital
ancien hôpital, qui a dû faire face ces elles exclues de la réanimation ? Ces Delafontaine, à Saint-Denis. « Il y en a
dernières semaines à un afflux massif de chiffres, issus du tableau de bord de l’AP- quelques-uns qui vont survivre à ça. Mais
malades du Covid-19. HP, le prouvent : au 21 mars, près de à la sortie, ils n’auront plus aucun muscle.
20 % des patients admis en réanimation Ils risquent de finir leur vie quelques
Maladie nouvelle, le Covid-19 a d’abord avaient plus de 75 ans. Au 7 avril, ils
saisi les médecins par sa gravité chez semaines plus tard, d’épuisement, dans un
représentent moins de 7 % des malades service de soins de suite. Moi, j’ai 66 ans,
une petite minorité de patients, et par son admis dans ces services. Est-ce faute de
caractère contagieux, certains hôpitaux et j’ai indiqué à mes collègues que je ne
se retrouvant submergés. Mais dans un voulais pas être ranimée. »
second temps, ils ont découvert d’autres « L’hospitalisation doit toujours
aspects de cette maladie, qui donnent un être envisagée »
peu d’espoir. « Ce virus est incroyable
dans son évolution clinique. Les patients Michèle Lévy-Soussan, médecin de soins
peuvent se dégrader très vite, en quelques palliatifs à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière
heures. On a l’impression qu’ils vont à Paris, l’un des hôpitaux qui a
mourir. Pourtant certains s’améliorent accueilli le plus de malades du Covid-19,
», raconte Olivier Guérin, professeur de est également catégorique : « Nous
gériatrie au CHU de Nice. disposerions d’un respirateur et d’un
infirmier de réanimation par citoyen, que
À Saint-Denis, Isabelle Marin dresse cette la réanimation ne serait toujours pas le
typologie des patients : « Il y a ceux bon soin pour tous les patients. Parce
qui vont bien, ou qui sont juste fatigués,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.63/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
64

qu’il y a un imaginaire collectif de de soins en Ehpad ».« L’appel aux Leur idée est d’intervenir, à la demande
la puissance de la technique, le débat volontaires a été centré sur les soins des Ehpad, dès qu’« apparaît une
public s’est focalisé sur l’accès à la aiguës et la réanimation,explique-t-elle. dyspnée, c’est-à-dire un essoufflement,
réanimation. Cette rumeur sur le tri, Or dans le médico-social, la situation est même modéré. Si la dyspnée devient
la sélection, fait des ravages. Il nous tragique, les agences régionales de santé asphyxiante, il faut réagir très vite,
faut quotidiennement déconstruire avec ont même du mal à évaluer leurs besoins. » dans l’heure ». Toute administration
les patients, et surtout leurs proches, À l’hôpital, les gériatres et les médecins de de médicaments puissants comme la
cette idée terriblement fausse. La décision soins palliatifs se sont organisés pour leur morphine ou les benzodiazépines suit «
médicale, aidée par les scores pronostics, venir en aide. À la demande des agences un protocole validé et mis à jour en
les algorithmes décisionnels, s’exerce de régionales de santé, ils ont monté des « continu, assure le médecin généraliste.
manière collégiale. Et même si les patients hotlines » de soins palliatifs et de gériatrie On prend des décisions collégiales sur
ne sont pas admis en réanimation, je qui peuvent répondent 24 heures sur 24 la prise en charge, en s’entretenant avec
mets toute mon énergie à les convaincre aux questions des Ehpad. Au CHU de des gériatres et des médecins de soins
qu’ils vont aussi bénéficier des meilleurs Nice, le service du gériatre Olivier Guérin palliatifs des “hotlines” du territoire et
traitements. » a, par exemple, « appelé tous les Ehpad, en travaillant en amont avec les médecins
Ces malades restent pour la plupart pour évaluer leurs besoins. La situation coordonnateurs des Ehpad ».
hospitalisés : « On les place sous oxygène, est très hétérogène : certaines équipes sont Mais avant même d’administrer ces
on les soulage. On agit aussi sur leurs robustes, d’autres pas du tout. Celles-là, médicaments de soins palliatifs, «
autres maladies : souvent le diabète ou il faut pouvoir les renforcer ». Seulement, l’hospitalisation doit toujours être
l’hypertension », explique Isabelle Marin. les médecins hospitaliers ne se déplacent envisagée, insiste Sylvain Emy. Cette
Les choix éthiques les plus difficiles ont pas. Seules les équipes d’hospitalisation à réflexion est aussi importante que le
lieu en Ehpad, où vivent les personnes domicile (HAD) le font. soulagement des symptômes ».Il explique
âgées les plus dépendantes, lorsque se Mais leurs moyens sont limités : « craindre « une surmortalité chez les
pose la question de l’hospitalisation Il n’y a que 2 à 4 binômes d’HAD personnes âgées, si les démarches en
de la personne âgée. La plupart des disponibles pour Paris et la petite Ehpad sont trop fléchées vers la prise
Ehpad ne sont pas médicalisés, n’ont couronne », constate Sylvain Emy, le en charge palliative. Il ne faut pas
que quelques bouteilles d’oxygène à tomber dans l’idée que les personnes
médecin généraliste exerçant dans le XIVe âgées sont condamnées avant d’évaluer
disposition pour soulager une détresse arrondissement de Paris. Il préside la
respiratoire. « On les extrait de l’Ehpad la situation. Certaines situations méritent
communauté professionnelle territoriale une hospitalisation ».
pour les hospitaliser quand ils ont des de santé (CPTS) de l’arrondissement, qui
besoins importants en oxygène, assure regroupe des professionnels de santé qui Au CHU de Nice, le médecin gériatre
le professeur Guérin, gériatre au CHU veulent améliorer l’organisation des soins. Olivier Guérin se prépare à accueillir des
de Nice. C’est une discussion entre les Pour faire face au Covid-19, ils ont malades du Covid-19 en nombre dans son
médecins coordonnateurs, les gériatres et monté avec les réseaux de soins palliatifs service, car il observe une « deuxième
les médecins de soins palliatifs. » une astreinte de médecins et d’infirmiers, vague dans les Ehpad. Le confinement en
Les Ehpad sont surtout frappés par un disponibles pour intervenir de nuit et le population générale a plutôt bien marché.
manque de moyen humains : « L’équipe week-end. Mais dans les Ehpad, cela pousse comme
de soins palliatifs de Saint-Denis suit 15 des champignons. Sur mon secteur, j’ai
Elle a débuté le week-end de Pâques. Pas 5 000 résidents, nos moyens hospitaliers
Ehpad, raconte Isabelle Marin. Certains encore connue, elle n’a pas été sollicitée.
n’ont pas de médecins, pas d’infirmière, et peuvent être vite dépassés ».
« Nous ne sommes pas sûrs que nous
ce n’est pas nouveau. Avant le Covid-19, serons utiles, mais dans l’urgence, nous
on y allait tous les mois. Maintenant, nos tentons quelque chose », explique Sylvain
infirmières les appellent tous les jours.
La justice somme
Emy. Les professionnels de la CPTS ont
Les équipes sont très fragilisées, surtout cependant appelé tous les Ehpad de leur Amazon de s’en tenir aux
lorsque le personnel tombe à son tour secteur et ont une bonne vision de la «marchandises essentielles»
malade. Quand ils nous le demandent, on situation : d’une part, « presque tous les PAR MATHILDE GOANEC ET KHEDIDJA
ne respecte pas les recommandations et on Ehpad ont des cas de Covid-19 », et ZEROUALI
y va ! » d’autre part, « il y a un risque, pour
Elle aussi inquiète, le docteur Lévy- certains établissements de se replier sur
Soussan plaide pour « mobiliser, former eux-mêmes ».
et accompagner des soignants volontaires
pour accroître les capacités d’aide et

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.64/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
65

LE MARDI 14 AVRIL 2020 ce sens par Emmanuel Macron lui-même, recensement, sur différents sites. Un
dans l’allocution présidentielle de lundi salarié serait actuellement hospitalisé dans
soir. un service de réanimation selon la CGT.
La décision, non suspensive par une La direction assure pourtant avoir fait
procédure en appel, rompt avec les égards ce qu’il fallait, et respecté les mesures
auxquels le mastodonte financier dirigé demandées par le gouvernement. « Ainsi,
par Jeff Bezos est habitué : Amazon se en France, ces quatre dernières semaines,
voit sommé par la justice, en attendant nous avons distribué sur nos sites
la remise à plat de son plan d’évaluation plus de 127 000 paquets de lingettes
Un livreur Amazon à Paris, le 19 des risques avec les représentants des désinfectantes, plus de 27 000 litres de
mars. © Philippe Lopez / AFP salariés, de restreindre l’activité de ses gel hydroalcoolique, ainsi que plus de
Décision de justice aux allures de entrepôts aux marchandises essentielles. 1,5 million de masques. Nous avons aussi
camouflet pour Amazon rendue en référé, À savoir « la préparation et l’expédition mis en place des contrôles de température
ce mardi 14 avril, au tribunal de Nanterre: des commandes de produits alimentaires, et des mesures de distanciation sociale et
la multinationale va devoir s’en tenir à la de produits d’hygiène et de produits également triplé nos équipes d’entretien
livraison de « marchandises essentielles », médicaux ». Ce qui pourrait réduire en France pour renforcer le nettoyage
jusqu’à ce qu'elle ait revu l'évaluation des considérablement le chiffre d’affaires de de 200 zones supplémentaires sur chaque
risques pour ses salariés face au Covid. l’entreprise sur le sol français. site. »
«Est-ce qu’on fait les choses « Jusqu’ici, on livrait encore de l’alcool, Pourtant, il ressort de cela que, selon le
parfaitement ? La réponse est non. » Ainsi des livres, des coques de téléphone, des jugement que Mediapart a pu consulter,
parlait, jeudi 9 mars 2020, le président vernis à ongles… On ne doit pas avoir la « si la société a effectué une évaluation
d’Amazon France logistique, Ronan Bolé, même définition de ce qui est essentiel », des risques induits par l'épidémie du virus
au sujet de la prévention du risque Covid, rappelle Tatiana Campagne, élue SUD- Covid 19, cette dernière est insuffisante
lors d’une réunion téléphonique avec les Solidaires dans l’entrepôt de Lauwin- et la qualité de celle-ci ne garantit pas
représentants des syndicats de l’entreprise Planque (Nord), très « satisfaite » de ce une mise en œuvre permettant une maîtrise
(lire ici l'enquête de Mediapart). La jugement. appropriée des risques spécifiques à cette
justice française semble du même avis. situation exceptionnelle ».
La société est sous la menace d’une
amende dissuasive d’un million d’euros Le risque de contamination demeure donc
par jour et par infraction constatée, Si chez Amazon : sur les portiques d’entrée
Amazon n’obtempère pas. Pour Judith où chaque jour des centaines de salariés
Krivine, l’avocate du syndicat Sud- posent la main, dans les vestiaires – malgré
Solidaires, « ce jugement fournit la preuve la présence « d’ambassadeurs hygiène et
que même si Amazon communique depuis sécurité », selon l’expression d’Amazon,
trois semaines dans tous les médias sur ou encore sur les cartons, qui passent de
la mise en place de gestes barrières dans main en main toute la journée.
Un livreur Amazon à Paris, le 19
mars. © Philippe Lopez / AFP ses entrepôts, sans évaluation sérieuse des « Il en résulte que le risque de
risques, cela ne sert à rien ». contamination tenant aux manipulations
« La société Amazon France Logistique a,
de façon évidente, méconnu son obligation « Rien n’est plus important que la successives des objets depuis la réception
de sécurité et de prévention de la santé sécurité de nos collaborateurs », a réagi dans l’établissement à la livraison par
des salariés, ce qui constitue un trouble Amazon, qui s’est dit « en désaccord les chauffeurs, ne fait pas l’objet
manifestement illicite. » Ce jugement avec la décision rendue aujourd’hui par d’une évaluation dans les DUERP
(voir ci-dessous), rendu mardi 14 avril le tribunal judiciaire de Nanterre ». Le [documents uniques d’évaluation des
par le tribunal de Nanterre (Hauts-de- groupe a déclaré évaluer désormais ses risques professionnels – ndlr] », précise le
Seine) à la suite d’une procédure de « implications » pour ses sites logistiques jugement, qui s’appuie sur les nombreuses
référé déposée par Sud-Commerce, est un français, sans plus de précisions, malgré visites et contre-visites de plusieurs
camouflet pour le géant de la logistique. nos questions. inspecteurs du travail ces derniers jours,
Il laisse par ailleurs entrevoir un effet À ce jour, il n’y a aucun décompte dans quatre de ses six centres de
boule de neige, alors même que plusieurs officiel du nombre de salariés d’Amazon distribution sur le sol français
entreprises envisagent de reprendre leur touchés par le Covid-19. Sud-Solidaires Laurent Degousée, co-délégué de Sud-
activité au mois de mai, incitées dans déplore plusieurs cas d’après son propre Commerce, critique depuis plusieurs
jours le « flicage » des salariés, en

