Vous êtes sur la page 1sur 3

Attitude de soutien

Définition
l€s répliques de routien visênt à apporter un€ @nrolâtion. lln encouEg€m€nt, une compensation.
Ies énonés de cett€ Gtégorie peuvent Foposer une nflexion en tommun, fairc allution à une
communauté dépreuvès enhe laidànt et I'aidé. làidàrt peut d'emblée accepter le point de vue de
laidé, sirnplement polr ne pâ5 luitaire de la p€ine ou polr l€ réconforter. llpeut conpâtir, essayer
de rôrrurer I'autre, le (onsolèr. ll peût cherche, à dédramaliter en minimhant I'importânc€ de la
siluâtion, en errayant dévitû cher l'àidé des réadionr exlrÊmet.

Exemples
{ Tu venas, let (hoses vont sarrangêr.,
{ Pauvre toi ! Ne ten lâis plus. Ced liîimainlenaot. D

( oui, oui.Iu ar bien raison.


'
( letecomprends donc.. C'estdurd€ passer par là.1aieu le même problème. D

( le suir de tout ccêur derièrc toi!D

Réactions de l'aidé
Cette altitude peut dédencher, ch€z laidé, der comportements comme lâ passlvlté (ôttitude
pa55ive, arêt de lexploEtion de ron problème et de la recherde active de soluiion peÉonnelle), la
dépendance kecherche ex.esrive dê É(onlort. de soutien, d'approbation), la
contêclépendance l€Ius hortile de la pitié, de la compasrion, de Iatlitude paienâli{è).

Attitude investigatrice
Délinition
Cet répliques sont (êllê! où l'àidônt .hed€ à connàîtrc ce qui lui parait impo.tant à ses y€ux, nai5
pâ5 né(essaùement à celx de l'aidé. Elles ronsislent à poser une question à làidé pour lui iircr les
ver du nez ou obtenir une contidence additionnelle iuqée indirpenrâble par I'aidant pour sa
o,nptêhension de la ,jtuation. En tatl, en insistant ru. tel détail qui lui pâràit avoù élé oohlié par
l'âidé, l'âidânt làûre paràîire sa naniè€ à luide juger (e qui est imponad. L aadé peut lrcuver quon
se mêle indrlment de ses àfiaires. Par ailleurs, il peut lrcuver quon l'âcclse de ne pa5 âvoir dil
I'estenliel ou fait complètement le tour de la question. Les invertigations peuvent orienter enlretien
dâns une directjon détournée par rapport au cours souhaitable de la.onve6alion.

Exemples
( Que fôhâjslu à cet endroit ? D
( Vert quell€ disciplinete diigestu ? D
( Pourquoias-tu lait (ela ?,
(Qu'en-(e qretu ai fait pour êsayer de I'aider ?,
Réactions de l'âidé
De prime , cete àltitude peul être reçue pâr I'aidé de manièrc lavoabl€ : il .st (onted qù'on tinté
[rtt
rcsse à lui. clle a pour efel nâgaif de le c!éconcentQ,i dê lui faire perdre de vue le but réel
de la conveçUon 0t les sentiments quil éprouvàit. À plus ou moins brève échéance ou selon sa
personnalité, laidé peut développ€r de /hosl,rté devant cette inquisiijon ou cejugement impliciie.
Cette atlitude peul mêm. prwoquer inhibition el lenneture.
les descriptions suivantes présentent différents exemples de répliques {extraites du guide
d'utilisation du didacticiel) pouvant être ratiachées aux six attitudes du didacticiel.

Attitude éva luative


Définition
les répliques de la (âtégorie évâluâtive sont des énoncés qui portent sur l'aidé un
jugement moral ou crilique (approbâteur ou désapprobateur), faisani référence à des
normes ou à des valeuls.

Exemples
Blâmer: ( Cen bien ta faute 5'ill'arrive autant de rnalheurs.
lvoralker: ( Ce n'est pôstrès bien
'
detrèiierses âmk de cette manière.,
luger i (Tu n'as pas agicomme illâuràitfallLr.
'
Prêcher:( Un enfant propre devraittoujours se laverl€s main5 avant les rcpâ5.
lnj'rrier:kTu râisonne5 comm€ un imbécile.
'
'
H!milier:(T'r ne vaux pas qmnd-chose.
'
Ridkuliser r(Un enfantserait rn€illeur que toi.,
Approuver(d'un point de vue moral): Enfin t! lais ce au'ilfôut 1"
"
Complimenter(en juqeant):(Iu as un excellent jlgêment dhabitude. D

Réactions de l'aidé
Cette attitude peui déclencher, chez l'aidé, des comportements comme linhibition
(freinage, réticence à en dire plus, blocage), la culpabilité Gentiment dêtre coupable ou en
fautè), la révolte têlistance au por.ivoir qu'on i€nte d'exercer sur lui), la dissimulation
{inditfÉrenc€ apparente masquant une rage intéieure ou un acquiescement en surface
seulement), et l'angoisse.

