Vous êtes sur la page 1sur 16

1 RTC

1.1Schéma global du RTC


Le réseau téléphonique commuté met en relation deux postes d’abonnées

 Le protocole pour établir, maintenir et rompre la relation s’appelle la signalisation


 Les 3 parties du réseau

Commutation : partie centrale du réseau qui met en relation les abonnés

Transmission : la liaison de l’ensemble des commutateurs (réseau de transmission ou


réseau de transport)

Distribution : le réseau reliant les abonnés au commutateur le plus proche (le


commutateur de rattachement)

2. VOIP ver TOIP


La ToIP = L’IP jusqu’au POSTE TELEPHONIQUE

La VoIP = Le transport de la voix sur un lien IP

2.1 PRINCIPE
L'objectif de la voix sur IP (en anglais, Voice over IP ou VoIP) est d'appliquer à la voix
le même traitement (avec QoS) que les autres types de données circulant sur Internet,
grâce au protocole IP.

2.1.1 Quels avantages confère la VOIP


 Réduction des coûts
 Triple play (voix, vidéo et données) sur un même réseau
 La téléphonie sur IP utilise jusqu'à dix fois moins de bande passante que la
téléphonie traditionnelle
 La mobilité
Page 1 sur 16
3. PBX : Private Automatic Branch Exchange

Autocommutateur téléphonique privé : relier les postes téléphoniques d'un


établissement (lignes Internes) avec le réseau téléphonique public (lignes externes).

o Relier plus de lignes internes qu'il n'y a de lignes externes.


o Permettre des appels entre postes internes sans passer par le réseau public.
o Programmer des droits d'accès au réseau public pour chaque poste interne.
o Proposer un ensemble de services téléphoniques (conférences, transferts
d'appel, renvois,
o messagerie, appel par nom...).

4. IPBX : fonctions de base


 Un IPBX permet de communiquer par VoIP mais aussi en texte ou visio entre des
PC équipés de softphone ou des téléphones SIP
 Une fois un IPBX installé sur votre réseau, il sera donc possible de parler de PC à
PC ou de PC à téléphone

 IPBX pourra également prendre en charge votre présence ou occupation pour


diriger l’appelant vers une boite vocale, qui pourra transmettre ensuite vos
messages sur votre email
 On trouve également des musiques d’attentes, des renvois vers d’autres postes
IPBX : accès au réseau public

Page 2 sur 16
4.1 Différents moyens de connecter un IPBX au réseau
 On utilise des cartes comme celle de digium pour se connecter sur des prises
analogiques (FXO)
 Il existe également des passerelles semblables à des routeurs ou switch réseau.

FXS (Foreign Exchange Station)

Permet de connecter directement sur le routeur un téléphone standard, un fax ou un


équipement équivalent. La connectique est de type RJ11.

FXO (foreign Exchange Office)

Équivalente à une interface téléphonique standard. Elle permet de connecter le routeur


au réseau téléphonique commuté (RTC ou PSTN) ou à un PBX. La connectique est la même
que la carte FXS (RJ11).

 A partir de ce moment, votre IPBX prend donc en charge vos appels entrants
provenant de l’extérieur
 Il est possible de configurer des standards automatiques, file d’attente,
groupement de sonnerie ainsi que le transfert et les boites vocales

5. Protocoles de Signalisation VOIP (SIP)

5.1 Définition et présentation


SIP = Session Initiation Protocol

 SIP est un protocole de signalisation appartenant à la couche application du

modèle OSI. son rôle est d’ouvrir, modifier et libérer les sessions. Louverture de

ces sessions permet de réaliser de l’audio ou vidéoconférence, de l’enseignement

à distance, de la voix (téléphonie) et de la diffusion multimédia sur IP

essentiellement.

 Pour l'ouverture d'une session, un utilisateur émet une invitation transportant un


descripteur de session permettant aux utilisateurs souhaitant communiquer de
négocier sur les algorithmes et codecs à utiliser.

 SIP permet aussi de relier des stations mobiles en transmettant ou redirigeant


les requêtes vers la position courante de la station appelée.

 SIP remplace progressivement H323.


Page 3 sur 16
Pour établir et terminer des communications multimédia, SIP utilise les 5 fonctions
suivantes :
User location : permet de localiser le poste terminal utilisé pour communiquer ;

User capabilities : détermine quels média vont être échangés (voix, vidéo, données…)
ainsi que les paramètres associés.