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.65/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
66

lieu et place d’une politique sérieuse tenues ni la teneur des échanges qui ont de lister les mesures appliquées en cas
de protection. « La société a embauché eu lieu lors de ces réunions ni même les de contamination d’un postier, de mesurer
des “safety managers” pour surveiller documents présentés à l’appui de cette les risques psychosociaux et de recenser
les gens mais ce n’est pas l’incivisme information de sorte que la société ne « l’ensemble des activés postales estimées
des salariés qui est en cause, c’est la rapporte pas la preuve de l’information et essentielles et non essentielles à la vie
nature même de l’activité qui permet donnée et de son contenu. » de la Nation ».
la contagion. » Le tribunal enfonce là Pour Judith Krivine, cette décision Mais pour Nicolas Galepides, secrétaire
encore un coin, insistant sur les risques rappelle la règle constitutionnelle, général de la fédération, tout cela arrive
psychosociaux de l’épidémie pour les renforcée par la législation européenne, trop tard : « La Poste n’a commencé à
salariés au travail. qui veut que le « travailleur participe déclencher des réunions sur ces questions
« Il est en effet particulièrement à la détermination de ses conditions de qu’une fois qu’on avait déposé notre
nécessaire que cette évaluation rende travail », y compris quand un risque référé, fin mars. Alors que la direction
compte des effets sur la santé mentale inconnu survient, avec la possibilité aurait pu mener ce travail et associer les
induits notamment par les changements d’invoquer un droit de retrait si ces représentants du personnel dès le début,
organisationnels incessants (modification obligations n’étaient pas respectées. en janvier. »
des plages de travail et de pause, C’est également, pour l’avocate, un rappel La Poste n’agirait que « sous la pression
télétravail...), les nouvelles contraintes de à l’ordre du gouvernement lui-même. « Le des syndicats et de l’action judiciaire,
travail, la surveillance soutenue mise en gouvernement, le 23 mars, a indiqué que si se désole l’avocat de Sud-PTT, Julien
place quant au respect des règles de des salariés abusaient du droit de retrait, Rodrigues. D’ailleurs, on peut encore se
distanciation et les inquiétudes légitimes ils s’exposaient à ne pas être payés. Il faire livrer des chaussures de running
des salariés par rapport au risque de a oublié de dire que si les employeurs en passant par La Poste ». Interrogé sur
contamination à tous les niveaux de méconnaissent les règles, ils sont eux aussi le jugement rendu au sujet d'Amazon,
l’entreprise », lit-on encore dans le soumis à un risque de sanction financière il reconnaît que « la base de ces deux
document. élevée ». décisions est la même » : « Ces deux
La Poste aussi doit évaluer les « Nous souhaitions la fermeture des entreprises ont été condamnées pour un
risques, selon la justice entrepôts pour protéger les salariés, mais manquement en terme d’évaluation des
cela reste une bonne décision », confirme risques professionnels. Pour La Poste,
La direction, dans sa réaction à la cependant, le juge n’a pas demandé une
Jean-François Bérot, représentant syndical
décision judiciaire, récuse le grief portant restriction de l’activité puisque c’est un
Sud-Commerce à Saran dans le Loiret.
sur l’absence de concertation avec les service public. Mais si La Poste n’exécute
salariés et leurs représentants. « Nous Quand on voit ce qui se passe en Italie,
à New York ou à Chicago, le tribunal pas ses obligations et si l’évaluation des
continuerons également à travailler avec risques est mal ou pas faite, les syndicats
toutes les parties prenantes et à apporter rappelle qu’en France, les salariés ont des
droits que même Amazon doit respecter. » pourraient aussi demander la suspension
les éclaircissements nécessaires comme de certaines activités. »
nous l’avons fait depuis le début de cette D’autant plus que deux autres décisions
viennent conforter les salariés français Amazon n’en a pas non plus terminé de
crise sans précédent », souligne Amazon.
dans leurs droits. Le 3 avril, comme l’a sa saga judiciaire. À Lille, la CGT et la
Le jugement est cependant à ce titre CFDT ont saisi en référé les prud’hommes
aussi assez dévastateur. La société n’aurait déjà expliqué Mediapart, la juge des
référés de Lille (Nord) a imposé à une pour qu’Amazon soit condamné à payer
versé au débat « aucun procès-verbal le salaire des travailleurs de Lauwin-
de réunions des CSE [comité social et association d’aide à domicile de muscler
sérieusement les mesures de prévention Planque ayant fait usage de leur droit de
économique – ndlr] ni du CSE central retrait. Le dossier sera examiné le 21 avril.
depuis le début de l’épidémie, indiquant contre le Covid-19, invoquant de manière
inédite le « risque biologique ». Sud-Commerce a également lancé une
à l’audience qu’ils n’ont pas encore été procédure concernant onze dossiers aux
formalisés », les membres des comités et Jeudi 9 avril, c’est le tribunal des prud’hommes de Nanterre.
les comités eux-mêmes ont « uniquement référés de Paris qui ordonnait à La
Poste d’élaborer un document évaluant Mardi 31 mars, la CGT de Douai (Nord)
été informés a posteriori des mesures
les risques professionnels de ses salariés a lancé une plainte pénale contre X pour
préventives prises et des procédures mises
« dans les meilleurs délais », comme le « mise en danger de la vie d’autrui ».
en place ainsi que des modifications de
demandaient les organisations syndicales Le texte de l’assignation vise clairement
l’organisation du travail ».
et notamment Sud-PTT. Dans sa décision, la direction de l’entreprise : « C’est
Le tribunal enfonce même le clou : « Ne de manière totalement délibérée et au
sont fournis ni le nombre des réunions le tribunal judiciaire demande à La Poste
d’évaluer les risques pris par ses salariés, regard de la volonté de maintenir une
de ces instances qui se sont effectivement activité commerciale que les préposés

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.66/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
67

et/ou dirigeants de la société Amazon laudateurs envers Pékin, ont émis des fleuri sur Weibo, le Twitter chinois, à
continuent de faire fonctionner l’activité critiques. « Les relations sino-africaines partir de début avril, après la publication
commerciale de l’entreprise au mépris de affrontent une crise sans précédent », d’une information selon laquelle un
la santé et de la sécurité des salariés. » estime le site spécialisé Chinafrica Nigérian contaminé avait frappé une
Reste une inconnue, de taille. Combien de Project. Tout est parti de nombreux infirmière chinoise parce qu’elle tentait
temps Amazon va-t-il prendre pour établir témoignages, en particulier de Nigérians, de l’empêcher de sortir de l’hôpital de
un nouveau plan d’évaluation des risques, faisant état de discriminations liées à Canton.
et donc combien de millions d’euros l’épidémie de Covid-19, en particulier Dans ce contexte volatil, pour la
risque de perdre l’entreprise en limitant dans la ville méridionale de Canton première fois, les responsables africains
ses livraisons aux produits essentiels ? La (Guangzhou en pinyin). ont publiquement demandé des comptes
multinationale pourrait avoir la tentation, La Chine a renforcé ses contrôles sur à la Chine. À Pékin, selon le Financial
dans ce contexte, de réduire ses effectifs, les personnes ayant séjourné à l’étranger. Times, les ambassadeurs africains, outrés
ou de placer certains de ses salariés en Après avoir maîtrisé l’épidémie à Wuhan, par le fait que des familles avec de jeunes
chômage partiel. dans le centre du pays, là d’où est enfants ont été obligées de dormir dans la
Alma Dufour, chargée de campagne aux partie la pandémie, elle redoute une rue, ont écrit une lettre au ministère des
Amis de la Terre, ONG s’étant associée deuxième vague avec des cas infectés affaires étrangères pour condamner « le
à la démarche judiciaire portée par Sud- par des Chinois revenant d’au-delà des harcèlement et l’humiliation persistants
Commerce, prévient : « Amazon est frontières ou des étrangers. des ressortissants africains ». « La
la première capitalisation boursière au Le 7 avril, les autorités de Canton ont différenciation des Africains en ce qui
monde. Le cours de l’action du groupe a annoncé que cinq Nigérians avaient été concerne les tests obligatoires et la
atteint ces jours-ci un niveau historique. testés positifs au Covid-19 : selon le quarantaine, à notre avis, n’a aucune
La société est également connue pour Global Times, pendant la période de base scientifique ou logique et équivaut
pratiquer l’évasion fiscale. On ne peut quarantaine, ils s’étaient rendus « dans à du racisme envers les Africains en
imaginer qu’Amazon fasse payer cette huit restaurants, neuf hôtels et douze lieux Chine. » Selon le quotidien britannique,
décision judiciaire aux salariés ou à l’État publics ». Elles ont alors relevé le niveau les représentants diplomatiques ont mis en
français ». de risque dans deux districts où vit une garde contre les répercussions possibles
importante communauté africaine, Yuexiu pour la communauté chinoise en Afrique.
et Baiyun, selon le Global Times. Le 9 avril, le ministre nigérian des
La relation sino-africaine à affaires étrangères, Geoffrey Onyeama,
l’épreuve du Covid-19 avait été directement interpellé sur Twitter
PAR FRANÇOIS BOUGON par un internaute qui lui avait envoyé
LE MARDI 14 AVRIL 2020 une vidéo. Il avait répondu : « Nous
allons attirer l’attention du gouvernement
Des ressortissants africains dénoncent les chinois en toute urgence. » Peu après, il
discriminations dont ils sont victimes convoquait l’ambassadeur chinois.
à Canton, dans le cadre de la lutte
contre l’épidémie. Et provoquent une crise Un autre haut responsable nigérian, le
diplomatique sans précédent entre Pékin et président de la Chambre des représentants
certains pays du continent. Une caricature publiée sur le site du Femi Gbajabiamila, a reçu aussi le
journal kenyan "Daily Nation".
représentant de Pékin et a posté sur
La Chine ne cesse de mettre en © Capture d'écran/Daily Nation
Twitter une vidéo de cette rencontre.
avant l’excellence de ses relations Des vidéos, qui ont circulé sur les réseaux
sociaux, ont corroboré les témoignages « La manière dont je parle est peu
avec les pays africains. Très présente diplomatique, a-t-il reconnu, mais c’est
économiquement et politiquement sur sur ce qui se passait à Canton, dans la
province de Guangdong : des personnes parce que je suis mécontent de ce qui se
le continent, elle accueille avec dédain passe. »
toute critique considérant sa présence ont été expulsées de leur hôtel ou de
comme « néocolonialiste » ; lorsqu’un tel leur logement, et obligées de dormir dans Interrogé par Mediapart, le sinologue
jugement vient des Occidentaux, elle les la rue. Le blogueur ghanéen Berthold Jean-Pierre Cabestan, professeur
renvoie, non sans ironie parfois, à leur Winkler, connu sous le pseudonyme de à l’université baptiste de Hong Kong,
passé. Wode Maya et qui a été étudiant en juge que la réaction des Africains « est
Chine, les a relayées. « Les Africains très nouvelle ». « C’est le résultat
Mais ces derniers jours, les relations sino- de multiples frustrations et humiliations,
ne traiteraient jamais les Chinois comme
africaines ont été mises à rude épreuve mais cela couve depuis quelque temps. Ce
cela en Afrique », s’est-il emporté. Pour
et des responsables africains, jusque-là qui est nouveau, c’est le côté public et de
couronner le tout, des posts racistes ont

