Vous êtes sur la page 1sur 53

RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL

Un Peuple – un But – une Foi

MINISTERE DE LA FORMATION
PROFESSIONNELLE DE
L’APPRENTISSAGE ET DE L’ARTISANAT

METIER : ASSISTANT COMPTABLE

Niveau : BEP

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

Février 2015

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 1


METIER : ASSISTANT COMPTABLE

Niveau : BEP

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

Février 2015

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 2


PREFACE
Dans ses effets induits tels que l’uniformisation du marché mondial, la standardisation des
activités économiques et la circulation des ressources humaines, la globalisation a fini
d’imposer, pour soutenir la loi de la compétition, la performance dans tous les domaines de
la production. Or, celle-ci reste tributaire de la maîtrise des connaissances, du savoir-faire
et du savoir-être. Etant donné la rapide évolution de la science et de la technique et compte
tenu de la mutation constante des métiers et activités, la qualité des ressources humaines
est constamment remise en cause. Les réformes de curricula sont donc une nécessité
incontournable et, relativement à l’adéquation formation/emploi, les démarches de
formation procèdent par approche selon les compétences requises pour l’exercice d’un
métier.

Réunissant, en 2001, l’ensemble des acteurs du secteur de la formation technique et


professionnelle et de celui de l’emploi autour de tous ces problèmes, le Sénégal a défini
une politique sectorielle pour la Formation professionnelle et technique et adopté une
réforme du sous-secteur. La démarche pédagogique de l’Approche par compétences ici
proposée est le pilier et l’axe central de notre Réforme. Elle a conduit à l’élaboration des
différents référentiels, suivant une méthode partie de l’analyse des situations de travail, de
la détermination et de la définition des compétences requises et des activités pour
l’exercice d’un métier et, partant, pour son apprentissage. Elle n’a pas été choisie parce que
c’est la tendance mondiale et le standard international mais parce qu’un diagnostic et une
analyse complètes du système l’ont recommandée.

Les différents référentiels écrits sont les produits d’un long processus de travail, de
collaboration et d’échanges entre d’une part des experts nationaux et étrangers de haut
niveau, et d’autre part entre les experts nationaux et les acteurs des différents domaines.
Les formateurs chargés de la mise en œuvre de la réforme et de l’utilisation des documents
sont également partie prenante, d’un bout à l’autre, du processus. Ils ont pris la juste
mesure de leurs différents rôles et compris qu’aucun référentiel, fusse-t-il le mieux élaboré,
ne saurait les remplacer ou se mettre au-devant d’eux dans la tâche de formation. Ces
documents ne sont, comme leur nom l’indique, que des référentiels. Mais ce sont de bons
référentiels qui permettent, combinés aux autres composantes de la Réforme, d’atteindre

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 3


l’objectif général de notre nouvelle école de formation technique et professionnelle :
l’adéquation formation /emploi.

Ainsi, grâce à l’effort de tous et de chacun, les sacrifices consentis par le pays et par ses
partenaires au développement, parmi lesquels le Grand-Duché de Luxembourg, la France,
le Royaume de Belgique, le Canada et les organisations internationales comme
l’UNESCO, l’ONUDI, le BIT, le PNUD et les divers ONG ou associations, ne seront pas
vains. Ils rehausseront la qualité de nos ressources humaines et rendront notre économie
compétitive.

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 4


REMERCIEMENTS
Le ministère chargé de la formation professionnelle technique tient à remercier toute
l’équipe de production pour la qualité des contributions à la réalisation du présent document.
Les spécialistes du métier ont été les principaux acteurs dans la phase d’analyse de situations
de travail qui a donné toutes les spécifications du métier. Ces données ont servi à élaborer le
référentiel métier, le référentiel de compétences, le référentiel de formation et ce présent
référentiel de certification.
Une note particulière de reconnaissance revient à la Coopération luxembourgeoise
pour son appui précieux à la mise en œuvre de la réforme en général et en particulier à
l’écriture et à l’implantation des programmes écrits selon l’approche par compétences.

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 5


EQUIPE DE PRODUCTION

Seydou SY Méthodologue

Babacar KEBE IS TQG Expert A.P.C IA/Kaolack

Marie DIOP Formatrice en gestion/comptabilité

Michel BAZAN Consultant Chef d’entreprise

Seynabou Lat DIEYE IS STE Expert A.P.C DECPC

Moussa DIARRA IS TQG Expert A.P.C IPG

EQUIPE DE FINALISATION
Ndèye Ngoné DIOP CT, Expert APC
Zackaria SALL IEMS, Expert APC
Abdoulaye KEBE IGEF, Expert APC
Coumba SOW AT, Expert APC
Coréa Couna DIOP CPI/Directrice, Expert APC
Amadou SECK IS, Expert APC
Moussa DIARRA Directeur des études, Expert APC
Souleymane TOURE Chef des travaux, Expert APC
Backary BO AT, Expert APC
Fama FALL CPI, Expert APC
Ndiogou SENE AT, Expert APC
Abdoul Aziz SECK Expert APC
Seynabou Lat DIEYE Chef de division DECPC
Maïmouna KANTE Chef de division pédagogique DFPT
Serigne Cheikh KASSE Chef de division formation professionnelle DFPT
Ndeye Sokhna FALL Division de la Certification DECPC
Habsatou DIA WONE IS/ FPT/EFS, Expert APC, Méthodologue
Abdou Khadre NDOYE Informaticien, DFPT
Maïmouna SENE Agent division Pédagogie, DFPT
Honoré Gilbert NGOM Agent division Partenariat Suivi, DFPT

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 6


EQUIPE DE VALIDATION

Abdoulaye KEBE IGEF ENSETP


Saliou DIOUF IGEF/Directeur de l’ENSETP
Fatou Diagne NDIAYE IGEF ENSETP
Michel FAYE DFPT/MFPAA
Maïmouna K CAMARA DFPT/ Division de la Pédagogie
Ndeye Sokhna FALL DECPC/ Division de la Certification
Babacar KEBE IS TQG Expert A.P.C IA/Kaolack
Moussa DIARRA IS TQG Expert A.P.C IPG
Siry Sow GASSAMA Chef de bureau D.A
Honoré Gilbert NGOM Agent division Partenariat Suivi, DFPT
Maimouna SENE Méthodologue/Agent division pédagogie
Boubacar KANE Administrateur CNES
Coumba SOW ATN zone Nord/Lux Dev/SEN/028
Ouly Diangar TOURE IS/ONFP
Daouda FAYE UNACOIS
Ibrahima MANE UNSAS
Rokhaya GUEYE Responsable syndical
Fama FALL CSA