User availability : détermine si le poste appelé souhaite communiquer et autorise


l’appelant à la contacter ;

Call setup ou “ringing “ : avertit les parties appelant et appelé de la demande


d’ouverture de session (sonnerie ou message de réception d’appel) et mise en place des
paramètres d’appel.

Call handling : gère le transfert et la fermeture des appels

5.1.1 SIP dans le modèle OSI

Page 4 sur 16
5.1.2 Requêtes et Réponses SIP
SIP est un protocole de type client-serveur. A cet effet, les échanges entre un
terminal appelant et un terminal appelé se font par l'intermédiaire de requêtes et
réponse SIP.

5.1.3 Requêtes
 INVITE permet à un client de demander une nouvelle session
 ACK confirme l'établissement de la session
 CANCEL annule un INVITE en suspens
 BYE termine une session en cours
 OPTIONS pour récupérer les capacités de gestion des usagers, sans ouvrir
de session
 REGISTER enregistrement auprès d'un serveur d'enregistrement

5.1.4 Réponses
1xx : message d’information (100 - essai, 180 - sonnerie, 183 - en cours)
2xx : réponse avec succès (200 OK)
3xx : redirection de l'appel, la demande doit être dirigée ailleurs
4xx : réponse de requête sans succès
5xx : réponse d’erreur de serveur
6xx : réponse d’erreur globale (606 - requête non acceptable par aucun serveur)

5.1.5 Paramètres généraux pour les requêtes / réponses


(messages SIP)

Page 5 sur 16
Exemple d'établissement d'une session SIP entre deux User Agents

5.1.6 Fonctionnement SIP

SIP intervient aux différentes phases de l’appel :


 Localisation du terminal de l'interlocuteur.
 Analyse du profil et des ressources du destinataire.
 Négociation du type de média (voix, audio, vidéo...) et des paramètres de
communication.
 Disponibilité du correspondant, détermine si le poste appelé souhaite
communiquer, et autorise l'appelant à le contacter.
 Etablissement et suivi de l'appel, avertit les parties appelant et appelé de la
demande d'ouverture de session, gestion du transfert et de la fermeture des
appels.

Page 6 sur 16
6. Composants d’une « architecture » SIP
6.1 Définition des composants
6.1.1 Users agents
 Les User Agents désignent les agents que l'on retrouve dans les téléphones
SIP, les softphones, les passerelles SIP …. En théorie, on peut établir des
sessions directement entre deux User Agents
6.1.2 Registar server
Ce serveur reçoit et accepte les inscriptions des
Utilisateurs (adresse IP, port, login).

6.1.3 Location database


Base de données contenant la position des Users Agents.
Adresse IP URI
Les URI SIP sont très similaires dans leur forme à des adresses email :
sip:utilisateur@domaine.com

6.1.4 Redirect server


Ce serveur permet de rediriger les appels vers la position courante d'un utilisateur.
Il réalise simplement une association d'adresses vers une ou plusieurs nouvelles
adresses

6.1.5 Proxy server :


Il reçoit les requêtes d’un User Agent et les relaie vers :
Le User Agent de destination si celui-ci y est relié
un autre serveur Proxy et ainsi de suite de proche en proche jusqu’à ce que la
requête arrive au User Agent de destination

Page 7 sur 16
.

6.1.6 Stun server

STUN : Il permet aux clients situés derrière une passerelle de passer des
appels à un fournisseur VOIP en-dehors du réseau local
Le serveur STUN permet aux clients de découvrir :
leur adresse IP publique
le type de routeur NAT derrière lequel ils se trouvent
le port Internet associé par le routeur NAT à un port local particulier

7. Architecture avec serveur proxy (la plus courante)


Ces informations sont utilisées afin d’établir une communication UDP entre le client
et le fournisseur VOIP

Page 8 sur 16
7.1.1 Architecture SIP avec serveur de redirection
1ère étape :

2ème étape :

8. Inconvénients avec SIP


Pare-feu (Firewall)

 La majorité des firewalls dans les entreprises bloquent UDP


 Les firewalls doivent tenir compte des sessions SIP INVITE – BYE et ouvrir un «
trou » UDP pour accepter l’appel
 Le Call Stateful Proxy est obligatoire. Il existe beaucoup de propositions pour
contourner ce problème mais aucune n’est parfaite!

