Vous êtes sur la page 1sur 30

Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

UV 104 Comptabilité
Série 2 : La comptabilisation de l’activité
Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Auteur : Didier CHADOURNE

Important : une nouvelle réglementation comptable relative à la définition, la comptabilisation et


l’évaluation des actifs est applicable à titre obligatoire aux exercices ouverts à compter du 1er
janvier 2005. Elle résulte de la mise en œuvre du règlement CRC 2004-06 relatif à la définition, la
comptabilisation et l’évaluation des actifs.

Toute décision d’investissement se concrétise par l’acquisition d’immobilisations qui selon le cas
seront incorporelles (investissements immatériels), corporelles (investissements matériels de
capacité, de renouvellement, de productivité, de sécurité) ou financières (investissement financier) :

Immobilisations

Immobilisations Immobilisations Immobilisations Immobilisations


incorporelles corporelles en-cours financières

Comptes 20 Comptes 21 Comptes 23 (1) Comptes 26 et 27

(1) Estimation à la clôture de l’exercice, des frais engagés par l’entreprise pour produire pour elle-même des immobilisations
qui ne sont pas encore achevées.

Les dépenses ayant le caractère d’immobilisation se distinguent des dépenses ayant le caractère de
charges en raison de la durée d’utilisation du bien objet de la dépense :

• les immobilisations sont des biens ou services destinés à servir durablement à l’activité de
l’entreprise (il ne peut donc pas s’agir de biens ou services consommés dès le premier usage) ;

• les charges sont des biens et services qui, dans le cadre du cycle d’exploitation, sont destinés à
être consommés rapidement (matières et fournitures consommables), transformés (matières
premières) ou revendus en l’état (marchandises).

Les immobilisations ont leurs propres règles d’évaluation et de comptabilisation. Destinées à rester
durablement dans l’entreprise, elles doivent logiquement être financées par des ressources durables.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC -1-


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

I Les immobilisations incorporelles et corporelles


Les immobilisations incorporelles constituent des investissements immatériels ; les investissements
matériels des investissements matériels.

1°) Typologie des immobilisations incorporelles et corporelles

Typologie des immobilisations incorporelles

Numéro de compte Éléments constitutifs

201 Frais d'établissement Frais de constitution, frais de premier établissement (publicité,


prospection), frais d'augmentation de capital.

203 Frais de recherche et de Frais de recherche autres que les frais de recherche fondamentale et sous la
développement double condition qu'ils correspondent à des projets nettement
individualisés et ayant de sérieuses chances de réussite technique et de
rentabilité commerciale.

205 Concessions et droits Dépenses faites pour l'avantage que constitue la protection accordée sous
similaires, brevets, certaines conditions à l'inventeur, à l'auteur ou au bénéficiaire du droit
licences, marques, d'exploitation d'un brevet, d'une licence, d'une marque, d'un procédé, de
droits de propriété littéraire et artistique ou au titulaire d'une concession.
procédés, logiciels,
droits et valeurs similaires

206 Droit au bail Montant versé ou dû au locataire précédent en considération du transfert à


l'acheteur des droits résultant tant des conventions que de la législation sur
la propriété commerciale.

207 Fonds commercial Valeur des éléments incorporels qui ne font pas l'objet d'une évaluation et
d'une comptabilisation séparée au bilan et qui concourent au maintien et au
développement du potentiel de l'entreprise.
En résumé : clientèle, achalandage, droit au bail ne faisant pas l'objet
d'une évaluation séparée.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC -2-


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Typologie des immobilisations corporelles

211 Terrains Valeur des terrains dont l'entreprise est propriétaire.

212 Aménagement et Dépenses faites en vue de l'aménagement des terrains (clôtures


installation des terrains mouvements de terre….).

213 Constructions Bâtiments, installations, aménagements, agencements, ouvrages


d'infrastructure.

214 Constructions sur sol Valeur des constructions édifiées sur sol d'autrui.
d'autrui

215 Installations techniques Installations techniques, matériels et outillages industriels. Agencement et


matériels et outillages aménagement de ces éléments.
industriels

218 Autres immobilisations L'étude des sous-comptes donne un aperçu significatif :


corporelles
• 2181 Installations générales, agencements, aménagements divers
(incorporés à des immobilisations dont l'entreprise n'est pas propriétaire)
• 2182 Matériel de transport
• 2183 Matériel de bureau et informatique
• 2184 Mobilier
• 2185 Cheptel
• 2186 Emballages récupérables

2°) Évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles


Lors de leur entrée dans le patrimoine, les immobilisations incorporelles et corporelles sont évaluées
de la façon suivante :

Immobilisations
incorporelles et corporelles

Acquises à titre Acquises à titre Acquises par Produites par


onéreux gratuit voie d’échange l'entreprise pour
elle-même

Évaluation au coût Évaluation à leur Évaluation à la valeur Évaluation au coût de


d'acquisition valeur vénale vénale de celui des production
deux lots dont
l’estimation est la plus
sûre

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC -3-


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

a) Évaluation des immobilisations incorporelles ou corporelles acquises à titre onéreux

Les immobilisations incorporelles ou corporelles acquises à titre onéreux s’enregistrent au coût


d’acquisition. Le règlement n° 2004-06 du 23 novembre 2004 applicable à partir du 1er janvier 2005
donne une nouvelle définition du coût d’acquisition :

Coût d'acquisition = Prix d'achat (1) + Frais accessoires d'achat (2)

(1) prix d’achat, y compris droits de douane et taxes non récupérables, après déduction
des remises, rabais commerciaux et escomptes de règlement

(2) Frais directement attribuables engagés pour mettre l’actif en place et en état de fonctionner
selon l’utilisation prévue par la direction : frais d'installation, montage, mise en service, frais de
transport (pour l'acheminement du bien dans l’entreprise.

Dans les comptes individuels, les droits de mutation, honoraires ou commissions et frais d’actes, liés
à l’acquisition, peuvent sur option, être rattachés au coût d’acquisition de l’immobilisation ou
comptabilisés en charges.

Le coût d’acquisition peut, sur option permanente et sous certaines conditions précisées par le PCG,
inclure le coût des emprunts directement destinés à financer l’acquisition.

Remarques :
• Par mesure de simplification, le PCG autorise l’enregistrement en charges (achats non stockés)
des biens de faible valeur répondant à la définition d’une immobilisation incorporelle ou
corporelle. L’administration fiscale précise que le petit outillage, le matériel et le mobilier de
bureau, les logiciels d'une valeur unitaire hors taxes inférieure à 500 € peuvent être
comptabilisés en charges (c’est une tolérance fiscale).

• Les logiciels acquis avec un ordinateur et dont le prix n'a pas été dissocié de ce dernier doivent
être comptabilisés au débit du compte « 2183 Matériel de bureau et informatique ».

• Les dépenses d’entretien et réparation des immobilisations corporelles doivent être traitées
comme suit :

Objectif de la dépense Comptabilisation Exemples

Maintenir l'immobilisation Comptabilisation en charge • Entretien courant d’un véhicule


dans un état normal quel que soit le montant (vidange, révision, changement des
d'exploitation jusqu'à la fin (compte 615 Entretien et pneumatiques…).
de sa durée probable de vie. réparations ).
• Échange standard d’un moteur avant la
fin du plan d’amortissement du
véhicule.