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.67/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
68

voir des pays qui jusque-là étaient très « Les discriminations à Canton pourraient fait d’autres victimes : Susana, Verónica,
proches de la Chine s’y joindre. C’est le avoir des conséquences bien plus María Alejandra, Pamela… Une écrasante
plus surprenant dans cette affaire. » importantes si elles ne sont pas majorité ont été tuées à leur domicile.
Le ministère des affaires étrangères traitées immédiatement et de manière « L’isolement tend à faire augmenter les
chinois – s’il a tenté dans un premier temps approfondie », dit-elle à Mediapart. violences faites aux femmes », a déclaré
de minimiser les faits, voire d’accuser D’autant plus que les Américains ne se Elizabeth Gómez Alcorta, la ministre des
les médias occidentaux de les amplifier – sont pas privés d’exploiter les incidents femmes, genres et diversité – un cabinet
a compris le danger de ce que Roberto – des responsables du département d’État créé par le gouvernement d’Alberto
Castillo, un universitaire basé à Hong ont parlé de « xénophobie » –, ajoutant un Fernández (centre-gauche), arrivé au
Kong qui travaille sur la communauté élément supplémentaire aux tensions sino- pouvoir en décembre dernier. Dans la
africaine à Canton, a qualifié de « désastre américaines provoquées par la pandémie. province de Buenos Aires, la plus
en matière de relations publiques pour peuplée du pays, les appels à la ligne
la Chine ». Car, comme le souligne d’urgence pour les violences de genre
CNN, tout cela semble avoir été provoqué
Une Argentine confinée ont augmenté de 56 % la première
par des décisions privées, en provenance s’attaque aux violences de semaine d’isolement en comparaison avec
de propriétaires d’appartements ou de genre la semaine précédente. Au niveau national,
responsables d’hôtels, et il n’y a eu aucune PAR CAMILLE AUDIBERT les communications ont bondi de 39 %.
directive officielle, qu’elle soit locale ou LE MERCREDI 15 AVRIL 2020 L’observatoire des féminicides « Adriana
nationale, en ce sens. Marisel Zambrano » relève 17 assassinats
Afin de répondre à l’urgence provoquée de femmes et de fillettes en raison de leur
Alors que la Chine ne cesse de mettre en par les violences faites aux femmes en
avant ses dons publics et privés – « merci genre entre le 20 mars et le 6 avril, une
raison de l’isolement, le gouvernement photographie statistique proche de celle du
Jack Ma ! » – pour l’Afrique en ces temps argentin a ouvert des lignes de la
de pandémie, cela fait désordre. D’où les pays hors période de confinement.
messagerie instantanée WhatsApp. « Nous
tentatives de réparer les dégâts ces deux sommes là », répète le ministère des « La violence peut être physique,
derniers jours. Une réunion a d’ailleurs eu femmes, genres et diversité. économique, verbale, psychologique,
lieu lundi à Pékin entre le ministre adjoint sexuelle, énumère Cora Ruiz Tena,
des affaires étrangères, Chen Xiaodong, et Buenos Aires (Argentine), de notre politologue spécialiste des questions de
plus de 20 ambassadeurs africains. Selon correspondante.– Dans le jardin, une genre et membre du réseau des femmes
le communiqué officiel, Chen a souligné partie de la terre était meuble et c’est à cet politologues. Les femmes sont contraintes
à plusieurs reprises les liens qui unissaient endroit-là que les chiens de la police ont à passer plus de temps chez elles avec leur
la Chine et l’Afrique : « Le gouvernement aboyé. Dépêchés dans cette maison de la agresseur et l’on sait que le lieu le moins
chinois traite tous les étrangers en Chine banlieue sud de Buenos Aires, les agents sûr pour elles est leur domicile. D’autant
de la même manière. C’est la politique et ont dû profondément creuser pour trouver, que la situation d’enfermement génère un
la position cohérentes de la Chine. Les sous une couverture, les corps embrassés stress qui va augmenter la violence des
amis africains seront traités de manière d’Ada, 7 ans et Cristina Iglesias, 40 personnes qui le sont déjà. »
équitable, juste et amicale en Chine. » ans, sa mère, toutes deux mortellement
poignardées au cou. Avec plus d’un tiers des travailleur.ses
« Au cours des deux derniers jours, nous évoluant dans le secteur informel, l’arrêt
avons clarifié la position de la Chine L’auteur des meurtres, le nouveau de l’activité porte un coup dur à
sur les questions liées à la mise en compagnon de la victime, a avoué au l’autonomie des femmes, sur-représentées
œuvre de mesures anti-épidémiques dans fil d’une heure trente d’audition dont les dans les emplois non déclarés. «
la province du Guangdong impliquant éléments ont été rapportés par la presse Cette situation augmente encore plus
des citoyens des pays africains en argentine : les peluches ensanglantées leur vulnérabilité », souligne Ada
Chine », a affirmé mardi le porte- de la fillette passées à la machine, les Rico, présidente de l’observatoire des
parole du ministère Zhao Lijian. Une des messages envoyés depuis le portable de féminicides. Le recours à la ligne d’appel
grandes inquiétudes de la Chine, juge sa compagne assassinée afin de ne pas mise à disposition depuis la structure
Lina Benabdallah, professeure assistante susciter la suspicion, la fuite. Dans une d’accompagnement de l’observatoire, La
à la Wake Forest University (États- Argentine placée en confinement total Casa del encuentro, a augmenté de
Unis), est « le contrecoup éventuel depuis le 20 mars face à l’avancée du 25 % comparé à la même période
pour les ressortissants chinois vivant à coronavirus, Ada et Cristina sont devenues l’année précédente. « Lorsqu’elles doivent
l’étranger ». les visages des féminicides en temps de cohabiter avec l’agresseur, les femmes
quarantaine dont la sordide répétition a sont très angoissées, souligne Ada Rico
qui relève que la plupart d’entre elles

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.68/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
69

ne sollicitent pas la justice. Seulement des lignes de la messagerie instantanée LE MERCREDI 15 AVRIL 2020

20 % des femmes assassinées avaient WhatsApp ont été ouvertes. La possibilité


déjà déposé plainte pour violences : elles de dénoncer ou demander conseil par
ne pensent pas que la justice puisse les écrit vise à contourner l’absence de
protéger. » confidentialité induite par un appel
Face à la recrudescence des situations téléphonique si l’agresseur se trouve dans
de vulnérabilité, les Argentines ont fait la même pièce.
du bruit afin d’exprimer leur rejet des Entre le 20 et le 31 mars, un quart des
violences : sur les réseaux sociaux communications s’est réalisé via les lignes
et aux balcons, dans un concert de WhatsApp selon les chiffres indiqués Vote à Séoul © FO
casseroles lundi 30 mars alors que le par le gouvernement. « Nous sommes là Quelque 44 millions d’électeurs sud-
confinement empêche les rassemblements. », répète le ministère des femmes dans coréens sont appelés à élire mercredi
« Le machisme ne se met pas en de nombreux messages sur les réseaux. leurs 300 députés, en pleine épidémie de
quarantaine », pouvait-on lire sur les Le gouvernement a également lancé la Covid-19. Comment garantir le processus
réseaux où les initiatives de visibilisation campagne « masque rouge », référence au démocratique et le droit de vote sans
se sont multipliées. « Le confinement nom de code que les femmes en situation mettre en danger les électeurs ?
ne congèle pas tes droits », répète une de violence peuvent indiquer dans une Séoul (Corée du Sud), de notre
campagne lancée par des réalisatrices pharmacie. L’officine se chargera alors correspondant.– Séoul, bureau de vote
sous le mot-clé « L’isolement ce n’est de contacter les numéros d’urgence. « du quartier de Mangwon. À l’extérieur,
pas le silence ». « Nous souhaitons C’est un outil intéressant mais qui a une longue file d’électeurs, portant
que tu saches, sœur du tango, que tu aussi ses limites », souligne Ada Rico. tous le masque obligatoire, patiente en
n’es pas seule », assure le mouvement Elle fait état de la difficulté à réellement silence pendant qu’une fonctionnaire,
féministe du tango qui distille les numéros transmettre ce nouveau protocole à toutes gants blancs et lunettes noires, mesure
d’appels d’urgence et les messages de les pharmacies de cet immense pays mais la température de chacun avec un
sensibilisation dans une vidéo enseignant aussi, dans les quartiers ou zones reculées, thermomètre sans contact. Les non-
un pas de danse. En parallèle, un de toute la complexité de dénoncer auprès fiévreux sont autorisés à entrer. Plus de
groupe de référentes féministes réclame d’un commerce de proximité qui connaît 37,5 °Celsius ? L’électeur votera à part
publiquement au gouvernement la « souvent l’auteur des faits présumés. – dans une salle ventilée et désinfectée à
tolérance zéro » face aux violences. Avec les risques accrus de violences faites chaque passage – et sera ensuite invité à se
« L’Argentine se distingue par la aux femmes en période de confinement, faire dépister.
puissance de son mouvement féministe « l’Argentine s’illustre par une réponse À l’intérieur du bureau, distribution de
qui est unique dans la région et le rapide des pouvoirs publics, ce qui n’est gel hydroalcoolique et de gants jetables
monde dans le sens où il vient de la pas le cas ailleurs dans la région », en plastique. Les votants n’enlèvent leur
rue, s’inscrit dans la société civile et a remarque Cora Ruiz Tena qui souligne masque que trois secondes, pour que les
beaucoup de force pour faire pression aussi cette autre brèche caractérisant le assesseurs puissent vérifier leur identité.
sur les pouvoirs publics », insiste la pays : un fort activisme en matière de Des fonctionnaires font respecter les
politologue Cora Ruiz Tena qui a travaillé mesures et de lois qui se heurte à un distances de sécurité, un mètre entre
de façon comparée sur les mouvements cuisant manque de moyens sur le terrain. chacun. Dehors, un homme âgé, sans
de différents pays de la région. Si, à Le confinement annoncé jusqu’au 13 avril masque, est refoulé. Il s’emporte contre un
ce jour, aucune source publique unique a été prolongé jusqu’au 26 du même mois. jeune assesseur qui attend stoïquement que
ne référence les violences et meurtres l’orage passe. Seul incident dans un vote
sexistes, c’est, notamment en Argentine,
Boite noire
remarquablement calme et organisé.
parce que le terme « féminicide » s’est Le papier a été actualisé mercredi 15
avril avec le prolongement du confinement La scène a eu lieu vendredi, lors du scrutin
inscrit dans la loi comme délit aggravant
jusqu’au 26 avril. anticipé organisé pendant deux jours afin
le chef d’inculpation d’homicide lorsque
de soulager les bureaux de vote le mercredi
celui-ci a été commis envers une femme ou
15, jour principal des élections. Elle se
personne trans en raison de son genre.
La Corée du Sud organise répétera demain mercredi 15 avril, dans
Afin de répondre à l’urgence, le les 14 000 bureaux à travers le pays. 44
gouvernement a mis en place de nouvelles des élections particulières millions d’électeurs sont invités à voter.
mesures propres au confinement : outre PAR FREDERIC OJARDIAS
Un défi monumental, alors que le pays
le numéro dédié aux violences liées au
genre qui fonctionne 24 heures sur 24,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.69/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
70

continue de lutter contre le Covid-19 – la et de nombreux expatriés se sont vu Mme Kim, retraitée de 71 ans, qui votera
Corée n’a jamais confiné, mais ses écoles voler leur vote », proteste le quotidien conservateur. Les sondages prédisent une
sont fermées depuis mars. conservateur Chosun Ilbo. victoire de la majorité, ce qui permettrait
La campagne électorale a aussi été à Moon Jae-in, élu en mai 2017, de finir
affectée. Meetings annulés, interdiction son mandat unique de cinq ans sans trop
de serrer des mains, disparition des de heurts.
supportrices sexagénaires qui dansent aux Organiser ces élections en pleine épidémie
carrefours… l’obligation de distanciation est-il risqué ? « Je pense que maintenir
sociale (pas toujours respectée) faite aux le scrutin est la bonne décision. Voter
candidats les pousse à se montrer créatifs. est un droit sacré », affirme Kim Woo-
Certains se tournent vers YouTube. joo, spécialiste des maladies infectieuses à
D’autres s’affichent en train de désinfecter l’hôpital Guro de l’université de Corée, qui
Bureau de vote à Séoul. © FO le métro. Ou se prennent en photo pointe le faible nombre de contaminations
« Je n’ai pas du tout peur d’aller voter. le visage peint en rose, affublés quotidiennes. « Cela dit, nous devons
Tout le monde portera un masque et mettra d’une perruque de la même couleur (la toujours rester prudent et prendre
des gants, alors ça ira », assure Yoon couleur choisie par les conservateurs cette toutes les précautions nécessaires. Je
Soo-jeong, femme au foyer de 49 ans. année). Le célèbre transfuge nord-coréen redoute surtout que certains candidats ne
Une certitude qui n’est pas partagée par Thae Young-ho, candidat conservateur à respectent pas les règles de distanciation
tous : « Je redoute d’aller au bureau Gangnam, s’est, lui, mis au rap, en sweat sociale. »
de vote où il y aura beaucoup de à capuche (rose). Distribuer des masques La Corée du Sud est en train de faire
monde. Je ne comprends pas pourquoi le pendant la campagne est interdit, a rappelé la preuve que sa stratégie de dépistages
gouvernement nous demande d’éviter les la commission électorale. Remplacer les massifs et de traçage systématique des
endroits bondés… mais nous encourage poignées de main par des « fist bumps » personnes contaminées permet de dompter
à aller voter dans des lieux qui seront n’est pas une bonne idée, a renchéri l’épidémie, tout en limitant au maximum
tout aussi bondés ! », remarque Lee Min- la cheffe du centre de prévention des les atteintes à la vie privée. Elle n’a
ji, 22 ans, étudiante. « Est-ce qu’après maladies. pas eu recours aux méthodes autoritaires
les élections les autorités devront nous L’élection est vue comme un référendum de la Chine voisine. Ses hôpitaux ne
confiner, comme dans les autres pays ? sur la politique du gouvernement de sont pas débordés. La vie continue, sans
Cela m’inquiète beaucoup. En tout cas, centre-gauche face au Covid-19. Le parti confinement.
je vais voter. Et après je me mettrai en au pouvoir, le Parti démocrate (DP), se Ces élections organisées malgré la
quarantaine », affirme Park Ji-hye, 24 ans, présente comme celui qui a su protéger pandémie sont – fait inhabituel pour un
étudiante. le pays face à l’épidémie. Les chiffres scrutin législatif coréen – observées par
11,7 millions (26,69 % des électeurs) (une trentaine de nouveaux cas par jour, de très nombreux pays : en cas d’absence
se sont déjà rendus aux urnes lors des 217 morts au total, 10 537 contaminations de hausse des contaminations dans
deux jours de scrutin anticipé, un record. lundi) sont en effet impressionnants, les prochaines semaines, les méthodes
Le gouvernement a diffusé une vidéo comparés aux situations européenne et adoptées en Corée du Sud pourraient une
expliquant les consignes de sécurité. américaine. Le président Moon Jae-in, fois de plus servir de modèle ailleurs. Par
Les patients asymptomatiques placés en en difficulté avant la crise (économie exemple aux États-Unis, qui doivent élire
quarantaine à domicile seront autorisés en berne, tensions avec la Corée du leur prochain président en novembre.
à voter à part, entre 18 et 19 heures, Nord, scandales de corruption frappant son
après la fermeture. Des bureaux de entourage), est désormais appelé par des
vote spécialement dédiés aux malades du chefs d’État étrangers pour expliquer sa Les agents de propreté,
stratégie et a vu sa cote de popularité
Covid-19 ont aussi été installés.
remonter en flèche (54,4 %).
dernier maillon de la chaîne
Près de la moitié des 172 000 Coréens PAR ADAMA SISSOKO

de l’étranger ayant le droit de voter Leprincipal parti d’opposition, le


n’ont cependant pas pu le faire : vivant conservateur Parti du futur uni (UFP),
dans des pays confinés, ils n’ont pas pu fait campagne en critiquant la politique
se rendre dans leur consulat pour jeter économique du gouvernement et accuse
leur bulletin dans l’urne. « Le faible celui-ci de ne pas protéger assez les petites
taux de participation des Coréens de entreprises. « Moon Jae-in n’a rien fait
l’étranger a atteint un niveau record face au Covid ! Ce sont les médecins
qui ont sauvé tout le monde », lance

