Vous êtes sur la page 1sur 96

RAPPORT

ANNUEL

2018
2 RAPPORT ANNUEL 2018
RAPPORT
ANNUEL

2018

3
SOMMAIRE

L’identité
La Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne
au sein du Groupe BPCE............................................................................. p 7
Organigramme du Groupe BPCE au 31 décembre 2018.......... p 8
Les chiffres clés au 31 décembre 2018............................................. p 9
Le Conseil d’Administration de la BPALC ...................................... p 10
Le Comité de Direction Générale.......................................................... p 12
Le Comité Exécutif ........................................................................................ p 13

L’environnement économique
et financier
L’année économique en 2018................................................................... p 15
Les faits majeurs du Groupe BPCE...................................................... p 17
Perspectives pour le Groupe BPCE .................................................... p 24

L’activité et les faits majeurs


de la BPALC
Des résultats solides ................................................................................... p 27
Un modèle coopératif de proximité ..................................................... p 28
Un acteur du développement régional............................................... p 29
« Accélération 2020 » - Le plan stratégique 2018-2020 
de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne ............. p 30
Un ancrage régional actif .......................................................................... p 31
Une politique de formation engagée .................................................. p 32
Une banque coopérative durable et engagée ............................... p 34

4 RAPPORT ANNUEL 2018


Les résultats financiers de la BPALC
Les comptes consolidés au 31 décembre 2018 ........................... p 37
Les comptes individuels au 31 décembre 2018............................ p 42
Fonds propres et solvabilité .................................................................... p 46

Les rapports
des Commissaires aux comptes
Le rapport sur les comptes annuels .................................................. p 53
Le rapport sur les comptes consolidés ............................................ p 60
Le rapport sur les conventions réglementées ............................. p 68

Assemblée Générale Mixte


du 16 mai 2019
Les résolutions de l’Assemblée Générale Ordinaire.................. p 75
Les résolutions de l’Assemblée Générale Extraordinaire...... p 78

Annexes
Les Conseils Consultatifs
Alsaciens, Lorrains et Champenois..................................................... p 81
Liste des mandats des membres
du Conseil d’Administration au 31 décembre 2018 ................... p 85
La liste des agences ..................................................................................... p 88

Ce document est un extrait du rapport annuel


2018 de la BPALC. Le rapport dans son intégralité
est disponible en téléchargement sur le site
www.bpalc.fr ou sur simple demande
à l’adresse suivante :
BPALC
3 rue François de Curel
BP 40124
57021 Metz Cedex 1

5
L’IDENTITÉ

6 RAPPORT ANNUEL 2018


L’IDENTITÉ

LA BANQUE POPULAIRE
ALSACE LORRAINE CHAMPAGNE
AU SEIN DU GROUPE BPCE

La Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne fait partie du


Groupe BPCE. BPCE est l’organe central au sens de la loi bancaire
et établissement de crédit agréé comme banque. Il est constitué
sous forme de SA à directoire et conseil de surveillance dont le
capital est détenu à hauteur de 50% par les Banques Populaires.
La Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne en détient
5,61%.

Le Groupe BPCE, deuxième groupe BPCE est notamment chargé


bancaire en France, exerce tous les d’assurer la représentation des
métiers de la banque et de l’assurance, affiliés auprès des autorités de tutelle,
au plus près des besoins des personnes d’organiser la garantie des déposants,
et des territoires. Il s’appuie sur deux d’agréer les dirigeants et de veiller au
réseaux de banques commerciales bon fonctionnement des établissements
coopératives et autonomes, celui des du Groupe. Il détermine aussi les
14 Banques Populaires et celui des 15 orientations stratégiques et coordonne
Caisses d’Epargne. la politique commerciale du Groupe dont
il garantit la liquidité et la solvabilité.
Il est un acteur majeur de l’épargne et En qualité de holding, BPCE exerce les
de l’assurance, de la banque de grande activités de tête de Groupe. Il détient et
clientèle et des services financiers gère les participations dans les filiales.
spécialisés avec Natixis.
Parallèlement, dans le domaine des
Le Groupe BPCE compte plus de activités financières, BPCE a notamment
30 millions de clients et 105  000 pour missions d’assurer la centralisation
collaborateurs ; il bénéficie d’une large des excédents de ressources des
présence en France avec 7 800 agences Banques Populaires et de réaliser
et 9 millions de sociétaires. Le Groupe toutes opérations financières utiles au
BPCE finance plus de 20% de l’économie développement et au refinancement du
française. Groupe. Il offre par ailleurs des services
à caractère bancaire aux entités du
Groupe.

7
ORGANIGRAMME
DU GROUPE BPCE
AU 31 DÉCEMBRE 2018

9 millions de sociétaires
(1)

(2) (3)

(4)

(5)

(1)
Via les Sociétés Locales d’Epargne (SLE).
(2)
FNBP : Fédération Nationale des Banques Populaires
(3)
FNCE : Fédération Nationale des Caisses d’Epargne
(4)
Flottant : 29%
(5)
Banque Palatine, Crédit Foncier, BPCE International…

8 RAPPORT ANNUEL 2018


L’IDENTITÉ

LES CHIFFRES CLÉS


AU 31 DÉCEMBRE 2018
GROUPE BPCE
105 000 7 800
collaborateurs agences

9 millions 30 millions
de sociétaires de clients

BPALC
2 657 205
collaborateurs agences

340 000 806 000


sociétaires clients

Produit Net Résultat net Coefficient Ratio de


Bancaire part du Groupe d’exploitation solvabilité

24 3 73,7% 15,5%
Md€ Md€

557,2 112,7 66,2 21,4


M€ M€ % %
GROUPE BPCE BPALC Données consolidées selon les normes IFRS

> 2e groupe bancaire en France [1]


GROUPE

> 2e banque de particuliers [2]


BPCE

> 1re banque des PME [3]


> 2e banque des professionnels et des entrepreneurs individuels [4]
> Le Groupe BPCE finance plus de 20% de l’économie française [5]
1– Parts de marché : 21,5% en épargne clientèle et 21,1% en crédit clientèle (Banque de France T3-2018 toutes clientèles non financières).
2– Parts de marché : 22,6% en épargne des ménages et 26,3% en crédit immobilier aux ménages (Banque de France T3-2018). Taux de pénétration
global de 30,1% (rang 2) auprès des particuliers (étude SOFIA TNS-SOFRES, avril 2018).
3– 51% (rang 1) de taux de pénétration total (enquête Kantar-TNS 2017).
4– 41% (rang 2) de taux de pénétration auprès des professionnels et des entrepreneurs individuels (enquête Pépites CSA 2017-2018).
5– 21,1% de parts de marché sur encours en crédits toutes clientèles non financières (Banque de France T3-2018).

9
LE CONSEIL D'ADMINISTRATION
DE LA BPALC

Président
1 / THIERRY CAHN
Avocat à la Cour d'Appel
de Colmar

2 3 4 5

6 7 8 9

Les Administrateurs
2 / SALOUA BENNAGHMOUCH 4 / MICHEL BRODART 6 / ÉLODIE HIGONET CHAPUY 8 / JEAN-CLAUDE GILG
Maître de Conférence en Président du Directoire Directrice Générale Gérant de la Sarl GILG Fils
sciences économiques à de BRODART INDUSTRIES CHAMPAGNE CHAPUY Gérant de la société civile
l’Université de Haute-Alsace RJCF
5 / JEAN-BAPTISTE CARLU 7 / YVES DUBIEF
3 / GÉRARD BINDER Exploitant agricole Président de TENTHOREY SA 9 / ÉLIANE GINGLINGER
Professeur émérite Industrie textile Gérante GINGLINGER - FIX
des Universités d’Alsace Vins et Crémants d’Alsace

10 RAPPORT ANNUEL 2018


L’IDENTITÉ

10 11 12 13

14 15 16 17

18 19 20

10 / PASCAL KNEUSS 12 / SYLVIE PETIOT 15 / HÉLÈNE RIVET-MANSUY 18 / JEAN-MARC WECKNER


Maître artisan boucher, Directrice Générale de Ancienne Notaire Administrateur salarié
traiteur, charcutier LAGARDE ET MEREGNANI
Président de la Chambre 1re adjointe au Maire de Nancy 16 / CHRISTIANE ROTH 19 / MATHIEU ZOBLER
Régionale des Métiers et de Présidente de la CCI de Colmar Administrateur salarié
l’Artisanat 13 / JEAN-PIERRE PROCUREUR et du Centre-Alsace
Gérant de la société PROJEC
11 / STÉPHANIE MICHAELI 17 / MICHÈLE WALTER
Censeur
Directrice Générale 14 / ANDRÉ REICHARDT Présidente de la SAS
20 / MICHEL BALY
de la société MEPHISTO Sénateur ELECTRIFICATION
Gérant d’Hôtels
Conseiller Régional Grand-Est INDUSTRIELLE DE L’EST

11
LE COMITÉ
DE DIRECTION GÉNÉRALE

1 / DOMINIQUE WEIN
Directeur Général

2 / SABINE CALBA
Directeur Général Adjoint
Nouveau poste à BPCE
depuis le 1er mars 2019

2 / AIMÉ ADDED
Directeur Général Adjoint

2 2

4 5 6 7 8

9 10 11 12

4 / MOMY ADDED 6 / ISABELLE LAURENT 9 / NORBERT 11 / MARC THIRION


Directeur des Affaires Directrice Financière SCHOENAUER Directeur du Réseau
Juridiques et Directeur de la Stratégie Entreprises et
Contentieuses 7 / DAVID MARCHAL et de l’Efficience Financements
Directeur des Opérationnelle Spécialisés
5 / ANTHONY CLEMENT Ressources Humaines
Directeur du Réseau 10 / PASCAL SURGA 12 / VINCENT THIRION
d’Agences 8 / SÉBASTIEN MAURICE Directeur Administratif, Directeur des Risques,
Directeur des Immobilier, Logistique et des Contrôles et de la
Engagements Sécurité Conformité

12 RAPPORT ANNUEL 2018


L’IDENTITÉ

LE COMITÉ EXÉCUTIF
Composition au 1er janvier 2019

1 2 3 4 5

6 7 8 9 10

11 12 13 14 15

16 17 18

1 / JEAN-MARC BENOIT 5 / RAPHAËL DUBS 9 / BENOIT HERBEUVAL 13 / CHRISTOPHE RICHARD 16 / FABIEN SIMONIN
Directeur Commercial Directeur de la Directeur des Affaires Directeur de la Directeur du CAE
Communication et du Sociales et Juridiques Transformation et du Lorraine Sud
2 / CÉLINE BOUS Sociétariat Digital
Digital Champion 10 / SERGE KLEIN 17 / MARC SERRATRICE
6 / DORIS EHRMANN Directeur de la Gestion 14 / DOMINIQUE ROBIN Directeur Adjoint du
3 / SOPHIE BRAND Directrice Financements Privée Directrice Gestion Réseau d’Agences
Directrice Adjointe des Spécialisés des Carrières et Directeur Banque à
Risques, des Contrôles et 11 / LAURIE PARIS Développement RH Distance
de la Conformité 7 / PIERRE FINCKER Directrice du
Directeur des Contrats Département du 15 / YVES SAND 18 / LYSIANE VATONNE
4 / DOMINIQUE Bas-Rhin Directeur Directrice de
DEMANGEON 8 / LÉONARD GABEL Développement Durable, l’Organisation Générale
Directeur Adjoint du Directeur des Opérations 12 / FRANÇOIS PINHEIRO RSE et Innovations
Réseau d’Agences Clientèle Directeur de l’Audit
Directeur des Fonctions
Transverses
13
L’ENVIRONNEMENT
ÉCONOMIQUE
ET FINANCIER

14 RAPPORT ANNUEL 2018


L’ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

L’ANNÉE ÉCONOMIQUE
EN 2018

2018 : l’entrée en phase de ralentissement et de doutes

2018 a été marquée par l’entrée de la conjoncture mondiale dans


une phase de ralentissement économique plutôt hétérogène et de
doutes sur la pérennité d’un cycle atypique de plus de neuf ans.

Après avoir dépassé un pic en 2017, le ples en Europe face à l’issue du Brexit et
cycle s’est donc orienté sur un rythme aux turpitudes italiennes en matière de
plus lent mais aussi plus soutenable, à finance publique, conjoncture américaine
mesure que des signes inflationnistes, et chinoise potentiellement moins
encore modestes en Europe, sont favorables… De plus, en prévision de la
apparus dans les pays avancés. Si réactivation de l’embargo à l’encontre de
les Etats-Unis sont restés portés par l’Iran, les prix du pétrole n’ont pas cessé
une relance budgétaire et fiscale pro- de se tendre jusqu’au 3 octobre à plus
cyclique aux effets inflationnistes, la de 85 dollars par baril. Depuis lors, ils
zone euro, désormais en ralentissement se sont brusquement effondrés de 39%,
confirmé, s’est trouvée dans l’inca- du fait d’une surabondance inattendue
pacité de soutenir une progression de la production de l’OPEP, de la Russie
conjoncturelle très supérieure à sa et de schiste américain, sans parler de
croissance potentielle. De même, la la dérogation américaine donnée le 5
conjoncture des pays émergents s’est novembre à huit pays, dont la Chine et
fragmentée entre d’une part, la Chine, l’Inde, leur permettant de continuer à
dont le rythme d’activité s’est atténué acheter du pétrole iranien. Au-delà de
de manière mesurée, et d’autre part l’accroissement de la volatilité, on a
des pays structurellement fragiles, à assisté à une sévère correction sur les
l’exemple du Brésil, de l’Argentine ou de marchés boursiers à partir d’octobre.
la Turquie. Le CAC 40 s’est finalement contracté
de 11%, pour atteindre 4731 points le 31
A partir de l’été, les risques se décembre.
sont accrus  : menaces d’escalade
protectionniste entre les Etats-Unis et la En conséquence, la crainte d’un
Chine, voire l’Europe avec l’automobile resserrement monétaire américain plus
allemande, shutdown, inconnues multi- vif que prévu pour 2019 s’est apaisée.

15
Cependant, la Fed a procédé en 2018
à quatre nouveaux relèvements de 25
points de base de ses taux directeurs
pour les porter dans une fourchette
comprise entre 2,25% et 2,5% en
décembre, tout en poursuivant son
programme de dégonflement de la taille
de son bilan. La BCE a laissé ses taux
directeurs inchangés. Elle a pourtant
réduit ses achats nets d’actifs au cours temporairement négatifs liés au
de l’année  : de 30 Md€ mensuels calendrier fiscal, qui ont fortement
jusqu’en septembre 2018, ils sont pesé sur la consommation. En effet,
passés à 15 Md€ mensuels d’octobre à le pouvoir d’achat des ménages a
décembre. Les taux d’intérêt à 10 ans ont momentanément pâti du relèvement
d’abord augmenté jusqu’à la mi-février de la CSG et de la fiscalité indirecte sur
2018, avec un plus haut pour l’OAT 10 l’énergie et le tabac. La baisse partielle
ans légèrement supérieur à 1%, avant des cotisations sociales, le reliquat
de reculer en fin d’année à des niveaux attendant octobre, a d’autant moins
toujours anormalement bas. Ils ont compensé ces augmentations d’impôts
atteint une moyenne annuelle d’environ que l’envolée des prix du pétrole a induit
2,9% aux Etats-Unis, 0,4% en Allemagne une hausse de l’inflation vers 2% l’an.
et 0,78% en France. L’euro est demeuré Celle-ci s’est accrue de 1,9% en moyenne
faible face au dollar (1,14$ le 31/12), du annuelle, contre 1% en 2017. De plus,
fait de l’écartement des rendements le commerce extérieur a contribué
des titres publics favorable au dollar, du négativement à l’activité, en raison
différentiel de croissance au profit des du lancinant déficit de compétitivité
Etats-Unis et de la résurgence du risque et de la forte appréciation de 2017 de
politique en Europe avec l’Italie. l’euro. Au second semestre, la situation
économique s’est légèrement améliorée,
L’activité économique française (1,5%) grâce à la contribution positive du
est venue buter en 2018 sur les commerce extérieur, à la bonne tenue de
contraintes d’offre, notamment de l’investissement des entreprises au 3ème
recrutement de personnels qualifiés, trimestre et aux mesures d’allègement
après une forte progression du PIB des cotisations sociales salariales et de
(2,3%) en 2017. Au premier semestre, la taxe d’habitation. Elle a cependant pâti
outre les grèves dans les transports, au 4ème trimestre de la révolte des gilets
cette décélération a trouvé sa source jaunes, qui aurait coûté 0,1 point de PIB.
dans le contrecoup mécanique de la Le taux de chômage de métropole a ainsi
performance de l’année antérieure diminué de seulement 0,4 point à 8,7%,
et dans les effets distributifs soit un recul moins marqué qu’en 2017.

16 RAPPORT ANNUEL 2018


L’ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

LES FAITS MAJEURS


DU GROUPE BPCE

Le conseil de surveillance du Groupe BPCE, sous la présidence de


Michel Grass, a approuvé la nomination de Laurent Mignon à la
présidence du directoire après le départ de François Pérol. Un
nouveau directoire a été nommé pour une durée de quatre ans
ainsi que plusieurs nouveaux membres au sein du Comité de
Direction Générale.

Le Groupe BPCE a poursuivi la mise en – d’une part, le Groupe a l’ambition


œuvre de son plan stratégique et lancé de prolonger et d’accroître sa
des projets structurants pour renforcer présence auprès de tous les
son modèle et rechercher une plus clients, au premier rang desquelles
grande efficacité : les clientèles de l’accession à la
propriété notamment sociale ;
•
le Groupe BPCE a lancé un projet
d’intégration des activités et des – d’autre part, l’intégration des
équipes du Crédit Foncier visant salariés du Crédit Foncier au sein des
à conforter sa position de leader autres entreprises du Groupe BPCE
sur le marché des financements sera conduite, de façon socialement
immobiliers, grâce notamment responsable, conformément à leurs
à l’apport des compétences, des traditions en la matière.
expertises et des talents du Crédit
Foncier, à la puissance des réseaux •
Projet de cession par Natixis et
Banque Populaire et Caisse d’Epargne d’acquisition par BPCE SA des métiers
dans les territoires, et avec un objectif Affacturage, Cautions & garanties,
de bancarisation des clients. Le projet, Crédit-bail, Crédit à la consommation
qui a fait l’objet d’un accord avec les et Titres. Le 12 septembre 2018,
instances représentatives du personnel Natixis et BPCE ont annoncé le projet
du CFF le 26 octobre 2018, sera mis en de cession par Natixis et d’acquisition
œuvre au premier semestre 2019 et par BPCE SA des métiers Affacturage,
conduit avec deux exigences : Cautions & garanties, Crédit-bail,
Crédit à laconsommation et Titres, pour
un prix de 2,7 Md€. Cette opération
en cas de réalisation, contribuera de

17
façon significative à la réalisation des vie de 9,8% à 60,1 milliards d’euros.
plans stratégiques de Natixis et de En Assurance non vie, le portefeuille
BPCE. Elle permettra notamment à augmente de 5% pour atteindre 5,8
Natixis d’accélérer le développement millions de contrats. Les primes
de son modèle asset-light et à BPCE acquises des réseaux Banque
de renforcer son modèle de banque Populaire et Caisse d’Epargne sont en
universelle. L’opération de cession hausse de 7% et s’élèvent à 1,5 milliard
devrait intervenir d’ici la fin du 1er d’euros. Les synergies de revenus
trimestre 2019, sous réserve de la entre Natixis et les réseaux ont atteint
levée des conditions suspensives 280 millions d’euros en 2018 pour un
et notamment la réalisation d’une objectif de 750 millions d’euros à fin
augmentation de capital de BPCE 2020. L’Assurance en représente 57%,
souscrite par les Banques Populaires reflétant la montée en puissance du
et les Caisses d’Epargne et l’obtention modèle de Bancassurance.
des autorisations réglementaires. Le
quatrième trimestre 2018 a été mis à De nouveaux produits et services ont été
profit pour préparer la mise en œuvre lancés dans les deux réseaux :
opérationnelle du projet et lancer les • les Banques Populaires ont lancé la
différentes étapes qui conduiront à la première offre bancaire en France à
réalisation de l’opération. destination des familles qui combine
tous les services de la banque au
•
Le Groupe a par ailleurs engagé quotidien et le meilleur du digital. Un
l’évolution de sa présence en banque conseiller dédié accompagne toute
de proximité à l’international. Il est la famille aussi bien dans sa gestion
entré en négociations exclusives avec quotidienne que dans ses projets de
le groupe marocain Banque Centrale vie ;
Populaire en vue de la cession des • les Caisses d’Epargne ont lancé une
participations détenues par BPCE nouvelle offre bancaire mobile et 100%
International en Afrique. Ce projet digitale baptisée « Enjoy ». Disponible
s’inscrit dans la continuité de la cession pour deux euros par mois, les clients
de la Banque des Mascareignes au bénéficient de tous les services
groupe Banque Centrale Populaire essentiels de la banque au quotidien :
finalisée en octobre 2018. un compte, une carte bancaire, une
appli mobile et l’accès à l’ensemble
Axe clé de la stratégie du Groupe, de l’offre Caisse d’Epargne en matière
le métier Assurance a poursuivi son de crédit, d’épargne et d’assurance via
excellente dynamique en 2018 avec une leur conseiller Enjoy ;
progression des encours d’assurance

