Vous êtes sur la page 1sur 42

Chapitre 2.

Système de Conversion de
l ’énergie Eolienne

Dr. D.DOUFENE
Laboratoire des Systèmes Electriques et Industriels
USTHB
1
1. L’énergie éolienne
1.1. Définition
• Par définition, l’énergie éolienne c’est le fait de
capter l’énergie du vent, de la transformer en une
énergie mécanique qui va faire tourner le rotor de
l’éolienne , cette énergie mécanique sera ensuite
transformée en une énergie électrique grâce à une
génératrice installée dans la nacelle de l’éolienne.
Cette énergie électrique ainsi produite sera transmise
aux consommateurs.

2
1.2. Étymologie
Eolienne Origine grec (Éole)

Rapide…

Vif…

Variable…

Le mot " éolienne " vient du grec (Éole), le dieu des vents.
Le terme signifie également " rapide ", " vif " ou " variable ".

3
Ref: Pr.M.M
1.3. Historique
1891
1er aérogénérateur Danemark
1929
Allemagne
Georges Darrieus
Éolienne de 20 mètres de diamètre
1931
Russie
Éolienne de 30 mètres de diamètre
et 100 kW de puissance
1940
Vermont, U.S.A
Aérogénérateur de 1250 kW Prof. Poul La Cour
diamètre des pales de 60 mètres.
4
Ref: Pr.M.M
Fonctionnement d’une éolienne

5
https://www.youtube.com/watch?v=7SMu4i7hy0Q
2. Avantages de l’éolienne
• L’ énergie éolienne est une énergie renouvelable qui ne nécessite aucun carburant,
ne crée pas de gaz à effet de serre, ne produit pas de déchets toxiques ou radioactifs.
En luttant contre le changement climatique, l’énergie éolienne participe à long
terme au maintien de la biodiversité des milieux naturels.
• L’énergie éolienne produit de l’électricité éolienne : sans dégrader la qualité de
l’air, sans polluer les eaux (pas de rejet dans le milieu aquatique, pas de pollution
thermique), sans polluer les sols (ni suies, ni cendres).
• Lorsque de grands parcs d’éoliennes sont installés sur des terres agricoles,
seulement 2 % du sol environ est requis pour les éoliennes. La surface restante est
disponible pour l’exploitation agricole, l’élevage et d’autres utilisations.
• Les propriétaires fonciers qui accueillent des éoliennes reçoivent souvent un
paiement pour l’utilisation de leur terrain, ce qui augmente leur revenu ainsi que la
6
valeur du terrain.
2. Avantages de l’éolienne
• La production éolienne d’électricité suit notre consommation d’énergie: le vent souffle
plus souvent en hiver, cette saison étant celle où la demande d’électricité est la plus

forte.

• L’électricité éolienne garantit une sécurité d’approvisionnement face à la variabilité

des prix du baril de pétrole.

• L’énergie éolienne offre la possibilité de réduire les factures d’électricité et peut vous

permettre de vous mettre à l’abri des ruptures de courant.

• Les autres activités agricoles et industrielles peuvent continuer autour d’un parc éolien.

• Le prix de revient d’une éolienne a fortement diminué depuis 2011 suite aux économies

d’échelle qui ont été réalisées sur leur fabrication.

• Un parc éolien prend peu de temps à construire, et son démantèlement garantit la

remise en état du site original. 7


3. Inconvénients de l’éolienne
• L’énergie éolienne est une énergie irrégulière et très insuffisante pour le moment.
Et s’il n’y pas de vent on fait comment ?

• L’éolienne a des effets sur le paysage (au niveau de l’esthétique).

• l'énergie éolienne est dépendante du milieu où elle est implantée, de la météo et de


l'environnement.

• l’éolienne produit du bruit (à 500 mètres de distance, le volume sonore d’une


éolienne est d’environ 35 décibels, soit l’équivalent d’une conversation chuchotée).

• l’entretient d’une éolienne est très coûteux, surtout si elle est en pleine mer.

• Les éoliennes peuvent nuire à la migration des oiseaux en étant un obstacle mortel.
En effet, les pales en rotation sont difficilement visibles la nuit ou par mauvais
temps. Les oiseaux peuvent alors entrer en collision avec celles-ci.

• Les éoliennes produisent des interférences électromagnétiques. 8


4. Différents types d’éoliennes
• Il existe deux grandes catégories d’éoliennes selon la
disposition géométrique de l’arbre sur lequel est montée
l’hélice (le rotor):
 Les éoliennes à axe vertical (VAWT).
 Les éoliennes à axe horizontal (HAWT).