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.70/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
71

LE MERCREDI 15 AVRIL 2020 sont en première ligne. « On nettoie La législation est claire : ce sont
en priorité les points de contact : les entreprises de propreté qui sont
poignées de porte, boutons d’ascenseur, responsables de la sécurité de leurs
digicodes, etc. » Conscients du risque salariés. À elles de fournir de quoi se
encouru, « on s’est demandé si on protéger du virus. À la maison médicale de
allait avoir la prime de mille euros Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine), Armelle
[proposée par Bruno Le Maire, ministre de Sibert, ancienne femme de ménage
l’économie, pour ceux qui continuent de pendant vingt ans et aujourd’hui chargée
travailler]. Mais on ne l’aura pas, notre de l’accueil des patients, sous-traité
direction l’a fait savoir aux syndicats. à Atalian, est désabusée. « Ce n’est
À Paris, le 20 mars 2020. © Hans Lucas via AFP
C’est inadmissible ! », s’indigne Jacques. certainement pas mon entreprise que je
Ils désinfectent les hôpitaux, les parties
Atalian assure vouloir récompenser ses remercie. » Tous les jours, elle et les six
communes des logements, les bus et
salariés « mais la spécificité de notre femmes de ménage sous sa responsabilité
les gares. Les agents de nettoyage
modèle économique fait que nous ne s’arment de masques, doublent les gants
sont en première ligne dans la lutte
pouvons le faire qu’en partenariat et se camouflent sous les surblouses. Ce
contre la propagation du coronavirus.
avec nos clients ». En d’autres termes, sont les médecins qui leur ont fourni
Pourtant, certains n’ont ni masque ni gel
l’entreprise qui sous-traite doit, elle aussi, ces équipements. « Ici, on a de la
hydroalcoolique pour se protéger.
mettre la main à la poche. chance. D’autres collègues n’ont rien.
Quand Emmanuel Macron a exhorté, le C’est comme si notre entreprise nous
« Cette prime, même symbolique, serait
16 mars, les Français à rester chez eux, envoyait au front sans armes*. »
une reconnaissance », insiste le chef
Jacques (son prénom a été changé à sa
d’équipe, qui rappelle que les tâches Nettoyage des mains au gel
demande), résidant à Rennes, a tout de
« ingrates » ne sont pas cher payées. Dans hydroalcoolique, vitre en Plexiglas pour
suite su que cette consigne ne le concernait
son entreprise, « le salaire de base d’un éviter tout contact, lavage des mains
pas. Le lendemain matin et les jours
agent s’élève à 1 200 euros net par obligatoire à chaque entrée de visiteurs,
suivants, comme depuis vingt ans, ce
mois pour un temps-plein ». Les années tout est fait pour protéger les salariés.
chef d’équipe de nettoyage chez Atalian
d’expérience ne rapportent pas lourd non Pour les femmes de ménage qui travaillent
s’est rendu dans les parties communes des
plus. « Pour mes vingt ans d’ancienneté, aussi ailleurs, c’est le grand écart :
logements sociaux dont il a la charge afin
j’ai environ 130 euros. » Sans compter « Lorsqu’elles vont sur d’autres chantiers,
de rejoindre les cinq salariés qu’il a sous
que dans ce secteur, beaucoup travaillent à elles n’ont plus de protection », déplore
sa responsabilité.
temps partiel. Armelle Sibert. Interrogé par Mediapart
Balayage des halls d'immeuble, des cages sur l’absence de masques, Atalian dit
« Les agents de propreté sont peu
d’escalier, lavage des vitres, décapage en avoir commandé depuis le début
reconnus », déplore Lahouari Boubekeur,
des sols… Ils ont répété les tâches de la crise. Mais ceux-ci ont été
secrétaire national de la CFDT-Services.
quotidiennes. « Oui, j’étais inquiet. Et réquisitionnés. L’entreprise affirme avoir
« Pourtant, c’est une activité qui est
je le suis toujours. Avec mon équipe, fait le nécessaire pour protéger ses salariés
essentielle : vous imaginez s’ils arrêtaient
nous essayons d’être vigilants, on reste mais estime subir le manque de masques.
de travailler ? Qui désinfecterait les
à une distance d’un mètre cinquante. On
Interphone, les transports et les hôpitaux ? Avec cette pénurie, les agents de propreté
commence à 6 heures du matin au lieu de 8
Les entreprises de propreté et les clients sont livrés à leur propre sort. Fin mars,
heures pour croiser le moins de locataires
doivent prendre leur responsabilité. » À en arrivant au centre hospitalier de
possible. »
la Fédération des entreprises de propreté Valenciennes (Nord), les quinze salariées
(FEP), un guide des bonnes pratiques de la société Onet, qui assurent le
à adopter est en cours de distribution. nettoyage des chambres des malades
Une mesure qui arrive « tard » selon infectés par le Covid-19, sont interloquées.
Lahouari Boubekeur. « Nous avons déjà Une infirmière leur demande de ne plus
des préconisations de prévention des utiliser les masques FFP2 de l’hôpital.
risques mais celui-ci sera plus complet », Ces derniers filtrent les bactéries et évitent
justifie Denis Pollet, chargé des relations de contracter le virus, contrairement aux
sociales à la FEP. Est-ce suffisant ? masques chirurgicaux qui protègent les
À Paris, le 20 mars 2020. © Hans Lucas via AFP Comment ce guide peut-il être utilisé à bon autres de celui qui le porte. « Nous étions
Pendant le confinement, les agents escient quand beaucoup de ces salariés ne dégoûtées ! Pour prévenir le manque,
de propreté continuent d’assurer leur maîtrisent pas la langue française ou ne nous, les agents de service, n’avions plus
mission, souvent sans masque ni gel savent pas lire ?
hydroalcoolique. Pourtant, ces salariés

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.71/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
72

droit à la protection maximale », se Sans masque ni blouse jetable. D’autant des âges diversement exposée face à la
remémore Mélanie Dinato, salariée chez que Catherine Guillouard, la PDG de la maladie, dans ses professions médicales
Onet depuis dix ans. RATP, a assuré que le groupe procédait au en première ligne et mal équipées, mal
La déléguée syndicale CGT demande « nettoyage désinfectant des véhicules de rémunérées.
alors des comptes à sa société Onet. Les l’ensemble de nos modes de transport au Il l’a scrutée jusque dans ses recoins les
masques chirurgicaux sont suffisants, lui moins une fois par jour avec des produits plus sombres ne laissant rien au hasard,
rétorque-t-on. « Nous nettoyons les sols, virucides ». brassant héros et victimes, confinés et
les murs de ces chambres trois fois par « On pourrait en profiter pour repenser surveillants. On la mettrait bien sous
jour… pour 10,63 euros net de l’heure. nos salaires », lance une employée de sédatifs ou en coma artificiel mais les
Impossible de respecter la distance Challancin, qui s’étonne que la lumière médocs et les lits manquent. Reste
d’un mètre du patient. » Dénonçant ce soit faite seulement sur les caissières et l’hypnose. Endormir la France pendant un
deux poids deux mesures, les salariées les livreurs. « Nous aussi, on veut une mois. C’est un nouveau rôle pour celui
menacent d’exercer leur droit de retrait reconnaissance », s’agace-t-elle, amère. qui affectionne les distributions théâtrales.
et préviennent la presse locale. Le centre * Pendant que nous écrivions ces lignes, Un rôle d’hypnotiseur pour une France
hospitalier est revenu sur sa décision. nous avons appris qu’Atalian commençait inquiète, dépressive, voire traumatisée.
Toutefois ce n’est toujours pas Onet mais tout juste à livrer des masques aux Échec de la métaphore guerrière. Place
l’hôpital qui fournit les équipements. « Le employés se trouvant sur les sites à la thérapie des États anxieux. Jean-
vrai problème, c’est l’externalisation des hospitaliers. Quid des autres salariés ? François Lyotard parlait de la « fonction
services de propreté. On offre le contrat Ceux qui travaillent dans l’habitat n’en ont hypnotique de la forme » à propos des
à celui qui propose les tarifs les plus toujours pas. grands récits d’émancipation... Les grands
bas alors que les conditions de travail récits ont disparu, mais la « fonction
des agents ne changent pas ! », s’insurge hypnotique de la forme » continue de
Émile Vandeville, secrétaire de l’union Emmanuel Macron met la s’exercer. « Rien de rassurant dans ce
syndicale CGT de Valenciennes. qu’il a dit d’exact. Rien d’exact dans
France sous hypnose
Et la communication désastreuse du PAR CHRISTIAN SALMON ce qu’il a dit de rassurant », résumait
gouvernement concernant les masques n’a LE MARDI 14 AVRIL 2020 récemment une journaliste américaine
pas poussé les entreprises de propreté à à l’issue d’un discours de Trump. La
équiper leurs salariés. Le 17 mars, la porte- remarque vaut pour le discours de Macron.
parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a Le théoricien de la guerre Karl von
déclaré que le port du masque « n’est pas Clausewitz a forgé l’expression «
nécessaire si l’on n’est pas malade ». Une brouillard de guerre » pour désigner le
affirmation qui cachait en fait une pénurie climat d’incertitudes qui prévaut pendant
de masques comme le racontait Mediapart les guerres. Le discours d'Emmanuel
(lire nos enquêtes ici et là). Et qui met la Macron n’a pas dissipé le brouillard de
santé des salariés « invisibles » en danger. pandémie, il l’a épaissi. Sur les taux
« S’il est légitime de prioriser la diffusion Emmanuel Macron lors de son
intervention lundi 13 avril 2020 © AFP. d’infection, de létalité, sur les courbes
des masques FFP2 au personnel de santé, de progression des décès, le rôle exact
Le chef de l’État a enfilé lundi soir le
il ne faut pas oublier le personnel de des masques, des tests, les modes de
costume de l’hypnotiseur d’une France
propreté. Parmi ces employés, beaucoup déconfinement, les formes de la rentrée
inquiète. Depuis son élection, il veut jouer
ont une santé fragile, sont diabétiques, des classes et de la reprise du travail,
tous les rôles à la fois. Le brouillard de la
ont des problèmes cardiaques », alerte
pandémie, lui, s’est encore épaissi.
Lahouari Boubekeur.
Dans son intervention, Emmanuel
À la FEP, on le sait : il faudra s’attendre
Macron s’est essayé à un nouveau
à « une forte augmentation des demandes
rôle, celui d’hypnotiseur. On attendait
de désinfection dans les lieux publics et
Churchill, on a eu Charcot. On attendait
privés ». L’après-confinement ne pourra
de Gaulle, ce fut Giscard. Le président
se faire sans ces agents. D’ores et déjà,
a regardé la France confinée au fond
à Paris, dans la gare de l’Est, malgré
des yeux. De son regard de velours,
la baisse de fréquentation des usagers et
il l’a couvée et cajolée dans toute son
la fermeture des bureaux, les salariés de
étendue géographique, de la métropole
Challancin – qui n’a pas répondu à nos
et jusqu’aux outre-mer, dans sa structure
demandes d’entretien – sont sur le terrain.
sociale inégalitaire, dans sa pyramide

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.72/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
73

« rien de rassurant dans ce qu’il a dit jusqu’à l’accent. Mitterrandien en diable comme une nouvelle collection, à la
d’exact. Rien d’exact dans ce qu’il a dit de au Burkina Faso, devisant avec le fantôme fashion week de Paris ou de Milan, sauf
rassurant ». de Thomas Sankara… qu’avec la pandémie la « fashion week »
présidentielle, c’est toutes les semaines.
La figure présidentielle n’est plus qu’un
avatar au costume fatigué.
La politique suit le chemin de la mode, elle
se démode.