Augmenter la valeur de Comptabilisation dans le • Aménagement d’un véhicule pour les


l’immobilisation ou prolonger compte d’immobilisation besoins du commerce.
sa durée de vie probable. concerné.
• Rénovation des locaux de l’entreprise.
• Échange standard d’un moteur après la
fin du plan d’amortissement du
véhicule.

• Le coût d’acquisition d’un terrain comprend : le prix d’achat hors taxes, la participation aux frais
liés aux travaux de voirie, les frais de démolition de constructions éventuelles, le prix d’achat
d’éventuelles servitudes.
• L’achat d’un ensemble immobilier comprenant terrain et construction doit donner lieu à
l’établissement d’un acte précisant le prix de chaque élément de manière à les comptabiliser
dans des comptes séparés « 211 Terrains » et « 213 Constructions ».
• La TVA sur l’acquisition, l’entretien et la réparation d’un véhicule de tourisme n’est pas
déductible.
© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC -4-
Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Point particulier : la ventilation par composants de la valeur d’origine d’une


immobilisation. Les éléments principaux d’immobilisations corporelles devant faire l’objet de
remplacement à intervalles réguliers, ayant des utilisations différentes ou procurant des avantages
économiques à l’entreprise selon un rythme différent, doivent être comptabilisés séparément dès
l’origine et lors des remplacements.
Exemple : il est tout à fait cohérent d’évaluer une construction par composants en distinguant par
exemple ; la structure, les menuiseries extérieure, le système de chauffage………

Les dépenses d’entretien faisant l’objet de programmes pluriannuels de grosses réparations ou de


grandes révisions en application de lois, règlements ou de pratiques constantes de l’entreprise,
doivent être comptabilisées dès l’origine comme un composant distinct de l’immobilisation.

Sont concernées les dépenses d’entretien, pouvant être évaluées de façon fiable et ayant pour seul
objet de vérifier le bon état de fonctionnement des installations et d’y apporter un entretien sans
prolonger leur durée de vie au delà celle prévue initialement.

b) Évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles acquises à titre gratuit

L'évaluation se fait à la valeur vénale, autrement dit au prix présumé qu'accepterait d'en donner un
acquéreur éventuel.

c) Évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles acquises par voie


d’échange

L'évaluation se fait à la valeur vénale de celui des deux lots dont l’évaluation est la plus sure. La
différence entre la valeur du bien reçu et la valeur nette comptable du bien cédé se comptabilise
selon le cas, en charge exceptionnelle (compte « 6788 Charges exceptionnelles diverses » ou en
produit exceptionnel « 7788 Produits exceptionnels divers »).

d) Évaluation des immobilisations incorporelles et corporelles produites par


l’entreprise pour elle-même

L'évaluation se fait au coût de production :

Coût de production = Coût d'achat des matières utilisées + Autres charges directes de production
(Main d'œuvre, fournitures,….)
+ Charges indirectes de production

Cette situation se produit lorsque l’entreprise doit évaluer le coût de production d’un logiciel, d’une
machine, d’une construction réalisée par son personnel pour ses propres besoins.

Remarque : les intérêts des capitaux empruntés pour financer la réalisation d’une immobilisation
peuvent être incorporés dans le coût de production lorsqu’ils concernent la période de production. A
contrario, les charges d’administration générale ne peuvent pas être incluses dans le coût de
production.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC -5-


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

3°) Comptabilisation
a) Comptabilisation des immobilisations incorporelles et corporelles acquises à titre
onéreux

Remarque préalable : les avances ou acomptes versés sur commandes d’immobilisations


s’enregistrent dans les comptes :
• 237 Avances et acomptes versés sur commandes d’immobilisations incorporelles ;
• 238 Avances et acomptes versés sur commandes d’immobilisations corporelles.

Exemple 1 : l'entreprise DUPONT a réalisé les opérations suivantes en novembre N :

RM Industries le 03/11/N CASTORAMA le 05/11/N INFOSUD le 07/11/N

DOIT : DOIT : DOIT :


DUPONT DUPONT DUPONT

Facture n° 147 Facture n° 253 Facture n° 410

Machine outil 40 000,00 Perceuse électrique 200,00 Imprimante HP laser 800,00


Mise en service + 4 500,00 Remise 10 % - 20,00 10 ramettes papier + 35,00
Port forfaitaire + 500,00 Net commercial 180,00 1 cartouche tonner + 130,00
Total hors taxes 45 000,00 TVA 19,60 % + 35,28 Total brut 965,00
TVA 19,60 % + 8 820,00 Net à payer TTC 215,28 Remise 10 % - 96,50
Net à payer TTC 53 820,00 Net commercial 868,50
Paiement par chèque le 05/12/N
TVA 19,60 % + 170,23
Paiement par chèque le 03/12/ N
Net à payer TTC 1 038,73

Paiement par chèque le 07/12/ N

INFOSUD le 12/11/N INFOSUD le 20/11/N


Chèque n° 000788

Date : 12/11/N
DOIT : DOIT :

DUPONT Ordre : INFOSUD


DUPONT

Facture d’acompte n° 87 Objet : acompte Facture n° 411


sur commande
Acompte demandé 500,00 micro-ordinateur Micro-ordinateur 1 500,00
Frais d'installation + 50,00
Montant : 500 €
Net à payer TTC 500,00 Lot de 100 CD vierges + 40,00
Total hors taxes 1 590,00
Paiement par chèque le 12/11/N
TVA 19,60 % + 311,64
Commande d’un micro-ordinateur Total TTC 1 901,64
Votre acompte à déduire - 500,00
Net à payer TTC 1 401,64

Paiement par chèque le 20/12/ N

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC -6-


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

RM Industries le 23/11/N INFOSUD le 24/11/N


Chèque n° 000789

DOIT : DOIT : Date : 24/11/N

DUPONT DUPONT Ordre : INFOSUD

Facture n° 168 Facture d‘acompte n° 88 Objet : acompte


sur commande d’un
Fraiseuse F1100B 2 800,00 logiciel
Acompte demandé 100,00
Remise 10 % - 280,00
Montant : 100 €
Net commercial 2 520,00 Net à payer TTC 100,00
Escompte 1% - 25,20
Paiement par chèque le 24/11/N
Net financier 2 494,80
Port forfaitaire + 50,00 Commande d’un logiciel
Total hors taxes 2 544,80
TVA 19,60 % + 498,78
Net à payer TTC 3 043,58

Paiement par chèque le 30/11/N

INFOSUD le 25/11/N CITROEN 26/11/N CITROEN 27/11/N


CONCESSION CONCESSION

DOIT : DOIT : DOIT :

DUPONT DUPONT DUPONT

Facture n° 524 Facture n° 531


Facture n° 412

Logiciel Office XP 700,00 Citroën C5 tourisme 15 000,00 Berlingo utilitaire 12 000,00