18 RAPPORT ANNUEL 2018


L’ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

• après avoir lancé Apple Pay en 2017, • concernant les PME, le Groupe BPCE
le Groupe BPCE a été le premier a signé une nouvelle convention de
à lancer la solution de paiement garantie avec le Fonds Européen
mobile Samsung Pay pour les clients d’Investissement (FEI), filiale du
Banque Populaire et Caisse d’Epargne Groupe Banque Européenne d’Inves-
équipés des smartphones Samsung tissement, avec une enveloppe de
compatibles Samsung Pay ; prêts de 500 millions d’euros pour les
• les Banques Populaires et Caisses Banques Populaires et de 200 millions
d’Epargne ont lancé pour les d’euros pour les Caisses d’Epargne.
professionnels (petites entreprises,
artisans, commerçants, agriculteurs Le Groupe BPCE s’est engagé auprès
et professions libérales) une solution de l’ensemble de sa clientèle Banque
de fidélisation clé en main, simple, Populaire, Caisse d’Epargne et Banque
digitale et personnalisée. Elle permet Palatine à ne pas pratiquer de hausse des
aux professionnels, par une plateforme tarifs bancaires (dès le 1er janvier 2019)
dédiée, de proposer des offres de et à un plafonnement des commissions
fidélisation sur mesure aux clients et d’intervention à 25 € par mois pour les
d’animer les ventes via la création de clients identifiés comme fragiles et non
campagnes marketing ciblées ; détenteurs de l’Offre Clientèle Fragile.
• par ailleurs, l’assemblée permanente Pour les détenteurs de l’Offre Clientèle
des Chambres de Métiers et de Fragile une baisse du plafond unique
l’Artisanat et le Groupe BPCE ont pour les frais d’incidents à 16,50 €/mois
lancé « Pacte Artisan », un dispositif est entrée en vigueur.
de soutien et d’accompagnement des
artisans. Ce dispositif comporte cinq
engagements dont la mise à disposition
d’une enveloppe de 1 milliard d’euros
de crédits moyen-long terme dédiée
au financement des artisans ;

19
• la signature d’accord en vue de
l’acquisition d’une participation de
24,9% dans la société de gestion
américaine WCM Investment
Management (WCM) et d’un accord de
distribution exclusif à long terme. WCM
conservera son indépendance et son
autonomie de gestion, sa philosophie
et sa culture, tout en bénéficiant d’un
partenaire international solide ;
• le renforcement de l’offre en dette
privée avec l’acquisition de MV Credit
expert du crédit européen, dont la
stratégie d’investissement est ciblée
En 2018, les fusions entre banques sur le financement d’entreprises
régionales se sont poursuivies. Les « upper mid-cap ». MV Credit, comme
Caisses d’Epargne d’Alsace et de les autres affiliés, conservera
Lorraine Champagne-Ardenne ont son autonomie de gestion tout en
fusionné pour donner naissance à la bénéficiant de la plateforme de
Caisse d’Epargne Grand Est Europe. distribution internationale de Natixis
Avec son siège social situé à Strasbourg, Investment Managers.
la nouvelle Caisse d’Epargne rayonne • le lancement de Flexstone Partners, un
sur les 10 départements de la région spécialiste du capital-investissement
administrative Grand Est. d’envergure mondiale regroupant
trois filiales de Natixis Investment
Natixis a poursuivi la mise en œuvre de Managers (Euro-PE, Caspian Private
son plan stratégique New Dimension, au Equity et Eagle Asia) en une même
service du développement de solutions entité pour offrir aux investisseurs une
à forte valeur ajoutée pour ses clients. approche du capital-investissement à
Ainsi, Natixis Investment Managers a la fois dynamique et vraiment globale.
renforcé son modèle multiboutiques
marqué par :

20 RAPPORT ANNUEL 2018


L’ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

Natixis Asset Management, affiliée – pour Natixis Financement, une offre


de Natixis Investment Managers, a de restructuration de dettes visant
par ailleurs adopté la marque Ostrum à internaliser au sein du Groupe des
Asset Management en se recentrant solutions permettant de reprofiler les
sur son expertise historique en gestion dettes des clients ;
obligataire, ses compétences ciblées en – pour Natixis Factor, une offre à la
gestion actions et son savoir-faire en carte, simple et sans engagement qui
gestion assurantielle. simplifie l’accès des professionnels à
Natixis Gestion de Fortune a achevé, l’affacturage.
en 2018, la première étape de son
processus de simplification du business Avec Natixis Payments, le Groupe BPCE
model, désormais focalisé sur le est devenu le premier groupe bancaire
segment gestion de fortune. en France à proposer l’Instant Payment
La mise en œuvre de cette stratégie a à ses clients. Ainsi, Natixis Assurances
été marquée par les actions suivantes : a été le premier assureur en France
à proposer à ses clients un service
• la communication autour de la inédit et exclusif d’indemnisation
nouvelle marque qui est le vecteur instantanée des sinistres des assurés :
d’une notoriété accrue ; à la suite immédiate de sa déclaration
• la cession de Sélection 1818 ; du sinistre, l’assuré est crédité en
• l’acquisition de Masséna Partners temps réel sur son compte bancaire de
(signing à ce stade) ; l’indemnisation octroyée. Par ailleurs,
• l’acquisition des 40% non détenus la Caisse d’Epargne Ile-de-France et
jusque-là du capital de Véga-IM. la banque espagnole Caixa Banque ont
échangé un paiement instantané en
En cohérence avec les objectifs du plan utilisant le nouveau service TIPS (Target
stratégique, les métiers du pôle Services Instant Payment Settlement) lancé
Financiers Spécialisés (hors Paiements) officiellement par la Banque Centrale
ont poursuivi l’intensification de leurs Européenne (BCE).
relations avec les réseaux de BPCE
et lancé une refonte front-to-back
des parcours clients. Reflets d’une
dynamique commerciale forte, de
nouveaux relais de croissance ont été
mis en place avec notamment :
–pour Natixis Lease et Natixis
Financement, une solution de
Location avec Option d’Achat (LOA)
destinée aux particuliers ;

21
Natixis a pris une participation majo- Dans le conseil en fusions &
ritaire de 70% de la société Comitéo, acquisitions, Natixis s’est renforcé
en avril 2018. Cette opération a pour avec des investissements stratégiques
objectif d’accélérer le développement de dans Fenchurch Advisory Partners au
Natixis dans ses activités de paiement et Royaume-Uni, Vermilion Partners en
plus particulièrement dans le domaine Chine et Clipperton en France. Ces
du prépayé. investissements sont venus compléter
TransferWise, Natixis Payments et le les acquisitions déjà réalisées de
Groupe BPCE ont signé un partenariat Leonardo & Co France et 360 Corporate
qui permettra aux 15,1 millions de (rebaptisés Natixis Partners et Natixis
clients particuliers actifs des Banques Partners España) en 2015, puis de PJ
Populaires et des Caisses d’Epargne Solomon à New York en 2016.
d’effectuer des transferts d’argent
vers plus de 60 pays au meilleur taux En soutien de la bonne performance des
de change. Ce partenariat sera mis en métiers, la digitalisation des activités du
œuvre début 2019, après une phase Groupe s’est poursuivie.
pilote. L’écosystème 89C3 initié en 2017 s’est
Enfin, Natixis est devenu l’unique renforcé et s’appuie désormais sur
actionnaire de l’entreprise Titres 40 Digital Champions dont le rôle est
Cadeaux cocréée avec La Banque Postale d’animer la transformation au sein de
en 2006, en procédant à l’acquisition de chacun des établissements du Groupe,
la part de 50% détenue par la Banque il y a 40 Data Management Officer,
Postale et de Dalenys avec l’acquisition référents de la gouvernance des données
des 46% des actions restantes suite à au sein de leurs établissements, 6
l’OPA et au squeeze-out. espaces 89C3 interconnectés entre eux
et au plus près des établissements et de
leurs écosystèmes en région animés par
des collaborateurs dédiés.

De nouveaux services digitaux, à


destination des clients des entreprises
et des collaborateurs du Groupe, ont été
lancés tout au long de l’année 2018 :
•pour la Banque au quotidien,
Secur’pass, solution d’authentification
forte pour les opérations sensibles
(ajouts de bénéficiaires, virement,
signature électronique) a été déployée ;

22 RAPPORT ANNUEL 2018


L’ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

• de nouveaux services en «  selfcare  »


ont vu le jour comme la prise de
rendez-vous en ligne (plus de 13 000
prises de rendez-vous par mois), la
gestion des mots de passe / identifiants
oubliés (90 000 codes confidentiels ou
identifiants renvoyés en moyenne par
mois), le pilotage de la carte bancaire
avec la consultation du plafond, des
opérations en cours ou l’opposition en
cas de perte ou de vol (95 000 mises en •
pour les collaborateurs chargés
opposition en ligne en 2018) ; d’affaires entreprises, l’outil de relation
• trois parcours de souscription ont clientèle Digital Briefcase a été créé.
été digitalisés : crédit immobilier Outil de centralisation et partage avec
(proposition commerciale person- un client Entreprise des données sur
nalisée), crédit à la consommation son activité professionnelle, il permet
(offre de crédit 100% digitale et aux chargés d’affaires de favoriser
omnicanale, permettant à chaque les échanges stratégiques avec lui,
bénéficiaire de définir l’autonomie d’identifier des axes de coopération et
qu’il souhaite sur toutes les phases de de créer des opportunités de rebonds
souscription du crédit consommation), commerciaux ;
crédit d’équipement (possibilité de •
les outils collaboratifs ont continué
financer les équipements profession- de simplifier le quotidien de tous les
nels en ligne grâce à une enveloppe collaborateurs avec l’enrichissement
pré-accordée) ; du programme d’acculturation au
• en assurance, le chatbot de Natixis digital B’digit (32% des collaborateurs
Assurances «  Anna » a été créé. Il formés), le déploiement du réseau
permet aux gestionnaires de diviser social interne Yammer dans 90%
par deux les temps de recherche sur des établissements du Groupe et le
des expertises spécifiques (rachats, lancement progressif de Microsoft
démembrement, successions…) ; Office 365.
• un hub digital pour les professionnels
et entreprises baptisé « Services en A ces réalisations, est venu s’ajouter
ligne » a été développé : il s’agit d’une en 2018 l’engagement du Groupe
plateforme clients accessible à partir BPCE auprès du monde olympique et
des sites transactionnels Banques paralympique français, en devenant le
Populaires et Caisses d’Epargne qui premier partenaire Premium de Paris
agrège et centralise l’ensemble des 2024. A travers les Jeux, le Groupe BPCE
services digitaux proposés ; s’est associé à l’un des événements les
plus puissants au monde sur le plan
médiatique et le plus important jamais
organisé en France.

23
PERSPECTIVES
POUR LE GROUPE BPCE

Prévisions 2019 : une reprise francaise déjà essoufflée

Depuis octobre 2018, les risques d’autre de l’Atlantique, il existe encore


conjoncturels se sont profondément des facteurs de soutien, éloignant
accentués, comme le suggère la perte l’hypothèse d’une récession dès 2019 :
de confiance des marchés financiers. après la relance fiscale, le relais certes
Le cycle mondial des affaires tend atténué de la dépense publique aux Etats-
désormais à entrer dans une phase Unis ; l’assouplissement monétaire et
de consolidation spontanée, après 10 les programmes de stimulation par la
ans d’une reprise modeste et non- dépense publique déployés en Chine ;
inflationniste. Les inquiétudes sont les gains de pouvoir d’achat venant de
multiples et s’autoalimentent, qu’il l’affaissement des prix du pétrole et,
s’agisse des craintes de retournement pour l’Europe, la dépréciation passée
de l’économie américaine et surtout de l’euro, favorable à la compétitivité
chinoise, du renforcement du de la zone… Cependant, le cours du
protectionnisme, des suites du Brexit baril pourrait revenir vers 70 dollars au
ou de l’accentuation du risque politique premier semestre, grâce à la réduction
en Europe (gilets jaunes en France, de la production de l’OPEP à hauteur de
dérive budgétaire en Italie, élections 1,2 million de barils/jour dès janvier.
européennes au printemps). S’y La Fed, qui craint toujours de
ajoutent l’évolution incertaine des cours déstabiliser les marchés obligataires et
du baril et la fragilité de certains pays qui recherche un niveau de taux neutre
émergents. pour l’économie, ne procèderait qu’à
En 2019, l’activité mondiale deux hausses des taux directeurs de 25
progresserait de 3,1%, contre 3,6% en points de base au lieu de trois prévues,
2018. Les rythmes de croissance se tout en poursuivant son programme de
rapprocheraient des potentiels dans baisse de la taille de son bilan. La BCE
la plupart des économies, notamment maintiendrait la taille de son bilan à son
dans la zone euro : cela permettrait de niveau actuel par le réinvestissement
réduire les tensions sur les capacités des titres de son portefeuille obligataire
d’offre et, en conséquence, sur les arrivant à échéance, après avoir mis un
salaires et les prix, limitant alors la terme au 1er janvier à son programme
remontée des taux d’intérêt. De plus, de rachats d’actifs. Elle ne remonterait
hormis l’absence de déséquilibres qu’éventuellement et que très
macro-économiques majeurs de part et légèrement après l’été son principal

24 RAPPORT ANNUEL 2018


L’ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

taux directeur, du fait de la faiblesse de à consommer. Cependant, le rebond


l’inflation sous-jacente. En l’absence de la consommation privée serait
de signes tangibles d’accélération insuffisant pour éviter l’essoufflement
salariale, les taux longs augmenteraient de la croissance vers son rythme
mollement, en lien avec un durcissement potentiel de 1,2%, contre 1,5% en 2018.
monétaire toutefois mesuré de part et En particulier, le taux d’épargne des
d’autre de l’Atlantique, l’accroissement ménages remonterait à plus de 15,2%,
mécanique de l’offre de titres contre 14,7% en 2018, dans un contexte
américains et la fin des rachats nets perçu comme davantage incertain. En
d’actifs opérés par la BCE. L’OAT 10 ans effet, le taux de chômage, qui resterait
pourrait atteindre un peu plus de 0,9% élevé, ne diminuerait qu’à la marge,
fin 2019, contre une moyenne annuelle n’apportant ainsi qu’un soutien limité à
de 0,78% en 2018. Après sa stabilisation une véritable hausse des salaires. De
récente, l’euro s’apprécierait à nouveau même, l’investissement productif ne
tendanciellement contre le dollar, serait que résilient, sans dynamique
en raison de l’accroissement des excessive. Il serait pourtant favorisé
déficits jumeaux aux Etats-Unis, du par un effet temporaire de trésorerie
ralentissement de la conjoncture dans d’environ 20 Md€ - résultant de la
ce pays et du moindre relèvement des transformation du Crédit d’Impôt
taux de la Fed. Compétitivité Emploi (CICE) en baisse
La France n’échapperait pas en 2019 pérenne de charges - et par des
au ralentissement de la demande conditions de financement attrayantes.
mondiale, en dépit de l’accroissement Enfin, la contribution du commerce
marqué mais éphémère du pouvoir extérieur à la croissance redeviendrait
d’achat des ménages. Son augmentation négative au 1er semestre selon l’INSEE.
viendrait d’une part, de la décélération Cette phase baissière du cycle, dans
de l’inflation, reflétant l’affaissement un climat politique et social encore
antérieur des prix du pétrole, d’autre tendu, devrait gêner le renforcement
part, des mesures Macron en réponse des réformes structurelles cherchant
à la crise des gilets jaunes, avec un à assainir les finances publiques et à
plan de 10 à 15 Md€ centré sur les restaurer la compétitivité. Le déficit
ménages ayant une forte propension budgétaire devrait de nouveau franchir
nettement la barre des 3% en 2019.

25
L’ACTIVITÉ
ET LES FAITS
MAJEURS
DE LA BPALC

26 RAPPORT ANNUEL 2018


L’ACTIVITÉ ET LES FAITS MAJEURS DE LA BPALC

DES RÉSULTATS
SOLIDES

En assurant une forte croissance du capital social, porté à 1 060


millions d’euros (+ 57 millions d’euros), nos 340 000 sociétaires
ont multiplié les chances de la Banque Populaire Alsace Lorraine
Champagne et de ses clients de réaliser leurs ambitions.

La Banque dispose ainsi de solvabilité de 21,4%, de plus du double


solides moyens pour asseoir son de l’exigence réglementaire, la Banque
développement, répondre aux exigences Populaire Alsace Lorraine Champagne
réglementaires, assurer une bonne présente une solidité financière de
maîtrise de ses risques et s’inscrire premier plan, lui permettant d’affronter
dans le mouvement de transformation d’éventuelles difficultés économiques
que l’on peut qualifier d’historique de ou financières liées aux évolutions de
nos modèles bancaires. Avec un ratio de l’environnement.

27
UN MODÈLE
COOPÉRATIF DE PROXIMITÉ

Solidement enracinée dans ses Des actions importantes de déma-


territoires au sein de la Région Grand térialisation des échanges à l’octroi
Est, la Banque Populaire Alsace des crédits ont permis l’accélération
Lorraine Champagne a poursuivi sans des process et la simplification de la
relâche son développement sur ses relation clientèle. De plus, 99,5% de
métiers de banquier et d’assureur notre offre est dorénavant éligible à la
auprès de toutes ses clientèles signature électronique. Le dispositif
(clients particuliers de toutes natures, renforcé de suivi de la satisfaction client
fonction publique, Education Nationale, s’est traduit notamment par l’atteinte
clients professionnels, commerçants, du 2éme rang des Banques Populaires
artisans, agriculteurs, viticulteurs, pour la Satisfaction Entreprises et la
professions libérales, entreprises de Satisfaction Gestion Privée.
toutes tailles, clientèles associatives et
institutionnelles). L’année 2018 a été l’année d’accélération
du digital avec la création de la Direction
L’année 2018 a également été de la Transformation et du Digital.
marquée par l’affirmation renforcée La Direction de la Transformation
de l’orientation de la Banque Populaire et du Digital a poursuivi son travail
Alsace Lorraine Champagne consistant d’accompagnement des collaborateurs
à répondre au double défi du maintien dans la continuité de l’orientation
d’un réseau d’agences de proximité, en impulsée par le Groupe BPCE. La
particulier dans les espaces ruraux et Direction des Ressources Humaines
du développement de la banque digitale. a effectué la refonte du dispositif de
formation digitalisé.
Les projets afférents du Plan Stratégique
Banque «  Accélération 2020  » ont Le 89C3 Metz, inauguré le 11 avril
largement avancé, à commencer par le 2018, est devenu le lieu privilégié pour
déploiement d’une nouvelle organisation les échanges de l’écosystème messin.
du réseau d’agences et de centres C’est également un lieu unique de
d’affaires entreprises depuis juillet collaboration et de co-construction
2018, reposant sur la création de qui s’appuie notamment sur des
deux filières, une filière dédiée aux expertises en matière d’expérience
particuliers et aux professionnels et utilisateur, de données, d’innovation et
une filière Entreprises et Financements de transformation digitale.
Spécialisés.

28 RAPPORT ANNUEL 2018


L’ACTIVITÉ ET LES FAITS MAJEURS DE LA BPALC

La BPALC est également fortement


engagée dans le soutien aux écosystèmes
digitaux de start-up sur notamment les
différents sites régionaux (Blida à Metz,
Paddock à Nancy, Technopole de l’Aube
à Troyes, Strasbourg, Mulhouse…).

La BPALC a une présence de plus en


plus marquée sur les réseaux sociaux
et est suivie par plus de 31 000 abonnés
sur l’ensemble de réseaux sociaux
(Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn).

UN ACTEUR
DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

Signe de la relation de confiance entre portant l’encours de crédits à 20,4


la Banque et ses clients, l’encours milliards d’euros, en progression de
d’épargne s’établit en fin d’exercice à 7,1% sur un an. Ces chiffres confirment
17,7 milliards d’euros, en progression la dynamique commerciale de la
de 8,9% sur un an. Cette performance banque et son engagement à soutenir
en matière de collecte a permis le développement régional dans un
d’accompagner le développement de contexte économique demeurant
nos territoires en finançant plusieurs difficile.
dizaines de milliers de nouveaux projets
pour un montant total de 4,9 milliards
d’euros auprès de l’ensemble des
agents économiques de la région,

29
« ACCÉLÉRATION 2020 »
LE PLAN STRATÉGIQUE 2018-2020 
DE LA BANQUE POPULAIRE ALSACE
LORRAINE CHAMPAGNE

La Banque Populaire Alsace Lorraine Ces cinq axes sont sous-tendus par cinq
Champagne met en œuvre le plan valeurs :
stratégique 2018-2020 baptisé
«  Accélération 2020  » visant à adapter 1. Le respect de l’humain,
la banque à la profonde et désormais 2. L’exemplarité,
ultra-rapide transformation de l’activité 3. La solidarité,
bancaire. Il s’articule autour de cinq 4. L’enthousiasme,
axes : 5. La proximité.