Emmanuel Macron lors de son intervention Emmanuel Macron (de dos) avec le professeur
télévisée lundi 13 avril 2020 © AFP. Didier Raoult le 9 avril 2020 à Marseille © AFP.

Depuis son élection, Macron a changé L’écrivain Jerome Charyn a inventé


de personnage si souvent qu’on a du un mot pour désigner le « besoin
mal à s’y retrouver. L’exercice du pathologique de se mettre constamment en
pouvoir ne va pas sans incarnation, scène ». C’est le mot « mytholepsie », une
selon Emmanuel Macron, mais avec sorte de dérèglement de la représentation
lui l’incarnation est devenue une pure de soi qui consiste à inventer sans cesse
distribution. Les commentateurs en de nouvelles mises en scène, à changer
ont le tournis, contraints de réécrire d’angles et de discours, si bien qu’il
chaque soir la critique théâtrale d’un devient impossible de distinguer le vrai du
pouvoir costumé, virevoltant. À chaque faux, le personnage et son modèle.
intervention, le décor, les costumes, le Macron c’est le « président mytholepse »,
scénario, le langage, changent. La fonction un atelier théâtre à lui tout seul. Il
présidentielle n’est plus seulement un joue tous les rôles à la fois comme
enjeu de pouvoir, soumis sous la au temps du lycée. Il aurait tort de se
Ve République aux lois de l’alternance, limiter aux deux corps du roi. Il en
elle a acquis avec Emmanuel Macron une a des dizaines. Tout un musée Grévin Dans son best-seller Génération X, qui
fonction vicariante, capable de suppléer de Macrons présidents. Impossible de a donné son nom à toute une génération
à l'insuffisance fonctionnelle de tous les savoir où commence, où finit la comédie dont Macron est le contemporain, Douglas
organes du pouvoir, des gesticulations, des présidentielle… Un idéalisme sans doute Coupland a dressé un tableau clinique
simulacres des ersatz présidentiels. déplacé qui consiste à vouloir écrire sa de cette mutabilité des idéaux types. Il
propre légende, devenir le narrateur de soi. l’appelait le « mixage des décennies ».
On l’a cru gaullien le soir de son
Et comment le faire sans tenter d’héroïser Les marchés aux puces, ces gigantesques
élection de 2017 mais c’était un mème.
une fonction présidentielle qui, tout en cimetières des modes passées avec leurs
On l’a vu au Congrès de Versailles,
restant confiscatoire et abusive dans le galeries hantées de fantômes en habits,
écrasé comme Sarkozy ou Hollande, par
périmètre restreint de ses attributions et vont devenir un des lieux privilégiés de ce
le faste monarchique des lieux, on l’a
tyrannique sur les hommes, a perdu tout « mixage des décennies ».
vu gesticulant en acrobate au stade de
Krestovski à Saint-Pétersbourg pour la pouvoir sur les choses. Le symptôme le plus général de cette
victoire des Bleus en 2018, on l’a vu Autour de lui, les costumiers s’agitent en génération née dans l’impasse narrative
avec Didier Raoult la semaine dernière tous sens, les accessoiristes jonglent avec des années 1990, entre la fin du XXe
scrutant un écran invisible comme le les attributs, les scénaristes ne savent plus siècle et le début du XXIe, est décrit avec
cliché célèbre d’Obama suivant la prise sur quelle version du script ils sont en train une grande clarté dès les premiers pages
de Ben Laden avec son équipe. On l’a vu de travailler. Sa porte-parole s’embrouille du roman par l'un des personnages : «
dans les rues de Jérusalem, imitant Chirac dans les différentes versions du verbe Il n’est pas sain de vivre la vie comme
présidentiel. Les mots volent comme des une succession de petits moments cools
copeaux sur la scène, convoquent les isolés… Soit nous faisons de notre vie
timing, bouscule le calendrier, les cent un roman, soit on ne s’en sortira jamais.
jours, l’acte II, la mi-mandat, l’entrée » Macron a fait un roman de sa vie
en campagne. Le nouveau personnage présidentielle. Il est en quête de héros. «
macronien est attendu à chaque étape Notre société a besoin de récits collectifs,

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.73/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
74

de rêves, d’héroïsme, afin que certains ne du coronavirus s’installe parmi nous, dans Chez Macron les retournements
trouvent pas l’absolu dans les fanatismes la durée, en une série de répliques aux stratégiques sont nombreux et rapides,
ou la pulsion de mort. » Emmanuel conséquences imprévisibles. et la valse des métaphores obéit
Macron « croit » en « la reconstruction La France fuit de partout, dans aux fluctuations d’une opinion rétive,
d’un héroïsme politique », assurait-il au ses quartiers confinés, ses campagnes imprévisible, car la situation change sur
Point en août 2017. désolées, ses villes évidées. Partout le le terrain. Les renseignements s’inquiètent
De là à souhaiter que « le tragique Covid-19 vide les sociétés, évide les de la colère qui monte sous le confinement.
s’invite en Europe » pour offrir « une consciences. « Il faudra revoir tout Les sondages confirment un discrédit
nouvelle aventure » à ce vieux continent, ça après », a dit le président gérant. On croissant dû aux mensonges répétés
comme un réalisateur prie le ciel qu’il évaluera. Celui qui a bradé les bijoux de concernant l’état de l’épidémie.
fasse beau ou qu’il pleuve pour coller au famille industriels, Alstom, pourrait bien C’est qu’il ne s’agit plus seulement
scénario, il n’y a qu’un pas, qu’Emmanuel redorer le made in France. La marque est à d’endiguer l’épidémie, de mobiliser un
Macron a franchi un jour sans sourciller. prendre. D’ici 2022, il a encore le temps de front dont la ligne est nulle part mais
« Paradoxalement, ce qui me rend se forger une nouvelle identité narrative. de soigner « l’arrière » qui est partout,
optimiste, c’est que l’histoire que nous Au vestiaire, il y a encore une tenue de de la base jusqu’au sommet, du nord
vivons en Europe redevient tragique. » Colbert. Va pour Colbert. au sud et d’ouest en est. Une France
Des mots qui n’ont l’air de rien sur le pulvérisée en parcelles confinées. En îlots
moment – il les avait prononcés dans un gaulois. « Il y a ici beaucoup de misère
entretien accordé à La Nouvelle Revue cachée qui voudrait parler, beaucoup
française, en 2018 – mais qui finissent pas de soir, beaucoup de nuages, beaucoup
peser lourd quelques mois plus tard. d’air épais ! comme le disait si bien
Zarathoustra. Le désert croît. Et le pouvoir
Le virus s’attaque aussi au corps le sait ou le sent : Malheur à celui qui
social recèle des déserts ! »
On sent bien qu’après avoir retardé L’expression des temps de guerre
au maximum le confinement de leur « Combien de divisions ? »
population, les responsables politiques résonne différemment dans ce nouveau
s’apprêtent, en dépit de l’avis des experts contexte : combien de divisions
en santé publique, à l’écourter afin sociales, géographiques, générationnelles,
d’anticiper la reprise normale de l’activité professionnelles. On sait comment se font
économique. On parie, on spécule à propos les nations, mais qui sait comment elles
des retombées de la pandémie sur l’activité se défont ? L’implosion nationale gagne
économique ou sur la soutenabilité du du terrain. La souveraineté de l’État se
système de soins. Combien de morts pour délite en des points stratégiques, l’école,
un point de croissance ? l’hôpital, les Ehpad. C’était prévisible.
« Un homme officiel est un ventriloque
« Interdire aux gens de se parler, disait qui parle au nom de l’État », disait Pierre Mais le pouvoir loin de l’ignorer a
l’économiste Daniel Cohen sur France Bourdieu dans son Cours au Collège organisé sa propre débâcle sanitaire,
Culture, ampute le PIB de 3 % par mois. » de France (1989-1992), Seuil, « Raisons éducative, culturelle. La rationalisation
Faisant un lien explicite entre le mutisme d’agir ». Il prend une posture officielle des choix budgétaires était au programme
sociétal et la baisse du PIB. « 3 %, 6 %, 9 – il faudrait décrire la mise en scène de de l’agrégation d’économie et de sciences
%. En rythme annuel cela fait 30 %. » En l’officiel –, il parle en faveur et à la place sociales, début des années 1980. Cela a
fixant la sortie du confinement au 11 mai, du groupe auquel il s’adresse, il parle si bien marché que l’État a perdu en
le président a fixé la chute du PIB à moins pour et à la place de tous, il parle en trente ans non seulement ses services
de 10 %. tant que représentant de l’universel. Il publics, mais ses yeux et ses oreilles. Ses
Mais quel est le plan après le réveil, ne peut pas ne pas théâtraliser, ne pas capteurs sont endommagés. Où sont ses
monsieur l’hypnotiseur ? Lundi soir, mettre en forme, ne pas faire des miracles. « analyseurs », ses prospectivistes, ses
Emmanuel Macron avait beau mettre Le miracle le plus ordinaire, pour un planificateurs? Il gère l’épidémie au fil de
dans son regard toute l’intensité voulue, créateur verbal, est le miracle verbal, la l’eau, il gère le manque et le trop-plein.
l’hypnotiseur n’avait pas de réponse. Rien réussite rhétorique ; il doit produire la « La commande est passée », a dit le
de rassurant. Car il se pourrait bien que mise en scène de ce qui autorise son dire, président. On entendit : « Le temps en est
faute d’être combattue à temps, l’épidémie autrement dit de l’autorité au nom de passé. »
laquelle il est autorisé à parler. »

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.74/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
75

Car le virus ne s’attaque pas seulement Bien sûr qu’on « pense printemps » LE MARDI 14 AVRIL 2020

à l’organisme, aux fonctions du corps, plus que jamais, mais c’est dans un
mais au corps social qu’il désorganise, autre sens. Votre métaphore nous revient
déstabilise, menace dans ses fonctions en boomerang, monsieur le président.
essentielles de protection, d’alerte, de Nous sommes privés de ses plaisirs, de
secours et de coordination des activités. Il ses parfums dispersés, gaspillés, en pure
s’attaque à la représentation, ses instances, perte. Et nous qui pensions avoir tout
ses assemblées (les élections municipales vu, tout prévu, nous sommes en deuil
maintenues puis annulées resteront le du printemps. 2020, avis de décès du
symptôme de cet ébranlement) mais aussi printemps.
© AFP
à nos représentations culturelles qu’il Ce printemps a un goût amer de Le président de la République a annoncé
déstabilise. Rapport au corps, au temps coronavirus, il n’est pas progressiste, il un confinement jusqu’au 11 mai et
et à l’espace. Mais aussi au langage, est futuriste, il s’étire dans le temps, promis une « réouverture progressive »
à sa capacité de fluer l’expérience, de il risque de se prolonger indéfiniment, des établissements scolaires à compter
symboliser notre rapport au corps, au en faux espoirs et vraies répliques. Il de cette date. Il souhaite relancer la
temps et à l’espace. Rituels de la vie en nous faudra vivre avec, en misant non machine économique, mais ne donne
commun. L’épidémie de coronavirus n’est pas sur l’hypnotisme du pouvoir mais aucun gage quant aux tests. Il assure
pas seulement une crise sanitaire, c’est une sur les formes vitales du devenir. La même, contrairement aux scientifiques,
crise de la parole publique. Face aux dénis littérature qu’on évoque beaucoup n’est que tester l’ensemble de la population
des gouvernants, le coronavirus a imposé pas un passe-temps mais un vecteur de vie, « n’aurait aucun sens ».
son histoire au monde. « amour de la vie » comme la nouvelle de
Cette fois-ci, Emmanuel Macron a
Qui se souvient d’un discours de Jack London.
voulu l’énoncer clairement. « Je mesure
campagne d’Emmanuel Macron à Comme ces quelques lignes de James pleinement l’effort que je vous demande
Clermont-Ferrand appelant les Français Joyce, dans Ulysse, qui me reviennent à durant les quatre semaines à venir », a-
dans une formule surprenante, empruntée l’esprit au moment de conclure et que je t-il déclaré lundi 13 avril au soir, après
au philosophe Alain, à « penser printemps jette ici au bas de cet article, en hommage avoir annoncé que « le confinement le plus
». Le candidat avait déclaré, le 10 janvier à l’été qui vient : strict » – expression qu’il s’était refusé à
2017 : « Évidemment, il y a les vœux « Corps parfumés, tièdes, fermes. Tous prononcer lors de sa dernière allocution
de santé, il y a les vœux pour vous, vos baisés, donnés : dans les prés profonds – serait prolongé jusqu’au lundi 11 mai.
proches, vos familles, il y a des vœux de l’été, herbes couchées enchevêtrées, « C’est la condition pour ralentir encore
de mobilisation, indispensables parce que dans les couloirs suintants des maisons davantage la propagation du virus, réussir
notre combat est collectif pour redresser de pauvres, sur des divans, des lits qui à retrouver des places disponibles en
notre pays. Mais les vœux que je veux craquent. réanimation et permettre à nos soignants
formuler pour vous, ils tiennent en deux – Jack, mon amour ! de reconstituer leurs forces. »
mots : “penser printemps”. » « Le – Chérie !
printemps sera à nous. Parce que ce Une condition rendue inéluctable par
– Embrasse-moi, Réggy !
printemps sera progressiste ! Parce que ce ce que le président de la République
– Mon petit !
printemps sera celui de notre conquête ! » a lui-même qualifié de « failles »
– Mon amour !
et d’« insuffisances », à commencer
Trois ans plus tard, la formule fait mal. Le Le cœur en branle il poussa la porte
par l’absence de masques et de tests.
printemps n’est pas celui d’une conquête du restaurant Burton. L’odeur le saisit à
« Comme vous, j’ai vu des ratés.
mais d’un dessaisissement. Il n’apporte la gorge : sauce de viande pénétrantes,
Encore trop de lenteur, de procédures
pas le regain tant attendu mais la mort. lavasses de légumes verts. Le repas des
inutiles. Des faiblesses aussi de notre
Pire, on a l’impression de suivre son fauves.
logistique. Nous en tirerons toutes les
enterrement, dans les rues désertes du Des hommes, des hommes, des hommes. »
conséquences en temps voulu », a-
monde. Comme un appartement déserté
t-il assuré, reconnaissant que l’État
par la disparition d’un être cher, le monde
Macron promet la sortie de n’avait « pu distribuer autant de masques
est en deuil de printemps. Nous le portons
que nous l’aurions voulu pour nos
en terre avec les milliers de morts du confinement, mais ne donne soignants, pour les infirmières, les aides à
coronavirus. Et ce massacre sans récit nous
laisse sans voix.
aucune garantie domicile ».
PAR ELLEN SALVI
Dans une telle situation, le confinement
reste la seule mesure aujourd’hui possible,
en complément des fameux « gestes

