Vous êtes sur la page 1sur 4

I-ETUDE DE DEUX PENDULES COUPLES PAR UN RESSORT

_______________________________________________________________________________

I - ETUDE DE DEUX PENDULES COUPLÉS PAR UN RESSORT


____________________________________________________________________________
THÈME : -Étude des modes propres
-Etude du phénomène des battements

I.Description du matériel utilisé


Deux pendules simples, de masse M et de longueur L, sont a a
k
fixés à un bâti fixe (table). Ils sont couplés par un ressort de L
constante de raideur k, positionné à une distance a de l’axe de
L
rotation et oscillent dans un même plan vertical (figure ci-
θ1 θ2
contre).

II. Equations du mouvement


1. Le lagrangien du système s’écrit :
1 . 2 1 . 2 1
L= ML  1  ML  2  MgL cos1  MgL cos 2  ka2 (sin  2  sin 1 ) 2 + C
2 2

2 2 2
Où C est une constante.
Pour de petites oscillations autour de la position d’équilibre  0 =0, le lagrangien devient :

1 . 2 1 . 2 2 2 1
L= ML2  1  ML2  2  MgL(1  1 )  MgL(1  2 )  ka2 ( 2  1 ) 2 + C (1)
2 2 2 2 2

2. Equations différentielles du mouvement :


..
ML2  1  MgL 1  ka 2 (1   2 )  0
..
ML2  2  MgL  2  ka 2 ( 2  1 )  0

En posant J=ML2 et b=MgL, les équations de Lagrange deviennent :


..
J  1  (b  ka2 )1  ka2 2  0 (2)
..
J  2  (b  ka2 ) 2  ka21  0

3. Pulsations propres et solutions générales


On cherche des solutions de la forme θ1(t)=A sin(ωt+φ1) et θ2(t)=B sin(ωt+φ2), le système (2)
devient :

______________________________________________________________________________________
M.Boudjema, A.Bourdache 5
I-ETUDE DE DEUX PENDULES COUPLES PAR UN RESSORT
_______________________________________________________________________________

[ - J ω2 + ( ka2 + b )]A - ka2 B =0 (3)

- ka2 A + [ - J ω2 + ( ka2 + b )]B =0

Le système sans second membre (3) n’admet de solutions non triviales (A=0 et B =0) que si son
déterminant est nul :
[ - J ω2 + ( ka2 + b )] 2 - ( ka2 )2 = 0 (4)
ka2  b k a2
Avec  02  et K  2 , (4) devient :
J ka  b

( 2   02 (1  K ))( 2   02 (1  K ))  0
2
où   est la pulsation et T la période d’oscillation.
T
On en déduit les pulsations propres du système :
12   02 (1  K )

 22   02 (1  K )

Donner K en fonction de ω1 et ω2 puis en fonction de T1 et T2 (T1 et T2 sont les périodes


propres du système). Que représente–t-il ?

A partir de (3), on obtient les rapports d’amplitude:


A A
pour ω  ω1   1 et pour ω  ω2   1
B B
Les solutions générales pour les pendules couplés sont :
θ1(t)=A1 cos(ω1 t+φ)+ A2 cos(ω2 t+ψ)
θ2(t)=A1 cos(ω1 t+φ)- A2 cos(ω2 t+ψ) (5)

III.Etude du mouvement des pendules en fonction des conditions initiales.


. .
1. Montrer que si, à t=0 θ1(0)= θ2(0)= θ0 et  1(0)=  2(0)=0, on a :
θ1(t)=θ0 cos(ω1 t)
θ2(t)=θ0 cos(ω1 t)
Expliquer et dire à quoi correspond ω1. Donner sa valeur en fonction des paramètres du système.

______________________________________________________________________________________
M.Boudjema, A.Bourdache 6
I-ETUDE DE DEUX PENDULES COUPLES PAR UN RESSORT
_______________________________________________________________________________

. .
2. Montrer que si, à t=0 θ1(0)=- θ2(0)= θ0 et  1(0)=  2(0)=0, on a :
θ1(t)=θ0 cos(ω2 t)
θ2(t)=-θ0 cos(ω2 t)
Expliquer et dire à quoi correspond ω2. Donner sa valeur en fonction des paramètres du système.

. .
3. Montrer que si, à t=0 θ1(0)=0 , θ2(0)= θ0 et  1(0)=  2(0)=0, on a :
0  2  1  2  1
θ1(t)= (cos(ω1 t )- cos(ω2 t))=  0 sin( t )sin( t)
2 2 2
0  2  1  2  1
θ2(t)= (cos(ω1 t)+ cos(ω2 t))=  0 cos( t )cos( t)
2 2 2
ω2  ω1 ω  ω1
Expliquer et dire à quoi correspondent les pulsations et 2 ?
2 2

______________________________________________________________________________________
M.Boudjema, A.Bourdache 7
I-ETUDE DE DEUX PENDULES COUPLES PAR UN RESSORT
_______________________________________________________________________________

Réalisation pratique

IV.1. Pendule simple


Après avoir retiré le ressort de couplage, vérifier et régler la longueur des deux pendules pour qu’ils
aient la même période d’oscillation.
En utilisant un chronomètre, mesurer le temps total mis par un pendule pour effectuer une
cinquantaine de périodes (et plus pour une meilleure précision).
En déduire la valeur de la période T du pendule simple et estimer son incertitude .
Donner l’expression théorique de la période T d’un pendule simple puis calculer sa valeur dans le
cas des pendules utilisés pour cette manipulation.
Comparer la période mesurée à celle qui a été calculée. Commenter.

IV.2. Modes propres


Pour différentes positions du ressort de couplage (au moins une dizaine de valeurs de a, réparties
de 10 à 80 cm) et en utilisant le même mode opératoire que précédemment :
a/ Se placer dans les conditions initiales définies en 3.1 et mesurer la période T1 et estimer son
incertitude .
b/ Se placer dans les conditions initiales définies en 3.2 et mesurer la période T2 et estimer son
incertitude .
c/ Calculer les valeurs de K correspondantes et donner le tableau de mesures contenant T1, T2 et K
en fonction de a et leurs incertitudes.
d/ Tracer la courbe représentant les variations de T1 et T2 en fonction de K.

IV.3. Mesure des périodes de battement et d’oscillation.


Appeler l’enseignant pour mettre en place le système de mesure.
Pour 5 valeurs de a (différentes de celles du 4.2), mesurer, dans les conditions du 3.3, les périodes
de battement et d’oscillation. et en déduire T1, T2 et K avec leurs incertitudes, pour chaque valeur
de a. Reporter ces valeurs sur la courbe tracée ci-dessus. Sont-elles conformes à cette courbe?
Commenter.

______________________________________________________________________________________
M.Boudjema, A.Bourdache 8