Vous êtes sur la page 1sur 11

L.S.

BENBLA Chapitre A2 : La Logique Combinatoire

SYSTEME COMBINATOIRE

Objectifs spécifiques :
• …………………………………………………………………………………………...
• …………………………………………………………………………………………...
• …………………………………………………………………………………………...

I. Mise en situation :
 Réaliser l’activité de découverte du manuel d’activités TPA2-1 page 10.
1- Définition :
Un système est dit...………………, lorsque ses fonctions de sortie sont complètement
définies par la connaissance des combinaisons des variables …………….

x1 S1
x2 S2

xq Sq

Exemples de systèmes combinatoires :

 Montage simple allumage : L = a.

L
a

 L=a+b
L
a

 Montage d'éclairage dit va-et-vient, appelé aussi " OU exclusif " et défini par la
fonction : L = a ⊕ b = a.b + a.b

F
x y
x y
Montage va-et-vient

Ben Fredj Med Naceureddine 3éme Sc.Techniques 1/ 14


L.S.BENBLA Chapitre A2 : La Logique Combinatoire

II- Rappel sur les fonctions logiques de base et universelles : (TP A2.1 : Activité 1)

Fonctions Définition+ table de Equation Symboles Schéma à contacts Propriétés


vérité Européens Américains
La sortie de la fonction F
OUI est toujours égale
x F x
OUI (YES, 0 0
à la variable binaire
égalité) d’entrée 1 1 F =x
Il y a inversion entre les x F
valeurs prises par F et
x F
NON 0 1 F=x
par x
1 0
La sortie est égale à x y F Equations :
1 lorsque toutes les 0 0 0 F x.x = .... ; x.x =.....
x y
variables d’entrées 0 1 0 x.1 = ..... ; x.0 =…..
ET sont actionnées 1 0 0 ●Commutativité :
( AND ) simultanément 1 1 1
x.y= y.x
F = x.y

●Associativité :
x.y.z= (x.y).z= x.(y.z)
x y F Equations :
La sortie est 0 0 0 F x + x = .... ; x +.x =.....
égale à1 si au y
OU 0 1 1 x +1 = ..... ; x+0 = ….
moins une des 1 0 1
(OR) variables F=x+y x ●Commutativité :
1 1 1
d’entrées prend la
valeur 1
.x + y = y + x
●Associativité :
x + y+ z= (x + y)+ z= x + (y+ z)

Ben Fredj Med Naceureddine 3éme Sc.Techniques 2/ 14


L.S.BENBLA Chapitre A2 : La Logique Combinatoire

La sortie est égale


à1 si l’une des
OU
variables d’entrées
exclusive prend la valeur 1
(XOR)

• Equations :
x y F x1 =..... x0 =......
La sortie de la
0 0 1 x x =...... x x =.......
fonction NAND
0 1 1 F=
x y=
prend la valeur 1 0 1
x.y
• Commutativité :
ON logique 1 si au 1 1 0
=x+y
y F x y=y x car x+y=y+x
(NAND) moins l’une des
variables
• Non associativité :
(NON ET) x (x y) z ≠
x (y z) ≠
x yz
d’entrées n’est
pas actionnées

• Equations :
La sortie de la x y F
fonction NOR 0 0 1 x ↓1 =..... ; x ↓0 =.......
est égale à 1 si 0 1 0 x ↓x =...... ; x ↓x =......
NI (NOR) aucune variable 1 0 0 F=
d’entrée n’est 1 1 0
actionnée
x↓y=x+y x y F • Commutativité :
x↓y=y↓x car x.y=y.x
=x y

• Non associativité :
(x↓y)↓z ≠x↓(y↓z)≠x↓y↓z

Ben Fredj Med Naceureddine 3éme Sc.Techniques 3/ 14


L.S.BENBLA Chapitre A2 : La Logique Combinatoire

III- Théorèmes de DEMORGAN : (TP A2.1 : Activité 1)


Théorème 1 :
Le complément d’une somme logique est égal au produit logique des compléments de chaque
élément : ……………………………….
Théorème2 :
Le complément d’un produit logique est égal à la somme logique des compléments de chaque
élément : ………………………………..

IV – Méthode de résolution d’un problème de logique combinatoire :

Pour résoudre un problème de logique combinatoire, on suit la démarche suivante :


- Définir les variables d'entrée et les fonctions de sortie.
- Analyser le fonctionnement et dresser la table de vérité.
- Ecrire les équations sous leur forme canonique complète.
- Simplifier ces équations par la méthode algébrique ou graphique.
- Regrouper toutes les équations minimales.
- Représenter le schéma logique de la solution.
- Représenter un schéma de réalisation selon la technologie utilisée.
- Simuler les résultats obtenus puis réaliser éventuellement la solution.