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.75/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
76

barrières ». « Autrement dit, on fait peser Cette déclaration est d’autant plus rationnellement aussi hasardeuse », a
sur la population la totalité des efforts de étonnante que le gouvernement répète commenté le chef de file de La France
prévention », comme l’expliquait il y a depuis des semaines que la question Insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon.
quelques jours l’ancien directeur général du déconfinement vire au casse- « La logistique et l’intendance doivent
de la santé William Dab dans Le Monde. tête en raison du grand nombre de suivre. Les mots ne suffiront plus »,
Pour en finir, Emmanuel Macron a promis personnes porteuses du virus de façon a également souligné le patron des
qu’à partir du 11 mai, l’État, « en lien asymptomatique. Comment éviter une Républicains (LR) Christian Jacob. « Il
avec les maires », permettrait « à chacun deuxième vague épidémique si, comme faut tester massivement, et notamment tous
de se procurer un masque grand public l’a dit Emmanuel Macron, « on ne va ceux qui travaillent, pas seulement ceux
pour les professions les plus exposées et pas tester toutes les Françaises et les qui ont des symptômes ! », a jugé le
pour certaines situations, comme dans les Français » parce que « cela n’auraitaucun vice-président du Rassemblement national
transports en commun ». sens » ? Là encore, il n’a apporté aucune (RN) Jordan Bardella.
« Son usage pourra devenir réponse. Et couvert l’un des plus grands Pour justifier la réouverture des
systématique », a-t-il précisé, sans donner problèmes de la crise sanitaire sous une établissements scolaires à compter du
plus de détails sur les masques en nouvelle énormité. 11 mai, Emmanuel Macron a évoqué
question. De quoi parle-t-on exactement ? Car tous les scientifiques, qui ne sont les « inégalités » que leur fermeture
De masques FFP2 ou chirurgicaux qui pourtant pas d’accord sur bon nombre creuse. « Trop d’enfants, notamment
manquent encore cruellement ? De de sujets, se rejoignent sur celui-ci : le dans les quartiers populaires et dans
masques dits « alternatifs » comme les dépistage massif est la condition sine nos campagnes, sont privés d’école sans
masques en tissu pour lesquels il n’existe, qua non d’une sortie de confinement. avoir accès au numérique et ne peuvent
selon la Société française des sciences « Nous avons un message simple à être aidés de la même manière par
de la stérilisation (SF2S) et la Société tous les pays : testez, testez, testez les les parents », a-t-il expliqué justement.
française d’hygiène hospitalière (SF2H), gens ! », lançait le directeur général Pour autant, cette réouverture a un autre
« pas de preuve scientifique » de leur de l’Organisation mondiale de la santé objectif : celui de permettre aux parents
efficacité ? Impossible de le savoir. Le (OMS), dès le 16 mars. Cette nécessité de regagner le chemin du travail, afin de
chef de l’État continue de s’exprimer seul, est rendue d’autant plus impérieuse par relancer la machine économique au plus
depuis l’Élysée, sans journaliste pour le l’annonce de la « réouverture progressive tôt, comme le réclament certains.
questionner. des crèches, des écoles, des collèges, « Le 11 mai, il s’agira aussi de permettre
des lycées le 11 mai ». Comment au plus grand nombre de retourner
imaginer renvoyer des millions d’enfants, travailler, redémarrer notre industrie,
potentiellement contagieux, dans les nos commerces et nos services », a
établissements scolaires ? confirmé le président de la République
Autant de questions restées en suspens dans la foulée. Il faut, pour cela, que
dans l’attente du « plan de l’après 11 mai » les parents puissent être libérés de leurs
et des « détails d’organisation de notre enfants. Le problème ne se pose pas
vie quotidienne » que le gouvernement pour les étudiants de l’enseignement
Allocution d’Emmanuel Macron, lundi 13 avril. © AFP est sommé de présenter d’ici quinze jours. supérieur, qui ne reprendront pas les cours
Le président de la République ne s’est Un plan qui, de toute évidence, est loin « physiquement » avant l’été. Les lieux
pas attardé non plus sur le sujet des d’être prêt. Ce n’est pas la première fois rassemblant du public (« restaurants, cafés
tests dont il reconnaît pourtant qu’ils que le chef de l’État fait des annonces en et hôtels, cinémas, théâtres, salles de
constituent une « arme privilégiée pour demandant à la machine administrative de spectacles et musées ») resteront eux aussi
sortir au bon moment du confinement ». se débrouiller avec. En pleine crise des « fermés. Et les événements rassemblant du
« Dans les prochaines semaines, nous gilets jaunes », ses mesures en faveur du public seront interdits jusqu’à mi-juillet.
allons continuer d’augmenter le nombre pouvoir d’achat, dégainées par surprise le Les personnes vulnérables, elles, devront
de tests chaque jour », a-t-il cependant 10 décembre 2018, avaient déjà entraîné rester confinées au-delà du 11 mai.
promis, indiquant que « le 11 mai, nous une improvisation à tous les étages. Le chef de l’État a tout de même
serons en capacité de tester toute personne Lundi soir, l’opposition n’a pas tardé pris note de la situation dramatique
présentant des symptômes » et que « les à pointer le flou de l’allocution dans laquelle se trouvent les familles
personnes ayant le virus [pourraient] ainsi présidentielle. « Ça devient très difficile empêchées d’accompagner leurs anciens
être mises en quarantaine, prises en de respecter l’unité d’action contre lorsque ceux-ci ont été contaminés par
charge ». l’épidémie quand les consignes sont aussi le Covid-19. « Je souhaite […] que
confuses et que la stratégie semble les hôpitaux et les maisons de retraite

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.76/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
77

puissent permettre d’organiser pour les professeur Didier Raoult, ou encore des nouveau contrat social. Elle propose, avec
plus proches, avec les bonnes protections, confidences de son entourage dans Le d’autres, de créer un nouvel impôt sur le
la visite aux malades en fin de vie afin de JDD sur le « discours churchillien » qu’il patrimoine.
pouvoir leur dire adieu », a-t-il affirmé. s’apprêtait à livrer, Emmanuel Macron Soudain, l’argent ne manque plus. Lorsque
Indiquant que nous sommes, pour l’heure, a souhaité faire preuve d’« humilité ». l’activité s’est arrêtée avec le confinement,
« loin » de l’immunité collective, Les enquêtes d’opinion, sur lesquels les gouvernements se sont tous engagés
« c’est-à-dire ce moment où le virus l’exécutif garde les yeux rivés, n’y sont à combler en tout ou en partie les
arrête de lui-même sa circulation parce pas pour rien. « Ils sont très inquiets par pertes économiques pour les entreprises
que suffisamment d’entre nous l’avons les derniers sondages qui disent qu’une et les ménages. Le financement de cette
eu », Emmanuel Macron a expliqué grande majorité des Français pensent aide massive, directe ou indirecte, par
qu’« aucune piste [n’était] négligée » en qu’ils ont menti », confiait récemment un des garanties de prêts sera assuré par
matière de vaccin et de traitement. Avant membre de cabinet à Mediapart. de la dette publique. Cette dette est
de souligner toutefois que « nous aurons Délaissant le costume de « chef de guerre » soutenue par les rachats de la Banque
plusieurs mois à vivre avec le virus ». qu’il avait tenté d’endosser au début de la centrale européenne (BCE) en zone euro.
Sans se départir du ton grandiloquent dont crise, il a troqué sa formule initiale « nous Avec l’appui de la Banque centrale, les
il teinte chacun de ses discours, il a de sommes en guerre » par l’expression obligations ne manqueront pas de preneurs
nouveau appelé de ses vœux un « moment « temps de guerre », bien plus juste, à des taux bas.
de refondation » de l’Union européenne, comme l’explique l’historien Stéphane Cette facilité tend à faire oublier,
alors que le dernier accord conclu par Audoin-Rouzeau dans cet entretien. Le dans l’urgence, la question de la
l’Eurogroupe est loin d’être suffisant. chef de l’État a tout de même conservé fiscalité. Comme si les dépenses de
Tout au long de son allocution, le président l’analogie pour conclure son propos. l’État ne dépendaient plus de cette
de la République a insisté sur la question « Mes chers compatriotes, nous aurons source de financement. Mieux même,
des inégalités, allant même jusqu’à citer des jours meilleurs et nous retrouverons le gouvernement a confirmé qu’il
les jours heureux », a-t-il affirmé à la
l’article 1er de la Déclaration des droits n’entendait pas modifier sa politique
fin de son allocution, en référence au fiscale au lendemain de la crise.
de l’homme et du citoyen de 1789 :
titre du programme du Conseil national
« Les distinctions sociales ne peuvent
de la résistance (CNR), adopté dans la
être fondées que sur l’utilité commune. »
clandestinité, le 15 mars 1944.
Parmi diverses mesures économiques, il a
notamment annoncé le versement « sans
délai » d’une « aide exceptionnelle aux Anne-Laure Delatte:
familles les plus modestes avec des enfants
[…] et aux étudiants précaires ». un impôt sur les hauts
Logo. © DR
Sans pour autant se risquer à rentrer, là patrimoines pour assurer la
Pourtant, les choses ne sont pas si
encore, dans le détail de l’après-pandémie, justice sociale simples. Si l’argent ne compte pas pour se
il a toutefois promis du changement. PAR ROMARIC GODIN
LE MERCREDI 15 AVRIL 2020 substituer à l’activité, rien n’est réellement
« Sachons, dans ce moment, sortir des
dit de l’avenir des services publics et de
sentiers battus, des idéologies, nous
la protection sociale, autrement dit des
réinventer – et moi le premier », a-t-il
mécanismes de solidarité. Le financement
dit, allant même jusqu’à rappeler « que
de ces derniers reste un sujet brûlant.
notre pays, aujourd’hui, tient tout entier
Pour preuve : le ministre de l’action et
sur des femmes et des hommes que nos
des comptes publics, Gérald Darmanin,
économies reconnaissent et rémunèrent si
a lancé une plateforme pour récolter
mal ». Une manière d’effacer d’un coup de
des dons en faveur du système de
baguette – et non d’argent – magique les
santé. Pourtant, ce dernier, plombé par
politiques qu’il mène depuis le début de
les baisses de cotisations en faveur des
son quinquennat.
entreprises et des ménages, a besoin de
Après des jours de « politique spectacle », ressources solides et stables.
pour reprendre les mots du président de la Anne-Laure Delatte, économiste au Cepii. © DR
Cet appel aux dons semble dresser un
fédération des Médecins de FranceJean- Dans un entretien à Mediapart,
scénario noir : après la crise, tout
Paul Hamon, ponctués par les images l’économiste Anne-Laure Delatte estime
redeviendra comme avant. La solidarité
catastrophiques d’un bain de foule en qu’il est urgent de poser dès maintenant
nationale sera réduite au nom de la
Seine-Saint-Denis, une visite surprise au la question fiscale et lancer les bases d’un

