Vous êtes sur la page 1sur 2

DETERMINATION DE L’ENTHALPIE DE

NEUTRALISATION DE NaOH (aq) PAR HCl (aq)

Données expérimentales

Lors de la réaction de neutralisation de


NaOH(aq) par HCl(aq), nous avons
observé une élévation de la température du
milieu réactionnel. La différence de
température observée ( T ) vaut + 6,8°C.
Lors de cette expérience, nous avons choisi
les titres et les volumes des solutions de
NaOH(aq) et de HCl(aq) de manière à ce
que NaOH(aq) soit le réactif limitant.
C’est donc par rapport à NaOH(aq) que
l’enthalpie de neutralisation doit être
calculée.

Lors de cette réaction de neutralisation, NaOH(aq) a perdu une certaine quantité de chaleur
(QNeutralisation). Considérant que notre calorimètre est un système isolé, la quantité de chaleur libérée
par la neutralisation de NaOH(aq) est transférée à la solution contenue dans le calorimètre et aux
parois du calorimètre lui-même.

La quantité de chaleur fournie à la solution est égale à la masse de solution contenue dans le
calorimètre multipliée par la chaleur spécifique de cette solution et par la différence de température
observée au cours de l’expérience.
La quantité de chaleur fournie au calorimètre est égale à la capacité calorifique du calorimètre
multipliée par la différence de température observée au cours de l’expérience.
Afin de faciliter nos calculs, permettons-nous la simplification suivante : considérons que nous
travaillons en solution diluée et assimilons la masse et la chaleur spécifique de la solution à celles de
l’eau liquide.

www.lachimie.org 1
DETERMINATION DE L’ENTHALPIE DE
NEUTRALISATION DE NaOH (aq) PAR HCl (aq)

La chaleur spécifique de l’eau liquide est


connue et nous avons déterminé la capacité
calorifique de notre calorimètre lors d’une
expérience précédente.

Nous pouvons calculer la quantité de chaleur libérée lors de la neutralisation de NaOH(aq) par
HCl(aq) pour chaque expérience. Connaissant le nombre de moles de NaOH(aq), nous en déduisons
la valeur de la quantité de chaleur libérée par mole de NaOH(aq).

Nous calculons ensuite la moyenne de cette quantité de chaleur libérée par la neutralisation d’une
mole de NaOH(aq).

La valeur négative que nous obtenons pour Q indique le sens du transfert de l’énergie thermique :
dans le cas présent, la solution et le calorimètre ont gagné une certaine quantité de chaleur
provenant de la neutralisation de NaOH(aq) par HCl(aq). Cette réaction de neutralisation est donc
exothermique et l’enthalpie molaire de neutralisation de NaOH(aq) par HCl(aq) est négative.

www.lachimie.org 2