Vous êtes sur la page 1sur 16

Filière Génie Civil

(Conception et Contrôle dans la


Construction)
3e année
Année Universitaire 2018-2019

TP1 - Calcul numérique des structures

Problème 1D : Poutre en traction-compression soumise à son poids propre


et à un effort normal
On considère une poutre droite représentée sur la Figure 1, de longueur L et de section droite Σ constante.
Le matériau utilisé est un acier S235 supposé homogène, isotrope et continu, caractérisé par sa masse
volumique (ou densité) ρ, son module d’Young (ou module d’élasticité longitudinal) E et sa limite élastique
σe (contrainte maximale admissible du domaine élastique). La section droite Σ est circulaire de rayon R,
caractérisée par son aire S = πR2 .
La poutre est encastrée à son extrémité en x = 0 et soumise à un chargement axial suivant l’axe x
représenté par :
– une charge linéique constante f = ρgS (correspondant au poids propre de la poutre) uniformément
répartie sur la ligne moyenne de la poutre entre x = 0 et x = L ;
– un effort ponctuel constant F = 200 kN appliqué en bout de poutre, à son extrémité en x = L.

y
f = ρgS
F = 200 kN
z x
L = 10 m

Figure 1 – Poutre sollicitée en traction-compression

Les valeurs numériques associées aux caractéristiques géométriques et matériaux de la poutre sont
répertoriées dans le Tableau 1. L’accélération de la pesanteur est égale à g ≈ 9.81 m.s−2 .

Longueur Rayon Masse volumique Module d’Young Limite élastique


L R ρ E σe
10 m 20 cm 7 850 kg.m−3 210 GPa 235 MPa

Tableau 1 – Caractéristiques de la poutre

1 Solution analytique exacte

Question 1. Justifier l’utilisation d’un modèle de théorie des poutres pour décrire le comportement de cette
structure.

1
Solution
Une poutre est un solide engendré par une surface plane Σ, appelée section droite, constante ou légèrement
variable et dont le plan reste orthogonal à une courbe Γ de grand rayon, appelée ligne moyenne, décrite par
le centre de surface OΣ de la section droite Σ. L’utilisation de la théorie des poutres est valable pour des
structures élancées, lorsque la longueur L de la ligne moyenne Γ de la structure est grande par rapport aux
L
dimensions transverses `y , `z des sections droites Σ : > 5 (rapport de 5 à 10 au moins). Ici, la
max(`y , `z )
longueur L = 10 m est très grande par rapport au rayon R = 0.2 m (L = 50R  5R), ce qui justifie l’emploi
d’un modèle poutre utilisé dans le domaine de la Résistance des Matériaux.

Question 2. Déterminer et tracer le diagramme de l’effort normal N (x). Calculer les valeurs de N (x) en
x = 0, x = L/2 et x = L.

Solution
L’effort normal N (x) est linéaire (polynomial de degré 1) en x :

 dN (x) + f = 0
dx =⇒ N (x) = f (L − x) + F ∀x ∈ [0 , L]
N (L) = F

Diagramme de l’effort normal N (x) :

300
296.77

280
Effort normal [kN]

260
248.39
240

220

200 N (x) 200

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
x [m]

L’effort normal N (x) est maximal au niveau de l’encastrement (en x = 0) et minimal en bout de poutre
(en x = L) :

x N (x)
Expression Valeur (m) Expression Valeur (kN)
0 0 fL + F 296.77
L fL
5 +F 248.39
2 2
L 10 F 200

La contrainte normale σxx (x) dans la section droite Σ d’abscisse x est donnée par
N (x)
σxx (x) =
S

2
Question 3. Déterminer et tracer le diagramme de la contrainte normale σxx (x). Calculer les valeurs de
σxx (x) en x = 0, x = L/2 et x = L. Comparer la valeur maximale σmax de σxx (x) avec la limite élastique σe
du matériau.