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 7


Table des matières

PREFACE............................................................................................................... 3
REMERCIEMENTS ................................................................................................ 5
PREMIERE PARTIE ............................................................................................. 10
1. DÉFINITION ............................................................................................................... 11
2. LES PRINCIPES GENERAUX .................................................................................. 11
3. MODALITÉS DE CERTIFICATION ......................................................................... 12
Tableau 1: Construction des épreuves .............................................................................. 13
3.1 VALIDATION PROGRESSIVE : ............................................................................. 13
3.2 COMBINAISON VALIDATION PROGRESSIVE ET SESSION TERMINALE : . 14
3.3 ADMINISTRATION DES EPREUVES .................................................................... 14
4. INSTRUCTIONS ET OUTILS POUR LA CERTIFICATION ...................................... 15
4.1 LES INSTRUCTIONS ............................................................................................... 15
4.2 LES OUTILS ............................................................................................................ 15
DEUXIEME PARTIE ............................................................................................. 20
1. PRESENTION DU METIER ......................................................................................... 21
1.1 DEFINITION DU METIER ....................................................................................... 21
1.2 PROFIL DE SORTIE ................................................................................................. 21
2. DESCRIPTIF DES EPREUVES EN VALIDATION PROGRESSIVE ........................ 23
2.1 LISTE DES COMPETENCES A EVALUER ........................................................... 23
2.2 TABLEAUX DES DESCRIPTIFS ............................................................................ 24
GRILLE DE CORRECTION ........................................................................................... 33
3. DESCRIPTIF DES EPREUVES POUR LA SESSION TERMINALE ..................... 36
3.1 LISTE DES COMPÉTENCES PARTICULIÈRES.................................................... 36
3.2 EXEMPLE D’ÉPREUVE SYNTHÈSE .................................................................... 39
SITUATION DE L’EPREUVE SYNTHESE ................................................................... 42
GRILLE DE CORRECTION ........................................................................................... 43
ANNEXES .......................................................................................................................... 46
ANNEXE1 : IMMOBILISATIONS ................................................................................. 46
ANNEXE 2 : STOCKS ..................................................................................................... 46
ANNEXE 3 : CREANCES ............................................................................................... 47
ANNEXE 4 : Compte de trésorerie .................................................................................. 48
ANNEXE 5 : AUTRES REGULARISATIONS .............................................................. 49
ANNEXE 6 : Balance des soldes au 30 -12 -2010 ........................................................... 49
Tableau : SYNTHESE ....................................................................................................... 53

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 8


ABREVIATION
APC : Approche Par Compétences
BEP : Brevet d’Etudes Professionnelle
BT : Brevet de Technicien
BTS : Brevet de Technicien Supérieur
CAP : Certificat d’Aptitude Professionnelle
CPI : Conseillers Pédagogiques Itinérants
DECPC : Direction des Examens, Concours Professionnels et Certifications
FPT : Formation Professionnelle et Technique
IA : Inspection d’Académie
IEF : Inspection de l’Education et de la Formation
IGEF : Inspecteur Général de l’Education et de la Formation
IS : Inspecteur de Spécialité
UE : Unité d’Enseignement
UV : Unité de Valeur

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 9


PREMIERE PARTIE

PREMIERE PARTIE :
GENERALITES

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 10


1. DÉFINITION
Le référentiel de certification est un outil d’aide à la conception, à l’administration et à la
correction d’épreuves dans le cadre d’une évaluation des compétences selon l’APC. Ces
épreuves s’appuient sur des situations problèmes complexes.
Ces situations proposées doivent appartenir à la famille de situations définie pour la
compétence ou un ensemble de compétences. La résolution de ces situations nécessite, de la
part de l’apprenant la mobilisation de ressources pertinentes dans une logique d’intégration
en vue de trouver une solution appropriée.

2. LES PRINCIPES GENERAUX

La certification des compétences liées à un métier est fondée sur les principes généraux
définis dans ce document, ils servent de fondements devant guider le processus de
certification et de reconnaissance des compétences.

Principe 1 : L’évaluation certificative est organisée de manière à permettre à chaque


candidat de démontrer individuellement le niveau de maîtrise des compétences requises.

Ce principe prescrit les aspects liés à l’éthique et à l’équité dans l’évaluation. Les
appréciations doivent être objectives et centrées sur les niveaux d’acquisition des
compétences requises.

L’évaluation des acquis s’effectue par individu mais cela n’exclut pas les activités et projets
de groupe.

Principe 2. : Le secteur professionnel doit être largement impliqué dans toute


certification

Le secteur socio-productif dans lequel les futurs certifiés doivent s’insérer est partie prenante
de la validation ou la reconnaissance des compétences des candidats. D’autant plus qu’ils
participent à la définition des compétences requises traduites dans les référentiels.

Principe 3 : Dans le cadre de la certification, toute évaluation de compétences doit se


faire à partir de situations d’intégration les plus proches possibles de l’exercice du
métier.

Le candidat est placé dans des situations les plus proches possibles de celles que l’on
rencontre dans l’exercice du métier ou de la profession. La situation choisie doit être
suffisamment complexe pour que l’apprenant démontre qu’il peut transférer ses diverses
compétences et soit tenu de faire appel à ses différents apprentissages.
REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 11
Principe 4 : Les évaluations certificatives doivent s’appuyer sur les référentiels de
métier, de compétences, de formation et de certification.

Les évaluations ne porteront que sur les compétences requises dans l’exercice du métier ou
de la profession. Ces compétences sont consignées dans les référentiels en vigueur sur le
métier ou la profession.

Principe 5 : Les mêmes degrés d’exigence doivent être respectés pour un niveau donné
de qualification.

Pour un niveau de qualification donné, d’un métier ou une profession, les candidats sont
soumis aux mêmes degrés d’exigence quel que soit la modalité de certification choisie.

3. MODALITÉS DE CERTIFICATION
La certification s’effectue à partir :
 du choix de la modalité de certification qui peut se présenter sous différentes formes :
o La validation progressive;
o La combinaison de la validation progressive et la session terminale;
 de l’identification des compétences sur lesquelles porte la certification ;
 de l’étude des documents de référence en vigueur se rapportant à l’exercice du métier
ou à la formation au métier.
Chaque modalité nécessite entre autres l’élaboration des situations (épreuves) dans lesquelles
les candidats seront placés pour être évalués et les outils de prise de décision.
Les conditions d’exercice, les critères et leurs indicateurs seront déterminés pour chaque
situation.

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 12


La construction des épreuves de certification doit tenir compte des rubriques résumées par le
tableau ci-dessous :

Tableau 1: Construction des épreuves


Objets de certification Compétences sur lesquelles porte la certification

Modalités de certification 1. Validation progressive et session terminale


1. Epreuves permettant d’évaluer chaque compétence
Types d’épreuves 2. Epreuve synthèse sous forme de projet prenant en charge
un certain nombre de compétences
Le contexte de réalisation précise :
1. A l’aide de quoi exercer la résolution des épreuves
Contexte de réalisation des (matériel et équipements utilisés)
épreuves 2. Dans quel environnement exercer les épreuves
(Lieu d’exercice : centre ou entreprise; travail en équipe ou
seul)
1. Humaines
Ressources à mobiliser 2. Matérielles
3. Financières
1. Grille d’évaluation et de correction de chaque épreuve
2. Fiche d’évaluation par juge
Outils d’évaluation 3. Fiche récapitulative des résultats
(Les items de chaque outil cité peuvent changer en fonction
de la modalité de certification utilisée)
Les différentes hypothèses de prise de décision sont spécifiées
Décisions
dans le dispositif de certification et le guide d’évaluation

3.1 VALIDATION PROGRESSIVE :

La certification dépend uniquement des résultats obtenus par les candidats durant leur cycle
de formation. Cette validation s’effectue d’année en année ou à plusieurs périodes du cycle de
formation. Ce modèle de certification peut aussi prendre en compte les notes de séjour en
entreprise, les travaux des candidats sous forme de portfolio ou de dossier suivant une
pondération.

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 13


La certification peut être confiée aux établissements sous la supervision de la structure
chargée de la certification à travers le corps de contrôle et d’encadrement.

Les modalités de supervision et d’organisation seront définies par arrêté ministériel.

