Vous êtes sur la page 1sur 29

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES DES TRAVAUX D’EAU POTABLE

DANS LES LOTISSEMENTS ET LES ENSEMBLES IMMOBILIERS

C.P.S EAU POTABLE

Février 2016

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

Sommaire
1. OBJET ________________________________________________________________________ 4
2. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DES FOURNITURES ____________________________________ 4
2.1. CONFORMITE SANITAIRE _________________________________________________________ 4
2.2. CONDUITES __________________________________________________________________ 5
2.2.1. PRESCRIPTIONS COMMUNES _____________________________________________________ 5
2.2.2. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES TUYAUX EN FONTE DUCTILE _____________________________ 6
2.2.3. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES TUYAUX EN PVC-U NON PLASTIFIE _______________________ 7
2.2.4. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES TUYAUX EN PEHD __________________________________ 9
2.2.5. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES TUYAUX EN BP ____________________________________ 10
2.3. EQUIPEMENTS HYDRAULIQUES & ACCESSOIRES POUR RESEAU ________________________________ 12
2.3.1. APPAREILS DE ROBINETTERIE ____________________________________________________ 12
2.3.1.1. ROBINETS-VANNES A OPERCULE________________________________________________ 12
2.3.1.2. ROBINETS-VANNES A PAPILLON ________________________________________________ 12
2.3.1.3. POTEAUX D’INCENDIE ______________________________________________________ 13
2.3.1.4. VENTOUSE ______________________________________________________________ 14
2.3.1.5. VIDANGE _______________________________________________________________ 14
2.3.2. ACCESSOIRES ____________________________________________________________ 15
2.3.2.1. RACCORDS EN FONTE DUCTILE _________________________________________________ 15
2.3.2.2. BOULONS & RONDELLES _____________________________________________________ 15
2.3.2.3. JOINTS D’ETANCHEITE ______________________________________________________ 16
2.4. EQUIPEMENTS HYDRAULIQUES & ACCESSOIRES POUR BRANCHEMENT ___________________________ 16
2.4.1. APPAREILS DE ROBINETTERIE ____________________________________________________ 16
2.4.1.1. ROBINETS DE PRISE EN CHARGE ________________________________________________ 16
2.4.1.2. ROBINETS AVANT & APRES COMPTEUR ___________________________________________ 17
2.4.2. ACCESSOIRES ______________________________________________________________ 17
2.4.2.1. COLLIER DE PRISE EN CHARGE _________________________________________________ 17
2.4.2.2. FOURREAU DE PROTECTION __________________________________________________ 18
2.4.2.3. GRILLAGE AVERTISSEUR _____________________________________________________ 18
2.4.2.4. NOURRICES _____________________________________________________________ 19
2.4.2.5. BOUCHES A CLE___________________________________________________________ 20
2.4.2.6. TABERNACLES____________________________________________________________ 20

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 2 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

3. PRESCRIPTIONS DE MISE EN ŒUVRE ___________________________________________________ 21


3.1. CHARGEMENT, TRANSPORT & DECHARGEMENT _________________________________________ 21
3.1.1. CHARGEMENT & TRANSPORT ___________________________________________________ 21
3.1.2. DECHARGEMENT____________________________________________________________ 21
3.2. MANUTENTION & STOCKAGE _____________________________________________________ 22
3.2.1. MANUTENTION ____________________________________________________________ 22
3.2.2. STOCKAGE ________________________________________________________________ 22
3.3. EXECUTIONS DES TRANCHEES _____________________________________________________ 23
3.3.1. LARGEUR DE LA TRANCHEE _____________________________________________________ 23
3.3.2. PROFONDEUR DE LA TRANCHEE __________________________________________________ 24
3.3.3. FOND DE FOUILLE ___________________________________________________________ 24
3.3.4. BLINDAGE ________________________________________________________________ 25
3.4. MISE EN PLACE DES TUYAUX ______________________________________________________ 25
3.4.1. BARDAGE ________________________________________________________________ 25
3.4.2. LIT DE POSE _______________________________________________________________ 25
3.4.3. POSE & ASSEMBLAGE ________________________________________________________ 26
3.5. POSE DES RESEAUX ET BRANCHEMENTS _______________________________________________ 27
3.6. HYGIENE ET SECURITE __________________________________________________________ 27
4. ESSAIS DE RECEPTION A REALISER _____________________________________________________ 27
4.1. CONTROLE DE COMPACTAGE ______________________________________________________ 27
4.2. ESSAIS DE PRESSION ___________________________________________________________ 28
4.3. DESINFECTION DES RESEAUX ______________________________________________________ 28
5. GARANTIES & CLAUSES CONTRACTUELLES _______________________________________________ 29
6. REPERTOIRE DES SIGLES & ABREVIATIONS _______________________________________________ 29

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 3 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

1. OBJET
Le présent cahier des charges définit les prescriptions spéciales relatives à l'exécution des travaux d'eau potable
des lotissements et des ensembles immobiliers, y compris fournitures.

Sauf stipulations contraires, les principaux documents de référence sont :

 Le fascicule 71 du CCTG-travaux ;
 La norme EN 805 - Alimentation en eau « Exigences pour les réseaux extérieurs aux bâtiments et leurs
composants » ;
 Le cahier des charges de la Gestion Déléguée du Service de Distribution d’ Electricité, du Service de
Distribution d’Eau Potable et du Service d’Assainissement Liquide à Casablanca ;
 La loi n°10-95 sur l’eau ;
 NF P98-331 (NM 13.1.220 - version 2008) : Chaussées et dépendances – Tranchées : ouverture,
remblayage, réfection (version 2005) ;
 Les normes marocaines homologuées ou, à défaut, internationales ;
 Guides métier Lydec.

Il est élaboré par Lydec pour servir de document de base aux bureaux d'études et aux entreprises chargées des
travaux d'eau potable dans les lotissements et les opérations immobilières réalisés dans le périmètre géré par
Lydec.

L'entreprise chargée des travaux est désignée par entrepreneur ou entreprise et le lotisseur est désigné par
promoteur.

En signant ce document avant commencement des travaux, les bureaux d’études, les entreprises et les
promoteurs immobiliers, publics ou privés, s’engagent à en respecter les termes.

2. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DES FOURNITURES


2.1. CONFORMITE SANITAIRE

Tous les matériaux entrant dans la constitution des réseaux d’eau potable (tuyaux, appareils de robinetterie,
raccords et accessoires), susceptibles d'être normalement ou occasionnellement en contact avec l'eau potable
doivent être conformes aux exigences sanitaires.

Cette conformité doit être confirmée par un certificat (ACS) attestant que les matériaux :

 ne sont pas toxiques,


 ne permettent pas le développement de microbes,
 ne provoquent pas une turbidité ou une coloration de l'eau,
 et ne communiquent pas à celle-ci un goût ou une odeur qui altère sa qualité.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 4 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

2.2. CONDUITES
2.2.1. PRESCRIPTIONS COMMUNES

Les conduites doivent satisfaire à toutes les conditions d’emploi, notamment à la pression intérieure, aux
charges extérieures (remblais & charge roulants), ainsi qu’aux réactions du sol et des supports.

Le marquage des tuyaux doit être lisible et permanent. Il ne doit pas entraîner de fissure ou toute autre sorte
de défaillance prématurée.

Si le marquage est imprimé, la couleur des informations imprimées doit être différente de celle du tuyau.

Ce marquage doit être effectué au minimum une fois par mètre et doit comporter les indications suivantes :

 Norme de référence
 Nom (ou sigle) du fabricant
 Identification du matériau
 Dimensions (DN, longueur, épaisseur, …)
 Pression nominale en bars
 Date de fabrication
 N° de lot
 Classe de résistance
 Le domaine d’application

Les conduites doivent être transportées, manutentionnées et stockées de façon à préserver leurs
caractéristiques de performance.

Les assemblages des conduites seront réalisés par emboîtement, par assemblages mécaniques ou par soudage,
et ce, en fonction des matériaux de canalisations utilisées, de sorte à préserver une parfaite étanchéité.

Les différents types de canalisations autorisés par Lydec sont :

 Les tuyaux en fonte ductile (FD) ;


 Les tuyaux en polychlorure de vinyle non plastifié (PVC-U) ;
 Les tuyaux en polyéthylène haute densité (PEHD) ;
 Les tuyaux en béton précontraint (BP) ;

Nota : L’utilisation de tout autre type de tuyaux doit être soumise à l’approbation de Lydec.