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.77/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
78

baisse de la pression fiscale et « l’argent d’attribuer à la BCE la solution de tous à détériorer les services publics et à
magique » ne sera plus disponible. On les problèmes et de toutes les crises, empêcher une prise en charge efficace
reprendra la défense des premiers de financière, écologique, épidémique, etc., de la crise du Covid : il manque des
cordée, et l’on ajustera les services publics on déplace très concrètement le lieu lits et du personnel dans les services de
à la baisse. d’exercice du pouvoir et des choix réanimation, des masques et du matériel
C’est pour éviter ce scénario que plusieurs collectifs en dehors des enceintes de de base pour protéger le personnel
économistes ont signé une tribune, la politique représentative et de la soignant ; les moindres investissements
récemment publiée dans Le Monde, démocratie. dans l’éducation révèlent nos retards dans
pour défendre l’idée d’un « nouveau Or, c’est dans le débat démocratique l’éducation numérique et les outils qui
contrat social et fiscal ». Anne-Laure que se construit la légitimité des choix permettraient une continuité pédagogique
Delatte, économiste au Laboratoire Leda collectifs qui fondent notre contrat social. efficace, etc. En échappant à l’impôt,
de l'Université Paris-Dauphine, est l’une La solution monétaire fait certainement le haut de la pyramide des revenus et
des signataires de cet appel. Spécialiste de partie du paquet de mesures de crise mais les multinationales ont non seulement
la finance, des paradis fiscaux et de la zone ne peut en aucun cas en être la pierre accumulé des richesses, mais contribué à
euro, elle estime qu’il est nécessaire de angulaire. Je pense que l’argent magique saper les biens publics qui auraient dû nous
lancer dès à présent le débat sur un impôt fait le lit de ceux qui préfèrent éviter un protéger.
sur les hauts patrimoines pour établir les vrai débat démocratique sur la distribution Aujourd’hui, les grandes entreprises
bases d’une future justice fiscale. À l’aube des coûts pour sortir de la crise. envoient des produits et fournissent des
d’années sans doute difficiles pour le Pour vous, le débat sur la fiscalité moyens à l’hôpital public : LVMH envoie
monde du travail et les plus précaires, la manque cruellement au cœur de la crise. des gels hydroalcooliques avec le logo
question mérite d’être mise en avant dans Mais l’urgence n’est-elle pas le pire Dior, les grands traiteurs fournissent les
les discussions sur le « monde d’après ». moment pour parler d’impôts ? Cela ne hôpitaux… C’est à la fois anecdotique
Devant l’ampleur de la crise, les États risque-t-il pas d’affaiblir la confiance, et assez symptomatique du problème :
ont redécouvert « l’argent magique » déjà chancelante ? Ou au contraire y l’impôt doit être plus élevé sur ces
par le recours, sans le dire, à une voyez-vous un signe de conservatisme entreprises pour qu’elles contribuent
forme de monétisation de la dette. En fiscal ? durablement au service public et pas juste
quoi cette solution vous semble-t-elle ponctuellement, quand cela arrange leur
Vous avez raison, c’est le pire moment communication.
insatisfaisante à long terme ? pour ceux qui ont largement profité
Anne-Laure Delatte : La Banque centrale de la mondialisation. Si ce débat avait C’est pourquoi, avec Lucas Chancel,
européenne a en effet été la première lieu maintenant, pendant le confinement, Stéphanie Hennette, Manon Hennin,
des institutions européennes à intervenir il pourrait déclencher un basculement Guillaume Sacriste, Thomas Piketty et
pour essayer de réduire l’impact du choc de rapports de force entre gagnants et Antoine Vauchez, nous appelons à un
sanitaire. Elle a d’abord fait une première perdants de la mondialisation. débat fiscal maintenant. Nous pouvons
annonce le 12 mars, qui n’a pas vraiment décider de revoir fondamentalement
La dernière décennie a révélé les notre système de redistribution et de
été efficace, et finalement sorti le bazooka gagnants et les perdants de notre régime
monétaire, une semaine plus tard, en financement des services publics en
économique : le capitalisme financier faisant contribuer chacun selon ses
annonçant le « Pandemic Emergency en place depuis les années 1970 a
Purchase Programme ». moyens et en reconnaissant l’utilité
entraîné une grande concentration des sociale des métiers de première nécessité.
Résultat : au mois de mars, elle a richesses, largement documentée dans les L’impôt est l’outil fondamental du contrat
quasiment triplé ses achats de dettes travaux lancés par Thomas Piketty. Cette social. Nous proposons de nouveaux taux
publiques. Que les choses soient claires : concentration a créé un petit nombre d’imposition sur les hauts patrimoines, les
ces interventions sont absolument utiles d’individus immensément riches, par leurs hauts revenus et les grandes entreprises.
car elles ont permis de réduire les patrimoines et leurs revenus. Les impôts
tensions des marchés, en particulier sur la ne sont pas progressifs en haut de la
dette italienne. Le coût d’emprunt italien pyramide à cause des différentes niches et
augmentait dangereusement et l’annonce de l’évasion fiscale.
de la BCE a permis de réduire ce coût. Le système économique a aussi favorisé
C’est donc heureux. l’émergence d’entreprises multinationales
Mais la politique monétaire ne peut qui ont profité de la concurrence fiscale
se substituer à toutes les autres pour réduire leurs impôts. Ces pertes
formes d’interventions politiques. À force de recettes pour l’État ont contribué

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.78/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
79

Taxer le patrimoine et les hauts Enfin, si l’on estime que la fuite des démocratique (on pense ici notamment à la
revenus hautes fortunes demeure un enjeu, rien concentration des titres de presse français
ne nous empêche de mettre en place une au sein de quelques grandes fortunes).
S’agit-il d’un nouvel ISF ? taxe de sortie sur les plus hautes fortunes Sur le montant, l’impôt que nous
qui décideraient de quitter le pays – ce proposons est plus progressif que l’ISF.
qui doit rester leur droit bien sûr, mais la Pour rappel, l’ISF s’échelonnait de 0,5 %
nationalité française doit être associée à au-dessus de 800 000 euros et montait à
des devoirs fiscaux pour tout le monde, 1,5 % au-dessus de 10 millions d’euros.
et pas seulement pour les contribuables Pour les plus hautes fortunes, pour les
« immobiles », c’est-à-dire les classes milliardaires, c’était un taux vraiment
moyennes et populaires. faible. En effet, la fortune de ces derniers
Dans le « Traité pour le démocratisation croît de 7 à 8 % par an sur le long
de l’Europe », un projet de traité terme, c’est-à-dire trois fois plus vite que
lancé en décembre 2018, nous proposions la moyenne des ménages avec patrimoine
un impôt de 1 % sur les patrimoines (et rappelons que près de la moitié de la
Anne-Laure Delatte, économiste au Cepii. © DR
supérieurs à 1 million d’euros et 2 % sur population n’a pas de patrimoine). Donc,
Appelez-le comme vous voudrez ! Ce qui
les patrimoines supérieurs à 5 millions avec un impôt sur le patrimoine à 1,5 %,
compte, c’est que l’on tire les leçons de
d’euros. Cela génère environ 1 % du PIB on ne stabilise même pas, et très loin de là,
l’échec (ou du prétendu échec) de l’ISF,
en recettes fiscales (ou dit autrement, en la concentration des richesses.
et pas en se disant que c’est impossible
dix ans, cet impôt pourrait rembourser On peut donc imposer plus généreusement
d’imposer les hauts patrimoines à l’avenir,
un plan de relance de 10 % du PIB). les hautes fortunes et aucun travail
comme cela a été dit et redit, au motif que
Certains d’entre nous souhaiteraient un sérieux ne démontre que cela aurait des
les hauts patrimoines bénéficient de niches
taux beaucoup plus haut, notamment effets délétères sur l’investissement et la
fiscales ou qu’ils peuvent toujours quitter
Thomas Piketty dans Capital et idéologie, croissance. Au contraire, en faisant mieux
le pays.
qui propose un taux d’impôt sur le circuler le capital, cela peut encourager la
Il faut d’abord remettre les choses en patrimoine de 90 % pour les plus mise en œuvre de nouvelles idées et de
perspective. Il n’y a pas eu de fuite massive riches afin de réduire significativement la nouveaux projets… Ce qui est bon pour
des hauts patrimoines en France à la suite concentration des richesses, ce que l’on ne l’activité et l’emploi.
de la création de l’ISF et le nombre de peut pas faire avec un taux de 2 %.
foyers fiscaux nouvellement assujettis à Ne présente-t-il pas un risque
Mais nous ne limitons pas le débat à un d’inconstitutionnalité ?
l’ISF chaque année écrasait, et de loin,
impôt sur le patrimoine. Nous proposons
le nombre de départs. En réalité, nous On ne peut pas exclure un risque
un impôt sur les hauts revenus qui
sommes l’un des pays d’Europe où les d’inconstitutionnalité au regard de
prendrait la forme d’un taux marginal
plus hautes fortunes se portent le mieux. la décision de 2012. Le Conseil
additionnel de 10 % sur les revenus
Ensuite, tirer les leçons de l’expérience constitutionnel avait alors censuré la loi de
supérieurs à 100 000 euros, 20 % au-
ISF, c’est être beaucoup plus rigoureux sur finances et déclaré non constitutionnelle
dessus de 200 000 euros ; et sur les grandes
la collecte d’informations fiscales par les la contribution exceptionnelle de solidarité
entreprises, avec un taux additionnel de
autorités. que souhaitait introduire le gouvernement
15 % sur le bénéfice des sociétés des
Le système de collecte d’informations sur multinationales. Selon nos estimations, les de François Hollande. Le Conseil
les patrimoines (notamment financiers) recettes de ces trois impôts pourraient être constitutionnel avait considéré l’ensemble
mis en place pour l’ISF n’était pas digne de l’ordre de 4 % du PIB. des impôts, calculé un taux global et
de la septième puissance mondiale ! On statué que cette loi fiscale méconnaissait le
Quelle serait sa fonction ? En quoi un principe d’égalité devant l’impôt.
aurait cru la préhistoire alors que nous
tel impôt est-il en mesure de changer la
disposons d’outils numériques avancés Autrement dit, ajoutée aux impôts
donne économique durablement ?
pour mieux contrôler. Plus précisément, existants, cette nouvelle taxe était jugée
il suffisait aux contribuables aisés de La fonction de l’impôt sur le patrimoine confiscatoire. Un premier élément pour
remplir une case indiquant l’ensemble est multiple. D’abord, il s’agit de financer réduire ce risque peut consister à proposer
de leurs actifs, sans qu’il y ait aucun les services publics, qui en ont grandement des taux qui permettent de rester en
recoupement automatique d’informations besoin, en période de crise comme hors dessous des seuils de 2012 qui avaient été
avec les institutions financières – alors période de crise. Ensuite, un tel impôt jugés confiscatoires.
même que pour les revenus du travail, ces peut contribuer à limiter la concentration
informations sont recoupées et même pré- des patrimoines, qui pose un enjeu
remplies !

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.79/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
80