1. La Priorité client : Année de lancement de ce nouveau plan


15 projets articulés autour de la stratégique, 2018 est marquée par une
satisfaction client et du développement prise en main rapide des projets, qui
commercial. dans leur globalité, ont été menés dans
2. La Dynamique Humaine : les temps et une réelle accélération
21 projets visant une approche constatée dans la conception et la mise
humaine, collaborative et digitale des en œuvre des projets d’ampleur comme
métiers. le Projet « Réunir » (redéploiement des
3. La Performance Financière : moyens commerciaux sur le territoire
7 projets destinés à un pilotage de la Banque Populaire Alsace Lorraine
rigoureux et à la maîtrise des grands Champagne).
équilibres.
4. L’Excellence Opérationnelle :
16 projets pour une évolution rapide
de l’organisation et des processus de
décision.
5. L’Innovation, Transformation,
Digitalisation :
24 projets favorisant l’accessibilité
multicanale pour les clients et les
collaborateurs.

30 RAPPORT ANNUEL 2018


L’ACTIVITÉ ET LES FAITS MAJEURS DE LA BPALC

UN ANCRAGE
RÉGIONAL ACTIF

En 2018, la BPALC a investi et réalisé des Ce bâtiment situé sur le parvis de la Gare
travaux dans 55 entités dont plusieurs de Mulhouse est composé d’une agence,
rénovations significatives en Alsace, en d’un centre d’affaires entreprises et
Lorraine et en Champagne pour offrir permet de recevoir la clientèle de la
le meilleur accueil à ses clients et gestion privée. Les 120 collaborateurs
sociétaires. des équipes administratives de
Sausheim y ont emménagé début 2018.
Le 3 mai 2018, la BPALC a inauguré le
Platine à Mulhouse, nouveau site certifié Les travaux du Charlemagne, phase
NF HQE Bâtiment Tertiaire. Ce bâtiment 2, nouveau siège de la BPALC situé au
a été construit proche de la gare de cœur du Quartier Impérial à Metz, se
Mulhouse, lieu d’échange intermodal de poursuivent pour achever le projet à
transports en commun : tram, train, bus une superficie de 25 000  m2 avec plus de
et aussi piste cyclable. 600  m2 d’espaces verts.

31
UNE POLITIQUE
DE FORMATION ENGAGÉE

La BPALC figure parmi les principaux virtuelle. 66% des actions de formation
employeurs de sa région et reste ont été faites en totalité ou en partie à
attachée à la formation de ses distance et 40% des collaborateurs ont
collaborateurs. participé à une classe virtuelle soit un
total de 93 800   heures de formation
Grâce à une politique de formation dispensées.
active et diplômante, la BPALC témoigne
de son ambition à garantir à ses salariés Une politique de formation au digital
employabilité et mobilité, tout au long de afin que les collaborateurs soient armés
leur parcours professionnel. face aux transformations actuelles du
modèle bancaire a été mise en place.
En 2018, les dépenses de formation
continue représentent 5,8% de la masse La politique de recrutement de la BPALC
salariale pour une obligation légale à vise à intégrer les compétences néces-
1% soit 6 060 K€ de dépenses (salaires saires à son développement, aux évolu-
inclus). La BPALC a formé 2 818 colla- tions des métiers et au renouvellement
borateurs soit 97% de son effectif en des effectifs.
présentiel, en e-learning et en classe

32 RAPPORT ANNUEL 2018


L’ACTIVITÉ ET LES FAITS MAJEURS DE LA BPALC

Elle embauche dans tous les métiers En septembre 2018, 53,8% des alternants
de la banque et principalement dans la se sont vus proposer un emploi à l’issue
filière commerciale pour accompagner de leur contrat.
ses clients sur tous les marchés où elle
est présente : particuliers, associations, Une promotion de contrats de profes-
professionnels, agriculture-viticulture, sionnalisation mise en place en mars
entreprises, gestion privée. 2018, en Licence Professionnelle
Banque/Assurance, en partenariat avec
La Banque s’appuie essentiellement sur le CFPB de Nancy et l’IUP Sciences
le levier que constitue l’alternance, pour Financières de Nancy constitue
former cette année 107 jeunes de Bac +2 également un vivier de recrutement sur
à Bac +5, avec ou sans expérience. la période de janvier à juillet.

Cette politique d’alternance permet Grâce à la richesse des métiers et des


ensuite d’intégrer entre mai et parcours de formation, une multitude
octobre des collaborateurs formés et d’opportunités professionnelles per-
opérationnels et de pouvoir en grande mettent de répondre aux attentes et
partie répondre ainsi aux besoins en ambitions de chacun.
recrutement de la Banque.

33
UNE BANQUE COOPÉRATIVE
DURABLE ET ENGAGÉE

« ABCDE – Agir en Banque Coopérative et de favoriser la prise en compte de


Durable et Engagée » la mutation post-industrielle vers une
économie immatérielle de services.
Au sein d’une économie en profonde
mutation, la Responsabilité Sociétale Dans ce contexte, cet engagement de
d’Entreprise est devenue un enjeu la Banque Populaire Alsace Lorraine
concurrentiel. Il ne s’agit pas d’afficher Champagne a été évalué par AFNOR
de bonnes intentions et pratiques mais Certification. En 2017, la BPALC a
de valoriser un modèle d’affaires qui obtenu la reconnaissance «  Engagé
crée de la valeur durable au bénéfice RSE – AFAQ 26000 » niveau confirmé, le
des parties prenantes associées troisième degré de maturité sur quatre
(sociétaires, clients, collaborateurs, de l’exigeante norme internationale ISO
fournisseurs, acteurs sociétaux, etc.). 26000 de la RSE. En 2018, elle a poursuivi
La nouvelle réglementation liée à la ses efforts et elle a encore progressé.
Déclaration de Performance Extra-
Financière à compter de cet exercice Forte de cet engagement volontariste, la
2018 enrichit, pour un établissement BPALC conforte son leadership en RSE
comme le nôtre, la dynamique de Coopérative en la positionnant en toile
pilotage à 360° de la RSE. La durabilité de fond de son nouveau plan stratégique
du modèle de développement de la « Accélération 2020 ».
BPALC prend appui, notamment depuis
plusieurs années, sur la dimension de Cinq dimensions caractérisent cette
RSE Coopérative, structurée et évaluée exemplarité de la BPALC à moyen terme
par un organisme tiers indépendant. en tant que banque coopérative et
Ainsi, la Banque a décidé de consolider entreprise responsable à visage humain.
sa stratégie à moyen terme. Sur le
plan de la gouvernance, la mission La dimension Entreprenariat tertiaire
liée au développement durable et à la En 2018, le programme interne
RSE Coopérative intègre dorénavant «  REUNIR  » a structuré la nouvelle
le Comité Exécutif de la BPALC. Il organisation des filières d‘exploitation
s’agit d’anticiper et d’intégrer les commerciale et a transformé
évolutions réglementaires dans nos l’organisation pyramidale des services
activités, de piloter les risques liés à centraux en un modèle managérial
sa responsabilité globale d’entreprise transversal et collaboratif.

34 RAPPORT ANNUEL 2018


L’ACTIVITÉ ET LES FAITS MAJEURS DE LA BPALC

La dimension Esprit d’innovation La dimension Exigence coopérative


La BPALC a dans ses gènes la La BPALC s’est engagée à formuler une
préservation de la culture de ses réponse constructive et structurée en
artisans-fondateurs. En 2018, la Banque faveur des territoires et de ses acteurs.
a développé une vingtaine d’assistants En 2018, le Dividende Coopératif & RSE
virtuels informatiques afin de renforcer de la BPALC est de 4,9 millions d’euros.
l’efficacité de ses process internes et la Chaque année, la BPALC organise
qualité des services à destination de la les Prix Initiatives Région Alsace, prix
clientèle. destinés à récompenser des associations
alsaciennes méritantes dans les
La dimension Excellence positive catégories suivantes  : la solidarité, la
La positivité de la marque BPALC consiste préservation de l’environnement et
en un engagement militant en faveur la sauvegarde du patrimoine régional
des enjeux sociaux, environnementaux alsacien.
et sociétaux. En 2018, la Banque a initié La BPALC s’est impliquée dans la
une dynamique humaine de prévention, « Faites de la Coopération », semaine de
dénommée « BESSST : Bien-Être, Santé, sensibilisation et d’échanges autour de
Solidarité, Sport et Travail ». la coopération et du modèle coopératif
Banque Populaire, inscrit dans le mois
La dimension Entreprise pollinisatrice de novembre de l’Économie Sociale
La BPALC est pollinisatrice d’idées et et Solidaire (ESS) et a mis en place de
d’initiatives au service d’une société nombreuses actions.
davantage solidaire, apprenante, en La BPALC va chaque année à la ren-
cohésion sociale et en développement contre de ses sociétaires et de ses
économique. En 2018, la Banque clients lors d’assemblées de sociétaires
enrichit sa responsabilité territoriale afin de faire la promotion des valeurs
d’entreprise auprès des structures coopératives et du sociétariat.
d’excellence territoriales  que sont : le
monde universitaire, l’économie sociale
et solidaire, les pôles de compétitivité,
les start-up de la French Tech, etc.

35
LES
RÉSULTATS
FINANCIERS
DE LA BPALC

36 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RÉSULTATS FINANCIERS DE LA BPALC

LES COMPTES CONSOLIDÉS


AU 31 DÉCEMBRE 2018

Le périmètre de consolidation au 31 décembre 2018 est constitué


des sociétés suivantes :

Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne

Filiales Filiales Sociétés de caution


avec une vocation avec une vocation mutuelle affiliées :
commerciale : patrimoniale :
• SOCAMA
• BANQUE BCP • SEGIMLOR SARL Alsace Lorraine
LUXEMBOURG SA • SIPMEA Champagne
• EUROCAPITAL SAS • SPGRES • SOCAMI
• LUXEQUIP BAIL SA Alsace Lorraine
Champagne
• SOPROLIB

37
COMPTE DE RÉSULTAT
CONSOLIDÉ
AU 31 DÉCEMBRE 2018
(EN MILLIERS D’EUROS)

Exercice 2018 Exercice 2017


Intérêts et produits assimilés 512 341 546 447
Intérêts et charges assimilées (226 175) (254 835)
Commissions (produits) 277 028 295 057
Commissions (charges) (42 749) (57 028)
Gains ou pertes nets sur instruments financiers 11 299 9 580
à la juste valeur par résultat
Gains ou pertes nets sur instruments financiers 30 244 39 341
à la juste valeur par capitaux propres
Produits des autres activités 33 809 36 379
Charges des autres activités (38 568) (49 564)
Produit net bancaire 557 229 565 377
Charges générales d’exploitation (345 454) (353 993)
Dotations aux amortissements (20 574) (20 261)
et aux dépréciations des immobilisations
corporelles et incorporelles
Résultat brut d’exploitation 191 201 191 123
Coût du risque de crédit (33 163) (35 218)
Résultat d’exploitation 158 038 155 905
Gains ou pertes sur autres actifs (147) (980)
Variations de valeur des écarts d’acquisition 0 0
Résultat avant impôts 157 891 154 925
Impôts sur le résultat (44 145) (51 655)
Résultat net 113 746 103 270
Participations ne donnant pas le contrôle (1 071) (686)
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE 112 675 102 584

38 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RÉSULTATS FINANCIERS DE LA BPALC

Le Produit Net Bancaire du Groupe Le coût du risque du Groupe Banque


Banque Populaire Alsace Lorraine Populaire Alsace Lorraine Champagne
Champagne s’élève, pour l’année 2018, s’élève à 33,2 M€ pour l’année 2018, à
à 557,2 M€, soit une diminution de 1,4% son plus bas historique. Il enregistre
par rapport à l’année 2017. ainsi une baisse de 5,8% par rapport à
2017.
Hors crédit-bail, la marge d’intérêt
clientèle s’est dégradée de 10,1 M€ entre L’évolution favorable des frais généraux
2017 et 2018. Ceci s’explique en bonne et du coût du risque permet au Résultat
partie par un rendement moyen des d’exploitation du Groupe d’atteindre
crédits qui reste faible, l’accroissement 158,0 M€ (en hausse de 1,4% comparé à
des encours ne suffisant pas à 2017) et un Résultat Net Part du Groupe
compenser la diminution des produits de 112,7 M€ (en hausse de 9,8%) après
d’intérêts. déduction de l’impôt sur les sociétés.

En ce qui concerne le crédit-bail, la


marge d’intérêt a progressé de 2,4  M€
entre 2017 et 2018. Le crédit-bail
contribue au PNB à hauteur de 23,5 M€
contre 21,1 M€ en 2017.

La marge de trésorerie se dégrade de


5,2 M€. Il faut noter que l’exercice 2017
avait bénéficié d’éléments exceptionnels
(plus-values Covovio pour 9,6 M€) non
reconduits en 2018.

Les commissions enregistrent une


hausse de 1,0% pour ressortir à 226  M€,
malgré la baisse des indemnités de
remboursements anticipés liée à de
moindres volumes de remboursements
anticipés.

Les frais généraux du Groupe Banque


Populaire Alsace Lorraine Champagne
s’élèvent à 366,0 M€, en baisse de 2,2%
sur un an.

39
BILAN CONSOLIDÉ
AU 31 DÉCEMBRE 2018
(EN MILLIERS D’EUROS)

ACTIF
31/12/2018 01/01/2018 31/12/2017
IAS 39 après
reclassements
IFRS9*
Caisse, banques centrales 205 343 185 245 185 245
Actifs financiers à la juste valeur par résultat 106 057 52 038 28157
Instruments dérivés de couverture 6 811 11 668 11 668
Actifs financiers à la juste valeur par capitaux 2 184 949 2 219 127 2 279 412
propres
Titres au coût amorti 27 453 35 196
Prêts et créances sur les établissements de crédit 3 803 885 3 204 475 3 094 406
et assimilés au coût amorti
Prêts et créances sur la clientèle au coût amorti 21 094 996 19 685 483 19 759 380
Ecart de réévaluation 12 227 8 497 8 497
des portefeuilles couverts en taux
Actifs d'impôts courants 12 850 14 757 14 757
Actifs d'impôts différés 2 593 2 989 2 928
Comptes de régularisation et actifs divers 208 988 197 426 307 526
Immeubles de placement 2 696 3 358 3 358
Immobilisations corporelles 219 750 209 112 209 112
Immobilisations incorporelles 4 623 3 640 3 640
TOTAL DES ACTIFS 27 893 221 25 833 011 25 908 086

* Les montants du 31 décembre 2017 correspondent au bilan publié après reclassements sans changement de méthode
de valorisation des actifs et passifs financiers présentés au format IFRS 9.

Conséquence d’une activité commerciale Les créances sur établissements de


soutenue, l’encours de crédits (y crédit sont en hausse de 709 M€.
compris crédit-bail) connaît une belle
progression (+ 1 336 M€ soit + 6,8% sur
une année). Il représente 75,6% du total
bilan.

40 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RÉSULTATS FINANCIERS DE LA BPALC

PASSIF
31/12/2018 01/01/2018 31/12/2017
IAS 39 après
reclassements
IFRS9*
Passifs financiers à la juste valeur par résultat 8 709 10 544 10 544
Instruments dérivés de couverture 107 457 119 317 119 317
Dettes représentées par un titre 368 927 375 284 375 284
Dettes envers les établissements de crédit et assimilés 6 172 180 5 777 696 5 777 457
Dettes envers la clientèle 17 889 124 16 377 086 16 377 086
Ecart de réévaluation des portefeuilles couverts en taux 0 0 0
Passifs d'impôts courants 1 367 718 718
Passifs d'impôts différés 31 649 10 867 30 123
Comptes de régularisation et passifs divers 272 890 247 332 247 569
Dettes liées aux actifs non courants 0 0 0
destinés à être cédés
Passifs ralatifs aux contrats des activités d’assurance 0 0 0
Provisions 137 422 151 559 142 741
Dettes subordonnées 4 378 5 567 5 567
Capitaux propres 2 899 118 2 757 041 2 821 680
Capitaux propres part du groupe 2 871 105 2 730 139 2 794 697
Capital et primes liées 1 389 358 1 332 182 1 332 182
Réserves consolidées 1 245 528 1 259 849 1 216 971
Gains et pertes comptabilisés directement 123 544 138 108 142 960
en autres éléments du résultat global
Résultat de la période 112 675 102 584
Participations ne donnant pas le contrôle 28 013 26 902 26 983
TOTAL DES PASSIFS ET CAPITAUX PROPRES 27 893 221 25 833 011 25 908 086

Les dépôts collectés auprès de la La variation des capitaux propres de


clientèle sont en forte progression 76  M€ est issue essentiellement de la
(+9,2%). Ils représentent 64,1% du total mise en réserve du résultat (+ 29 M€)
bilan. et de la collecte de parts sociales
(+ 57  M€).
Les capitaux propres s’élèvent à
2  871  
M€, en hausse de 2,7%. Ils Avec un résultat net consolidé de
représentent 10,3% du total bilan. 112,7  M€ pour un total bilan de
27  893  M€, le rendement des actifs
Les emprunts de trésorerie affichent atteint 0,40% en 2018 identique à 2017.
une hausse de 6,0% et représentent
23,9% du total bilan.

41
LES COMPTES INDIVIDUELS
AU 31 DÉCEMBRE 2018
(EN MILLIERS D’EUROS)

COMPTE DE RÉSULTAT
Exercice 2018 Exercice 2017
Intérêts et produits assimilés 469 480 498 672
Intérêts et charges assimilées (223 929) (249 270)
Produits sur opérations de crédit-bail 431 448 422 359
et de locations simples
Charges sur opérations de crédit-bail (445 563) (422 696)
et de locations simples
Revenus des titres à revenu variable 31 076 28 336
Commissions (produits) 270 674 287 312
Commissions (charges) (41 885) (55 866)
Gains ou pertes sur opérations des portefeuilles 2 237 2 859
de négociation
Gains ou pertes sur opérations des portefeuilles (7 621) 10 270
de placement et assimilés
Autres produits d'exploitation bancaire 27 705 15 903
Autres charges d'exploitation bancaire (22 943) (18 900)
Produit net bancaire 490 679 518 979
Charges générales d'exploitation (333 639) (343 506)
Dotations aux amortissements et aux dépréciations (19 995) (18 677)
sur immobilisations incorporelles et corporelles
Résultat brut d'exploitation 137 045 156 796
Coût du risque (68 804) (33 222)
Résultat d'exploitation 68 241 123 574
Gains ou pertes sur actifs immobilisés (10 931) 288
Résultat courant avant impôt 57 310 123 862
Résultat exceptionnel 0 3
Impôt sur les bénéfices (15 926) (28 824)
Dotations / reprises de FRBG 27 614 (27 395)
et provisions réglementées
RESULTAT NET 68 998 67 645

42 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RÉSULTATS FINANCIERS DE LA BPALC

Produit Net Bancaire Résultat d’exploitation


Composé de la marge nette d’intérêt Le résultat brut d’exploitation s’élève
et des commissions, le Produit Net à 137,0 M€ au 31 décembre 2018, en
Bancaire (PNB) est en baisse de 5,5% et baisse de 12,6%.
s’élève à 490,7 M€ en 2018.
D’un montant de 68,8 M€, le coût du
Hors crédit-bail, la marge d’intérêt risque enregistre une forte progression
clientèle s’est dégradée de 10,1   M€ liée au changement des modalités
entre 2017 et 2018. Ceci s’explique d’estimation des engagements non
en bonne partie par un rendement douteux. Cette évolution est consécutive
moyen des crédits qui reste faible, à la prise en compte dans le coût
l’accroissement des encours ne du risque social de la norme IFRS 9
suffisant pas à compenser la diminution retraitée par ailleurs pour les comptes
des produits d’intérêts. consolidés.
L’impact du changement de modalités
La contribution du crédit-bail est en de calcul se traduit en 2018 par une
recul. L’activité génère en 2018 un PNB charge non récurrente de 30,7 M€.
négatif de 12,2 M€ contre un PNB négatif
de 0,3  M€ en 2017. Cette évolution Du fait de cette évolution du coût du
a plusieurs causes, notamment  : un risque, le résultat d’exploitation est en
amortissement plus rapide des biens baisse de 55,3 M€ par rapport à 2017 et
(les amortissements sont supérieures s’affiche à 68,2 M€.
de 2,5 M€ aux loyers perçus), des
moins-values de cession supérieures
de 4,2 M€ à ceux de 2017, une moindre Résultat net
reprise des provisions sur impayés de Après prise en compte d’une charge
5,4 M€ par rapport à 2017. d’impôt sur les sociétés de 15,9 M€ et
grâce à une reprise sur le Fonds pour
Les commissions enregistrent une Risques Bancaires Généraux de 27,6  M€,
hausse de 2,2%. le résultat net social de l’exercice atteint
69,0 M€ et progresse de 2% par rapport
à 2017.
Coûts de fonctionnement
Les frais généraux, en baisse de 2,4%,
se composent des frais de personnel et
des charges générales d’exploitation.
L’évolution favorable est respectivement
de 6,2 M€ et de 2,4 M€ amenant les
coûts de fonctionnement à un total de
353,6 M€.