9
4.1. Eolienne à axe vertical
• Les éoliennes à axe vertical ont été les premières structures
développées pour produire l’électricité. Elles possèdent l’avantage
d’avoir les organes de commande et le générateur au niveau du sol
donc facilement accessible. De nombreuse variantes ont été testées
depuis les années vingt, dont beaucoup sans succès, mais deux
structures sont parvenues au stade de l’industrialisation à savoir:
Le rotor de Savonius. Le rotor de Darrieus.

10
4.1.1. Rotor de Savonius
• Ce rotor a été inventé par le finlandais Sigrud Savonius en
1924. Il est constitué de deux sections semi-circulaires
cylindriques formants approximativement un S. Le rotor
de Savonius présente un grand nombre d’avantages. Outre
sont faible encombrement, qui permet d’intégrer
l’éolienne aux bâtiments sans dénaturer l’esthétique, il est
peu bruyant. Il démarre à vitesse de vent faibles.
Néamoins sont rendement est faible.

11
Exemples de fonctionnement

12
4.1.2. Rotor de Darrieus
• Inventé par l’académicien français Georg Darrieus. Ce rotor se caractérise
par la forme C de ses pales. Il est constitué de deux ou trois pales. On
distingue plusieurs déclinaisons autour de ce principe, depuis le simple
rotor « H » à deux profils, jusqu’au rotor parabolique où les profils sont
recourbés en troposkine et fixés au sommet et à la base de l’axe vertical,
en passant par le rotor hélicoïdal. Le principale inconvénient de ce type
d’éoliennes est son démarrage difficile. En effet, le poids du rotor pèse sur
son socle et des frottement sont donc générés. De plus toutes ces éoliennes
ont besoin d’être haubanée, c’est-à-dire soutenues par des câbles ou des
cordages.

13
Exemples de fonctionnement

14
https://www.youtube.com/watch?v=9OrL4vY--yc
4.1.3. Avantages des éoliennes à axe vertical

lentes (faible bruit, limitation des risques de casses dus aux


contraintes trop importantes)
machinerie au sol (génératrice, électronique, multiplicateur)
pas de dispositif d’orientation

4.1.4. Inconvénients des éoliennes à axe vertical

faible rendement aérodynamique


grande sensibilité du coefficient de puissance « CP » à la
vitesse
15
4.2. Eoliennes à axe Horizontal

• Les éoliennes à axe horizontal sont basées sur la technologie


ancestrale des moulins à vent. Elles sont constituées de plusieurs
pales profilées aérodynamiquement à la manière des ailes d’avion.
Ce type d’éoliennes a pris le dessus sur celles à axe vertical car
elles représente un coût moins important et elles sont moins
exposées aux contraintes mécaniques. Selon le nombre de pales on
distingue:
 Les éoliennes lentes.
 Les éolienne rapides.

16
4.2.1. Les éoliennes lentes
• Les éoliennes à marche lente sont munies d’un
grand nombre de pales (entre 20 et 40), leur inertie
importante impose en général une limitation du
diamètre à environ 8m. Ces éoliennes miltipales
sont surtout adaptées aux vents de faibles vitesses.
Elles démarrent à vide pour des vent de l’ordre de
2 à 3m/s et leurs couples de démarrage sont
relativement forts. On trouve aussi les moulins
Hollandais. Cependant elles sont moins efficaces
que les éoliennes rapides et sont surtout utilisées
pour le pompage de l’eau.
17
Exemples de fonctionnement

18
4.2.2. Les éoliennes rapides
• Les éoliennes rapides ont un nombre de pales réduit,
qui varie en général entre 1 et 3 pales. Elles sont les
plus utilisées dans la production d’électricité en
raison de leur efficacité, de leur poids (moins lourdes
comparées à une éolienne lente de même puissance)
et leur rendement élevé.

19
Effet de battement visuel
Trop de flexion
Charge trop importante par pale
λ plus élevé => plus de bruit

• Par déduction
• La configuration optimale pour la production d’électricité
à grande échelle est :
• l’éolienne à axe horizontal Tripale
20
Pourquoi utiliser 3 pales?

https://www.youtube.com/watch?v=YOPXoxC6pTs 21
5. Les modes d’exploitation de l’énergie éolienne
• Les éoliennes se situent naturellement là où il y’a un niveau de vent suffisant tout
au long de l’année pour permettre une production maximale de l’énergie
électrique. Les côtes, les bords de mers et les plateaux offrent des conditions
intéressantes en terme de vent. On distingue deux emplacement
• 5.1. Les éoliennes terrestres dites « onshore »
sont installées sur la terre.

• 5.2. Les éoliennes dites « offshore »


sont installées en mer.

22
Installation offshore flottante

https://www.youtube.com/watch?v=9Uj5plgSjuc 23
Installation offshore ancrées

https://www.youtube.com/watch?v=J7k5KDiale4 24
6. Les Types d’installations de l’énergie éolienne
• On distingue par ailleurs deux typologies d’installations :
• 6.1. Industrielles : les grands parcs éoliens (ou « fermes
éoliennes ») raccordés au réseau électrique.