Les NAT (Network Address Translation)


Page 9 sur 16
9. Protocoles de Signalisation VOIP (H323)
 H323 est un protocole de communication englobant un ensemble de normes

utilisées pour l'envoi des données audio et vidéo sur Internet.

 H323 normalise les procédures d'établissement et de gestion des appels, et

établit une liste de codecs audio et vidéo obligatoires ou conseillés permettant

aux deux parties de négocier entre elles et d'échanger des appels.

 Ce protocole est utilisé pour l'interactivité en temps réel, notamment la

visioconférence (signalisation, enregistrement, contrôle d'admission, transport

et encodage).

9.1 Architecture protocolaire

9.1.1 Signalisation

Dans un contexte de téléphonie sur IP, la signalisation a pour objectif de réaliser les
fonctions suivantes :
 recherche et traduction d’adresses.
 contrôle d’appel.
 services supplémentaires : transfert d’appel, conférence, etc.

Trois protocoles de signalisation sont spécifiés dans le cadre de H.323, à savoir :

RAS (registration, admission and status) : Ce protocole est utilisé pour

communiquer avec un Gatekeeper. Il sert notamment aux équipements terminaux

pour découvrir l’existence d’un Gatekeeper et s'enregistrer auprès de ce dernier

Page 10 sur 16
ainsi que pour les demandes de traduction d'adresse. La signalisation RAS utilise

des messages H.225.06 transmis sur un protocole de transport non fiable (UDP

par exemple).

Q.931 : H.323 utilise une version simplifié de la signalisation RNIS Q.931 pour

l’établissement et le contrôle d’appels téléphonique sur IP. Cette version

simplifiée est également spécifiée dans la norme H.225.0.

H.245 : Ce protocole est utilisé pour l'échange de capacités entre deux


équipements terminaux. Par exemple, il est utilisé pour s’accorder sur le type de
codec à activer. Il peut également servir à mesurer le retard aller-retour (Round
Trip Delay) d'une communication

9.1.2 Etablissement d’une communication H.323

Une communication H.323 se déroule en 5 phases :


 Établissement d’appel
 réservation éventuelle de la bande passante à travers le protocole RSVP
(Ressources Réservation Protocol)
 Etablissement de la communication audiovisuelle.
 Invocation éventuelle de services en phase d'appel (transfert d'appel.
changement de barde passante. etc.).
 Libération de l’appel.

Les cas ainsi possible pour une communication H.323 sont les suivants :

Cas1 : communication « point à point » de deux clients simples :

Cas 2 : communication « point à point » entre deux clients enregistrés auprès d’un
Gatekeeper : Le Gatekeeper intervient sur la signalisation

Page 11 sur 16
Cas 3 : communication « multipoint » entre plusieurs clients (mcu nécessaire) : Les MCU
ont des capacités de traitements du signal (diffusion, enregistrement. mixage..), ils sont
utilisés pour :
 Permettre la conférence en mixant les flux audio
 Diffuser des messages réseau comme la tonalité, le bip de mise en attente
 Voir réaliser des fonctions élémentaires de messagerie vocale

9.1.3 Les équipements et fonctionnement du protocole H323

Les terminaux téléphoniques IP

Il existe deux types de terminaux téléphoniques IP :

L'IP-PHONE: sont des postes téléphoniques totalement indépendants de

l'équipement informatique de l'utilisateur

Les softphones : c'est un logiciel qui assure toutes les fonctions téléphoniques
et qui utilise la carte son et le micro du PC de l'utilisateur, et aussi la carte
Ethernet du PC. Il est géré soit par le Call Manager, soit par le PABX-IP

Page 12 sur 16
Le Gatekeeper

Le gatekeeper assume les fonctions de contrôle d'appels et de gestion des terminaux..

Physiquement, un gatekeeper est un serveur informatique localisé sur le même réseau

que les terminaux téléphoniques IP.

Les principes de communication sont les suivants:

o Un utilisateur souhaitant communiquer avec un autre utilisateur lance une

requête vers le gatekeeper en composant le numéro de ce destinataire sur son

terminal IP.

o Le gatekeeper assure la correspondance entre le numéro de l'appelé et son

adresse IP et vérifie par une requête la disponibilité du terminal

 Si la disponibilité du destinataire est admise, le gatekeeper met en relation


directe les deux terminaux en fournissant l'adresse IP du
 Si le terminal destinataire ne se trouve pas sur le réseau local, le gatekeeper
route l'appel vers la gateway pour accéder au terminal distant.

o Lorsque l'appel est terminé, le gatekeeper met à jour ses tables pour rendre les
postes disponibles.