Le diamètre nominal (DN) correspond au :

 Diamètre extérieur pour les tuyaux thermoplastiques (PVC & PEHD) ;


 Diamètre intérieur pour les tuyaux métalliques (fonte ductile) et les tuyaux à base de ciment (béton précontraint).

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 5 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

2.2.2. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES TUYAUX EN FONTE DUCTILE

Les tuyaux en fonte ductile, destinés à être posés dans les réseaux d’eau potable, doivent être fabriqués en
fonte ductile à graphite sphéroïdal (GS) conformément aux normes EN 545 & ISO 2531. La résistance minimale
à la traction Rm de la fonte doit être de 400MPa.

Ces tuyaux doivent être de type à emboîture standard sur une extrémité et à bout uni sur l’autre.

Le revêtement extérieur des tuyaux doit être en alliage de zinc et d’aluminium Zn/Al en composition 85/15
d’une masse d’au moins 400 g/m2 avec une couche de finition en peinture bitumineuse ou en résine synthétique
(époxy) compatible avec le zinc. L’épaisseur moyenne de la couche de finition ne doit pas être inférieure à 70µm
et l’épaisseur minimale locale ne doit pas être inférieure à 50µm.

Le revêtement intérieur des tuyaux sera en mortier de ciment dense et homogène recouvrant la totalité de la
paroi interne du fût du tuyau. La surface du revêtement de mortier de ciment doit être lisse et uniforme et il ne
doit y a avoir aucun défaut susceptible de réduire l’épaisseur au-dessous de sa valeur minimale.

Les assemblages seront de deux types ; assemblage flexible soit automatiques non verrouillés, soit mécaniques
verrouillés (joints EXPRESS). L’étanchéité des assemblages flexibles automatiques est obtenue par la
compression radiale des joints en élastomère placé dans la gorge de l’emboiture. L’étanchéité des assemblages
flexibles mécaniques est assurée par la compression axiale des joints en élastomère au moyen d’une contre
bride et de boulons.

Les joints d’étanchéité doivent être en élastomère EPDM d’une dureté shore A>60 ± 5 conformément aux
normes EN 681-1 (type WA) et ISO 4633. Ils doivent permettre des assemblages souples et étanches.

Les principales caractéristiques dimensionnelles sont définies comme suit :

Epaisseur du revêtement
Diamètre Diamètre extérieur (mm) Epaisseur
intérieur (mm)
intérieur minimale de
Valeur Valeur
= DN (mm) Tolérance la paroi (mm) Tolérance
nominale nominale
∅60 77 +1/-1,2 3 4 -1,5
∅80 98 +1/-2,7 3 4 -1,5
∅100 118 +1/-2,8 3 4 -1,5
∅150 170 +1/-2,9 3 4 -1,5
∅200 222 +1/-3,0 3,1 4 -1,5
∅300 326 +1/-3,3 4,6 4 -1,5
∅400 429 +1/-3,5 4,8 5 -2,0
∅600 635 +1/-4,0 6,7 5 -2,0
∅800 842 +1/-4,5 7,5 6 -2,5
∅1000 1048 +1/-5,0 9,3 6 -2,5

La longueur utile du tuyau (Lu) sera de 6m avec une tolérance de ±10cm.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 6 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

Les classes de pression requises pour les différents DN sont résumées dans le tableau ci-dessous.

DN (mm) Classe de pression


DN60 à DN300 C40
DN400 à DN600 C30
DN800 à DN1000 C25

2.2.3. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES TUYAUX EN PVC-U NON PLASTIFIE

Les tuyaux en polychlorure de vinyle non plastifié (PVC-U), destinés à être posés dans les réseaux d’eau potable,
doivent être fabriqués à partir d’une résine poudre de PVC-U auquel ont été ajoutés seulement les additifs
nécessaires à leur fabrication conformément à la norme NM ISO 1452-1. Ils doivent être à paroi compacte avec
une emboîture sur une extrémité et un bout mâle chanfreiné sur l’autre.

Les surfaces interne et externe des tuyaux doivent être lisses, propres et exemptes de rainures, cavités et autres
défauts de surface susceptibles d'empêcher de satisfaire à la norme NM ISO 1452-2. La matière ne doit contenir
aucune impureté visible à l'œil nu. Les extrémités des tuyaux doivent être coupées nettement et
perpendiculairement à leur axe.

Les parois doivent être opaques et ne doivent pas transmettre plus de 0,2% de lumière visible mesurée selon
la norme NM ISO 7686.

Les tuyaux doivent être colorés dans la masse (couleur grise, code RAL 7039). Elle doit être uniforme tout au
long de la paroi.

Les extrémités des tuyaux doivent être protégées contre les chocs et la pénétration de corps étrangers par des
obturateurs appropriés aux diamètres (bouchons extérieurs).

Ces tuyaux doivent satisfaire une pression nominale égale à 16 bars (PN 16).

Les assemblages doivent être par joint d'étanchéité en élastomère EPDM conformément à la norme
NM 05.2.018 & EN 681-1. Cette bague d'étanchéité doit être intégrée dans la gorge de l'emboîture
conformément à la norme NF T 54-039.

L’assemblage par collage est strictement interdit

Les raccordements entre tuyaux et appareils de robinetterie doivent être réalisés par des raccords en fonte
ductile pour PVC conformément aux normes NM ISO 2531, EN 545 & EN 12 842.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 7 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

L’utilisation des raccords en PVC est strictement interdite

Les principales caractéristiques dimensionnelles des tuyaux sont données dans le tableau suivant :

Dimensions des emboîtures (assemblage à


Diamètre Tolérance pour le Tolérance pour Epaisseur de bague d'étanchéité)
extérieur diamètre extérieur l’ovalisation paroi nominale
= DN (mm) moyen dem (mm) (mm) minimale (mm) Profondeur min Longueur d'entrée
d'engagement (mm) d'emboîture (mm)
75 0,3 0,9 5,6 60 34
90 0,3 1,1 6,7 61 36
110 0,4 1,4 8,1 64 40
160 0,5 2 9,5 71 48
200 0,6 2,4 11,9 75 54
225 0,7 2,7 13,4 78 58
250 0,8 3 14,8 81 62
315 1 3,8 18,7 88 72

La longueur totale des tubes sera de 6m, avec une tolérance de ±1mm.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 8 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

2.2.4. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES TUYAUX EN PEHD

Les tuyaux en polyéthylène de haute densité (PEHD), destinés à être posés dans les réseaux d’eau potable,
doivent être fabriqués à partir d’une résine de couleur noire de grade PE100, conformément aux normes
NM EN 12201-1 & 2. Ils doivent être à bandes bleues d’au moins au nombre de 3 répartis sur la circonférence
du tuyau, ils ne doivent modifier aucune des caractéristiques physiques et mécaniques du tuyau.

Ces tuyaux doivent avoir des surfaces externes et internes propres, lisses et être exemptes de défauts
d’importance (rayures, piqûres, grains, criques et soufflures) susceptibles d'altérer leur performance.

Les extrémités des tuyaux doivent être coupées proprement et perpendiculairement à leur axe et doivent être
protégées contre les chocs et la pénétration de corps étrangers par des obturateurs appropriés aux diamètres
(bouchons extérieurs).

Les tuyaux seront conçus pour une pression nominale égale à 20 bars (PN20) pour les tuyaux destinés à être
posés dans les branchements et de 16 bars (PN16) pour les tuyaux destinés à être posés dans le réseau de
desserte.

L’assemblage des tuyaux peut se faire moyennant l’une des techniques suivantes :

 Par raccords mécaniques en laiton non dézincifiable, particulièrement pour les petits diamètres
(Ø≤63mm) ;
 Par raccords mécaniques en fonte ductile avec bague anti-fluage pour les diamètres (Ø>63mm) ;
 Par soudage bout à bout (Polyfusion) ou Electro-fusion, en fonction du diamètre (voir guide technique
du soudage).

La qualité des assemblages par soudage exige le respect des règles de mise en œuvre conformément aux
normes ISO 12176-1, EN 13067 et la directive DVS 2207-1 (Outillage et équipements adaptés ainsi que des
opérateurs qualifiés).