TVA 19,60 % + 137,20 TVA 19,60 % + 2 940,00 TVA 19,60 % + 2 352,00
Total TTC 837,20 Total TTC 17 940,00 Total TTC 14 352,00
Port (Débours) + 15,00 Carte grise + 120,00 Carte grise + 100,00
Votre acompte - 100,00 Plein d'essence + 45,00 Plein d'essence + 50,00
Net à payer TTC 752,20 Net à payer TTC 18 105,00 Net à payer TTC 14 502,00

Paiement par chèque au 31/12/N Paiement par chèque au 31/12/N Paiement par chèque au 31/12/N

RENAULT le 28/11/N CITROËN 29/11/N


CONCESSION CONCESSION Chèque n° 000790

DOIT : DOIT : Date : 30/11/N

DUPONT DUPONT Ordre : RM


Industries
Facture n° 192 Facture n° 165
Objet : règlement
Votre véhicule tourisme Kangoo Votre véhicule utilitaire Berlingo facture n° 168

Forfait révision 60,00 Travaux d’aménagement 3 000,00 Montant : 3 043,58 €


TVA 19,60 % + 11,76 TVA 19,60 % + 588,00
Net à payer TTC 71,76 Net à payer TTC 3 588,00

Paiement par chèque au 15/12/N Paiement par chèque au 08/12/N

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC -7-


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Ces documents seront comptabilisés ainsi dans les comptes de DUPONT :

03/11/N
2154 Matériel industriel (35 000 + 4 500 + 500) 45 000,00
44562 TVA sur immobilisation 8 820,00
404 Fournisseurs d'immobilisations 53 820,00
Facture n° 147 de RM Industries
05/11/N
6063 Fournitures d'entretien et de petit équipement 180,00
44566 TVA sur autres biens et services 35,28
401 Fournisseurs 215,28
Facture n° 253 de CASTORAMA
07/11/N
2183 Matériel de bureau et informatique (800 × 0,90) 720,00
44562 TVA sur immobilisations (720 × 0,196) 141,12
6064 Fournitures administratives (165 × 0,90) 148,50
44566 TVA sur autres biens et services (148,50 × 0,196) 29,11
404 Fournisseurs d'immobilisations 1 038,73
Facture n° 410 d’INFOSUD

12/11/N
238 Avances et acomptes versés sur commandes 500,00
d'immobilisations corporelles
404 Fournisseurs d’immobilisations 500,00
Facture d’acompte n° 87 d’INFOSUD

404 Fournisseurs d’immobilisations 500,00
512 Banque 500,00
Chèque n° 000788 à INFOSUD
20/11/N
2183 Matériel de bureau et informatique (1 500 + 50) 1 550,00
44562 TVA sur immobilisations (1 550 × 0,196) 303,80
6064 Fournitures administratives 40,00
44566 TVA sur autres biens et services (40 × 0,196) 7,84
238 Avances et acomptes versés 500,00
sur commandes d’immobili-
sations corporelles
404 Fournisseurs d'immobilisations 1 401,64
Facture n° 411 d’INFOSUD
23/11/N
2154 Matériel industriel 2 544,80
44562 TVA sur immobilisation 498,78
404 Fournisseurs d'immobilisations 3 043,58
Facture n° 168 de RM Industries
24/11/N
237 Avances et acomptes versés sur immobilisations 100,00
incorporelles
404 Fournisseurs d'immobilisations 100,00
Facture d’acompte n° 88 d’INFOSUD

404 Fournisseurs d’immobilisations 100,00
512 Banque 100,00
Chèque n° 000789 à INFOSUD

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC -8-


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

25/11/N
205 Concessions…… (700 + 15) 715,00
44562 TVA sur Immobilisations 137,20
237 Avances et acomptes versés 100,00
sur immobilisations
incorporelles
404 Fournisseurs d'immobilisations 752,20
Facture n° 412 de INFOSUD
26/11/N
2182 Matériel de transport (15 000 + 2 940) (1) 17 940,00
635 Autres impôts et taxes 120,00
6061 Fournitures non stockables 45,00
404 Fournisseurs d'immobilisations 18 105,00
Facture n° 524 de CITROËN CONCESSION
27/11/N
2182 Matériel de transport 12 000,00
44562 TVA sur immobilisations 2 352,00
635 Autres impôts et taxes 100,00
6061 Fournitures non stockables 50,00
404 Fournisseurs d'immobilisations 14 502,00
Facture n° 531 de CITROËN CONCESSION
28/11/N
615 Entretien et réparations (60 + 11,76) (1) 71,76
401 Fournisseurs 71,76
Facture n° 192 de RENAULT CONCESSION
29/11/N
2182 Matériel de transport (2) 3 000,00
44562 TVA sur immobilisations 588,00
404 Fournisseurs d'immobilisations 3 588,00
Facture n° 165 de CITROËN CONCESSION
30/11/N
404 Fournisseurs d’immobilisations 3 043,58
512 Banque 3 043,58
Chèque n° 000790 à RM Industries

(1) La TVA relative aux véhicules de tourisme n’est pas déductible et doit par conséquent être considérée comme élément du
prix d’achat.
(2) L’aménagement d’un véhicule augmente sa valeur et doit donc être comptabilisé en immobilisations

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC -9-


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Exemple 2 : courant octobre N, l'entreprise DUPONT a réalisé les opérations ci-après :

VANSENT 12/10/N Cooper & Smith 15/10/N


ANTVERPEN Limited
BELGIË LONDON
BE 14 454 015 876 GB
UK 56 342 008 765

DOIT : TO :
DUPONT
DUPONT
FR 34 321 004 127
FR 34 321 004 127

Facture n° 532 Invoice n° 6 241

Machine outil 8 000,00 € Machine outil 6 000,00 £


Transport 700,00 € Transport 500,00 £
Commissions 600,00 € Commissions 300,00 £
Net à payer le 31/10/N 9 300,00 € Amount due 31/10/N 6 800,00 £

Les livraisons intracommunautaires sont Les livraisons intracommunautaires sont


exonérées de TVA exonérées de TVA

MC JEFERSON 17/10/N AGITRANS 20/10/N


LOS ANGELES (Transitaire en douanes)
CALIFORNIA
USA

TO : DOIT :
DUPONT
DUPONT

Invoice n° 3 972 Facture n° 1 324

Valeur en douane (importation des USA) : 15 384,62 (1)


Machine-outil 15 000,00 $ Droits de douane 5 % (2) 769,23
TVA 19 60 % payée aux douanes (3) 3 166,15
Amount due 31/10/N 15 000,00 $ Commission 500,00
TVA 19,60 % sur transport 98,00
Transport 200,00
TVA 19,60 % sur transport 39,20
Net à payer TTC au 31/10/N 4 772,58

(1) 15 000 / 0,975 =


(2) 15 384,62 × 5 % = 769,23
(3) (15 384,62 + 769,23) =3 166,15

Cours du change :
• au 15/10 : 1 EUR = 0,6790 GBP
• au 20/10 : 1 EUR = 0,9750 USD

L’entreprise a opté pour le rattachement au coût d’acquisition des droits de mutation, honoraires ou
commissions et frais d’actes liés à l’acquisition d’immobilisations.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 10 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Ces documents seront comptabilisés ainsi dans les comptes de DUPONT :