43
BILAN
(EN MILLIERS D’EUROS)

ACTIF
31/12/2018 31/12/2017
Caisses, banques centrales 132 600 123 786
Effets publics et valeurs assimilées 743 134 809 906
Créances sur les établissements de crédit 3 821 825 3 123 485
Opérations avec la clientèle 17 048 514 15 755 468
Obligations et autres titres à revenu fixe 2 683 557 2 731 076
Actions et autres titres à revenu variable 91 507 90 578
Participations et autres titres 59 787 66 600
détenus à long terme
Parts dans les entreprises liées 960 598 903 491
Opérations de crédit-bail et de locations simples 882 515 831 566
Immobilisations incorporelles 1 208 1 809
Immobilisations corporelles 216 178 205 121
Autres actifs 236 337 232 340
Comptes de régularisation 69 734 89 725
TOTAL DE L'ACTIF 26 947 494 24 964 951

Hors bilan 31/12/2018 31/12/2017


Engagements donnés
Engagements de financement 1 716 177 1 638 540
Engagements de garantie 598 654 595 708
Engagements sur titres 1 164 1 699

L’encours de crédit progresse de 8,2%, L’encours de crédit-bail augmente de


conséquence de l’accroissement des 6,0% (+ 5,0% en 2017).
encours de crédits immobiliers. Ils
représentent 63,3% du total bilan. Les titres de participation (1 020 M€),
principalement constitués de titres
Les actifs de trésorerie sont en BPCE, progressent de 50 M€.
progression de 8,6%. D’un montant total
de 7 473 M€, ils représentent 27,7% du Les immobilisations hors crédit-bail
total bilan. progressent de 5,1%, sous l’impact des
projets immobiliers.

44 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RÉSULTATS FINANCIERS DE LA BPALC

PASSIF
31/12/2018 31/12/2017
Banques centrales 0 0
Dettes envers les établissements de crédit 5 985 746 5 590 499
Opérations avec la clientèle 17 620 241 16 125 879
Dettes représentées par un titre 279 802 312 603
Autres passifs 151 328 147 667
Comptes de régularisation 140 867 134 721
Provisions 195 715 165 289
Dettes subordonnées 0 0
Fonds pour risques bancaires généraux (FRBG) 533 496 561 111
Capitaux propres hors FRBG 2 040 299 1 927 182
Capital souscrit 1 060 164 1 002 988
Primes d’émission 308 964 308 964
Réserves 538 428 495 335
Provisions réglementées 3 745 2 250
et subventions d’investissement
Report à nouveau 60 000 50 000
Résultat de l’exercice (+/-) 68 998 67 645
TOTAL DU PASSIF 26 947 494 24 964 951

Hors bilan 31/12/2018 31/12/2017


Engagements reçus
Engagements de financement 0 0
Engagements de garantie 1 927 123 1 794 146
Engagements sur titres 1 164 1 699

Les dépôts collectés auprès de la Les emprunts de trésorerie affichent


clientèle sont en forte progression une hausse de 6,1% et représentent
(+ 9,3%). Ils représentent 65,4% du total 23,3% du total bilan.
bilan.
Les capitaux propres (hors FRBG) sont
Les capitaux propres progressent passés de 1 927 M€ à 2 040 M€, soit
(+ 5,9%) sous l’effet conjugué de la mise + 113 M€ étant donné :
en réserve de résultat et de la collecte
de parts sociales. Ils représentent 7,6% – l a collecte de parts sociales (+ 57 M€),
du total bilan. – la mise en réserve du résultat
(+ 43 M€), tenant compte des 14,6 M€
Du fait de la reprise effectuée sur ce de distribution d’intérêts aux parts
poste, le Fonds pour Risques Bancaires sociales.
Généraux baisse de 5,0%. Il représente
2,0% du total bilan.

45
FONDS PROPRES
ET SOLVABILITÉ

Définition du ratio de solvabilité Auxquels viennent s’ajouter les coussins


Depuis le 1er janvier 2014, la de capital soumis à discrétion nationale
réglementation Bâle 3 est entrée du régulateur. Ils comprennent :
en vigueur. Les ratios de solvabilité • un coussin de conservation,
sont ainsi présentés selon cette • un coussin contra cyclique,
réglementation pour les exercices 2016, • un coussin pour les établissements
2017 et 2018. d’importance systémique.

Les définitions ci-après sont issues A noter, les deux premiers coussins cités
de la réglementation Bâle 3 dont les concernent tous les établissements sur
dispositions ont été reprises dans base individuelle ou consolidée.
la directive européenne 2013/36/EU
(CRDIV) et le règlement n°575/2013 Les ratios sont égaux au rapport entre
(CRR) du Parlement Européen et du les fonds propres et la somme :
Conseil. Tous les établissements de • du montant des expositions pondérées
crédit de l’Union Européenne sont au titre du risque de crédit et de
soumis au respect des exigences dilution ;
prudentielles définies dans ces textes • des exigences en fonds propres au
depuis le 1er janvier 2014. titre de la surveillance prudentielle
des risques de marché et du risque
Les établissements de crédit assujettis opérationnel multipliées par 12,5.
sont tenus de respecter en permanence :
• un ratio de fonds propres de base de Pour faciliter la mise en conformité des
catégorie 1 ou Common Equity Tier 1 établissements de crédit avec la CRDIV,
(ratio CET1), des assouplissements ont été consentis
• un ratio de fonds propres de catégorie à titre transitoire :
1 (ratio T1), correspondant au • ratios de fonds propres avant coussins :
CET1 complété des fonds propres depuis 2015, le ratio minimum de
additionnels de catégorie 1 (AT1), fonds propres de base de catégorie 1
• un ratio de fonds propres globaux, (ratio CET1) est de 4,5%. De même, le
correspondant au Tier 1 complété des ratio minimum de fonds propres de
fonds propres de catégorie 2 (Tier 2). catégorie 1 (ratio T1) est de 6%. Enfin,
le ratio minimum de fonds propres
globaux (ratio global) est de 8%.

46 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RÉSULTATS FINANCIERS DE LA BPALC

• leur mise en application est progressive catégories de fonds propres par tranche
annuellement à partir de 2016 jusqu’en de 20% chaque année à partir de 2014.
2019  : Coussins de fonds propres  – Les impôts différés actifs (IDA)
– Le coussin de conservation de fonds résultant de bénéfices futurs liés à des
propres de base de catégorie 1 est déficits reportables étaient déduits
égal, à horizon 2019, à 2,5% du montant progressivement par tranche de 10%
total des expositions au risque (0,625% depuis 2015. Conformément à l’article
à partir du 1er janvier 2016, augmenté 19 du règlement (UE) n°2016/445 de
de 0,625% par an jusqu’en 2019). la BCE du 14 mars 2016, ces derniers
– Le coussin contra cyclique est égal à sont désormais déduits à hauteur de
une moyenne pondérée par les valeurs 40% sur 2016 puis 60% en 2017 afin
exposées au risque (EAD) des coussins d’être intégralement déduits en 2019.
définis au niveau de chaque pays – La clause du maintien des acquis  :
d’implantation de l’établissement. Le certains instruments ne sont plus
Haut Conseil de stabilité financière a éligibles en tant que fonds propres du
fixé le taux du coussin contra cyclique fait de l’entrée en vigueur de la nouvelle
de la France à 0%. La majorité des réglementation. Conformément à la
expositions étant localisée dans des clause de maintien des acquis, ces
pays dont le taux de coussin contra instruments sont progressivement
cyclique a été fixé à 0%, le coussin exclus sur une période de 8 ans,
contra cyclique est donc proche de 0. avec une diminution de 10% par an.
– Pour l’année 2018, les ratios – Les déductions au titre des IDA
minimum de fonds propres à respecter correspondant aux bénéfices futurs
sont ainsi de 6,375% pour le ratio CET1, liés à des différences temporelles
7,875% pour le ratio Tier 1 et 9,875% et des participations financières
pour le ratio global de l’établissement. supérieures à 10% ne sont également
prises en compte que par tranche
• Nouveaux éléments relatifs à Bâle 3, progressive de 20% à compter de 2014.
clause de maintien des acquis et La part de 40% résiduelle en 2016
déductions : reste traitée selon la directive CRDIII.
– La nouvelle réglementation supprime Par ailleurs, les éléments couverts par
la majorité des filtres prudentiels et la franchise sont pondérés à 250%.
plus particulièrement celui concernant
les plus et moins-values sur les
instruments de capitaux propres et les Responsabilité en matière de solvabilité
titres de dettes disponibles à la vente. En premier lieu, en tant qu’établissement
Depuis 2015, les plus-values latentes de crédit, chaque entité est responsable
sont intégrées progressivement de son niveau de solvabilité, qu’elle doit
chaque année par tranche de 20% maintenir au-delà de la norme minimale
aux fonds propres de base de réglementaire. Chaque établissement
catégorie 1. Les moins-values sont, dispose à cette fin de différents leviers :
quant à elles, intégrées depuis 2014. émission de parts sociales, mises en
– La partie écrêtée ou exclue des réserves lors de l’affectation du résultat
intérêts minoritaires est déduite annuel, emprunts subordonnés, gestion
progressivement de chacune des des risques pondérés.

47
En second lieu, du fait de son affiliation à futurs, aux filtres prudentiels, aux
l’organe central du groupe, sa solvabilité montants négatifs résultant d’un déficit
est également garantie par BPCE SA (cf. de provisions par rapport aux pertes
code monétaire et financier, art. L511- attendues et aux participations sur
31). Ainsi, le cas échéant, l’établissement les institutions bancaires, financières
peut bénéficier de la mise en œuvre du et assurance éligibles en suivant les
système de garantie et de solidarité règles relatives à leurs franchises et à la
propre au Groupe BPCE (cf. code période transitoire.
monétaire et financier, art. L512-107
al. 6), lequel fédère les fonds propres Au 31 décembre 2018, les fonds
de l’ensemble des établissements des propres CET1 après déductions de
réseaux Banque Populaire et Caisse l’établissement se montent à 2 082
d’Epargne. millions d’euros :
• Le capital social de l’établissement
Composition des fonds propres s’élève à 1 062 millions d’euros au 31
Les fonds propres globaux de décembre 2018 avec une progression
l’établissement sont, selon leur de 57 millions d’euros sur l’année liée
définition réglementaire, ordonnancés à la collecte nette de parts sociales.
en trois catégories  : des fonds propres • les déductions s’élèvent à 784 millions
de base de catégorie 1 (CET1), des fonds d’euros au 31 décembre 2018.
propres additionnels de catégorie 1 Notamment, l’établissement étant
(AT1) et des fonds propres de catégorie actionnaire de BPCE SA, le montant
2 (T2)  ; catégories  desquelles sont des titres détenus (858 millions
déduites des participations dans d’euros en valeur nette comptable)
d’autres établissements bancaires (pour vient en déduction de ses fonds
l’essentiel, sa participation au capital de propres au motif qu’un même euro
BPCE SA). de fonds propres ne peut couvrir des
Au 31 décembre 2018, les fonds propres risques dans deux établissements
globaux de l’établissement s’établissent différents. D’autres participations de
à 2  119 millions d’euros. l’établissement viennent également
en déduction de ses fonds propres
Fonds propres de base de catégorie 1 pour un total de 11 millions d’euros. Il
(CET1) : s’agit pour l’essentiel de participations
Les fonds propres de base de catégorie dans I-BP.
1 «  Common Equity Tier 1, CET1  » de
l’établissement correspondent pour Fonds propres additionnels
l’essentiel au capital social et aux de catégorie 1 (AT1) :
primes d’émission associées, aux Les fonds propres additionnels de
réserves et aux résultats non distribués. catégorie 1 « Additional Tier 1 , AT1 » sont
Ils tiennent compte des déductions liées composés des instruments subordonnés
notamment aux actifs incorporels, aux émis respectant les critères restrictifs
impôts différés dépendant de bénéfices d’éligibilité, les primes d’émission
relatives aux éléments de l’AT1 et les

48 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RÉSULTATS FINANCIERS DE LA BPALC

déductions des participations sur les Circulation des fonds propres


institutions bancaires, financières Le cas échéant, la Banque Populaire
et assurance éligibles en suivant les Alsace Lorraine Champagne a la
règles relatives à leurs franchises et à la possibilité de solliciter BPCE SA
période transitoire. pour renforcer ses fonds propres
complémentaires (Tier 2), par la
A fin 2018, la Banque Populaire Alsace mise en place de prêts subordonnés,
Lorraine Champagne ne dispose pas de remboursables (PSR) ou à durée
fonds propres AT1. indéterminée (PSDI).

Fonds propres de catégorie 2 (T2) : Gestion du ratio de l’établissement


Les fonds propres de catégorie 2 La structure financière de la Banque
correspondent aux instruments de dette Populaire Alsace Lorraine Champagne
subordonnée d’une durée minimale de 5 est très solide, avec un ratio de
ans. A fin 2018, l’établissement dispose solvabilité de 21,44% au 31 décembre
de fonds propres Tier 2 pour un montant 2018, largement supérieur à l’exigence
de 37 millions d’euros. réglementaire.

Tableau de composition des fonds propres

BPALC (périmètre prudentiel en millions d’euros) 31/12/2018


Capital 1 062
Primes d'émission 327
Réserves éligibles 1 246
Résultat 97
Intérêts minoritaires 10
OCI 124
Immobilisations incorporelles et goodwill -5
Différence négative entre provisions et EL (sains) -28
Actifs d’impôts différés 0
Evaluation prudente -4
Déduction fonds propres (Participations - Franchise) -719
Ajustements transitoires 0
Eléments de déduction excédents AT1 -28
Fonds propres CET1 2 082
Fonds propres AT1 0
TSR 0
Différence positive entre Provisions et EL (DTX) 34
Déduction TSDI 0
Autres (dont ajustements transitoires) 3
Fonds propres Tier 2 37
TOTAL FONDS PROPRES PRUDENTIELS 2 119

49
• Au titre de la Credit Value Adjustement
(CVA)  : la CVA est une correction
comptable du Mark to Market des
dérivés pour intégrer le coût du
risque de contrepartie qui varie avec
l’évolution de la qualité de crédit de la
contrepartie (changement de spreads
ou de ratings). La réglementation Bâle
3 prévoit une exigence supplémentaire
de fonds propres destinée à couvrir le
risque de volatilité de l’évaluation de
Exigences de fonds propres crédit.
• Au titre des paramètres de corrélation
Définition des différents types sur les établissements financiers  :
de risques la crise financière de 2008 a mis
Pour les besoins du calcul réglementaire en exergue, entre autres, les
de solvabilité, trois types de risques interdépendances des établissements
doivent être mesurés  : les risques de bancaires entre eux (qui ont ainsi
crédit, les risques de marché et les transmis les chocs au sein du système
risques opérationnels. Ces risques sont financier et à l’économie réelle de
calculés respectivement à partir des façon plus globale). La réglementation
encours de crédit, du portefeuille de Bâle 3 vise aussi à réduire cette
négociation et du produit net bancaire interdépendance entre établissements
de l’établissement. de grande taille, au travers de
l’augmentation, dans la formule de
En appliquant à ces données des calcul du RWA, du coefficient de
méthodes de calcul réglementaires, on corrélation (passant de 1 à 1,25)
obtient des montants de risques dits pour certaines entités financières
« pondérés ». Les fonds propres globaux (entités du secteur financier et entités
doivent représenter au minimum 8% du financières non réglementées de
total de ces risques pondérés. grande taille).
• Au titre des Chambres de
A fin 2018, les risques pondérés de Compensation Centralisées (CCP)  :
la Banque Populaire Alsace Lorraine afin de réduire les risques
Champagne étaient de 9 886 millions systémiques, le régulateur souhaite
d’euros selon la réglementation Bâle 3 généraliser l’utilisation des CCP sur le
(soit 791 millions d’euros d’exigences de marché des dérivés de gré à gré tout
fonds propres). en encadrant la gestion des risques
A noter, la réglementation Bâle 3 a de ces CCP avec des pondérations
introduit un montant d’exigences en relativement peu élevées.
fonds propres supplémentaire :

50 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RÉSULTATS FINANCIERS DE LA BPALC

Les établissements sont exposés aux


CCP de deux manières :
– Pondération de 2% pour les opérations
qui passent par les CCP (pour les
produits dérivés et IFT),
– Pour les entités membres compen-
sateurs de CCP, exigences en fonds
propres pour couvrir l’exposition sur
le fonds de défaillance de chaque CCP.

• Au titre des franchises relatives aux IDA


correspondant aux bénéfices futurs
liés à des différences temporelles
et aux participations financières
supérieures à 10%. Comme précisé
précédemment, les éléments couverts
par la franchise sont pondérés à 250%.

Le détail figure dans le tableau ci-après.

Tableau des exigences en fonds propres et risques pondérés

BPALC (périmètre prudentiel en millions d’euros) 31/12/2018


Exigences de fonds propres 791
Exigences en fonds propres au titre du risque 713
de crédit, de contrepartie, de dilution
et de positions de négociation non dénouées
Dont exigence en fonds propres 100
par catégories d’exposition traitées
en approche standard du risque de crédit
Dont exigence en fonds propres 235
par catégories d’exposition traitées en approche
de notation interne fondation du risque de crédit
Dont exigence en fonds propres 219
par catégories d’exposition traitées en approche
de notation interne avancée du risque de crédit
Dont actions (IRB) 133
Dont autres actifs ne correspondant pas 25
à des obligations d'achat
EXIGENCES DE FONDS PROPRES 78
AU TITRE DES RISQUES OPÉRATIONNELS

51
LES
RAPPORTS DES
COMMISSAIRES
AUX COMPTES

52 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

LE RAPPORT
SUR LES COMPTES ANNUELS
Exercice clos le 31 décembre 2018

PricewaterhouseCoopers Audit
63 rue de Villiers
92208 Neuilly-sur-Seine Cedex
L’opinion formulée ci-dessus est
FIGEC cohérente avec le contenu de notre
21, rue de Sarre rapport au comité d’audit.
BP 75857
Fondement de l’opinion
57078 METZ Cedex 03
France
Référentiel d’audit
Nous avons effectué notre audit selon
Jean Marc KRIEGER Sàrl les normes d’exercice professionnel
4, rue Montagne applicables en France. Nous estimons
68100 Mulhouse que les éléments que nous avons
collectés sont suffisants et appropriés
pour fonder notre opinion.
À l’Assemblée Générale,
Les responsabilités qui nous incombent
Opinion en vertu de ces normes sont indiquées
En exécution de la mission qui nous dans la partie «  Responsabilités des
a été confiée par votre Assemblée Commissaires aux comptes relatives
Générale, nous avons effectué l’audit des à l’audit des comptes annuels » du
comptes annuels de la société BANQUE présent rapport.
POPULAIRE ALSACE LORRAINE
CHAMPAGNE relatifs à l’exercice clos le Indépendance
31 décembre 2018, tels qu’ils sont joints Nous avons réalisé notre mission
au présent rapport. d’audit dans le respect des règles
d’indépendance qui nous sont
Nous certifions que les comptes applicables, sur la période du 1 janvier
er

annuels sont, au regard des règles et 2018 à la date d’émission de notre


principes comptables français, réguliers rapport, et notamment nous n’avons pas
et sincères et donnent une image fidèle fourni de services interdits par l’article
du résultat des opérations de l’exercice 5, paragraphe 1, du règlement (UE) n°
écoulé ainsi que de la situation financière 537/2014 ou par le code de déontologie
et du patrimoine de la société à la fin de de la profession de Commissaire aux
cet exercice. comptes.

53
Justification des appréciations – Vérifications spécifiques
Points clés de l’audit Nous avons également procédé,
En application des dispositions des conformément aux normes d’exercice
articles L.823-9 et R.823-7 du code de professionnel applicables en France,
commerce relatives à la justification aux vérifications spécifiques prévues
de nos appréciations, nous portons à par les textes légaux et réglementaires.
votre connaissance les points clés de
l’audit relatifs aux risques d’anomalies Informations données dans le
significatives qui, selon notre jugement rapport de gestion et dans les autres
professionnel, ont été les plus documents sur la situation financière
importants pour l’audit des comptes et les comptes annuels adressés aux
annuels de l’exercice, ainsi que les actionnaires
réponses que nous avons apportées face Nous n’avons pas d’observation
à ces risques. à formuler sur la sincérité et la
Les appréciations ainsi portées concordance avec les comptes
s’inscrivent dans le contexte de l’audit annuels des informations données
des comptes annuels pris dans leur dans le rapport de gestion du Conseil
ensemble et de la formation de notre d’Administration et dans les autres
opinion exprimée ci-avant. Nous documents sur la situation financière
n’exprimons pas d’opinion sur des et les comptes annuels adressés aux
éléments de ces comptes annuels pris actionnaires.
isolément.
La sincérité et la concordance avec
Dépréciations individuelles et les comptes annuels des informations
collectives au titre du risque de crédit relatives aux délais de paiement
(voir tableau page 55) mentionnées à l’article D.441-4 du code
de commerce appellent de notre part
Valorisation des titres BPCE l’observation suivante :
(voir tableau page 56)
Ces informations n’incluent pas les
opérations bancaires et les opérations
connexes, votre société considérant
qu’elles n’entrent pas dans le périmètre
des informations à produire.