Les caractéristiques dimensionnelles des tuyaux PEHD (diamètre extérieur et l’épaisseur), sont définies en
fonction du diamètre nominal (DN), comme suit :

Diamètre Epaisseur de la
paroi (mm) Faux-rond maximal Type de
extérieur = DN Utilisation
(ovalisation) Conditionnement
(mm) emin emax
25 3 3,4 1,2 Couronne Branchement
32 3,6 4,1 1,3 Couronne Branchement
40 4,5 5,1 1,4 Couronne Branchement
50 5,6 6,3 1,4 Couronne Réseau & Branchement
63 7,1 8 1,5 Barre/ Couronne Réseau & Branchement
75 6,8 7,6 1,6 Barre/ Couronne Réseau
90 8,2 9,2 1,8 Barre Réseau
110 10 11,1 2,2 Barre Réseau
160 14,6 16,2 3,2 Barre Réseau
225 20,5 22,7 4,5 Barre Réseau
315 28,6 31,6 11,1 Barre Réseau

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 9 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

2.2.5. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES TUYAUX EN BP

Les tuyaux en béton précontraint (BP), destinés à être posés dans les réseaux d’eau potable, doivent être
précontraints longitudinalement et transversalement à des taux tels que le béton ne soit jamais tendu, quel
que soit les efforts extérieurs et intérieurs, et ce, conformément aux normes EN 639 & EN 642.

Ces tuyaux seront de deux types avec âme tôle et sans âme tôle.

Les tuyaux en béton précontraint sans âme tôle doivent avoir les caractéristiques suivantes :

 Un fût primaire obtenu par centrifugation horizontale. Ce fût primaire est précontraint
longitudinalement à l’aide de fils d’acier tendus au taux de 110kg/mm2. Ses extrémités se terminent
par une partie mâle et un bout femelle en béton ;
 Un enroulement hélicoïdal de fils d’acier dur appelé « frettage » réalisé sur le fût de béton primaire.
Cet enroulement se fait mécaniquement sous une tension de 110kg/mm2 ;
 Un revêtement de protection du frettage en béton vibré à haute fréquence et mis en place par
enroulement ;
 Un joint conçu pour assurer l’étanchéité dans toutes les conditions de service.

Les tuyaux en béton précontraint avec âme tôle doivent avoir les caractéristiques suivantes :

 Un tube médian en acier soudé avec des bagues d’about soudées à ses extrémités ;
 Une précontrainte circonférentielle, réalisée avec du fil d’acier à haute limite élastique enroulé autour
du tube médian en une ou plusieurs couches sous une tension prédéterminée et solidement fixé à ses
extrémités ;
 Un revêtement en mortier ou béton compact couvrant et protégeant le tube médian en acier et le fil,
sauf pour les surfaces des bagues d’abouts obligatoirement à nu ;
 Un joint conçu pour assurer l’étanchéité dans toutes les conditions de service.

Ces tuyaux doivent être de section circulaire, avoir des surfaces intérieures lisses et rectilignes, et des surfaces
extérieures régulières et exemptes de fissures et de défauts susceptibles d'altérer la performance des tuyaux.

Les extrémités des tuyaux ne doivent pas être dégradées, le chanfrein doit être bien fini et le joint bien centré
sur l’emboîtement.

Ces tuyaux doivent satisfaire une pression caractéristique nominale de 10 bars (PC 10).

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 10 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

Les assemblages doivent être par joint d'étanchéité en élastomère EPDM conformément à la norme
NM 05.2.018 & EN 681-1. Cette bague d'étanchéité doit être intégrée dans la gorge de l'emboîture
conformément à la norme NF T 54-039.

Les principales caractéristiques dimensionnelles des tuyaux sont données dans le tableau suivant :

Diamètre Tolérance sur le Tolérance sur le Epaisseur de Epaisseur de


intérieur diamètre (sur la diamètre (sur la paroi minimale paroi minimale
= DN moyenne) valeur individuelle) sans âme en avec âme en tôle
(mm) (mm) (mm) tôle (mm) (mm)
∅500 40 50
∅600 40 50
± (6 + (5*DN)/1000) ± (12 + DN/1000)
∅800 45 50
∅1000 50 65

Nota :

 Le diamètre nominal (DN) correspond au diamètre intérieur pour le béton précontraint.

 Le DN utilisé pour le calcul de la tolérance sur le diamètre (sur la moyenne) correspond à la moyenne

des diamètres mesurés sur un tuyau.


 Le DN utilisé pour le calcul de la tolérance sur le diamètre (sur la valeur individuelle) correspond à une

seule mesure du diamètre sur un tuyau.


 L'épaisseur effective de paroi ne doit pas être inférieure à l'épaisseur théorique diminuée de la plus

grande des deux valeurs suivantes : 5 % de l'épaisseur théorique ou 5 mm.


 La longueur intérieure du tuyau sera spécifiée par le fabricant et doit être inférieure ou égale à 7m. Elle

est soumise à une tolérance de ±10mm.


 La longueur de l’âme en tôle sera de 3m. La tolérance maximale sur la longueur développée de l’âme

en tôle est égale à 1.5% du diamètre intérieur théorique du tuyau sans toutefois excéder 12mm.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 11 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

2.3. EQUIPEMENTS HYDRAULIQUES & ACCESSOIRES POUR RESEAU


2.3.1. APPAREILS DE ROBINETTERIE

2.3.1.1. ROBINETS-VANNES A OPERCULE

Les robinets-vannes à opercule doivent être de série longue à passage intégral conformément aux normes
EN 1074-1 & 2, EN 558-1, EN 1171 et EN 12266 et aux normes marocaines lorsqu’elles existent.

Ces robinets doivent avoir les caractéristiques essentielles suivantes :

 Corps et chapeaux en fonte ductile de nuances conformément à la norme EN 1563, revêtus à l’intérieur et à
l’extérieur en peinture époxy alimentaire de couleur bleue épaisseur min 200µm ;
 Opercules en fonte ductile surmoulé intégralement de caoutchouc EPDM selon la norme EN 681-1 ;
 Ecrou de l’obturateur et celui du presse-étoupe en laiton selon la norme EN 12165, ou en bronze selon la
norme EN 1982 ;
 Tige de manœuvre en acier inoxydable A2 minimum selon la norme EN 10088 avec une butée intégrée ;
 Sens de fermeture Antihoraire (FAH) ;
 Et satisfaire une pression de fonctionnement admissible « PFA » égale à 16 bars
 Perçage des brides ISO PN 16.

2.3.1.2. ROBINETS-VANNES A PAPILLON

Les robinets-vannes à papillon doivent être de série longue à passage intégral conformément aux normes
EN 593, EN 558-1 et EN 12266 et aux normes marocaines lorsqu’elles existent.

Ces robinets doivent avoir les caractéristiques essentielles suivantes :

 Corps et papillon en fonte ductile de nuances conformément à la norme EN 1563, revêtus à l’intérieur et à
l’extérieur en peinture époxy alimentaire de couleur bleue épaisseur min 200µm ;
 Palier et coussinets en laiton selon la norme EN 12165, ou en bronze selon la norme EN 1982 ;
 Axe et arbre de manœuvre en acier inoxydable à 13% de chrome minimum ;
 Siège du papillon en alliage inoxydable à très haute teneur ;
 Vis, rondelle, bague et goupille en acier inoxydable A2 ;
 Joints d’étanchéité et joints toriques en caoutchouc EPDM ;
 Et satisfaire une pression de fonctionnement admissible « PFA » égale à 16 bars.
 Carré d'ordonnancement en fonte ductile revêtu en époxy, de dimension 30*30 avec fixation au-dessus par
vis ;
 Sens de fermeture FAH ;
 Démultiplicateur IP68 ;
 Ecartement long série 14 ;
 Perçage des brides ISO PN10 - PN 16 ;

Les équipements de robinetterie doivent être équipés de joints de démontage (pour Ø>150mm) ou de brides
(pour Ø≤150mm).