12/10/N
2154 Matériel industriel (8 000 + 700) 9 300,00
44562 TVA sur immobilisations 1 822,80
404 Fournisseurs d'immobilisations 9 300,00
4452 TVA due intracommunautaire 1 822,80
Facture n° 532

15/10/N
2154 Matériel industriel [(6 000 + 500 + 300) / 0,679] 10 014,73
44562 TVA sur immobilisations 1 962,89
404 Fournisseurs d'immobilisations 10 014,73
4452 TVA due intracommunautaire 1 962,89
Facture n° 6 241

20/10/N
2154 Matériel industriel [(15 000 / 0,975] 15 384,62
404 Fournisseurs d'immobilisations 15 384,62
Facture n° 3 972


2154 Matériel industriel (769,23 + 500 + 200) 1 469,23
44562 TVA sur immobilisations (3 166,15 + 98 + 39,20) 3 303,35
404 Fournisseurs d'immobilisations 4 772,58
Facture n° 1 324

Remarque : si l’entreprise DUPONT avait opté pour la comptabilisation des droits de mutation,
honoraires ou commissions et frais d’actes en charges, elle aurait alors passé les écritures
suivantes :

12/10/N
2154 Matériel industriel (8 000 + 700) 8 700,00
44562 TVA sur immobilisations 1 705,20
622 Rémunérations d’intermédiaires 600,00
44566 TVA sur autres biens et services 117,60
404 Fournisseurs d'immobilisations 9 300,00
4452 TVA due intracommunautaire 1 822,80
Facture n° 532

15/10/N
2154 Matériel industriel [(6 000 + 500) / 0,679] 9 572,90
44562 TVA sur immobilisations 1 876,29
622 Rémunérations d’intermédiaires (300 / 0,679) 441,83
44566 TVA sur autres biens et services 86,60
404 Fournisseurs d'immobilisations 10 014,73
4452 TVA due intracommunautaire 1 962,89
Facture n° 6 241

20/10/N
2154 Matériel industriel [(15 000 / 0,975] 15 384,62
404 Fournisseurs d'immobilisations 15 384,62
Facture n° 3 972

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 11 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement


2154 Matériel industriel (769,23 + 200 ) 969,23
44562 TVA sur immobilisations (3 166,15 + 39,20) 3 205,35
622 Rémunérations d’intermédiaires 500,00
44566 TVA sur autres biens et services 98,00
404 Fournisseurs d'immobilisations 4 772,58
Facture n° 1 324

Exemple 3 :

Remarque préalable : la TVA sur les prestations de services est exigible lors de l’encaissement du
prix ou du paiement d’un acompte. Cette règle a une incidence sur l’acquisition d’immobilisation
incorporelles (brevets, licences marques, logiciels spécifiques) et les travaux de construction et
d’aménagement d’immeubles car celui qui les fournit à l’entreprise, réalise (fiscalement) une
prestation de service.
NB : les logiciels standards ne sont pas concernés par cette règle, car à la différence du PCG, le
droit fiscal les assimile à des biens corporels.

Le 04/05/N : La société BATISUD édite la facture ci-après suite à l’acompte de 9 568 € TTC versé par chèque
BNP par l’entreprise DUPONT pour la construction d’un entrepôt :

BATISUD le 04/05/N Chèque n° 000787

Date : 04/05/N
DOIT :
DUPONT Ordre : BATISUD
Facture d’acompte n° 05-56 Objet : acompte sur
travaux
Acompte demandé 8 000,00
Montant : 9 568 €
TVA 19,60 % 1 568,00

Net à payer TTC le 04/05/N 9 568,00

Facture acquittée ce jour par chèque BNP n° 000787

Le 09/10/N : La société BATISUD adresse à son client DUPONT, la facture suivante :

BATISUD le 09/10/N

DOIT :
DPONT

Facture n° 10-42

Construction d’un entrepôt 60 000,00


TVA 19,60 % + 11 760,00
Total TTC 71 760,00
Votre acompte TTC à déduire - 9 568,00

Net à payer TTC le 31/10/N 62 192,00

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 12 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Le 31/10/N : DUPONT adresse à BATISUD, le chèque de règlement ci-après :

Chèque n° 000982

Date : 31/10/N

Ordre : BATISUD

Objet : Règlement
facture n° 10-42

Montant : 62 192 €

Ces documents seront comptabilisés ainsi dans les comptes de DUPONT :

04/05/N
238 Avances et acomptes versés sur commandes 8 000,00
d’immobilisations corporelles
44562 TVA sur Immobilisations 1 568,00
404 Fournisseurs d’immobilisations 9 568,00
Facture d’acompte n° 05-56

404 Fournisseurs d’immobilisations 9 568,00
512 Banque 9 568,00
Chèque n° 000787
09/10/N
213 Constructions 60 000,00
4458 TCA à régulariser (11 760 – 1 568) 10 192,00
238 Avances et acomptes versés 8 000,00
sur commandes
d’immobilisations corporelles
404 Fournisseurs d'immobilisations 62 192,00
Facture n° 10-42
31/10/N
404 Fournisseurs d'immobilisations 62 192,00
44562 TVA sur immobilisations 10 192,00
512 Banque 62 192,00
4458 TCA à régulariser 10 192,00
Chèque n° 000982

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 13 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Remarque : il est également possible d’utiliser le jeu d’écritures suivant :

04/05/N
238 Avances et acomptes versés sur commandes 9 568,00
d’immobilisations corporelles
44562 TVA sur Immobilisations 1 568,00
404 Fournisseurs d’immobilisations 9 568,00
4458 TCA à régulariser 1 568,00
Facture d’acompte n° 05-56

404 Fournisseurs d’immobilisations 9 568,00
512 Banque 9 568,00
Chèque n° 000787
09/10/N
213 Constructions 60 000,00
4458 TCA à régulariser 11 760,00
238 Avances et acomptes versés 9 568,00
sur commandes
d’immobilisations corporelles
404 Fournisseurs d'immobilisations 62 192,00
Facture n° 10-42
31/10/N
404 Fournisseurs d'immobilisations 62 192,00
44562 TVA sur immobilisations (11 760 – 1 568) 10 192,00
512 Banque 62 192,00
4458 TCA à régulariser 10 192,00
Chèque n° 000982

Exemple 4 : Au cours du mois de décembre N, l’entreprise ASTORD a réalisé les opérations


suivantes

INOMECA le 20/12/N La durée d’utilisation probable de ce matériel est


de 8 ans.
Cependant, cette machine est équipée d’un
DOIT : appareillage qui doit être changé tous les 4 ans.
Sa valeur, incluse dans le prix total hors taxes de
ASTORD la machine, est de 4 000 € hors taxes.
Facture n° 1 284

Machine-outil 12 000,00
TVA 19,60 % + 2 352,00
Net à payer TTC le 31/12/N 14 352,00

L’acquisition de cette machine sera comptabilisée ainsi par ASTORD :

20/12/N
21541 Matériel industriel (Structure machine-outil) 8 000,00
21542 Matériel industriel (Appareillage machine-outil) 4 000,00
44562 TVA sur immobilisations 2 352,00
404 Fournisseurs d’immobilisations 14 352,00
Facture n° 1 284