54 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

Dépréciations individuelles et collectives au titre du risque de crédit

Risque identifié Notre réponse

La Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne est exposée Dépréciation des encours de crédits pour
aux risques de crédit et de contrepartie. Ces risques résultant pertes attendues – provisionnement
de l’incapacité de ses clients ou de ses contreparties à faire face collectif.
à leurs engagements financiers, portent notamment sur ses Nos travaux ont principalement consisté à :
activités de prêts. –vérifier l’existence d’un dispositif
de contrôle interne permettant une
Les encours de crédits supportant un risque de contrepartie actualisation à une fréquence appropriée
avéré font l’objet de dépréciations déterminées essentiellement des notations des différents encours de
sur base individuelle. Ces dépréciations sont évaluées par crédits,
la direction de votre Banque en fonction des flux futurs –une revue critique des travaux des
recouvrables estimés sur chacun des crédits concernés. auditeurs du Groupe BPCE qui, en lien
avec leurs experts et spécialistes :
Par ailleurs, dans le cadre d’un changement d’estimation des • ont vérifié l’existence d’une gouvernance
provisions collectives antérieurement comptabilisées, votre revoyant à une fréquence appropriée
Banque a décidé d’enregistrer, dans ses comptes sociaux, des le caractère approprié des modèles de
dépréciations pour perte de crédit attendues sur les encours dépréciations, les paramètres utilisés
présentant une détérioration significative du risque de crédit. pour le calcul des dépréciations ;
Ces dépréciations sont déterminées principalement sur la • ont apprécié la pertinence de ces
base de modèles développés par BPCE intégrant différents paramètres utilisés pour les calculs des
paramètres (la probabilité de défaut, le taux perte en cas de dépréciations au 31 décembre 2018  ;
défaut, les informations prospectives,…), complétées le cas • ont effectué des contre-calculs sur les
échéant par des dotations sur base sectorielle au regard de principaux portefeuilles de crédits.
spécificités locales. Par ailleurs, nous nous sommes enfin
assurés de la correcte documentation et
Nous avons considéré que l’identification et l’évaluation du justification des provisions sectorielles
risque de crédit constituait un point clé de l’audit étant donné comptabilisées dans votre Banque.
que les crédits octroyés à la clientèle représentent une part
significative du bilan et que les provisions induites constituent Dépréciation des encours de crédits en
une estimation significative pour l’établissement des comptes et statut 3
font appel au jugement de la direction tant dans la détermination Dans le cadre de nos procédures d’audit,
des paramètres et modalités de calculs des dépréciations pour nous avons d’une manière générale,
pertes attendues IFRS 9 de statut 2 que dans l’appréciation du examiné le dispositif de contrôle relatif
niveau de provisionnement individuel des encours de crédits en au recensement des expositions, au suivi
risque avéré. des risques de crédit et de contrepartie,
à l’appréciation des risques de non
En particulier dans le contexte de coût du risque maintenu à un recouvrement et à la détermination des
niveau bas que connaît votre Banque sur son marché principal, dépréciations et provisions afférentes sur
nous avons considéré que l’appréciation de l’adéquation du base individuelle.
niveau de couverture des risques de crédit par des provisions et Nos travaux ont consisté à apprécier
le niveau de coût du risque associé constituent un point clé de la qualité du dispositif de suivi des
l’audit pour l’exercice 2018. contreparties sensibles, douteuses et
contentieuses, du processus de revue de
Le stock de dépréciation sur les encours de crédits s’élève à crédit, du dispositif de valorisation des
461,6  M€ pour un encours brut de 17 509,9  M€ (dont un encours garanties. Par ailleurs, sur la base d’un
brut faisant l’objet de dépréciation de 880,0  M€) au 31 décembre échantillon de dossiers sélectionnés sur des
2018. Le coût du risque sur l’exercice 2018 s’élève à 68,8  M€ critères de matérialité et de risques, nous
(contre 33,2  M€ sur l’exercice 2017). avons réalisé des analyses contradictoires
Pour plus de détail sur les principes comptables et les des montants de provisions.
expositions, se référer aux notes 2, 3.2.1, 3.10.2 et 5.9 de
l’annexe du rapport annuel.

55
Valorisation des titres BPCE

Risque identifié Notre réponse

Le Groupe BPCE est un groupe coopératif dont les Les travaux de valorisation des titres BPCE
sociétaires sont propriétaires des deux réseaux de banque sont réalisés par les équipes d’évaluation de
de proximité  : les 14 Banques Populaires et les 15 Caisses l’organe central. De ce fait, les procédures
d’Epargne. Chacun des deux réseaux est détenteur à parité d’audit nécessaires à la validation de ces
de BPCE, l’organe central du Groupe. travaux sont menées à notre demande par
le collège des auditeurs de l’organe central
La valeur des titres de l’organe central, classés en titres dont nous revoyons les conclusions pour les
de participation, est déterminée sur la base de l’actif besoins de notre audit.
net réévalué, qui intègre la réévaluation des titres des
principales filiales de BPCE. Ainsi, à réception des conclusions, nous nous
assurons de la démarche d’audit qu’ils ont
Les principales filiales de BPCE sont valorisées mise en œuvre et faisons une revue critique
principalement à partir de prévisions pluriannuelles de ces conclusions. Dans le cadre des travaux
actualisées des flux de dividendes attendus (Dividend réalisés, les auditeurs de l’organe central font
Discount Model). Les prévisions des flux de dividendes appel à l’expertise des équipes Evaluation et
attendus s’appuient sur les plans d’affaires issus des plans Modèles de chaque cabinet.
stratégiques des entités concernées et sur des paramètres
techniques de niveau de risque, de taux de marge et de niveau Les travaux menés ont consisté
de croissance. Des contraintes prudentielles individuelles principalement en :
applicables aux activités concernées sont également prises – la réalisation d’une valorisation indépen-
en considération dans l’exercice de valorisation. dante et contradictoire des principales
contributions à l’actif net réévalué de
L’actif net réévalué de BPCE intègre, en outre, la valorisation BPCE. Cela se traduit par l’obtention et
de l’organe central lui-même, au travers des coûts de la revue critique des Plans Moyen Terme
structure et de la trésorerie centrale, valorisés sur la base des filiales et principales participations
de données prévisionnelles, ainsi que les marques Caisse (Natixis, Crédit Foncier de France, BPCE
d’Epargne et Banque Populaire qui ont fait l’objet d’un International, Banque Palatine) et l’analyse
exercice de valorisation par un expert indépendant. des taux d’actualisation, de croissance et
Au regard de l’actif net réévalué de BPCE au 31 décembre de rémunération des fonds propres retenus
2018, la valeur du titre apparaît inchangée par rapport à en fonction du profil de chaque entité ;
l’exercice précédent, conduisant à maintenir la même valeur – la validation des paramètres et hypothèses
nette comptable des titres BPCE dans les comptes de votre retenus pour déterminer les éléments
Banque. constitutifs des coûts de structure et de la
Nous avons considéré que la valeur des titres BPCE SA trésorerie centrale relatifs à l’activité de
constitue un point clé de l’audit en raison de la significativité l’organe central BPCE SA valorisés sur la
de cette ligne de titre au sein du bilan de votre Banque, ainsi base de données prévisionnelles ;
que la sensibilité sur la valorisation de ce titre de certains – l’appréciation de l’absence d’indices   /
paramètres dont l’estimation fait appel au jugement de la d’éléments factuels susceptibles de
direction. remettre en cause significativement la
valorisation des marques Caisse d’Epargne
La valeur nette comptable des titres BPCE s’élève à 857,6  M€ et Banque Populaire déterminée par un
au 31 décembre 2018. expert indépendant en 2016, dont le rapport
Pour plus de détail sur les principes comptables, se référer avait fait l’objet d’une prise de connaissance
aux notes 2.3.4 et 3.4.2 de l’annexe du rapport annuel. et d’une revue critique lors du précédent
exercice.

56 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

Nous attestons que la déclaration Responsabilités de la direction et des


de performance extra-financière personnes constituant le
prévue par l’article L.225-102-1 du gouvernement d’entreprise relatives
code de commerce figure dans le aux comptes annuels
rapport de gestion, étant précisé Il appartient à la direction d’établir
que, conformément aux dispositions des comptes annuels présentant une
de l’article L.823-10 de ce code, les image fidèle conformément aux règles
informations contenues dans cette et principes comptables français ainsi
déclaration n’ont pas fait l’objet de notre que de mettre en place le contrôle
part de vérifications de sincérité ou de interne qu’elle estime nécessaire à
concordance avec les comptes annuels l’établissement de comptes annuels
et doivent faire l’objet d’un rapport par ne comportant pas d’anomalies
un organisme tiers indépendant. significatives, que celles-ci proviennent
de fraudes ou résultent d’erreurs.
Informations relatives au
gouvernement d’entreprise Lors de l’établissement des comptes
Nous attestons de l’existence, dans annuels, il incombe à la direction
la section du rapport de gestion du d’évaluer la capacité de la société
Conseil d’Administration consacrée à poursuivre son exploitation, de
au gouvernement d’entreprise, des présenter dans ses comptes, le cas
informations requises par l’article échéant, les informations nécessaires
L.225-37-4 du code de commerce. relatives à la continuité d’exploitation
et d’appliquer la convention comptable
Informations résultant d’autres de continuité d’exploitation, sauf s’il est
obligations légales et réglementaires prévu de liquider la société ou de cesser
son activité.
Désignation des Commissaires aux
comptes Il incombe au comité de suivre le
Nous avons été nommés Commissaires processus d’élaboration de l’information
aux comptes de la Banque Populaire financière et de suivre l’efficacité des
Alsace Lorraine Champagne par systèmes de contrôle interne et de
l’Assemblée Générale du 19 mai 2016 gestion des risques, ainsi que le cas
pour le cabinet PwC, par l’Assemblée échéant de l’audit interne, en ce qui
Générale du 28 mai 1996 pour le cabinet concerne les procédures relatives
FIGEC et par l’Assemblée Générale du à l’élaboration et au traitement de
25 novembre 2014 pour le cabinet JMK. l’information comptable et financière.
Au 31 décembre 2018, le cabinet PwC
était dans la 3ème année de sa mission Les comptes annuels ont été arrêtés par
sans interruption, le cabinet FIGEC dans le Conseil d’Administration.
la 23e année et le cabinet Jean-Marc
Krieger SARL dans la 5e année.

57
Responsabilités des Commissaires aux anomalies significatives, que celles-
comptes relatives à l’audit des comptes ci proviennent de fraudes ou résultent
annuels d’erreurs, définit et met en œuvre des
procédures d’audit face à ces risques,
Objectif et démarche d’audit et recueille des éléments qu’il estime
suffisants et appropriés pour fonder
Il nous appartient d’établir un rapport son opinion. Le risque de non-détection
sur les comptes annuels. Notre objectif d’une anomalie significative provenant
est d’obtenir l’assurance raisonnable d’une fraude est plus élevé que celui
que les comptes annuels pris dans d’une anomalie significative résultant
leur ensemble ne comportent pas d’une erreur, car la fraude peut
d’anomalies significatives. L’assurance impliquer la collusion, la falsification,
raisonnable correspond à un niveau élevé les omissions volontaires, les fausses
d’assurance, sans toutefois garantir déclarations ou le contournement du
qu’un audit réalisé conformément aux contrôle interne ;
normes d’exercice professionnel permet
de systématiquement détecter toute •
il prend connaissance du contrôle
anomalie significative. Les anomalies interne pertinent pour l’audit afin
peuvent provenir de fraudes ou de définir des procédures d’audit
résulter d’erreurs et sont considérées appropriées en la circonstance, et non
comme significatives lorsque l’on peut dans le but d’exprimer une opinion sur
raisonnablement s’attendre à ce qu’elles l’efficacité du contrôle interne ;
puissent, prises individuellement ou
en cumulé, influencer les décisions • il apprécie le caractère approprié des
économiques que les utilisateurs des méthodes comptables retenues et le
comptes prennent en se fondant sur caractère raisonnable des estimations
ceux-ci. comptables faites par la direction, ainsi
que les informations les concernant
Comme précisé par l’article L.823-10- fournies dans les comptes annuels ;
1 du code de commerce, notre mission
de certification des comptes ne consiste • il apprécie le caractère approprié de
pas à garantir la viabilité ou la qualité de l’application par la direction de la
la gestion de votre société. convention comptable de continuité
d’exploitation et, selon les éléments
Dans le cadre d’un audit réalisé collectés, l’existence ou non d’une
conformément aux normes d’exercice incertitude significative liée à des
professionnel applicables en France, le événements ou à des circonstances
Commissaire aux comptes exerce son susceptibles de mettre en cause la
jugement professionnel tout au long de capacité de la société à poursuivre
cet audit. En outre : son exploitation. Cette appréciation
s’appuie sur les éléments collectés
• il identifie et évalue les risques que jusqu’à la date de son rapport,
les comptes annuels comportent des étant toutefois rappelé que des

58 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

circonstances ou événements interne que nous avons identifiées pour


ultérieurs pourraient mettre en ce qui concerne les procédures relatives
cause la continuité d’exploitation. S’il à l’élaboration et au traitement de
conclut à l’existence d’une incertitude l’information comptable et financière.
significative, il attire l’attention des
lecteurs de son rapport sur les Parmi les éléments communiqués dans
informations fournies dans les comptes le rapport au comité d’audit figurent
annuels au sujet de cette incertitude les risques d’anomalies significatives,
ou, si ces informations ne sont pas que nous jugeons avoir été les plus
fournies ou ne sont pas pertinentes, il importants pour l’audit des comptes
formule une certification avec réserve annuels de l’exercice et qui constituent
ou un refus de certifier ; de ce fait les points clés de l’audit, qu’il
nous appartient de décrire dans le
• il apprécie la présentation d’ensemble présent rapport.
des comptes annuels et évalue si
les comptes annuels reflètent les Nous fournissons également au comité
opérations et événements sous- d’audit la déclaration prévue par
jacents de manière à en donner une l’article 6 du règlement (UE) n° 537-
image fidèle. 2014 confirmant notre indépendance, au
sens des règles applicables en France
Rapport au comité d’audit telles qu’elles sont fixées notamment
Nous remettons au comité d’audit par les articles L.822-10 à L.822-
un rapport qui présente notamment 14 du code de commerce et dans le
l’étendue des travaux d’audit et le code de déontologie de la profession
programme de travail mis en œuvre, de Commissaire aux comptes. Le cas
ainsi que les conclusions découlant de échéant, nous nous entretenons avec le
nos travaux. Nous portons également comité d’audit des risques pesant sur
à sa connaissance, le cas échéant, les notre indépendance et des mesures de
faiblesses significatives du contrôle sauvegarde appliquées.

Neuilly-sur-Seine, Metz et Mulhouse, le 23 avril 2019

Les Commissaires aux comptes

PricewaterhouseCoopers Audit FIGEC Jean-Marc Krieger

Agnès Hussherr Grégoire Collot Jean-Marc Krieger


Associée Associé Associé

59
LE RAPPORT
SUR LES COMPTES CONSOLIDÉS
Exercice clos le 31 décembre 2018

PricewaterhouseCoopers Audit de l’ensemble constitué par les


63 rue de Villiers personnes et entités comprises dans la
92208 Neuilly-sur-Seine Cedex consolidation.
L’opinion formulée ci-dessus est
FIGEC cohérente avec le contenu de notre
21, rue de Sarre rapport au comité d’audit.
BP 75857
Fondement de l’opinion
57078 METZ Cedex 03
France
Référentiel d’audit
Nous avons effectué notre audit selon
Jean Marc KRIEGER Sàrl les normes d’exercice professionnel
4, rue Montagne applicables en France. Nous estimons
68100 Mulhouse que les éléments que nous avons
collectés sont suffisants et appropriés
pour fonder notre opinion.
À l’Assemblée Générale,
Les responsabilités qui nous incombent
Opinion en vertu de ces normes sont indiquées
En exécution de la mission qui nous a été dans la partie « Responsabilités des
confiée par votre Assemblée Générale, Commissaires aux comptes relatives
nous avons effectué l’audit des comptes à l’audit des comptes consolidés » du
consolidés de la société BANQUE présent rapport.
POPULAIRE ALSACE LORRAINE
CHAMPAGNE relatifs à l’exercice clos le Indépendance
31 décembre 2018, tels qu’ils sont joints Nous avons réalisé notre mission
au présent rapport. d’audit dans le respect des règles
d’indépendance qui nous sont
Nous certifions que les comptes applicables, sur la période du 1er janvier
consolidés sont, au regard du référentiel 2018 à la date d’émission de notre
IFRS tel qu’adopté dans l’Union rapport, et notamment nous n’avons pas
européenne, réguliers et sincères et fourni de services interdits par l’article
donnent une image fidèle du résultat 5, paragraphe 1, du règlement (UE) n°
des opérations de l’exercice écoulé 537/2014 ou par le code de déontologie
ainsi que de la situation financière et de la profession de Commissaire aux
du patrimoine, à la fin de l’exercice, comptes.

60 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

Justification des appréciations - Vérifications spécifiques


Points clés de l’audit Nous avons également procédé,
En application des dispositions des conformément aux normes d’exercice
articles L.823-9 et R.823-7 du code de professionnel applicables en France,
commerce relatives à la justification aux vérifications spécifiques prévues
de nos appréciations, nous portons à par les textes légaux et réglementaires
votre connaissance les points clés de des informations relatives au groupe,
l’audit relatifs aux risques d’anomalies données dans le rapport de gestion du
significatives qui, selon notre jugement Conseil d’Administration.
professionnel, ont été les plus
importants pour l’audit des comptes Nous n’avons pas d’observation à
consolidés de l’exercice, ainsi que les formuler sur leur sincérité et leur
réponses que nous avons apportées face concordance avec les comptes
à ces risques. consolidés.

Les appréciations ainsi portées Nous attestons que la déclaration


s’inscrivent dans le contexte de l’audit consolidée de performance extra-
des comptes consolidés pris dans financière prévue par l’article L.225-
leur ensemble et de la formation de 102-1 du code de commerce figure dans
notre opinion exprimée ci-avant. Nous le rapport de gestion, étant précisé
n’exprimons pas d’opinion sur des que, conformément aux dispositions
éléments de ces comptes consolidés de l’article L.823-10 de ce code, les
pris isolément. informations contenues dans cette
déclaration n’ont pas fait l’objet de
Incidence de la 1ère application IFRS 9 notre part de vérifications de sincérité
(voir tableau page 62) ou de concordance avec les comptes
consolidés et doivent faire l’objet
Dépréciations des prêts et créances d’un rapport par un organisme tiers
(statut 1, 2 et 3) indépendant.
(voir tableau page 63)
Informations résultant d’autres
Valorisation des titres BPCE obligations légales et réglementaires
(voir tableau page 64)
Désignation des Commissaires aux
comptes
Nous avons été nommés Commissaires
aux comptes de la Banque Populaire
Alsace Lorraine Champagne par
l’Assemblée Générale du 19 mai 2016
pour le cabinet PwC, par l’Assemblée
Générale du 28 mai 1996 pour le cabinet
FIGEC et par l’Assemblée Générale du
25 novembre 2014 pour le cabinet JMK.