3.2 COMBINAISON VALIDATION PROGRESSIVE ET SESSION


TERMINALE :

La certification prend en compte aussi bien les résultats de la validation progressive et de la


session terminale.

La certification en session terminale ne se focalise que sur les résultats des candidats aux
épreuves organisées en fin de cycle de formation. Plusieurs options peuvent être envisagées :

 La certification porte sur un certain nombre de compétences sous forme d’une


épreuve synthèse pour l’examen final. Dans ce cas, la pondération appliquée pourrait
être de 60% pour la validation progressive et 40% pour la session terminale ;

 La certification porte sur la réalisation d’un projet professionnel (projet intégrateur)


en cours de formation mais à présenter devant un jury à l’examen final. Dans ce cas
la pondération appliquée pourrait être de 40% pour la validation progressive et 60%
pour la session terminale.

L’épreuve synthèse ou le projet professionnel prend un certain nombre de compétences en


charge. Dans ce cadre c’est l’épreuve ou le projet qui est évalué dans sa globalité et non les
compétences identifiées de façon isolées.

3.3 ADMINISTRATION DES EPREUVES


3.3.1 LIEUX DE CERTIFICATION

Selon les domaines, les moyens, la disponibilité des formateurs et des professionnels du
métier, le cadre de certification peut être un établissement de formation ou le lieu d’exercice
du métier.

L’autre alternative consiste à dérouler une partie des épreuves dans l’établissement de
formation et l’autre partie dans une entreprise.

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 14


3.3.2 ACTEURS DE LA CERTIFICATION

Il s’agit pour l’Administration, des agents du ministère en charge de la FPT notamment de la


DECPC, des services déconcentrés (IA et IEF), du corps d’encadrement et de contrôle (IGEF,
IEMS, IS, CPI), des formateurs et administrateurs des établissements de formation.

Pour le milieu professionnel, il s’agit de personnes ressources, et de professionnels du


domaine de l’objet de certification.

4. INSTRUCTIONS ET OUTILS POUR LA CERTIFICATION

4.1 LES INSTRUCTIONS

Il s’agit de définir le cadre réglementaire instituant la création et l’organisation du Brevet


d’Etude Professionnelle (BEP).
Pour la mise en pratique, des actes sont établis afin de désigner les centres de certification et
de définir la composition du jury.
Un manuel de procédure est élaboré à destination des jurys de certification.
Un protocole de partenariat public- privé définit les niveaux d’intervention du privé dans le
processus de certification.
NB : se référer aux instructions se trouvant dans le dispositif de certification

4.2 LES OUTILS


Les outils de certification doivent être mis à la disposition des acteurs pour leur permettre de
conduire et de gérer tout le processus d’évaluation des acquis.
Les outils peuvent être :
 les types d’épreuves ;
 les grilles d’évaluation ;
 Les descriptifs des épreuves ;
 L’arrêté organisant le BEP ;
 le règlement d’examen ;
 les fiches de procès-verbal ;
 le calendrier de déroulement des épreuves…

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 15


4 .2.1 CONCEPTS

 Situation-problème :
Une situation-problème désigne un ensemble contextualisé d’informations à articuler, par
l’apprenant ou un groupe d’apprenants, en vue de la réalisation d’une tâche déterminée, dont
l’issue n’est pas évidente a priori.
On distingue :
o les situations-problèmes didactiques, à des fins d’apprentissage de nouveaux
savoirs, savoir-faire ou savoir-être ;

o les situations « cibles », pour intégrer et évaluer des acquis.

Deux constituants déterminent la situation-problème : la situation d’une part, dont l’apport se


résume principalement à un sujet et à un contexte, et le problème d’autre part, qui se définit
essentiellement à travers un obstacle, une tâche à accomplir, des informations à articuler.
Deux éléments sont essentiels pour l’appréciation d’une production suite à la résolution d’une
situation problème. Il s’agit du critère et de l’indicateur.
 Famille de situation :
Une famille de situations est un ensemble de situations de niveau de complexité
équivalent qui se rapportent à une même compétence.
 Critère :

Un critère est un regard que l’on porte sur l’objet évalué, un point de vue auquel on se place
pour évaluer l’objet. Le critère correspond à une qualité de cet objet.
Les critères doivent refléter ce qui est visé dans la compétence, ce qui permet de se prononcer
sur sa maîtrise.
Les critères doivent être :
o Pertinents, c'est-à-dire qu’ils évaluent effectivement la compétence visée ;
o Peu nombreux, pour assurer l’équité et faciliter la correction ;
o Indépendants, pour ne pas évaluer deux fois la même chose ;
o Eventuellement pondérés, pour donner plus d’importance à certains critères
par rapport à d’autres.
Exemples de critères de base :
- Pertinence ou adéquation de la production à la situation (l’apprenant fait bien ce qui lui
est demandé en choisissant les outils appropriés) ;

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 16


- Correction ou utilisation correcte des outils de la discipline (l’apprenant fait
correctement ce qu’il fait même si les outils choisis ne sont pas les bons) ;

- Cohérence (l’apprenant utilise une démarche logique, il n’y a pas de contradiction dans
ce qu’il propose, les résultats qu’il donne sont vraisemblables, il y a un enchaînement
logique dans ses propos, …).

Les critères sont conçus pour évaluer une compétence.


Les mêmes critères doivent être utilisés pour toutes les situations de cette compétence.

 Indicateurs :
o Un indicateur est un élément concret, directement observable ;
o Un indicateur donne une indication pour l'évaluation du critère ;
o Les indicateurs se rapportent aux critères et aux occasions : ils sont différents
pour chaque situation, chaque occasion.
Un indicateur peut être quantitatif ou qualitatif.
 Portfolio
Le portfolio est une collection de travaux ou de productions d’un apprenant réalisée dans un
but précis.
Il permet de rendre compte de ses réalisations, accompagnées de l’évaluation qu’il en fait
(auto évaluation), de rendre compte de son progrès.
NB : Il ne s’agit pas d’un simple passage d’un instant à un autre mais du progrès réalisé au
regard d’une habileté particulière ou d’une compétence.
Il existe différents types de portfolio:
o Portfolio, dossier d’apprentissage;
o Portfolio, dossier de présentation ;
o Portfolio, d’ évaluation.
Portfolio: dossier d’apprentissage

Ce sont des pièces qui doivent servir de témoins ou d’indicateurs. Trois facteurs sont à
considérer:
• Des réalisations de l’apprenant qui témoignent de sa maîtrise de certains savoirs,
savoir-faire ou de certaines stratégies jusqu’à la compétence elle-même. Ce sont des
indices de progression et des témoins de performances pour la compétence visée ;

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 17


• De courtes descriptions par l’apprenant des démarches empruntées pour accomplir une
tache ou un ensemble de taches au regard des objectifs qu’il s’est fixe. Les difficultés
rencontrées et les moyens pris pour s’améliorer. (Régulation) ;

Ce sont les témoins de divers procèdes.


• De courts textes dans lesquelles l’apprenant exprime ses sentiments, sa motivation, sa
satisfaction à l’égard des taches et sa progression.

Ce sont les témoins de ces perceptions.


Portfolio: dossier de présentation
o Récapitule les meilleures productions de l’apprenant ;
o L’apprenant est le principal responsable de ces travaux ;
o Il sélectionne ces meilleurs œuvres à partir de son dossier d’apprentissage en les
justifiant ;
o Il portera un regard critique sur son travail. (moyen d’auto-évaluation).