Remarque : la ventilation par composants conduit nécessairement à l’utilisation de subdivisons du


compte d’immobilisation concerné
© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 14 -
Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Exemple 5 : L’entreprise ASTORD a également réalisé l’opération ci-après :

SISTOMECA le 22/12/N La durée d’utilisation probable de ce matériel est de


6 ans. Pour des raisons de sécurité, ce matériel doit
être révisé tous les deux ans.
DOIT :
La première révision est programmée pour le mois de
ASTORD décembre N+2. Elle est estimée à 10 000 € hors
Facture n° 413 taxes. Sa valeur est incluse dans le coût
d’acquisition.
Matériel 50 000,00
TVA 19,60 % + 9 800,00
Net à payer TTC le 31/12/N 59 800,00

L’acquisition de cette machine sera comptabilisée ainsi par ASTORD :

22/12/N
21541 Matériel industriel (Machine-outil) 40 000,00
21542 Matériel industriel (Révision programmée) 10 000,00
44562 TVA sur immobilisations 9 800,00
404 Fournisseurs d’immobilisations 59 800,00
Facture n° 413

b) Comptabilisation des immobilisations incorporelles et corporelles acquises à titre


gratuit

Exemple : le 25/11/N, l'entreprise GARGNES a reçu gratuitement d'un fournisseur, un micro-


ordinateur d'une valeur vénale de 1 200 € hors taxes.

Cette opération sera comptabilisée ainsi dans l’entreprise GARGNES :

25/11/N
2183 Matériel de bureau et informatique 1 200,00
778 Autres produits exceptionnels 1 200,00
Micro-ordinateur reçu à titre gratuit ……..

Remarque : le micro-ordinateur reçu provoque une augmentation de la valeur du patrimoine de


l'entreprise ; en conséquence il doit être comptabilisé comme un produit exceptionnel imposable.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 15 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

c) Comptabilisation des acquisitions d’immobilisations incorporelles et corporelles par


voie d’échange

Exemple : le 25/11/N, l’entreprise MERCIER a échangé un terrain d’une valeur nette comptable de
80 000 € contre un fonds commercial estimé à 78 000 €. La valeur vénale la plus sûre est celle du
terrain.

L'enregistrement comptable sera le suivant :

25/11/N
207 Fonds commercial 78 000,00
678 Autres charges exceptionnelles 2 000,00
211 Terrains 80 000,00
Selon contrat d’échange……..

d) Comptabilisation des immobilisations incorporelles et corporelles produites par


l’entreprise pour elle-même

Exemple : Au cours de l’exercice N, le personnel de l'entreprise BERTRAND a procédé à la


construction d'un entrepôt pour les besoins de l’entreprise elle même. Les informaticiens ont par
ailleurs développé un logiciel de gestion de production à usage interne. Au 31/11/N, les données de
la comptabilité de gestion indiquent que les coûts de production respectifs de ces deux
immobilisations sont évalués à 85 000 € hors taxes et 18 000 € hors taxes.

Remarque préalable : la production d'une immobilisation corporelle par l’entreprise pour elle-même
constitue une livraison de bien à soi-même soumise à la TVA. A contrario, la production d’une immobilisation
incorporelle telle qu’un brevet ou un logiciel spécifique constitue une livraison de service à soi-même non
soumise à la TVA.
Par ailleurs en matière de production de logiciel par l’entreprise pour elle même seuls les coûts de
développement sont pris en compte (ce qui exclut les frais d’étude préalable, d’analyse fonctionnelle, de
formation de l’utilisateur, de suivi et de maintenance du projet).

Au 31/12/N, Il faut donc passer les écritures ci-après :

31/12/N
213 Constructions 85 000,00
44562 TVA sur immobilisations 16 660,00
722 Production immobilisée -immobi- 85 000,00
lisations corporelles
44571 TVA collectée 16 660,00
Selon évaluation (1)


205 Concessions……. 18 000,00
721 Production immobilisée - immobi- 18 000,00
lisations incorporelles
Selon évaluation

(1) Dans cet exemple, on constate que l'opération est neutre en matière de TVA ; il n'en va pas toujours ainsi lorsque les
entreprises déduisent la TVA en appliquant un prorata.

Remarque : l'inscription au crédit des comptes 721 et 722 de la valeur hors taxes de l'immobilisation produite
permet de contrebalancer les charges qui ont été engagées pour la produire. L’opération est donc sans
incidence sur le résultat.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 16 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Autre exemple : À l'inventaire du 31/12/N, dans l’entreprise TARDIEU, il est noté qu’un entrepôt
destiné à l’entreprise est en-cours de construction par le personnel de l’entreprise. Les travaux déjà
réalisés sont estimés à 85 000 € hors taxes.

Remarque : lorsque à l'inventaire, une immobilisation produite par l’entreprise pour elle-même
n'est pas terminée, il faut procéder à son évaluation partielle et à la comptabilisation de cette
évaluation.

Au 31/12/N il faut donc passer l'écriture suivante :

31/12/N
231 Immobilisations corporelles en cours 85 000,00
722 Production immobilisée – immobi- 85 000,00
lisations corporelles
Selon évaluation

Le 25/04/N+1 l’entrepôt est terminé. Son coût de production est estimé à 97 000 € hors taxes.

Au 25/04/N+1, il faut donc passer l'écriture suivante :

25/04/N+1
213 Constructions 97 000,00
44562 TVA sur Immobilisations 19 012,00
231 Immobilisations corporelles en 85 000,00
cours
722 Production immobilisée - immobi- 12 000,00
lisations corporelles
44571 TVA collectée 19 012,00
Selon évaluation ……

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 17 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

II Les immobilisations financières

1°) Typologie des immobilisations financières

Les immobilisations financières peuvent être classées en deux catégories :

Immobilisations
financières

Titres Autres immobilisations


financières

• Titres de participation • Prêts


• Autres titres immobilisés • Dépôts et cautionnements
versés

Typologie des immobilisations financières

Numéro de compte Éléments constitutifs

261 Titres de participations Titres (actions, parts sociales) dont la possession durable permet d'exercer
une influence sur la société émettrice ou d'en assurer le contrôle :
• titres représentant au moins 10 % du capital de la société émettrice.
• tires acquis par OPA ou OPE

271 Titres immobilisés (droit Titres (actions, parts sociales) ne constituant pas des titres de participation
de propriété) et que l'entreprise à l'intention de conserver durablement ou ne peut pas
revendre à bref délai.

272 Titres immobilisés (droit Titres (obligations, bons) que l'entreprise à l'intention de conserver
de créance) durablement ou ne peut pas revendre à bref délai.

273 Titres immobilisés de Titres que l’entreprise a l’intention de conserver durablement dans le but de
l’activité de portefeuille bénéficier de perspectives de rentabilité intéressantes (On considère que
(TIAP) c’est le cas par exemple des obligations convertibles en actions).