Solution
La contrainte normale σxx (x) est linéaire (polynomiale de degré 1) en x :

N (x) 1
σxx (x) = =⇒ σxx (x) = (f (L − x) + F ) ∀x ∈ [0 , L]
S S
Diagramme de la contrainte normale σxx (x) :

2.4
2.36
2.3
Contrainte normale [MPa]

2.2
2.1
2 1.98
1.9
1.8
1.7
1.6 σxx (x) 1.59

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
x [m]

La poutre est sollicitée en traction : σxx (x) > 0 pour tout x ∈ [0 , L]. La contrainte normale σxx (x) est
maximale au niveau de l’encastrement (en x = 0) et minimale en bout de poutre (en x = L) :

x σxx (x)
Expression Valeur (m) Expression Valeur (MPa)
fL + F
0 0 2.36
 S 
L 1 fL
5 +F 1.98
2 S 2
F
L 10 1.59
S
La valeur maximale σmax de la contrainte normale σxx (x) est très inférieure à la limite élastique σe du
matériau :
σmax = σxx (0) ≈ 2.36 MPa  σe = 235 MPa
soit
σmax
≈ 0.01
σe
La poutre ne subit pas de déformations plastiques (irréversibles) : le matériau reste dans son domaine
élastique et la poutre se déforme de manière réversible (déformation élastique).

La déformation axiale εxx (x) correspondant à l’allongement axial unitaire est reliée à la contrainte normale
σxx (x) par la relation de comportement
σxx (x) = Eεxx (x)

Question 4. Déterminer et tracer le diagramme de la déformation axiale εxx (x). Calculer les valeurs de

3
εxx (x) en x = 0, x = L/2 et x = L.

Solution
La déformation axiale εxx (x) est linéaire (polynomiale de degré 1) en x :

σxx (x) N (x) 1


εxx (x) = = =⇒ εxx (x) = (f (L − x) + F ) ∀x ∈ [0 , L]
E ES ES
Diagramme de la déformation axiale εxx (x) :
×10−6 ×10−6
11.5
11.25
11

10.5
Déformation axiale

10

9.5 9.41
9

8.5

7.5 εxx (x) 7.58

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
x [m]

La déformation axiale εxx (x) est maximale au niveau de l’encastrement (en x = 0) et minimale en bout
de poutre (en x = L) :

x εxx (x)
Expression Valeur (m) Expression Valeur (×10−6 )
fL + F
0 0 11.25
 ES 
L 1 fL
5 +F 9.41
2 ES 2
F
L 10 7.58
ES
Remarque : La déformation axiale εxx (x) entraine pour la plupart des matériaux des déformations εyy (x) et
εzz (x) dans les directions transversales y et z définies par
ν
εyy (x) = εzz (x) = −νεxx (x) = − σxx (x)
E
où le coefficient de Poisson ν caractérise le rétrécissement transversal d’une poutre sollicitée en traction.

Pour une poutre sollicitée en traction-compression, la déformation axiale εxx (x) est due à la variation du
déplacement axial (suivant x) u(x) du centre des sections droites. La déformation axiale εxx (x) est reliée au
déplacement axial u(x) par la relation cinématique
du
εxx (x) = (x)
dx

Question 5. Déterminer et tracer le diagramme du déplacement axial u(x). Calculer les valeurs de u(x) en
x = 0, x = L/2 et x = L.

4
Solution
Le déplacement axial u(x) est quadratique (polynomial de degré 2) en x :

 du N (x) 1
(x) = εxx (x) = = (f (L − x) + F ) 1   x 
dx ES ES =⇒ u(x) = f L− + F x ∀x ∈ [0 , L]
u(0) = 0 ES 2

Diagramme du déplacement axial u(x) :

100
u(x) 94.12
90
Déplacement axial [µm]

80
70
60
50 51.65

40
30
20
10
0 0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
x [m]

Le déplacement axial u(x) est nul au niveau de l’encastrement (en x = 0) et maximal en bout de poutre
(en x = L) :

x u(x)
Expression Valeur (m) Expression Valeur (µm)
0 0  0  0
L L 3f L
5 +F 51.65
2 2ES  4 
L fL
L 10 +F 94.12
ES 2

