Vous êtes sur la page 1sur 1

entretien

vacarme 49 - automne 2009

nous ait plus aidés que l'inverse. Voyez techniques d'irrigation, les sociétés afri,
le savoir-faire rexrile : I'histoire lyonnaise
de la soie est intimement liée à la ville de
Lucques, en ltalie. Mais I'art de dévider
* Ormve la
caines disposaient de moyens beaucoup
plus limités. Or avec les spécifications

la soie vient vraisemblablement de Chine.


plus forte du techniques se jouent des spécifications
sociales, des différenciations des tâches;
Quand Daniel Bourn, en 17 49,faitbreve-
ter l'invention d'une machine à carder
pouvoir que dans la gestion du surplus se jouent des
formes d'organisation de la domination.
le coton, on constate qu'elle ressemble donne l'écriture, Et ici encore l'écriture joue un rôle déter-
étrangement aux machines inventées minant. Les sociétés eurasiennes l'em-
par les Chinois pour rirer le fil de soie. est I'attrait qu'elle ployant à toutes sortes de fins, pratiques,
La thèse d'une avance spécifique de I'Eu-
rope, liée à son histoire propre, s'effondre
exerce sur ceux économiques, administrarives. son usage
vient renforcer l'écart: l'avantage techni-
enfin lorsqu'on considère le retour de la
Chine sur la scène mondiale: la preuve est
qui n'y ont pas que s'en trouve potentialisé. Ce n'est pas
la surface à cultiver mais la production
faite que nul besoin n'est de passer par les acces. de surplus qui fait la différence entre la
étapes de la Renaissance, du protestan- maison d'un chef et d'un roi européen.
tisme et du capitalisme pour s'affirmer La question des fleurs relèvé elle aussi
économiquement et industriellement. ;. ," propre subculture et avec elle du surplus. Mais les situations qui m'ont
D'une façon générale, je ne crois pas que sa cuisine particulière. Mais mon ami intéressé ici sont celles au contraire où les
le capitalisme (comme le voudraient les Marshall Sahlins avait remarqué qu'à I'in- gens pourraient utiliser des fleurs mais
théories de Marx), un rapport particulier verse, enAfrique noire, la cuisine qu'on ne le font pas, où des sociétés qui pour-
à la religion (avec Weber) ou des phéno- vous offrait n'était pas différente selon raient avoir des fleurs, du théâtre, de la
mènes démographiques (selon Malthus) qu'on se trouve chez un chef ou chez un musique, les rejettent ou les bannissent à
puissent expliquer seuls l'évolution subalterne. Les variations, si elles exis- une période de leur histoire - comme ce
des civilisations et de leur rapport aux tent, porteront sur les quantités: on aura fut le cas pour I'Europe au Moyen Âge,
savoirs. Les relations entre communica- un peu plus de viande, on vous resservira dans une parenthèse entre une Antiquité
tion et invention jouent tout autant. Le davantage, mais la nature des mets n'est qui chérissait I'horticulture au profit des
développement du commerce, par exem- pas fonction du statut hiérarchique du rituels, des parures et des parfums, et le
ple, prend souche sur une part d'échanges consommâteur. Pourquoi les cultures < retour de la rose
(d'objets, de savoir-faire, de savoirs) et " à la Renaissance.
traditionnelles africaines ne connaissent- Au départ. mon questionnemenr porrait
une part d'activité plus personnelle, faite elles pas cette différenciation, y compris pourtant là encore sur I'Afrique: pour-
d'invention et d'ingéniosité technique. La dans les grands États qui ont des structu- quoi I'Afrique noire n'a-t-elle pas de
technologie de I'intellect qu'est l'écriture y res politiques différenciées ? Que faut-il culture florale ? La réponse est pour une
a d'ailleurs toute son importance. pour qu'apparaissent uns part la même: du fait d'une agriculture
"grande" et
une . petite " cuisine ? La comparaison moins productive, qui ouvrait peu de
On retrouve, quand vous vous intéressez entre les pratiques agricoles et culinaires perspectives à l'émergence d'une culture
à des objets aussi divers que la famille, des zones africaines et eurasiennes m'a du luxe ou d'une horticulture articulée à
la cuisine, la culture des fleurs, le même conduit à penser que se jouait là une ques- des pratiques religieuses, à des riruels d'of-
alliage entre ampleur de I'investigation - tion de surplus: I'agriculture africaine n'a frande ou au culte du beau, et non plus
synchronique et diachronique, à travers pas produit le type de surplus nécessaire simplement aux besoins alimentaires de la
l'histoire comme à travers la planète - et à I'existence d'une cuisine différenciée. population. Mais il y a aussi autre chose:
attention méticuleuse aux imbrications En Afrique les cultivateurs ont utilisé très non seulement la nature en Afrique noire
spécifiques de facteurs religieux, écono- tardivement l'énergie animale pour le est moins prodigue en espèces florales que
miques, technologiques, que ces derniers travail à la ferme,lJatairen'y est âppârue dans d'autres régions du monde, mais la
soient matériels ou intellectuels. qu'avec les Européens. Ils travaillaient fleur y est considérée comme une prémisse
Les technologies de I'intellect me passion- avec la houe plutôt qu'avec la charrue et du fruit ou du grain, selon une conception
nent, mais elles ne sont pas seules. La cuisi- ne pouvaient labourer par conséquent que toujours vivante d'ailleurs en Europe, au
ne m'a toujours intéressé. Lévi-Strauss des parcelles bien plus petites. C'est une sujet des arbres fruitiers en particulier:
en a parlé, mais son approche étaittrop différence de fond entre I'Eurasie et I'Afri- jouir du fruit, épargnez
" Si vous voulez
abstraite: il ne dit rien de ses conditions que. Là où les sociétés eurasiennes (l'Égyp- la fleur. J'ai grandi dans un milieu écos-
"
économiques. Il faut replacer la cuisine te ancienne, I'Antiquité gréco-romaine, sais et protestant, où I'idée de couper une
en regard de ses modalités de production la Chine, I'Inde, le Moyen-Orient, I'Eu- branche de pommier en fleurs horriÊait, et
d'une part, des systèmes de stratification rope occidentale) pratiquaient des formes où j'entendais dire qu'" au fond, les fleurs
d'autre part. Dans nos sociétés nous avons d'agriculture intensive, utilisaient l'éner- sont plutôt des æufs. Et je me souviens
"
des régimes culinaires très différenciés, gie animale par le biais de la charrue, de ma stupéfaction de voir dans le sud
chaque échelon de la hiérarchie sociale assuraient la régulation de I'eau par des de la Chine des gens couper des pêchers,

10