Vous êtes sur la page 1sur 2

La banqueroute des fermiers européens par la famille Rothschild

Dans une interview de Lyn Forester de Rothschild d'un collègue journaliste de Jean
d’eau en Hongrie, nous apprenons qu'elle et son mari Évelyne de Rothschild ont investi
des centaines de millions afin de devenir le roi et la reine en Inde des fruits et légumes.
L'Inde est déjà le premier producteur mondial des fruits, et le deuxième en légumes ;
jusqu'en ces jours sa production était principalement consumée par la population indienne
de plus d'un milliard d'habitants.

Lyn et Évelyne Rothschild ont décidé de faire d'énormes profits dans l'exportation des
fruits et légumes indiens vers les marchés Européens et Japonais. La diversité des zones
agro-climatiques de l'Inde donne la possibilité de cultiver presque toutes variétés de fruits
et légumes car le coût de la main-d'oeuvre est une fraction comparée aux fermiers
européens et japonais : Mme de Rothschild était impatiente de n'avoir qu'à payer la main-
d'oeuvre indienne 2 dollars par jour.

Quand bien même en incluant les coûts d'exportations et frontières, il est évident que les
fruits et légumes indiens ont ruiné et continueront à ruiner les fermiers Européens et
Japonais. En France comme dans le reste de l'Europe, la plupart de ses fermiers sont
lourdement endettés due à la paranoïa des normes sanitaires de l'Union Européenne tout
comme les normes sévères de packaging des supermarchés les forçant d’investir dans des
machines et infrastructures coûteuses.

Lorsque les fruits et légumes indiens sont arrivés en Europe, la plupart de ces familles de
fermiers endettés jusqu'au cou ont perdu leurs fermes aux aristocrates ploutocrate
véritables propriétaires des banques. Plusieurs de ces fermiers indépendants restant grâce
aux subsides de l'État produisent encore des fruits et légumes bien que décimés par le
marché de l'économie ne rendant profitable que les exploitations de masse de ce secteur.

Il est évident que la banqueroute fatidique des fermiers européens en fruits et légumes
amènera la communauté agriculture entière à abandonner les régions rurales dans l'ordre
de survie. Dans son livre récemment publié, « Le Réchauffement De La Planète
Vivante : livre de survie » David de Rothschild (fils de Evelyn de Rothschild)
soulignant l'importance de la « vie urbaine » dans l'ordre d'économiser l'énergie et ainsi
de stopper « le réchauffement de la planète créée par l'homme ».

Même si un nombre important et toujours montant de Chercheurs scientifiques


indépendants contredisent cette nouvelle religion « réchauffement de la planète créée par
l'homme », nous laisse la liberté d'y croire mais également la liberté d'assemblée le puzzle
et comprendre que les élites globalistes ont besoin d'avoir un contrôle physique plus serré
sur le genre humain et qu'un tel contrôle n'est possible que si nous sommes tous
concentrés dans les villes.

Dû à ce projet d'importer en masse ces fruits et légumes d'Inde peu cher vers l'Europe,
plusieurs de ces fermiers européens ont du déjà faire l'expérimentation de la « vie urbaine
» solution de David de Rothschild pour « le réchauffement de la planète créée par
l'homme », cependant, les parents de David brûleront des océans de pétrole en chambre
froide et transport des fruits et légumes indiens vers l'Europe et le Japon.

Il y a également une autre conséquence de taille à l’exportation en masse des fruits et


légumes indiens; déjà précisé un peu plus haut, la population indienne de plus d'un
milliard consomme presque toute la production nationale. La réorientation des fruits et
légumes indiens par la famille Rothschild vers les vastes marchés Européens et Japonais
rend improbable qu'une telle augmentation de la production indienne laissera une quantité
suffisante à la consommation indienne, qui plus la logique du marché de l'économie rend
très probable l'inflation des prix des fruits et légumes sur le marché indien ce qui réussira
à affamer encore plus les locaux de cette ressource nutritionnelle vitale au peuple indien.

Comme la plupart de ces familles indiennes ne peuvent pas offrir de la viande, la


ressource nutritionnelle principale sont : le riz, les fruits et légumes. Donc la diminution
des stocks de fruits et légumes en Inde ne peut avoir qu'un seul résultat : une montée en
pique de la malnutrition et mortalité. Nous pouvons également supposer que l'intensité
agro-technologique utilisée par les fermiers Rothschild en Inde impliquera l'utilisation
répétitive de pesticides qui très probablement stérilisera les sols et empoisonneront les
réserves d'eau potable d'ici quelques années, que comme c'est arrivé dans plusieurs
régions d'Europe. Il est étonnant de voir comment ces nouvelles affaires agro culturelles
de la famille Rothschild rentrent parfaitement conjointement dans l'agenda de leurs autres
projets prioritaires de globalisation connue sous : La Dépopulation Du Troisième Monde.

Dernièrement mais pas le moins, si l'on saisit la cruciale importance des fruits et légumes
sur le marché indien, l'inflation massive des prix de ces produits ont bien pu commencer
un cycle général de l'inflation de l'économie indienne. Tout comme cela a été le cas avec
la Chine, l'expansion rapide de l'économie indienne pose une menace toujours
grandissante aux corporations de l'Ouest.
Installer le ver de l'inflation dans la pomme indienne et l'économie indienne entière d'en
être infecté...