2 Solution approchée par la Méthode des éléments finis


L
La poutre est discrétisée en N = 10 éléments filaires (segments à 2 nœuds), de même longueur l = = 1 m.
N
Le maillage élément finis associé à la poutre est représenté sur la Figure 2.

y l

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
z x
L

Figure 2 – Discrétisation de la poutre : maillage éléments finis

5
2.1 Modélisation éléments finis
On considère un élément de référence e, représenté sur la Figure 3, formé par 2 nœuds i et j, d’abscisses
xi = 0 et xj = l, et de longueur l = xj − xi . Les inconnues nodales sur l’élément e sont les déplacements
(suivant x) ui et uj des nœuds respectifs i et j.

y
ui uj
i e j
z x
xi xj
l

Figure 3 – Element de référence

Question 1. Donner l’expression de la solution approchée en déplacement uh (x) en fonction des fonctions de
base ϕi (x) et des inconnues nodales ui . Déterminer la fonction de base éléments finis ϕi (x) associée au nœud
i et tracer son évolution pour x ∈ [xi−2 , xi+2 ]. Tracer l’évolution des fonctions de base ϕ0 (x), ϕ4 (x), ϕ5 (x) et
ϕ10 (x) associées respectivement aux nœuds 0, 4, 5 et 10 pour x ∈ [0 , L].

Solution
La solution approchée en déplacement uh (x) est recherchée sous la forme
N
X
h
u (x) = ui ϕi (x) ∀x ∈ [0 , L],
i=0

où N = 10 est le nombre d’éléments du maillage éléments finis, N + 1 = 11 est le nombre de nœuds i


correspondant au nombre de degrés de liberté ui , et ϕi (x) est la fonction de base éléments finis du nœud i.
La fonction de base éléments finis ϕi (x) associée au nœud i est linéaire (polynomiale de degré 1) en x et
telle que (
1 si i = j
ϕi (xj ) = δij =
0 si i 6= j
Donc 

0 si x 6 xi−1
 x − xi−1


si xi−1 < x < xi

ϕi (x) = xi+1l − x

 si xi < x < xi+1


 l
0 si x > xi+1

Remarque : Les fonctions de base éléments finis ϕi (x) vérifie la propriété de partition de l’unité
N
X
ϕi (x) = 1 ∀x ∈ [0 , L]
i=0

Évolution de la fonction de base ϕi (x) associée au nœud i :

6
1 ϕi (x)

Fonction de base éléments finis


0.8

0.6

0.4

0.2

0
xi−2 xi−1 xi xi+1 xi+2
x

Évolution des fonctions de base ϕ0 (x), ϕ4 (x), ϕ5 (x) et ϕ10 (x) associées respectivement aux nœuds 0, 4, 5
et 10 :

ϕ0 (x)
Fonctions de base éléments finis

1
ϕ4 (x)
ϕ5 (x)
0.8 ϕ10 (x)

0.6

0.4

0.2

0
0 2 4 6 8 10
x

Question 2. Déterminer le déplacement axial approché uh (x) sur l’élément ei (pour x ∈ [xi−1 , xi ]) en fonction
des inconnues nodales ui−1 et ui . Tracer le diagramme du déplacement axial approché uh (x).

Solution
Le déplacement axial approché uh (x) est linéaire (polynomial de degré 1) en x sur chaque élément :

∀x ∈ [xi−1 , xi ], uh (x) = ui−1 ϕi−1 (x) + ui ϕi (x)


   
xi − x x − xi−1
= ui−1 + ui
l l
x ui−1 xi − ui xi−1
= (ui − ui−1 ) +
l l
Diagramme du déplacement axial approché uh (x) :

7
100
u(x) 94.12
90
uh (x) 86.36

Déplacement axial [µm]


80 78.23
70 69.74
60 60.88
50 51.65

40 42.05

30 32.09

20 21.76

10 11.06
0 0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
x [m]

Question 3. Montrer que la solution approchée en déplacement uh (x) coïncide avec la solution exacte en
déplacement u(x) en x = xi . Comparer les valeurs de uh (x) avec celles de u(x) en x = 0, x = L/2 et x = L.
En déduire que la solution approchée en déplacement uh (x) respecte la condition aux limites en déplacement
(de type Dirichlet) au niveau de l’encastrement (en x = 0).