N.B :
 Les commandes manuelles doivent être aisément effectuées.
 Les vannes de DN≥150 sous chaussées seront placées sous regards de 0,85m×0,85m et celles sous trottoir
seront placées sous regards de 0,65m×0,65m conformément aux schémas type Lydec.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 12 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

L’utilisation des vannes avec sens de fermeture horaire est interdite

2.3.1.3. POTEAUX D’INCENDIE

Les poteaux d’incendie doivent être de type non renversable, à prises apparentes (une prise centrale de DN100
et deux prises latérales symétriques de DN65) conformément aux normes EN 14384, EN 1074-6 &
NF S 61-213/CN.

Ils doivent avoir les caractéristiques essentielles suivantes :

 Corps et chapeau en fonte ductile conforme à l'une des nuances définies par la norme EN 1563, revêtus en
peinture époxy alimentaire de couleur rouge incendie ;
 Coude à patin fonte ductile conformément à la norme EN 545, revêtu en peinture époxy alimentaire de
couleur noire ;
 Le revêtement doit recouvrir uniformément la totalité de la surface et doit avoir un aspect lisse et régulier
conformément à la norme EN 14901. L’épaisseur minimale locale ne doit pas être inférieure à 200 µm ;
 Clapet en fonte ductile entièrement surmoulé d’élastomère EPDM alimentaire selon la norme EN 681-1 ;
 Les brides de raccordement doivent être conformes aux dispositions de la norme EN 1092-2. Leur perçage
doit être ISO PN 10/16 suivant EN 7005-2 ;
 La tige de manœuvre sera en acier inoxydable selon la norme EN 10088 ;
 Le corps de prise doit être de type orientable et non renversable ;
 Bouchons et raccords en aluminium, revêtus en peinture époxy de couleur rouge incendie ;
 Vis en acier inoxydable conformément aux normes ISO 3506-1, ISO 3506-2 et ISO 4762 ;
 Écrou de manœuvre en laiton selon la norme EN 12165, ou en bronze selon la norme EN 1982 ;
 Le carré de manœuvre doit être en fonte ductile revêtu de peinture époxy, de dimensions 30x30, sa fixation
sera sur le dessus par vis en acier inoxydable protégée ;
 Prise centrale DN100 et deux prises latérales symétriques DN65 ;
 Vidange automatique (temps de vidange ≤ 10min) ;
 Sens de fermeture FSH ;
 Pression nominale PN16 bars ;
 Débit nominal égal à 60 m3/h ;
 Nombre de tours ouverture/fermeture égal à 13 tours ;
 Les joints d’étanchéité seront en caoutchouc élastomère EPDM conformément aux prescriptions des normes
NM 05.2.018 et EN 681-1.

Leur implantation doit être réalisée, moyennant une esse de réglage, de telle sorte à tenir compte de la hauteur
hors sol et de l’orientation normalisées (voir schéma type d’installation).

Leur installation ne doit pas constituer un obstacle dangereux ou gênant pour les piétons et les véhicules.

La pose d’un bardage en inox est recommandée si l’environnement l’exige.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 13 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

2.3.1.4. VENTOUSE

Les ventouses doivent être de type triple fonction conformément à la norme EN 1074-1 & EN 1074-4.

Ces ventouses doivent avoir les caractéristiques essentielles suivantes :

 Corps et chapeau en fonte ductile revêtus en interne et en externe en peinture époxy alimentaire de couleur Blue,
épaisseur min 200µm ;
 Tige de manœuvre en acier inoxydable min A2 ;
 Ecrou de manœuvre en laiton non dézinsifiable ou en bronze ;
 Vis, écrou, rondelle de fixation en acier inoxydable min A2 ;
 Joints d’étanchéité et clapet en caoutchouc EPDM ;
 Flotteurs en acier surmoulé intégralement en caoutchouc EPDM ;
 Tuyère purge de contrôle en Cupro-alu ;
 Carré d'ordonnancement en fonte ductile revêtu en époxy, de dimension 30*30 avec fixation au-dessus par vis ;
 Satisfaire une pression de fonctionnement admissible « PFA » égale à 16 bars ;
 Brides mobiles avec perçage ISO PN16 ;
 Sens de fermeture FAH ;
 Leur fonctionnement doit permettre automatiquement les trois fonctions suivantes :
o Evacuation de l'air à grand débit pendant le remplissage des canalisations,
o Le dégazage pendant le fonctionnement normal (Purge de l'air sous pression chaque fois qu'une poche d'air
tend à se créer)
o L'admission d'air à grand débit lors de la vidange

Elles seront installées aux points hauts de la canalisation, munie d’un robinet vanne de sectionnement.

Les ventouses à vannes de sectionnement intégrées ne sont pas autorisées.

Pour les canalisations DN 200 et DN 300 :

 Ventouse automatique DN 60 triple fonction,


 Raccordement sur un té en fonte à sortie verticale,
 Emplacement sous regard.

2.3.1.5. VIDANGE

Le montage de ces appareils, lorsqu’ils sont prévus, doit être réalisé au point bas d’un tronçon. Leur
raccordement sur un réseau d’eaux usées est interdit.

Raccordement sur Emplacement de la


DN de la vidange
canalisation vidange
Pour les canalisations DN 200 DN 60 par un Té tubulaire
Sous regard
Pour les canalisations DN 300 DN 100 tangentielle

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 14 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

2.3.2. ACCESSOIRES

2.3.2.1. RACCORDS EN FONTE DUCTILE

Toutes les pièces de montage et d’intervention (raccords, adaptateurs, manchons, tés, coudes, cônes de
réduction, …) doivent être conformes aux normes suivantes ou toute autre norme assurant une qualité au
moins équivalente.

 EN 545 : Tuyaux, raccords et accessoires en fonte ductile et leurs assemblages pour canalisations d'eau
« Prescriptions et méthodes d'essai ».
 EN 12 842 : Raccords en fonte ductile pour systèmes de canalisation en PVC-U ou en PE.
 EN 14 525 : Adaptateurs de brides et manchons à larges tolérances en fonte ductile destinés à être utilisés avec
des tuyaux faits de différents matériaux : fonte ductile, fonte grise, acier, PVC-U, PE, fibre-ciment.

Ces raccords doivent avoir les caractéristiques essentielles suivantes :

 Les corps et brides composant les raccords doivent être en fonte ductile conformément aux normes
NM ISO 2531, EN 545. Ils doivent être revêtus à l’intérieur et à l’extérieur en peinture époxy alimentaire ;
 Le revêtement doit recouvrir uniformément la totalité de la surface des pièces et doit avoir un aspect lisse
et régulier conformément à la norme EN 14901. L’épaisseur minimale locale ne doit pas être inférieure à
200µm ;
 Les joints d’étanchéité seront en caoutchouc élastomère EPDM conformément aux prescriptions des normes
NM 05.2.018 et EN 681-1 ;
 Les boulons doivent être en acier inoxydable de classe 6.8 minimum avec un revêtement de type
DACROMET ou équivalent et équipés de capuchons plastiques de protection conformément aux normes
ISO 3506 -1 & 2 et ISO 898-1 ;
 Le perçage des brides doit être fait selon les normes NM 01.4.722 et EN 1092.2 - ISO PN10/PN16 ;
 Les adaptateurs doivent être munis de joints plats collés sur les brides ;
 Leurs caractéristiques dimensionnelles (épaisseur de paroi, jeu d’assemblage et profondeur d’emboîtement)
doivent être conformes à la norme EN 14525 ;
 Ces raccords doivent être exempts de défauts et d’imperfections de surface ;
 Ils doivent assurer un assemblage étanche sur la plage de diamètres extérieurs de tuyaux avec une déviation
angulaire minimale de 3° ;
 Les raccords doivent être conçus pour une pression nominale égale à 16 bars (PN 16).
 Dureté Brinell ≤250HB ;
 Allongement minimale de 420MPa.

2.3.2.2. BOULONS & RONDELLES

Les boulons et rondelles doivent être en acier inoxydable, et ce, conformément aux normes EN 24014, ISO
3506-1, ISO 4017, ISO 3506-2, EN 24032 et ISO 7089.

Ils doivent avoir les spécifications techniques suivantes :

 Matériau en acier inoxydable de qualité minimale A2 pour les vis et rondelles, et A4 pour les écrous ;
 Classe de résistance à la traction minimale 80 (800N/mm2) ;
 Filetage métrique partiel ou total ;
 Filet métrique à pas gros ;
 Taraudage à pas gros revêtu par un produit anti-grippage à base de Téflon ou tout autre produit assurant le
même résultat ;
 Forme de tête et l'écrou : hexagonale ;

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 15 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

 Forme de la rondelle : circulaire ;


 Protection ou Traitement par électro-zingage ou bichromatage (revêtements par zingage blanc, bichromaté
ou dacromet, …).