V- Simplification des équations logiques : (TP A2.1 : Activité 2)


On veut déterminer la fonction boolienne qui permet de réaliser le circuit logique
correspondant sous sa forme la plus simplifiée .Les méthodes les plus utilisées sont :
• …………………………………….
• …………………………………….

1. La méthode algébrique :
Cette méthode utilise :
- Les équations booliennes.
- Les propriétés des fonctions logiques.
- Les théorèmes de DEMORGAN.
- La mise en facteur…etc.

Exemples :
F1 = ( a + b.c ).( a + c.d ) F2 =a +a.b
………………………………………………… .......... .......... .......... .......... .......... ..........
………………………………………………… .......... .......... .......... .......... .......... ..........
………………………………………………… .......... .......... .......... .......... .......... ..........
…………………………………………………

Ben Fredj Med Naceureddine 3éme Sc.Techniques 4/ 14


L.S.BENBLA Chapitre A2 : La Logique Combinatoire

2. La méthode graphique : Tableau de KARNAUGH :


La méthode de simplification algébrique peut nous conduire à des calculs relativement longs.
Pour éviter cet inconvénient, on applique une méthode graphique en utilisant le tableau de
KARNAUGH.
a – Définition :
Le tableau de KARNAUGH est un rectangle divisé en 2n cases (n = nombre des variables).
Les cases occupent 0 ou 1 suivant la valeur correspondante de la fonction.
L'ordre des variables en abscisse et en ordonnée est tel que lorsqu'on passe d'une case à la
case adjacente une seule variable est modifiée.
b- Exemples :
- Cas de deux variables : 2 variables, donc 22 = 4 cases.

b 0 1
a ab
0 00 01 11 10

- Cas de 3 variables : Nombre des cases = 23 = 8 cases.


ab a abc
00 01 11 10 0 1 000 001 011 010 110 111 101 100
c b
0 00

1 01

11

10

- Cas de 4 variables : Nombre des cases = 24 = 16 cases.


ab abc
cd 00 01 11 10 d 000 001 011 010 110 111 101 100
00 0

01 1

11
10

c – Représentation d’une fonction dans un Tableau de KARNAUGH :


Exemples : F = a + b : 2 variables a et b, soit 22 = 4 cases.
a 0 1
b
0 0 1

1 1 1

F2 = a. b.c + b.c + c : 3 variables a, b et c, soit 23 = 8 cases.

Ben Fredj Med Naceureddine 3éme Sc.Techniques 5/ 14


L.S.BENBLA Chapitre A2 : La Logique Combinatoire

F3 = B. A.(D + C) + D(A.C + C) + B.C.D


Il faut mettre F3 sous forme d'une somme de produits : ………………………………………..

AB ABC
CD D 000 001 011 010 110 111 101 100
0

d- Simplification d’une fonction logique :


Règles :
- Grouper 2α cases ( α ∈ N*).
- Grouper le maximum des cases.
- Respecter les adjacences et les symétries.
- Réaliser le minimum de groupements (En groupant 2n cases, on lit l’abscisse et l’ordonnée
et on prend que la variable qui ne change pas d’état).

Exemples : S = a.b.c + a.b.c = a.b.(c + c) = a.b

ab 00 01 11 10
c
0 0 0 0 1 S = a.b

1 0 0 0 1 groupement de 2 cases , donc


une seule variable est supprimée
(2 cases = 2 1 )

F3 = A. B. D + A.B. C + A. B. C. D + B. C. D + B. C. D

Ben Fredj Med Naceureddine 3éme Sc.Techniques 6/ 14


L.S.BENBLA Chapitre A2 : La Logique Combinatoire

AB ABC
00 01 11 10 D 000 001 011 010 110 111 101 100
CD
00 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0

01 1 1 1 1 1 1 0 1 1 1 1 0 1

11 0 1 1 0
10 ........
(2 varibles supprimées)
0 1 0 0 ...
...... ( 1 varibles supprimée )

(Etudier les différents groupements de 4 cases, la symétrie et les adjacences).

ab
00 01 11 10
cd
00 1 1 1 1

01 0 0 0 0
d 8 cases
11 0 0 0 0 3variables supprimées
10 1 1 1 1

e – Différentes formes minimales:

- Minimisation sous forme de produits de sommes logiques : On groupe les zéros :


ab 00 01 11 10
c
0 0 0 1 1
S =.......... .... et S =S =.......... .......... .......... .......
1 0 1 1 0

- Minimisation sous forme de sommes logiques : On groupe les 1 :

ab 00 01 11 10
c
0 0 1 1 S1=......