Remarque : lorsque des titres sont achetés dans un but spéculatif (intention de réaliser une plus-
value en les revendant à brève échéance), ils doivent être comptabilisés comme valeurs mobilières
de placement et non pas comme immobilisations :

503 Actions Actions achetées dans un but spéculatif.

504 Autres titres conférant un droit de propriété Parts sociales achetées dans un but spéculatif.

506 Obligations Obligations achetées dans un but spéculatif.

507 Bons du Trésor et bons de caisse Bons achetés dans un but spéculatif.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 18 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Action : titre de propriété représentatif d'une part de capital d'une société anonyme. L'action est rémunérée
par un dividende (part de bénéfice) et confère un droit de vote aux assemblées d’actionnaires.

Part sociale : titre de propriété représentatif d'une part de capital d'une société de personne, d'une SARL ou
d'une EURL. La part sociale est rémunérée par un dividende (part de bénéfice).

Obligation : titre de créance représentatif d'une fraction d'emprunt obligataire émis par l'État, par une
collectivité publique ou par une grande entreprise. L'obligation est rémunérée par un intérêt fixe ou variable et
est remboursable selon les modalités prévues à l'émission de l'emprunt.

Bon : titre de créance sur l'État (bons du trésor), une banque (bons de caisse), ou une grande entreprise (bons
de caisse) à qui l'on à prêté de l'argent moyennant un intérêt fixe et un remboursement au terme prévu (5 ans
maximum).

OPA (Offre Publique d’Achat) : offre de rachat de leurs actions proposée aux actionnaires d’une société par
un tiers (autre société) qui désire en prendre le contrôle (ou renforcer un contrôle existant). Le prix de rachat
offert aux actionnaires est souvent supérieur au cours de bourse afin de les inciter à vendre.

OPE (Offre Publique d’Echange) : offre d’échange de leurs actions contre d’autres actions ou obligations,
proposée aux actionnaires d’une société par un tiers (autre société) qui désire en prendre le contrôle (ou
renforcer un contrôle existant).

Typologie des autres immobilisations financières

Numéro de compte Éléments constitutifs

274 Prêts Sommes prêtées à un salarié ou à un autre partenaire socio-économique.

275 Dépôts et Sommes versées à titre de caution ou de dépôt de garantie.


cautionnements versés

Remarque : les revenus procurés par les titres (dividendes et intérêts) également appelés
« coupons » s'enregistrent au crédit des comptes :
• 7611 Revenus des titres de participation ;
• 7621 Revenus des titres immobilisés ;
• 764 Revenus des valeurs mobilières de placement.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 19 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

2°) Évaluation des immobilisations financières

À l’entrée dans le patrimoine les immobilisations financières sont évaluée ainsi :

Immobilisations
financières

Titres Autres immobilisations


financières

Évaluation au prix d’achat (1) Évaluation à la valeur nominale

(1) Ce prix ne comprend pas les commissions versées aux intermédiaires financiers.

Point particulier : les obligations sont acquises le plus souvent en bourse et sont cotées en
nominal en fonction de la rentabilité du titre, majoré de la fraction courue des intérêts qui sont
réputés s’acquérir au jour le jour.

3°) Comptabilisation des immobilisations financières

a) Comptabilisation des titres

Exemple : Le 15/08/N, l’entreprise TAUREL a réalisé l’opération suivante :

Banque Populaire du Midi


Agence de Montpellier Comédie
15/08/N

Avis de débit n° AD00032147

Compte n° 00531 04636154 28 TAUREL


Titulaire :

Votre ordre d’achat :


100 actions MECASUD à 200 € l’unité 20 000,00
10 actions BALISTER à 50 € l’unité 500,00
50 obligations COULANGES 6,5 % à 200 € l’unité 10 000,00
Intérêts courus sur obligations du 01/10/N-1 au 15/08/N (1) 568,75
15 actions AUSTIS à 100 € l’unité 1 500,00
Montant de l’opération 32 568,75
Frais sur opération 1,5 % + 488,53
TVA 19,60 % sur frais + 95,75

Net au crédit de votre compte 33 153,03

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 20 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

(1) 10 000 × 6,5 % × 10,5/12 = 568,75

Pour information :
• les actions MECASUD achetées représentent 20 % du capital de la société émettrice.
• les actions BALISTER seront conservées durablement.
• les obligations COULANGES seront conservées durablement. Échéance du coupon au 1er octobre de
chaque année.
• les actions AUSTIS sont destinées à être conservées durablement tout en ayant de sérieuses perspectives
de rentabilité.

On suppose par ailleurs que le 01/10/N, la Banque Populaire du Midi adresse à l’entreprise TAUREL,
un avis de crédit n° AC0009876 pour encaissement des coupons relatifs aux obligations
COULANGES.

Au 15/08/N, il convient donc de passer l’écriture suivante :

15/08/N
261 Titres de participations 20 000,00
271 Titres immobilisés (actions) 500,00
272 Titres immobilisés (obligations) (10 000 + 568,75) 10 568,75
273 Titres immobilisés de l’activité de portefeuille 1 500,00
627 Services bancaires 488,53
44566 TVA sur autres biens et services 95,75
512 Banque 33 153,03
Avis de débit n° AD00032147


7621 Revenus des titres immobilisés 568,75
272 Titres immobilisés (Obligations) 568,75
Avis de débit n° AD00032147

Au 01/10/N, l’avis d’encaissement des coupons sera comptabilisé ainsi :

01/10/N
512 Banque 650,00
7621 Revenus des titres immobilisés 650,00
Avis de crédit n° AC0009876 (10 000 × 6,5 %)

Le solde du compte 7621 représente le produit net réellement perçu par l’entreprise TAUREL soit :
650– 568,75 = 81,25 €

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 21 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Autre exemple : le 01/09/N, l’entreprise TAUREL a réalisé l’opération suivante :

Banque Populaire du Midi


Agence de Montpellier Comédie
01/09/N

Avis de débit n° AD00032854

Compte n° 00531 04636154 28 TAUREL


Titulaire :

Votre ordre d’achat :


40 actions PORTAIX à 35 € l’unité 1 400,00
50 obligations LESTRAP 6,80 % à 105 € l’unité 5 250,00
Ces titres ont été achetés dans
Intérêts courus sur obligations du 01/10/N-1 au 01/09/N (1) 327,25 un but spéculatif.
Montant de l’opération 6 977,25
L’échéance du coupon des
Frais sur opération 1,5 % + 104,66 obligations LESTRAP est au
TVA 19,60 % sur frais + 20,51 1er octobre de chaque
année.
Net au crédit de votre compte 7 102,42

(1) 5 250 × 6,80 % × 11/12 = 327,25

On suppose par ailleurs que le 01/10/N, la Banque Populaire du Midi adresse à l’entreprise TAUREL,
un avis de crédit n° AC0009892 pour encaissement des coupons relatifs aux obligations LESTRAP

Au 18/08/N, il convient donc de passer l’écriture suivante :

01/09/N
503 Valeurs mobilières de placement (actions) 1 400,00
506 Valeurs mobilières de placement (obligations) 5 577,25
(5 250 + 327,25)
627 Services bancaires 104,66
44566 TVA sur autres biens et services 20,51
512 Banque 7 102,42
Avis de débit n° AD00032854


764 Revenus des titres immobilisés 327,25
506 Valeurs mobilières de placement 327,25
(obligations)
Avis de débit n° AD00032854