Nota : Les vis et écrous doivent être marqués pour refléter cette classe.

2.3.2.3. JOINTS D’ETANCHEITE

Les joints d’étanchéité doivent être conçus en caoutchouc élastomère EPDM, et ce, conformément aux normes
EN 1514-1, ISO 7483 et ISO 7484.

Le caoutchouc utilisé ne doit pas contenir ni caoutchouc de récupération, ni liège, ni plomb, ni manganèse, ni
déchets de quelque nature qu'ils soient.

Ces joints doivent avoir les spécifications techniques suivantes :

 Dureté : Shore A 70±5


 Résistance à la rupture : 70kg/cm2
 Allongement à la rupture : 300%
 Dimensions : pour brides PN 16
 Forme : circulaire et plate ;

Les joints en caoutchouc naturel et ceux façonnés sont interdits.

2.4. EQUIPEMENTS HYDRAULIQUES & ACCESSOIRES POUR BRANCHEMENT


2.4.1. APPAREILS DE ROBINETTERIE

2.4.1.1. ROBINETS DE PRISE EN CHARGE

Les robinets de prise en charge doivent être en laiton non dézincifiable CR selon la norme EN 12165, ou en
bronze selon la norme EN 1982. Ils seront de type latérale (sur le côté) ou universelle à tête interchangeable
(sur le dessus ou sur le côté).

Ces robinets doivent avoir les spécifications techniques suivantes :

 passage intégral de type ¼ de tour à boisseau sphérique ;


 fermeture à droite (sens horaire « FSH ») ;
 les filetages d'entrée sur les colliers au pas métrique petit bossage ou gros bossage selon la norme
ISO 228-1 ;
 les raccordements de sortie avec raccord intégré à serrage extérieur pour tuyaux en polyéthylène
conformément à la norme EN 12201-2 ;
 munis de joints torique en EPDM de dureté shore 70 selon la EN 681-1, d’une bague de crampage et d’une
rondelle antifriction encliquetées afin qu’elles ne tombent pas en fond de fouille lors du dévissage éventuel
de l’écrou ;
 les raccords intégrés à serrage extérieur doivent avoir une profondeur d’emboîtement suffisante après le
joint d’étanchéité et une butée en fond afin de garantir une meilleure sûreté du montage ;
 le carré de manœuvre en laiton ou en fonte ductile revêtu de peinture époxy, de dimensions 30x30, avec
fixation par vis sur le dessus ;
 le boisseau sphérique en laiton nickelé et chromé série « CW602N » ou « CW617N » selon la norme
EN12540 ;

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 16 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

 l’étanchéité du boisseau sphérique doit être assurée par joints en téflon (PTFE) ;
 les pièces filetées ou taraudées doivent être équipées de portées de joints ou usinées (à extrémité plate) de
façon à pouvoir accepter une étanchéité par joints plats ;
 les écrous de compression doivent être munis de crans qui débordent sur le corps de façon à faciliter le
serrage ou le desserrage par une clé standard ;
 permettre l’utilisation des machines à percer standard.

2.4.1.2. ROBINETS AVANT & APRES COMPTEUR

Ces robinets doivent être en laiton non dézincifiable CR selon la norme EN 12165, et doivent avoir les
spécifications techniques suivantes :

 de type boisseau sphérique ¼ de tour à passage intégral ;


 boisseau sphérique en laiton série « CW617N » nickelé et chromé selon la norme EN12540 ;
 l’étanchéité du boisseau sphérique assurée par joints en téflon (PTFE) ;
 tige de manœuvre en laiton, avec joint torique en EPDM ;
 joints torique en EPDM de dureté shore 70 selon la norme EN 681-1 ;
 les raccords intégrés à serrage extérieur doivent être conformes à la norme EN 12201-2 ;
 les filetages et les taraudages au pas du gaz conformément à la norme ISO 228-1 ;
 la manœuvre par poignée en laiton avec trou de plombage, munie d’un système d’inviolabilité permettant
de verrouiller le robinet avant compteur tant en position ouverte que fermée. Cette poignée doit être de
forme asymétrique afin de faciliter la manœuvre d'ouverture et de fermeture du robinet ;
 la longueur du bout fileté suffisante pour éviter le blocage de la tête de manœuvre lors du serrage ;
 la profondeur d’emboîtement suffisante après le joint d’étanchéité et une butée en fond afin de garantir
une meilleure sûreté du montage ;
 les écrous de compression doivent être munis de crans qui débordent sur le corps de façon à faciliter le
serrage ou le desserrage par une clé standard ;
 les écrous tournants taraudés avec trou de plombage.

2.4.2. ACCESSOIRES

2.4.2.1. COLLIER DE PRISE EN CHARGE

Les colliers de prise en charge seront de deux types :

 Colliers rigides mono diamètre et mono matériau, ce type de collier doit avoir les spécifications techniques
suivantes :
o mâchoires en fonte ductile revêtus intégralement en peinture époxy, épaisseur min 200µm ;
o boulons et vis de blocage en acier inoxydable de classe 6.8 minimum avec un revêtement résistant à la
corrosion ;
o bossage taraudé M40x3 ou M55x3 ;
o l’étanchéité collier/conduite et collier/robinet sera assurée, par des joints d’étanchéité en EPDM
conformément aux prescriptions des normes NM 05.2.018 et EN 681-1.

 Colliers à sangle multi-matériaux et multi-diamètres, ce type de collier doit avoir les spécifications
techniques suivantes :
o selles en fonte ductile, revêtues intégralement en peinture époxy alimentaire ;
o bossage des selles taraudé M40x3 ou M55x3 selon E 03-050 ;
o sangles en inox de type 304 ou équivalent conformément à la norme EN 10088, revêtues en peinture époxy
alimentaire ;
o revêtement doit recouvrir uniformément la totalité de la surface des pièces et doit avoir un aspect lisse et
régulier conformément à la norme EN 14901. L’épaisseur moyenne sera de 200µm ;

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 17 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

o l’étanchéité collier/conduite et collier/robinet sera assurée, par des joints d’étanchéité en EPDM
conformément aux prescriptions des normes NM 05.2.018 et EN 681-1 ;
o vis de montage en inox A2 minimum conformément à la norme EN 10088-3 et la vis de blocage en acier
inoxydable de classe 6.8 minimum avec un revêtement de type GEOMET ou en inox A2.

Ces colliers doivent s’adapter parfaitement aux tuyaux et permettre la réalisation des prises en charge sur ces
derniers, quel que soit leurs matériaux (Acier, Fonte grise, Fonte ductile, PVC, PEHD et AC, …).

2.4.2.2. FOURREAU DE PROTECTION

Les fourreaux de protection doivent être à double paroi, annelés à l’extérieur et lisses à l’intérieur afin de
faciliter le passage des tuyaux à protéger, conformément à la norme EN 50086-2 et ayant les spécifications
techniques suivantes :

 être fabriqués en polyéthylène haute densité (PEHD) pour la paroi extérieure et en polyéthylène basse
densité (PEBD) pour la paroi intérieure ;
 être de couleur bleue ;
 avoir une résistance à la charge ≥ 450N ou ≥750N ;
 avoir une résistance aux chocs de type N ;
 avoir un degré de protection : IP 30 minimum.

A titre indicatif, les dimensions des fourreaux de protection sont comme suit :

Diamètre Diamètre intérieur Rayon de courbure


extérieur (mm) (mm) (mm)
63 45 378
110 91 660

2.4.2.3. GRILLAGE AVERTISSEUR

Les grillages avertisseurs doivent être conformes à la norme EN 12613 et doivent avoir les spécifications
techniques suivantes :

 être fabriqués en polyéthylène (PE) ou polypropylène (PP) ;


 être colorés dans la masse avec une coloration bleue inaltérable ;
 avoir une résistance au noircissement par le sulfure d’ammonium ;
 avoir une résistance mécanique longitudinale≥300 Newton ;

Ces dispositifs avertisseurs doivent avoir une durée de vie au moins égale à celle des ouvrages auxquels ils sont
associés.