• 6.2. Domestiques : des petites éoliennes installées chez les


particuliers.

25
7.1. Architecture d’une éolienne
à axe horizontal
 On peut considérer trois composants
essentiels dans une éolienne
 le rotor
 la nacelle
 la tour

26
7.1. La tour
• Supporte l’ensemble (rotor & nacelle).
• Évite aux pales de toucher le sol.
• Élever le rotor le plus haut que possible pour le mettre hors gradient de vent.
• Présentant sous trois grandes familles

Différents types de tours


 Tour tubulaire :  Tour en treillis :  Mât haubané :
 Construction complexe  Simplicité de  Simple de construction
 Faveur des constructeurs construction  Assurant une bonne stabilité
 abrite certains dispositifs  Attractive  S’adressant aux machines à
de régulation ou de  Les moins chères faible puissance
commande  Mal acceptées  + des haubans + de bruit lors
 Esthétique (atout) pour leur aspects des grands vents
 Prix très élevés. inesthétique 27
7.2. Le rotor
• C’est le capteur d’énergie qui transforme
l’énergie du vent en énergie mécanique.

• C’est un ensemble constitué de pales et de


l’arbre primaire.

• Le moyeu est l’élément qui assure la liaison


entre les éléments.

28
Arbre primaire (arbre lent) : Arbre du rotor de
la turbine éolienne. Relié à l'arbre secondaire
par l'intermédiaire du multiplicateur.
Vitesse de rotation : 20-40 tr/min

29
7.3. Les pales

• La pale d’une éolienne est le véritable


capteur de l’énergie présente dans le vent.

• De ses performances dépend la production


d’énergie de l’installation.

• L’intérêt économique de la machine

30
Pales : Rôle: Capte la puissance du vent et la
transmet au rotor.
Constitution : fibre de verre et
matériaux composites

Le système tripale : limite les vibrations, le


bruit et la fatigue du rotor par rapport à un
système bipale ou monopale

Transport d’une pale par convoi exceptionnel


31
Ref: Pr.M.M
7.4. La nacelle
• La nacelle est une véritable salle des
machines perchées dans le ciel.

Éléments d’une nacelle


32
32
Le multiplicateur (boite de vitesse):
Il Permet de réduire le couple et
d’augmenter la vitesse, c’est l’intermédiaire
entre l’arbre lent et l’arbre rapide.
Il permet de faire passer la fréquence de
rotation de 20-40 tr/min à 1500 tr/min à l’aide
d’engrenages.

33
Ref: Pr.M.M
L’arbre rapide : Amène l’énergie mécanique
du multiplicateur vers la génératrice. Equipé
d’un frein à disque (arrête la rotation en cas
de grand vent)

Vérification du frein à disque de l’arbre rapide


34
Ref: Pr.M.M
La génératrice :Transforme l’énergie mécanique en
énergie électrique. De puissance allant de quelque KW
jusqu’à 7,5 MW.
Machine asynchrone (multiplicateur)
Machine synchrone (génératrice annulaire
sans multiplicateur : Enercon)

Montage d’un générateur Générateur annulaire


(Enercon)

35
Ref: Pr.M.M
Le contrôleur électronique : cerveau de
l’éolienne, il contrôle le fonctionnement
général de
l’éolienne :
démarrage,
freinage,
orientation des
pales et de la nacelle,
refroidissement du
générateur …

En lien permanent avec le système de mesure


(anémomètre, girouette)

Contrôleur Enercon en pied de mât 36


Ref: Pr.M.M
Les outils de mesure :

Anémomètre (vitesse du vent)


Girouette (direction du vent)

En lien permanent avec le système de


contrôle commande.

37
Ref: Pr.M.M
Refroidissement : A aire Ventilateur), à eau ou à
huile, destiné au multiplicateur et à la génératrice.

38
Ref: Pr.M.M
Le système d’orientation : Des moteurs
électriques font pivoter la nacelle (roue
dentée ou crémaillère) Le rotor est placé face
au vent

39
Ref: Pr.M.M
Le mât (ou tour) : tube en acier, pilier de
toute l'infrastructure. Sa hauteur est
importante 40 à 100 m : plus elle augmente,
plus la vitesse du vent augmente mais en
même temps le coût de la structure augmente.
En général, le mat a une taille légèrement
supérieure au diamètre des pales.
Il permet l’accès à la nacelle (échelle ou
ascenseur)

40
Ref: Pr.M.M
Armoire de commande

Transformateur

Intérieur d’un mât d’éolienne


41
Ref: Pr.M.M
Fonctionnement d’une éolienne

42
https://www.youtube.com/watch?v=-uPZP1o2rE8