Portfolio: dossier d’évaluation

o Permet d’évaluer les compétences de l’apprenant tout au long et à la fin du cycle de


formation ;

o S’apparente davantage à un processus d’évaluation sommative ;

o L’auto évaluation de l’apprenant y est moins prépondérante que dans les autres types
de portfolios.

NB: Ce type d’évaluation peut mener à la certification ou à l’obtention du diplôme.

NB : pour plus d’informations, se référer aux outils d’évaluation sommative se trouvant


dans le dispositif de certification

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 18


4.2.2 METHODES DE PRISE DE DECISION

La prise de décision pour l’acquisition ou pas d’une compétence se fera à deux niveaux :

 Validation d’un critère (utilisation de l’outil de gestion des critères et des


indicateurs) ;

 Le seuil de réussite.

L’évaluateur se prononcera sur le seuil à partir duquel il dira que la compétence est acquise. Il
faut noter que la décision dépendra du nombre de critères réussi en corrélation avec la
pondération qui pourrait être en pourcentage ou en points attribués. Dans ce cas, plusieurs
variantes peuvent être envisagées.

NB : La règle de verdict

Un critère peut être d’une importance telle que sa non maitrise peut entrainer des effets graves
sur l’exercice du métier. Dans ce cas, la non-réussite à ce critère entraine automatiquement
l’échec du candidat à toute la compétence.

Cet aspect de la prise de décision dépend de chaque métier. La règle de verdict n’est pas
forcément obligatoire.

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 19


DEUXIEME PARTIE

DEUXIEME PARTIE :

DESCRIPTIF DU METIER ET DES EPREUVES

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 20


1. PRESENTION DU METIER

1.1 DEFINITION DU METIER


L’assistant comptable est un professionnel qui collecte les documents de base, fait le tri et le
classement des documents et prépare le pré comptabilisation.

1.2 PROFIL DE SORTIE


1.2.1 DESCRIPTION DU MÉTIER

L’assistant comptable est un professionnel qui collecte les documents de base, fait le tri et le
classement des documents et prépare le pré comptabilisation.
Il enregistre les opérations comptables dans le journal, produit les documents de synthèse
correspondants (grand livre, balance) et participe aux travaux d’inventaire et à l’établissement
des états financiers.

1.2.2 LISTE DES COMPÉTENCES


Compétences particulières :
 Effectuer les opérations courantes ;
 Effectuer les opérations de fin de période ;
 Effectuer les Travaux de Fin d’Exercice ;

 Déterminer le Résultat Analytique.

Compétences générales :
 Appliquer les Règles d’Hygiène, Santé, Sécurité et Environnement ;
 Appliquer les techniques de calcul liées aux finances ;
 Produire des documents comptables à l’aide de l’outil informatique ;
 Communiquer en milieu professionnel ;
 Exploiter les principes et outils liés à l’économie et à l’organisation de l’entreprise.

Attitudes développées :

 Exécution de gestes ;
 Vitesse d’exécution de l’encodage des données ;
 Degré de coordination ;
 Capacité d’anticipation ;
 Habiletés visuelles et perceptuels ;

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 21


 Perception des erreurs et des anomalies ;
 Avoir du flair ;
 Faculté à détecter les fraudes ;
 Etre collaboratif et coopératif.

Valeurs civiques et morales


 Etre honnête ;
 Etre intègre ;
 Avoir la conscience professionnelle ;
 Avoir l’obligation de réserve ;
 Respect de l’environnement ;
 Assiduité ;
 Ponctualité ;
 Franchise ;
 Discrétion ;
 Patience et humilité ;
 Sérieux, discipline et rigueur ;
 Transparence.

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 22


2. DESCRIPTIF DES EPREUVES EN VALIDATION
PROGRESSIVE

2.1 LISTE DES COMPETENCES A EVALUER


TABLEAU 2 : COMPÉTENCES À ÉVALUER
COMPETENCES
CRITERES DE PERFORMANCE
- Respect scrupuleux des normes liées à la santé, à l’hygiène et à
l’ergonomie

1. Effectuer les opérations courantes - Adaptation appropriée aux situations imprévues


- Données fiables
- Résultats exacts
- Respect scrupuleux des normes liées à la santé, à l’hygiène et à
l’ergonomie
2. Effectuer les opérations de fin de
- Adaptation appropriée aux situations imprévues
période
- Exécution rapide des travaux
- Quantité et qualité du service respectées
- Respect scrupuleux des normes liées à la santé, à l’hygiène et à
l’ergonomie
3. Effectuer les Travaux de Fin - Adaptation appropriée aux situations imprévues
d’Exercice
- Exécution rapide des travaux
- Résultats exacts
- Respect scrupuleux des normes liées à la santé, à l’hygiène et à
4. Déterminer le Résultat Analytique l’ergonomie
- Résultats exacts

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 23


2.2 TABLEAUX DES DESCRIPTIFS
TABLEAU 3 : EFFECTUER LES OPÉRATIONS COURANTES
Enoncé de la compétence 1: Effectuer les opérations courantes

L’objectif de l’épreuve est d’évaluer la compétence du


Objet de
candidat à effectuer les opérations courantes en vue d’une
certification
certification au niveau BEP

L’épreuve porte sur la compétence « effectuer les opérations


courantes » avec les compétences générales suivantes :
- Appliquer les Règles d’Hygiène, Santé, Sécurité et
Environnement

- Appliquer les techniques de calcul liées aux finances


Contenu - Produire des documents comptables à l’aide de l’outil
informatique

- Communiquer en milieu professionnel

- Exploiter les principes et outils liés à l’économie et à


Définition de
l’organisation de l’entreprise
l’épreuve
 Type d’épreuve
L’épreuve porte sur une situation choisie parmi la famille de
situations qui couvre la compétence : effectuer les opérations
courantes. La situation comporte trois consignes qui
revêtent les formes écrites, pratique et orale.

Modes  Modalité : validation progressive


d’évaluation
 Durée : 04 heures

 jury :

- Superviseur.
- Formateurs de spécialité ;
- Formateurs des matières transversales ;
- Professionnels du métier ;
- Inspecteurs de la FPT ;
- Observateur.

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 24


 Classement chronologique des pièces comptables (05%)

 Analyse juste des pièces (10%)

Pondération  Imputation adéquate des comptes (40%)

 Enregistrement correct des pièces comptables (25%)

 Etablissement exact du Grand Livre (20%)

Le candidat aura à :
Nature de
 Ordonner les documents comptables
l’activité
 Enregistrer les opérations dans le journal
correspondante
 Tenir le grand livre
Mode
d’administration - Individuel
de l’épreuve

- Structure de formation
Contexte de Cadre de travail
-Entreprise
réalisation
Humaines : Administration, jury, personnel d’appui, ….
des épreuves
Matérielles : Plan comptable, calculatrice, feuilles
Ressources à
d’examen,
mobiliser
Financières : voir budget (cout de la matière d’œuvre,
prise en charge des membres du jury…)

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 25


TABLEAU 4 : EFFECTUER LES OPÉRATIONS DE FIN DE PÉRIODE
Enoncé de la compétence 2: Effectuer les opérations de fin de période

L’objectif de l’épreuve est d’évaluer la compétence du candidat à


Objet de
effectuer les opérations de fin de période en vue d’une
certification
certification au niveau BEP

L’épreuve porte sur la compétence « Effectuer les opérations de


fin de période » avec les compétences générales suivantes :

- Appliquer les Règles d’Hygiène, Santé, Sécurité et


Environnement

- Appliquer les techniques de calcul liées aux finances


Contenu
- Produire des documents comptables à l’aide de l’outil
informatique

- Communiquer en milieu professionnel

- Exploiter les principes et outils liés à l’économie et à


l’organisation de l’entreprise
Définition de
 Type d’épreuve :
l’épreuve
L’épreuve porte sur une situation choisie parmi la famille de
situations qui couvre la compétence « Effectuer les opérations de
fin de période ». La situation comporte trois consignes (écrite/
pratique/orale).