(1) 5 250 + 327,25 = 5 577,25

Au 01/09/N, l’avis d’encaissement des coupons sera comptabilisé ainsi :

01/10/N
512 Banque 357,00
764 Revenus des VMP 357,00
Avis de crédit n° AC0009892 (5 250 × 6,80 %)

Le solde du compte 764 représente le produit net réellement perçu par l’entreprise TAUREL soit :
357 – 327,25 = 29,75 €

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 22 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

b) Comptabilisation des autres immobilisations financières

Exemple : Le 01/01/N l’entreprise prête à un salarié la somme de 6 000 € : 7 % sur 3 ans


remboursable en 3 annuités par amortissement constant :

Chèque n° 000983

Date : 01/07/N

Ordre : M. DELUC

Objet : prêt à un
salarié

Montant : 6 000 €

L’échéancier de ce prêt est donc le suivant :

(a) À partir de la deuxième ligne : capital restant dû à l’échéance précédente – Amortissements de l’échéance précédente.
(b) Intérêts = Capital restant dû × 7 %
(c) Amortissements = 6 000/3 = 2000
(d) Annuités = Intérêts + Amortissements

Au 01/01/N, il convient donc de passer l’écriture suivante :

01/01/N
274 Prêts 6 000,00
512 Banque 6 000,00
Chèque n° 000983 au salarié LEDUC

Au 01/01/N+1, le salarié LEDUC a remboursé la première échéance :

01/01/N+1
512 Banque (1) 2 420,00
274 Prêts (2) 2 000,00
7626 Revenus des prêts (3) 420,00
Virement reçu n°…………

(1) Annuité (2) Amortissement (3) Intérêts

À chaque échéance, le remboursement effectué par le salarié doit être enregistré grâce à la même
écriture mais avec les montants indiqués par l’échéancier.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 23 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Autre exemple : Au cours du mois de juillet N, l’entreprise FABRE a versé une caution pour la
location d’un local commercial :

Chèque n° 000384

Date : 01/07/N

Ordre : LOCASUD

Objet : chèque de
caution

Montant : 1 800 €

Au 01/07/N, il convient donc de passer l’écriture suivante :

01/07/N
275 Dépôts et cautionnements versés 1 800,00
512 Banque 1 800,00
Chèque n° 000384

III Le financement des investissements


Les investissements sont destinés à rester durablement dans l’entreprise ; ils doivent donc être
logiquement financés par des ressources relativement stables :
ƒ fonds propres ;
ƒ emprunts à long terme ;
ƒ subventions d’investissement.

La technique du crédit-bail constitue également un moyen de financement des investissements.

1°) Le financement par fonds propres

Le financement par fonds propres comprend principalement :

• l’autofinancement (financement grâce aux bénéfices non distribués) ;


• les apports de l’exploitant à la création de l’entreprise ou par la suite (entreprises individuelles) ;
• les apports en capital à la création ou les augmentations de capital par la suite (entreprises
sociétaires).

Remarque : dans l’entreprise individuelle les apports et les prélèvements de l’exploitant sont
enregistrés dans le compte « 108 Compte de l’exploitant ». En fin d’exercice, ce compte doit
être soldé par virement au débit ou au crédit du compte « 101 Capital individuel ».

Ce financement est évidemment le moins onéreux pour l’entreprise.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 24 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

2°) Le financement par emprunts à long terme

On peut distinguer deux catégories d’emprunts : les emprunts obligataires et les emprunts indivis.

Les emprunts obligataires peuvent être émis par l’Etat, une collectivité territoriale ou une grande
entreprise (sociétés anonymes dont le montant du capital permet de faire appel public à l’épargne :
225 000 € minimum). Ils sont divisées en un certain nombre d’obligations placées en bourse auprès
de plusieurs souscripteurs (prêteurs) et rémunérées selon un taux d’intérêt fixe ou variable.
L’emprunt obligataire permet de réunir des sommes importantes qu’il serait difficile, voire impossible
d’obtenir auprès d’un seul prêteur.

Les emprunts indivis sont accordés par un seul prêteur (généralement une banque) qui est
rémunéré par un intérêt fixe ou variable. Toute entreprise, quelle que soit sa taille et son statut
juridique, peut contracter un emprunt indivis. Le remboursement peut se faire selon trois
modalités :
• remboursement « in fine » ;
• remboursement par amortissements constants ;
• remboursement par annuités constantes.

a) Emprunt indivis remboursable « in fine »

Exemple : L’entreprise MONSEGUR a contacté un emprunt auprès de sa banque aux conditions


suivantes :
• montant de l’emprunt : 10 000 € ;
• taux d’intérêt annuel : 7 % ;
• durée : 4 ans
• mise à disposition des fonds : 01/01/N
• modalités de remboursement : remboursement in fine avec intérêts payés chaque année à terme
échu.

L’échéancier relatif à cet emprunt se présente ainsi :


Tableau de remboursement d’emprunt par amortissements constants
Capital restant
Échéance dû en début de Intérêts Amortissements Annuités
période (b) (c) (d) = (b) + (c)
(a)
01/01/N+1 10 000,00 700,00 0,00 700,00
01/01/N+2 10 000,00 700,00 0,00 700,00
01/01/N+3 10 000,00 700,00 0,00 700,00
01/01/N+4 10 000,00 700,00 10 000,00 10 700,00
2 800,00 10 000,00
(a) Montant de l’emprunt
(b) Intérêts = Capital restant dû × 7 %
(c) Amortissement en un seul bloc la dernière année
(d) Annuités = Intérêts + Amortissements

Au 01/01/N, la réception des fonds mis à disposition par le banquier se comptabilisera


ainsi :

01/01/N
512 Banque 10 000,00
164 Emprunts 10 000,00
Selon contrat d’emprunt

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 25 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Au 01/01/N+1, le remboursement de la première échéance se présentera ainsi :

01/01/N+1
661 Charges d’intérêts 700,00
512 Banque 700,00
Avis de débit n°………

Au 01/01/N+2 et N+3, on passera la même écriture.

Au 01/01/N+4, le remboursement de la dernière échéance se présentera ainsi :

01/01/N+4
661 Charges d’intérêts 700,00
164 Emprunts 10 000,00
512 Banque 10 700,00
Avis de débit n°………

b) Emprunt indivis remboursable par amortissements constants

Exemple :
On suppose que les conditions de l’emprunt contracté par l’entreprise MONSEGUR sont en fait les
suivantes :
• montant de l’emprunt : 10 000 € ;
• taux d’intérêt annuel : 7 % ;
• durée : 4 ans ;
• mise à disposition des fonds : 01/01/N ;
• modalités de remboursement : remboursement annuel par amortissements constants.