A titre indicatif, les dimensions des grillages avertisseurs sont comme suit :

Largeur Périmètre interne Largeur de filament


Longueur en m
(cm) maille (mm) (mm)
≥1 pour P<160
50 100 ≤360
≥2 pour P≥160

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 18 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

2.4.2.4. NOURRICES

Les nourrices doivent être composées de tubes et raccords en polypropylène copolymère statistique (PPR),
conformément à la norme NM ISO 15874 et doivent répondre aux spécifications suivantes :

 Les inserts métalliques des raccords (liaison tube polypropylène) doivent être en laiton non
dézincifiable « CR » nickelé ;
 Les raccords à écrous tournants permettant le raccordement avec les compteurs seront de dimension
3/4", et doivent être en laiton non dézincifiable « CR » de série «CW614N» ou «CW617».
 Les assemblages doivent être effectués par polyfusion conformément aux règles de l’art (soudures
réalisées selon un mode opératoire certifié et par des opérateurs qualifiés par un organisme agréé).
 Les extrémités hautes des nourrices doivent être obturées par des bouchons soudés à chaud ;
 Les surfaces extérieures et intérieures des nourrices doivent être propres, lisses et être exempts de
défauts (rayures, grains, criques, soufflures, …) ;
 L’entraxe entre les départs consécutifs doit être de 150mm minimum.
 L’écart entre le premier départ et le raccord d’entrée doit être approximativement de 20 cm, alors
que celui du dernier départ avec le bouchon doit être de 15 cm.

La fixation des nourrices doit être verticale par les colliers de scellement (voir schéma type d’installation).

Les dimensions des tubes et raccords composant les nourrices doivent être compatibles avec le nombre de
départs :

DN (mm) Nombre de départs


25 ≤ 3 départs
32 ≤ 6 départs
40 ≤ 9 départs
50 ≤ 16 départs
63 > 16 départs

Les dimensions des entrées filetées permettant le raccordement avec les tuyaux de branchement en PEHD
doivent être compatibles avec celles des nourrices.

DN du corps central de la nourrice (mm) DN de l’entrée filetée (mm)


25 3/4”
32 1”
40 1”
50 1 1/2”
63 2”

Les dimensions des nourrices, des niches et des armoires sont comme suit :

TYPE DIMENSIONS DE LA NICHE DIMENSIONS DE L’ARMOIRE DN DE LA NOURRICE


Nourrice à 2 compteurs 50X70 25
Nourrice à 4 ou 5 compteurs 50X90 32
Nourrice de 6 à 10 compteurs 120X140X40 50
Nourrice de 11 à 18 compteurs 120X180X40 63

L’utilisation des nourrices en acier galvanisé est strictement interdite

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 19 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

2.4.2.5. BOUCHES A CLE

Les bouches à clé doivent être en fonte ductile suivant la norme ISO 1083, revêtues en peinture bitumineuse
noire et de dimensions :

 Hauteur minimale totale : 170mm


 Hauteur minimale d’insertion : 100mm
 Diamètre de passage en haut de la tête : 80mm
 Largeur de l’embase périphérique assurant l’assise : 200mm.

Ces bouches à clé doivent avoir des tampons solidaires aux corps tout en permettant une ouverture facile.

Les tampons doivent avoir une surface antidérapante et n’entrainent pas de claquement lors des trafics.

Les bouches à clé doivent être montées sur des tubes allonges en PVC PN10 de diamètres DN 90, et doivent
être stabilisés par des couronnes en béton de type B2 (voir schéma type Lydec).

Nota :

Les bouches à clé carrée sont destinées pour couvrir et repérer les robinets de prise en charge et celles de forme
ronde sont destinées pour couvrir et repérer les robinets-vannes de DN<150mm.

2.4.2.6. TABERNACLES

Les tabernacles doivent être en PE ou PP.

Ils seront de deux types :

 Tabernacles pour robinets de prise en charge sur le côté


 Tabernacles pour robinets de prise en charge sur le dessus (vertical)

Leur installation doit être faite sur une assise stable et plane afin d’assurer un bon maintien et un bon centrage
des tubes allonges.

Les dimensions des tabernacles sont les suivantes :

Type Hauteur (mm) Embase (mm) Diamètre (mm)


Tabernacles pour robinets de prise en charge sur le côté 230 175 90
Tabernacles pour robinets de prise en charge sur le dessus 340 315x250 90

Nota :

 Aucun des matériaux employés ne pourra être mis en œuvre avant d’avoir été vérifié et approuvé par Lydec.
 Les matériaux refusés seront marqués de façon apparente et enlevés du chantier dans un délai de vingt-
quatre heures.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 20 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

3. PRESCRIPTIONS DE MISE EN ŒUVRE


3.1. CHARGEMENT, TRANSPORT & DECHARGEMENT

Les opérations de chargement, de transport et de déchargement des tuyaux ont une importance critique. Des
mesures doivent être prises pour éviter tout endommagement des tuyaux.

Il convient de respecter les règles suivantes :

3.1.1. CHARGEMENT & TRANSPORT

 Vérifier l’état des tuyaux (extrémités, revêtements, ...) avant le chargement ;


 Utiliser des véhicules appropriés au transport des tuyaux (fond plat, long, propre et sans objet saillant) ;
 Poser les tuyaux de façon uniforme dans le véhicule sur toute la longueur et non en vrac ;
 Si les tuyaux sont superposés sur plusieurs couches, empiler les de façon à ce que l’embout mâle d’un
tuyau se superpose avec l’embout femelle du tuyau supérieur ;
 Prévoir également des cales et des traverses en bois adaptées à chaque matériau et à chaque diamètre
pour éviter les mouvements latéraux pendant le transport ;
 Placer les canalisations de grande rigidité au bas du chargement et celles à faible rigidité en haut ;
 Ne pas jeter les canalisations dans le camion ;
 Ne pas dépasser la hauteur maximale de chargement (2m) ;
 Attacher solidement les tuyaux pendant le transport avec des sangles non métalliques pour garantir
une bonne tenue lors du transport.

Nota :

 Le télescopage des tuyaux en PVC et PEHD lors du transport est autorisé à condition de prendre de strictes
précautions pour ne pas dégrader le tuyau.
 Les tuyaux en fonte ductile ne doivent pas se toucher durant le transport afin d’éviter leur détérioration.

3.1.2. DECHARGEMENT

 Préparer l’aire de stockage avant le décharger ;


 Contrôler visuellement les tuyaux pour s’assurer qu’ils n’ont été pas altérés lors du transport. Tout tuyau
endommagé doit être séparé et retiré du lot ;
 Lors du déchargement :
o Décharger manuellement les canalisations dont le diamètre est ≤160mm en faisant attention de ne pas
endommager les tuyaux.
o Décharger avec un engin de levage les canalisations dont le diamètre est >160mm. Utiliser des sangles
non métalliques. La distance minimale entre les 2 points de levage est de 2m tout en maintenant la
stabilité de la canalisation.
 Ne pas laisser tomber ou jeter les canalisations sur le sol.
 Si les tubes ont été télescopés les uns dans les autres, toujours commencer par retirer les tubes intérieurs
et les empiler séparément.

L’emploi de chaînes, câbles, sangles métalliques ou crochets est interdit.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 21 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

3.2. MANUTENTION & STOCKAGE


La manutention et le stockage des tuyaux doivent se faire avec de grandes précautions en respectant les
prescriptions ci-après.

3.2.1. MANUTENTION

 Eviter les manutentions brutales ;


 Eviter tout choc violent ou chutes directes des tuyaux sur le sol ;
 Ne pas traîner ni rouler les tuyaux sur le sol ;
 Lors de la manutention :
o Déplacer les canalisations manuellement si le diamètre des tuyaux est ≤160mm en prenant de strictes
précautions.
o Déplacer les canalisations avec des engins de levage adaptés par 2 points si le diamètre des tuyaux est
>160mm. La distance minimale entre les 2 points de levage est de 2m tout en maintenant la stabilité de
la canalisation.
 Utiliser des sangles en nylon ou en polypropylène adaptées à la charge lors de la manutention des tuyaux
sur chantier ;
 Ne pas utiliser de crochets au niveau des extrémités des tuyaux pour ne pas endommager les zones de joint ;

Ne jamais se situer en dessous de la charge.