 Modalité : validation progressive


Modes  Durée : 04 heures
d’évaluation
 jury :

- Superviseur.
- Formateurs de spécialité ;
- Formateurs des matières transversales ;
- Professionnels du métier ;
- Inspecteurs de la FPT ;
- Observateur

Pondération - établissement correct de l’état de paie : 30 %

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 26


- calcul juste des charges sociales, impôts et taxes : 10 %

- calcul juste des redevances de crédit-bail : 05 %

- établissement adéquat des fiches de stock : 15 %

- établissement exact des rapprochements bancaires : 20 %

- enregistrement juste des écritures comptables de fin de


période : 20 %

Le candidat aura à :

- établir les fiches de paie individuelles

Nature de - calculer le salaire net

l’activité - établir l’état de paie


correspondante - calculer les charges sociales, impôts et taxes,

- calculer les différentes redevances de crédit-bail,

- opérer les calculs liés aux fiches de stock

Mode
d’administration - Individuel
de l’épreuve
Contexte de
- Structure de formation
réalisation Cadre de travail
des épreuves - Entreprise

Ressources à Humaines : Administration, jury, personnel d’appui, ….


mobiliser

- Matérielles : Plan comptable, calculatrice, feuilles


d’examen,
- Financières : voir budget (cout de la matière d’œuvre, prise
en charge des membres du jury…)

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 27


TABLEAU 5 : EFFECTUER LES TRAVAUX DE FIN D’EXERCICE
Enoncé de la compétence 3 : Effectuer les Travaux de Fin d’Exercice

L’objectif de l’épreuve est d’évaluer la compétence du


Objet de
candidat à effectuer les Travaux de fin d’exercice en vue
certification
d’une certification au niveau BEP

L’épreuve porte sur la compétence « Effectuer les travaux


de fin d’exercice » avec les compétences générales
suivantes :
- Appliquer les Règles d’Hygiène, Santé, Sécurité et
Environnement ;

- Appliquer les techniques de calcul liées aux finances ;


Contenu
- Produire des documents comptables à l’aide de l’outil
informatique ;

- Communiquer en milieu professionnel ;

- Exploiter les principes et outils liés à l’économie et à


l’organisation de l’entreprise.
Définition de
l’épreuve  Type d’épreuve :
L’épreuve porte sur une situation choisie parmi la famille de
situations qui couvre la compétence effectuer les Travaux de
Modes fin d’exercice La situation comporte trois consignes (écrite/
d’évaluation pratique/orale)

 Modalité : validation progressive

 Durée : 04 heures

 Jury :

- Superviseur.
- Formateurs de spécialité ;
- Formateurs des matières transversales ;
- Professionnels du métier ;
- Inspecteurs de la FPT ;
- Observateur

Pondération Le candidat aura à :

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 28


- Calcul exact des amortissements 15%
- Réalisation juste des inventaires de stocks 10%
- Détermination précise des provisions 15%
- Calcul juste des charges constatées d’avance et à payer
05%
- Calcul juste des produits constatés d’avance et à
percevoir 05%
- Enregistrement correct des écritures de régularisation
correspondantes 15%
- Etablissement juste de la balance après inventaire 10%
- Etablissement adéquat des états financiers 25 %
Le candidat aura à :
- Calculer les amortissements
- Faire les inventaires des stocks
- Déterminer les provisions
- Calculer les charges constatées d’avance et à payer
- Calculer les produits constatés d’avance et à percevoir
- Enregistrer les écritures de régularisation
correspondantes
- Reporter les soldes initiaux
Nature de
- Calculer les mouvements de l’exercice
l’activité
- Calculer les soldes de fin d’exercice
correspondante
- Vérifier les égalités fondamentales
- Calculer les soldes significatifs de gestion
- Etablir le compte de résultat
- Etablir le bilan
- Etablir le TAFIRE
- Calcul des soldes financiers
- Affectation des ressources
- Etablissement des tableaux de financement
- Elaborer les Etats Annexés
Mode
Contexte de
d’administration - Individuel
réalisation
de l’épreuve

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 29


des épreuves
- structure de formation
Cadre de travail
- Entreprise

- Humaines : Administration, jury, personnel d’appui, ….


Matérielles : Plan comptable, calculatrice, feuilles
Ressources à
- d’examen,
mobiliser
- Financières : voir budget (cout de la matière d’œuvre,
prise en charge des membres du jury…)

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 30


TABLEAU 6 : DÉTERMINER LE RÉSULTAT ANALYTIQUE
Enoncé de la compétence 4 : Déterminer le Résultat Analytique

L’objectif de l’épreuve est d’évaluer la compétence du


Objet de
candidat à déterminer le résultat analytique en vue d’une
certification
certification au niveau BEP

L’épreuve porte sur la compétence « Déterminer le résultat


analytique » avec les compétences générales suivantes :
- Appliquer les Règles d’Hygiène, Santé, Sécurité et
Environnement

- Appliquer les techniques de calcul liées aux finances


Contenu - Produire des documents comptables à l’aide de l’outil
informatique

- Communiquer en milieu professionnel

- Exploiter les principes et outils liés à l’économie et à


l’organisation de l’entreprise

 Type d’épreuve :
Définition de
l’épreuve L’épreuve porte sur une situation choisie parmi la famille de
situations qui couvre la compétence déterminer le résultat
analytique La situation comporte trois consignes (écrite/
pratique/orale)

 Modalité : validation progressive


Modes  Durée : 04 heures
d’évaluation
 Jury :
- Superviseur.
- Formateurs de spécialité ;
- Formateurs des matières transversales ;
- Professionnels du métier ;
- Inspecteurs de la FPT ;

- Observateur

- Réalisation exacte du schéma technique de


Pondération production (10%)
- Elaboration correcte du tableau de répartition des

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 31


charges indirectes (15%)
- Calcul juste selon le processus (60%)
- Rapprochement adéquat du résultat analytique au
résultat de la comptabilité générale (15%)

Le candidat aura à :
- Réaliser le schéma technique de production
- Elaborer le tableau de répartition des charges
Nature de
indirectes Calculer selon le processus
l’activité
- Rapprocher le résultat analytique au résultat de la
correspondante
comptabilité générale
- Il devra utiliser l’outil informatique et recourir aux
calculs financiers correspondants
Mode
d’administration - Individuel
de l’épreuve

- Structure de formation
Cadre de travail
Contexte de - Entreprise
réalisation
Humaines : Administration, jury, personnel d’appui, ….
des épreuves
Matérielles : Plan comptable, calculatrice, feuilles
Ressources à d’examen,
mobiliser
Financières : voir budget (cout de la matière d’œuvre,
prise en charge des membres du jury…)