De plus, il y a des éléments contextuels les contraintes budgétaires, ce qui signifie sur les bénéfices des sociétés, sinon nous
qui laissent penser que le risque est qu’on ne sera pas sanctionné pour un courrons le risque que les actionnaires
considérablement amoindri aujourd’hui. déficit au-dessus de 3 % du PIB. gardent leurs revenus à l’intérieur de
Les circonstances actuelles sont sans Toutefois, on a beau dire aujourd’hui que l’entreprise afin d’échapper à l’impôt, tout
commune mesure avec le contexte de le temps n’est pas à la rigueur budgétaire, en bénéficiant de tous les services permis
2012. Premièrement, en 2012, ce nouvel que c’est un choc exceptionnel, il y a par leur entreprise. La direction prise par
impôt avait été justifié pour réduire le fort à parier que les marchés mettront la les pays européens, dont la France avec ce
déficit public, environ 4,8 % du PIB, alors pression sur les gouvernements dans très quinquennat, consistant à réduire l’impôt
que la prévision pour 2020 est autour peu de temps. Le risque est de revivre une sur le bénéfice des sociétés, va à rebours
de 6 à 7 % du PIB. Deuxièmement, crise de la dette comme en 2011 quand de ce qu’il faut faire.
nous vivons aujourd’hui juridiquement un les investisseurs ont perdu confiance dans Mettre fin au dumping fiscal n’est pas
régime d’exception : la loi du 23 mars la capacité de certains pays à rembourser très compliqué techniquement, ce qui
2020 a déclaré l’état d’urgence sanitaire leurs dettes. C’était le cas pour la Grèce manque, c’est de la volonté politique.
dont la portée est très vaste et va bien au- mais aussi l’Italie, l’Espagne. Le gouvernement lui-même reconnaît
delà des questions de santé. que l’on devrait taxer les bénéfices des
Si un vrai débat fiscal n’a pas eu lieu avant,
Le gouvernement a reçu une habilitation le réflexe sera de baisser les dépenses multinationales en fonction des ventes que
à légiférer par voie d’ordonnance dans publiques quand les coûts d’emprunt celles-ci font dans un pays, et non pas en
un très grand nombre de domaines. augmenteront. Pour ne pas tomber dans fonction des bénéfices qu’elles déclarent
Le Conseil constitutionnel a lui-même ce piège, nous proposons d’aller chercher dans ce pays (en prenant toujours soin
reconnu ce régime d’exception dans sa les ressources fiscales où elles sont. Ces de déclarer des bénéfices fictifs, beaucoup
décision du 26 mars sur l’adoption nouveaux taux d’imposition sur les hauts trop faibles, dans les pays d’imposition
de la loi organique qui mentionne patrimoines, les hauts revenus et les élevée et inversement dans les pays sans
des circonstances « particulières ». Au multinationales permettront, d’une part, de impôt sur les bénéfices).
total, si le risque existe, nous pensons rembourser plus sereinement les emprunts La taxe GAFA est un premier pas
qu’il est considérablement amoindri par d’aujourd’hui, et d’autre part, de financer dans cette voie-là, mais elle doit être
les circonstances exceptionnelles de la des services publics capables de nous accompagnée de deux autres points
période. protéger plutôt que les réduire comme essentiels. Le premier est que l’on ne
«L’impôt est l’outil fondamental c’est le cas depuis trop longtemps. doit pas se limiter aux GAFA, qui ne
du contrat social» Au total, il ne faut pas opposer les deux. représentent que 5 % de l’évasion fiscale
Si aujourd’hui les États s’endettent (à des multinationales. Se limiter aux GAFA
Comment articuler cet impôt avec était aussi géopolitiquement terrible car
taux quasi nul pour la France en ce
l’explosion de la dette des États ? cela donnait le meilleur argument à
moment) pour financer l’hôpital, la dette
Servira-t-il à « rembourser la dette » ou Donald Trump pour imposer les produits
qui est créée est une dette qui finance
à financer les services publics ? français. Deuxièmement, cela ne sert
les services publics. Le danger, c’est
Naturellement, les dépenses publiques de créer de la dette et ensuite de la à rien de taxer les bénéfices réels et
sont indispensables aujourd’hui pour réduire, soit en coupant dans les dépenses non déclarés si le taux d’impôt sur les
relancer l’activité économique et financer (ce que l’on a fait après la crise de bénéfices continue de baisser, comme le
les services publics qui nous protègent, 2009), soit en augmentant les impôts gouvernement l’a prévu : entre 2017 et
mais la question du financement ne de manière inégalitaire (via des taxes 2022, ce taux doit passer de 33 % à 25 %.
tardera pas à se poser. Cette crise va sur la consommation, des taxes carbone, Il faut inverser la tendance. La bonne
en effet coûter cher, comme toute crise etc.) sans mettre à contribution ceux qui nouvelle est que c’est possible.
économique qui détruit de l’activité : les ont vraiment les moyens de financer ces Le gouvernement semble déterminé
ressources fiscales baissent brutalement efforts dont la nation tout entière a besoin. à maintenir sa politique fiscale et
et l’État doit augmenter ses dépenses notamment la fin de l’ISF. Que cela vous
La justice sociale passera aussi par la fin
d’assurance. Le poids de la dette dans le inspire-t-il ?
du dumping fiscal des entreprises. Est-
PIB va donc beaucoup augmenter ; elle
ce aussi l’occasion de changer la donne ? Face à la récession qui s’annonce à la
pourrait représenter entre 120 et 140 %
Comment ? sortie du confinement, le gouvernement
du PIB, selon certaines estimations. Le
Oui, nous ne nous limitons pas pourrait choisir de continuer dans sa
déficit public devrait s’élever à 6 ou 7 %
à l’imposition des patrimoines des lancée, c’est-à-dire réduire les impôts,
du PIB. La Commission européenne a levé
individus. Pour qu’un nouveau système notamment sur le capital, dans l’idée que
fiscal fonctionne, il faut aussi un impôt cela finira par favoriser l’investissement
mais avec pour réelle conséquence

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.80/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
81

d’amplifier les tensions sociales qui LE MARDI 14 AVRIL 2020 maires, la sociologue Virginie Malochet
n’ont fait que s’envenimer depuis dix constate « la portée symbolique plus
ans et qui ont toutes les chances qu’opérationnelle » de ces initiatives.
d’avoir été décuplées par cette crise.
Ou bien, nous pourrions décider de
revoir fondamentalement notre système
de redistribution et de financement des
services publics en faisant contribuer
chacun selon ses moyens et en
reconnaissant l’utilité des métiers de
Un policier municipal à Sète le 11
première nécessité. L’impôt est l’outil
avril 2020. © Pascal Guyot/AFP
fondamental du contrat social. Partout en France, des arrêtés durcissent Un policier municipal à Sète le 11
Boite noire localement le confinement imposé au avril 2020. © Pascal Guyot/AFP
niveau national. Beaucoup d’entre eux, L’état d’urgence sanitaire prévoit bien
inutiles et illégaux, sont retirés ou annulés la possibilité d’aller plus loin que
au fur et à mesure. le confinement national « si les
Depuis quatre semaines, faute de mieux circonstances locales l’exigent », mais
pour endiguer l’épidémie de Covid-19, la les textes confient ce pouvoir au
population française subit un confinement « représentant de l’État dans les
généralisé restreignant ses sorties à départements », c’est-à-dire aux préfets.
Logo. © DR
quelques motifs légaux dont elle doit Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs
La pandémie de coronavirus a créé pouvoir justifier en tous lieux. À ces demandé aux maires de retirer leurs
une césure. La suspension du temps, nouvelles règles nationales – fluctuantes arrêtés de couvre-feux, estimant qu’ils
l’hibernation de l’économie marchande, la – s’en sont ajoutées d’autres, à l’échelle de étaient « entachés d’illégalité » parce
présence permanente de la maladie et de communes, voire de départements entiers. que la décision de restreindre les libertés
la mort, le retour des distances… Tout n’était pas de leur ressort.
Des maires zélés, se prévalant de vouloir
cela va changer durablement le monde protéger leurs administrés, se sont lancés Lorsque le litige s’est prolongé, les
tel qu’on le connaissait jusqu’ici. Mais à dans une surenchère de décisions locales, tribunaux administratifs ont tranché
quoi va ressembler le monde d’après ? parfois confortées par le préfet de en défaveur des maires, comme
Quels espoirs, quelles luttes, quels ordres leur département mais souvent retoquées. à Lisieux (Calvados) ou Saint-
politiques, sociaux, écologiques surgiront Symptômes de l’incertitude des temps, Ouen (Seine-Saint-Denis). La justice
de cette pandémie ? Mediapart tente de de nombreux arrêtés –municipaux, mais reconnaît qu’un maire peut faire usage
dessiner quelques pistes pour alimenter parfois aussi préfectoraux – ont été signés de ses pouvoirs de police générale contre
notre réflexion commune de « l’après » puis retirés, voire annulés par la justice. l’épidémie. Encore faut-il qu’il puisse le
à partir de cette situation inédite, par des Ils laissent apparaître une prise de justifier par des « circonstances locales
entretiens, des articles, des témoignages… décision hasardeuse, dans l’urgence, sur particulières », et qu’il agisse de manière
L’entretien a été réalisé à distance le 8 des fondements juridiques boiteux. proportionnée.
avril. Environ 170 communes, visibles sur Les seuls couvre-feux appelés à subsister
cette carte du Monde, ont ainsi opté sont donc ceux qui font l’objet d’un
pour un couvre-feu, dont le non-respect consensus entre le préfet et les élus
Confinement: des maires et est passible de 38 euros d’amende. locaux. C’est le cas dans toutes les
des préfets plus royalistes Présenté comme une manière de compléter Alpes-Maritimes, en Guadeloupe et en
que le roi les mesures de confinement, cet outil Martinique, mais aussi dans certaines
PAR CAMILLE POLLONI doublonne en réalité avec elles, les communes d’un département lorsque le
sorties sans motif étant interdites de jour préfet a estimé que la demande des maires
comme de nuit. Dans Le Courrier des était justifiée. Dans la Vienne, le couvre-
feu est ainsi accordé aux villes de Poitiers,
Châtellerault, Saint-Benoît, Fontaine-le-
Comte, Biard et Buxerolles.
Ces décisions préfectorales ne rendent pas
la pratique du couvre-feu plus rationnelle
sur le fond : les motifs impérieux de

Ce document est à usage strictement individuel et sa distribution par Internet n’est pas autorisée. Merci de vous adresser à contact@mediapart.fr si vous souhaitez le diffuser.81/92
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
82

sortie demeurent sensiblement les mêmes de l’Hérault a interdit la course à pied « Nul n’est censé ignorer la loi », dit
que pendant la journée, à l’exception sur les rives du Lez entre 11 heures et l’adage. Mais depuis la mi-mars, qui
des « achats de première nécessité » 18 heures. De son côté, et bien qu’il peut se prévaloir de connaître toutes
puisque les magasins sont fermés, voire ne soit pas préfet, le maire de Saint- les règles du jeu qui s’imposent à lui,
de l’activité physique. Mais elles visent à Étienne a interdit les activités physiques s’ajoutent les unes aux autres et changent
calmer l’ardeur administrative des élus. individuelles de 9 heures à 21 heures. en permanence ? Il est probable que
Certains d’entre eux ont cependant trouvé Au-delà de ces initiatives à l’opportunité dans tous les exemples cités, les autorités
un autre terrain d’expérimentation : des discutable, certains maires semblent locales espéraient avant tout faire passer
arrêtés imposant aux habitants de porter laisser libre cours à leur imagination. un message. Mais lequel ? Que les
un masque à chaque sortie. Puisque les maires et les préfets sont sur le pied
Après avoir limité les promenades à de guerre, pour défendre la population
« vrais » masques manquent et que les 200 mètres autour du domicile (contre
collectivités sont incapables d’en fournir, malgré elle, en oubliant le droit ? Que
1 km au niveau national) et interdit les libertés fondamentales sont des jouets
cousez-en ou sortez les foulards. Le cas l’achat d’une seule baguette, le maire de
le plus emblématique est certainement à disposition, susceptibles de se prêter
Sanary-sur-Mer (Var) a très officiellement à n’importe quelle expérience ? Que la
celui du maire de Sceaux (Hauts-de- restreint les déplacements à un rayon de
Seine), démenti en trois jours par panique, si elle touche la population, se
10 mètres. L’élu a attendu que le tribunal fraie un chemin jusque dans les mairies
le tribunal administratif de Cergy, sur administratif soit saisi par le préfet, la
saisine de la Ligue des droits de et les préfectures ? Cette période de
Ligue des droits de l’homme et 30 millions confinement est suffisamment difficile.
l’homme. Mais à Royan (Charente- d’amis pour accepter de retirer ses
Maritime), le préfet a sommé le maire de Espérons que, pour le temps qu’elle durera
mesures. Le maire de Sète, qui avait encore, les stylos de l’absurde garderont
retirer un arrêté similaire, en lui rappelant organisé des barrages routiers à l’entrée
qu’il outrepassait ses prérogatives. Même leur capuchon.
de sa ville pendant le week-end de Pâques,
chose à Vias, dans l’Hérault. pour empêcher l’arrivée d’hypothétiques
Le ministre de l’intérieur pensait sans touristes, s’est vu désavoué. Sa réaction : Tests Covid-19: la machine
doute trancher la question jeudi, lorsqu’il « Le préfet et le procureur estiment
a demandé aux édiles de retirer ces qu’il s’agit d’une atteinte à la liberté
est toujours grippée
PAR LUCIE DELAPORTE
arrêtés pro-masque tant que durerait le de circuler des citoyens. S’ils préfèrent LE MARDI 14 AVRIL 2020
confinement. Le maire de Fontenay-aux- que des citoyens terminent en réanimation
Roses (Hauts-de-Seine), se contentant intubés sur le ventre 12 heures, sur le dos Malgré la mobilisation affichée de
d’une « haute recommandation » de 12 heures… » généraliser les tests à l’ensemble de
porter le masque, semble avoir entendu À Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), la population, la mise en œuvre reste
Christophe Castaner. Mais d’autres élus l’interdiction de s’asseoir plus de deux poussive. « On pourrait faire trois fois plus
locaux jouent le bras de fer avec l’État. minutes sur un banc – prise par le maire le », assure le syndicat des jeunes biologistes
Le maire de Vic-en-Bigorre (Hautes- 6 avril – a été levée, par le même maire, le médicaux.
Pyrénées) refuse de faire marche 7 avril. « On s’y est mal pris, j’ai annulé Élément clé du déconfinement, le
arrière. Celui de Val-d’Isère (Savoie) cette partie de l’arrêté sur les bancs, c’est dépistage du Covid-19 reste mi-avril
aussi. Quant à celui de Mandelieu-la- réglé », a commenté Michel Veunac. toujours aussi balbutiant en France. Alors
Napoule (Alpes-Maritimes), il n’a selon que les tests sérologiques – qui permettent
lui « pas d’ordre à recevoir d’un « On ne peut pas laisser les maires
agir comme des shérifs », s’alarmait de détecter l’immunité des patients face au
ministre ». virus – ne sont toujours pas validés, les
jeudi Patrice Spinosi, l’avocat de la
Autre terrain de crispation : le jogging. À Ligue des droits de l’homme. Mais tests PCR [polymerase chain reaction ou
l’initiative de la maire Anne Hidalgo et n’oublions pas les préfets, loin d’être amplification en chaîne par polymérase]
du préfet de police Didier Lallement, cette vaccinés contre les décisions fantaisistes. existants sont toujours en nombre très
activité sportive est désormais interdite Après celui de l’Aisne, qui a interdit faible.
à Paris entre 10 heures et 19 heures. la vente d’alcool à emporter avant de Après un démarrage très laborieux, le
En conséquence se produisent des reculer su