Vous êtes sur la page 1sur 2

Audit Général & Contrôle De Gestion

I. Audit Général :
1 - C’est quoi l’audit ?
Il s’agit principalement du contrôle (ou encore de révision et vérification), en suivant une
démarche d’écoute des différents acteurs pour comprendre et faire comprendre le système
en place ou à mettre en place.

2 - Pourquoi auditer ?
On peut admettre 3 objectifs de l’audit :
 Vérification objective et critique du fonctionnement des systèmes, structures, etc.
 Évaluation des risques ;
 Émission de recommandations susceptibles d’apporter une amélioration.

3 - Auditer par qui ?


L’audit peut se faire en interne et/ou en externe :
 Audit interne : outil structuré de contrôle, au service de la DG ;
 Audit externe : est un examen critique par un comité ou un cabinet d'audit
(exemples de grands cabinets d’audit : PWC, DELOITTE, KPMG, ERNST & YOUNG).

4 - Auditer quoi ?
L’audit est une appréciation systématique et objective des informations financières ; des
risques de fonctionnement ; des politiques et procédures ; etc.

5 - Auditer comment ?
 Évaluation des processus de management et de gouvernance d’entreprise ;
 Identification de problèmes et détection des anomalies et des risques ;
 Mesure et analyse des écarts ;
 Recommandation de conseils d’aide à la réalisation des objectifs fixés avec des
conditions optimales.

6 - Auditer quand ?
 Audit interne : périodique généralement annuel par fonctions et peut
éventuellement être stratégique.
 Audit externe contractuel : non exigible juridiquement et ce fait globalement ou par
fonctions à la demande pour des raisons d’amélioration.
 Audit externe légal : selon le plan de travail annuel de l’auditeur en application des
dispositions d'une loi particulière (Exemple : audit des comptes).

7 - Différence entre contrôle de gestion et audit :


Le contrôle de gestion est considéré comme un processus endogène et continu, qui utilise
des moyens (par le manager) afin de réaliser efficacement les objectifs et contrôler les
risques. Tandis que, l’audit est un processus exogène et instantané, c’est une activité
indépendante et objective qui donne une assurance sur le degré de maîtrise des missions et

1
des tâches, et aussi apporte des recommandations qui crée de la valeur ajoutée. Il faut
nuancer que l’audit exerce un examen sur le contrôle interne (c’est le contrôle du contrôle).

8 - Audit financier et comptable :


Il s’applique à l’ensemble de la comptabilité, ses objectifs sont :
 Vérification de la sincérité des états financiers et comptables ;
 Confirmation de la validité des informations données par l’organisation, concernant
sa situation financière générale ;
 Certification des comptes annuels afin de clôturer l’exercice ;
 Recommandations en cas d’insatisfaction des résultats de certains ratios
(amélioration de la gestion financière).

Dans l’audit financier et comptable, on procède selon une Approche bilancielle. Elle est
basée sur l’analyse du bilan financier, tout en calculant des ratios : Ratios de liquidité ;
Ratios de solvabilité (la CAF à titre d’exemple) ; Ratios de rentabilité.

II. Contrôle de gestion :


1 - Définition du contrôle de gestion :
Selon la définition de Robert Anthony « le contrôle de gestion est le processus par lequel
les managers obtiennent l’assurance que les ressources sont obtenues et utilisées de
manière efficace et efficiente, afin de réaliser les objectifs d l’organisation ».
Dans cette définition, on a deux clés de la performance : efficacité et efficience. Mais la
performance a trois clés, la troisième est la pertinence. A ce niveau il faut distinguer :
 Efficacité : on compare les objectifs avec les résultats ;
 Efficience : on compare les moyens avec les résultats ;
 Pertinence : on compare la cohérence des moyens avec les objectifs.

2 - Les objectifs du contrôle de gestion :


 Assurer la coordination au sein d’une organisation décentralisée : tout en veillant à
la cohérence interne des objectifs, et en organisant le système d’information pour
vérifier si les objectifs ont été atteints ;
 Fournir des informations : il s’agit de la centralisation des informations et leur
traitement ;
 Assister les managers dans le pilotage de leurs activités : en adaptant les outils
d’aide à la décision aux besoins des managers.

3 - Exercice du contrôle de gestion :


Le contrôle de gestion est considéré comme un processus itératif, il se compose de quatre
étapes :
 1ère étape : la fixation des objectifs souhaités ;
 2ème étape : la mesure des indicateurs de performance ;
 3ème étape : la comparaison des résultats avec les objectifs établis ;
 4ème étape : la prise de décisions correctives, et élaborer par la suite une nouvelle
planification (redémarrer le processus).