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 32


GRILLE DE CORRECTION
(La grille est utilisée par candidat)
TABLEAU 7 : GRILLE DE CORRECTION POUR UNE ÉPREUVE EN VALIDATION PROGRESSIVE
Compétence 1: Effectuer les opérations courantes
Critères Pondération en Indicateurs Décision sur Décision sur le critère Observations
pourcentage ou l’indicateur Formateur
points des Réussi Non réussi Réussi (Tous les Non réussi (Un
critères indicateurs sont indicateur
présents) Au moins est absent)

CR1 : Classement I1.1 Le tri des


chronologique des documents comptables  
pièces comptables est effectué
I1.2 : Le classement des
 
05% documents est effectué
I.1.3 :L’ordre est pris en
 
compte
I.2.1 :L’exploitation des
CR2 : Analyse pièces comptables pour
 
correcte des les emplois (débit) est
pièces comptables effective
I.2.2 :L’exploitation des
 
20% pièces comptables pour

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 33


les ressources (crédit) est
effective
I.2.3 : Le calcul des
 
montants est juste
CR3 : Imputation 30%
I.3.1 : Les calculs
correcte des préliminaires sont  
effectués
comptes
I.3.2 : Les montants sont
affectés aux comptes  
correspondants
CR4 : 25% I.4.1 : Le report des
Enregistrement opérations quotidiennes
 
correct des pièces au débit du journal est
comptables au effectif
journal I.4.2 : Le report fidèle
des opérations
 
quotidiennes au crédit du
journal est effectué
I.4.3 : Le calcul correct
 
du solde est effectif
CR5 : 20%
I5.1 : Le report fidèle
Etablissement du des opérations du journal
 
au grand livre est effectif
Grand Livre

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 34


I5.2 : Le report exact des
 
montants effectués
I5.3 : Le report exact des
 
montants effectué
Total 100%

Seuil de réussite A+B+C+PF = au maximum 100%


D+E+F+PF = au maximum 100 points

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 35


3. DESCRIPTIF DES EPREUVES POUR LA SESSION TERMINALE

3.1 LISTE DES COMPÉTENCES PARTICULIÈRES


 Effectuer les opérations courantes
 Effectuer les opérations de fin de période
 Effectuer les Travaux de Fin d’Exercice

 Déterminer le Résultat Analytique

Tableau 8 : Tableau descriptif de l’épreuve pour la session terminale


compétences concernées voir liste ci-dessus
Objectif de l’épreuve
Objet de L’objectif de l’épreuve est d’évaluer la compétence du
certification candidat à effectuer travaux de fin d’exercice en vue d’une
certification au niveau C.A.P
L’épreuve porte sur la compétence effectuer les opérations
courantes avec les compétences générales suivantes :
- Se situer au regard du métier et de la démarche de
formation
- Appliquer les Règles d’Hygiène, Santé, Sécurité et
Environnement
- Appliquer les techniques de calcul liées aux finances
Contenu
- Produire des documents comptables à l’aide de l’outil
Définition de informatique
l’épreuve - Communiquer en milieu professionnel
- Exploiter les principes et outils liés à l’économie et à
l’organisation de l’entreprise
- Développer une forme physique par la pratique du
sport
L’épreuve porte sur une situation choisie parmi la famille de
situations qui couvre la compétence : effectuer travaux de fin
d’exercice La situation comporte trois consignes qui
Modes revêtent les formes écrites, pratique ou orale
d’évaluation
 Modalité : validation progressive

 Durée : 04 heures

 Jury :

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 36


- Superviseur.
- Formateurs de spécialité ;
- Formateurs des matières transversales ;
- Professionnels du métier ;
- Inspecteurs de la FPT ;

- Observateur

- Calcul des amortissements 15%

- Réalisation des inventaires de stocks 10%

- Détermination des provisions 15%

- Calcul des charges constatées d’avance et à payer 05%

- Calcul des produits constatés d’avance et à percevoir


Pondération 05%

- Enregistrement des écritures de régularisation


correspondantes 15%

- Etablissement de la balance après inventaire 10%

- Etablissement des états financiers 20 %

- Analyse des différentes variations 05%

Le candidat aura à :

- Calculer les amortissements

- Faire les inventaires des stocks

- Déterminer les provisions

- Calculer les charges constatées d’avance et à payer


- Calculer les produits constatés d’avance et à

Nature de percevoir

l’activité - Enregistrer les écritures de régularisation


correspondante correspondantes

- Reporter les soldes initiaux

- Calculer les mouvements de l’exercice

- Calculer les soldes de fin d’exercice

- Vérifier les égalités fondamentales

- Calculer les soldes significatifs de gestion


- Etablir le compte de résultat

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 37


- Etablir le bilan

- Etablir le TAFIRE

- Calcul des soldes financiers


- Affectation des ressources
- Etablissement des tableaux de financement
- Elaborer les Etats Annexés

- Choix des états à annexés


- Etablissement de ces états
Analyse des différentes variations

Mode - Individuel
d’administration
de l’épreuve

Cadre de travail - structure de formation


Contexte de - Entreprise
réalisation
Ressources à - Humaines : Administration, jury, personnel d’appui, ….
des épreuves
mobiliser - Matérielles : Plan comptable, calculatrice, feuilles
d’examen,
- Financières : voir budget (cout de la matière d’œuvre,
prise en charge des membres du jury…)

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 38


3.2 EXEMPLE D’ÉPREUVE SYNTHÈSE
(Travaux de Fin d’Exercice)
TABLEAU 9 : EXEMPLE D'ÉPREUVE DE SYNTHÈSE
EPREUVE SYNTHESE

Objectif de l’épreuve
Objet de L’objectif de l’épreuve est d’évaluer la compétence du
certification candidat à effectuer travaux de fin d’exercice en vue d’une
certification au niveau C.A.P

L’épreuve porte sur la compétence effectuer les opérations


courantes avec les compétences générales suivantes
Se situer au regard du métier et de la démarche de formation

- Appliquer les Règles d’Hygiène, Santé, Sécurité et


Environnement

- Appliquer les techniques de calcul liées aux finances


Contenu
- Produire des documents comptables à l’aide de l’outil
informatique

- Communiquer en milieu professionnel


Définition de
l’épreuve - Exploiter les principes et outils liés à l’économie et à
l’organisation de l’entreprise

- Développer une forme physique par la pratique du sport

Marie est agent du département « Assistance Comptable et


Fiscale » au sein du cabinet FAC-Associés. Le responsable de
la comptabilité lui confie la balance avant inventaire et les
données d’inventaire de l’entreprise « Jaboot ». Il lui
demande d’établir les états financiers correspondants au 31
Modes décembre 2011. Par ailleurs, il lui notifie, qu’en cas de
d’évaluation besoin, il pourra se rendre au sein de « Jaboot » pour le
complément d’informations

 Modalité : validation terminale

 Durée : 04 heures

 Jury : profil des membres à préciser

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 39


- Administration
- Formateurs
- Professionnels
- (Les profils des membres du jury et leur nombre
sont proposés par l’équipe de rédaction et validés
par la direction en charge de la certification).
- Calcul des amortissements 15%
- Réalisation des inventaires de stocks 10%
- Détermination des provisions 15%
- Calcul des charges constatées d’avance et à payer
05%
- Calcul des produits constatés d’avance et à
Pondération
percevoir 05%
- Enregistrement des écritures de régularisation
correspondantes 15%
- Etablissement de la balance après inventaire 10%
- Etablissement des états financiers 20 %
- Analyse des différentes variations 05%
Le candidat aura à :
- Calculer les amortissements
- Faire les inventaires des stocks
- Déterminer les provisions
- Calculer les charges constatées d’avance et à payer
- Calculer les produits constatés d’avance et à
percevoir
- Enregistrer les écritures de régularisation
Nature de
correspondantes
l’activité
- Reporter les soldes initiaux
correspondante
- Calculer les mouvements de l’exercice
- Calculer les soldes de fin d’exercice
- Vérifier les égalités fondamentales
- Calculer les soldes significatifs de gestion
- Etablir le compte de résultat
- Etablir le bilan