3.2.2. STOCKAGE

Préparation de l’aire de stockage

 Aménager un lieu de stockage le plus proche possible des tranchées ;


 Réaliser une aire de stockage plate, compacte et débarrassée de tout objet saillant ;
 Ne pas stocker les canalisations près d’une source de chaleur ;
 Laisser un accès suffisant pour la circulation des véhicules et du personnel ainsi que pour la manœuvre des
dispositifs de levage ;
 Baliser la zone de stockage pour assurer la sécurité du personnel.

Disposition des canalisations

 Empiler les canalisations à parois épaisses en dessous, celles à parois plus fines au-dessus ;
 Mettre les canalisations thermoplastiques à l’abri des rayons solaires en les recouvrant d’une bâche. Laisser
une hauteur minimale de 80 cm entre les tuyaux et la bâche pour l’aération ;
 Mettre en place des cales en bois sur les extrémités des tuyaux de chaque rangée ;
 Respecter les hauteurs maximales d’empilement (1.5m).

Nota :

 La durée de stockage des canalisations en PVC et PEHD ne doit pas excéder 6 mois à partir de la date de
fabrication indiquée sur le marquage.
 Les bouchons de protection doivent être conservés aux deux extrémités du tuyau durant le stockage.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 22 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

3.3. EXECUTIONS DES TRANCHEES


Avant toute ouverture de la tranchée, il nécessaire de prendre les dispositions suivantes :

 Déterminer l'emplacement des réseaux existants (eau potable, électricité, télécom, ...), avoir la Déclaration
d'Intention de Commencement de Travaux (DICT) ;
 Mettre en place une signalisation de chantier adaptée, cohérente, crédible, lisible et stable (se référer au
guide Signalisation Temporaire des Chantiers Lydec),
 Matérialiser la tranchée par un piquetage et un tracé à la chaux selon dimensions prescrites (se référer au §
3.3.1 Largeur de la tranchée).
 Porter les équipements de protection individuelle adaptés aux situations de travail :
o Vêtements de travail,
o Casque de protection de la tête contre le risque de chute d’objets ou de heurt,
o Chaussures ou bottes de sécurité contre le risque d’écrasement des pieds,
o Gilet de signalisation à haute visibilité pour les interventions sur la voie publique,
o Gants de protection contre le risque de coupure ou de contusion au niveau des mains.

3.3.1. LARGEUR DE LA TRANCHEE

La tranchée doit être suffisamment large pour y permettre un travail aisé des opérateurs ; aménagement
correct du fond de la tranchée, assemblage facile des éléments de la canalisation et réalisation convenable des
remblais et du compactage autour de la canalisation (espace latéral), tout en respectant les valeurs minimales
autorisées.

La largeur des tranchées est la largeur minimale « L » définie au § 5.6.3 du fascicule 71 qui est égale au diamètre
nominal DN de la canalisation, augmentée de chaque côté d’une valeur « l » déterminée en fonction de
plusieurs paramètres, comme indiqué dans le tableau suivant :

Largeur de la tranchée sans blindage :

≤600
Pour les DN≤ >600
Pour les DN>
(valeur minimale de 0,90m) (valeur minimale de 1,70m)

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 23 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

Largeur de la tranchée y compris les blindages :

P=Profondeur de Type de L = largeur de la tranchée (m) De + 2 x l


la tranchée (m) blindage DN ≤ 600 DN > 600
de 1,30 à 2,50 C De + 2 x 0,55 (mini 1,40) De + 2 x 0,60 (mini 1,90)
de 1,30 à 2,50 CSG De + 2 x 0,60 (mini 1,70) De + 2 x 0,65 (mini 2,00)
de 2,50 à 3,50 CR De + 2 x 0,55 (mini 1,70) De + 2 x 0,60 (mini 2,10)
de 2,50 à 3,50 CSG De + 2 x 0,60 (mini 1,80) De + 2 x 0,65 (mini 2,10)
de 2,50 à 3,50 CDG De + 2 x 0,65 (mini 1,90) De + 2 x 0,70 (mini 2,20)
de 3,50 à 5,50 CDG De + 2 x 0,65 (mini 2,00) De + 2 x 0,70 (mini 2,30)

Avec :

- S = sans blindage.
- C = caisson : constitué d´une cellule comprenant 2 panneaux métalliques à structure légère et 4 vérins.
- CSG = coulissant simple glissière : constitué d´une cellule comprenant 2 panneaux métalliques coulissant dans les portiques
d´extrémité. Chaque portique est constitué de 2 poteaux métalliques à simple glissière boutonnés par des vérins.
- CDG = coulissant double glissière

3.3.2. PROFONDEUR DE LA TRANCHEE

En cas de contraintes techniques sur le site, la profondeur de couverture minimale (hors branchements) est :

o 1,00 m pour les tuyaux sous chaussée ;


o 0,80 m pour les tuyaux sous trottoir ou accotement.

3.3.3. FOND DE FOUILLE

Le fond de fouille doit être débarrassé des matériaux de grosse granulométrie, des affleurements de points durs
et autres éléments susceptibles de porter atteinte à la conduite, puis convenablement dressé suivant la pente
prévue au projet et, si nécessaire, compacté.

Il convient de respecter les points suivants :

 Réaliser un fond de fouille bien rectiligne pour que les tuyaux y reposent sur toute leur longueur,
 Placer toujours les tuyaux sur des fouilles sèches,
 Réaliser le réglage du fond de fouille toujours à la main,
 Creuser les fouilles suivant les formes et dimensions prescrites avec des faces bien dressées.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 24 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

3.3.4. BLINDAGE

Blinder les tranchées de plus de 1,30 m de profondeur et d’une largeur ≤ 2/3 de sa profondeur. Ce blindage doit
être adapté à la nature du terrain, à l’environnement des travaux et doit tenir compte des surcharges
permanentes (mur, pylône, arbre, remblai, …) et des vibrations produites par les véhicules et engins de
terrassement. (Se référer au guide de Blindage des tranchées Lydec)

L’accès à la tranchée avant la mise en place du blindage est interdit.

3.4. MISE EN PLACE DES TUYAUX


3.4.1. BARDAGE

Les tuyaux doivent être bardés le long de la tranchée prévue pour leur pose, après les opérations de
terrassement et du côté opposé à celui où les déblais sont déposés.

Ils doivent être disposés :

o dans le sens où elles doivent être posées ;


o en les calant pour éviter leur déplacement ;
o en prenant en compte la sécurité des personnes et en laissant le libre accès aux propriétés des riverains.

Le bardage de longue durée en bord de fouille à proscrire.

3.4.2. LIT DE POSE

Le lit de pose doit être :

 Niveler suivant les côtes du profil en long ;


 Réaliser soigneusement par un sable de carrière avec une épaisseur minimale de 15cm. Le cas échéant, appliquer
la formule suivante : e = (DN/10) + 10 ;
 Débarrasser d’éléments pouvant blesser la canalisation lors de la consolidation (pierres, blocs rocheux, débris
végétaux, etc.) ;
 En présence d’une nappe phréatique, prévoir un lit de pose en gravette avec une protection par membrane (tissu
géotextile) si nécessaire.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 25 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

3.4.3. POSE & ASSEMBLAGE

Cette opération consiste à :

 Examiner l’intérieur des tuyaux et les débarrasser de tout corps étranger ;


 Faire descendre les canalisations avec précaution en évitant de toucher les bords des tranchées ;
 Déposer la canalisation dans l’axe de la tranchée ;
 Nettoyer la partie intérieure de l’emboîtement avant la mise en place du joint ;
 Monter le joint d’étanchéité dans l’emboîtement ;
 Lubrifier le joint et le début de la surface intérieure de l’emboîture en respectant les prescriptions du fabricant (il
est impératif de n’utiliser que les lubrifiants alimentaires) ;
 Chanfreiner et marquer l’embout mâle ;
 Emboîter les canalisations jusqu’au marquage et à la butée, en poussant bien en ligne et dans le sens axiale, sans
réaliser des actions qui créent une déviation angulaire de l’effort qui pourrait influencer sur l’étanchéité ;
 Faire un assemblage manuel pour les canalisations avec un diamètre ≤160mm ;
 Faire un assemblage mécanique au moyen d’un tire-fort en prenant de strictes précautions pour les canalisations
avec un diamètre >160mm ;
 Prévoir des niches dans le lit de pose pour le logement des emboîtures, de sorte que les tubes y reposent sur
toute leur longueur ;
 A chaque arrêt de travail, les extrémités des tuyaux en attente de raccordement doivent être provisoirement
obturées pour éviter l’introduction de corps étrangers ;

Nota :

 Les assemblages par soudage bout à bout des tuyaux en PEHD doivent être effectués par polyfusion
conformément aux règles de l’art (soudures réalisées selon un mode opératoire certifié et par des opérateurs
qualifiés par un organisme agréé).