Page 13 sur 16
La Volee Gateway
Une vaice gateway est une passerelle permettant l'interconnexion entre un réseau à
commutation de circuits (RTC) et un réseau en mode paquet (de type réseau IP).
Les voice gateways permettent d'assurer l'acheminement:

 Des appels sortants du réseau IP: cas d'un appelant disposant d'un téléphone IP
mais souhaitant contacter un destinataire tilisant un téléphone classique

 Des appels entrants dans le réseau IP : cas d'un appelant disposant d'un
téléphone classique mais souhaitant contacter un destinataire utilisant un
téléphone IP.

Les processus clés d'une voice gateway sont:


 La translation de protocole (échanges d'informations de signalisation entre les
deux réseaux),
 La conversion de formats d'informations (échanges de signaux audio «décodés»)
 Le transfert d'informations

Le MCU (Multipoint Control Unit)


 Le MCU est un serveur permettant la gestion des connexions multiples
(multicast).
 Il centralise les flux de tous les participants, les traite et les renvoie.
 Le MCU est plus spécialement adapté à la visioconférence

9.1.4 : les problèmes liés à H323


 Problème avec les firewalls
 Quelques ports aléatoires
 Complexe
 En voie de disparition

9.1.5 Comparaison entre les différents protocoles


H323 SIP
Nombres
d’échange pour 6 à 7 aller-retour 1 à 5 aller-retour
établir la
connexion

Complexité Elevée Faible

Adapté à internet NON OUI

Protocole de TCP TCP ou UDP


transport

Page 14 sur 16
10. Protocoles de transport de la voix
 RTP (Real Time Protocol)
 RTCP (Real Time Control Protocol)

10.1 Les protocoles de transport RTP et RTCP


Le couple RTP/RTCP (Real Time Protocol ou Real Time Transport Protocol/Real

Time Control Protocol) a été développé par l'IETF pour le transport en temps réel, de la

voix et de la vidéo encapsulé en paquets sur les réseaux IP.

RTP est utilisé pour le transport de bout en bout des flux qui ont des contraintes de

temps très fortes.

RTCP est souvent associé à RTP pour le contrôle et la supervision du réseau

10.1.1 Les fonctions du protocole RTP


RTP a pour rôle d'organiser les paquets à l'entrée et à la sortie du réseau pour un

transport temps réel. Ainsi il permet:

 La synchronisation des flux par l'ajout des « timestamps» permettant de

marquer sur les paquets le moment de leur envoi, ce qui permet de reconstituer

les délais inter-paquets;

 La reconstitution de l'ordre des paquets émis et la détection des paquets perdus;


 L'identification du contenu des informations afin de leur associer un transport
sécurisé;
 L'identification de la source, ce qui permet par exemple dans une communication
multicast de ne plus diffuser le message vers le port expéditeur.
RTP est un protocole applicatif donc indépendant de la couche de transport, mais utilise

habituellement UDP pour le transport car les contrôles de TCP rendent lentes les

applications temps réels et le temps réel ne nécessite pas de retransmission pour les

paquets. UDP ne permet la retransmission, donc RTP ne garantit pas la qualité de service

suffisante. C'est pourquoi il est souvent couplé avec RTCP.

Page 15 sur 16
10.1.2 Les fonctions du protocole RTCP
RTCP a pour rôle l'envoi périodique des messages de contrôle à tous les participants
d'une session. Ainsi:

 Les récepteurs envoient, via RTCP, un rapport sur QoS (Quality of Service) vers

les émetteurs, qui contient les informations telles que le nombre de paquets

perdus, les irrégularités de délais d'arrivée etc. ce qui permet à la source de

s'adapter.

 Les paquets RTCP contiennent aussi les messages supplémentaires tels que

l'adresse d'une messagerie électronique, le nom d'un participant à une

conférence téléphonique;

 RTCP contrôle la session c'est-à-dire qu'il permet aux participants d'indiquer

leur départ lors d'une conférence téléphonique ou de fournir les indications sur

une éventuelle modification;

Page 16 sur 16