61
Incidence de la 1ère application IFRS 9

Risque identifié Notre réponse

L’application de la norme IFRS 9 «  instruments financiers  » Classement et évaluation


à partir du 1er janvier 2018 a introduit des modifications S’agissant des impacts de première application, nos
significatives dans les règles de classement et d’évaluation principaux travaux ont consisté en :
ainsi que de dépréciation des actifs financiers, se traduisant – la revue pour validation des analyses réalisées par
par des impacts financiers et opérationnels. les auditeurs du Groupe BPCE pour déterminer la
classification des actifs financiers,
Classement et évaluation – l’obtention et la revue de la documentation relative
Selon la norme IFRS 9, la classification d’un actif financier aux modèles de gestion et la vérification du respect
résulte du modèle de gestion (modèle de collecte, modèle de ceux-ci,
de vente, modèle mixte) et des caractéristiques des flux – la vérification sur base d’échantillons de contrats,
contractuels basiques (dit « SPPI »). En fonction du modèle de de la qualité des analyses effectuées et conduisant
gestion retenu et des caractéristiques de ses flux, ainsi que au classement des contrats dans les nouvelles
de sa nature (instruments de dettes ou de capitaux propres), catégories prévues par la norme.
l’actif financier est évalué soit au coût amorti, soit à la juste Nous avons également pris connaissance et apprécié
valeur par capitaux propres ou à la juste valeur par résultat. le dispositif de contrôle interne mis en œuvre pour
Au regard de ces critères, les instruments financiers en stock documenter les analyses et la conformité des modèles
au 1er janvier 2018 ont fait l’objet d’une analyse afin de les de gestion avec les dispositions de la norme pour les
classifier et de les évaluer selon les modalités prévues par nouvelles productions.
cette nouvelle norme.
Provisions pour pertes de crédit attendues (statuts 1 et
Provision pour pertes de crédit attendues (statuts 1 et 2) 2)
En complément des modalités de dépréciations au titre Nos travaux ont consisté principalement en une prise
du risque de crédit avéré (statut 3), les nouvelles règles de de connaissance des conclusions des travaux réalisés
dépréciation des pertes attendues imposent la constitution de par les auditeurs de la consolidation du Groupe BPCE,
provisions estimées comme suit : qui avec leurs experts et spécialistes, ont procédé à :
– Statut 1 matérialisant une perte attendue à 1 an à partir de – la revue de la segmentation des portefeuilles de
la comptabilisation initiale d’un actif financier ; crédits et la cartographie des modèles de calcul des
– Statut 2 matérialisant une perte attendue à dépréciations par périmètre ;
maturité, en cas de dégradation significative du – la réalisation d’une analyse de conformité des
risque de crédit depuis la comptabilisation initiale. méthodes de calcul et modalités de calibrage avec
L’estimation de ces pertes de crédit attendues requiert les dispositions de la norme IFRS 9, notamment sur :
l’exercice de jugement notamment pour définir : • les critères de dégradation significative du risque de
• certains paramètres de calcul des pertes de crédit crédit (variation de la notation et de la probabilité de
attendues à savoir notamment la probabilité de défaut défaut depuis la comptabilisation initiale,…) ;
et le taux de perte en cas de défaut. Ces modèles sont • les calculs de pertes attendues (revue des modèles,
déterminés sur la base de modèles développés en du calibrage des PD, LGD, de la prise en compte des
interne tenant compte des spécificités sectorielles ; garanties, des hypothèses de forward looking, des
• les critères de dégradation du risque crédit, modalités d’actualisation au TIE, des modalités de
• les modalités de prise en compte des projections macro- backtesting,…)  ;
économiques à la fois dans les critères de dégradation et – la réalisation de contre calculs avec leurs propres
dans la mesure de perte attendues. outils ;
Ces éléments de paramétrages sont intégrés à différents – la réalisation de contrôles sur le dispositif informatique
modèles développés par le Groupe BPCE pour chaque dans son ensemble mis en place par le Groupe BPCE
typologie de portefeuille de crédits afin de déterminer le avec notamment une revue des contrôles généraux
montant des pertes de crédits attendues que votre Banque informatiques, des interfaces et des contrôles
comptabilise dans ses comptes consolidés. embarqués au titre des données spécifiques visant à
traiter l’information relative à IFRS 9.
Compte tenu du périmètre de cette norme, de la complexité
de sa mise en œuvre et de l’importance des estimations Enfin, nos travaux de contrôles ont également porté
comptables du volet « dépréciation », nous avons considéré sur  :
que la première application de la norme IFRS 9 au 1er janvier –
la revue des chiffrages d’impact, du processus
2018 constitue un point clé de notre audit de l’exercice 2018. de consolidation des données et de l’information
Les incidences de la première application de la norme IFRS financière au titre de la première application au 1er
9 au 1er janvier 2018 sont détaillées en note 5.1.6 de l’annexe janvier 2018 ;
du rapport annuel  ; les options retenues et les principes –
la justification et l’estimation des provisions
comptables sont décrits dans cette même note. complémentaires constatées en complément.
L’impact de la première application de la norme IFRS 9 sur
les capitaux propres d’ouverture lié à la mise en place du
nouveau modèle de dépréciation est de 64,6  M€ après impôts.

62 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

Dépréciations des prêts et créances (statuts 1, 2 et 3)

Risque identifié Notre réponse

La Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne est Dépréciation des encours de crédits en statuts 1
exposée aux risques de crédit et de contrepartie. Ces et 2
risques résultant de l’incapacité de ses clients ou de ses
contreparties à faire face à leurs engagements financiers, Dans la continuité des diligences réalisées dans
portent notamment sur ses activités de prêts. le cadre de la 1ère application d’IFRS 9, nos travaux
ont principalement consisté à :
Conformément au volet «  dépréciation  » de la norme IFRS –vérifier l’existence d’un dispositif de contrôle
9, votre Banque constitue des dépréciations et provisions interne permettant une actualisation à une
destinées à couvir les risques attendus (encours en statuts fréquence appropriée des notations des
1 et 2) ou avérés (encours en statut 3) de pertes. différents encours de crédits ;
–une revue critique des travaux des auditeurs
Les dépréciations pour pertes attendues (statuts 1 et 2) de la consolidation du Groupe BPCE qui,
sont déterminées principalement sur la base de modèles en lien avec leurs experts et spécialistes :
développés par BPCE intégrant différents paramètres (la • ont vérifié l’existence d’une gouvernance
probabilité de défaut, le taux de perte en cas de défaut, les revoyant à une fréquence appropriée
informations prospectives,…), complétées le cas échéant le caractère approprié des modèles de
par des dotations sur base sectorielle au regard de dépréciations, les paramètres utilisés
spécificités locales. pour le calcul des dépréciations, et
analysant les évolutions des dépréciations
Les encours de crédits supportant un risque de contrepartie au regard des nouvelles règles IFRS 9 ;
avéré (statut 3) font l’objet de dépréciations déterminées • ont apprécié la pertinence de ces
essentiellement sur base individuelle. Ces dépréciations paramètres utilisés pour les calculs des
sont évaluées par la direction de votre Banque en fonction dépréciations au 31 décembre 2018,
des flux futurs recouvrables estimés sur chacun des crédits • ont effectué des contre-calculs sur les
concernés. principaux portefeuilles de crédits.

Nous avons considéré que l’identification et l’évaluation Par ailleurs, nous nous sommes enfin assurés
du risque de crédit constituait un point clé de l’audit de la correcte documentation et justification
étant donné que les provisions induites constituent une des provisions sectorielles complémentaires
estimation significative pour l’établissement des comptes comptabilisées aux bornes de votre Banque.
et font appel au jugement de la direction tant dans le
rattachement des encours de crédits aux différents statuts Dépréciation des encours de crédit en statut 3
et dans la détermination des paramètres et modalités de Dans le cadre de nos procédures d’audit, nous avons
calculs des dépréciations pour les encours en statuts 1 et d’une manière générale, examiné le dispositif de
2 que dans l’appréciation du niveau de provisionnement contrôle relatif au recensement des expositions,
individuel des encours de crédits en statut 3. au suivi des risques de crédit et de contrepartie, à
l’appréciation des risques de non recouvrement et
En particulier dans le contexte de coût du risque maintenu à la détermination des dépréciations et provisions
à un niveau bas que connaît votre Banque sur son marché afférentes sur base individuelle.
principal et de la première année d’application d’IFRS 9, Nos travaux ont consisté à apprécier la qualité
nous avons considéré que l’appréciation de l’adéquation du dispositif de suivi des contreparties sensibles,
du niveau de couverture des risques de crédit par des douteuses et contentieuses, du processus de
provisions et le niveau du coût du risque associé constituent revue de crédit, du dispositif de valorisation
un point clé de l’audit pour l’exercice 2018. des garanties. Par ailleurs, sur la base d’un
échantillon de dossiers sélectionnés sur des
Le stock de dépréciations sur les encours de crédits et critères de matérialité et de risques, nous avons
assimilés s’élève à 654,5  M€ dont 43,7  M€ au titre du statut réalisé des analyses contradictoires des montants
1, 74,8  M€ au titre du statut 2 et 536,0  M€ au titre du statut de provisions.
3. Le coût du risque sur l’exercice 2018 s’élève à 33,2  M€. Nous avons également apprécié la pertinence
Pour plus de détail sur les principes comptables et les de l’information détaillée en annexe du rapport
expositions, se référer aux notes 5.1.6 et 7.1.1 de l’annexe annuel, requise par la nouvelle norme IFRS 9 au
du rapport annuel. titre du volet « dépréciation » au 31 décembre
2018.

63
Valorisation des titres BPCE

Risque identifié Notre réponse

Le Groupe BPCE est un groupe coopératif dont les Les travaux de valorisation des titres BPCE
sociétaires sont propriétaires des deux réseaux de banque sont réalisés par les équipes d’évaluation de
de proximité : les 14 Banques Populaires et les 15 Caisses l’organe central. De ce fait, les procédures
d’Epargne. Chacun des deux réseaux est détenteur à d’audit nécessaires à la validation de ces
parité de BPCE, l’organe central du Groupe. travaux sont menées à notre demande par le
collège des auditeurs de l’organe central, dont
La valeur des titres de l’organe central, classés en actifs nous revoyons les conclusions pour les besoins
financiers à la juste valeur par capitaux propres (JVOCI de notre audit.
NR), est déterminée sur la base de l’actif net réévalué,
qui intègre la réévaluation des titres des principales Ainsi, à réception des conclusions, nous nous
filiales de BPCE. assurons de la démarche d’audit qu’ils ont mise
en œuvre et faisons une revue critique de ces
Les principales filiales de BPCE sont valorisées conclusions. Dans le cadre des travaux réalisés,
principalement à partir de prévisions pluriannuelles les auditeurs de l’organe central font appel à
actualisées des flux de dividendes attendus (Dividend l’expertise des équipes Evaluation et Modèles
Discount Model). Les prévisions des flux de dividendes de chaque cabinet.
attendus s’appuient sur les plans d’affaires issus des
plans stratégiques des entités concernées et sur des Les travaux menés ont consisté principalement
paramètres techniques de niveau de risque, de taux en :
de marge et de niveau de croissance. Des contraintes –
la réalisation d’une valorisation indépen-
prudentielles individuelles applicables aux activités dante et contradictoire des principales
concernées sont également prises en considération dans contributions à l’actif net réévalué de
l’exercice de valorisation. BPCE. Cela se traduit par l’obtention et
L’actif net réévalué de BPCE intègre, en outre, la la revue critique des Plans Moyen Terme
valorisation de l’organe central lui-même, au travers des des filiales et principales participations
coûts de structure et de la trésorerie centrale, valorisés (Natixis, Crédit Foncier de France, BPCE
sur la base de données prévisionnelles, ainsi que les International, Banque Palatine) et l’analyse
marques Caisse d’Epargne et Banque Populaire qui ont des taux d’actualisation, de croissance et de
fait l’objet d’un exercice de valorisation par un expert rémunération des fonds propres retenus en
indépendant. fonction du profil de chaque entité ;
–
la validation des paramètres et hypo-
Cette juste valeur est classée au niveau 3 de la hiérarchie. thèses   retenus pour déterminer les
éléments  constitutifs des coûts de structure
Nous avons considéré que la valeur des titres BPCE SA et de la trésorerie centrale relatifs à l’activité
constitue un point clé de l’audit en raison de la significativité de l’organe central BPCE SA valorisés sur la
de cette ligne de titre au sein du bilan consolidé de votre base de données prévisionnelles ;
Banque ainsi que de la sensibilité sur la valorisation de ce –
l’appréciation de l’absence d’indices  /
titre de certains paramètres dont l’estimation fait appel d’éléments factuels susceptibles de remettre
au jugement de la direction. en cause significativement la valorisation
des marques Caisse d’Epargne et Banque
La juste valeur des titres BPCE s’élève à 989,2  M€ au 31 Populaire déterminée par un expert
décembre 2018. indépendant en 2016, dont le rapport avait fait
Pour plus de détail sur les principes comptables, se l’objet d’une prise de connaissance et d’une
référer à la note 9 de l’annexe du rapport annuel. revue critique.

64 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

Au 31 décembre 2018, le cabinet PwC Les comptes consolidés ont été arrêtés
était dans la 3ème année de sa mission par le Conseil d’Administration.
sans interruption, le cabinet FIGEC dans
la 23e année et le cabinet Jean-Marc Responsabilités des Commissaires aux
Krieger SARL dans la 5e année. comptes relatives à l’audit des comptes
consolidés
Responsabilités de la direction et des
personnes constituant le Objectif et démarche d’audit
gouvernement d’entreprise relatives Il nous appartient d’établir un rapport sur
aux comptes consolidés les comptes consolidés. Notre objectif
Il appartient à la direction d’établir est d’obtenir l’assurance raisonnable
des comptes consolidés présentant que les comptes consolidés pris dans
une image fidèle conformément au leur ensemble ne comportent pas
référentiel IFRS tel qu’adopté dans d’anomalies significatives. L’assurance
l’Union européenne ainsi que de mettre raisonnable correspond à un niveau élevé
en place le contrôle interne qu’elle d’assurance, sans toutefois garantir
estime nécessaire à l’établissement de qu’un audit réalisé conformément aux
comptes consolidés ne comportant pas normes d’exercice professionnel permet
d’anomalies significatives, que celles- de systématiquement détecter toute
ci proviennent de fraudes ou résultent anomalie significative. Les anomalies
d’erreurs. peuvent provenir de fraudes ou
résulter d’erreurs et sont considérées
Lors de l’établissement des comptes comme significatives lorsque l’on peut
consolidés, il incombe à la direction raisonnablement s’attendre à ce qu’elles
d’évaluer la capacité de la société puissent, prises individuellement ou
à poursuivre son exploitation, de en cumulé, influencer les décisions
présenter dans ces comptes, le cas économiques que les utilisateurs des
échéant, les informations nécessaires comptes prennent en se fondant sur
relatives à la continuité d’exploitation ceux-ci.
et d’appliquer la convention comptable
de continuité d’exploitation, sauf s’il est Comme précisé par l’article L.823-10-
prévu de liquider la société ou de cesser 1 du code de commerce, notre mission
son activité. de certification des comptes ne consiste
pas à garantir la viabilité ou la qualité de
Il incombe au comité d’audit de suivre le la gestion de votre société.
processus d’élaboration de l’information
financière et de suivre l’efficacité des Dans le cadre d’un audit réalisé
systèmes de contrôle interne et de conformément aux normes d’exercice
gestion des risques, ainsi que le cas professionnel applicables en France, le
échéant de l’audit interne, en ce qui Commissaire aux comptes exerce son
concerne les procédures relatives jugement professionnel tout au long de
à l’élaboration et au traitement de cet audit.
l’information comptable et financière.

65
En outre : s’appuie sur les éléments collectés
• il identifie et évalue les risques que les jusqu’à la date de son rapport, étant
comptes consolidés comportent des toutefois rappelé que des circonstances
anomalies significatives, que celles- ou événements ultérieurs pourraient
ci proviennent de fraudes ou résultent mettre en cause la continuité
d’erreurs, définit et met en œuvre des d’exploitation. S’il conclut à l’existence
procédures d’audit face à ces risques, d’une incertitude significative, il attire
et recueille des éléments qu’il estime l’attention des lecteurs de son rapport
suffisants et appropriés pour fonder sur les informations fournies dans les
son opinion. Le risque de non-détection comptes consolidés au sujet de cette
d’une anomalie significative provenant incertitude ou, si ces informations
d’une fraude est plus élevé que celui ne sont pas fournies ou ne sont pas
d’une anomalie significative résultant pertinentes, il formule une certification
d’une erreur, car la fraude peut avec réserve ou un refus de certifier ;
impliquer la collusion, la falsification,
les omissions volontaires, les fausses • il apprécie la présentation d’ensemble
déclarations ou le contournement du des comptes consolidés et évalue
contrôle interne ; si les comptes consolidés reflètent
les opérations et événements sous-
•
il prend connaissance du contrôle jacents de manière à en donner une
interne pertinent pour l’audit afin image fidèle ;
de définir des procédures d’audit
appropriées en la circonstance, et non •
concernant l’information financière
dans le but d’exprimer une opinion sur des personnes ou entités comprises
l’efficacité du contrôle interne ; dans le périmètre de consolidation,
il collecte des éléments qu’il estime
• il apprécie le caractère approprié des suffisants et appropriés pour
méthodes comptables retenues et le exprimer une opinion sur les comptes
caractère raisonnable des estimations consolidés. Il est responsable de la
comptables faites par la direction, ainsi direction, de la supervision et de la
que les informations les concernant réalisation de l’audit des comptes
fournies dans les comptes consolidés ; consolidés ainsi que de l’opinion
exprimée sur ces comptes.
• il apprécie le caractère approprié de
l’application par la direction de la Rapport au comité d’audit
convention comptable de continuité Nous remettons au comité d’audit
d’exploitation et, selon les éléments un rapport qui présente notamment
collectés, l’existence ou non d’une l’étendue des travaux d’audit et le
incertitude significative liée à des programme de travail mis en œuvre,
événements ou à des circonstances ainsi que les conclusions découlant de
susceptibles de mettre en cause la nos travaux. Nous portons également
capacité de la société à poursuivre à sa connaissance, le cas échéant, les
son exploitation. Cette appréciation faiblesses significatives du contrôle

66 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

interne que nous avons identifiées pour Nous fournissons également au comité
ce qui concerne les procédures relatives d’audit la déclaration prévue par
à l’élaboration et au traitement de l’article 6 du règlement (UE) n° 537-
l’information comptable et financière. 2014 confirmant notre indépendance, au
sens des règles applicables en France
Parmi les éléments communiqués telles qu’elles sont fixées notamment
dans le rapport au comité d’audit, par les articles L.822-10 à L.822-
figurent les risques d’anomalies 14 du code de commerce et dans le
significatives que nous jugeons avoir code de déontologie de la profession
été les plus importants pour l’audit des de Commissaire aux comptes. Le cas
comptes consolidés de l’exercice et qui échéant, nous nous entretenons avec le
constituent de ce fait les points clés de comité d’audit des risques pesant sur
l’audit, qu’il nous appartient de décrire notre indépendance et des mesures de
dans le présent rapport. sauvegarde appliquées.

Neuilly-sur-Seine, Metz et Mulhouse, le 23 avril 2019

Les Commissaires aux comptes

PricewaterhouseCoopers Audit FIGEC Jean-Marc Krieger

Agnès Hussherr Grégoire Collot Jean-Marc Krieger


Associée Associé Associé

67
LE RAPPORT
SUR LES CONVENTIONS
RÈGLEMENTÉES

Exercice clos le 31 décembre 2018

PricewaterhouseCoopers Audit
À l’Assemblée Générale,
63 rue de Villiers
92208 Neuilly-sur-Seine Cedex En notre qualité de Commissaires
aux comptes de votre société, nous
FIGEC vous présentons notre rapport sur les
21, rue de Sarre conventions réglementées.
BP 75857
57078 METZ Cedex 03 Il nous appartient de vous communiquer,
France sur la base des informations qui nous
ont été données, les caractéristiques,
Jean Marc KRIEGER Sàrl les modalités essentielles ainsi que
4, rue Montagne les motifs justifiant de l’intérêt pour
la société des conventions dont nous
68100 Mulhouse
avons été avisés ou que nous aurions
découvertes à l’occasion de notre
mission, sans avoir à nous prononcer
sur leur utilité et leur bien-fondé
ni à rechercher l’existence d’autres
conventions. Il vous appartient, selon
les termes de l’article R. 225-31 du
code de commerce, d’apprécier l’intérêt
qui s’attachait à la conclusion de ces
conventions en vue de leur approbation.

68 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

Par ailleurs, il nous appartient, le cas Conventions déjà approuvées par


échéant, de vous communiquer les l’Assemblée Générale
informations prévues à l’article R. 225-
31 du code de commerce relatives Conventions approuvées au cours
à l’exécution, au cours de l’exercice d’exercices antérieurs
écoulé, des conventions déjà approuvées 1. dont l’exécution s’est poursuivie au
par l’Assemblée Générale. cours de l’exercice écoulé
En application de l’article R. 225-30
Nous avons mis en œuvre les diligences du code de commerce, nous avons
que nous avons estimé nécessaires au été informés que l’exécution des
regard de la doctrine professionnelle conventions suivantes, déjà approuvées
de la Compagnie nationale des par l’Assemblée Générale au cours
Commissaires aux comptes relative d’exercices antérieurs, s’est poursuivie
à cette mission. Ces diligences ont au cours de l’exercice écoulé.
consisté à vérifier la concordance des
informations qui nous ont été données A) Conventions liées à BPCE
avec les documents de base dont elles Mandataire concerné :
sont issues. Monsieur Thierry CAHN,
Président de la BANQUE POPULAIRE
ALSACE LORRAINE CHAMPAGNE
Conventions soumises à l’approbation
de l’Assemblée Générale 1. Opération « BPCE SME GEN »
Participation à un programme qui
Conventions autorisées et conclues au consiste en une émission d’obligations
cours de l’exercice écoulé collatéralisées par un portefeuille de
Nous vous informons qu’il ne nous a prêts PME et garanties par le Fonds
été donné avis d’aucune convention Européen d’Investissement (FEI) et
autorisée et conclue au cours de BPCE SA.
l’exercice écoulé à soumettre à
l’approbation de l’assemblée, en
application des dispositions de l’article
L.225-38 du code de commerce.