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 26 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

3.5. POSE DES RESEAUX ET BRANCHEMENTS


Les réseaux et branchements d’eau potable doivent être implantés sous chaussée et/ou trottoir après
matérialisation des piquetages nécessaires pour la réalisation de l’ouvrage en tenant compte des données des
DICT. Cette implantation doit être validée par Lydec, et ce, conformément aux prescriptions des règles de l’art
au fascicule 71 et aux schémas type Lydec.

Les dispositions suivantes doivent être respectées :

 pose d'un fourreau de couleur bleue de diamètre 63 mm, pour un tuyau en PEHD Ø 32, et de diamètre
110 mm pour un tuyau en PEHD Ø50 ;
 pose d’un grillage avertisseur bleu, à 20cm au-dessus de la canalisation pour signaler sa position et sa
présence ;
 perçage des branchements par des machines adaptées au type de matériau de la canalisation posée ;
 pose de bouchons soudés par polyfusion pour les branchements en attente (la déformation par
chauffage de l’extrémité du tuyau pour former un bouchon est interdite) ;
 respect de la distance minimale de 0,40m entre les réseaux en tracés parallèles ;
 respect de la distance minimale de 0,20m entre les réseaux en croisement ;
 installation de compteurs électromagnétiques "DEM " en tête de réseau primaire (∅≥400mm) et à
l’entrée principale des réseaux de lotissements (réseau de desserte) ;
 respect des exigences et modes de raccordements.

L’exécution des ouvrages d’art, notamment les regards contenant les vannes, les appareillages
hydromécaniques, des butées d'ancrage ou de poussée sera définie à partir des éléments d'encombrement des
pièces, des espaces minimum de manœuvre à établir autour des pièces, et des autres données géométriques
des éléments de l’ouvrage déterminés à partir du calcul d'effort de poussée.

3.6. HYGIENE ET SECURITE

Tous les travaux doivent être exécutés en conformité avec les règles d'hygiène et de sécurité applicables sur les
chantiers travaux notamment le port des EPI, la signalisation, le balisage ainsi que le blindage, …

4. ESSAIS DE RECEPTION A REALISER


Les réseaux d’eau potable nouvellement posés doivent être réceptionnés sur la base de trois essais : le contrôle
de compactage, les essais de pression et la désinfection des conduites.

Ces contrôles sont complémentaires et essentiels pour assurer la pérennité des performances structurelles et
hydrauliques des réseaux.

4.1. CONTROLE DE COMPACTAGE

Les essais de compactage doivent être réalisés selon le «Guide de contrôle de compactage au PANDA et PANDITO».

La conformité du compactage consiste à :

 Vérifier les épaisseurs des couches compactes,


 Vérifier les objectifs de densification,
 Localiser les zones compactées présentant un défaut de mise en œuvre.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 27 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

4.2. ESSAIS DE PRESSION


Avant sa mise en service, toute nouvelle canalisation posée doit faire l’objet d’essais de pression. Ces essais
sont destinés à contrôler la tenue mécanique et l’étanchéité de la canalisation posée.

Les essais de pression doivent être réalisés selon les conditions prévues au « Guide des Essais de pression en
tranchée » qui se réfère lui-même au fascicule 71 et à la norme NF EN 805, notamment :

 Procéder à l’épreuve hydraulique sur des tronçons de 500ml maximum ;


 Réaliser les épreuves au fur et à mesure de l’avancement des travaux ;
 Réaliser l’épreuve à une pression égale à :

P = Pression maximale de service x 1.5 bars

ou

P = Pression maximale de service + 5 bars

(Prendre la plus petite des deux valeurs)

 Maintenir le niveau de pression pendant 1h (durée de l’essai) ;


 Accepter les essais si la chute de pression est de 0,2 bar maximum à la fin de la durée des essais.

4.3. DESINFECTION DES RESEAUX


Tous les réseaux installés, y compris les branchements, doivent être nettoyés, rincés et désinfectés avant toute
mise ou remise en service.

Le procédé de désinfection doit être réalisé selon les étapes et les modes opératoires décrits dans le « Guide de
désinfection des conduites », notamment :

 Veiller à une bonne préparation des opérations de désinfection ;


 Respecter le taux de chlore à injecter dans le réseau pour les essais ainsi que le temps de contact ;
 Respecter le taux de chlore résiduel à la fin des essais ;
 Vérifier la qualité de désinfection par des analyses bactériologiques et physico-chimiques.

Nota :

 Tous les appareils de robinetterie doivent être ouverts pour qu’ils puissent être mis en contact avec le
désinfectant.

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 28 / 29
Réf. PSP1PR10DM25 - Version n°3 - Février 2016
Cahier des prescriptions spéciales des travaux d'eau potable des lotissements & des ensembles immobiliers

5. GARANTIES & CLAUSES CONTRACTUELLES


Le fournisseur respectera les clauses suivantes pour chaque chantier de pose de canalisation en fonte ductile :

1. Garantir Lydec contre toute malfaçon ou vice caché de fabrication des tuyaux pour une durée de 10
ans.
2. Dispenser des formations théoriques et pratiques pour les entreprises sous-traitantes sur les
techniques de mise en œuvre des canalisations avant d’entamer les travaux de pose et ce, pour chaque
projet.
3. Garantir Lydec par un engagement solidaire cosigné avec l’entreprise sous-traitante sur la qualité de
mise en œuvre des canalisations suite aux actions de formation et à l’assistance technique, ainsi que
sur le suivi rigoureux dans les chantiers.
4. Réaliser des essais sur des échantillons prélevés de la fourniture sur le site de chaque projet afin
d’assurer de la performance et de la conformité de la fourniture, et ce, pour chaque lot.
5. Par ses compétences et ses moyens, le fournisseur devra s’engager à un partenariat permettant
d’analyser les causes et d’établir les actions correctives aux non conformités éventuelles et d’apporter
des solutions préventives à nos remarques/observations de mise en œuvre.

Ces garanties engagent le fournisseur et l’entreprise sous-traitante à prendre à leur charge toutes les
réparations ou réfections nécessaires pour remédier à tout défaut constaté, provenant d’une défectuosité
avérée des tuyaux livrés ou dû à une mauvaise pose de ces tuyaux.

6. REPERTOIRE DES SIGLES & ABREVIATIONS


AC : Amiante-Ciment GS : Graffite Sphéroïdal
ACS : Attestation de Conformité Sanitaire PE : Polyéthylène
CCTG : Cahier des Clauses Techniques Générales PEBD : Polyéthylène Basse Densité
CPS : Cahier des Prescriptions Spéciales PEHD : Polyéthylène Haute Densité
DICT : Déclaration d’Intention de Commencement de PFA : Pression de Fonctionnement Admissible
Travaux
DEM Débimètre Electromagnétique PN : Pression Nominale
DN : Diamètre Nominal PP : Polypropylène
EPDM : Ethylène-Propylène-Diène Monomère PPR : Polypropylène Random copolymère
FAH : Fermeture de Sens Antihoraire PTFE : Polytétrafluoroéthylène
FSH : Fermeture de Sens Horaire PVC-U : Polychlorure de Vinyle non plastifié

DESIGNATION DU PROJET : ………………………………………………………………………..


TITRE FONCIER : ………………………………………………………………………..
ARRONDISSEMENT : ………………………………………………………………………..

BUREAU D’ETUDE ENTREPRENEUR

PROMOTEUR

Ce document est la propriété de Lydec ; il ne peut être communiqué à des tiers et/ou reproduit de façon partielle ou totale sans
autorisation écrite de Lydec, et son contenu ne peut être divulgué.

Page 29 / 29