L’échéancier relatif à cet emprunt se présentera alors ainsi :

Tableau de remboursement d’emprunt par amortissements constants


Capital restant
Échéance dû en début de Intérêts Amortissements Annuités
période (b) (c) (d) = (b) + (c)
(a)
01/01/N+1 10 000,00 700,00 2 500 3 200,00
01/01/N+2 7 500,00 525,00 2 500 3 025,00
01/01/N+3 5 000,00 350,00 2 500 2 850,00
01/01/N+4 2 500,00 175,00 2 500 2 675,00
1 750,00 10 000
(a) À partir de la deuxième ligne : capital restant dû à l’échéance précédente – amortissements de l’échéance précédente.
(b) Intérêts = Capital restant dû × 7 %
(c) Amortissements = 10 000 / 4 = 2 500
(d) Annuité = Intérêts + Amortissements

Au 01/01/N, la réception des fonds mis à disposition par le banquier se comptabilisera


comme précédemment.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 26 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Au 01/01/N+1, le remboursement de la première échéance se présentera ainsi :

01/01/N+1
661 Charges d’intérêts 700,00
164 Emprunts 2 500,00
512 Banque 3 200,00
Avis de débit n°………

Au 01/01/N+2, N+3 et N+4, on passera la même écriture mais avec les montants
indiqués dans l’échéancier.

c) Emprunt indivis remboursable par annuités constantes

Exemple : On suppose que les conditions de l’emprunt contracté par l’entreprise MONSEGUR sont
en fait les suivantes :
• montant de l’emprunt : 10 000 € ;
• taux d’intérêt annuel : 7 % ;
• durée : 4 ans ;
• mise à disposition des fonds : 01/01/N ;
• modalités de remboursement : remboursement annuel par annuités constantes.

Le montant de l’annuité constante se calcule ainsi :

t
a = C × ⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯
–n
1 – ( 1 + t)

avec : a = montant de l’annuité constante


C = montant de l’emprunt
t = taux d’intérêt annuel pour 1 €
n = durée de l’emprunt

D’où :

0,07
a = 10 000 × ⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯ = 10 000 × 0,295228 = 2 952,28
–4
1 – ( 1,07)

L’échéancier relatif à cet emprunt se présentera alors ainsi :

Tableau de remboursement d’emprunt par annuités constantes


Capital restant
Échéance dû en début de Intérêts Amortissements Annuités
période (b) (c) = (d) – (b) (d)
(a)
01/01/N+1 10 000,00 700,00 2 252,28 2 952,28
01/01/N+2 7 747,72 542,34 2 409,94 2 952,28
01/01/N+3 5 337,78 373,64 2 578,64 2 952,28
01/01/N+4 2 759,14 193,14 2 759,14 2 952,28
1 809,12 10 000,00
(a) À partir de la deuxième ligne : capital restant dû à l’échéance précédente – Amortissements de l’échéance précédente.
(b) Intérêts = Capital restant dû × 7 %
(c) Amortissements = Annuité - Intérêts
(d) Annuité constante
Au 01/01/N, la réception des fonds mis à disposition par le banquier se comptabilisera
comme précédemment.
© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 27 -
Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Au 01/01/N+1, le remboursement de la première échéance se présentera ainsi :

01/01/N+1
661 Charges d’intérêts 700,00
164 Emprunts 2 252,28
512 Banque 2 952,28
Avis de débit n°………

Au 01/01/N+2, N+3 et N+4, on passera la même écriture mais avec les montants
indiqués dans l’échéancier.

Remarque : les différents cas de figure que l’on vient d’étudier sont évidemment transposables aux
prêts.

3°) Le financement par subventions d’investissement


Une subvention d’investissement est une aide financière non remboursable accordée à une
entreprise par un organisme public (Etat, collectivité territoriale) ou privé, pour financer :

• l’acquisition ou la création d’une immobilisation (compte 131 subvention d’équipement) ;


• des activités à long terme (compte 138 Autres subventions d’investissement).

Exemple : l’entreprise ASTIER prévoit l’acquisition d’un matériel d’une valeur de 90 000 € hors
taxes destiné à réduire les émissions polluantes. Le dossier a été soumis au Conseil Régional qui a
notifié par courrier le 01/09/N, une participation de 1/3. Les fonds ont été reçus par virement le
10/11/N :

Ces opérations seront comptabilisées ainsi dans l’entreprise ASTIER

01/09/N
441 Etat - Subventions à recevoir 30 000,00
131 Subventions d’équipement 30 000,00
Selon contrat d’octroi n°……..

10/11/N
512 Banque 30 000,00
441 Etat - Subventions à recevoir 30 000,00
Virement reçu n°………

Remarque : Une subvention d’investissement ou d’équipement reçue entraîne un enrichissement de


l’entreprise et doit donc être transférée, selon certaines modalités des comptes de capitaux aux
comptes de produits pour subir, comme les autres subventions reçues, une imposition. Les
modalités de ce transfert seront étudiées au niveau de la série 3 chapitre 17.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 28 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

4°) Le financement par crédit-bail


Le crédit-bail est une technique de financement qui permet à une entreprise de louer avec option
d’achat, des biens d’investissements au lieu de les acquérir. La démarche est la suivante :

Achète l’immobilisation
Société de crédit-bail Fournisseur
d’immobilisations

Choisit
l’immobilisation
Signent un
Contrat de Paie des
crédit-bail redevances

Livre l’immobilisation
Entreprise locataire

L’immobilisation ne figure pas dans le bilan de l’entreprise locataire mais dans celui de la société de
crédit-bail qui est propriétaire du bien.

En fin de contrat, l’entreprise locataire peut lever l’option d’achat (acheter l’immobilisation à un prix
d’achat fixé à la conclusion du contrat) ou restituer le bien.

Exemple : Le 01/08/N, l’entreprise VERNET signe un contrat de crédit-bail avec la société


LOCABAIL. Ce contrat prévoit l’utilisation pendant 3 ans d’une machine d’une valeur de 120 000 €
hors taxes La redevance trimestrielle est fixée à 9 000 € hors taxes (TVA 19,60 %). La levée de
l’option d’achat peut se faire au prix de 18 000 € hors taxes au terme du contrat.

À la signature du contrat, l’entreprise VERNET a versé la première trimestrialité ainsi qu’un dépôt de
garantie de 10 000 €.

Au 01/08/N, il faudra donc passer les écritures suivantes dans l’entreprise VERNET:

01/08/N
275 Dépôts et cautionnements versés 10 000,00
512 Banque 10 000,00
Chèque n°………

612 Redevances de crédit-bail 9 000,00


44566 TVA sur autres biens et services 1 764,00
512 Banque 10 764,00
Chèque n°………

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 29 -


Série 2 : La comptabilisation de l’activité - Chapitre 9 : Les investissements et leur financement

Lors de la levée de l’option d’achat, il faudra passer l’écriture ci-après :

01/08/N+3
2154 Matériel industriel 18 000,00
44562 TVA sur immobilisations 3 528,00
275 Dépôts et cautionnements versés 10 000,00
512 Banque 11 528,00
Chèque n°………

Remarque : le crédit-bail est une modalité de financement relativement souple qui ne nécessite pas
d’apport conjoint de ressources d’autofinancement. Les redevances constituent par ailleurs des
charges déductibles. Il s’agit cependant d’une formule relativement onéreuse qui permet de financer
uniquement des biens standards.

Remarque : LA TVA sur les redevances de crédit-bail relatives à un véhicules de tourisme n’est pas
déductible. Il en est de même de la TVA qui grève l’option d’achat.

© Didier CHADOURNE / CNAM – INTEC - 30 -