- Etablir le TAFIRE
- Calcul des soldes financiers

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 40


- Affectation des ressources
- Etablissement des tableaux de financement
- Elaborer les Etats Annexés
- Choix des états à annexés
- Etablissement de ces états
- Analyse des différentes variations
Mode - Individuel
d’administration
- Nombre de candidats : 15
de l’épreuve

Cadre de travail - Lieu : structure de formation

- Humaines : jury, chef des travaux, gestionnaire,


comptable des matières.
Contexte de - Matérielles : ordinateurs avec logiciel SAARI,
réalisation photocopieuse, rames de papier, imprimante, encre, plans
des épreuves comptables, calculatrices, feuilles d’examen, barèmes
Ressources à
fiscaux, grilles des salaires. Equipement de protection
mobiliser
individuelle : gants, chaussures de sécurité, casques,
masques
- grilles de correction
Financières : voir budget (cout de la matière d’œuvre, prise
en charge des membres du jury…)

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 41


SITUATION DE L’EPREUVE SYNTHESE
POUR LA COMPETENCE : « Effectuer les travaux de fin d’exercice »
La société Anonyme « JABOOT » est une entreprise installée dans la zone Industrielle de
Rufisque. Elle fabrique un produit fini P à partir des matières premières M et N Vous y
effectuez un stage à l’issue duquel il est possible que vous soyez recruté(e) comme assistant
comptable. Afin de tester vos capacités on vous fournit la balance des soldes avant inventaire
au 31 12 2010 et des renseignements (voir annexes)
Il est vous demandé de :
 Retrouver
 La date de création de l’entreprise de la société
 Le solde du poste 244 au 31 -12 -2010
 Le taux d’amortissement des autres matériels et outillages
 Etablir le plan d’amortissement de la machine HK23en faisant apparaitre
l’amortissement dérogatoire
 Régulariser le compte 2841
 Calculer puis comptabiliser la dotation aux amortissements des immobilisations
 Calculer puis comptabiliser s’il ya lieu les provisions sur stocks
 Régulariser les pertes
 Présenter l’état des créances des créances douteuses et irrécouvrables au 31 12 2010
et de passer les écritures correspondantes
 Retrouver le solde du poste 50, de calculer puis d’enregistrer la provision s’il y a lieu
 Après avoir vérifié la justesse du rapprochement effectué (établir au besoin votre état
de rapprochement) passer les écritures qui s’imposent
 Passer les écritures d’ajustement des charges et des produits
 Calculer le résultat et présenter un extrait du bilan concernant les immobilisations

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 42


GRILLE DE CORRECTION

Liste des compétences :


- Effectuer les opérations courantes
- Effectuer les travaux de fin de période
- Effectuer les travaux de fin d’exercice
- Déterminer le résultat analytique
Pondération Indicateurs Pondération Décision sur les Décision sur le critère Observations
en en indicateurs Formateur
Critères
pourcentage pourcentage Réussi Non réussi
ou points ou points (Tous les (Un
des critères des indicateurs indicateur
indicateurs sont Au moins est
présents) absent)
CR1 : Calcul des I1.1: Les paramètres du calcul sont  
amortissements utilisés
15% I1.2: le calcul de l’amortissement  
linéaire est effectué
I1.3: le calcul de l’amortissement  
dégressif est effectué

I1.4 : l’amortissement dérogatoire  

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 43


est constaté

CR2 : I2.1:les manquants sont constatés  

Réalisation des I2.2:les stocks initiaux sont soldés  


inventaires de I2.3:les stocks finaux sont constatés  
10%
stocks I2.4la différence d’inventaire est  
établie

CR3 : I3.1:les provisions nécessaires sont  


déterminées
Détermination
des provisions
15% I3.2: les provisions antérieures sont  
ajustées
I3.3: la comptabilisation est  
effectuée

CR4 : I4.1: les charges constatées sont  


05% calculées
Calcul des
 
charges
constatées I4.2 les charges sont déduites de
d’avance et à l’exercice
payer

CR5 : 05% I5.1: les produits sont calculés  

Calcul des  
I5.2: les produits sont déduits de
produits
l’exercice
constatés

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 44


d’avance et à
percevoir

CR6 : I6.1:les comptes de charges et de  


Enregistrement produit sont identifiés
des écritures de I6.2: la comptabilisation des charges  
régularisation 15% est effectuée
correspondantes I6.3: la comptabilisation des  
produits est effectuée

CR7 : I7.1: les annuités sont calculées  

Etablissement de I7.2: les ajustements sont effectués  

la balance après  
10% I7.3: les comptes sont corrigés
inventaire

CR8 : 25 % I8.1: les immobilisations sont  


identifiées
Etablissement
 
des états
I8.2: l’extrait du bilan est présenté
financiers

Total 100 % 70%


Le seuil détermine le niveau de maîtrise pour être déclaré compétent. C’est une option à faire sur le nombre de critères
minimaux exigibles pour être certifié. Ce seuil peut varier d’un métier à un autre. L’avis des professionnels reste
prépondérant pour sa détermination. Cependant il ne peut pas être fixé en deçà de 70 %

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 45


ANNEXES

ANNEXE1 : IMMOBILISATIONS
 Acquisition
Toutes les immobilisations avaient été acquise à la création de la société à l’ exception d’un
matériel industriel HK 23 acquise pour 6 400 000f il y a 2 ans 3mois et un ordinateur Pentium
acquis le 01 -10- 2010 pour 400 000f.

 Le système d’amortissement et taux


La société utilise le système de l’amortissement constant. Toutefois la machine HK 23 a été
amortie en utilisant le système dégressif, au taux de 21,25%. Le comptable n’a pas utilisé
l’amortissement dérogatoire et a utilisé le compte 2841 pour enregistrer la totalité de
l’amortissement
Taux d’amortissement des bâtiments : 4%
Taux d’amortissement du matériel et mobilier : 10%

ANNEXE 2 : STOCKS
A la suite de l’inventaire extra comptable réalisé les 28 ; 29 et 30decembre le chef du magasin
vous a présenté la fiche suivante :
TABLEAU 10 : FICHE DE STOCK
Matière Z Produit P
Quantité en stock au 30- 12 4,5 tonnes 57 000
Manquants 120kg -
Produits finis détériorés - 105 articles
Cours sur le marché au 30 – 12 785 000 la tonne -
Prix de vente -
200f /article

Dans son rapport d’évaluation le chef de magasin a mentionné que 2000 articles P sont
décollés et ne pourront être vendus qu’en réduisant le prix initial de 25%.
Le taux de marque habituel est de 47,5%.
La société utilise la méthode du coût unitaire moyen pondéré.

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 46


ANNEXE 3 : CREANCES
Etat des créances complété au 31-12-2010.