Solution
La solution approchée en déplacement uh (x) coïncide avec la solution exacte en déplacement u(x) en
chaque nœud x = xi :
uh (xi ) = ui = u(xi )
La méthode des éléments finis est dite interpolante en 1D.
L
Comme x0 = 0, x5 = et x10 = L, on a
2
   
h h L L
u (0) = u(0) = 0, u =u ≈ 51.65 µm et uh (L) = u(L) ≈ 94.12 µm
2 2

La solution approchée en déplacement uh (x) vérifie la condition aux limites en déplacement (de type
Dirichlet) au niveau de l’encastrement (en x = 0) :

uh (0) = 0

Question 4. Déterminer la déformation axiale approchée εhxx (x) et la contrainte normale approchée σxx h (x)

sur l’élément ei (pour x ∈ ]xi−1 , xi [). Calculer la moyenne de la déformation axiale (resp. contrainte normale)
exacte εxx (x) (resp. σxx (x)) sur l’élément ei (pour x ∈ ]xi−1 , xi [) et comparer cette valeur à celle de εhxx (x)
h (x)). Tracer les diagrammes de la déformation axiale approchée εh (x) et de la contrainte normale
(resp. σxx xx
approchée σxx h (x).

Solution
La déformation axiale (resp. contrainte normale) approchée εhxx (x) (resp. σxx
h (x)) est constante par

8
morceaux (sur chaque élément) et discontinue aux nœuds :

duh
 
1 f xi + xi−1 F
∀x ∈ ]xi−1 , xi [, εhxx (x)= h
(x) =⇒ εxx (x) = (ui − ui−1 ) = L− +
dx l ES 2 S
 
h E f xi + xi−1 F
∀x ∈ ]xi−1 , xi [, σxx (x) = Eεhxx (x) =⇒ σxx
h
(x) = (ui − ui−1 ) = L− +
l S 2 S

La déformation axiale (resp. contrainte normale) approchée εhxx (x) (resp. σxx
h (x)) correspond à la moyenne

de la déformation axiale (resp. contrainte normale) exacte εxx (x) (resp. σxx (x)) sur chaque élément :

1 xi
Z  
f xi + xi−1 F
εxx (t) dt = L− + = εhxx (x) ∀x ∈ ]xi−1 , xi [
l xi−1 ES 2 ES
1 xi
Z  
f xi + xi−1 F h
σxx (t) dt = L− + = σxx (x) ∀x ∈ ]xi−1 , xi [
l xi−1 S 2 S

Diagramme de la déformation axiale approchée εhxx (x) :


×10−6 ×10−6
11.5
11.25
11 11.06

10.5
Déformation axiale

10

9.5

8.5

8 εxx (x)
7.76
7.5 εhxx (x) 7.58

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
x [m]

h (x) :
Diagramme de la contrainte normale approchée σxx

2.4
2.36
2.3 2.32
Contrainte normale [MPa]

2.2
2.1
2
1.9
1.8
1.7
σxx (x)
h 1.63
1.6 σxx (x) 1.59

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
x [m]

9
Question 5. Déterminer l’effort normal approché N h (x) sur l’élément ei (pour x ∈ ]xi−1 , xi [). Calculer la
moyenne de l’effort normal exact N (x) sur l’élément ei (pour x ∈ ]xi−1 , xi [) et comparer cette valeur à celle
de N h (x). Tracer le diagramme de l’effort normal approché N h (x).