Attitude d'interprétation
DéIinition
Les Épliques de la (atégorie ( inierpÉtâtion sont dès ênoncés où l'êidant essaie de poser ùn
'
diâgnostk, dânalyser ler propo5 de l'aidé en attibuênt à 5es paroles le sens q'ri luiparaît e$ênUel.
ll dit à lâidé pourquoi, daprès lui, il pense ainsiou re$eni lelle émotion. Lo15qu il inierprète, làldant
peut, sans le vouloir, opércr une disiorsion pêr rappod à ce que laidé voulaii drre. ll peut donc
délormerla pensée d€ son interlocLrieur.

Exemples
( Tu dis cela parce que lu e! ên colère.
( Tu me dis cela pour me faire marcher |
'
'
( Ton cornportement cst peulétre la conséquen(e dun problème d'ordre {amiliâI. D

(lu as un problème ddutorté.


'
Réactions de l'aldé
Cette atlitlde peut entrèîner prcgresslvement un désltlérél pour I'enirclien, un accotu facite
pour en finn ou pour faire plaisir, un changemeni de suJel, une ,mlaton qui peut devenr de
p u5 en plu5 vi5ible o! pouvant prendre des voies détournées, un b/ocage réaciionnel devanl
Attitude de solution immédiate
Définition
Dans lâ câtégorie ( solotion immêdiaie
', laidânt cherche à conseiller !aidé, à ui suggérer des
solutions qui 5eraient les siennes 5'il te lrouvait lui rnême dèns par€il1e circonstancê. ll ne cheKhe
pas à en sâvoir dâvaniage 5ur le problème de son interlocuteur ei choisii pour ce derni€r la so ution
à son problème. Sil complê âider Lrne perorne de cette manière, cea na pas toujolrs lefiet
escompté | il peut ruggérer ou imposer des soluiions impropres ou nérênes pour lâidé qui peli
alors se sentir obligé de les suivre. Peui êire, par cett€ Èttitude, laidant pounal-il mett€ fin plus
tâpidement à lentr€iien, se débarasser des painies de inte ocutew ou de int€rocùleur
lui'même...

Exemples
( Tu devtôis âjierrcncontrer un oieni€ur.
(
'
Va texcuserlout de suite.
'
( Va lui demander pardon sinon je ne tiiderai plus.
'
( 0après moi, tu devrais essàyer de lui paderfranchement.
.' Lè meille"'e sol-lon ie'dir d'ànend,e en(ore deLr mor(.
'
"
{Àtè plàce,j'nâis av€c eu pluiôt quede re(erâ ne rienlane.
'
Réactions de I'aidé
Cette attitude peut avoir pour conséqueice de p/eger I'aidé (s'il se sent obliqé d'acquiescer ou
même dadopter la solution suggérêe sans pour auiani la sentir vraiment ajunée à son problèrne),
de le laisser lnsailslaii devant dês so utions qu iljuge ineiiicâces, tncompns (pu6que l€5 5olution5
insâtisfa,sanlês pour luimonfreni quon le connaît mâlou qu'on ne comprend pas 5on problèm€), de
provoquer une perle de conliance or dè I'hostililé envers aidant lsi la solution essayêe sen
avérée inefiicace ou néJaste, il va spontanérnenl €nvoy€r lâ responsâbiliiê sur son proposeur plutôi

Attitude compréhensive
Définition
Les répliques compréhensives relèient un eliort pour aider linieioculeur sincèÊment et 5an5
prej!gé. Les énoncés d€ cette catégorie ch€rchent à vérifier si l'on ê bien (ompris son partenaîe. La
refotmulation e1 l'écoute aclive font partie de cette catégorie. La rejormu ation con5iste à
exprlrner dans se5 propres motr ce que lon croit avoir compris des propos de Iaulre. Lécouie active
est en qu€lque sorte une relormulation dans laquele on essaie d'exprimer e seniment que l'on croii
avoir élé vé(U pâr noire inierlocuteur.

Exemples
. Si je (on p,"ndr biFn ce que tu dir. ru ùouves a rt,àt oi sals rssup.,
( Tu paniques pàrce quetu te s€ns dans un cul'de-sac.,

Réactions de I'aidé
Cette caiégorie datiiiudes relànc€ laidé €t lincile à s'expimer davsnlage puisquil s€ rèconnaîl
dans la réponse, se sent respecTé, écouté sèns préiuqé et comprÈ. Les raiormulâtions et les
sentinent5 proposés laident à réfléchir sur.e qu'il .essent et à décider si cest bien cela qu il vit el si
Cen bien de (etie laçoflà quil comprend son propre prcbième. Elles peuvent avoir pour etfet
d'âcêtoîlre son aisance elle niveau de pmfondeu de ses prochainê, coffidences. Si ies
rêJomul.tion5 et les scntimenis proposés ne colent pas réellerireni à son vécu, ils€ s€ntrra à laisa
de les recliiier pui'quj ne les resseii ni commo dei jugaments, ni comme des intêrprétations.
Signa ont ioutefois que si a reformulalion ou l'écoute ôctive en laite de mânière mécanique oi non
sincère, €lle peirt être mâl /nbrprèIée eI ptouoguet de Ihostllite ou du resseDtimerl âu même
iitrc que las altres obdrdes.