TABLEAU 11 : ETAT DES CRÉANCES


NOMS Nominal Montant % Règlement Observation du chef comptable
TTC au 31- Provision en 2010
12-09
A1 6 773 200 2 123 800 ? ? 2 454 400 Porter la provision au 7/10 du
A2 3 776 000 ? ? - 2 808 400 solde
B4 731 600 ? 20% - 141 600 A promis de régler 672 600
C19 ? 696 800 - Augmenter la provision de 45%
C33 1 050 200 - - Disparu sans laisser d’adresse. A
C40 5 387 880 - - solder
En règlement judiciaire perte
probable de49%
Insolvable

Le taux de TVA = 18%


Un client totalement insolvable il y a 2 ans nous a fait parvenir un chèque n° 00145 de
896 800f le 1- 12- 2010. Le comptable a passé :

521 411 Banque clients 896 000 896 000

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 47


ANNEXE 4 : Compte de trésorerie
 Titre
Le portefeuille titre se compose de 120 Actions SINEDIB achetées 8000f l’une et 50
Obligations A
Tableau 12 : Titre
Actions Obligations

Cours moyen décembre 2009 7 500 9 840


Cours moyen décembre 2010 7 900 11 500

 Banques
L’assistant comptable a déjà établi l’état de rapprochement au 29-12 mais n’avait pas passé
aucune écriture

Tableau 13 : Compte en banque


Compte « banque « tenu par Jaboot Compte « Jaboot » tenu par la banque

SD SC SD SC

Solde débiteur ? Solde créditeur 2 560 140


Agio Remise du 20-12 - 15 000 Chèque n°451 456 100
Virement de DIA 640 540 Chèque n°545 624 000
Encaissement 120 000 Versement d’espèces 1 010 500
Coupons 77 000 460 640
Intérêt en notre faveur ? Solde rectifié
Solde rectifié

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 48


ANNEXE 5 : AUTRES REGULARISATIONS
Au 30 -12- 2010 on a retrouvé en magasin :
 110 000f de fournitures diverses
 23 000f de produits d’entretien
La facture d’électricité du bimestre n’est pas encore arrivée :
 Facture du 4ème bimestre : 355 000f ;
 Facture du 5ème bimestre : 325 000f ;
 Facture du 6ème bimestre : à estimer.
La prime annuelle d’assurance pour risque a été payée le 01 – 10 – 2010 par chèque n°491 :
300 000f.
Quatre faux billets de 2 500 ont été retrouvés en caisse.
L’emprunt est payable à terme échu par fraction de 1 200 000f le 01 04 de chaque année.
Taux d’intérêt 6% l’an.

ANNEXE 6 : Balance des soldes au 30 -12 -2010


Tableau 14 : Balance des Soldes
N° Intitulé des comptes SD SC
cpte
109 Capital social 30 000 000
129 Report à Nouveau débiteur 650 000
162 Emprunts et dettes auprès des 4 800 000
établissements de crédit
223 Terrains bâtis 1 000 000
231 Bâtiment sur sol propre 8 750 000
241 Matériel et Outillage 18 900 000
244 Matériel et mobilier ?

2831 Amortissement du Bâtiment 1 837 500


2841 Amortissement du matériel et Outillage 9 502 750
2844 Amortissement du matériel et mobilier 787 500
321 Matières Premières M et N 4 785 465
361 Produits finis P 8 818 660
34 Stock Encours 1 487 100
396 Dépréciation des stocks de produits 100 000

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 49


401 Fournisseurs, dettes en compte 10 420 000
411 Clients 18 542 000
4162 Créances douteuses 7 103 600
44 Etat et Collectivités 1 500 250
4711 Débiteurs divers 263 100
4712 Créditeurs divers 406 000
491 Dépréciations des comptes 5 504 600
50 Titres de placement ?
521 Banque 1 668 000
571 Caisse 644 400
590 Dépréciation des titres de placement 86 000
602 Achat de matières premières et 16 285 000
fournitures liées
6032 Variations des stocks de matières 1 535 750
605 Autres Achats 1 590 000
610 Transports 463 000
62 Services Extérieurs A 190 000
63 Services Extérieurs B 1 000 000
64 Impôts et Taxes 104 000
65 Autres charges 725 000
66 Charges de personnel 33 596 100
67 Frais financiers et charges assimilés 602 000
702 Vente de produits finis 63 494 640
707 Produits accessoires 1 500 000
736 Variation de stocks de produits 6 456 160
75 Autres Produits 250 000
77 Revenus financiers et produits assimilés 642 000
83 Charges HAO 127 000
84 Produits HAO 912 000

Comptabilité Analytique :

Une entreprise Industrielle fabrique un produit P et un sous-produit S. Deux ateliers


participent à la production de P.

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 50


 Atelier A : Traitement des matières première M ; obtention d’un produit semi fini F
utilisé pour obtenir pour produire P :
 Atelier B : transformation du produit F par adjonction d’une matière N pour obtenir le
produit fini P.
 Dans un Atelier C ; le sous-produit S subit un traitement qui le rend
commercialisable.
Le cout de production du sous-produit S brut qui diminue le cout de production de l’ atelier A
est reconstitué à partir d’un prix de vente probable du sous-produit traité de 100 000 f la
tonne d’où l’on déduit les frais de traitement complémentaire de l’ atelier C.
L’entreprise dispose d’une comptabilité analytique autonome et calcule les coûts complets.
Les données relatives aux opérations du mois de janvier 2000 apparaissent comme suit :
Tableau 15 : Extrait du tableau d’analyse des charges indirectes et clé de répartition
Eléments Gestion Gestion Approv Centre de production Distribution
personnel Matériel et
Magasin

Atelier Atelier Atelier


A B C
Totaux 5 361 000 4 645 1 690 000 5 720 6 763 27 000 5 390 000
Primaires 000 000 000
Répartition
secondaire
Gestion du
personnel -100% 10% 15% 20% 25% 5% 25%
Gestion du
matériel 15% -100% 5% 30% 30% 5% 15%

1. Valeur des stocks au début du mois :


 Matière M : 10 tonnes à 80 112 ,5 f la tonne
 Matière N: 25 tonnes à 50 405 f la tonne
 Produit fini P : 5 tonnes à 472 450f la tonne
 Sous-produit S Néant
 Encours dans l’atelier A 3 600 000f

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 51


Remarque : Les comptes de stocks tenus en inventaire permanent fonctionnent au cout
unitaire moyen pondéré.
2. Renseignements Divers :
Achat du mois :
 Matière M : 110 tonnes à 86 000 f la tonne
 Matière N : 130 tonnes à 52 500 f la tonne
Charges Directes :
 Matières mise en consommation
- Matière M : 90 tonnes
- Matière N: 140 tonnes
 Main d’œuvre directe
- Atelier A : 19 000 000f
- Atelier B : 14 500 000f
- Atelier C : 96 100f
Encours en fin de période :
 Atelier A : 1 156 600f
 Atelier B : 330 500f
Fabrications :
- L’atelier A a produit 75 tonnes de produits semi finis et 10 tonnes de sous-
produit S
- L’atelier B a traité la totalité du sous-produit S fourni par l’atelier A
- L’atelier a traité la totalité du sous-produit fourni par l’atelier A ; et il en a été
obtenu 9 tonnes commercialisables.

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 52


Tableau : SYNTHESE

Date de naissance

Lieu de naissance
Compétences
N° Décision du
N° CNI Prénom Nom
N° de table

Structures
Base jury

d’origine
C1 C2 C3 C4

Valider toutes
les
1 compétences
pour être
déclarer admis

10

REFERENTIEL DE CERTIFICATION METIER : ASSISTANT COMPTABLE 53