Solution
L’effort normal approché N h (x) est constant par morceaux (sur chaque élément) et discontinu aux nœuds :
 
h h h h ES xi + xi−1
∀x ∈ ]xi−1 , xi [, N (x) = ESεxx (x) = Sσxx (x) =⇒ N (x) = (ui − ui−1 ) = f L − +F
l 2

L’effort normal approché N h (x) correspond à la moyenne de l’effort normal exact N (x) sur chaque
élément :
1 xi
Z  
xi + xi−1
N (t) dt = f L − + F = N h (x) ∀x ∈ ]xi−1 , xi [
l xi−1 2
Diagramme de l’effort normal approché N h (x) :

300
296.77
291.93
280
Effort normal [kN]

260

240

220
N (x)
204.84
200 N h (x) 200

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
x [m]

Question 6. Comparer la valeur de l’effort normal approché N h (x) avec celle de l’effort normal exact N (x)
en x = L. En déduire que la solution approchée en effort N h (x) ne vérifie pas la condition aux limites en
effort (de type Neumann) en bout de poutre (en x = L).

Solution
La solution approchée en effort N h (x) ne vérifie pas la condition aux limites en effort (de type Neumann)
en bout de poutre (en x = L) :

N h (L) = 204.84 kN 6= N (L) = F = 200 kN

Elle ne vérifie pas non plus les équations d’équilibre interne sur chaque élément :

dN h dN
∀x ∈ [0 , L], (x) = 0 6= (x) = −f ≈ −9.68 kN.m−1
dx dx
et les conditions d’équilibre inter-élément (continuité de l’effort normal) : N h (x) est discontinu en chaque
nœud x = xi .

10
2.2 Utilisation du logiciel de calcul de structures Graitec Advance Structure
– Modéliser le schéma mécanique de la poutre (caractéristiques géométriques, propriétés matériaux,
conditions aux limites en déplacement et en effort : encastrement et chargement). Pour le type d’espace
de travail, on se placera en mode « plan » avec l’option « Structure rigide en flexion ».
L
– Discrétiser la poutre en N = 10 éléments filaires (segments à 2 nœuds), de même longueur l = = 1 m.
N
– Vérifier que le modèle ne présente pas d’anomalies/erreurs, puis lancer le calcul éléments finis.

2.3 Exploitation et analyse des résultats

Question 7. Représenter la vue du modèle mécanique.

Solution
Vue du modèle mécanique :

Section droite circulaire :

11
Question 8. Tracer les diagrammes de l’effort normal N (x), de la contrainte normale σxx (x) et du déplacement
axial u(x). Comparer la solution numérique obtenue à l’aide du logiciel Graitec Advance Structure à la
solution analytique exacte du modèle poutre. En déduire le type d’éléments utilisé pour discrétiser la poutre.

Solution
Diagramme de l’effort normal N (x) :

Diagramme de la contrainte normale σxx (x) :

Diagramme du déplacement axial u(x) :

12
La solution obtenue numériquement à l’aide du logiciel Graitec Advance Structure correspond à la solution
exacte du modèle poutre calculée analytiquement. L’effort normal N (x) et la contrainte normale σxx (x)
sont linéaires (polynomiaux de degré 1) en x, et le déplacement déplacement axial u(x) est quadratique
(polynomial de degré 2) en x.
La poutre est discrétisée avec des éléments segments à 3 nœuds, conduisant à un déplacement axial
approché uh (x) quadratique (polynomial de degré 2) en x sur chaque élément qui coïncide avec le déplacement
axial exact u(x) du modèle poutre : uh (x) = u(x).

Question 9. Tracer la répartition de la contrainte normale σxx dans la section la plus sollicitée.

Solution
Répartition de la contrainte normale σxx dans la section la plus sollicitée (en x = 0) (en MPa) :

13
La répartition de la contrainte normale σxx est uniforme (indépendante de y et z) dans chaque section
droite Σ d’abscisse x et d’axes y et z, donc en particulier dans la section la plus sollicitée (en x = 0).

Question 10. Représenter les valeurs nodales u(xi ) du déplacement axial u(x).

Solution
Valeurs nodales u(xi ) du déplacement axial u(x) :

On retrouve les valeurs nodales u(xi ) du déplacement axial exact u(x) du modèle poutre.