69
Cette opération a pour objectifs  et 2. Programme Banques Populaires
caractéristiques : Covered Bonds - Avenant
– D’obtenir un financement compétitif à la Convention-cadre
dans le secteur des PME en bénéficiant Modalités : Au cours de la séance du 12
de la garantie du FEI février 2013, le Conseil d’Administration
– De conserver le risque du portefeuille a approuvé la mise à jour et les
de PME qui reste au bilan des modifications de la Convention-cadre
établissements du Programme Banques Populaires
– De disposer d’une solution de Covered Bonds.
financement qui puisse être réutilisée.
Cette modification fait suite à la
Au vu des éléments exposés, le Conseil publication par l’agence de notation
d’Administration de la Société a autorisé Standard and Poor’s de nouveaux critères
la conclusion des conventions suivantes  : de notation en mai et novembre 2012
– Facility Agreement (contrat de prêt) et contraint les parties au Programme
– Collateral Security Agreement Banques Populaires Covered Bonds,
(convention de remises en pleine dont la Banque Populaire d’Alsace, à en
propriété) modifier la documentation contractuelle.
– Guarantee and Reimbursement
Agreement (convention de Il est précisé que la conclusion de
remboursement au titre de la garantie) l’Avenant à la Convention-cadre n’est
– Commitment Letter (lettre pas de nature à rompre l’équilibre des
d’engagement) engagements de la Banque Populaire
– Documents annexes dans le cadre de d’Alsace sur le plan économique et
cette opération. financier, mais lui permettra de se
conformer aux nouveaux critères de
Ces conventions ont été autorisées par notation de Standard and Poor’s afin de
le Conseil d’Administration de la BPALC maintenir la notation AAA du Programme
du 13 décembre 2016. Banques Populaires Covered Bonds.

Cette convention n’a pas été mise en


force. Aucun encours, produit ou charge
n’est à reporter au titre de l’exercice
2018.

70 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

3. Conventions liées Dans son ensemble le dispositif de


à BP Covered Bond financement s’articule autour :
Modalités : – de contrats de financement signés entre
Convention-cadre de crédit et de garantie la BEI et BPCE matérialisant les prêts
financière octroyés par la BEI à BPCE,
Lors de la séance du 28 février 2008, le – d’une Convention-cadre de cession de
Conseil d’Administration a approuvé et créances professionnelles entre la BEI et
autorisé la conclusion par la Banque BPCE aux termes de laquelle BPCE
Populaire d’Alsace de la Convention- s’engage à consentir au profit de la BEI,
cadre en qualité d’emprunteur et de en garantie des prêts, des cessions de
garant. créances éligibles,
– de contrats d’avance intra groupe entre
Avenants aux conventions BPCE et les établissements du Groupe
Lors de la séance du 18 juin 2009, par lesquels BPCE leur reprête les prêts
le Conseil d’Administration a autorisé la initialement octroyés par la BEI pour
conclusion de l’avenant à la Convention- financer les investissements éligibles aux
cadre. financements BEI.
Les covered bonds auto-portés ont été
r a p p e l é s e n s e p t e m b re 2 0 1 2 . E n Dans ce contexte, chaque établissement
conséquence, l’engagement sur les est appelé à conclure avec BPCE une
covered bonds ne concerne plus que des «Convention-cadre intra-groupe de
refinancements sécurisés. garantie financière » aux termes de
Ce programme s’est achevé au cours de laquelle il s’engagera à faire des remises
l’exercice 2018. Plus aucun encours n’est en pleine propriété à BPCE de créances
à reporter au 31 décembre 2018. éligibles à la garantie des avances qui lui
sont consenties. Ces créances éligibles
4. Cession de créance seront utilisées par BPCE pour les
à titre de garantie a la BEI besoins des cessions à réaliser au profit
Il est rappelé que la BEI propose des de la BEI.
enveloppes globales destinées à financer
des secteurs d’activité bien définis. En Au 31/12/2018, l’engagement donné
contrepartie, les banques du Groupe par la Banque Populaire Alsace
BPCE doivent désormais apporter des Lorraine Champagne s’élève à 60  620
garanties à la BEI sous la forme de milliers d’euros.
cessions de créances.

71
5. Convention de rémunération des Cette convention détermine les rému-
collatéraux entre BPCE et les nérations des collatéraux centralisés
Banques Populaires par les Banques Populaires régionales
L’objet de la convention est de déter- auprès de BPCE.
miner les modalités de calcul et de
paiement par BPCE de la commission de Au 31 décembre 2018, les engagements,
mobilisation rémunérant la remise par leurs utilisations et les produits générés
les Banques Populaires d’actifs éligibles s o n t sy n t h é t i s é s d a n s le t a b le a u
aux opérations de politique monétaire de ci-dessous. Ce tableau récapitule
la Banque Centrale Européenne. également les charges liées à l’utilisation
des collatéraux.

Collatéraux utilisés dans les différents dispositifs


de Refinancement au 31/12/2018

BCE BEI BP CRH SFH MHL HL FCT FCT Total


En millions d’Euros CB 2017-05 CL165 HL 2018
Créances mobilisées 1 633 61 0 158 1 398 1 772 440 219 57 5 737
Refinancements 44 0 108 1 020 0 1 173

Rémunération du Pool 3G
SFH REVERST. REVERST. REMUN. Total
En millions d’Euros AU POOL 3G HB AU POOL 3G COLLAT.
Exercice 2018 187 0 0 1 188

B) Conventions d’agrément collectif Des conventions d’agrément collectif ont été


conclues avec les sociétés de caution conclues avec les sociétés de caution mutuelle :
mutuelle •S  OCAMA ALSACE LORRAINE CHAMPAGNE
Mandataire concerné : •S  OCAMI ALSACE LORRAINE CHAMPAGNE
Monsieur Dominique WEIN, • SOPROLIB
Directeur Général de la BANQUE
POPULAIRE ALSACE LORRAINE
CHAMPAGNE

72 RAPPORT ANNUEL 2018


LES RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

Par ces conventions, ces sociétés accor- C) Conventions de renonciation


dent l’exclusivité de leur cautionnement conclues avec les filiales de l’ex
à la Banque Populaire Alsace Lorraine Banque Populaire d’Alsace
Champagne. En contrepartie, elles
bénéficient des garanties de liquidité et Mandataire concerné :
solvabilité de la part de la Banque. Monsieur Dominique WEIN,
Directeur Général de la BANQUE
Dans ce contexte, la Banque Populaire POPULAIRE ALSACE LORRAINE
Alsace Lorraine Champagne s’est CHAMPAGNE
engagée à verser au titre de l’exercice
2018 avec clause de retour à meilleure Renonciation aux intérêts des
fortune une subvention de : découverts, prêts et subventions aux
•2 20 milliers d’euros au bénéfice de la filiales
SOCAMA ALSACE LORRAINE Le Conseil d’Administration de la Banque
CHAMPAGNE sans exécution au cours Populaire d’Alsace du 6 décembre 2000 a
de l’exercice écoulé. décidé de ne pas rémunérer les prêts et
avances faits par la banque à ses filiales
Par ailleurs, nous avons été informés de la et sous-filiales.
poursuite des conventions suivantes, déjà
approuvées par l’Assemblée Générale au Au titre de l’exercice 2018, aucune filiale
cours d’exercices antérieurs, qui n’ont pas ou sous-filiale n’a été concernée par
donné lieu à exécution au cours de cette convention.
l’exercice écoulé.

Neuilly-sur-Seine, Metz et Mulhouse, le 23 avril 2019

Les Commissaires aux comptes

PricewaterhouseCoopers Audit FIGEC Jean-Marc Krieger

Agnès Hussherr Grégoire Collot Jean-Marc Krieger


Associée Associé Associé

73
ASSEMBLEE
GENERALE
MIXTE
DU 16 MAI 2019

74 RAPPORT ANNUEL 2018


ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 16 MAI 2019

LES RÉSOLUTIONS
DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
ORDINAIRE

Première Résolution Deuxième Résolution


L’Assemblée Générale Ordinaire, après L’Assemblée Générale Ordinaire,
avoir pris connaissance du rapport du décide, sur proposition du Conseil
Conseil d’Administration et du rapport d’Administration, d’affecter le bénéfice
général des Commissaires aux comptes, de 68 997 981,55 euros de l’exercice de
approuve les comptes annuels, à savoir la manière suivante :
le bilan, le compte de résultat et l’annexe
arrêtés le 31 décembre 2018, tels qu’ils Bénéfice de l'exercice 68 997 981,55 €
lui ont été présentés, ainsi que les A la réserve légale 3 449 899,08 €
opérations traduites dans ces comptes Solde 65 548 082,47 €
et résumées dans ces rapports. Auquel s'ajoute :
L’Assemblée Générale prend acte que les
Le report à nouveau 60 000 000,00 €
comptes de l’exercice écoulé prennent
Pour former
en charge des dépenses non déductibles un bénéfice
du résultat fiscal, visées à l’article 39-4 distribuable de 125 548 082,47 €
du Code Général des Impôts à hauteur de Sur lequel
l'Assemblée Générale
163 054 euros entraînant une imposition décide d'attribuer aux
supplémentaire de 56 139 euros. parts sociales :
L’Assemblée Générale Ordinaire donne un intérêt de 1,60%,
soit 16 352 280,44 €
pour l’exercice clos le 31 décembre
Le solde de 109 195 802,03 €
2018 quitus de leur gestion à tous les
est réparti entre :
administrateurs.
Le report à nouveau
pour un montant de 50 000 000,00 €
La réserve spéciale
pour un montant de 24 788,25 €
Les autres réserves
pour un montant de 59 171 013,78 €

75
L’Assemblée Générale reconnaît avoir Conformément à la loi, il est rappelé que
été informée que cet intérêt est soumis, le montant des distributions effectuées
pour les personnes physiques résidant au titre des trois exercices précédents,
fiscalement en France, au prélèvement ainsi que celui des revenus éligibles à la
forfaitaire unique (PFU) de 30%, réfaction, ont été les suivants :
composé d’une part d’une imposition
forfaitaire à l’impôt sur le revenu au Exercices Montant total des intérêts
clos distribués aux parts
taux de 12,80% et, d’autre part, des
2015 13 685 165 €
prélèvements sociaux applicables au
2016 14 720 907 €
taux de 17,20%. Le PFU s’applique
2017 14 552 232 €
de plein droit à défaut d’option pour
l’application du barème progressif de
l’impôt sur le revenu (auquel s’ajoutent
les prélèvements sociaux au taux de Troisième Résolution
17,2%) exercée dans le cadre de la L’Assemblée Générale Ordinaire, après
déclaration de revenu ; étant précisé que avoir pris connaissance du rapport
cette option est annuelle et globale, dès de gestion du Groupe et du rapport
lors qu’elle s’applique à l’ensemble des des Commissaires aux comptes sur
revenus et gains entrant dans le champ les comptes consolidés, approuve les
du PFU perçus ou réalisés par tous les comptes consolidés, tels qu’ils lui ont
membres du foyer fiscal au cours d’une été présentés.
même année.

L’intérêt versé aux parts sociales ouvre Quatrième Résolution


intégralement droit à abattement de L’Assemblée Générale Ordinaire, après
40% pour les sociétaires personnes avoir pris connaissance du rapport
physiques, lorsque ces derniers optent spécial des Commissaires aux comptes
pour l’assujettissement de cet intérêt sur les conventions visées à l’article L.
au barème progressif de l’impôt sur le 225-38 du code de commerce prend acte
revenu, en lieu et place de la taxation au des termes de ce rapport.
taux forfaitaire de 12,8%.

La mise en paiement des intérêts sera


effectuée à compter du 12 juin 2019.

76 RAPPORT ANNUEL 2018


ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 16 MAI 2019

Cinquième Résolution
L’Assemblée Générale Ordinaire, après
avoir pris connaissance du rapport du
Conseil d’Administration, décide en
application de l’article 6 de la loi du 10
septembre 1947, de fixer le montant
global des indemnités compensatrices
du temps consacré à l’administration
de la coopérative par les membres et
le Président du conseil à 300 000 euros
pour l’année 2019.

Sur délégation du Conseil d’Admi-


Sixième Résolution nistration, le Président du Conseil a
L’Assemblée Générale Ordinaire procédé à l’actualisation de la liste
consultée en application de l’article des sociétaires initialement radiés,
L.511-73 du code monétaire et financier, qui se sont manifestés préalablement
après avoir pris connaissance du à l’Assemblée Générale et qui ne sont
rapport du Conseil d’Administration, donc plus concernés par le présent
émet un avis favorable sur l’enveloppe dispositif.
globale des rémunérations de toutes
natures versées durant l’exercice clos
le 31 décembre 2018 aux catégories de Huitième Résolution
personnel visées à l’article L.511-71 du L’Assemblée Générale, constate qu’au 31
code monétaire et financier, s’élevant décembre 2018, le capital social effectif,
à 5 793 971 euros   et concernant 62 c’est-à-dire net des remboursements
personnes. effectués aux parts sociales, s’élève
à 1 060 163 670 euros, qu’il s’élevait
1  002  987 975 euros au 31 décembre
Septième Résolution 2017 et qu’en conséquence, il s’est
L’Assemblée Générale Ordinaire, accru de 57  175  695 euros au cours de
statuant aux conditions de quorum et l’exercice 2018.
de majorité requises, sur proposition
du Conseil d’Administration, ratifie la
radiation des sociétaires, pour perte de Neuvième Résolution
l’engagement coopératif en lien avec le L’Assemblée Générale après avoir pris
critère de l’inactivité depuis 4 années au connaissance du rapport sur la révision
moins, et ayant fait l’objet d’une décision coopérative, en prend acte.
du Conseil d’Administration à effet du 31
décembre 2018.

77
LES RÉSOLUTIONS
DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
EXTRAORDINAIRE

Dixième Résolution
L’Assemblée Générale, statuant aux Les administrateurs peuvent également,
conditions de quorum et de majorité ainsi que le président, recevoir des
requises pour les Assemblées indemnités compensatrices du temps
Générales Extraordinaires, après avoir consacré à l’administration de la société
pris connaissance du rapport du Conseil dont l’enveloppe globale est votée chaque
d’Administration, décide : année par l’Assemblée Générale. Le
montant de ces indemnités est réparti 
• de modifier l’article 24 des statuts, de par le conseil, dans le respect des règles
la manière suivante : édictées par BPCE, en fonction de critères
objectifs tenant à la prise en compte
« Article 24  : Indemnisation des notamment du temps de formation et de la
administrateurs et du président présence aux comités. »

En application des dispositions de • de modifier l’article 42 des statuts, de


l’article 6 de la loi du 10 septembre 1947, la manière suivante :
les fonctions des membres du Conseil
d’Administration sont gratuites, toutefois, «  Article 42 : Paiement de l’intérêt aux
les membres du conseil ont droit, sur parts
justification, au remboursement de leur Le paiement de l’intérêt aux parts sociales
frais. et des ristournes votés par l’Assemblée
Générale Ordinaire a lieu dans un délai
maximum de neuf mois après la clôture de
l’exercice.
Les modalités de mise en paiement sont
fixées par l’assemblée ou, à défaut, par le
Conseil d’Administration.

78 RAPPORT ANNUEL 2018


ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 16 MAI 2019

En cas de souscription ou de
remboursement de parts sociales au cours
de l’année sociale, l’intérêt des parts du
sociétaire est calculé proportionnellement
au nombre de mois entiers calendaires de
possession des parts.
En cas de radiation, le sociétaire radié
perd son droit au paiement de l’intérêt
aux parts à la date d’effet de la décision
du Conseil d’Administration. 
Les sommes non réclamées dans les
délais légaux d’exigibilité sont prescrites
conformément à la loi. »

Onzième Résolution
Tous pouvoirs sont donnés au porteur
d’un exemplaire, d’une copie ou d’un
extrait du présent procès-verbal de la
présente séance pour l’accomplissement
de toutes formalités légales de dépôt ou
de publicité.

79
ANNEXES

80 RAPPORT ANNUEL 2018


ANNEXES

LES CONSEILS CONSULTATIFS


ALSACIENS, LORRAINS
ET CHAMPENOIS

MEMBRES DU CONSEIL CONSULTATIF ALSACIEN

• Christian ANDREANI • Michel GABLE • Jean KLINKERT


Président HPM Président Groupe MGA Directeur de Cabinet
AUTOMOBILES Alsace Destination Tourisme
• Luc René GAILLET
• Jean-Jacques BODLENNER Président Papeterie ZUBER • Jean-Georges KRETZ
Huissier de justice RIEDER Professeur des Universités –
Chirurgie vasculaire
• Yves BROUCHET • Édouard GENTON
Directeur Général Président SAS VGS1 • Didier KUHN
HYPROMAT France Gérant ROEDELSPERGER
• Tania GENY Joaillerie
• Giovanni BUQUICCHIO Présidente GENY INTERIM
Président Commission de • Daniel KUNEGEL
Venise auprès du Conseil de • Philippe HEIMBURGER Président Voyages
l'Europe Directeur Général LUCIEN KUNEGEL
SAS HEIMBURGER
• Cyril COHEN • Sonia MABROUKI
Cardiologue • Jacques HESS Directrice Générale
Président Centrale LA PREVOYANCE
• Chantal CUTAJAR Automobile Strasbourg
Directrice Générale CEIFAC • Claude MEYER
• Isabelle HEUMANN Directeur Général
• Bertrand DE JONG Directrice Générale MICHEL SAS
PDG SAS DAMIEN DE JONG SA HEUMANN Paul
• Thierry MEYNLE
• Thibaut DE RAVEL D'ESCLAPON • Yves JAKUBOWICZ Président du Directoire
Docteur en droit UNIVERSITE Président ROHAN DIVALTO SA
DE STRASBOURG INVESTISSEMENT
• Catherine MULLER
• Bernard DIEMER • Nicolas JANDER Directrice Générale
Gérant Sarl Optique DIEMER Avocat THIERRY MULLER Paysage

• Jean-Noël DRON • Christophe JUNG • Éric RICOU


Gérant TRASCO Président JUNG Logistique Notaire

• Tony FASCIGLIONE • Virginie KLINGLER • René RITZENTHALER


PDG COMPAGNIE Présidente Association des Directeur EARL DES 3
GENERALE DE VIDEO Forces Actives du Commerce SAPINS
et de l'Artisanat
• Christian FATH • Jérôme SAUER
Chirurgien Urologue Président du Directoire KS
Groupe

81
• Frank SCHLOSSER MEMBRES
Pharmacien DU CONSEIL CONSULTATIF LORRAIN
• Jean-Victor SCHUTZ
Directeur SARL Ruhlmann • Heinz ANTERIST • Laurent DAP
Schutz Président Conseil de Surveillance Chirurgien
d'INTERGEST SA
• Martine STOFFEL CASTEROT • Luc DONGE
Directrice Générale • Paul ARKER Président Fromagerie DONGE
STOFFEL Chocolatier Président de la CCI
de la Région Lorraine • Sarah DUKIC JARTY
• Laurence STRAUB Notaire
Directrice Générale SAS • Christophe BAILLET
DISTRILABO Président SAS Clinique Pasteur • Daniel DUPUIS
Ancien Président de DUPUIS SA
• Jean-Louis VINCENTZ • Stéphane BAILLY
Président Électricité VINCENTZ Président CAR AVENUE • Jean-Paul DURMEYER
Président SAS DURMEYER TP
• Anne-Marie ZISSWILLER • Philippe BARRIERE
Responsable Administratif et Président Directeur Général • Pierre ELMALEK
Financier SARL Technochape SAS BARRIERE Président Directeur Général
du Groupe Maison de la Literie
• Michel BOULANGE
Président d’Honneur • Joël ÉTIENNE
du Conseil Consultatif Président Directeur Général
NUMALLIANCE SAS
• Jean-Pierre CALZARONI
Président Directeur Général • Véronique FRANCE-VIRTEL
KEP TECHNOLOGIES Notaire

• Gilles CAUMONT • Karine GREMLING


Dirigeant Sté ADISTA Gérante SARL Gremling TP

• Daniel CERUTTI • Jean-Daniel HAMET


Dirigeant WIG France Président Sté MCH Gestion

• Emmanuelle CHAMPIGNY • Stéphane HEIT


Directrice Générale Avocat
des Services de la ville de Metz
• Jean-Charles HENRION
• Valérie CREUSOT-RIVIERE Président Fédération ACEF
Directrice Générale de Bois Alsace Lorraine Champagne
IMPERIAL
• Pierre HILAIREAU
• Xavier CULOT SARL STONEDGE
Général
• Patricia ISCH MARCHAND
Experte Comptable

82 RAPPORT ANNUEL 2018


ANNEXES

• Florence JACQUE • Christine MORIN-ESTEVES • Daniel SEYER


Présidente SA Moulet, enseigne Enseignante-chercheuse à l’ICN Président Fédération de
TOUT FAIRE MATERIAUX Business School Boulangerie du Grand Est

• Claude KINTZ • Christian NOSAL • Jacques THEVENOT


Consultant Président Fédération des Professeur retraité de l'ICN
Bouchers Charcutiers Traiteurs
• Laurent LAJOYE de la Moselle • Frédéric VENOT
PDG Les Bronzes d'Industrie Président du Cercle économique
• Hervé OBED lorrain
• Charles MALMASSON Président PRO CONSULTANT
Retraité, Malmasson Courtage INFORMATIQUE • Claude VERVIN
SAS Président Éditions Claude
• Jean-Claude PINGAT VERVIN
• Adam MAZUR Président GROUPE PINGAT
Chargé de Mission • Delphine VIRGILI
Rayonnement auprès de Officier • Louis-Claude POREL Gérante Sarl DELPH Immobilier
général de Zone de Défense et Président HYDRO LEDUC S.A.
de Sécurité Est • Laurent WEISBUCH
• Anne RIBAYROL-FLESCH Président Sas France Cartes
• Nicole MERLINO Gérante de PEDON
Ex PDG Merlino SA ENVIRONNEMENT ET MILIEUX • Anne WEIZMAN
AQUATIQUES Pharmacie DAUSSAN/
• Bernard MILER WEIZMAN
Président SA MILER • Emmanuelle ROUBER
Huissier de justice • Nicolas ZITOLI
Directeur Général Batigère SA
• Philippe SESTER
Avocat et Président de Vosges
Économie