1 0 1 1 0

S2=......

S = S1 +S2 = .......... .......... ....

Ben Fredj Med Naceureddine 3éme Sc.Techniques 7/ 14


L.S.BENBLA Chapitre A2 : La Logique Combinatoire

VI – Applications :
Exemple 1 :
On demande d'établir un transcodeur, c'est-à-dire un circuit qui a pour variables d'entrées le
code binaire pur et pour fonction de sortie le code binaire réfléchi. (On se limitera à 3
variables)

Solution :
-Identification des variables d’entrée et de sortie :
Le transcodeur comporte …………………………. et …………………………..
- Table de vérité :

Binaire naturel Binaire réfléchi


a b c A B C
0 0 0
0 0 1
0 1 0
0 1 1
1 0 0
1 0 1
1 1 0
1 1 1

- Equations des sorties :

A = ….; B =.......... .......... .......... ...... ; C =.......... .......... .......... ...

- Simplification par les tableaux de KARNAUGH :

ab 00 ab 00
01 11 10 B 01 11 10 C
c c
0 0
1 1

B =.......... .......... ........ et C =.......... .......... .......

- Logigramme :
a A

B
b

C
c

Exemple 2 :
Une porte d’entrée d’un immeuble est équipée d’une gâche électrique « G ».
Un bouton poussoir « S1 » est situé à l’extérieur de l’immeuble. Un bouton « S2 » est placé à
l’intérieure de l’immeuble. Un bouton poussoir « S3 » est situé dans la loge du concierge.

Ben Fredj Med Naceureddine 3éme Sc.Techniques 8/ 14


L.S.BENBLA Chapitre A2 : La Logique Combinatoire

Un commutateur « S4 » permet de choisir le mode de fonctionnement ;

S2 S1
Intérieure de
l’immeuble

G Entrée

H Conciergerie

S4 S3

Le fonctionnement est le suivant :


• Pendant le jour (S4 = 0), l’action sur l’un ou l’autre des trois boutons poussoirs « S1 »,
« S2 », « S3 » permet l’ouverture de la porte et le fonctionnement de la sonnerie « H ».
• Pendant la nuit (S4 = 1), l’action sur « S1 » permet le fonctionnement de la sonnerie
alors que « S2 » et « S3 » permettent l’ouverture de la porte et le fonctionnement de la
sonnerie.

Remarque : la gâche « G » est une serrure commandée électriquement qui permet l’ouverture
est la fermeture de la porte d’entrée.
On demande de :
- Dresser la table de vérité.
- Trouver les équations simplifiées.
- Schématiser le schéma électrique à contact.

Solution :
-Identification des variables d’entrée et de sortie :
Les variables d’entrée :………………………………….
Les variables de sortie :………………………………….
-Table de vérité :
S1 S2 S3 S4 H G

Ben Fredj Med Naceureddine 3éme Sc.Techniques 9/ 14


L.S.BENBLA Chapitre A2 : La Logique Combinatoire

-Tableaux de KARNAUGH et équations :

S1 S2 S1 S2

S3 S4 S3 S4

H G

H = ………………………………… G = ………………………………….
……………………………………... ………………………………………

-Schéma électrique :

Ph

G H

Exemple 3 : (TP A2.1 : Activité 3)


Système technique : Système de gestion de vote

S1
HR
S2
Ben Fredj Med Naceureddine Gestion de
3émevote
Sc.Techniques 10/ 14
S3 HV

S4
L.S.BENBLA Chapitre A2 : La Logique Combinatoire

Dans une institution, l’adoption ou le refus d’un projet se fait par vote ; les membres du
comité de vote sont répartis en quatre groupes :
• Le groupe 1 est constitué de 35% des membres ;
• Le groupe 2 est constitué de 30% des membres ;
• Le groupe 3 est constitué de 20% des membres ;
• Le groupe 4 est constitué de 15% des membres.
Afin de rendre le vote plus rapide et discret, un système technique a été mis en place. Chaque
groupe signale son avis par l’appui sur un bouton poussoir mis à sa disposition.
• S1 pour le groupe 1 ;
• S2 pour le groupe 2 ;
• S3 pour le groupe 3 ;
• S4 pour le groupe 4.
Une lampe verte s’allume (HV=1) indiquant l’adoption du projet si au moins 55% de membres
ont donné un avis favorable.
Dans le cas contraire une lampe rouge s’allume (HR=1) indiquant le refus du projet c'est-à-
dire pour un nombre strictement inférieur à 55%.
• On demande de déterminer les équations simplifiées qui régissent le fonctionnement
de ce système et de tracer le logigramme correspondant.

Ben Fredj Med Naceureddine 3éme Sc.Techniques 11/ 14