Question 11. Générer une note d’hypothèses et une note standard de calcul.

14
Solution
Note d’hypothèses :

Tel : Tel :
Fax: Fax:

Maître d'ouvrage Maître d'oeuvre Bureau de contrôle Entreprise générale Chantier

Tel : Tel : Tel : Tel : Tel :


Fax: Fax: Fax: Fax: Fax:

TP1 GC3 Calc Num

Note éditée le 03/11/2015 à 15:20


Fichier :TP1_GC3_calc_num_ndc01.pdf

Date Description Auteur Vérificateur Indice


Modifications
03/11/15 0

Affaire :TP1 GC3 Calc Num (Version éducation) 03/11/15 Affaire :TP1 GC3 Calc Num (Version éducation) 03/11/15

Sommaire :
Table of contents will be inserted here on update. Liste des familles
N° Désignation Liste des cas de charges
Données Géométriques 1 Charges Permanentes 1
Caractéristiques principales du modèle
Espace de travail Plan Liste des cas de charges statiques
Résultante des charges (repère global)
Rigidité en flexion Oui N° Cas de charge Fx (kN) Fy (kN) Fz (kN) Mx (kN*m) My (kN*m) Mz (kN*m)
Nombre de noeuds 11
1 G 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00
Nombre de filaires 1
Nombre de surfaciques 0
Nombre d'appuis ponctuels 1
Nombre d'appuis linéaires 0
Nombre d'appuis surfacique 0
Nombre de cas de charges 1
Nombre de combinaisons 0

Géométrie du modèle
Plus grandes dimensions de la X = 10.00 m Y = 0.00 m Z = 0.00 m
structure
Centre de gravité X = 5.00 m Y = 0.00 m Z = 0.00 m
Poids total 9.86 T

Description du système
N° Nom Poids Température Coef. de Coef. de Coef. de
Propre comportement X comportement Y comportement Z
1 0- OUI NON - - -
Structure

Contenu du système: Structure


Type d'éléments Liste des éléments
Appui 1;
Filaire 1;

Description des repères


N° Nom Type X (m) Y (m) Z (m)
1 Global cartésien Cartésien 0.000 0.000 0.000

Données de chargement
Conventions utilisées :

I. Attention, les résultantes par cas de charge sont exprimées exclusivement dans le repère global cartésien
II. La convention des signes utilisés est la suivante :

Ø Fx: effort suivant x


Ø Fy: effort suivant y
Ø Fz: effort suivant z
Ø Mx: Moment de torsion autour de l'axe x
Ø My: Moment de flexion autour de l'axe y
Ø Mz: Moment de flexion autour de l'axe z

Note N°: Page 3 Note N°: Page 4

Note standard de calcul :

15
Tel : Tel :
Fax: Fax:

Maître d'ouvrage Maître d'oeuvre Bureau de contrôle Entreprise générale Chantier

Tel : Tel : Tel : Tel : Tel :


Fax: Fax: Fax: Fax: Fax:

TP1 GC3 Calc Num

Note éditée le 03/11/2015 à 15:21


Fichier :TP1_GC3_calc_num_ndc02.pdf

Date Description Auteur Vérificateur Indice


Modifications
03/11/15 0

Affaire :TP1 GC3 Calc Num (Version éducation) 03/11/15 Affaire :TP1 GC3 Calc Num (Version éducation) 03/11/15

Sommaire :
Table of contents will be inserted here on update.