83
MEMBRES DU CONSEIL CONSULTATIF CHAMPENOIS

• Sophie ALBERTINI • Michel GOBILLOT • Vincent PERRIN


Huissier PDG Centre LECLERC Entreprise MARTIN
FAGNIÈRES
• Pascal BABOUOT • Éric PETERS
Président d’Alpha Laser • François GOMARIZ Président de VAGMEX
Président LUSTRAL
• Francis BECARD • Dominique PETITCOLIN
Directeur Général • Frédéric JEAN Président SA PETITCOLIN
de Yschools et de la PDG du Groupe LOPPIN et
Technopôle de l’Aube en JEAN • Philippe PIERRE
Champagne Gérant Sarl NOMODOS
• Christophe LABRUYÈRE
• Michel BOULANT Gérant GALLOREMA • Arnaud PINGAT
Président de la CMA 51 Président du GROUPE PINGAT
• Robert LARBALETIER
• Éric CHATEL PDG du Groupe • Jean-Claude PLA
Directeur de la Fondation LARBALETIER SAS PDG de la société
Universitaire de Reims VINGEANNE TRANSPORTS
• Christophe LEGRAS
• Jean-Hervé CHIQUET PDG Groupe CRN BROCARD • Émilie QUESNE
Président du Directoire Directrice Générale Biscuits
Champagne JACQUESSON • Dominique LEMELLE Fossier
Président du Directoire
• Catherine CHOPART de la société AT France • Quentin RENARD
Présidente COBATY Reims Président du Directoire
• Jean-Louis MALARD du Cabinet de courtage
• Véronique COLFORT Président de Champagne d'assurance SERVYR SA
Directrice Marketing MALARD
Electrolux Professional • Gérald RICHARD
• Vincent MALHERBE Président Richard Est
• Pascal DE GUGLIELMO Directeur Vignoble Automobiles
Consultant en Ingénierie et Approvisionnement
Industrielle chez MOËT & CHANDON • Jean-Pierre TENEDOR
PDG de Mercedes TENEDOR
• David DEROUSSIS • Olivier MARTIN REIMS
Président de Helgedis Président Coopérative Vinicole
de Baroville • Christophe THOMAS
• Anne DESVERONNIERES Gérant Quadri-Cités
Gérante Attractive • Jean MARTOR
Communications Gérant de la Sarl RDN • Maxime VALETTE
MARTOR Président de Mvbest
• Didier FAGES
Président SA SOFRALAB • Philippe PAPIN
PDG du Groupe SA TOUFFLIN
• Alain GAMBA
Président Gamba et Rota

• Guillaume GELLE
Président URCA

84 RAPPORT ANNUEL 2018


ANNEXES

LISTE DES MANDATS


DES MEMBRES DU CONSEIL
D’ADMINISTRATION
AU 31 DÉCEMBRE 2018

Monsieur Thierry CAHN Monsieur Michel BRODART


- Avocat - Président du Directoire de BRODART
- Président du Conseil d’Administration Industries
de la Banque Populaire Alsace - Président de BRODART, TILWEL,
Lorraine Champagne de l’Imprimerie de la Halle et BREGER
- Administrateur de NATIXIS - Administrateur ELIPSO
- Membre du Conseil de Surveillance de - Secrétaire de la Chambre de
BPCE Commerce et d'Industrie de Troyes
- Président du Musée Unterlinden
Colmar Monsieur Jean-Baptiste CARLU
- Administrateur de la Banque BCP - Exploitant agricole
Luxembourg SA - Président de l’interprofessionnel
ALI PORC
Madame Saloua BENNAGHMOUCH - Administrateur de la Coopérative
- Maître de Conférence à l’Université Cyrhio
de Haute-Alsace - Conseiller municipal
- Conseillère Communautaire Colmar d'Arrancy-sur-Crusne
Agglomération
Monsieur Yves DUBIEF
Monsieur Gérard BINDER - Président de Tenthorey SA
- Professeur émérite des Universités - Président de l’Union Nationale
d’Alsace des Industries Textiles
- Président du Conseil de - Administrateur de l’Institut français de
Développement du Pays de Mulhouse la Mode
- Président de la Nef des Sciences - Membre du Conseil d’Administration
du Groupement des Fédérations
Industrielles
- Président du Comité de Liaison
des Industries de Main d’Œuvre
- Administrateur Medef Lorraine
- Administrateur Medef Vosges

85
Monsieur Jean-Claude GILG Madame Sylvie PETIOT
- Gérant de la Sarl GILG Fils - 1re adjointe au Maire de Nancy
- Gérant de la sociéte civile RJCF - Présidente du Conservatoire National
- Membre du comité directeur de la des Arts et Métiers (CNAM) Grand Est
Fédération d’Alsace des Installateur - Vice-Présidente en charge de la
Electriciens (FAIE) Formation, de la Chambre
- Membre du comité directeur de Commerce et d’Industrie de
des électriciens du Centre Alsace Meurthe-et-Moselle
- Vice-Présidente de l’Association
Madame Éliane GINGLINGER Lorraine d’Aide aux Handicapés,
- Gérante GINGLINGER - FIX ALAGH Nancy
- Administratrice et fondatrice - Présidente de la Fédération BTP
de l’association "DiVINes d’Alsace" Lorraine
- Membre du Conseil d’Administration
Madame Élodie HIGONET CHAPUY du MEDEF de Lorraine
- Directrice Générale de la - Conseillère communautaire
SAS Champagne Chapuy - Administratrice SPL «Grand Nancy
- Membre du Conseil d’Administration Congrès et Évènements»
de la coopérative viticole EPR - Membre du Conseil d’Orientation
et de Surveillance du Crédit Municipal
Monsieur Pascal KNEUSS de Nancy
- Maitre Artisan boucher, traiteur,
charcutier Monsieur Jean-Pierre PROCUREUR
- Membre du Conseil Économique et - Gérant de PROJEC (S.A.R.L.)
Social de la Région Grand Est - Juge, Tribunal de Commerce de
- Président de Gestelia Chaumont
Basse-Normandie et Vosges Lorraine - Administrateur de la Banque BCP
(centre de gestion) Luxembourg SA
- Vice-Président de UNARTI
- Administrateur de la Banque BCP Monsieur André REICHARDT
Luxembourg SA - Sénateur du Bas-Rhin
- Conseiller Régional Grand Est
Madame Stéphanie MICHAELI
- Directrice Générale de Mephisto Madame Hélène RIVET-MANSUY
- Anciennement Notaire

Madame Christiane ROTH


- Présidente de la Chambre Locale
de Commerce et d’Industrie de
Colmar et du Centre Alsace
- Vice-Présidente de la Chambre
Régionale de Commerce et d’Industrie
(Alsace)
- Membre du Medef Haut-Rhin
- Gérante de la Société PARTY CENTER
Holding

86 RAPPORT ANNUEL 2018


ANNEXES

Madame Michèle WALTER Monsieur Dominique WEIN


- Présidente de la SAS Electrifcation de - Directeur Général de la Banque
l’Est Populaire Alsace Lorraine Champagne
- Membre du Conseil d’Administration - Administrateur de la BPCE
de la Fédération Française des International
Entreprises de Génie Électrique et - Administrateur de la Compagnie
Énergétique Européenne de Garanties et de
- Membre du Conseil d’Administration Cautions
de la Commission économique - Secrétaire de la Fondation Nationale
- Président du Syndicat professionnel des Banques Populaires
des entreprises du réseau Alsace - Président du Conseil d’Administration
- Vice-Présidente de l’Association de la de la Société Critel Surveillance
Promotion des Métiers du Bâtiment - Membre du Collégium Droit Economie
(Alsace) Gestion de l’Université de Lorraine
- Trésorière Jtelec - Salon Jtem - Président du Conseil de Surveillance
(Alsace) de la Banque BCP Luxembourg SA
- Membre du Comité Directeur - Membre associé à la Chambre de
de la Corporation des Électriciens Commerce et d’Industrie de Lorraine
- Membre de la Chambre de Commerce - Gérant de la SCI François de Curel
et d’Industrie Alsace Métropole - Administrateur du GIE BPCE Achats
- Trésorier de GEORGIA TECH

Monsieur Jean-Marc WECKNER


- Administrateur représentant des
salariés de la BPALC

Monsieur Mathieu ZOBLER


- Administrateur représentant des
salariés de la BPALC

87
LA LISTE
DES AGENCES
GESTION PRIVÉE

ALSACE NORD LORRAINE SUD


Villa Brant, 4, place Sébastien Brant – Strasbourg 2, rue Hermite – Nancy
03 88 62 73 58 03 54 22 51 76

ALSACE SUD CHAMPAGNE


28, avenue du Général Leclerc – Mulhouse 20, cours Langlet – Reims
03 89 31 64 69 03 26 05 30 75

LORRAINE NORD
4 Place du Général de Gaulle – Metz
03 87 37 71 06

e-BanquePopulaire :
votre agence conseil en ligne www.bpalc.e-banquepopulaire.fr

CENTRES AFFAIRES ENTREPRISES


CENTRES AFFAIRES AGRICULTURE – CENTRES AFFAIRES VITICULTURE

ALSACE NORD LORRAINE NORD


1A Place de Haguenau – Strasbourg 4, place du Général de Gaulle – Metz
Antenne à Saverne Antennes à Verdun et Sarreguemines

ALSACE SUD LORRAINE SUD


28 avenue du Général Leclerc – 2, rue Hermite – Nancy
Mulhouse Antennes à Epinal et Golbey
Antennes à Colmar et Altkirch
CHAMPAGNE
20, cours Langlet – Reims
Antennes à Troyes, Chaumont
et Chalons en Champagne

CENTRES AFFAIRES ENTREPRISES FINANCEMENTS SPÉCIALISÉS


3, rue François de Curel – Metz

88 RAPPORT ANNUEL 2018


ANNEXES

ALSACE
BAS-RHIN (67)
Strasbourg Barr Mutzig
Ancienne Douane 16, rue Taufflieb 27, rue du Maréchal Foch
1, rue du Vieux Marché aux
Poissons Benfeld Niederbronn-les-Bains
5, rue du Général de Gaulle 1, rue du Général de Gaulle
Strasbourg
Boulevard d’Anvers Bischheim Obernai
26a, boulevard d’Anvers 65, route de Bischwiller 18, rue du Marché

Strasbourg Contades Bischwiller Pfaffenhoffen


19a, avenue de la Paix 26, rue Raymond Poincarré 16, rue du Docteur Albert
Schweitzer
Strasbourg Brumath
Cronenbourg- 13, rue Raymond Poincaré Rosheim
Oberhausbergen 48, rue du Général de Gaulle
2-4, route d’Oberhausbergen Drusenheim
18, rue du Général de Gaulle Sarre-Union
Strasbourg Esplanade 2, rue du Maréchal Foch
11, place de l’Esplanade Eckbolsheim
4, rue Jean Monnet Saverne
Strasbourg 94, Grand’Rue
Francs Bourgeois Erstein
10, rue des Francs Bourgeois 34, rue du Général de Gaulle Schiltigheim
53, route de Bischwiller
Strasbourg Koenigshoffen Haguenau
96, route des Romains 4a, rue de la Moder Schirmeck
96, Grand’Rue
Strasbourg Meinau-Colmar Illkirch-Graffenstaden
173, avenue de Colmar 205, route de Lyon Sélestat
5, avenue de la Liberté
Strasbourg Musau Ingwiller
52, rue de Ribeauvillé 50, rue du Maréchal Foch Seltz
4, route de Strasbourg
Strasbourg Neudorf Lauterbourg
88, route du Polygone 25, rue du Général Souffelweyersheim
Mittelhauser 1, rue du Centre
Strasbourg Neuhof
68c, route d’Altenheim Lingolsheim Villé
89, rue du Maréchal Foch 12, rue Louis Pasteur
Strasbourg
Parlement Européen Marlenheim Wasselonne
1, avenue Robert Schumann 52, rue du Général de Gaulle 3, place du Marché

Strasbourg Molsheim Wissembourg


Place des Halles 2-4, rue de Strasbourg 35, rue Nationale
14, rue Sébastopol

Strasbourg Roberstau
73, rue Boecklin

Strasbourg Saint-Pierre
2, rue du 22 Novembre

89
HAUT-RHIN (68)
Colmar Clémenceau
41, avenue Georges
Clémenceau

Colmar Curie
16a, route de Sélestat

Colmar Pasteur
20, rue du Dr Schweitzer

Colmar Stanislas
1, rue Stanislas

Mulhouse Bourtzwiller
73, rue de Soultz

Mulhouse Dornach
92, rue de Belfort

Mulhouse Gare Hegenheim Saint-Amarin


26, avenue du Général 18, rue de Bourgfelden 54, rue Charles de Gaulle
Leclerc
Illzach Saint-Louis
Mulhouse Kennedy 4, rue de Pfastatt 48, rue de Mulhouse
55, avenue du Président
Kennedy Kaysersberg Sainte-Marie-
22, rue du Général de Gaulle aux-Mines
Mulhouse Réunion 2, place Auguste Keufer
27, place de la Réunion Masevaux
9, rue du Maréchal Foch Sierentz
Altkirch 11, rue Rogg Haas
28, rue Charles de Gaulle Munster
7, place du Marché Soultz
Brunstatt 56, rue Jean Jaurès
241, avenue d'Altkirch Neuf-Brisach
12, place d'Armes Thann
Cernay 18, rue du Général
10, rue Raymond Poincaré Orbey-Canton Vert de Gaulle
1, rue des Ecoles
Dannemarie Wintzenheim
16, rue de Bâle Ribeauvillé 8, rue Clémenceau
48, Grand'Rue
Ensisheim Wittelsheim
5, rue de la Liberté Riedisheim 7, rue du Général
19, rue de Mulhouse de Gaulle
Ferrette
2, rue de la 1re Armée Rixheim Wittenheim
1, Grand'Rue 13, rue de Kingersheim
Guebwiller
53, rue de la République Rouffach
8, rue du Maréchal Joffre

90 RAPPORT ANNUEL 2018


ANNEXES

CHAMPAGNE
AUBE (10) MARNE (51) HAUTE-MARNE (52)
Aix-en-Othe Reims Clairmarais Chaumont
3, rue Georges Clémenceau 13/17 rue André Pingat 7, rue Victor Fourcault

Arcis-sur-Aube Reims Jean Jaurès Fayl-Billot


5, rue de Châlons 1, boulevard Carteret 37, Grande Rue

Bar-sur-Aube Reims Langlet Joinville


3-5, rue d’Aube 20, Cours Langlet 10-12, rue Aristide Briand

Bar-sur-Seine Reims Saint-Rémi Langres


86, Grande Rue 22 bis, rue Simon 48, rue Diderot

Brienne-le-Château Reims Tinqueux Nogent-en-Bassigny


92 bis, rue de l'Ecole Militaire Centre Commercial 1, rue du Château
Carrefour
Les Riceys Saint-Dizier
9, rue de la Presle Châlons-en-Champagne 68, avenue de la République
Garinet
Nogent-sur-Seine 2, rue Garinet
11, rue Saint-Epoing
Châlons-Fagnières
Romilly-sur-Seine 2, rue du Docteur Fragne
41, rue Gornet Boivin
Cormontreuil
Saint-André-les-Vergers Rue des Alleux
Centre Commercial
Carrefour Dormans
5, place du Luxembourg
Saint-Parres-aux-Tertres
61 bis, avenue du Général de Épernay
Gaulle 38, rue du Général Leclerc

Sainte-Savine Sézanne
Le Forum 26, rue Paul Doumer
79 bis, avenue Galliéni
Vertus
Troyes Brossolette 9, rue de Châlons
242, rue du Faubourg
Croncels Verzy
7, place de l'Hôtel de Ville
Troyes Libération
16, place de la Libération Vitry-Le-François
42, rue de la Tour
Troyes Sarrail
199 bis, avenue du Général
Leclerc

91
LORRAINE
MEURTHE-ET-MOSELLE (54)
Nancy Haussonville Briey
55, boulevard d'Haussonville 14, avenue Albert de Briey

Nancy Saint-Dizier Dombasle-sur-Meurthe


10, rue Saint-Dizier 103 bis, avenue du Général
Leclerc
Nancy Saint-Jean
57, rue Saint-Jean Essey-lès-Nancy
3, rue du 11 novembre 1918
Nancy Saint-Lambert
2, rue Saint-Lambert Frouard
43, rue de Metz MEUSE (55)
Nancy Stanislas
4 bis, boulevard de la Mothe Jarny Bar-le-Duc
4, rue Gambetta 30, rue André Maginot
Nancy Trois Maisons
84, rue Charles Keller Jarville Commercy
20, rue de la République 19-21, place Charles de Gaulle
Nancy Vosges
1, boulevard du Recteur Senn Joeuf Étain
57, rue Franchepré 24, rue de Metz

Laxou Champ-le-Bœuf Ligny-en-Barrois


5, rue de la Mortagne 13, rue Leroux

Longwy Bas Revigny-sur-Ornain


4 bis, rue Alfred Mézières 2, rue du Général de Gaulle

Lunéville Saint-Mihiel
2, rue Banaudon 12, rue de Nantes

Neuves-Maisons Stenay
17, rue du Capitaine Caillon 6, place Raymond Poincaré

Pont-à-Mousson Verdun
10, rue Victor Hugo 1, rue Beaurepaire

Saint-Nicolas-de-Port
2, rue Charles Courtois

Toul
12, rue de la République

Villerupt
12, place Jeanne d’Arc

92 RAPPORT ANNUEL 2018


ANNEXES

MOSELLE (57)
Metz Clercs Faulquemont Saint-Avold Le Forum
15, rue des Clercs 16, rue de Metz 2, place Saint-Nabord

Metz Gare Forbach Saint-Julien-les-Metz


4, place du Général de Gaulle 47, rue Nationale 7, La Tannerie

Metz Nord Freyming-Merlebach Sarralbe


56, route de Woippy 18, rue Eugène Kloster 21, rue Napoléon 1er

Metz Queuleu Hagondange Sarrebourg


4 bis, rue Paul Claudel 16, rue Anatole France 32-34, Grand’Rue

Metz Sablon Hayange Sarreguemines


80, rue Saint-Pierre 10, rue Flatte 18, rue Nationale

Metz Saint-Louis Hettange-Grande Sarreguemines Rotherspitz


36, place Saint-Louis 51, rue du Général Patton 310, rue de la Montagne

Ars-sur-Moselle Maizières-les-Metz Scy-Chazelles


13, place de la République 51, Grand’Rue 62, voie de la Liberté

Bitche Marly Sierck-Les-Bains


17, rue du Maréchal Foch 51, rue de la Croix 35, quai des Ducs de
Saint-Joseph Lorraine
Bouzonville
54, rue de la République Mercy Stiring-Wendel
ZAC Pôle Santé Innovation 36, rue Saint-François
Château-Salins de Mercy
19, rue Dufays Thionville
Montigny-les-Metz 33, rue de Paris
Creutzwald Botanique
8, place du Marché 19, rue de Thionville Val Marie
Pont-à-Mousson 5, rue Jean Renoir
Dieuze
10, avenue du Général de Phalsbourg Yutz
Gaulle 17, place d'Armes 74, rue des Nations

Fameck Rombas
6, place du Marché 3, place de
l’Hôtel de Ville

93
VOSGES (88)
Bruyères La Bresse Saint-Dié
11, rue Léopold 18 bis, Grande rue 5, rue Dauphiné

Épinal Le Thillot Saint-Dié Z.A.


38, rue Léopold Bourg 14, place du 8 Mai 6, rue Saint-Exupéry

Épinal Cité Artisanat Mirecourt Thaon-Les-Vosges


22, rue Léo Valentin 5, rue du Général Leclerc 5, rue de Lorraine

Gérardmer Neufchâteau Vagney


20, rue du Général de Gaulle 2, rue de France 5, rue René Demangeon

Golbey Rambervillers Vittel


62, route d’Épinal 45, rue Carnot 18, rue Jeanne d’Arc

Raon-L’étape
22, rue Jules Ferry

Remiremont
62, rue Charles de Gaulle

94 RAPPORT ANNUEL 2018


Crédits photos : ©Florent Doncourt/©Styl’List images/Etienne List/©Shutterstock/© istockphoto
3, rue François de Curel - BP 40124
57021 METZ Cedex 1
Tél. : 03 54 22 10 00 (n° non surtaxé)

www.bpalc.fr
aide.bpalc.fr

BANQUE POPULAIRE ALSACE LORRAINE CHAMPAGNE,


Société Anonyme Coopérative de Banque Populaire à capital
variable, régie par les articles L 512-2 et suivants du Code
Monétaire et Financier et l’ensemble des textes relatifs aux
Banques Populaires et aux Etablissements de Crédit, dont
le siège social est à METZ (57000), 3 rue François de Curel,
immatriculée sous le n° 356.801.571 R.C.S. METZ, société
de courtage et d’intermédiaire en assurances inscrite à
l’ORIAS sous le n° 07 005 127.