Note standard Contraintes Min. dans les filaires par élément (repère local)
Déplacements des noeuds par entités (repère global) N° Cas de Maill noeu SxxMin SxyMin SxzMin Sv
N° Cas de DX(µm) DY(µm) DZ(µm) RX(°) RY(°) RZ(°) D(µm) R(°) charges e Id d Id (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
charges 1 1 1.1 1 2.36 0.00 0.00 2.36
1 1 0.00 0.00 0.00 0.00 0.00 2 2.28 0.00 0.00 2.28
2 1 11.06 0.00 0.00 11.06 0.00 1.2 2 2.28 0.00 0.00 2.28
3 1 21.76 0.00 0.00 21.76 0.00
3 2.21 0.00 0.00 2.21
4 1 32.09 0.00 0.00 32.09 0.00
1.3 3 2.21 0.00 0.00 2.21
5 1 42.05 0.00 0.00 42.05 0.00
6 1 51.65 0.00 0.00 51.65 0.00 4 2.13 0.00 0.00 2.13
7 1 60.87 0.00 0.00 60.87 0.00 1.4 4 2.13 0.00 0.00 2.13
8 1 69.74 0.00 0.00 69.74 0.00 5 2.05 0.00 0.00 2.05
9 1 78.23 0.00 0.00 78.23 0.00 1.5 5 2.05 0.00 0.00 2.05
10 1 86.36 0.00 0.00 86.36 0.00 6 1.98 0.00 0.00 1.98
11 1 94.12 0.00 0.00 94.12 0.00 1.6 6 1.98 0.00 0.00 1.98
7 1.90 0.00 0.00 1.90
1.7 7 1.90 0.00 0.00 1.90
Actions aux appuis ponctuels par élément (repère global) 8 1.82 0.00 0.00 1.82
N° Cas de FX(kN) FY(kN) FZ(kN) MX(kN*m) MY(kN*m) MZ(kN*m) 1.8 8 1.82 0.00 0.00 1.82
charges 9 1.75 0.00 0.00 1.75
1.9 9 1.75 0.00 0.00 1.75
10 1.67 0.00 0.00 1.67
Efforts dans les filaires par éléments (repère local) 1.10 10 1.67 0.00 0.00 1.67
N° Élément Cas de Maille N° noeud Fx(kN) Fy(kN) Fz(kN) Mx(kN*m) My(kN*m) Mz(kN*m) 11 1.59 0.00 0.00 1.59
charges
1 1 1.1 1 296.77 0.00 0.00
2 287.09 0.00 0.00 Contraintes Max. dans les filaires par élément (repère local)
1.2 2 287.09 0.00 0.00 N° Cas de Maille noeu SxxMax SxyMax SxzMax Sv
3 277.42 0.00 0.00 charges Id d Id (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
1.3 3 277.42 0.00 0.00
1 1 1.1 1 2.36 0.00 0.00 2.36
4 267.74 0.00 0.00
2 2.28 0.00 0.00 2.28
1.4 4 267.74 0.00 0.00
1.2 2 2.28 0.00 0.00 2.28
5 258.06 0.00 0.00
3 2.21 0.00 0.00 2.21
1.5 5 258.06 0.00 0.00
1.3 3 2.21 0.00 0.00 2.21
6 248.39 0.00 0.00
4 2.13 0.00 0.00 2.13
1.6 6 248.39 0.00 0.00
1.4 4 2.13 0.00 0.00 2.13
7 238.71 0.00 0.00
5 2.05 0.00 0.00 2.05
1.7 7 238.71 0.00 0.00
1.5 5 2.05 0.00 0.00 2.05
8 229.03 0.00 0.00
6 1.98 0.00 0.00 1.98
1.8 8 229.03 0.00 0.00
1.6 6 1.98 0.00 0.00 1.98
9 219.35 0.00 0.00
7 1.90 0.00 0.00 1.90
1.9 9 219.35 0.00 0.00
1.7 7 1.90 0.00 0.00 1.90
10 209.68 0.00 0.00
8 1.82 0.00 0.00 1.82
1.10 10 209.68 0.00 0.00
1.8 8 1.82 0.00 0.00 1.82
11 200.00 0.00 0.00
9 1.75 0.00 0.00 1.75
1.9 9 1.75 0.00 0.00 1.75
10 1.67 0.00 0.00 1.67
1.10 10 1.67 0.00 0.00 1.67
11 1.59 0.00 0.00 1.59

Note N°: Page 3 Note N°: Page 4

16

Vous aimerez peut-être aussi